<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03423
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 24, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03423

Full Text











SE
QUOTIDIEN F1ONDE EN 1898


*1.-'


REE G. ..WU.'VT



FRED. DUVIGNEAUD

aressear


'I.-


436me. ANN9E \


NL'HON1NETE I







Nots assistons au delin
mception de l'homme qui a
togps predomin6 chez nous.
p*s en rendre compete, 1'ideal
aanit vers lequel nous avons
son tendu et qui n'etait, liu
ia .qu'un reflet d'une notion:
Safle des choses, recule pour
plae & une autre plus vra
plus en harmonic avrc les re
M tiennes."
'Nous ne savon.s plus quel!
tour stranger a dit de nos 6cri
qu'il avaient le style du 17e
de. Cette remarque d'appar
bumoristique, exprime bien.
. t'forme innocent, un aspect
. tne haitienne. Dan. son sen
:tfal, elle traduit un retard
*.Ie d6c.e, sur un plan plus
4.1'haitien moyen. 6pris, A s
on, du reste, des chosen de
prit, didaigneux du travail
Soel et, en particulier, du tr
deg champs. Avoir un bureau
tiroirs remplis de paperasses
tiles, improductives, mettre
A losir du noir sur du blanc,
euater les coteries litt4rairn
lde tlftioes. et laissant aux
wet m-iAn e- fire fructifter
gSt, le vii enclos de terre. voi
A quoi 'honniete-homme haitie
an sens ou on 'entendait A 1
que du Roi Soleil s'esat
res r6mant accroch6 et qui
vaIt cette 4.conomie moribond
Comment en sommes-nous
vkS i nous fagonner a ce pat
Chest Ce qui est assez diffici
OweAdre. Et c'est assure
4t p'oblime embarrassant de
Sitologe social que d'explique
9tifs qui nous port.rent
.jPnt tenir compete des possibi
14 Wteroe. o venait do s&'difie
FIlIE. SNOUVELLI
ImTE NOIVEtt1


D.lain est a ffte de la chapelle
,.Saiat Louis de Turgeau, place
' e pah tronage de St. Louis Roi
Erae. A 6 h., il y aura messe
:.4-munuion et h 7 hres. es. I
^UMieflte.

L'Vion transatlantique frangais.
U^teaut do Vaisseau Paris* est
e vers les Etats-Unis. II a
Ui dans lea environs du
JI h ,. 50 ce matin.

io U'relle. Do nouveau
i thtb. Rie te Roja eat ar-
.t'eir n ve chex Paul E. AU-
Ue Traversibre.
xta fixe et lisse les ehe-
s .... les graisser.

1 rgentins du navire
Wldate Samiento* sont
art ce martin. Is y res.
S or8. IJne srie de cdri-
eeptibns est prevue
sur la Tombe du Sol-
tm frangais & PArc de
,. IW ..qui. sre donn6-
t tiq !o=an Chargd


PORT-AU-PRINCE. HAITI MERCREDI 24 AOUT 1938 No, 20,047
NO n"07


IOIIE


AU iNTLEMAiL FARE

1-4-



d'une tre Etat ei sur laquille, par la f(or-
long- ce mreme des chooses, nous CLion,-
Sans condamns at exereer notre devcnir
d'hu- d'exister. .Mai., cela ne doit pas
s tou- surprendre outre measure. Car. I,"
i-rme- ie ntact permanent avec un ordr'r
n g-I de rt'alitis donr.e n'est pas Lfn s:-
fitRre gri certain que nous en pyenoon.
ie et conscience. Et on ne se figure pfa.-
alit.es ( ce qu'il faut tie sagacit., dle p:a-
tience, d'efforts. et surtout de d6-
visi- tbirves pour d6gager des broussail-
vains l's d1 existence 1a plus petite Vt-
si;- rnt-.
'ence Ct tat (k chose: a!lrmcnti L dt-
stu a r. ire d'aut.anI puins tenace qwf
ct de fdort uvent. nos clerc.s ap.:el6s prr-
s lit- cisement i (tre des directeur.; d'a-
vrai. rues et be; proft..eiiers d''nfergie,
61e- satparaic'nt par ces barriers in-
n fa- franehissal,:es la thione de la pra-
I'es-
te- ique.
ma-
avail MeconnaissanT airnsi, t .. :i-r-
I aux male du progress qui est uine -,:--
inu- cession de dedquilibres.. t.: 'r-
tout cessus d'aetion et de r1ac ion d.:
fr-. la technique et de la connais.-.-.,.-
es et ce,. Loin de Re lamenter. i! con-
au- viendrait, peut-etre, de 6e fgliciter
pIn.m- avoir essuy& les pires difficul-
lk& ce te os economiques qui se .rcit'nt a-
:n. battues sur un people. Elle> out
'4po- contribui, plus que nre pourr.ient
d& le faire tous sermons, it nous des-
nous killer les yeux et h renverser la ci-
de. tadeile ou i'honnete-homme, fin-
arri- tellectuel pur que inouIs voulions
ron? etre s'etait orgueilleusement refu-
ile A gie. 1 en est rsuilte une volonte
ment gnerale d'agir. Elle se manifesto
psy- de faqons varies et dans des do-
r les maines divers. Ainsi, nous royons
i ne s'&baucher une philosophie de I'ac-
ilits tion don't le premier effect est de
r no- donned la primaut6 I'conomique.


ES r dl(ets laisseront Paris po.tr Bofr-
S deatx. j


Notre conirbre tibonites rapporte que la iigne t&-
14phonique die Terre Neuve e ,t
tres negligre. Depuis plus de 15
jours, dit-il, Ie fil est cassc et ui-
cune reparation n'a te faite.
Terre-Neuve relevant du D&par-
tement du Nord-Ouest, nous espe-
rons qute 'ingenieur DEpartemen-
tal fera le n6cessaire.
*0U
A la Chemiserie aLafayette. on
troupe les chemises lea plus fines.
les plus solides et nu mefileur mar-
ch6.
(voir suite c 6a pace)



RILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIE-
Sa uabmd--t vn sautau dz
lteleah "gafW Iblas"
(ot bin* Ue eo ew an
I fau t c ]afo.e. verm u )a=oUr m tttn
brat&Do natath. s n"m ane mat.
dt14A. Vcfte Orpnttm a'iWDCOf8i et Ve
fts BW, abttnU. VPoa oinanz toot en tUir I
toa vUMSf ant r danoa ph-wClo. Uo OH
ar a .a CSO. Sealw
p V.w. CATBB R pow Is
a es b d pam lmWdpulOm&
4040 do m ..ausaftewaUf f ououar 1I
ML fr s wt ramd a o

B. HABDI, DistriMUnte.


tLES 1LU MAT1Y.AIS .RHUME. ,


NOUVELLES SPECIALS

SNEWV-YORK.- Est nrriv6 cot-
te seniaine tel A bord du Maryc senor Ramon Gonzales Pe-
na ancient mineur asturien et mi.
nistre de la justice du gouverne-
Irnet de Barcelone. Interview par
'a pree tle ministry Pena a rdaf-
firm, quie les -forces r&'publicai-
ies triomrnpheront ddfinitivement
ide's insLurgdsW...Nous sommes units.
CO oo -, pour l'Ind6pendance ,'(e
:'Espague. Les 6glises en territoi-
re gULIvernemental cooperent avec
S'Etat sulr la meme voie-. Senor
SPens a t'ormellerment dcmcnti en-
-,ite queif les troupes loyaliste.s an-
aielt dVtrait des 6g'iiPes et corn-
,uat- 1;' li Religion.

MEXICO.- Mon-ieur Lbon Jon-
Lau\ prLeident die lIa Coil'ftdtra-
ti'., nii;i.tdnale do Travail ( GGT
:-,t E(,n Iute p tour ici oC ii assis-
:e;r a 'a conference mondiale di
T1av a'. .l

NEW-YORK,- Le mois prochain
-e teni:ra aussi A Mexico la Con-
ierer.c' Internationale Rurale.

.MEXICO.- Est arrive ici avant
hier MiCsieur Ramon Pena minis-
tire 'spagnol de ia Justice. Mr. Pe-
0, -t Prdsident du Parti Socialis-
to e.spiagi-ol. I1 ,iant represented
hi Rtpublique a la conference In-
trnatinate du .Traail qui ouvri-
ra ses assises ici cette semaine.

SANTIAGO DU CIILI.- La
conmmi.smikn mixte p6ruvo-chilien-
n' n'a pas pu se r6unir ai cause de
Ia maladie du president de la dd-
lgation p-ruvienne Mr. Hernan-
do del Vilie. La reunion est atten-
due pour aujourd'hui. Dans ie cas
oil les exameis n'auront pas deti
siiviS d'un progres suffisant pour
une approbation iffieielle par les
S.' sI ,nx du.s vivendi s.era si.

L;. (mng ,i:v d.s ventes des
N :,l'cs ,fiT-ref ?n dejeuner a,-
.t '.l :i en 'hnr nreur des dlet- {
:'.- l, ".i'. i': '- 't dles represen-
nr'.- dt' gon .lern,ment chilien.-
i'..,m in,., r, ran .ilers. industriu'.2 -
ei hrnimmn- affaire:- ont pris pait
St Ia ,r0 eL:,ti.in. fier la Banque Cen-
tr'ale Pbruvienne offrait un ban- I
n'.it' ta x itl-gotiion ,

WASHIN'GTON.- Le comite
de-- con'seillers commerciaux du
Department du Commerce ame-
ricain se rdtunir prochainement
pour etudier le possibilities d'en-
voyer une mission commercial a-
mnricaine en Amtrique du Sud.-
Cette missiwi sera prbsidde par.
.Mr. Roper ministre am6ricain du
Commerce. Aucune date n'est en-
core fixde pour la reunion du co-
mitd et uticune decision no sera
pr-'.e avant cette reunion selon une
derniere information des reprd-
sentants du Ddpartement du Com-
merce amdricain. Le voyage du
ministry dui commerce tiendrait i


augmenter les changes commer-
ciaux avec I'Amirique du Sad sui-
vant le programme soutenu par le
Department d'Etat en collabora- .
tion avec les autres gouvernements
americains.


Lisez en 2&me page la suite du
Palmar& de I'Institut Tippenhaner



PARFUMS MAGESTIC
A LA PHARMACIR
CAMILL,


PROPOSE ET FAITS DIVERS


UNE DELEGATION AU
PALAIS NATIONAL
Avant-hier Aa 3 heures de 1'aprts-
midi a W4t rescue au Palais une d&4
legation. \enant de Saint-Mare,
comrposee de. Mr. Antho Diupiton,
Stephen Leonard et l'Arpenteur
Vertot Armand Nicolas et qui a re-
mis au Pdt. une adresse de remerei-
ments pour les diffUrent. travaux
qui vont s'effectuer dans tout le
pays.- Le Maire de Saint-Mare,
Mr. Crescent Jn-Baptiste qui 6tait
ft la Capitnle a offert le mdme jour
un grand diner aux mernbres de
cette dbldgation ft l'H6tel Ansonia.
Elle a regagdne St-Marc hier ma-
tin.

UN BEAU GESTE DES CAPOIS
DE NEW-YORK
Les jour(naux dut Cap ont rela-
16 avec satisfaction le beau geste
des capois de New-York qui ont eu
la delicate et patriotique id6e de
faire parvenir t l'Edilite de cette
vifle leur contribution A l'itablis-
sement d'un service de secours en
cas d'incendie.
Ce geste qui honore ses auteurs
mnritait detre signal.
A GRAND BASSIN
La colonie agricole de Grand-
Bassin que dirige I'Agronome Pier-
re Sylvain est en plein developpe-
ment. Et ces jours derniers, des
am6liorations utile.q ont tk appor-
ti,,s par 1'Ingenieur Durocher a la
route y donnant acc's et don't 1'6-
tat lais:.ait plus quit d6sirer.
LE 21 AOUT A ST. MARC
4ime ANNIVERSAIRE DE LA
RESTAURATION DES DROITS
DU PEOPLE HAITIEN
Le 4&lme Aniij',orsaire de la
Restatration dces Droits I du Peu-
ple Hajtien a 4ti ceibr5 avec
beaucoup d'Cctat ft Saint Marc.-
Aprs le Te Deum touted les per-
.sonnaiitVs, les notabilit*3s de la vil-
ic furent invit.es- par le Prdfet
et le Magistrat Comniunial i une
grande rdcepton fi I'H-& tel de Ville.
Danis une court allocutiun le pre-
fet rernercia les inviti et on but
i. la snit du Chef dCe l'Etat.

A ST. MARC
A St. Marc, dimanche, le Pre-
sident du C. I A. F. a remis, au
milieu d'une belle assistance, la
meddaile de l'Alliance Francaise' de
Paris an R. Pbre Mathurin Res-
courio, Curt de la vile et & Mile. E.
V. Fi edrique. Institutrica.
Le Chanoine Rescourio compete
34 ans en Haiti et est fig6 doe 58
ans. II t fond6 beaucoup d'6coles
et de chapelles. li continue la cona-
truction de 1'Eglise de St. Marc.


Une autre mddalle a dt4 mime
sur la poitrine de Mile. Elida Flr-
ddrique qui convpte 57 ans dans la
carriwre de 'Enselgnement. Elle
est la sweur ainme de Pierre Fr6-
dOrique, de regrettke m6moire.-
El1e eat trs appr4cide A St. Mare.
En rpon se aux paroles de Mr.
Lhirisson, le P re Rescourio a dit
qu'iI aime IHaiti comme ta Fran-
ce, sa noble Patrie. Le R. Ptre est
un brave, n'a-t-il pas, a dit Mon-
sieur Lhrisson, la maille mili.
tire des combattantes franeals, la
m&daille des aqllis, I& Croix de
Guerre?
Ces jours-ci, notre Gouverne-
ment vient de le nommer cheva-
lier de notre Ordre Honneur et
MWrite. Puis, on a entendu une ex-
cellente allocution de l'intressant
et devoud Dr. C. Lanier que Mr.
Lhdrisson appelle le grad citoyen
de Saint Marc.
Deux ,aureats excursionnistes
ont dit des vers aux applaudisse-
ments de la salle, les jeunes Blan-
chet et Jh. G. -Pierre.
Nos f6licitations au R. Pere
Rescourio et A Mile. E. Frddiri-
que.

MARIE-JEANNE
Los jeunes flis exeursionnistea
de l'alliance frantaise A la Crute-
A-Pierrot oil Marie-Jeanne s'est Ui-
gnal&e par son devouement hdrol-
que, ont envoy une petition au
President Vincent demandant que
le nom de cette guerrire'soit,'don-
nd A l'une des rues de Port-au-
Prince.
Marie Jeanne est du reste n6e A
Port-au-Prince.

Mine. PAGEOT
M. Lhdrisson a demand au Ma-
gistrat Communal de la Petite Ri-
viire de donner F rune des Rues
de la ville le nom de cette fenvme
qtli sauva la vie a' Dessaline pen-
dant. la guerre die 'Ind6pendance.
Mme. Pageot etait servante au
Presbytere.
Ce sria Ln bel acte. L'histoire
dit que .ans Mme. Pageot, Dessa.
lines :erait assassine.
Le Magistrat Communal a pro-
ms rtie fair le necessaire.

AC CLUB DE PETIT-GOAVE
Le malheureux incident survey,
nu le 15 AoOt dernier et qui mit
fin au grand bal annual du Club
de Petit-GoAve, a occasionnd la d6-
mission du Dr. Lh. Cayemitte, pre-
sident do ce Club.
C'est le Dr. Ludovic Rigaud,
Prdfet de Ldogine qui a dt6 flu en
son remplacement,

(Vokr suite en 6me. page)


sCPnssaansflasa -r tatE-Ct net p.C~ fl-tUtttS*lSCSt#.DSC~flCt#.PtfI~~Yfltfl*C-


Fatigue G6n6raloe
Notre astomac at notre orga*
nisme so trouvent souvent fotiygus
en 6t4, aussi est-il bon de prendre
un fortifant 6 cette 6poque do
l'ann6e. La Quintonine se recom.
made part;culi6remont 6 I'oaten-
tion do nos lecteurs, car ce product
tr6s octif et tr6s agr6able donne
des rAsultots rapids at soutenus.
'Avec le contenu d'un flacon do
Quintonine que Fon verse dons un
litre do vin de table, on obtlent un
fortifiont complet t bon marched,
car le flocon do Quintonin*,. no
coOte qu'une some trbs modique.
TtO Phe". A Port-ou-Princes Docteur
V. Mathyrin, Ph Soint-Frenwos.


ENTERO-VIOFORME CIRA
Antiseptique sp6cifique des a-
gents pathogknes du tube diges-
tif.
Diarrhdes. Dysenteries infec-
tieuses et parasitaires. Amfbiase
aigue et chronique. Diarrh6es in-
fantiles. Dysienteries cryptog6ne-
tiques. Dysenteries bacillaires. Co.
lites. ColibaJillose. Dysenteries A
balntidium et Lablia.
COMPRIMES
PAUL COUPAUD,


Distrbutm pour HaEti
.Port-au-Pric. e


.


L


r ,-: .: ,: :. .,.








NOUVELLES DE PORT-A-PIMENT DU "NORD
-No-w,


Activities agricoles

Aiinsi que tnois avons, en it an-
noncer dans une des dernieLes
nouvelles de' Port-A-Piment, la
Maison Reinbold, donnant un lar-
ge concours a la Cooperative Agri-
cole, a expMdie vers la fin du moi-
dernier, en cette region, envirorn
20 .-acs contenant 1960 livres d. ,
gr ii,.s de ricin.
L. s senmences or.t tW bien re-'
cues, par i'lntecrm'diaiire de P'actif
zigr.ntt-mt deI. CGonaive -. M.ou.n ei Ir
Jlan D lt id.
Grace it ce .semei'ces ajouties
it celles qo'cr.voie rugulirement a
Prt-ii-Pment le S.N.P.A. et E R.,
lecs centaines de carreaux de ter-
re. vont etre plante,.. Dijl, h.on
nombre d'agrricLulteur-, dent l,:s.
terres ,.aient rr6partc-s, en ant re-
qu chacun 4 a 5 marmites.
I ya population montre beau-
c-)tip d'cintholi.;'asme (et 'aLconp
d'intIr',i i kinter !c ricin partout
daii.s :eur:. jardirns, mais la seche-
t'e..-e qui stvit a Port-h-Pimerint
C cA juurs-ci n'a pas pcrmis d'(ontrt'-
; r.,'n:irt- c<(ttc cUlturc, .Lsir line tri s
large 6chelfe. 'rnmme ue.d'irerait
1 .:..prativc. Dan, Ie regions
itin: P ur i :.. dt, souirc.es r attend
t .tnj ii1-J 1r piirie. cette pl'ir- ie -n-
. a-int, inr.dis e Insatbi po ".;r f.:ire
cr,'itEl ft pr'dcluire les piante:-.
NV't.tt-cc ct,'t rareate de pltiie, nc-
.1u-lk m' ent, l). p'i -' ci fi t P i' t- -.-Pi-
ni rt .-i f r-tik, .- ia c.:Li r',,-rte
I lmrnenrses Ilintat.,ra' n:-. d'- rici ', SM
Ic-les visiteurs ,-n ,r-raL,-rt ri 'lem -ntr
uncharTi --.

La pite


tit coin de Port-h-Piment, on est
unanime A comprendre la grande
campagne du President Vincent
pour la diversification de la cultu-
re.

Tournesol

Un product tout Ua fain nouvOut
t Port4--Piment, est br-n l' tour-
i esol (fleur-soleil). Tou'i.u-,. gri-
-'e l'aimable attention (de la Mai-
'.on Reinbold pour notre rrgiorn,
de. saics de .snmen'e-- i- ce r.r'-
t(Ait to6t elt par i'interim&d-ipire io
i'agronome du district, envoy s
ici. I1 en a t. distribuc i, n n.s a-
gricult.eurs. Et 'essai fait i in pi.'-
piniere des Sourcep,-Chaudes pro-
met ain bean r6sultat. No piani-
teurs- n'ont pa s tarde i sc- famlnia-
riser avec cette noutveile C:.lTur'e.
si prometteuse, puisqut VI debou-
che cn est d.eja assure Dans ; '.li-
sieturs fernmes, mn \ c rpi.a;ntetant:.
l Ie touri'nesol grandir, it J.?-.t0 cco ati'-
tr.., plantes.-
Le d v-Jeopt.,pem..nt te c-. t
Scult re qutjO 1. te:rre ,i .1 l r' re-
| glut.,n s.mble bicp O. \nvunir, pu~iirra
s'(tendre ldans plst urs centres a-
gricoles de Pc-rt-it-Pirn; :.. >icc.-
I'arlenent L Soarccs-Cha.bites, Li.
Petite PInco:,. ,t' ..- ir:.' r ] Au-
dige, Caye-IPlipt-r, L:g r :. F:-
guier. Petite Sc inc, Buta .il, -:-
no 'Ierre-Neuve L'Etnig, Gr.anuiki


L'.n d
yordvr ia I
du Nord,
hl~iri 1-1


Tanm .- ..i aitlend -s .premie- came pa:
I c'- t'. r ., p. r mtl :'.".'",' .,t.- .-'- t1rr';'x vi
i-- .-- k i ":. ';n <,T (. r e bell- i d? -
..i iv'.,L-t rgr:e d rr- ia pain .r t a.pr
in plkantatior de la pi',: moins ex:- tentes e:
gente Chaque .-t'maine, 11 est de- que seite
barqi&' anu port de Coridon, plus de de,, habil
5.000 plants. a destination de no,; profit d.-
gri1"nu ltre '.-'. Cts p lan.,, lpro>.'t'i-
ii'nt ie a grLlilnde pept n:it .ro du S.
N P. A. aux Gonmalve. DIe la fin
dr J i .lilt a vendredi 12 noLit. -| .
,iron 18.912 plants tde pity ont ,t 6 '
nrtis terre. UN RON
Le.s plantatin,.s s,' poursuivent
ictivement ch;-im.u -e.maine i\ en Ecz4-marn
srrive de. mn-:l, r-, ILde plant.- ches-Dar
Le f-r,'inie-s par'",tir', t z1,. 21 t -0re- et a
km,. po:-ur ialie .et prt::i-i'e Crnri- Oni fai
'-I;,. )- dai.' 1'P.-r::. c sti uni a rHI' iot
' I i Ca;t' r chatcun, sitOt te on r
. ch- .' n: 1". I ,-: mnim'I'n ptr qu.:i,.i q e .
r v '.T- tr-mir h Coridon, anfin In Pomm
Si. (-. rj '-a ;.trAge." Ain .i, "in- In:- <
'i (i' ] :'' p,.tr C tt.- nlvl etll din- ChevalLie
te -c-st gn'ralF. Ft c'ot bien rn- quef postal
,' if'ortai!. de vo.r clu dan.- cc pe- R '.


Etkfi


Notre Marc-he

es grands hionfa;-. a -c-
la region de For.-,t-Pimen:
sera ie r-tabis.-emernt. t-i
:les Sources-Chaude;. r&-
r la pop1) l .in ej : le.s ::'.n-
SJIt U IlS.
-r"zrchns .r't fi ae fd2
;*:. h i.atcir.e> c'rnmpc
n C. s.l!.A. Auc.I:n .JLut
Ssera US)& 'i \ux "i n
rant,: pour it- pl',us .rind
r..tr( re gO'i .

(ORREPONI)ANT.



TRAITEM.ENT ('ONTRE

DIma)ngeanisons TA-
tres Teigne oul Pias-
utres maladies de la p3eau:
t bien mousser li Savrn
brome sur la parties affec-
ince.'06cume au bout de
mi rP,.ts p[ is .:1 n appi l t'
ade a l'll61iobromer.--
nt : Phar:in-c I T.c irc
ar, Lalue, ei fari :uh Kios-
al.- Aux Caycs Grand'


La nouvelle Direction


du


Berliner Hof

offre it sa tr s eytimee Clientile

les specialit&a

de la fameuse cuisine viennoise,

la patisserie exquise,

les bons sandwiches

et toutes lea boissons tras bien flae&s.


-vous d6jh au
Goftter chic
du Bertier Hot

S- 7.. w -' de 4 A 6 heuhs?


r ....IH -- --------.... ......... ...


-I
a


IeM NOUVELLIS'rE M*c




Part of the

rhythm of action


the pause

that refreshes


tee*.h *tee** Wd


t'urt-au-Pr'nce Haiti
ifk.AS'LERE LE LA COLRONNE, S.A.
wassmaesamUarman lm


00




.. -uin i*s ive e
te dHEMIO


fl.Arln pa-, ? w 0' rll P#, 9 C.t t tsECS#' ," i&"r. l t Sp *p t I S 9 e tf'otv-a'O.


BERLIN ER HOF


BUDW ISER


LE ReM DE LA BIERE EN BOUTEILLES8

BUDWEISER, remarque pour son gouit, a tribmphalfment teinu
la fsrnparaison gknbration apr4s gini' ratiou.

Wa veritable BUDWEISER pent maintenant, Otre oMtentu comMt
VYua ie prerererez, on bouteilles opu en bidons.
Soyez pr~ts pour I'h'te inattendu. Ayez du BUDWEISER danst o
tre rifrigdrateur.

Faites lea dlices de ves amis et de votre famille ea servant Is
BUDWEISER chess vous.


DON N MOHR

Distributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN HAITI


F.


Le -VI 'o

14e .r' Iissi gut- "''.t. i i *t ;t roa -..
tnce dti public' n uil n'existe, t i
c-, rnomrent. 1 sa bllanchis.er, fSI
a la L 'a,- GefTrari,:. No. 102 atf-.
tin-i i.idihid attent d-Ol u Tu hert1i"
.s. contraiierneent au ibruit quila'
circule cc- jour' derni'rs et. qii
s-o met it a dispo.-ition de qui -
driroit poair toiute in. pocion jtug:l
1i ecessuiriIf'.
YL .;N COt



REMERCIEMENTS

.i, S .bastien .L:-Ste c1 son tpo*.
-:e, la famille Syprien dc JArh
Mme., Nacius Juste, Mmie. Es
Juste, Mme. Laurencia Juste
-tous les autres parents et i
refhercient bien sincerement le.lk
recteur de l'Hbpital Gkneral WaI
quo ses conKIgucs, Ie De-putke -
uCoCsc., le d6putd Arthur Allain,
Victor Lacomnbe, les personnelf|
Tribunaux de Paix de la CSpifO
le Greffier du Tribunal CiVtI
iPort-auPrince, Mr. Joseph Lh
ison membre de la Commis"ifif
alee d Jr6nie, les Notai A
ICJapitale et Ie paycur doe Is
ghie Hfaitienne du Wharf de
uu-Prince. qui leur ont ti pw [
dtes marques de sympathie i
casion de Is mortt de ln lr
,rett
Antoine Joseph Juste
ptre, beau pNre, cousin oIneWi
neveu decedW le 9 Aofit I0
les prient de eroire a leur pl |
fonde gratitude. .,i
Port.au-Prince, le 20 Aot."N


AU NOUVELLISi'V
ET A .
LA MAISON ROB-Et1L|
On trouvera:
e. Brevet simple. de ,
Le Brevet Sup#rleur de
Et Certificat de fin d'
cndaires dlassiques (2b1tl
SDiplme de J.,icenci6 s


ab





* Dia,- xmor eux,

puis pas venu htIrl
AJe suis ardnnable,
yons! Te sou-ena-, ti
deune liquorisfe Edotueari
Benjamin? J'ai 6t6 chez luIt i
soir.
Quelle belle soir&-, mon D
j'al passe et quel charmant a,
gon ce type-IA! 11 voui sert deg-
nisette superfine: c'est ^te a I i
t6 en matikre.
11 faut 1'encouragr-r, car (
vu de pareille dans de'i grandg:
f6s de Paris.
Tu es presa4; alorn n'en pAWut
plus. Mais, en somm, ii a to*
sortes de liqueurs. 11 a I'Ea
le peppermint, la prunelle vaaIfr"
le nectar, etc. Vois-le le plus .:
possible si tu veux epr-:uver di
belle presentation, de ic bonne q;
tie, enfin toute une gs-rme dg
goft. 11 s'y connait hi- et
voue pour sea 'm i ableti
clients. Enfin, pour d'ateub
renseignements, vois Si-Timn Viet.:
1' picerie du Centre, Vr:e. G.' Rr i
main et tant d'antri, Cela dags:I
fip la pf-inf & '1 "t3 V a



FATES ATTENTION

LE BAZAR NATIONAL

Encore LNE FOIS, s'enorgu4.
!'i d'etre LE PREMIER A offrirk
C, Iiit' le et itl Pi li Iles av* ll
tnagcs di- NOL'VEAUX PRIX d:
c-oiiuln ft 1'Accor)Ld RANOQ
KfAITIEN. p1oul se rwyoni de: i
Phirfur le s let A n ti I ge dV
FRANCE
VI\NS FINS
\INS MOLSFL'X
CHAMPAGNES
LIQUEURS tite LaUWLS mar-
(qus Marie TrEsR-
V !.S. Iv devcZ i \o. --rrnimei .
VISITE [' :1 Efn:uf l ''


rcrr*P4p~~psra.,~~r~ah)ECd~C~~v~~e OJ CJ~J~ Y ~~+C89~*sI~B I~~i)l;rcb,~~P


0


,,i




Ai~fl~PflJstflflt~AHAUAP~~~---- -


SeLK NOUVELL$rTE > R *nssbswsnw..Mi*i*ann*san$A*si

4 ;CONSVLTATIONS:
e-.PDalles 7 i 8 a.m.
2 1/2 A 5 p.m.
S Phone. 3373





gnd'Rue No. 139 en face
de la Poste

$ent e recevoir p(ar derniert
rlarticTE S IMOSE A LAts




ass pour Hommes
Cgo. pour gargonnets


Le fait est incontestable


UL


4esun s


'
...meleures varies de cannes



9 3 0


itrns pour llommes
trmns pour Dames


4


i-1 da matin
* Superieur pour Hommes
ris^ Superieurs
dnais de poche

16 de Chambre
g^ etes pour homes

ll aSup6rieurs
F ilFeuilles pour homm-es
lopvpes z

'im. Crushes
t"re Cravates
rvlttes de Bain
a amerie, etc.
1ies A Matelas



Ses d'Ecoliers
S trreles
lses ~A Habit
Valises d'Avocat
as ias de Stretd ou Gilette
:eavateS
Voas trouverez un assortment
temlet de chaussures au prix de
.'= nat, et m oubliez pas les
pommades NU-NILE et
LA-EM-STRAIT Assortiment corn
t d'articles de Cordonnerie.
a ,W> ...l! ---. ........t~m~f!~ .amulu. -'lH ."J.>


LAIT DE MAG NE E '
mss soy Foan a VAETs,
Agent Exslusif: a.l.i -- I L l.) r>


,ON DEMAND :


1n beau bureau piat-- Pour les
s-ienraements. ,'dres-tcr au bn-
teu du jounrr.al




A Profitable




1, 4r t uilt t' at to l fr G!,a

.vl 13 tbo. hf..:ki i "tii u..
N-/at tirw N ret d apply.
& U1. WAqJ.;j 6 O5TEfR SQUjA
50 NO.. I_1. ,1ADPORD. ENGLAND
..i


SILLAN TINE ROJA

L s nombreuse9 lectrices de
M:m .claire, du Journal de la
PtM1e, apprendront avec
:: lWr e que la fameuse briP-
: ats riCinbe liquid du Dr.
4WA se vend chez Paul E.
t, Bazar da Champ-do-
m Mie. Joseph Maglio t
S tootes leas bones mal.
*I4 )',lrfumerie de la pla-
-a" fie trouveront gale-
les produits de beauty
b::Jnphie Baker, de -r6pu-
todia le, tele queo: Ba-
S... ne 'Siamoise pour le
;ret la Nuit, RicU'S, Co-
A. kereman, Lotion an-
Ire, Bakeroll, Petro-
| Winle-Roja. Le Rifel's est
S!kgs couleurs sulvan-
.:l, '~hataio, brant asea-
Sbleu.-elair, bleu fon-
et violet, permettant
2o2t tir 'a cculeur des
.des ,oietktes.
.SE MAGU3T
-xelsrf pour Haiti.
V.::,J '..N.W


LABANQ



PL.us D TOO 700UCCURSALS ALU c ANADA ET DANS 30 AUTRES PAVS

H-EZ







AUJOURD'HUL DIMINUTION EXCEPTIONNELLE
SUR CERTAIN MODELES DE CHAUSSURES
FAITES AUSSITOT VOS ACHATS.
00"5.~~ftltl"


BON CONSEIL
AUX
W 4f ES NERVEUSES


1 i q


Liutaule n tLs 'lecncrces co .
Snain surenn Lune ou piusieurs u.
. ces emrnmes qui ont gache les plu.
beile annees de leur existence dai.
cet e&at de mauvaise sante ruinan.
ainsi leur bonheur present et fu-
tur.
11 n'est pas nature qu'une fem-
me soit nerveuse, deprimbe ou
qu'elle pause des nuits sans som-
meil. rlous tes malaises scnt dits,
La plupart idu temps h des irregu-
larites dans les functions femini-
nes, telles que des epoques diffici-
le, une grossesse laborieuse ou un
retour d'fige douloureux. Votre
corps eat t-omme une delicate ma-
chine. Si cette machine ne fonc-
tionne pas normalement, c'est par-
ce que vous negligez des sympto'
mes et des faibksses qui, petit &
petit, diminuent votre resistance
et votre energie.
Prenez, dis aujourd'hui la reso-
lution de eommencer a mieux vous
soigner. Emptoyez le fameux
COMPOSE VEGETAL de Lydia E.
tPinkham fait sp&cialement pour
les femmes A 'aide de bonnes her-
bes et de racines. Strement ce
merveilleux produit camera et a-
doucira vos nerfs malades, amoin-
drira ves malaises de femmes, vous
donnant ainsi plus de force pour
vraiment profiter de ia vie. Depuis
plus soixante ans, les femmes se
sent mutuelenvent enseign6 A se
libhrer de leur esclavage physique,
A regagner la joie de vivre, alnsi
qu'a devenir de mceileures 6pousea
et des mnres plus attentive, eela
grice au COMPOSE VEGETALb
de Lydia E. Pinkham. Imitez-Ies.



SSAVOY. I


CAFE-RESTA TTRANT


Demanded A vo amis et
ils vous confirmeront que
nul part & Port-au-Prince,
on peut mieux manger et
appr6cier les bonnes con-
sommations qu'au l SA-
VOY*, situ6 a4 Champ -
de-Mars.
: ^iw'v


INSTITI'
TIPPENHA UR

Distribution Solon
deg Prix


CLASSES DE TROISIEME

Roch Dubois: 2e Accesalt do
Narration Franaise, 2e Accessit
de Langue Anglaise.
Clovis St-Onge: 2e Accessit de
Botanique, 2e Accessit d'Ristoire
d'Haiti.
Louis Azard: 2e Accessit de Lan-
g.ue Anglaise, 2e Aemsit d'tHistoi-
re Generale. -
Charles Baily: 2e Accessit de
Gographie GCnTrale, ler Prix
d'Ang-ais.
SJean Fleury: 2e Accessit d'His-
toire G~n&ale, ler Accessit de
Narration Franqaise, ler Accessit
d'Histoire Litt6raire.
,* Bernard Th6odat: 2e Accessit
de Version Latine, ler Accessit de
Grammaire Latine, ler Prix d'Ins-
truction Religieuse.
Gerard Bony: 2e Accessit (d'Hi-
oire d'Haiti, 2e Accessit de G0o-
Traphie G6n6rale, ler Accessit do
beographie d'Haiti, Prix de Con-
iuite.
Ared Moise: 2e Acesslit de Ver.
ion Latine, 2e Accessit dc Langue
Snglaise, 2e Accessit d'Histoire
l6n6ralt, 2e Prix de G6ographie
i'Haiti, ler Prix d'Histoire d'Hai-
ai.
Bellevaice Rdmy: ler Accessit de
Version Latine, ler Accessit de
The-me Latin, ler Accessit d'His-
toire Genbrale, 2e Prix de Chimie,
2e Prix de Botanique, 2e Prix de
Grammaire Latine. ler Prix de G&-
ographie d'taiti.
Adrien Francceur: ler Accessait
de Th&me Latin, ler Accessit d'Al-
gebre, ler Accessit de Version La-
tine, 2e Prix de Chimie, 2e Prix de
Botaniquc, 2e Prix d'Histoire Ge-
n6rale, 2e Prix d'Histoire d'Haiti,
ler Prix d'Anglais,
Prix de Conduite.
Frank Lauture: ler Accessit
d'llistoire d'Ilaiti, 2e Prix de Geo-
metrie, 2e Prix de Langue Anglai-
se, 2e Prix de Physique, 2e Prix
d'Histoire Gtnerale, 2e Prix de
Geographie Gn(; rale, ler Prix de
Coraposition Franyaise, ler Prix
d'Histoire Littdraire, ier Prix de
Version Latine, ler Prix de ThI-
me Latin, ler Prix dc Granunaire
Latine, ler Prix de Geogruphie
d'Haiti, Prix d'Examen, Prix de
Diligence, Prix d'Honneur (15 fois

Gaston Theano: ler Accessit de
Geographic d'Haiti, 2e Prix de Lan
gue Anglaise, 2e Prix de Compo-
sition Francaise, 2e Prix d'Histoi-
re Littiraire, ler Prix d'Alg'bre,
ler Prix de Gdometrie, ler Prix de
Chimie, ler Prix de Botanique, ler
Prix de Physique, ler Prix de The-
me Latin, ler Prix de Grammaire
Latine, ler Prix d'Histoire .d'Hai-
ti, ter Prix de Geographie Gendra-
Ic, ler Prix d'Examen, Prix d'Hon-
neur, Prix d'Excelience (16 fois
nomm6).
Lionel Pasquis: ler Accessit
d'Histoire d'taiti, ier Aecessit de
Geographic d'iaiti, 2e Prix de
Langue Anglaise, 2c Prix de Ver-
sion Latine. 2e Prix de Grammai-
rc Latino, 2e Prix de Thime Latin,


ler Prix d'Algebre, ler Prix de
Giometrie, ler Prix de Gtographie
GdnOrale, ler Prix de Chimie, ler
Prix de Botanique, ler Prix de
Physique, ler Prix de Composition
Frangaise, ler Prix d'Hlistoire Gk-
n6rale, ler Prix d'Exa;zn-.
aequo), Prix d'Excellence. Prix
d'Honieur, Prix de Condule (18
fois nommn)


CLINIQUE
dau
Dr. P. C. DESMANOLES
,ancienne maison F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)

t4h4 i pm.


MAGESTIC


a7~o


- - - - --


9=0






4PAGEI


t ne tC~~Uaj Mr.sfir~iLSAP b~ttkt*S'tl~flrf*CstSCSrf;Qr L sfh~lflfftlC


b


PENSEES


On est n6 pour les grades cho-
ses quand on a la force de se vain-
cre soibname,.
MASSILLON.


Les passions tendent de leur na-
ture, it affaiblir la raison, parce
qu'elles vont centre ses ordres et
ses clartis.
LACORDAIRE.


PROPOS ET

FITS DIVERS

(suite)

Le soir sur les habitations do
Magistrat Crescent Jn-Baptiste,
i Pivert, il y cut rtjouissances pu-
bliques. Les paysans des sections
environnantes descendirent en
grand nombre repondant A son ap-
pel et se separerent fort tard
dans ia nuit.

(EUVRE DES COLONIES
DE VACANCIES
1) Les parents in!,qressVis sont
prits dQ se presenter au Centre de
Sante jeudi ler Septembre a 9 heu-
res a. m. pour recevoir les ecolicrs
revenues des vacancies.
.rLeLs parents et le.i institu-
trices intdresshs sont pribs d'ae-
compagner an Centre de Sante,
j}eudi ler Septembre it 8 heures du
matin les petites files choisies pour
&lier passer un mois dans l'ceuvre
dles colonies de vacances a Petion


Les visiteurs y ssont
bien accueillis.


to U Vtr is


ERRATUNI
Dans la fin de 'dtude du Rev.
Pere Foisset aUne Prediction Mys-
'rieuse .; parue dans notre no.
{l'hier, priere lire page 2, 2eme co-
lonne, 32eme ligne: la cooperation
humane peut carrier des imper-
fections et mnme des erreurs au
lieu de: Ia cooperation hunaine
peut chavirer des imperfections,
etc.

BULLETIN METEOROLOGIQU E
1L, Bulletin Mkteorologique de la
Direction G6nerale des Travaux
Public pour le mois de Mai 1938
a paru. Les quantit-s de pluies
mesurees durant cette periode ont
vari6 d'un maximum de 464 m,'m
a Lascahobas, it un minimum de
0 m, m au Borgne, a Jean Rabel.
Limonade ou il n'a &t6 enregistr6
au Cdnpe chute de plue.

EXPEDITION DE
FIGUES-BANANES
La Secretairerie d'Etat du Com-'
mn-i, cc info-rne qui lf SS. .Oris-
kany.. et iWordienx ot charge dun
15 Aunt courant, la quantity de
33.950 regimes do figues-bananes,
r4partie comme suit:
Caves 2.0-15
JiteImel 4.015
Chafn:onnieres 1.E85 I
Anse d'llainauit 2.631
3Mirago;ine 560
L6u.oghi 2.641
Jean-Rubel 2.122
Port-de-Paix 8.:114
Cap-Haitien 8.369

Total regimess) 33.950

NAISSANCE
M. et Mine. Ernest Segure ont
eu IA joie de ftter le 12 Aott, la
venue aur monde d'une gentile pe-
tite file qu'ils ont prenommne
Paulette.
Tous nos compliments.

DECES
Les 4poux sans Stecker ont eu
la douleur de perdre hier martin,
leur fils Frantz, Ag6 de six mois. '
Les funkrailles ont eu lieu ce
matin au Sacr4-Ca"ur de Turgeau.
Nos sinc&res condoances aux
parents 6prouvds, particuliirement
Sseas phre et mnre.


MOVEMENT INfAIITIM ..
/
Le Steamer de Cristobal Canal Zone et des
ports du Sud est arrive ce matin.
II1 est parti ce midi avec 750 sacs
de cafe pour New-York et 135 sacs
de caf4 pour Suede,
xxx
Le Steamer *Cottica3, sera ici
remain, venant de Curaeao, avec
72 tonnes de marchandises et lais-
sera le mime jour avee 12 balls
de peaux de chvre et antres mar-
chandises.


xxx
Le Steamer %Medea, sera ici de-
main venant de New-York. II par-
tira le mime jour,
xxx
Le Steamer Sorvengen> venant
de Mobile avec 84 tonnes de mar-
chandises sera ici domain et par-
tira le meme jour pour Citdad
Trujillo.



LECONS PARTICCULIERES

June Fille munie do son dipvI-
me de in d'Etudes Secondaires
(lre et 2,me parties) d(nnje dates
lecons particulieres aux Eive-s ncn
retard ou qui urt &chouna ux der--
niers exarnens. .
Pour lts conditions, s',ir .~
au Journal, phone 2232.


MARRIAGE A TROIS


La demoiselle I a longtoemps cu-
habite avec le sieur W qui grand
seigneur, et occupant an efmplni
Iucratif, 1'a mise come on di dac n
sea meubles .. et mii a pay- en
tra''>.1 -eau luxueux.
Mais souvent femne vanrie... t
tout recemment profi:anr do l>ab-
sence du sieur W, la demoisl2I HT
d,.m&nagea a la cloche it bu^s, et
s'en fut trouver. un certain D,
chauffeur de son etat, et qui de-
puis quelque temps bracounnait. sur


les terres du cohabitant. -
W naturelktment trouva ia pilu-
le amnre et profitant ia son ,ourr
d'une alc.nce de 1infidle et dic v
nouvel amant, s'introduisiu sa.> a
vitation dans leur nid et ripriT
sans perte de temf-.-, iarnuoire, ite
lit, les chaises, s robi-s. i<- bi-
joux et meme e's bus, utferts ja-
dis et pays par hii en bel argent
comptant.
Au retour la demoiseilIe et
son chauffeur, trouvant leur mai-
son vide des meubles sonmptueux
acquis! ia veille i si bon compete
comprirent qu'ilravaient 6tc joues-
et que le coup qui les condamnait
A se coucher sur Ie parquet, ne
pouvait avoir tti port que par PVa-
mrn nt baf.o e. Les v:i-i'- .u :i .-
pi!us comfirmkrent incr., s;tp:c: -
Et c'est ainmmi l.ue I.u. di rn t.:;.,
e S.ub.:-titut Marcel Art,,ir:'-, fI.-
santi d'imposp ibl,, ei',"Tor i*.',ur gtr'.-
der oon s ri'tli>:. -. -t' ,; i\ 1: pri-. ,n-
'.re '. .cl ntin e: .*' r, ,r: .to. "_s
s 1, td.uLin tdire tri-e lht dcfnmoi-: ile
et son chaufft.'.l rec-an: .nt J.tr It
perdu. et le sieur XV dc'ide in te
peas I, rendre et espiraint i,'ut-re
le retour de l'amie voliate, mnis
toujours adorte...


II. FAAUT VOIR...
Los jeux dle salon e:n boi. cou-.-
hi. los Chai.-es- et Fauteuils luis
Lits aSimmondsi dernier:. mod-
le.; le.s Carpettes haute laine-
les Tapis de pied les Tableauxi
et Miroirn leos Rideaux en gui-
pure les Draps de lit et Toiles
A drap en pur fil et fil et coton -
lea Tales d'Oreillers lea Mou.s-
tiquaires les Nappes et Serviet-
tes les Tapis de table lea
Cretonnes et autres articles d'a-
ineublement, en vente chez Paul
E. AUXILA.

R IEMERCIEMENTS
Mr. Andr6. David, remercie, les
nombreux amns qui lui ont t6moign6
tie ia sympathie it occasionn du
grave accident don't il a ktd victi-
rte ces- jours derniers.
'ls les prie de recevoir, en re-
tour.. l'assurance de sa vive gra-
titude,


4 LE NOVREILISfT *


04ndlJU0e


"Agence du Cap-Haitien


Serviceje luxe rapid" entire Cap-
Ilaitien et New-York. -
Departs reguiiers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. et arrivees i New-York lea
Lundis martin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HAITIEN


SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


25 Aoitt
Septembre
Septembre
Septembre
September
Septembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap- Haitien-New-York,

l&re CLasse:


Cabines exterieures,
minimum..........
Cabines interieures,


S 135.00


minimum........... S 95.00

Pour tnus autres renseignements,
s'adls or a:

H. CIANCIULLI & Co.
Agents,

Cap-Haitien Phone 291



P1i SITES NOUVELLES

(Suite)


Le cyclisme est en piein deve-
.qp rcent a Port-de-Paix. Chaque
,.,-'-midi des jeunes gens des
deux sexes arpentent la ville, ju-
-chK sur Ieurs b6canes ;

LI, semainte derniere, deux In-
f~pnieurs amrrricains de la White
{i ^'.,. .ring Corporaticn etaient
en inspection au Cap-Haitien.


Les souliers PILLOT *Tout
aiir- sent. les meilleurs :
Solidit6
Elegance
SupdrioritW
Bon march.
En Vente Rue Pavke, ancien local
R, C. A. VICTOR

Le comity du Club de foot-ball
;rin;nci.:i I S. A. :i d6mission-
r,, arnonce '~otre confre-re tLe
C'o.irrer c i'Artibonite',. Ce qui,
dl, :flme coup, entraina la disso-.
lutionr d c: Club.

A T.er're Neuve, M. Michel In-
n.:I.c.':it a faith don d'un autel 4 'E-
gliLe (It i'ent.roit.- Tous nos com-
p-limrents au ganireux donateur.
*se
La Pension Cosmopolitaine, si-
It.a a clte de. la Banque Nationale,
Rue deos Miracles est le rendez-vous
de tous coux qui voyagent pour la
Capital. On y trouve le confort
moderne, 'Phygiene et le bon goft
des grands hbtels.- Cela, h un
prix modique.

La s-ch6resse fait rage dans les
region. de Terre-Neuve. Et les
malheureux habitats, au dire du
,Courrier do l'Artibonite,, en sont
r6duits i implorer de Dieu 4quel-
ques ond6es bienfaisantes.a
**< .
Un nouveau club de foot-ball
vient d'4tre fond6 aux Gonatves, en
remplacemenit de ancient dissout
la semaine derni.re. Nous .donne-
rons bientot la formation de 'A.
S. G.
***
Hier est arrive ici par avion Mr.
Atherton Leep Ing6nieur d6l4gud
par la White Engineering Corpo-
ration, en vertu du Contrat de
Travaux Publics du 6 juillet der-
nier.


ar....: 1-


- - -


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compete de Cheque I la Banque Nationale de la
BRpublique d'HaitL


n-n-nnnntJ-P flfl .P*#f aa l B-a~I*rts. ~~ rPtI~C~D --*~~~PjJ~~lj


On ne command plus de chemi- -
ses a l'trr,ng-r. LE BAZAR MO-
DERNE, 91, Rue du Magasin de
I'Etat qui s'est sptcialism dans la
fabrication des calegons, pyjamas,
cravates, etc. offre au public un
choix complete de magnifiques che-
mises.

La rentree des classes de l'Ecole
Scoute aura lieu le lundi, 3 Octo-
bre, i 9 heures du matin. Souhai-
tons que les parents confident a
cette cole de FraternitH Sociale
le soin d'in::ulquer a leurs enfants
le- prini.' .es de discipline et de
culture prhysi,.nue .i nocest.tire:A a
!'hommine moderne,
*5t
Les traivaux du .square quli s'.e
rigera it la rpltac du Centenaire ort
2td repriN.
0*0
Leo e16gants on general ceux qui
veulent plaire, ne portent par ces
temps de grande chaleurs que le
drill fin. Passez tAu Monde Chic>
ancienne Maison Jean Talamas et


< LE NOUVELLISTEI
thw d, (c.i;t, N',. 17
Boite Pat-ale No. 135. TIphiOW n S
QUOTIDIEN FONDE EN i*.
Par
HENRI CHAUVET & CHERAQ.
Directeur-Propritair; :
ERNEST G. CH.AUVET
Direct eur:
FRED. DUVIGNEAUD
Radacteur en Chef.
MAX DUVAL
Secritaire de la Rddaction:
YVAN JEANNOT
Admtinistlatew :
C. BEAUBRUN



A LOUER

Mason haute en mur, aise
Rue Pav6e en face de la Hallet
dasco.
Pour leas conditions, s'adfO
au bureau du journal.


vous serez satisfait.
,** maine dernire, un chargemMA
Samedi a pris fin, aux Gonaives, 7.500 r4gimes doe fgues-bane'1
la retraite des profese,,urs et mai- i
tresses des Ecoles presbytdrales. A propose de accident d'.ti"$
Elle a kt6 prechie par S. E. Mgr. mion survenu samedi apros-Wd
Robert et quelques course pgdago- dn eux hres sur la route dA
giques ont 4t4 faits par les Frte r ne et que nous avons relt
et ont S les Frresnotre num6ro d'hier, une pa
et lea Sceurs. ,,, ne qui se trouvait sur lea i0.

Sont parties, lundi, un group poussa un er..., puis vol
de jeunes fillies des Gonazves des- sang vif. Ce fut effeteo dlset
tination de la Citadelle. On croit, sieurs, dune forte motion.
infome 'Le Courrier de l'Artibo NRE Conal d
nite, qu'.outre le R. P. Robin, direc- tOdurse valeurs mobilires
teur spiritual des Cadettes, Mgr. ture de apubli am rapport
Robert fera parties do cette exetr- Ores a-pubi6 un rapport
sion dbertans le Nord sur situation des dette' -
*N rieures des divers pays. 1.j
Le Nouvelllste parait chaque 4. port passe notamment en rW
prMs-midi A 2 heures. Les abonds situation des pays de 'A
qui reqolvent en retard le jouns Latine. Le Brisil et IA 4
sent ri6 de Wadreser o.t tfat l'objet de longus
tion, phone 2, deraitions. ..

Le SS. Auriskany de la Star :.. '"". :
dard Fruit a. fait au ,.;. ..;:: .g ..;
.... ........ ....,...MAGESTIC. '
i I I ll I I I I I IlI dd[ I i I114"


0


- ---.. -., :-. . ... .. ------


I


Librairie Nouvelle
La Librairle la iideux assort le

(Matson de Confiance)



L. Daudet: La vie orageuse de Clenenceau .................... G i
Bernanos: Les grands cimet.ires sous la lune ..................... G4
Dkkobra: M acao enfer du jeu .... ...................................... 2
M achard: L'Espionne du ciel.... ...................................
E ve C urie: M in e. C urie ............................................. .... ..
Roger V ercel: Croisii-re blanche .................................. .... ... 3
F. Carco: A voix base.. ............. ......................... ..
J. Chardunie: Le bonhour ie Barbezieux ............... ...... ..
M Arland: L'ordre ............................. .. .. .......... ..... 4.. ..
R D orgele& : F ronU res .......... ...... ................ .... ........
A. H erm ant: La Castiglionne ... .... .................. ... ........ 3 i
Saz,. Lenglen: Initiation au Tennis..... .... ....................
Paul GeraIdy: Tm et M o ....... .... ........................... 2
K. P. Sanson : L'Inqui tun de H umaine ..................... ..........
R. P. Sanson: )Dul ur de- ha-,mmes d'aujonrd'hui ............ 8
Landorm y : H stoirc dloe m usique .... ....... .................. 6,.
Jules Mary La po- chatrde ................ ....... 1t
Pavot: L'F.duc:.ti (.n do at V'a lont& .............. ... .. ... 4
Rivet: Fait ta ie ........... ... ... .............. ...... W '
Fauchot: Lt Chemin di; borhehour ......... .... .. ..... 4A,
Le Dantee: Science et Conscience .. ............... .... ... 2
Le Ron: La Vie des Ver'i ..... .................. 2.
A. Ehret : rat que 'i d it ii.Son pi i jeune .................. ::
Amet : Comnmelitr on aippjend h p ri..r tn 7p ib_' ........ ...... 4... 5
D ict ionnait : i .,a i i iii il .t'e' ............ .. .............. .....
J. ('ftii ;i : Ncot ;veau- .--rc C'au cl''r]nmeruci,.l ........ .... 2%'
).lc Laughli:: N,'. c: .i .n- .-p.i.dant cmnercialrii en l'fran-
cami- -t en aringh:s ........... ..... 2.10
EMILE SCIIREIPER'. L.A SI.ISSE PAYS ID'IOMMFS I.,I RES. :
.flflflft^flt^flfltP flfyflySfl*.P Ptflt^fl.Pfll eaea^NP P.? n..hatJ^sDG^fllf