<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03393
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 20, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03393

Full Text
- ----- .. .. ----


I *aa0.*CVAUYZT i

FRft), t'(JVItCfl9AUI)


QUOTIDIAN ItONI EN W6


I, ." -- kk-r "---- .. .. "-l i ........ "f 11.... -- ------.. i-------
436me. ANNEE j PORT-AU-PruN.T,, HAITI I MERCRDI 20 JUILLET 1938 No. 20.019
S-hI...A--" .. -J I a 11 c- "


wTE IT PEluIR
Pet IM &UensrdOe.


(Voltr tI 54 d'trlt)
- --2 .. --- : .. ..---- .


La misreO existed dans les so-
'it&s r6putees lea plus riches, mais:
dlfe y garde un certain caractarec
lidividuel on d'exception, mnme
iorsqu'elle y atteint un grand nom
bre de personnel: S 'est come un
rmladie end6mique sevisant sur
tne fraction de la population mais
q i reste assez circonscrite pour
ne pas faire perdre au pays sa re
putation de salubrit&, Un peuph:
tatj Icontraire r6put6 panvre
torque ceux qui sont dans I'etat
habitue.l de privation des chose I
Itcessaires A 1 vie> y represen-
tlnt le grand noimbre, lorsque la
rmisere y est assez generalisee pour -
marquer de sa hideuse empreintie
toute la coliectivite.
11 me faudrait beaucoup plus de
temps que je n'en peux disposer
ee soir pour fair la d6monstra- I
tion, par des chiffres, que ies 4 5 dip
notre population de 3 millions nto
se nourrissent, ni ne se logent, ni o
ne s'habillent dans les conditions
requires par 1'hygibne. Le docteur
Haynes, chef du Service d'Hygie- ;
ne, &crivait it y a quelques ann6es
que 15 > o 1 ppeine des travailleurs
haitiens peuvent fournir une plei-
ne journey de travail par suite de
l'insuffisacee de lear aiimeintation,
L'ouvrier ou le cultivateur, insuf-
aattem o &ri, retewrt A faleool,
qui lIi procure pour quelques ins.
tanta I'6ndrgie don't 11 a besoin pour
continuer sa p4nible besogne. Et
voilA l'une des causes de 1'affai-
blissement physique constat6 dans
Jle classes populaires et qui lee
laisse exposes sans dfene it toun-
tes lea attaques de la maladie. L'al-
coolisme est un mal. qu'il devient
-urgent de .. combattre pour emp$-
cher la digenxrescence de nos po..
pulations ouvrikres et paysannes,
Et cela.avec d'autant plus de rai-
sit que ]excitation alcoolique pous-
we aux jouissances sexuelles et pro-
voque, comme.-dit Ant nor Firmin.
une proliferation abondante> -
id'oi une prog6niture vou&e d'-
vance aux pires dech6ances. Si, A
tes tarns, s'ajoute ralimentation
dfectvuene des enfants, on se rend


PETITES NOUIELLES


Le vapeur kyphisai* a pass 4
joura A Port-de-Paix, targeant &
destination de l'Allemakne, les fer.
rallies qui servaient / la Compa-
gnie haitienne au teit. ott celle-ci


compete avec effroi de ce que peut livrait A l'aehat du campche AI
itre tavenir du people haitien. .ain Bleu.
Promenez vos regards autour de -
vou$: que d'enfants anortnaux! Notre confrere aLe $Pharet du
que de rachitique! que de foibles Nord.Ouest rapport qu au course
desprt et de corps! Bien que les e cet embarquement, un jeune
,tatistique' ne nous renseignIent home d nom de Tis6n EmOlien,
parekacetement sur ce pointnos itrouv~ la rtort par suite d'une im-
avons tout lieu de croire que la prudence.
inortaulit infantile est considara- ,*,
ile dans les campagnes d'Haiti et Tout le monde pla-te. arbreA,
dans les quarters populaires des eucalyptus, etc. Ainds pour vos
viil, j plants Madame de la galerie ou du
Dans les ba qartiers de press salon, il est n'cessaire Ae les trans-
que toutes nos villes vit ne po- planter de preference 8anm ies jo-
oulation normbreuse. C'est I. que l is pots de la Manufacture de Bri-
i'on rencontre ees logements sor- ques La Baudry, Rue du Quai.
dides, ces taudis o- PFair manque. ,
ou le soleil n'entre jamais, oi ta L'Administration locAle dd Port-
promiscuith Ia plus revoltante rams de-Paix a rendu frossable la
semble chaque nuit hommes, few- route de La Coupe.
mes, enfants, malades et bian por- .. ,,,
tants. Quand uone maadie conta- Par Arrt i prksidentiel, I eito-
zieise relate dans ce.- aggtomrf- yen Victor Coulotte Antoine est
Lioi.n mis rabies, elle s'y dewloppe ,nonmm Asseseur a i'Administra-
rapidement pour se rpandre bie-, tion Locale de Kenscoftf en lieu t
tbt dans les quarters rice. C'et place du citoyen Paul Guelce, d4-
pourquoi toun; tes emeurs g4nreux cd.
ant applaudi initiative beureuse **
du President de la R publique qui Si vous voulez fire des e-ono-
a transform eIt quarter de I Sali- tries de temps et d'arient, ilez di.
ne. Nous souhaitons qu'ii at tI pos- reetement chez Paul $. AUXILA,
sibilit d'6tendre Cette measure k, magasin le mieux assorti pour
humanity I totes les atres vil tous articles pour hon"nes, fern-
job du paya et aUX Ce pagsW al- nms,-e"ants.'Pf ssaw tmpen2ta-
tiennes. Et qlel i le enZff t ,ibles Robes de bain 4pong6 -
nos raes et no piNces puLbques V, Chimie, s de Sport Sweters -
toutes les heures du Jour ou de ji Ombrelies en soie huil6e imper-
nuit? La plupart de-, os Os du pau m6able et transparent -- Sacs A
ple vont pieds us. et leur costume main en nacerolaque tissue imitta-
-si on pent dirt-et faith de pi- tion toike de fil imprim# Crepe
ces et de moreatux qui tiennent de Chine soie bemberg Crepe
les uns aux autres on ne salt par nat pour lingerie, etc.
quel miracle. Et q ant A se bti- o,*-
chir u rr nme se laver, eroit.n La Coupe de Polo des Nations
qu'ils y pensent jamIa?--Ne nout Continentales a cu lieu, cette an-
Atonnon pa Maonr q~e l'*t ger nV T Vittel, du 7 au 14 juillet.
d6barquant A Port-au-Prince, ca-'A ces grande competitions spor-
pitale de la Rkpublique d4HWiti, tives pvajent pris part les 6quipes
4prouve tout aboardd uei sort fI atiorlps d'Allemagne, de Belgi-
d'effarement attriste : e premier que, de Hongrio. d'Italle.
home qui se prtsente A lot pour **
se charger de ses .bgages nui ap- Le 28 juin 6eoul a eu lieu I'i-
parait come un message de la inuguration d(e la statue dBritan-
mjisere. nia,--. #difi6e.i i'entr&e du Port de
(a suivre) Boulogne pour commemorer le d6-


-- -~ -- flflr ~ v r:4


DISTRIBUTION DE PRIX

C'est iundi prochain, 25 juillet,
ii 7 wue'.t du soir, qu'aura lieu, A.,
Rex. la distribution solennelle des
[rix aux il eves de I'Institut Tip-
penhauer. -
A cette occasion,. de nombreux I
ptrix offers par des personnalitts
t.ficielles sAront remis aux lau-


AU NOTVELLISTE
BT A -
LA MAISON RO$ELIN
On trouvera:
Le Brevet simple de Capaciti,
Le Brevet Suprleur de Capacit0.e
Et le Certificat de fin d'Etude& Se-
'nndaires classiques (2nme parties)


BERLINER HO


REMAIN SOIR


au REX



ALCIUS

Sketch eni acte de l Heurteleo avec MeadsS Kem Vai-
d.O Jaintt, Nana Colas et Messieurs Jacques Mehrand, Pierre h
cal et Max PopL .

En premiere parties, on passers la dOICUe coU ete gub
cea icat D t Hy B Alice Coea et Pal B.erna d.
4 t ...... Ode 1.10


bjtrquement des troupes anglaises
en France.

La chemiserie .KLafayetten of-
fre-plus-de garanties- aux. clients
que totes les autres ehemiseries
de la place. Travail signn.

Itier, a LeogIfane. a st%.installe le
nouveau personnel du Tribuntal do
Paix. 11 so compose de MM. Heri-
lie Mathurin, titulaire et Louis Mo-
zart, supplant.

Du 2 an 3 juillet a ith ft4, A
Cauterets, le centenaire du Dr.
SWard, fun des pruraeurs de la
technique pratique it Cauterets
pour guerir la sunrit6.


K EVOTE e-
3 lwthrik r --,A ,..,
h f *amYII etf*t tN.

S% Gcrrnfeuw Atv W14 0*ft O OV409
1Is. Ow ..0w o o


.I. wanwe ,

E. HAKIME, Distribtme.


MR. ERNST LUDERS
CONSUL GENERAL DE
HONGRIE


Nous apprenons avec plaisir que
Monsieur Ernst Luders, le com--
mereant bien connu 6tabli sur la
place, a W6t nommnn Consul Gdnt-
ral de la Hongrie A P6rt-au-Prinee,
Nous presentons nos sihncres com-
Spliments a M. Luders pour eette
marque d'attention don't il est fob-
jet de la part du Gouvernementn
Hongrois.

A LA STATION HH3W
Ce soir de 8 heures hk 9 heures
P la station HH11W, la maison Va-
lerio Canet reprnsentant des fa-
meux radios General Electric et
des disques Columbia. off're u
concert d'enverg'ure au public et i
ses aimables clients.
? Monsieur et Mun \*'alnrio Caniez
avec Ie concours du Professeur
Jaegerhuber executeront au violon
it au piano les meilleurs morceaux -
dde Bach, !tndel, Rubinstein, Schu-
bert, Rimsiy, Korsakow, Martini,
Beethoven.
Radiophites, soyez aux ec-out(s.

MEASURE DE C(LEMENCE
Par arrttk paru dans le Moni-
teour du 14 Juillet. grace pleine et
entire est accord&e au sicur An-
dri Presume, condamn6 A 10 ans
Ste trvaux fores, 'par' jgenient'
du Tribunal Criminel de Port-au-
Prince, en date du 28 mars 1934.

ECOLE C. CHAUVEAU ET LES
ECOLES DE PORT-AU-PRINCE
'est PEcole Caroline Chauveau,


Poste Marchand, dirig6e par Ma-
dame Jeanty, qui a regu hier la vi-
site de M. Lhtrisson et entendwu
son cours et non peile do C, fihu-
reusie. .
Mme Chauveau, tr6s dovoute, a
pass, prAs de cinquante ans dans
l'enseignement. En 1895, elle #tait
la doyenne du Corps Enseignant
deo Port-au-Prince, dit 1a brochure
de M. Lh6risson: Les Ecoles de
P rt-au-Prince (Historique -
Organisation Statistique) pa-
rue en 1895, A l'Imprimerrie II,1
Amblard.

La brochure a 112 pages et ren-
ferme tous les renaeignenmentl n6.
cessaires sur les Eeoles de la Ca-
pitale, de 1804 a 1895. Elle done
meme les noms des directeurs et
professeurs, les nomas des E oles
des trois degr6s d'Enheignement.
la population scolaire, etc,
Ainsit n 1895, le personnel En- -
4eignant de Port-au-Prince, pour
les troia degrks, itait de 463 mrem-
bres y comprise les religious, ot Is
population scolaire de 8.803.
11 y avait 91tEcoes. C'os un
travail d'mn vif int6rit, La conelu-
sion renferme de prcieux con--
sells. M. Lh.risson avait trento
deux ans. II tait A la fois profes-
.wur 4 'Institution Mont-Cannrmel
de Nrwe E. Ipine, a lEcoie Po-
lymathique et a I'natitution Pl-
sauce. C'est l'alnnl auivante,
96 qu'il a foud# ite CollAge Lou-
vertuge avec li collabormtiou de
-son am Ennm nanuel Etheart, de re-
grett e rn4mofre. M. S. Vincent 6-
talt panml lka premiers profes-
.surs dt Collige. 11 faisait dtu la"
tin et du frantais, dans les grari-
des classes.


:


Dktrllit'liptrii MOO'


Pendant 14'6t
Pendarnt Vtd, it st recommended
6 tous de prend. e un fortifiant
pour remetrre en (b t' l'organismt
offaibli et pour redJnner a l'estfo-
mac son activity primitive. NoL',
vous conscillons d'achefer che..
votre pharmacien, pour *n prix t#rs
modique, un flocon de Quinlonine
et d'en verser le contenu dons un
litre de vin de tcble. Le vin fort;
fiant ainsi obtonu, pris avoantchaqu.
repot, vous rendra rop.dement' vui
forces et la stant, et votte cpp6ti-
so relAvora rapidorenrt? .'s Phar-
mocies. A Por-t.:-P'incr,, Doc;eur
V. Mathur;a, Phil: a '.? Frren-:is.


MAGNECITINE, CONIIENT 5 S LLS MAGNESIENS :.C'EST UNI-
,1QU


:- -----:-.- -:- --: --?..; 'm.-o;-amnna ~i:.;iiii''2~


PROPOSE ET I ITS I)8llS


InInnacnsBm*In


Mme RAYMOND LAROCHE,,
E(COREE DE L4ORDRE'
HONNEUR ET MERITED
NA ntt- avons appr:i avec piaisir
la haute marque d'at tntion don't
vient d'etre 1'objet, de la part du
President de -f Rep'ublique, Mnme
Raymond. Laroche. d coree de
1'()rdre Ilmneur et Meritc, au gru-
de dte Chevalier.
Tou-s nos con0plimntlS.

LA GRANDE REV'E [I; CAP
Au Cap, Ilet real event de lia sai-
son est Ia representation .;Ibhitr:a-l
!i que domle, le 20 juill't courant,
Ie talentueux artiste Ed. \ool-y.
XI1*a grande revue dIn ('ap connat-
ira, certainemen Rc Seitf' qflu ul
it1 m6rite et que tout. du irte.- l Ais-
s, esp*rer,

LEE CAMPING DES SCOUTS DI
CAI
Comanw on lc -mit. cchaque ai tnni,
K. boys-scouts du Cap portent
li-urs tentes on quelque coin de
'rntmpagne ou its se repo'Tenlt an
(-tn de li nature. Cotte fois. ler-
.; mping s, tiendra dans tle voii-
!t-ge de la froitlitore, pri-s do la
: 1;'t0vtob paroisse d(u Mont-()rgani-
.-(. ur excurmion qui a commence
' !0 .jnilh it, dtirera Jtj uso'u otr


,E CAFE A.l SAIVA DOR ET
AU GUATEMALA
T'ei os it tlitre que porutV-e .Dil-
wien No. 12 du S. N. P. A. et E. It.,
f t lat plurne dfe 'ing6nieour-Agro-
norme M. MofiIF.
C'est tin assez fort volume de 41
-i,,.< am se trouvent consignees.
-des principles observations faii-
t,.; -tau cours d'un vioyaige'effeectpft
IL 17 janvier au 6 Fdvrier 1937n>
an Salvador et au Guat6mala.
Nouis remercionns du gracieux
envoi.


ENTERO-V IOFORM E CIBA

Antiseptique dis agents patmho-
genes du tube digestif.
Diarrh6es. Dy)v- .nirries itnfec-
ti'uses et parasitaires. Ambiase ai-
glic et chroniqute. Diarihbees infan-
tiles. I)ysentories cryptofg6nti-
ques. IDyseiteries I: n' IT..Ires. Coli-
tes Colibacillose. Dy1).,,terrci- a
halantitldium et Lamblia.
COMWP'RIM ES
PAUL COI.ALIUD,


*.,





PAGE 00 0- 0l hPt#S*ff4lt fb lff


.SAIUT WAUL
4


r uteki i 0ID Cl)(20~5


Hiter; : ilie -.v'u re MA at rauri
isptutant, se qucettaeiti e't i4
La f te! Ce qu'on voyait!... s lanant ts injure e. Ilus
qu'elle 6titIL.. a urire et i haute votr i.
Foule considArable evaluete at n- Ine 6glise Vraie ,icique, pa
viron 5000 personnel et composer: m rt L' ies cV tI.us, a
des 4 4nents les plus disparatesn .iI,. th, cocni.,i p:trtic
Vrat. pilerint qui allaient pier, c.,tver', trijonri" rempli? n
implorer tles graces de ha Virg d. rai picrin. en mi.noritu
Mont' Carmel et qu'on reconriais- : Si t01 C t.
sit facilement par leur tenue d6 et 1P.,iuvre. dr .it
center et leur devotion que reflitail imits.f nm~ti1o vrai men indi
leur visage; g4t de vilke venus /j., h. Vcwre e.
uniquenant pour s'amniuser et ecom- De." t nele., cL i:, sous
ment: boire, jusqu'A se saouler, uelles r6sonnaient constamni
danger jour et nuit, prendre des i. t hurL
t:ains mixtes sans maillot de bain, to pistons v t c.rever. 1 tVm-P
circuier sans chemise ou recouverts V c-au-asiint '. '"lcs et les
d'un pardessus pour tout v&tement, ., : ., e1 coins.
ete; gens de nos campagrncs, rv- ," -at
vetus de robes faites de lette> et qu'ils g-ardaicnt huit ,l l- ;' O. j :. A qu- i
jours consecutifs avec lie gros col- u u.. c ait, hi'er
liers au cou et de gross cordons Le (,6 Siv Ea .
ec tourant leur poitrine et la cein- d
ture avec la figure badigeonnee de .uj url'hti :
boue ou d'huile; nombre considd- a route s>1 -:'ri,-
rable de pauvres qui so tndona t Ut Eau ,-e. :t-,. A i
;uIx abords ou a 1'interiur mCme 'e d2 Sat t'W beil
.-d-e It oglise o i1 couchaien,, g-e s e- L Ii.. nmii. )h, '., i
en guenille, en haillons et qui vous
tendalent jusqu' la figure dts ,oir stitl cii 5ICmI in-:;c)


' 9


rt
rtic
td-

et

gr; i ei
thit
gne

les-
ient

no-.



, la



"<. n-
* ^r
'(st


PAG~E 2&


41


.en' route
"Our 9 mlus





^ 'r^! si e r
de 1La r


Allez-y
carrement et
demandez des
Chesterfields .
elles vous
donnernt plus de
plaisir qu'aucune
autre cigarette.
que vous ayez ,
jamais fumee


.1 .


-/-.~


.. ,; ".. .. "


Pr"n r Ro# N. Md.,;


Deriandez a vo amis et
i
1 Us vous confirmeront que,
nul part it Port-.-u-Prince,,
on peut un':ieu x hungerr et
I apprecier les b.-onnes con-
sormonations qiu au SA-C
VOYt, situ& c u Champ-f
S de-Mar's.
,



IU S. DELIA C0PIIH
S .. nr1o ti e !ux, jit ns
v 4i pi.n venu hr.rI
Jet uin uariarnable, vo
yonm l Te souviens-tu du
Jeune lUquoril e Edotard J.
Benjamin? J'ai ft chie tlui btOr
Ooir,
Quelle belle saoir** mon Die,
I j'ai passe et quel charmnant ar-
Sun 'ce type-lhi! 11 voui strt de I's-
nisette superfiie: c'eat 'te la iauvi-
te en mati.re.
I fat I'.encouragrr, ear c'en at
vu ,te pateilkl dans det grands ca-
frs de Paris.
Tu es prc>.s; alora n'e. parlous
plui, '.I<0. On sommi. il A toutes
sortes de liqueurs. 11 a I'anigette.
I le peppermint, la prunflle vanilla',
I Ie nectar, ete, Voist-e le plus t6t
Spo-tsitilo i TIJ veux )truveO dI N10
bilk pre.,n'.4tion, df. (I ho-nne que-
litP. enni t oti une gspt,:me de bon
goMt. I] s'y connait bl:.' et ae ds -
Svou pour ses nm a b ee
clients. Enfip, pour d'autret
renseiynements. voiAg SiMOTI Vieux.
I'6picerie du Centre, ilme.. G, Ritu-
main et tant d'antrel. Cela vaut
t-nie la nneine. Au re: it. VisuxrS

.... -..* ..... '
S Dir LOIJIS lII'I)I.YTIE
S .I~Mtdeci.rne OG5irale
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalles -- 7 i 8 ua.m
S. .2 a.5 p.m-
Po t -Phrwne. 3373 "
S Port-au-Prince (Haiti)


.AV: MATRIMIONIAL

8 i 6 : it forn W 4. p public
"et f&&cwmnferce eta'h rpaa:iculier
.t ..de c tte. date i n 'es:

nk :ta Augusta Jtales quf a
M:)a, le toit marital, en..attenda.
P C .tio .e : d ivore; .. .:
,, t-, a h ie., e'5 Juilh" 193,
t .. ... n h l S. ;


*4'


Q M-- -- -- ,,- -


1 111:


0-- -.


:,i


renn<14 NOUVELLISTE e <. *-*1
1. .o ) ,'ttw.g... ...- t i"-, t -.-.. -' ....;- I.
I t t bant ?



( ..M Abnp. Lrai ,, a ......v inc en. .M rm apre, ndrou av..e
pe*io *1)te 1a 41 V .e br

Phone 3368 Iautine rwcine liquid du Dr
S. .LOTERIE. NATION E q YHl TI, ROJA se .e.dhI Pt A .,
: Ni, s croYvns devoirattirer tout a. an J-u opCh agli et .
.i .ULL ("( '.?I ..:' pariticui.Hrement 'attetion du pu- da t t i'ut e ones mi.
2 (")U'&irJ* .rl dc itl qu A p t apportr dan )ea ce. flies trouveront 'ae-
Slle. A prt du tinwe ent ie. p fnlitsa de beaut
OD.7U" WI~,L let1 Ie billet gagnatu nent o :sa v es4ine Ba Iker. de r6pu. I
Pby ue8ou SI 1IOaItife J ricinie liouide du Dr."W. .







b f A que pour SIX.IS ain mo ndiale. tells qtue: Ba-
.- ... OTAER A: NLA ,IRECTION. kerc, eme Siamote pour le .
.. Jola,- BakeIremail, Lotion an" "

1"A:' ix Day&rinquerC^t ^MESSE hACTION DE GRACES tf ipelilire. BakeroilPetro-
; :m."t; re e D m riee to- I Q .f Ic Ricine Roai. Le Richl's est
lIur. C(est an genre d'efpae Madame D^sina Derivires faith livr6 dan lis couleurs suivan- r.
A t iez p i chanter c 8 juillet it 6 heures dtu t e noir, chAtait n, bruli tea- .
qn'i. [ i, ?.! enir N tIre 1'. matin Ste. Ant, ne Mese d c- ,. en, b -clair, blu ton-
r ...: v car de e alion degra ces en .honneurde St. vert et viol, pero mettant
en uir. dv son e d&t beau- Jacques Ie Majeur. A P ^suc de la d (IonIe diSSrt 'a coleur den
CQu d'Ge re dUtlid billets.s i y aura reeption da ns c fls it e ole des AilAttes.
ers toa hn Repubique;. r en cit our d
V-mr louten ces rat sonsn ve,. e
H ait V en n trangebtrs, eieilletg.gna.-et _:__ _, s..oshineBAer, d r6pu
Slable que pour SIXMOY c
fre iUt BERLINER HOF -
IT kerfix, cr-me o















... .f t-. r t-S- jY
-. e-njr, chStAi, brun, aa
ar eer0ehn. ,vert et Vk)Lt, SV ermetOant










Iamong=






.O4 ll .rl .....w w 'W : "" ...** 4i


A LOUER
Matson haute en inur, sise a la
Rue Pav6e en face de.la Halle Cor-
date. .
Pour l as conditions, s'adresser
Mu bureau (lu journal.
xxx
LIQUIDATION


au
BAZAR NATIONAL
d'un
Stock de Plumes a Reservoir
f WATERMAN
A des Prix Exceptionnels
Pressez-vous
xxx
ATTENTION.
xxx
Machine a ecrire Remingteon
yachiine & calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites vos achats chez
G- GILG,

A VENDRE
Une MACHINE FINGER, A pied,
puur cordonnier et seller. Cette
"irmne est a bras cylindrique ect ,
inavette rotative.
S'adresser au Nu. 15 de lAvenue
Magny, 'a Portau-Prince.
z x
ou V
FAITES PRENDRE .
A la *
Phie. L. Camille 220 Gd'Roe
Phone 3'257
Tout ce dent vous pouvez avoir
besoi.
Alconl de Menthe de Kicqits -
idi..:-.ssable dans 'a prison
Chloruce de Magngsuim --
ipatant demand 3 des expli-
Ceati'u iru-otre meder*r,.
Angiorvl -|
centre rangine de pc~trine, sue-
ces cat tain.
;C.A4ulp, d'Huile de Ridin --
Oni prcnd soki huilcl de :icn co'n-
me otr avale une caps:de de qui-


Capusulet Bleu de ,Mcth)l*ne
Copahd -
ont.r Blennoragis


et


INE VISIT S'IMPOSE A LA
COIDONNERIE MON'rT-CAMEl.


Grand'Rue No. 139 en face
de la Poste
ElIk vient de reeevoir par Ie dernier
Steamer Ies articles suivants:
Jolks Carts"Pc.ostaics vuc-s du (LVys
Pardessus pour Hommeso
Costumes pour ga rronnnel
Rreteltes
Ceintur-ons pour lommesi
Ceinturons pour D)amen
Chemises
.Caleryir s
Lunettes
Riveil du mating
'rash Superietur pour HrfTmm< ',
Drills Siup6rieurs
Triies A Matelas
(;haussettps
Casques.
Chemisettl t
$aes d'Ecoliers
Jarre.telloes
Aroqsses A Habit
Vulises d'Avocat
Rasoirs de Sfiretl ou Gilette
. Cravates
N Mouchoirs de poehe
Pyjamas
Robes de Chambre
Casquettes 'rur bhmmes
Zrosres' A dTuts
Peignes Superieurs
'Perte-Feuillks pour hoinmes
,oup as
Plumeatux. :..,...
CNMrUt Crushes
Arrote Cravates
:- ',..,,,,t2:, ....... .. ..... -


iq t-ilat '%t bt


.lflansnf..-,,gasMoldAkA' LS NOTIVIELLISTE w,*.


..w.,.w :..ee....: M AiWAtM h

S- ---- ~ II


IBUDWISER


LE 01 )At LA IJEIK E EN' fOUTEILLES

nIUt.WEF: sER., reiun'q.qe pour son gfit, a triu ,i i n..it .iiifnl I Cii
Ia ctLntp.taiisoInl generation nvprt.s g',r1,ration.

t.a v,4ritable' BUDWElSER pi-l. maiitta'int, t4 r ,>1.,ui. cO,,inn
vua.t itf prftr 'r.'u' z, ('n it''ftit lo t ,O u '. n (1 td n.s.
Soye/ prits o'ur fh t i,;ttr'itlu. As'. z A i u I JI'DWEIl;i"T. et!,s v.i
ire r6frigi-rateur.

Fnit .es k.- d S lice.s, ,, vos amin s : i rt- votrc famille '*n s: \:,t i I
B I 1Ak!':ISE i liez \.-',.


DON N .IOHR .

Distributeur

C'EST LI A1EILLEURE BIERE EN HAITI
........ .


~/*iLg~~~B~IB JC~ "~IL IPpsltin.SSqPsflW?


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compete de Cheque nla Banque Nationale de la
REpublique d'Haiti
- ^, -,,,^, ,," .a '#''#" l, 1 .O' ,#" ,^ ^',,


-- -- -- ---4MAM---


LA GNESE DANS PAULLPS
L DONNE UNE COMPLETE I.
PROTECTION DE LA BOUCHE E


*12.000 dkntiatcs convbinnent que ia Magn-sic est le .ls ,
eff.c.ce moyen do cenbattre :'-s dan- ereux acides de la c 4
b::bhe. qui cur:: la curie denlaire. PHILLIPS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE content plus de 75% du vroi
H.'LL!PS LAIT DE MAGNESIE.
At P I ? t iIL ELPS i


Agent Exclusif' EI\ST Ll DINS.


Sfait est incontestable


J4 RSHTM \I


c'est la quintessence
ODE


IE


meilleures varieties de cannes

-d'un vaste terr itoire


reunissat les meilleurs terroirs.


SC'est e qui fait son ar6me -

SOTEZ ET COMPARED


S MADAME!

Ve soyez pas une dterndtle
manlidde Apprene: combsen
-Wire sOuff rane eat inutile.


Si vots Itesi une de res femmeiR
lnit er 6]opaquers sont doulourewu
'r;, vsi 'uNs 'ous senter dEprim&w,
vous indurez desr maux de tote
(:rililes:, si votre dos vous fait mal.
:i vous ees nerveuse, irritable, sul.
.": I'e-emnple dweg milliers de fem-
IA fi:" n o i t appriks a travrser safnt
-.~ai:e et aec le oumrire eette p&
:.-!u ..i iesagrenable. .Elles ne w
uonientent pas d'emsayer des remE-
10., qui les calnient pour un mo-
awnt seulement. mais confident au
'(:01)POSE VEGE'TAiLs de Lydia
'. Pinkhamn le soin de les souia-
,.'r constamnent et recllement. Ce
Fumieu\ uroduit aide la Nature ht
-P-,'nplir j normalement ses fow-e
ti'ns regaliUres, donne an corl:p.
Mjne intueu pouvelle et calnte les
iarf". 'nit d'herhes ct do racines, )es.
niilliont civ f'en1rens A travers le
ino(lde enter ont profit de ses ef-
t1.s salutaires et 'e recommandent
'i le"rs parents et t leurs anmis.-
Vous ferez d mtnmae quand vous
Paurez Ossay&.


UN .SKETCH DE
DANIEL HEiRTELOU
J.: ,li 21 juillet se jouera sur ila
cuiLe dIu REX cA'clus., sketch en
1 acted de' Daniel lieu telou. La dis-
Iribution conmprondra Mines. Ken-
va Vaindloo. Janet. Nana Colas et
v. -,sio s Jacques Mphrand, Pier-
re Chacal et Max Popol.
En premiere parties, on passer
la delicieuse comedio co:n d6icat>> avee Harry Baur, A-
Hice Cocka et Paul Bernard,.





I.MP
\[ -1-


I lien, in congen&re, nous nt saLn-
rions no pas nous en r6jouir. Qu'il
l \eI ile bien ici r,,..vir ltes f6lici-
i ',aions d(, tois e;t" x qti lsnt al-
,. ton pMeri rnage, .t dn'au ci-

, "*.r:i It restcn wc "we laicnenup a
L fire pour achevcr i'Eali.se, que cht.-
1 1n iui envoLc son 0 ,itie rdele. cha-
coun sclon ses moy.'r.:. ELt nos so-
I rons plus tiers i'ain h' pruehaine do
'oir Notre Eglise ,omplbtement a-
chevre. Et aussi le jour de la fcce,
r.ants avoir A rougir, nou.s pountrofl
y amener n'importe quel visitor
rangere,

S' E S.


CIINIQUE
A.
D. P. C. DESIAN-LES
Antfle,. M .n ... ...uvap taud
.,i O-'ttetloft


S.. ~ ~.


m


a


c


I


4 -1 ^AUTTBAU ".




pai encore achev4e, ilt reate rwaim
beaucoup di. fare mai.i 4kji elle do.
mine toute .la viUe, et en impose
par as magnifleenee, vraie. 4gUme
.construite avec toutes leA regles de
lurt pouvant contonir m Uvron deux
milule pertswnteH. E:t qtu4u surpri-
so. On no .pouvait vraiment paRA
croire que en i pou de tem 1 U
,.ut 6t6 possible d'arriver i u mI pn-
ieiile r6allsation, On 4tait si sou-
'ffnt habitu6 A entendre dire que
I'Eglise 6tait en constructin-m t
quand on y arrivaith on 6tait d -
,nu de no enstater- que des fonda-
ions, les mue ne s'4ievaient
ioint,.
Et qu'etaient devrnus le, gens
.n i..-a c. I eCiettet les1 p:a vres qcjui
.'V trouvaient toujourrs. 11: avaiett
.:f1in di.sI-aru. Aux heures d'offl-
_e, de visite. i'EgliX:e certoe tait
3A'sYsi remplie mals de vrais peh,-
'i1s. (I .i vensal.nt prier. On pouivait
f.cilement y sojoulrner one hotePif
-aiu.s eproiver (de malaise.
La Ville 'Alte iauLsi retllte un au-
u visage. 'ius do t banhour, plus.
'te clair on. Des tonnelles encore
rai.a sous lesqudlh's des 6taugres
MHen pourvues. On pent triv rp6Wh-
'in mais i:as moine cependant de-
vxnt pourtant rester encloitrer dans
les nmurs d'unti monistiv. On a be-
soin do so tirafrichir et m6me pren-
tire un coupp. Et alI'r., on le peut
i, d-gement. On y rmr.contre des amis
it( toutes les villp, on contemple
i:s paysans endimanch quti circu-
kn-t tiers de leurs jolis vetements
-t don't Ies couleurs multiples rap-
1ullent la fete. Car il ne faut pai
Icublier c'est auss$i la ffte et ht fe
Sle de a Vierge du 31,int-Carntel.
11 ne faudrait pas tout de mnme en
dehors des heures d'office avoir
i r ec tite (ko protestant.
Aux bains on voit encore grand
S nombrb de baigneurs mais dbcem-
n,.nt revktus de eurs maillots de
Lain don't la miltiplicite des c:oI-
turs moffre un spectacle splendide.
Le jour de Ln fLte, iv y eut meiss.e
t zb 4 heures du martin. A hait heu-
aes ce fut la grand" mes.se avee di-
cre et sous diacre. Apres, 4.n&dic-
!i on do Saint-Sacrement suivie de
;I procession. Quel ordre. Apr&s un
grand tour oft la Vierge fut triom-
Shalement promenine plact' sur la
| :-:pottc du canyon de Retlames
I ayver. A Ia rentrvLe touted la ifou-
: .so. tint u gonoux deviant I'6glise.
1 fulot exp'j-ie lai Vierge. Uric mi-
; ite d. profond silence, c'cst li
.:I nitre irii're. Un recueillnement
'.'i uri ,lM',nt-Carnr-l est rentri* dons 1'E-
.'i -., vraimenut digne d'Elle it c'est
:uio(.rd'htiii la fette Sant dcl'Eau.
(C'o chtniigemont, cele transf'cr-
rn; lion, lnotls [to d von-s au it H6v. P5-
re Kirt:tiiu. II a luitti deux ;u~ns cn-
b suctifs pour arriver A eo r.suitt.t,
Sa tnuacit&, si devotion, son amour
Sde ]'ordre et tie belles ct rares qua-
litts d'administration 1y ont con-
duit. Nonus rappelant qu'il est hai-


I


I


GOUT ACR.'. Ab JE-ccp..VSt'RtATXN PAWAlk,'
TOM RHUMES BRONCHITES, ENROUEMIEWNIS
INFLUENZA, AFFECTIONS DFS POUMO:N$
tIORT- AU -PRINCE. TIATTL VT LP..;. PROVINCES

-_W. -- T. .......


I


Lf





PAOGE 4 s ntnannaa*ttB j pi;a*saaMNnttrnnnjntn*twcntr
"'- sena S g sur Mer, l'arriv6e (des ouveraintt
bt ., bft Ohaeun deo Eavi1WI
Jamals un g fa honmene re- L' tir6 21 coup de canon au meo.
grette 'avoir aflt preuve de on.- ment de hisser~'son mit le.drapeau
-. rage, d*actvitt, de persviran.l I tritannique.
NONIUS. **"


La nature, plus maratre que
m6re, a jet Fhommne dans la vie
avee an corps nt, frle, d6bile, a-
vec. tune ime fadlement inqulite.
promptement abattue, molle at'
tragvai!, accessible A to les en-
.trainetments; et toutefois, au fond
de cette Atme se retrouve cogmme
ensevelie une tincelle divine de
g6nie et d'intelligenee.
St-ATUGUtSTIN.


CORRESPONDENCE
CORRESPONDANCE


'. ne d4



dong


Los


111 aba
(a urar
a ab


Port-au-Prince, Ie 20 Juillet 19V8 '
Au Directeur du Nouvelliste rfonl
Sne b
En ses Bureaux. IimC
de c
Montsieu' Ie Directeur, u

( Dans le numero 20.018 du 19 L
Jritlct 1988 de vot.re intlrssant alite
Journta,, j'ai lu sons la rubriquc ie, aa
tPetites Nouvecles>> I'entretilot sui-
Iant: A l
'Hier, ia a rue du Centre. vers '- I
h's 3 heures de l'apr&is-mhdi, la :ta N
sulite d'une vive querelle, tes c~ l ;6
poux Gonel en arriverent aux lae
mains. Le Juge de Paix se rendit
immndiatement sur les lieux aux .
ins de veibaliser. Mais I'agre-.sstur ; .
avait ou R, temps de prendre la
f l-. ip I
f1itc.> li
Je voui sItun,. grtrI de prteciser .p fd
pour I'infornafio { is r' : tr t (Ch
que los poux Conrel qp-.' ioln i
it'ont aucun lienft de yar4 ,' v t,
soussigne. His
En vous priant d'insterv a i ,
sente dans Ie prochain nutrncro t : aima
votre Q1tilidien, je vous renouvel- : 1>
Itv, '1t. i Directeur, I'assurance d( ,.,ie\
ma consideration ilistingu-,. I"tits

Telanmn (GONEL t


PUBLICATION RE(T E

Nons avons rei I avee plaisir i:'
(dterni 'r, num6ro de la Revue d. laa
Society d'Clistoire (t de (hGimra-
rhie d'Haiti.
Ie! sommaire conticnt les .,uijets't
,s-uivants et qui usont du plus haum
intt6r t :G&iographie Hilmaine et
Education Tfchnique (Discours
aux Etudiants, de Damien) par Ii,
Dr Price Mars, Ae Colon Mallet.
Officer de FArm6e Rcvolutionnai-
re, Signataire de FActe de Il6ndh-
pendance, par Edmond. Mangones.


'. PETITES NOUVEELLES

.... (sy)


Le 14 juin a 6ti organism, i la
...Sa1le Pe'yel. un grand concert
symphonique. Une overture sym-
phonique a 6ti 6crite a cette occa-
sion par M. Georges Auric. A cc
concert a e6t donnoe la pr'miriv-
audition d'une oeuvre de tres Ion-
gue haleine, en. 5 partiestLa Sym-
l.honie de Charles Koechlin.

La liste de ceux qui ferout par-
tite du premier voyage instructif
organism par la Liguc de I'Ensei-
gnement. sera fermre irr&'vocable-
ment le lundi 25 du courant. 11 y a
i ncore quelques places dispnoibles.:
l*:s relardataires peuvent so fire
o.scrire, Pour renseignements et
conditions voir le Directeur, Rue
J'antBs Irestouich," No. 140 de-


pas r
du be
hls pi
Cor
tt)
I Pot
4 ceidk-n'
Lpiu$
-I,
cid..it

as
d'aut.o
|de pr
S'shz .

sran
.1 "Ua;


il-


Ministre de la Marine Portu-
a inaugur4 a la base soua-ma-
!e Romsucesso sla semaine de
marines, qui consistera en de
rePLses demonstrations de
e. Ude rancouvreas de sauve-
dtexereices.1 de sports de cont-
.ns .

families qui veulent se dis-
r de cuisiniere durant la sai-
fEt .4 Petionvilie, prennent
onnement a domicile au Reis-
nt sei des gourmets.
*^
Jisbonne, la Police a procede
*r station d'un nomni6 Ma-
Ferreira, de Armamar, au
nt o il essayait de vendre
aguc en diamant pour la mi-
valeur de 5 contos. II avait
e bijou du br silien Joao Reis
bite Armamar.,

sieur Jlotserh Elias, de natio-
br6silienne, etant indhsira-
tte expulste cu pay's.
*
i, P- 'i-( rLn t:L Camille on trou-
la crome dntiffrice Squib, le
x fotifiant Glyclixir elt
nu' \'ai

quatorzieme versemrnt (f-ifec-
ir la Standard Fruit et Steam-
o., a 6t affected L am6lio-
t Cdes routes Petit Bo6urg-Bor-
ints ,: DIpartement u. Nord,
tramnb.liun-I)Dame-Marit, ans
strict de Jeretmie.

"r martin, cut ileu it St. Louis
ns:zagu, la proclamation du
irbs scolarir. A cette occasion
,ii pinees de thbetre furent
e's avec brio tint par les tout
qut' par lIs 6YIves des clas-
lp&rieures.
Di.e I:aniel Gaud: froy qui n'a
eussi aux derninrs exannen-s
tecalaurtat, a rcempoirt tous
premiers prix de sa clast.s,
npliMments.

ir se garantir c(uitre its ac-
a: qui de1ieJnnent de plus en
frequents, les pr'oprietaire
mobilesi ne manquent jamais
.:'te unc Police d',a.*iwrance
1. Em. Walton. Agent d'As-
ce.
.* ,
ne escadrille de 8 avions re-
venant de PIle Majorque a
ardd, hier. Ie port ,t les ban-
de Yalence, occasionnant un


commLre -ncore indetermine de
t ,'o.r ,-t de bie.s(s.

,ur.huivant leurs raids, six a-
vionis rubelies ont bombard la Ca-
pitale en 3 reprises. Les 2 pre-
miers raid ont et& dirig6s centre
les quarters ouvriers de Badalona
RBeeso. Ie 3eme. raid a detruit quel-
ques maisons de lancien quarter
situ6 pries du centre df hila capital. i
lUne bombe a atteint ia Cath-dna-
'e dent la facade est endommagee.

Htier martin, tris t-t, est d6cdc& &
a son chateau la reine Marie de
Roumanie, mre de Sa Majeste e i
Roi Carol de Roumanie.
, i


a.LE

Suite Poi
QUOTE'

HE.NRI


hs. A midi,Jf matin et dec s hs. A5 El
he soir. y
-.--" .. 1 F]
Le s E16g1its on gWnawtIc Cux ui
S .ulent plaire, no portent par cea
::: iemIps de grande -cal tuo que Ie secr
Sdrill fin. Paspez .Au Monde Chic*s
', neicane Maison JeanrTalamea et
i .... .A ,.- .* ..... ,.

i : Le,, a. s t e a unit dea i t ,
: *. t t .I"e .. .i ':.6 .
1 a:. trie du vastepr d a :. I, 'lpe


NOUVELLISTE*
lue Firou No, 9f
tale No. 136. TAl6phone 2232
'IDIEN FONDE LIN 1SfH
Par
CHAUVET & CHERAQUIT
v'ecteur-Propride'Sire:
NEST G. CRtUVET
Direct.eur:
RED. DUVIGNEAUD
Ridetefr en Chef;
MAX DUVAL
rdairo deti lit R ddaOtim
YVAN. JFAN.NOT
Adsnimiwrattear:
C. BEATIBRUN .

W4 4 4

BE* 4. '. *.


t mwacsa


t NS NtNVM$A4$TIC


MOUVEMENT MARITIME

Le SS. cPlato,. de la Ligne Ho)-
laudaise, a laissi6 lo port ce matin
a destination de Curaqao, empor-
tant 100 sacs de cafW.

Le vap,:ur marchand zFrida
Horn.,, de la iHorn Line, reprisen-
tie pair la Maison Reinhold. est at-
tendu ici ret. a:rrs-midi, venant de
Miragoane,. 11 d barquera 2 paasa-
g ,ers ot prendrtn -nsuite 200 sacs.
' de 6t et'39 barriques de miel pour
P'Europe, II doit laisser ce soir m @-
me pour Saint-Mare.
xxx
Aujourd'hui 20 juilet, le SS.
VYhipple, est passe dans les ports de
!'Anse d'Hainault, de Chardonni&-
res et de Logfine, afin de charger
5004 regimes de figues-bananes,
pour Norfolk, E. U.

Le SS. ei 1 de la Ligni
ihi landaise venant de New-York,


estL t i ite LI I. lItitIi, t U It onne.
here, avec 63 tonnes dt marchan-




A L'AEROPORT


IL'a on NC-169,U, do la Pan-A-
Smerican Airways. est arrive ici di-
mad, e. tenant de Macowi. R, D).
Parmi le ;.:-agers it deltinatio
dt cit'.- vil .ra.i: ? o(::-r,'i Abel
IQgr., Ancienr Envoye Extraordi-
r-ire et M inistrt Plenipotentiaire
diliaiti A C(iudad Trv.iiUo.

Lntndi. a ammri ia l',k rp:'. (If d
cette viSe, i'aviorn NC-88>-3M. de la
F'. A. A., venant dt Miami. IEtats-
'mnis. II a dtbarquie es parsagers
.uivants
M. Samuel R. Jones. Ingenieur
ramnricaini, de la G. G. ,. Engeneer
SCoporation et Alejandro Oms.,
.pworti.an arnericain. L'avion a re-
|pri.s sjn voi, imrrr&diitremnt.
xxx
( Ce rmal:zi, i'a ion NU-16926, de la
IP. A. A., a laissF 'abroport avec
les passagers suivants pour Kings.
tni: Beverly Michele, marchand
americain. Duncan Hikman, jour-
.nalist ..americain. Mine Lionelle
I)avid'son ( Ai-jandro Oms. tou-
rvstesa am&icains, arrives c-s jours
dt'rniLors A Port-u-Prince.


) ECES


Nous avons appris avei pine le
dtce's de


.M,m:iteur Amable Emeran
rurve.nu hier aprres-midi at 6 hen-
res.
Los funrailles auront lieu cet
aprs-midi, A 4 heures, it la Ca-
thedrale.
Nous pvcenous nos sincer',-
condoicances aux parents 6prou-
vys, particuliercment a M, et Mme.
Charles Emeran et enfants, Lmrne..
Jeanne Em.cran, Mesdmemoiselles
Anna et Lydie Emreran.



AVIS

Je. >-.saigri Jonathas William.
declare, a partir tle cette date,
ne plus pouvoir contiinitr l'Admi-
nistnrtion du journal dLa Tribune.x,
pour raison de sant&.
P "-aitu-Prjne-, 16J juillt 1938.

(Sirgn) Jonathus WILLIAM.


POUR VOTE SANTE

Si vous souffraz"de l'appareil di-
gOstif, onu ai vou sentez une de-
bilite quelconque davns F'organisme
-e rates pas rloccasion d(e vus met-
tre a Pusage dtie la Farina eoQut-
queyab (quintssen4! de la banane
Trogkxdytique) on banane Grand
yincent.
Madame, -n'1obliez pa que-Sta fIa-
.ine QUISQUEYA est. iun aeat ta
titf. qui xeite a .eroionee des os
en lea mbEs. .

-. *Rafnz lea -imitashi;. -


Librairie

fa Librairie la 4i
(Matsoi de C


Leon Blum : P u i.riage ........ ...... ............. ..... 8.00
C6line: Bagatelles pour un Massacre ......... ............ 50..
Frondaie: Le Volontaire ............ ...... ...... ............ 3.0 ..
Emile Schreiber: La Sulasse Pays d'hommes libre.- .............. 30
Lawrence: I,'am int de lady Chatterley ................ ......... .3 '
He'rm-nt: Les ('hroniques de Lancelot (Tome 2) .... ......... 4.2' .:
Ilerm ent: L'Art d'ecrire ........................ ... ...... .
Paguet: L'art de ire .............. .. .. ...... .......... ....... .. .50
M aJraux: L'Espoir ................................ ................... 4.50
Morand: L'Heure qu'lI est .. ................................ 3.00
Thierry Maulnier: Au de lit du Nationalimne ........................ 3.0
P. et M. Clerget: La France dans le Monde ....................... 5.35
Thibaudet: Histoire de la Litt. frangaise de 1789 A now .jours 5.80
Firmin Roz: Histoire des Etats-Uns ................... ....... 2.7
Mermeix: Histoire romamine ... ........................ 2.70
Ferrero: Nbovelle Hitoire Romarje ............ ... ...... .00
Madelin: Fouchfi (2 volumes) ...... ................................. 12,00
Mirepois et de Vogue: La Politese et ste sags .. ............ 4.20
Ed. Schure: Les Grands Inities................................ ..... .. .20
Jean des Vignes Ronges: Deviens un chef ..... ...........3.. 00
Pauchet: .Le Chemin du Ronhtur,.............. ... .. ... 1.50
Dr. Marchal: La Libert ( de la caeceptimnn .......................... :.0o
Amnet: Comment on apprend A parlter en public ................... 1.00
Select collection (Bordeaux, Bourget, Pr4vost. Mauriac, Zola,
etc., 0.50 ou 0.00
Collection Hier et Aujoutrd'hui (Brentano, Azbry, Maurois, etc. 1.00
Collection Les Caracteres d6 ce temps (Le m6deein, LeI Ma-
gistrat, le Financier. le Pi-tre. Isu iiuteU.ir, etc ..) ...... 1.50

^^^^*-^<^!^^^ netcnnarrr..eene..y^^^4^^l^(^ ret see nets e eeeeceee^fls.H '*


It


L.'cnie qui met. Aensegnement a portee de totes Iies b,'ur.s.
Lecui: qi; ne profess pas Ie (bounrage de crane,,
L'ecole qui prefere a une tte unquement % pleine x n a teite lhies
faittr,
L'ecole qui Wattach A s.aliciter el a developper touours ite jiigerteni
de i'felve.
car,
C'est lA qua se tro..vC rvcrut6 uu corps de orntesseuvs plus horna
gene.
Le plus zi.
.e plus competent,
et le plus capable, surtn.cut, entrairier par t'exmple, pa-at ton loheo-
lite et consiructrice.

f- ........ ..l..ffffOnn s.s =sse SBea..nnc,.s n. -a



-:. Santa, Jeu:iess vous seront rendues par KALEFLUID,
S.-.. extrr-a '.: andes vitates. Vritable jopvence., il aout Is"
p obkmrnr du faiounissementetdu r6tablisase:ent desfoices.
S/j KALEFLUIO active la putritionti, dissUt et 6!imine acidt
S uique, tixinet. KALEFLUID a obtenae 5 M6dailles d'Or."
Dewnjrz a -S, ocfns'e rct"ht asw t f'ananin wA ctp, mtdcet a cytn i c'r awl
SLaboratoires du iALEFLUWD, 66, Bouev,. Exemman
PARIS-XVP V
--- ~iflflflJ~ S i I IIb ifltl b-lit l_ _- ...b


Dopot : PFeat.nic W. UCH Por-aime

LE MEILLEUR MOYEN

DE PROTEGER VOTRE SANE?

EMPLOYEE LES PRODLITS DENTIPRICES


DU DR. PIERRE. %


S'il est indisensi.bh.- de maintenir le corps en taut d( propk l
l'hygitne de la Bou ell.a en esl Ia plus imp ment et soigner ses dei!ts devrai etire la sage device de tout le
monde.
Les maladies de 'eostomac, e : IIntestin, lea Rhurnatismes, etc.,
ptoviennent g6neralement d'une mauvaise mastication et de man-
vaises dents., ne bouche propre at bien usepti ,W eat a i'abri des
maladies itifectueuses comme la bronchite. aI grippe. etc.
Les travaux ;PASTEUUR de KOCH.de .CIIAMBELANID oni
d(montre la updMiori!itde ('c.rtains essences vig6tglde comm:
int iseptiques.
Le premier le Dr. PIERRE de la PACI'LTE de MF':r(.:INE de
PARIS a su utiliser ces prIeie,.ses caract'-ristique;s en introdui-
sint le essences vg.tales (dii. nla therupeutique deuituire. Se.
leintifriLes prsenitent itutes tles garanties. leYur grande et vicille
i'eniomme est la meilloire preu,,. de hiur sup(rioriti.

PRODUCTS SPECIALE:,ENT RECOMMANDES "
a SALAR.INE

Pate dentifrice enousseLtse po. : le traitemenut sp.:itique et pri-
vektif des Stamatites, Pyorrhve Alveolaire, Carie Dantairo.

DOCTEUR PIERRE
Pate dentifrice exerqant use activity antimicroti. nne pedaYnt
plusieurs heures. Garantie inoffensive car exempt de savnun et
oxydes.


tot 11.-
wuwuma..w.mm..u...w.. ..


COLLEGE MODERNE

'" recteur : Ernst Ahmintor 'fn
Champ-de-Mtrs No. 5 alcien toca! de Palace Hotel
Extern*t-Internat : Conditions mydiques
Inscrivez v0s enfants au :
COLLEGE MODERNE


~~ -l54 L~b r --


r++r~J~qU~C~1N)~+~*~*I*ICrJ~h*~~R~)lhO~.


--- -- | |--- ---- ---- --- 1 :



Nouvelle K
Ileut ansot:e
unflanee) f |


age MRC:


pq


t
t
i
(
*

I

;
!


i
I


.. .


* (: .