<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03430
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 1, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03430

Full Text
-. --- :. -- -- -a -: -- ..- : -- -.
-~ --- -- -- ---- -


ERNEST G. C AUVET
Zowrnter-Propritesr.

FRED. DUVIGNEAUD
Dirteetr


A
". *43mne. ANNEE


QUOTIDIEN IONDE EN 1898
^ Y '' .. .. -- --


PORT-AU-PRINCE. HAITI


JEUDI let SEPTEMBRE 1938


. 4-


* -z--~ -


III10ES PIROLE S lll 1'YGIENE ET PETITES NOUVELLES
: i IEIItlUEiPll IF lITII


L 1IllUUlUUiI Lill

Par Mr. Stricker, Docteur en Droit de 'UniversilC.
de Vienne.


Nous publions avec plais;r la
sdbstantielle causerie prononcoa
- di soir r la Station HH2S. par
Monsieur Walther Stricker, Doc-
toar en Droit de l'Universith de
Vienne, sous les auspices de l'ins-
fUtn Prophylactiquie d'IIaili. lon-
dation Castera.
Monsieur Stricker come vous
)e verrez a ine bonne impression
de notre pays qu'il compile habiter
gt y apporte une idee qui peut dre
f&onde.
L'Assurance-Maladie, don't ii ,
parld a la fin de sa causerie est u-
ae nkcessith de la vie actuelle et
qui nous parait vraiment int.res.
sante,
Le distingue av(ocat de Vienn-.
nous a dit qu'il connait les rouiage'
de 'organisation d'une eaisse d'as.
surance sociale et qu'il voit les pus.
sibilitWs d'en etablir une en Haiti.
Nous serions heureux d'avoir bien.
t6t de plus amples renseignements
stur rt. important sujet et esp&e-
rons que t Stricker nous entre-
tiendra plus longuement du fone-
tionnement possible de I'assurance-
maudie.

Mesdemoiselles.,
-t Mesdames.
- Messieurs,

Je remere:e d'abord l'Institut
hrophylactique d'Hlaiti de m'a-
voir accord -la possibility de m'a.-
dresser ce soir, au people hait;en
et a tous cCux qti. dans le monde
captent ces ondes. Ce m'est. ine
trs agr6able occasion de dire pu-
bliquement Ir-,s sentiments que
Mi'inspire' e, beau pays.
Comme 0tra-ger venu iei, il y a
environ deux mtors. .'ai essay de
soumettre a unie 6tude approfon-
die les condition., de vie de la pe.-
Phlution d'Ilaiti. La beauty, de
IYle, se tbaie.. s.'.e, montagneo, i'a-
mabilite et l'esprit hospitalier des
habitants, ont faith une grande im-
pression sur moi. La visit d'un
village, loin de la Capitale, I'a faith
oir une tranqctillitd, et une saris-
faction que loul ne connait pl".
dans l'Europe boulevers4e de que.
ralles politiques et de dangers de
glerre, un contentement qui a sa
source dans l'Haamonie qui en de-
Pit de tout. existed dans la famillk
haltienne et ne saurait gtre percur-
be Par lea circonstances extlrieu-
Ir, telle que la crise economiquet
onondiale. Cela prove que Pan tra-
Vaile beaucoup pour le ien d': ,petl-
pIe En effect, si je n'ai pas pu eiii.
her touted lea institutions, a cau-
s du peu de temps que j'ai pass&
dans te pays, j'ai pu apprecie-r ce
- qe le Service d'lHygiene et le Curv,
Medical, ort fait au point de vue
I 'lygiene et de la Medecine, qui
Iet en tout pays les facteur4 lea
plus tangibles a l'6tranger. d'a: vi-
sitA Pl'Hpital General et j'ai re-
marqu6 que sons t'hahile direction
du Dr. Desmangles on y accord
un int4ret special it cette braneh.e
si impJortante qu'est l'Assistance
rulique. L'H6pital G6neral cO ,ip-
t parmni les Odifices les plus mto-


dernes d'ici. Les Cliniques-- ;:.-
demontrent le souci de bier, i'n
de leurs dirigeants. A cote dtas aii-
ministrations publiques, l'Ecole d1 .
MWdecine., 'Ecole d'Art D[-entUiie,
I'Hol.pice St. Franqoi de Sale. ti A-
sile Francais, il fau t citer lo.' C'i-
niques Notre-Daime, Coicou, Ti..-
baud. Vilard, Riganud, Camille, T'-
1emaque, qui competent parmi i-i
premiers monuments medicauL..
Quand orn arrive dans le p:'s. Ini
Fondation Ca.stera, de son A':-.
frappe par son originaliti-, pr ,
son caractere philantropiqu,-, -;.'I
I'lmpiCur et la varibtf de- I'i(I : iL iI
patronne son entreprise.
La Pharmacie Cast era et les L:-
boratoires Castera. avec icur :i -i,..
de Pinstitut Proprhy:LctiqL.e d-.
France. donnentr ler emprein ;
la Grand' Rue, la roe princi.,i-
de la Capitale. La, on trav\i-. ,. :
elabore. on cre:; c'est de par,t';; f
impressions qul pin trent ie v-i
teur, quelque peu tonni' de tro- i
ver un &tablissement de ce gene,
qui a un caractere d'autonomie in-
dicible. Les frbres Castera at l e
professeur Chevallier ont en Fa-
mabinit&de meaire-visiter les dif-
f6rents departements de 'Entre-
prise et de ma fire des d6mons-
trations fort concluantes de leurs
belles realisations, (Quel sens do
Effort constructif relent ces
Ilieux, abris de la Fondation Caste-
ra!) Dans la Pharmacie, ii ne mar
que sp6cifiquement aucun des md-
dicaments qui servent A conserve
ou A rendre la santd. On y trouve
les produits de toutes lea gran-les
manufactures chimiques, biologi-
ques et opothdrapiques d'Europe et
d'Amerique. L'Ambulatoire, anu
premier Ctage, lumineux et spa-
cieux, brillant de proprete et dec
t'clat des instruments, renfermne
tous les engines courants de la M14-
decine moderne. Ces installat;rons
sont completUes par la station de
recherches, chimiques, biologi-
qures et industrielles du deuxie.ne
etage ou toute la machinerie de in,
Science est prite pour combattre la
maladie et ses causes, sans oublier
Ia Bibliothtque m6dicale mise A la
disposition de tous les medecina,
etudiants, et intellectuals en gne6-
ral, ce :qui permet a tous tde rester
en contact ave les progres reali-
ses et d'rtre au courant de touted.
les nouvelles editions. La plus gran-
de proprete, est Asuprema lex3,.
Mais ce qu'il y a encore de phiis
admirable et de. p-lu. beau, c'e z
I'esprit qui ragne h la Fondatio n
Castera entire les nombreux C-.:-
laborateurs: On y travaille en con-
fiance et franchise. La Bont6 na-
turelle que l'on trouve souvent enr:
Haiti, se montre aussi chez le Dr.
Castera, vis-A-vis des ptient.m, qui
lui confident le r4tablissement de
leur sant6. (Cette commisa-ration
est flagrante des qu'on approciie
ce m6decin et frappe I'tranger di-
rectement). Et qui ne serait pas
touch de voir comment brillent dc.
joie les yeux du professeur Cht'-
valier, quand un bebe arrive dans

(Voir suite sn 9n page)


BOUGIES yTOR, TARISSENT T iJERISSENT LA BLE.
NORRI{AGIE, ETC. TA


L'Agence Renuter mancde de Syd-
ney, que la vente de In lainie re
toutes qualit6.s e.t trb. bonne et
que les prix furent terms au ni-
yeau d'hier. Les acheteurs al >-
mands furent particulibrement ac-


tils.


if t*


Pour Ia premiere fois depui. pi-.
di, 3 ans le prix de ]'or fin a e616
fix6 ce matin, a Londres, a 143, .8
.-;(s it Oire haus.se dc .. -, r ct--ii
Ad'h ir.
L.a livr-e stcrrng vanut 4.8526 ,Iol-
;ars contre 4,8675 pr6cedemm,..t.
Ce crurs est ,-quivalent A li parl '>
rm .ricainhe.
*)
Pourquo; ces Dames passent toc.
30ors a lat Rue Traversiere.. Par-
ce qi.e !(.s Bas de soie, les Cr'pi'
d-: srwie tinis, imnprimes, cloquds, 1- :
G:Intn. les Chapeaux, les CulotLO.,'
lea- Gaines. le.: Sweaters, les Co;-
tLi U i:. dih' bain, les Dentales, ie:;
Fleiar lis Tilles, les Tissus cotor
bince, fan tai-ie, imnprimnqs pour l'E-
t, s-,nt es plus jolii, les meilleuurs,
et de- quality garantie chez PaUil
E. AUXILA.
wea
Ii a at trou-ve A la rue Ame-rica,-
re. en fice deo la Maison Madsen.
une pompe a bicyclette. Pribre ia
son propridtaire de la r6clamer au
Magasin Qualo.
*4.
Mr. Pablo Azeaw-te, ambassade.ur
republican espagnol-A Londres s'eost
rendu la fin de la matin6e d'hier
au Foreign Office ou it s'est Ion-
guement entretenu avee Lord EatI'
Plymouth president du commit&
9*0W
La bicyclette a< ARMSTRONG a>
don't le representant est Mr. Frank
W. WILSO N, Administrateur
de la Exide Storage Battery S. S.
est bien connue dans le monde en-
tier pour sa solidity et son moder-
nisme,.
Nous avons en stock tous les mo-
deles : de course, A home, A fem-
me, et pour enfants. Le prix est
essentiellement bas.
Une visit done s'impose.-

Au course du mois de juillet, il a
etC dklivrd par le service compe-
tent 11 certificats d'alignement
pour iesquels l'Administration Cpm
munale a perqu la some de gour-
des 187.47.

A I'Avenue Franklin D. Roose-
velt, les trsvaux ont progress rar
qa fael x'-im et Ia pose des '>::-
i aux de drainage et autres ot)-
v-rages secondai-e, i6tabliss- -
ment des bordures et (aniveaux a-
vec rement de lau 'Th:-u.'-to
0$*
De-s reparations couvrant 32 min:-
tre, carr' s out ete ctfiit.l et s :A i
roi e tPort-a -P'rinct Pt ionvi'le.

(Voir suite en 6nK*e, page)




REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE F01E-
Sans caownel-et vons saterez d4
lit ematin "gonf i bla"
It faut xut le fIt! vr e ehrie ue jour UB ltre
do bile duia l'it inu, Sleetffi bite arrilte v.41i,
ftent- f l4 X vof iB-or f tnt, vQ9t4 t o ila-
atlpL. VYotr- ur-niiranL e ea'opnionnq qt voti
t. a amt. a i. Vour 'tr u t' t en vttr I

tatie donea, 6tuf or fire *tber is
l9~ ~ ~ rs cam*, Ywrt ?-eB<


L. HAKfIME, Ditributeur.


ches gouvernementales rapport'r
que lets niliciens du Gkneral As-
cc-ncio ont attaque leo fortes posi-
tions tde montagnes rebelles qui re-
lient la base insurg6e Ide Castue'a'
aux posies avanc6s devant Cabe-
za delbuey sur le front, de I'Extre-
madure.
Les rapports de Barcelone an-
noncent qtu' l'avance q-ai a d6ja


LE PRESIDENT VINCENT AS.-
SISTE A LA FETE DE STE-ROSE
Mardi de tr&s tot, le Pr6si-rntl
Vincent Re rendait & Leogane oft
I'on c6l -brait, ce jour, la ffte dce
Ste. Rose. patronn, de 1'endrotL.
A ,on arrived comme A son depart,
le President de hl R6pubhiique f'L,
l'objet de I accueil empresse Je.-
autorites locaCe. t erithousinate -
la popilattiunm.

MORDl' PAR I'N CHIEN
Hier martin, vers .ie' 11 heur-.,
tin vif 6moi a secou6n la Grand' Ru.,,
zone comprise entire les Rues Fero,,
et Bonne-FoL, dieji ,-i agit6e a r'et-
te here. Un chien, sans doute, at-
teint (de rage. fai .-nct i'rt-upti 1.
la chenriiserie Ac:-,. mordit it !l
bouche tn. immune home qui e. -,-
ynit de lIen dlogur. Le- bles.snre~-
qui ont t't- assez !Profondes ont nu- I
cessit6 Eson transport imrntdli', it
l'H6pital GCnrai .

,L'AVENIR
Nous. av,. -, rer If .,second n.-
m6ro dt- rL'A ,ve- Iir, l'interesst T'.I
et coquet hebdonmadaire litt.ranre
et poiutique. Le sommaire Tn ,.
trLs interessant et nous en recom-
mandons la lecture.

LE CAP N'A PLUS DE
TERRAIN DE FOOTBALL
Le Cap n'a plus de land pour
l'entrainement des equipes de foot-
ball, La place St., Victor, rappor-
te notre confrere IL'Information"
qui avait &te donnee A I'A.S.C. pour
ses entrainements a passe auxl
mains de l'Oeuvre des Enfants As-
sist6s qui y fait construire deja
l'Orphelinat des petits d6sherit-s
du Cap,
Nous voulons espdrer que le cri
de notre confrere sera entendu ei
que le football capois trouvera cer-
tainement un terrain vacant qui, en
some, est la chose qui manqrr
le moins chez nous.

AUX VILLEGIATEURS ET
VILLEGIATRICES
11 y aura de grandes attraction-s
aux Colonies Scolaires de Petion-
Ville dimanche 4 Septembre de 9
heures a. m. A 7 heLres p. m., Con-
Sference, concert, bal, comptoirs di-
vers. Ne ratez pas occasionn dJe
vous amuser sainement,

AUX COLONIES SCOLAIRES DE

PETIONVILLE
Aprks les petits garcons, -it.4
maintenant la tour des petites fil-
ie- d'aller SC .repos "r pendant t I ,n
lr moist dc Septembre l i P.Ptioinvi ,e.
Trent( cinq ,ont. months d'i-
jourd'hni atux Colonies Scolaires d'.
Pationvill, oi los meilleurs soins
vont leur Utre aecord&s par lea d&
vou6es dames qui entretiennoit.
cette oeuvre de haute portee socia-
le.

LA SITUATION EN ESPAGNE
En Espagne, les dernibres dr~p-


ENTEROVIOFORME CIBA

Antiseptique spfcifique des a-
gents pathogenes du tube digestif.
Diarrh6es. Dysenteries infec-.
tieuses et parasitaire. Arnibiase
aiguc et chronique. Diarrhoes in-
fantiles. Dysenteries cryptog4n4ti-
ques. Dysenteries bacillaires. Co'i-
tets. Cnlibacillo.e. Dysenteries a
balantidium et Lamblia.
COMPRISES

PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince,


No. 20.054


PROPOSE ET FITS DIVERS


coapt Ia L;n f- l roviaire relian'
les 2 points a cor.tinu& et que ',-s
importante.s pci -. ns de la Sierra
d,] Berequerench r.:.t kt6 occupies.
Mais touted ces nouvelles. sout:
0dmenties par le-s belless qui af.
firment que les ti', upe gouverne-
rmen take ne per:vent pa- avancer
d'un pas -t qu'elle-s ont dejh per-,it
plus de 1.500 hommes.
On estime que st.- le front dle I't
bre. offensivee de Franco a pri,
fin, Lc.-, reelles vn.it n actuetaleml -u
occupe- a rcorgani.er leur.s po0j-
tion.s apres une offensive de phi-
sieurs .semaine;. au course de laque'.-
.il. n'ont p .i pu elog.r lee :1'-
plUblicain.- dfs :.;.-itri cnquis ;
devxint Ga!litle a ; t uri' ]., <.'c'leur tdt'
la ri (-f ,c ih.10i d! El r C:I '
t.!m pso n '.a,- n fii i lentt,,nd i t c' .
'i- fr-i I nihn _.-s t.r' e I ( avant-rovs
te. sur diff'rhnt secteurs d(I front .
A Alicante, aviationn lm.s rg.'e
a bombard, cec mating un village i[.
Ia [tr'vince de Murcie,

LA PRESSE QUOTIDIENNE
Al: DAN MARK
L'fvolution de hi Pr'se ati D.i-
nLnmark lisons-nous dans la *c-Re':u.
Commercial Danoise, s'affirme de
plus en plus. En 1850 le pays comp-
tait 40 journaux actuellement 299.
Ce nombre si dlevd, relativement
a celui des habitants, n'est sans
doute d6passe danas aucun autr-.
pays du monde.
Cepenhague, la Capitale n'a
qu'une dizaine de quotidiens, dans
le rest du pays environ 225.
Le 4Politikenw accuse un tirage
de 160.000 exemplaires, le lingske Tidendev 120.000; trois at-
tres se placent entire 40.000 et
60.000.
La tr6s grande majority des
journaux danois appartiennent A
des Societds par actions.
L'Agence Kitzau assure les no-
velles 6trangbres. De sorte que !c
ti age quotidian des journaux ds--
nois peat etre evalu6 au total A
environ 500.000 exemplaires pour
la Capital et 900.000 pour Ia pro-
vince, soit I'u d'un million 12, cc
qui repr bent-. par jour tiun num&,
ro pour deux habitants,

MR. ABEL LEGER A L'ELYSEE
Les dernieres informations re-
ques hbier dans Ia nuit de la cap,-
tale franqaise rapportent que hier
Mr. Abe. Nicolats Leger, Ministre
d'flaiti en France a et6 requ ptti
Son Excellence le Prc6;idcnt Le-
Sbrun.
Les troupes de la Garde RHpu.
blicaine Pont said dans la Cour du
Palais Presidentiel.

(voir suite en (. page)








LES FETES DE RE

* De notre Correspondant de i'a's
-ROO


i


Et. .


velbi,. t : r .
tre'? i'\ T. ,- :' ". 'i
F t'.tjl., ',:' .'," t "" "
1T 1 r i _' ^ ,r '. r',. ; : t.'
V ii c., d i' .. J ... .
I, i I,. i


.~1 -


itn'. 1 I1' o I r. : :


LN lION 'ItRA TL1MENT CENTRE

Ecztmas D tmungeaisons Ta-
cheI-Dartres Teigne ou Pias-
tre--et autre. maladies de la peau:
UO. fit it biA nou.isser le Savon
A I'HMeiobrome suir la parttl alT,.c-
16e kn r vinc 'e.ec'l nume ;au b-o. t ID e
(It('ic lties minu utes Tapu I ''n al ippijiffL ke
la Pommade a i'H liohrome.--
En Vente: Pharn.icae: Lefranc
Chevallier. Laltue i'o f'iica. dii Kios-
que postal.- A.ix C:'.- Grand'
Rue.


I A BANQUET


PLUS CE o oo suCUlUMSALS AU 4A)


-sesfJ^M n^lhfltflSifm#JnUUCWM


RIMS


Notre Dame de Reims revi; a
nouveau.
Apres vingt quatre ans de sivun-
ce, ressuscite le gros bourdon de
la Cath&drale deo Sacres s'61unc, r
nouveau. Lea princes de l'Eghs-
sont 14, le Cardinal Suhard, Am-
.basadeur Extraordinaire et Ltgat
de S. S.- Pie XI, accueille le pre-
mier magistrate de la Republiq.ue-
Franqaise, Mransieur Albert Le.
brun, accompagrni' lhe Moas.iet',
Paul Marchandeau.. I)6putd-,a<,ire
de la Viile, qu'c-ntourl'cnt .I Mare-T
chal Petain. les Gneraux GoLu-
raud et Lafond. le Prince de Mo.
naco, les Ambassa-deurs des u'e.s-
Unis, de Grande-Bretagie,. o. :
_egation de la Chambre des L" .,
et lJe plenipotentiairtet .is i(.t, 1'.. s
aupres du Quai c'(O.iy.
Un flux innombtr.i.' L -.' t--...
sur ie parvis ,f aitufLan t :,-
thddrale pour 'ass: : ,i ;< f' ,-
grandioses. UnLr' :r -t .- iI:- -
liquet > i, a; -u"!i'. ". '-
de Fr nc t(,nt :e. i ., .. .
envo ia.nt i. i '".
qua '.. i .- -. i- i:n ; -
joud admira.i' n.. L : .
des pr,,;e L ti .


I. .


ON )E31ANDE :
ULn I.:, burea:. plat.- Pour les
rentreignements, 'adidresser au bu-
reau du journal.


A LOL'ER
.Maison haute en mur, sise a la
Rtue Pae en face de la Halle Cor-
dasco.
Pour ]es conditions, s'adresser
S u -i r' reti u du journal.


:ROYALE
DU CANADA
RADA MT DANS 30 AUTRhE PAYS
If


s NOwTJVELLISTK' -wnJp -e-m r^-.


11


la fin du treizime sidel. que Ias ar-
chdologues estiment que la Cathb
drale actuelle fut' terminee. St fa-
qade est d'une beauty incompira-
ble, un jeu de feux multicol'jrea
met tres ingenieusement en va-
leur les sculptures d'une rar,: ma-
gnificence et c'est une joie visuelle
que de se concentrer de longaes
minutes devant le r.sultat du ge-
nie humann lequel a .uu assembler
si leourousement tant d'ornemcnta-
tions ah ne l poque on. les moye'.is
de construction it In disposition
des arehitecte edt.aient des plus
primitif;s.
I] faliait qu'en ln jour, le 19
Seprtembre 1914. I'ceuvre destrjc-
t.ve des honmc-s first dun des io
:.a: I;e 'iarc'itect.u ogivale des
ruirLes: (i.. o01 -. rincen.diaire.s en-
I 'nnr t C;t',.ft c 'iinait Is
.t i. i d r. aux., ;
S,.'" ;. 1 n ... C ''. "i :-i 'r 1t r ]
Li a' i o :t L t
S.~ r. r n- : .< 't! L


.. .a a, I.''....? Gfl .. ^ t r ,;. t i*
.. e T -L a-

S- '. . e o -

L ..; 1 = 'y ; i e.l ,c ,-i fl, ;-



N. 1- '...1., air inUs-. "-

a'. ad i.;. h, ,tographi-,
S gri'; n'p' 1:: c -n.p.u s ance dte Let
1i ; t L:' c ', : t a "2fll'iX
;] .,' i. . nC: ic-usemS ei
.a: lil ii t s'r.if"a i b. U .


fl MAW "Uaj<..'tv.*nh'"o


BUDWEISER

LE L01 .E LA BIERB EN BOUTEILLES

BUDWEISER, ren.arque pour son goat, a triomphalement tenu
la comparison g6n6ration apres g6n6ration.

bua veritable BUDWEISER pett maintenant, eftre o>tenu< come
vuus w pretererez, en bouteilles o, en bidons,
Soyez pr&ts pour t'h6te inattendu. Ayez du BUDWEISER dans vo
tre rffrig4rateur.

Faites les d6lices de vos amis et de votre famille ea servant lI
BUDWEISER chez vons.


DON N MOHR

Dis tributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN HAITI


TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS, DFS POUMONS
PRT.AU-PRINCE, HAITI. ET LES PROVINCES.















Devenez votre propre Comptable en ouvrant an
Compte de Cheque a la Banque Nationale de l&
Republique d Hati.



LES CAUSES DU VIEILLISSEMENT




La Science Moderne a prolong[ la dur6e de la Vie
at des possibilities intellectuelles
et physiques



Le Profosseur Matchnikoff, un grand saanrrt de I'Institut Pasteur de Paris a
d mrnortr qu'.e le phenorn ine du veidissement 4ta;t dJ aux putr-factions inteti.
nales et i'aro-i.ntoxicaton qui en est ta consequence
Parat'lerrenrt 'es clSniciens cornst:t.i-e'-t que des organes essentiels : cceur,
pournor.2 gens qui digerent v-al, :!or.c rl:4otbent les loxines Tntestinales se
FaliguG r t .ttr et viE !ss ri t v; i eo jx a.jssi avant laur ago,
Connassair.t lc-s causes principai's- diu !o,:ic..emont g6n6ral de i'mdividu at do
s5e3 ,or iPne3 r,:bt3s, los cherch ':rs se so n.' orcs de tfouver un remade qui
coIbath i sL ci.r om?-ncs do putrJiac ion m:estrnale ot par consequent l'auto-
iri ct: on. Et c'est ains: que it ,r6 i'E,:'c.yl Ca cholagogue drain la vesi-
cu.! I i. .! et :tm '. La & e ue i' p- LOcue. Ce a.sant. il d6congestionne le foie et
prc c.,que i':.-,.e dans *, t-i :i u L.'.v u r 'nda quanrit4 de bile. Or. le r6le
do i:s b le .,, pour uno.bonn'., ppart d-'d : 'i.t"a rirjry,.t;(f n des mati6res f6cales et
aus-;i de '.uire le tokinrv. i :r 't oc :crton des microbes de ia putrefac-
tion r es rc.!,, ou des malid :. :;. .i or ; rTnme a grippe, la typholde, etc.,
roette tc lariar:t dans I'intest ; 0 or L .' c.; cditrut ou provoque I'dlimination
de tous L, co;ps tolqub3 qu i, l'.f .,...t L !.i base de I'auto-intoxication, cause
profound u '.'.cilissemert. En nri';n ip.s, ao song est d6barras,4 des poisons
qu'il c!u rNZOt LI travers tout l'orgorii nt ot qui provoquaient des d6sordres rendant
ti vie ire sup jp frtabl a nu malde.
A ,r ii ..ure 'E'iib1, c C t':n' t d.; i rnangesisons, des eruptions diverse,
uno ; ~ ,' u-r).., n ce;i trme a I..ct.o;.-lc:ise taunia-rougeAtre, des maux do tteo,
das vertije. .. lasit;do ext.m A; "nrto tem1ps quuna nervosltd sotradulsant
par dos d .:,: ,,ji. avei.- digirui,: n i c.05s p6riodes d'nxcitalon. Lea troublto
dijgetitas ut. 6tc... dorit do rngla sc:.mnn-J:once aprAs los ropros, constipation
0U diarr' :j, lias dtc-:*-riTes at itftides, gaZ iritstinaux, naus6es, bouche
am ure au rteil. digestion aelta'c- pu:bl;.s,
Toi:1 cc-s sympt6mos disparalssont les uns
eprbs i'<. autres iorsqu'on prend soin de r6gula-
riser I'6cculement de la bile dans le fole at de
,T.rnur lea function antitoxique de cel organe par
un chcl gague chol6r6tlque comma I'Entrobyl.
'Sous l'actfoa dn I'Ent6robyl. I a peau rfadevient
Saino,. ls troubles gastriques et intestinaux dis-
..^... paC.',isel3t peu A pou. les selles redevierment
/ n ,ores, Is uritss abondantes el claires. Les
,f >reo0., la gaft4, ia goil au travail r4apparatSSent,
1'". :". hie sjjet atrroe vo la jole de Ivre, le d6slr d'entre-
p'ondra. Los dames lasses, so sentant vielilir,.
retrouvunt un teint plus clair, une ligne plus selte,
urSe ;,a plus ieun; itl semble qu'on ieur alt
U .,, I-. e.'Enrobj it en vented dans touts les bones
... L.. ptaurmacie. et notamment Pharmactl, Saint-
";' 5 Frincols du Docteur V. Mathurin, b Port-au.
s frm.nco, qul tourntt gracleusamont ittttatura et
: ,:.;Ir.I ons mf6dlcaux. En' ea$ de dIfficultts,
s'adros er au prtparateBr Ed, Dehaussy, doc-
teur on Pharmacle, 50, rue Nationalt, a Lile
(France).


AC NOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
On trouvera:
Le Bruvet simple de Cap4 :,
Le Brevet Superieur de Ca
it o Certinict de fin d'Etu.4.
cndaire. ilassiqtlUes (2&me ptil
Dipl6me de Licenci4 eti'T;:


FAITES ATTENTION
I.E BAZAR NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'enoI5S
lit d'etre LE PREMIER A oW
sa Clientele et au Public les*,
tages de NOUVEAUX PRMA
coulant de l'Accord FRM0)
HAITIEN, pour ses rayons.::.;
Parfums les plus en vogu.
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fame .SN
qtue gMarie.' 3risart?.
Vous le devez a vous-m 1
`tSITER nos Rayons.



IE DEfUXCOr .


S Dis,- moo -18e
Buis pas venu.i'.Sr

yonal Te *ouW
jeune liquorise
Benjamin? J'ai 66O4 ch M.M
sor.*
QueUe belle soir6f-. SOl
fai pasade et quel char1twf
;on ec type.- l i voIIo. .u
nisette superfine en*t 4a I s-g
t en matlare. 2 ::
11 faut 1'encourager, W0MCI
vu de parefile dans de, .p a4
fda do Paris. o
Tu es preasE; la ar
plus. Maeis,' en RommflW
sortes de liqueurs. 11 a
le peppermint, la prtmiIal
le nectar, etc. Voi-le
possible si tu veux 4pW1u a
bede presentation, de iAs ..
lite, enfin toute une S't :
goft. 11 s'y connait blan :t
voue pour ses 410.000
clients. Enfin, por... lW
noseig'nements, yvot SW,"Z
l'Epicerie du Centre, .XtM. Srt
main et tant d'antrnO.
hnie la peine. AU rey. ,....




-- -- -
~---------.---~ -- ma ttn'WflW S Wan as!t I -- >s tater p
mu sz~ U


ifflval

:. N. s.

Ron h.' ap
^:. i o. DRA QRroD. ENGLAND



oe
S nILLANTINE ROJA

.Si nombreuses lectrices dcI
e.$gal laire, du Journal de laI
i~~ mea, appr4ndront avec
..isir que la fameuse bril-
4tjiune ricinee liquid du Dr.
1'0QOJA se vend chez Paul E.
VAuxila, Bazar du Champ-de-
'Mars, Mine. Joseph Maglio et
W. r touted les bones mal-
Sfons de parfumerie de la pla-
S'. EIles trouveront 6gale-
Sc'lent lea prod ults de beauty
o Josephine Baker, de r6pu-
tion mondiale, tels que: Ba-
'kertix, creme Siamoise pour le
''Jour et la Nuit, Ricil's, Co-
.:'ak' Bakc-remail, Lotion an-
Jtipeliulaire, Bakeroil, Petro-
,e Licine Roja, Le Ricil's est
y dans les co.aleurs suivan-
tes: noir, chataim, brun, aca-
Jou, bleu, bleu-clair, bleu fon-
"''c, vert et tiolet, permettant
.. Hdone d'assurtir 'a couleur des
eilsHA cellct die's -ilettes.
ALPHONSE MAGUET
p Agent Exclusif pour Haiti

t i


CLINIQUE


Dr LOUIS HIPPOLYTE
S Mdecine GQnerale
CONSULTATIONS:
. Chemin des Dalles 7 a 8 a.m.
2: 1.2 nA p.m.
Phone. 3373
- Port-au-Prince (Haiti)
a -


tLE NOUVELLISTE
Rue d Centre No. 2S97
Dlotb Postale No. 135, T416phone 2232
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
HENRI CHAUVET & CHERAQUIT
D recteur-ProprWtairo;
ERNEST G. CHAUVET
Directeur:
FRED. DUVNGNEAUDI
R&daeh-er en Chef:
S MAX DUVAL
Sew caire dc la Redaction;
YVAN JEANNOT
SAdmiistrateUr:
C. BEAUBRUN


Apris les Spectacles
Rendez-vous au
eSAVOYD


CLINIQUE
du
Dr. P. C. DESMANGLES
aseienne mason F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations :
2 A 4 h. p. m; "



"SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


Demanded a vas amis et
als vous confirmeront que.,
ul part a Port-au-Prince1
Sn peut mieux .ranger et
Sppr6cier les bones con-
01mmations qu'au t SA-
IVOYl0. eitue au Champ-
d rMar8.


JRICWN GENERAL DE

L'ENSEIGNEKENT URBAN

AVIS

S Ceonurs d'admJssion aux
I Ecoles Normalea d'Instituteurs
et d'Institutrices.


Le concours general d'admission
aux Ecoles Normales d'Instituteurs
et d'Institutrices aura lieu au .o-
caJ ,de, la Direction GEnerale de
l'Enseignement-Urbain le jeudi 29)
Septembre prochain.
Admission Gtntra.e en l1re Annee

Les conditions d'admission g6:-a'-
rale en premiere annee sent L-.
suivantes:
lo) Etre Age de 15 ans au mi,)i!,
20) Etre muni du brevet simp"
de capacity ou du livret sc6laire-
attestant qu'on a fait au moins 'nt
quatri&me dans un 6tab]issemeynt
d'enseignement secondaire.
3o) Etre muni d'un certificate 'de
sant6 d6elivr par le Service Naet-i.-
nal d'Hygi&nc.
4o) Etre muni d'un certifieca -'c
bonne conduite &manant de la DI.-
rection du dernior t'iabli.sem-uiL
fr6quente.
5o) Avoir fte r6guli&remrent in-"-
crit au local de la Direction GCnA-
rale de I'Enseignement Urbain.
Go) Avoir subi avec nucc'-. 'p.
diffbrentes epreuves et avoir obte-
nu une moyernne gtnerale au moinc
gale h 5.
Admission en 3e. Ann&e
Les candidate mnuni.s du Cerlifi-
cat de Fin d'Etudes Secondaires
classiques 2e. parties, seront admi,-,-
sans examens en 3e. annee de I'E-
cole Normale d'Inatituteurs. tls d-.
vront n.ianmoina remplir let for-
malit6s prescrites par les 3e., 4e.
et. 5e. conditions ci-dessus enum6-
r6es.
Lea candidates qui aspirent sui-
vre les course de la Se. annee de PIE-
cole N'ormale d'lnstitutrices doi-
vent remplir lea conditions suivan-
vias:
lo) Etre Agge de 17 ans au moin 5.
2o) Etre munie du Brevet Su-
p.rieur de capacity.
So) R6aliser les ae., 4e., 5e. et
6e conditions posees pour 'adriis-
sawn en premiere ann4e.
EXAMENS


Le concourse d'admission en 16re
ann&e comporte les 4preuves uwi-
vfnteos bases or le programme
du Brevet Simpk de capacity:
- Io) Une composition d'ortogra-
phe comprenant une dicthe et dt-s
questions.
2o) Une composition francai.st.
3o) Une composition d'arithrr.6-
tique.
L'admission en Se. annie de P'-
cole Normale dInstitutrices est so-
bordonnae aux 6preuve s uiv'n-
tes:
Io) Une composition franwai-t,
20) Une composition de math&-
matiques:
Les programmes consulter snt-
eeux des Ulro et 2e. annesa des E%-
tudes Normales.-
Sanction des Examnens

Toute note Wgale ou inf6rieure A
2 pour Yune quelconque des 6preu-
ves writess entraine l' mination
du candidate. Les eliminations s3
front aprxs chaque 4preuve avant
de passer A '4preuve suivante.
Formalit d'Inscription--
Le registre d'inscription sera ou-
vert la Direction G6nmrale dte
I'Enseignement Urbain a partir tlu
jeudi ler Septembre prochain tons -
les jours ouvrables de 9 heures A
midi.
Afin. de permettre aux laurlts
de la Session Extraordinaire de
prendre part au contours, la Direc.
tion G6nrale de I'Enseigaement
Urban malintiendra le registre ou-
vert jusqu'au mardi 27 Septembre
prochain.
Lea pi&*es A prb6enter sont l'ac-
te de naiseance, le brevet simple,
le brevet sup&rieur ou. le livret c)>-


v-n. uf:sai .auUVaiaaw'r~~ri '


laire, Ie certifleat de sant6 et le
CerUiatc de bonnie co.uite.

Atrlbutiss d. BesDUrge d'Eatemnat
d4 EstIe Normae d'lnstit trhee.
Pour avoir droit A 'une des 2S
bourses d'Internat A 1'Ecole Nor-
male d'Institutrices il faut:
lo) Etre portee sur la liste des
laureates du concourse gen6ral d'ad,
mission & l'Ecole Normale d'Insti.
tutrices (1lre ou 3e. ann&e).
2o) Etre ag6e de 20 ans au plus.
3o) Faire la preuve que les pa-
rents ont leur domicile en dehors
de Port-nu-Prince.
A cette fin les aspirante.i h un.,
bourse d'Internat devront ajouti r
aux pi6ees d6jiA exigibles pour l'in'i-
cription an concourse une attesta.
tion du lieu die domicile deg j*-.
rents sign6e du Magistrat commt:-
nal et contresign6e du Prbfet d'Ar-
rondissement.
Le.- bourse. seront accord6es
sur la base d'une judicious; rsi .
rationt entire les dliffrents Den''-
t'ment.L en tenant compete le !'cor-
rIre de mnrte di.- i.apiranrtes e dc
Ia situatib n dc: fir't n, drI au,1.

Trousseau
Les interesseeS ptiuvent .s' e-
ser a la Direction Genraie de 'P'i-
seignement L'rain p.:ar tous ..:-
seignements concernant :L rIro-,:-
seau des Internrs.



664 GUERI'!
6 le PALUDISME
EN 3 JOURS
LIQUID, les FROIDS
TABLET'ITE, Le ler JOUR
ONGUEN
SGOUTTES MAUX DE TET&F
NASALES. EN 30 MINUTES.
Essayes C RUB-MY-ISM s,
le melfleur liniment du monde.


Machine a crire Remington
Machine a ealcuer Falton
Rubane, paper carbon
Faites vos achats chez
G GILOG


,Pour avoir do Polds, de I&
Puissance et de I'Energle.
Pour r6aliser le DOUBLE
de vote travail qaotidien (In-
telleetuel ou Physique), wans
la molndre fatigue


Prenaz
KELPAMALT
Produlit ba se du KELP,
plante marine contenant tou-
tes les vitamines.
En vente dan-s toutes lea
Bonnes Pharmacies.

.-,- .. --aw' .M .- .. as- ^

1,E(ONS PARTICI'IIERES

.Je.w F;!-. m-I.nuine dc dipin-
no -;, i, ,'Eu des Sc.condcai:e'
(l, rre t w.n par:ies) doenr (l,
I_'.,:jI rI- I, t r lr;. rt C- '.. anx 6 tv'es en
retarfi u qui u.,nt cthou1 aux der-
niers exarnens.
Pour les conditions, s'adresser
an Journal, phone 2232.


A VENDRE
Une MACHINE SINGER, a pied,
pour cordonnir et seller. Cette
machine est h bras cylindrique et i
navette rotative.
S'adresser au No. 15 de l'Avenue
Magny, A Port-au-Prince.


A TRAVERS LE MONDE

ERREUR SUR LA PERSONNEL

Comme on le sait, lea souverains
britanniques ont rendu visit der.
nierement au Pr6sident Librun.
Lorsque le cortege royal
s'engagea dans Pavenue dea
Champs-Elys6es, la foule vit s&a-
vancer. derriere un premier cor-
don d'agents motocyclistes, une au-
tomobile decouverte dans laquelte
se trouvaient deux personnages,
I'un en jaquette noire et chapean
haut de forme, I'autre en gr-and
uniform chamarr6. la poitrine bar.
r6e d'un grand cordon et la tIte
coiff-e d'Un bicorne i plumes.
Et immidiatement dffer'srent
- les clameurs de bicnvenue:
Vive le Roi! Vive le Roi!
Toutefois, a .".oe ir:.iant, d'awun.s
s'etonnbrent: on avait annonce que
la voiture royale serait escortee par
un cscadron dHe cavalpric .t 1'!.--
la etait p !' i -r,. .

Tout .sujet d'hesitation dispavu-
-'nil'lt.:ur "i,'-` : :'. t uIlqufr f 01
boucha bie' : la Garle rp,4p.l.-
caine a ch- t.i. u 'urant lie :.i-
tonmobiles ,ni' f1o, io t .h Pr.-"- *fi:. :
de- la Rf.p'.Ib t de la -I t Kfr
Elizaboth .';c:.;i'iag .fit \.n:--
Albert Le'i
Car la 1 vi a .- 5:
c h nt l ckl 'D ', .. t "- :

ai' .er,',r. ; r:c'Yi -'- :':'ic :". 'i
l' uLnifo: m i' ( ; (ie ,; :on r'a pa
; c.;uIit ,rr6 ie lii ',(ir porter, aI:-
cc.-mpag n'.r dr direct .r de na i ..
cc riurn.cipak-, M. Mrltihnird.
e..
LA NOTE A PAYER

Pour la premiere C'ois apris vi;:gt
deux mois de guerre ivile, ha Blt
que d'Espagne a ete "utorishe A pu-
blier son bilan, arrde au 30 airmi
1938.
On y trouve des chiffres fort -is-
tructifs.
C'est ainsi que 'on y volt qa'en-
tre le 18 juillet 1936 et le 30 avril
1938, i'encaisse-or a baissa de press
de 600 millions sur quelque 2,20
millions a quoi elle s'dlevait.
Pendant la mnme p6riode, les a-
vances au Tr6sor sont passes de
104 millions A 9.160 millions. C'es:-
a dire que plus de 9 milliards o,nt
etU absorbs par ie Tr6sor pour
fire face aux besoins ie AEtat,
besoins don't ie principal, o. Pt
salt, est celui du budget de It d.-
fense centre les insurges, Et que
!'on ne s'y trompe pas, il s'agit de
9 miliar doe per-,tc's avant I'avi-
lissement dh cour.; de In mrcnnaie
espagnole stur les courses eth-arg;-

Comrnme on ie voit, Ia g terre.
qu'elle soit civil ou 6trang&re, est
la plus belle source de ruined que
f'on puoisso imaginer.
Mais eette constatation, tayee
par les chifTres. n'est pas de cells
qui peuvent decourager le gouvcr-
nement do Valence. Le pr .siden t


Negrin n'affirmait-il pa, i! v a
quelque temps, ,que Jl gouve me.
ment disposait der somrmes uffi-
sants poor continue Ia guerre
autant que n~eessaire et que cole-
ci ne se perdrait pan par sunte de
rnanque de fo(ds;, .


LES ABEILLES
ONT LUODORAT DELICATE

On sait que les abeilles sont
pour les fleurs de merveilleux at
gents de reproduction, parce qu'el-
les transportent le pollen de 1'une
A Pautre.-II existed cependant cer-
taines espkces qu'eles ne viqitent
jamais, et ces espices, que Yon- di-
rait marquees sur la listed noira dei
abeilles, ont beaucoup de mal at s-
multiplier. Un apiculteur anglais
a facilement dtcouvert la raison do
cette repugnance. Certaines fleurs
ont un parfum qui incommode !es
abeiiles. II a aussi trouv4 un mu-
yen de rem6dier A cet 4tat de cho-
sea: e'est do rendre eea-$ura ino-
dlores de tell sorte que les abeil.
lea puissent les. visiter -et qu'elles
se reproduisent.


Part of the

rhythm of action

the pause


that refreshes


Porltau-Priace Haiti
BhASSERIE DE LA COURONNE, S.A.


bc"c~l~mrrr~rrr ~lr~CICIIM~II~ YilYIJrlL*I~A*Y


*d*P+I**i*/lyNlltl~*F~II~I/CI~U*I*++~C~C


SreuMt 0


~F~BB~AQ~grP~O~B B~B~L~BQA~ls~$-AsS~B~B~P~P~






rAGE 6. *6 4 4 o O TVELTI E *
'a -aS


PtgNSiis


Chacun
rouvre
i. I


vant en


11 faut mrtiter
fair.


propmrtito de
il coatSre sa


RENAN.
*
r la loaanl' et la

FENELON.


PROPOS ET

FAITS DIVERS

(Saite)


LES FAMILIES HABITANT ;. x
GRANIVRUE SE PLAIGNENT....
Les families habitant la see*i~n'
de la Rue Ripublicaine comprite
entire les Rues des Castrnes et St.
Honor, se plaignent de la con-
duite plus que dsinvoite des files
de joie qui pullulent .ux endro;'.s
d6nommns: Cour Mirabeau et coiou
Malval.
Ds six hures d 'a ':r. ces cOn.-
meres occupent litt`e,,lement a,
trottoirs et dkbitent. t.ans on -."-
carme 4tourdissant, les propos- leos
plus obscenes, au grand scand '-:
des enfants et des honnctes gens du
quarter.
Nous le, denonrons la police.

CHIEN ENRAGE
Kier matin, vers le huit heure-,
les habitants de la rue traversite
taintt en grand 6moi.
Renseignements pri-., un ch"El
atteint de rage venait de mordre
un syrien et continuait sa course(
vers la place de la Cath6dral,,
poursuivi par une foule Fe badaud.'
arms de baton.
Ce n'est qu'en face de i'Ecole
Profesionnelle que I'animal a 6tt
abattu par un rendiant.


A LA HH3W
L'audition d'hier soir de la Sta-
tion de radiodiffusion H'HSlW a 4t4
particulierement int6ressante et his
nombreux radiophiles aux kcoutes
ont ien gofit6 la demi-heure con-
sacreve a a inmoire du poete Mor-
peau, au course de Jaquelle des poS-
mes furent dits avec maitrise pen-
dant que la musique egrenait dea
notes appropriees. Compliments.

LE STADE
PIERRE-DE.COU BERTIN
Le Stade Pierre-de-Coubertin .i-
tu6 A Paris, sur un terrain en fYr-
me de losange, comprend: lo. un
hall de 165 m, x 37 m, appele h:til
des courts, et contenant 6 courts
de tennis,
2o. un stadc covert de 5.000
places/avec un hall d'entr6e et I'on-
sembte des services annexes;
3o. Deux stados secondaires, doe
450 places chacun;
4o. un. stand de tir de 50 m.x6nm.
50 au sous-sol;
.__ uei salle de conferences (do
300 places, sous le hall d'entree;
60o. Les pavilions du club;
7o. Deux courts de plein air.
C'est la stade covert omnispor!
le plus important d'Europe.

PROMOTION EN GRADES DES
BOYS-COUTS IyH AlTI
Dimanehe 4 Septembre eouraint
A 4 heures de Vaprrs-midi an
Quartier-General' Scout, Grand
Rue No. 300, seront promus on
grades, 10 Louveteaux en Aspi-
rants, 15 Aspirants en Deuximes;
15 Deuxiemes en Premiers; 4 Pre-
miers en Leaders de 3Sme degr6;
2 Leaders dE 3&me degree en Deu-
xitme degrd; 2 Leaders de 2emv
degr6 en ler degree; 2 Leaders de
ler degr4 en Aigles. Une- Mention
Sp6eihle seras dkcern'e au Fonda-
teur. de l'Association des Boys-
Scoutq Natonaux d'Haiti. -
Les Promotions.se front par les
Officials Militaires, les Notabilite's
Iaitiennes et Etranglres, Merm-
bres d'Honneur, Protecteurs et des
Parrains Spirituels de 1'Association,.


QUJLQUES PAROLES......


(Suite)


son Laboratoire, (J'ai rarement
observe une telle passoin pour la
profession). Et dire que les cr,!a-
teurs de tette Fondation sont en-
core bien loin d'atre satisfaits des
rtsultats obtenus 11 n'y a pas de
repos, pas de stagnation dans cvt-
to ceuvre. qui d'apris ce que Fon
me dit et que j'ai peine A croire, a
Wte cr6e depuis seulement on
court laps de temps. et au mit-tnr
d'une grande difficult de ressau,:-
ces.- On ameliore et agrandit
constamment. Les ouvriers atta-
ehes a lentreprise, ont conscam-
ment de P'ouvrage, on ajoute une
section de Chirurgie, un deoarte-
ment de radiodiagnostic et de ra-
diotherapie, on bAtit des laboratnri-
r-es et une -usine & P-tion-Ville. Ln
plante des arbustes mbdicinaux au
Canape Vert et dans les hauteurs
de la Coupe. (En un mot inimpor.
tance du project est tel, que la Fon-
daton Castera, rivalisera bientA6
avantageusement, avec lea Centres
sembla-bles des autres pays d'A-


merique).


(A suivre)


PETITES lNOUVELLES

(Suite)


L'Economat d i Petl-S&minaire
College Saint-Mra"l a eha cam-
briole et une va,.ur de 320 gour-
des a disparu. U re enquete est ou-
verte.
*4*t
Les souliers PILLOT cTout
Cuir,> sont les meilleurs :
Solidite
El14gance
Superiorit4
Bon march.
En Vente Rue Pav&ee, ancien local
R. C. A, VICTOR

Au Portail Jean Ciseaux, les tra-
vaux de terrassement de 1 Avenue
Roosevelt se poursuivent active-
ment. Ce qui a necesite la etme--
ture de ce troncon de route a la cir-
culation.
OSS
Et depuis u ne quinzaine e'est par
F Avenue des palmistes que passent
les voituees so dirigeant vers le.
centres frequents de Bizoton et de
Carrefour.

On ne comnm'andr plus de chemi-
ses a Vetranger. LE IIAZAR 310-
DERNE. 91, Rue du Magasin de
PEtat qui s'est specialist dans la
fabrication des calecons, pajamas,
cravates, etc. offre au public un
choix complete de magnifiques che-
mt-^ises.
*44
Pour faciliter la circulaton et
rondrv plus praticable in rue
qui traverse l'avenue des palmis-
tes pour aller rejoindre la
route Roosevelt, une 6guipe d'iom-
mes y a &t& place aux fins do. tira-
vaux d'ameliorations, Un poncoau
a 6tc jet6d sur une des rig't!e; de
cette Avenue,

A Bizoton, des terre-pleins ont 6te
construits devant ie Dock. Us soen
de tvrs bel effet.
**
Bonne Nouvelle.- De nouveau
La Brillantine Ricin&e Roja est ar.
riv4e et s'eni6ve chex Paul E. AU-
XXZLA Rue Traversiqre.
Le Bakerfix fixe et lisse les che-
veux sans les graisser.

En audience publique du 2 jail-
let 1938, le Tribunal de Cassation a
eCast et annual I'ordonnance dtie ia
Chambre d'lnstruction Criminelle
de Port-de-Paix rendue le 22 Mars
1938 centre la dame Veuve Man-
fred Poitevien, Les indices titj*
rappel6s7 sont insuffisants i motiver
le renvoi de la prxvenue par de-
vant une juridiction repressive.
**


Depui. quldques jours, la chatse


Grice


Line


Li br


inrie Nouvi
La Librairie la itieux a.rUie L 'O

(Maison de Confiance)


Service de luxa rapide entire Cap-
Haitien et New-York.
Diparts reguliers din CAP-HAl-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. 3M et arrives A New-York les
Lundis ati ..

PROCHAINS DEPARTS D17
CAP-HAITIEN


SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


Septembre
Septembre
September
Septeimbre
Septemibrk


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New- York.
1Pre Classe:


Cabines exterieures,
minimum .....-.
Cabines interieures,
minimum .........


Pour tous autres rer,-.
s'adresser ia:


II. CIANCIULLI & Co.
Agents.


Cap-Haoi tien


IS J35.00


Phone 291.


Agence du Cap-Ha~tien


4,


BICYCLETTE "PHILLIPPS"


CHEZ PAUL ANSON


est faite aux chiens *rr;n:-
s.aucisses' ont deja :a.tca ..
de victims. N'y aura:;:-" p.s :
tres moyens de donnr :, i
aux chiens!

Les 6elgants en gene,'l ccu.s qui
veolent p!aire, ne portent par ees
temps d grandes chaleurs qiiue
drill fin. Passez ,
ancienne Maison Jean rTL-.mas et
vous serez satisfait.

D'apres informatin- 9 ,..C ,,.- :
sfire, une parties de la cargaisK.,
du bateau i'Union qui a couli .: i a
presqu'lle du Mrle a pu &tre a'.'-
et le bateau renfloue subht .auI,']- -
lement des r6paration-.
44*
A paru ce matin le numinro ieJ.
Septembre de la Gazette du Pa!u.-:.
Yinteres.sant organe juridiqI u jie
dirigent nos amis Mesi. H. Chainr,
M. Rivierc et Jh. Salomcnn.

Aga-Khan, pape d.- musiulmirn.:
est peut-etre. ie chef religiea.x !i
plus riche au monde. II touch.
come menus revenues, pour le-'
225 lives qui representen:- sn
poids 5.500 dollars, suit 20 doilar.s
pour chaque livre. L'eati dan-. la-
quelle if s'est baignc 1ui ra!pcrLWe,
annuellenment la bagatelle .nonmnr
de 8.000 dollars. ;Et I'on fait re-
marquer que jamais il n'en res.te
une goutte, tant ces braves mu-
sulmans en sont friends.


SERVICES RYDRAULIQUES
DE PORT-AU-PRINCE
ET DE PETIONVILLE

AVISM

11 est rappele aux abonnds de.
Services Hydrauliques de Port-au-
Prince et Ptionville que le paYe-
ment de la taxe d'eau pour les mois
d'Aouft et Septembre est exigibie
Ie le Septembre.
E jn eons6quence;'A partir du 16
Septembre, tous les abonn6ea (',i
n'auront pas acquitt6 leurs borjo-
reaux d'Aoflt et Septembre, auront
leurs prises supprim6ei.
Pbrt-au-Prince, le 31 Aofit 193A.

a *


MA.GESTIC


LA BICYCLETTS


PHILLIPPS


est la plus ligere,
la plus jolie,
la plus rt
("est eelle qui convient
tHiti.


On on troucera de toutet&l
dimensions:


Passez les voir,


74, rue Dants De


,n.C~4J...&.l pbdIlS~fl fkoo d Ea t.IoaabSaarn.pcnseaptJfSlf'


tfllflPae P~dsf bfltCCeoaenaef~l .8 B1 I+COdS1PPPbO CICJMII


DECES


Nous avones appris avec poine .
mort de M. Pierre Alexandre Po-
ritz survenue le 23 juillet &could it
New-York. M. PoriLtz avait appa.-
tenu a la Marine Corps et habitat
Port-au-Prince.
Nos condol6ance a sa faami!e,
particulierement a Mme. Tulia Du-
rand, son spouse.





S M -
i^^oUs


Apr~t lea Spectacles
le rendez-vous eat au
BERLINER HOP


FEDERATION AT1LLE !
l'AMATERS...:
Contrmmuniqu

La Federation Atlet i
amateurs a t'honneur d
public qu'elle orgafnise dark
rant. du mois dc D6cenmbre
toe annee, un grand cons
poids et haltYres, touted
ries, en vue d'arriver it d6
champion de chaitle cat 'e j
un champion national.'
Des dipl6mes-souvenirs s..
mis aux champions et u'i*
au champion national ( P"
re ita lathlite qui aur rsaI
plus grand total). .
La Fddration recoit lea
tions tous les jours. Les i.
voudront bi-n, pour lr
tion, s'adresser I tM.
cy. President de la F. A. A ri
- Prochainement, la Fl
bliera les conditions (it id
tion des athletes atkcoD


L. Daudet: La vie orageuse de Clnmeneeau .......... i
Bernanos: Les grands cimetieres sous In lune .........
Dekobra: Macao enfer du jeu .................................
Machard: L'Espionne du ciel..................................
Eve Curie: M nm e. Curie .....................................
Roger Vercel: CroisiRre blanche ........... ..............
F. Carco: A voix base ........................
J. Chardonne: Le bonhour de Barbezieux .........
M A rhl nd: L 'ordre, ........................ ... ... ...
R. Dorgeles: Frontibres ........................................ ;
A. Her-mant: La Castiglionne...... ..... ........... .......
Suz, Lenglen: Initiation au Tennis........ ..................,
Paul Geradyv: Tei et Moi ...... ....... ..............
B. P. SRan on: L'Inq1ietude P Humairie ..................
R. P. Sanson: Douleur des hommrs d'aujourd'hui ......
Landormy: Hstire de la musique .......... ......
le M a : L ...... .......................
ray ot: L't-wucati Ido it Volontr .................
R ivet: F ta t C .... .... .................... ................. n
Pauchet: I.'- Ciemiii, du bonheur..........................
Le Dantiec: Science et Con cien e...... ............................
Le Boni La Vie des tV riti6s.. .. ....... ................
A. Ehr-e-: Prni izuL'- de guerison pail e jeune ................
Amit: Cuomrment on apptrend a parler on public ..........j
Dictionnat : nao iq e d'idees ........................................

Mac Latrh n: Note ai correspondent commercial ft
ca s' .: n angV i s .... ..... ..... ..........................
I;M..ILe SCHRiElER: LA SUISSE PAYS D'HOMMES LIB


i- -A-


na
,W-


de


: ... :.:: :
..........


ill"-