<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03426
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 27, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03426

Full Text












QUOTIDIEN EONfE EN 1896


ERNEST 0. CHAUVET


PRED. DUTVIGNtJAUi)
Di~retnvBi


Sm e.- -- A I I 7-1 A i
43ime. ANNEE PORT-AU-PRINCE HAITI SAMEDI 27 AOUTr 1938 No. 20.450
a ... . .... 1 ,.... . . ... ... ..A ... ... .... .. ,.. .. . ., ,


buerdes ur la Peinture.


L'UTILITARISil DANS L'RT
Sine. vision top autiitaare, trop setlemetnnt 'nutca-
latec du monde corromipt nwtre jacultf; de gfout aei
myatt'ric{tsfe correawpndance deRs -tBr I ( d.r. chuis..
.- .. ROCER RIF.LLE.


.En pareourant le r&eent article,
: iuW L'Esthetique et rHu-
a'i., public par Roger Brielle
"b' lea w Beaux-Artsv, le syste-
'(de morale qui place dans toutes
Sdi tarches un inthret particu-
on ;n.oa general et qu'on nomme
i Wilitarisme. 'offre tout de go
' I notreraisonnement.
Quoi qu'en ipnsent ses defen-
asmou, cette morale serait bien fu-
: ste lr'expression vraie du Bea.u,
'li, toutefois, les principles qu'elle
:se igne devaient etre toujours un
V` aterium,
Car, la mystique, come 1'en-
tend Yauteur lui-m&me et cornme
i le fait ressortir dans son arti-
t ... scette tendance energique et
continuelle vers un idealn, dira un
I.do nos hommes de lettres, qui ne
g.ipanouit qu'A cute du ddsintd-
Safsement, est l'Clement dominant
de 'Estb6tique vraie.
Et c'est ainsi que le veut Fen-
seignement philosophique, et. c'est
bi aussi une verit&.
gn effet, tous ceux qui ont pu
parrenir aW raiser des ,euvres im-
pbrissables, dans la matiere qui
.e..tccpe. A l'6poque surtout oh
peinture venait de briser lea
mnrs monastiques, ont eu l'amour
de lear 6tat, en d'autre terme, la
mystique de'leur art.
Et ion comprend des lors pour-
.cai ees ceuvres demeurent eter-
Ulles. elles qui concretisent, sui-
:ent la belle expression d'Horace:
k Meas divinior.
***
Fra Angelico, dans cellule de
.Mi*la, peignait ses madones A ge-
':'W. Michel-Ange qui forme, se-
bs. Debesneray, avec Leonard de
T et Raphael une sainte trini-
*h trinity de la peinture Italien-
SpassUait presque toute sa vie
la!i trituration des couleurs. 11
rt sans avoir pu achevor ses
"ns & la Chapelle Sixtine.
st-ce pas aussi dans un trans- I

% MSn oaurmnonronounanmgnx w

RECITAL DE PIANO
Wtiste Willy Bartch don't Port-.
ft'fthee a dejA appr6ci6 le beaut
I J donne, lundi, au Rex, un R6-
.ude Piano. En voici le program-

L| (Ballade en Sol Mineur) .
oven (Sonate Op 109
Sma non troppo

to con variaciones
**fl (Impromtu)
S(Vsalse Lente).
S"E t (Scosaisen)
"(etude).
(RAve d'Amoitr).
.... sodie XII).


ti 4PtRE A LA POLICE
i ttdernier, notre Confrere
Dir':ecteur du journal
R' a 6th sirap!6 au bureau
t aea ujet d'un article

encore ce qui a 6t6


port d'atnour que Ucelle Ie pre-
mier en date qui realise, d'une ma-
nimre scientifique, les lois de la
perspective poussa devant sa
femme cette exclamation *Ah' que
ne puisses-tu connaitre les joies. de
cette perspective.-.
Que dire alors du Correge qui
s'Icria dans ce mime sentiment.
et aussi dans une noble ambition-
a la vue de Ste. Cecile de Raphael:
cAnch' io son' pittore!,
Et moi aussi je suis peintrr.

Aussi. si les ,musees s'enorgueil-
.lissent de posseditr atUlourd'h'i) les
ceuvres do ces grands maitres, le.s-
quelles sont pour ces sanctuarre, I
de r'Art; gloire et riches e. ,'e.st
parce q(ue ce- amLvres renferment
une duaiite de sentiment: i'amour
et lc d&isnteressement.
C'est bien cce sentiment. ;,. K, -
tachement de sui. qui manque a
ce sitcle; ct. C'et li une cause cdu
son indigence marquee.

Certes, la peinture a connu, dt-
puis les Cpoques lointaines ou -e
sont distinguies ces grande figu-
res, des joura de gloire qui 4emeu-
rent aussi 4ternels.
Ces jours, elle les a connus. on
d6pit des reactions divorses ope-
rees dans 'art meme: avec le Ro-
mantisme, sous la conduite d'un
Eug&ne de Lacroix, amount soucieux
de la couleur: avec rlmpression-
nisme, dclaire par la palette lumi-
neuse d'un Jean-Baptiste Corot. le
peintre par excellence de la lumie-
re.
C'est que, I'artiste, quoique i"
idees revolutionnaires, avait 'ldeali
pour but, et cela, dans le sens strict
du term.
Pour y parve.nir, comme le Pei-
can du poete, il savait se sacrifier
entierement ia son teuvre .
(a suivre).
I Menelick ST. FLEUR.

ifangagoonoffl OUooUoUotnoonD uu p

ON TAILLE, ON COUPE
A la rue Monseigneur Guilloux
a proximity4 du cimetiere le Servi-
ce d'Hygiene a fait ,6monder hier
un quenepier don't le feuillage trop
dense, faisait a toute here une
ombre propice a l'humidit6 et aux
filvres. L'arbre 6tait par hasard
charge de fruits succulents, on de-
vine l'aubaine que ce fut pour les
gains du quarter.



ON DESIRE ACHETER

A DES PRIX TIRES ELEVES

Des Timbres-Poste,
en bonnes conditions,
commrn6moratifs d'avion,
oib illuatres par diff~rentes
gravures
Ancimeu et nMwVle publicatAons.
S'adresser i
Wendell Tyno., Blut Creek
S Loiouiana. U. S. A.


M ..?im PRODUCT POLWPROSPIFATM POUR IN-
O r .. : .' .. "


che.
*e0
En Espagne, les dernibres d&-
peches du front loyalist rappor-
tent que les miliciens catalans tien-
nent encore la prineipale.ligne de
defense sur le. front de FEbre. Ils
"affirment que uactuelle ligne.de ba-
taille a pen change depuis qu'elle
a Wt& 6tablie il y a 1 mois de eels
par l'offensive r6publicaine..
(voir suite en St. pa W)


Apra Sp ectaes
Rendft-vou as
,SAVOYa


PETITES NOUVELLES


A Jaffa. il regno Actudiement
une grande animation: Une bumbe
a ket lanreC ce matin dans hi fnot-
le h Souks. tuant selon les premiers
rens:ignements 30 arabes et bles-
sant pros Lie 60,

Dl.s rnesures de police tres rigotu-
reuses sont rises AJenin c hI sui-
te de Casassinat. du Commiassaire
Moff-rt.La vitie est rigoureusement
*lix'e ,!J. regions environnantes.
Un decret interdit A la press pa-
,estin:enne de publier au sujet des
cpperationwn militaires des nouvelles
iautre que cells du comrmuniqu6 of-
ecil.

Blonne Nouvelle.- De nouveau
La Brillantine Ricinke Roja est ar-
rivec ct s'eniifve chex Paul E. AU-
XI'1A, Rue Travetsiere.
Le Bakerfix nxe et lisse les che-
veux sans les graisser.

Lc Gouveernment dt laI Birma-
nie announce que le bilan des vic-
imes iC.- de. rCents desordres est de
Smorts et 37 blesses. A Rangeon
nm-eme ii y eut 68 tues et 311 bles-
sC... Le Gouvernement a l'inten-
,an ie nommer une commission
d'ielu,; e p:our determiner les cau-
de.s ce:- desordres
0.*0
L',veque catholique remain Ja-
harm S::,roll de Rottemburg (Alle-
magne) a idt expulse hier de son
diocese. Les raisons de cet acte
sonit que lJ' reque fuL It seul citoyen
de <-n diocese a refuser de voter
le pl6bicite de I'Anchluss le 10 4a-
\ril dernor. L'Evbque a etd pris a
parti p.-r los journaux de Sutt-
Gart qui l'accuent de violation de
set devoirs, politiques.

Ies .ouliers PILLOT 'Tout
Cuir. ;o s i.t les mucilleurs :
S,)idii'. &
Elegance
Supraio'iKe
I;(n march.
Eir. Vente Rue Pak&e. ancient local
1:. ('. A. VICTOR

A, m insi 10 i)Cpersnines ont ete
tude atn co.. d'une panique qui a
&.late, hier, (iana un theatre i San
l.ouis.- L't i. Les spectateu'rs
,lt(i 'd,,scrnrid i,(iint un escalier se sont
jet-;s sun, cix qui etaient en bas.

L'aviatrice am&'icaine Jaqueli-
ne Cochrane 6pouse du millipnnai-
re Floyd Odium s'est envolee ce
martin iA destination de Los Ange-
les pour tenter do reporter le
prix de 25.000 dollars: enjou de la
course Bendix. Son avion est de
modele dieechdraft.. Cett' annie,
la course Bezdix sera courue de
Los Angeles A Cleveland.

A la Chemniiserie uLafayette> on
trouve leos chemises les plus fines,
les plus solides et au meilleur mar-


EXTRAIT hematique total ren-
fnirmant les principles coagulants
di sang et particulirement des
plaquettes sanguine.
Hemophilia Hemogenie-He-
mnoptysie H.mat6m^be-.Mktror-
graies
Ampoles buvables et injectable
PAUL COUPAUD )
DN ributeur po r Haiti
Port-au-Prinee.


PAGES D'HAITI
Monsieur Enille Gloeckle a cu la
grande amabilit6 de nous apporter
un exemplaire de la tRevue Paagte
d'H1aiti-> s'Cditant en France sous
la Direction de Mlle. Edith Penzo,
et don't it est le Correspondant-Re-
porter pour la lRalpublique d'Haiti.
Cette revue mundiale qui a pour
principal but .de favoriser les 6-
changeos intellectual. et. commer-
ciaux avec notre Pays est remar-
quable a tous points de vue et m&-
rite d'etre lie autsi bien par nos
intellectuels que par nos hommes
d'affaires.
Les lecteurs peuvent en juger par
ce court manifesto signed de Mile
Edith Penzo que nous reproduisors
avec infiniment de piaisir:
--xNous sornrmes heurcuax d(t
vous prdsentvr, aujourd'hui &Pages
d'luiti -.
Cette revue est ecnrte pour'
vous plaire. Notre effort sera re-
compen.a p-ir la joie que vous au-
.rez A lire noR differentes rubri-
ques.
Nous tenocn.s A ce que cette
revue soit belle; car nous voulons
qu'elle soil ie reflect de ce pays splen-
dide qui s'appelle Haiti.
Notre but: contribuer it 1'es-
sor d'Haiti et soutenir ceux qui se
sont donnr la mmem tiiche.
A Son Excellence M. Stenio
Vincent, President de la R6publi-
que d'Haiti, don't les efforts jamais
lasses sont tout enters consacrds
A la grandeur de la Patrie, nous dd-
dions respectueusement et admii-
rativement le premier numero de
ccPages d'Haiti.
Cette revue illustree comporte
de nombreuses photographies de
nos diplomates avec cells du Chef
de l'Etat en tout premier lieu, et
de nos sites merveilleux. C'est IA
une mouvre de propaginde immen-
se pour le pays, don't nous no sau-
rions trop apprecier ia valeur et
pour laquelle nous tnvoyons nos
plus vives f41icitations et nos plus
sinceres compliments A Mademoi-
selle Penzo et k :-on reprdsentant
Mr. Gloeckli.

ACCIDENT D'AUTO
L'auto de la Ligne portant la
plaque 3.166, remontait A vive al-
lure la Rue R6publicaine, quand
au coin de la rue St. lHonor6, elle
fit une embard6e qui la projeta
violemment contre une palissade
au voisinage. La palissade a'effon-
dra, mais heureusement chauffeur
et passages de 'auto, en furent
quittes pour la p-ur.n.

LA IVeme CONFERENCE
PAN AMERICAINE I)E
MEDICINE
C'eot notre ami le Dr. Rulx LWon,
Directeur du Service National
cld'lygibne qui nous reprsentera A
la IVe. conference panamuricaine


COAGULENE ET HEMO-
COAGULENE CIBA


Soy*2 prudent t prenez d&s
rnaintenant un fortifalnt pour
Aviter la depression cons6tutiv
aux chotlurs de '1t6. Pormi les
nombreux toniquesqui existent,
nous vou: signalons IeffiAocIth
do la Quintonine qui, versa
faris un liftm de vi do table ,
donne on excellent vn fortifiant,
tonlque et r6pocratur.
L# flacon dI. QuIntonine so
veind Toutes phaor"4 A Port-av-
'Prince a Docteur V. Mafurin,
Pharmacle SaintlFrancois.


a..


"-UP


PROPOS ET FAITS DIVERS


de M6decine qui sk tiendra dans lea
premiers jours de Septembre,
a Bogota. Come on le salt
ces assise:s medicales qui grouped
let. divers Directeurs des Service,
d'fygibne des Etats de I'Am6ri-
tque Latine, ont ktd institutes en
1925 par F'Union Panam6ricaine.
Le Dr. Rulx Lon partira, lundi,
par Ia vole adrienne a i destination
de Bogota.
Nous lui souhaitons bon voyage et
fructueuse besogne.

PIQUE-NIQUE
C'est la saison des pique-niques,
et chaque dimanche c'est par ban-
des folles qu'une jeunesse des deux
sexes, sous ['ceil vigilant d'imposan-
tes matr6nes, s'6parpille deux b
Meux sou., les futaies de Carrefour,
de Djquii et .(dt' Mariani. La musi-
quL. agremente parfois la parties,
et en maillot de bain, les couples
tournoient en cadence...
Mais C'est aussi une petite in.
dustrie assez prosp.re... puisqu'au
bas de invitation leo cavaliers ad-
miks i rehausser la f6te de leur
presence, sent toujours certain dt
trouver la forniule sacramentelle
qui fixe par tate la cotisation I cinq
gourdes.
TOUJOURS VALENTINO
Quand Rudolph Valentino maou
rut en 1926, le cinema perdit sor
plus s6duisant amoureux. Les fem-
mes se laisserent aller au deses.
poir d'un bout A l'autre de 1'Am&
rique, et V'on enregistra mgme quel-
ques suicides.
nommie en 1921, dans le r6le de
nomm&e en 1921 dans le r6le de
jeune premier, dans Les Quatre
Cavaliers de l'Apocalypse, mais sa
reputation grandit encore avec la
surperproduction: Le Caid que Pa.
amount a eu 1'excellente id6e de
reprendre A l'6cran. Des femmes
so sont 6vanouies en revoyant l'i-
mage de leur dole.
DERNIERE HEURE
Au moment de mettre sous pres-
se nous apprenons avec peine la
mort de
M3e. H. Paulkus SANNON
Ancien Secr6taire d'Etat des
Relations Ext6rieures
survenue ce nmidi, Ption-Ville.
A sa famille que ce deuil affli-
ge, nous prtsentons nos sincerea
condoliances.
MERCREDI SOIR AU REX
Atlez voir, au Rex, mercredi:
FIFINE ET TOUTOU
av'ee Martial Day, Dieudonn6 Po.
mrro, Marcel Camille et Mile. C
de Pradines.
En lre parties: Marimne Die-
trich et Cary Cooper dans un grant
film: DESIR.

MAGESTIC



Soyez prudent





AOu 2 O .,,tr,,,e N >.ea revr. m wr. v**rh** w


BULLETIN DIYGIENE

LA iliPHTElUlE


- ,anann.fl~*#flfl*#nnf#*s#Ra~pqtwwns9tNn


4 LE NOUSVELISTr *


Vsenft1nits 'i lfal1i Tus11onatpdIInopntitl

SVosenfantssontfatigues,ont pascd'app6tvt


4)


La dipht6rie a s6vi longtemps hA
I'&tat endle.mique on epid4mique.
Bretonnout le premier on 1821 liui
a donn6 cc nom. Elle est une mala-
die infect ijuse alguii: lI\ mmni-
feste par uni' .-:iliat n d' la sutr-
ftce td' muquenusts t iparfois cd'u-
ie le-isii. qu enic(rql(ite diI corps.
La (dphti] .'nie t caractl'ri;d .: )a1I
Line i. lt'i lI'a ti 1Vy40nt 1 'aspect d'X n
pIrIll.'1 )Iti st il,- I iii % ITlu )i tS I ,p ta1!s
Oil ti 11 cLijr nli'tilt'II, qiui ctnLIVIT' 'n-
it' nfiiieIIt il. g, c'g., I i cavit' dl" It
btich e. s'etT.:iEndl t (n its sur i s
oi'ga.titI'-. prfnit',t d.sI: phIarynx. in-
ryvn <( tt n !r!briitte ptut so, d -
tlfic(ur ',riu Fii le'n t. iC et, t-n s, pu-
tr&iiatnt, donner une' odeur carac-
t6risitiLCue i 1 hai1ine. Qutiand la
mialacie envahit t`o tt IL fundr de la
gorge, en idorlii-.' des voomis- nnmnts
deC matir 'c. -, I al(.s ,qul procldui-
sent accompagnmt-s parfoi .- ('H-,
in.,-rrgg r iy vet:rir ,'- gorncivt.es C
dI.- iniitlC-., lIi (iL4'nli m01 i 't ie
.i <, :. r. ; :i ir i'irLati i n d1 e-

:? ,. i'; ':,r nasil!arI I ('. .' itI -
[ m;. g iN. lO : r ,'. 2 t 'i T r (i '

d(e l'-rg a 'in. -l a ,x '. :,ru.-
e .nt, .-ec!'it i., p' r Il' n1 iL L pro-

jm ci! i'. :tl ,- ;"g -i .- n i (: -i. t' t


31ESDA.i1 ES, VA'E 'T EZ
PAS L.I 1DOt LEU'R
(CO]R I(;EZ-E,'
PLUTOT LA CAUSE


Iippelh--ros t. hini que la
plipart d ( hros soutffrances
sont sans double
completement inutiles

line function naturelle ne duit
pas iktre une torture. La Nature
n'a iamais voulu qu'une femme
endure des tourments indescripti-
bles, chaque mois au moment do
bes regles. Aussi. si vous &tes- nor-
veuse, deprimee, si vous souffrez
de maux de tele et de reins it doit
y avoir une raison. ('herchez-vn la
cause, Les remndes q(iui vous soula-
gent tempornirement sont toujours
intpuisants .t souvent nuisibles.

Aider la Nature ia vaincre le mal
- voiA la chose r6ellement impor-
tante! et pour cela vous pouveC
avoir toute confiance dans le ('OM-
POSE VEGETAI.. de .Jydia E.
Pinkham. le fameux tonique con-
nu dans Ie monde entier et faith
sp".cialentent pour les Ifmnte,;.

Pendant trois .6ne6rations dt-
millions de lemmes en ount profit
et maintenant de recentes 6tudt's
i'ont 'wrfectionne et rendu meil.
leur que' jamais. L e COMPOSE
VE(ET'AL) fortific le system et
cidme le.s nerfs.

Bientot volre faibless; et vao
douleurs digparaitront et un sou-
rire heureux remplacera sur votre
visage la d~tresse et la pour. Es-,
sayez.-le.

. .


ETON COLLEGE OF

COMMERCE

64. East Street,

Kingston. Jamaique,.


Situ;- dauns un cutire commer-
cial ideda, cette lastitlition, grAce
A sa methode.rapide et claire, vous.
donnera la satisfaction d'un ensei-
gnement essentlellement pratique
et individual. Lea Atudlants ont la
facultA de se spialiaer dana lo


facilitint une asphyxie capable
d'entrainer une syncope mortelle.
L. germe-spfcifique de I'infection,.
le bacille de Lneffler, se transmet
(direetement par les projections
des gouttes de alive ou indirec-
tement par los objets, la literie.
Quand I'infection est. reconnue et
bItctiri ologiquenment d.terminie,
automatiquement le reflex th6ra-
pcutiquc. et sans retard, ct mis en
.jt.iU et p -l[)U tiIujours la diphti-
rie devient une maladie bSnigne.
Mais s'il y a des retards dans l'as-
'sist.ance mklicale, dans la d6termi-
nation du mal, quand il y a hisita-
tion dans I'intervention serothera-
pique, crainte exag&ree d'tacci-
dents anaphylactiques, i'infection
prend des former tr&s as&vires et
les chances des complications aug-
mentent et deviennent plus gran-
des. C'est pourcjuoi, on no saurait
trop insisted sur cette notion ca-
pitane que It traitemnent do la diph-
terie par le strUm spec-ifique doit
etre aussi prireoce que possible, car
Sil s'agit dt' ne i-tte en vitesse en-
I Tre la toxine duibacille qui essaie
cie se fixer sur l'organikme et l'an-
ti-toxine smpkifique doi s erum qui
doit avoir pour mins.ion de neutra-
li.er les effects d( la toxine avant
sa fixation.


IROGRAMME


du ( concert Dominical
du 2A anot 193S de la Musique du
Palais sous la direction du maestro
Luc Jn-Baptiste an kiosque Occi-
de Jeanty. place Champ de Mars,
h 7 heures 30 du soir

1.-- D,.vouement. march mili-
tiiae pair Occide Jeanty
2.- (tu,'er.ture' fantastique par
A. (thariSllei
:.- Somnambuia Selection par
' .ellin i


4.- lirlu.a manigua, bolero
Rodriguez
5.- The Message concerto
BIairyton, par Brooks
jf.---- J euly Fellow.<. val.e


par

pour

par


Voil.edt
7.- Mexican Melodies fox trot
pr G. F. Rriegel
8.- Troi, pas, meringue popu-
li'tre halit-ienne.

_____ 'a

REMIERCI EMENTS

M. t Minme Pierre Cambronnie,
et lenrs enfant.., 21. et Mm.e Loui.s-
ville Myrville et Itir enfant, M.
Henry Miller et son fils, Mlle 01-
ga Micholex et ses fDrres et scours,
M1lie Angile Assad ect ses frres et,
s.meurs. ies families Cambronne, A-
gnan.t, Btrnadotie et L. Louis re-
mercient Lien sinc&rement le Pr.-
sidetit do la Rfpubliquv, Yo Major
1.). Armand, le Commissaire du
Gouvernement pres Ie Tribunal
Civil de la Capitale, les amis de la
Capital, dt St-Marc, de Cabaret
f-t des autres localit6s qui leur ont
t;-moign6 leur sympathie i rocca-
sion do la mort de la
Vve Joseph Canmbronne
n6e AngMle Agnant
et dee
Monique Cambronne
leurs vindries M re, scour, Grand'-
Mitre, belle-mbre. tante. coualie et
belle-scour. ils les prient de croire
A leurs sentiments de profonde
gratitude.
Areahaie. le 24 AoIt 1988.


branch qui leur csnvient.
Le programme d'enseign ment
comprend: Commerce, Arithmhti-
quo Commerciale, ComptabilitU.
Corrcapondance Commertciae, Or,
thographe et Diction Anglaises,
Dactylographie, Stenognaphie, @, .
Prix trb mod6r6a. Interwut it EX-
Sternat. POur. tous rensipements.
'adrnAser twiiaM 0. ab ..
Directour.


S.t


Donnez-leur a d6-
jeurterouaugo0ter 1 w ig
unebonneta'sse de
L'aliment tonique, fortifiant ,;.-
nourrissant,degoOt
agreable, qui com-
pensera genereu-
sement I'energie


depens6e dans leurs 6tudes et leurs jeux
*3n 4 .. _


'h/te


(tS>g,~


*t -3 1


wi


MILO est un product NESTLE


L. PREETZMANN-AGGERHOLM
AGENT DE VENTE EN GROS
t'i' AU DETAIL: DANS TOUTES LES BONES EPICERIES


-------- -----


FAITES ATTENTION'

LE BAZAR NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'eno3,
lit d'etre LE PREMIER A $v
sa Clientele et au Public les
tages de NOUVEAU PRlIX
coulant de i"Accord FtA
HAITIEN, pour ses rayons deh
Parfums les plus en vog'*
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fameuse'at
que cMarie .3risart,.
Vous le devez a vous-mime4
VISITER nos Rayons. Z


AU NOUVELLIS'rE
ET .\ .
LA MASON ROBELIN :,
On trouvera r
Le Brevet simple tie Capad
Le Brevet Suprielur deCapa4
Et le Certificat de fin d'EtiKi
cridaires classiques (26me
Dipl6me de Licenci en Ie l



COMPAGNIE GENERAIW
TRANSATLANTIQfTlE::

Le SS. %SAINT-D01MG..O
venant des Ports du Nord,
tendu A Port-au-Prince LuMiAi
AoMt 1938...
I1 repartira le mnmeo joar k
nuit pour les Ports d&S
Santiago de Cuba, pregnant b
passagers pour I'Europe, en t
bordement a Point A Pitrm '
Port-au-Princee, le 22 Aoi8f l$






666. PAL ..UM
EN 3 .oU.!t:
LIQUID* L les FRO15
rABL'Y[E, Lie er


S NGUENT MAUX D.
GO*TTPES MAUX DR
meant tenu NASALES. EN 30

~le meir naiment dw
nut come .

R dans vo- UN BON TRAITEMNT

Ecasmain -- pimangsiM
servant it ea-Dartre~:.-- Tei
*t as. ... malady
:: i tAW blen mousf
fri-obromo .surla p
te on : ine leume
.uelques minutes pais..


"'! "Il.:: ..: L l ':.,... n f: .
-- M~~cot1- An;t~~y~^^: Cay4#<
;* ** :*: - ** **


~~1


La nouvelle Direction





Berliner I-

offre A sa tris estim6e Clien'

les specialitks

i,' la falneuse cuisine vierknoi

la patisserie exquise,

les bors sandwiches.

et totes tes bois.on trees iienl


Etiez-vuas d6ia an


-lof

tie


sie.


glactes.


Goilter chic
du Berliner Hof
de 4 A 6 heures?


/


ce~sc-I sensnnnenennIn-.s~IU ~ ~ 9~IIL- nsLUC~~lajaaesseisnnseen.-ns~as~


BUDWEISER, remarque pour son go(t, a triomphal
la comparalson gdn6tation apres g ndration.

Lta veritable BUDWEISER peut maintenant, 6tre obtt
vuas me pirereere, en boutelles ou en bidots.
SSoyess t pour i'ihte inattendu. Ayez du BUDWEIsI
ire rfMrirateur.


. Paiteas dlea dot..de voR amis et de votre famille
BUDWRISER ches vous.


eta


DON N AtOHA


SDis t r bIuteu ur

C'flT lA MEHJLFURE BIERE mi HA5'

----- ------ -_ :
-- -- ---- -


'~iP~~.;;.;x!---- --'~"~s-r~I-I------


Si


-- -


Dirg,- mor
suis pas venue htK.:',
Jo sulm Dardoc
yonsI Te soua
jeune liquorie te
Benjamin? J'ai 4t6 ches
soir. ij
' Quelle belle iwir&. mojp
j'aI paBsse et quel chanMpOa
cn ce type-l! II vou 1 A :||
nisette superfine: c'est 'Ii|
t6 en mattire. .:.::,
It faut 1'encourager, earw
vi de pareille dans dei P r i*
fUA de Parls. :
Ta e 'resa'ts4i alora a'ei
plus. Mais, en eommR, l a aw
sortes de liqueurs. 11 a re
le peppermint, la pruntile y
le nectar, etc, Vois-.te e i
possible si tu veux 6rPuver.
belle presentation, de la boiw
lit4, enfin toute une gomM.
1 goat. II s'y connait bLan? eto
voue pour sea saimEi
clients. Enfin, pour d'
renselgnements, vois Simon TJ
l'6picerie du Centre, imee.3|
main at tant d'antrei. COd
bnie la peine. Au revolt Via


~E~3.


v 74


i.
i.


. . . ........


--m-~





s sAN wfl eS^d.df--*D9-fllfbt*snnans A sLE NOUTVELLISTE


Protfit[n P1



*a DA etMA UW4P&

isadO a... a IrD"
Vaom.. *,,q, -




l ab.-,, .:... .. .... .. ,
l. -).M. u.s.. .. "- .....u e -"'
".' Gu...;'," du.r


. BLLANTI.TJE ROJA .@

Ias rombreauS 3 lectrices d- ,..:- ,
Susdrie-Claire, du Jou-rnal de la :/
~-._ .y e, apprendront avec .- ,.,,
sisr que la lameuse brl- ;
S .tine ricDee liquid du Dr.
5: JA se vtnd chess Paul E. .
A ia B aar I-I Champ-de- : 2.:
Mtar, ine. Juph Maglio et
ans toutes lea bones mai-
: ns de parfurr. ri& de la pla- | :: f ..
t. Elle tr.- eeront 4gale- .". -
nt kl. p-tit de beauty ,i 4
Sde JosephitU Eker de drpu- ";UX ..
station mEnd.;-!, eis que: Ba- I !. n x
ker :: cr;',.- 5.. ':*ie pour e -- a c mpr
Jiar et a t, N,., R1ci's, C,. rnne pour que ces
t p eIJ, Ba-.:. rt.' L tior, -an .assenf plus vi fe en
f lUl i a re .....t.;l,P.oa.'-.s n o nt surgil
o Rici. L L.:. ftL : R 'cs? t- Ti
hIT, da:- 1.:-. .tcurs >i' a: -
teas: no c a'ih, brain, aca-
J ou, bieu. Vc -., : r, bleu c n- .. ..t? ,
e vert .t ',, p rxr,, t j : : :, ...
Dant dl'a 1 .dr ; 'a'l r i "

ALPHONSE :,;-AGL'ET, r U '
Agent Exclu:tif p:ur Haiti. .. ..
j:... ,


C1.INNIQUE
du
Dr LOCIA HIPPOLYTE
Meder "e G:?. rtl;>
CONC'.:'L -ATO :S..-



'- .. .,


REM I: ELEMENT


A ... M


Madame
dame AnnXr 1
sttres parer. t -. :'::-. re.tr;,::
Tiven t :to ,...r :, ..
tk et de : r r, v n .:. i' .
t ig b .:: :, .. ; :, ..- :
tix de b. n,..:-: .,.... .... ..'
Marie Joseph Li.n Analade
.l..v.e f .t r ;.: .> 19 ,.
t tours e: ." p.i. ..e ,r .-- ,.
S profo .- .
Port-a :-Pr:c 24 'o: 19,3

24 1....Q_.



SSAVOY

4CAPE-RESTAITRANT


J mandez a va. amis et
.. Yous confirmeront que
;ul..art Port-a:u-Prince .
St"Peut mrieux ranger et
: P ': eier les 6onnes con-
"Miations qu'au SA-
"situe du Champ-



:iliamalis: .
Nte:S"BL p

COLINIQUE
du
S,. C, DESMANGLES


C s.ltat"l.o.S:
., 4h. V, p. m.


.nn ..'tF tt2...td. DA~#flSDlk*f*S


N e*a u

ri ~ 1YE'II


n.n2 r Mais on
-.- (; Y EAR q;;l vend ar


....... p ..; p ..'


S ,. ...- *Y a R (;4.1 EA I
'-I: .-. ..: Lat cc 25 Kn -rces
!. ......*, ,.rI,)iY EA ? r ,.r trouvei
": : p-cte h toutes 0e5
C rant ins sortes di
.. "., Fg '[ I- ,i ::" ,. *r ,-, de,


C'


Soue l.strn'butcurs ,.ur Haiti:
MALI.EB1RAS.CU. gE:ENTIL, UOG.AT & 0f-
p .-r t-as *r nce. elaiL)


A machine Nrwire Ggg
Machine ft& eakler DtOlo
Rubans, paper eat bo1s

~------~ GlLG.


BERUaNER HOF


w*J DS9^ flnSSS.S^nt. PA$Z S

A TRAVERS LE MONDE


CANADA

Un Reserau d'Autnroutes
La province de Quebec ou Cana-
da envisage la creation d'un nou-
veau reseau de routes modernes,
devant etre construit en quatre
ans. L'ex6cution de ces travaux
entrainera une dtpense de dix nil-
hlions de livres sterling environ.

Nombreux Touristes
des Etats-Unis
En 1987, plus de 4.500.000 auto-
mobiles venant des Etats-Unis ont
pkn6tre au Canada, soit pres d'un
demi-million de plus que l'ann&e
prkcedente. Le tourism au Cana-
da, auquel les autumobilistes con-
trmbuent dans une trIs Iartgv me-
sure, constitute urn. source de re-
Svenus considerable, don't Ie rap-
>ort annual est estimb grosso tmo-
dos A trois cents millions de dol-


Importance
de l'lndustrie des A-ccessoires
On comptait au Canada i'ann
derniu-re quatre-ving-t-cinq etablis
s$iment.t, pour ia plrpart situ t: i
Ontario, occupantt de ld faIrica-
tion dec pa-i-'cs dti ach es <-i diacc.s-
woire< pour !i 'vustric a lunlm;ahile.

LI'AATS-4'N1IS

l 'Aut Imohil l )6emnucra t ique

D'apria des statistiques de 1'A-
merican IPetroleum Institut e. I y
aurai 6.500..000 automobiles en
circularuon aux Etats-Unis, don't la
valeur n'-_xc'de gubre 50 dollars.
La plupart d -leur-; propritaires
ont iesm revenues inflrieurs a 20 dol-
lars pa-r 1 emaine.
Nouveau Mod~le Ptlymouth
Plymouth a compildt la- srie de
seC retodeles 1098 par une .imousi-
re a quat.re portes p{.our sepit paS-
sagers qui p -it transporter c ven-
tticlemrrut neuf personnesc, Empat-
Ltemni.: 8 m. 35; longufur horse
tout: 5 m. 43, C'est Ia pius g-ros.e
voit Of,' fabriqiiee p1 r cotte mai-
--"n .itiusqu' prleSnt fl di uns son
g.'ir, la plus avantageou -.h. am .ricaiuj.

Nouveau Carburant Antidetonanmt
I/Amurican Chemical Founda.
tion in.-talte de vaste.s usines A
Sw,.ux City, ,iOsn IEtat d'Iowa,
gr'aFd cefrnt di ( production de cc-
reaie.., I. .;r y faibr~i.;.r on nou-
v'eau cairburanlt a base d'alcool rdo
b!de apped; Ag ro>
L'Agrui, mi'ang6 a [essence,
dorne -- parait-il --. un carburant
antid6tonant.
Baisse sensible des 0ete.


a ia General Motors
Por'; I,. premier trimestre do cet-
to arnr;. ies vents de General
Motors subissent une diminution
d'environ 25 o/o, par rapport A la
periode correspondante de 1937.
Ces rbsultats furent les plus d(fa-
vorables enregistrds depuis 1932.
Le b6n6fice ne fut que de 8,23 mil-
lions de dollars, centre 44,81 mil-
lions pour le premier trimestre de
I'ann6e pre&cdente. Cette 6norme
baisse du ben6fice provient surtout
du fait qu'il n'a pas 6. possible do
r6duire lea d~penses en proportion
d'uno r6gression auasi prbnonc.
des ventes. L'on espre d'ailleurs
parvenir ,a une r4adaptation plus ef
ficace par la suite.
Les Yachts de la Jungle -
La Fleetwhels-Coates Corpora-
tion de Bristol, Pa. (E.U.AJ. a
construct, d'apras des dessins du
comte Alexis de Saknoffsky, deux
remnorques-camping sp4cialement
.coniues en rue d'ume. randonn&e
W d'exploration au Congo Belge. Cea
,remorques, baptises pompeuse-
ment ,yachts de. la jungles, ont-u-
ne longueur de 7 m. 60 environ.


- GoU'T A A -cO'I'a RFAITER:
TOUX, RHUMES. BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEn POUMONS
VORT.AU-PRINCE, LAITI BT T S.--ROV1MCE-


emwiu uall- A iimitiftsX




1--18s i u S


"P AOG E&bfLE NO UVKLLITE


PENSEES


I.a terre eat le laboratoire qui
demnande Ie pltus de patience.
Jean BRUNHES.

t
La critique vaut surtout par ee-
fui qui I'exerce.
A, LAPOTRE.


PETITES NO:LVELLES


(Suite)


5 trlI oTEi c u:-. i-- t :n-

-,
Sar.4 Torr -."- '.
s.;;.] de A ,.c z.tI 1 i ..:-, : :T '-. :- !."
e :\ t u -. s o,1. ,'^ -; .i: : '; : .- ; ..
t S .i





E r, ,, i"l- ; : .




: "





.r
.,


4..A


D E. I A-

I r a ,


i v4 r,<.,; -- o i l ( -itY c... . : -T

trai i: :.r,.. c ix .'i .'.'xa l t ,-'.m .'q -"l

d:1'. 1s fmt P' ,t' v ccA.' il '..',.

Les ctudian:e.s f..:ze.r:c i"e.-> .-
-nue suivrc Ie,. .k r .n dt :'[.' tc
let.'r's sent parties deputs m:r-
credi, no.- i antormne-t-orn.

Loes ,lgants ein geAieral clu'x C qui
veulent plaire. ne l portent par ce
temaps dat grands chaleurs quc te
drill fin. Ptasez, .Au Monde Chic)o
ancitnne Maison .Iean Talanits et
Vous serte satisfait.

Le 22 diu courAnt, tle voilier
Dieubonr capitaine Lamestiny, Fe
section a faith naurage dart les eaone
de la Petite-Riviere de LieogAne
avec un ehargement- de 16 barris
de sel appartenant la .nominee
Colonme. jndfvtdu jusqulici non
identify n'a pas te" retrouv6.

Sur I'habitation Lameny, 4mne
section rurale dns. rerrettes, une


c haumrniere apparteriant aui.nommfl
C'trviu; Orridel a brfil. Le. consta-
r ation. l6gales ont 6te6 remplies.

On a retrouvfE, le 24 Aout. t la
5%. section rural de Camp-Coq, le
cadavre d'un inconno, prn;s de la
riviere Garde-Congnaciue. Les in-
vestigations se pourSulvent.

Le Nouvelliste pUrali ehauoe a-
prs-, :di at 2 heaures. Ler- abonnes
qui ri*cve-nt en retard 1d journal
.;ont ,ries da .'adre.:ser a !a dirhc.
,i:.r.. .' 2232.
.. lhor, n


Tn Sr~c~j..ci& C:4mm rc.anT E





'-494
A. .1 J


,. .












:t .. I


44~










>CjtJI







.. .


Gi ate


Li e


Agence du Cap-IHaitien


Ser'i.- d"'iuse r ,pie:; nntre Cap-
Haitieun et Nrx-York. "
Dp:'rtsL rguliers du. CAP-HAI-
TIEN t-, is Jetudis h .1 heu'es
P. M.. et 1-r.v',. i Nav--York 1es
L ,ri,< ;. r:'" 7: -'.


PROCHAINS DEPARTS DLU
tAP-HAITIEN


SANTA
A.NTA
SANTA

SAN\A


ELENA .
ROSA
2A WLI:
ELENA
Ri '"1 A


.ermum -e


[,iN DE PASSED:
j ap-Hai ien-Ne, -York,



("abi ,, ex crix ( rt .':,


m i I. .
h ift ,',i.i. .,
faltinlnir .


. hi


Librairie Nouve

La Librairie t aei assortie


(Maison de Conflance)


L. Daudet: La ,ice orageuse de ClImencean ................. I
Bernanoc: Les grands cimetieres suus la lune ................
D;kobru: M acao enter du jeu ............. ..... ..................
M whlard. L'Espionne du ciel......................... .... .
Eve Curie: Mine. Curie ................ .........,1
Roger Vercel: Croisiere blanche ............. ... .................
F Care:t. A vOix basse ....... ........ .. .............. ........
J. Ch rtr:nne: Le bonhour e Barb zieux ................. ..
M A rlandc : L rdrc .. .......... ... . . -. . . .
R. DoA ,'!P s: Fr .n:i'res ................... .... ......... ...
A. Hernan :" La Cast.glionni... ..... ... ........ ..
,-o. Ler ;.en: Iniiatio i a Tenns: ........ .... ...... ... ..
S G ; :: T i et M i .. . . . . .
}: >. S -: o. ,: : L 'lrq'L sii i...l. H un, ii e ...... ...... .. .. ..... :!
i. P. S :.-.""" D d,:.'!eur des hom mes dt'nuj.ourd'him ...............
1. int y t.T' -- de a m. q e ...... . .. ..................
J M...-': L,. :, ;i" ur V H, i nare., . .. .. ... L
I : .. : . ... .... .. .. . .. .. ..

S' . .. . ............ ..
h. ? .. .. .. . .. .. .... ...
S. . . .. .




1 ..., I ... .;:.. : : : '. i: .i'r" .i, .. '. ":rT O.ii., f anl :.^


5.UiKIKV::.vL LA st:t~.~&:


- ~*,--na tfl


11. r / I 'CC If 1.1: C. Ga.


4 4
"'Pt


ur.
~1~ -
.. 4. 1. A .

cu Ii (I


I I ....-








1 .. .


A.,., -


: T


io

.M 7.


F...:- :,


n r. V


:' ^: e :,'ali te vr ?e front
Taz (:Madrirl. C-tte offen-.
v. ii ~pnrt de.s iruits p.ique les
:b ',,. I r : ..,r'.q apIn,.cih-bge.-.




PULBLICATION RE('UE
Nous vons recu aieC ,v[i iair le
Sbulletin MemOuel public par le Bu.
Sreatu du Reprimentant Fiscal pour
le mois de juillet 193,8.
Les act ivitts des principaux ser-
vices de I'Etat sent continues dans
tc Bulletin.
Noms remercions du gracieux en-
| voi.

IMAGESTIC


Aujourd'hui plus clue jamais
LE TEMPS EST PRECIELUX
ne perda pas .c v&tre
& cherher dan.s ks Jou n-.aux et
les R-vues les artiIles citant votre
nom o.-j :rkitarit des questions qui
vou-: iI:rressrent puisqua
KLIT TOUT>
BuPrca.i :.e Coupures de Journaux
Fordu n 189 |
PEUT L FARE POUR V'OUS
aLIT TOUT N
renreignc sur tout
ce qui est. public dans tse i
REVUES
JOMUNAUX,
& PUBLICATIONS
de toute nature
Paraissant en France et & .
'Etranger
Ch, DEMOGEOT, Directeur
21, Boulevard Montniartre,
PARIS <2e)
demand. P ()
l- a "i, A':l&i*+..I.._


L -E NL0A (ITiLt I.IS TE










D..


UN f~A Xif3AN'I ".~iS



AUPYSD'S! 0?L'21 )1N8i
d :i. .tr
B:'> f ...U La


Setu.;:~:cer e !'.-r-Pri;

Al'X DOfTS DE FEE


u, EC. Raspai .?ar:~ Vlle,


N r : ................. ........ ...... .
*Adresse n r.

Jo'rindre 7,80 en hmares.

M^ii^iiiii^awmai^><>w>^^w^^ i


NEW CHIlNA
BLANCHISSERIE
LAUNDRY


Four avoir di' Void,
Puis,,rance t rioe l'Energi
Po'r ralti;er ]e ,IQOT
.a vo.tr-a travai! ngotidis
.:.lictvu-. o:. Ph;'. qute),
hA. toindre fatigue


P:rene
K EPAMALT
Or du %. a diu t
pi.t2P rur r-in on tenant
t 4 ai vt'mrrine.
en verte dani Out4a
Bonres Pharmaciea. I


N '3
AESSE DL A ELQU

lie Men t cr isnWk 1t
Secn, aa .d. par to.s. ei i m
p'-.--^jr V, ren'; dl.; l'aflW da|

y rz c.gI ,rdriVi:m]t invitess



BANALACTt .
Alimrent Complet poar
ei Dyvpgtptiquq t

En Vete hla PharMaOM
Camille at cheh Sima


Rae Rigaud Ptionvyle. ----
Costume blTan ........ O1,00
Costume esimir ...... 2.00 A L E
Co.iture ordinaire .. 0.80 Maison haute en mur.,
Costume Palm-Beach 1.00 Ru PAVe en face fle la I
Chemise ordinaire ..... 0.30 dasco.
Chemise 1000 pli .. 0.50 Pour es condilon3, t .
Faux-col... ................ 0.10 au bureau du journal.
Mouchoir ........ ... 0. LECONS PARTICULIJ

Chaussettes ............ 040 Jeune Flle mamni de S
Serviettes, nappes, draps, etc.. me de fin d'Etudes See
prix k forfait de gr4 A gr6. (i~re et 2ime parties). .t
Le line A blanchir pnut b't at lemons particulires au
cept& et remis &. domicile. retard ou qal out 6chouE
Pour toast reaneignements, ii liers examens. i
dresser & NewChina, Rue RBigaI' P les conditions,
P.tionville a f .Nace do Ia : Iouhfnal, phone 2.
'N"


rRa~~8~l~srp~ab Ibr~ai~e~k~AlhMrs~I~C~l 4~04~E*~Ci~


I- - ,r l~r~AUWY


I


,. IO
I


.... ........... 9
MIMES!


1-Ift P e I I i..., "i rl


- t ./


Z'


' v.".


i