<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03422
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 23, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03422

Full Text




AGES

fltu5 ANCIEN
... ....... A I I


IT 'YMA"TI
: :' :." ."
".' i,& :


QUOTIDIEN EONDE EN 1896


ERNIST G. COAUVIET


FRED. DUVIGNEAUD
Ofrnetnur
'j


43eme. ANNEE PORT-AU-PRINCE. HAITI MARDI 23 AOUT 1988 No. 20.046
me-a- .


II ITUDIANTES ANIIICAINES


I::: publions avec plaisir ce re-
Sde notre collaborateur Re-
:OjbtE9 oh il retrace, en en sou-
tea Fimportance, i'organisa-
*t~a tours suivis a I'Ecole de
ii par les huit etudiantes a-
ha* e-i don't nous annonciolns
eaw t I'arrivte.

LU Nouvelliste, il y a de cela six
.ljies, avajL announce I'arriv&e
:awoIus d'un g-roupe d'Etudian-
st mrricaines,.inscrites aux Cours
di( te 'Eeole de Lettres, 6ta-
.1sement d'Enseignement Sup6-
"'er dirig6 par Madame Suzanne
ubiare Sylvain.
L .public naturellement a con-
sidi eette infurmI'fition comme un
Smple fait divers. Mais c'est. lI
ane injustice A l'egard de.s orga-
itMours de ces course. Heureuse-
:me t ctte injustice e-t involon-
lae et noas lecteurs, plus ample-
aenat inforrms, sauront appricier
c.tte visit dans toute sa profonde
simgification. Je me promets done
de montrer:
S).lea efforts immenses qu'iI a
filH dtployer pour-arriver au re-
eratemnet des ElZves.
b) la quality des Etudiante",
c) la sfrieuse organisation des

d) le sentiment des Etudiantes
nr I& valeur des course at sur notre i
Y&s utn point de vue general.
Enfin je me permettrai.quelques
rtexiors personnelles, et je ha-
sarderai mime quelgues sugges-
"tiens.
-..---_

I& reerutement des Elves.
Ie recrutement des Eleves a ete
p5rticulierement difficile. A ce su-
Je: on avaait erit a toutes les Uni-
.umit s de 'Am6rique et A toutes
ii'organisations scientifiques, -
tsr notre mauvaise reputation
ltdmt'tife au dehors n'a pas per-
i dtfenregistrer des resultats a la
'I. .re des efforts depens6s.
Rn vtrit4, pour ne pas renoncer
r;:a4a.ement de ces course, il
'iat C4tre dou6 d'un courage he-
W: Monsieur et Madame Com-
,:Al firent jouer leurs relations
1 I mefles. soumirent leurs tra-
h:" Ax recteurs d'Universitks,
h V Sfvoydrent le programme
.';:w%: avaient I'intention d'appli-
".ployrent la grande pu-
Ldt bref, firent tant et si bien
|i|^ erfrent enfin un centre
E. autour de leur mcuvre.-
[I' ft? ^gn6reusement aids par
Plo*tnee Lee Thomas, Licen-
. !Lettres, une Am6ricaine qul
4fw' s.Lttres, une Ambricaine qui
l t^lssat nos conditions de
4i ^.est qui, par sea efforts
)t I*ants, a enfin dbtermin6
MIt;I se camarades a entre-
S le voyage.

-: '
3| IitE6 de ees Etuliantee


et connaitre leur opinion
sur la valeur des Cours
oant suivis, et sur notre
un point de vue gendral. Je
16 leur rendre une visit,
sept heures et demie du


1H6tel Excels
diantes qui ont Wben vou- 'Hnt. Nous a
olter, nt, routes, un ti. 84 et j'ai not4
I aire. Je. me permets de a cenver
Iaer au public; ee sont: teurs du Nou
orenee Lee Thomas,
ttres de rVniversi (Voir sa
S-(New-York). Profes-
dan s in Lyc6e de uwa.e.a.
estoflequtdinge le
'" i "" : .. AMURAL
A. ee Bot "i ach"- ETC,, ETC
4 qg '''i : )' :'""' : '" : ''': '' ''' '


tior, oif elles


sincere
qu'elles
pays A
suis al-
lundi, it
soir, a
se tiei-


vons longlemps cau-
le s points essentials
station pour les aec-
rrellste.

le en 66w.e. page)


'lCOLE bE LETTRES


liire es-Science de I'Univer-it; de
Award Wa.h-ngton)
3) Miss Ernell Bovw'les. wache-
liere en Philo.-ophie tde 'Univr-ite.
de Chicago.
4) AfMi. s Estelle Jones, Bachelecre l
es-Scierce de il'Universi6I d'E't
d'Ohio.
5) Mi.ss Veru MarshalQ, dre ':-
titut Tuskegee.
6) Miss Clayda Jane W i!:,rn
Licenci4e Is-Lettres de 'Uni\v*:-
te de Columbia. Profe>-meur t Edu-
cation physique dan s ur.e Ecolr de
St. Louis..
7) Miss Letitia Christina Wod.l-,
Licenci;e id.-Lettres de 'Univer.i-
t6 d'Etat dL'Ohio.
Miss Marg erite Stewart,_ ,.r. -
fesseur L St. Louiis.
9) Enrin Miss In.z Sr; ;h-Wardn
6tablie depais deux an.. n i Haitit
corre3pondante du ,Cos.mopoIitm
Magazine, N. Y.. a biten vou!u :
joindre au. roupe.
Comme on !e r.oit, i q.:ali' c:-' ;
Etutdianc:c peLt, darc .inme .,rge
measure. i,;re oublier liurs "dcu-
res L Monsieur et Madame C'.r".
haire.
-III-
Organisation des Cours.
1i faudruit beaucoup de p1-lae
pour d1onn1r avee quelques detail. ;
I'orgnnisation de ces course. Je me
contenterai de prsenter 1'horaire.
leb professeurs et les marieres en-
seignes.
Le- course ont eu lieu tons Lie
matins. de huit heures a midi, dans
un local coquet et comfortable. mis
par le DJpartement de !'Instruction
Publique a la disposition de l'Ecc-
le de Lettres. Ils ont ete fits en
anglais et en francais. MIme. Su-
zanne Combhaire Sylvain, 6taitL
chargcre des course tde phon6t.ique
franqyaise, ide composition francni-
se ot de Thime, d'HistMore des An-
tilles et de Culture Paysanne Le-'
Antilles.- M. Jean Comhaire de-
vait en-seiger i'Histoire d'Hait.,
lHistoire et les cultures africaines
et la Litterature des Antilles.-
Mine. Ren6 Lerebours enseignaiz la
LitLerature et la Civilisation fran-
qaise. Une autre dame etait char-
g de de a Conversation et d'un
Cours Compl6mentaire sur la civili-
sation frangaise. En outre. M. Dan.
ts Bellegarde a prononce une so.-
rie de conferences en anglais sur
Haiti, et M. Martial Petrits a tra-
duit les Cours de Civilisation fran-
gaise..
--"--V-
Chez les Etudiantes
Come les Etudiantes doivent
partir domain mercredi. j'ai vou-
lu auparavant leur presser la main .


Enfin nous sugg&rons que pour
l'Agc d'admissiofn au concourse, il
soit tenu compete des vocations tar-
dives, eat que de 13 I 15 ans, les li-
mites s ient port6es plut6t de 18
S25., Les, suggestions que nois
nous permettons de fair el-des-
sus nc peuvent qu'ajouter A l'int6-
rfit du concours, et marquent en.
tous cas, l'intcret que nous y pre-
nons.


TAnLET, -PREVIIIT LES IN1CTONS. M.,
TABLETS, PREVIENT LES INFECTIONS, ETC.,


UNE PREDICTION

MYSTERIEUSE
LA PROPHETIE FDE
S. 3MALACHIE SUR LES
SOUVERAINS PONTIFES
ET LA FIN DU MONDE

Par lo R. P. Foisset, C. S. Sp.

(Voir le No. d'hier)


V. QLE FAUT-IL PENSER DE
('ETTE PROPHETIE?
Que penr.er de cette longue KP-
rie de de i-es prophitiques?
Tut d'abor'd, i'l faut avouer q 1:
in p6rurie des documents ne no .i
p:--rmet Tpas de l'attribuer, avec cer-
itucdt, h. S. Malachie Nous n'a-
'i. Que I'affirmation dd bn&6lic-
-tir. ACrnolld Wion. qui nous trans-
mi'c hi voix de la tradition.
M.*t-. pour lune prophitie pri-
,,'., in question de 1'auteur est
d imp':rt.nce secondaire. Le point
cartai. e'e,.t son anciennet6. Est-
elie nterijcre on posterieure aux
Ifit- .annronc&s? Si elle est ant&-
nry,.'r-. ii s'agit d'une veritable prie
Fiction; sinon. ce n'est qu'une
mauvaise plaisanterie!

(Voir suite en 26me page)


TROIS SUGGESTIONS AU

MINISTRY ESTIME


Nc'us av.:ins public depuis la so-
mn-aine derni-,re. le Communiqu& du
Di)parnrc--ment tde instruction Pu-
blique, relatif l'attribution par
voie do concourse, de 3 bourses A
]'-:rangcr. en utn, de la formation
techniques p:rofesionnelle d'un
tailleur, d'un ebeniste et d'un a-
jui.-teur, ma:. n'..u-. croyons qu'en
f& iicit-r.t aujiourd'hui et comme il
convien le' Ministre Estime pour
sa guIe rs.'.e initiative. il n'est. pas
trop *.trd pour lui faire queltqes
suggestions qui nous semblent
pri sen~tr un int&ret pratique.
I.a ;:.mern.ir, eMt que les Pseres
Sajsi',,. du T on eat unanime A
aipFcrcier I'ne.nseigrement profes-
sionnel. soient dsigne pour faire
partie du Jury d'examen. Le con-
cours y gact tr, d'ailleurs en im-
partialite.
La deuxi::mo e.st que dana tos
conditions d'admission au concours,
si i'on exige que le candidate asit
appartenu a la tlre ou 24me an-
nee d'une Ecole professionnelle ide
la Republique, on n'exige pas de
pluS, qu'il ait fait son stage dans
1'Atelier de la dite cole. 11 va de
soi que le stage a pu se fair avec
profit, dana tout autre atelier, et
que dans le eas contraire, le rsul-
tat s'en ressentira.


M6dicament type des constips
habituels.
Par son action excite motrice.
douce, progressive, effleace, r4veil-
le le pAristaltisme normal et phy.
slologique, respect la muqueuse.
Constipation chronique, Atonie
intestinal.
COthets Comprimi s Ampoules
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince.


IMPOT SUR LE REVENUE
Les commerqants et industriels
travaillant souls, qui patient l'im-
p6t sur le revenue sur la base de la
valeur locative des logements doi-
vent faire leurs declarations pour
t'exercice 1938-1939, au bureau des
Contributions de leur locality, an
plus tard le ler Septembre.
Le meme dblai est accord aux
contribuables rangers pour fair
leurs declarations en vine du paie-
ment du droit de licence.

CONTREBANDE
Dans la nuit du 18 Aout cou-
rant, une contrebande de tabac cor-
d6 a 6et dtcouverte par le Chef
de ]a 9eme section de Grand-Bou-
can, commune de Mirebalais. Le
contrebandier est en fuite.

VIOLATION DU DECRET-LOI
SUR LE DEBOISEMENT
A Cerca-Vajal, le nomme6 Lux6
Pierre a ete arrfte le 19 Aofit par
le Chef de la Section de Rang pour
avoir mis le feu dans un jardin
sans autorisation, occasionnant
amsi la perte de dix pins.

INCENDIE A JACMEL
Le 20r Aoit, vers 4:00 a m.-, A
Jacmel rue Tricotte, il y a eu un
commencement d'incendie dans une
maisonnette habitue par Angar
:Lntoine et appartenant A Mine.
Carmilien Lauture. Les domma-
geos sont insignifiants.

DEUX DRAMES SOUDES
Dans l'aprbs-midi de samedi der-
nier, vers les 2 heures un camion
des Travaux Publics, a heurt6 A
Martissant, un pauvre bougre, qui
de i'avis de't temoins, etait dans
un 6tat d'ivresse accusee, sur le
corrrpte duquel doit 6tre mis l'ac-
cident. Le camion allait C une vi-
teose raisonnabie, ce qui permit nu
chauffeur de zigzaguer pour essa-
yer d'epargner le pauvre pochard,
maiis ce fut pine perdue, car cc
dernier zigzaguait de son coti... et
le choc so produisit, .si violent, que
la cervele jaillit. La mort fut pour
ainsi dire instantank.
SJuste a ce moment vint a passer,
protege des ardeurs du soleil par
Ltn parasol ouvert, une petite 44ur
grise, affected croyons-nous, it
I'HSpital de Saint Francois de Sa-
les. Eile-se mnla A la foule des cu-
rieux, attires par ['horrible acci-
dent et resta un petit moment, a
regarder le cadavre, puis secouant
sa coiffe, en signe die pitie, elle re.-
prit son chemin en direction de
Lbogmane. Quelle pens4e lui traver-
sa l'esprit, on ne le saura sans dou-
te jamais, et pent ctre bien qu'elle
ceda h une determination depuis
long-temps arretie, toujours est-il
qu'elle s'engagea dans un petit
sentier de eLimite-Zonet qui con-



PERISTALTINE CIBA


s..

Nous avons appris avec tristesse
la mort survenue avant-hier dans
la nuit, A l'Hospice Saint Fran.
gois de Salle, de Me. Joseph Vard.
Les fundrailles out eu lieu hier
aprbs-midi a Ste. Anne.
Nous pr6sentons nos slacnres
condoleanceas sea parents.


1 L. ,'.


PROPOS ET FAITS DIVERS


duit A la mer. Elle se deshabilla
derriere un petit rideau d'arbres
du littoral et r6solument se jeta
a I'eau. qui est assez profonde dans
ces parages... Le passage de la pe-
tite Scour, dans ce quarter un peu
special, et plus encore le bruit de
la chute du corps dans la mer, sau-
leverent heureusement la curiosi-
te des gena du voisinage, qui se
precipitkrent, A son secours... On
put la repecher a temps, et ia
transporter dans une mason pro-
che, oh grace A des soins attentifs,
on rTussit A la ranimer et A lui fai-
re reprendre ses sens. Revenue tout
A fait a elle mname, elle eclata en
sanglots et r4clama son roaire,.
qu'on a'empressa de lui rapporter
ainsi que sa coiffe, bes abots et
son linge.
Apres quCi, oele .M-. rhlabilla, et
partit. en direction de la ville, de
son mnime pait -,menu, un pen con-
trite souhaitons-le de ce grand
disespoir, rested un mystery, qui
lui avait faith dksirer la mort.
Mais elle recommencera certai-
nement, si quelqu'un, sa superieu-
re on son confesseur, ne so pen-
the avec douceur, sur cette petite
Ame dtsemparee et fire et ne la
rdconcilie tout A fait avec la vie.

LE COMMANDANT DE LA
GARDE EN VOYAGE
II nous est revenue que, tr6s bien-
tot, partira pour les Etats-Unis, le
Commandant de Ia Garde d'Haiti,
Mr. le Colonel Jules Andre qui va
s'oecuper, d'accord avec notre Mi-
nistre A Washington, de mettre A
point la question de la rtorgani-
sation de notre Ecole Militaire.

UN COUP DE VENT
DEUX VOILIERS CHAVIRES
ET UN TOIT EMIPORTE
Dc.ux voiliers qui revenaient de
]a piche, surprise par le violent
coup dte vent qui s'est fait sentir
tout I'aprbi-midi d'hier, ont cha-
virC dans la rade -de Port-au-Prin-
ce. La chaloupe du Bureau de Port
se transport immbdiatement A
leur second's. On ne deplore aucun
accident de personne.
Toujuurs par I'effet du vent, une
parties du toit d'une maison situde
A ia rue du Peuple en face de 'E-
cole Professionnellu a t& empor-
te. Pat, d'accident de personnel
haureusement.


DECES

Nous avons appris avec peine ie
cldces de
Mine. Edouard Mevs,
survenu ce matin h P6tionville.
Los fun6railles anuront lieu de-
main matin a 8 heutes au Sacr6-
Cceur de Turgeau. Le convoi par-
tira de la mason de Mmine. Henri
Phelps.
Nou. prdsentons nos sinceres
condoleances aux parents 6prbu-
v6s, particulibremnent au Dr. Geor*
ges Mevs, MM. Clarence, Hugo,
Paul Mevs et A Madame Henri
Phelps.





PACE 2,,,r *. i2 :. i4J* Jas lne .e i! .nnmn.nnJ e*lP# wfl


UNE PREDICTION MYSTERIEUSE

(suite)


Or, A en croire les adversaires
de la proph6tie, dite de Malachie.
celle-ci serait I'muvre d'un fau-
saire, qui aiurait vkcu a la fin du
16e sikcle. Vulgaire plagiaire, il
aurait pill6, sans vergogne, le tex-
to de Panvinio, celbbre antiquaire
romain, charge par le Pape IV
(.1555) de r6unir touns les docu-
ments, tmites A un commentaire do
I'l[i.-'turt- des Ppes par Platina
it aurait nui.-me .opi cle. i',rrur-;
hi,.it ri'1uCJ commis.- ,pa. r Pai i i-
Iio.
Mani les tenants dte cette hypio-
these n'apportent aucun argument
peremptoire; iR. ne peuvent avan-
cer aucun nom, assignMer aucune
date fixe a la composition du do-
:iirument, fabriq;ue par lef pirierriu
faus',aii',. L.,:- P. AM ne.-.trier et
Harnaic.': rat.tjclt.e 1 -,on origin au t
crn' ve de l,,ctrlmbre 15P0. D'un L
avis dlffTrent, le P. Thurston le
fait naitre en 158,5
Init-i do s'attarder t-. di-
c.Jsi'nnf er:diti,. Ome'ttnns di
rnlme prur nr. paLs ernnuiyrr >o lee-
'*, ir ci.xamen ir.trin-'r:qw.d (ii tex-
t l .i l ( -tic0 .... : !i a .imrni' ieI-; d6 : n'.. ,
' L yYe ri p.o'. i,;t'i f,1' Ve .1I I',, s
: y, Utq ,., -t fr'-ncic Iret ''t ch re-
2i4 .xC zs du 12e sibcle, my'''i-
S s d .v' .-;tes, '.. tl '.r '
CL.r .sp iti un'. ri".,.r :. < m rnet-


; i' i ;,n. t r, 1
S t t r .- .. .,



ii '. *** : : .1: ; h .t .: V

,;', :r .un nr Lr 'i. -u prt',:i..in, t,
tel on tel S-.iirain Pui-.ife. Qu'ir
ref.i-.e, jo'ur ii Co;A A:. !!:, C. i1'. d '-
'- -,: la rot;e d'Ombjie \No. -9i ,1
I V,-yageutirr apo.taiqu. (Nc:. 96'i,
de Baines en Etrurie (No. 100'i, la
Crix venant de rIn croix (No. 101,.
.ino iumikre dans, e ciel (102), etc-.
Imj:ossible. ensuite,. de changer
ia disposition de's 16gendet, sans,
miiitiler, suns, d,-f:gurer la prtrdic-
tio-n. AIcutn symTlble ne pourrait
C-fnv.cnii' un pTpF' ant triutur o.j
poltcri:,iir; chaque po;'ntife st a sa
plar'v, a, sa date, a .*-n ranu : ,-,
i'erdrc deos: scc 5sifns (:.< chefs de
'E' iii.,-,' ,,.a c i'T, "trr.an 'te exac^
t ,.i it
.' 1* t i' 1 i, i' i.l t 1l rto
rh t, i ',-. :. < l,.i,1 .-.n nux-m mn .n
,,ve' .! v, .', caraczt&ristique des
-rti.:cats annoncs: hlais,'n <:ht
sens mairnl-iil avoc le s5n1 spiritual.
s.i t,',.'n'nunt,, dlans Ka dcvi se rle L2un


XHI: Une lumiere dans .le cel!
Des lors,il semble bien qu'il faut
rejeter, comme insuffisante, touted
explication qui affirme l'origine
purement humaine. de la prophe-
tie 2malachique>. AucLIn faussuai-
re, si habile fut-iI, n'aurait pu an-


La nouvelle Direction


Berliner


Hof


ffro 'A sa try. Ostimi? Clientwie

lea sp6cialiteas

de la fameuse cuisine viennoise,

nl patisserie exquise,

"f les bonds sandwiches

et to.ites les boissons tris bien glacdes.


Etiez-vous d6i au
GoOter chic


da Berliner Hot
de 4 A 6 heures?


- -- l


BUDWEISER


LE ROI DE LA BIERE EN MOU TEILLES

BUDWEISER, remarque pour son go, t, a triomphalement tenu
la eomnparaison g4naration apre& gantration.

LA veritable BUDWEISER peut malntenant, atre obtenut comme
vuus ze pretererea, en bouteilles om en bidohs,
Soyez prkts pour j'h6te in attend. Ayez du BUDWEISER dans v.i
tre refrigrateur.

Paites lea d6lites de vos amis et de votre famiue ea servant .!
BUDWEISER chez vous. v


DON N MOR

Distributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN,.HAITI
.... ... --'---.--


&A~~i) anA4&8S#S*+~~h~*Sb# lcr fl1


.LE NOUVELLISTE nsnaonv^ ne*v^ctnnstsat'




Part of the

rhythm of action

the pause

that refreshes


*LIS DEUX* EOIII
si s p1as venu lz--r j
SJe auis parrkrnial,7
yonsl Te sou 'ena-i
,jeune liquorisfe Edotwl
Benjamin? J'ai4tei chez ult
soir.


Quelle belle soiree. moaon tf
j*ai passe et quel charmant pi
gon ce type-l 11 vou-i sert 4^
nisette superfine: c'est 'le ia s
t4 en matibre.
11 faun 1'encouragrr, car f('|
vu de patelfle dans dei gran.i
fAs de Paris.
Tu es preas4; aloran Yenpj
pins. Mais, en somnia, il a tI
sortes de liqueurs, 11 a l'ani&f .g
le peppermint, la prunelle val&a'
ie nectar, etc. Vois.le le plus
possible 1i tu veux pr'uver 4th
beile presentation, dc i., bonne .
lit., enfin toute une ga:ume de .!i
goflt, I s'y connait bi..-n et so.
voue pour sea timabi,
clients. Enfin, pour d'a"t4
renseignements, vois S non V1A
F'epicerie du Centre, Mrne. G. ,
main et tant d'aut,.u CelAa qtV
bnie la paine. Au rev .ir Vieloau


noncer, d'une maniere si frappan-
te ,avec un sens aussi chretien, les
gl:idres et les tristc-se.4 do I EgL;-

Lt quon ni, dis., ]a)a-. q.t- i-- :;1 -
lusioins ati paganisme .1) et les
jeux de mots, qu'on rencontre dans
le texte, s'opposent a tonte in.pira-
tion surnaturelle. L'action pro-
ph6tique du S. Esprit, remarqu-
a propos Mgr Farges, ne cin.-isit'
pas A dieter des mats ou des phra-
-s< an vryant D)'orii''ire,, 11 fai
P.S:e' Ou.-, so- yeux (iE image.
fui des series de talnbeaux, repro-
,tii.-ant ., sr nmbolbiant ie.'.- v',', -
men::s a venir; :1bre au vovant doe
les exprimer A ,un gre., dans la me-
sur<. ch il aura cm.n, pri.-, daL :s J1
langue ( t Ve .style. conform i t.
hab:t i-des. a son pro;re gEanie. Et
ins:, I e:, idies vier -nont d- Dieu. i
i',.xpre.;inn est de i'heronm; .i
action : divine est :lfinin:,:rt r ,-
ie i. i ,..opi.rat1:on humntT :ne p ',
chavirer c'es irnperfcCtioi. et1 m,--
me d:.,i erreurs. 5-an.; deat., at :
jurneires prophetHijue.- dt & :, I'V-:,m.
Diu pet' O a jotti'r ,N 7'-4- taf.C,'
deans Ia ri-dactior ,t "pr .er". e
ain-i i', cr.anvca'n de tou..; :re i. r.
Au ti'moignage de L'Eg:.ee. Ii 1':
fa:t, lor de ia composit:i.n des Li-
t.r,.' S;,iints n sUt cOttTe assistance
; rt i .t .ere it: I' L autLCLIun .mt.tn I. -
:.,:: .are pour la redacti,;, .- rniV-
..n'ions prive6s: ii .- t.fit 1f es a!t-
:eigncr-nt leur lut. ai-silgn- ldans le
pLan gee-icral de la Pro '.idenc -
Qu-:,i est ce but.? 2C 'I t A rt,1
paS ?. sIatIi. a0-l c ('1T 1,,0 ti -
:iosit- hrnumaLii; cr Dieut ne pu'.
s'ablu.sser a sati.f.ite Iet as;,ir -
frn.s fri,.c.le.s do I'e-prit L.n,.T i
La prophetie ri:-Tle :I'aHr.i
l'exi.stenee d-un Etre omniscient.
Providence vigilante, qli d',imn'r.
1- .. in di*d '.- et 1i,..' [ r ..tT, n .c r ." T ,.
humrain s.
El!e i-st cfonm e t i n ;-econ1 ~.Ma-
ne, Thekc,l PIhares ; ann '-,na.',, r. n.. 3'.
la ini d'un empire. mait la i .L-aruc-
t.1on du monde et Inavenemen' ic.;
Jngenment derner.
fIumibre -iu nrtu' no lr :i Enr,. -
23 Wnt IC ; Ut tin t; O:
:.,,..: i, p tn'ificat Ce' Pir, ,'. fr,-
matt-in. ia prophetie ,ii. 1-: I Ma--
(Voir suite on 5&ne page)


AVIS .:.

L.. .,-*,:s.-;.-.igri p ,r-.a ,i a.. c.ont nain i
inc- tni public qL'i rex;ste, ef
CLC moment, < .S' blan,; .1s-e-'rii, si
., ',i Pta'cc (. fTirard, N, 102 a .
c(: i :ndividu att-.irt d(t tubercuIl-
so, ccntrtairemenrt anwl brit qui a
circulte cs .iours derniors et qu'il
se met it la disposition dle qui d
droit pour toute inspection jugk
ice.sa ire.
YLEN CHOIlOU


REMERCIEMENTS


BERL1 ER K HO


(1) Voir leI Nos, 62 it 70.


Mr. S6basntien Juste elt on ep* .:
sae, la famille Syprien do: Jtr Mm..
.Mme. Nacius Juste, Mine. EstiAW
|Juste, Mme. Laurenciu Juste .;
itous les autres parent; et aliN:
Iremercient bien sincbrement te ,1
|iecteur de l'H6pitaI Generall aiMN:
que sea collguves, le D6put6 M*
1cosso, le d6put6 Arthur Alai, .
IVictor Lacombe, les personnel i
ITribunaux de Paix de la Capi&ta:
le Greffier du Tribunal Civil j ;
Port-auPrince, Mr. Joseph L itJ
son membre de la Commission .:
cale de J6r6mie, les Notaires d4
Rapitale et le payeur de la eolt*
gnie Haitienne du Wharf de ?Po
:au-Prince. qui lear ont tmno ,|
des marques de sympathie 4..W
casion de la mort de leur trS W
grettl. '
Antoine Joseph JuAte
o&re, beau pere, cousin oncld4e
Peveu dc6de. le 9 Aofit ecolk
les prient de croire A leur pl.a-Olr
a-de great tude4. .
Port-au-Prlnce, le 20 Aoilt 19i0
% '


a~, ~.t.t.wnvnr
AU IWIJVi5~ieI-'W"'


ET A
LA MASON ROBELDIN:;i
trouvera:
Le Brevet simple. de Ca'
Le Brevet Sup6dleur de Cai#
[Et le Certifieat de fin d'Etl
.. Xi. classiques. (2 ...n
t)pimfm. do. Licene6 en


A4'5. "! T .::. .,.. ..


.1


'ur t -a u-I'rice Haiti
BuA.a. KIE L'E LA COl'R-,NNE, S A.


~lo nJ.tJe. nJjsJ'J JJ fl'"* C J" f*.8 #3C""P"F",'~C PP" I


/U BAR


bfi V^OF -I re1 t"s tf' fJ fICItr- f SCf*t f 'lCS'OC f'' l O OE CC#C p" S' i'..P .*.Ol' d '


. -g-igs,- m1MW


*,"-


: a -- 11"11-41 -ow -- --- qwvlmg ~8~-vyam jB~a~~sOlllllBP~~


'AhA.&AL&AkaA"AJ


I'AITES ATTENTION

LE BIAZAR NATIONAL

Encure UNE POIS, %'L.orUil
hIt d'etre.- I.. Pil M I-K A offri ::
.-, ('enrt'1e ft aut Public Ies av .
tages Ni.)I NULVEALX PRIX
coLii L iuL de I'Accurd FRANGO"
ITAITIEN, pomu ses rayons de:
Parfums les plus en vogue di
FRANCE
VINS FINS
VINS M'()SSEL'X
(. iAMPAGNES
LIQUELRS tide iia f,:.i:oce mar
qi. :.Mai;e i rip -art .
V:. -."Me/. A \I -mTermt? do
VIS]TKIt *Rs a....


I'




.~irU'abstflN ,r~a rYIU***l'~;~~J~X`)P


Sflifl**lsnanss.& < jjj^, NOWVJSILJSCFf .... 'LES


5 CULINIQUE
', ." '" d u .
:'" r LOUIS HIi'OLYTrE
.: Med&.f.l'in GQadrale
co'. NSULTATIONS:

; 2 1,"2 a 5 p.m.
Phone. 3373
port-au-Prince (Haiti)


a.m.


lNE VISIT S'IMPOSE A LA
C OWNNERIE MONT-CARMEL
Gand'Rue No. 139 en face
de la Poste

gt vient de rece oir par le dernier
Steamer l article suivants:
....Ut Cartes Fosaies vues du paya
Pardessus pour Hommes
* CoDtumes pour guircornets
Bretelles
Cuinturon-s pourt Ho1mnts
Cgeiturons pour Dames

.C ns
. Littes
yvell' du.mat:nr.
SCrash Saperieur pour Hlommes
Drills Superieuis
Ilnehoirs de poch-a
Pyjamas
Sobes de Chambre
Caiquettes pour hommes
Braes & dents
FPelines Supritrljrs
orte-Feuiles pour homes
Houppesa
Plumeaux
Comb Crush&e
Arte Cr&aca:te
&rviettes dy 1; .
Parfinerie, etc.
Tiles Matelas
Chaussettes
Casfues
Chemisettes
e-s d'Ecoliers
larretelles
Brosses 5 Ha.:l
Valise d'Av,.ca .
iasoirs dee S'.S e i.. i-te
Cravates
Voi5 tro..vei Jr. :-'rLErfen
Semplet de chaussures au prix de
liqution;, et noubliez pas les
famenuss .pamnnaiel- NU-NILE et
-LA.EM-STRAIT. Assortiment comn
Set d'articles de Cordonnerie.


ON DEMAND -

Un beau bureau plat.-- Pour
tseignements, s'adresser au
nau du journal.


fait est incontestable



S* HUM SAR


WrItHE


c'est la quintessence


Meileures var iees de canes

(eI rr. 7etir riy


SLA IM NEI biL ANSP LLPS
DONE UNE O PLETE
PPOTE E LA DOUCHE

42.' n d -nt n ccn r n, d agns.e esl le ptlu
'ccc m,.e c rr : .. :- ux ocides de lo
b.jche ., .c : : -: '..: 'HILLPS MAGNE-
S.E PATE DEN I C[ .- ,: de 75% du vrci
P-"LLIPS LiAIT D'E v.. E




.A.,:nt ixclusif ERNST LUDERS.


les
bu-


kA Profit able


is avai able
AF A t'i b ; 6 cFLS LER SQ AR
S i" t.-; Mr oan c*rh Srwst.
a! N' jr.g.as* n4;.i hh W'dorkmas.
0. N 5.-4*u LaO RN. o fiN;A


IRS 1om breuse ..letrier de
Ss, be'aridq appront aves




PW tir que la faraeuse brfl-
Ae. .erige 4 OuiSTER SQUARE |
Lox NO. I2a. e8AOfoo.6NGLA"D










114 Mrne. Jos.ph Maglio et
BRILLANTIAE ROJA
Le fombreuses lectrices di-
ardClare, du mourial de lala.
S.e, etapprendront avee-
Pkir quo la fameuse bril-
i0tle icinee liquide du Dr

Mtes, Mrne. Joseph Maglio et

u cit parfumerie do la pin-
C. Ell es trouveront zgal8-
,t les products de beauty
k J phiae ,Baker, de r6pu-
.UtOf mondiale, tels'que: Ba-
? Crme'Siamoise pour le
retl1a Nuit, Ricil's, Co-
". Bakeremail, Lotion an-
tIbhClulaire, Bakeroil, Petro.
SRcine Roja. Le RiciPs est
ir'4 deans lea couleurs suivan-
: noir, chatia, brun, acea
oU, bhle, bleu-clair, bleu fon-
S Vetrt et violet, permettant
.. d .assortir la couleur des
-Cele(e lea toilettq.
MAGUET
AI. t Exlusif, pour Haiti.


EMU LSIO

SiVimtwlp


LA BANQUET ROYALE

AU DU CANADA
PLUS BE 700SUCCURSALES AU CAN4ADA ET DAN5 30 AUTRS5 PAYS

CHEZ

fi A-w


AU JOUR'HUI
SUR CERTAIN
FATES


DIWHLNUTJ ION EXCEPTIONNELLE
'NS MODELS DE CHAUSSURES
AUSSITOT VOS ACHATS,


LIQUID,
I'ABL ETTE,
ONGUENT
GOLU'TES
NASALES.
Essay ez a


GUERIT
PALUDISME
LN J JOURS
ie FROIDS
Le icr JOUR
.,Du.\ DE TOET
,.N Uo MINUTES
ItBU-MY-TISM 0,


eI meilleur liniment du monde
\ -.... ... -- ^,i




.. .... i Psi..... R-
"SAVOY"



Demandez A vas amis et
ils vous confirmeront que
nul part & Port-au-Prince
on peut rnieux manger et
appr6cier les bones con-
sommations qu'au BSA.-
VOY*, situe au Champ-
de-Mars.
-0


um q low41


SENATE

(Seance du vendredi 19 Aoit)

10 heures 50. La majority cons-
tatee, la seance est ouverte.
Au deuxieme point de i'uvdrtr du
jour, il est lu un message de la
Chambre. Et apres la lecture du
rapport de la Commission du Bud-
get, aucun orateur n'ayant, aux
questions d'int4ret general, sollici-
t Ila parole, la stance est lev6e.


LE CYCLISME A L'HONNEUR

La petite reine, commne on 1YaP-
pelle en' France, la bicyclette co
nait ces jours-ei un trionmpe com-
plet,
1t le 4imaiche, imne en cer-
tains jours de la semalne, den de-
moiselas, des gentlemen, fervent
da cyclisme, se livrent sur la row
te Roosevelt 4 ce sport pasaion-
nant.
e spectacle en est rniWaatn et
,ne nanque gtre deo pittoreque et
d'originalitt.


-I:


'--^ff sf-^SVS^^^^ 9^9



A 0AS "de COD INFE, TOw er EUCAItYPTOL
GOVr AREABLE -CONSERVATION PARFAMTS
'TOUX RHUMNES BRONCHITES. ENROUMEMMEN
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
* PORT.U-PRINCE. HAITI, T LES p2ROVl -----


---LLL~\(-;JI1(~4h""r~g


U~I


- ------- ---


9


UNE PRfEDITroN

A"W ERI RUSK: -

(Suite et fin)


chief semable permettre, dta main-
tenant, de supputer Y6wque ap-
proximative de la catastrophe fi-
nale. II ne resterait plus, en effect,
que sept 6us a monter sur Ia ai-
re de Pierre! La fin du made
viendrait-elle A la fidu du 20es
ou au debut du 21e?
Telle est la conclusion A laquelle
aboutit une tude impartial de la
hystWrieuie prophdtie! Elie s'ac-
corde avec les r4v6ylations de S&nur
de la Nativit4, leg predictions du
Moine de Padoue et I'affirmation
formelle de S. Benoit Labre.
Kenscoff, en la fkte de la
Transfiguration de NS. J. C.

J. FOROISSET
<'. S. Sp.

Bibliographic:
lo. Prof. Franz Spirago, Mala-
chias: Weissagung (Lingen, 1921)
20o, Elie Danie, serait-ce la fin
des temps? ('TPqui, 1933)
3o, E. Vacandard, La prophetie
de Malachie sur la succession des
Papes (Etudes de critique, 4e se-
rie, Paris, 1923)
4o. Mgr Farges. La prophbtie
des Papes, dite de S. Malachie et la
Grande Guerre. (Paris, 1920),
etc .


SESSION LEGISLATIVE

EXTRAORDINAIRE


CHAMBRE DES DEPUTES

(Seance du vendredi 19 Aofit)

10 heures. Le quorum constate,
la seance s'ouvre sous la presiden-
ce du D putt L. Fouch, deuxik-
me Secrdtaire de ta Chambre.
11 est lu et adopt le proes-
verbal de la asance du 12 Aout.
Puis, apres le depouiulement de
hi Correspondance, on passe a la
discussion des conclusions du rap-
port de la Commission du Budget.
Elles sont votees. I1 est 6galement
vote par I'Assemblbe la loi sur ie
Budget at la Comptabilit& publi-
que pour l'exercice 1938-1939.
Aux questions d'int6ret general,
]e Deput& P. Peigssier propose que
des modifications soient appor-
tees i la loi de taxation du sel ma-
rin don't les inconvenients ont ett
maintes fois signals. Son point
de vue est partag4 par Ie Ministre
L6ger qui declare que, sous peu, un
project d'amendement sera prksen-
te par !e Gouvernement. Et la st-
ance est levee.




- -'; I M. n ..- - -.. .. ... .. ...--.- --


PAGe $JII a *****l Fa Mrft 4*ee#tlfOn*l4-M'Af*f Lj NOUVELLISTE h


JUJJJH~~rrrCC~rrrN~~Ck~dn~rUC)a


PENSELS

Creuse ton. pulta avant que tu
ales soif.
(PROVERBE JAPONAIS.)
*

Faire des proprietaires, c'est fai.
re des honnites gens.
Paul Louis COURIER.





PETITES NOUVELLES


Son Exc. Monseignetur I'Arche-
veque recommin iide aux prieres dot
Clerg&, ides congregations et des ri-
d/Ales 1'nme de Monseigneur Hub-
bert, ancien Vicaire GeneralI de
de Port-a.u-Prince, diced. subite-
ment en France. A i'&ge de 72 ans,
le 24 Ji.let dernier.

iiter. ..:i' ri n :'c di Cap. .71
cumi onit .s i.h'! .i .'_. *vicca ,'i riantt
d'asse. -.i 'L.-.r> b.L ss. ures t c, Lux
qui y ut'.;iIe;t pris pa,.sage.
9r,
Les .-..cuIr, PII.LOT ,Tot:l
Cuirs s.. .t 1..s m .ll,11 u -. :

Ekg'anct:
Supirric.r&t,
Bon marche,
En V,,ite Rue Pav&e. ancien il'c.!
R. C. A. VICTOR

Lt r:,, ; ,
reque- *.: I.r. 1 ; : : no
avec I hal, i ,:. i',- mm .-r r.-
tes. I i ri :. a: e' .
iront mT .i lt r :r'n i': ''
idans i-- ,C- 1 ,- PIr" ",' /'. .


nlt.' i'.AL': .1 ; '. t t.. v."
prin. n: .. *. f : ; ..
sym b'. ;.:: *--. .' :. i -- '-
fi t i:. .- i' Lr 0- i
bin, \:c ir de-.s ,o:, ; i\,:es t i t P
Lanee, Cur. d,' lta i.t te R:vir! t ...
1tArtilb.-niL .

La Penm-ion Cosmitpolitaine. I-
tu6e a c6te de la flanque Nationale,
Rue desv Mirales est le rendez-rous
de tcius ceux qjt voyagent p-oar 1a
Capital, (fr. y trouve le comfort
modern, 1'hygien0e it le hon gc'tl
des grands hOtils.--- Cela, A un
prix modlique.

Or. a note n.eauci-ip ,-'aiain atin,.
samedi soir, ,Itan ies., quarters po--
puleux oni de iin;,breus .bau-,lilor!-
Vincent ftaio:-t 'n


En IA-lgique l.c, mani-uvres mi-
iitairs d ians tle Ardennes ont pri-t
fin. De.s chien. entraines pour le
service do liaison en temp, de gpuer. I
re ont parade, avt-c les' troupes en
presence du Roi L6opo;d. C'o -:er-
,nier a felicit. les officers et le Mi-
nistre de la defense pour Ie >uc-
cs de ccs ,iunareut res dlites lde

.ala
A li ( henilsenre il.afayette>- on
trouve It-i chemi-,cs les plus fines,
les plus nAoides et au meilleur mar-
cht.

Aujourd'hui, le dollar est c6te
4,88 1. 16 par rapport a la Livre A
la bourse de Londres.
00S
Hier le Dr. V. A. Delaude mem-
bre de la commission frontaliire
p6ruvo-6quatorienne a parl4e a la
radio de la 7Ime conference pan-
amricairje qui se tiendra A Lima,
cette ann6e.

Le professeur Saenz chef de La-
boratoire A institute Pasteur, con-
seiller a In L6gation de l'Uruguay
en France, est parti hier aprbs-
midi pour Genive oit 11 repr6sente-
ra !'Uruguay i la reunion du co-
mit6 de lI'ygi&ne. 11 pr sentera
un rapport sur.1'Hygibne ru-rale,
..***
On noe command plus de chemi.
ses & P4tranger. LE BAZAR MO-


DERNE, 91, Rue du Magasln de
I'Etat qui s'est spaoialise dans la'
fabrication des ealecons, pyjamas,
eravattes, ete. offre an public un
choix complete de magnifiques che-
mises.


L'Agence i avts annunce qutt k ei
ationalistes ont occupy toutes lea I
positions strategiquies de 1'Ebre et
nt fait un nombre incalculable de
rikonniers loyalistes,

Le grandl concourse de l'autdmo-
ile en Suisse a ete gagn6 par un
liemanc stur plus de 50 candidates
e toutes nationalists.

Par arrete en date do 12 Auoit
938, a ete approuvie la liquida-
ion des pensions suivante.: Ma-
ame L. Jerome Ad, an.'ier.n di-
ectrice de i'Ecle ... Elud:t Lheri:-
on,. de St-Marc... Gie,- 100.0I,
Ime Marie Conce, ancienne dirc.r-
rice de l'eoie ,,Kke RameauIT,.
e Cays des 10.0n0.

Les 6ligants en g nera! ceux qui
eulent plaire, n- port.Lcitt par ce
emps de grandes chaleuLrs que ie
riil fin. Passed -Aa, M,.de Chic'
ncienne Maison Jcai; TallImLIa it
"I r. *re s .at .-.'f l

..a !~,I'L.-so i:Aienn*_ ; m ; "i .. .Lr.:
.:-mn-e.nte ia riponm da g-eT.,.'al
*rar:co auL prc.. t u:t'l.t'. r
e re-trait lt., v,',.In:ai,- ra'ige'r-
L'Espag)., e r c-:, l.at.- q ':- ,:,i:t1
*. 'j t: l d.'-. la -,. t I. .-d ..-, est
ia cti i rt.u.e i: r r.- L .- ic
de !a b g tar c- I'; ::

natulrei.e. catr t!i -. -'r; ,.
. o n .r ..ai- ; t..,: ;::- ,.q f 'i; : ,.i. l;.S *a f. r '
:.tritanran Qlli t -.i:' .'*" ;,yr.c c:'uIP K -
I a r1. e r tai .i:.

I 1; ad(mI t*tta : C, ti'i -2
:r.-rn *i pm-.it i.a i div r.- L:,t'.s
on faTC de- 'a guerr, d'E .-,: ..-
r.ti h cl nrrm-T.:t di, rie et i'. ..\f ..
'.or. f l pr0.- t ;ra'.r'::tlc rr;:'L'I -
6 e- O ',rrai- c-L t' recon1 .-i.- 6-
1l' i.audrai i t a .-un tr ,'.it.s,..
I L' : it i '. t t K

t r,'-,;-.t-n enrt t- L i. l. r, "- -i
:a rou ble co.:C pi:e; I ... M'cc-cu.

Ln tmi : de i p .ir.;:: ''l-' ::-

tenant tcian iL. .-tr't ,n .'.; i.
Cr: frnc, 'an rk-'s a, t I. !"--. I -T
n ,' p r ,, i-,. n '.. ; ;-i ..' (;, 1 .. : .
.--ir 2 'f ]-- .- t..'1'-] q '-V. (.- [ :' : -.
'f,. 0 t,. A r. ,.' a ( r'. '. .: -

driatic-an Ca tk ''t .i'.W !. Dr i- .1

t:,,t e Ar; ,A pt '-L T-.' L .tIa -'IL .'.I


propnieaire dii ,]ounal c-st lCa aon-
f'd-aratior1 fa" cs.'.i s -e.a fa rmi i-.r
I.e Piecolo-. (ili appjArti.nii: a'. ->-
nateur Thodoro M3layer ei t i u: rn -
ris.re iufi charrigera -io maitre-..-
On ne crrit pai.L ,.0.' Cos me 'J-. '
at : n.!0i!n : le 1 .'i ila .i .J ,a li:t.
qCe.j Virginio Gayrda qUin r'e.-t pas
jutif. Mais scion c-rtair.es rum,'r>.-
i3 !ui sera cffert ,,n pYs(t' imTpor-
tant dans Ic gouve:rrement. I] se-
ra ]rob.>lement rcimp 'ac- pair Gio- -
viarn: An-rsaido L.",-!t.,. n i. Liv,;r'-
nr' Telegraf,> orgatn-, ], 'ariiimte G.
',.. m ini-tr,, d, ., Aff i;re- E-
'T:' g-.rrc.


Bonne Nouveile.- De nouveau
La Brillanline Ricinee Roja e..t ar-
rivde et s'enlt-ve chex Paul E. AU-
XILA, Rue Traversirre.
Le Bakerfix fixe et lisse les che-
vt-eux s-tns les grnaissez.
*6S
On made d'Extrenme Orient que
la peste s6vit. dans la region de
Fukien en Chine. L'6pidtmie a dt-
jM fait plusieurs victims.
*
dHier a te lance ri la base nava l
de Kiel un croiseur aliemand dE
35,000 tonnes. Assistaient a la ce.
rimonie le Regent de Hongrie Ni.
colas Horthy et son spouse qui s
baptisS le navire de guerre.

Le Nouvelliste parait chaque a-
pr6a-midiA 2 heourea. Les abonn&
*qui regoivent en retard le journal
sont pri6s de s'adresser A la direct
tion, phone 2282.


LE8 ETUDIANTES AMERICA.I-

NES A !ECOLE DE LETTRES

racLi(s Lute)


A.4gence du Cap-Haitien


Service d,.luxe rapid entire Cap-
Haition et New-York.
D,'pnrts rguliiers du CA.P-HAl-
TIEN tous les Jeudis i 4 heures
. M. et arrivs.- ai New-York lei
ILundliv matin..

PR'IOQIIAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN

SANTA PAL LA 25 Aofut
SANTA ELENA 1 Septembre
-.ANTA ROSA 8 Septembre
SANTA PAULA 15 Septembre
SANTA ELENA 22 Septembre
SANTA ROSA 29 Septembre

PRIX DE PASSAGE:

Lap-Haitien-New-York,

lere Classe:

Cabincg extarieures,
minimumn......... $ 135.00
Cubincm intrieures,
minimum S 95.00

Pot.-r t., ;. a'tr," rw e;gie i-rntrents,
.Ires.-cr r

S II. CI.A CIULLI & Co.

.4renlis.


Cap-Hladlien


Phone 291


0 -r


( (OIMP.xNIE GENERAi.E

TR .kNA.ATLANTI UE

L. .-. .aAINT-I.>OMINGU'E,
S.: t:. Po::. 'i Nord, est at-.
-. ..r-a..--Frrane Ljunch 2

L, 7.p -r..t r.-'. .t ni. t. .iiLir a n"'^-
,..:: ; K.. -' VrL:,. i[1 Sud or
.; ;.. .. uL'.a. prena t frt et
i.- ,... rs pi.iuFr I'Europe. en trani .-
.-- n;ent h1 i~P int it itre.
..r -.-au-Prl.:r, j I. 22 Aofit 1938.

J. R VITAL, Agent.

S ----.. I

CLINIQLT U
du
Dr. P. C. DESMANGLES
I.nciernn mrna.S-...n F. Duvigneaud
V".;he dcs Casernes)
Cons-ultations :
2 4 h. i i. m .


MM. Frs:;.ard et Ramadier. Les
bons diCu. T-b,.sor et le Franc ont
montr- cL gains substantiels sur
la diern ire journ&e. Le franc a
fterrm hier a 36,59 pour 1 dollar
americain contre 36.70 avant-hier
et 4 178,55 pour 1 livre sterling
contr.- 17S.77 la semaine derniire.

A la Pharma'cie Camille on trou-
vera la cr6me dentifrice Squib, le
fameux fortifiant Glycolixir et
toute une variktt des parfums
Majestic.

Le discourse du President Dala-
dier a eu pour consequence de pro-
voquer la admission des Secr6tai-
res d'Etut au Travail et aux Tra-
vaux Publics. Us ont 6t6 rempla-
ces bier.

Ce discourse qui prevoit une aug.
r mentation du nombre d'heures de
travail en raison des facilities a c-
corder au4 industries ehez qui ont
etd places de fortes commander
de munitions, est consid6r6 par les
socialists comme attentstoire
aux lois sociales,


9*9 -'------ -_.^ ..-..._-
La Bourse a bien accueilli les ;
measures prises par Monsieur Data- PARFUMSS MAGESTIC
dier pour mettre fin a la semaine A LA PIARMACIE
de 40 heures, en d6pit de la .d6-. -
mission soudalne de 2 ministres CAMILLEft


D'abord elles sont tres satisfai-
te.s dc leurs cours. El. celles qui
doivent continue leurs etudes me
disent que, pour I'obtention de leur
diplome, on lear tiendra compLe de
icurs tra-Uux ici.
Nos 'sitc -u.es. unt un grand re-
ve" c'east -de tra, aitier ;it fire d' lai-
ti, cc! pay:, J .i lij-pit i-i"r n1 tC-n
tre de cu!itreal. i ont tcjh en-
voyd a ieuri amis d'Amerriqt de.
centaines (,d e.artes a ce sLIjet. Et
de retour dans leur foyer, e ies
vult fai; e 'n in rmen e ci'amipa-
gne en favcAur doe notrit. p-:1;s. ( LIi
d:tej!. Iu r.-;.: u -he ;ai.,: bi, iflne rc-
prutation .ui Etats-L'r.a Ameri-
que. ELes cruient fo'rm-:,n-,ert qute
l'annee roha,.ne. de.s dilzaines d'E-
tudiantes vre idr,'-nt st.Li e ici le s
Co-urs d'Ete. En c-e quti e- ciTnier-
ne personnrcl.nme.-i!, -:-l- -nrpor-
Lent les m ,c lleurs 5- \. t.ni,'s (i:. n,,-
tre .s:ait-t de nri dirg _ig aitt El-
les ont une tre.L huL..: iLdei: du Pre-
sident de la Riepu liq., (ia M:n s-
tre de lInstrucii .r t lui',.e. E- .
,pprecicnt f rt i '. -.r C l-
ries Agricoles. Vmralinnt a ,
mie nla qu: a: ,i (j, ,. -, r '-
pa:-, r:-r ;,.tc:- i L .':. -rs,, tv.i,:,: q' **
11),0-i U-v.r. -"'.i"'e .' n' l'i,-'.


ft'flc-iong ct ..u^ilcir'n..

,, a.:) -: .i'-LI -1.: v c' I'-



ncis t..u lb -r -aun-- t. '. (e:-: '.v: .:-,
i',' ;l1 r" an(' .- err. prrfit;ab'-.
Po.i.r Ie rfirn ., ; ;' c : ,
ianc:r un app--- rz no.- ju -, Bi-
chehers. Ce iu I ii .;s- : aJt mrain-
" na-i tn.., c- s':'" :- .- .n s -r,,fes-
,.,..:, E ,,, ;. :.


isour, it l'ut,, avoir boatucoup.4:
chuies. L Ecole de Lettres se
entikerint. t it la disposition de -
jeunel amis q111ui veulet conti
leuri Etudes. La detiutnce mnifi6g|
nant. &a 1'gard de cette organisatiji|
serait de l'injustice: I'Ecole a
jiu fait ses preuves. 'g
L'Ecole de Lettres, au mois !
d6cembre, recevra la visit de dea.:!
grades personnalites uriiversjtia
ps.P D'autre part. l'et6 procha`.i:
Sielle peut lui payer son voyage
elle aura dans son sein un prof"L
seur de i'Universite dNc- w-Yo:.
(ILli viendra ici pour donner d::
Cours d'Et6 et operer d_ mtnesi
rations anthropologiques.-- Enift
maintenant que nous avons not..
Muse't National. il nou-, tarde d':
voir notre Bibliotheque Nationa.
L'organisation en sera trhs facial
Le Gouvernement possede a pea"
1-res 15.000 volumes dispersEs u'
peia partout, ak Damien, au Serv.
cee d'Hygiene, A PEcole de M6dMs
cine, etc.- Ces volumes, il suf.
tout simplement de les grouper.':'
Ren," CARR.'


MR. RENE ABRAHAM

EXPLIQUE

Suirne(ti dernier, nous avonsa eu
r,..-later uni accident qui s'etait pro.
ui.: anu Portail Saint Joseph
'.Ile a miA i.
A C .-uietj,' Mr Rend Abrahata-
*;.:,, .,:.ii. l nous fournir par .-'.
' ,c .s ->;:ilicatiors cominIementa:..
. .- .".L 'i n te, :
SL',automobilu No. 3141 qui zap
:"atCLenL, n'L heurtu personnel vO..-
'-;.\CA dernier. Au contraire, e'e.
pLur (viter do rapper ,ine pay-
-iain'.' qui courait devant ma.-vi-
",,U, q;t;L, piar ul e hi.'.ilc maill-
S'., ',i dirig6 ctlle-ci ,.er.s un py.
..-re .iLectrque, ce qui m'occasiw,-
: -an petit dommage personnel).
I .o, n! tlcte.


Libr airie ouvele


La Librairie I: ,iieux awsortie

(.Maison de Confiancie)



L. Da'jd-. : La vye ,r.ageuse dc Cl.menceau ................... 3G. .00
Be-nm iani:; Lis grand, cirnetieres s:ous la lune ............... 3.3$
D .k ,bra: .,M c!ao enfer du ji u ... ............ ........... 2.50
Machard: L'Es.pionnrtc uu ie .. ...el .... ............................... .. 2.00
E ve (Crrio: M m e. Curie ... .............. ........... ........ 4.20
Rogevr Vercel: Cr.o i-.ib're blanche ..... ......... .. .............. 3.00
F. C(.rcu: A v.,ix bass ............. ...... ........ .. 3.00
J. C(hard:,nnne: L. b'hohur de Ihrbezieux .................... 3.0
M A rlandt: L 'ordre- ......................................... .. .. 4.70
R. Dorge&-s: Frontire-s ....................... ................ .... 1,00
A. H erniant: La Castiglionnc... ....................................... 3.00
Suz, Leng ien: Initiation au Tornnis .................................... 3,00
Paul G &'ra iy: Toi et. M oi ..... .. .................................... 2,5. :
R. P. Sanson: L'Inqui6tude Iurnaie .......... ........... ... 2.00
R, P, Sanson: Douleur dties hornmi d'aujourd'hui .............. 0.8
Landormy: l-.toire de la musique .................................. 6.70
Jules M ary: La pocharde ............................................. 1.00
Payot: L'Education de la Volont6 ...............................4.. 9. .
Rivet: Fais ta vie ................... ........... ...... ........... 3,
Pauchet: Le Chemin du bonheur.................................... 4.50
Le Dantec: Science et Conscience...................................... 2.8
Le Bon: La Vie des Veriti2s................................ ...........
A. Ehret: Pratique de gu6rison par le jeune ..................... o
Amet: Comment on apprend A parlor en public .................. 00
Dictionnaire: analogique d'id6es. ......... ........ ............. 9 :
J. Capon: Nouveau s6er6taire commercial ....... ............
Mae Laughlin: Nouveau correspondent commercial en fran-
qais et en anglais ......... ............ '........ 2.0
EMILE SCHREIBER: LA SUISSE PAYS D'HIOMMES IJBRKES .SA






------------
'AA
-, a -.



...r

: .,.ala!


vots propr amaia e bvant in
O do om'e4. atoe de I
.. ; ....... .. .-.


~ 8" ~ I.~,~~,A:~h ~ ~I. e u ---------


1
1

i


I


: '- :.',. ',!: '!.,:-;.-. !; ......


~


*.