<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03402
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 30, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03402

Full Text






: is : Pt US ANCIEN
UOTLDIEN D'jLAITI


Ci^ n


* $


QUOTIDIEN FONDE EN 1896
.1 -f -" # *0 *k WWWV*' "tat' nt >ww..... .. ," 'n,.i,i. i' .


PORT-AU-PRINCE, HAITI


SAMEDI 30 JUILLET 1938


Au lieu de se partager en se-
gaines, en jours et en heures, les
,AMs gagneraient peut-tre a se
divider en nouvelles. En quoi, a-
prbs tout, et nonobstant le calen-
drier gr6gorien qui r6git la mati-
re, 'n0 mois de trente ou de
trente-un jours, diffwre-t-il d'un
mois equivalent, si 'on ne
te;nt pa compete du fait-divers
qttotidien dran-ie ou comedie, qui
lui done dans notre nimnoire, sa
plac et sa personnalit6. Je ne par-
le pas de fevrier qui fait toujours
cavalier seul.
Novembre par example nest ri-
che de sens que parce qu'iI rappel-
Ile Vleetion de M. Stdrio Vincent
I la Premiere Magistrature de I'E-
tat; decembre a cause de Noel, et
szssi puisqu'on ne peut rien vous
cacher) de la deoouverte de Ille,
er un clb61re navigateur g6nois,
don't il ne serait pas poli de parai-
tre vous apprendre le nom.
Bref juillet s'en va, Juillet s'en
est presque alley! (pour parodier
Bossu t) et il nest que temps d'es-
quisser sa physionomie selon la
m4thode post-informante, que nous
nhisitons pas a preconiser.
Convention Franco-Haitienne. -
Nous avons commercialernent si-
Pg la paix avec mamaa &l France,
dirait en poignant les mains M.
Cims Lhdrisson, une paix qui va
andre A notre cafe son march
traditionnel du Havre, et nous per-
hettre les jours de fIte de rougir
notre eau, d'un peu de M6doc ou
e St-Etmilien. C'est toujours ce-
s d'acequis! Notre voeu le plus sin-
*tr est que cette paix dure aussi
longtemps que possible.
Contract 'des Travaux Publics.-
Sous un jour tres favorable se pr6-
sites i notre attention le contract
o un imontant de cinq millions do
dollars, que nous venons de signer
aec Ia J. G. White Engineering
Corporation, Socidt6 Abonyme cons
titu6e sons le:-. lois et don't le siege social est Utabli a
80 Broad Sreet New-York.
Opt sign pour l'Etat Haitien
Gay Iugu6 Secreaire d'Etat des
Tmvaux Publics et Georges Ltger
Sertaire d'Etat des Finances a-
gissanf en vertu d'une tdicision du
Conseil des SecrItaire d'Etat en
Water du 6 Juillet 1938.
et pour la J. G. White Engineer-
Corporation Monsieur Samuel
R. Jones, Vice-Pr6sident de la di-
it oei6t dTfiment autoris6 selon
Wtdat authentique en date du 29
Juin 1938,.
l.e conditions qui nous sont fai-


*tes, ne laisseront, que des avanta-
ges raisonnables A ia White En-
gineering. Feiicitons done sans rN-
* serve le Gouvernement de sa prevo-
yance consistent a fournir du tra-
vail a des milliers de bras, et A re-
partir sa sollicitude sur nos cinq
d6partements, par 1'ouverture de
chantiers sur tous les points de la
Republique. 11 y a du pain sur la
planche, pour tous ceux qui ne sont
pas afflig6s d'un poil n la nain.
Henri Elie.- Un depart ddfini-
tif, et qui nous trouve encore de-
chires est celui de notre ami cher,
Iot collaborateur Henri Elie qu'une
mort prematuree vient d'enlever
zi 'affection des siens, et A lestime
&ire d'Clite, incapable d'une pensee
basse, o.i d'une parole mortnfiante,
at qui se faisait aimer, parce qu'il
rr-mttait sa coquetterie A conqu-&
rn cenx qui l'approchaient. On ne
saurait imaginer cceur plus loyal,
plus incapable de se reprendre a-
pres s'&tre domnn, ni caractere plus
droit dans ce que le mot comporte
i. la fois de franchise et d'orgueil.
<'L' Nouvelliste, perd en lui, un
.Conseiller avis6 et un collaborateur
fidble. qui possedait a fond cet art
alerte et spiritual, si rare de nos
.jours, de f.uiller sans ptdanterie
et sans dogmatisme, les questions
Its plus sdrieuses.
Nous prenons occasion de cette
chronique pour renouveler notre
plus profonde sympathie h ia fa-
mille.
Examen de rhitorique.-Et pour
finir sur une note moins douloureu-
st, mais d'une tristesse don't nous
ne sommes pas encore revenues, .
parlerons-nous du piteux resuitat
des derniers examens du Baccalau-
reat (premiere parties) sur 190 can-
didats presents par nos diff6rents
i.tabli-i.-m ts scolaires, dix seu-
em-ent ont pu, aux epreuves eri-
t-fF, tre a0mis iN i'oral,.. 11 y a done
,oklqe1 ch..,s dek pourri dans notre
r,,idiCgn-On: secondaire!
La krT-r sera i.rofitable aux
taitre si en qnque qcs c as, ils ont
rtalc ,:e 1. f:artaie, pour ne pas
diie du lai.ssr-aller, au sentiment
de lea.r devoir et aux 616ves, si,
c,,mme.nous inclinons a le croire
ktur cher eat dfi a une paresse
prpiomptueuse de fils a papa, vo-
,ant ha vie en rose, et ptlaant le
ballon round qu'on faith enter dans
les fltz adverse, au-dessus d'un
tex:o d'lorace ou d'Ovide.
Notre pitit, va, aux pauvres pa-
rents, qui, toute bonte hue, devront
s'aimposer encore une nouvelle an-
nbe de sacrifices.,.


RVOCITHNlE, EST LA MELILEURE ASSOCIATION FOIE
HEMOGLOBINE.
"" ""*~~^'"'- "'""ears tease e^t"J-e


LIPOIO1 IN ZflBA
Prparation iodo-organique con-
t..Nat 41 0/o d'iode constituent uno
ioid6e active sans lea in-
:. tmdI"te des lodures alcalins.
O A rio- lerse, hypertension.
I t.e mnaladie du caeur et des
4)x, affections respiratoires,
f lfulmphatisme, goitre et by.

O : MPR1Mn
AUL COUPAUD,
|' I:: ributeur pour Haiti
4S-Prince.
IK : : '' :I .. .. -
ii }: Z. ,..'


Fatigue G6n6ralt
Notre estomac et notre orga-
nisme se trouvent souvent fatigu6s
en 6t6, oussi est-il bon do prendre
un fortifant 6 cette 6poque de
I'onn6e. La Quintonine se recom-
mande porticuli6rement 6 ratten'1
tion do not lecteurs, car ce produit
tr&s actif et trbs agrdable donne
des r6sultats rapids et soutenus.
Avec le .contenu d'un fltoon de
Quintonine que I'on verse dans un
litre de vin do table, on obtient un
fortifiant complete et bon march,
car le flacon de Quintonine no
cote qu'une some trts modique.
Tis Phics. A Port-au-Princei t octeur
V. Mathurtn; Ph"s Soint-Franroi.,


BILA DU 10IS


EiSURES D'ORDRE
POUR LA FETE SPORTIVE
DU ler AOUT 1938


1.-- En rue d'assurtr tine par.
faite r6ussite de la Fite organis4e
par le D6partement Militzire de
I'Ouest, au Champ de Mars, le ler
Aofit 1938, Jour de la Garde, lea
dispositions suivantes out 6tW pri-
Sses.
2.- Les Tribunes du Champ-de-
Mars seront entibrement r6servees
aux Officials, aux officiets et leurs
families, aux journalists et aux
enrle6s de la Garde d'Haiti. D'au-
tres personnel seront advises A la
Tribune selon les place disponi-
bles.
a) Au Balcon du milieu de la
Tribune, prendront place Son Ex-
cellence le Pr6sident de Ia R6publi-
que, les hauts fonctionnaires qui
I'accomfpagnent et le Corps Diplo-
matique.
b) Au Balcon du c6te Eat, pren-
dront place le Corps Consalaire, et
sur les gradins de ce cotd6 les of-
ficiers, les journalists et lburs fa-
nillies.
c) Au balcon du cote Onest, pren-
dront place les Corps Judieiaire et
Ligislatif, Les gradins deie e c6t
seront reserves aux enr614s de la
Garde d'Haiti.
d) A l'entr6e du sous-sote la
Tribune, prendra place la -usique
du Palais.
e) Le bacon principal est sons
In responsabilit6 du Chef du Pro-
tocole, assisted du Chef de la Mai-
son Mfilitrre et sera gard6 par un
officer.


S U I


O TU TJ I RH


Abon March6

EJCOURAGEZ L'IDUSTRIE LOCALE

en achetant les- souliers TOUT
CUIR" tabriques A Port auPrince
par les Usines Pillot,
SOULIERS JAUNES' ET NOIRS
< TOUT CUIR rD
Pour Rommes A partir de $ 2.50
SOULIERS
"TOUT CUIR "
Pour enlants A partir de $ 1.00


Par Imer ELEGANCE, lour CONFORT, its rivalisent avec les
meilleurs products imports qui se vendent beaucoup plus cher.;
SOLIDITE... Le principe de fabrication cTout Cuirn leur as-
sure une durke inkgalable..,
lNE VISIT S'IMPOSE
alx
CHIAUSSURES
"TOUT CUIR "

A BON MARCHIL.
A la rue Pav6e, immeuble: Socidt HLaitienne d'Automobiles, en-
face du Dr, Armand ou son directeur Mr. Victor Jh. Cassa-
gnol vous rfeerve le meilleur accueil.
N. B.- La maison mettra en vente au fur et A measure de
la march de la fabrication un assortinment complete de souliers
iTout cuir, de routes les nuances pour hommes, femmes et en-
fants & des prix incroyablement bas.


11 Ak 41


'I


:. j


VISITEURS DISTINGUES
Nous avons reu, ce mtin, avec
hifiniment de plaisir, Ia visit des
Ingenieurs Louis C. Eth6art et
Leon Menos, r4cemment nommn4s
Ing6nieur en Chef de la D. G. T. P.
et Directeur de I'Administration
GCn&rale.
Actifs et intelligent, ces 2 dis-
tingues Ingenieurs ne manqueront
certainement pas dans leurs nou-
velles functions de donner toute
leur measure.
Nous avons kt6 tr&s sensible A
cette mnarque d'attention et leur re-
nouvelons tous nos souhafts de
fructueuse besogne.

AU TRIBUNAL CIVIL
Hier niatin vers 11 hs. a. m. le
Doyen Barrau en presence d'une
assistance compose des juges du
Tribunal Civil, d'un grand nombre



3.- Des officers sont sp4ciale-
ment d6signes pour recevoir lea
invites et les accompagner aux
places qui leur seront reservees A
la Tribune.
4.- Des gardes seront place
sur toute ia peripherie du terrain
pour le service d'ordre.
5.- Le sens adopted pour la cir-
culation des voitures au devant
des Tribunes eat Est-Ouest.
(Extrait d'un memorandum du
D partement Militaire de l'Ouest
au no. 6).


naercial et de l'estime du public
port-au.princien. ,
Monsieur Sendral qui travaille
depuis 14 ans A la Soci6et comme
Chef du d6partenrent de vente, et
font le sdrieux eat proverbial, con-
t.inuera croyons-nous savoir, ses
services toujours au n me titre,
Nous presentons nos chaleureux
:omrpilments et nos meilleurs vmeux
le fructueuse besogne A Meisseur-
Lacroix et Sendral.
W ,


F. ^'.'"'"; ._ j
|!?tkt T, O(AUVE?


f3ElDL. DUVIGNEAUD
Dirtiesrt
L .


d'avocats et des greffiers, a pro.
nonc6 lea vacancies du Tribunal Ci-
vil de Port-au-Prince.
Lundi nous publierons notre
chronique judiciaire,

EN TOURNEE INSPECTION
Hier matin, Monsieur Andrd
Liautaud, Commissaire Gen6ral
aux Colonies Agricoles est part
en tournee d'inspection des Colo-
nies Agricoles de Grand Bassin,
de D'Ossemond et de Billiguy.

LE MEXIQUE ET LES
CIES PETROLIERES

S De Washington on announce que
le President Cardenas aurait lais-
As h entendre que le Gouvernernmnt
Mexicain rejeterait un project d'ar-
bitrage proposed par lea E. U. au su-
jet de l'expropriation des Cies. A-
m6ricaines. Le President Carde-
nas s'adressant aux membres de
la Presse a declared que le Mexique
a promise d'indemniser les Compa-
gnies expropriees, imais il ne peut
le faire en argent et avant un in-
ventaire prealable. Une r6ponse,
croit-on, sera faite la semaine pro-
chaine aux E. U.

UN VOL AUDACIEUX
Lundi, un voleur a pen6tr6 chez
les demoiselles Dupe, a la Grand'
Rue, enlevant au prejudice de ceA
denoiselles une assez forte quanti-
td de bijoux doe famille.
La Police est a la recherche du
d6iinquant.

LE NOUVEAU CONSEIL DU
VIOLETTE ATHLETIC CLUB

Mardi soir, dans une atmosphe-
re de franche cordiality se dcrou-
l&rent, chez les Sada, a i'Avenue
John Bron Brownle elections du nou-
veau Conseil du Club.
Monsieur Andre Liautand, A une
forte majority, a 6te 6lu, president
du Club.
Lea autres membres du conseil,
sont: MM. Jean Verna, secretaire,
Victor Sada, Trdsorier, Emilio G6-
bara et Fritz Berrouct, Conseil-
lers.
Monsieur Alfred Lebon, ancien
president du Club, a et6 acclam6
president d'honneur,
11 a 6tC proc6d&, au course de cet-
te stance a l'installation de 15 nou-
veaux membres du Club.
Nous adressons nos souhaits de
fructueuse besogne au nouveau
Conseil du V. A. C.

LE NOUVEAU DIRECTEUR DE
LA HAITIAN MOTORS

Nous apprenons avec grand plai-
sir que depuis le 25 juillet, Mon-
sieur Abel Lacroix a 4t6 nominm6
Agent G6neral de Ford Motor Co.
pour Haiti.
Inutile de recommander Mon-
sieur Laeroix A I'attention du pu-
blic, puisqu'il joult dbjh d'une gran-
de popularity dans le monde cornm-


No. 20.027


PRPOS T IF ITS DIIERS


- ---------


. ::" "" .--:%n" ...... "---




eta~ ;;.; I i';'~j,: ;;i" 1 --: :li: 1; ;~ ; .~ -;; ; "~ : ... ;.:. :' :: .~ -.~;. -~ -. .A -~..: ~


Eflaaaaaao...e. .e ............


PAGE:


dAPS~lUDU&4,kA* bf*lj O*4* W J-ipemnnJps'e .fLtfLt## uteete UWS*fl#M


V(EUX AU PEROUI
MIUSIQUE DE L'INCA
Le 28 juillet 6tait 1'anniversaire
de 1ind6pendance du Pfrou. A la
HHSW te service Continental Preh-
sa, chaine de journaux et radios,
au service de fart, de Pharmonie
interamnricaine de la Paix, orga-
nisa, ce n-&me soir, un radio festi-
val A cette occasion. Mr. Pierre
Moraviah Morpeau 6mit des veux
d'harmonie, d'amiti6 interambri.
caine pour le Perou selon l'idkal de
Bolivar et nous dit quelques mots
sur la musique Inca: .La musique
Inca a une saveur dolente, triste,
sublime, profonde, nous 6voque une
crigine asiatique.
sont des plaintes au soleil, aux ri-
vieres, des chants au condor majes-
tueux, des pleurs aux amours per-
dus, A l'adieu ou a la mort. L'inca
interprete plus miagnifiquement en-
core tout cela dans sa flute ou que-
na. II est constat6 qu'on ne pouvait
in venter d'instrument plus appro-
prie que ia QUENA pour F'inter-
pretation do musique aussi senti-
mentale qoue celie d, l'inca. J'ai eu,
lit Pierrr Moraviah Morpeau, E'oc-
10 sion de vous pai ier de lan Quena.,
lor-s d(et nr- radih. fe-tival ici a la
III3W en I hoim<'ur do 'fEquateur,
4I' aoOut 1987 et, lu course du-
"fc!u joue a guitar, comme seul
ii salt le fire I: Guarani de ce Pa-
raguay heroique: Mitsuga Mango-
re qui dan.s line e se-s comxposi-
tions realisa in magie de fire I
pleurer le son d'une QUENA cet-
to fois non dans on verre'd'eau (ce
qui entire autres rend la QUENA
suavc,nustagliqut. mrent suave) mais
e-ncore dans sa guitar enchante-
resse (ce qui aug-menta le char-
me de la Quena) ,. N'oubliez pas
que le 10 aoQt prochain a huit heu-
res (p. m.) aura lieu A la HHISW
ke grand radio festiv-a de CONTI-
NENTAL PRENSA, en l'honneur
de l'Equateur qui ce jour fete
i'anniversaire de son Indtpendance.
Al. Pierre M'uraviah Morpeau, Con-
sul de L'Equateur vous presente-
ra dcs aspects de l'Equateur et la
personnalite de Doneloy Alfaro et
vous dira: Pourquoi Eloy Alfaro
m6rite qu'une rue de la Capitale
d'Haiti porte son Norm.

LES PRIX DE NOS DENREES
March local :
Cafe tti.-[Lqu: G. 18.00 et 19.00,
les 100 lbs.
Caf4 tried G. 20,00 et 21.00, les
100 Ibs.
Coton G. 16.00 et 16.50, les 100


Cacao G. 10.00 les 100 lives.
Miel G. 0.75 et 0.80, le gallon.
Cire G. 0.60 la livre.
Benzolive G. 0.12 la aivrs
Pite G. 00,(8 a lievrt
Ricin G. 0,06 la livre,
Roroli G. 0.15 ia livre.
Ma'is G. 12 00 le baril.
Prau de Chbvr,, G. 0.60 et 0
la litre.
Tabac G. 0.35 et 0.40 suiv


a.65

ant


Marches E-stioin- :
Caf( ,r 6.00,
C-ton c-r 10.75 et 11,00 ie-. 100
lirres.
Cacao or, 4.00. les I00 livres.
Mid or 7,00, les 100 livrcs.
Cire or 0,18 et 0,19 la livre.
Peau de chhvre or 0.20 et 0.21
la livre. '
Pite or 3.25, les 100 livros,


ACCIDENT
Le 27 juillet, vers 6:00 p. nt u
I'Avenue des Dattes, Aux Gonal-
ves, la voiture no. 1562, propri4-
t6 de lIng6nieur Sixto, conduite
par le chauffeur Oscar 1Dtnis'a
heurtA le soldat. Delva Luien,
(08977) G. d'H., qui a eu trois bles-
sures don't une A la tote, une au
bras gauche et la dernilre au ge-
nou. Le garde a eth admis A b'Hb-
pital de la Garde aprbs examen
de l'Officier de Sante, lea blessu-
res ne presentent aucune gravitO.
Le chauffeur a t60 arrit6 pour etre
dfer6 ha la justice.

INCENDIE
Le 27 juillet, vers 5:00 a. m. a
la 3bnre section rurale des Char-
donnieres, sur I'habitation gLebri-
ce>, une maisonnette en chaume
vtppartenant a Benoit Michel et ha-
bit6e par ce dernier a brf]6; for-1
nmalits l6gales replies. La nom-
mee Lucie Toussaint accuse d'a-
voir mis le feu a 6te arr&t&e et li-
vroe a la justice.

EXPEDIEES AU TRIBUNAL
HIuit (S) p-rsonnes ont ete ex-
pait.o3e avant-hier au tribunal pour
los fits v'an[ts Scandale public
2, injures 2, voics de fail 2, Larcin
1, abus do confiance 1. Trei; (3)
individus ont 4te relaxes var la
Police.

POUR KENSCOFF
Promenade et Piqae-Nique
Le soussign& announce au public
sli pcialement A ses clients qu'il a
repris son service de camion et de
voiture entire Port-au-Prince et
Kenscoff et % et ileur dsposi-
tion pour tout ce qui a trait au
transport de meuble et de mate-
riaux de construction.
11 leur fait surtout remarquer
qu'i a an camion affect seule-
ment aux promenades et pique-ni-
Scques pour n'importe quel point du
I pays.,
David LOISEAU.
Adresse Place Geffrard, t6l6pho-
ne no. 2031.

SUICIDE OU CRIME
La nommn6e Maria Sylvain qui
occupait une chambre A la rue de
l'Enterrement a ete trouv6e mor-
te avant-hier A 9:30 a. m. Les for-
malit6s legales ont 6t6 renmlies par
le Juge de Paix Romulus de la Sec-
tion Sud, apri'quoi le cadavre a
6tl transported a la morgue de
l'If6pital G6neral.

LE SOL DE L'ILE DE LA
GONAVE


sO
dc
g
ii



t
fi
n


s
q
a
t
1
l


< LE NOUVE'LLISTEI


LE ROI


BUDWEISER, remarque pour son gult, a triomphav't ;I:
la comparison genera!ion apres generation.


Ienu


u. veritable BUDWEISER pent naintenant, cire ouht n.j come
vtvui preierCrz, en bouteilles u. en bidons.
Soyez prets pour ('hSte inattendu. Ayez du BUDWEJ1- ,i' A.ns v:
I'e rgt AI g Iateur.

Fait s l-s dO? d ces o :'cs amis at ,ie vote families .' ,:it U1
BUDWEISER chez ,-v,.


DON N .VOHR"

) i st rib i u r

C'EST LA MI1ILLEURE BIiERI EN 1H.i1


inininEI S nux COPI


P-- -C -


" SAVOY "


I


C':.. IK- l-. A i I NT




I
] c.~.in ;rorn. qlue
nui pIa) t t I'.;ArA- .,-Prince
on pt;t Lieu r., T-.tng .r etq
appr-'i'er Ihet^ LOi.e3 1on-,


fl-*ttt#S .J P .ttt.tS-O a~-t # ttfl estJ-tt t t.&et-l05 5P*0


Deve-ne votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Cheque la Banque Nationale de la
R6publique d'HaitL


we ~>~&J,~~~Z-104 -sses*s-.eJ e4"P"'rr Pt


Cos jours derniers, un relev& de
,: a Rt fait h la Gonave. en \ue
e 1'et.ablissement d'une Colon:e A-
ricole p6nitentiaire dans cetTe
:. Les divers specimens. de sol, re-
*'-iIlis, d'aprcs le rapport du chi-
ziste du S. N. P. A. et E. R. ont
td reconuiLs trs argik-ux. En cer-
,ins endroits, le sol est decalci-
6 :* donne une reaction faible-
:ent ncide.



AVIS IMPORTANT

Le soussign6 porte at la connais-
ance du Public et du Commerce,
lue depuis le 22 Juillet courant, il
a d6missionn6 tant come SecrB-
aire que commnie Procurateur de
a Haitian Motors S. A. et qu'il ne
"ait plus parties de la dite Soci&t6.
Port-au-Prince, le 29 juiltet 193-

J, E. SENDRAL.


CLINIQUE
du
Dr LOUIS BIPPOLYTE
tM6decine Gm6rale
CONSULTATIONS:
Chemin tes DPtAi -- 7 At $ a.m.
-2 1/t2 i.pa .
-fPoe7 887


PL i


BLA ANQUE ROYALE
DU CANADA.-
S.. *. ; SUI.f... ML CAV RAPA ..DAMS AUim"jy


son'.nations qi au SA-
VklOY. sAtue :11 C1uamp-
c- 1MarIs.
i 0 N,


.\'I'TIE N I! ON
LA 'ITERIIES
-A'iTLNNTION


NI.AvIiZle intlu.ttie a la p~rtue de
t,;ut le moindc
L .^ .-..,3 utii );, vt)'C'U. O*t. Of.
._rt- : 't qulrr ..ur Cta tc j.iace urn
petit materici p:ur fa'rt';'. r (d.
L.ai'rro. i Kis.; cozhrl o.J( dt,'
.' L'r'n't h 'e
1 P}iar:tt,
I Im m' ars-.,"
l' i tli\ r. i e! '.,. td, u 1 'iu <.
'( : T 0 .r lt.rn r Pit G
rip. f !q .,i i ,' l .i ..-^rs tultm ent.
S'.cr --' jA E Amil Fran Otto
i.. ...m nd. Hitel C:'smi po-
L, '. .' t DP. N ai, a le.




t;RILLAXTIYE ROJA

Ie ..- tn b'. e ir tt r,4it -c rn'.-. d ie C
Mir.c-( latr:, du. JoSoirrao d ,
F'1tnrn'", Et ppi .nd1.'r t lt iL'('
p1. aisi, qu-' In fmcuso bril-
I l Lim" ricia),c liqaidel du Dr.
) OJA .., venr i .,:t, P;tAIl E.
Auxinl, I;auiir (ln ChamnrlP-de
lMai., Mme. Joae-?lh Maglio et
dan.. toautes lea bones mani-
Saons do parf, merie de nla plsa
c b. Elies trouveront b gale-
ment !-:s produit- dv beauty
de Jos6phi:,e }aker, de r6pu-
tution mondiale, tells que: Bn-
k,:rtix, cr(me Siamoise pour le
Jour et la Nuit, Rieil's, o-
plak, Iakeiemail, Lotion an-
tipd lliculaire, Bakeroil, Petro-
lc Iicine Roja. Le Ricil's est
livrie dane les couleurs suivan-
tes: noir, chatain, brimun, ac>-
jou, bleu, bleu-clair, bleu fobn-:"
c6, vert et violet, permettant
done d'assortir la couleur desP
eil A celle des toilettes.
ALPHONSE MAGUET
Agent Exclusif, pour Haiti -
7 ., ..


PRdPOS ET FAITS DIVERS


^


iii


qis.- ,no', "ieux,
i s pas venu lhrt1t 4,
J sBuis 'a,':Le:nable, f :
S yonsl Te ioUvieiA.tu.
june liquaoriste EdoumtdA
Benjamin? J'ai et chez lut
soir.
Quelle belle soir&* mon .
j'ai passe et quel charm.ant ,g
gon ce type-la! 11 vouV Pert de I'
nisette superfine: c'et de la sua|
tU en jnatitre.
II faut 1'cncourag#fr, car 'er l
vu de pateilte dams de- grands .
f6s de Paris.

'rA eFs preas4: alors n'en parlot
plus. Mu.,is. en somm.r il p. toulnt
sores de liqueurs. II a 1'anistt'.
tle peppermint, la prunmle vanllp,
le nectar, etc. Voli.e k& plus .t
possible si Lu veux i. v". er th, J
,eie nrr'scntation, d,: i. bonne qa.
hi te, ;2r.m toute nme g'.rme de b%
g gofi. 11 s';y conmait bi.'i ct se d,
Svo.:e pY,'.i se 3 ma bles
I .lit.rnl Enfin, p;ur d'nautr~
Srlr;s..:C nv:nts., viiS ,5]ncU Vieui
l'Wpe:crinc i J tCentre,. XVi. G. Rwt
muL r.l iint d'nii tr Cela vald
[low' i.: pu eu. Au rev .iT. Vieus |
-.


r.w* ..~L-~ c- rD ""'~ -- -- ---'-""-I-"--~-"-~'"--I I~~~ ~ll-a


F


.5
:74 ::

LI",..


I


t


-1 .., .


quattli-..




- ..~...nsnarstSZflfl4flD~flfl~flSSStS***


A LOUER
S 'haute en mour, sise. a
pavrvp en face de Ia Ealle Cor-
ou lI s'adresser
: .Pour les conditions,adr er
,u beau du journal-
XXX
0adiine i terire Remntrlt
Machine a calculer Dalton
It paperr ca) ban
Fales vus achats chez
G GILG.
AVIS
LWEST INDIA OIL COMPA-
Y, S. A. announce au public et-h-
s bienveillante clientOle, qu'k par-
tir du ler Aoat, ses bureau se-
rout tratnsf6re 1 tage du buil-
ding de la Soci6t.e Haitienne d'Au-
tom.biles, oh le m.nme accueil est
rser vi a ses clients.
Portau-Prince. le 28 Juillet 1938.

.ETON COLLEGE OF
COMMERCE
6i. East Street,
Kingston, Janmique.

Situee datis un centre commer-
tiM idt-al, cete Insititution, grice
i sa mthode rapid et claire, vous
donnera Ia -atisfaction d'un ensei-
nemetit e entiellement pratique
et individual. Les &tudiants ont ha
factilt de ,e speialiser dans ia
branches qui leur c'nvient.'
'Le programmz- 0' d'nseignement
comiprend: Conmmiers-, Arithmeti-
que Comnerciale, Comptabilite,
CGrresponda nce Commerciale, Or-
thographCe Diction Anglaisew,
Dactylographie, Stenographie, etc.
SPrix tres modnrts. Inteninat et Ex-
terflt, Pour tous renseignements,
s'adresser i William G. Gallimore,
Directeur.'


GUERIT
le PALUDISME
EN 3 JOURS
LIQUIDE, les FROIDS
TABLETTE, Le lor JOUR
ONGUENT
GOUTTES MAUX DE TETE,
NASALES. EN 30 MINUTES.
essayezn RHIB-MY-TISM .
Ie mfttlleur liniment du monde,


glais depuii Or 2.00 jusqu'a
O 5.00.


BICYCLETTE



"PHI LIPS"


AAcessiirs et t,.iuttes pieces

de. rochn -go pour hicyclette
'fel.tneriaL:.ljie,. et Chamnbres ih
air toute.s dimenionns.


MASON PAUL. ANSON
74. rue )antia Destouchent



t LE NOU VELLISTE R
... d c centre NO, Id;
... Postale No. .135. Ta6lphone 2232
... OTIDIEN PONDE EN 189S

: RI CHAUVET & C tRAQUIT
DirectartPropr~taire:
S: M EST 0, CHAUVET
. .: Direte.r
i ED.:: DUVIGNEAUD
.,. ;... R$ teur l Chef:
S MA :.: .DUVA .
.. .c tion. :
., .
: .2 .
'..% ::.,: :..,..:;...:, .:.: ..


" U NOUVU TL I 4- i *


Agent Exelusif: ERNST LUDERS.

,,4,,,,,,,44, oee^weno a w --** ~~*******.


Part of the

rhythm of action

the pause


that refreshes


fsASIERIUF DE LA COURONNE, S.A.
portooaPrte Nal


w-zS(dj Ezl *iI l I IA H1 I <


AVIS IMPORTANT
Vente deo Tabo

rz'i vertu d'utte ordutuance dt
rOflre rendui par Monsieur le Ju-
ge Georges Lescouflair du Tribu-
nal Civil de Port-au-Prince A la
date du 22 juillet 1928 entire l'Ad-
ministration Gknirale des Contri.
butions et le sieur Dupr6 Montes,
garden de divers lots de tabae sai-
sis centre des dglinquants non iden-
tifies ou introuvables, et conform .
ment A l'autorisation du sieur
Charles de Delva, Directeur G4n6-
ral des Contributions;
UI sera proc6d Ie vendredi cinq
aoOt mil neuf cent trente huit, A
dix heures du matin,k la porte prin
cipale d'entr6e de la Douane de
Port-au-Prince, A la vente au plus
offrant et dernier ench6risseur de
divers lots de tabae consistent en
tabac en feuille, tabac cord6, ci-
gares, et ce par le Ministbre de
rhuissier Sinron M. Britto coimnis
par la uadite ordonnance.
11 est, en outre, port A la con-
naissance du public que, le nmme
jour,au mfme endroit et par le mr-
me huissier, il sera proc&d6 A la
vented aux enchbres publiques d'un
lot de pneus usag6s, don't I'Adnm4-
nistration des Contributions a d6-
cid6 de se d6faire,
Les personnes s'interessant A ces
adjudications et desirant voir soit
ces lots de tabac, soit les autres
articles, s'adresseront A l'Adminis-
tration Ginerale des Contribu-
tions, tous les jours ouvrables de
huit heures du matin h une heure
et demise de l'apres-midi.
Port-au-Prince, le 27 juillet 1938.

Simon M. BRITTO.


SERVICES HYDRAULIQUES
DE PORT-AU-PRINCE ET DE
PETION-VILLE
AVIS

La Direction des Services Hy-
drauliques de Port-au-Prince et de
Pktion-Ville se fait le devoir de rap-
peler aux abonnds a P'eau de ces
deux localit&s que:
lo.- la taxe d'eau est exigible
A partir du ler. des mois de No-
ventbre Janvier Mars Mai
Juillet Septenzre.
2o.- la connexion de tout abon-
n- qui n'aura pas acquitted la taxes
d'eau le 15 du mois pour lequel elle
est dfie sera supprim6e.
So.- aucune excuse ne sera a-
gra6e sous pretexte que Je borde-
reau n'aura pas 6t6 revu a temps.
LA DIRECTION.


FAITES ATTENTION

LE BAZAR NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'enorgueil-
lit d'etre LE PREMIIER A offrir ix
sh Clientele et au Public les avan-


ragdes de NOUVEAUX PRIX d&-
coulant de l'Accord FRANCO-
IIAITIEN, pour sea rayons de:
Parfums lea plus en vogue de
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fameuse mar-
que Vous le devez A vous-mlmes, de
VISITER nos Rayons.
-*


AVIS IMPORTANT


II est porte6 la connaissance
de nos amia, clients, abonnds, et
du public, que Le Nouvelliste eat
transfer a la rue du Centre, en fa-
ce de la Mev8sn.
Le time numdro de telephone:
at conserve: 2232.
Port-au-Prince, le 20 juillet 1988


Aprws lIs Sptaclesw
1. ramdeai.%st hi
'flWkrtvutn ens


PETITES NOUVELLES


Le 2, juillet, vfri 4:00 p. m, A
Ganthier eune chaumiere apparte-
iant A Estime tMrilus a brtel.-
Formalitts 16gales remplies,
0*0
Le 23 du courant. vers 5:00 p.
m., 15 Haitiens venant de la RI-
publique Dominicaine amount rentr6s
en Haiti via Fond-Verrettes.
we*
Le 23 juillet, vcrs 6:25 p., m., 'in-
digent connu sous le nom d'Aris-
tit a Ut6 trouv6 mort au march
public de Fond-Verrettes. Formtll-
tds .Igales remplies, le cadavre a
ete inhum6.

Le dimanche 24 juillet, une belle
parties de football se d6roulait aux
Cayes sous les yeux d'un public
tr4pidant. La Jeunesse Sportive Ca-
yenne prenait sa revanche centre
Ie Velox. La lutte fut tr&s dure.
A la fin de la parties le score
6tait 1-0 en faveur de la Jeunesse.
L'arbitre fut Mr. C. Boncy.

Hier, a Wt6 contmnimor6 A Bue-
nos-Aires, !'anniversaire de Pin-
d6pendance du Pdrou. Les homlma-
ges officials ont 6tW rendus au li-
berateur San Martin.
*4*
Conformiement A la champagne
anti-semite dkclenchee par les au-
torites nazies en Autriche, 721 a-
vocats juifs se sont vus retire
leurs licences, D&sormais ils ne
peuvent plus professor.

Les autoriths de Shankow ont or-
donn lhier l'evacuation rapide de
tous les civils de la cite et de la
region, car la machine de guerre
japonaise advance lentement vers le
Nord Quest venant de Kiukiang.
L'offensive japonaise eat entree
dans la province de Hupeh, la lie.
des 24 provinces atteintes par cet-
te guerre.
L'aviation japonaise a lourde-
ment bombard les positions chi-
noises au nord de Kiuking.

Le nouveau navire de 33.000
tonnes britannique, le Maureta-
nia a &t6 lance a Birhenhead (Li-
verpool), hier, au milieu de Pen-
> thousiasme d'une fouled de 100.000
personnel. Le navire entrera sur la
ligne Europe-Etats-Unis en 1939.

A Anaconda (USA), trois pieds
de bout. et d'eaut ont obstrue le
ouartier des affaires de la vile a
la suite ck la rupture d'un reser-
\oir sitnu a 1." mile de la ville,
*a
Les autoritfs militaires franvaises
out annonc6 la mort de 5 aviateurs
dtie b'Arme a la suite de l'dcrase-
ment sur le sol d'un bi-moteur dans
lequel ils se trouvaient.L'avion s'est
heurt6 h une collins et a 4te incen-
di6. Lea occupants sent morts
brftils.
SC.


A Birmanie, 6 personnel out 6t6
tu6es et 100 blesses tu course d'un
savage contbat de rue entire les
boudhistes birmans et les musul-
mans indiens. Les magasins ont kt6
pills et incendis et lea prison-
niers auont sorties des prisons. Les
actes de violence tont inouis. Les
autos blindces patrouillent cons-
tamment dans les rues de la citM.


POUR VOTRE SANTE
Si vous souffrez de l'appareil di-
gestif, ou si vous sentez une dd-
bilit4 quelconque dans l'organisme
-e rate pas l'occaslon de vous met-
tre t l'usage de la Farine KQuis-
queyan (quintessence de la banana
Troglodytique) ou banane Grand
Vincent.
Madame, n'oubliez pas que la fa-
rine QUISQUEYA est un agent ac-
tif qui excite la croissanee des os
chite; les b4*s.

BN VENTE, CHEZ...
PAUL E, AUXILA
Rue Traversibre
CHAUaUBRES PILLOT
pour homes on cuir jam obu
*t3 O.


ERPVfl#flflS anew *

4 ,~ ~..;i.t&. 441.44-'. ~~jjjjjjjfljgj


pour Footballet Vol-
en veritable cuir an-


Mlons







PENSEES

I1 ne faut pas regarder tf devoir
en face, mats I'&outer et lul ob6ir
les yeux baiss& I y a de l'impru-
dence ltaisser sans voiles, A sea
propres yeux. ce qui eat sacr4.
JOUBERT.

a u
J'ai eu JI nmalhcur pour maitre
tt il m'a beaucoup appris.
CONFUCIUS.1


-a- --



PETITES NOUVELLES


Dans les regions de Jacmel, on
envisage la possibility de construl-
re de nouveaux glacis pour secha-
go du cafe. Rappelons, toutefois,
qn'il en a 6t6 deja construct 200,
ce-. dcrniets temps.

On croit que l'agronome Karke
Bianchet. actuellem.-nt it Jacm-I. 1
:era dt'plac et r.voy, a.c: Ca-
yes.

Parions! Plantez suir votre ga-,
lerie s:ulknment 2 a 3 plants dans |
ce vrai rpiots fleurs (tie I; Manu-
facture de Briqit.s La iaud:R. Rfue
(d Quai et VUL',s no pou''rf: p ;.
,oixr voa a'itres pians c dcans- ie
,' i ferb!anc-.

O(n info r' rr l .7]-, d mLicmel ic 'Ir.-
,.,icuin' Ed,>r,:t Or ic ,, n i, iiicor-
.ot< C i IA G. d'lH. 4it rad.- re'Adi i-
IL;tl l.


Din' :th dI t ri:'.. J;aeric, ,it
lieu l'e'xp:,sitJ'u I't' 'r ;,i.'' ax L- -
c itt's 1,', ItS ,i'\ t,- (ilt IK le Pi'.e- '
f'sskionelle. A (cite occasinM il fut
prlio'edL it la r-mise ,de diphlmes
Iu.x laui 6at.- c', 'l:Lablies_ nter,.
L7
Poor se garartir contre 'is ac-
cident!- qui deviennent de plusi en
plus frequent., k.s proprintaires
d'automobiles in manq;ilent jamnis
de prlndrt unie p:-]ice c'as.surance
chez 11. Em. Wallon, Agcnt d'As-
suraiCx.

L'o 14 juillet, il ;i et'e proceild au
bl-ulment de &0..00 got'ide.s onL
billets d(et6riorfs doe la Banque
Nation (l, f le la RL'pulbtiiqu: d'Hai-
ti,.
*. ,
Nij o.i apip't;inonr,. pini-ir i- in-
cO't'o;oration di. notre jouneo amii.
I'Ingdnieur Joan Bioucherau, dans
la Garde d'Haiti come adjudait.

La chcmiscrie ire plus de garanties aux clients
que toutes les- autres chemineries
de la place. Travail soign6.

L, nomm6 Lanpeto connu sous
le sobrianaet d'enntemi public no. 1
Id Brsiit a etc mortellement at-
tiint par une ball A Rio de Janci-
ro.

Au Postf-M2[,archand, no1us infor-
me-t-on, les pierres pleuvent, le
jour comme la nuit, sur le toit des
maisons.

Les dlkgants on general eeux qui
veulent pl!are, ne portent par ces
temps de grandeic chaleurs que le
drill fin. Passez AAu Monde Chic*'
ancienne Maison Jean Talanmau et
vous serez satisfait.

Nous sonrriles heureux d'appren-
dre que la sant6 du sculptetur Nor-
nail Charles s'am6liore A l'I6pital
Gdenral. Nous lui souhaitons com-
plet r4tablissernent.

Dimanche 31 juillet courant, it
netuf heures et demie du martin, ii
y aura s6ance recr4ative et littU-
raire au Collige Saint-Vincent de
Paul, i I'occason de la proclama-
tion solennelle des prix des .66ves
deas lasses d" grammaire et d'hu-
manit4s. Madame Jeanne P4rez
prononcera PalloCution d'usage sous
ta par4sideenoe d'honueur de Mada.
.::; Thodora HoUy t det Mon ieir
Jrittde


A l'Eeole Nationale de Droit,
neuf Otudiants out t4 admi.(k..n
deuxibme annde, 21 en troiime
annde et 32 comrrne licencibs. ComO-
pliments.

Lea families qui veulent se dis-
penser de euislniire durant la sai-
son d'Et6 a Petionville, prennent
un abonnement A domicile au Res-
taurant &New China*. surnomm6
la table des gourmets.
**
A Jaemel, nous informe-t-on, les
chercheurs de terre poursuivent
leur mauvaise action. La question
patait-il, a 6t0 portee devant le Pr&-
sident de la R6pubiique en Conseil
des Secr6taires d'Etat pour qu'elle
soit tranchee administrativement.
a.,
A la Pharmacie Camille on trou-
vera nla erme dentifrice Squib, le
fameux fortifiant Glycolixir et
toute une variety des parfums
Majestic.

A JcnelI. la route de Siloe est
toujours en mauvais 6t.at par le fait
dle ia rivibre des Orangers qui .4e
de-verse sur cette voie publique.



LA FIGUE-BANANE DANS
LE SUD-OlEST

On c-timne i 350 ha. ;a sirface
p. int -e en figues--bananes dans le0
rc'o:Ins du SLd-Oue- t. Et oii crcit,
pin. Sud'O)ue l, que d'lci 'annee
proch."ine, la plain de Jacmcl ponr-
it. ._'.irnr a l a' Standard Fruit le
respe,.tnbWe chiffret doe vmngt mile
rae',nrt siar mools.


NAISSANtE


.Monsieur et Madame Roger
de;ila ont eu la Joie de feter la
tue a nrIande. lundi dernier
If'-, tr ti'isibme n', pr6nomn'L
Frantz.


Fi-
ve-


L'entfant e: l t mnre se portent
bien.
Comn.-imets.


MARRIAGE


Ccf nitinm cut lieu en l'Eglise Ste.
Anne. a 5 heures. et demie, le ma-
riagt. civil et religieux de Mile.
AZELIA BEAUGEN avec M. MA'X
DENIS.
Iiu furent conduits a I'autel par
.:me Raoul Tassy au bras du Lieu-
tcnanr Guerrier Jn-Jacques de la
Garde d1'Haiti.
Api' S la cr'ihmonie religieuse
ilne ccrdiale reception fut offerte
d.'ns les salons de Mr. le Capitai-
n et Madame DBcheno Baguidy
d.i le champagne, les pates, les li-
qneur. et gfiteaux les. plus fins fu-
itnt donns aux nombreux invi-
ti "
Tous nos compliments et vceux
de bcmnheur aux nouveaux marines.
,.w -

COLLEGE DE PORT-AU-PRINCE

M. Henry G. Od6'de, avise le pu-
blic que le 25 fdvrier dernier, M.
Harry Tippenhauer et lui ont sign
un accord fixant au ler Aott de
cotte ann&e Ja r6siliation du con-
trat association qui existait en.
tre eux relativement h I'Annexe
Typpenhauer.
Los families de la Capitale et de
la Province apprendront certaine-
ment avec plaisir que Mr. Henry
G. Od6ide coatinuera ses activit&s
scolaires au
COLLEGE DE PORT-AU-PRINCE
(tablissement qu'il vient de fonder.
par liconce du DWpartement de
l'Inatruction publique en date du 21
Mars 1938.
Le College se trouve & Pangle
de Turgeau et de l'Avenue du Tra.
vail. Phone: 3296.
-- --... .-


Apris let Spectales
weme-ot9e mt ta
sR." '.. .:or


tr icI NLOtflDLLISTe t $ r^ -or ^^ r*


MOU VELiENT MARITIME

Le paquebot tSuint Domingues,
de la line Transatlantique, venant
des ports du Nord, est arrive A
Port-au-Prince, ce matin h 7 heu-
res, avee les passages suivants:
Fritz Luckenlach, chimiste au-
trichien et sa femme, Schneider
Leid, tailietir, Done Offenberger,
Walter Offenberger, Herbert Of-
fenbgrger,- dorighie autrichienne,
Germaine O'Nell couturiere hai-
tienne, Eiug-nie Schein, artiste po-
lonaise, Jeannine Deschamp ct Pau-
lette Deschamps, de nationalitU
frangaise.
Le paquebot a pris, au course de
la journde, 11n fort chargement de
cafe et de cotton, et partixa cette
nuit pour Petit-GoAve, Santiago de
Cuba et les autres ports du Sud.
xxx
Egalerient est arrive ce matin,
If steamer cStella Lykes,. venant
de Galveston (Texas) avec une
cargaison de 90 tonries de nmar-
chandises. 11 laissera ce soir A des-
tination de Porto Rico.
xxx
Le vapour marbchand ;Ancon:. de
la Panama Line, sera ici dimnanche
31 juillfct. -rochaui, veirant de New
York. I] ptaur-it, ie me me jour, di-
rectement pojr Crist.obal C. Z., pre-
nant frtr. rma.l'c ',, piass'agers.


AVIS







.long..\ nn
Mi n.- i,: Ar i nt Ltbi C-, e T- aii-
_c'ir I .ui'L I-I .'czif 2 c t ine s
i.im bs r climintle qiz (;zat' vo-
ya ge i :j .ir )' i ...n .r.1 lcdct-trn',iii.
I. t'4ranr. i. Sic';.mr Maiherbe La-
bissihre qui a travailie avec lui
[-enrlc i .ni:r IoKlnt .:'.. ann.-cs c.x.-
cett'ia .L\'2iC :i'i:-vC.e, -SOUL-, et
.,roni)'..:i Jtu *'.I-. -.- tra',aux qui
uil seront cowni.-


1 29 jcillet 192 8


ASSOCIATION DES DAMES
HAITIENNES POUR LES
COlONIES DE VACANCIES
AVIS
Le.- pa:reni. et les instituteurs.
irfte!r.s.. soT prits d'accormpa-
gner an Cnntr de .Sant6 lundi pro-
chain ler Aout .` 8 heures a. m.
pour y etr'e pes@ lea ecoliers
choisis pour a!ier passer un mois
.t a main n'i de l'Oeuvre h P6tion-
Ville.
Lcs vi-i;.ars y aont toujours ai-
mablement crccueillis.
Le Comitif d'AdminJistration.




AIDEZ VOTRE FILLE A

SE FAIRE UNE FEMME


La pupart des jeunes filles au
moment de leur formation ont be-
scin d'un bon tonique pour acque-
rir une resistance physique qui
leur pirmettra de comibattre ou
d'eviler les disordres organiques
auxqucis elles sont souvent sujet-
tes durunt la p6riode oM elles de-
viennent femmes.

Donnez alors a votre fille le
e COMPOSE VEGETALs de Lydia
E. Pinkham. Elle pourra ue pren-
dre en toute conflanee car les bon-
nes herbes et les racines qui ik
component sant parfaites pour for-
tifier le syswtme et calmer lea
nerfs irrith de toutes adolecen-
tes aussi bien que de toute femae
quel que soit %on Age.


Pendant plus de soixante ans les ,
mares ont enselgi6 & lears fies &
se servir du cCOMPOSE VEGE-
TAJL pour COMBATTRE la plu.
part des disordres organiques f6.
minina.

SDee millions ie femmes en oat
. fait rYeprrieuac a' co6u de leour
vie Faiteesea profiter votre propre '
ile die maintehoiak
.


WOWn-. 4 rWn*r .s*-


N ouve


IA Librairis la I tieux assortte
(Maison de Confiance)


Lion Blum: Du Marlage ...............- .....-.. .....**** -
C61ine: Bagatelles pour un Massacre ..............*.**,. --****
Frondaie: Le Volontaire ........... ............... .....
Emile Schreiber: La Suisse Pays d'hommes libres ...........
Lawrence: L'amant de lady Chatterley ............................
Heriment: Les Chroniques de L.ncelot (Tome 2) ...............
Herment: L'Art d'W crire .............................................** *
Faguet. L'art de lire ....................................
Malrauxs: L'Eipoir ............. .....................................
Morand: L'Heure qu'il est ............... -
Thierry Maulnier: Au de 14 du Nationalisme ....................
P. et M. Clerget: La France dans le Monde .....................
Thibaudet: Histoire de la Litt. frangaise de 1789 & nos jours
Firmin Roz: Histoire des Etats-Unis ........................,.
Mle'rm eix: H istoire romr n funi e ............ ...........................
Forrero: Nouvelle listoire Romaine ................................
MIadelin: Fouch (,2 volume es)..... ...... .... ................ 1
Mirepois et de Vogue: La Politessr c-e ses usages ...............
Ed. Schure: Les Grands Inities.......................................
Jean des Vigr.es Rouges: Deviens u n ei ,f ........................
Pauehet: Le Chemii d'i BDonhe ....... ..... ........... .
Dr. Marcha!: La Libertl de la conception ......... ... ..........
A nmet: Cc.nutent on apprend A pari,- n i ibiic .................. 4
S, Iect cC o.i .ct iuii Il '.au .' x. ,ourg..'t PrLvc.-t, Ma rin'Ic. Zolt,
etc.,. 0.50 ou 9O
Clk-Lcto: litr -t .AtjA.;urd. 'haii (Brentano, Aubry, Maurois, etc. lI
Collection Loes Curauctt, res d c,- .. t.el-i:s (Le nmeieein, Le Mna-
i t'i .tr L,.: F ii, _>.- i :.. I'r .tr I nt teu r. etc .1 ...... L


Aujourd'hui plus
LE, TEMPS IST
ne perdez pas


que .jamai.i
PREt'IEI X
I" voire


e int


hi-s i evie lo : Ct- ) 1 1 cita Ln %t ,



,iLIT TOUT s S7


PULT L, FAIR POlUh VOUSu
-TAT TOUT) qil


rtvri.eigne sur tout
Ce q~vi .~'r public danns e.-
REVUES
SJOR.NA UX,
4 & PUBLICATION
; dbe toute nature
Parais~ant an France et A
IEtranger
Ch. DEMOGEOT, Directeur
21. Boulevard Montmartre,
PARIS (2e)
demand.


" 2


I. lj
- j '


LEMONS PARTICULIERES

Jeun, FilI;e miuni- deo son dipl6-
me de fin d'Etudes Secondaires
(1re' ot 2benc partic.-i drinne des
legons particnlires. aux aei ves en
retard ou qui ont ichou6 aux der-
nimers ex-"imiehs,
Pour leo conditii.ns, aroesser
an Journal, phone 2232.





BON-P9im E

offert aus lectrices
dlu
* UN RAVISSANT COUSSIN
c: AU PAYS DER MOULINS.

Broderie tis facl!r' et d'un ef-:
SfcLt charmant.
' Ce coussin do 50 x 40 cm. des-
ai e sur toile vee les cotoas soyeux lavable.;
pour la.broderie, est envoy cou-,
tie 7 Fra. 80 (12 timbres A 0,65),,
Pcur recovoir I'ouvrage re-
commandr ajouter timbre d')
OS6. ;


ltetourner ee Ben-Prime

AUX DOIGT9 DR PEE


NOUVELLE I.:
POUDRE .i
uAERISEEy..


INVISIBLE SUR LA PEAII
Un charme frais et fascinaiW
rien qui rappelle le maquill
Poudre dte riz i fine et si 1
qu'elle est rdellement invisible '
ia pena personnel ne pourraitj|
mais supposed que votre be
nr'est pas entibrement naturellelO.
secret t consiste en un nouveau
c rd 6 ,unnnt. ed'a6risations
vant lequel la Poudre Tokalon #
prpnaree. Dix fois plus fine et
hlg? re qu'on ne l'aurait jamais
pois-ible. Essayez aujourd'hul
me li NouIvelle Poudre To
..A,;.r1 :.. Travaillez touto la j
niev au bureau, au nmagasin ou.f A
naisnii --- votre visage n'aura
mais fair coiigestionne ni luis..
Daiisez toute la nuit votre to.
IAIteira fiais e:t charmant.
rez-vous aujourd'hui mn6me le
d'une beauty captivante et durf
quo .beule la Pouive Tokalon pS
donner.

PAUli E. AUXILA
Port-au-Prince, Haiti
Distributeur pour Haiti .



A LOUER .
Mfaison meublee a Kenso03i*I
Salon, Salle t manger, 2
bres t voucher avec contort '11
derne et douche. delairage au..
co. d.mnet
Sadres&er h R Ohenet IE^I


89, EBd RaspalParis Vle. phone Res 3658 Bur. 20.

S A VENDRE
Norm ............. ...U.... e MACHIN BSINGER,
. ... ......... pour cordon ler et seller
Adro e : ......... .. ..... machine et A bras eylndrlqt

dr 70 entimbres navette rotate
S. adresser u No. 1 id I
.Ma .ny, 4 Port.auPries.


Librairie


""""'""'^


Port-s. 'i-Prinie '.


,;i


. ,,- = ; = .' L ; -- = r=; ---