<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03401
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 29, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03401

Full Text






. tE t ANCIENT
guOTwlrIN D'BAITl


t Sict
misi


QUOTIDIEN FONDE EN 1896
.- ^ ^ .- h. . .. . .


ERNEST G. CHAUVET
rnewtAr PVopfridtrA

FRED. DIUVIGWEA(UD
Direct*ur


436me. ANNEE


. I


PORT-AU-PRINCE, HAMI


VENDREDI 29 JUILLET 1938


iTO DEU MESSAGE PRESIDENT D PROPOSE E

I RPUBLIQUE AU CORPS LEGISLTIF.


Conformement h sa politique de
toujours, frappee an coin de la plus
entire franchise, et qui veut que
1a Nation soit toujours mise au
courant de sea projects et de ses r6a-
lisations, le President de la Repu-
blique dans son recent Message
aus Chambres h l'occasion de leur
covocamton l ilextraordinaire, a
tenu a expliquer kls raisons qui a-
Valent au mois d, janvier dernier,
oblig& le Secretaire d'Etat des Fii-
nances, a dPposer tun Projet de
Budget' non destine A 1'examen, I
mais h faire prevaloir la lettre de
1i Constitution
L'accord du 13 janvier 1938, tou-
chant le Service d'amortissement
de rEmprnnt de 1922, n'6tait qu'nu
palliatif, puisque ses effects expi-
aient le 30 septembre suivant. Un I
nouvel arrangemnt avee le Gouver-
eir ent Anirricain pour I'Exercice
1938-39, pouvait seul permettre de
modifier les valeurs figurant clans
le Budget pour le Senrice de VEm-
: ant. If y allait du bon renom et
du credit meme du Gouvernement.
Cet arrangement ex4cutif qui a
pu 6tre obtenu le ler Juillet en
Woars, riduit pour tout l'Exereice
prochain (1988-39) nos charges
cntractuelles d'amortissement du
dit Emprunt, et du rnmme coup
penre enfin au Gouvernement, de
sownettre lYexamen et au 'vote
des 'Chanrres uri nouveau Projet
de Budget plus rationnel, et ba-
,s sur des provisions certaines.
Dan ce Projet definitif de Budget,
k Gouvernenment a marqu6 son d&-
air de renoncer h A'ancienne pra-
*tite-adntnistrative, de recours
aux credits suppl6mentair et ex-
* traordinaires, dana la manrtoe du
Possible na.tureliement, et dans ce
but, il y a fait figure les provisions
. 16essaires A faire face a toutes
bligatonsr gneralement quelcon-
Ais k 40rmpris la construction de
ue^ Internationale, le s frais
S. on. aOns & ]a Conference pan-
!! e, t certain d4bours in-
pour la Garde d'Hai-

: est l une innovation heureu-
se etqui indique que nous somT-
In"a dcida A limiter nos depen-
8 ss r os possibilities, conformn6-
Wt aux prescriptions, d'une salu-
tre irvoyance administrative.
LO Message d'autre part, laisse
voir que les Chambres seront
IIPs. A donner par .des lois aip-
aux circonstanees, une
Uvels impulsion A notre Agri-
I tel Plus des deux tiers de nos
t trie arables sont en friche, du
tltde I'apathie du plus grand
no te de nos proprietaire de
b u ntraux. et aussi des condi-
.actulles du travail agrico-
Pio avantageuses aux popula-

I. Goavernenterit se propose
Pour faire ce"ser cet 6tat d-
:.: ...! : choses. (auquel ont
.'. crtaine .miesure, doji
t nua e, la creation du bten
?t& aintolle et lle des Colo-


"'WI O ) d'Itendre aux pro-
S laas6ese & I'abandon, lea
frekes- !augmenta-
Production.agricole.
nAotre. Agricultutt fait
SMe.sage, que notre
i .'tout, ebiBre rurale.ou
rg tre:en dlftntivv son
L e L'u t doae une


fasse ceaser les causes de notre ap-
pauvrissement, et permette d'es-
pt!rer le rdressement financier du
pays.
Le troisibme et dernier point du
Message touche au probleme de
l'Enseignement primaire feminin
dans les D~partements. La creation
C'une Ecole Normale d'Institutri-
cel pur la loi du 24 Aoft 1913, vi-
.Aait 40u recrutement de miaitresses
conmtptentes destinies aux Ecoles
Urbaines dit lI Rtpablique, mais
elle reposait sur le regime unique
de I'Externat, et des lors ne favo-
risait que les jeunes filles de Port-
au-Prince, au prejudice des 616ves-
maitresses de la Province don't le
sejour A Port-au-Prince, compor-
Uit des frais d'entretien au-dessus.
Ce leurs moyens. L'am6iioration
desirable du personnel enseignant
des Ecoles de nos D4partementa
s'en est ficheusement ressentie,
d'autant plus qu'il s'est ave6r dif-
ficile d'engager les dipltm5es de
l'Ecole Normale Primaire, formees
A Port-au-Prince, A s'etablir com-
me institutrices, en Province.
C'est en vue d'obvier A cet tat
de choses que le Gouvernemknt a
deid6 d'instituer en faveur de
jeunes files de province, choisies
an concourse, un regime d'internat..
qui ddcharge les parents de tous
frais d'entretien, et fasse taire
leurs scrnpules, en leur offrant
routes les securit'de surveillan-
ce disirables, en m me temnps que
l'espoir que leurs enfants, A la fin
de leurs ntudes, seront appelees a
enseigner dans les Ecoles de leurs
localities respective. ,
Assainissement di Budget par
une nouvelle pratique administra-
tive qui n'ait plus recours dansa
la ensure du possible aux cr&-
dits suppldmentaires ou Extraor-
dinaires; impulsion a iI'Agricultu-
re par une legislation qui secoue
la torpeur seeulaire des propriu-.
taires de biens ruraux, et prot&-
ge mieux les intirfts des popu-
lations rurales, enfn extension A la
_A,...:, .. h Arn inrdtie iEn-


seignement primaire feminin, des


facilities que la lot du 24 aoft 1913,
accorde aux 61kves-maitresses, de
l'Ecole Normale d'Institutrices -
voild en r6sum., la matiere qui re-
tiendra la sErieuse attention des
Chambres an course de-la presente
session extraordinaire.
Le. troi.s projects, inspires du
,souci d'anmliorcr de plus en plus
potre condition 4cononmique et so-
ciale actuelle. font ,. honneur au
Gouvernement qui les a conqus.-
Nous l'en fMlicitons vivement.



ENTERO.VIOFORAIE CIBA
Antiseptique spkcifique des a-
gents pathogines du tube digestif.
Diarrhkes. Dysenteries infect
t euses et parasltaires.Amibiase ai-
gue et chroniques. Dysenteries
bacillaires. Colites Collbacillose.
Dysenteries a balantidium et Lam-
blia.
COMPRIMES
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Princes.



Aprtis l Spectacles
*le reizd-vos t a
BINMLfNR ROY


ATHENES
-- Dimanche dernier, h 10 heures,
a eu lieu A Athen6em, Association
mixte, littiraire et m'ondaine, une
charmante reunion atU course de la-
quelle, Mr. H4bert blagloire, des
Gonaives, ridacteur: en chef du
%Courrier de I'Artiboflitex, pronon-
ga une bien belle conference: En
marge de Fl'uvre aficanisare et
r6gionalisrrj de Louis DiaquoiA.
Le conf&rencier, par son dlbit
i.'r4prochable, sa parole image,
cnchante son auditoire. La confe-
rence, 6maille de citations puisees
dans l'ceuvre du jeune 6crivain,
plut infiniment aux aUditeurs.
Mr. Magloire mnontre le jeune
Diaquoi luttant desesp6r6ment
pour insuffler une mystique A no-
tre milieu. Aux prises avec des dif-
ficultbs de toutes sorts, il d6plo-
ya des efforts constants pour re-
i:ou;rder la litt6mratre haitienne
jusqu'A ce qu'il fut fauch6 par la
camarde.
(Voir suite e Sae. page)


PROGRAMME DES VASTES TRAVAUX PUBLICS


QUI VONT ETRE ENTREPRIS
VERNEMENT, EN VERTU DU


D&partement de rOuest


Or
1.- Achbvement as-
rhaltage route Port-au-
Prince-Carrefour et a-
mrnagement SOUS
BOIS promenade Por-
tail L6ogAne-Thor par
le rivage ..................
2.- Entree Nord de
Port-au-Prince Portail
St-Joseph i la Croix
des Missions (asphalta-
g e) ........................


Ambnricain






60.000.-




150.000.-


3. Amelioration
route Kenscoff et captage
de sources pour appro-
visionnement d'eau ... 200.000.-
4. Empierrement
et drainage route Car-
refour Fauch&- Trouin .--~
Bainet Jacmel......... 40,000,-
5. Route Jacmel -
Marigot ................ 50.000.-
6. R6paration bas-
sin captage Service Hy-
draulique Jaemiel (A


-C *.0 -


INCESSAMMENT PAR LE GOtT-
CONTRAT DU 6 JUTLLET 1938


reserver) ........ ........
7. Drainage de 'E-
tang Br6man ........... 50,000.-
8. Amelioration
Service Hydraulique
Port-au-Prince (A re-
server) ........... .......
9.- Wharf du cabo-
tage Port-au -Princ .... 25.000.-

TOTAL ; 675.000.-

DIpartement
du Nord
1.- Asphaltage Rue
Espagnole (Cap Hai-
tien) .................. 20.000.-
2. Achevenment
drainage Quartier Mo-
rin .......................... 50.000.-
3. Empierrement
et drainage route Cap-
Carrefour La Mort-Mi-
Jot .................. 90.000.-
4.- Route Cap-Oua-
naminthe et Pounts sur
les Rivieres du Trou et
de Terrier Rouge ...... 150,000.-
5.- Service hydrau-
lique du Cap-Haitien A
&tudier immcdiatement

TOTAL $ 310.000.-


D4partement
du Nord-Ouest
1.- Service Ulydrau-
lique de Port-de-Paix
a 6tudier) .........
Drainage de la mare
de Gros Morne ......... 10,000,-
2. Amklioration
route Gros-Morne Port
de Paix ............-.. 200.000.00
Drainage Etang D&-
roulin entire Port de
Paix et St-Louis......... 5.000.00
3. Am6lioration
principals rues Port
de Paix ................. 25.000.00


TOTAL


$ 240.000.00


dfpartenent
de EArttbonito


1. AmMlioration
principalefs rues Gonai-
'os. Asphaltage Ave-
nue des dates au Bord
de Mo.r, diu Part. Vin-
cent en jonction de la
rue Louverture (Quar-
tier general de la Gar-
de) amdnagenment do la
place Beauvoir ......... 30.000,00
2. Achevement du
Lyecte des GonaYves... 6.000.00
3.' L- Service Hty-
draulique des Gonai-
ves ........ ............
4. 6lioration
principals rues de St.-
Marc et Pont en bois
sur la riviere St-Marc 15.000.00
5.- Plairte des Go-
naives, systrrje special
d'irrigation et draina-
ge ............::........... 132.000.00
6.-Drainage de I'Es-
t.re ......................... 100.000.00


TOTAL


$ 383.000.00


D-partement
da Sud
1. Entr6e de la vil..
le des Cayes Eumpier-
rement et drainage de

(Vo r suite 'a sftae. pa)


No, 20.026


ides bienfuits de l'huile d'loive


, et du savon PAL MOLIVE


EMIARQL'EZ Men la tigqlep- '!u Dr, Dafo qui a'oecupe
dve Q,;inmtupilctt Cnad;.i,,t, depui' Irur naissancs
D'iLorJ, en rr.isoOn ti 'exltr~ : .z2ilit6 de lrur tpidermre
il rtdonn uniqurrarn dt ., 1 n Iin. t 'tnilo d'nlive
Eu,u,te -' qunntl un savon c..t dtcenti nt'ressaire il choh;l
san; hsiter lef .nIon Palmrlive pour tleuri .oiln cfrporels, Pour.
, ai ? ParrA que. j,-reinern. PtinioI, e t c-imrose d'huiled'olive
I .oI e- 'oin-rn m'e. .a .; r nl'sfir *i arritre-pens6e
.rare kai. i t' Iude tld'olive ,,. l'.ld,.ivCe, (.ichtie bain nv-ec
I'alr.nlive ,era, tiounr lout 'orur -.orp.. ;ni hiamensc bLicnfait, un
r-ful.r.ihi.%t ele .,- u c'h. r t-r r i..u ..


- __ __~_~~_~_ ~~~ ~ _~~_~_~_ ~ ~ __~_ ~_~~~____~ ~_~_ ~~ ~ ~~~~~~~_~~~~ I~_~~___


''


%


-


:..:.............. .:.r. ...:::Il:~i-E: .lj~




Vovy


tAOG S 2 weu*SBMeA' 4iar**/*b


.Ab*S#SMrrJ t&SEfS-flSSD*fl~flil+flfl*lfltH


. LE NOUV- 9ILLJTE -,,-"** '.........e.


FETE THEATR'ALEORGANISEE E 17 JUILLET

PAR LES SOEURS DE ST. JOSEPH A AQUINt


Trois. heures, trois bonnes et a-
greables heures que nous aveos '
v6eues dimanche aprks-midi et que
nous ont procurees les bonnes
Sceurs d'Aquin qui ont cl6tur6 bril-
lamment 'annee scolaire par une
petite f'te qui a tranch6 sur 1'or-
dinaire parce quo donn6 au pro-
fit de l'Eglise.
Nous n'avons pas reg'ett6 d'y a-
voir Wt6 en si grand nombre et si
nous tonions a encourage les mai-
tresses qul se dtvouent A l'dduca-
tion de nos enfants et a leur t&-
moigner nos sympathies, nous a-
vons fait double coup en favorisant
leo travaux de reparations de 'E-
glise que pursuit le Cure avec uneL
inlassable ardeur a laquelle nous
nous plaisons a rendre hommage.
La salle ftait ddja comble A trois
heures et demie permettant le le-
ver du rideau a -quatre haures pr&-
cises. Cost I'ouvertnre par les
classes enfantines qui dans le
chant .hI. infantss embarrasses>
ont dmeCnti I- titre it:our V'avoir
ex.c-ul, ip] 'ec!tflemet avcc un,
Ulln harm'onie I(|tf' nhe 50 ast.ii
a \Oi r cluZ is tOt :'etl Adu-et \
i.t i apid sirnt c Ir '.
viEs l l iit^ l '-, lsI'S tIC' P',. .' -
ut final piein de charge et de gra-

Vsl t.n.-uite unte saynt:ie to nfan-
tine ou garcons e-t rilles se sont exc-
c1:ie- admirabl'rmenuit ;x urao.-s de

chant par les ev-es d. tere tcas-
s" qui l'r' enter -\ -'.t tn P brio
rcmaiatt( ieu t i n'en >,zruit 6tre
autren'nt des grandes qui ne you-
laient pas etre au-dessous des pe-
tits.
L'enscmbie de leurs gestes, Pae-
cord de leurs voix, 1'expression de
lers y-Lux qui ddnotaient le senti-
ment avec lequel tout cela 6tait
rendu faisaient l'admiration de
'audiitoire et enlevaient los bravos.
La gracieuse Tbherse Henry a
(dit le monologue xLa Canme de
mon Grand Pere,> avec une aisan-
ce remarquable chez une petite.-
Pas unc hesitation, pas un faux
geste et ses gentils saluts, en ou-
tre A l'assistance 'ont fait ova-
tionner.
Un group de filtetfs a cbante
eLes Vacances n toujours avec la
mmeo maitrise t. on peut s'ima-
giner ce quo c'est quand les fillet-
tes chantent de leurs voix cris-
tallines avec cet ensemble qui d4-
note une excellent preparation.
Lucienne Jean-Bart a debite
Les Roses de Ste-Therese de P'En-
fant Jdsause. Belle voix, diction ira-
peccable, gestes gracieux et ap-
proiriks, telles sent .les quaaitds
....qi lui ont meritA do justes ap-
plaudissements.
rLa fee (Cative+ Saynvntv on un
acte uio Ferna nde Je'-iT, maitres-
so de maison; Simeine Claude, sa
fille et Edna Delormc-, servants soe
sont bien acquittees.
IEgalement oiLga St-Urbain dans


un monologue XCe que les Hom-
mes sent curieukh qui a mowntri
avec tant de nature -es pdripdties
par lesquelles elle a pass, les
questions qu'elle a eu A subir des
uni et des autres au course d'un
voyage oh ele allait chercher un
emploi de gouvernante chez un
monsieur qui Pa enfin congedie a-
pros mille questions saugrenues.
groups de fillettes. Elles sont dix-
huit don't six A taklrolles rouges
de la Nina, six A banderolles
vertes de Ia Pinta et six A ban-
deroll~s blenes de la Santa-Maria ;el ,
les entrant en file 2 a 2 en dan-
s:ant et marquant gracieusement
les pas, les mains sur les cot&s et
font IL tour du theatre au chant
commun des Caraveelles; eles 6vo-
iuent sans confusion, avec un tel
ordre et une tIle aisance que cha-
que group de six A tour de role
occupe Ie milieu d. a scne et s'a-
vanqant vers l'assistance chante
Sspectiemncnt te couplit particu-
lit (Io a caravel o :c, tu:K.

S.'L ..' rcirain en' recommrneniant
la n am ^']uion.io [ 'i a tait teloe-
n .t q e a )'LuI Sth 1ousias-
mee i'a redemande et Ie bis comrnme
ia r fois a soulev. de longs ap-
plau dis-me r nt s.
iTristesse et Gainite6,. Dialuguc
entire Marguerite Jn-Louis et Elta
Petit eprse''ntant admirablement
a prremiire la tristcsse et la se-
conde la gaiete.
4PalPIillons et Abeiiles Saynkte
par un group d'eleves.
,,Treize a Tables Com6die en
tn aete ou les treize se sont acquit-
tdes brillarament dans leurs saluts,
demarches et gestes de grande da-
rre a la mode. C'est une maitres-
,5e de maison superstitieuse qui se
lamente sur le jour vendredi et la
date du 13 qu'elle a choisis pour son
diner et fait part A ses invites de
ses apprehensions mauvaises. A
'exception de sa servante, toutes
Papprouvent et se rappellent rme-
me avoir eu ou vu de mauvais si-
gnes certain de malheur don't cha-
cune faisait part aux autres qui,
aprbs chaque pronostic poussaient
un ah! unanime de terreur en le-
va. nt a main. E 'est 'CIau beau mi-
hieu de leurs alarmes qu'un te16-
gramme est arrive annonqant pour
Madamp Ie gain-du gros lot de la
loterie. Bravos fous et rires. Le
vendredi et la date du 13 ne por-
talent plus malheur. Au contrai-
re!... C'dtait avec les Caravelles, le
clou de la fate.
Un chceur xLe jour des prix et
le chant final 'Le petit Merel>.
Tout enfin a faith les delices de
chacun de nous et nous sommes
sorts avec impression heureuse
qtli' nCs efaiil'nts not' auraient etre
I:lacts en de meilleures mains.
Comrpliments aux bonnes Soeurs
t A lours devou&es Collaboratri-
cos.
i CORRESPONDENT.


VIN et SIROP

Deschions
Ha mgre btom. Rg6n6r tonr du a u proserAl par1lit* lmdpicalo.
fBup4rihnr u la vrsande CWb at aux ferrugintUX. Admis daasita Hopitaux ti9 Eari5.


SBAN RQUE ROYALE
DU CANADA
PUS VE T05UCCURSALES AU CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS


npasD-O~tJ'ttJ-ns el.'SJ-d-flJ8B i't.nEf&Sfit& PO


Devenez votre propre Comptable en ouvra
Compte de Chique a la Banque Nationale
R publique d'HaitL
-v


ID1 STRI BUTTON
SOLENNELLE DES PRIX

Aux Elives idc rnstitul
Tippenhauer et l ceux do
son Annexe

L'Institut Tippenhiau'r t0o.iour?
.oueie,.ox do riEcompenier e travail
de ses 6live.-s, s'c...t surpina>s ctte
annee on leur ofirarnt le spectacle
d'une belle reprsAentation :hAltra-
le.
Apres la parade d(1,..s f'rt jfiiune.,
el6tur6e par uine pyramrnide liarfli-
tement r6ussie, les 'hyves does grand
des classes, jouaront pour ]a d6-
lection du public nombreux et en.
thousiaste un drame -do Tbh. Bo-


trol: :Le Myste
fut tout ?imple
it la pr6p:;r:tion
t-,rs qui furor


nt n
de 1l












ore de Kcravel.. Ce
m':nt enleve, grAiee
rrinutieuse des ac-
at chaloureusement
alpl\i ii tnut ~ ,~ f 'X ~


aul i:.i.;:rii.', j. .'.nrt.n"oux prix o ti
6 di' diitribui-: au t iurs de la lee-
tu; ddu Palmare.s, en i.omnne, soiree
'is plu.it r'ussies et des plus en-
comrageantes pour l'active direction
dE cet important etablisserment.


~fal;r~wii~raw~rs~


"I


I.


" SAVOY "


C'A. 1-RELSTA'l RANT ;fT


SDe \v,- anmi et
ilS nus corrfiu.ront qup
nul pa' t a Pora u-Prince,

on pout m mieu'K nangar et
T ipeciLer I.les Ionnes C.on
SsommdLio(ns ILqu au a SA
V'OYX,, site au Champ-;
de-Mars. i



AT TT 'NTION IN
.LAIT'iCT |
A'TT NTION

Nouv-elle inidustrie li i)ortede t
tout le monde
ne ,:;cc:i.sion unique vo,'s est. &.
ferte d'acquerir sur cette place 0
petit materiel pour fabriqoner
beurre, il se compose die:
I Ecrdmeuse
1 Baratte
1 Presse ,
Inc'. str:iisez vo trT TIt et obte
ne 'lus IC d' rende nti.t.
Jo sni. ie (i la hi (Capia ) poutr
qI-eilquE's jouirs settlement.
S'ulresser a Emil Frantz Otte
Ht.f-rt., .iremand, Uibtel Coswmop
i'- h- -t6 dR i:. I itTTrr-Nationale.


IPOUR UENSOIFF
Promnenadle et PIiquNique
Le :-oussignl announce au public
sp -cialement. A se:s. clientii qu'Il at
el..pris sL'n service (Id ctmnun et tde
voiture antre Port-,i L-PIinci ei
Kenscotf eL so melt A ietr dspos
tion ttiour tout ce q1i a trait Al:
transport de nxit:uble eti dt mate'
ciau:.: d construction.
tI l tur fiit surtu'Lt remarque
q(1 l a un 1 t"ntion atl'ecte scul"
men t aux promenades et jiCL111ut'
qties poutr 1'impurte qu-1 poilt d

David LOISEARt
Adresse Place Geffrard, tel&6pbo
ne no. 2031,


C


.744


Benjamin? J'ai tt L h

Quele belle soirt,.r min
j'ai pasq et quO] ch:traet.rat.
0on ce type-! 1i vo:.i se o
niseite superfineu carst doaIs
t6 en s! Tti ire.

vu de pameile dans deri granig.
irs d Paris.
Tjai sprasse ; alot r q 'ee ch a

plus. Mals, en lommn il a ton

le peppetrintll, Ia ipriL-. 1AI, rail .
Ie nectar', etc. Voie.h' e pluaj

belie i resintatioi.( dIf ta 1bonne ,
gou t.e t 'ye-l Mlit vo:,i -tsert
vu de pa:iire dans ,n grand bE





plus. Efis, e S ommpr d'au f

'orter die lique rC. 1r 3.iGe.R
Spomibli st tu vt .d' t, vr Coa
t inia o oinle. \u rev :'. ViouCI






c.. ..


rs.41iP***fl*hDkU*SSflSJWflt*fltflt#a**t4aeflSu..tSa,.enes.apeaa~ :04 NQVV14J44~KZ'S W sss.wven*)* -fltnsk..flsAtfl&fltdflMfltPflflflfltdVWflUs4vs.0une~a.wW*ur4tkS


A LOUER
Maison haute en mur, sise A la
Rue Pav6e en face do la Halle Cor-

Pour les conditions, s'adresser
so bureau du journal. F

ATTENTION;,.
xxx
Machine d tcrire fiemington
Machine 4 calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faies vos achais ehez
G GILG.

A VENDRE
Une MACHINE SINGER, A pied,
pour cordonnier et seillier. Cette
machine est A bras cylindrique et 4
navette rotative.
S'adre.Mer art No. 15 de I'Avenue
Many, a Port-au.Prince.
: -- xxx
VENEZ
ou
FAITES PRENDR1C
4 la
Phi1. I. Camille '20 Gd'Rue
Pione 3257
Tout ce dont vouA pouvez avoir

Alcoal de Menthe de l(eq1)s -
imldi; rasable1 dan-i a maison
Chlorumerde Magnesuim -.h
epat ft demand&3- des expli-
,ati:: A voitre m ldeer.,
Angior-vI --
contre I'angine de pc!trne, sue-
cbs certain.
CaptsulP' d'Huile de limin --
On prcnd son huile dc IARci conm-
me op avale une cPpsuile de qui-
nine
Capus;ils Bleu de Methylene et
Copa h -
contra Blennoragit.


UNE VISITE S'IMPOSE A LA
CORDONNERIE MONT-CARMEL
Grand'Rue No. 139 en face
de la Poste
Elle vient de recevoir par le dernier
Steamer Ies articles suivants:
Jolies Cartes Postales vues du pays
Pardessus pour Homines
Costumes pour gareonnets
Bretelles
Ceinturons pour Hommes
Ceinturons pour Dames
Chemises.
Calepons
Lunettes
"Rveil du martin
Crash Superieur pour Hommes *
Drills Supbriours
Toiles & Matelas
Chaussettes
._asqu ..
Chenmisettes
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles
Brosses .t HaInbit
V&liises &'Avocat
Rasoir.q de StretG on Gilette
Cravates
Mouchoirs de pocho
Pyjamas
Robes de Chambre
Casquettes pour lhomnues
Bosses A dents .., -


Peignea Supvieiirs
Porte-Feuiiles puur hommies
'Houppes
iPlumeaux
Comb Crurshe.s
Atrite Cravates
Serviettes de Bain
Parfntrerie, etc.
Vous trouverez un assortimnent
C:.-.ipket de chaussurcs au prix de
Ai.. dation; et n'oubliez pas letS
: pommades NU-NILE et
J tMSTRAlT, Assfortiment corn
d al'etis de Cordonnerio.

L: NS PARTIUIJERES
>J|neae. Wille mune de fonm dipl-
: ...fin d'Etudea Secondaires
ik' i aet .2hMe rirties)' done des
| nB parti Ahrea: uux 6ves en
., o qi .. unt: 4hou6- aux d5er-
X pahens, ,
*b l^es eontibone, e'sdresser
A; ^l^J~ik bum t ^


rti MAGNESIE DANS PHILLIPS..
DONNE UNE COMPLETE

PROTECTION DE LA BOUCHE


42,000 dentittes conviknnent que to Magnisie est le fplus
efficace moyan de combatro tes dangereix acides de to
bouche, qui cause to coear dentaire. PHILLIPS MAGNE-
51E. PATE DENTIFRICE continent plus do 75% du vrai
PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE. -


Agent Exclusif: ERNST LUDERt.


'a-.--


AVIS IMPORTANT
Vente do Tabac


La nouvelle Direction


Berliner


Hof


offre a sa tres estimee Clienthle

les specialists -

de la fameuse cuisine viennoise,

la patisserie exquise,

les bons sandwiches

et touts les boissona tres bien glacee.


Etiezvous dj au .......
Golter chic
du Berliner Hof
do 4 & 6 hours?




al -l


BUDWEISER


LE IOI DEA LA BLIER bL. IBOUTI ILLES

iUDWIISER, renarque pour son gout, a triomphatement
la conmparaison generation npres gin6ration.


En vertu d'une ordonnance de
raf4r6 rendue par Monsieur le Ju-
ge Georges Lescouflair du Tribu-
nal Civil de Port-au-Prince A la
date du 22 juillet 1928 entire PAd-
ministration Gen6rale des Contri-
butions et le sieur Dupr6 Months,
garden de divers lots de tabac sai-
sis centre des d6linquants non iden-
tifibs ou introuvables, et conform&-
ment A lautorisation du sieur
Charles de Delva, Directeur G6n&-
ral des Contributions;
II sera proc6d le vendredi cinq
aout mil neuf cent trente huit, Ab
dix heures du matin,A la porte prin
cipale d'entr6e de la Douane de
Port-au-Prince, A la vente au plus
offrant et dernier ench4risseur de
divers lots de tabac consistent en
tabac en feuille, tabac cord6, ci-
gares, et ce par le Ministere de
Ihuissier Sinion M. Britto comnime
par la susdite ordonnance,
I1 est, en outre, porter A la con-
naissance du public que, ile mime
jour,au meme endroit et par le m&-
me huissier, il sera proc6d6 A la
vente aux encheres publiques d'un
lot de pneus usag6s, dont I'Admi-
nistration des Contributions a d&-
cid6e de se defaire.
Les personnel s'inttressant a ces
adjudications et d6sirant voir soit
ces lots de tabac, soit les autres
articles, s'adresseront A I'Adminis-
tration G6nerale des Contribu-
tions, tous les jours ouvrables de
huit heures du matin a une heure
et demie de I'aprbs-midi.
Port-au-Prince, le 27 juillet 1938.
Simon l. BRITTO.



SERVICES HYDRAULIQUES
DEf PORT-AU-PRINCE ET DE
PETION-VILLE
AVIS

La Direction des Services Hy.
Irauliques de Port-au-Prince et de
P&tion-Ville se fait le devoir de rap-
peler aux abonnes & 1'eau de ces
Jeux localit6s que:
lo.- la taxe d'eau est exigible
: partir du ler. des mois de No-
venibre Janvier Mars Mai
Juillet Septemnbre.
2o.- la connexion de tout abon-
:ne qui n'aura pas acquitted la taxes
i'eau le 15 du mois pour lequel elle
est due sera supprim6e.
3o.- aucune excuse ne sera a-
gr66e suus pr6texte que le borde-
reaut n'aura pas 6t6 repu a temps.
I LA DIRECTIONr.


tenu


t veritable BUDWEISER pent maiutenant, etro obtunut come
,uS ic pretererez, on bouteilles on en bidons.
Soy prts pour i'hite inattendu. Ayez du BUDWEISER dane oe.
;re r6frig6rateur.

Faites los ,dlice de ve ami.i at de votre famille co. servant Ir.
TUDi)WIISR chez vs-. -


DON N MOHGR

Dotfributeur

C'EST LA MIILLEURE BIERE EN HAITI


U"


ASSOCIATION DES DAMES
HAITIENNES POUR LES
COLONIES DE VACANCES
AVIS
Las parents et lea instituteurs
nt6ressts sont pri6s d'aecompa-
,ner at: Centre de Sant4 lundi pro-
,hain ler Abt &i 8 heures a. m,
pour y etre. pes6s les eoliers
thoisis pour aslier passer un mois
1 la mason de 'Oouvre A Petion-
Vile.
Les visiteurs y aont toujour ai-
sablement accueiliHst
L Comit6 d'AMministntlon.


VENTE PAR CONVENTION

SPECIAL ET AU-DE$SOUS

)E LA MISE A PRIX


En vertu lo) d'une obligation
hypoth6caire en date du Vingt
Mars 1929 passe au rapport de
Maitre Dieudonni Charles, notai-
re A Port-au-Prince; 20) de deux
jugements rendus par le Tribunal
Civil de Port-au-Prince don't P'un
en date du 27 Octobre 1932, et l'au-
tre en date du 27 Avril 19&3 pas.
ses en force de chose souveraine-
ment jugbe; 3o) d'un Commande-
ment en date 'du Deux Septembre
1933, demeure infructueux, dQ-
ment enregistr6; 4o) d'un Certi-
ficat en date du 25 juillet 1938 du
Notaire H. Pasquier attestant qu'il
ne s'6tait present aucun adjudi-
cataire A la vente du 25 juilet
1938;
11 sera proc6de le Lundi que l'on
comptera Kuit Aofit mil neuf cent
trente huit dbs Dix heures du ma-
tin, en l'Etude et par le rrdnist-
re de Maitre Hermann Pasquier,
notaire i Port-au-Prince A la Ven-
to au plus offrant et dernier ench4-
risseur, et au-dessous de la pre-
mrrre mise A prix, des imnmeubles
suivants:
lo) D'une propr6t sise 'a Volant
le Thor, section Rurale de Trou-
Bordet, Commune et arrondisse-
nwnt de Port-au-Prince, dependant
de ai moiti6 c6t6 Est de l'Habita-
tion Volant le Thor et mesurant
Cent trente six pieds et Six pouces
de facade sur un chemin vicinal;
Cent vingt six au ct6 oppose '
'Est, sur une profondeur de Cent
soixante douze au cote Nord, ct
Deux cents pieds au cot6 Sud, et
borne au Nord par les H4ritiers ou
ayants droits de Joseph Barau;
au Sud par L J. IJ, Marcelin: l' Est
par Ia Riviere, et Oust par un
Chemin Vicinal, suivant plan et
proces-verbal de L6once Vital en
date du 22 Avril 1921, enregistr6.
2o) d'une propriety defendant'
de 'IiHabitation le Thor ou Volant
le Thor sur le Chemin des Ecoliers,
section de Trou, Commune et Ar-
rondissement de Port-atu-Prince, de
la contenance de Cent Quatre Milt-
liemes de carreau de terre, mesu-
rant Quarante quatra pas deux
septiemes, en trois lines bristes
sur le chemin, le cote Nord mesu-
re actuellement cinquante huit pas,
cinq septiemes et quart cnmpos6s
de deux lignes, quarante-s~apt pas
et demi, et Onze pas quatre sep-
timtes, Ie tout born au Nord par
Leonce Dyer au Sud et A P'Est par
la Rivibre, et A l'Ouest par le che-
rann deta Ecoliers, suivant plan et
proces verbal d'arpentage de
Heli Saintonge en date du 19 juil-
let 1910, enregistr6.
Tels d'ailleurs que ces dits im-
meubles se comportent, s'6tendent
et se poursuivent sans aucune ex-
ception ni rserv'e.
La dite Vente aura lieu au-des-
sous de la premiere mise a prix
qui 6tait de Huit Cent Trente dol-


lars.... .... outro lea charges de
1'ench.re
Aux requtf poursuite et dili-
gence des sieurs A. de Matteis et
Compagnie,. commercants, patents
ai No. 1074 pour la prcsentc an-
nie, identiitds aux Nob. 1730 et
1731. demeurant i Port-au-Prince,
domicili6s a Naples (Italic) ayant
pour avocats constituds Maitres
Charles Franck Roy et Christian
Latortue, avec election do doOici-
le en Icur Cabinet aia en cette ville,
Rue du Magasin de 'Etat (Etage
de la Banque Nationale de la R&-
publique d'Haiti, patents aux Nos.
830 et 944 pour la pr6sente ann6e.
CENTRE
Le sieur Alphonse Fish, propri4-
taire demeurant et domicili4 h Port
au-Prince, d6biteurT'hypoth6caire.
Pour plus antples renseigne-
ments, s'adresscr au Notaire Pas-


quier ou
.Fait A
let 1938.


aux avocata sousaign6s.
Port-au-Prince. te 26 juil-


Chs. Frank ROY,
Christian LATORTUE,


*, *. ''A..


~ fr-r;hl~s**r*r~ro~n~~l~sr,~*v*wr~,~~~r ~Y;


7JJ


Zb A ^. 0+4


9 6


. dt ..


4A AA SO LPMAJ 3% 1LT~'I~i




-. -.-.~ -flu tuuww r _r _


w-nnflaLt#M4A~kC~~Jh*#Mflffl.WVSfflt1>t~. tT


P1*1811


Qua nm brt. solwt oph*
nlolas favoriss, II faut, quand. on
quitte la vie, pouvoir se dire: fj'a
fat ce quoe j'a pu.
PASTEUR.


II est plus aisi d'etre sage pour
les autres que pour soi-m*vme.
LA ROCHEFOUCAITLD.


TRAVAUX PUBLICS
PROGRAMME DES VASTES
(Suite)


Quatre-Chemins Em-
pierrement et drainage
de FAvenue des Ga-
bions .......................
2. B6tonnage
Grand'Rue (de l'Egli-
se du Sacr-Cuour A la
Douane) ................
8. Route Cayes -
Camp Perrin par La-
horde ...................
4. Achevement
remblayage do la ri-
viere Renaud ...........
5.- Reparation Bas-
sin d'amen6e Canal
D'Avezac ................
'7.- Drainage de FE-
tang de Miragoaine.....
7. Am6lioration
Hafe' J6remie Glace
et Pont sur la Grand'-
A n se ..... ...............
S. Amelioration
principals rues J6re-
rice et entr&ee de la vil-
IC .....................
9.- Route Miragoii-
ne Anse a Veau-Petit
Trou de Nippes Ba-
radtres ..................
10. Amelioration
Service Hydratilique
Cayea .... .............


40.000.00



38.000.00


50.000.00


5.000.00




50.000.00



250.000.00



20.000.00



73.000.00
I ci tt' t


TOTAL Or $ 526.000.00

Grand Total Or 1.934.000.00



SESSION LEGISLATIVE

EXTRAORDINAIRE


SENATE
Stance du 29 juillet 1938
Prdsidence du S'nateur
Ls. Z6phyrin.
La majority constat6e, la s6ance
est ouverte.
I! a 6t6 sanctionn6 le prCis-ver-
bal de la stance du jeudi 28 juillet
1938, Cunmme pik;ce de la correspon-
dance, le Bureau a donn6 lecture,
?o. d'tme dpkeehe du Seerdtaire
d'Etat de 1'Intirieur responsive au
Message par lequel e Senat I'a-
visait du choix qui a ete fait du
Scnateur Cadet Dessources come
2inme Secr tire ad hoc on lieu et
place du Svnateur Jh. R. Noel en
mission temporaire A Ciudad-Tru-
jillo; 2o. d'une lettre du Commin-
dant de la Garde d'Haiti invitant
le S6nat aux manifestations qui
nuront lieu le ler AoOt 'prochain
A I'oeeasion de I'anniversaire de
rhaitianisation de la Garde d'Hai-
tU.
Plus rien n'6tant A 'ordre du jour
la s6ance est lev46


A LA D. G;T. P.

Tenant notra pommese, aWs
publions ci-de-ssOs les discours
prononcEs% bier satin, a n ntt
de leur Installatlon, par le no0m
Inga6ieur en (ef et son Assis-
tant, en r6Ponse a brWante im-
provisation du SecrEtaire d'Etat
des Travaux Publics, Monsieur
Guy Dhigu6:

DISCOURS DE L'INGENIEUR
LOUIS C. ETHEART

Monsieur le Secr6taire d'Etat
Chers confreres,
Messieurs,

La grande joie que j'6prouve A
cette here, voisine quelque peu
avee un regret, C'est celui d'etre
plut5t un simple Ingtnieur et non
un discoureur.
Si j'en tais un, je saurais peut-
etre mieux expriner cette joie; et
honni soit qui mal y pense.
Monsieur le Secretaire d'Etat, en
retour de cette huute marque de
confianee que vient de me t6moi-
guer Son Excellence Ie President
de la Republlque, laquelle vous
n'etes pas strange, j'offr a. son
Gouvernement I'assurance de men
entier d6vouement.'
A la tache qui m'est confine au-
jourd'hui je ne marchanderai ni
raon temps ni ma peine.
Pour me pernmettre de remplir
m;on devoir je sollicite de votre
part, votre appui, votre concours,
une coordination de nos efforts
pour la r6ussite de nos 16gitimes
ambitions.
En attendant que j'aie l'occasion
de Ic faire moi-meme, je vous prie
d'etre mon interpr&te auprTs du
President de la R6publique pour
lui exprimer avec mes remercie-
ments, mres sentiments de profon-
de gratitude.


DISCOURS DE
L'INGENIEUR
LEON MENOS

Monsieur le Secr6taire d'Etat,
Mesdames,
Mesdemoiselles,
Messieurs,
Aux paroles de gratitude que
-ient de prononcer l'Ingenieur en
Chef A I'adresse de Son Excellence
le President de la Republique et
A vote adresse Mr. le Secretaire
d'Etat, paroles qui traduisent
si parfaiterment le sentiment de la
Direction Generale des Travaux
Public qui veut travailler loyale-
nment. honnitement a l'rauvre que
vous concevez pour le relbverrent
de notre pays, je desire ajouter,
en quelques mots simjples, mres re-
merciements sinckres pour m'avoir
choisi, d'accord avec l'Ingenieur en


Chef, comme Directeur de l'AAmi-
nistration Gnd6rale. Je tiens a vous
assurer et je vous prie d'en assu-
rer egalement le President de la
Repubiique que j'apporterai mon
contours le plus ze66 A notre nou.
vel Ingenieur en Chef dont le pres-
tige de notre Corps, l'ex6cution de
la tAche technique qui lui eat as-
sign6e, en un mot, la vision du bien-
.etre et du progres de notre patrie,
na'tn4 IAn A 1,1 4 nD+ nSan4%nk aOunly&


FINANCEMENT
WIiE CONTRAT
DE TRAVAUX PUBLICS


Faisant suite A notre Sp4ciale* d'hier .nous publions ci.
deasous un extrait du New-York
Tim-rh4 relatif. an fifiancement du
Contrat de Travaux Publics et de
relbvenrent agricole.
WAtSHINGTON, Juillet 23.- La
Banque Import-Export a accepted
aujourd'hui A finance le program-
me de cinq millions de Travaux
Public du Gouvernement Hai-
tien, Les actions seront mises au
nom de ia J. G. .Enginnering, Cor-
poration, qui a obtenu le contract,
pour la construction de routes et
de points, des travaux d'irrigation,
et l'installation d'un system hy-
draulique, au course des 3 ou qua-
tre annies a venir,
Les matlenel et tquipemnent se-
rent achetes aux Etats-Unis.
La Banque dit que son action east
dans la line de sa politique de fi-
nancer et de faciliter .les iniporta-
tions et exportations, ainsi quoe t-'
change de contmodites entire lea
Etats-Unis et les Nations Etran-
geres.
Le Gouvernement Haitien, ap-
prend-on, met ce vaste programme
de travaux publics & execution,
come tnesure de rekvement 4co-
nomique. Les plans des different
. projects sont dejA prets, pour avoir
dte pr6pares des lea temps de 'oc-
cupation amdricaine en Ilaiti.
Samuel R. Jones vice-President
de la White Enginnering et le Su-
perintendant Gineral Ralph Day
sont acta.llemenr a Port-au-Prin-
ce pour d6-terminer ies travaux A
entreprendre les premiers. La cons-
truction des routes seor croit-on la
premiere realisation envisagee du
fait que ce genre de travail peut
etre entrepris avec un m-inimumr de
preparation. Les salaires iront,
croit-on nux seals Haitiens, fA l'ex-
ception du bureau de Supervision,
qu'emploieront les contracteurs a-
mrricain;.
Le materiel A acheter aux E-
tats-Unis, consistera, au moins
d ans les premieres mises at
execution du programme, en ma-
chinerie, les Etats-Unis benufl-
ciant du transport maritime du
materiel.
Des avantages indirects, espere-
t.on decouleront de l'effet que la
Banque Import-Export, ne peut
* manquer d'avoir sur les relations
entire Haiti et les Etats-Unis ainai
que de la stabilisation que ce
* progranirmnc dc relevement, exer-
cera certainement en Haiti.
La signature du contract a eu
lieu a Port-au-Prince le 6 juillet.
La veille le D6partement d'Etat
avait announce qu'un arrangement
etait interv'enu touchant la dette
haitienne, permettant & la R#pu-
blique de suspendre le service d'a-
mortissement, nioyennant comme
charges d'interets,un verserent de


20.000 dollars, sur le montant de
I'amortissement de l'ann6e prochai-
ne.


PROPOSE ET

FAITS DIVERS


(sulte)


*Wd:Ftt~lF114l~f~r r"*YY


Librairie


Nouvel le


Ia LIUraiMle la aeux assorted
(Maba do Con ance)

Leon Blum: Du Mariage .................. ......-..*...-.... .G
Celine: Bagatelles pour un Massacre ......................... .*** ****
Frondaie: Le Volontaire ........................... ............***
Emile Schreiber: La Suisse Pays d'hommes libres ...............
Lawrence: L'amant de lady Chatterley ..........................*..
Ilerment: Les Chroniques de Lancelot (Tome 2) ...............
Herment: L'Art. d'ecrire ....................... ...... .. ...***********
F a g u et: L 'a rt d e lire .................. .--... ... .. ... ... ... .. .....--*
M Balrnx:L I'Esanoir ......................-. -...**....................


.. .. .... ... ..... -------------
Morand: L'Heure qu'il est ........................................ ..*** 3
Thierry Maulnier: Au de Ia du Nationalisme ..................... 3M
P. et M. Clerget: La France dans le Monde ..................... X.
Thibaudet: Histoire de la Litt. francaise de 1789 t nos jours 5.8. :|
Firmin Roz: Histoire des Etats-Unis ............................ 2.75
Mermeix: Histoire romamine .................................. 2.70 |l
Ferrero: Nouvelle Histoire Romaine ..............................5.00
Madelin: FouchO (2 volumes) ............................. .....** 12.00
Mirepois et de Vogue: La Politesse et ses usages ............ 4.20
Ed. Schur': Lea Grands Inities........................................ 420
Jean des Vignes Rouges: Deviens in chef .............. ....... 3.00-::f"
Pauchet: Le Chemin du Bonheur..................................4
Dr. MNirechal: La Liberta de la conception .......... ........... o,00
Amet: Comment on apprend h parler en public ................ 400
Select collection (Bordeaux, Boiurget, Pxrvost. Mauriac, Zola, .,
etc., 0.50 An 0.60
Collection Hier et Au.ijurd'hui (Brentano, Aubry, Maurois, etc. 1.00
Collection I. L- Caractires de ce temps (Le mdlecin, Le Ma. %
gitrat. le Financier, le PrGtre l'Instituteur, etc...) ...... 1.50


couIWte.s en si charmante conmpa- Cayes 12.2
g-ij,. Jacmel 2.33
zAthen6ee justifie son nom, Chardonnieres 178
pair l, finesse, le bon goft qui pre- Anse d'Hainault 1.6.1
sident anx reunions, le cadre en- LCogitne 1,56@8
chanteur oil se deroulent ses s6an- Saint-2iarc 1.36*'
cv.. Jean-Rabel 2,4
Port-de-Paix 7.310
LA PRISON D'ETAT DU Cap-Haitien 68. :;
GEORGIA ---:
ATLANTA.- La prison d'Etat 26'0
du Georgia qui content 7.500 pen- ILES CAUSERIES DE
sionnaires don't les trois quarts,


sont des noirs amiricains 4tait
jusqu'iei soumi.qe A un regime qui
rappelait l'Inquisition et l'esclava-
ge, Une amelioration vient d'y e-
tre apport e aux traitements des
prisonniers, qui de"sormais &chap-
pent U la torture, aux chaines,
la flagellation et aux fers aux pieds.
Ce rksultat est d & l'indignation
qu'a soulev6e dans l'opinion am&-
ricaine aGeorgie la noire' le livre
de Mr. John Spivak. qui a coura-
geusement d6nonck les pratiques
inhumaine.s qui etaient inflig6es
aux prisonniers, don't un grand
nombre mouraient chaque jour sous
le fouet.

PROCL4AINE ARRIVE DE
Mr. ET Mine. DE LENS
Notre service d'information nous
rapporte que Ie Ministre de Fran-
ce, M. De Lens et son spouse, se-
ront ia Port-au-Prince demain, ve-
r.ant de New-York, par avion.
Au distingu6 diplomat et A sa
femme, nous prisentons nod meil-
leurs vwaux d'heureuse traverse.

VISITBUR DISTINGUE
Nous avons regu avec plaisir, ce
martin, Ia visit de notre distingu6
Confrdre, M. H{6bert Magloire, R6-
dacteur en Chef du F'Artibonitei, qui vient de subir
avee sucebs ses examens de troi-
sibme ann6e, a l'Ecole Nationale de


LA RELIEVE
Ce soir, a la H. H. 2 S., sous aW.
auspices de La Relive, nos confr'.
res Ren6 Victor et F. Morisseaotf:
Leroy, parleront respeetiveme ::
de l'apport de la jeune gnt6ratioa:l
aux sciences et de Manifeste po&-::
tique. .
Soyez done aux 6coutes, ce soiro:

UNE AGENCE DE RELATIONS
CULTURELLES AUX E. U.
Le Department d'Etat vient de
fonder une Agence des relations':
culturelles don't la tAche est d'aIt.
der au developperment des rapports:
de bon voisinage entire le Etats
de ce Continent.
:

Parions! Plantez sur .votre ga-
lerie seulenwnt 2 t. 3 plants danas".
de vrais pots A fleurs de la Mann.
facture de Briques La Baudry, Rue
du Quai et vous ne pourrez plus:
voir vo autres plants dans de
vieux ferblancs.

Pour se garantir centre les ac-
cidents qui deviennent de plus one.
plus frequents, les propriitaire-
d'automobiles ne manquent jamais
de prendre une police d'assurans
chz M. Emr. Wallon. Agent d'As-
surance.


C S Droit. La chemiserie vLafayette of*:
,, e. dr Ainsi que nous le lui avions sou. fre plus de garanties aux clenta
Ce sera ma fagon de vous en re- X r dou lea nties chmerea
CHAMBRE DES DEPUTES mercer, Monsieur le Secretae Par ailleurs, sans blAmer la ten- hat, Monsieur Magloire regagne qu toutes le autre chemser
d'Etat, et d'en remercier he Gou- dance de ceux qai luttent pour don- uujouird'hui ses pnates, avec an de la place. Travail soign4.
Stance du 29 jNiWet 1938 Eent et W l' ur Loe u er tanwe couleur lutet Pur o nouveau titr- celul de Lioene6 en e
Pr~ijfte~u* E W FA Pion. ,verea3tent et Paingwaur ioubi ner une couleur locale & note lit- Lee 6 M ants el
Presid e dt. Dput Ed. Plou. thart qu m'a prouv6 une fots t4rature, le con encier se soul. Lele gants en gn l x q
lo. Appel.-nominal. de plus as cordial sympathle. ve avec v4h6menoe contre e pe Nos meilleurs vux de ban o- vaulent plait, no portent par o
S..2o Sanction du proc6s-verbal de do-littrateurs, et les pr6tendu so- yage accompagnent notre char- teaps. de grande ealeurs q i
Is a6ane du 27 Jufliet 1938. co-lo si ann Mal dnioriginas quis
So. Correspondance. Point. font table rase de ]a tradition C1a P-Da t ON DX "Us sores... ,
4o. Rapports des Comm$"klon AU NOUVLLST aIque en per&ant.t abatement le 're- Ii. X
.Cotr ot .' ET. A tor ineonditlonn6 A iAriquet ... ... .A.AN ,
:. Bet. a I.erapport 4. Co .. I .A MAWON ROR.mAN : .Hbe.rt Mg.agte. -t. tn. la Scr etadIr ie Od'Etat du Cdoi
nhtrunet blque :o proe O tove; ccnfrece sous an tonnerre dap- mere mInforme qua ea Stea-wr vangzN
A.Wlowi dift du A t o ot uit sei Pt s muuique o Whiplew et cO kany out cha- PAUL P
Stw 41 6fsi tN gi i I vt ha01 StbEad 4mw na 4r UP qanii1tatl 26 Jilao4*lfl f" l
.... .. 6,...


%l^A :!: II. ,: ; lC24it e 7
:{,:','?:.<:.: q~r /. .. : "7'...:i:/:.':.:..,{., :,.: : :. .. !> :. ::9 ?::.:: :? : :::> '. .' :;n .il, .. 0 '
L~ {:.. '' ".; o,';i ." :.'.' ".!: : ::.2.. z '.. i .5 Pi .:. i :. y'.R..5.: .. ] :::.:],]'Y".Si,f.: .''i :2 :. .:, .":::'.:..'. N 5 :.x


^


NRVOCITlfE, EST LA MLILEURE A8SOCMATOi)N:
IaMOGODMtIE. *": 1
S usuar w nw w rre. -- *. ^ ..Mf W ^ ^ ^ ^


f