<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03420
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 20, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03420

Full Text






QUOTDEN NDE EN 18





QUOTIDIEN i)NDE EN 1896


ERNEST G. CkAUlET I
orestwr-Pprnte*w

FRED. DUVIGNEAUD
0OCiGMa't


No. 20.044


UN GLORIIEUX AINNITIERSAIRE

LA RESTAURATION DES DROITS DL'
PEOPLE HAITIEN


Demain marquera le quatrinme Annivesaire de la Res-
gWation des Droits du Peuple Hatiemn
(Cest en effet, le 21 Aowt 1934 que, grace aux loaubles,
gisables et patriotiques demarches du President Slenio
V-enft, aupres du Gouvernement Amnricain, le dernier
itilngent de marines a laisse le pays, apres une tutelle de
.&de20 ans. Une pareille-date, en raison mnme des soure-
ir qu'elle nous rappelle: reconquete de notre independan-
no t de notre liberty d'actionne peut etre quun jour de gloi
it et de fierti pour tous les haWtlens qui se preparent -
:wee quel enthousiasme d barticiper a u x ceremonies
gcmbien grandioses et patriotiques qui se dirouleront au
otors de cette journie et don't le programme a Aie deja
Mh.le lid.
.No s en prenons l'occasion pour renouveler a' Son Ex.
e:mnce le Prisident de la Rpublique nos Uvux sincere
& prosperite et nog chaleureuses fe'licitations.




i SICLE DELL RUIUT'E ET DU SING


. Le .Stupide 19e. Siecleb, ecrit
Avec son outrance habituelle LUon
Daudet du si&loe dernier qui, danm
tows les domaines. brilla pourtant
da plus vif elat, et produisit tant
ferivains, de penseurs, de poktes,
id'sarttes et de savants qu'on ad-
Stire.
Phlus juistment I sibe.le aetuel
iElt e.ds'ppeleTr ie Siecle de la
Tautt6& Et c'est vrai que jamais
*utant que de nos jours,.-l'hommne
o Sa riElh, le loup de l'homme,
'alon la forte expression de Plau-
e. L'goxisme et i'orgueil camou-
Ms en idologies routes assuri-e
ramener par Ii domination, lA-
Re d'or sur la terre. s'appliquent
lardesintransigeances de race d'in
t&t et de religion Ai dresser les
ea% centre les autres, de pauvres
annautt.1 humaines qui ne de-
ent pourtant qu'h vivre pai-
.ement cote A cote, dans un .uni-
IasZ vast pour les nourLrir.
'ist plus une lutte anu eouteau
wUe fatality circongcrite, c'est
ouerie, le carnage, au moyen
savantes., mystkrieuses,
les qui n'pargnent ni les.
ni les enfants.
a.ourd'hui que le mot de 1'E-
SMatheur i rhomme seul!
aS plus inexorable appli.
Oui malheur a I'homme qui
-.isol r dans sa propre foi, et
8.. 4 se rallier aux pr6ventions,
SjUg96s et aux dogmes, qui,
I u. volontt des tyrannies, r-
.t a Collectivit6 dent il est
Lss camps de concentra-
c Chambre de torture, le bil.
.. Otnee, 1'echaufaud ont vi-
'*ioit de le rbduire A l'obWis-
a t de le radier du nombre
thnt. Jamais la condition de
t e s'est, plus rapprochbe
*."de la bte qu'on dresse au
our les jeux du cirque, ou
i:..'on train A 'abattoir.
.ttt.e onU moutrir, c'est la
S native consentie par les
ths le sadisme du doe-
H E *W tent pas toujours
:ou rnissionsa'et I'abju-
Dias toujourIs hi-

Pour Findividu et
..tion le Si&ele de la
ni t a'Gnt eincore qu'&
iA on fr6mtt do
lK..sang qu'il a d&.

.des omisIon,


mais quel total effroyable que co-
lui de tous ces morts tomb par I
milliers et par million., aux coi-
ne.s du Monkden. aux n e- d- .
Marne et de la Somme, aux mara:
du Tannemberg, aux d.roilis d1..
Dardanelles, aux gorges du thir-
rar, au pic d'Addis Ababa. a
Shanga't, sur les boards du Yanig-zu,_
SIla arite du Yunfuken.
Et ceux qui sont. tombi-s au
course des guerres baikaniques. dies
revolutions sanglantes d'Allema-
gne, d'Italie, de Hongrie, d'Autri-
che, de GrLce,de Ru.sie,et plus pros
d. nous dces guerres du Grand Cha-
co.Et ceux qui chaque jour tomipnt
en Palestine, en Espagne crucifi.e.
Et manqueraient i. Pappel, les
populations inoffensives, femme;,
vicillards, enfants, tombbes en ar-
riere des lign.s, sous les bombarde-
merTlnt inutils eAt fbroces d'avion--..
Et ceux encore qu'on d6nombre
pas, parce qu'upargneb pur la ba-
taille, ils farent implement offertrs
en holocau.Ate., sur des butcher< nfu1
bout des baionnettes et. des sabres.
eous les roues de- tanks, pour sinm-
plement feter la victoire. Et le sort
de ietars femmes. de leurs filesd..
On se sent glae6 d'horreur, quand
on lit les details du sac de Nan-
king, une ville de plus d'un million
d'iames, par une soldatesque avin4e
de cinquante mille homes. Pen-
darit huit jours, ecrit tin tmoin..
ce ne fut dans tons les quarters
de la ville, que des cris de vaincus
tortures avec rafftnemnent, et de
femmes et fillettes, violees A ciel
.ouvert, puis 6gorg6es a leur tour...
Siecle de cruaut..., et aussi d'u-
ne abjection tell des consciences
et des cmurs vidks de toute jus-
tice et de toute pitid, qu'on est ten-
tV: de douter que l'homme s'en re-
MIve jamais.

PHYTINE CIBA
Phosphore, Calcium, tgnesium
Tol que et reconstituant
Itemintralsant.
Excitateur puissant de la nutri-
tion cellulaire, d'of I'augmentation
de l'appetit et de l'Etat du sang
que lon observe apres son admi-
nistration,
Convalescences, neurasth6nie,
d4bilit6 constitutionnelle, Anbmie,
Tubereulose, Grossesse et Lacta-

PAUL COUPAUD,
Distribteur pour Haiti
Port-au.Prince.


UNE PREDICTION

MYSTERIEUSE
LA PROPHETIE DE
S. MALACHIE SUR LES
SOUVERAINS PONTIFES
ET LA FLN DC MONDE

Par le R. P. Foisset, C. S. Sp.

(Voir le No, d'hier)


90o.


De bona religion


Innocent XIII (1721-1724)
De la bonne religion.
Isau d'une family' qui avait don-
ne a l'Eglise neuf Papes, figurant
parmi les plus grand dafenseurs
doe la religion (Saint Lton le
Grand, Saint Gregoire le Grand,
lienoit. VIII. Innocent III, etc.),
Implacable adverkaire du jansP-
r.isme '
Sa hc-nrt paternelle et sa patien-
ce Thr&itinne, qui 'affirmnait ,sur-
tout durant une tr-s longue mala-
.i., ont laiss e tfn souvenir impe-
rissablQc dans la m6moire des Ro-


Vn s.

(Vo


oir suite en 2eme page)


PETITES NOUVELLES

Est r6cmmeint matt t l'ho-
pital de Hallam, des suites d'une
icnvu maladie Mr. Jack World au-
:iur clt ia fameuose march mili-
taire britauuniqu: It's a long way
o Toparary.

Scon B..)xborough I'un des
managers do Joe Louis, le film du
match Joe Loe.i. Schmilling a 6te
trnuub L n Aintmagne. Un cable a
ete env'.ov a i. Hugh Wilson l'Arn-
bassLadetir ameri'aAin en Alleman.
gne, lui demindlnt de protester
cor.ntro c- tr.iqf:agt.

Los .chausaur-s Pillot qui se re-
commnn'.dent .par leur solidity et
hleum cunfOrt,' .ot e.n vente a la rue
Pavte, unCen Ic.Lcal RCA VICTOR.
Une visitOe fs'imn e.

L'Alemagl--2 vise le ruban bleu
et va cou~~t.ruire ie plus grand pa-
quebot du monde. Son tonnage se-
ra de 90.000 tonnes et il sera lan-
ce en 1943.

Un monument funebre vient
C'fitre l6ev iia Comtese Anne
de Noaille.s, dans sa propriety
d'Amphion au board du I lao de Ce-
neve. It est construct en briques
rouges avee un toit d'ardoise, et
comporte trois axes pleins qui sont
des balcons aveec des banes dessous,
et trois axes vides qui conduisent
A une utirne pose sur une colonne
de marbre noir, sur .laquelle sont
graves en lettres d'or Cs vers:
Etranger qui viendra loraque je se-
rai morte
Contempler mon lae gRnevoia
Laisse que ma ferveur d0s mainte-
nant t'exhorte
A bien aimer ce quo je voia.
*to
La Pension CosmOPihUtAltS, si-
tu6e A c6tA de la Banque Nttionale,
Rue des Miracles est le wndez-voU9
de tous ceux qul voyagent pour la
Capital. On y trouve a confort
moderne, l'hygifne et hle ban goat
des grand h6tel.- Cela, A& un
prix modique.

(Veir "ltE 40 f.taaO Wm :)


lI~~ c


gentione, le quinquino, ts quassia
et es outresplantesqu'ellecontient.
Grace & son origine v6g6tole, 1a
Quintonine est tris bien supported
por tous; son amploi est facile t
son prix do revient eat minima.
Ttas Pharmacies, A Port-au-Prince:
Docteur V. Mathurin, Pharmaoce
Saint-Froncois.


PENTARSYL, REMPLA
LES ACETYLASSINATES,.


GARDEN PARTY
AU PALAIS NATIONAL
La e'rie des fetes projetkes i l'oc-
casion du quatrieme anniversaire
de la Restauration des Droits du
Peuple Hatien a et& inaugurte,
lier aprs-midi, par tn brilliant 5
h 7 qui rounissait dans les somp-
tueux jardins du Palais National,
les Corps Diplomatique et Consu-
laire. les membre; du Parlement,
les memrbres du Corps Judiciaire,
et le tout port-au-prince chic,
On y pass deux heures r6elle-
ment delicieuses, au milieu de ma-
gnifiques dtcors aux couleurs na-
tiunales, berc par une musique en-
trainante. Des buffets bien garnish
appelaient d'eux memes les invi-
tes.
Ce fut i'oceasion pour les nom-
breux amis du President Vincent
de lii presser la manr et de lui pre-
senter leurs vwux et ours f.eici-
tations.

GEORGE VI AIME LE RING
S Le ri George VI d'Angletcrre
est un sportman passionne et qoi
comme tout bon anglais &'intt-ressec
pairticulibrement a la boxe. Rfcem-
ment il honor de sa presence, le
championnat de boxe de la Fed-&
ration des clubs d'enfants qui se.
disputait i Albert Hall. Le public
ne m6nagea pas sos applaudisse-
ments au roi quand on le vit en-
jarrber leas cordes du ring. pour
remettre en personnel des prix aux
vainqueur e U r.
(:'est la premiere foiis en Angle-
terre qu'un monarque regnaut as-
siste en public i une competition
de la bo.xe.

UN PRODIGE MUSICAL
La Fire.se americaine a relat :"
ces temps derniers, la performan-
ce 6tonnante aeCcompliei par une
jeune pianist noire, hghc- de 6 ans
&eulementt. Ce prodige qui obtint
iD mention s uperior, dans 1un
grand concourse tenul sous les aus-
pices de le ,.Nationil Guild of Pia-
no Teacher.A.: et auquel partici-
paient 500 candidates s'appeli
Philippa Duke Schuyler. Elle ex6-
cuta trente neuf morceaux clas-
siques,. de Bach a Shumnann, don't
unR dC sa composition. A signaler
toutefois que deux autres enfants
negresses, deux sceurs, Bernice Ca-
lin et Dolores Calin requrent 6ga.
element la note superior. VoilA
qui suffirait, 4 d6faut cd'autrca tM-
moignage,, A nous faire compren-
dre que nous ne sommes plus-au
dire de certain eos premiers des



".anque d'appftlt
d'oppdtit apparaft
-o*ereschaleur$,
Lque est celiA
...... ...... .r la Q uintonine
est un ect,. C, b-3se de plants. En
mnme tamps q'J ,is produit vn
effei tofrqCtu-, ele o'ip' comme dt,
puratif sur ta circuloatan, par la


Jeanne et Eug6nie Lafond, Mine.
Vve. J. Pouilh, Mme. VWe. Albert
Perez, Mr. Georges Pouilh, Mr. et
-Mme. Price Mars, Mmine. Jeanne
Perez.

(Volt uite on OiAte. page)


CE AVANTAGEUSEMENT


PROPOS ET FAIlS DIVERS


t A' p


noirts et que si nous avans tent la
palme, A un moment plus que cen.
tenaire, elle est entrain de passer,
ou est passe en d'autres mains.

ACCIDENT
L'automoble publique, no. 3.141,
conduite par le nomme6 Abraham, a
heurt6, hier, a midi, no portail St-
Joseph, une paysanne qui essayait
do passer devant la voiture en
mniarche.
La femmine, s6evrement, contu-
sionn6e au visage et aux pieds, a
kt6 transport a l'h6pital OGne-
ral.

MUTATION DANS LA GARDEN
Dans le De par:ement du Sicd, le
Major Antonio Diiid du. S8. et .e
Liiiteniant Chasng.ue 'ot c'6
transertc t le r l aux Gorna'ifves, e-
qualite d'Inspecteur et ie second a'
Quarter G'in-l tl it. la G, d'i.W
Le Dr. P. Thimoth&e remrplar,.,
aux Caycs, le Major )David ct i:
Lieutenant Beauvoir iurn 10.. t-
tributions de l'Adjudant Chassa-
gne.

CONFERENCE-PARTY
A JACMEL
Le samedi 3 Septembre, le co-
mit6 de zl'Obole du Pauvre, orga-
nise une conf6rence-party A Jac-
mel. C'est la quatrieme confArence
qui sera donnee sous le patronage
de cette oeuvre social qui rend des
services signals aux classes indi-
gentea et n6essiteuses.
Lc mcilleur mrnoyen d'encourager
I'thuvre, c'est de contribute au suc-
c-s tde la fete: le Dr. Louis Mars
l>rononcera une conference.

STATION EXPERIMENTAL
Le< travaux de la ferme expe-
rimentale de Billigny se poursui-
vent rapidemrent. Une portion de
terre de 10 ha. a Jte labour6e, her-
s&e et planted en arachide, male,
patate, tournesol, poise rouge, ma-
nioc, riz, pomme de terre, auber-
gine, tomato, etc. Actuellement,
une autre portion est en voie d'a-
m6nagement; elle a 6t6 cl6turee et
labour6e sur une superficie de'.l
ha.
Le nomfbre des lots dfij clOtu-
res s'etend sur une etendue de 217
ha. 69.

DECES
Nous avons appris avec tristes-
so aIn mort de:
Madame Castera Delienne
nee Marie Viard
survenue A P4tionville ce matin.
Les funrailles auront lieu de-
main apres-midi a 'Eglise Saint-
Pierre.
Le convoi partira de la maison
ci, Docteur Price Mars et I'inhu-
mation se fera au CimetiZre ex..
trieur de Port-au-Prince.
Nous prdsentons nos plus vivht
condoleances A tous les parents at-
teints par ce deuil, particuliere-
ment & Monsieur Castera Delien-
ne, Mile. Gisble Delienne, Mlles,




P.\\t.4 ^^2 A ^s JJ fl flp fl gp 9 ^e.b.s.nflplfM-a. fl.tJ,.^'f tJ #LE NOSJUVELLISTE9 s &*S-AJ'S-StflJtYEN TV LLS*


UNE PREDICTION MYSTERIEUSE

(suite)


91o. Miles in Bello
Benoit XIII (1724-1730)
Le isoldat en guerre. *-
La deyise fait allusion d'abord
aux souvenirs guerriers de la fa-
mille ddi Pontife, les Orsini.
Elle souligne ensuite Pintrepidi-
ut de Benoit XIII: Jeune home,
ii eit i letter contre sa parents
pour leur arracher la permission
"e',ntrer dans I'Ordre des Domini-
:'ains: cardinal de Binevent, il
tomba, lors d'un tremblement de
r, rre, du 2e 6tage dans Ia cave :
Il mnime jour, soldat intrepide, il
precha, debout sur les ruines de la
ville; Pape, il lutta centre les
grands de la terre, surtout centre
le Gallicanisme; il canonisa Grb-
J(ire VIl et imposa, A I'ofice de
cc saint, deis Leceons qui ,souleve-
rent indignation des tParlcments
de Franct, parcel qu'ellic affir-
maicnit solennellemenit ls droits
(I Pontifed romaine; ,
92o. ('olumna excels
Ctiment XII (1730.-1740)
La .'('Etd ne ,l.ivt .
D)e in f ramilic lios (i 'lrsini. (t;pi.-i
il'architUcttre,t Ci(merni XIt iit ( -
torer (Is colonnes 'itveet 1.: i..,r' -
que pr l. cipal (Ie 1a d k -iIiqu cU' t .
Jean d1l I.atran.
En ti)'< deg Eo;fcyc idiocL s v _t
de ia F" ni :(-ma:':.c.rie Ou 1 '
sl;o... i t f lt lui-m ,m- f. h Jhr no-
,ablt. co1lonne de (,-'rit-5. 1n 1,'07.
'ic n' t X ItI ;u;l. :t c, u; .

I ;, nt n ;r a u"


* *'} > vi 'a- K IO '<} ij si jO S }l{I:' -I
'it 2 ', ('"h tl;;.' iU 's la ct't an-

i lbi'oisu ;..
93o. Animal rural
l"tenoi V \ Ti740-1758
L'aniimal ties chumpUs.
Prosper Lambtlrtiri ctait issut
(1('ue p)aitvre f milll do u- iolnge.
AtletUr (,.-+ ombremtenx ovrages,
ieinoit XIV peinait jour et nuit.
C'est coitef constance extraordinai-
re datn< le travail qi: a fait com-
pai't-r i: pontife, tout .'omnme S,
Thomas d'Aqluin, son auteur prt'-
fire, ai 'animal (Ies champs. Bos-
suet n'avait-il pas eit apptel, lui
aussi: tlos suc tus rattro, beduf ac-
o tutme a la eharrnie?


94o. Rost Umibrae
S Cl6ment XIII (1758-1769)
"La rose d'Ombrie.
Gouverneur de Ri-eti, en Om-
brie, c61ebre par ses roses, d6ji au
dire de Cickron, et dent le symbo-
le est la rose. Lui-rneme portait
une rose dans ses arms. Cette de-
vise rappelle ensuttit .sa tendre-
piet6 et ses vertus aimabie-s; Cli.-
ment XII ddja l'avait -urirnomnm..
-da plus belle fleur d(i SacrK CoilK-

Pas de rose, san:.-, pii:s -' Le
pontificat de Clemenrt XIII iut Iunt
longue chain de mi -re'.
95o. Ursus velux
ClIment XIV (17Ci'-1774)
L'ours rapide.
Lorent Ganganefli ~ha (i't. l'uii
docteur d'Archange>i. a ,-g- ..' Ri-
mini, don't la maisoi :,,:-i .it com-
me insigne un oursc 5i la I.)urse.
Pontife fait-l- --acril. .
177:, ia C.'r a: .C< lmux
:n'errii: (' i-';' e r re-t

n f. t 1' i .
r- P no
et Romi e 1 2-,a -. ''.', t
.'' (. > "'





.i r a r. .. i -
lU i.r L.170.f r

i i n .o"i.2 1








-En 17 Pi : '. i .,,-
de Ronw par les arn... ., tion,-
itur' .s train je 'q.- e"'.c-- ,it
i mn o .t'nt f"t, n ', .. ., .*
(A ,, s i


Sous 1ts tropjti.ht p ,v.;r !uL.^Or
Jieure of vivre viuui. : rt nTi-
ger son foie. Con t i, .,,:>in ,i
rENTEROBYL: s &, jiilhrfe it
cafr !o martin h jeti: u..l,'ge-
tionne et desinfct.. *-. rtirnom'
temps lintestin.


t, .fl


BICYCLETTE "PHILLI


CHEZ PAUL ANSON


LA BIC]


PHIL


est la plus lg
la plu


("est celle qui


On en froauv
dimensions:

Passed


V 7/, rue Dantes Destouches


A BASE de CODEINE, TOLU rt RALYPTOL
AI BIAII-= ------- -- ----
STOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
5 INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
U) ,..'T ,AU.-rINCE. HAITI, ET LES PROVINCLS A





La nouvolle Direction i







r i





i du aieSer He,
E; *iez- ',ous di 'jL;t aL ; t



Go erhi tc rt.- x isc,





du EBerliner Hof

de o4 6 heures?


BUDWEISER

LE ROI DE LA BIERE EN BOUTEILLES

BUDWEISER, remorrque- pour son goat., a triomphalement tenu
la comparison generation apr4s generation.

.,a veritable BUDWEISER peut maintenant, &tre obtanu' come
vuus l prerererez, en bouteilles Uo en bidons.
- Soyez pr&ts pour iChte inattendn. Ayez do BUDWEISER dan.s vo.
tre r6frigbrateur.

Faites lea d6lices de vos amiq. et de votre famille ea servant Ia
BUDWEISER chez vuas, ervat


DON N -MI*HR

Distribut.teU

C'EST LAMEILLEURE BIERE EN HAITI


i


Pourquoi doit-on
un savon medical
tous los jours?









Dana ein pays chAds Ad
eruptions et les impuret&e di
peeu surviaaentm paruW'
meat des microbes de 1'if
pousa .
Lnae t lonorAjdia edCtilAI

vcn APFRIDOL ntrS
i0 maladies de la pan, I1 a2
Spropre r e njohv. '
LesaonAFRDOL
une action desinfectaft1 :-
itume e$t stout legn 1re
date, -l posaid c a
parfum triel i :cat
Pwtre-vos cont ij
tgiots par ie sIvan Af
* .q8I ear de la plus hboW
afc(./S


Serve.ouMs en,
t'ns les. jours!



Afridc
*. L lYO ."I.N "


LA BANQUET ROYALE

DU CANADA
PLU0s o 700 suCCUMAtLCS Au CAAA tA t ANs o AOUTH S.PAYS


PPS"






TCLETTE

LIPPS


s jolie,
la plus rapide.
" conrient pour


era de routes les


les voir,


,CDi mo Mo4a
suis pas venu hkrf i'
Je suis pairdla
yonsl Te 8sDUtiw
deune liquorise f
Benjamin? J'ai t4 chlil
aoir.
Quelle bell aoir, a r i: .
j'ai passe et quel chartt
ion ce type-lA! I vou.i sert 4
nisette superfine: c'est .eh
t0 en xnatibre.
11 faut r'encouragpr, eCar,
vu de pareille dana dei gru4
fis de Paris.
Tu es press; alors n'e
plus. Mais, en sommp. il a
sortes de liqueurs. 11 a re"
le peppermint, la prunelle '.
le nectar, etc. Vois-le Ie le
possible si tu veux 0^uver'
belle prtentatioi, de ia tbo.jie
lit6. enfin toute une gmwme.
goat. 11 s'y connait bibn et i
roue pour ses asimbl
clients. Enfin, pour f.
renseigntemcnts, voi. Sumoaou
I'epicerie du Centri, ,ntce.Gj
.main et tant d'antreui C.'
nie Ia neine Au rev it.


FAITES ATrENTIONf

LE HAZAR NATIONAL_-:

Encore INXE FOi'S, s*enor.
lit d'etre LE PREMIER a (
Sa Chlentble t, au P'ublic les
tages de NOI'UVEAUX PRIX
coolant. de l'Accird FRAi
IIAITIEIN. ,pmr se cayonas
Pnrf'unv. c'c pI1.,- en vagut.
FR A NC E
VI NS FINS
VINS MOLUSSEX
SCHAMIPAGNES

i :;;- *.\iarie. ->r'sart ;.
V'ou,- le deVCz a vous-mIneflA
VJSITEIR E R ..os s.


AVIS

Le public, airnsi iqui( le coIN
ce en ,gnerral se:nt a iesI A.
finrs que de droit, (;ue depuias
nke 19t15 le soussigiL n'a aucMlt
treKL dan. l'etabli.4smen~ t dii
m& HOTEL ESPANA sitsi
coin oppose de Ia Cie Electri.


.. :I :I, ,ji::,.l .::: ::1:11 :1 ,II, :::111 ,:1~,( :; 1 1




a a e s S P P f l l f l ~ f ~ f l f l t t s z s- -e-a -,- - - - - - m- -.- - - - -m-- -C- -E-


CLIN 9UE
du
" LOUIS HIPPOLYTIE
i:Mdecine G6i4rate
i.' CONSULTATIONS:
des Dalles 7 4 8 a.m.
S. 1 .'0 A n .


Phone, 3873
port-au-Prince (Haiti)


!.E VISIT S'IMPOSE A LA
0JIDONNERIE MONT-CARMEL
: Gand'Rue No. 139 en face
de la Poste


i vient de recevoir par le dernier
Steamer les articles suivants:
S lies Cartes Postales vues du pays
S deSasus pour Hlommes
:; tunlmes pour gargonneta
S* ..tetelles
l;J:turons pour Hommes
, d..nturons pour Dames
Ctinises
O.eCieons
*Lnettes
lheil du matin
: Cash Sipdrieur pour Honimes
if: lls Sup&rieur.
Mouchoirs -e poc.,.
Fflamnas
b. es de Chambre
(tsquettes pour homine.-
Nisses A derits
Pelgnes Superieurs
Porte-Feuil s Pou r htpmme-
HIouppes

COmb Crushes
'Arrte Cravates
Serviettea de Bain
Parfumerie, etc.
Toiles A Matelas
.Chaussettes
Casques
ChemisetteA
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles
Brosses a Habit
Valises d'Avocat
Rasoirs de Sireth on Gilette
Cravates
Vous trouverez un assortment
complete de chaussures au prix de
liquidation: et n'oubliez pas les
afimeuseus pommades NU-NILE et
LA-EM-STRAIT. Assortment corn
piet d'articles de Cordonnerie.

ON DEMAND :
Un beau bureau plat.- Pour les
renseignements, s'adresser au bu-
teau dp journal.
....** m e.


14


A Profitable


is available
S li', ii. n.. of laigtit who
* 1. a S.tlal. Laagtlla irf Ba,
Sobook otril lrt 1* cub" W Y


* *I,. WA sNR4, 6 FOSTER SQUARE
'Os NO. niM. BRADFRD. ENGLAND


s .JI.LLANTINE ROJA
Lei nombreuses lectrices de
Sarie-Claire, du Journal de la
A Pemme, apprendront avec
SPai.isir que la fameuse bril.
lu :tie ricin6e liqulde du Dr. I
SROJA se vend chez Paul E.
rt4iaa, Bazar du Champ-de.
; ~S,. .Mme. Josaph Maslio et
Sa toutes leg. bonnes mai-
|0. -de parfumerie de la. pla-
i : Ues trouveront .-ga
Itt lse products do beauty
2 |4$M iUe Baker, de rpu-
Siht imondiale, tels que Ba- "

4 st, la Nult RIcsR Co-
&keniaU, Lotion a
B l re, 'Bakerolli. Petro-
W ieine RojM. Le Ricl'a eat
dims les couleura suivin-
\.41 ir, 0 chataa, brun, aca-
I .s, .*bteku-cbair, bteu fon-
et t V olet, ,ermettant
A: S aoir lra heuleurdesa
| Os*1 doe toilette..-
48 botaL 1 AU


.*_ --a ~


Part of the

rhythm of action

the pause

S that refreshes


Port-au-l'rince Haiti
lBAS5ERIE DE LA CU- RONNE, S.A


Nerveux,
epuise .
Pour vous rem",a


en former, prcn-


App6tissont, leger,
facile 6 digerer, Milo est
une source in6puisable
d'6nergie et d'optimisme


---' .


S" .ri : et


L. PREETZMAXN-AGGERPOI., Agent
Vendu au detail: Dan; tout:-. cs upicLries.


I fait est incontestable


LE


--mi l -- ---- ---- -- .- ------ --- : ; . .. : 1

AIDEZ VOTRE FILLE A

SE FAIRE UNE FEMME


La plupart des jeunes filles au
moment de leur formation out be.-
soin d'un hon tonique pour acqu&
Wir une resistance physique qui letur
pormettra de combattre ou d'lvi-
ter les desordres organiques aux-
que-s elles sont souvent sujettes
durant la p6riode oh elles devien-
nent femmes.
Boionne alors t lotre fille lc
< dia E. I'inkham. Elfe pourra le
prendre en loute confiance car les
bonnes herbes eI les racines qui le
composent sont parfaites pour for-
tifier lc systime el calmer leI nerfs
irrilts de routes adolescents aussi
bien que de toute femme, quel que
soit son ae.

l\tndant plus de soixante ans les
meres ont enseigne a leurs files
h se .ernir du ,COMPOSE VEGE-
TAL., pour COMBATTRE la plu-
part des dsuordres organiques fi-
minins.

Dies millions de femmes en ont
fait I'cxpiricnce au course de leur
\ie. Faites-cn profiter votre pro-
pre file dAs maintenant.
6A r


ETON (COLLEGE OF
COMMERCE
6.1, East Street.
Kingston, Jamaique.
Situe danrs un centre commer-
cial ideal, cette Institution. grace
a sa mrn.hodc rapide et claire, vous
donnera la satisfaction d'un ensei-
gnnement essentiellement pratique
et individue- Le. 4etudiants ont la
faculty de so specialiser dans la
Lranehe qui ileur canvient.
Le programme d'enseignement
coraprend: Commer.e, Arithm6ti-
(jiu, Commercialh, ComptabilitU,
Correspondance Commerciale, Or-
thographe ot Diction Anglaises,
ia':.tyi Prix: tI ri&. mrnodrs Internat et Ex-
ternat. Pour tous renseignements,
s'adresser'r L William G. Gallirnore,
Dihecteut;r.;


ON ICESRE HACETER
A DES PRIX TRES ELEVES

Des Timbnrs-Poste,
en bunnes conditions,
eommnmoratifs d'avion,
Ifl itlustr-s par diffTrentef
gravuvres
Ancienne et nouvelle publications.
S'adresser a
Wendell Tynea, Bluff Creek
Louisiana. U. S. A.


RECLINER HOP


c'esi la quintessence
DE8

meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire

reunissant les meileurs terrors.

C'est e qui faith son arbme

GOUTEZ ElT COMPAREZ
a .i ,
~~~~~~ ......... q


BUUriLIN, IIYG(IENNE

LES BAINS

(Suite)


Machine d derire Remington
Machine d calculer Dalton
Rubans, paper cmi bon
Faitees vos achat chez
G GILG,

-.
S AVIS

Le soussign4 port la connais.
Stance dui public qu'il n'exisate, en
ce moment, A sa blanehisserie, sise
la Place (effrard, No. 102 a:u
Cnn lndtvidu atteint de tuboeculo.
Fie, contraltement au bruit qui a
circul tee jours. dOrniers et qu'it
*so met A Ias dispoition de qil de
droJt pour toUte inspection j"ue.
s tt o.ssa.r ." e ., .;
YUEN.O.OUI..


WTE N cmUC3


UCmqA fl***D*fl4 LiE NOUVELLISTER


HlIJ SARTHE
IU.I S~nAm ~


~6~II~~CU ~-lyL11~~ -~~4~L~ll/ll LI~~MW~UI


T-~ -n-r 7 W ---


rC*N~r~HC~*II w?~w*Ji(~R~i~)P~k~cr~JI~m+las~sS~er+rr rr~roruri~p~


Le grand bain ou bain complete
consist i longer le corps entiar
jusqu'au cou dans une baignoire
cu piscine. On y introduit meme
la tEte momentan6ment. La per-
sonne pent rester complement
immobile clans sa baignoire ou y
faire des movements on bien, au
contraire, faire mouvoir 1'eau el-
e(-mnime. Cette distinction' a son
importance. car dans le cas oit l'eau
n'est pas immobile ou si la per-
sonne remue, un certain degrd
d'action m4canique s'ajoute aux
effects thermiques du bain. C'est
ct que I'on nomme le bain A eau
courante. Cette action m6canique
peut etre encore intensified si la
personnel est frictionn6e ou masse
clans son bain.
Dans la cat6gorie des bains par-
tiels, on distingue principalement
Ic demi-bain dans lequel 'eau at-
teint sensiblement la hauteur des
hanches; il est souvent pris avec
frictions, puis ie bain de siege
dans lequel la parties superieure du
corps et les jambes restent horse
de l'eau (position assise) et lc
bain de trone *qui est le bain de
sigc. plus etendu dans lequelI 'eau
vient effleurer au niveau des ais-
selles (position demi-co'uchee).
Quant aux bains loeaux, ee sont
les bairs de pieds, de mains, de t&-
te, etc.,
Qi'i Roit complete, partial on Io-
caI, il peut etre pris a tontiC les
temperatures entire 0 et 45 degres
Centigrades. Pratiquement. on ne
prend pas de bain surtout des
bains complete, au-dessus ide 45u
ni au-dessous de 60.
Le resultat de& differersc s de
temperature l'un bain est le sui-
vant. Le corps c.de sa chaleur a
I'fau quand celle-ci est au-dessous
die 32-34c, i Ase refroidit done. Par
centre, au-dessus de 32-34o, le
corps se rchauffe a son contact
car celie-ci lui cede sa chaleur. En-
tre 32 et 34 degr6s centigrades, le
bain es.t considered come neutre,
C'est-a-dire i1 ne cede ni n'enprun-
te de chaleur au corps. Cest pre-
cisiment la temperature de la peau
sons les vetements,
Les effeCt phyIiologiques des
bans sur l'organisme sont ceux du
thaud et du froid don't l'cau ne'-st
que le v6bhicule.
Le bain chaudcl lve la temptra-
ture 'iu corps, nec.16re le coeiur t
I;- ciTitlation., tu$nWIniet e's mou-
ve'ments respiratoires. Prolong, il
classes, detend, puis affaiblit, dd-
bilite et finit par renmitir leg A-
changes organiques,
Le bain trbs chaud provoque la
transpiration. Prolong&, ii d4pri-
me et fatigue.
La reaction 6loign6e qui faith sui-
te au bain chaud est le refroidis-
stment: les petits vaisseaux pri-
phdriques de la peau, distendus.
par la chaleur du bain, ne review.
nent pas tout de suite A leur toni-
cit6 moyenne. Cons6quemment,
l'organisme perd la chaleur em-
magasinde dans le bain et la sien-
nie propre.
(A suivre)


11


PAGE 6




^J;


" i LE NOUtVELLUi &


PENSEES

11 y a des homes don't le eaur
est sensible non seulement au bien
qu'on leur fait, mals encore au blen
qu'on leur veunt
SAINT EVREMONT.

**
Ce que- nous appelons une pen-
ibse brillante nest ordinairezentt
qu'une expression captieuse, qui, it
l'aide d'un peu de veritk, nous im-
pose une erreur qui nous ttonne.
VAUVENARGUES.
--.' ....- .. : d- -- ...


PROPOS ET


FAITS uite)RS

(Suite)


CONTREBANDIERS ARRETES
A Boucan Ferdinand, ligne fron-
titre de Fond-Verrettes, la Garde
d'Haiti a procede le 16 du eou-
rant, a Yarrestation de 3 contre-
bandiers qui cherchaient a traver-
ser illicitement la fr ontiere avec
des marchandises. Ce sont les nom-
m(is Herisca Flerelis, Martel Char-
les, et Jeannemise Florial.

(ECRiDRE DES AVOCATS DU
BARREAU
DE PORT.AU-PRINCE
Le Secr&taire General de FOr-
dre des Avocatls du Barreau de
Port-au-Prince inf'ornimc: ,qte par cd- .
peche en date du 19 aouft courant
du D6partement de la Justice, les
Avocals de ce Barreau som invi-
t5s an TE DEUM solennel qui sera
chant& ia la Calth&hral e Port-au-
Prince, le dimauche 21 aout a R
beures a. m. a occasion du 4emne
anniversaire de la Restauration
des Droits du Peuple Haitien,

UN CRIME AUX VARREUX
Le Chef de Section des Varreux,
commune de la Croix des Bouquets,
a( decouvert dans un champ de can-
ne a sucre, le cadavre du nommen
Snintonge Norca qui porte la mar-
que de 2 coups de couteau au c6t
droit du cou. La presumed coups-
ble: Anna Alvarez, a &t&e arrkt6e
et d6fr6ee i las justice repressive.

RIXE MORTEILLE
A Boucan Ferdinand, quarter
de Fond Verrettes, Norsil Voltai-
re, connu sous le sobriquet de ;Po-
teau Mitemps,, au course d'une al-
tercation, tua d'un coup de poi-
gnard au sein gauche le nomm6
BlafieaDorissin. Le meurtrier qui a
t. 6galement bless. au combat soe
ti- -rouve aux ordres de la justice.

PENDU A UN ARBRE
S Des passant.s out d4couvert stur
habitation 3eme.
section rurale de Petit Trou de Nip-
pes, un humme pendu uin arbre.
Le Juge do Paix requis a pu iden-
tifler le cadavre de la victim qui
,A'appelait Dalbus Gaspard.

DECES
Hier ont 6t6 c6l6brees 5 la Ca-
o th&drale les fun6railles de
M. Antonio Jn-Philippe
dkc&d6 jeudi mathin : 10 heures At
l'iAgc de 26 anis.
Aux parents que ce deuil afflige
et prrticuliernment h sa mre Minme
Aricie Armand, nous envoyons inoS
sincere condol6ances.


I
1





.4


UN ION TRAITEMENT CONTRE
Eczmas Dimangeaisons TIt
ches-Dartres -- Teigne ou Ptla-
tre-et autresa ladies de la peau:
On fait bien mousser le Savon
A I'H6liobrome sur la parties affee-
t6e. on rinee l'&ume au bout de
quelques minutes puts on applique
la Pommade A irHdohrome--.
fn Vente: Pharmacle Leftrae
Chevalliter, Lalue, on face. du Kios-
quo postal.- Aux Cayes Grnd'
Rue. ,


PETITES NOUVELLEES ..
(Suite)


On croit, aux Cayc-s, que la ren-
contre Racing centre l'6quipe ca-
yenne n'aura plus lieu en Septem-
bre.


Bonne Nouvelle.- De nouveau I
La Brillantine Ricin6e Roja est ar-
rife et s'enleve chex Paul E. AU-
XILA, Rue Traversiere.
Le Bakerfix fixe et lisse les che-
veux sans les graisser.

M. Louis Ddjoie, informed ..La
Garde, a kte remplaec, aux Cayve .
par 1'Agronome C. launch et.
9**
On ne command plus dCe chemni-
ses A V tranger. LE BAZAR MO-
DERNE, 91, Rue du Maga&.in de
'Etat qui s'est spkcialise dans lai
fabrication des paleqons, pyjamas,
cravattes, etc. offre au pubbit un
choix complete de magnifiques che-


It pleut beaucoup, Ct ,ce.- io!r--ci,
dans le Sud. Ces pluies aL .art. '
qui rbjouissent les c-ultiv.it.-ur!- d,-
ces regions ne sont pas sn, ,-,C(c:-
sionner quelques niConve i'.'ils alS%
vill6giaturistes ct yens qu' !i. ;
transforment en de v:ciUble-; pri-
sonniers et a quii I'est al.eulment
interdit d'entrcr en ville


A la Chemiserie Lafayette o:,.
trouve les chemise; les s i.'i finess,
les plus solides et au meilli-ur war-
che.
**


La semaine dernibrc, 1. Pacd-
son, president de la Standard Fruit
a effectu6 une tournue d'in-uection
dans tles regions du Sud.

Les 6l6gants en general ce'.:: qt.i
veulent pairhe, ne portent pail cas
temps de grandes chale.'1s qte
drill fin. Passed KAu : (AMldce Chic.
ancienne Maison Jean Talama- '.
vous serez satisfait.

De I'avis des connaise.-'r-. i. ,
chemises ,LA FAYETTE. .nt 1,-,
meilleures de la Place.

Le Nouveliste parait chhaque a-
prks-midi a 2 heures. L qui regoivent en retard t journal
sent pries de sadresser ka dir.c-
tion, phone 2232.

De Saint-Marc
Le Dimanche' 31 juillet eut liit
au local du Cin6ma la distribution
solennelle des Prix du Lyc&-. :th- -
nio Vincent,
Plusieurs 61Eves ont d '.cVnm-
penses pour letr conduit, it .ir c. .
siduitk et surtout pour c-i.r ira-
vail, notamment le:s Ii'.c. Giraird
de Vastey, de Ia :0me, 17 fois rv.mn-
m6, Arthur Mery de la I4me., 14
fois nomme, Gerard Narcis-e, An-
dr6 Augustin et L. Guillaume de la
46me, 12, 10 et 8 fois 3urhmis.

La lecture du palmares donna
lieu a desat.i'tltudsdcin. siastes de la part de I'auditoire qui,
aprts .ex\cutain ie .,pr-Cgrni-Tme
61aborB par la I)irection. compre-
nant diverse poBsics. monologues.
et une petite pi;cc (la CGrnouille
qui veut se fair plus grosse qu'un
bcuf) interpret6ce avce brioo par
quelques ilbves, present doe vives
felicitations au personnel de I'E-
tablissement qui se devoue pour r6-
pondre a 1'attente (des families et
de 'Etat.
li fcw


Au course de la distribution so-
lennelle des Prix du Lycee, le Cu-
r6 de la Paroisse le R6v. P&re Res-
courio qui a et- nom'm6 Chevalier
de l'Ordre National cHonneur et
IMyrite, A cause de son devouement,
de sa solicitude constant pour les
pauvres et las d6sh6ritdi et
surtout pour lea diverse E-
coles presbyt4rales qu'il a cr66es
et les Chapelles qu'il. a cons-
truites et restaurkes, requt du
Pr6fet de l'Arrondissement .de
St-Marc et de Dessalines, Monsieur
Joseph Martelly son diploma et la
palme de I'Ordre (don du Magis-
trt Commrunal Creseent Jn-Bap-


Grace


Line


Agence du Cap-Haitien


Service 'de luxe rapide entire Cap-
Ilaitien et New-York.
D6parts reguliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. et arrives h New-York les
Lundis martin.

PRWOCHAINS DEPARTS DUO
CAP-HAITIEN


SANTA PAULA
SANTA ELENA
.ANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


25 Aoait
Septembre
Septembre
Septembre
Septemrbre
Septembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Haitien-New-York,
lbre Classe:


C'abines extrieures,
minimum..........
Cabines inttricures,
mi imum..... ..

Pour tru,- antre.s ranei
.'adres-er i:;

H. CIA. NClULLI


Agents,
Cap-Hailtien


F


$ 135.00

S 95.00

ignements,


Librairie


Nouvelle


La Libralrle la meux a.ortle

(Malson de Confiance)



L. Daudet La vie orageuse de Climenceau ..................... G
Dernanos: Les grands cimetieres sous la la ne ...................
SD -kobra: M ac o en er du jeu ..... ................. ............
Machard: L'Espionne du ciel.......................-.......
Eve Curie: M me. Curie ............................ ..... -... .
Roger Vercel: Croisibre blanche .......... ........ ................... ..
F. Carco: A voix base ............................ .. .............
J. Chardonne: Le lunhvtur de BarLbezieux ... ...............-,
M A rland : L 'ordre ..... ........................ ... .... ........ ..
R. Dorgelbs: FrontiLres .................. ........ ........
AC. H erm ant : La Castiglionne........... ............................
Suz' Lenglen: Initiation au Tennis ...................... ...........
Paul Geraldy: Toi et Moi ......... ........................ .......
K. P. Sanson: L'Inquietude Humaine ............... .........
R. P. Sanson: Douleur des homes d'aujourd'hui ...............
Landormy: Hstoire de la mudique .................................
Jules M ary: La pocharde ..............................................
Payot: L'Education dcle la Volont ................................. 4
Rivet: Fais ta vie. ............ ...... ........ ......... ....... .....
Pauchet: Le Chemin CIdu boiuieh r'........ .. ........................ ...
Le Dantee: Science m t Conscience ............................. ....
Le Bon: La Vie des VArities..........................................
A, Ehret: Pratique de guerison par le jeune ................... i
Amet: Comment on apprend i, parler en public .................. 4
Dictionnaire; anralogique d'id&es...........................................
J. Capon: Nouveaut .eertaire commercial .........................
Mac Laughlin: Nouveau correspondent commercial en fran-
'ai et en anglais ................ .................................. 2
IEMILE SCI-iREIBER: LA SUISSE PAYS D'tOMIMES IEABRES 3


~fl"fl lf"JP .*"&& r a" Jw~p Fppppov~apopspo.0-0404014"0QK"~ P044


& Co.


'hone 291
.... ::: 7 ---'-': \


Aux i-eaiux discourse du Prefet
.L,' M5tg:trat, Ic Curb r:pondit
- : u f i .l ibran:e r;:, *: -.,ation.--
i-, flret :.erne applaudis.
i.e NouveHliste pr,-sente A cette
>:ca-,:. --,.. mneilitur-e-s f-licita-
" :,;- a.i PR:-v Pbt e P.escourio.
as
La sc-.--si.on cirirainee a pris fin
.m.i. derni--ibre. Quatre affai-
* .- :, : i e :tendues avec assis-
*,ai'ne [ui Jury t le Jge Uniquelt' en
S C'i,.-'nOu; cp-a;t'tt rs aut.res.
Avi,'c J:ry Le nomme Anglusis
Jacob cond-mi-nie l'anne de-rnirea
i.i.,urp.Lt-a mais dcl nt Ie juge-
mn:',t! a ,tc i:irm I par lat Cour Su-
lri'tme :t ot,,. cette annie, mis en li-
l er:i, riceie a une brillanle plai-
O iri' da on avet'ca: : Me. Cl:taire
Be,-se &xcentile.u--
aL.- normme David Jacques (as-
so.-si]a:) d.-'nchi par Mes. Macna-
,,'.:x e- :. ;::.n: Cadet a F.t, auos-
-' rEiI X
Les a.tr,,s Stoker Jean (assas-
inate, Ve. Belloni, Berton y Bel-
loni (: Gat;.n difVf~n,.litu par Me.s.
C ;rm.enrt Jumelie, Hebert Guillau-
me, Macajoux ont 4th condamns.

On antonee trbs proehainement
mne cunfr-.ce tide Me. Demesvar
Alexis au Club de St, Marc qui-au-
Sra pour titre: Vers tin Art Natio-
nal.- Me. Alexis qui est le maes-
tro de la philharmonique et qi a
Bijit priinnnc'5 diverses enrnferen-
ce;. .sur 1a mu.ique, fort bien gofi-,.
ties. saura.i. cette foiszci encore,
mtriter t's applaudissements du
public.- Nous lui souiaitons du
succs.,

Avee las vacancies, 1'arrive dea
ecoliers et 6tudiants it y a une
grande anirnation dans la Ville.-
Les diverges associations litt6rail
ies recommenceat leurs activities;
des Equipes de football se forment,
s'entrainent et se jettent le gant.
i*4
Les promenades en grande com-
pagnie A Batndaire) oe) les 4tudiants et e,.
colliers veont so remettre des fati-
gues des exanme-s et A Pivert ou
is. vont respirer Pair pur de ce site
merveilleux, secouent la monotone
de la vie de Province et jettent une
note de gaiet4 dans la Ville.


Aprs les Spctsietn
ter ank wit an.


.'!,
:.."ii
,. ,::

: .''i


*.:: i

4!*
:;'


Devenez votre propre Comptable en onvrant an
Compete de Cheque la Banque Nationale de la
Ripublique d'Hlaiti.


REMERCIEM ENTS

Mr. S'baszien Juste et son .pou-
soe, ki famillt Sypri'n de J4;r6mie,
Ain N -itiui Ju. t., _1me. Estim
JisMtm-, .im. Laur "ncia Jusi e et
..us les autres parcrnts et allies
remercient bien snmcrement le Di-
iecteur dle i'56pital General ainsi
que :-;&I coilgIue-, le Deput6 Mos-
crs.sa, U1 ..!6put6 Arthur Allain, M.
Victor Liacmbe., ies personnel des
Tribuntu,:- de Paix de la Capitale.
!,- Greffier du Tribunal Civil de
Port-auPrirLe. Mr. Joseph Lhpris-
son memrnre de la Commission Lo-
cale de Jlr6mie, les Notaires de la
Capital et le payeur de la compa-
gnie Haitienne du Wharf de Port-
au-Prince. qui leur but temoigne6
des marques de sym tathie 4 P'oc-
easion de la mort de leur trs re-
grettd

Antoine Joseph Juste
pere, beau pre, cousin oncle et
reveu dredr. le 9 Aoht &coul4 et
les print de croire i leur plus pro-
fonde gratitude.
Port-au-Prince, le 20 Aotit 1938.





"SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


Demandez i vas amis et
il8 vous confinneront que.
Dul part & Port-au-Prince
OI n Peut miieux rnanfrear t


appr&cier lea bonnie
Sormations qu'au
VOYd, situ4 au C
de-Mars.


.. ...."


es con-.
lSA-
hamp.


121


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MAISON UOBELU4
On trouvern:
Le I revet simple de Caop
Le Brevet Superieur de Cat
Et le Certificat de fin d'Etu64
cndaires classiques (2&me p
Dipl6me de Licenci6 en Dr



POUR VOTE SANTE

Si vous souffrez de i'appal
gestif, ou 5si vous sentez UO
bilit quelconque dans i'orgM..
'a rate pas l'occasion de vouOg
tre A Fusage de la Farine 44
queyas (quintessence de la b&4
Troglodytique) ou banane (Q
Vincent. ,
Madame, n'oubliez pas que
ine QUISQUEYA est un aget
tif qui excite la. croissance do
chez les B6bis.



A LOUER

Maison haute en mur, is'I
Rue Pave en face la HaWI
dasco. |
Pour, les conditions, s'a
au bureau du journal.
-------- ---- __--

a LE NOUVELLIST*
Rune d Cestre No. 17 ,.
Bola Posta-. No. 185. TaM I
QUOTIDIEN FONDE tE
Par
HENZU CHAUVET 4 CHn9 ,

ERNEST G. CHAUVSE

FRED. pUVIGN :AUX |:
R asotew n Gco

MAdmhiA UVA r Pa i


k:": C R^\:::tAU^^':Sit? h J '


"
1.:>:.. liIIIII lives r ea s er gTIASM


,~Le~L~~L~~jahiUDIlCC YI 5*~gg~.~r~.~rr.r*rrrr ~ara~*l~r*~ab~.ldUldgr~~


I


~~~~~~~~ ~_~_~_~~_~_~~~~_ ....... __1-~~1-1~---~1.


-_ -- = ---.... t .._... .... m n'


l~n --r--- -____-_-__-r-n .~.. ~~~_


I..;


-------,.,..,...... -


~---


S ..-....... .. ....


PAGE 04


.


PPPPagUP#~,~h04~.0~'PI*+~R~*491Pa