<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03415
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03415

Full Text




PAGES.I
S r S AtCIEN
At:; AN*


Ru


43Sme. ANNEE


.v~.


QUOTIDIEN F,ONDE EN 1896
4.


PORT-AU-PRINCE, HAITI


St~


LUNDI, MARDT 15, 16 AOIiT 1938


--w -.

ERNEST 0. CHAUVET
DrEeteVI-Propdean

FRED. DUVIGNEAUD
Directuvi
....... . .... ... .. .. ll .. .. ."


No. 20.040


[\ \\ILA BANU EIIERICAIiE ET LB

PANIMERICNISIME ECONOIQUE


SLe project dent la discussion a
r*etlu 'attention des deligations
ji s. Conference de Montevideo est
*csW le project d l'Institut Inter-
waricain du Travail celui de la
galt4 Inter-americaine.- Elle
jetrait non seulement le role ides
ioqaues centrales continentales
jtiatrices du cr6lit et de la mor.n
Seaj mais celui d'un organisTme
l. M & ter-4nricain et l'change des ca-
pitaux et de coilaborer A la recons-
kuction des icnomies nationalss.
COmpletant ces attributions es-
mielles e, 'article 5 ajoute que ela
Direction de la. Banque sera aux
mains des del&gubs des banques
tracess nationals ou des insti-
:tatits qui en tiennent lieuL et le
4.wontant de son capital ainsi que
h forme d'int.gration et de de-
irWntation des parts que devront
ouserire chacune des entities par-
tidipanrtca aeront fix6s en temp-
powrtun par la Conf.rence de
Santiago de Chili.,
La delegation du Ptn ron a deve-


caine et jusqu'a present, le ratta-
chement A I'etalon or se trouve han-
dicape par des obstacles. L'orien-
tation de la collaboration dans le
cadre specifiquerent amrnricain ne-
cessiterait de vaincre le. difficul-
tes d'ordre psychologique, politi-
que et technique qui s'opposerort
A urne entente bancaire et A une en-
tente mon6taire. Sans doute, la so-
lidaritC eat certain entire lek pays
amdricains d'une faeon g6nerale,
mais, elle posshde plutot un carac-
thre concomittant que compl6men-
taire.
Or, le but principal d'une Ban-
(iue Inter-am6ricaine serait d'une
part la protection du producteur
vis, a vis des capitalists et des
trust..s, d'autre part, la rationali-
sation du credit ou sa r4partition
de telle faqon queo 'a Banque soit
an service de i'Economie et non
I'Economie au service de la Ban-
QcO.-. La Banque inter-americai-
re don't le conseil de direction se-
ra form des de guxe.s des gouver-
nements i:\ol.iera tout simplement
V-r. if-n tfa'rnre r r f&lration s u-


lopp6 le caractere de l'institutiori . ca.... .
en pr&isant que ta Banque Inter- pra-gou'ernemnctae et Ie c ara-
.ainricaine garderait ls faculttie tare technique de l'instituuon dis-
mr un i instrument ro fntaire raraitra pour faire place a une ins-
.r.e un in. n mtituton politique. Si le panambri-
'&change international qui servi-
it d'talon stable pour les tran- canisme, conime effort de coopera-
ntions emnmeriateas entire lea tion dte l'Amerique, n'aboautisait
,ays amri ains. qu'ua creation d'une Banque in-
ter-amz ricaine, ainsi constitute le
Le project r6ruvien et la resolu- movement perdrait de sa force
tion vote la Conf6rence diver- rmnme au point de vue politique.
gent par la conception et mar- car les homes libres ne verraient
qent sinsi une sorte de diversi- dans les conferences. quc des reu-
t0 dana la manikre de comprendre nions administrative; oh triomphe
t problem monetaire. Comment ] esprit des conformismes gouver-
Un tel contrast a-t-il pu naitre a- nerrkentaux.
lors que le programme des Conf&- Ce sont 1I des hy:-potheses que
-rence est au preaiable s.oumis A nou, risquons. Cependant le pro-
rexmen de's gouvernements. Re- jet de Banque Inter-americaine n'a
.*struction du systeme monetai- W6t depuis Montevideo ni repri-, ni
4e81 creatien d'une monnaie am&- d6velopp4. Pourtant, il est pr6vu
:.t kine: dans un cas ou dans 1'au- dans le programme de la Vlleme
: t, la solution a des chances de Conference la creation d'un Insti-
:'isibilit6 mais elle est inactuelle t.t Economique et Financier. Cet
:er plasieurs raisins: le syst6m-e esai de coordination se heurtera-
bscaire des pays amyricains nest t-il au nationalism intransigeant
tW uniformne et il est peu 6volu4; de I'Am6rique Latine?
SEtats-Unia qui repr6sentent la L'idee d'une Banque inter-am6-
: grande unit economique du ricaine sera-t-elle soulevie A nou-
::tteau Monde out abandonn4 I'V- veau? Les resolutions finales de-
al OU or depuis 1933 et Roosevelt termineront-elles la provenance des
i'eate vers une politique de plus resources qui en constitueront le
Splus inflationniste; la structure capital social (concurrence certai-
:I.ic,&re des 6tats amL ricains esat ne entire cette banque et les ban-
Utemiment fragile; la monnaie ques centrales nationals) ? ou
ipfend du niveau des prix mon- bien, la Banque inter-amdricaine se
U1et ds que les importations confondra-t-elle avec 'I'nstitut. E-
'* t les exportations, les gou- conomique et Financier pour cons-
':6e'menat recourent A la devalua- tituer un organisme technique, es-
t. #fint a part les Etats-Unis sentiellement technique?
.1.. groups financiers dirigent Le system liberal, le systrme
/Je. tt3 h*s, le capital en Amiri- capitalist ont une conception pro-
.'. e x8 inexistant. De plus, dans pre du r6Ie du credit et de la mon-
.: 8 ..te tats ou presque tous, le naie: ee r6le drive de la philoso-
w.6Iek des changes a, 6tW insti- phie, de l'activit.6 6conomiquei de
S n... ces systnmes. Dans l'economie pla-
!i la pense des congressis- nifie o les construction sont 6di-
Sike Montevideo, il no pouvait fibes f l'schelle de I'Etat, la Ban-
:i naullenaent d'unifier le sys- que suit le processes de control.
i 'mlon6taire ambricain et d'or. Les deux projects discut6is A la
:ia Bariue interamericai- VIIhme Conf6rence ressortissent
% W e roodble de la Banque In- A une 9onomie librtle d epassae
i o tot&ale des Reglements ou de par les faits. Le panamrricanisme
ti anqu internationall, telle 6conomique n'a pas encore d4ve-
:. d6crite dansa le ivre de lopp le rble nouveau te la Banqim
Mendes-France. A cette 6- Interambrieaine dana Porganisa-
ie:: tel, conception heur- tion &conomique continental.
k f1sit: 6 onomique amnrt- Jules BLANCHET.

" .: *** *****'* "D' -* *"* "**** ******* ** ** ** ***

Ai_ .LETS. SE MONTRENT CURIBUSEM.NT ACTIFS
IDAMR.'


UNE PREDICTION

MYSTERIEUSE
LA PROPHETIE DE
S. MALACHIE SUR LES
SOUVERAINS PONTIFES
ET LA FIN DU MONDE

Par le R. P. Foisset, C. S. Sp.

(voir le no. de samedi)


29o. Ex rosa Jleonina
Honorius IV (1285-12,7)
De la rose anx lions.
Tout comme Honorius III, ce.
Pape dtait sorti de Ta noble fa-
mille Savelli, don't leM armoiries re-
presentaient one rose, portee par
deux lions.
30e Picus inter escas
Nicolas IV (1288-12092
LDo pic parmi les alimnents.
Nicolas IV t.ait originaire d'As.
-coii, dans le Picenum.. La legende
s.erait-elie fonnrme du radical de
ces deux terms? Esca (nourriru-
re) e.t le radical d'Ascoli, syno-
nyme d'Escula; picus eat celui de
Piceinurn.

(Voir suite en 2eme page)


LE FAIR PLAY AU
CAP-HATTIEN

Nous devons a l'obligeance de
rotro ani at confrtire Pierre Dus-
,-%k de pouvoir renseigner nos lec.
teurs sur les r6sultats des nmatche-
de dimanche 14 Aoit et iundi 15
Aofbt entire le Racing Club ct i',-
quipe .slectionnee capoise.
Les 2 t-quipes ont faith match nul
dimanche et la parties a ket gagn&.e,
hier, par le Racing centre 2 but ia
zero.
L'accueii le pius s.ympathique ai
te reservd par les eapois A leurs
hItes port-au-princiens,


CAMBRIOLAGE

Vendrdli dans ia nuit, le maga-
sin de Mr. Daniel Jean-Jacques, si-
tu6 A Vallieres. a 6te visit par
des voteurs qui lii ont enlev6 400
dollars et des marchandises. Ces
filous ont r6alised un record d'au-
dace et de sang froid pour avoir
pris leur repas dans le magasin,
ainsi que le prouvent plusieursa
boites de sardines, de beurre, de
saucidses, d6foncees et pour avoir
oper6 au mrnoyen de bougies qu'ils
cnt eux-momes 6teintes apres l'ac-
complissement de leur besogne.--
Esperons que le lieutenant Etien-
He arrive A mettre la main au col-
let de ces malandrins,.



"SAVOY"


CAFE-RESTAUjIANT


Demandez A vas amis et
ils vous confirmeront quo
nul part "a Port-au-Prince
on peut mieux manger et
apprecier les bones con-
sommations qu'au SA-
VOYs, situ6 au Champ.
de-Mars&


--------


DECORES DE L'ORDRE
NATIONAL HONNEUR ET
MERITE
Ce malin, au course d'une petite
cdrrmonie, Monsieur Georges L&-
ger renmilt Son Excellence Mr.
De Lens, Ministre de France lea
insig nem. et le Dipl6me de Grand Of-
ficier de l'Ordre National rHon-
neutr et M6rite'.,
Le dipln-me et insignes d'Offi-
cier ort 6it remis egalement M.,
Pierre de Franqueville, Secretaire
Archiviste de la L.gation de Fran-
ce et A M. Grimm Provence. As-
istaient a cette c6remonic le Se-
crItaire d'Etat au Departement du
Commerce, M. Guy Dugu&, M.
Georges de Lespinasse, president
de la Chambre de Commerce fran-
cakie ct M. Abel Lacroix, prs.i-
dent de la Chambre de Commerce
d'Haiti.
Tous nos compliments.
LE CONCERT DE LA FANFARE
DE L'ECOLE DES
ARTS ET METIERS
La Fanfare de l'Ecole des Arts et,
M.tier, hier soir durant deux bon-
res ho-ures, a egay6 le centre de
la Ville. Ce concern offert a l'occa-
sion de la fte de oNotre-Dame a
rduEssi, et les pieces du program-
me furent rendues avec brio. II y
en i qui eururnt les honneurs du
b0i F..
No v lui renouvelons tous nos
Uc mpiimen' ts,

LA FETE DE NOTRE-DAME
flier, Port-au-Prince a f0t6 avec
qclat sa chbre Patronne. Des le di-
rnutche, de nombreux fiddles as-
.sistbrent aux vrpro. et le lende-
main, A hin messe de quatre heures,
la Cathddrale ne pouvait plus con-
tenir du monde.
A rh. 30, A la Messe Pontificale
assistcrent les autoritbs locales et
de beaux chants furent executes.
Dans l'apr&s-midi, la procession
rtunissait les fiddles des deux sexes
et Ie Salut du Saint Sacrement
clot ura leIs ct.rnionies religieuses.

CHIEN ENRAGE
Le quarter de la. qatrinme A-
venue de Bolosse, a kt6 mis en &-
moi la semaine dernibre, par la
chasse organisee centre un chien
qu'on a toutes les raisons de croire
atteint de rage, qui rentrait dans
los course, et s'attaquait f6roce-
ment A touns tea autres chiens
rencontrds sur son passage.
L'aninul fiut rapidement iapi-
dO, mais on se demand non sans
inqui6tude, si les lktes qu'il a reus-
si A mordre n'ont pas contract le
mal, et ne constituent pas un dan-
ger aasez s6rieux pour retenir Pat-
tention de la Police et cell du Ser-
vice d'Htygiene.


DISETTE D'EAU

Depuis quelques jours, Port-au-
Frince souffrc d'une terrible diset-
to d'eau. Certain quarters tels
que le Bois Verna sont comrbles, a-
lors que d'autres, Turgeau, Bas de
Peu de Chose, par exemnple meu-
rent litt4ralement de soif.
Co martin cet 6t.at de chose a
cre6 un petit affollement assez com-
prehensible et qui s'est traduit par
i'exode des families vers les quar-
tiers de Bolosse et de Martissant,
cf l'eau continue d'etre service en
abondance. Fai-,aient parties de l'e-
xode des centaines; de petites bon-
iels et de petits groc-.ms, venus a-
vec de!; boquitte,, de i..idon d e,
miriarmites et toti autres r :ipients
Ss'apprc.vi;ionner -du pr6--ieux liqai-
1de.
Spectacle pittoresque sans dou-
te. maiis alarmant, et qui exige que
It Ser.-ice Hydraulique prenne
d'iirgentcs mes-ares,

A LA HH2S

Hier soir,. a chorale Mixte de
Saint-Pierre de Petionville a ex&-
cut6 sous la direction de Mlle. 01-
ga Gordon, un tras beau concert
spiritual, a la Station I-I2S. a l'oc-
casion de ]a f&te de la Sainte Vier.
ge Marie, patronne de la ville de
Port-au-Prince. La causerie du R.
P. Foisset chantant la gloire de la
vierge de l'Assomption fut bien
gofit6e par los auditeurs de' la sta-
tion. Compliments.

LE PRESIDENT CARDENAS
VEUT FINIR AVEC LA
REBELLION
Le President Cardenas a pris la
resolution de mater d6finitivement
la rebellion chez lui. A cette fin il
a envoy& dana les montagens oil
so tionnent les r@volutionnaires une
rrmbe de 5.000 soldats avec com-
me unique objectif: la capture du
General Cedillo. Des combats eu-
rent lieu entire leas troupes antago-
nistes et couterent la vie A 45 homrn-
mes dont 30 soldats r6guliers.

MAISONS MAUDITES,
MASONS A TUBERCULOSE
La Radiophonic du lundi de la
Fondation Castera n'ayant pu ktre
prononc6e hier east reportee A ce
soir A 8 heures precises. C'est le
docteur Climent L:mTnier, le Distin-
gub Directeuir du Lyc&' Stdnio Vin-
cent, qui est venu exprs de Saint
Marc entretenir l'audtoire invisible
et innonmbrable d'un sujet palpi-
tant: Maisons maudites, Maisons
i Tuberculose.
Radiophiles., aux coutes, ce soir
A 8 heures (Station H12S).

(Voir suite en G6me. page)


pnneflcfli~A t BpBBflfllf~tl~lOfflflllffllffllf.&lSdhflF


DE VOTE FOIE-
SMm cabmln-t vo aSm deo
It kO "g lpM ib iwe
1as itq tote. CS Dio
flemt. R"e was vo apaSeat. VOM"teZ c am
D A'ftola4V"' a A8m. p ttI-
mt r V a's toa' ata a
,,.. da
o. w.w cal.,ts..$

E. 041K1MB. Distribstau,


INTERO-VIOFORME CIBA
Antiseptique specifique des a.
gents pathogenes du tube digestif.
Diarrh6es. Dysenteries infec-
tieuses et parasitaires.Ambiable ai.1
g0e et chronique. Diarrhees in'
fantiles. Dysenteries cryptog6n-
tiques. Dysenterles bacillaires. Co-
lites Colibacillose. Dysenteries a
balantidium et Lanblia.
COMPRIMES
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Pfrine. ,


-a


PROPOSE ET FAITS DIVERS


t


F




PAOR 2 t..4#nflW et f*a*J#*n,* O f* #E'* -4

UNE PREDICTION MYSTERIEUSE

p (aulte)


Ou bien la devise fait-elle alln-
sion aux hesitations de Jrbnme
d'Ascoli, qui renonya deux fois a
.*4in election avant de ceindre la tia.

31o Ex eremo census
S. Clestin V (1294)
De l'ermitage 6lev6 (aux gran-
deurs).
Tird de l'ermitage, Pierre Mon-
run se vit eIeve a la dignity du Su-
ljr nie Pontificat.
3)2o. E undarum benedictione
Boniiace. VIII ( 1294-1,10.1
[i. lai tbinediction (te untide. '
Le Pape Rotiface VIIi, iaiint
son eLlection, s'appelait Beneodetto i
(Benedictus) Gaetano et portait, I
dans ses arnme', des barnldes on-
d es.
li recoommandait fort I'usage i de
'eau bienite,


133o Concionator Patareus
S. Benoit XI (.13:-l.O18
Le .pr,'chetur de Patar(-.
Frer' Nicola4s oC'tLsini J ptIp,irtv-
nail it I'ordre d s PI r;.:- Pr i-
cheurs. Et. .-on .a int p iatrin .
grnii.i S. Nicolas. alni t rigii3ni e
i la vi]' ,'1;.. }\'t:('',-re. \' -i,-rbk ,nt ,
1; leviv ,', .,,- rdp, r-'- A; ii .' v '-ii-
.i.' c' n P ;" } :t la 1 a F, 'riie <,
-',i, .: iit r I" > r C, a;' V ,i' .
; ,it. iDe t as'iis t it 'nii'-
(" '. m \ i" i :;(;:- 1I 1. '
r i, \. '.t. i'.t', l a i.1 ': L
,rdenhau. 1 .r,:: d. (Wuth..
ant 'I.: ',. Pi p ', i "'. :..." trin fa,-
res d n--. (". "r',
35o. I). suture f ->.,
J ii X XII 1. I:-l:.
_Ln ._LI--:. f n 'i l '.j ".
DJ cIquL-. d'( s -i *,' :tl fli-. Ii'-;3
simple savetier.
?,i ('orvus s.chi-ailttierons
NicO'l. V.. un A-ntipip.,
I .128-1 ; *'O^lt
Le' c-rL'eaut s his.'ItiU ltIue.
Originiit-i. (Ifdt Corbere (ldont le
radical ,'St c(rvu.s,), cet honmmn
prov'voiqua un schisme. (dan, PEgii-
:e. ('urmniwT' uni cIr''t'Ui ii s1:'a_ t-
tit sur k c- r:'p, n-itiuid Ldi t.- la sucit-
'. chreti,.'rinI- d, so.n tenmp-..
'.Po. Fuigidus Abbas
PBenoit XII t1::;1t-1'2)
-Le froid A-)bi'6.
L.e Ponti fe :;vait .L' .1bb tiL ml no-
nistreL de Font-froide. au adici:.e
tie Narbonine. iDL'Dunt son pontiti-
cat. il se monitrait froid e't insensi-
ble 1tux Imbiltion.s. ,IuxN ;ff'ct ions
terri o t *P,,.
3I6o. Dt rosa atrebatensi
'.me nt VI (1842-1.52)2
JI. ,"' .. d'Arram..
f'-,'.4% difttlit du sign urui d(it. Ro.
.ii-res, jadis v7que d'Arras. (.l-
mnnt VI avait de roses dans.< -.'
a i-r es.
37o. De montibus P'ammachi
Innocent VI (1.;-52-1362)
Des montagnes ide PammaIque.'.
N a o village Mont, cn Linimu-
sin; 6v&eque de Clermont; cardinal
de 1' glise des saints Jean et Paul,
Lu month Coelius, a laquelle est at-
tache le titre do Paummaque. Dans
ses armoiries. figuraient six ml.In-
tagnes d'argent, trois sur trois, en
pointer.
40o. Gallus vicecomes
Urbain V (1262-1370)
Le Vicom'te francais ou Fran-
vais Visconti.
Frmanais d'origine, G. Grim.,.rd
tait nonnM apostoliqu e chez les
Visconti (Vicecomes). au moment
d *son election,
41o. Novus de virgine farti
Gr-goire XI (1701:O;98)
Un nouveau par une Vierge for-
te.
Pierre de Beauforlt. cardinal de
Ste Marie la Neuve, devenu Pape.
se decida de quitter Avignon pour
rentrer i Rome. Ce retour de la
Papaut rka lVitle 6tcrnelle. s'ac-
complit, grace A l'intervention d'u-
ne Vierge forte, energique: de
Sainte Catherine de Sienne.
42o. De Crucee apostoliea
L'antipape Clement VII
(l:78-94)


>lfl-f*l*#MSKM*m


dinal-pr&tre de ia Busilique des
Douze Apotres. Son election frau-
diuleuse inaugura un schisme ir-
grttable: croix re-donitable. croix
apostolique pour la chr6tient6,.
43o.-Luna cosmedina
L'.antipape Benoit XIII
(1394-14214)
La lure de Cosmedin.
Pierre de Lune, por-tait unI quar-
tier d lime, dans .soe arnoirie.; at
i. L6tit ca.rdn fiiJ d, tit u d Saintet
Marie in Cosmedina.
L.ae .IrI,'idli.te ex:clut ( de : (l, I ,i. 'c
I. nrom r,.t ,r"' cih. i lt i..' C .ii
r'aiiit, 1d l iro ''.: .'i', L-j. atn. -
",ait Lin antipape. -
Ito. Schisma Barcinonunim
A nti!.,i r ', ni.. lt [ VIII
I c42cn-1 Ji |

J it L tarcTelon ic i.ir .I. x
cardinaux .scrhi-nmatiqu, Gi, .I de
1 I" L u ,4vl c x I .' f,
M lci s .I I IL L'-!: ; .:.i... : c. -

t 15ji. 1 inIt'-n p;.c.':anlii i
I claw 1 T 1;-: '>;

r.y -' r: .. ."' ; ,..' -. -V

r' .-l:. f .' In, : E -
't: n....., ... ..-




iou.," .;ur:s :4e initutc! a un
-' ru -l -, ., .. u .
: .. I ,



-"iiean. -c {" 1': 'l u-. iixtij '
Si ,t .- t e -i, L
47o. r' e- Tu .. ;,;:. ;:,( i-
.l t
:.: 1c" e i' '.- n- [' : .. :. un
bloc de pierre. pIA: -.'r o,... < rdr-x
tiii Plape, ;'.; ,,rt. _. i. l):ts:i-
tiiie du L :,:i ',1 ,! i; c jl ait b.-
-i.r I e ) pe.le, .se d tacha Ate ]'ec --
sernb le t l P I c .n:Tr ..:i: c'West
part ie "i- id't -., Is poir-
-'ulvr'r- i';,n..qi.*.* :.;;, I1;,*r, ', ,' Lu. ni'-.
4-7o. De meliore sidere'
J n e "(_:t Vii k1 f -1 ,1 -


lD'in astre reifi;..'l .
Le Pap- -.ort.m ,1 1:', .;mi:'e Mi.
gliorati plI-i,,r: nm ilt: :r~) a-vait
n.: '. c m ete it i .., .-~ "' :'. -n
flae de I it, ,pap.e Pi.;rr'e .de Lune,
Innocetint. VII. le Vonnf Vi-fital e.
riilait d'rune nmeilleure lImiare.
iso. Nauta de ponto nigro
Gr gire XII (1 u;-1-1417)
Le nauti..ni,-r tdI ia rmer t6ne-

Origi aire dt Venise, uonrlnai-
,-'.!r d. l'Eglif: d,.. N& vrelmnt.
Er: pioi, sa hit-m. U 'Oc(tide-t.
Gr '_oire XII 'ii;-ig.. i,. L-seau de
Eglisoe sutr une mer t n6breuse.
(A sui\-re'i ,


A LI NCOlJV'ELLISTrE fl mfll re


- -* -- -- -- -, -"-


~~~nseflae*flDDDIfltflflGflWflflJflWOWSt


.M H, Ma .. t. vi.


BUDWEISER

LE hROI DE LA BIElth EAN BOUTEILLES

IBUDWEISEt, ren:a:-que pour son gott, a triomnphaloment
lat comparison gniCrati'on a pros g4n6ration.


ten i


ta v,&ritable BUDWEISER pent malntenant, btre oitanu, come
v.m ,e pretererez, en nouteilles u". en bidons.
8v;e: prilts pur j'!r'h6te iattendu. Ayez dui BUDWEISFR dans vo-
Lir.. re -rigeratear.

Fl. tes ies delice dJe vos amis et de votre famille en servant lP
LBUDW'EISER chez vwrus.


DON N MOHR

Distributeur

C'.ET L .. IT IEILLEURE BIERE EN HAITI

M" ** *,,,


FE


La nouvell Direction


du


Serliner Hof

., t. a tre tr 3 t PtimP Clienteie

les spteialites

-R- ila fameise cuisine viennoise,


:t patisserit exquise,

les bonds sandwiches

,,t tiijtt.s les boiasons tres tifen glac-eas.


. is:,: 1 i*.; jA ali
G .Ait -r ,-it"


flu h.rlinecr HIof

die 4 6 helures?









A BASK de CODEINE. TOl,&etBUCUCALyprwo,
GOUT ACoREA,.-cONSRavarTION PARp.4,r
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
a INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE HAITI,, ET L Porca


-


Le fait est incontestalle



Lt RHUM SARTHE

c'est la quintessence

DE8


m


reur


Do la croix apostolique.
Robert de CGtenbve portrait une
croix dans aes armes; f taltt qar-
...I


BRILLANTINE RAf

Les nombreuses lectricef
Marie-Claire, du Journal &
Femme, apprendront a4t
plaisir que la fameuse bIR
lantine ricinde liquid dv: D
ROJA se vend chez Paul.t
Auxila, Bazar du Champ.&
Mars, Mme. Jos-ph Maglijt
dans toutes les bonnes *
sons do parfumerie de &la
ce. Elles trouveront
ment les products de beail
de Jos6phine Baker, de to*
station mondiale, tels que: 3iW
kertix, creme'Siamoise pom.l.
Jour et ]a Nuit, Ricil's O:
plak, Bakeremail, LotionA w
tipelliculaire, Bakeroil, Pett'+,
fe Ricine Roja. Le Ricil's e
livrd dans les couleurs suivae
tes: noir, chataii,, brun, aw".
jou. blend, bleu-clair, bleu f .-
ce, tert et violet, p)ermettWi*.:
done d'aWsortir la.ceuleur adesj.
cils a celle des toilettes.
ALPHONSE MAGUET.
Agent Exclusif pour HaiUL
|-.


NEW CHINA
BIANCHISSERIE
LAUNDRY
Rue Rigaud Petionvill e
Costume blanc ....... G. 1..
Costume casimir ...... 0
Costume ordinaire ... 0O
Costume Palm-Beach IA
Chemise ordinaire .... 0*
Chemise 1000 plis ...... 0.0
Faux-col... ................ Of
Mouchoir ............. 0
Calegon .................. C
Chaussettes ............. 04
Serviettes, nappes, draps, ita"
prix A forfait de gr6 A gr.
Le line A blanchir peut Otre *w
cept6 et remis A domicile.
Pour tous renseignements, A!
dresser A New-China, Rue RiPU4r
Petionvillv en face du M&cIh&".
*Jjuj^ ------------..


p


eilleures variete de cannes


d'un vaste territoire


issant lesurs terrors.



..I I.. i ..
C eat c, q. f.st s.n ar in

"' ..." Ti,' .: "M : v, ,':;'....:h:""h..,: .....i. .;i.


AVIS MATRIMONIAL

Je, soussign6, declare au PO
t au commerce; n'Otre plus
onsable des actes et actions '
on m pouse n6e Marie Rose
iette Rdnus, ce, pour cause g0X
Grande Ravine, section de.o
lorne le 8 Aoft 198$.
Jean Auglus Baptiste St-L
--. ....


_. ..,. .....,.. ...... ... .





*l** j


Teint


Merveilleu:

sans MB ,.4


V
"4
~1


S- AERISEE-,
INVISIBLE SUR LA PEAU


LA BANQUE ROYALE
4 DU CANADA
PLUS DE T7OOSUCCURSALES AU CANADA ET DAflS 20 AUTRES PAYS


S__________


PtflflflErWc##tnnrr;tr- -fOSfl*D#*StptPEflflfPlf


Part of the

rhythm of action

the pause

that refreshes


TUn charme frais et fascinant -
rien .iui rappelle le maquillage.-
Poudre de riz si fine et ;i 1gere
qu'el!e est rfellemnent invisible sur
Ia peau personnel ne pourrair ja-
maii suppos.t'r que votre beauite
r'est pas entibrement naturelie. Le
secret conrsite en un no.uveaui pro-
ce6e e6tonnant -;daeriation,. sui-
vant sequel la Poudre Tokalon est
prkpar&. Dix fois plus fine et plus
14gbre qu'on ne l'aurait jamais cru
possible. Essayez aujourd'hui rmt-
mr la Nouvelle Poudre Tokalon
c n4e au bureau, au magasin ou la
mason votre visage n'aura ja-
mais Fair congestionne ni luisant.
Dansez toute la nuit votre teint
restera frais et charmant. Procu-
rez-vous aujourd'hui mkme le teint
d'une beauty captivante et durable
que seule la Poudre Tokalon peut
donner.
PAUL E. AUXILA
Port-au-Prince, Haiti
Distributeur pour Haiti


POUR VOTRE SANTE
Si vous souffrez de P'appareil di-
gestif, ou si vous sentez une d&--
bilite quelconque dans l'organisme
*e ratez pas occasion de vous met-
trek l'usage de Ia Farine aQuis-
queya" (quintessence de Ia banana
Troglodytique) ou banana Grand
Vincent.
Madame, n'oubliez pas que la fa-
rine QUISQUEYA eat un agent ac-
tif qui excite la croissance des os
chez les BLbeas.



tLE NOUVELLISTE.
Rite dih Ccnctrr No. 137
Boite Postale No. 135- T4lphone 2232
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
HENRI CHAUVET & CBERAQUIT
Directeur.Propnidt0ir
ERNEST G. CHAUVET
Directeur:
FRED, DUWIGNEAUD
Rddaeur ea Chef: .
MAX DUVAL
Ssritaire de la Ridactids:
YVAN JEANNOT
Administrateur:
C. BEAUBRUN


F V.i *f"l77" *66 0.0.01-1 1AL- NOWUVLLISTR p


SDi5,- moW rteux, je ne
Buia pas venu hit|r
Je 8aui8 ardunnable, vo-
yona! Te aoaviens-tu dt
jdemune liquorisle Edouard I.
4Benjamin? J'al t6 ched lui hie-,
soir.


Quelle belle soir., mon Dieu
f j'ai passe et quel charmant gar
Son ce type-IAl II vous pert de l'a-
Snisette superfine: c'est e Ina auavi
td en matlire.
11 faut l'encouragr-r, car ('en at
vu de pareille dans dei grands ca-
U. f!s de Paris.
STu es press; alora a'en parlons
plus. Mais, en aomm1%, i a toute;
sortes de liqueurs. 11 a lanisette,
Ie peppermint, fa prunelle vanillI&,
le nectar, etc. Vols-le ]e plus t61
possible si tu veux 6pruver d la
beile presentation, de ia bonne qua-
lit6, enfin toute une geuime de bon
gofit. II s'y connait bLn et se d6-
voue pour ses simabl es
clients. Enfin, pour d'autrea
renseignements, vois Simon Vieux,
I'*picerie du Centre, Mme. G. Rou-
main et tant d'antrea. Cela vaut
nie la pine. Au revaii. Vieuxnz


A VENDRE

Une voiture Chevrolet 5 places.
avee 6 caoutchoucs,
Pour tous renseignements, a-
dressez-vous au Lt. L.Mainvil, rd-
sidence Av. Joseph Nicolas. Mai-
son No. 64.




Pourquoi doit-on user
un savon midicamenteux
tous les jours?

If/ /


4.
Daa Its pays chauds, Is
eruptions et ls impuretiea de la
peau surviennent particulire-
mrean de microbe de Fair et de
Is poutisie.
Le savon ordinairc d toclecte
demure inefi ce, tandis que le
savon AFRIDOL necoie, guerit t
Is maladies de la peau, ls rend
z propre et I'enjolive.
@ Le savon AFRIDOL a auai
Line action desinfectante, son
ecume et surtout legre et abon-
dant e,- il poss&de en otre un
parfum tris delicate.
Protigez-vous contre lea con-
tagions par le avon AFRIDOL,
qui est de s plus hate valeur
m3iicale.


Srmez-vous en,
tous tles ours!


R


Afri d ol
* LE SAVON BIEN-FAISANTI


Le pardon des injures


N'ayant pas craint de prendre
une part active au gouvernement
de son pays, la reine Marie de Rou-
manie avait, naturellement, vu se
dresser centre elle tous ceux qai
avaient, sur la politique, dies vues
opposes aux sienynes.
tait, il y a quelques mois encore,
nvec quelle,gbnero.it# la souverni-
ne avait pardonn it certain de ses
vir'versaires. Et, a, ce propose, a4. .
Ct& cite, ici mime, ]'emolujd;.-e
lettre qu'elle avait ecrite ia ..h
ve de M. Carp, A l'occam,,.
mort de son maria, lequel avait .,.,
pourtant, un antagonist d(L, 1...
ie.
MAais si Carp avait toujuc. .
battu de faqon acharnee ies ter.-
dances do sa reirie, du moins 'a-
..nait-il fait avec loyaut6.
D'autres n'eurent pas toujours
les memes scruples et userent con
tre elle ces armes empoisonnees de
la calomnie.
Je ne penx que leur pardon-
nor, disait-elle.
eNon pas parce que, s.
criture, iUs nc sa i I-..:.
font, mais bien parce .. L i. Q .
sant ainsi, ii. r n f.: ; .. ,' ii.,,r ia
un sentiment d'impuissanee, sen i-
ment visible pour tous, au point
que leurs injures ne peuvent q
desservir leur cause et, par cons
quent, &tre utiles A la mienne.w

Mater Dolorosa

En depit de la haute concepwun
qu'avait Ja reine Marie de Rouma-
nie de I'abndgation don't doivent
faire preuve les totes eouronnees,
ce n'est pas sans un de6hirement
profound qu'elle assist aux ddsac-
cords de ses deux fils, le roi Char-
les II et le prince Nicolas, dresses
I'un centre Fautre par une ques-
tion de m6salliance.
Les m6res, disait-elle il y a
quciques semaines, sent bien heu-
reuses don't lea infantss ne sont ase
palis que par leurs querelles per-
sonnelles.
rElles peuvent intervenir, et
souvent, reussir, pour los rconci-
lier dana ses bras.
tUne reine, elle, doit se plier A
la raison d'Etat et, si dur que cela
lui soit, se rallier A l'opinion du
chef de famnille.
eC est ainsi qu'il 6tait 6erit. sans
doute, que je ne m'endormirais pas
.ur- mo0i lit de mort entire mes deux
fils.
-all y a IqicquIe annies., 'un s'I
tait expatri6 pour vivre sa vie.
Et maintenant qu'i est de re-
tour. les nee..sit6 dynastiques le
contraignent it exiler cotui que j'a-
vais garde pr&s de moi lorsque lui
6tait loin ,.
Et cetlte trite situation n'ost
peut-troe pas 6trangbre i lah dis-
raritjon, h l'ige de soixante-trois
ants, et aprbs unrec maladies soudai-
nement 6clat&e, de la .soureraine.



,laehine a d erire Remington
machine f rnFlculer Paltofr


Ft rubitn. pfpie r carT hbn
i t no tIha, Ghez
f CILG


-S


It's the
refreshing
thing
to do






0. -


,AAz'. aorIE DE LACOTiRONNE, 9.
1 .o 4 "P Ii'c. "e um


42.000 dentists convkmnent que to Magnsie est le plus'
office Mioyen de combuttmr let dangereux ucides do. I
bowech, qul cause to coark dentoire. PHILLIPS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE continent plus de 75% dy vmri
PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE. .


mln DEU***#MXanteA &I;is*AuR..M-. O fPAGE 5'


-LS DEUI COPIINSAIiRAVERSLLMONDE


, ,gent ,sa iN Y. .
...,. Jmsdsir :B S La ....., ;* '' '




- 1--


PAGE 6itnLE* S ll,*^ nn' f&*ffltftlf"t*v**"".S #S'ASJf l*" g K LU NOU VEL LI STEs n-n***ns**e w*S*#e n#"fl


l,'humanitt n'a ps besoin de se
transformer en cimetiere pour 6ta-
blir ses disciplines. Tout ce qu'on
peut obtenir par accommnodenvents,
arrangements, aminagements, vau
dra toujours mieux que les solu-
tions .d'intransigeance.
. ..H.................. Henry BERENGER.


Celi qui a li Ti sa jeunesse aux
passions est oblige de donner sa
vieillesse aux regrets.
DE SATENA.

A-


PROPOS ET

FAITS DIVERS

(Suite)


A.UTEIEt'

C'e'st notre amni, Ie ,x t.'rIrl' t
Cole, avocat, pe(,day'lgu. U .. a ip(-
notnce la cc.rferencT- :ur ',nqi-inf.-
rrei-nt l i- ,Lu:r (.i a di-t i, c U -
I.rix rde. :c' (,u met M, 1 i t :
I ;A i i i, .,i : "* .. 1I.
',.emer nt tr -n.' iftr n. .: .rr -
tair : U ri (.c !I '.t. -. i ';


J'Arlr,-. N'rs Ipre.-::tn- :'. ,C'
m. t'k a 'r cI r ,i. [
Ia' i t. tuc e .; l i :l ( ,- t ,{ -..
,*, i" ,t -'. -0 :. .

i l: ii \' \
[ ) ;. ; -. ,. \ [ :- .- ,..
:<,. tio mrn ,ii 1 ; A .,I: I 1" -
i-_z irt' U lIeu 3 .- .:,,' 1, E[ t(-.' -
tro Tiberi. ''.'. -a :r
Tibr, au :ieu e:i Ex C.- Li,'-
ris ;7.. Via Fran.--Tilerina--LL vo, i
an-d .l-i i 'd 'i!,r, Kun l'I .:t l 1
Tran --I lt.-'.c, r a I


D)ANS IES BANLIlE'ES
1)E LA VILLE

, i ;m : .-l,!(,, : ,''. i !-l '! : l: n p, a .-:r ,i -

I 'Ac i, -, t i.ut-.s le-, E' i m mc i., qu 'i-
S,'n:l it., tr' it .-' r :-, n plqiu '.t,:'. E t.
-:; un (idin. i < I ':apr.-n-mlc 1t, 0t nito
dli cit d $ :;t.I,: it xC r-i trr k-L mnitmt.
.t'ice-. de fat ,; I',r ,h,'t t'tf m rm .: l* i
:'e tet'! lt 'lit i< lit l't de ;B a-
!tc I'ris d'i-!i i.1nc atin ri ,-. i u r l-

P r lru :i -:t t p;,re1t a.l Cr "- r et e
10:i "i:flirnt utne1 s v,'ga' c j Ir.rree-C
!a Erc ijint,.rrc' tit


Miles. JOSEPHINE NAPPY ET
LII.IANE FANFANT

Lulltreatt- rn Dactylvoraphie

Aux cxramn'es rcfficiels te' Dau-
tylugiraphie q(iui nl t 'ti lieu &t I'E-
cole Sp&ciale d:' St dnodicylity.!.grut-
phie lus 28 et' 29 juilk.t, ia piu-c
forte moyenne a 4t6 obtenue par
Mile Jos6phine Nappy qui Sa accust',
sur deux texes diffTrents, une nmr-
yenne de Soixante-Huit 'Mots Sept
Dixibmes (68,7) par minute avec
moins d'un pour cent d'errturs
(0.5, o. o).
Mile. Nappy a tM immrliat'-
ment suivie par Mlle. Liliane Fan-
fant qui, avec Soixante-deu\ mots
deux dixiimes'(62,2) par minute.
remportd haut la main, ell au.i-
c-i, le dipklme de Dactylographe
Professionir-,l d- l'E'Eole Speciale.
I1 imported dc rcmutivuer qliue ovea-
pre-uves ont 6td oentouri-es de tou-
tes les conditions susceptible d'ten
faire de-s.examens triceux et m&-
me rigoutreux, p.our le pius grand
bien. d'ailleurs, des laureate enx-
mimes et de leurs future emplo-
yeurs: textesr6ellement. inconnus.
prepares et..apportis en peronne
par les Examinateurs eux-m&mes,.
deux textee.s obligiatoires, fixation
d'ullt purcentage-limite d'erreurs,
etc. 11 n'y a pas de doute que sans
ccs measures restrictive don't le
caractere essentiellerment salutai-
re ne saurait 6chapper A quicon-
que attache toute !'importance
qu'il convient A la quality. des pos-


Grace


( up-tlaii ien-1N.w-1

li-r ( tr.-.e:

('abincs c.viri.ures.
nilni n ;.t ...
( tbinit'n int(ri trt s,
minitmuum

i-.r r. .. ,. -




l. \ l.' V (' /' .


( up-lf ti lit is


Line


Agence du Cap-Haitien

,. : .. .
Service de luxe rapide entire Cap-
Haitien et New-York.
D6parts r~guiiers du CAP-HAl-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. et arrivees a New-York les
Lundis martin.

PROCHAINS DEPARTS DU
""CAP-HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
A -"T A
S.ANTA
SANTA
SANTA


ROSA
PA ULA
ELENA
I NeSA
PALULA
ELENA
RUSA


IS AeCit
Li A out
."ptrmibrpe
S-e vrrlembre

Stp t.r n- 'I,
tSopic- ir zre


MIOLIVEMENT MARITIME


Le -SS.
New-Yort-:
chan:dises


C istobai v,'-nIait de
avec 178 turiiies de mar-
diver.se est i rriv4 ici


hier martin. II1 a laisse le meme
jour pour Cristobal avec les passa-
gers yuivants: Mile. QDania Mad-
sen, MM. Richard W. Kett et Wal-
kce PoIwley.
xxX
Le SS. StUyvesant:., venant doe
New-York sera iei domain avec 13
passagers et (99 tonrines de mar-
chandi.-: diver-ej.;: il partira le
mSme jouLr pour ta Gunyra.
XXX
Est entit4 hir .oir le Clauss llorn. t'enant die Kingston.
Le h;:tcau a pris tin chargement
du: _m2 sacs de cafe pour le Havre
ct un lot de 100 tonnes de fen-ail-
1:. c.bir B,-'remen (Allemagne).




PETITES NOUVELLES


;ok, L.:. ", i [::*t''. I:'ain ent pa, notre
Sr.i G(torget- EI..: Et 1':ne cdelles,
:C '.' c,. .e .l m elicit L.x ,Nctr, Oeil ..>:
.,i :-..[ri ,.iar i iotre "ditioie n
t/ i,. ; i :i e r.i : r. in d -lbit de -100
,;.. :- As-urcmo'ut, e ynmipa-
-. [. t r .i :,.s Eli a [idO. :de lui-
r q 1 li i-s t n c1l-bit.,
i "t- 1'I Elif v-I COm-
r.'L-. i ;:. '.: : erniiLrcnm ent, i'in-


& ('0o.


Phner 29/


1iElIt NER ior


', ..r .- -






tueus -iument ie (lt i le plus f rmel i u
- i ac i-


C .It '- :' '. ;'It .:i ;". ,'i--
f.: .i n r ':. f" '-" -".;." a n' -'" ;: '' r
( 'i >'nc l' -; p >i .1 i i r i'_'





n I r I r c- 1 1 7f
im ....-I. -.- .: (i .' t:



t c' t1. t' l .i t... n '. r /ir



E I E It -cc-r .- li Ic
I .t.S, ;iu t .r li:':-c' a uci; :t d- t
n .o r,., i ,;i ',., rt:e ..: 'l e u;, d t ti ,





1 7 2
Sc. .hgi .)ct,:, .9 :1: .Tr x'c, la
, .tua..tit. de 21 .t.i r gime..5,de fi-5
Au:x Cay-: :.1:::
LF' 1G-;vN N ES.





A p,1 d J i<)ti-j cIit c2, 6f
LJ aI.ro ;'L) 1.593


SLint-Mari- 1.972
Jt'an-R-ub,.ld ">,.O.
Ptcrt-de-Pni y 6,921
i':p-I- uitien 5,522


Total


28,606


UN NOUVEAU MANUEl,
D'HISTOIRE D'HAITI
Comnme nous F'annoncion der-
niurement, la Librairie 4LAbeille*
vient de fair editer un d'liistnire d'Haiti t I'usage des En-
fantsz.. Ce nouveau Manuel d'Hfis-
toire. qui porte la signature de MM.
Rend Piquion et Love Leger, pro-
fesseurs A I'Ecole Normale d'Ins.
tftuteurs, est destiny sp6clalement
aux el6ves des course 6ldmentaire'.
et nroyen. Tous nos' compliments.


::i;" ;" ^,: C- ;i Ajr : iii.. (C ,i --
.: ,;'. : r. t 1'Em -m

n,., r6:'ti:'. ; :, t re, -
V* I ;-rn ,-ri Ii -


Ll.ir.: tiQJ, s r?-.

u c.
P *.:-,., C.,, c ":,,:, 1J.- t Ai TOR.


,r ntu : Tanc(.l-i e re.s il-
:- ..: at t: ct I, :itr n: L hier, desti-
.IL ., :L.I.2 tti'T ,t .i.\ u'-'-'rai-tes.

[ l..'. E ( hirn ] aftir-
r:! ,r ::v,. r .. t,- [ l'\,anc,' iaponai-
,. I. .....-, i's t-. -i. i. de grande
Sir.: 'rtic., ta i. .. ..
i,, .7nr.' c- 5.000 horomes
I "" c', :.,.!.: tant. au Mexique,
..- c- ,- El6, a :t sp:cialc-
; t r.:--r le President Car-
,:.,.- a i tache de rkduire Cedil-
). De< c',nats sanglants auraient
t : it', sa.,rdl'roi, dans. les r'gionis
cc .S;ian .-e.I Pot)ossi.

Or. no'v c.rnland, l..s de chemi-
s r '. a rnr.iigr. LE BAZAR M10-
IERNEL. 91, Rue du Magasin de
1'I. ict q.:i <'et specialiae dans la
faIbrica:ion des calecons, pyjamas,
trt.'.i :es, etc. offre au public un
choix cumnplet de magnifiques che-
mises.
m*u
L':t Conmuniqu6 japonais rap-
port-' qu:e Fr dernier incident Rus.
so-.J.-.j;p .:; ra cofitd 740 blesse6s et
15S m.oruts i lEmpire du Soleil
L .v ;t.

A Carrfour. si le nudisme triom-
the. 1 football ne connait pas une
Inoind]-e rfaveur. C'est ainsi que
de:ux noiuveaux clubs viennent d'e-
tre fori us .: La Voldrogueb et
-.St. Charks..v.
"is
La route de La Coupe a &tA ces
jours derniers r6par6e par PIng&-
nieur Departemental du Nord-
Ouest. Cette voice part du Pont de
'petit mur- pour aboutir jusque
dans les hauteurs de la Rivibre de
Port-de-Paix.
*t*.
La Pension Cosmopolitaine, si-
tu0e & ctd6 de la- Banque Nationale,
Rue des Miracles est le rendezvous
de tous ceux qui voyagent pour la
Capital. On y trouve le contort
moderne, I'hygiAne et le bon gofat
des grands h6tetls.-- Cela, A uni
prix modique.

En Extreme-Oriezt, les actions


Librairie


IAon Blum: Du Mariage ...........
Celine: Bagatelles pour un Massac.
Frondale: Le Volontaire ............ .
Emile Schreiber: La Suisse Pays/7
Lawrence: L'amant de lady Chatter
Herment: Les Chroniques de Lanec
Herment: L'Art d'6crire ............
Faguet: L'art de lire ................
Malraux: L'Espoir .................
Morand: L'Heure qu'il est ...........
Thierry Maulnier: Au dte lt du Nati
P. et M. Clerget: La France dans
Thibaudet: Histoire de la Litt. fr
Firmin Roz: Iistoire des Etats-l.
Mermeix: Histoire romaine .......
Ferrero: Nouvelle Histoire Romairn
Madelin: FouchM (2 volumes).......
Mirepois et de Vogue: La Politesse
Ed. Schur6: Les Grands Inities.....
Jean des Vignes Rouges: Devienri
Pauchet: Le Chemin du Bonheur..
Dr. Marchal: La Libert6 de la conce
Amet: Comment on apprend A par]
Select collection (Bordeaux, Bourg

Collection Hier et Aujourd'hui (Br
Collection Les Caracteres de ce t
gistrat, le Finencier, le Pretre


miitlaires ont cesse le 11 Aoit, A 13
henures, en vertu de l'accord du 10
du courant.

Une proclamation du General
Shang Kai Shek exprime la con-
fiance dui Gouvernement Chinois
Lians la population et le rble qu'el-
le doit jluer dans la r&,istance aux
envahisseurs.

LL'.- ';r'gan:ts cOii g 6'nd-ra]l coux qui
venlent pla.re., ne portent par ces
temps de grande chaleurs que le
I drill lin. Passez &Au Monde Chice
ancienneu Maison Jean Talamas et
,orI.y serez satisfait.
S*i
L s equipiers du Racing sont
l.artis, vndredi dernier., dix
he-ures du soir, a destination du
Cap oi ils sont arrives le lende-
main matin.

Conmnv, i-is l'annoncions., 1'qui-
pe chaLmpionne a rencontr6 I'A. S.
C. au course de deux matches qui ont
eu lieu dinmanche et lundi.
*YS
Le NouvellL te parait chaque a-
prbs-mudi A 2 heures. Les abonnCs
qui recoivent en retard le, journal
son: pri6s de s'adresser ia la direc-
tion, phone 2232.

Au Cap, la nouvelle de l'arrivde
du Racing a soulev6 beaucoup d'en-
thousiasme parmi les fervents du
ballon round.

SUne visit a 6td faite A la Cita-
delle, aujourd'hui, par leas qui-
piers du Racing.
,*,
Bonne Nouvelle.- De nouveau
La Brillantine Ricinc Roja eat ar-
rivte et s'enleve chex Paul E. AU-
XILA, Rue Traversiere.
Le Bakerflx fixe et lisse les che-
veux sans les graisser.
9,.
On signal dans la composition
de la ligne d'attaque du Racing
I'absence d'Edouard Baker et de
Biamby. C'est lt, assur&ment un
trou don't pourrait bendficier I'A.
S C.
n**
Depuis samedi aprts-rnidi, it la
,rue Capois, dans les parages de la
clinique du Dr. Villard, des fila de
telephone trainont sur la vole pu-
blique.
4**
A la Pharmacie COmille on trotu-
vera la crame dentifrice Squib, le
fameux fortifiant Glycolixir et
toute une vari6te des par fums
Majestic,.

Le Gouvernement turc a revu
aujourd'hni ane r6ponse i la note
de protesta iou contre la eon4ren-
ce qui avalt runi jeMd detnrie


Nouvelle


.......... ......... ... ...... G .
re ............ .......... -.... ... 5.00
.......... . . 300
hommess libres ......... ..... 3.00
rley .... 3.5
elot (Tome 2) ...... 4,20.
.... ... ..... .. .. ... .. ... .. ...... ...
..................................... .
.................... ...... ... ..... 4. 00
ionalism e ............... .... .. .
le Monde .................... 5.5
angaise de 1789 A nos jours 5.$0 K:
Inis ............................. 2.75 ;
................. .................. 2.70
e ................................ 5
..... ............ .................. 12.00
et ses usages ......... 4.20
.................................... 4.20
un chef ........................ 3.00.
..................................... 4.50
option ........................... 3.00 .
ler en public .................. 4.0
et, Prevost, Mauriac, Zola,
etc., 0.50 ou 0.60
entano, Aubry, Maurois, etc, 1.00
emps (Le m6decin, Le Ma-
J'Instituteur, etc...) ...... 1,50



a Istarmboul. ville turque les dip.|
mates japonais accredit6s dans ti
capitals des pays balkaniques..-e
Lorsque les rapports sont parve
nus A Ankora expliquacnt que eeVt
to conference avait pour but dM
enforcer P'activit6 dans les BaL'-
kans et le proche-Orient centre la
menees dce PInternationale Col-:
muniste, le Gouvernement ture a;
vait faith des representations aRs
pres de( I la Igation japonaise A
Ior)a. L'Am;bassadeur Ja:'onai i
lepondu que cette rtunion #taWt
absolument priv6e et le Gouvern.-
ment ture s'es.t cd6c1are satisfait
,'do ces 2xplicationf.

A la Chemiserie -(Lafayette Oi
trouve les chemie.s les phis fines
les plus solides et au meilliur ma ti.
che.,

La Gielies Aviation Corporationt
de New-York a vendu 4 avioala
amphibies A la marine p cruvienne.
Les avions sont du type commer-
cial et seront em.ployvs par de PB'.
lotes priv6s pour des vol.; a petite,:
distance. :
A qLualite 6gaie, les machauh indk.
'es vendues chez Paul. E. AUXlI.:.
LA coutent meilleur march qu'a J
leurs; et si vous payez un peu pltS
cher, uin article quelconque, vOiUR
avez en quality une plus value ap;
preciable, sans computer la bonw;i
measure donnee, la fraicheur et I:|
belle presentation des objets. :





FAITES ATTENTION :

LE BAZAR NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'enorgueil
lit. d'etre LE PREMIER A offrir .


fa Clientele et au Public les aveA'
stages .de NOUVEAUX PRIX di
coulant de l'Accord FRANCO"i
HAITIEN, pour ses rayons de:
Parfumms lea plus en vogue
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de !a famnase user
que *Marie:,risartr.
Vous le devez A vous-menes '
VISITER nos Rayons.


CLINIQUE
du ,
Dr LOUIS HIPPOLYTS ::
M6decine Gdorate .l
CONSULTATIONS\::
Chemin des Dalles 7 'a $. |
13 l/ i .5 p.m.

: o rtw ( aiti)


.................................. 41P~cKtAjZ:':Kr. .> a.
I ccvs-r. c-s 'c-c- r -S...-. 'tPU.:..


La Librairie la aiteux asortlet

(Maison de Conflance)


PRIX lDE PA.iSA S E:


" % G


' ' "