<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03421
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 22, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03421

Full Text






Il -ric ANCIEN
t lzNDIN D'BAJTI

i-... 1
':'.:?.
^. *'*


43Ume. AN.NE


SQU








QUOTIDIEN FONDE EN 189%


i ~ -~.,.t- -- Y '.a-1Y .


PORT--AU-PRINCE. HAITI


I.UNTDI 22 AOUT 1938


No. 20.046


k t_. I,..I


LI OUITRIE E ANNIll ERSAIR DE LI


RESTIUIATIO DSr ITS
nii1 DIIDDI flHIITIfl


vu rfhI



." .e c'dtaita tprevoir, le 4*me
versaire de la Restauration
. Drosai du Peuple Haltien a t6
.Owa cement commbraore. A
:ib m de la messe hUivieC
S T DEUM, le Prisident
la R6publique accompagnie des
e6rtaires d'Etat et du Souns-Se-
af4ga d'Etat, du Chef du Proto-
ale at des Officiers de Sa Maison
Militaire, fit une tournte en ille
-l alla d6poser une gerbe de
ggos au Mausolde de la Place de
r t oendance.
Iwai&iatement apres, Son Ex-
e:rate. le Prksident de la R6publi.
quo e rendit aux Cas?rnes Dessa-
me oa en presence des autoritis
lges et Militaires, elle hissa le
Drapeau National au Semaphore
cow*utmratif, salud par une salve
21 coups de canon.
4. 10 heures il y cut une impo-'
swte reception an Palais Natio-
:Sl en Yhonneur des repr&sentanta
des pulssances accriditees auprM
d4 Gouvernement Haitien et au
nes de laquelle ks discours sui-
mmats farent prononc"s:

. DISCOURS DU MINISTRY DE
' FRANCE AU NOM 'DES
CORPS DIPLOMATIQUE ET
CONSULAIRE
DE PORT-AU-PRINCE

.lonsieur le Pr.sident,
L'asence de nctre doyen, Mgr.
le Nonee Apostolique, me vaut
.*'onneur de presenter A Votre Ex-
cellence, I'occasion deo anniver-
sire dela i Restauration des Droits
4du Peuple Haitien, le: plus vives
t acres felicitations du Corps
Diplomatique et du Corps Consu-
.Wit de Port-au-Prince.
C. 'est avec raison que le 21 Aout,
date anniversaire de la liberation
deI son territoire pn 1934, a 6te
.6t e f -te ri'attihale d'Haiti.
POt lOe people, t'pmeme pour les
htoines, est-il de bien plus pr&-
,4a. que la. Liberty? Par ello, ils
a.*iWehat klur individuality n4-
:S*iIre au doveloppement des
qitt6s de la race, par elle ils
W.MLt conscience de leurs droits
Sleur devoirs; elle leur con-
ts .act, en les plagant sur un
$4."'tralit4 avee les autres na-
"i lndpendantes, cette dignity iA
i .aspire naturellement tout
litebumain qui vit en society; elle
P einLet de joindre leurns ef-
:g ceux du monde entier, versa
:;:. .! tde progrrs et de paix
".!ut te nous.n'a renoncd A at-

u" ette t~euvre de collabora-
.a..erselle. Votre pays, Mon-
lrsadent, a dbjA jou6 son
i :avoir 4t lea d6fensear
do ses droits, Ie glo-
i de sa liberation, Vo-
e.lui.da trace; i y a 4
___ ::^ jour qu'il conmemore


BWilat voie qu'il devait
r demeurer digue du don
que Vous veniez do lui
tiah.ppel qui toucha pro-
... ecour loyal et l'Ame
iPeople haitien, en des
le nobles accents paLS-
vos frontibres, Vous
potir but le Progrts,
t. Vrit:.et pour de.
.Lt. par:rOrdre et


) IIllII liIL


' dans le Travail, sous 1'egide -a-
lutaire de la Paix Publique,. C'est
parce que sous la haute et ferme
direction de Votre Excellence, tla
nation haitienne s'est engag.-e re-
solument dans cette voie. c'est
parce que ses aspirations et s.es
desseins ne sauraient porter at-
teinte aux int&rtts des autres na-
tions, mais tendent au contrta.
i. seconder toutes les initiatives
sutceptibles d'augznenter le bon-
heur des peoples, c'est parce que la
Rdpublique d'Haiti a su force l'es-
time de tous, de ceux mernme_ con-
tre qui elle a lutti- pour son in-
d4pcrdance, que nos Gouvt-rne-
mentr suivent son dbvel,:oppment r
ot se. progrys avec. la plus entib-
re vympathie.
I1 ,st I. e President, de.s an-.
n~es que la Providence cDmbli. de;
ses bi addictions, i! en est d'autres- i
l au si qui son: charges d preaj-
v Ves-e: de tristesses Vtre patya a
travers& t;ut rkicemment une de
Ses dures ptriodos. Soutenu par
le hau cexemple de Votre Excel-
knee, et adoptant son attitude de
came et de courage, ii en est sor-
ti victoreux, fortifi. Puissae-t-il a-
'vc-ir pyd.- son tribute a !adversitb
S-t connaitre d6sormais une low'u.t
SLriocdC. d: pros.;perit6 et die ton-
hour;
A ces veux que leV Corps Dil .o-
matique et Consulaire adre~.sent \
la Nation haitienne, permnettcz
moC d'aouLter. Monsieur le Prsi-
dent, cusx qu'xls ferment tr. : ar-
demmernt po:;r l sant6e tt e bon-
heur pers;-nnei r.e Vuctre Ex:cellen-
ce.

xxx

RESPONSE DE SON EXCELLEN-
CE LE PRESIDENT DE
LA REPUBLIQUE

Monsieur le Mini.stre.
J'eprouve ur. plaisir par ticulier
A remercier le Corps Diplomaticque
et le Corps Consulaire de Port-au-
Prince qui, par l'interm6:liaire tde
Votre Excellence, unt si aimable-
ment pens& a m'apporter leurs
vcmux et leurs felicitations, ia 'oc-
casion du quatribme anniverretire
de ia Restauration des Droits du
Peuple hatien.
Cette demarche don't la cordia-
litd me touche profond&mnent a
trouve pour etre formulde, en l'ab-
sence do eI'minent Representant
du Saint Siege a Port-au-Prince,
la voix d'un fis de cette France
qui, a sa plus grande gloire, ins-
crivit dans la conscience des hom-
rnes et des peoples, l'amour de la
Liberty. C'est dire combien s'ex-
plique 1(l3iquenca avec laqualle
vous aves soulign6 les avantages
de ce blen prbcieux, entiree tous,
et combien aussi la petite Rtpu-
blique, nde A cette dignitY, au prix
ue luttes et d'efforts qui ennoblis-
i sent son Histoire, est heureuse de
pouvoir poursuirTe, en compagnie
dies puissances amies -fidelement


attaches A ces pricip., son idial
de Paix et de Proptes.
Vous avez bien voulu rippeler,
Monsieur le Ministre, au nom de
ceux qui furent les t-moins de nos
heures d'6preuves et qui aujour-
d'htwl ewore, 4soci6s A notre joie,


UNE PREDICTION

MYSTERIEUSE
LA PROPHETIE DE
S. MALACHIE SUR LES
SOUVERAINS PONTIFES
ET LA FIN DU MONDE

Par le R. P. Poissel, C. S. Sp.

(Voire le No. de Samedi)


97o. Aquila


rapax :
Pie VII (1900-1823)


L'aigle ravisseur.
Barnabd Chiaramonti (clair
mot) avait rt d''abord moine b6-
i-6dictin. 11 fat victim de I'aigle
rapaee: de Napol4on I don't les ar-
rrm& arboraient, come enseigne,
faigl n imperiale; mais les series
puis.-santes de 'empereur finirent
par se desserrer; el c'est le Pon-
ife die Rome qui ramit, I la fin,
,on ancien ravisseur: Napoleon
mo:trut, r4concilie avec 'Eglise.
9So. Canis et coluber
Leon XII (1,823-1829)
L e chin et lia -ouleuvre.
Le chin, fiddle garden, symbo-
1- i d L6on XII! En 1825, le Pape
condamnan une nouvelle fois la
Franr.-ma.conenrie et mit gouver-
.ants et gouvernes n garde con-
.re elle.
La couleuvre, figure de l'ath6is-
mi: Dans Iombre, par les socidetW
-,eer tes, il poursaih'fItt on w -vre
haineuse centre l'Eglise.
99o. Vir religiosu.
Pie VIII (1829-1830)
La hormme rcIlgieux.
I'ontitic-at de court duree et
rnortrnt admirablement cn-..td-
r:.- Issu ('unc- famille profndi&-
meet reliigius- qui avait d6jA
dotnnI A liEg l-e CdElestin IV, F. X.
de Castigrlione, dovyen du Sacrd-
Cjll.,?, au moment du conclave,
r..'..t I'ambassadeur de France qui

(Voir suite en 2emne page)


pportjntat a ]i Nation haitienne le
rcuE'co rr rf.,de ]Iur sympathie, avec
queil. C::hou.a~sme. au lendemain
de :a Fes:auv'.tiriL de ses droits, le
:er1I' dI'Hiiti s'engagea dans cet-
V. v'A d,.: lOrdre et du Travail qui
(:.e", anoirit au bien-etre et A la
'a pro.;p;ritt de.a Nations.
A cette joie. s'ajoute la fiert6 de
savoir que la sagesse de notre con.
duite et le efforts quotidiens de ()
mon Gouvernernent pour mainte-
nir et d6velopper I'esprit d'entr'
aide et de collaboration avec lea
puissances que vous representez.
peuivent trouver dans votre aima-
ble presence, ce martin, en mrmeo
temps qu'une haute approbation, (
un nouveau tdmoignage de la sym-
pathie avec laquelle vos Gouverne-
ments suivent I'humble apport de
mon pays a la Paix, au Progres et
au Bonheur de I'Humanit6. Avec
quelle satisfaction, pendant les du-
res periode.s que nous avons tra-
versees, j'ai senti que nos Apreu-
yes et nos tristesges 6taient par-
tag$es! C'est avec cette assurance
que je continuerai de ltter pour le
bien public et je n'ai pas besoin de
vous dire touted la gratitude Cmue
et 'espoir du peuple haitien de
pouvoir toujoura computer sur la
bienveillance et la cordialitE de voa
Nations amies.
C'est de tout cela que je veux
vous reinmercier du meilleur de moio
mrme, saisisS'fnt cette occasion ,te
ous offrir, en ratour de soueaits
Que vous apportez..e.q..a.s es :..&


PROPOSE ET


UN MEURTRE DANS LES RE-
GIONS DE FONDS DES BLANCS
Lundi dernier, la Police a d6cou-
vert sur la propriety eMarie Radai
non loin de Fond des Blanes, un
eas de meurtre-qui fait encore fr&-
mir les habitants de la region. Un
jeune bomme a 6t6 trouvr apres
deux jours, en putrefaction dans
sa maison, la tete s6par6e du
corps,
Aprbs le proces-verbal de cons-
tat, le Juge de Paix a fait proceder
A l'arrestation d'un grand n)mbre
de personnel supect6es pour use rat
son ou pour une autre, Le Parquet
pursuit Ienquete.

COURTE HISTOIRE DE LA
MEDICINE EN HAIT
C'est le sujet de la radiophonie
que prononcera, ce soir, A 8 heures
a la Station HU-2S, notre eminent
compatriot Auguste Magloire, an-
cien Ministre des Finances, ancien
Envoye Extraordinaire et Minis-
tre a P'Etranger.
La causerie promet d'etre des
plus interessantes, le nom de this-
torien documented et de 1'4crivain
de talent, 6tant d6ja un avant goit.
Radiophiles, aux 6coutes.

LE PALMISTE DANS
LA LUMIERE
Monsieur Christian Werleigh, le
po6te capois bien connu, nous a fait
le grand plaisir de nous d6dicacer
un exemplaire de son nouveau re-
Cluii de poasier intitule: Le Pal-
miste dans ha Lumiere.
Co recucil de! 56 pages renfer-
me des porsies~ exquises et des pho-
toCgraphiO cqui rapper llent pour la
plpart \V vienementts heureux
que nouts vcumcs do 14 octobre
1930 a ce jour.
Nous remercions Monsieur Wer-
leigh de cette mrcque d'attention
,t !Ili pli(senton,, avoc nos f'lici-
tations, ros meillears vaen;i de suc-


L'EXCURSION DE L'AI,-
LIANCE FRANCAISE
L'excursion historique et g6o-
graphique organis6e par le C. H.
.. F. au profit des la-reats .Ie se
concours a eu lieu hier, 21 Aoft au


milieu d'un immense


sue' C3.


REVEILLE LA BILE
DE VOTE FOIE-
s caloel-et vous sautert do
it ata "goafW blc"
II taut q2 I fote ver hMe aa tow un lItre
o bj dan lnt"estie. Mi etblearriveo al,
reo aflmata Be sr diiajret 0". 1n me plUU-
efitt, r gaz s vu rbnlent. tU. RRa es ton-
stLpt. Votn rgentsmv .'rrpo"&eonno t vrow
&e amer. abattu. Von 'n tt en noir
L "Isatifa mont dea p a*IJer. Une maUe
forcq nattaibnt' p4 )Be cpu?.. Setr Le
PETITE PILULES CARTERS plur Ie
OSOIa out le pon-fr d'aeurer la i b's affli
do biue aui vou Prerotd ,Apkwnhb. VW*g-
ta o s. do nmEiuna mpour f bMY crter il
fi6. SUU PTtM i tahms Cuu PM

E. HAKIME. Distributeur.


cette date memorable, A la Nation
haitienne et A son premier manda-
taire, les voeux que je former pour
la prosp6rit4 de vos Pays respee-
tifs et pour votre bonbeur per-
sonneL


FAIlS DIVERS
14


debilit4 constitutionnelle, Anhmie,
Tubereulose, Grossese et Lacta.
tion.
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Portou-Priace.


a- ... ... ... ... .. .

B, D. G. NORWICH, MET DA NS UNE PREPARATION L.ES 4
VITAMINS CARDINALES.


O*otEDnDi-w-Pr meae j

FRED. DUVIGNEAUD


Partout, lea jeunes laurzats et
M. L. C. Lh6riason oat t6% cordia-
iem.a-t leus.
Les Magistra', Communaux de
Cabaret Areahaie, St. Marc et Pe-
tite Rivihre de l'Artibonite et le
pr6fet Martelly et les members des
Comites de i'Alliance francaise ont
fait bon accueil aux excursionnis-
tes qui sent rentres trts satisfaits.
l$usieurs bureaux de 'AlgWan-
ee Franqaise sont venus A la ren-
contre de M. Lheriason.
Les enfants en parent ddjh dans
leurs families et A leyrs amis.
Nous donnerons un eompte-ren-
du de cette belle et profitable ex-
cursion.


PUBLICATIONS RE(UES
Nous avons requ et parcouru a-
vec interest le bulletin no. 2 des
Colonies Agricoles.
En voici ie sommaire: Quelle
quantity de terre faut-il donner au
paysan ?, les constructions dans les
Colonies Agricoles, les Colonies A-
gricoles au Canada, rapport finan-
cier du 26 Mars au 81 juillet. En
outre, ce bulletin qui est illustre
comporte beaucoup d'informations
relatives A la march des colonies
du Morne des Corunis.aires, de Sal-
taddre, de Grand Bassin et de
D'Ossemond.


Egalement nous est parvenu le
Bulletin de la Province Eccl6sias-
tique d'Haiti pour la deuxinme
quinzaine d'Aofit. Ce piriodique
renferme entire autres choses in-
terassantes, une knergique chro-
r.ique interdiocesaine sur Ia car-
te d'identit6 et les actes de PEtat
Civil.- 11 eat signal dans cette
chronique qu'en eertains centres
de la province, on continue it exi-
ger ia carte d'identit6 pour le ver-
sement au Bureau des -Contribu-
tionsi du coit des actes de PEtat
Civil. Cette reclamation a en croi-
re, le Bulletin de la Quinzaine, se-
rait superflue et contraire A une
d4peche en date du 7 F6vrier 1938
de in Direction G6n0rale des Con-
tributions, adressee aux Agents do
ce Service,
Nous en recommandons aIs lec-
ture A nos lecteurs.

NOTRE CONFRERE
LOUIS DORSINVILLE
Nous avons appris que notre
distingue confrere, Louis Dorsin-
ville, Directeur de L'Elanw est
souffrant depuis quelques jouts.
Nous ui faisons tous fog vorux
de prompt rdtablissement.



PHYTINE CIBA
Phosphore, Calcium, Magneslium
Tonique el reconstituant
R miniratisant.
Exeitateur .puissant de la n'utri-
tion celtulaire, d'oil Paugmentation
de 1'app4tit et de 1'Etat du sang
que 'on observe aprts son admi-
nistration.
Convalescences, aeurasthnle,


,sni""^





* LE NOUVEL LISTE > reCenn'^s^fSf E* D"fl"lfl"flb lm


UNE PREDICTION

(suit


lui recommanda Ie choix d'un Pa-
pe, capable de reconcilier la politi-
que pontificale avec les idees amo-
diernegs. J'espere, r6pondit Ie car-
dinal doyen, que Dieu donnera a
.an Eglise ,.n pasteur qui fera ine
politique, inspire par I'Evangile,
la meilleure olc pourLi dcs gouver-
nants.>) Et c'est le clayen de4 car-
itnaux, qui fut etu Pape. L'acte
priicipai de Pie VIII? Ce flt la
LOntlamnation die efi ndiff.rernce en
matibre de religion, piar 'encycli-
U Ue Praiditi humiilitt ri t r, '.

G rC' tiir-- XVI (l. ,1-1.46)
DO l.ains d''Etroi':- l '' B :c -
ne D-ii EEhirit. .
3,. rt -i ..t- ti natii dce 1 : 1
-o, :.-n Etrurie, cornni pir --: bhains
chaudcs.
Avant son .i LI inL L 1 1 A srl 1 f lI- ] :' It
d.- fordre ide.- Camtnid Lt-s ,,.,int
berceau est a ialtnes:, en Etruric.
Devise surprc'nawie. p; -i-, '
l10o. Crux de Cruce
'i(, IX (ISl 16-1 .
l u .i .-. v c. .i |1

,: 1 rpar 'ia M ,i.,'] L S ,;, -
porte unic cr. x >:. -


1U2o. Lunimen in mvoclo
i.,..r .II ( ?7S i'.' i
,so* '

Peci, L. .



t' ,.g -L.'- \ Tl ,* ; 1', .t
mi, ,.r,' une trainee de lum eii-re


-' aI I. I' '., .

li!.;i lhni ardcens
Pv X ii'".-191 l.
TL'n ftu 'riiLi:T.
Pi..- X .i ,t i Pal' '' ti:h:i A.--
tie: il ,,i- it. -.- fam;n ux ilecreti
JLir ht C.- rI t t';; i l iif'I id' i l li-n e Et
Ei. '-ImMtnl 0 i t;" i 1 i :., t'.'- ti l'. 't .
tr'it: bi-.irfi 't d'unt- charity arden-
tv, ii ranima Mim-i le feu, ,pptrk'tt
r r i (hriWN t, :.tr It ia Irt-c.
l''u ardi nt-u i i' u-i i.-it a ,ifiant
i s dtlange'ot-tix ',<:,'.'l.-. '1 hlKT- ..,e ("n
ico ndar nt -dr1n ['*ti--iru'..
r', i r '; i t t,, it',,!. !;i est en
ti a n ri'tr,'.- h .ttifi.;. mrnrut de


1


mr uitjni-n'f. et u' t :i;' i ; r.(.n ; .''*ir ,tru-i
l.0l1 a.i1mir e- t'. : r<_,--, :lth'"i-

: j :; i'-.: ;- ;' ^. t.' i '. : -. '. -'I
l ltl -: 1. i'" l i ;. II- : L : .; i (1
: i! ; '. T i .,r :


5-.-f
-,.* ~ (: '-iW. .;j .: .. p e

i .": .. 7 l.. t '.' -' Ei, L



S l tA'- -
1 -a, F1Iw- flsrum

I jto1De medi-a o le Ifl
I )v nult ti lun
I 1 0lo lDe labor. .-.,Iis

S 1 o De gloria tliva
D.): la g iu r'e" Ji '. : i ,
1 1 ,',. In w,:'; -:'-' 'i .:*;..' \... 2 ;.'LL
t ,' i' R o n) 'i -- F,c'-,-," ,. -.-. debit
Petru- Romanus.. :i, :e. .:. iX e<
1 :r:LIISLCU *. i'.s ..,+ tiu S-
"i n u m u It J i" i P'.: . -
t : ir t n u lt ixs t i- mi '-';. i -

Lors drc i- r ], -cd: fir.:.' d

Pietrrt Romain- 'in .i n.-- n rLa p ir-
i '' *, 'm ',; i' : -. ';

CIte L .- i p Ci r!.in .- .. (.:'tr'uii-

,, AXt Cpl'.r
SA ;',ivt'R'


EpEUflD-rflflbsDJJn.~.ren-naeBennccc,,rn-DcptE~~~O~e.DfltP~df~lflf~tn snnaBb~~ nan


VOIRCOMTE
1 Avotr-e lbanqu co.ire
toni un compete ati


N MYSTERIEUSE




douleur. au d6but de la grande
guerre, loru de. ]a conflagration
.,uropnne .'
104o. Religio depopulata
Benoit XV (1914-1922)
La chr6ticnlte dtsi-im e.
Sous le Pontitieat de Benoit XV
.-s deroula la guerre mo.nidiale, de-
clench6e surtout, entire peoples
chr-tiens. Jamais I'hio4t'ire dle 'E-
glise ne connut. de p:aroilleN hcua-
tomrbes '
105o. Fides inltr'tidaL
Pi- XI 1922-)
La fo ei intrpide.
C'e:-st la 1h note ~.tr-tc;'ri.-:tiqJuee
i. POlt it at do i t S,,ini F re
;-. Papa. in: ,u i-:1. r .: .. "
cirr Lnee aix 'I- L'.:i!iq
attitude, intr!.'pir, e.' f. '.'' dei- rip--


CHEZ PAUL ANSON


LA DIC YCL


. I . .- .. -I A


PHILLIPPS

est la plus lhgbre,
la pils jolie,
ila plus rapide.

, "Cest celle qui convient pour
S/ Haiti.
On en troutera de toutes le
dimensions:

Passez les voir,
74, rue Dantes Destouches


A BASE do CODEINE, TOLU .t EUCAL.YPTOL
GOUT AGRE_'* A S..-CONSERVATION ARFA17T*
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT.AU-PRINCE. HAITI. ET LES PROVINCES
--- -- -l m -F .. .. .. .. ... .. ... ... .. ... .. ... .. ... ..--l-------. ..--_ ----... ... .. ...--...----.... .. ... .-------.. .. ... -






La nouvelle Direction


Berliner


Hof


:iffre 6 sa tres .-imee Client.,e

les Spf;ciaite. ,'




e. b.uns :? d'.':ih r...-;






G ,iter ,-'i-
dv, Berlinr lief
de 4 A 6 heures?



4n- ,r-,,'..l.a., Gu,nam.5n'w~uracobe-rkssaesu A5.-14c... .. t-li ~MU4I...s.,jg
Ii
,i
',i


ETTE


LA BANQUE ROYALE

DU CANADA
PL~,t O140 SVCCUR4MALS AU CARADA ET DAlS lt AUTir : PAYS


B--- --W mER...

BUDWEISER


LE Aei BB LA BIERE BN R@UTEILLES

BUDWEISER, remarque pour son gfft, a triompha!Wment tenu
ta compgraison gdn6ration apris g6n6ration.

ta veritable BUDWEISER peut maintenant, itre obteinu come
vous ie prexererez, en bouteilles ou en bidona.
Soyez prets pour i'hte inattendu. Ayez du BUDWEISER dans va-
tre refrigdtrteur.

Faites les dblies tie vos amis at de votre ftmille ea servant la
BBUDWEISER chea Vou.


DON AN MOHR

Diestrbute r.
C'EST LA MEILLEUtRE BIERE EN HAITI


e Daw es pays chauds, e .
uption~at les impurines del h
peiu auviennent patinculit
mmt des miarob de air t .
I a powasite,
SLe savon ordinairse d nl

savon AfhIDOL nave guM"
h* aadies 4o k pe&Lis r mao
, propane t r1jolive.
Le jovn AFRIDOL s a
une action dosinfescnrt, '.
cum.m es mrtout lethe at :t
dcueat poui&de en outrf*
parfm trU &licat.
Proiget-voue centre In 02
tagpons pa savon AFRW .:
en 4. '::



is to" er'


Afr id oR
O!AW "U. ,

U-4


:". .... .. . ------ ...


~*~,*~,~*~,~s*.~xr;h*+JII*~.~~*,h~**~*rN


BICYCLETTE "PHILLIPI


*PAC, 2 ..H^f^M^ '- ..,


-
-
-


Ls D[imX COl

suis pas venu hi' rI :
Je suis Pardrnjnabl.
yonsl Toe Suviel&.ftI
deune liquorise Edou.Q
Benjamin? J'ai 4t& chz hii Ij |
soir.
Quelle belle soirA, mon
j'ai passe et quel charmant n|
Con ce type-li! 11 voui P ert ders
nisette superfine: e'est 'le ]a
t1 en matikre.
II faut l'encourager, car ree
vu de pareille dans dei grand *
fts de Paris.
Tu es press; alors W'en p11i
plus. Ma-s, en somn. ii a
sortes de liqueurs. 11 a 1'adnt
le peppermint, la prunelle vhalJ
le nectar, etc. VolaSe le plus
possible si tu veux tr'zuver 4::ti
beile presentation, dl ;n bonne a
lite, enfin toute une gme debw
gout. U s'y connait bi-n eta. 1s
voue pour sea ima bliM
clients. Enfin, po',r d'ad
renseignements, vois Sr-i,nen Vi
1'pieerie du Centre, Ime. G. Ri.i
main et tant d'avtreu. Celta t
"nie la reine 4,, rev ; ViettCo


FAITES ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL

Enicore UNE POIS, s'enorf::
lit d'tre LE PREMIER a of0
a Clienthilo et au Public lea av"
ages de NOUVEAUX PRIX.I
colianut do I'Accord FRANG.i
HAITIEN, pour ses rayons dti
Parfumrns es plus en vogue. i
FRANCE

VINS MOUSSE IX .
CHAMPAGNES I



j...
LIQUEURS cro ia fLrme- omi



sante r.u public aru' 'eis :
\jZ.iTK tii.m Ruyoni|

AVIS

)Lr wU
c(, moment, a sa bianchisserie, s
Iii h Wl)ace Gcffrard, No. 102 ':
Liiin ildi'- u .t att.ilt (. tubereulo
,:.. c'rdnt ra.irn nt ai bruitt qui 4.:
i';'rr1,ii, ('i-," j'na i!.! (1e'r 'h[2tS' eI t qi ii s
.:, met ita disposition te qui d;i
,j.nit h p ur ti .te inspecti,'n jut
li'-i-.:C' i e. :S:
YUEN CHO



i Pourquoi doit-on use
m u savon medicamenfli
Ous les jours?






LINIQUR
HIPPtLYTE
e GO&Mrate
STATIONS:
dea Dalles 7 & 8 a.m.
|'.2 1/2 & 5 p.m.
4 Ph-oneS. 3878
itmu.FPrilncO XHaiti)


I '


S"ITE S'IMPOSE A LA'
.0W NERIE MONT-CARMBEL
g RfItue No. 139 en face
: de ia Posts

Syjet de recevoir par le dernier
KOsmtr lea articles suivants;
geCartes Postales vues du pays
Jgsis pour Hommes
s pour gargonnets


~ yu c ~ r-LILI-"-0-k- -II~-II-~~U


that refreshes


pour Hommes
pour Dames


Sdu matin
:Seprieur pour Hommes
-Supri.eurs
*ins de poche

. de Chambre
ettes pour homines
IsA 4dents
tS Superieurs
.Feuilles pour hommres


t Crushes
Wte Cravates
ighittn dse Bain
trfuerie, etc.
bi A Matelas


teOsttes
lc d'Ecoliers


tas A Habit
dieas d'Avocat
ors de Strete ou Gilette


Vos trouverez un assortment
Baplet de chaussures au prix de
qIdstion; et n'oubliez pas les
awumses pommadcs NU'-NILE et
AA-EM-STRAIT. Assortiment corn
et d'articles de Cordonnerie.
- -- -- --


ON DEMANDE :


:...U beau bureau ilat.- Pour les
seignements, s'adresser au bu-
mU du journal.



AProfitable




.,.
S#r.t I Ay r B t lmoo |rtri e wb@
faer Tvened t" fa.u t

M p: Of tKA ElW4tuM
:*rte9 b.onnes.El W.m-ae.









atrendront aet
'. *h twn ezPJa. ou eS






Ba
.N R N E SQUAR



A Mc*O t I: l A.h. :.tANO
11 embreuses lectrices de
re du Journal de la -
apprendront avec
w Is la meuse brW
k: vend chez Paul E.

!^i, Mine. Joseph Mag~lo et
perfumerie do Ia p)

fth. products do beauty
lee Baker, de r6pu.
.XXafidjale, tells que: Ba.
U4jnw'SSaunolse pour le
S^Nult, LiCO,$,. 0ko


h coaleur. stlua. v


M. QerttLt


^^^^~atS^.


Port-au-l'riaee Haiti
BfASEERIE DE LA COURONNE, S.A.
IS'r...-J ...-- .. ..-


ND ^SSSSIPGN.ESI.N -----
D[ -a- -


* Et les doulcurs qui en rCsul-
tent sont souvent la cause de
trop d'acides dans l'cstomac.
Facilitez la digestion en elimi-
nantces acides. Porrccz vous orK-,
mieux en pregnant:


PHILLIPS
LAIT DE MAGNESIE *i -


hi


a mass, son scans or usu. t


CHEZ





AUJOURtYHUI DIMINUTION EXCEPTIONNELLE
SUR CERTAIN MODELS DE C( ASSURES
FAITES AUSSITOT VOS ACHATS.


*fl9#HMflD*DAFSDEDSZ4ASM**fflUf*A4I*^*f ff 4eI'd


Apr&s lus Spectacles
le rendez-vous est au
BERLINER HOF


S SAVOY"
CAFE-RESTAURANT

Demandez A vas amis et
ils vous confirmeront que
nul part 4 Port-au-Prince
on peut mieux manger et
apprecier les bonneB con-
sommations qu'au SA-
VOY>, situd au Champ-
de-Mars.
I~ ~ .-.


1k fait est incontestable


LE RHUM SARTHE

c'est la quintessence
DES

meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire


reunissant les medleurs terrors.

C'est ce qui faith son arome

GOUTEZ ET COMPARED


*W#E^**SM**A,*D m tLE NOUVILLSTIBT.



Part of the

)rhythm of action

the pause


PENSION DE PAMILLE
POUR LES ECOLIERS
Monsieur Edouard Duval annon-
ce aux. gens de la province qu'il
vient d'ouvrir 4 la rue Montalais
au No. 41. une pension de famil-
le pour les 4coliers. Les parents
qui d6sirent envoyer des pension-
naires A Port-au-Prince peuvent
s'adresser h Mr. Edouard Duval,
c/o S. Abitbo.l & Co., Port-au-Prin-
ce.


REMERCIEMENTS

Mr. S6bastien Juste et son 6pou-
se, la famille Syprien de Jrxnmie,
AMie. Nacius Juste. Mine, Estim6
Juste, Mme. Laurencia Juste et
tous les autres parents et allies
remercient bien sincerement le Di-
iecteur de l'HI-pital G-n6ral ainsi
que ses colleges, le D6put Mos-
cosso, le dIput6 Arthur Allain, M.
Victor Lacombe, les personnel des
Tribunaux de Paix de la Capitale,
le Greffier du Tribunal Civil de
Port-auPrince, Mr. Joseph Lhbris-
son membre de ia Commission Lo-
cale de J&6rmie, les Notaires de la
Lapitale et le payeur de la compa-
gnie .Haitienne du Wharf de Port-
::u-Prince. qui leur ont temoign6
c'es marques de sympathie A l'oc-
.asion de la mort de leur tres re-
SL'e L
Antoine Joseph Juste
ire, beau ptre, cousin oncle et
eveu dcedd le 9 AoQt 6coul et
u:,s prient de croire A leur plus pro-
fonde gratitude.
Port-au-Prince, k! 20 Aoitt 1938.


machine a ecrire Remington
machine & calculer Dalton
Tlubans, paper carbon
tailes vos achats chex
G GILG.


Les douches peuvent supplier
aux bains dits de propret-d. Elles
sont tres avantageuses aux vioel-
lards. 11 east bien entendu que chez
eux come chez les enfants, elles
seront ide court durde et suivies
de frictions 6nergiques, avec le
gant de crin, la flannelle skche ou
imbib6e de liquid excitant, tel que
I'eau de Cologne ou I'alcool it 900.
La propreth, durant le bain, ne
snurait dtre complete sans I'usa.
ge.du avon. Cependant, certainea
personnes ou plutit certaines
peaux supportent mal Ie aaron; do
)h, I'apparition dei eczimans apres
un usage prolonged de cette subs-
tance. Le savon natural, sans ex-
ehs d'alcais, le savon blane de
Marseille. par example, conviendra
aux personnel don't la I- eau est d6-
licate. Ce nettoyage sera Iora
suivi d'un 16ger enduit de ocold-
creams ou de glycerine neutre pu-
re.


AU NO1VELLUSTE

LA MASON RORWLWW
On trouvem:
3T Brevet aimaapd e (CMip .
"Et I#l&roCetde t de l d Stu
E a.


.. .


BULLETIN DRW(GQICNE

LESBAISM
.(Sl$t et.Fjn)
(volr e o. d Mimedi)


Le bain frold produit des effets
contraires: il commence .par dimi-
nuer Ie nombre des battements car-
diaques et la fr4quence de la rese-
piration, mais augmented la force
de contraction cardiaque et l'ampl-
tude des mouvements respiratoi-
res. Les vaisseaux de la peau se-
resserrent, les visceres intestines,
vessie) se contractent plus energi-
quement.
Ces effects primaires sent suivis
d'effets secondaires inverses: ac-
celeration des battements cardia-
ques, dilatation des vaisseaux cu-
tants, accroissement de la produc-
tion de chaleur (effets rbaction-
nels).
Le bain froid est consid6r4 com.
me stimulant tonique: il accalbre
les &changes, stimule lea fonections
organiques, vivifie, rchauffe par
r.action.
Danrts le domaine de la th6rapeu.
tique, leurs indications trop sou-
vent miconnues sont trks nom-
breuses aussi blen dans les mala-
dies aigu.s que chroniques.
Dans les maladies aigues on in-
flammatoire., les.- bans tides,
frais ou ff'-i',4-, s nt utilis s pl ur
soustraire de la chaleur au corps,
pour calmer ou stinuler I'activitA
du coear et de la criculation, pour
active la Iscretion glandulaire et
des 6monctoires (reins, vessie, in-
testins).
Dans les maladies chroniques,
les bains chauds, froids ou alterna-
tifs, rendent service aux goutteux,
aux rhumatisants, aux ndvropa-
thes, A ceux qui souffrent de trou-
bles circulatoires, d'affections ab-
clominales. Les hains locaux tiM-
des ou froids sont habituellement
utilis6s dans les inflammations
consqcutives A des accidents ou &
des inflammations,
Aux effects pr6eddents de I'hy-
drothdrapie s'ajoutent ses resul-
tats bienfaisants sur la nutrition.
Elle habitue, en outre, lea indivi-
dus A ruagir centre le froid atmos-
pherique ct ies preserve des bron-
chites, consequences d'une inapti-
tude de lorganisme h r6agir cot-%
tre lui.
L'hydrothdrapie devra ktre em-
ployee dis le jeune Age chez les
predisposes de par hMrkdite h des
tare.- organiques et d'alidnks, chez
les enfants qui s'cnrhument au
moindre froid ou ceux qui sont af-
faiblis par la croissance. Elle don-
ne aux personnel fatigues par la
vie mondaine ou par des travaux
intellectuel; ie rerisort Indispensa-
ble.





PAGEt 6


PENSSMi

Apprendre, c'est agrandir as vie.
Marcel PREVOST.

*
Si tu veux ftre bon. communence
6 te persuader que tu es mauvais.
EPICTETE.




PETITES NOUVELLES4


3 citoyens allemands convain-
cus de haute trahison ont &t6 cc
StatLin ariube executes. Ce sont
Karl Wieshoff, Peter Heinz et
Wilhelm Braun. Un communique
official a paru & Berlin pr6cisant
que le trio 6tait entrA en relations
avec les services d'informations
d'une puissance 6trangere pour des
vantages mondtaires.
se*
I1ENDAYE.- Les observateurs.
voient dans la formeture par les
rebelled de leur frontibre de la
France et clans le bomnbardement
effectue hier de Barcelune les si-
gnes certain de limminence d'u-
ne offensive gneral-e sur toui les-
fronts, Le g6nkral' Franco serait
en train dce reorganiser s s lines
clairsem&es Ina suite de )a ten-
tative infructueuso po ir dlh'ger
r r6publicains des rives occiden-
tales de l'Ebre et du Segre.


Los souliiers PILLOT (Tout
Cuir ..ont les meilleurs :
Solidit(1
Eligaance
Sup6riorit C
Bon mnarchl.
En Vente Rue Pav'-, anciepc i,',cal
R. C. A. VICTOR

Depuis Iouverture des hostilits
on Espagne, le 100l me raid rebel-
It sur Barcelone a t6e accompli
hier par huit avions. 14 person-
nes ont et6 tuees et 90 bless&es.
*n,
TOKIO.- Dans Jeurs editions
du jour les journaux japonais met-
tent sur le compete de la diploma-
tie sovi6tique l'-chec des n6gocia-
tions en course pour aboutir A wn
accord sur le conflict frontalier dtt
11 Juillet.
*o*
La Pension Cosmupolitaine, si-
tu6e a cbt6 de la Banque Nationale,
Rue des Miracles est le rer.dez-vous
de tons ceuix qui voyagent pour la
Capital. On y trouve le confort
mn"derne. l'hygiene et le bon goat
des grands hotels.- Cela, A un
prix modique.

Vendredi, au moment de partir
.pour son vol vers New-York, 1'hy-
dravi:on transatlantique franqais
-fLe Lieutenant de Vaisseau Pa-
ris a di't ajourner le vol a cause
que ses h61lices out eu des difficul-
t6s aprxs le d6collage. L'avion qui
devait s'arrkter a Lisbonne et aux
Agores est retourn6 it sa base, si-
t6t les difficulties constat&es.
s..
MOSCOU.- La press sovi6ti.
que declare que le gouvernement
de Tokio met plus de mauvaise foi
que d'esprit de conciliation dans
le -rglement de cette question. La
a plus d'int&rzt que 1'Union So-
vi6tique A solutionner cette ques-
tion puisque les forces de 'PArm6e
Rouge tnt resolu la querelle par
les armes depuis le dernier combat
du 8 Aofltt,

A la Chemlserie aLatayetteu on
trouve les chemisea les plus fines,


la Marine italienno. Ellk est en
campagnie de sa fille et son fila
Romano, Etie s'est embarqu6e a-
vant-hier soirtr C'ett la 1 e fois
qu'elle laisse Hltalie.

Leas 61gants en g6ndral ceux qui
veulent plaire, ne portent par ces
temps de grandes chaleurs que le
drill fin. Passef AiraMonde Chic*
anclenne Maison Jean Talamas eat
vous serez satisfait.

Ver.dredi soir, A. la rue Pavs&,
presqu'A l'entrke de la Rue Monta-
lais, il y eut grand 6moi, cause par
une violent prise de guoules en-
tre deux steurs itt une rixe qui
mettait aux ..pri.ses...e s..fianc&6 de..
ces dernieres. Mais la Police veil-
lait. Et t'arriv6e du panier i a-
lade mit tout le monde a la rai-
son.

BRUXELLES.- Critiquant le
project de constructions de forti-
fications sur la frontiere franco-
belge le colonel Requette r&dac-
teur militaire i l'.tIndependance
beige. >crit: 'que ce project n'a
aucun sens .strat6giqLue, aucun ob-
jectif tactique et qu'il eit inspire
par dos politicien-.. 11 a demanduln
d'urgence ant gauvernmen :. do <'.c-
cuper plutbt de"developpcr Pav.ia-
tion, les forces de l'arti!lle ie et '.e-
quipement, Un depute de la gauche
projette d'interp,.il*-r e goLverne-
ment sur ce projC t t.:t ,urI a tmaIr-
che de-a negociato, I avec I(- gCnd-
ral Franco.


Si vous voulez fair de.s econo-
mies do temps et d'argent, aliez di-
rectement chez Paul E. AUXfLA,
le magasin 1. mieusx ::sotrti pour
tous articles pour honmmen fem-
met. enfants. Pardessu-. ilmer-
mndables PR,,, l dLe b.ain i-pongtL
- Chemises de sport Sweaters
- Ombrelles en sole huile imper-
mdable et tran:parente Sacs- h
main en nacrolaque lisu imita-
tion toile de fil imprim& Crape
de Chine boie bember -- Crepe
mat v.our lingerie, etc.
0* S
On nous sigitale qu' hi- Place
Boyer de Petion-Ville, des &. coik vs
d'humeur batatilleuse e.o fanfaron-
no troublent la paix de ces lieux de.
leur propose mtwi'ungiit, et du cli-
quetis des can e.s-h-t6pe et des,
styles don't on ne sait troep com-
ment ils se trouvtnt itre por-
tours.-- Avis a la Police.
9.
Un vent a Lsez violent a traver-
s6 Jacmel jeudi de la semaine der-
nitre. 11 a faiLquelque.s dghAts dans
les champs des cuitivnteur,S. lieu-
reusement que ce vent n's pas du-
r6. car on aurait en a d6plorer de.s
p-ertes considerabl s.

On ne command plu, de chemi-
s.es a l'tranger. LE BAZAR MO-
DERNE. 91. Rue du Magasin de
l'Etat qui s'est specialisH dans la
fabrication des calegons, pyjamas,
cravattes, etc. offre au public un
chuix complete d, magnitiques che-
mises.


II pleut de tres souvent a Jae-
mel et malgr6 tout la chaleur est
intense. On enregistre beaucoup de
foyers de moustiques et des crues
d'eaux presque chaque soir.
*0*
Le 16 de ce mois le bateau Wor-
den a charge a Jacmel une quan-
tit6 de 4015 r6gime.i de figues-ba.
nanes.
**0
Au dLr-ut de la semairae ier-
niere, deux ing6nieurs de la Whi.
te Engineering Corporation ont
rendu visit a, la Ville de Jacmel.
[s n'ont communique avec person-..
".% A+ aiA nv"3nt tiL


Grac. e


Cabines exterieures,
nminimum..........
Cabines inttrieures,
minimum ..........


Line


Agence du Cap-Haitien

,. "
SServ de hluxe rapid entire Cap-
Haitien et New-York.
Depa.rts r6guliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M- at arrives. i New-York les
Lundis matin.

PROCHAINS DEPARTS DU
..CAP-HAITIEN ........ .


SANTA
SANTA
SA NTA
SANTA
SANTA
SANTA


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA


2'5 Aoflt
Septembre
Septembre
Septembre
Septembre
Septembre


$ 135.00

$ 95.00


Pour tous autres renseigrnements,
s'adre.;scr ,:

Hi. CIANCIULLI & Co.
agentss,


Cap-Hai'tien


I ~- ~prri------ ~~ .


am w


Librairie Nouvelle
.' I/a Librairie ta deux srtle

(Maison de Confiance)



L. Daudet: La vie oragetise de Clrinenceau .....;..;;......... G.
Bernanos: Lea grands cimetieres ous la lune ...................
D6kobra Macao enter du jeu ... ............... .... ....
Machard: L'Espionne du cel................. .....
Eve Curie: Mme. Curie .......................... ........ .........
Roger Vercel: Croisiere blanche .........................................,.
F. Carco: A voix basse ..............................**.... ............ 3
J. Chardonne: Le bonheur de Barbezieux .................. ......
M. Arland: L'ordre .................................. .
R. Dorgeles: Frontibres ........... ....-- ........ ...-.---........ 9- 8
,w. Hermant: La Castiglionne..... .. .......................... 3
giTz. Lenglen: Initiation au Tennis .................................
Paul G 1raldy: Toi et Moi ............. ................................
R. P. Sanson: L'Inqui6tude Humaine ................................. 2*
R. P. Sanson: Douleur des homes d'aujourd'hui ............ 0
Landormy: Hstoire de la musique ...................... ........... .
Jules M ary: La pocharde ...................................... ..... ...
Payot: L'Education de la Volont6 ...................................
R ivet: Fais ta vie ........................................................ 3
Pauchet: Le Chemin du bonheur.......................................
Le Dantec: Science et Conscience................... ............... 3
Le Bon: La Vie des Vfrities................... ...................... 2. :
A. Ehret: Pratique de guerison par le jeune ..................... 1
Amet: Comment on apprend A parler en public ............. 4W:
Dictionnaire: analogique d'idees.............................. ........... 9.
J. Capon: Nouveau secrstaire commercial ......................... 2,
Mac Laughlin: Nouveau correspondent commercial en fran-
gais et en anglais ................................ 2
EMILE SCHIRETBER: LA SUISSE PAYS D'ltOMMTES LIBRES S
aassnssabeflflf.:


Phone 291


tali. ,i'.: Konioye. *a prouve son a-
miiJe r..our >. Japon dans la ques-
tiocn de t'exportation des armes
a us"i bk-n d:rs. cClle dIe conC-itler.
miitairE, sau gnouvernement chinois. i
Lt rou;e d'cxpe1rs italien de l'a-
t;ici qui n.idiaient les chinois est
re:tur;n- l'hiver dernier. Le pace
-n!':; KomnntErn a 4tabli uin front
"rii (".taturi-l entire ces 2 civilisa-
l:ow- extremes et anciennes. Ce
sun: la civilisation japonaise vieil-
leit d 3.000 uns et [a civlisation
rnmainrc q-ui est a la tete de toute la
civilisaiion occidentale. L'amiti6
i-xi.stant entire l'italie et le Japon a
inet vnicur profonde et peut ser-
Yir do I irint de depart vers la cr6a-
t't.i, d'un-e civilisation universelle
qui pe.t surgir precisiment de cet-
te collaboration entire Rome et To-
kiom.
*0*
Le Nouvelliste parait chaque a-
pr&s-midi 'i 2 heures. Les abonnds
qui reeoivent en retard le journal
sent pries de s'adresser A la direc-
tion. phone 2232.
*S
Depuis lundi dernier, Monsieur
Herissk Guirand a remplac4 Mon-
ajeur Leunce Guerrier comrne A-
gent des Contributions a Fonds des
Elancs.

Le quarter de Fonds des Blanes
rkclame une agence postal qui
pourrait etre confine, sans frais,
a u Pr6pos6 des Contributions.

Le Sous-Directeur de Ia Police
Gendrale a 6t6 d6l6guA par le Gaou-
vernement espagnol & Alicante en
vue de reorganiser la police sp4-
cialement celle du port. Cette r6-
organisation comprend aussi la pro-
vince.

Bonne NouvelIe.- De nouveau
La Brillantine RWcine [loja ett ar.
riv6e et s'enlbve ehex Paul E. AU.
XILA, Rue Traveraire.


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compete de OChque la Banque Nationale de la
Ripublique d'Haiti.


ri

Jo
Ln
se
d(
rt
IA


SOUS LA COUPLE MARRIAGE

On croit que M. Charles Mauras, Samedi prochain, 27 Aofilt,
commentt 61u A i'Acad6mie Fran- cl6bre dans l'apres-midi a l' g
lise sera regu dans les premiers Saint-Pierre de Petion-Ville"le
urs de I'hiver prochain. Dans les rage de
ilieux litteraires francais, on pen- Mile. Cl6mence Siran .
qu'il s-era recu par Henry Bor- et de
eaux. 'un ides Immortels qui pa- Mr. Charles Chanlatte.
ronnre.nt sa candidature. C'est Nos meilleurs vceux aux f
, souligne-t-on, une derogation i conjoints.


la tradition qui vent que pareille
tichoe .oit plutot d6volue a ceux
qui se trouvaient du camp oppose.


COMPAGNIE GENERAL

TRANSATLANTIQU E

Le SS. cSAINT-DOMINGUE.,
venant des Ports du Nord, est at-
tendu i Port-au-Prince Lundi 29
Aofit 1938.:.
11 repartira le m6me jour A mi-
nuit pour les Ports du Sud at
Santiago de Cuba, pregnant fret et.
passagers pour l'Europe, en trans-
bordement a Point a Pitre.
Port-au-Prince, le 22 Aoit 1938.

J. B. VITAL, Agent


leur a refuse
barquer. Cea
vers I'Allem
A f.L ,


les plus slides et au meilleur mar- -o vi. ut .a .p.a.vr vi- e s "a "e Ci e D ws IuAw?
.hRu. sit certain endroits de la cit6. veux sans les gratsser. membres tr
*** *** *** ruwe des C
Quand vous pass" la Rue MILAN (Italie).-Dans un mes- Le navire olk a&gentia sPresa- meant hlesW
Dants Destouthes, noublie pas sage- A Mussolini. le prince F. Ko- dente Sarmientot est a1riv6 dans lequel se tr
de vous. art ta moment a la noy6 pr6aident du Conaseil J apoit a rade h Vermn 7 I. lt:ee ma- La volt
,aison de .veJtaefr Chaussre a -sugg4r6. ela erdation d'unee evi. tin. Le eommaidant a dLclari qull a victim
Millot o0 de n ouveaux maod de lisation uuiverselles come r6sul- attend a haute mar6e avant de hdpitax de
soulier- out t. ecpo ta de f'amiti6 italo-jaofli m faire voile pour -Bo uxdez. :
Le message ajoute qu e::Japan .. A 4P
ROlME.--Lkpotuwe du. Duce iA- conti'ra a CSmJgftWen 4. .to jis ntrida refuEs p. ra la e'
lien aceompli actUleme nt 'JWf I eisa0 tI.e% sot # ad id 0or f o i
tou rne de -c dana lo oax, X lk In ew te
de rAdriatiue a t yacht :do ti mon un e wa $ t. 4cvStetUL/Op.MtJ^0p:
,'i *. .' .. : 7"" : : !"". : : :3 : i : " :.'. .
de A d r ~ q t t~r .= :..,:. !. ::..:.:.: .:.:~i ; ii~~ii~o-" ; ...;.,'; .: ." : ." .. .... .;.:;.....;; :'. .. .... ..


, )a permission de d4-
s juifs seront refoulds
magne.

nt* en Allemagne 15 A
bs connus du Ch t .
oSaques ont 4t4 grieve-.
s dans un autobus dAms 't :
ouvaient 40 a hewrti& 14jD t isota
$.ot 6t6'Condattesa;
VeUnd t. dte Coblet. s

e On.hi.le on trow
aetdentifrieH SquI A I


NEW CHINA
BLANCHISSERIE
LAUNDRY
Rue Rigaud Pdtionvt :
Costume blane ......... G:
Costume casimir ......
Costume ordinaire ...
Costume Palm-Beach
Chemise ordinaire ...
Chemise 1000 plis.......
Faux-Col... ...............
Mouchoir .............
Calegon ...............
Chaunssettes ............. .
Serviettes. nappes. draM-P
prix A forfait de gr6 A gr. I
Le'linge a blanchir pett a"t
cept6 et remis i domicilSe >|
Pour tous renseignemefWb.l
dresser A New-China, Ruie 114
P6tionville en face du Mi


ide!:a #5


aS^- 9Mso mnsue#tlw*wSf4f 7** rLE 4 NOUVELIJSTB


~Laa senates uueaunw~unwcrnn..vY~-~~ -.


PRIX DE PASSAGE:

Cap- Ha itien-New-York,
lire Classe:


-. -~ ~flflff~flflgflflflgfl44~DiP#DS#t*tEflEflfl -r


--- I -- 1. I-I- I~--u~