<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03419
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 19, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03419

Full Text












QUOTIDIEN EONDE EN 1896


5.k


MT 0 G. CKAUVT


FRED. DUVIGNEAUD
Dirntn4K


43eme. ANNEE PORT--AU-PRINCE, HAITI VENDREDI 19 ABOUT 1938 No. 20.043
.. . ..... .. I I ^ __ ^ ^4


MlISONS NUDITES, M AiSONS


*1 ITUBEIRCULOSE

;:AmIOPHONIE PRONONCEE LE 16 AOUT A LA STATION HH2S
pARLE Dr. CLEMENT LANIER, SOUS LES AUSPICES DE LA
* FOUNDATION CASTERA

(Voir le No d'hier)


S1. easier sanitaire de Paris eat
le premier document a consulter
sur la statistique vitale de la ca-
tale franycise.
Un Office permanent d'Hygie-
s sociale nous apparait. d'autre
ort ditme nicessite absolue dana
i'organisation de la lutte anti-tuber-
ileause. Cet organism aurait pour
?Nt d'examiner et d'adapter un
pogramTme d'action immediate
'..s le contr6le du Service Natio-
at d'Hygiene. It denrait envisager
es: creations suivantes:
S..- Un Dispensaire de d6pista-
:g pour dfcouvrir les foyers con-
.tainis et prendre les measures de
prevention en favoeur de 1'enfance
'sin de sauver la graine, come
eat dit Pasteur et de garantir la
fitalitH des generations futures.
2.- Une inspection midicale p&-
riodique des ecoles ,avec l't.ablis-
sement d'un Carnet individual de
sant6 pour le- ;leves et I'ntilisa-
ton d'infirmibres visiteuses pour
.es.tLAches auxiliaires;:
3.- Des coles en plain air pour
soustraire les enfants atteints ou
diIeients A i'atmnosphcre ins.aluibre
des classes ordinaires et Ies soU-
iMettre A un regime appropriL A
leor red.vement.
4- 'Un Pr'vucnlorium destiiti a
ne cat6gorie d'etUfnts que i'&co-
le en plain air no pent r-.mettre ia
That normal et qui demandent
anh action speciaie rour dehapper
plus promptement possible aux
duastres de la cons ,,mptiomn.
SS-- Un Sanatorium de plage
eour les former externes de la ma-
tie et un Sanatorium d'altitude
P1ir le3 form(- internes qui r~ela-
let les r6alitir th6rapeutiques
I.ettemient orientees,
L*s res.ourWes publiques sont
t:ltainement d'une grande inferio-
:1a eorreDpondance aux tcrea-
thU', numerdes, mais nous con-
i. **ns ici un plan r6serv6 forcd-
t A une execution limitee, jus-
ce que la situation ~conomi-
... ous permettra les 61argisse-
t .Proportionns,.
S'. moayens de propaganda en
0""ac de l'Office d'Hy.giene
.10 0o d'autres entreprises de
^k' demandees A I'initiative
;:; simanposent pour vaincre en
..Cn stance, les resistances et
A(" une veritable mobilisation
.Prit. Nous avons vu a& 1eu-
en france, le Comit6 National
ense centre la Tuberculose
.6s Qa fit l'honneur d'une ad-
sons la pr6sidence de Mr.
.rg.eois, se placer en thte
igament centre le fleau so-
i4L organismse diu i^eme gen-
Dotation Rockfeller est
prre ~6l4ment existe aux
d'Am6rique; ,La Tu-
i :.National Associationa
Ii York, sous la direction du
Emerson qui, parties
dies en 1919 sur ine
deu.d 10,833.000 habitants
ire en 1935 te chiffre


& 6834 d-(chk sur une population de
13.220.000 habit-ant. Ce que ze-
maient notre pays les moyens A met-
ire en branle, nou? les concevons
sous le: formeR que voici:
10.- Dea causeries dans les Lfco-
lea primalres. les &-oles maternel-
lea et lea &oles librea, avec dis-
tribution ae carte. postales. de no-
tces dv: ciansons appropri&es et
appositions d'affiches en couleurs,
des caueries nuilement faites pour
cffrayer, mais pour graver dana lea
intelligence les notions prkcises
de nature A i.ermettre aux enfants
(e retour A leur logis, d'agir eux-
mrimes suar !a mentality de leurs
parent s.
2.- Des causeries dans les ly-
* c-es et coilkbges pour continuer a
. rafferrr.r le gof.t des cho.aes de
I'llygitne et stimuler les facultsI
0d''observation des &leves et le.a rat-
tather a une discipline de raison
:,rofitab!e, non seulement A leur es-
prit durant Ia scolarit., mais ea-.
core pleine d'avantage pour eux,
lorsqn'iis seront duna la vie des
F f-nctionnaires administration pu
blique oi desi maitres d'entrepri-
.:.. indclsrielles.
S..--- De. conferences publiques.
dan lo-s .-ecteurs oui la pkn.tra-
tiun educative aura port des fruits
pour 4tird.ie Ie, horizons. une
I Journey des Fiaux sociaux sous
!,. preidence d'une i>er.onnalite de
Smarqj u a'Vee une seance de cine-
; ma t deI. rLomp,:-n..se aux t l]ves
)po.i :. 1 i ule re-s c :pies de r6-
! dcI, i'ti sur deo so.iets d'Hygiene.
i 1.-- Dv- E'.ix.sitions d'Hygie-
t1) .:t utin cetirte cl documentation
Otab.i avec une bibiothique, des
collections dIe disques et de films
de-,tinees a serir de g ide d'orien-
tation et de cotniparaison en re-
card des organismsms similaires
Qui existent au dehors,
5.- Des bhourses de voyage A
l'etranger pour permettre la for-
ration d'une bonne equipe de spe-
cialistes d'FFygihne social et doter
notre pays d'une armature solide
dana la lutte pour la preservation
des sources du sang haitien...
Dans notre H-ymne National,
nous avons signed un pacte solen-
nel pour des descendances libres,
fortes et prosperes. La Tubercu-
lose pulmonaire qui s'embusque
dans la Maison haitienne inflige
i nos obligations les plus fficheu-
ses contraridets. Le redressement
que nous recommandons ici repond
A une angoissante alerte de cons-
cience. Aux Oeuvres priv6es, qui,
avec le g4nie de la bont6, sont tou-
jours prites A donner los repliques
reconfortantes aux predictions de
malheur, nousdemandons de ren-
forcer les chances de suceeM dana
le dfbat qui se poursuit sur Pn
problem e de structure nationnae.
Aux Administrations Publiues
qui ont la responsabilitk de o <".-
duite des devoirs nous adtons

(Voir suite e.m S. page)


*:"" ''* Crfe w^^h^^ff^^~f~f*NIf-^ '"^""" .

.IARSYL, REPLACE AVANTAGEUSEMENT'
ZTYLASSINATES,


(Voir suite en 2rme page)


NOUVELLES SPECIALS


SANTIAGO DU CHILL.- Au
course de cotte semaine le co-
mite de la dclfense national du
Sonat a approuv6 certaines mesu-
res affectarnt larm6e nationale.--
Ce.s measures portent .ur I'elargii-
semernt. de6s cadres: 2 grndraux de
division de plus, 5 g&neraux de bri-
gades, 12 cokoiie l,, 15 lieutenant-
colonels, ;7 miaors, 75 capitaines.,
50 lieutenants,
xxx
MEXICO CITY. Reunis
en conseil extraordinaire .lea
miriistres du cabinet mexicain et
Its chefs des D4partements ont si-
gne une declaration sensationnelle
par laquelle ils renoncent A toutes
activities politiques en faveur de
leur carriere. Ils ont jur6 fld61ite
t.u pouvoir ex6cntif et ont formel-
lement protest contre les men6es
politiques. On croit dans les mi-.
leux informs que ce geste est ap-
peld A avoir une repercussion heu-
reuse pour Cardenas lors des pro-
chaines elections prksidentielles de
1940.
xxx
BUENOS AIRES.- Dana un
message au Congrbs, le pr&-
sident de la R6publique Argenti-
ne, Nr. Ortiz, a avou6 que le gou-
vernement bien qu'il approve
la dernimre initiative du Parlement
qui a dcer4td jour de ong6 na-
tional, la date de 'Yannive Aire u
Libdrateur San Martin trouve
que le onmbre de jours f6rik est
exsasif en Artetine. J1 expli-
qu: ensuite que cela porters at-
teinte aux activites commeriales
et gouvernementales. 11 a ammno-
c6 qu'l s ounettra bient8t c.t -ill
au Parlement A qui il demandera
de riduire e nonbre des J iun f6
ris..
-(Voir srt, Guim Pw )


UNE PREDICTION

MYSTERIEUSE
LA PROPHETIC DE
S. MALACHIE 80U LES
SOUVERAINS PONTIFES
ET LA FIN DU MONDE

Par le R. P. Foisset, C. S. Sp.

(Voir le No. d'hier)


81o. Lilium et Rsaa
Urbain VIII (1523-1644)
LU lis et la rose,
Maffes Barberini gtait natif de
Florence (ville des fleurs). Son
pontificat vit l'union impr6vue du
clyss de la France catholique avec
ula rose. de I'Angleterre, protes-
tante. Ce fut I'cuvre du marriage
tu prince de Galles avee Henriet-
te de France: point de depart d'u-
ne politique nouvelle, orientant
dans une direction tout oppose
lea luttes religieuses de 'Europe.
82o. Jucumditas Crucis
Innocent X (1644-1655)
La douceur de la Croix,
Le Souverain Pontife fut elu le
jour de I'Exaltation de la Croix.
Lors d'une famine, qui sevit A.
Rome, il s'efforqa d'adoucir la
croix. 'dpreuve qui s'etait appe-
santie sur la Ville Sainte, en sa-
crifiant toute sa fort urn pour a-
cheter des vivres.


DE VOTE FOIE-

1 aut uat to fo b)w vm ttm
a* bit due; I t&tin. bile :"94 M 4l.
voa mtio na M at dihgtmnt PaP. 6G o" puka -
ftit. Do sIt voW #onUot. woIW #cn-
*Ojp( Vtro m fl *'p i wa" '
ttei amnu, 6a6t4, Tow Va (1tq as l
JA Niaxttfs wat do p inM, I Rat
fcer64 A'atMttp IV w Is #Am*, $aU I $
Amm o -Ieain w M )A.
V=Mur=


LA REVUE CAPOISE
Elle connut le plus grand success,
Ai Eden-Cin6 of elle fut represen-
tEe. Avec beaucoup de measure, un
sens d6licat de l'allusion ofi se lais-
st facilement reconnaitre le per.
sonnage via6, M. Eddie Wooley a
charm le public capois qui, en re-
tour, ne lui marchanda point ses
applaudissements.
Tous nos complirrents a l'au-
teur.

UN POSTE TELEPHONIQUE
AUX SOURCES-CHAUDES
Ces jours derniers, des demar-
ches ont 6tW faites par lea notabi.
lit6s des cSource-Chaudesa pour
installation d'un poste teltphoni-
que.- Si nos informations sont
exactes. le project serait sur le
point d'&tre r6alis&. La Coopera-
tive Agricole de cet int6ressant
centre aurait offert, croyons-nous,
tout son concours A cette fin, en
fournissant les pylonnes de sou-
tenement et la main d'euvre.

POUR UN CENTRE
D'INFORMATIONS
Sous ce titre notre confrere cLa
Lanterne> pr6conise qu'il soit cre6
au D6partement de I'Int6rieur, un
service special. ooi la press vien-
drait se renseigner de facon prkci-
st sur les divers tvbnements de
1a vie national. La creation de ce
Centre d'Informnations qui existe
on peu partuut contrihuerait, pourt
-sur, a diminuer sensiblement la
clientele du rtl16diolt jusqu'A le
faire dis;parnitre.

CASSE-COU
On nous signal on foss6 pro-
fond, crcuse l'iingle des rues du
Centre et dIl Champ-de-Mars, a
pr'oximit'- de la mai.son d Madame
Edcgard Grice. Ce fos- oh abou-
tissent les caux de toilette et lea
immondicee, r6pand une odeur
,nau.Sifabondc, susceptible d'exercer
une action n6faste sur la sante
de.s personnel habitant le quar-
tier. 11 convicndrait de combler cee
foss6 apr,,s un bon drainage.

LABOURAGE ET
PLANTATIONS
En vue d'encourager le travail
sur 1ea fernes des colons, il leur
I 6t6 accord a tour de role une
journey de labour A la charrue.-
Des charrues a traction animal et
,on tracteur Fordson de la Ferme
Exp4rimentale ont et6 affects A
ces travaux.
cLe abourage des terras soit f la
charrue, soit a la houe a 6t& op$-
re sur une superficie de 30 ha, au
28 juillet. Ce qui porte la super-
ficie total labour&e approximati-
vement a 40 ha.
PrMs de 60 o0o des terres labou-
rhes ont et6 plantdes, en riz, maias,


tion cellulaire, d'oO I'augmentation
de 1'apptit et de I'Etat du sang
que )'on observe apris son admi-
nistration.
Convalescences, neurasthtnie,
d6bilit6 constitutionnell-:, An6mie,
Tuberculose, Grossesse et Lacta.
tion.
PAUL COUPAUD,

Dietributeur pour Haiti
Porta. t.Prace,
,, ,


PROPOS ET FAITS DIVERS


~- 9*.-" ; lllll y aniN


AV.


arachides, pois, assame, ricin, au-
bergirne, tomato, banane, manioc
et benzolive.
UN BEAU SUOCES
Nous enregistrons avec plaisir
le beau sueces obtenu par 1'6tu-
diant Luc Paultre de 'SEcole de
Commerce aLAROCHE Freress,
aux derniers examens officials de
Coniptabilit6 A I'Inspection Scolai-
re de Port-au-Prince, don't le ju-
ry &ait prbside par Mr. Cl6ment
Pothel, Inspecteur des Ecoles.
L'6tudiant Lue Paultre est sor-
ti ler tant A rIcrit qu' 1'oral avec
une forte moyenne.
Comrpliments.
A BILLIGUY
Les travaux de routes devant re.
lier les diff&rentes fermes de la co-
lonie se sont poursuivis active-
rent au cours du mois. Au 28 juil-
let, deux kilomAtres de terrasse-
ment 6taient exicutes sur la rou-
te national Maissade-St-Michel
qui traverse la colonie dans toute
sa longueur. L'empierrement de ce
trongon a R6t immr diatement com-
mence. Cinq ponceaux ont ete je.
tes en certain points oui des fos-
s6s ont 6tR creuses pour faciliter
I'6coulement des eaux. Le draina-
ge de ia &olonie a 6t4 entamk. Ac-
tuellement 400 metres de fosses-
drains ont 6tW r6alises.
MISE AU POINT
La propri4taire de fl'Btel Es-
pana, Mme. Beaufrand, nous ecrit
pour nous informer qu'elle n'a ja-
nais conclu de marchM avec aucun
chinois et que tous les effects gar-
nissant son H6tel sont de vieillb
(late. On s'est sans nul doute trom-
pf s.ur le compete de Mme. Beau-
frand en ce sens que des objets mo-
biliers et de cuisine ont &t6 vcn-
dus par un chinois r6eliement at-
teint du mal incurable A un passa-
ger d'un camion stationn6 ce jour
lit devant 1'hbtel. On a pi croire
tout simplement que c'3tait elle 'ac
quereuse.
C'est avee plaisir que nous
frisons cette mise au point d'au-
tant que Madame Beaufrand est
une de ces hotelibres qui se soucient
reellement du bon renom de leur
6tablissement par 'hygibne et la
proprot6.
FELICITATIONS OFFICIELLES
L'excursion des jeunes JaurSats
des concours du C. H. A. F. esa d.-
finitivement fix&e A dimanchi-, 21
Aoft, des 5 heures du mntln.
Cette louable initiative de nit ru
Societ6 esat trbs appr6ei&. dO -
sident Vincent qui a f1:k, '..
sident de 'Association pour sun
geste patriotique en offrant sa
part de contribution pour tes frnis
de cette excursion historique et
geographique. C'est la un noble
geste.

PHYTINE CIBA
Phosphore, Calcium, Magnesium
Tonique et reconstituant
Remintralisant.
Excitateur puissant de la nutri-


I::




A L NOUVELLISTE! f f.e.-o-"- -


iNE PREDICTION MYSTERIEUSE

(suite)


C'est hui qui condamna le jans&-
risme, cette doctrine triste et d&-
primante, et lui oppose les espkran-
ces et les douceurs.de la Croix.
Enfin, les trois deniers jours de
sit vie, il fit utvrir toutes grande
le-. portto.- de .on pIla'i.i et permit
:tin-ji ;ux 1lomains de constater a-
vec q uelle io. <.t t q ul1 e douceur,
i Che!f de c't: lii C acceltpa !a ni'rt
W:1,. 3Montium custos
Alexandre VII (1655-1657i
Lt garden des montagnes.
Origineaire -de Sienne, vil:e ,i-
tude dars le: montagn.-., ]e pOnti-
fe portait idans ses armes des mon-
tagnes, domii i par une etoilc.
I lit frapp r d,:.- munnaies, .SuIr Jes-
iCEl[.L- tifg'.iraijet-:: des montagnes.
D-j 6 a'Lanit son election i] di-
fendit. ,n (u'i ;iit6 de legaLt pontifi-
.',. tl.:.i:-s do i'Egisec, inurantd
i. A' ,:.cia. i.ons, q i about irert, I -,
rail ic :M Lu st.r 164S1 T)igr:,.
'.tcc-'... ur d'l ,nixr.tr X, ;j renotu
ela les condamnations t-r(tr-. ,
.i,' :-"' --ni (If fendit f .s dr(.t. :i~i
<.ii. S ..tre Miaz ri gar-
dicit vigilant de.-, -omnmets de I'.

; .;timrr '. -me.
"'t. Sid us O(orunl
"< 'K an j iX 1G7. IC '..


i V Stella (I L i.. i ..
o t nL' o KtlC/ii..r- i ,': < "n. lL ..
li ,i' ;' ,. rt- P .. .

: & n.' r." n '. .t ; ] '...




;i..r f I ur. i.P 'r
LU I;rd .:ir. gi.' ._ au; p -.le.s.



'(tMN-rXi X (167-. 1676)
I K,. f i(ii f I ,u i.
N 'Y .t urum ,, r l.i It c.,in ,g ,l]L
".;': rm .:: 3* V f-(u r,, .:;. ; !, s :^ d'c t,
cdlrd nient du fi leu\ve. t. eauxs
.' i.l: -.r.c ;It '[ it'i T t qri son 1), '-
rL'.,. .,' fiitur PpIt nie hit sauve,
..' ::ir .i ;t'i:- mro'que d sa

A' t.:i Mi le. i Yb I
':,or. 1..,.,- X1 V



.- :..'r .s ti.n :i tfl muv l1' rf iincn-
i :r NI l nrtait1 ti; ul air{Ie ist in
lion.
I'nre i 3,t ii.<;iia 'it s'utitu -al ;
I'Egh-c ,_ur':t ic Pntificn die. ce'


Pape: la Puissance Turque! Elle
fut vaincue sous les m'urs de Vien-
ne, en 1683, par une alliance, for-
- mde stir intervention d'Innocent
XI.
Le Gallicanisme s'avera une au-
ire b.bete insatiable.,, avec ses pre-
tentions exorbitantes et reit6rees.
S7o. Poenitentia gloriosa
Alexandre VIII (1689-1691)
La p-nitence glorieuse
Pierre Ottoboni portait le nom
du prince apotre, connu par sa pd-
nitence; ii futt i-la le 6 optobre
1689, f6te de S. Bruno. le rglo.-
rieux penitent#. Durant son re-
gne, il cut la faiblesse de favoriser
-a p.rente., aLtLe que Ie Pape, vers
la fin '(e sa vie,. regretta amire-
ment.
1.-s Galicans-., eux auWsii, firent
p,.:;itrnct. Urn premier tcte de re-
partiiun. en oct. 1689. signib par
L. .ii XIV. cn.r.stitia un repentir
gclorieux.
So. Ra-trum in port
I.E' K[ tla.. h i la I(orte.
Innoncrnt XII (1691-1700)
Ani'.ne Pignateili del Rastello
Sr r-.'nrm. r :i.a i a ptnrt'nait '
',it- fani llu .'t-1i knrri.iuratit i la
pFrte ',-'.o Ir a or; e :-. c'nclave' pour
SL.L-LtC'n du S').iveriin Pontifue, A.
nat,}Lu t el trou l vait h Naples., ra-
\ ,:; i par Ia n:erte'. Or. le. portes
A V ,- 4'ti entr fermie., par
crr.n: e d t.rtec' on. par des her.
ses ( fra- trai c' "'t uitiqueme'nt sur
S r-:'-re de. 'ardinaux: que A.
Fi-. te.r':i ,t, quit:er :a ville -pour
't i'" idrr a ., C.' ,:.12]ar,'i.
s9o. Flores circumdati
("'mirnmnt XI 17100-1721)
De. fleuri pi ;')ri ut
J. F. Aibari n tai *,.*riginaire de

; r:tt;ert: ,' courunn- de fleurs.
Unc foss eLi Cl-m .'ir XI provoqua
I'admiration de -as contemporain.s,
Y mt:n 1(-1- pr.. '-: a nt- et e- infi-

L"i.tiqtile (. liit'r.rtires: ii *-.ertnrrurn
,.m'it,.inmfLni' li:'. t:.' S ( i ,','m (ul'ante
couronne de fleurs.
Et d-1urar.t .s.,ni t., -neI. lt cauuse
cath,.,ique remporta dl g.lorieus.s
Victtlires sLitr la puaLi.nce ottoma-
N':: i:ncer. E.Bugdne. de 1714 A
1 7 1s, "1 i i. f,,..r :'.", i Tnrmes vic-

4 *s"l'T-~'p p


a-t~


1 -- -


'V (VL LoCr Wa- 'w lay w


4./


a4waneit PALMOLIVE

le savon a I'huile d'olive.

Pour proteger P'piderme si fragile des
nouveau-nts, les mddecins recommandent
1'huile d'olive. Mais apris, quel savon utiliser ?
Les sptcialistes charges de survcillcr la sanl6
el l'hygiinc des 5 jumcllcs Canadiennes ont
choisi exclusivement Palmolive a I'huile d'olive I
Jeune maman I Pour le brain de vos enfants,
employcz cc savon si pur, si donx, adopted
pour les fameuses pelites Dionne : le savon
Palmolive... Et vous-memc, qui d6sirez garder,
malgre les ans, I'>clai et la frai-
cheur de la jeunesse, utilisez-le -"
pour votre toilette et vulre
bain. Palmolive vou
assure, Madame, la .
beautye tolale": de ,
la t&te aux pieds,
une peati douce. ,
claire attirante I


63 FL


JumP


skIS'- TWI~~


Machine da crire Remington
AMachine & calculer Dalton
Rubans, paper ca bon
Faites vos achais chez
G GILG,


f"i r' ,'', r __ K ._- %-^, .-.f..- ,

-.biii P
i, -

c w^ 5 lgsa ls


E le vient de recenvir par led,
Steamer les articles suivftsr
Jolies Cartes Postaies vues duo
SPardessus pour Hommes
Costumes pour gart';onnet9
D Bretelles
Ceinturons pour Hommes
Ceinturons pour Damea
Chemises
Calesons
Lunettes
RMveil du matin
Crash Sapbrieur pour HomWI.
Drills Sup6rieurs
Mouchoirs de poche
Pyjamras
Robes de Chambre
Casquettes pour homes
Brosses & dents
Peignes Supfrieurs
Porte-Feuilles pour homm .
Houppes
Plumeaux
Comb Crushes
Arrnte Cravates
Serviettes de Bain
Parfumerie, etc.
Toiles a Matelas
Chaussettes
Casques
Chemisettes
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles
Brosses A Habit
Valises d'Avocat
Rasbirs de Silretd ou Gilett ..i
Cravates
Vous trouverez un ass
complete de chaussures AU ,
liquidation; et n'oubliez .'0I0
farneuse$ pommades NUXN44
LA-EMTRAIT. AssortiW#
plet d'artldes de Cordonle


ON DEMANDED .:
'"
n beau bureau plt --m
reaeu tsir 'adna
...:' a ^ ^ ... ...


15
C.!


r.


BUDWEISER

LE ROI DE LA BIERE EN BOUTEILLES

BUDWEISER, remarque pour son goat, a triomphalement tenu
la comparison g6n6ration apr&s ginsration..

La veritable BUDWEISER peut malatenant, Mtre obtgcnt comme
vo~ws i prerorerez, en bouteilles ou en bidons.
Soyez prets pour 'hite irattendu. Ayez du BUDWEISER dana vo-
i.re rifrigrrateur.

Faites les ddlices de vos amis et de votre famille ea servant la
RUDWEISER chet vous.


DON N MOHR

Distributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN HAITI
aN -7 i ]] 2 1 J ... ... .. L I .. . .. __;. .I


* D OOCTtt OAN


- .... 9jMirr Mg O


~r~r~harrJlo*rr~*~,~a*++l*l*cr~~*r~*~M


J~~lh-r~rO~rC~9~~P*aJ~)~,~9~Cr~Akhhk~*


+


_ I ---__~ I ----- ---


PAGS2E 2 .-*. J


BRILLANTINEAI

Le. nombreust le et
Marie-Claire, du Jourra:2i
SFemrne, appredront :
plaisir que la famcnuse.l
lantine rkinde liquid
ROJA se vfend chez Pail,
Auxila, Bazar du Cfh
Mars, Mine. Josph Mig
aansa outes les bc0nngteg
sons de parfumerie de hJ
ce. Elles trouveront
ment les products de
de Jos6phine Buker, de r,
station mondiale, tels que;
kerflx, crnme'Siamoise ip'
Jour et la Nuit, Ricil's,
plak, Bakeremai., Lotioa :
tipelliculaire, Bakeroil, P4
le Ricine Roja. Le Ric .'-
livr6 dans les couleursa as
tes: noir, chatuin, brutn.!
jou, bleu, bleu-clair,.bleti
c6, vert et violet, permett
done d'assortir la coulemr :
cils A celle des toilettes,
ALPHONSE MAGUIT
Agent Exclusif pour 11:




SA Profitauhi

1 availa

to anyi t mam ;f 'mflw *
Sc4n h solk 6 "d on c b b ".
f-r Tanore I Inmeto M mn
to' tgl%...ads En'.Sh Wotkm.

S r.' t Lo 7W0nt uar1 i qt ,
S A E. WAftREN & FOuiTEa Ai
BOX NO. r. &RAOFQORO NOILANt.

---- 3f
CLINIQUE
du
Dr LOUIS iHIPPOLYTI
M.decirne G i:erate
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalls --- 7 A 7
2 1 2 a 5 n.m.
Phonr. &:2.73
Port-au-Priince (IHait)


UN1E VISIT S'31'OSE A U
CORDONNERIE MONT-CAWIS
(CMnd'Rue No. 139 en fat
de In Posto


.


i


I





^^

UNOVVEL LISTS
Sdu Celtre No .137
0$*t1e No. 156. T&IphInQ 2s3s
wOTIDIEN FONDE EN 1896

I I CHAUVET & CIERAQUIT
Direfteur-PropriJ4tire:
ERNEST G. OH %UVET
Dir..teur:
FRED, DUVIGNEAUD
Rdacteur en Chef:
S ,':MAX DUVAL
r,'tatie de I Ridaction:
YVAN JEANNOT
Adminifsrateur:
C. BEAUBRUN




L. S DEUX COPIINS
: Dis.-- mo, ieux, le ne
suis pas venu hbi rt
Je suis arnknnable, vo-
yons! Te sawoens-tu di
; L jijeune liquoristE Edouard t
-.
SB

.: Qele belle s~ire,., men DWei.
f4.:I pas.se et quel charmant 91ar
p a ce type-l! 11 voa'. ert de I'a
'" lfstte superfine **'-' t, tp *,,,
t ean iftitre
II. fant F'efcouragrr. art ,'e. -
l de paleille dans dr grand Cn
i de Paris
To es press; alors &'en parlons
S.luls. Mais, en somme ii a toute'
S.!itets de liqueurs. 11 a I'aniseile
<'I. peppermint, la pruntle vanill&t,
la ectar, etc. Vois.-e le plus tbt
pi: i ble si tu veux 6p0Truver de aIs
ibe. e prWentation, de ui bone qua-
1hi ewfin toute une gsime de bon
!p.tgoit. Ti s'y connait bbm et se d6-
Lvoue pour seas 1imable I
Selients. Enfin, pour d'autres
Sreseignements, vois Simon Vieus,
6. picerie du Centre, Vme. G. Rou-
main et tant d'antres. Cela vaut
bide la peine. Au rev.ir. Vieux 1I,


Pour avoir du Poids, de ;a
Puissance et de IEnergie.
Pour rdaliser le DOUBLE
de votre travail gqotidien (in-
tellectuel ou Physique), sans
la moindre fatigue


La nouvlle ,Ditin


Sdu


Berliner


Hof


offre A sa tres estimbe Clienthle

lea sp6cialit"ea

de la fameuse cuisine viennoise,


la patisserie exquise,

les bonds sandwiches

et totes les boissons tres bien glac6es


Etiez-vous d6jh au
Goflter chic


du Berliner Hof
de 4 a.6 heures?


4.


.iMmeiFw w-,, ..w- ..rw.,r-, .PW ) ..B


. car c'est una crfme dentifrice scienifique et concente.
A I'asage, elle dare deux fois plus Iongtemps que n'importe
quel autre pate. Un centimetre sur la brosse sche suffit.
Quand on se sert de Kolynos sa mouia pftillante pintre
daun toas les interstices, toutes le ca3 vits. Elle supprime
l3a ticbes jaunftres qui diparent las dents, elle balaie lea
dkhets alimentaires en fermentation e dttriiL t Elimine
ti la fois les germes dangereux qui engendrent Ia earie.
Essayez Kolynos et rendez-vous compete de la facility avec
laquelle on peut avoir des dents Aclatantea do blancheur et
des gencives sainea et roses


Rthlussrlet i'e de veftrs
sortre av*ec Kolym.


; Prenez
KELPAMALT
Produit A base du KELP,
x pltote marine contenant tan-
S tea lea vitamins.
En vente dane touted lesa
bah Pharmacies.


FAITES ATTENTION

LE BAZAR NATIONAL

i: core UINE FOIS, s'enorgueil-
Sti&tre LE PREMIER & offrir A
:, Cfientite et au -Public le. avan-
gifl.:de NOUVLAUX. PRIX d&-
8t de Accord FRANCO-
EiWN, lpour ses rayoris de:
Si. .. s les plus on vogue de
It In ~ .. -


& MOUSSEUX

OUIR de la fameuse. mar-
resrisart*,
gedeteA vdus-mifesade d
It "& .5" : "~o R "n." """ "


Pour plus d'roeamle-o-
*cebst I' r*"d tub

l-KOLYNOS
SLA CRIME DEWlFRICE
f Anaiseptiw
r^^'^^^j~i^^^^^^^^^^^^^^^MW---


BICYCLETTE "P LUPPS"


CHEZ PAUL ANSON

LA BICYCLETTE

PHIILLIPPS


est la plus .fMre,
ia plus j04
la pi rapid

C'est cdll qu convient pour
HatUL
On en trowra de totes les


Passed les *lr,

r.ue tk'al I. A


W1


SERVICE NATIONAL DB LA

PRODUCTION AGRICOLE ET DE

L'ENSEIGNEMENT RURAL


.11 sera tenu & la ferma.6c-le de
Partrois (Quartier-Morin), Ie .10
Septenibre prochain, & 9 heures a.
im., un concours en vue du recru-
tement d'institutears pour des 6-
coles relevant de la Division de
S'Enseignement Rural.
Les personnel qui ddsirent pren.
dre part A ce concours doivent etre
munies du certificat d'"tudes pri-
maires, pr6dfrablement du brevet
elmentaire, et d'un certificate de
bonnes mrceurs sign du Magistrat
Communal et du Juge de Pair de
leur commune.
Pour tous renseignements sup-
plementares, s'adresser & M. Vil-
fort Bastien, Inspectour-Instruc-
teur du district du Nord-Est (Cap-
Haitien), ou a la Division de l'En-
seignement Rural a Damien.



REMERCIEMENTS


Monsieur Maurice S&ide et ses
infants, M. et Mme. Marcel S6lde
et leur enfant, Me. Marc S&'de,
M. le Dr. Martelly S&Tde, Miles.
Martha et Julie SEide, M. Martial
Side, les families S61de, D6ienne,
Per, Fabier, Joseph, Doucet, Rent,
P&rez, Duval, Lafortune, Mars,
ainsi que tous lea autres parents
et allies remercient tres sinc&re-
ment:
Son Excellence le President de
la Rtpublique et son Cabinet Par-
ticulier, le President du 86nat,
i'Administration Locale, la Garde
d'Haiti, le Representant Fiscal-Ad-
joint et i'lnspecteur G6neral des
revenues internes. le Directeur du
Service National d'Hygiine et le
personnel des diverse branches de
ce Service, le Directeur G6nerai
Adjoint des Contributions, le Di-
recteur du Personnel et Ile person-
nel des Contributions, le Directeur
de P'Enseignement Urbain et tout
le Corps Enseignant, le Directeur
tie l'Enseignement Rural, la pres-
se et ses directeurs, lea membres
dces Congr4gation. religieuses, la
Magistrature, le Parquet et le Bar-
reau de Port-au-Prince, le person-
nel des Sciences Appliqu6es et de
la Direction Gen6rale des Travaux
Publics, les M decins de Port-au-
Prince, les Membres des Colonies
Italiennes et Syriennes, tous les a-
mis de la Capitale et do la provin-
ce qui leur out t6moign& de la sym-
pathie A i'occa.sion de la nmort de la
Vve. Edmond S8'de
n6e D lienne
leur v6n6rde mire, grand' mere,
belle-mere, sceur. tante, cousine,
belle-scour.
Ils les prient de croire A leur inal.
t6rable gratitude.


UN BON TRAITEMENT CENTRE

Eczemas D6mangeaisons Tf-
ches-Dartres Teigne ou Pias-
tre-et autres maladies de la peau:
On fait bien mousser le Savnm
A r'Hkliobrome sur la partie affec-
t6e on rince l'6cume au bout de
quelques minutes puis on applique
la Pommade A l'Hiliobrome.-.
En Vente: Pharmacie Lefrane
Chevallier, Lalue, en face du Kios-
que postal.- Aux Cayes Grand'
Rue.


AVIS

Le public, ainai que le commer-
ce en general sont avise A teller
fins que do droit, que depuis Fan-
ads 1915 Ie aoussign n'a aucun in-
tiret dane ltabulssesnt d~nom-
m6 IOTIL ESPANA sittu au
coin oppose6 de la Cle Electrique.

Hkago MEVS.
Blf^ N"f

I..pr l Sile


.... ..MUM


1


Lli~-*~d~L~r-.rU~~ru~l --y~l-Lf;lilrlLi~ Liri~ -LI~~~


qui ae passe pour f'nergie ther-
mique ou chaleur qui ne peut se
transmettre qu'au moyen d'un ve-
hicule materiel.
Ce qui merite de retenir davan-
tage Pattention est le bain dit de
propretd, dans lequel la chaleur ne
joue qu'un r6le accessoire, l'eau on
1e liquid etant tout implement
employed A laver, A nettoyer. La
proprete eat un des e14ments lea
plus important de la prophylaxie
des dermatoses. Celles-ci sont en-
gendrbes, entretenues et aggra-
vtes par la saletO.
Le bain thermique A v6hieule li-
quide eat habilement pris A la tem-
Sperature de 33 A 34 degr4s centi.
grades. Qu'il soit chaud, tide ou
froid, le bain peut etre complete,
partiel ou local.
(A suivre)



AU NOUVELLST
ET A
LA MAlSON ROBM.IN
On tronuvm:.
Le Breivet imple is OftpA t.
Is Cvet SUIpddO~rdde OCapdt&

eadaftes claulque ( Piplmda Idfet BO as Dwol.


/. PAog &
BULLETIN flVLYGIENE

LES BAINS


HISTORIQUE,- La baln6ation,
employee dann un but hygl6nique
et medical, eat ausali ancienne que
la civilisation humaine. Le mot
sanscrit bad* qui se retrouve en
allemand et d'oi drive Ic not an-
glals bath* Indique l'anciennet4
de cette pratique. Bile Otalt pres-
crite par Molse. Les pretres egyp-
tiens se baignaient plus d'une fois
par jour. Les Grecs de r4poque
homerique offraient des bains A
leurs h6tes. Mais, c'est surtout a
Rome, vers la fin de la Rdpublique,
que les bains prirent une exten-
sion considerable qu'elle n'a jamais
connue depuis. Les ruines impo-
santes des Thermies que firent cons
truire lea C6sars pour se concilier
la faveur du people forcent 1'admi-
ration du tourist. Les thermos de
Caracalla taient ides edifices vas-
tes et somptueux amenag6si avec
'n luxe inoui et pouvant contenir
plus de 3000 baigneurs h la fois.
Ces thermos 6taient gratuity on
d'un prix derisoire. Le Christia-
nisme fit disparaitre ces somptueu-
sea institutions consideries com-
me des foyers cl'immoraliht&. Au
Moyen-Age et pendant la Renais-
sance, malgr la persistance de.
cestuveurst parisiens, on se bai-
gnait rarement. Ce n'est. qu' uine
|poque assez r6cente, au commen-
cement du XIXeme sikle que. sous
F'impuloion de Giannini en Italie,
Fieyer et Currie en Angleterre,
Kahn en Allemagne et surtout.
Priessnitz, puis Brand eon Sil6sie,
que la baln6ation fut. remise en
honneur.
DEFINITION.- On d1signait
autrefois sous le nom. de bain, 1'ac-
tion do longer le corps dans l'eau
ou dans quelque autre liquid, et
aussi le liquide meme. Actueile-
ment, le terme de bain a une accep-
tion plus 6tendue. On pout prendre
un bain dans d'autres milieux que
l'eau, par example, dans un gaz
(bain d'air, bain atmosph6rique),
dans de la vapeur, dans, des corps
slides (bain de sable, bain de
boue) ou exposer le corps A& ac-
tion de fluids ou de radiations
(bains 61ectrique, de lumiere, de
soleil).
Quelle que soit cette distinction
artificielle, qu'il s'agisse de Fun ou
de 1''autre de ces bains, le milieu
choisi doit 6tre avant tout consi-
diri come un vhieule d'6nergie
qui est ici l'6nergie thermique.
M&dicalement partant, un bain
consist essentiellement A mettre
son corps au contact de la chaleur
positive ou negative, c'est-it-dire
le chaud ou le froid. Quand il s'a-
git d'un bain 4lectrique on d'un
bain de luminre (soleil), renergie
employee arrive directement au
contact du corps, sanus .i'interm-.....
diaire d'un vehicle slide, liqui-
de ou gazeux, contrairement A ce


I-




- PAflO ,ne~n,mn~nmasflflflfdlff*fMr~CWILff$lEM*iJ MfU17~13LL1StlFr.l


SMs^ iilfhtMoot4d ff lM^flflfl MW fl # E


PENSEES

11 en est dui bonheur comme des
montres; les moins compliquies
.snt cell" qui se d6rangent le
moinr.
(CHAMFORT).


11 nest pas honteux pour I'hom-
me de succomber soua la douleur,
et il est honteux de succomber
sous le plaisir.
PASCAL.



MNAISON- MIAUDITES,

MAISONS A TiWERCFULOSE

(cuilt et tin)


d'elargir le cadre dc leurs rL'alisa-
tions et d'amplifier les. aiffeetiorns
do sa.vegartle au bordcreau de Ila
sanity 6ociale. Elle e t encurf tenure
pour viguurceuse. mnagr, la db-
t 's.t f Ii-' I'itere, la Sulamite dc lah
Mtr ,t- Anti"les que l'infortutne
vnddrait retenir au fumier, mais
t(Iti de tout ''i -an d' -ne nergie ra-
ima--',, rgrav'it ha rampi, penible.
le, VeuY c'.on.,ri.trnmen'ti i. :''- ,ur !?,
..phl i.-ur.< des ,ommr.ts. N,.-: qui[
-i(omm ..s ( t't.. t cLC du .. -or
-at irni:i,.- h ,r daI ira r n ,ou< ,it-
von., r;'.a l-r la rendre p)i.,
iCbeli Ua n tf.)- plis for't p -tI'
'ir' tgi v t ,f n, gr nrr l e t r;,h'r' t,--
Linm'e.


Ni'O VELLFS


SPECI.ALLES


tSuite)


Itr 1N)--A~tES.-- I- c,,ulpir-
t.a quc i'Emprunt te ::0 miliion
de dollars pour Vqeil ia mu. ici-
pijih i dc, ?T ri s-.-i'rvs. 't ','oi. 'Tu i-
probation t I 'aut..'ri.satiun dl;u Se-t
:at .t k du Co.lgre ii se irm ne ( i-r-
,er t. s:"'ral C'oI[tl'rLct- ;aU. EtLats-
L'nts. Cet tnmirunt seiai afftTece ,
id.c grants tirat v.aIx iId'ur)&iam1ii fl
di:ns la. capitic a.trge'titno. L'Ave-.
ni t I .. '. ,v. ,I J(i]ii>' .a p'ui-, fllar 'e
t('.I. mrn, ,rn, am n ,liordO'.


NAISSANCE


Lt-s c o '. B. Glorili (, i t m Ltd


I1 n:is nr
P'aul.
I' -! .. ,
*1+-:. I, : .


'. 1ir pr.i-m-a r.

'- ".t it'i. t -r il .'


REX


Vou5s auirez l plai.-.ir de 'voir 1Di-
mianche it 5 h. h0.; EMEUTES avec
James Cagnoy, Margaret Lindsay,
Ricardi Cortez ct Lily amilta....
EMEUTES.. do movement,
des sLIn, ti e bttai itle.1 b n r6gl&'s..
La rixe du manchot au crochet de
fer et de Pat Morgan, vous en au-
rez lc frisson....
Entree 1.10.

A 8 heures 30.- Un grand film
musical PROLOGUE avec James
Cagney, Joan Biondd, Ruby KEee-
ler, Dick Powell...
Une mise en scno f-6erique......
des ballets danses par une pleiade
dai jolies girls... une intrigue auda-
cieuse... Un magnifique Tango...
PROLOGUE un film d6licieux.
Entree 1.10.
RksLv'reO 2.20.



DECES

M. ct Mme. Emmanuel Anglade,
ont eu la douleur de perdre, ae
martin, teur fille. Lina, a&ge de 7
ansi.
Sea fun6rallles auront lieu, de-
main matin, A 'Eglise Sainte-An-
ne. Maison mortuaire: Ruelle du
Dr. Waag. Nos sinc6res condol6an-
ces A la famille 6prouv6e.


PETITES NOUVELLES

M. Sumner Well.. Setrutaire
d'Etat-Adjoint an Departement
d'Etat me trouve actuellement en
Europe." On ne salt pas s'il y s6-
journera pendant longltemps, Ques-
to6ih6 pjar les journalists, il a re-
fus6 de dire quel 6tait le but de
son voyage et se content de de-
clarer qu'il resterait officieux au-
tant qu'il le pourrait.

MAGESTIC

BOURG MADAME (France).---
La fr,',ntire francais.e de.s Pyren-
n,:(As .t i il-,k htier par de i a-
ion.-, e.pcgol,., Alerte la DWA
franchise a ou-vert imm6diatement
1. fut suir les 3 nviuns.- don't [a na.
tiojalitt n'a pas pu i-tre identifiee.
Ils tint repri- ia route de I'Espa-
gle Siian. avoir ('616' .atrinit.s.

La Pension Cosmopolitaine, su-
tunee,- a c6ot- de Ia Banque Nationale,
Rue des Miracles et le rendez-vous
d. tous ceux (qui voyagetnt pour 1a
C' ;rtalt-. On i troM '.e Ie confort
moideref-r,, l'hyvgi:,ne, et Ie bon goft
d.:s grand ir, -t.els.- .Cela, i un
prix modn')que.
I


LK 5 crrr:,ir -~Sri la C. G. T.
;il. l.0 ;n J 'r,'.auia hier, i 'lktii:kt,lin Ai.u Me:ique c&
St.) 1 1i,'. i'rT r',ng~.ir h. se .yndjgL-tt
-,. -;t :l .

A.4(;GESTIC(

T"jl-N i( l .- f r- i:.ir e 'e ;a fror, -
.r'.i awk'thi.u ib-b6r erne quet le.
,-nm.i.. la.. ;..u:;ai.- de la fron-
'.; : a ,ttn,- u'tention de l'E-
.it ma 'or -e;,",iqu sir l s moll-
.r m n.'.s coT: J-- L, ru 1b-: de troapes
,i';:. -irl:-ric 1.:.1-;..i h- -t davration
(:ti >e ,:e m ;: r. .- et > ct u:'ur sovi,-
Lque ct. : ,Chan. .:. nt., de Shaet
So P:ng et g i:.c Chli.< an. Les ja-
_ia: sc:.t', -, t ;t c ce-e mouve-
Sm r't.- s.nt --n:ri're I ]'eL espnr t de
!a trtve ut 11 .Aut dern:er.


On nr comnmade piu:s de cherni-
ses A I'6trarg..r. LE BAZAR 10O-
DER1NE. 91, u.. ,tu M1agt:in d',
'EtaLt qui s.c-.: e,'di.-e dan-- la
iabrication rde, cae.o'ns, pyjamas,
cr.avattes, etc. ,ifr.: a. public ni
chc.ix e-tToipk.t d.-' magniniqu-s c.hie-
nisos.

L.s ti',vai',:r .-x activent .-mr ie
trurncon I (i route Poste Jean-Ci-
.-~.~-c-Thoranide, Plusieurs equi-
S..-nt O ce~'- Grr la rou-
,- u d*j I'aspha'tage. On croit
o '{'.;'* : t q'u' 'iU: :,' tr: 'v, .! ru ir-
".!:! ( 1.L ....u '-r< i. Lgad.iement,
hrrgt'- pour r:-titnrce ItE passage
. front dre pl~si.ur-t aitos.
***


MAGESTI('

.M)SC OU'.- La re...e .-m:vit
qut dic cc martin a formellemnent d6
Set i:;t leA ;stmti.-tques fantaisis
-:s e i'arme japo;aise.a qui rap
',.tc Ln nombre incalculable d
.'ictimes tsrfvittiquec.- des engage
ments de Changkufeng. La sPray
da. declare que c'eK-t dans le but d
cacher au people lae milliers de sol
dats japonais victims du nettoya
ge du 5 Aout A Changkufeng e
ce la riposte du'*8 Aofit ; Suilfui
hen que les militariites japonai
font mourir plus de 4,000 soldat
so vi-tiqcues. .
'ao
Leo chaussures Pillot qui se re
commandent par leur solidity e
leur comfort sont on vente a la ru
Pavde, ancien local RCA VICTOR
Une visited s'impoae;
9*#t
Les arabes ont fait exploser un
mine sons un autobus qui falsai
l1i route Nablus-Jenin. Deaux ao
data britanniques ont 6te tuhs e
deux autres blesses.
0**
MAGESTIC

PRAGCUE.- Le g milieux offi
ciels et gouvernementaux de Pra
gue ont ridiculis4 ce mating les rap
ports de la press allemande quo
le gouvernement. de Prague aural
ordonn6 la mobilization .seerAt


i-



o


e
I-

t-

t

3
3


t
e

B

t
.-
,t


Grace


Line


Agence du Cap Haitien


Service de luxe rapide entire Cap-
Haitien et New-York.
Departs r6guiiers du CAP-HAl-
TIEN tous les Jeudia A 4 heures
P. M. et arrives A New-York les
Lundis martin,

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-.HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA


18 Aoft
25 Aoiit
I'-. Septembre
: 8 Septembre
15 Septembre
22 Septembre
29 Septembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien.New-York,

life Classe:

Cabines exthieures,
minimum.......... 135.00
Cabinet intMrieures,
minimum............ $ 95.00

Pour tous autres renseig'nements,
.s'adcresser A:

H. CIANCIULLI & Co.

Agents,


('ap-Hailien


Phone 291


pour parer A tout coup qui suivrnit
k-.s mancouivres allemandes de sep-
tcrnbure. Un port parole du gou-
vernement s'est surtout anmis4
des mots esecrkte mobilisationv.

P&anne Nouvele.,- De nouveau
La BriVantine Rieini Roja est ar-
riv.e et s'enltve chex Paul E. AU.-
XILA, Rue Traveisibre.
Le Bakerfix fixe et lisie leIs che-
n : s ns 1 :-; glfraiser.,
***


Le Cardinal Villeneuve a .te re-
cu avant hier par 'ta Saintete le
Pape pendant une demi-heure. II1
a pr.sent.- au Souverain Pontife
pluo-ieurs volum.nia-contenant des
photos des phases du Congres Eu-
charistiq.ie tenu le mois dernier &
Quebec. "

ITALIE (Como).- On announce
i. mort survenue A.C6mo du s6na-
reur Nicola Romeo ige de 62 ans.
II fut le grand fabricant univer-
sellement connu des voitures Al-
fa Romxneo qui se sont signalhes
surtout dans les eompktitions de
course A travers le mondo-
*9*
A la ChemiseriW e Lafayette oa
trouve lea chemie le plus fines,
les plus solides et ait meileur mar-
eh.

Les membres de JVbp&dition or-
ganisee A ]a m4moire des aviateura
amdricains Willy Post et Will Ro-
gers ont commence aujourd'hui les
recherches d'un avion qui s'est 6-
cras6 A 100 miles k 'est de la poin-
tc de Barrow (Alaska). Ces re-
cherches ont 4t6 ordonnes aprMs
qu'un group d'esquimaux ont d&-
clar6 avoir aperru', un avion qui
submergeait sur- la rivi&re Colville.
Les chercheurs esprient que PIa-
vion en question -pou ii ktre Pap-
pareil transpolaire saoyitique qui a
disparu l'ann6e derniiit sur la rou-
te Californie-Moseou et dans lequel
avaient pris place e clbre avia.
teur russe LevanetiJcv,et ses 4
compagnons.
";


Librairie
U Librairie la ,


(Maison de Confance)


PAOF' 4


L. Daudet: La vie oraguse de Cl4meneeau ................. G. 3,
Bernanos: Les grand cimetibres sous la lune ....... ....... 5
D&kobra: Macao enfer du jeu .... ............... .......... ...... 2 .1
Machad rdc: L'Espionnc du elI..... ............................... 2.0
E ve Curie: M ine. Curie ..................... .... ..... ........... 4 .|
Roger Vercel: Croisiere blanche ......................................... 3,* i
F. Carco: A voix basse ........ .... .... ............... ........ .. ..
J. Chardonne: Le bonheur de Barbezieux ...................... 3.'!
M A rland: L 'ordre ................ ................................. ... 4,7i
R D orgeles: Frontieres ................................................ 1. .
A H erm ant- La CaStWiglionne........................................... 0 l
Suz. Lenglen: Initiation au Tennis .................................... 3 ::
Paul G6raldy: Toi et M oi ................ ....... ............... .. 2.5"0
K. P. Sanson: L'Inquietude Humaine ................ ....... 2,0
R. P. Sanson: Douleur des homes d'aujourd'hui ............. ..
Landormy: Hstoire de ia musique ...................................... .
Jules M ary: La pocharde ............................................... 1, :
Payot: L'Education de la Volont ........... ...................... 4
Rivet: Fais ta vie ............. .......................................
Pauchet: Le Chemin du bonheur.................... 4,.
Le Dantec: Science et Conscience................................
Le Bon: La Vie des Veritie. ............................... 2, .
A. Ehret: Pratique de gu6rison par le jeune ..................... 1.70
Amet: Comment on apprend A parler en public .................. 4.
Dictionnaire: analogique d'id.es..........................................
J. Capon: Nouveau secretaire commercial ........ 2........ 70
Mac Laughlin: Nouveau correspondent commercial en fran-
S ai aet en anglais ........................................... ... 2. 9 I
IEMILE SCI-REIBER: LA SUISSE PAYS D'HOM3MES UBRES 3.
..'*'


figues-bananEs au port des Cayes
et un autre de 1814 r6gimes a
(hardonni res.
ga5


On deplore, au Cap, la
3mne. Jacques Durocher.
doleancf. iS Asa famille.
**0


mort de
Nos con-


A ia Pharmacie Camille on trou-
vera in crbme dentifrice Squib, le
famieux fortifiant Glycolixir et
touted une vari6:6 dte pairfum.s
ntc.icstic.
'*4
Lte di.sours de M. Conrdeil Hul
&, et- accuilii a Berlin sans iame-
nite. La Presse berlinoise repro-
che it l'homme d'Etat amiricain
dte pter en arbitro dte la prai.

L1' championnat tde boxe poids
loger a tk6 rompo-rtk par Am;ntrong
qui a d6fait ron concurrent Am-


Le March Cluny d(I Cap n s;u-
bi de notables aminliorations. sons
ie rapport do I'hygibne et de la
enue. Tous nos compliments h ]'Ad-
ministration Locale du Cap.

Les 46garnts en general ceux qui
veuknt plaire, ne portent par ces
temps de grande chaleurs que le
drill fin. Passed TAu Monde Chics
ancienne Maison Jean Talamas et
vous screz satisfait.
0"9
Cotte ann6e, les candidates au
bachot presents par le Lycde Phi-
lippe Guerrier ont rermport le plus
grand succts. Presque toun ont
r6usai.

C'est pour nous occasion de pre-
senter nos vives felicitations i l'ac..
tif Directeur do eet Etablissement.,
M. Alphonse Fir6re qui, au 18 Mai
dernier, comptait 28 ani dans la
carri.re de r'enseignement,

Le NouveUlliste parait chaque a-
prsa-midi A 2 heures. Les abonn6s
qui reqoivent en retard le journal
sont pri4s de s'adrosse A& la direo.
tion, phone 2232.
9*0
l est a regretted, toutefois, que
)exiguit6 du local du lyee
du Cap qui done un enseignement
si justement appr6ei6, ne puiase re-
cevoir.us. de 200 l4ves. Quelque
chose,. croyoas-nous, aerait 4 fai-
re na.' t


"SAVOY" i

CAFE-REST1AURANT


Demandez A vas amis et|
ils vous confirmeront que;
nuI part La Port-au-Prince:
on peut mieux n anger eLt
apprecier les bones (01p-
sommations qu'au c SA-
VOY>, situ6 au Champ.
de-Mars.



NEW CHINA
HLANCHIISSERIE
LAUNDRY
Itue Rligaud Petionvile. :
Co.4tunie blanco .... .... G.
Costume casimir ...... M
Costume ordinaire ... 0
Costume Palm-Beach I
Chemise ordinaire .....
Chemise 1000 plis ......
Faux-col... ..................
Mouchoir ...........
Caleon .................. I
Chaussette. .............
Serviettes, nappes, draps, eti
prix U forfait de gr6 i gr6 I
Le linge & blanchir pett tretOW:!
cept6 et remis A domicile.
Pour tous renseignements, m
dresser a New-China, Rue Rit'?
Pdtionville en face du Marc.'



Aprbs les Spectacles
le rendez-vous st au
BERLINER HOF .


plans les rdgns ds Sud et le t1ii
fie est redevenu normal, Ua 1*
routes qui laissent it desirer. 55


Le canal du vent a 6t ,ast
git6 la semaine dernire parr
des variations stmosphriq
Heureusement que les bateaux
trouv6 dans ta Baie du i
refuge OQr pour parer le


Chaqute aprts-midt 4s 4 heu- A *..* temp ecomme dissent lea mnarI"l.
res, des dames, demoiales et me. Let Logaaia font d grand mati, ,l rcbints
saeurs du monde e e r&uninset pr6Mratifs en vUe d ter aved tionn par inter ale juSq'U A
A New China i P onville pour 6clat Saint e, atrone dec tonn6 par Ta hintevalle jusq
. joter atr Bridge,A it &I'te hor. parolase. De" obreux erns reiir une petite PTO.
. br4e, .u Poker et aum cheem. ont JA zr la sviSl devan s pu- se petite
e : .e qui a rasnt e e d6paer x le
e lier au couta:*) o:i t Jour m6m de Ih f1te. PARmFUMS MAGES.W.&
t bate"a d. la Stnt PAFUMSf .MAI
BM ^u-tw *:. **:"."tfOf''*''*'; ,. "-*Vole A4'.'L."::, .;:;; i A NH AV A *:':.)d


ii


- - - --Ps%[R~R


IL :


r f'


I


Nouvelle:.
,eux assortie :.