<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03413
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 12, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03413

Full Text




s ANCItN
w nEAITI
r "' N J


- :- .
.q ,';...*-*
'''IS :.. .. :. .


in,:. *43ame..


ANNEE


QUOTIDIEN. EONDE EN 1896
- i "1 "'"' "* k & **


PORT-AU-PRINCE, HAITI


!


VENDREDI 12 AOUTI 1938


No. 20.038


I


n~ pn- a


IMIISTUI INSEIGNEE


ADNS UN SE S NATIONAL

La patrie est une creation continue.
General Nemours.



.AU GENERAL NEMOURS, TEMOIGNAGE D'ADMIRATION


.lni vole s'elve parfois; nour-
Ssee ~ehos dans lea coeurs et
:gaprits, elle se r6pand en des
.ewt d'un charm et d'une puis-
a 4itrangement riconfortant
p qu'elle exprime ce fond de
iM o0 flottent confusement des
d 4et des sentiments qui expli-
p ut seuts la grande affection
qVgS $ voue et les actions qu'on
aiowmples et qu'on continue d'ac-
lir chaque jour.
In oes tenmp oit le probilme de
F iuftion national de cl'Ecole
q. lOus faut, reste A l'ordre du
: cette voix est pour nous cel-
.dv G a6ral Nemours, le distin-
pgu6 conervateur du Mus4e Natio-
.L ftladtion Stinio Vincent, qui
.la#W6 un instant ses 6tudes et
:.s occupations pour nous parler
e4 raseignement de I'Histoire.
SSn 6tude, qu'il nous a fait
hoanneur do nous didier, est une
magnfique et savante page sur
ortu~ance de l'histoire dans nos
.*Mls et sur la manikre de l'ensei-
per.
L'istoire forme le jugement,
ipermet de comprendre le present,
de.pr&voir l'avenir, et surtout elle
fiit aimer le pays. wL'on ne peut
Ster que ce que i'on connait. Et
Ioa naime davantage a measure que
tVavitage on le connait3.
Pais viennent les idees sur 'En-
*eigpement do l'Ilistoire. L'histoi-
.te &it etre enseign6e dans un sens
Saltals; ce que le brilliant auteur
i40 diverse 6tudes historiques, en-
treautres l'Histoire de la captivity
:' de la Mort de Toussaint Lou-
iture, explikue en demandant aux
Ittres ed'insister sur les faits
Set de ne pas insisted iur
aitss tristes,. Belle application
h: th6rine des idees-forces, d'a-
;i Squelle les lemons, les expli-
:NIe, les exemiples, Ies consid&-
S:ag doivent servir h faire ai-
6: plus possible, le bien, la Pa-
S le i ancetres! L'Histoire ne
0an hfait pas seulement aimer no-
ti:.'lN et nos concitoyens, celle
:S ppad & juger toutes cho-'

*:U autre imanlbre d'6tudier
ij *re c'est la fr6quentation
,IS:h 61es et des lieux historiques,
it OtCitadelle la Ferriere, ce
::tUnt colossal o0* cla voix
St rave des pierres sembAe
d 4s entrailles de la terre et
%UAmes profondeurs du temps a
t:n.nn. et duquel on sent com-
lt.W drice Marcelin unt hym-
.! d 3tbousiasme, de dire, de
Sever dans le cour: qui

i )S Able artise qul e-



i:. ': PIGUES.-BANANES
,.9.. Ao(t, .le bateau .Oradel*
,i ...... (a Ira, Sous District
f'4tsne et eat reparti le m^me
;Irf heures p. tr;. avec un char-
doi6 1489 rgizmes de figues-


i:- .
,, ~.a ... .. a* aa. A*.


va ce poeme de pierre en 'honneur
de son pays et pour sa defense!;,
Nous prenons un extreme plai-
sir A souligner les directives que
le General Nemours propose aux
6ducateurs de la jeunesse et nous
somnmes crautant plus flattes de
son dedicace que nous nous som-
mes toujours fait les apttres de
J'Enseignement de 'Histoire Na-
tionale. Dans Le Nouvelliste du 21
juillet 1937, iB a part ur la ques-
tion, un article signed de Marcel. a
et Bonhomrnm et duquel noLiu ex-
trayons ce passage qui concorde si
bien avee les idhes du Gen&ral Ne-
mours: Oui. cest dosolant. 'hai-
tien, nVme l'haitien cnitiv6 se pi-
que de connaitre les details les
plus in6dits de 1'histoire et de la
litt4rature frangaise quand 1i igno-
re lea faits de son histoire et l1&
grands homnmes de son pays. C'est
-IA un de. norrbreux vices de ro-
tre formation et centre lesquels il
nous faut reagirn.
On comprend done aisdment Yen-
thoutsiasme avec lequel nous avons
p6netre la profondeur de cette bel-
le dissertation historique rdfi- &
tant admirablement no., conversa-
sations avec le Gvneral Nemours
qui est pour ainsi dire, in lhvre
d'Histoire vivant qIi vous parole
des granids hormmes de nos anna-
lesa e de leurs exploits, come de
quelquec parents avec qui Fon vit
cheque jour. La. generation 1 la-
quelle il appartient content. de ces
hornnes.- N'en citons pas pour
nc pas omettre les plus grands -
' qui entretiennent jalousemernt le
flambeau du patriotisr.me et qui ac-
cordent a ia jeunesse une atten-
tion et de-. syrrpathie-s vraiment
touchante Nouis avons eu des
preuves les plus Wclatantes ; t'oc.-
eaaion de notre derniere fete sco-
laire; nous leur presentons ici nos
rernerciements et. nous leur de-
mandons de parler, de nous fair
entendrp leur voix, de semer dans
nos times ces tresors d'acquisi-
tions, d'expgrience, de science et de
patriotism que nous devons trans-
mettre A ceux qui viennent, A ceux
qui deja nous poussent de l'Epaule
et nous crient : c1'accomplir votre tache pour nous
permettre de construire, de creer
A notre tour cette chore Haiti,
cette belle patrie que nous ont le-
guee nos sublimes aieux, fonda-
teurs de notre ind6pendance.

Colbert BONHOM3ME
&
Justin MARCELIN.

Directears du Collge Justinien.

" TAU LARGE DE LA BAIE

DES GONAIVES

Le 9 Aoft, un Croiseur Amdri-
cais s'est montr6 au large die Ia
baie des Gonaives. II a laisa6 le
lendemain a 6 heures 15, A. M.


ssnssnn~!er~qnsflr##fl*fl#*flfrfl*f


N.ox. rNT SEULLE US VTAMINES D TI
W' '. mi g>:.";.: :", ."..,.,:,":


oUS


UNE PREDICTION

MYSTERIFUSE
LA PROPHETIE PDi
S. MALACHIE SUR LES
SOUVERAINS PONTIPES
"ET LA FIN DU MONDE

Par le R. P. Foisset, C. S. Sp.

(Voir le No. d'hier)


A pine dditee, ]a prophetie di-
to de Malachie connut une rapide
diffusion. Le 19e. siecle 'acceueille
avec respect. Les commentateurs
so multiplient presque aussitt;,
tells Jean Boucher, docteur en Sor-
bonne (1623), Hlenriqesz, b4n6dic-
tin pagnol (.1623), Messingham,
prrire- iriandais (1624), Le c& ebre
ajsuite CorntliLs a Lapide ne craint
pas d'appuyer sur cette prediction
son famtux corrnmentaire de 1'A-
[,alyeai:y. Le V6ndrable Holzhau-
ser faith de m6me. En 1658, le j&-
suite Engelgrave rend homage
ai r:e ,moouiment m6emorablee, a ces
.synmibo:es obscursm, mis en plei-
no limi ,re par les ,venements, et
le minime Gargen public, en 1659,
un corranentaire rermarquable, hau-
tonmert approuvd par ses supe-
riours
Puis, er 1663, une note discor-
dante, une attaclue directed, venant
Cu cord' lier Carriere. Aussitot la
riposte jaillit de toutes parts. Co-
Ion. dan. son Histoire des Pc.pe3,
public et comment les 14gendes de
la prophttie malachique (1668).
L'ita'ien Germano, ecrivant en
1670, h vie de S. Malachie. s'6-
tend lung-uemeint stur les fameuses
dcvi. Fuivant, croit devo.uir fair de m&
me, .it lnia' r:ti Graft, professeur
prt. 'a't i 'Mi:rtbourg, public en
1677 ur. '",;:" retentissiante, fa-
vorable th pr:..)h tie: Disquisitio
hi!Morica d ,::'pcce.Tsionibus Ponti-
ficum Rornaor,,rum; these qui pro-
voque t:ute u.rn: lit trature, fort
L'irveiilante puir le moine irtan-

An :.'il d'i 1 ., siat le, soudain,.
e.s att.''li: Aetl-rbes et. systeman-
*iqu,[-.s e iott i., u;r centre lui et c a
prrtliet jie.
Lo point de ~iepart de ces criti-
'8ue. ho.:iles fut i'h,-ypoth&se, ima-
ginee de touted iPieces, du jjsuite
iyonnaim .Menestrier. Selon lui, la
proph&Je est I'tiivre d'un faussai-
re qui, en 1590, lorn du conclave,
vouiut faire &.ire le Cardinal Si-
moncelli. Supposition gratuity! El-
]e n'est etaybe par aucune preuve;
elle entraina pourtant [opinion du
18e. siecle, de ce siecle de negation.
et de critique, qui se plaisait de
substituer i lai v*iritable critique
historique, inventee pourtant par
lui, la fantaisie et ironies Est-il
n6cessaire d'indiquer ici les disci-
ples du P. Meinestrier? En tfte
marchaient les Encyclopbdistes,
maitres dans l'art de I'insinuation

(voir suite ea $e, pug)


REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOE-


. us cab e t.. aiar. T mr
* ZL rat VOW EpfmL at sas ,


L'ORDRE A ETE DONNE
PAR TOKIO ET MOSCOU DE
CESSER LE FEU SUR LA
FRONTIER
MOSCOU A ACCEPTED LES
TERMS IYUN ARMISTICE
PROPOSE PAR LE JAPON
TOKIO.- Le ministere japo-
nais de !a guerre a announce cette
nuit que le came le plus complete,
regne a travers toute la zone de
combat de la frontiere sib6ro-
mandchoue-coreenne, car les ter-
mes d'un armistice propose par le
gouvernement de Tokio au Krem-
lin ont et6 accepts et que larmis-
tice est entr6 en vigueur A partir
d'aujourd'hui.
. envoy aussitbt aux 2 armees com-
battant dans la region contested.
Le gouvernement de Moscou a ac-
cepte a signer un armistice.

LES OPERATIONS MILITAIRES
SONT ARRETEES
Dans une brive declaration le
ministure japonais de la guerre et
le Foreign Office de Tokio ont di-
clard que les 2 parties sont conve-
nu d'arreter les operations mili-
taires et de maintenir les positions
tenues mercredi A minuit,.

LES DERNIERES
OPERATIONS MILITAIRES
YOKI (Corde).- Lea derniPres
operations militaires dans le sec-
tour contest.i ai Chang-fukeng avant
quo I'armistice a 6t6 prodcam6
ont 6te marques par d'intensea et


SESSION LEGISLATIVE
EXTRAORDINAIRE

SENATE
(Seance du jeudi 11 Aoait)
11 hres.- Dix-sept Senateurs
r6pondent A l'appel. La majority
constat6e, la siance est ouverte. II
tst lu et adopt6 le proc&s-verbal de
la stance du 9 Aotut. Puis. l'on
d6pouille la correapondance. Elle
comprend un Message de la Cham-
bre informant le Sknat qu'eIle a
vot& A sa seance du mercredi lea
budgets du D6partement des Fi-
nances, des Relatiohs Ext6rieures
et de la Dette Publique.
Et, aucun rapport n'etant pret
et aucun orateur n'ayant, aux
questions d'interft g6enral, sollici-
te la parole, la seance est levee.

LES PLUIES GROSSISSENT
L,ES EAUX DE L'ARTIBONITE
11 r6sulte du jaugeage de l'Ar-
tibonite par le Service d'Irrigation
que les eaux ont atteint quatre mn.
10. 11 a plu dana tous lea D6parte-
ments du Nord et de l'Artibonite
ainsi qu'A Aquin, Gressier, Port-
t.-Piment et A I'Anse-a-Veau.

UN HOMME DEVORE PAR
UN PORC
Le 7 Aoti, t la Section de Tate
i Bautd, Commune de Grand-GoA-
ye, le ommno Alexandre Guerrier
a 4t. d6vor6 par un pore. 11 eat
mort peu 4 pras des suites de sea
.blessures. Lea formaliths 1gles
oet &t renmplies et le proprital-
re de I'anlmal lMMr6 & Is justice.


violent borabardements des posi-
tions japonaises A Suifuilhen A 1
kilombtre au sud de Changfukeng.
L'infanterie et I'artillerie sovieti-
ques ont concentr6 leur action con-
tre le flane droit des positions ja-
[..onaises aux environs de la colline
52. Llicr A midi la position exact
des lignes japonaises n'a pu 4tre
Ltablie tant la canonnade a labou-
rd le terrain. Cependant au course
de r'apres-midi, les batteries japo-
naises ont ouvert le feu probable-
ment centre les tanks rus.ses. L'in-
fanteric soviftique se lanait vers
te combat cachee par d'6pais.ses
fumes artificiefles et appuy6e par
ke tir des canons qui ont lance au
moins 150 bomibes dans un 1-4
d'heure.
On ne croit pas, que les soldats
japonais aient pu survive A la sui-
to d'un tel bombardement. Des vo-
if.es dr bombes de 6 pouces .-'abat.
taieni chaqt(lU 6 min.I'les -Lur ce:
positions. Les tirs furent directs a-
pres que seulernent 2 Oi salves.
eurent manqud leur but. Ce qui a
d4montre la precision des artilleurs
sovidtiques.
PROPONDES DECEPTIONS
EN CHINE DU SUD
CANTON.- La nouvelle qu'un
Armistice a t&6 sign entire la Rus-
sie et le Japon pour mettre fin ai
leur querelle frontalibre a profon-
d6ment dtcourag6 les espoirs en
Chine du Sud. Les chinois comp-
taient beaucoup sur l'intervention
de liUnion Sovietique pour pou-
voir mieux combattre l'invasion ja-
iponaise en Chine.


RIXE MORTELLE
Le 9 Aodt vers 3 heures p. m.
sur I'habitation Dessources, 16re,
Section rurale de la Commune dea
Conalves, a la suite d'une alter-
cation, iun individu du norm de No-
vatis NoveMibre frappa au cou son
adversaire Osias Pr6vil qui mou-
rut sur le champ. Le meurtrier
a kt6 arrdtk et depos6 en prison
aux ordres de la justice.

UN FUGITIF DE NATIO-
NALITE AINGLAISE
Le 9 Aout est arrive A Port-de-
Paix sous la conduite du detective
Lucien Lavarre le nomnme Joseph
Agrd, de nationality anglaise, qui
s'6tait 6vado diu bateau Culebra-
en rade doe Port-au-Prince'. Joseph
Agrt a WtS: remiA an Capitaine du
aSS. Cuiebras avant-hier vers huit
heures a. in. it l'arriv.e du bateau
dans ce port.

(Voir suite en 6eme. pae)
MOM=


ANDROSTINE CIBA
Extrait orchitique mile et fe-
melle. Action neutraliatrice dans
!hyperovaria, les troubles de la pu-.
bert4 et de la menopause, ehez la
femme.
HI4persthenie g4nitale, AnxietO
vagotonique, Diabte, Impuissan-
ce, Infantilisme, chez 'Yhomme.
COMPRIMES AMPOULES
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti .
Port-au-Prince


*' *** ******* .. *
* ~ti~Y i> .r%~..r ~ A ~: ~ 2 '.2< r'7'c nt


ERNEST G. CKAUVWr
DirED. DUVIGNEAUD

3ERED. DUVIGNEAUD
Otructeur


LA SITUATION EN EXTREME ORIENT


PROPOS ET FAITS DIVERS


' ~ 111r-*- ---~ I-----R~C~- ~


:i




1t,,^tt*bdd* ee^a '**r***..f.rl.Nnnmn lan ns t LE NO(JUVERLLIS7T


PETITES NOUYELLES


Le.- platntations de manioc s'in-
tcnsifitnt ii la himibarde; nombre
de ca r'eausx U'1t "1 ai-,tio l.,s (et ]'oni
p r't- q ln fi t lti 1itc .-rtt r fruc-
it u.S-' t(srnfl' IU.: li.urs.,
54 *
La pi.ce d'arrni. die Saint-Mi-
cnel a change d'aispec.t avec la
pou-:.-Ue e(i-- arlnr: iqui en font le
contour. Ce rcsullat est dO a l'i-
nituali'v titc l'iactirf Magi.trat Com-
rmurti ,nt l T i.-.iei r L.e Brizard.

Lze MoniteLi'r doi jud i .1 aoht
c1,m1 d rdi c1.-f a ,i.P t 1r- m ;n.ir ti(,.-.- de
prodIo, .s f Cn.A,.-, i us.c ire dalns
la lis.e .() (ie ':. cunv .ion com-i-
m crc' ,id |e :"f c, ,- tit:ci:r ,.

On iie comn nari'ic plit. de chc-mi-
.-cs a i ctrrtt-, LL.. BiAAR MO-
DER YE. I1. I ;...e .',u M:gri. it,, (l


: .t~':- 1! H JaL L
a- L:,
I o


i a I
1C C t .


;n iI
-' ,' .'.r .. f t i l. I

*: .... : i 'I '. .. ,d !. !'-



-" .. .I lr' i I.A. t'hfi ,


C. D



't .1 -, ': 't ,a .- '. t '.t-i- .a -

.t. '1" 1 i, 1.' li. n i-





St i n n l it 'n I -iC i -
I' Ii. ,i; i.; : : i t .-
: .u it -

I .'f r t, i. 1. l. -, iii ..



it ,- .t i' .:' u. '.: i 1' .ii h- a

b(. :T1- 0 i a- : n t
moinlItit." dii :..i t i; [''.'Ic go t-
r. p;. i n' : ',' .-


a ., 'l : -. :: ,'



Ia I sion ii'>mrnpolonineb. --
t an t. cIta d in l a: iIui r Ne :a iit'fl -.
y..' au ira -i : o -,, .i i --;.t-au




"X .-"'. .- .Ik"v
de toi:iU c' t i i' .i y .. ....ir li
'Capita'e,. Oi l Ti'r vut.1e conforEt
Pri.n~e gt', t..,Sa et IJ ep gout
deps grands hcte-e.ar CdlNo. A un


I.i ", .Cl, ti' C- t' \i ii ii S .-f t c. t Ir.- ft' ;
nibc'ndante."t .f .. Ii { ..!.. .,'s ti-
can tt l.- s(filt ii-'Soz intlt '-rI.'an'1;.



I y' aura sons 'aL pitd Port-au-


iaison do Cin,,c a populairec: hse-
... tout profit pour Ia masse...

L'lnsption Scolaire de Port-


ed-Chose. ren rucI'y installer rEco
Ie Normaie de. Gnrons, 'Annexo

ia region. C'est tinu tr,, belle ma-
son, propr, et arO t .

II e aera so -Iuection entomolr-
giquerde aOu6 .M maisnr6 & tn


travail d'inspection, en conmpagnie
du Dr Zeteck, sur les pechers des
regions de Kenscoff et de Furcy.
Le Dr Zeteck n'a relevd aucune
trace de- mouche de fruits sur
(.es arbres,

L'Ecole Normal de Jeunes Fil-
les sera transf6ree au Champ de
Mars, maison de M. Defly.
S*.
A la Pharmacie Camille on trou-
vern la creme dentifrice Squib, le
famcux fortifiant Glycolixir et
toutt une vari6tt des parfums
MIajestic.

-3. Paul Emile M. Desdunes at
encore vendi le 2e Lot de la Lote-
rie Nationaic.
Quaie vendear 'leinarli C'est en-
c'-,re IL1, Dc-sdcnes ui., april s a-
voir Xt ind'ti tinee loi.. le let' iot et
ic e lot de la Loterie Nationale,
c. t! ii chance. a ce tirage., de don-
:.' ,.i ,- ..ti ur .Li Cig n :a t .hi -.
',"* 'l ,;., ,.' ,: ,:r i ', IF{, ju-,u.:. b l '
[ :-. I" r l'.i.- i'.4 ut. c,'p.n-
i r;. i*..- dif: .t. i t;s qj 'il Cprii, .V
t ,r.-. r 'e ,tiuvrt rner.t (t.2s blillet-.
Sti ;. n oi p, raio inabint.


S r ,
L."I-



.: : ,. L:',' i: I 4. -. : i L. ,. :

I ,'n'p r ,:, gr t; :-.. eh a, .r.-0 qu".! le
': i.. i. P ta ,ez .*\, M or t, Chic.
.; .-n'". Ma,:. J.r Tlaimrnas et



SC-' i;,r 'I "I e .-
~.. .'.i ~i ~, :t.-: i- ;:-..ta -
.' ... '; ..' *. i'. ;.Ic. LU T1 tri -
;t',t., -r. L. in ..' u;,gt.< -,tratOg.-
i,,_ :..: t, .., t.r ,,a rr.e fraic ai.u -
i C.t, t e de.s cha.in&s de l m iintag .:.-..
I ,r'ak nt la iro.nti're' I''xp,-rir'f:c.
a.:riit p.ron q ... t.ut Cr '.n hi.n : .i r
.ra:. alin'tl ti -'"i esa de force
c e.t' c -i( dt> _ir'fet.A fr:incai.e ..


BUDWEISER

LE ROl DE LA -BIERE EN BOUTEILLES

BUDWEISER, rerrmarque pour son goat, a triomphajement tenu
la comparaison generation fpres g6niration.

t.a veritable BUDWEISER pent maintenant, etre ob t-nu come
v,.up ie pretererez, on bouteille; o,. en bidans.
Soyez prets pour 'hiote inattendu. Ayez du BUDWEISFR dans vo-
tre rfrigerateur.

Faites les delices de vos amis et de votre famille ea servant la
BUDWEISER chez vous.


DON N MOHR

DisItributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN HAITI

gB^^^ggy au..... ana.....


"'




Corr4j6
olimr (kke:
bosreft


La nouvelle Direction


B1 erlinier


Hof


U;i,; : A n tr.'s e.timbe Clientele


les special iit.-':*


de Lh famedse cuisine iEnlUise,


k ~ ..ieCi$ cxqui.e,

ICM iJOfli Sn iltiViClicS


et to.tes lea boissons tr.s bien glace-s.


NEW CHINA
ULAN(NCISSERIE
LAL'NDRY
Rue Rigaud Petionville.


S "1riirC.(
'hemi .<.
( -. rn-i...-
["; t':.' -c',:f.,,


Pairn


- .. .. G 1.00
ntr 2.00
0-80
nair. ... 0.80
i-reh ch 1.00
'.. .'.c .. 0(.30
.. ..... 0,10


Tnouchoir ... 05
S n 0.15
(ha ssette ............. 0.10
So,- ite-. rap:> s, drps, etc..
pri:,:, turfait dr gr' a gr-.
ir .lrc ;u bianchic p'ut "tre ac-.
c-pt.. "t 'omi. ie domicile.
P '. I..; r -"i -ci n- .nt.n s'a
..r .s.e'-China, Rue Rigauud,
,',n viB en face d. March.


Etiez-voIs dcja an

Goflter chi,.


du Bei Blner Hot

de 4 & 6 heuren?


~-wj~ -i-I -t -


-- ...~ A


Le fait est incontestable



LE RHUM. SARTHE

c'est la quintessence



meilleures varnites- de cannes


d'un vaste territoire


reuissant les meiileurs terrors.

SC'est ce qui fat son ar(me


GOUtTEZ F COMPARE


"SAVOY"'

CA FE-RESTAURA NT.


Demandez t vs amis (t
ils vous confi rleront qu
nul part a Port-au-Prince
on peut mieux mangeret
appr6cier ]es homnes c
sommations qui'au SA."
VOYs, situ datu Champ'
de-Mars.





BRILLANTINE RO

Les nombreuses lectrices k
Marie-Claire, du Journal de fr
Femme, apprendront at
plaisir que Ia fameuse bi
lantine ricine liquid du Dti
ROJA se vend chez Paul =
Auxila, Bazar du Champ-6
Mars, Mme. Jos2ph MagHo@
dans toutes lea bonnes, i4
sons de parfumerie de la Is
ce. Elles trouveront igf!r
ment les produits de beots
de Jos4phine Baker, de oM
station mondiale, tels que: I
kerfix, cr8me'Siamoise pour-i
Jour et la Nult, Ricil's, li
plak, Bakeremail, Lotion if4
Stipelliculaire, Bakeroil, Pet
le tRieine Roja. Le Ricl's.
livr$ dans les couleurs suia
tes noir, chatain, brun,
Jon, bleu, bleu-elair, bleu i
Svert et violet. permit
done d'assortir ceaktA*
eits A celle des toilettes. 'f
ALPHONSE MAOUoET|
SAgen Exlusif.potturI
:::."..oi
A p at:.!.! i.!.::'


Soir et martin, !'aisann
usage de Crenoae JIent.i
Colgat., bru.sce voI.
bien lea dents .upvrieu-
res de haut en 03; lei
dents inferieures deubaa
en haut. !lr-s-,ez le
trenchant drs donts e-
vec unt mouvemrent cir-
culaire.


Mettez-vous ensuite un
peu de Colgate sur la
langue et prentz uric
gcorgde d'eau. Fa t-
3ouer )'eau Jiti I l.uon-
che, Ia faisatc passer
plusieure foiss (ntre (4-
dents. Rinc.cr de nou-
veau l'eau claire... it
vcilt.


pa wA BA v OD.U et RUCA L- YP7].,






TOUXt RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT.AU-PRINCE. HAITI. F-T Li9 p*ovl M


~l*r~*~,~k*r+u~F~*C*I*l~~~~~**r~!~ll*~*, ItrM L'C~*~'*~*,~s~I~CYrw~nP~~~~~~~~~~ -


- -- -- --- -- ---


SPAUE E .l,.i


S' v: : "" |Ai,


I
i

i





ef .wJ 'tfl 4LE NOUVELLITE


COLEE PRATIQUE
AGm ClLTURE

AVIS*

S la Section Normale
Scol d'Agriculture de Damlen
ra organis & Damien Ie 6
i re prochain un concourse
f$Tadmission d'un nombre li-
t.d'itudiants & la Section Nor-
d"e r'Ecole d'Agriculture de

S:. candidate devr-ont satisfaire
S..a conditions suivantes:
1) Etre ag de 18 ans au moinIs
:t 4 23 ans au plus;
2) Avoir achev& entizrement ses
d. eA de second dans un 6tablis-
uement d'enqeignement secondaire
ipropuv6 par le D6partement de
Sflrtruction Publique;
: 3) Etr orteur d'un certificate
de bonne conduit du dernier dta-
blasemnt scolaire fr6quent6. Ce
Wcrtfitat qui sera accompagn6 d'u-
:: photographic, indiquera la da"
te A laquelle le candidate avait quit-
0t rtablissement et la classes A. la-
que#Ue 11 appartenait au moment de
]iser. Ce certificate sera &gale-
mit accompagn6 du dernier car-
at scolaire ou i son d6faut, d'une
liste des notes trimestriellcs obte-
ioes pendant la derniere annke
aeolaire;
4) Etre porteur de son acte de
missance.
L'attention des candidates est de
Spls attire sur les points suivants:
S ) Le candidates qui auront r6us-
di.au concours subiront un examen
physique qui sera absolument eli-
minatoire quelles que soient les
notes obtenues aux 6preuves du
contours;
9) Lea candidates souffrant de
dikieult4 de language seront 611mi-

-3) Les candidate admits stront
internes;
4) L s candidate admis dev'ront
se procurer k leurs frais an uni-
fonne de travail):
5) Les r4glements de l'Ecole se-
rent .emis aux eandidats admia.
Spris en avoir pris lecture, ils si-
fgeront un engagement forniel de
alivre strictement les r&glements
ou de s'exposer a l'exclusion en cas
de violation;
6) Le concourse comprendra les
6preuves suivantes:
a) Une epreuve de comprkhen-
sion et d'inteltigence gen6rale;
b) Mathematique-;
c ) 'Sciences physiqueos et natu-

d) Frangais;
t e) Une dpreuve d'information
'r 6n4rale..
S. 7) Le registre d'inscription sera
O Wert a Damien a partir du 12
l Aott jusqu'au 3 Septembre A. mridi.
.:..Araa candidate ne sera inscrit a-
.secette date.
.. 8) Un camion du Service sera
,- tis A la disposition des candidates
.. $ Septembre et laissera la ville
Si: 8 heures a.m. Point de depart :


LA BANQUET ROYALE

DU CANADA


PLUS DE T00 SUCCURSALES AU


CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS


Ii
I--


, -. _2o .1m ,Na m .-- "


Part of the

rhythm of action

the pause

that refreshes


.m face du Bureau des T616graphes
;, .T' stores.






















a dbf itjtte.tia te
S:.s.Kont olranos & ea vn

annailb .


. ... .
BiAS3SRIER D&LA COURONNE, &A.
rlt-atuaPtS Hai ti


flf~~lb,IP;sVJJGEA~))hlmUcrlkflh+f 1f0f0ltlbf


LA FIN DE L'ANNEE SCOLAI.
RE A FOND DES BLANCS


Depuis peun le quarter rural de
Fond des Blancs prend un essor
en 43e vitesse,.
Le cur6 de la Paroisse apres a-
voir obtenu le r6tablissement du
march rural, remanie le presbyt6-
re en ruines, vient d'entamer la re-
construction en magonnerie de l'6-
glise. D'autre part M. G6rard FP-
cu et Mile Anna Benoit sont venus
offrir leurs sciences 6ducationnel-
lea au service de l'6cole rural et
d'enseignement agricole de Fond.
des Blancs.
De IA est nee une collaboration
etroite entire cur6, directeur, direc-
trice et Officier rural, soutenue par
la population.
En effet Fond des Blancs, A I'ins-
tar de nos grandes villes, connait
bal masque, reposoir, etc., etc.
Pour cl6turer I'annee scolaire,
une apres-midi recreative est offer-
te le 23 Juillet. Les citadins avoi-
sinants se demandent si le cur4,
I'agent des Contributions, 'Offi-
cier civil suffisent pour monter i-
ne piece th<rale.
11 est 1 heure. on comjnence A
se rendre A l'Etablissement. Sous
une large tonnelle couverte de
feuilles de cocotier, lea 6lkves d'un
c6td, leurs parents de l'autre, la
gracieuse directrice Mile Anna Be-
noit reqoit les invites en donnant
. lea derniers coups d'aiguille, ra.
justant une jupe, ragrafant une
ceinture ou un nceud A ses elves
actrices. Une phone fait passer le
temps par une musique alIlgre.
De plus en plus la tonnelle s'emplit.
Truis heures, le cur6 Varangot
dans sa Chevrolet s'amene et la
fete s'ou-re par l'hymrne haitien.
Les nuages s'amoncellent au le-
vant, tandis que Marcel Cauvin,
sur l'estrade faite de planches d'a-
cajou places parallelement sur
des pieux de gaiac, explique, en
creole le but de La fete et la n6ces-
sit.6 d'envoyer les enfants A l'Aco-
le. U-ne gymnase de 14 gargon-
netk ect fillettes evolue. Le ciel
devient, gris, les nuages se chan-
gent en goutelettes. Dant un sau-
ve qui peut Ia salle de classes et I'a-
telier regorgent do monde.
L'inquit&ude se lit sur tous lea
fronts. La fete sera-t-elle renvo-
yie?... Peu A peu la pluie cesse, le
ciel devenu bleu est tachet6 de
nuages argents. Une voix rbson-
ne: Tout le monde a la salle de
classes, la fete va etre reprise.
Sans estrade, sans rideau, dana
une saynette cPour )tre heureuse,
les petites Joliette RPissreth, Ruth
Maignan et bien d'auties se sunt
acquittees sous lea bravos du pu-
blic 6tonn6. Clonie Maignan dans
'La berceuset bercant saI poup&e,
chante un monologue. Cette mme
fillette dans 'Manibre d'6crire une
lettrei s'est rtv6l6o une actrice en
herbe. Dans bLe.s deux fioles u-i-
ne lecon est fate aux assistants:
Un pbre de famille malade, ne sa-
chant point lire est empoisonne,


par son fits analphabet come lui,
pour s'ktre tromp6 des fioles envo-
yees par son medecin et sur tls-
quellea est crit en grands carac-
teres- Usages externes une
grande cuiller6e A toutes les heu-
res. Cenac, Joanes Maignan, Le-
lio Leclerc se sont acquitt6a avec
brio.
Marie-Therese Benoit a mis tout
son charme de fillette de 14 ans
Iour dire cUne pauvre fdle qui n'a
i cLnu sa mbre*. Dans cette
possid, elle a failli faire pleurer
les meres. II y a lieu de citer & I'or-
dre du jour de la fete les gentiles
fitlettes Marie-Ange et Anne-Marie
Josyl, Mertta Gourdet, Oril Ber-
radel. Une gymnase eLes vacan-
cess elftura la fAte thiAtrale.
Aux sons entrainants d'une pho-
no, des couples gaiement so for-
ment et ron a dans1 jusqu'A mi.'
niUt. L'aimable directeut Gerard
F6cu, Ia gracleuse. directrice Mile
Anna Benolt e sOnt surpasa8
dans P'accuel fait aux invites.
On espire que Damlens ne lais-
ra point cette fte. sans leande
ain L emtet de F7on de. Blanes
d1vroflt ser*e do stlinitio an


YWllSr^M~)~LMMA fM*


AU NOLTVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
On trouvera:
Le Brevet simple de Capacit6.
Le Brevet Sup6rieur de Capacit4.
Et le Certificat de fin d'Etudes Se-
ondaires classiques (2tme parties)
Dipl6me de Licenci6 en Droit.



SA Profitable


Si available
to tey live man*k limtgritly who
can t Ob oroe on ltbh tfrmr
,r Tailored to MetSIut Suite
of high.jrade E ,lgitib Workman.
h*,p a *so Suit La tih *5fin)
rl arais a Mill prtite G tAerouM
c mmoft"lioA Mad arv tpprt
t s other 0#d a" py.
6. WARREN FOTIt SQUARE
b 1tOX NO. JIM BRAD,0FtC. ISLAND.
M -


autres dcoles rurales et obliger
leurs 6lves A sortir de leur cellule
de tlmidit6 propre aux en'ants de
la canmpagne. Fond des Blancs es-
pOre beaucoutp de Damiens dans lea
personnel de G6rard FMcu et d'4n-
na Benoit.
-*R '. -


POITRINE









it I' r oIre r lt <' II
Jd<" p I riier vnm (iipTW
fn ',iletr-p lin b' l" tt cecCi
4ite t r Vitn 1 on1i,
applifian T u li Lniment i u f
Dcctlcr Stoan stir a
puitrine, Ie dos et aututir du
,i'., I.e Sluoan ag it: ;
instantt mineme ans irictni M t ,
et lmut en rIchwaituffut et
snilagcant vote p.itrine trrturc&, it
disperse Ja c Onglestin ct vi $ :'pa ort
in S 40ageilien E1u1 vous tconimera.
ToutesoIi pltmaciek.
Le Sloan uasure le *oulagement rapide
at certain de mauffrance causes par
le6 Rhumatimmes, Rhumes de Poitrine.
Lumbago, Sciatique, Courbatures, En-
torse, Contusiont et touts Douleurs
Musculaire. et Nerveu..e.






FORMULE DU DOCTEUR SLOAM


REMERCI EMFNTS

MInt,. uv\' Edrmond Normil, nee
Dieudonnr, Mr. et Mme. Pierrn'e
Normil, Mr. Dante& Normil, Mr. et
Mrne. LLIuc D, Miieh,, ct !curR en-
fants, Mme. Vve. L. Louhisor; nie
Lucia Normil et sa fille, Mile. Ce-
lie Normil. Mrs Courtilien P. Roy,
Antoine Roy et s(es enfan. cAt tol.S
lea autres parents et aliht, remer-
cient bietn sincreon-.cnt l'In,-]etiorn
scolaire de Port-au-Prirce, le per-
sonnel de l'Ecole Isidore Boisrond,
les membres de Ia Justice de Paix
section Nord de la Capitaie ct tous
les amis tant. de la Capitale qua
de la province qui leur out donn6
des t6moignages de sympathie it
l'occasion de la mort de:
Marie Laure Normil
leur fille. sceur, belle-soeur. tante,
cousine et niece eniev6e A leur af-
fection le 25 juillet 1938.
11 les prient de rtccvoir l'hom-
mage de leur profonde gratitude.
Port-au-Prince, ce 8 aofit 1938.




LA SOCIETY HAITIENNE
AUTOMOBILES, MAL.
LEBRANCHE, GENTIL ,
BOGAT & Cie arise son ai-
mable clientele qu'& partir da
13 Aott 1938, elle fermera Ie
samedi a 1 here 30 P.M.,
pendant toute la saison d'et1.
LA DIRECTION.




PAGE 6 'ii Cfwar-,htAr a ,%f,, l, l,, m,,,, Et, Em b LEi NoTVMLlTSIr t '


VENSElS

On dTshonore la Justice, quand
an n'y joint pas les douceurs., es
egardN et la condescendance..
FENELON.


Quand on ne trouve pas son re-
pos en -si-mmire, ii est inutile de
le chercher ailleurs.
..LA ROCHEFOUCAUTD.


UNE PREDICTION
MYSTERIEUSE

(Suite)


hypocrite: ils t taicnt suivis par
dies catbuliques ie renom : par Pab-
b )Ducroux, el t-ranc-' (1775) ; par
Gengel (1724), ;:ar ,: JjoIurnl cdoe
avants, (1715) en Aiiemagnc
par 1Fey3 S (178) n E'spagne;"
par Sandinim (17:9, par (Gatal+di
(1784i) en Itati; 5 t m-me par
John O'(fir on 17 ) on Irland".
Alai: voici i'av'nern1net Pon-
Le-
tificatl hd Pi VI, .'6 pa.r i pro-
phre I regr l poidenu^
Le \'e'anur p t I II.
faits vicencn t r+, i.a sur i- "up, h i: prs i n. *i d6-
c riou au jar r'n
<.n honSi er (, 17 9,i I f ctso.- H

devant el'c, ;vew ,-e L'ct. I Hi-
toire h la t F '" i 5-" 1 ap".;, par
H".nk r, pro .u 1 -i c'
meFIt -au d4 .-' e ,ouvel.
cari et',i-s irt ', t 'i, -;, S-
verain rr avail up-
pelt; "n', Ino u,,;. VAYcrr-, go -
re XVI. 'siqs. i+ x 'ttrir' deQ
Caniahidul,-. sict .i ,-d t Val-
i ,'. 1 ,.'i l!* r .
A \ l ... .: ,r : i ." .c ...



{ x .- i a ,. '2 eir,.* ,t.,..-S


( ,,r, A., ;.JL 'a : :" .. '*- -- : I !. I,, -
-




i- i- .. 1 ; f

: p i.', L v," .. i'. : :" : -. '.'" -





.*, 1,. ... ". +,,.. ,, *., .i .,
SlI. ..... .,.








rl .a V .. '- ,r'.;. ;- fi-- h ':',. -

Th....1 :., .1 i ;, ;7 ;t ,. c,,e : ,.

tlo ,' :t .!, i .: i 'i'. ". -:
(l Ptip t.i.. ;-: 'i i c;,t' M z -.
,n .. ..'







(A >4 11 I
1h rup' i.-i dc- : tipe t-.u, alt ,i-

dohun, Ma.achi:.. Ie, P2,, p .re




ha lPapaut6
.t rl ( I ,






DECg E

rmort dPt
Mine. Cienrutt C.sar,
n&e Elida Jn-Pierre
strvenue cette nuit i la rue du
Cent re.
Ses tunerailles auront lieu cet
;.pr.&s-nidi Li 4 he res A la Cath&..
drale. Nous pred.,aorns nos sin-
cires conconyaces A la famille de
ia dckteintc, .-,c.s tnfants. particulie-
rement A son epoux M. Clement
Cesar.


A VENDRE


Une voithure Chevrolet 5 places,
avec 6 ca(outchoucs.
Pour tous renseignements, a-
dressez-vous anu Lt. L.Mainvil, ri-
sidence Av. Joseph Nicolas, Mai-
son No. 04.


PROPOS ET

FAITS DIVERS

(suite)


31ES'URE DE CLEMENCE
Par arr&te en date du 25 juillet
1938, le President de la R4publi-
qve accord grAce pleine et enti&-
re aux sieurs: Delacroix Saint-
Vii, condamne A cinq ans de'mpri-
sonnement, par une Cour Martia-
It, Ie 11 Novembre 1936; Desra-
vines. Ambroise, condamne A dix
ans d'emprisonnement, par une
Cour Martiaie, le 16 Mars '1,36;
Faustin Charles, condanne a un
emprisonnement, par une Cour
Martiale le 10 Novembre 1934;
Jean-Pierre Volcius, condamn6 A
un an d'emprisonnement, par une
Cour Martiale, le 7 Decembre
19 37.

ARRETE POUR
PORT D'ARME
Le 9 du courant, Ie sieur Romero
Montasse a et& arrete par .la Po-
lice pour avoir circus& sur ]a voie
rp:.iiru+ en 6tant porteur d'un re-
volver 'itre rrfuni de ia licence prevue par
ia loi. L'affaire a 5t1 dbfdr& ah
!'Inst ruction.

UN VOL A LA SECTION DE
BELLEVUE
Par devant le Juge de la Section
Nord comparaissaient, mardi, les
r ommbs Efoicius Arne (auteur)
Exias Lisa, Brutus Marcelus, Mer-
i< PauI, Mani D1mosthene, A-
6h-:ila Charlot, Mine. St. Louis
^-re-Lu., L. .... Pkrre Louis,
.".;,r~u. L'li. <. -.--. hre,,,e u,*< d'avoir.
-, i < ( i .rr .iL-t .. .-ti s rait Line
'a .'ir d,-o )0 3 gur.i, au preju-
*, ,'o:.. (\c, \I Ai'x',: S: V\i tdomnir -
iI; i -I... -'
L ditr uan.ts rant :i5 arretes
ri :. C'h-f de la P',lice rurale de
ia iT..- S .'t: L'ir- itr ct io .I s
' tlit

L N1 DECISION DE LA CIE
DES CHE3LINS DE FER
D'HA ITI
La Compajrniet Naiionale des
',..min- de Fer dc'Haiti a pubh6
< .,ir:. diners, un avis qui a
*equ to:s is iusa; ers. Car, c'est.
Li. Ite au mo-ment oui les cominmuni-
,-.Ctirn. centre .-s vitie3 et bour s.
'..i' *: des -ert di.iennent de plusl
,n p s:i- di.iffil Iui.:us .p, tL fait de 1'd.
i at IKplokrable di ,s routes, cque
I. traf so trouve :suspendu
e rtains jour:.. DI'auitre part, les
- mutes plar.tations de pites, les for-
g.s i.t ch antiers appartenant au
DPircct'rtur de: laI Compagnie, fious'
in:t',rm:.t-.xon d.- Saint-Mare, ont
. u :. .-n, rsc : .i',i ,' l.;!'s e'm pl.o-.
,. 'tant': ic-':ci'. N;Ous5 nous
-rS-,ns; dir,-, quC la C,.mpagnie a
1:.rs ctIT? decision par decourage-
ment, a y a n t 6tS condamnde
par Ic Tribunal Cril de Saint-
Marc ia 800 dollars de dommages
interts;. en reparation de la perte
d'un pauvre cheval dcrase par une
locomotive .pur la route des Verret-
tes.


EXPEDIEES AU TRIBUNAL
Seize personnel ont ete expd-
di6es iau Tribunal pour les faits
suivants: vagabondages 6, voices de
fait 6, scandal public 2, port d'ar-
raes sans licence 1, larcin 1.

MONDANITE
Samedi dernier, 6 Aofit, fut ce-
eIbre en I'Eglise paroissiale de
Hinche le mtariage religieux de
Monsieur Ch6ry Jn-Charles
et de
AMdame Anne St-Jean.
Us furent conduits a 4 autel par
Madame Maurice Verna accompa-
gnde du Dr. St. Phard.
Aprts la b4ntdiction nuptial,
une brillante reception fut. fake.
aux invit dans ils salons dens .-
poux. Tous hos conpliments.,


Grace


line


Agence du Cap-Hlaiten


Service de luxe rapide entire Cap-
Haitien et New-York,
Departs r~guliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. et arrivees h New-York les
Lundis matin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HAITIEN -


SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


18 Ao-ut
25 Aoft
Septembre
Septembre
Septembre
Septembre
Septembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New-York,
U1re Classe:


Cabines extirieures,
minimum-........
Cabines inttrieures,
minimum ............


$ 135.00

$ 95.00


Pour tous autres renseignements,
s'adresser A:

H. CIANCIULLI & Co.

Agents,


Cap-Haitien


Phone 291


PETITES NOUVELLES


,, a r. ir. gt l rre ,.rc nt bien-
l6t construits par- I'- D-parlement
se la GuCirre dce E. U. I .seront
a 'kune grande vitesse A pr alable,
it- Congrrs devra voter les 16 mil-
hiens rt: ddilars. representant le
coUL de ces alvions. On estime que
d'iei Maii, armren acrienne des E.
U. se chiffrcra A 2320 avion.s mto-
(Y'ernes.

Pe grancles mrancruvre-is airien-
ne.i se dcrouleront, en Octobre pro-
chain, dang la Caroline du Nord.

Le bombarde-ment de Canton qui
durera 10 jours, a djA fait parmi
la population chinoise 400 morts
cr 800 ble. r..

Je juref, ,ui1, je jure...
Qu'avec ou sans argent en po-
che. aI tote vous tourne'devant les
jo3is articles pr6sent6s aux rayons
le la Maison Paul E. AUXILA, qu'il
s'agit de Cravates, Mouchoirs, Ca-
simirs, Drills de lin, Chapeaux de
paille, de Feutre, m6me Haut de
forme. de Pyjamas, Chemises de
ville, de cGrmonie, de sport, etc.
Vous iEtes embnrrass6 tant -1e choix
est grand.

ESmile Figaro, pr&venu d'avoir, A
la Rue du Magasin de l'Etat, dans
le cours de la soir6e du 8 Aoflt,
exerc6 des voices de fait suivies de
hiessures sur la nomnm4e Elvire St.
L6, a 5td arrutk par la Police.
L'Instruction de I'affaire so pour.
suit.

Par arret6 en date du 5 Aoft
1938, la Dame Marie Christine
Abraham, dite Claire Abraham,
spouse du sieur Armand Charles,
Aim6 Coirin, frangais, a recouvrh
sa nationalitC originaire d'Haitien-
ne avec tous lea droits et pr&.
rogatives qui y sontattach6s. Les
formalitea n6cesairea ont 6t4
renmplies devant le Juge de Paix
des Gonaives. ,

Dinmanche soir, Ih mason AG.
GERHOLM fera di tribuor Bex
des savons CAJC :,BOU.
QUETS. Une bpae ayb4 Ie pour
Sle clients duB'o i:
Saw .
LI chausaaui .W.e&, t ., .


.- .... .. .:.16: -.. .-. ..- .B .
" *" .' ', ". .. : . .". ..- ." '". ." .... "-a :'0r ."."1 ". i, t '.. u. .... .A.Y,: .... ....


Librairie


Nouvelle


la Librairle la ideux assortie
(Malson de Conflance)


LUon Blurn; Du Marage ..........................**** ** --.....- G.
(C line: Bagatelles pour un Massacre ................ .............
Frondaie: L e V olontaire .................. ............ ............
Emile Sehreiber: La Suisse Pays d'hormes libres ..............
Lawrence: L'amant de lady Chatte-ley .............................
Herment: Les Chroniques de Lanmklot (Tome 2) ...............
Herment: L'Art d'ecrire ..... ....................................
Faguet: L'art de fire ............. ................... .......
Malraux: L'Espoir ........ ............... .......... .............
Morand: L'Heure qu'il est ....... ............... .........................
Thierry Maulnier: Au de aI du Nationalisme .......................
P. et M. Clerget: La France dans le Monde .......................
Thibaudet: Histoire de la Litt. franoaise de 1789 A nos jours
Firmin Roz: Histoire des Etats-Unis .........................
Mermeix: Histoire romaine ...........................................
Ferrero: Nouvelle Iistoire Romaine ......................... ........
Madelin: FoueM (2 volumes)............................................ :
Mirepois et de Vogue: La Politesse et ses usages ..............
Ed. Schurd: Les Grands Inities.........................................
Jean des Vignes Rouges: Leviens un chef ..................
Pauchet: Le Chemnin du Bonheur.....................................
Dr. Marchai: La Liberid de la conception ......................
Amnet: Comment on apprend A parlor en public ..............
Select collection (Bordeaux, Bourget, Prkvost, Mauriac, Zola,
etc., 0.50 ou
Collection Hier et Aujourd'hui (Brentano, Aubry, Maurois, etc.
Collection Les Caraethres de ce temps (Le m6decin, Le Ma-
gistrat, le Financier, le Pretre. 'Instituteur, etc ..) ......


BICYCLETTE PILLI


CHEZ PAUL ANSON


LA BICYCLETTE

PHILLIPPS

eatl la plus 4Igr're,
la1 plus jolie,
la plus rapide.
SC'e t celle qui convent pour


On en trouvera de-loutes lea
dimensions:

Passed les roir,
S71, rue Danl s Deslouches


I.E,:ONS PARTICULIERES I NE VISIT S'IMI'OSE A LA
June Fille munie de son diplb- CORDONNERIE MONT-CARIl
me de fin d'Etudes Secondaires ,
(le0 i't Sentme parties) donne des Grand'lHue No. 1.9 oen face
letonis !vartic-uli-re:s aiux ( 16ves en
reitd'( on quit oult chou6 aux der- de la Poste
niers examens. Elle vient de recevoir par le derS
Pour les conditions. dressersr Steamer les article suivantli
atu Journal, phone 2232.
Jolies Cartes Postales vues dupQl
.- Pardessus pour Hommes
Costumes pour garjonnets
A VENDRE Bretelles
Une MACHINE SINGER, A pied, Ceinturons pour Hommes .
pour cordonnier et seller, Cette Ceinturons pour Dames i
machine est A bras cylindrique et & Chemises
navette rotative, Calegons -
S'adresser au No. 15 de l'Avenue Lunettes
Many, 4 Port-au-Prince. R6veil du matin "
Crash Sup6rieur pour Hommul
Aj Drills Sup6ieurs
Aujourd'hui plus quo E ais Mouchoirs de pocho
LE TEMPS EST PRECIEUX Pyjama pos
ne perdez pas le v6tre Roba de Chambre
A chercher dans les Journaux et Casquettes pour C ha ones
les Revues lea articles citant votre Bross dents o es
nom ou traitant des questions qui Peanea Suprieur
vots int6ressent puisque PorteFuiles pour ,h
LI T TOUTa Porte-Feuilles pour homes
IT TOUT Houppes
Bureau de Coupures de Journaux piurneaux
8 Pond6 en 1889 lurneaux
FPondA en 1889 Comb Crushes
PEUT LE FIRE POUR VOUS Arrote Cravates
eLIT TOUT A.te ,avates.
LT TServiettes do Bain :
renseigne sur tout Par ie, etc. '
ce qui es ublA d .Parfumrerie, etc. Im
ce qui est public dana lea To-ls & Matelias
|. ~ pUE as es Toiles A Matela.
JORNAUX. Chaussettes .. --
JOURNAUX, Casques
& PUBLICATIONS Chemsettes
de toute nature a diEolors
Paraissant en .rance et A Jarreteles
l'Etranger Habit
Ch DEMOGEOT, Directeur Valises d'Avoat
21, Boulevard Montmartre,
PARIS (2e) Rasoirs de S0retA ou Giletteai
demand Cravates ....
S. Vua troaveres ua as
Coa dnt p, ou .-Ptllt de hapues ait
touander par heut nolidit4 e lIqu i;et. :'ublia

C & + : ....


~b~ru~rrrarr~lr~~E~)I~*0"*4WIII


3.00
5.00

3,00
3.83
4.20
1.50
1.50
4.50
3.00
3.50
5.3A
5.80
2.75
2.70
5.00
12.00
4.20
4.20
S.00
4.50
3.00
4.00

0.60
1.00

1.50


uiesakwmss