<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03418
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 18, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03418

Full Text





prLL ANCIEN

tiT1DEN D'RsITIT
^ : : *
-a-**


RNWBGT CHAUVET


FRED. DUVIGNEAUD
Dinctn,


QUOTIDIEN PRONDE-EN 1896
a'..
. r"


4:' 3me.

al l--


9(:-' E "to !
;.::" ,..7


r".."


11


ANNEE


PORT-AU-PRINCE. HATI


JEUDI 18 AOUT 1938


I


RIUDITES, AIISONS

TUIBERCULOSE


: ADIOPHONJE PRONONCEE L E 16 AOUT A LA STATION HH2S
Xin.LE Dr. CLEMENT LANIER, SOUS LES AUSPICES DE LA
FOUNDATION CASTERA


I .Bs, publions avec plaisir la
: tanVUe* e causerie prononcie
grdit soir par le ab6n6dictin lai-
e do St. Marc. Le Dr, Lanier,
..ien d 6 ve de 'Institut Pasteur
(i.s), ancien Elive de Plnstitut
:,ykt laetiqi (Paris), Membre
' .Fd".jatuor de laa Soditd Haitienne
lb"dtes Scientifiques, Conseiller
t.ciique de l'Institut Prophylac-
iUque (tHaiti (Fondation Castera),
:.. paiftr6 des possibilities bien-
'frimates de la Fondation Rockfel'
"hr, qui a dejA eu it nous aceorder
*h salicitude. I1 rest beaucoup A
f akr en notre pays aur le plan de
:lMygi&ne sociate et de iEpidimio-
bgIle.- Nous souhaitons sincere-
.mat qu'on entame bientSt r'exe-
'ation d'twn programme d'enver-
gtare po consolider l'aeuvre dejit
'ase du Service National d'Hy-
g" ". "


Chers Auditeurs, Salut.


On appelait -Champs maudits?,
avant lea decousvertes pastorien-
: ume, les pfiturages soinillds par la
nladie charbonnc.use oC les ani-
aux en allant brouter s'inoctu-
.*lent la bact6ridie de Davaine
po r en mourir d'une fagon 6pou-
,.atable. Dana une autre.case de
:4chiquier sanitaire on penut en-
UAe appelier lee iummeubles souitlls par la Tu-
betiloIoe pulmoinaire oh les hu-
S*alAS en venant r6sider contrac-
tent la redoutable maladic pour
:'emourir i l'hygine cetla m&de-
O.. tie s'exerecnt pas dana leur
.. ieance ales arrachcr aux d6sas-
,reuses coin?-quonces de la pro-
1ire contamination.,......
.: Des maisoi.s mal ardes, mal
| rcrees, constituent ime des cau-
P ..primordiales de 'extensibin do
ilu"ermui osie pulmonaiie dan'
'metr pays. Le bacille d& Robert
oiit aimed l1'obscurite com'me uni
:abKa ex malfaiteur. MNime dans le.
.batoires, un rideau noir est
l; stamment tendu sur les tuves
Set cultivr pour en assurer
tM wet developpement. On a pu
S'%temps croire que le tandis. e-
t d0lromaicile exclusif du gerMie
Aj 7euMIX par les mauvaises con-
Sf adre salubrite qtu'on y ren-
i La residence de luxe avec
fliubris et ses plinthes, ses
a tt. 3e t ses tapis represented
. ent un gite de predilection
.., Proliferation du microbe
:'']1.qe laumiere en est absente.
T uberculeux crache dana un
lI^I^ l ent et le contamine. La
S.st-elhe suffiammnent eclairde
ai4 7? le germs est aussitot at-
Wdp, it et meurt, mais la pie-
lbfle.. pv4ae die lumiere? lea
6 t.wurtriers sont A leur ai-
Sconerver A I'infini et
pour se propager, les oc-
1 l opices et la prote facile.
allmentation, les 6-
S". ,mes; les exe-s-de tdus
Sfablease physiaqul' ra.-
u.euirs fortes sont lea
PPompce A& lexaltatlan du


ff DONfNE L'AUT


germe au foyer familial, h la sui-
te de n'importe quelle maladie in.
tercuin'e nte.
Le plumeau et kl balai A see sent
encore des facteurs de propaga-
tion par les poussiires malfaisan-
tes qu'ils soulb.ent et qui vont in-
troduire les expectorations deass-
chkes dans les voices respiratoires
ponr de nouvelles victims.
L- tuberculeux qui mange dana
iu vaisselle commune oi les &rail-
lures soont des recels insouponn6s,
qui p'artage .its friandi.es avec sea
(iifants et qui recherche le..; atten-
tions dfe sa fenime vient-il A suc-
comber, la maison maudite ne subit
g&neralement qu'une mediocre d6-
sinfecvion. Un leger badigeonnage
tde cha-x aux murs et aux cloi-
sons, I'en!ovement des serrures aux
portes, des decoctions aromatiques
phbnolMes sur le parquet, des ba-
tons de soufi e brul's dans le logis
A huis close, le rejet de quelque pie-


ce de mobilier et d-e tinge person-
nel, un cong6 d'une semaine pris
1.ar la famille et le tour eat jouLa
Lu commandement de la santd.-
On r&-intcgre le domicile (- 'les
mimes causes: produisent les m.e-
, es effers, on ne va pas tarder a
' dplorer de nouveaux drames et
L entendre de nouvclle.- lamenta-
tions.-
La malfaisance du germe donne
lieu du re-te dans les croyances de
cezrtains milieux A des imputa-
tions qcui dctournent l'opinion du
caract-re imminent de la conta-
gion...
Dcas sa these de Paris de 1881
sui' 1a P'htysie pulrnonaire, notre
Louik Jo,`cph Janvie- avanqait que
aIn tuberct.los. 6tait alors tr& ra-
re ken Hlaili a l'exceptiun des villes
d'.s Cayes. (de J2rC'mic et du Cap-
Haitien. DeTs rectifications devaient
vre apyrortes, i ce. donnes clans
!- Lanterne MAdicate dte Port-au-
Prince de 1900 a 1914 par l'Ecole
de Letn Audain devant le mTal qui
s 'tait accuse avec une effarante
mortality. Les statistiques du Ser-
vice National d'Hygikne de 1916 A
nos jours n'ont pas cess6 d'en sou-
ligner l'accroissement et les en-
ouite. menees par nous aupres des
Cliniques particuli:res dans tout
le pays ne nous on, pas convaincu
du contraire. La misire avec ses
logement.s insalubres dans le peu-
ple, avec se. exigences de facade
dan. la suci6t6 cultiv&e, la misres
en jupe de soie ou en tablier de
serpiliere, lea veilles prolonges et
les surmenages, l'extension d'une
prostitution ddguisee et d'une do-
mesticit6 pervertie qui tenrdent
constammnent des pikges A. la pu-
bert6 inexpkrimentee des enfants,
une forne sournoise de mal-
thusianisme introduite dans cer-
taines spheres avec la pratique des
faiseuses d'ange, tout cela est ve-
iu alourdir la liste d'aggravante
addition & la nocuit6 des maisons
maudites. Des r6alisations Itereu-
ses sont ndes, fl eat vrai, depuis


(Voir suite en $Es.O paWfS
anneenndessenwaumscaneassNn rtt#4


I) ,.


DEFENSE CONTRE LES IN


UNE PREDICTION

MYSTERIEUSE
LA PROPHETIE DE
S. MALACHIE SUR LES
SOUVERAINS PONTIFES
ET LA FIN DU MONDE

Par le R,. P. Foisset, C. S. Sp.

(Voir le No. d'hler)


67o De corona montana
Juls III (1550-1555)
De la couronne Au mont.
De son nom de famille, le Pape
s'appelait J. M. Ciocchi del Monte;
et ses armes repr4sentaient deux
montagnes et deux couronnes de
laurier.
68o. Frumentnm floccidum
Marcel 11 (1555)
Le froment pr@t A tomber.
Des 6pis de fromuent figuraient
dans les armoiries du Pape Mar-
cel II qui ne r6gna que 22 jours.

(Voir suite en 2tme page)





NOUVELLES SPECIALS


M. CORDELL HULL PARLE
Mardi soir, le Chef du Depar-
te-ment d'Etat Americain, l'hono-
rable Cordell Hull, a prononc6 un
important discourse A la Radio. Con-
siderant la situation internationa-
le, M. Cordell Hull s'est demanded
si l'avenir mat6riel et moral de
notre Apoque dcpendra du recourse
h la force arm&e., a 'autarcie, ou
devra-t-il &tre recherche dans les
principles de paix, de justice inter-
nationale. Et, envisageant les conse
quenceis de la Grande Guerre, il dit
qu'elle a c'ntriliu6 ;t donner un bel
essor iA I'indu. t ei et qui malheu-
reusement, devai, aboutir en 1929,
a la crisc eeon ,mique qui sLvit ac-
treliement. It1 r(.itl qu'on n'en arri-
.iera t 'bout qu.e par une meilieul'e
comprehension (t commerce inter-
national. La stability' politiqile, -~o-
ciale, fihanci~ate. conomique et in-
ternationale repose sur le commer-
ce international. Isole.s du com-
merce international, Yes nations
tendent forcement vera Ia d6sorga-
nisation, la regression. rt imported
done de faire disparaitre les bar-
rieres douanieres.. Et les conditions
6tant. ainsi, les E. U. se sont arr.- '
tes A un programme de libre-hchan-
go. En 1934,. le Congres a vote une
lo! tendant A 6quilibrer le commer-
ce entire les Etats-Unis et les autres
pays du monde. Et depuis, ce pro-
gramme a Wt6 religieusement ap-
pliquh. Dans les Finances, la mei
me politique a Wt suivie, Malheu-
reusement, observation des prin-
cipes qui sont A la base de Pordre
a ced6 A l'agression militaire et
A la force armae. II cite des exemrn
ples actuels.
Nous voulons la paix, .sest 4cri6
M. Cordell Hull, le progrbs, la jus-
tice pour nous et les autres Etats.
C'est & I'tude de ee probme que
s'est livr6 le gouvernement des E.
U. Et il termine en distant que lea
E. U. approuveront, appuieront et
recommanderont tout ce qui tend A
favoriser 'Fordre international par'
le respect des principles de searc-.
t ,'et de justice.

.(VoW earn pa pap)


PROGRAMME
DE LA CELEBRATION DU
QUATRIEME ANNIVERSAIRE
DE LA RESTAURATION DES
DROITS DU PEOPLE HAITIEN


MINUIT.- Un coup de canon de
r6veil sera tire au Fort-National.
7 h. I A. M.- Les fonctionnai-
res et emnployes du Gouvernement
se rendront a la Cath6drale pour
assister au TE DEBIM.
7 h. 45 A. M.- Un bataillon de
la Garde d'Haiti prendra place de-
Nant Ja Basilique Notre-Dame.
7 b. 55 A. M.- Arrivhe de Son
Excellence le President de la R&-
publique accompagnee des Secr&-
taires d'Etat Pt du Sous-Secrktai-
re d'Etat, du Chef du Protocole et
des Officiers de Sa Maison Mili-
taire.
8 h. A. M. Au drapeau salve
de 21 coups de canon.
8 h. A. M.- TE DEUM a la Ba-
shique Notre-Dame et dans toutes
les Eglises de la R6publique.
Salve de 21 coups de canon au
moment du TE DE!AM.
DES SIEGES SERONT RESER-
VES DANS LE CHXEUR :
COTE A.- Pour: Les Membres
du Corps Diplomatique et Con-
sulaire, le Prhfet des Arrondisse-
rnent-s de Port-au-Prince, Mireba-
lais et Lascahobas, le Magistrat
Communal et les Membres de I'Ad-
ministration Locale, le Comman-
dant de la Garde d'Haiti et les Of-
ficiers Suphrieurs de la Garde, le
Reprsentant Fiscal et le Reprh-
sentant Fiscal Adjoint, le Direc.


teur G6neral du Service National
d'Hygiene et d'Aseistance Publi-
quie, le Directeur de 1'Ecole Natio-
nale de dMedecine, le Directeur de
!i"lpital Ghneral. I'Inspecteur G&-
nCral d ts H pitaux de la Rhpubli-
que, l'Ing6nieur en Chef des Tra-
vaux Publics, 1'Adminiistrateur de
la D. G. T. P., i'Inspecteur-Contr&-
lear des Entreprises Agricoles et
industriello., ]e Direeteur GhnC-
ral de l'Enseignement Urbain, le
Directeur (de I'Ecole Nationale de
Droit, le Direeteur du Lyce& Na-
tioria, le Directeur G.nhral du Ser- .
Wice National de !a Prodluction A-
gricole et cde 'Enseibmnement Ru-
ral, le Commissaire Ghnhral aux
Colonies Agricoles, le Directeur G&-
n6ral des Contributions et le Di-
recteur G-6neral Adjoint, I'Admi-
nistrateur Gne6ral des Postas, le
President de la Croix-Rouge Hai.
Lienne, le Directeur. et les Sous-'
Directeurs de la Banque Nationale
de la Republique d'Haiti, le Com-
missaire du Gouvernement pr6s
ia Banque Nationale,
COTE B.- Leurs Excellences
Messieurs les Anciens Prisidents
de ta Republique, le Corps L6gis-
latif, le Pr6sident, le Vice-Pr4sident
et les Juges du Tribunal de Cas-
sation, le Parquet du Tribunal de
Cassation, le Doyen et les Juges
du Tribunal Civil, le Parquet du
Tribunal Civil, le BAtonnier de l'Or-
dre des Avocats, les Chefs de Di-.
vision des D6partements Minist&-
riels, les Directeurs dea Journaux.
Apris le TE DEUM, Son Excel-
lence le President de la Rtpublique
fera .une tourn6e en ville puts ira
d6poser une gerbe de fleurs au ,
Mausolde.de la Place doe lbd6pe*
dance.
Imm'rdiatement apres, Son Ex-
cellence le Pr6sident de la REpubli.
que se rendra aux Casernes Des-
salines oci entour6e dea Reprkeen-


tants des Grands Corps de rEtat,
El. hissera le Drapau National J


No. 20.042


PROPOS ET

FAITS DIVERS

DIMANCHE 21 AOUT
GRAND'MESSE A 8 HEURES
PRF"'SES A LA CATHEDRALE
D'apr0s les renseignements qui
nous ont 0t4 fournis par le Service
du Protocole, la grand'messe de di-
manche prochain, h l'occasion de la
Restauration des Droits du Peu-
pie Haitien, conimencera A 8 heu.
ies precise du matin au lieu de 8
heures et demie, comme lea ann6es
pr&cAdentes.
L'heure de la c616bration de la
messe a 6t6 avanc6e en raison des
autres c6rbmonies grandiose et
patriotiques qui doivent se dirou-
ler ce jour.
Les officials, los invites et le pu-
blic doivent en prendre bonne no-
te.
ADMINISTRATION LOCALE
DU BORGNE EST DISSOUTE ET
REMPLACEE PAR UNE
COMMISSION
Par Arrete pr6sidentiel, une
commission compose de MM. Flo-
rian C61lestin, President, Kerlot
Sam et Cl6ophat Xavier, membres,
est institute pour g6rer jusqu'aux
prochaines elections les int&rts
de la commune du Borgne.

LE BULLETIN DES
COLONIES AGRICOLES
Samedi prochain, paraitra le deu-
xibme numero du Bulletin 'des Co-
lonies Agricoles. Ce prochain nu-
m6ro contiendra des informations
intbressantes relativement au d6ve-
loppement des Colonies et donnera
quelques details sur Iorganisantion
des Institutions similaires au Ca-
nada.
RECTIFICATION
Dans Particle cOeuvres Sociales
Hlaitiennes: La Creche de P6tion-
villet, paru dans le eNouvelliste,
dn 17 Aott, il faut lire ainsi la
phrase mal linotyp6e, de la 2e. co-
lonne, 4e. line (1bre page):
eJe trouve trbs consolant cque.
contrairement A l'adage remain qui
nous apprend que le prkteur, le ju-
ge n'a cure des petits., je trouve
tres consolant que les plus haut
places, lea plus puissants. jettent
plus qu'un regard distrait, sur lea
plus humibles et lea plus faibles.


FERROPHYTINE CIBA
Fer et phosphore associes, md-
dication spbcifique des 6tats an6mi-
ques et des affections d6globuli-
santes.
Anznlie palustre, chlorose, tu-
berculose, affections degiobulisan-
tes, an6mies post-infectieuses et
post-h6morragiques.
CACHETS Gr N T.1M'
S' \ I, ( I ; 1 ,





au 86maphore comnmimoratif de la
Reatauration des Drolts du Peu-
ple Haition, Salve de 21 coups de
canon.
10 h. A. M.- Son Excellence te
President de la R6publique. assis-
t4e des Membres de Son Gouver-
nement et entourte de as Maison
Militare, reoevra, au Palais Natio-
nal, Ie Corps Diplomatique et le
Corps Conasulre.
SOIR.- Concert, Feux dartifi
am 26jouisanse diverse au


-- r :-_:-.:I_:-_.;_::i..:- i_;l:::.:__:_j_:'-ii. .P.. .. ..:. ::i : ..i:. :. ..:.


I


: : :: : : : : : ;-:




184


P AGE 2 rA.ja-*a e.iS.JAM** s

UNE PREDICTION MYSTERIEUSE

(suite)

flr4flfl^* yM D flP ** e*flp, H -e flacflfl fle9nflnD^.e>#D fl^'t^fl-tns.D


69o. De fidei P-etri
Paul IV (1555-1559)
D)e la foi de Pierre.
Paul IV appartenait a la famille.
Caraffa contractionn de cara fides,
floi ch'rr) ,'t iti-m ,me s'appelait
Pierre. i
Tout w,.n Ponrtificat illustra la de-
Ss.e.. C'est Paul IV qui fit dresser,
pour ia )prvtmiere fois, 1, catalogue
dt l'Irndex.
70o. Aesculapii Pharmacum
Pie IV (1559-1565)
Le rftembde i'E;cutlape.
I C.iu de la famille de M6dicis,
Jecan Ange e-ai etLtudie la midecine
i Luogne. Son nom cCvoque et le
rrc}Lcin ,.1 : I',la:nte m idicinale, ap
Iel e Angticfe .
La.i. C\ ;i ri .' Cc .n merme
ttmp .s r'r:de ,u produira la
gi. ri.-,i.n do( la chrtie.nte: le Con-
rce de Trrte se tc-rn-;nia ous Jle
Irontificat dvh Pie IV
71o. Angelus nemoro.-,us
SainLt Pie V ;1566.1572)
I 'z igt: i '- ,.4 b
N L U. .tkct I ir- ... -
t Alexandria-. ichel (Ghislieri por-
T: en re!igiofi I: irn de 1'Archane
l. .,iche. !.
Devenci P} :., P.- \V mrr(::a ;i,.- -
v'. tirjit angeliquet; :F r
r. ';; pa.r' st hi 'it f' c'an,'p.i~ '
0 1 ;i;.1 i ,'i'i '
72,-. 3 ediiIum c' rpu.-. pItrum
g r. XII 72-5 .) ,


-.. t :'!1"- o .- '. i. ;" U




:' ". : ,": "tit"'l't, p r i'f"' onn ai- T
'- il.. ql lu 'lc i pat ua- :., ,.-


-i.t' poir Pii lI'. GrE'-gu:re XIII
;i '.'. t '-s BtIn S i.s six tour-
teaux ;, i'c o-.- Es MIditcs.
(V _r No. 65 et 70).
7%o. Axis in medielate Signi
Sxit V 15S3-159'')
_..:,. ,.. n I.' ..t r ; -;.4 ,_K

: ba ndc (: 2.-. s n i e..
S .'t ,.,on i urii ).
7 i. f)e rore coeli
Lrb.tin VII (1590)
i ro.kte du cii
..
"11, ,l,*. ", ('a:a; [rr, aa }',n recuc ille
!-t rna, n .. '.,'. ,.ui FI, cc.ue. cidu frb-
C).
i' :.,. .,'.,.. u*- .. }. set, ,n jo.rs"; .on
c',r;. i ..,Ix. Son amabilite fu-
'. '.t'nte t r..tgr ltett .; apr; s sa
ow-fn. !'nn frtppa., En .,fscn hon unr,
unre m, l ti I 'e avc cct-'e IlE ride:
Omnitflhus griatus, agrralile i. ttt

IEVISES P(S'tI'ERII EItRES
.A 159f(.
7.o. E. ant iquitate urbi.s
;Gi gi,'c. XIV (i1590-1591)}
lI'. i'jnt cieninetv de la ville.
Issue d'ancienne familie de la vil-
h, de Milan. fils de senateur (se-
nex: vieillard). senateur lui-m~ime,
avant ile quitter le monde pour en-


trer dans les ordres, Grigoire XIV
se signal par son amour des an-
tiquit&s chr6tiennes de Rome.
Angien de la ville eternelle, il 1'6- ,
tait encore contre -les nouveaut6s
pi'oteistiMnt.s, (qii si'affirmatient en :
France.
76o. Pia civitas in bello
Innocent IX (1591)
La cite pie-use kn guerre.
Natif de Bologne, cite pieuse,
toujours d6vot&e la cause des-
S,'uverains Pontiftts, Innocent IX
intervint. en France, dans kls lut-
tes contre les protestans.: Ii crI-~
v.ya des trouj;es et des secours n :
arguent poDur permeutr-' aux Li-
gueir.s de degager Rot.n-i., bloque6e
par rs Irguernot..
77o. Crux Romulea
Clemen: VIII (159f2-160GO) r
La croix romaine.
(Clment VIII d'-tcecdtait de iea
tres ancienne fnm-I l Al,!'r 1ndi-
n. qui .S gic:rifiiai dr, ,:crmpt-r par-
rTi s u.sc..ii .. I ,L premier ro-
main ..in ,rti 1 ; i, tj :'i,'Wli-mc.
1 r '.r : :c- I\:5.;), inz ii 1- 1
:. ,-l i',,n ,: Ia c1-,rii p.'apale h
i [u; i i.- t ,.,- l .. ,!... C \', .

.. : r. -

:; L '. "-, _, ., ,, ,', i:








i .2 C i .
i d: ".- r n. *.". "r- q : .ir e

'' . : r ._rc. 2 '7 i. ,l d




l. t r:.. 1,... ., .i: ..' a. ,.r r i






I '' rave per
I i. :'. .. .. .'. ,: i ,r 'ct e .o

ut' a iL. .. i ite en
*t' d.! ''i; r. c

' I t-r ii i .;ioPi d -

A.'! i i, g'nc',pn ;L. r, ... -:L.. Ir2it- t


en France: le protesonume, re-
,',, n d 'E-t; t. n Ae ,er-e rse
*Ie t ".t lc- p. 'r:, :;ri-. t : r cri :.
,,Ri.,o:, .. la P ;,a u. 't.: i
s0o. In tribulatilone paes.
Grogo;'i XV (1021-1623) 1
Da'n1' trih'lation do ia paix. l
breer*rt. i' XV tritf' Egrine
t '.:.nt I, *' t dor. rdo. s- a -. tri-
!iulattns q. :i;.iL t compromet-
: n it paix. d'ui rat iolng-temps.
Su (.* ]- .nt iii t, .;n ,, e.i, sne de-
:nuilit Ila prcmi're phase de la
.ieit.Fj de Trente anis.

ilA saivre is


- 5f **2 S


I


LA BICYCLETTE


PHILLIPPS

est la plls i gfre,
la plus jolie,
La plus rapide.
S ("e1 rt ClleI qui convient pour
S Haiti.
On en trotuvera de toutesles
S rdimen sion's

Passez les Ioil,
74, rue Dankis Destouches


4


CLINIQUE


LABANQUE ROYALE

DU CANADA
PLUS DE 700SUCCURSALES AU CANADA ET DANS 30 AUTFIES PAYS


GUERIT a te r tb
666 lePALUDISME L a est incontestable
EN 3 JOURS
LIQUI1E, lea FROIDS II
TABLE'flEP, Le ler JOUR
ONGUENT L UM SAn
GOUTTES MAUX DE TETM

^SALE E RU0 SM cNest la quintessence


le melleur linoment du imonde.


IEC(ONS aPARTICULIERES
Jeiue Fille munie de son dipl6-
me de fin d'Etudes Secondaires
(1ire et 2eme parties) donne des
lemons particuli@res aux Olves en
retard ou qui ont echou6 aux der.
niers examnnws.
Powr les conditions, s'adresser
au Journal, phone 2232.


BERLINER HO?


DUE

meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire

reunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son arbme





*' ,*". .- ; *.: : -: :* .* : .: .***: ** ** '.*. :..:.*. : *:.*:..: ": w i .::;;:::;: :*-* :: : *.:-.:* *:. *:'d. ;*-------------- ---*|----:; -- :- iii;S^ -^ :


Dr LOUIS HIPPIOITE. :
Medecinie OGCerak.
CONSULTATIONS:
Chiemin des Dalle; -- 7 a 8 a.8
2 1,.-'2 a 5 p.m.
Phone. 3373
Port-au-Prince (Haiti)


UNE VISIT S'liIPOSE A LA
CORDONNERIE MONT-CARML.
Gsand'Rue No. 139 en face
de la Posie

Flle vient de recevoir par le dernir'
Steamer les articles suivants:
Jolies Cartcs Puot ales v'ue dtin pa:i
Pardessuis pour Hommte :.
Costumes pour garconnets .:.
rs...-.< n :::' .


PreLelle.es
Geinturons pour
Ceinturons pour'
Chemises
Calegons
Lunettes
Id,.: .. _


DHommes
Damies


nievei ui martin
Crash Saperieur pour Honmme
Drills Supdrieurs
Mouchoirs de poche
Pyjamas
Robes de Chambre
Casquettes pour homines
Brosses A dents
Peignes Supirieurs
Porte-Feuilles pour hommea
Houppes
Plumeaux
Comb Crushes
Arrte Cravates
Serviettes de Bain
Parfurnerie, etc.
Toiles A Matelas
Chaussettos
Casques
Chemisettes
Sacs d'Eeoliera
Jarretelles
Brosses A Habit
Valises d'Avocat
J Rasoira de Sflret ou Gilette
Cravates
Vous trouverez un assortim.
complete de chaussures alt pri.:
liquidation; et n'oubliez Pa4
fameuses pommades NUN-NXMIi
LA-EM-STgAIT. Assortimeont :
piet d'articles de Cordonnerlf.

ONNDEMANDS:

O Obeau.:brWm uplat. 1

ray -du .1 ..,:.. JO1M


A BASS do CODEINETOLU ft EUCAYPTOL
Sf ^GOU-T AOGREABLE-CONSERVATION PARFARTr&
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAITI, ET LPS. PROVINCES.


----


BICYCLETTE "PHILLIPPS"


SCHEZ PAUL ANSON


., ."" it.

BI RILLANTINE ROj

Ls nombreuies lectrices4
Marie-Claire, dlu Journal de J
Femme, aUpprendront aK
plaisir que la farmeue br$i
lantine ricin6e liquid du Dlr,
ROJA se vend chez Paul t.0
Auxila, Bazar du Champ-de.
Mars, Mine. Juosph Maglio et.
dlan.l toutes les bones mtl.:
sons de parfumerie de la p h ..
ce. Elles trouveront gale.
niunt le's products de beaauti
do Jos6phiae Blaker, de r6pu.
station mondiale, tels que: Ba :i
kertix, creme Siamoise pour le
Jour et la Nuit, Ricil's. Co-
plak, Bakeremail, Lotion an.
tipelliculaire, Bakeroil, Petro.
le Ricine Roja. Le Ricil's est .
livr dans les couleurs suivan.
tes: noir, chatain, brun, acJ.
jou, bleu, bleu-clair, bleu fon.H
c6, vert et violet, permeftant k
done d'assortir la couleur des
cils A celle des toilettes.
ALPHONSE MAGUET
Agent Exclusif pour HaitU




A Profit able


[r; a y la i rr.n n( incrtra who
I in bock otdarO 0 Cash rw.
for Tailared to fMeau- S*.ir,
r u' r sh, rad e. l.J i r. V' .'b n3m.
r ,:, Suit Lengtht, ojf fra
S*r-.atm a M.LI pr.: C rGeronm
SI- M t bast,, -aon apt then.
I 'o.-a cs her r.J aop r.
8 A E, ,'RRPEN -. SORSTER :OUAfRE
BOX NO. t238. 0.ADFORDO. ENGLANO
!.,


: :


;:,,




,txt~llh.-~*~p rsfl-~rt r I *.: anerlnts hnm*fl l., I.R~%tNU 4ATi WW~fCWUUCUU~lfl~el9MSUSflnlfh$eahlsan


PAGE 5


?I FoxS6. ^ l.o w
%N FONDS 3 1804 :

AUVST A CRIRAQUIT
m -r"Propr*f*eiir.
i RNtST G. CHA.UVRT
:.. Director:
mFIED. DUVIGNEAUD
:' '.~a~ie ncitr hef:
MAX DUVAL
S: ei.. frC de la Rtdoction:
yVAN JEANNOT
dminitratu*
C. BEAUBRUN


]DEU


COPIINS


Dis.-- mon "ieut, je ne
gSuia pas venu hirI
SJe uis nardonnable, vo-
SyonsI Te soumiens-tu du
,j".eune liquoriete Edouard J.
W NuW? J'ai WtA chpz lui bier

Welle belle snir-e mon Dieu,
r pas ue et quel charrant gar.


Jge type-la! U1 vou'
*stte superfine: c'eat
$u matiere.
I faut L'encoUrager,
dif pa'iI0ll r 'n.nc rio
f.de Pfarr,
; '. ii,: nrs p/esa alorl
SMa&, et> womm


sert de I'a-
de la suavi

car j'en at
-vrandf ea

en parlona
il a touted


iwes de liqueurs. 11 a l'anlsette,
:~pppermint, ta prutmile vanillHeA
ksectar, etc. Vois. e le plus tdt
Ouible si tu veux t,,uver de la
de pr6ientation, do aw bonne qua-
t enfIn toute une gewme de bon
plt. U s'y connait bian et se d&-
rue pour sea %i ma b l e
dients. Enfin, pour d'autres
seignements, vois Sinon Vieux,
'pcerie du Centre, Vme. G, Rou-
main et tant d'ainfta. Cela vaut
iieI l peine. Au revht. Vieux!b


Pour avoir du Poids, de la
Paisance et de 'Energie.
Pour rialiser le DOUBLE
de votre travail qaotidien (in-
tellectuel ou Physique), sans
h moindre fatigue


KELPAMALT
: duit & base du KELP,
i:.te *marine contenant tou-
ls vitanineaf
u*mnte dana touted les
i1:: ... Pharmadeies



S AITES ATTENTION

S WtAZAR NATIONAL

.. U.NEY FOIS, s'enorgueil-
| PREMIER A offrir A
S et au Public lea aXan-
'%NOUVEAUX PRLX d&-
( I'Accord FRANCO-
Spour seA rayons de
le usa en- voge de





S vou .m d
:. ..a ... '. :ea ""
: .....k:


Etie:


a no0581le Direction





Berliner Hof

offre A sa tr&s estimee Clientkle

les spcialit6s

de la fameuse cuisine viennoise, ,

la patisserie exquise,

lea bons sandiijches

et toutes les boissons tris bien glacees.


z-vous dejk an
Goftter chic
du Berliner Hof
de 4 t 6 heures?


LA PHARMACIE CASTERA VOUS RENSEIGNE :
NERVOCITHINE
du Dr. Tissot

La grande vogue du produit a travers le monde (Plus de 3,000.000
d'unit6s vendues en 5 ans; plu.- de 800 unites vendues A Port-au-Prin-w
ce pendant le mois de juillet 1938) eat due A SES QUALITES FOR-
MIDABLES.-
La NERVOCITMIN-E EST A BASE DE:
HEMOGLOBINE, associd A
EXTRAIT HEPATIQIUE, selon la mn-thode de Whipple.-
En plus, la NERVOCITHINE, content: Phosphore, Arsenic, orga-
nique, Fluor, Manganese, conformiment aux donneas du Prof. Robin'
et des Dr,. Letulle et Ferrier, qui nwit mis en lumiere le role des ma-
tibres min6rales dans les phknom&nes vitaux et cellulaires et dana
leur fixation sur l'organisme.-
faction de I'EXTRAIT DE FOIE, donne des RESULTATS SURPRE-
l'action de I'EXTRAIT DE FOIE donne des RESULTATS SURPRE-
NANTS:
La NERVOCIT-HINE du Dr. Tissot net incontestablement le pro-
duit le mieux rbpondant aux donn&es de li Science Moderne et elle eat
agr6able a prendre par tous lea malades, meme par les plus jeunes
qui le r4clament.-
La NERVOCITHINE. c'est la SANTE.
DEUX FORMES sous les Tropiques: SIROP, parfum orange et
mandarine. Le flacon dont la contenance est le double dea products
pr4tendus similaires se vend partout: G. 9.- Notez que le flacon est
un joli CARAFON, quf vid6, ornera votre int6rieur et repr6sente G. 5.
AMPOULE": la bolte de 12 ampoules buvables se vend partout
G. 13.50.
Indications; Fatigue, Neurasthtnie, Faiblesse, Diminution des For-
ces, Convalescence, ANEMIE GRAVE, Pr6disposition a la TubercIu-
lose, Croissance, Ad6nites, Coxalgie, Surmenage, Leucemie, etc......
Celui qui veut guerir de ces maladies doit prendre de la NERVOCI.
THINE du Dr Tissot.
PHARMACIE CASTERA, Concessionnaire
En vente dans toutes les Pharmacies.'


REMERCIEMENTS

Mu.1-ieur Maurice Seide et sea
infants, M. et Mme. Marcel SkIde
et leur enfant. Me. Marc S'cide,
M. le Dr. Martelly Seide, Miles.
Martha et Julie S&ide, M. Martial
Seide, les families Sdide, D6lienne,
Per, Fabier., Joseph, Doucet, Rend,
Perez, Duval, Lafortune, Mars,
ainsi que tous les autres parents
et allies remercient tres sincere-
ment:
Son Excellence ]e Prusident de
la R6publique ct son Cabinet Par-
ticulier, le Przsudtnt du S6nat,
i'Administration Locale, la Garde
d'lIait.i, le Repr6sentant Fiscal-Ad-
joint et lInspecteur G&nfral des
revenues interne. le Directeur du
Service Natiocnal dlTygi6ne et le
personnel des cliv'erses branches do
ce Service, I Directeur G neral
Adjoint des Contributions, le Di-
recteur du Personnel et le person-
nel des Contributions, le Directeur
deo Enseignement Urbain et tout
le Corps Enseignant, eI Directeur
de lEnseignement Rural, la pres-
se et set directeurs, les membres
det C(rongrfration:; religieuses, la
Magistrature, Ie Parquet et le Bar-
reau de Port-au-Prince, le person-
nel des Sciences Appliquees et de
la Direction Gemnrale des Travaux
Publics, les M6decins de Port-au-
Prince, les Membres dies Colonies
Italiennes et Sy'riennes, tous les a-
nmis tie la Ccitiale et de la provin-
ce qui liur ont tdnoigne de la sym-
pathie l'occasion de la mort de la
Vve. Edmond Seide
nee Dilonne
leur v6n6r& metre, grand' mere,
belle-m.re, sceur, tanto, cousine,
belle-sceur.
Is les print de croire a. ltur inal.
terable gratitude.




V a-t-i un convalescent chs
i ous? Faite-lui prencie tout d
suite de I'Emulsion Scott, Eli*
vous donne, SOUS UNE
FORME PARTICULIERE.
MENT DIGESTIBLE, la pleins
valour en VilFmtnes de [a matl-
lea Huile de Fole de Mcmn.
Trio asNtable u u o"


kw*II". ....
.r des






EMULSION


--- --


I BERLINER


RESERVE..,


POUR
L'ENTERREMENT


La sc4ne se passe pros de Vevey,
dans le vignoble Vaudois et, natu-
rellement, chez un vieux vigne-
ron... qui est bien malade. Juste-
ment, le m6decin vient de r'exami-
nor et, stur le seuil, il glisse A sa
femme:
-Votre marl eat au plus mal.
Vous comprenez bien... Le Bon
Dieu, bientSt, va Ic rappeler. Aus-
si, s'il vous demand quelque cho-
se, donnez-le lui. Adoucissez ses,.
derniers instants.
Le medecin disparu, la femme
s'approche du lit.
E blien I mon home, ga ne
va. pas? Tu n'as pa besoin de
quelque chose? Rien ne te fait en-
vie?
Le moribond ouvre 1Nmil. II fixe
un superb saucisson qui pend,
just au-dessus de lui, A. une pou-
tre.
Oh! si! i' mangerais bien un
bout d' aaucison.
S.Alon Ia femmel -
AhlD non pas a C'est pour
renterremnt I


BUDWEISER


LE ROI DR LA BIERG EN BOUTEILLES

BUDWEISER, remarque pour son goat, a triomphalement tent.
la comparison g4ndration apres generation.

u.a veritable BUDWEISER peut malutenant, itre obtOnut come
veus le prertrerez. en bouteilles ou en bidons.
Soyers prit pour fbOte inattendu. Ayez du BUDWEISER dana vo
tre rr4frioteur.

Faites..lea slices de ves amis et de votre famille ea servant Ik
BUDWEISER cher vons.


DON N MOHBR.-
Dietribmtfur

C'EST LA MEILLJFURE.BIERE EN HAITI
-.- -


.rro~i~r*mrr~rr~ Y~r*rurrun~,-~r~lrs~rE~rrk*Nll~+li~sJI+


SERVICE NATIONAL DOLA

PRODUCTION AGRICOLE ET DE

L'ENSEIGNEMENT RURAL

11 sera tenu A la ferme.4cole de
Pa -rois (Quartier-Morin), le 10
Se,)terrbre prochain, A 9 heures a.
., tin concourse en Vvue du recru-
tement d'instituteurs pour des 4-
coles relevant de la Division de
I'Enseignenient Rural.
Lea personnel qui desirent pren-
dre part A ce concourse doivent ,tre
munies du certificate d'etudes pri-
maires, pr6ftrablement du brevet
dlementaire, et d'un certificate de
boimes mncurs sign diu Magistrat
Conununal et du Juge de Paix de
leur commune.
Pour tous renseignements sup-
pl6mentares. s dresserr A M. Vil-
fort Bastiion, inspecteur-Instruc-
toeur du district dcu Nord.Est (Cap-
Haitien). ou h la Division de o1En-
seignement Rural ii Damien.


v .


.. I.


'"


I .


A TRAVERS LE MONDE


DE(JX DECRETS DE
BEATIFICATION

Deux dkcrets proposant la bMa-
tification des vdnerables Maria
Mazzarello et Francesep Cabrini
ont 6tU lus it Sa Saintete Pie XI,
par Mgr Carinci, secr6taire de la
Sacree Congr6gation des Rites.
Le d6cret relatif A Maria Mazza-
Tello constitute la dirniere procd-
dure avant la beatification finale.
Quant au dacret concernant la v6-
ndrable Cabrini, il reconnait la va-
lidit6 de trois miracles realises par
son intercession A New-York et
Seattle.
Le Souverain Pontife a expri-
me sa satisfaction apres la lecture
des deux d4crets.



LEGENDE CHINOISE

Un phiiosophe se promenait dana
un cimeti&-r, particulierement peu-
pl4 A en juger par les nombreux et
lugubres mamelons de terre qu'il
rencontrait A chaque pas.
Mais voilk qu'il aper.oit, pale
dans ses v\tements blanc., s- cer-
te couleur etant. called du deuil en
Chine. une jeune fmnme qui,
agenouill5e, faisait alter et venir,
avec triste.,sse s:n 6vvntail stir le
tertre Ic plus fraichbment 6tabli,
Ceest 'votre maria aiIie LW-VU.I
pleurez nins i? demands le philoso-
phe A la belle affiigce.
Oui, repondit-elle, sans arrn-
ter de fire caller son eveI tail.
Mais pourquoi, s'inquit..
hommeme. curieux comme tous le.s
I.hilosophos. venter ainsi sa tom-
1e? '. (ulI!ha ne vous rendra pas le
corps de votre epoux.
Je le crois bien lit ia june
veuve. Mais je lui ai jurd de ne
pas me remarier tant que la terre
qui le recouvre ne sera pas sach.'
Alors je viens cheque jour y fire
utin peu d'cir, puisque vous savez
qu'il n'y a rien comme fair pour
chasser rapidement l'humidite.

9*n

UN POLICIES SE SUICIDE EN
I'LEINE EGLISE

Assist au premier bane dIe la neC
cr I 'iglise St-Arsine a M. inLr-"a.,
lc-, yeux fix6s sur 1'autel, la tdtle
penchco sur l'paule, i'ex-sergent
Omer Auclair, de la police munici-
pae', ia rendu le dernier soupir,
-;amedi dernier, pendlant que
le sang s'6chappait A flot d'une
plaie beante a te et t de deux
blestures au cmeur. Le malheureux,
sous lea yeux d'ouvriers horrifies.
avail tir6 un revolver de sa poche,
et s'ctait log6 deux balls dans la
poitrine et une dans la cervelle.
*4,





At L I Noavt mLL1STE -an-e-n..- --*flfl#P*fU W l tl f fSU


,PENSEES-

La science donne le bonheur,
quand on se content d'elle et qu'on
ne lui demand que ce qu'elle peut
dinner. Si elle ne rdpond h toutes
les questions que lui adressent les
aides ou les empress-s, au moins
ce qu'elle apprend est stir.
E. RENA.N.


11 faut garder en son cteur tn
coin de verdure et de jeunesse, un
petit coin o6 I'on n'ait rien rcolte
encore, oi l'nn puisse toujours se-
mer quelque plante nouvelle.
G. GUYAU.



MAISONS MAUDITES,
MAISONS A TUBERCULOSE

(Suite)

q:lc-qie tiem'ps pour prendre a re-
v.I- ] l da rager des ha, itation.i mal

d '.-ntance. o: cintnfs l-.M C tes-
follvr"l 't'rT s ,lans I (;l- qi ltrtier, dc 1'i.r-
,i.-.:,r'.- et Co(onie-i de vracan-
.* r -t- ni t I'h i c r ie I'i- }
.i 'l li t
r : ii Ji,.- i: :'. ::-., n d,0 n i
d ;.r.L ', -. i ';giiante et l t -
Fln i i ; :1rr'. 11 1 C; c 'I 1 0 ; .; .
i n ; i a- .i' nr i 4.
I II. ,1',114
I m -.: i'.r,_,. in!;'.-rtant i, .r
}.,, r.,, .* r .s nue-fIit. s .. v .' Y M nti-
.O'- -- f) i:it' lirtP -. iic n'!'l P. I.'i '-.i
Vkinl1 i.~ "- m (, lnue cr Jo l
mara]' t u ,pp.,.rtun: l.i, ] (' C .- I
-' r i in-]: tiro (i D hit itltii.;.n ---
S'1 n anL c es r. jI
i 1 r :. t s V ;; fuict r- i
i. r .. v t n.- :. ..-. r ..: s t r*
*2 I. i~ -n ..4 Ku 122, ai PI
ri-, dilr. nt n. .'ir ct Trava i
l' n q.'. -'. I" t ., .' i ent Ir
la Tui. rc -,l.-. l ar '-.- par 'i -
niv,-r .:,,1 .';I li .-1 ., '.\c ht -(' -
mis- '. r: .n kf ,lk'1 r, -t'.i: Ia direcr.
,.t.. ,.i; 'r, f Heir E:rnilt Sergt-nt,

U: )n ti c (iLt ila vac lr d'u-
r.e pat'eil] e i ,titutii:in d(Lt la lut-
.:, conu re rltan social. Le Ca-'iner
-a;iit.ir,:. dec:- MAiL r].L t-st com o.sS
d.o Li mfl ni,: -, uilan.f',v: L, c.ht-
ni I .(.a i:.::! la flm ntl i. dI m'yr/'i'On.
i--.-"ir..g'. i ti'.iar:ier. de la irue
ii ,' Pi,.1-,r ,:i, l'Jm n.cL .lIE.- uti
I' ,: .i..:, d:.s.x-m ili,'m ci unm-
'ii. :n..; atve. i'is'KiiitK on dt.s canm-
.d':.i ns et li duty dr: l[a constr ic-
*.. ,,,.-- ii;: f."oui', de description
i h:l' a'i'V; !S ,',-t..!i'., s.tr ', nues.'
i a:I- 'iPn'T.cU i,: j,:ir rmaladite
t ra' s :--ii> l,,.,.-',- t11., fe i].: con:l i-
anailt i,.. nic.;,i"."t- ;,,h.: offectiuees,
'it .;'- ,;rI't.; c4auses,,- uneI
I.u p.. i .rs L'c-uill ..s renfermant
It.- ;tappoits sur les travautx prices
crit.s par le bureau de Ihy-gin, '
It la stiiie (Iorift- a c,.. inistru c-
tions.- une tu'ill enfin, crntenant
. .....I e s;th.at dca enquftes sanitaire, '
mrnei'es 5 find sur Ide observation
p'r&:ic es.
Lii Carlon pou- Ci)a1.uI' .1.e rt.i-
nti t,.,L.i- S, d,.os.iers dt.s i men-
bles a,...e di-s reiistigfTien. t.F sur


les dimensions de Ia vole publique,
los chiffre..s dts habitations, et le
iinmbre des habitants, le mode d'6.
sguts -t de1 canali.sation et chacun
de cs e io.sierA de rue comporte
un plan d'ensemble do Ia vole et
doe so. conntructions. Classes par
ordre alphab6tique dan. des caesc
ni-,imetit accessibles, co.s dossiers
(de rue sont groups clans une salt-
ie de 5 mitres de long, de 5 de large
et 4 mitres de haut.
(A suivre)


Jamais aucune Maison en Haiti
n'a present pareille vari6ts de
Parfums des marques les plus r6-
putdes .de. France. On trouve 6liez
Paul E. AUXILA, les products de
Caron Ciro -- Chanel Len-
theric Prince Matchabelli-
Guerlain I4elong Lanvin -
Houbigant Vigny Gabilla -
1 D'Orsay Coty Millot Weill
Patou Rosine Corday -
Grenoville Rigaud Roger et
Gallet Offenthal Worth -
Molyneux Fiotel Molinard -
Bourgeois Piver, etc.- Une vi-
site s'impose,


PROPOSE ET

FAITS DIVERS



EN TOURNEE D'INSPECTION
Hier nuatin, le Commissaire Ge-
neral aux Colonies Agricoles,. est
j'arti pbor le Nord oh il inspectera
les colonies agricoles installees dans
in commune de Ouanaminthe et de
Grand Bassin.

CONCOURS DE COMPOSITION
FRANCHISE DU C. H. A. F.
Resultat du concour. de compo-
sition fran .caise do I'ann6e 1938.
Lea suujets du concourse. au choix
de.; concurrent, sont: .
Indiquez lea motifs de mieux ai-
mer Haiti que vous avez tir-s de
i'etude de l'Hiktoire et de la Geo-
gTrahie Nationales.
2) Mime de La Fayette. dans son
rc-rnarquabe r.ioman: La Princesse
de Clbves, parlant de Mmne. de
C'hartrrs. s'-xprime ainsi: Elle a-
ait .i c.nn :i'e s soi:- a IFducation
,d!e -';. rile. mfai .- vi i:, ,t Lfa\ a illta
ptas .-l-nemrr nt a culti' .r sun es.prit
,t 'i b_'.;aute -i- e s,.,',pn.a aua.-i i lui
*., ir i r .1 t i t i ltt !ui ren-

S' r- L. 'rmi m,. ,' .."A -1mn !le-t-il
dtLi,..lX : .L-iS.L1:t" faiti] u .p-
fltiq .i ..

".omr,' Mrie. C. Rns.m~und-M a-
iH.at-, i pu liciL-.", o., S'.ni.e iN:.air, me:mbr,:, du ju.
v '.i .- -xaimel.s:- t,',kic'..-, M. Leon
Latl;rs.. av-'' t, nc' .; uge 'du t'i-
Al!t: c,;i ci' Pc ti-L. : -Prince, pro-
'- :'I, d,- 'I'ErneiMeerment Secon.
c ir.-, Mr. CP. r 'ii-e, ecrivain,
av-,c'i, ancC.i:e: l -ir tc. -ur Scolaire,
rCroie.sir in ''Er..eiginrment Se-

Laurtat du (r nftotnr%,: it2 jeune
ThC...hitltL A]i:i,.. &Ie'.i e ti- nla cHas-
-,. ie it i -..1: ;':t UI Pe 't" S- minai-
s zL' -g' C :- r, .
C. st ,i o .p e ri .. :S.
Ele a r,-cu ma-,e :" 7,66 sur
10. Lt : l R. t a choi-i le 1er su-
:et.. Hl e-t i,,mis l'e c'',Lrsin, I d( I
21 Aofit. "Viv,_. -iirL i ,ti'rs.
Port-au-Privce. l 16 Aofit 1938.
L. Pr .,idcr,:,,
I,. C LHERISSON.

(iN CRIME ATRCK'E All
BORGNE

A Cham:;iagrne, section rural du
Borgne, ia police judiciaire vient
do mettre Ia main Dorcine Laurent, aevCue de meur-
tre suir lai personne de son ills, Si-
le--ce Laurent. Pour s; disculper,
Pantour do ce crime atroc.,., ce pere
denaiure a pr.texti d'un vol don't
1 ;Z: ir;iit -tC victim.' d, lai part de.
_-a malhbeurtiuse -ictime.

A L'ECOLE DES FRERES DE
L'INSTRLUCTION CHRETIENNE
"DlU CAP.
Au Cap. Jcst Ic R. F. Dorothbe
trbed.lern men',ent Directeur de I' E-


cole des Frercs de l'Innstruction
Chretienne de Jr'mie qui rempla-
ce, en coite mnime quality, le R.
IF. Cisaire, tran4fr-e A Jertmie a-
voc lef mrnmes attributions.

D.LNS L'ARTIBONITE
Jeudi de la semaine derniere,
les Entrepreneurs de la Enginee-
ring ont visit Gonaives et ins-
pecte lesa ieux oil devront ktre exe-
cut6s lea travaux pr4vus pour le
DIpartement de l'Artibonite. XIs
4taient accompagn6s de 'Ing6nieur
DIpartemental, Sixto, et leur pri-
senoe a produit sur la population
la plus agr6able impression.


LE PARC DE
L'HOTEL DE VILLE


On a commence, cette semaine,
la pose des banes du Pare de VI'H-
tel de Ville, Les sieges en sent de
granit, los plods en beton arm4 et
sculpts. Ils ont la forme curviligne.
et. pousent le contour des parter-
res. Ces bones au nonmre de 18,
qui sont de toute beauty et d'un .i
ni remarquable, ont 4t6 fabriqutW
ici.--- Les slges offrent une surfa-


NOUVVLES SPRCUALES PETITES NOUVELLES

(Suite)


LE NOUVEAU PRESIDENT DE
LA REPUBLIQUE DE
COLOMBIE

Le Dr. Edouardo Santos, qui a
pris possession, dimanche 7 AoOt,
du fauteuil prdsidentiel, a Bogota,
] (Colombie) est un avocat eminent
de son Pays..
11 a 6te 6lu pour suec&der A Mr.
Alonzo Lopezi sans opposition, le
ler Mai 1938; par suite de l'abs-
tention du Parti Conservateur de
prendre part A ia lutte electorale,
en face du Parti-Liberal, don't le
Dr. Santos est, avec le President
sortant Alonzo Lopez, un des prin-
cipaux leaders .
Le Dr. Edouardo Santos est un
home de 50 ans,
Sa fortune politique s'est accrue,
lorsque le journal E Tiemt'po' don't
il eat devenu le proprietaire, lI y
a de cela 25 ans, a pass d'une cir-
culation de 300 a 5,000 exemplai-
res, pour tre dans I'actualite, 'or-
gane le plus autoris6 de i'Opinion
National.
Encore une fois, un grand jour-
naliste arrive A une pr&oidence d'E-
tat.
Le Dr. Santos a eth Ministre des
Relations Exterieures, sous le Gou-
vernement de Mr. Olaya Irerrera
Cot, pilus tard Gouverneur de 'Etat
de Santander.
II fut Dk416gu6 a Geneve, en 1933
et provoqua, avec success 'inter-
vention de la Soci&6t des Nations
lors de la controversy, vive et me-
nagante, qui eut lieu entire son Pays
et le PJrou, Ai propose da Port de
Laetitia, sur I'Arnazone.
Presque routes les Nations de
ce Continent ie sont fait repr6-
senter a lan c6r6monie de cPri&e de
Pcs,;e.sion et d'lnauguraton du
N mt:'eau Gouvernement. et les E-
rats-Unis avaient deplaep un Am.
ba.ssadeur assist d'une escadrille
ide dforteresses volantes> pour la
circonstance.
La Republique de Colombie figu-
re, actuellement- burtout parmi leg
Ni atiion Americaines l's plus a-
vancees, et offre l'exemple d'une
regularit, d'dvolution politique,
'orti la Presidence du Dr. Eduar-
do Santos constitute un eloquent t4-
moignage.
Le Nouvelliste renouvelle au
Consul de Colombie touted sea f6-
I'citations.

i

SA la Pharmacie Camille on trou-
vera la creme dentifrice Squib, le
fanwux fortifiant Glycolixir et
toute une vari6tA des parfums
Majestic.

,- .- -

ce de 2m50 de long sur Om50 de
large. ..
L'on croit savor qUe d'autres,
mrnais rectangulaires seront places
bient&t sur lea trottoirs du Pare.
Tous nos compliments A lAdmi-


nistration Locale de Port-au-Prin-
ce que diligent avec tant d'intel-
ligence MM. Raphael Brouard, Ch.
Lilavois aet F. Cuvilly.

REX
Vous aurea le plaisir de ree-s
voir Gaty M'orlay et Henri Rollan,
Vendredi & 8 h; 15 dans le beau
drame tir4 de Georges Ohnet: Le
Maitre de Foges et 'rentr6e pour
cette soir6e est -0.60.
Dimanche en miatinte A 5 h. 80 :
James Gagney dasam le film salis-
sant de v6rit6 EMB flU' n film
passionnant, trait en force et qui
fut tr&s applaudi A 1A premiere.
A 8 b. 30: Un grand film musi-
cal PROLOGUE min en ecfne de
Lloyd Bacon et interpret par :
James Cagney, Joan BlondeU,'
Ruby Keeler. Dick Powe ... et tne
pl4iade de jolies fSies. Une mise.
en sckne mAgnifque, des ballets
f4erique, une .intrigue audacieu.
Ae front udelsmnr PWOWGU&..
SEntr6e 1.10, ., *
: .' .. .


Nous croyons savoir que c'est la
semaine prochaine que M. Belle-
garde part pour le Canada ou iI a
dtI, ijvitC a prononcer quelques
conferences. Nous lui souhaitons
bon 'voyage et. reilleur succes.
'**
La Pension Cosmopolitaine, i-
tuoe a colt de la Banque Nationa e,
Rue des Miracles est ln rendez-vous
de tous ceux qui voyagent pour la
Capitale. On y troulc le conform
moderne., I'hygiLn: et I-- bon gout
des- grands hotels.-- Cela a tiun
prix modlique,

De passage a New-York. M.
Leon Janhaux prendra contact a-
vec lea repr jsLntants des syndi-
cats ambricains et discutera des
moyens de conjurer les risques de
guerre qui menacenrt ]e mlonde.

On ne command phls de chemi-
ses a l'tranger. LE BAZAR MO-
DERNE, 91, Rue du Magasii, de
'Etat qui 'est spcialise dans la
fabrication des caleeons, pyjamas,
cravattes, etc. offre au public un
choix complete de magnifiques che-
mises.,

Les Fr6res de St. Louis ce Gon-
zague profitant des vacancies, out
entrepris d'importantls travaulix A
nl facade, de i'ETablissemennt don-
nant suir la Rue Rpubt.licaine. D'a-
pri.-s ce qu'on dicstingue d(i'c des
tia u'.tIlx qui s i'fult ln cimnent ar-
mi, on croit que le bacon central
sera prolonged dans leo deux sons
et sur toute la longueur de cette
fag-ade.

Les chaussures P:llot quii s re-
corntnindent par leur solidity et
leur confort sont en vente a ila rue
Pav&e. ancien local RCA VICTOR.
Une visite s'impose.

Depuis quielque Ltems, nous in-
forme-t-on, les tout petits -At par-
ticuli :rment lIs tcoliers frequen-
tent les lieux Saints en bras de
chemises. L s Directeurs d'Ecole
et les parents ont pour devoir de
'y p.pos'r,
9
Bonne Nouvelle.- De nouveau
La Brillantine Rieince Roja est ar-
rive et s'eniive chex Paul E. AU-
XILA, Rue Traversiere.
Le Bakerfix fixe et lisse lea che-
ve x sans lesr wrais;-r.

Depui. l'interdiction faite aux
gens du people de marcher le.s
pieds nus, plus de 3.000 sandales
ont 6te vendues. C'est la une tres
bonne measure sanitaire.
*U*9
A la Chemiserie cLafayette on
trotwe les chemises les plus fines,
les plus slides et au meilleur mar-
ch6.
9h,
Dans la journ6e d'hier, des tic-
kets pour plus de 100.000 dollars
ont 6t4 vendus a New-York A l'oc-
casion du mrnatch qui a miS, hier
soir, aux prises les boxeurs Am.


bers et Amstrong pour t'attribu-
tion du titre de champion poids 16-
ger.


Agence du Cap-/I


Service de luxe rapid entj
Ifaitien et New-York.
D6parts rtguliers dui CAP
TIEN tou les l .Jodi.. 4
P. IM. et arrives a New
Lundis matin.'

PROCHAINS DEPARTS I

CAP-HAITtEN


SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


1 Sepu
8 Sephe

22 Se
29 Sept


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Haitien-New York,

lire Classe

Cabines exterieures,
minimum........, $ I
Cabines intirieures,
minimum............ $

Pour tous autres renseignem
s'adresser a:

H. C.IANCfULLI & Ci


Agents,
Cap-Haitien


Phone


A Lmndres, le dollar est coti
jourd'hui 4,88 par rapport I!,
vre sterling et A Pails le fra n
pay6 36,67 pour un dIollar. .-

Le Nouvelliste parait chaque..
prbs-midi it 2 heurnw Les abi
Qui req'oitvetit en retard le jouti
snt pri6s de s'aidrc-r a la di
tiun, phone 2232.0

tues et 17 blessed tLei estk
ian du raid rebiLlle r.pre hierc
tre Ros-as h 32 kms au sud
Port ;(ou. A Madrid 193 boa
oult 6t6- lac-hCes s1ur ia cite, don't
on! atteint le quarter de lihopi
tuart 6 personnel et blessant-tI

A Rio de Janeiro. La puliceiauiA
la main sur Harold Doldofxtedi
Cu'hC d'espionnage i'O board du ..
re QDeImIundo qui Ldtait en r
Four Bnenos-Aire, vtenant de n
velle-Orikans. La Police a
que cette arrestation a etA6 f
sur des avis radiodiffuses pub
police anirienaine: Doldofr.d.i
s'appelait avait dans ses bagages des l
ments du quarter central de
Police,
M-4^!^

AVIS
Le soussign6 porte A la comia*
sance du public qu'il n'existsW
ce moment, A sa blanchisserl4 .,
A la Place Geffrard, No. 102 I
.--'i L


*cun individu atteint de tuttbe
Leo 6ligants en general ceux qui se, contrairement au bruit qt
vealent plaire, no portent par ces circul4 ces jours derniers et -.
temps de grades chaleurs que le se met a la disposition de 44
drill fin. Passed 'Au Monde Chics. droit pour toute inspection J.
ancienne Maison Jean Talamas et nueessaire,
vous serez satisfait. YUEN Cm0
















Dnut vain prere OCaptai.b 'a *fi US
...... .......
8".:.i


"pi~~i


So AGE --*^ ****** **^* *i*~ -^^***^^f^---*^P-*-----s