<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03429
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 31, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03429

Full Text





C we


IERN T G. OAUVrT


FIfEDf DUVITGEAUD

.n... ....


QUOTIDIEN EONDE EN 1896


43t6me. ANNEE PORT-AU-PRINCE, HAITI j MElCREDI 31 AOUT 1938 No. 20.053
f-W


IAfPPORT AL CIA


a: NoS publions ci-dessois pour
otsaition de nos leeteurs le
pert des commit's de I'Agricul'
"i( des Finance3 et de la Justice
gi #eprojet de Loi de I'Exkcutif
islioftnnant I'exercice du droll de
p vri6t foncikre.

SS0oorables Collegues,


.:Le cormits tie ]'Agricniturr. dls
bsances et de la Justice cuinp4-
ltment trunriAs A effectt d'exani-
tle Projet de Loi de l'Ex6cu'if
.ditionnaift 1'exercice diu droit
di ptpriet6 fonciere, s'emnpres-
..n.1de vous-faire, ainsi qu'ii suit,
ki. rapport ,ur le resultat des
.~paux auxquels ils se sont livrts
hette occasion.
:o inas par an trvs haut souzi
da devoir, les comites sus d&sigzns
ae: e sont pas fait faute d'auccr-
dW A &'tude de cette loi leur plus
pzupuleuse attention, Ce qui du;-
.rait les amener sans trop grand
p.ine A digager de la formula 14.
gale l'idte mait:r,.sr dont s'est ju.;-
tement inspir6 ce project de Loi :
stimuler I'effort des propritatr-:,r
terriens, en rue de l'intensifie.uin
et de ladiversification de notre pro-
duetion, source premiere, sinon uni-
que, en Haiti, de twit pro'gr -.'0 de
tote richesse.
Le Gouvernement a i.lt ptiI.'i-L,
Aec raison, qu'il ne uftfisailt pal
.d rdp~ter,A l'envie ce, trusn^n
qt 'aiti est un pays essentielle-
lat agricole; que, grAce a uno .e-
tion bienfaisante de Eitat quaiequ-'
Chosdee oncrct et d'utile p)u-
.valt et devait t.re fait dan, le do-
maine dfe 'agriculture. De lat, nn
tetrvention, que kIgitime d'adl-
eurl l'article 7 de notre Consti' u-
i104 pour reglementer la production
.Mtionale, en l'etayant desormast
:.Ir des bases rationnelles, capa-
bts d'asaurer la conservation o.-,
rauinmentation de la valeur tie n.s
terres,
hnesi noble preoccupation, Me,-
'TUr, ne pouvait certes rmaniquer
.dorenontrer notre plus comp'.ffe
.h!ion, a un moment oi la ter-
-A, raiZ parents, semblerait &itrr
Ut Parti pris dolaissae par ceux-
: qui avaient pourtant charge


OIBRE DES DEPUTES


d'en assurer la prosperite, en aseu-
rant du meme coup leur aise pro.
pre et, par surcroit, Paise de la coE-
lectivite haitienne tout entire. .-
Aus.i,. est-ce a I'unanimite de ieur.
membre. presents, que vos C m rj
t&s out adopt le principle de la LIi
qUiI'l- s'ppretaient ensuite A o'0t'
avec b-in entendu, les modiic{i-
tiones qu'ils ont cru devoir tyap'-
ter. lorsqu'a notre derniere -*aP'ic
di mercredi 24 en course, Monsicvo,
Dumarsrai.s Estimr, Secretaire o'E-
tat de1 'Agriculture, vint nous tde-
mander, au norm de 'Executif, I3
surs-eoir A poursuivre notre Lac.e,
invoquant pour cela des raisons qv,
nous ont paru' A tous 6gards can-
cluantes
L'Ex&cutif alltgue le Secr'taire
d'Etat, desire avoir assez de temps
pour examiner notre ouvre, en vue
d'un tiavail de comparison qu'inm-
poscnt lea nombreuses modifica-
tions faites au project de mac:.rc
que, a notre prochaine session or-
dinaire accord puisse se fire ud-
finitvenement sur toute l'economi
du Project.
Comreu bien vous pensez, .'uer.
Cotlkguei. nous nous sommc- ,-
pressbe. d'en donner acte aM .i-
sieur le Secretaire d'Etat Est;pJ.
nous reservant, pour les suites vti->
ies de nous en refercr voyes tree-
res et a votre sagesse.
C'estz de ce devoir que nous i-
i'ls't nousI. aqai: tur ce mat .-n :
nyant soin de osurgrer, en in.fuii-
re de conclusions, qu'il vous plaic
donner egalement acte it l'Ex@.ui-
ti de sa demand t" surs i-' .,
vote de sa Loi.
Fai t hL i Chaml, des D(.V:'ot-,
it Port-au-Prince, ce 26 Aofit .1:3S..
an 135Imrne de lIndependance i.Craee
de 'a Librantic-. et de ia Restar:ta-
t ton


Le Pr.;-dr.nt.
It. L LERCY.


Le Rappr'l"t'r.


F PELISSIIJi..


[ Les Membres :
- S. Francillon, A. Louis, R. D.,ni-
zard, R. Laraque. Marc Antoin'., 3J.
Bourjeolly, M.. Francois, V. Th(-
Bourgeolly. M, Francois, V. Th64-
baud, C. Jean, Lue Fouche'


SAUTRICHIENNE PETITES NOUVELLES
EN DEUIL


,o s avons appris avec peine le


Mr. Albert Rothberger
.. nationait autrichienne,
He"M~ & I'Asile Franqais hier a


Au Cap-Haitien, le lieut-n atit
Elie Lambert est nornmm Com:.an1'-
dant du district de la pri.soi en
replacement du Capitaine Paul
Magloire dleve au grade de Conm-
mandant du district de la "':< .
Compagnie.
see


..fiun4raille uInt eu lieu c'- ma- Selon le vceu du Magistrat C 'r."-
.k t l sEgi a ~te Anre. Men- munal du Cap-Haitien, la musique
Albert Rothberger qui ne de ]a G. d'H. offrira chaque mardi
tIRtit que deux mois danf le un concert au public sur ]a Pla-
ittaitt un des quatre Autri- ce Toussaint Louverture,
"wQut olur;: a acheter *- ***
{E A -n 'conminlin, la pro- -i'At6 A Mont-Organiseraura lieu le d;-
mu Lot Roy, & Ker.sn ,, manehe 11 Septembre prochain, la
de taqer la ca eu 'iri c6rfmonie de la b&rdictioa da
I:tUnCrns et des fruits. Noue Presbytere, sous la prksidence (de
ii" D noB sincres condo!4an- Mgr. Jan et en pr6smnce do n.rm-
Wparents du d6funt et A la breux parrains et marraines.
Autriclhienne de Port-au-
:. ( oir suite en .page)

.. :.:.$.. .' ...:- ..m. .f a f
H ,i ?,%:%'' ^* .... ^ yf ^ ^ ^ ^^ ^ ^ ^ A *^ ^ ^ ^ *


B, REGULARISE LES REGLES ET CESSE LES.


La guerre sino-japonalse


L'AVENMt
EST MAINTENANT PLUS
SOMBRE QUE JAMAIS POUR
LE JAPON ,
Patr Kerert Rosen,Journaliste anm.1i:ain



Les caux des fleuves, puissant i
allih pour les Chinois

L'Offensive japonaise en Chin
litteralement parlant et moribon-
de, Les eaux des fleuves et des ri-
vieres ont tt la ruined pour A',kr.
mr6e japonaise dans son avance
verse Hankow. Apres plus d'une
annue de guerre, il est maintenant
plus Cvident que jamais que l. c>.ii
trole japonais des tr~gions o-cu-
presz e.st soulement limit aux i-
gnes ftrroviaires et aux principa-
les routes, et que IA encore la me-
nace de la gutrilla eSt toujours
present. Aux endroits oi flinva-
sion japonaise a atteint ses objec-
tifs militaires, ele a recontre V!
contre-offensive organise et vi-
goureuse de centaines de milliersa
de bandes de guerillas mobiles et
rapids. particulierement dans les
regions montagneuses. Les activi-
t&s de ces bandes sont secondtes
clans les places par la resistance des'
unites de l'Armee regulibre ch'n )t-


,e.
D4ons la Province de Shansi les
,., !, ,. -, .u;: idtcs daitps i-ur r&.is-
',:: < i- '" t..graphie mo tla-
gre.-e tie hi region. Los japonais
S'.trent qut: la ligne fi-rro-
i.;i. T'.ai;;-Puchwcw qui traver-
.n: t!u n1o,.i ;ti sLId le centre de
S;.r i-)i;.( C'dnntCes de l'arrme
rOiilor:. et troupe. de guerilla'
mrnentn .'r u:w:e de tous les ins-
tanTs .tix japonais dans le secteur
..,-,.ep-t" prmnipaiement aux ern-
virror.- [e Prucholw Cette action vi-
.i:: ,oubilk nbjfcli :
1; c"L KiPre terminus occiden-
i\ ,l.i .'-r drf Lunghai a Tungk-
o i.'.,i -: ;nc issant le fleuve Jai-
t. 2 m'cher iax unites ]JDQp-
a-,..- a'irachir Ic Fleuve dans
a r&-:g'.: di ,L finrcuntire occiden-
talc, i cette mimem province. Car
si i. tpontis ruslitSissent la.ma-
,.', iI pr pnreront l'avance
.'-r-: ~:-o' u aboutit l'autos'trade
qui k :ra.ers sc dcsert.s assure la
crommrnicalJior, constant avoc la
RiF;..si Soviutijque, fournisseur de
Ia Chune en mateiiel de guerre.-
OcLcasiorn neIledent des colonnes ja-
ponnis_> ont pu aller d'une ville A
uine autre it long des chemins de
fer, mais elle& t-oat incapable de
consider !uLr erntrole. Leur ten-
tative pour nettoyer la vall&e-nord
du Fleuve J.June de a1 direction de
Tinhwan a echou6 grice & Faction
dea gu6rilln- 'ia 1'arriere do leu:',s i-
gnesa.

(Voir suite on 26mn page)


PERISTALTINE CIBA
Mddicament type des conatipo.
habituels.
Par son action excito motrice,
douce, progress ve, efficace, r&.-
veille toe p6ristiltisme normal et
physiologique, respect la muqoeu-
be.
Constipation chronique, Atonie
intestinal.

Cachets Comprim6s Awpoules
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince,


RETOUR DU NONCE
APOSTOLIQUE
Depuis hier eat retourn6 A Port-
au-Prince, par terre, le Nonce A-
postolique, Mgr. Sylvani, qui avait
voyage, ces jours passes, pour Ciu-
dad Trujillo en vue d'assister au-:
ceremonies de transmission de
pouvoir qui eurent lieu dans la Rt-
publique voisine le 16 Aoeft ...-
ILe
Le Nonce qui etait accompagnt
de son secr6taire, Mgr. Carboni, a
et6 salute a son arrive par Mr.
Turenne Carri6, Chef du Pr,,to.
cole.

LE CHARGE D'AFFAIRES DU
PEROU A PORT-AU-PRINCE
Nous avons appris I'arrivde i
Port-au-Prince, eetto semaine, par
la voie de P'air, de Monsieur Jorge
Bailey Lembcht, Charg6 d'Affai-
res du Perou, venant de Cidtiad
Trujillo.
Monsieur Lembche a rendu vi.i-
te A notre Chancellerie dans la n:a-
tine de lundi et bier il a tt6 recu
par Son Excellence le Prisident de
la Rtpublique.
Nous croyons savoir que b ('is-
tingut diplomat passer encore 2
ou 3 jours a Port-au-Prince avant
de regagner la capital de a R&-
publique Dominicaine.
Nriu l d soulhaitons un agrea-
bie .sj,.')r et lui prserontons noa
mil;eurs \(Ui\.


.L. GRANDE VEDET
LILY PONS


ITE


PASSERA QUELQIUES JOURS A
PORT-AU-PRINCE
Nous sommes infiniment heur ux
d'appredre la prochaine arrived
A Port-au-Prince, de Li;y Pons, ct ,
teo grande actrict 'de reputation
mondiale. Lily Pon. sra ici V-'n-
dredi over's midi, venant l***'. I- 1
ment de Mauor's ;:in Ir Lct ,..,i c
la Pan American Airways. f.l, v
sjournC'ra juisqu A lundIi proc!ita,
Tout en distant a cettllc t .ttal;
actrice: soy.za la bienvenoe, n.-. ,
souhaitons qu'elte profit de .n
bref sejour it Port-au-Prince I;u:
nous permettre dot bien apprt.-cer
seO rares talents.

FIANCAILLES
Nous av,.ns rereu avec plasii: 1i
carte de fianailles de
Mile. Denise Saint-Aude
et de notre distingu ami
Mr. Abel Saint-Amand.
Nous predsetons nos meilloirs
complimnnts et nos. vceux sin-
ebres do bonheur au charmamn et
jeune couple-.



Les choleurs


EXCURSION A LA CITADELLE
Cette ann4e, les vacanees out et0
consacrees dans les regions de fAr
tibonite et du Nord, A des visits
faites par des grouped d'6coliers
i la Citadelle du Roi Henri, Apr&_
le troupe des cadettes dtes Gonei-
es, c'est rmaintenant Ia jeunes,.e
scolaire de Port Marigot, du Box-
gue, de Pilate qui soui la sugges-
tion du Magistrat Communal de
Limbe fera dans la premiere quin-
zaire de Septembre une excursio.-
. la Citadelle. Le movement en
sol est des plus beaux et denote
chez ses organisateurs un sens pra-
tique de I'hommage & rendre -x
heros de notre histoirn-.

LE FOOTBALL, AI'X GONAIVES
Comnme noIs 'annoncions 'a se-
mainote dorniere, un nouveau Club
d.- Football. L'A.S.G. vient dl'Ttre
fvnde aux Gonaives, en remplace-
ment de l'ancien dissout par suite
de la admission de son President.
Voici la composition de la nouvelie
association sportive: Pr6sident :
Dr. Urbain Debrosse, Secretaire:
Louis Acacas, Tr6sorier: Pha ',aux,
Manager: It. Naie.

UN INGENIEUR DE LA
ENGINEERING AU CAP
Un Inginieur de la J, C. Engi-
reeiing, rapport *,L'Informatioun,
a visit la semaine dernire Je Cap.
Ii -'est rendu compete de 'l'tat des
;icux, en particulier des routes du
Nord.

LES SCOUTS DU NORD MET-
TENT FIN A LEUR CAMPING.
Los Po.4-Scou.. d Terrier R') .
g.. Troa. Linli, et Port-Margot
(q i .sttaitlint (tablis non loin de
.Fort-Liberit viennent de mettre
fin i lIur camping. Au nombre di
on iis -.'c. rnr'frnt pendant 13
i,.,r:. .. :. i r (ti, du R. P. Le.


SE.SSI0.N I.EGISLATIVE

EXTRAORDINAIRE

SENATE

(Sance du 30 AoOt)


11 hres. Lo quorurm constatd, It
scance '-st ouverte,
Au banec de l'Executif, on re-
marque ic-s Ministrvs Ltger et La-
noetr.
11 est la et adopt" It proc a-vtr-
bal diC la sIance du 16 Aout.-,-
Pui.4 'on ddpouille la correapon.
dance. Elh, comprend: Un messa.
ge de la Chambre accusant r&.
ception de celui du Sidnat linfor-
mnnt qu'il a voted leo Budgets do
Dtpartement de I'Instruction Pu.
blique, du Travail et de 'Agricul.


Les choaleurs sont toujours foti. ture; un attre wes.age ao Ja
guontes on est essouffi6 au Chambre informant le Grand Corpa
moindre effort, on n'o pas de qu'elle a ajolirn6 jusqu'A la pro(
jambes, on est fatigue d'un rien. chain Session ordinaire le project
Ce petit malaise est purement de loi rgtrlementant la propr:6t4.
passage et vous en triompherez foncij&re.
rapidement en prenaont de la Et 'on passe au. vote du Bud.
Quintonine. Versez le contenu d'un get d S. e vmo
flacon de Quintonine dons un litre get du S. d'H. I est vot6 ans mo
de vin de toble et prenez du vin dinication.
fortifiant oinsi pr6pqr6 6conomi- Puis, plus rien, ia stance est -e'
quement, un verre & mad6re avont vee.
cheque repas. Essayez et vous
serez enchant6 do r6sulrot, 6 la
condition toutefois d'avoir ou pr6- -* -- --
clable, refuse& touted imitation.
ToutesPhormacies.APort-au-Prince: La CESTEIRFIELD et
Docteur V. Mothurin, Phormacie le Clgarette dent kle fameu, dl.
Saint-Froncois, sent : cELLES SATISFONT'.


*'PLttE ANC[IT
*rfewl1EN ElBA ITt


PROPOSE ET FAITS DIVERS


OVii-,*-A,,-,,A A ywiO.~M~


.


1





LE NOUVEnLISIT'A aa L


L'AVENIR EST MAINTENANT PLUS SOMBRE

QUE JAMAIS POUR IE JAPON


(suite)


Au sud de la province de Honm.
aussi bien que dans le.s provinces
de Shantung, de Kiangsu et le di.-
trict de Suchow les japonais n'ont
pu reaiiser auceun progress dep( s '
la d6livrance de la division Doiha-
ra Itraqu6 aux environs de K6:i-
feng. L.'s digues du fleuve Janc
.rigles depilis des dQcades LSOt';
tonic' cottre lo cruies au prin-
ttempits et tn 1EI' n'ont Ipas ee rt'-
]p ar4t',. depuis pliu.sieurs ann'..,;.
Les lombes de 'art illerie at de 'a-
viation japonaises ont fait sailt
ces digues sur pu ii -eutrs points. L.-
flots se sont ripandus dars Ie s-t-
Iur ncr les jap ;:s tvai nt ct.-
C" 'f Ft' lt'ti OtP'i.-i i/;trn i 'j Ailtp n iiSF tOIt[ .nt Ci '.',
lut 'i i .availt fit S.fCilh' -. a ;-
"ncI s 'ec' ".a 1x ls ~




itl ffen.si\e vers liankot ex i
tri ruineuse





8 11 ,. 4n ,.- ;4 i.. .....',. }.'ID ,-.





;1:m, t' Ynitz; Kiang, bie.- ank.'
Irat M..; I i .' ', i .c d n .- .. .-

I1ItV 4 t {I1 (. u:t "lv' (- i -.' s itu x o'l ;







YaM tz'-' fan14 La route pri'ncif,';-
!,i ,a e o au fleu e e.t tr-s
d',itv at i t t tsieu t ps enidroit-;
.t ,'rirc 'par ntz s Kiarmees bie
oi.'es. Di e pItLs oei (L.S porns.r .x
points I (,ltr\ ie Na nk's t t la zho)t,
Sractute d com'ai t I:,5 mile.nd .n
HIantz-kow) jan La rott pncipa-

Fle:j i ,. l ( ui 'isiItit' p uriroits ,t




oi'.al u '. inr n acti on. J1usqu'i .

japonais se sont servis dti la ri'v-
rPe comme lncr at e p-tincipane ,:.
/ 'transports. L'arm(e advance aler.-
ment ut c'est seulement apres (0
durs combats qu'dilC a p[i perec
'.s tfensf (- -s vI Matang. Cette ba-
lailie av: it c' 1irst-lif as rang< d -
,ja!:pornais ,iui ,nt du d,,m a d,,r -. ..
ren frts i- Shangai.

La flotte du Yantze-Kiang a ta
merci de 'aviation chinoise..

Ia flotte .itponai-t l d it ene e'
franchir de l nmbrcci--< barrier,..
fertifiees. Ce qui contribute beat-
coup it retarder [offensive v,.rs
Hankow. La est intervenu un fac-
teur tres important: la flotte ad-


rienne chinoise. On peut me re aujourd'hni que les chinos ont
conquis la sup&riorit6 dars l'Air,
au moins sur le front du Yantz&-


Machine & derire Remington
Machine f calculer Dalton
Rubane, paper eat hon
Faites voe achat# chess
G GILG-


BANALACTEE
Aliment Complet pour BhmniS
et Dyspeptiques
Recommandi par lous les M6deeint
En Vente A la Pharmacie Camil-
le, chez Simon Vieux, au Bazar du
Champ-de-Mars et au Petit Baz-x
du Pont St-G6raud.


Kiang. Plusi de 50I iutvi-e., dte gtcr-
re japonaite de puissance variNe:
gros croi,-eurs t pIorte-avion-. oult
ete cou6s ;atr lo.- aviateurs chinois
Les japor.ai, n e p-ntv(.nt pais pr,-
teger cette ras--:( do:e n.tvires. L'!':
grande ptal tic' ,.. ;a, t'ilttf iapIIIti' ,-
.se, particu'tC li-rem,'i'i r,.- ,it.t i.-
j]lus vu]li'-raLble;- : TI ran piortIs (
troupes e,. d ,' .- i '1'. ''[. '
forces dr' f'r ,'bi ..': i. ,' Fl:'' .'.t
,pour i; p' p L' .i -'i. .l"' r t'-. tiL, 't -
i'infantel'.e qui .-1 .,-e i e i t'r.r-
I'entree du I.;I,. P -'.v .

La prise de Hlankot strait une
victoire it la PI' rrhus


La v; : '.-. n;' V a\, iD -
| ttti a ,' r' ..2:." ,- .', ,:':'- .-


na'4 s S C ui--c i- It' : r(4
alia kow *.. i i'
P a ^.) L .. ;.. :," : .:.- .'



r ;i n,






,ek ,


SERVICE NATIONAL 'HYG'E.
NE ET ASSISTANCE
PUBLIQUE
Cin6ma Educatif
Mercredi; 31 AoLut 1i98,, A si
heures du soir, il y aura une grin-
de seance de .Cinima Educatif A
Martissant.
Nous demandons k, co'nco'urs de
tous pour le plus grand succ's dp
cette propaganda en faveur de in
sante publique.
Comrme toujours. l'art.L-t S.lni-
ve expliquera les filwo n etr crila.1


(N DEMANDED: :
LUn '.ea.i bureau plnt. ',.)ir les
rense..n.r 'm nts, -'adresser ;at.i bu-
reau du icournral.


A LOUEIR
Ma.sin hame en muir, sise a ]i
[Ite Pav;-ee -n ,face de aHi alle Co>r
a.co
P''ir ., cnniliti ri s'adre.s er
au b. lea u. j c.Lurnal.


A VENDRE
tne MACHINE SINGER, le,
pour cordonnh-r et ,;;!eer. Cette
machine est a bras c, l:ndrique et i
nav-itte rotative.
S'adresser ou No 13 rie l'Avenue
MagT..y, a Purt-an-Prlrce.


PARFU.'IS JIAGESTIC
A LA PHARMACIES
CAMILLE


I'~


1k


;A


;' f
S'I'
3Yt^ -1-


IUD ia ,WISER


BUDwtiSER'


LE HOI DE LA IUERS' EN BOUTEILLES

BUDWEISER, ren::iLt.ie pour snji guit, a triurmphi:tment te
la comparison generate orn ;pprts gtrn'(ratwon.

la v6ritable BUDW'LISER peat maintenant, tre ot.bru, coma
t .use preterere z, en bout'.euies .. e. Lidons.
Snye: prets p.ur i'.:- iattt n(i;-: Ay-z2 d, :DWEI:ER dany
ire rdefrig-r't,: ar.


Fait.'s 'e.- .l'i 's. de v s amis i.t di v,,rc
BUDWEISER .:hez 1 t71-


[Ii 1 ei Rrvant


DON. .110 HR

I) i It r i b u I c i r


C'EST LA


MIa


AIEI.L i [.i i: .I RI


.EN II. IF'I


i \E ;ff3JI':, TOLL et ELC I. YPTOL


CO'"T A : r .4 'S.R'.ATIN F,PF4 .,TE
TOUX, RHUMES. BRONCHITIS. ENROUEMEU
INFLUENZA, AFFECTIONS DFs POUMONS
;POP'T-AU I PiNCF. HA!TI ( : F -l., IN t r


," .... .- : .






.A
:.,, ...'; '+,..i::,: ': .".


~i /
[S


N


6a-a


SS DEPlAISR

S touslesjoursl


S' -'did. "


i i~


"1


--^^ m ill li l ll----------------
... P '** '*'''''"" "
1"(4


.. a presque tous les coins
dc rues.. dans pres d'un million de
magasins oii I'on vend des cigarettes,
vous les trouverez qui vous atm
tendent _dans leur joli paquet blano
Chesterfield.
Les Chesterfields sont faites avec les
meilleurs ingredients que puisse avoir
une cigarette des tabacs A mWri.
chains doux et bien mrtrs, des tabacs
--Turcs aromatiques et du paper d c.
garettes pur.
Le gout plus doux et -meilleur de la
Chesterfield vous donnera plus do
oladsir qu'aucune autre cigarette que
voUS aSyez jamais fun e.
.. Disw, nM: Don N. Mohl


~,~-BIB~IE~F~QbF~I~~g6Bs~$QLgB;IC~k~kXB


-'I


.9'


r


Ci




***,*i**-*^. ^^w^CI*Hl* LEE NOi.UV LLISTOIE


PAG3r 5


h*is**n*-es-*ua

Ig y /. I
ILLANTINE ROJA

nomnbreLise lectrices de
i:l lr, du journal de la
- UNte, appr ndront avec
rque l a famneuse bril-
; t-'ie ricine liquid du Dr.
S a vend chez Paul S.
i J Bazar d'i Champ-de-
i :t Mme. Joseph Maglio et
b toutes les bonnes wai -
:iA de parfumerie de pla- p
i Elles trouveront 6gale-
J|1t' les produits de beauty
bl::.A.@hiae Baker, de repu-
;y. mondiale, tels que: Ba-
te, rbme Sinmoise pour le
$e'et la Nuit, Ricil's, Co-
: Bakeremail, Lotion an-
ift" cul.Mre, Bakeroil, Petro-
iW Beine Roja. Le Ricil's est
S i."Waps les coaleurs suivan-
n['a nofr, chatami, brun, aca-
)l bleu, bleu-clair. bleu fon-
Vt et violet, permettant
'4w d'assortir 'a couleur des
iA clle des toilettes.
.ALPHONSE MAGUET
p[Agt Exclusif pour Haiti.


Own-
I: CLINIQUE
du
* Dr LOUIS HIPPOLYTE
S Mdecinp GCitrale
CONSULTATIONS:
i fmltin des Dailecs 7 i 8 a.m.
2 1,2 5 p.m.
Phone. :3373
Port-au-Prince (Haiti)
;. ... _.

.LB NOUVELLISTE
R tt d Centreo, 7Yo. 13
It. Pohta No. 135. T6kphone 2323
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
7Pn8hI CHAUVET & CiERAQUIT
Dirvcteur-Prop-idkaire:
: NEST G. CH LUVET

BED. DUVIGNEAUD
R'daetler en Chef/
MAX DUVAL
*eretBire do to Redaction:
YVAN JEANNOT
S AdmifsdtrauN;
S C. BEAUBRUN






..... r .
SLINIQUE

btt. C. DESMANGLES
r~i e maison F. Duvigneaud
Rue des Casernes)
Consultations:
2 a 4 h.1, p.m.


SAVOY"
t RESTAURANT


e~f ,vas amie et
I twonfimerpnt que
ttA Port-au-Prince
mieux manger et I


tja qu'au 4 SA.-
Itu$ 4. Champ'.


Tooursla premiere Place


VALERIO CANEZ


L~ES


present

NOUVEAUX


GENERAL ELECTRIC


Prod uit de la General Electric Co S.A.

DOur 193


A.
T6I.


3185C


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Ch&que la Banque Nationale de la
BRpublique d HaJtL








SEt les douleurs qui en r'su.l-
tent sont souvent la cause de
-trop d'acides dans I'estomnc.
Facilitez Ia digestion en 6limi- -:--::m |
nant ces acides. Portez vous V&'
mieux en pregnant:


P H ILLIPS|
LAIT DE M AGNESSIE.-
S(AUSS SOUS FOtal S DE TABLETSTE )
Agent Esclusif, ERNST LUDERS.
e.4s^sonnnnlflttt*Cflnen55s ,eun nfe see ee


LA PHARMACIE CASTERIA tVO'S hE.SEIGNE:
NER VOCI THf I N'
dui Dr. Tissof

La grande vogue du p)r'uit a .t vtr- ; m:onde I l.ts de 3.000.000
d'unitks vendues en 5 ars:- plus di 800 u,"- vend.es ia Port-auPrin-"
ce pendant le moi dot j ille: t9:18 r di A SES QALITES FOR-
MIDABLES.-
La NERVOCITHINE EST A BA : [AK. .
HEMOGLOBINE, associ& L
EXTRAIT HEPATIQLTE, seloi lki rnethode ,le Whipple.--
En plus, ]a NERVOCITHINE, cuntient: Pho:phore, Arsenic. orga-
nique, Fluor. Manganese, conforrnment aux doniesl du Prof. Robin
et des Drs. Letille et Ferrier, qui ont mis en hlmibro le rble des ma-
tibres minfrales dans le. phAnomeres vit.ux et. cellhlaires et dans
leur fixation sur l'organisme.-
Faction de I'EXTRAIT DE FOIE, done des REStILTATS SURPRE-
'action de I'EXTRAIT DE FOIE done do: RESIULTATS SURPRE.
NANTS:
La NERVOCITHINE du Dr. Tissot: eat inconteStablemenCt le pro-
duit le mieux r6pondant aux donnees do la Science Moderne et elle est
agrable A prendre par tous les nalades. m&m, par le.o plus jeunes
qui le rbclament.-
La NERVOCITHmNE c'est la SANTE.
DEUX FORMES sous les Tropiques: SIROP, parfum orange et
amndarine. Le flacon don't la contenance est le double des products
prktendus similaires se vend partout: G. 9.- Notez quc le flacon est
un joli CARAFON, qui vid6, ornera votre inttrieur et repr6sento G. 5.
AMPOULES: la boite de 12 ampoules buvables se vend partout
G. 13.50
In ationas:.Fatigne, Neurasthdn ie, Faiilesse. Diminution des For-
0"., Cbnvalescence, ANEMIE GRAVE. Pr&lisposition A la Tubercu-
lose. Cftisanete Adinites, Coxalgie, Surnwnage, Leuc6mie, etc ........
CQUii qul vent gu6rir de ces maladies doit prendre de la NERVOCI-
THINI du Dr Tissot.
PHARMACIE CASTERA, Concessionnaire
En vente dans toutes I lePharmacies.


Iektk~~flne etes'
a


wr"E "" 'rrwwe"s."


aNKEitr HOF .,, ...


US flUX CUPAINS
Dis,- mof Lieux, je De
8;is pas venu hirIrl
Je suis parcornnable, vo(
yonsl Te aoaiwens-tu dv
jeune liquoriste Edouard J.
Benjamin? J'ai 6th ch'e lui hie,
soir.
Quelle belle soir&*: mon Dieu
j'ai pass& et quel charrnant gar
Vgn ce type-la! Ii voun pert de l'a
nisette superfine: c'est le Ia suavi.
t6 en matlire.
11 faut I'encourager, car i'ea al
vu de pareille dans dei grands ea-
f6s de Paris.
Tu es press; alora n'en parlons
phis. Mais, en sommA 11 a 4uteq
sorted de liqueurs. 11 a 'anisette,
le peppermint, lan prunelle vantllr&,
le nectar, etc. Vois-ie le plus tbt
possible si tu veux e6r-:uver d aIs
belle presentation, dt 14 bonne qua-
lit, enfin toute une gsu:me de bon
gott. II s'y connait hlin et we d4
voue pour sea i! m ables
clients. Erjfin, pour d'autres
renseig'nements, vola Simon Vieui,
l'6picerie du Centre, Mme. G,. Rou-
main et taut d'ant-e-. Cela tvaul
bnie la Veine. Au rev Vieuxa


FAITES ATTENTION
LE LBAZAR NATIONAL

Encore UNE POIS, s.voorgueil-
lit d'etre LE PREMIER a offrir A
s? ClientHle ct aLI Public les avan-
tages. de NOUVEAUX PRIX d6-
coulant dc: I'Accord FRANCO-
HAITIEN, pour ses nayons de:
Parfums los plus en vogue dte
FR ANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEL'X
CHAiMIPAGNES
LIQUEURS de la fameuse mar-
que Marie. 3risart-'.
Vous le devez "a vous-mtmes do
VISITER nos Rayons.


UN BON TRAITEMENT CONTRE
Eczemas De[mangeaisons TA-
ches-Dartres Teigne ou Pias-
tre-et autres maladies de la peau:
On fait bien mousser le Savon
a I'Hdliobrome sur In parties affec-
t&e on rince l'cume au bout de
quelques minutes puis on applique
la Pommade rHiliobrome.-
En Vente: Phannrmacie Lefranc
Chevallier, Lalue. en face du Kios-
que postal.- Aux Cayes Grand'
Rife.


A U NOUVELUISTE
ET A-
LA MAISON ROBELIN
On trouvera:
Le Brevet simple de CapaeitE
Le Brevet Suptrieur de Capacitt
Et le Certificat de fina d'Etude Se.
ondaires citassiques (2tn .partie)
Diplme de. Licencd en Drot.


A TRAVERS LE MONDE


Cloches de PAquen

Ce n'est pas en France qu'on
trouve les plus grosses cloches,
mais en Russie et en Chine. En
Russie. cell du couvent d aIn Safin-
te-Trinit6, A Moscou, a 4I. m. 175 de.
cIiametre et ne pLse p.s moins c,
76.000 kilogrammes; It Mosco u to-
jours, la Bolsko, de Saint-Y.van, pA-
se 65.000 kilogrammres pour un
diamtAetre do 5 m. 490. En Chine,
lat grande cloche de P6kin pase
60.000 kilogrammes.
Lt plus puissante que nous a-
yons en France ne d6passe pas te
poids de 20.000 kilogrammes. C,'e.st
lt Jeanne-d'Arc, qui, fondue am
course de I'ann6e 1914, fut instai.
lee, en 1920, dans ]a tour Saint-
Romain dei la cath6drale de Roue,?.
Sur l'une des faces est reproduit
un tableau repr6sentant le Triorm-
phe de la PLcelle, tableau qui
fut expose au Vatican pendant le.s
fNrtes de la b(atifictiomn. Sur i'au-
i tre face, on vnit la reproduction cl-
ia Joanne d'Arc de Frnmiet. Vingt -
neuf cloches d'un poids total d(1.
plhsiours milliers de kilogrammes
comrpl4teni cet nornme bourd)r.
3al.'e .son poids de 2i.000 ki'o-
granmmes, la Jeanne d'Arc ::, oi-
tigute pnsi piats le< s. o uriit, 1$ e.; "
hum nblre. 'lori ,. :,r-, .
]p;enIi l.;e.
. in ct' t'i.chle L 'hrnii i ..
*.".- C ht- ( Cx tlant ioin F'rtn-
ce ia Savoyarde dit Sacre-Cceur .e
Montmndare, et le gros bourdon do
Notre-Dame. Fondue en 1900, 'a
Savoyarde pese 18.835 kilogram-
me et r, 3 m. 665 de duimetre. Eec
donne l'ut grave. Quant au bour-
don dce Notre-Dame, il ptse 16.000
kilogrammes. Sa langue de briL,-
z2, longue de 2 m. 70, est du p ii,
dt, -491% kilogrammes.
(1i ne saiLrait parakr (de cloch,
sans consacrer quelques lignnes au,
sonneurs.., d'autrefois. Le person-
nage qu'immortalistrent QuaRimo-
do it les Sonneurs de Srille cst
partuut remplace par i'tilectrieit6.
Tuiat clocher moderne est 6quipx
Far des appareils automatiques a
command ulectrique. I1 est flni
le temps oii., Sos le nom d&e Fr+A-
res di-, n tour ou si,-u.q colui ,,'
,Compiagnons de ai cloche,, l.'t
maitre; sonneurs formaient alios-
une puissanto corporration!


Badinguet, 'ami du camabin

B.id f', cti .tai a: surnoom que
l'o Ipo;sit n doi.nu A Napoleon II.I,
Quell en est 1'origine?
D'aucj::.s a~fTffirmenit que e'i.ait i-
1nm di ie 'o'.vriir qui, en pretant
-ion c''sturme ai Louis-Napoleon, a-
'vait facilitY .son 6va.sioi de Har.a.
C'est totajfmeent inexact. L'nu-
vretr on question s'appelait Ber'-
goin. et une pension lui fut accor.
id&' par I' prince-prtsident.
1)'autrcs hypotheses ont 1 dt fai.


tc., dnt. Fune e.st relat6o par G.
LenAtrr- dans un de ses amusanf;
ouvrages sur Paris.
Un journal satirique, le Charl.
vari, avait public, en 1840, un cds.
sin die Gavarni. reprbsentant un-
chambre d'etudiant oi un squelet.
to so, balance t it mu\ VUn gri'et-
te epouvantec regarded avoc ef'r ,i
ce machare et insolite objet d(er -.
coration d'appartement. Le cara-
bin dit A son amie, et c'cst la 1J-
gende du dessin: cTu ne la con-
nais pas? C'est Eug6nie, I'ancien-
ne & Badinguet, une belle blonde. .,
Badinguet 4tait done i'hypothtti-
que nom d'un ami du carabin.
Certes, en 1840, Gavami no pou.
valt pr6voir ni I'Empire, ni le ma-
riage du prince Napol6on; main
quand, en 1853, il fut question du
marriage de. l'empereur avee Mile
Eug6nie de Montijo, quelqu'un put
soe rappeler le dessin et la 14gende
de Gavarni, vieux de treise aim. Its
out 6voqu4 dans une sa e de r
action ou dans un eanf la con6i.
dence: Eugenie, la belle blonde et
son Ami Badinget; et., Npdt
. frondeur, Is maWuinit6 pubque A.
Srot sans suctu doute i rste,


ILYlmo~


_ ___


%.


j^t
%s
h^'1


.. ... : : :


I




.- -- .- .-.-. : ... . r. -j :s-- - -

PAGE L *es n t***m** L E NOIMTEL.LISTF fh "arr
PElINSEIS Le R. Pfte i)iek. aumTnier lde. [
ltoys Scouts iu Cap-lHaitien, a -t. r i i i
Notreu objectif supreme e .t Ic nomme administrateur dc la pa-
maintien de la paix et In dispar-,, ti.e r'isse de Cerea t Source. 1 a Lbrae a u a
des cause de conflict entre les dif- ji gagrne son nouveau post, a Lrai eux srti
ferents pays. "* d onfinc


N. CHAMBERLAIN.


Ce sont lea passions qui font et
defont tout. Si la raison dnmii-
nait sur terre. if ne s'y pai srait


rien.
1


FONTENELI, 1:.

. .


PETITES NOUVELLES



I." : 2 n7 'a I '. !'c :A 1 -
r'. a .:' h (r ;m *,; p [:.it,_- 'ic ^'],.-


t _let :121'. :- ]. ic ; ;-"
C. No 1-. 1

ti .i K- I ,I r' )''' ..


7 .


-. .


I 7


- i 1.


a L\i({t Stir:'...t i:~~ 1cr> '
* a:: fl- K -
'cm p : I -U ..
-ri'

11


V *. i-i''- *L'K& -- .11
VA


); i 1 ., I' 1 ', < ( r ,




; .

S l' .i i .

' C ,t L. ['n : .. .,l:.' X Ii


, i i, IL. , :




-- LI.AFAYETT -

S ra i 'et


t I l V i .LI

t)' \ I h.tn r i',i .'- .
S I pr. 't i t li r. :.. tl tl t
'.' r i t t i- r 1 I ..
lilk t ',t i t tk I f- t 1 .rri "
d, 2r fir '-i V i i ii 1 ri, i1 "



ti ('ht i '.-if:ln.sk etn r'
n tl n '4"" t L es'.; ,"'i'r lt H i[i .' r ': '''
df. 2 e.;f. ar[t-. 11 ;i rlrc['i'.v,." !u<.-. :'
l, M, li[age p',,,tir tou pl.s troulb.b[,, L,
rncl'nuht., i)i semn' eiL itr- i' hea.ti'-oi .-

hl i.' It-' caLbitilt IfrTant' is ,i tr'. i-
vaitI .: hr.urea,. an cou r., desquli Is
out ctl- exa;minis ct appr'ouvs des





nt-iiotnlh a f 16girement mise str
Ie tapis. M
ea


Les souliers PILLOT eTout
Cuir* sont les meilleurs :
Solidit#
El6gance
Sup6rioritt
Ben naircht.
En Vente Rue Pav4o, ancien local
I, C. A. VICTOR


On annonce on grand bal qui .u.-
rn lietu, au Cap. Ie 3 Septembre
prochain, au Cercle Militaire dPes
enr61es.

Les ,cnm(te-rcant. ot t le.o bomrn-me-
d'affaires trouv'eront dan le Moyni-
tour dnu 25 Aou. conrant, les n,)n-
vei.li-. mu [iqui es i inscrire d1an,' !
1 so. o I I (. l I (c i i"t', I ll cii f-iLnT f'e'-
1-ial' FI ;ii LLt-.t.1 )t s ws II
,:'iillt'. F tl ;,ll,- r f.1', tif. r I ) t' ('tf!U I t: -

Ll ti d : pT;



l.a I'ension 'Cosmopolitaine, si-
at:.' i cr.t de Ia Btianqrqie Na:ionale,
R u, des M31rale c.- e re rndez-vous
(C *T.I '.i i \' : e t pF.. ila t in
f a. cii ai lIn : -.. '. e c'nfort
Tn.0 f [:''-", i'. i t 1 h, 'n gnit
'"i g 'aT r"hi h l t'.t">: t.-'1"t '. a



.' -' 'P i P X A; I' l ;t'l lt t; 'i, -


S' .- i I ir ., i ,"'V .'.". i i t' it" 1,':

S S. ;.. .' i -:



'.." ,'" '.i ': T- ,: '' ,$ .
n n











A t .-. L '.' a, l .ri, -

"-" : I r r 2 2 '2 .


I ( t' ft ;I Ln a '. .e

.,( 1.! N ant i
;ii r,1 ,, .I ,',C PL. r. a'-'
.t n -''. t '- t i (' L t-


I'S:' ; t .'' 'co ,
,ie,, ;" i'. 5',>1., :,,


!t~l I[A rsI r ii 1 '








I A
t' i : -'
* .. ( 1 .'Ft, ir, 0- U r 'i ..;.. tU.. ,i ,


U., ,. :U' ;i l i,,t inL ;c 3 l-.-:,ri
-i I .



I I g 2 -'1' 1:r.o'n.* r i o s ot h ..
S ( -- U ,
t. aL" L i t ', ,,t. i n,. L r'. t L '



,.: '.-. o r i. ui, .' i ie e prn ,. t ie.-

,1 -. i t r r et .t an v oir es e;.-
t'itL 1:1 -- Cri'i-e L .r"i''u L -i -- hi-


i i -1 tii.'t t'W. ,iu .om I:M e OoMt it.

N COLL. EGEST.-,Mt AtRTIA
tir ai nlk (ia e ia )'i\" -ri, t:anrnnt.

\'iztr: -qi.;ut rC ( 2-' ) ptI p '.lnnf s oiut
t' (rp.:li('Ii's hieor ain tribunal pour
l.- ttits -u1iv: It: Vagnhai.;rnd'ge 5,
s; udali pu ltic 8. larcin G, inj. aes
1. violation rdes r.tblemcnts s:ani-
taires 1, contrebande 1, votie ; ic
faith 1, menaces 1. Deux (2) indi-
vidu s ont 6t6 relaxes par la Plicc.



LES SUC(ES DUi PETIT SEMI-

NAIRE COLLEGE ST. MARTIAl-

Cette ann&, le Petit-Sdmiuaire
College St. Martial a brill6 dans les
examena offleiels et dans les eon-
cours du Comit6 Haitien do I'Al-
liance franoaise,
Cet Etablissement a prisenti aUL
concourse de diction frangaisft de
Juin dernier. quatre Elives. Deux..
rAWmhFIOflrOwN


A gene du C(a-Haiien I ..


Service de luxe rapide entire Cap-
IHaitien et New-York.
Departs r6guliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. Mt. et arrivees a New-York les
Lundi- natill.

I'RO( HAINS DEPARTS DI'

CAP-HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA


Septembre
Septembre
Septembre
Septembre
Septemb:re


I'RIX DE PASSAGE:

Cap-Hait ien-New-York,

itre Classe:


Cabinies exlerieures,

('abints intericures,
miibimumnz


135.00

95.00


I. ('IA.\('I.'LLI & Co.


Cap-flailien


LIQUID,
TABLETTE.
ONGUENT
GOUTTES
NASALES.
Essayez x


L. Daudet: La vie orageuse de Clfmenceau ....................
Bernanos: Les grands cimeti.res sotus la lune ..............
Dkkobra: Macao enfer du jeu ........................................... I
M achard: L'Espionne du ci.el.... ......................................
E ve C urie: M m e. Curie ................................. .........
Roger Vercel: Croisi're blanche .................................... .
F. Carco: A voix ba.si. ........... .. .. .......... '
J. Chardontiei: 1e bonhour de Barbuzietux ..................
I A land : L 'nrdre ........... .................. ................. ...
R. DorgelR s: FrontiOrs' .... ........... .... .. .........
A IHermant : La Cas'. rigirtne. .......... .. ... .............. :
Suz. Lengien: Initiation a Tenrii ..................
Paul G6raldy : Toi et M oi .......... .. .. .. .............
R. P. Sanson: L'InquiiLtude H umaine ...............................
R. P. Sanson: Douteur des home_ d'aujourd'hui ........
Landornmy: lstuire de I a tmui.-ique ..............................
Jules Mary : La picA.trie ..... ..........................
Payot : L'EO cCatin .le ILa Vuont! ............... ........ 4
R ivet : F ai la \ ... ... ... ......................................
Pauchet"; L. Ch rni.mi d. 1! onheur................ ....... ... .... 4
L. DaP n:ec Scirce at ('rni-cience... ....... ...... ... ............
Ie L r,, L .I V ie ,I e. V nd i' ...... ........................ ....... .
A. Ehret : Prat iquti> (cit: g.-ri-,'n pt 1 e Fi un! ....... ...........
Amet: C'.nimmeit .ni appren-i h parier cr public .............. .:2
Dictiunmnaire : ana 'giq- d'id id -e .. . ... ...... I
.J. Cap' !: N on veha.il .'ci -'tiet Lu.1. K!, i l]'t l .... ................
Mac Lan-hlir. : N u'.,',,. C..ri-ep.i iant cmun-merc.ai ,n t'ran-
qa is -t t :n a in g -i. .. ......................
I;M1LE SCHRElifBER: LA SUS.'. PAYS DIHOMMES LIBRESB

4~a-j~s^u gjfl ^flfl flF *O. pfsn-flet nfl9P.#.b#Sfl4J-Oflfl"9-6<^-&Sfl-raf-f


Phone 291


GULERII
We PALUDISME
EN S JOURS
;es FROIDS
Le Icr JOUR
MAUX DE TETW
EN 80 MINUTES.
RUBmIY.-'ftIM ,


le mi}efaur linimeni du mnonde.



PARFU'MS MAGESTIC
A LA PHARMACIE
CA MILLE



ol.t e.iU J premier Prix et le e- i.x.
hut'I',:s r, :4sajn1(d Prix.
A toflcoLs hf.lnfle de CGO'"-,.e-
till fii : ~q.'.ii-d t, la mime sc:.Y'.
Ie lauriut i -:' uit n el ve de rh tJ .':-
q' r.d S&minaire St. Marti.!, te
jeun 'I'Thoodu,'h, Alexis. qu a p',
partL i( 'e:ci.rsio:in du 21 AoCtl
Laut 'e ir-L.' chrqune anne'?. a
sa distrnbution cd, Prix, le C. H.
A. F,' d icern uLin Prix a tou cW u Ci
qui rerrnettet'nt 1r, meitleu r, .,-
pies de compo,-,ition franqaise a ix
exarmen. g f fnciels da fin d'&tttdet
primaires -'t seeondaires.
D'alp, .- les notes remi-'e.: .;
jour:.-ci par la direction gene -z.'e
de i'En.isegnement au Bureau ide
F'Alliance franiaise sur les exa-
men-- de 1'ens eignement seconfai-
re., casse die rh6torique (1&re Par-
tie) et class de Philosophie t2crne
partiejc. cc sont deux 6lpves d'i- Pp'-
tit Smrinair, C 6tlge St. MI',rtial
(ivi U11t I]I pIISN forte note poti' 10
comprition fran atiotii philosophique.
Le.-, iaur'ats sont: les jeune;s Mli-
chel Chavrot (Rhetorique) et Gar-
diner Solages (Philosophie). lJison.
en pas4ant que c'est encore c? t'er-
nier qui a obte'hu, apres exa'men,
le Prix MEgr. Guilloux. d'Instrue-
tion religieusc.
En r&.um6, le S6minaire Saint
Martial va recevoir sept prix (qua-
tre de diction et 3 de composition
frangaike) A la distribution solen-
nelle des r6compenses du C. H. A.
F.
C'est, incontestablement. un
grand sucrcs,
Nous tenons t signaler ee fit.
et Tious adreasons nos plus vives
tUlicitations au R. P. Gor6, Sup4-
rieur, au R. P. Foiaset, PrAfat des
Etudes et i tous lea professeuri de
ce brilliant Etablissement.


CHEZ


AUJOURD'H)I LMINNUTION EXCEPTIONNEL

SUR CERTAIN1S MODELS DE CHAUSSURES

FAITES AUSSITOT V'OS ACHATS.




CoiIge Simon Bolivar
Ensetignement Primaire et Secondaire
Inseignement Classique et moderns (sections A, C)
Pension, Demi-Pension, Efxternal
Avenue des Dalles (prAs du Pont SLt. G&raud)
TO]. 3608
Lanrtat de I'Aliance FranCaise >mp.aitlon franpaise aux
mena du Bacealaureat de Juillet I'.. 1 CL Ciuncours de Diction f
qaise de Juin 1935 et Jain 1936).
Plus oe 50 ,ueces aux Exarnenas Becanlaurat (lere et 2sepo

Le Colige Simon Boilvar jouit d" la cnfance des families.
y igscrire VOS enfa la. : F:,








CHEU PAU'fL ANSON


) LA BICYCLETTE

PHILLIPPS



Ia plus Joliet
In pa pl r

Cet elle qu convient


On en troutera de outs*
dimentsonsdae



74, rue .Dant.eoe to0
PmJ ljUdJus1 U^~ dqafl4uf~&J*>J4A^Ku 50 -u -u E-m Ba ,.a ur a (.. .t 2 .*^^


I'
St 7\


- -1


. .. ..


..I ._


i ,


i


i