<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03381
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 6, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03381

Full Text








S. QUOTIDIEN ONDE EN 189


43me. ANNEE PORT-AU-PRIN.E. HAITI M RC. i T..ILLET 1:. -..o


LI Dr JILEO ITZ NOUN1 YiLI

DELI CIRURGIE IST HTIQU


- -- .. .-. .


C tt avee un rel plaisir que
toiwtWoduisons pour nos lee-
teuri; i'ntVressante causerie proe-
nohed'tIndi dernier, sous les as-
iges m de-a foundation Castera, par
Monsieurwle Docteur Jaicowitz, an.
dein Dirieteur de la Polytdinique
de Viotne & la-Station HH25.
.'LU sijet'traiti par Ie Doeteur
JalcowMitt eat de toate aetualt et
mirlt# d'6tre connu de tons.
MesdemoiflO .,

Messieurs,
11 est prouve que des la plus hau-
te antiquity, 'aspiration lA la Beau-
t6, a 6tW une"des preoccupations de
1Huntanite, Dans les temps pri-
Mitifs, cette aspiration se confinait
au voisinage imrnidiat de T'hom-
me, vu' les Moyens restreints qui
justement talent A sa disposition.
Nous savons tous avec quelle a-
dresse, les habitants des grottes,
s'efforgaient de decorer leurs de-
meures avec des images primiti-
ves. De nombreux vestiges de' cet
art sont conserves jusqu'a nos jqurs
et peuvent etre admires dans les
JIustes.
A laIWuite des tens, les exi-
gences et les besoins se nultiptie-
rent et qui s'4tonnr'ait de voir la
principal incarnation de la beau-
t6, la fenmme, s'efforcer d'adapter
sa paraire ex.tenieure t i'id6a) de
beaut e qui domine A chaque p-f'
que. Loin d'etre content des at-
traits don't la Nature lti a grsa
cieusement fait don, chaque ferA-
me essaie d'egaler, que 'dis-je de
surpasser, en grAce et 6l1gance seS
-vales les plus favoristes au d6-
-part. Le d6veloppenent d'une in-
dustrie cosnititquie n'est'done pas
Sdu-toutt,-tnme-acquisition -de noes
temps modernes; cela existait d6-
JA dans I'ancienne Rome, en Egyp-
te et en Gree et 4 un tres haut
degr6 de perfection. L'usage de la
poudre dt du fard, Fart de so raser
les sourcils et le sa6us-bras. Prem-
ploi des parfunms 'taient des cho-
sea connues et bien connues. La
jeunesse voulait se faire plus belle;
les femmes surtout voulaient con-
* Arver leur beautt6 le plus long-
temps possible et garder leur frai-
cheur intacte et pour cela luttaient
montre la Vieillesse in1luctable de
toute la force des nmoyens dont el-
les disposaient en ces temps. De
.nos jours rien n'a change sur eW
point, sinon que la Beaut6 et la
Jeunesse ne sont plus seulement
dot tours, mais sent alplelC A
jouer an role decisif dans la lutte
pour 1* yie,


Pendant longtemps. htlas, on
r n'obtint que des succis ext4rieurs
insigiftiants dans cette lutte con-
Sre la Laideur et la SenilitO. ,Lea
traits du viaage se fanaient; con-;
re les rides, la flaccidity du corps,
',n ne pouvalt rien de substantial.
Le triomphe de la Chirurgie-
; ontemporaine amena, par r6per-
1 ussion, un changement fonda-
-.ental dans ce domaine. Apr6s la
dMcouverte de l'Antisaptie et de
l'Aseptic, A la fif du sibcle dernier,
,a Chirurgie se d6veloppa peu h
->eu et devint la branehe la plus im-
S)ortante et la plus fructueuse de
:a Mtdeeine. Aprs avoir rendu ac-
cessibles, un grand nombre de ma-
ladies des organes internes, le bis-
touri du chirurgien s'aventura A
,les problems d'un autre genre.
II iniportait d'apporter secours
\ ces infortunes don't les traits du
visage et les lignes du corps 4-
"Lalent parties A la suite des blessu-
res et des accidents. Pendant ma
tongue carribre lIa Clinique chi-
rurgicale de F'Universit de Vien-
ne, j'ai 4te plact dans une section
oAt Fon opkrait 100 120 clients
par jour; la plupart de nos. opbrts
lthaient des vietimes de la circula-
tion' intensive et.-de I'industrie for-
cen4e des grandes villes, ob mal-
gri toutes Ies precautions, il arri-
ve de la case. Tandis que les an-,
ciens chirurgiens, n'6taient. int&
resi-s qtW la conservation d& 3a.
Svie du patient, nous autrest de 'e-
re nouvelle, aspirons aussi A siffi-
ne aux exigences de I'Esthetique,
au sens le plus 6tendu du mot,
Dans notre klinique, il s'agissait
dans un grand nombre de cas, non
seulement de reandre a sipt4, mais
aussi l'aspect normal ext*rIeur et
par iA, la jpie de vivre. 11 s'agis-
sait de refaire leas membres utiles'
a la Socie6t, au lieu de lafaser sur-
vivre des etres dignes de piti6 et.
qui sont souvent objet deoeiTw~
rie. Nous dfimes utiliser les proe6&
dos de la plastique pour remplacer
its tissues 'disparus par la trans-
plantation, creer- de nouveaux mrB-
yens de_ fabrication des proth-ses.
Nous dfimes utiliser toutes lea res-
sources de l'Orthopdie, pour voir
notre ouvre courpnnke de succs.
Les connaissances 'que notre pra-
tique de la chirurgie plastique
nous a donnies, ont -rendu possible
le clveloppement d'une. nouvelle
branehe de )a Chirurgie, la Chi-,
rulgie esthtique; dent Paris,
BERLIN et, Viennm rent lea 6ta-


(A suivr)


t *.MVUIL ...ani~ .-~ 14 -


PETITES NOUVELLES

A cause du charangon, la r4colte
de cotoi, Ah F'Ie i Vhebes, ne sera
pas consid6rable;.par c6a0tre, le ci-
tron serble y prendri une place
important. Le product est r6colt6
abondamment et oe latese :v.dre.
En face do teller perspective, le
Service National de- la Production
Agricole faith mettre on t re tde
30,000 i 40.000 plants de citrus.

La diminution du b6tail eat si-
gnalU .de partout. Nout 'eroyons
que lea services comtiptents re-
cherchent actuellemnent la cawu,
11e Ce mal, pour y rem6dler au plus
Nt.


Unp route des plus frtquentes ecu
jour-ci, est cell d Ferrierrir, dan
le D4partenent du Nord, qui .con-
duit aux plantations de figues-ba-
nanes de la Haytian ATaerIcan De-
'velopment Corporation.
Y**
La province. comtruence A s'ani-
mer en vue de la prochaine r6colte.
A JacMtrel oh les affairs 4taient
absolument nulles, nombreux sent
ceux "qui W'appr&tent A reprendre
leurs balances

Lundi dernier, 'des Gardes fron-
tibres italiens ont fAit fenu ur un
eltoyen fran~ais,- M. Jean Delay-
tre, et Pont attelnt A :Pabdomen.
Le Gouvernement franvais a .irn-
mndiatemnt ordonn4 des investlga.
tions attour de I'Incident. Lee


LtLcUNoKAT
DE TRAVAUX PUBLICS
EST SIGNED


Monsieur Samuel :R. Jones. Vi-
ce.Pr4sident de fa White Engine.-
ring Corporation a sign, ce iNJdi,
au DIpartemont des Relationr Ex-
t6rieures, avec e Ministre des Fi-
nances et lui ties Travaux Pu-
blics, un contract p' rmcltant au
Gouvernement d'\:ntreprc nrrirc dans
tout le pays dea travaux d'utilit6
publique -pour ('inq Millins de dol-
Jars.
Le texte de ce contrat sera pu.
blik trbs prochainement.
Pas plus tard qu'hier, nous di-
sions combien nos diffTrentes po-
pulations se r6jouissaient des ef-
forts d6ploy6s par le Gouverne-
nient pour rendre ce contract ofe-
fedtif le plus tot possible.
Nous somnwes heureux de ce re-
sultat tangible qui est un nouveau
succ6s pour le Gouvernement du
President Vincent 9*- profitons de
loceasien pour lui. presenter no.s
plus chaleureuses; flicitations,



LE QIUATRILME

+ POUVOIR

par Stephane Lauzanne.

(Voir le No. d'hier)


L'Amriqtae 2l6t" aussi, de
grands, deo tres grands journaux.
Du consentemient universe, 'e New
York Times est le pAus grand de
touse Etrange confidence qui veut
que, dans les deux hemisph6res
anglo-saxons de la planbte, les deux
plus grands journaux s'appellent
tous deux Times!...
Le business manager enten-
dez le grant adninistratif de
cette extraordinaire entreprise me
,donnait naguire les chiffres sui-
vantsa que tout commientaire af-
faiblirait:
-Le tirage du New York Times,
.qui parait cheque jour sur au
moins vingt pages, est, en semai-
ne, de 400.000 et; le dimanche, otu
il atteint parfois cent pages, de
600.000 exenSplaires. Pour Vim-
.pression, notts usons 174 torines de&
paper blanc par jour, coOtant
15&600 dollars, et 4 tonnes d'encre,
cofltant 654 dollars. La seule dis-
tribution diu ournal par eamion et
chemin de fer colite annielemlent
plus de 1 million de dollars. Rien
que dans notre building die ia 43c
rue, nous empioyons 2.200 person-
nes, auxquelles. nous vorsona cha-
que semaine 100.000 doIllars doe sa-
laftiros, Chtul'jo jour, nos I(Mpdij:.e;
totaled se nmntent A 40.000 dollars,
soit 1.800 dollars 0ar heiure,

(veir sitr en 2e. pa>ge)


'gardes- frontimrce: ont expliqui:
que Delaytre s trouvait oe tenr-
ritoire italien et. avait refust d'ob-
temp6rer A letTr.n ordres en- pre.
nant la fuite.-

Vous I|es-vou Cr)'oisO avec dies
visages asynpathitlties qui Me pro-
r. l nt dlns Port-au-Prin.e, (It-
puis quelques jumt,? Nous nowu
son4ues ladis.4 dire que cc mont de
autrichlens-llcnmands. Nous les
accueiltons avec toute ia bonu6 qui
caracttrise Ie pays d'taiii.

(voir saut eas pap)


LL OOGT-BALL AUX CAYEF

Aux Cayes, Ie foot-ball connait
un beau renouvean, On as rappelle,
.ans doute, la belle p&riode du foot-
ball cayen o0 la J. S. C. fit match
nul avee l'&uipe de J(rtmie et
i'emport-a sur celle du Cap par 2
S0,- Mais, It score ayant t6 con-
test& par les Capois- et U. BS S.
HL ayant (( .ciO, que la part d e-
vait itre r'aj,'i. ., la J. S. C. se re-
tira du cha.ir]l;'nrL in ter-rtgio-
nal. Ce qui fut r)pour les cayens un
motif de ddtoura.t.minitt. Et leur
Club disparut. Ce(a jours derniers,
Ia J. S. C. a etb r c-onstitui et un
comite dc direction form. II com-
prend: Jacquet BPalince, president,
Milien Conde, Secretaire, M. Jean-
not, Capitaine, Karl Sidel, Tr6so-
ripr, Max Clotaire, Directeur.
Tous nos compliments a ces fer-
vents du ballon roend.


W. ROGER DREYFUSS
Notre confrexre nonce que M. Roger Dreyfuss, Di-
I t:.-:rV de i'Fcole Profess.ionnelle
des Cayes a obtonu une .bourse
pour Y'Universitf de Yales. oi il
ira poursuivrre es tudes pour Ie
Doctorate en education,
Nous f'en f6hicitons vivement.

LA FIEVRE JAUN.E A
ST. )DOMItN(U GE

Tel est le titre suggestif de laI
causerie que prononcera la H11112S
lundi, sous lea auspices de Ia Phar-
macie Castera, notre distingu6 col-
iaboratour,, Ie G6ndral Nemours.
Sujet palpitant d'intti-e:t sil. en
fut, t qui voq.ue toute une tran-
che ide notre histoire.

LES PRIX DE NOS DEGREES


.arch6 local,
... .. t l iqu l ;. 0,18 la iivre. -
Caf6 tried: G. 0,21 la livre.
Coton brut: CG.046 la livre.
Mais: G. 10.00 le baril.
..ire: G. 0.60a la ivre.
-Peau dto chvro : 0.55 na livre.
C&cao: G. 0.10 la livre.
Roroli: 0.15 la livre.
Benzolive: 0,12 la livre.
Cire: 0,60 la livre.
Miel : 0.75 la livre.
Tabac: 0.40 et 0.50 la livre, sui-
vant la quality ,
quality .
March Extericur,
Caf6: or. 6.25, lea 100 liires
Coton: or 10,75, les 100 lives,
Cacao: or -.00, je.100 livres.
Miet: or 7.00, lea 100 kgs.
CiTe: or 0.18 la livre.
Peau: 0,21 Ia live:'.

N'Y M3.NQUrEZ PAS,..

ON'oLld', pas' qtle to utndec.- e','tv
t't pii1r lI Re'n, it t .ra 'et i r 't-
it'. iJudi, aL'-\ nm ur
le:> co( tidio I.,g n'(', pleia dr'
gaiet6 et d'apcrtus o- ignaux sur tin
vie port-aiu-pnrinciinnte. I

UNE STATION BALNEAIRE
A GRAND.COAVE

II cat bruit qu'un group d'hom-
mes dicaireux do iravaillor au reli-
vucnent de la vilkc dt Gr(iaid-Goive.,
sie propose d'tntablir uine Station
Baln6aire tv I'lubitution Jeanty di,3-
ttnte dWnviiron i' in kiloanitre doe
la vitle. Jeanty est une des plus
belles plagues dn pays, aves son


Soe large et profunde, trial pro-
ice au cantage, A la ptrch, et
'a0 domine to Tapion de masse
' 1i "'; .[n. ; it
Si, comme nous te croyotns ie
',ursime soe dtveloppe, cr,'tt pU-
:; f',:. sa beautO et son waipsf:ct pit.
o-reaque attirera beaucoup de tow-
Ai';t:es; lh,.itin:. et -tran~ers rn
:Im(p' .n.,tit pas d'y aler les Di-
manTch':4, et lea jours f6rid's.
T,Nru Souhaitons que ce project
: ritalise le plus t1t.

LA ROUTE ,
SNA!VBES-SOURCES-CHAUDES

Citte route conrtruite, 11 y a 9
aina pros ti suit le m me traet que
,ancienne route colonial va ttre
biontot amrliorpe par la D. G. T,
P. DbjAs des dispositions sent pril
as pour que des quipes y soient
nvoye-s le plus tSt possible. Elle
.:':unit A la grande Station Bal-
odaire des Sources-Chaudes, tr6s
r.3qtuente ces jours-ci, et tMaver-
.e d'int6ressantes regions agrico-
; ,de la plane de 'Port-a-Pirrent
iu Nord. Cette route, r6pare,'e st
p;)etde A favoriser largerrent le
I-veloppement tconomique de Port-
-Piment du Nord et la com *rnise
le I'Anse-Rouge.


TRAVAUX PUBLICS
Les sri-andes plulcs du mois der-
er, dans la region de Mont-Rouis
et de i'Arcahaie, tout en apportant
at x r.Lnt: r -'aliment indispensable
A letr croissahee, 'ont pas. t
.,ns cause des dommages A la
rt,1: N tional Port-au-Prinfte-'
Lons vc' ". Cotto vole ie plus impor-
-eafite d .-ays a ret en plusieurs
ini,;, .: itven.ert d6fonee. Ce
ni r indait assez difficile la circu-

(tlitE' lmalinc, en vue de ]a re-
'::,ttrc. (n mwilleur tat la D. G. T.
,L J n;vov6 si Ti Route Port-au-
StPrince-St. Marc des .quipes de ter-
*rassiers, Plusieurs ing6nieurs, mu-
u' de lours appareils travaillent
t-akmentf au relcv6 de la region
.en vue des proehaines entreprises.
L -a ravaux marchent assez ben.
i d'lci peu. cettie route national
Sa ra: cntibrement .am.lior4e, A Is
:.faction tde tous.
o~illlrl -t


REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIE-
Sans caleael-et voas stem d
lit letmIatn "goatS i Akin"
fi 'ttt Q1 40 1ra vo '- i'.t'- w m t uw in e ,
ttlfi& Vdottr n.ortatyni tmpeo naa .t Vtou
#fto a r, r a,. ,,,'' i tl .t r n-. 1
l 4 %xaf*Uf -mlt,. d I., [... e.r. ,f #$
tiav..p (+'nt'mtOrt t .-:-t,.,1 3 tinl, lIWo I 4.l, o4 r,41f7 ,'ia r t'aulurnh. tWi-
tstlt., -.n';i .'l a t c-,, r fat k NAmltr h1
MIA. ?I'A dathb. 1t1"4, (DlItbu vte, V

YI.AKlIME. lIktrabutear.


I -








e


PHYTINE
CIBA
inosito-hexaphosphate de chtan.
et de'mn.angnie
PtOSPIfORE VEGETkAL
alin cnt du muscle ot du nert
Tonique le melleur
t reconstittant dei fortfltanta
COMPRIMES
PAUL COUPAUD.
Distributeur pour HSfit
Pot-aw-Ptnce


. A ..; ... ... ,.

IODTROPON, PERMIT DE P. END.IX L[ODE PURE ET A.
GREAB LENNT.


,/


f"


P110110S ET I", Ilk 1111t-


.





PAGE 2 **
LE QU ATRIEMrE OIV01VOtR

'i (S att)


Le manager n'njotailt pas j..
Pajouterai pour lid qu1e v NevW
York. Times tt nl plus nirrveil
:leuas affaire q1'on eit connuie. A
chetO en 1896 par M. Adolph l.
Ochs, pour la somrnme moditlue t1i
75.000 dollars, il avait, an bout dt.
trmNte ans, rapport plus de t00
milliqna do dollars t:t ,0 a hvl,.'k
comnicrciale tittini t iiujoi1rd'huIi 1
milliard de dollars (1u,-, c t, 0 t.ti.
iarcis de nos franc,.). O'n peit a.
van t ngoetl It, compare' r :.. ,JI l .
ail A u II m11 d'or d( T' n"I I iSv l,. ,
Dison mbien iLr qu'il y a tn1 dif
fNrerce considerable: tvntre t' ( qlI-
triime pouvoir amnricain at I1
irquatrirt*e pouvoir>> anglais. II y a
surtout cette difference que le lee-
teur anglais lit consciencieusemefnl
son journal, tandis quo le lecteur
ambricain se content de Ie regar-
der.


Comment te iecteur americain li-
rait-i.? D'abord, il appartient a tin
pays i l}on a coutume de require
au nrrtimum 1'effort physique et
er6cbral: or, lire supps.' un effon
A la fois physique et ce6rbrai-
E n s u i t ie aportionli a un
people qui so suffit a li-nm5rii
et n'a gure besoin, pour .a vi
quotidienne, de savoir ce qtin','
passe chez les autres. Enfin. on mii
verent, sous fornme de journal (con"t
pageslIe dimanchet) ne teie mnas-
sti4 paper qu'il est '.. r-:
De cette inaptitude c Lire (e cer-
to impossibiiit( do tout li- vic "'
aspect partic teul -- -- q i chol
qutte Ie gotlt O n .-eQ;4 .. (~ -: -j."W m
naux amrtriceils: ccs .nt .- '
m:s, imprimls n ciura eli re t-
fiche,; cs triples et qua r"
sommaires, qui s'efforcent : "
nmer en une dizaki de I igncs i' c,:11
tcii u de plusieurs c i,.nn. -i e tex-
tes" ces debuts d'arIticles r i V' .
tour commence par condnz lou.-
te son rnstoire en u on de\ pa-
ragraphes, quite t :n record.n
cer ensuite potur I n-arer en WY-
tail: e.s portraits gigantoaque q .i
cGuvrenlt, paflit'. space d' une
demi-page... I1 faut 5 to t p;'ix nc-
crochtr Il regard dI'.i 1e.tour I1 fantuL
au mois ini do18 n niine il"'e va-
gue d'uun tvrnemt'nt ou d'o ai01-
sonneregnt. 11 fauil 'li mnstiqtuier
les nouvelles de la plainMC poir
qu'il en digbre au mains 1 5"ai -
tance essentielle.
Re.connai.sons ccrqudant. qpuw ee;
proeddfs ont advantagee dx' doTnnrc
itU jourtnafl une impression extra-
ordnaire de vie ou de varite Re-
connaissons aussi quo le journalis-
te am6ricain a, sitr 4a plupart di:
ses rivaux trangerr cette supt"
rioritt qu'uit "4 ,.ans; part pris 11
n'lt ni grande pas -ions, ni grnIndti:c
haines., ni mirr. r gr ji ..U. ge. ie..t
il no taint (i u't ,I 111 ..,, '
A ihitrrcs.r -w,, lectfvurs.

( ; suivr }.


~ ga4'~ I~Ae.AaIAa* tald~lstatauk~pa~~*.AA.*a*vrtaAredn*F.PL~daEf


S.SAVOY"

CAFE-RESTI AAURAN T


DelflandeZ .t v I.- aiuis et.
ils vouls 0lonirne-Lront q.Ie
nul part a Porit--u--Prince
on pout mieux ranger et
apprecier les 11oIIne.LP -on-
s.onM:nations Jlu'i. in SA-
\AVC)Y, slitu 1 t mi l4np-
dc-M air..
...* SI


Dr LOUIS HIPPOLYTIE
Mtdecine G6-:rale
CONSUL LTATI\ONS:
htwmin des Dale --- 7 it
2 1/2 i 5 pm.
Phone. ..7:.
Port-au-Prince (!i;-ii}


lta NOUVWALIJITP *w


LLflL


BERLIJNEW, a1HOF


6i-7. r*


LE NOUVIELLIST f
Ru r'tas NVU
M4U ll rLi ,ON4 E N bt T WM

Par
HE 'I4Ri (G:IAUVBIT G CIM IAQUIT
I)recd ar- frnfYw ttjti 1
P;RIST 01 CHti.IVT
utire anmrt

FIUtD. DMIGNEA.t3)
r. .urt AM Cb(f':
MAX OutVAL
S:.''erCdtire de la RI d w .'o
YVA N .Ti A :C:NOT
Adrnhistrnfnc:


CORDONNEHRI
MOTI'-CARl ml
HYYPPOLITE tL JIDY
GRANI'RUM 1
Annonce & sea rides s
tant de la capital que des ame
villes qu'l vient de rerovoir leea r.
tides suivants: Comb 8tUbho Si**
tumes pour endfat, Jatr&tlAres, 1r
netted, sac d'colier, pyjma&.m
Inutile de vous pafr 4de' 6-
meuses marques d e ommaewm Ia
Emi-Strait et Nu-Nh, quj i
donnent des raultate g& pral
Une visit s'impo&t, et rVos S
rez satisfaits.


it11M kERC"I EMEN TI


Lus 6poux Victor Dtunrca.n, l,
femnte, n6c Lilia Duvieila 't eur:
;nfantm, les c poutx Vergniaod fn.i-
viella. la femrm, nec Smard>our el
infant, Me. Aleidc, Duviilln, Vil-
larI Duviella, Mlt riane Duvieila,
remercien t ien sincinremeint tom.:
h.4 ami. tant de lit .a .tpitnle qmtl (h.
In province qui leur ont donn6 des
marques de nympathie A l'occa;eiooi
es la mort de la Veuve
St. P6lix Duviella,
Sre Db.inetto bapdinte, eurvenue,
le 2G juin dernier..--
it Is m prient de cmire en tlow
Sprofonde grtitude.
.. xxx
Madame Veuve Jean Viard t
|i.. enfants, Monsieur P4Iix Viard
iect lea -autres parents remercient
" t4$I sain4reoenw t tous lets am in,
giant de Portau-e dnce que des au-
iee vil.os do I Rpublique qui leur
Ait donnA d tes lttigena" .doR Sym-
| .ith Ikl'oCM" o de la mort de
aI Am ttw .

#o' "" APti* .4 juiet 19$L.


,4Us
I Jfr~awr *.^ aN .UMe


a.AaaaaaeasseY~raaadaaaaflSJa.tSSSwi*Aard&f4444JIA*44E~ll


_____


DO


iDivenez votre propre Comptable en onvrant uin
Compete de Chbquo A la Banqueo rationale doe ia
R6publique dt'Hiti.
- ..... .. .' -


:::::!;~





PflP4W F@PtR PW"C~l~ U+fl#5%(*S*ltap.Mnaad!J)~ n,$*+ ~ fl nLn**vt 't PE~nOS pI p t


' m: .! .,


"*WOi eWfb.nrW aunwI tuB nenW n e u e e W f2lamtscan a-a A


SlMHuhi


LES DU MENDE I


Resues ce matin par CAble, Radio et Correspondance Ae


(STATIONS RH9S. INH, etec


AUX TERMS DU.RECENT
TRAITE FRANCO TUt C
LES TROUPES TURQUES ONT
PENETRE CE MATIN DANS LE
SANJAK IYAItEXANDRTTEf
ANTIQUE,.- Co martin a et
rtlisa6 le premier geAte oncrtui l,
qui met i(n A la vicille querelle en-
tre Is France et la RCpublique Tur-
que. ConformnifnInt & I'accord ri-
gn6 la semeine dernibre entire hc-
gouvernements de Paris et d'Ank. -
ra les premtires troupes turqu,'>.
sont entries ce, matin dans lei Sa -
jak' d"Alexandrette pour.assumr r
conjointement avec les soldats fra -
gs tle contrble de cette region (Ce
)g Syrie qui appartenait avant ,n
guerre de 1914 i 1'Empire Ott;i-
,man.
Au nmlieu-deJa joie de la pop 1-
lation turtue le regiment d'infa.:-
terie pr6cdde des troupes de la c.:-
valerie a franchi la frontibre ainx
environs de 1'avant posted turq(i-i
de Hadjilar. '
Les soidats ont long la rivitrec
Quara dans la direction d'Antio-
che. Les habitants turques de ce.-
regions s'dtaient masses sur tou.
te la route agitant des drapeau"
et vociftrant des souhaits de hien
venue.

LA TURQUIE OU IA SYRIE
L'arrivte des forces de la repu-
blique turque dans le sanjak r&a-
lise la clause du recent accord fratl
co-ture signed ta Paris que les for.
Lea franq*es et turques contrble-
ront conjointement la region jus,-
qu'a ce que le people dans on phI-
biciste determine s'il veut revenir;


SmOUs la domination turque ou s'fl
veut riaterwsous le conr6le de la
Syrie.

LES AUTORITHS FRAN(AISES
ON'T ACCUEI LI LES TURCS
L regiment passer ia nuit dana
Ie camp de la ville de Quiriq Khan
ct entrora A Antioche remain ma-
tin, Un autre regiment sera A A-
lexandrette aujourd'hui. Les au-
tori;sa civil s et mnilitaires frahn
cai'es unt souhaite la bienvenue
aux officials turcs.

MECONTENT DIYN 1DIS-
COURS DE CHAMBERLAIN, LE
GROlUPE CONSERVATEUR DES
FERMIWRS A PROTEST IMER
SOtR. iL A ETE CONVOQUE CE
MATIN PAR LE GVT.
LOXN RES.- Ce martin le pre-
mier Charrberlain a soudainement
convowqu6 ( a group conservateur
fetrmi'r, die la Chambre des Conm-
munre.', dans tune conference pri-
v6e oi devrait etre discut6e la po-
litique agr'icole du gouvernement.
Cetioy cn, location a suivi les so-
vb-rcr prot.s iltations lancees par le
groi'e centre kI point de vue du
prerit..r mninistre relatif au pro-
:-I me de I'approvisionnement pre-
viu dan, les plans de la defense na-
L;or,'r en cas de guerre.
C .:oint de vue a 6te noncd
duon; ti discours prononce par le
prenmer minisre le 2 juillet dernier
dans sequel il exposait que la pro-
duciou.n agricole int6rieure pour-
rai- fair face aux besoins de tou-
te ia nation. Le coemit6 fermiers-
cosi -rv'Miteurs'et alors riuni bhier


soir, a critique' a politique ajgrip
cole du i0ouvernement'et a envoy
une note A M. Chamberlain protea-
tant Woatfm ,af tiht.. Chirambrh(tin
,vait lit dana .sun discourse entree
autret affirral.in ti l'lidte qm nous
pourrotis itre ftatri: au course d'u
ne guerre senblk m' t'ref entitre-
ment fausse. Nots pouvowi: d6pen-
dre de notre marine royale et de
notr marine matchande pour gar-
der ouvertes nos routes conmrmr-
I'tiales. Ce qui no*t6 perm'ettra d'ir -
porter iMndfintmnt des provisima et des mati6res premieres>.
La reunion du comit6 pariemet -
taire de I'Agriculture a eu lieu
dans une atmosphere d'indigna-
I tion. Les membrnrs des comiane;n
repr6sentant les regions agricolesv
ont discut6 tous les points du dis-
cours de Charrberiain et Faction 'h
&ntreprcndre Cn consc6quence,.
11 n'y a pas longtompa le got we-
ncnTent avait fait tressaillir d'6ton
Element le people par Ia publica-
tion des consideral,'k.., reserves de
viande, de sure, d'huile de balei-
ne achetees secretement pour etre
employees en cas d'une guerre cu-
rop6enne.

GREVE AU CANAL DE SUEZ
LE CAIRE.- 8 travailleurs ont
6ete blesss au course de bagamrre-
d6clenchdes par 700 ouvriers idu
Canal de Suez qui ont conmmtence
Ia greve sur le tard. Les ouvriers
qui sont empldyts par la Cornpa-
gnic du Canal do Suez sont
affect 6 s a la reparation
des ddepts., Us, .... ,ont dela-
re que la police a encereld ces d6-


Encore un Nouveau I.'eu .


SxOODYEAR


Un pnel j itCilliU QLe t vtil ld bau
prix, ne vent rin di:e' MaTti un
pneu GOODYEAR qlui ce vend a
bas prix est pour voas une :nouvelle
, sourcee a cononmie, ft un placement
V'.IIntnaIreux

Plus gr(o, plus epai.-, plr1 .timnde,
plus oeau, le nouveau GOODYEAR
aR-Ia est le resultat de 25 .n-.nee
de reenerche faite ar it.- Ing6-
nieurs (;OODY EA llnout' tro'- v'.
on pne 4 h port6e "*le touteS lc
bouraes, et offrant routes sortcia (do
garantii.

"8, wE
THENEW

R34


p6ts. Leo tran.v.i' u.; n ot 1 I.,I
B6sI q(I!mnd il:' t..ntaient d'etml:mcch
que d'attres pi t re-t. danri If
d6pots,. La gr.'r" V- ", owaciionr,
pr des d, .:ma i(,' ; t.lnYi!(:r ;,^di''..
de lsalaires.

L'OCiSN -.'. i .I I'ONAIS;E
VERSB IHAkOW X 'PARI LE
YAN)TL.: KIANG
SiiAN( AI.- laI.,are japones
se op.r.ant conjin",t:nt n'c
flotte par la valid e du Yant
Kianr conatrO Iankow capital p-,
Tvisohr de a Chin._. r 'atonale a ,
bli ses positions pour un grand
fort vcrs ce.tte derni&re villa,.
Le crommandrrunt japonais a
none' la pri (. K: : 'kow 25G k
lomPtre> doe la Ci-a. tTu,;I., co .
tit se doe a viai,. le .Lc mr objec
des j:I : {ukow c
Kiukiang a 2 k- i'm plus loT
Le; navire d<-o guorre Japons -
qui navii-:nt intr' 6 chr'nps -
mines de Matowcht' vers Hukoe
asont maintn>,'.- oc, ':::p: reir

ee ver K,1.;!,. : : ;;

I\A KO INON TATION'A FA.
I L SI' DE 100 VICTItES
TOIO ).- r. T-:hi ct Y
l .a eih .n' q, i :t sem;nc de:rnit
ont 66 d4lurcrnunt ~: i'.VOutsc pr i
eaux provocPqi. p'a- un terriU
cyclone., a v'ill de Koixw, cit6 i
tustIrie'e du J;;ian a 616 terrilb
naent intoit _i4 o'..r'd'hui


..t.- l-


ENl


AUJOWOURID'/:i DIiMINv EXCEPTIONNELLE

SUR CERTAIS MOD;S 1)DE CIIAUSSURES


FAITES :AL'SSI7


B.DIeu s lrtbutcunr pour H.ati
p.AI, JR. IANC ENT.IL.


LBANQUE ROYALE

DU CANADA
PLUS Or to""C, A s ft 4W CAKADA XT Br *N* AU-TO4 r PA


844M33


~~--~m~~~S~PY-. ll*LI11*L.Li I~L/e((lliCIJe*II~jl*y(~Cll~li~LC*_ ~IC_ll*.~LI -L --*C .I


r "" """ '"M -


a~


-1 -1


r ,


EN TIER


rienne



,. :i.. 20,'% nuaie.ns our t 4t4
v ., .::e, rmatin ;t"r t;, f o en fu-
r .. '.' : d: t100.000 tr iaS onfi t

n; ',.i rr: d:ja A & 13to nwrrkje
,I,': f. i :W..I;n.': n' rwtrf liI.'^..,t atu-
.tutrl'hut. I.' r mbr: f.. dinparua
S' .t pf dro 3:00,
i (n Ique au coure dem inanda.
;' d'aujourd'hui Khroto et Oa-
kha ient ,t6 atteinmte, C et Mob4
q:i a subi lea plus violonts choea.A
Ky '., 3 personmnes etument sent
narurs.

PERSECUTION DES JUIS
JETIUSA, EL..- Troia juifa ont

:.. r. -o tandis qu'ih aiosaient la
'; aKtv. d'Ais". m. ''I pour alter
-i w r;' :- -.;..: dans ies champs
:'U.r.>;..>;. La police et les soldata
o :t pourvsui vi lIs agresseurs.

I)El'X MILLE :tMILICIENS LO.
YALISTES E P .ISONNJi ERS.
VICTOIRIE DES REE f.LES SUR
i,.A .O,.TE D)' TEULLEISA.
GECNDO. NOUVEI, OBJECTIF
DIF GENERAL FRANCO
I1EN'DAYE.- L-e d:^.ches re-
br:ins rapportent qce 2,000 mill-
ciuns loyali4tes out 6t" encmre!sr
par ks insurgys avunc;nt entree
rabl. Aratana sur la poiinte sud de
a co-.. et le front de la c5te. Ils
:- t snt rendue et leur reddition a
: ... de la pr.- de I'hermiJt

(voir suite en 4&me page)


d


. .





IPAO 4 .,


~tta~leh tte.,n~u1k~ ~ba~O~~*a;*a~~dSer1S~Wn~ esnhnaasen'anbnnlnSenemnW


ouvetiees

SEtreagret

S. (Sute)



ge do Santa Cri'tfinn t d'tine gpran-
do partio, do territoire envir'on-
lanlt.
Les rebelles rapporteit. pjar aill-
letiur qu'ils oit. conuii.s :4i00 kilo-
rt+tros. carrys de territoir', doppui.;
a. u tl.di ll cooi's do k:tir A 'iir't.-
duills Ie sectetlr dit Trul'r o 1 i, disetul
i!s. plusiewms brigafldu.c d ti .'roulpw,
goolivwrlttnleltlalo nit Pit; t.,a'.-u

I rllppor*t. it qtiu'ilk 0.uit V,'r t ..
les lines loyali.sts isur Ia i(n ;t
'Ik'ruel-Sagunto dalns Ie sec..tior itv
S4arrion et que les milicion' :i :nt rt
pleine fuite.
Ls d6pcches reiutes dil q'tartier
gn6ral du genkrai Vanr-ns. di-ert.
que les rebelled ont a2anc 20 d,-: 2'
kilomrtre. depuis qaie I'otff.:. -v'
i 6tW reprise samedi darn. le --
t'ur sud de Ia rotitf. DE-: mn;. rs
,-'soldats rtpub)fc;ains (q "i -
fol' aient ont rendu eur: pite i .i. S
rians les montagnco lniversiC c[
les haute.'rs domJinati N'p.i-... [-;,
prise du vilIag-e Aratana qi:i; c.n-
trole la route et le collins .. 1- .8i
Sierra Espadan *a 'iiivnri -'; i -
lonnes du gen i.ra! Are..:i;: la i.:.:!
tide Ntlbs.

i BAR(ELON D.i-EMEN'TIT
ilENDAViE.- L'es rappl,-t- r -
qu-n Lde Baretln'. ii;: : .t (t-
nft nt.i < crnmn-. .: -.) r .-c!k
(; LiC pius doI 1 .!.'* m in.iC I '.-t ; ;.t .-
illicains sd' 5s(,,t r..-A, .- tL Ar mi
-.t:' -.- f'r,- l d ia It editc n -
L o.. r.b i.-. ,e \vai ir. ir,,',t .. I
4brigadi tuy tlis' :- i lit l .' .-
flP''L. tAill cot'- U 'ttlt HI; -t' .- t I A .'.L
(ant 3; ani re br ig t '.- 'l l.
ir)!t.tFCS 1-ti'u - 7F.;ro1"t rebe.le-'.

1.:ATAIlI.E VIOLENT A.
NORD DE SAG.-. NDO
Il.KN .aAYL.-- I.,-. r'if:>pii.,i V F-'
liS'rg .s r tabli -unt F'ie .o rob. -'
ollt gagne It, cr.r.tr'-.'o de prel4 de
., ,is l l irs i ,'ffe '. : 10 Irnr..
J;. Lia aetrt' enr lnn ii.s.r!t a. >$.Lki! ':1 : .

BOMBAR I)MENT
BiARCI(LONE..-- l.e-i u,:I 't
raid' retbellcS; ont d.va.,tc ce ;rima-
tin njnirlati.:r f.,rivrT ,r di-. i8;ii.cU-

l)Dux cecadriiies "otalisant lt
bombardiers ilentiflkti&s. conmr 4--
tant de 1 nlai'aqite ailem;miide ,..I,'.i-
kers, on! att;aiultit fah; bti. ; g. '. '-
eaidentaux de la ('apitaie it a h, 3.0.
U.s ant ilternatiivement lcnec', (;(
bnmtbes drtruis.ant G5 maisrin-. a
[iladtlona.
II a ,.7I trouv'c spris ls .- prfi il.-
',- te herclhes sous lfs dccomii)a-,
i5 morts et 20 bk'es ip i '1 y atit d'iutre- victmalt.,
...4---es 2 raids antrieurs out cI lint
h' i juil el i.t tt ,0 juin. 11k uu;nc!l;


,otali(, 602 morts et 150 i r.a-,.

1.'AMIASSMA)EIR AMEIt.CAIN
A ETE RECU PAR LE MINIS-
TRE I)ES AFFAIRS ETIRAN-
CERES DU JAPON
NTKIO.- Monsitur E. G;rew
Ambain adcur des Etat1..-.n;, aln
Iaipon a confEr6 hier soir avi.l.
tl.gaki miniitre japonali (dl'.s aflfai-
'es Etrangrit. On croit. qnle ieurii'
longue.s discussions ont pori' .u
los protestations (di D[partunwn
!'Etat,.amrricain centre le bumbar-
dement par 'aviation japomaii. i dc
la propritt .ma-ricaine en Chine.
Au eours 06a raids contre Swatov.
liq r' uin n paionnaire catholiq ne a-
6nerkcrit le rhv6rend pire William
-)6 wna 66 .blessO par tin 6clat
i d bonibe ...


+i ':. ..
EU$IQIE

^ ""DW. P, C DHBlMA)
: :" end.enhMa(eom P...
(R'. des, H^ ": ::. o lt. ation .

.:. .. /. ..p


flwigneaud


SANTE POUR DAMES


C'e quse tote femm c doll sa.

coir quand teile passe
la quarantine.

SNombreuses Mnt hs femrmes qui
, "ienit les afnnef-sr alancies de leur
iis lai crinto et danns 1'anoiH-
Sa1 c.use du re'our Id'tige.

('hami'v( de is ledrie-i coni-
g. 1 114iltns InI e et ( 4ti vvent |iti-
.'.'s (( tt:., t'cti ft1 (|uiii t ga-
S t.'- l.icT exi.;Iv te a tcau-te de leur
. *.t i.te :.anl. d ,Irulr sa t nii i
'.-r )bo he'.:r )pr'-,.ntl u' future.

1'ue fnt'ue pent fitrilement 6 re
-'rmu2Cl d-rant les annn cs die San
.aturit si el~le 's rend compete ique
sante demand duties soins attllen-
i:. plus attcntifs encore que pen-
Snat. les jours sigourex de Sia jeu-
Ssee. Le '* Lydia E. 'inkham 'uus aide-
a. h vaincre .a dilretsse qui s'em-
. dre (d \.ouL-Th-"eite pc;quc dC vo-
C'e vie. I.e :Cn.' iit'Jom', en s.ont
. ,:aic! t islique- : t.tourdi-scn ienis.
ar- zd san enr;-''-- de nerf-. in-
:T-Mnies. p.ur. etc

'est ars un r't"confort q' e de
*, n itr (. i rii 1 anit I
* *OMPOI: V E(IE;T.I,: vous fe-
r... du hien. ie.-s ira tiins tie fe'm-
i t,'- (;rti! prit ft 1;Iin I'I** q* lt
S. pr'.,uit !;anl rival (lei.ont ( idid es


1 .4 %Oi1N, iu--si "ein iqu: l es au-


I a. nt .,( es i plus grande iit
; che.-'-s'. Noe in 2' pillez pas.



LES DEIX C01OP IS


< i'i -.- o- if x, iP n1P
s usl; pa~s venue hit r!
Je suis r rai.. -nable, vu>
vo3:I TeV i.u'joens-tu dri
jeunre liqutri.'-l Edouard .1.
on jamn n.' '-.i 'i- t( .'- lui hier
rrn ir.
i '1, bi.- s'iri- m air Dieu,
1 .'2i p.'i,-W';' "' ,,:'. "1 eh-.rrcaaat iciir-
,,'' ,'t.* .:'. i' rt t mr i -
0... -' .t.I :, -:. c'" 'i f: I h 1 uav'l
S 1'. A T I't'.
faa: i incuru' ag r'r,. c' r ( 'i ail
'. ;,I f-..ifl) e l .?1 '-i"4 grarids en-
i "& di'? ia.rs.
T:.., pr,-e -, i1tr. n'rn parlons
:uitii .Ma.. -'Ci :'-'m Si e touted
..rlte ,' li'ep I .,''. 11 a I'anisette,
s |,i ;/,ctmint. ba j: 'u ,ln e vanille?,
ie n,-C.:, *'de. Voi.IV, le plus tSt
por .'. -'. e ejx L S o.': :uver (1c lIO
,e~ i t. I;)ttiA, ii. dh. bonne qua.
't., -,,}.'.L, ttu L, uiv' t,:.,., mri de bor-
vrfhl. 1! sv'y c.rnt;ait hi '. i ot ae d -
oile ['ilt i 'S iln a b I e i"
.t lints. L. tji', pour d'nutres
4'Ile' ti'f)n 't s. t.iit Sto nOii VietL


t\:k- -It, C ri tre.. V no. G. R ou,
airin lt uant. d'a'et.rt'.. Cela vaut:
S. In I pintw. Au rev :ic. Vieux.'


Pouir avoir >,ia 'oid%, die la
Puii-v.:iore t. fi, itEnergie.
Pour ralkis.r le DOUBLE ,
t e vole t!.r;a.vail q.w ( l.iditi (in.
l elle3 ti(u l 'i Ph v:.iuli'e), SflT-
li rnoinidrv fatiire ,


Pree
KELPAMALT
Product A bazse du KELP;
/ plante marine. contenant toui
* te le. vijtamji. :
En.vente dans toutes Im.
Bone PThrmade .


* I, NOQUVl LISTt *... -a.**wa**a**** ***

LA i 'HARMACIAM. (CA.t A "'
hRECOMMANDE (HA UEUJKEtUSEMENT :
to Meileurwire PMA f cpir ass:
.W EPATOL ::irVOM,
iet deti' !0 cc.- Aniemics grave (assoier .c:.i.,i fJ.(fpa-
trol injectable pour traite itent t'attaqtv).
Prveririe: .~lipatrol huvahble alvnidIl de 10 cu.
I i 3 par Jour.
Mules de 5 ec.- AYnmies uMoyennies, anemies secondaire, gran.
- de.-s inAuffiaances h6pathiquM. -- Asthtnies profondes Cure
l'.ttration de.s an6mie's graves.
P :~terire: fHepatrol huvahbit ampoules de 5 cc.
I it pfir jour.
Le, mneilur Ex.trail de. IOIE 'en qaP iresi :
IrEPATItl. INJEC'TABiLE
utti~e dc 2 t-.- I amop. -- g)0 gr. ftoie de veaou raise, (uativit6
fimrale it ceill de 2i50 g. foie per o').
AumiEn's gravint;imes oil it et- ncasstair de frapper fort Ixur
Obti-nir un r'mmlttat rapid; ca.s ('iittolirunce absolute au trai-
it pe'r os.
Prescrirc: lI,&ptrol injectable ampoules de 2 cc.
I A :I par jour en injections intra rnmuculaire,.
ouics de I cc.- 1. amp. 30 gr. foin ide veau firais, activityi
inaohle c sell1 de 125 g. foie pe'r os). Meme-: indications que
p.our ls 2 cc-. particulirem(nt indiqukes enr mvdeeine infali-
tile.
I' 1 a 3 par jour on injections intra mnisculaires.
important : En raoi-in de la inurification extremement poos4ep
cd- iMDpatrrol injectable, les doses moyennes indiquees ci-des-
S w purventenn cas de beoict etre largement dcpafss6e; .siins
,!.ccun dangci..
ur tous autre. renseignements: PHA-ARMACIE CASTERA, con-
amnaire dans 'le d'Haiti.


. ..
COLLEGE POLtYMA THIQUE
PONDE EN A'TOBIRE 1934
INTERNAT.FXTERNAT ,
Avenue PrAsident Trulillu .No. 209. TiNpbhone 3715
Directeur Marcel Robin.
Enwmign.ment Primire Pt t1rondalre
Cette nnne- dr a I'n ltes, .lfant'ne (1?nmA) & ]a 3.me inchliEdvia
, mnnt. I'-urs radules de. St6nonrrnair., fD.rtvynnraprhie. etc.. a partir
S'e la f-'ine sans pavement ,upplinentaire.
Pour tnuw rewseignt-mentls, 4 radrpaser a', ir. dle l'itail b ..ernl
intrp f H. et mldi no dio 2 H. A5 H P. M


he


eater


Chie


a Berliner Hof


L apres-rnidi de



S 4 6 heures



* Patilueris at Claces Viennoise


"''a 'Jo..,


LE IROi DE LA BIERW EN BOUTEILLES

IlU.)IiWEISER, rem:tiqu(. pour sani gofit, a trimjiph',irmenit.
Ia comparaisonit pit -i'ation lprk. g(-,.:'Ltion.


tetun


.aI veritable BUIDWElSI'R pent rnafatenlant, ftre obt,.nut comme.
v i, I e prereroeIr, in bouteitles in. en bidons. :.
Soyez prits pour i'hte. ie altendli. Ayezdo RDUVDWl1Spg dnts. v, .
Ere rffrigtrateur.


s lea d6liceps I e vo amis t do vntre famille n ervant
.., "..,


DON;N WM ...


Ile


DistribrmteIr

EST LA MEILLEURE BIERg .N .A TI....


.t 3 a WI l ..F .. i'


wp"


Vendredi ti S h. 15
Li grand film. psychologikue
REMOUS
Ltanne PBoitl. Joan Ghlland ..
t-'rancoi.-c ,Rosay.
REM(I...'S n'e:t pas si.ulemont tut
bfin film (ont I'actior, tient en ha-
1int'. .L .. v .-:4 i un (Coctuml nt hu-
ma.in .
Entrio 1.10.

Sanm.ed iA h. 1.,.
(RA.'i)D CJUNCERT au Public
.rt-a, 'tine r e talenttleux
a'tiritko W 'illy Bartch.
Ce htI.fcei'al de Piano comprendra
n dts e -..-'L. e d-I CIOPIN.
1 Scherzo
2 Ett(le d lSa Rvrdu.,tion

.i i.c;;.t liun b.re (1 rnontte-
me]Lt.L).
5 Nocttirne No, I'
6 Grande Polonaise en ia bemrol.
[i.. grande partie Id ce, pro-
grarni;, a t:tt' iouec dans .4e film
LA CHANSON )E L'ADIEU
En pvemitire p:,rtie, un film fa-
re.ux..
M3ADAMIE BUTTERFLY
avec Sydney, G:Carry Grant et Char.
lef RuggL: 's.
D.i, Lableau;x ruiiiseants (10 iu-
lmia'te, ret i-s da so'.ffranct etl de
beautY',..
ir:.* l.0. R6screv 2.20.




PARAMOUNT

Jeudi 7 Juillet 193'g t S-.:5 P. M.
MAURICE CHEVALIER
darns
("EST EN FLANANT DANS

[Un FIhir Pauumount
avec
Jacquel ine( Prance et. Marcel Val-

.MA.lRICR: CI PVALIR i-
iimnitable, t'unitue. dan.s une de
sea rueiltwir.s cr6it ionii..s
.,.de I'hun rir., de la fantaisie,
du rite. ;te echnrisons, de l'a-
Smo ',..
Entrbe (;ner'dle Gde 0.60

:-aimedli JP tU 3 4k it h:5-P. M.

. dana une diefm ,. dieu$ spi-





vn t -i eh.lnja mtti esnt..
tiih,++. O: .tru e ,e
F: . ...


IN ...


Spectacles- .











be Film Adorable
LES ROSES NOIRES
eavce Liliun rHrv'y, Jean Galian4
i Jtin 'Worr t Marguerite Toin-
p.vy.
:.LES a .... u.t. ES... Ur. ,
grand fHm emtnnavant, ia (PstiflO(
de. lit ile tansowt T.tatiunit.e d6- "|
roule sir un ryth.n rnT5"neo:i-::
que, accompagnp par la ctltibr
VabLe Trise de Sibe!Iuu...


JEUIM 7 JUILLEFT 19,8
LA SOCIN T'E 1 $ AITlARI S M'V K
ARTISTES INDEPENDENTS
donneront un' nouvelle cirnAle
de; M, fRenfw Rosemond et Antoi-
an Lubin intitu.lAe 1tAMOUR
TRIOMPl Le;s cene do. rire,
cle gaitt t 0 d alanterie an d6rou-
JItrnnt daus 'at-.movphei.re de Peu
de Cho-se.
Une belle icterpiteation garani.
tira le success de ctte belle piae,":
Jvec Carmen Lahens. Jeanette,
Pierre Maviard, JacqueA Meram,
Max PIeerv Paul. Osmin Roche et :
Ani11a Nicholas.
Entr6o 1.10 ritsero 2.20


a


~~~,c~a~abr~;;a~~~-L~''~i~i~b84j~~


M;W ,'


- .,--
:' ?.


. .. ... .. ....





aJ4491 -q


A LOUBR
Mason haute en mur, sale la
Rue Pav6e en face de Ia HIalle Cor-

Pour ;,s conditions, a'adressor
an bureau du jomuai,
xxx
A LOUER


pi


Ag


,ltne matson touted nieubl4oe ais
Bsis Verna, Avenue Lamarti-
ire No. 66, ayant 5 picet hA l'&
tg et 3 pieces au rez de ehaut-
e avec confort moderne.
T41fphenez : 6213 ou 3112.

LIQUIDATION


s





t


^
I

I


I
















*14

'I
I

v/c


BON-Pttl ME
offer aux lectriceg
du sNouvellisite
UN HAVISSANT COUSIN


* AU PAYS DEES MOULINS*
Broderie tres fjci,!r et d'un ef-
ret charmant.
CO cousin de 50 x 40 cm. des-
lin6 sur toile' ,a lesa otons sovoux lavables
ur lh broderie, est envoys con,
Tw 7 Frs. 80 (12 timbres A 0,65).1
Paur recevoir I'ouvrago re--
Moaimandk, ajouter 1 timbre d&

F-;


Rourner ce Bna-Prime
AUX DOIGTS DE FEE


8O. Bd. Raspal .Paris VIle.

l a : ... ......... .......,. ,.
dru.. :..................

ol TAP w bfn an s.


SPart of the..


rhythm of action

the pause

that refreshes


Ii














44
tr.


au,
BAZAR NATIONAL
d'un
Stock de Plumes tA R6servoi.
'a WATERMYIAN D
A des Prix Exceptionnels
Pressez-vous
ATTENTION...

xx*
Machine a 'crire Reaminglo
Machine a calculer Dalton
Rubans, papir catbon
Faies vos achats eshez
f; GILG
xxx
A VENDRE
Une M4IUNE SINGER, A pied
pour cerdlhnier et seller. Cetti.
machine est A bras cylindrique et i.
navette rotative.
S'adresser au No. 15 de I'Avenue
Many. A Port:au-Prince.
ixxx
VENEZ
ou
FAITES PRENDRE

| bhie. L. Camille Z20 Gd'Rue
Phone 3257
'Tout ce dont vous pouvez avoir
P!OD.
lrool de Menthe de Hicqiis -
itrdi ,asable dan.-i la aion
hlorur- de Magn6sulm -
dpatsint demanr..a des expli-
atin.v i vetre m6derizn.
ngiore.vl -
contre I'angine de po.trfne, aue-
cie certain.
apsulpes d'Htile de Rlimn -
On prcnd son huile de R.cin com-
Ime on avale une capsI'le de qui-
pusules Bleu de Methylkne et
opahg -
conira Btennriragi


WA.flttt* *ir A.. -~ -Z.~ C


GOUT AUKAUBLC.-COANSERVATION PARPArT'S
iTOUX, RHUMES, ^BRONCHITES, ENROUEMES
INFLUENZA, AFFECTIONS DFS POUMONS
S.. PORT.AU-PRINCK. HAITI. 'T Lf S PROVIMCK&a.


a icyciLt e la plus 1gire
flu p1us jo 11
ia plus durable.


PiHILLIPL est la suleu bicy-
', qui -ot0- 1ra irClkLment |
,,:rjuvcr Ia s:; :I;n de i'}li-
condelle.



PAU'L ANSO.,


1 tr1
1:kur2


S-., P L


PROTECTIOrT Di0 LA BOUCHE

42.000 dcntistes conviennent que to Magn6ic est 1k plus
efficace rnoyen de combattrc Ies dongereux aides de tla
bauche, qui cause la carie dcntaire PHILLIPS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE continent plus dei 75% du vroi
PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE.


Agent Exclusif: ERNST C1T11'fS, .


Lf- ait est ineonte.stable
LfRait est incontestable


L E


RHO;H
Rm~in Mft

44if
i.IUMf


"est la quintessence
DES

meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire

reunissant we melleurs terroirs.

C'estce.qu faith son arome

GOUTEZ ET COMPARE
ti


tfRILLA rTIN TROJA

Mari.,-Ciair!, (in frourrnail de )a
F'cnme, apprrnwirot avec
piaiir qui in fancmuse bril- [
Lantina ricirline liquid du Dr.
UtOJA ..:i ,.:nd ::h s POaul K-
,\uxila, ,thzar 4'1 t..:hamp-do.
ivars, Mmr:i. Jo. ;ph Maglio et .
:.!ns tniibt., iC'; bono* mrni-
sorna di, parfulmintie rl" la pla-
e, Ellei:.f trouv.',ronzt 6gal.
mert, leo products do beauty
de Jt'stphinrc takler, do r6pu- {
:,0 1i mondiale, tel que:; 3B
oe rtix, crAme Siaimoise pour is
Juur et la Nuit, RidEl', Co-
.-li., Bakeremail, Lotion an s
S..,.:iiciulair,', Bakeroi, Petro.
,e Ricine Roja. Le Ricil's eat
iivrt dans les couleura suivarn-
,,s; noir, chatain, brun, ata-
j. bi, bleu-clair, bleu fon-
(c, vert et violet, perrnettant
l'ac d'assortir la couleur des
., cle des toilettes.
ALPiONSE MAGUET
,4etL Exciusif pour Haitl

.. .. ... .. .. .. U ... -, .. ....dlb


SCe. do to'riLste so rrsentaient, a
son laboiitoire dle West Orange
rou r' vi.ir l s. iC It 'iIterfiatio-
i li:- ri.i. n rIt'm e. O I t avait inter-


; i ,., ',i :tc :..
1 .";: ,!,,, r, t(ii F


!' : ,' v
S t : :: ti fi
S ,; ; :. ; t <* *
*it .- .
i .

i .n' i( m:-n -t. ii
S. ; t:, .' !;t n it


.', ; (I' p: :(tlt ur:4

n; 11ti,'! dp ti-;t '

- :t que {a \{-
:, itI..hi,:inuIat.
:p'..ptianvlt in-
:. far p'erdre pa.

s" mit A comlo
"i;-.ime ld'explosif,


ou'i. tA vops,'sr ban Eon ndroit.--
De vitrc.i W airtiront ci &clats, dca
bomtiill,:. -, ebriserent, ct tles mat-
he ti,:ux rdivir-ends (devinrnt tout
pihls. Arbornit son pj. itaventmt
sot.riro, il Iiit (lit: aN*. vous in-
quiktez pas. (kCea arrive tout Ie
tevnps. Je trnvailio en ce moment
sur la dynanite et e 1 laboratoi.
re pcut uautn' d'un momo at A lAau-
tre. Mais, je vous n price, primn
vot'! temp. .qto VOILS voules'-. 4, a piWteSr
dkparurent auasitt om ph"":
*ntcbatAw t...
,a ', [ .... ... :t. .


. ......_.. ..... ..._. ".. .. :.''..:;.. .:.:....:.:..": 1


-Pr-- ol ae# r~t sl r u... P-Pswawp y -qF*-lF 1w 4U-newtna eua0 -


BWASSERIE DE LA COUL'RONNE, S.A
Portau-.lrince Haiti
'4WVIX?.17AL, JS


IN


p


- --- ----- -


~t


I


M


I


I


. ..1,. ) .m a ...


iffAiM a


A TRAVERS LE MONDE

Lt.m thtens de Satn,

rf- ri' r.rkin -S, tj .;4 K4OUV

Va.**iut "wrei-% unf; r r.um i fW R-tem
M'", I ;' rqu. s I 'E>rge ;. palcr .
I .:. it -'.rczr rent. t-,r prctQ,,..

r'. r h r' afim d'q agricutetqur i
: ,W. 1t'.e voI.t Its plAicer4 qri
.;( a a.vf gnidK,:ntl w pafMrnt qe
,. ,n:;t.-t-tr -\u lk1,. na|fgidlea a-
vainct ptrk o ran murtll; (d tern
pour trmpr':r d- plutsiurs va-
obes. Comme ist connetfsnaient cdei
3pcialiatoa o cc gr.a do vrd rA-
idant dans la r-gioa, iI les firnt
mettre en rang et lea fireit aucces
3ivemeat suntir par lea c'hlen,-
Un't de coux- ~i accroebha imrn6
'dahment aux vetemernt d 'irt
t2 < h'-n.rr .*et le tirnt h.,r; tdui r-:og.
ertit doe ac voWr rlitfr, Ihori.-
me avoua mr diatemrnent et 4d-
igna ~s o e orlllces. DepuiIr lrr
; '-c.re de vol trbt Iritiq;u en
grypt. eat devon:- .ri rerp, car eih
ralHinrtention s ort ue oeur ble u <
dtes rchiens sorcierg .
11 en est de m6me en Palr:.tine,
ou les chiens de police de ,arrn&
ang :Pa en Oer cotr ,n:, les ,utteUr dci
v. .s d arimes, de r.iu iti ::: O. di'a-
:. .-n et of leurs prou,:...r de
ci.ctixes e. ount faith nommnWr par
U.'$ -ii .' ... o chit-.r: de Satarun .

;:istoire bretonne
L Amdricain s'arrc ~~u jO.r
,-:ts une petite Otu .';. '..l,.., : ia
.5is5 .0 e:. r T tae at u
Cetes i> 1!. riuX ad
i : Lr' ii. : ..-. I .

( It. ,,- 1 "

.. .

L

.'. .. ., ', ... r .. "-






.' "i in n.l

:' r. ', 't.i./:i .oi's, -t










Si'mr n -ie d'harrassor de;-. itnportuns

t ;; u d L'ti.M ::.. de L,'rt:l bl.',s t hor-


t$"


AR El


7.7








A, P W KS AtiXJZA W mport* quell parfam MOVEMENT MARITIME
;: .. tc. he rl& Paris ou New-Yoa, ,
a (a$ & lit set 1 blh@e de you,+ erez s4tisfatit A bon compete. Ce martin a jet l'ancre, i . satrir do ma at t morde av .* Renasehaer*. avee. son hlrd 35
i Epkance d'anW 6bwrte coio- I a 6tW enlev A la Blblioth6que touriAte eat 6 passagers: M. Donald,
i lt'ion. Modern :PENELON. tres autographed, don't 'une signed Zenos Yeghoyan. Nevart Yegho-
ISN w I m


La plus subtle do toutes les fi-
nemS es t de savor blen feindre
de tomber daMn les pitges qu'on
noui tend; et l*mo n'est jamaRi tA
als6nment tromop qtu quand on
ongte & ttroper les autret.
LA ROCHEFOTCA U ID.

a b as


PETITE NOUYELIES

(s-ite)


L'Office des voyages instructifs
de la Ligue de l'Enseignement
porte a la connaissance de.s inttres-
.*s, (Instituteurs et Professeurs).
oue le premier voyage qui a pour
c-bjectif : Cap-Haitien, Milot. Ci-
tadelle. Br6da, Vertieres, s'effee-
tuera dans les premiers jours dO
3sois d'AoOt prochain. On doit
s'inscrire sans retard au N,. 140
de la Rue Dantis Destouches. uoi
on prendra connaissancet des con-
ditions du voyage.
*2*
VOIL ne savez pus que l'assor-
timent en Poterie doe la Manufac-
ture de Briques La Baudry repre.
senate aujourd'hui 52 different s
modbles h prix modestes. Adre.s-
..r sez-vous a la Manufacture dc Brii-
(uies La Baudry, Rue du Qunii
4*%
Dimsanche deriiv-r f it la ftc'e pla-
tronale de Cav;ullon. 11 y cut, a
cette occasion. beaucoup dc'r..:n.na-
tion dans cotte intire-sanlt le1.

A la Chapelle de Bizoton lta n L,-
vaine du Mont-Carinne commence-
ra demain.

A Chicago, dians k:.s regions du
Mid West, les eaux sont revenues
,a la normal depuis hier. Les ou-
vriers affects aux travaux ont em'-
p&chi que les eaux ne forment un
lac artificial dans le com-tP de Mac.
Henry dans I'Illinois.
Dans I eWisconsin, i'extensiont
de flinndation a 6te bloqukc par
des sacs de sable.

Lb Juge Cardoza, membre de la
Cour Supreme de Justice dc-s Etats
Unis, souffrc d'une crise eardiaque
qui a nkcessite l'emploi par les me-
decins de ballons d'oxygfne. Son
etat est assez inquiftant.

Les amis de la grande vedette
du tennis mondial dikcd6e bier,
Mile Suzanne Lenglen, projettent
d'organiser pour elle des fun6rail.
les senmi-nationales en raison-de la
place (qu'elle a occup6e dans leW,
sports en France et de son ancien
titre de sreinc dut tennis mon-
diah. Tous l-gs officiela du GOiuver-
u.iiment franmais assisteront au
e....*crvice religieux qui scra chants
cwt apr&g-midi i I'Eglitse Natre-
Duan- de I'Asaomption.

Aux Cayes, les files ont n u
bieaucoup plus do suceb6 que t.s
uarcon.s aux examrnviw. du IrIve-t


simple.


A la Rue d
(zove comprise
ne-Foi et Tr
rnhingreux,
ques, import
quarter et so
dale pour les
pourrait-on r
young A la ra!i

I A VAveanue
2A4l pife er
"" ..... itr. La Polil
ter on filet |

:Vow voule
A Iopr::ita t e .


d~i ,.:... ;,": 3:." 0 ""
+ ; !....,.. .,: ,. .. ,.


F. E. Dubois, est adressee ,& Iord
hussell (Angletenre), et l'autre, si-
.ntce Pierre Faubert est adressac
:' Mme. Dubois.
Lea personnnes A qui cos pikcow,
;nlit offertes sont pwitvs de les re-c
unir et dW'en aviser la dite Biblio-
.h 'que.
S*.
ILe tchecs subis aux examens
de la session ordinaire peuvent tec
.'ipar6bs i le. ajourn6is s'inscrivent
:iux cours d'et organisms A klur in-
tention au No. 140 tie hl Rue Dan-
.La Destouehes.
Bonnes condmitioni. Succs ga-
:-antis. Jeunes gens, faites-vous
'-;scrire en octobre prochain.

LThi mason al loner, toute mnu-
.,ee sise au Bois-Verna. Avenue
Simartinibre No. 66, ayant 5 pi&-
c'sA l'e6tage et 3 pieces au rez dde
c 'nutsshc avec comfort noderne.
T6elephonez: 5213 on 3112.

CeuxjT.qn'-trtent en villcgiatu-
ri ne nianquent jamais dce faire .ne
Sisite cAu Monde Chic, oh les at-
tendent des cpstunes de bain de
Sc-ute premiere qualit&p.




APROPOS ET

FAIlS DIVERS

LA FETE DE I'ANSE-ROU(GE

Le lhourg de I'Anse-Rouge vient
L feter son patron, Saint-Pierre.
| tricce a la participation des Olhves
.!e .'Ecole presbyt6rale de garcons
,Vs Soffrces-Chaudes, ia 14te avait
revktu cette annec Un caractZre
tout special. Comme les annees
pr&ctdentes. lit cremonie tradition-
nelle du iafeu de joie', n'a pas eu
iieu, la veille cependant, la petite 4-
glise que la population promet d'a-
grandir bient6t, a 6tW comble de&
ideles venus de Port-A-Piment ei
des Gonaives..
La messe a t4 dclite par le R. P.
Le Chene, curt, de ta paroisse de
Terle-Neuve. La chorale de l'Eco-
ic presbvyt-rale des Snurces-Chau-
des a execute avec brio les chants
litur.oiquei. 11 y eut queklues pre-
mieres communions. A l'iskue de
:a cerernonie, les fboys-,scouts ca-
tholiques, des Sources-Chaudes
ont ex6cutL de.-s xercices d'assou-
plissement et d'ensemble sur sa
place de&PEgaise et defildrent en-
suite A pas militaires, h travers
fes re.US du bourg, nux applaudils-
,'eniuts enthou.siastes de la foule.


LA VOIX DES FEMMES

NouL avoris requ et pareouru a-
,ec plaisir le numiro de juin de Pin-
.dressante Revue: La voix des
'-Nmines, organ de la Ligue F6-
ninine d'Action Sociale don't la
iresidente est la distingud Mada-
.ne Garoute. Outre sa bonne pr4-
;entation, cette revuo est tr6s do-
rum tc t 'une lectare attra-


'I
S
a,
V

4-


yan. Nancy Yeghoyan, Paul Ye-
ghoyan,.
xxx
E-14t aitnhih itlr tle 7 du conraunti
lo Prida Ilorn, venant dtie KinKg-
toll.

EI t egalement att.ntlu Ix)ir ie ]
k IK Aersten Jbl. vvenant d'Halifax..



Le Consei'il nteCndu d'autre5',
communications inti-essantes du
President, en outre excursion pa-
triotique it entreprendre .en Avlt
A Ia Cit@Lc i Pierrot avec les jeu-
ines laureats dfs cleux sexes dui Co-
mit4, le.s ours sur l'Education fit-
miliale dans les Ecoles.
La ri6union ;t duCIn' deux heures.

NAISSANCE ET DECES

A L'ARCAHAlE

En )lun dcrn-ier. Ie dt'.'uu of.-
frcier dcle t'Etat Civii dIe 'Arc.ahaie
a enregistr&:' 49 nais.sances don't
2.1 filled e 40 dces.a, Pu de ma-


rage,


UN ELOGE


Les Annales Capoises., le doyen
dr-s joiurncaux du iap-Haitien, u
consacre (idans on Lin -R. derniers
nos. tilun article dh trois colonies 'is
Mr. L. C. Lheriston, a pIropos de
.Ain sdjour dans cette ville.-- A la
tin, le journal dit: -Mr, Iherison
a laiss& parmi n ioa le souvenir
d'un honn&te homrte. ainmnt son
pays d'un grand et pur amour et
toujouiit bien dispose a so- d6vouer
pour la curisade din Vrai, du Bieui et
di, Ieau.

Tou:. .os comnplments.....

LA ST. PIERRE A L'ARCAHAIE

La fIe' a ete clbr ,e avee un
grand (clat. Les ceremonies reli-
eusesG mount eu utn caLCbet de solenni-
te que rchausait la pr-sence de plu
siaurs pre6ref. et qu'agr6mentait la
Musique d.- la Centrale, d616gufre
par le Gotuvinement sar ule die-
rrmarches des autoritt; locales. -
C'est le Pere Boutiltiaoiet'qui s'est
fdit entendre dans tn sermon "re- .
marquable, le Chanoine Rescourio
a office. A 1'issue de la nmeNse, tine."
nombreuse assistance a itke-ntenh-
dre lies c Lves es des diffrentes Eco-
les du Service Technique de la Com-
mune qui unt offer une briliante
fete th6Atrale i la population sur
initiative des di-stingues Dirtc-
tents Hfenry Steriin et Simeon Ca-
det. La fIte a -eu un 1,ucces corn,-
plet et nous felicitons Mr. Sterlin
pour son bean discourse et ses
collaborateur.s pour les progrds
.e*usibles railis6s par les 61lvet.-
Daus l'aprbs mMidi, ta la procession
k's kIc-ves Cip la C entraie out ex-'
cut6e des morceaux de choix A la
grande satiisfaction rde -la Ipopula-
tion qui ht'ut a fait ], mpeiileur ac-
cueil.


,'anto. Nou-t r' mrcions (dul Ktr- Ult.l belle journite olti oui.rmar-
** :teux envoi. quit I, PrifeCt Di-KguaI, le Capi-
Lu Magasin de l'Etat taine Thomas, !e Li'tenant Flw-
e entire les rues iRon- REI.NION bin, le Directeur Cr'eistc et dtes no-
aversikre) de jeunes tabilit&s des autres localit6s.
aux niceurs 6quivo- Le Constil d'Administration du Apris la procession. les Musi-
unent len gons diu .omit6 Haitien de l'Alliance fran- cekns c sent ruunia m SiiO Il Mat
nt un sujet de scan- ;aise 'est r&mni mardi, 5 juillet, pour saluer le Drapeau qu'entoure
oreilles chaste. Ne At a vot6, sur la proposition de son la galerie historique expog6e aux
awaner tons ce vo- president les points suivants; jours de fete en la Cite dui Dra-
on? 1) Une nwesse solennelle d'action peau. Ce beat geste aseomplI d'or-
*** de rces sera chant.e & la Cath&- dre (u Directour Crepsac a pro.
John Brown, u No. drale A I'occaion de la fIte du 14 dult une bonne impression. LO
s contlanent A plei- juillet et aussi pour la Paix et la journme '.est clbturde par un grand
ce ne pourrit-elkle e Concorde, dans le monde. }ml Ai local de i'Ecole du Service
par 13? 2) daMa 'aprV-midi, Champion; Techniquet t offert toujours par
1 *** int d'AthI6tisme et de Volley-bal!, "l personnel.
s avoir pourquol. e Hommes et Dames, aus Pe )e Comptliments au Lieutenant
dent n feUte .au. conte, ro Twtamruh? P'ultte pait, le G4nirkl, Ng re, an Cur XLeroux, au PAre Louis
7' *a tn w e: en mouyr, aoMeen conf6rn er d' PAl- Chwoare.t ank u'otabillt8s:die Ar*
iP tms lanee- ftraunl en r Vc- shale, pou racenl chaleureuxen
i4 a- ^ Pdhldemt da' Conth Ntee, an- fiaI& toun


.-,.. ..........
ai :i,,:i,,:: : ::i ::::: i ,, ,, ':


College Simon Bolivar

Enseignemedit Primaire el Sec laire
tmesignement Clahmsique et moderne sectionss A, B, C)
Pension. Demi-Pension, External
Avenue des Dalles (pris du Pont SLt. Grand)
TeI. 3608
Laureat de Alliance Fransaise (Comilaition frangaise aux txsa
mens diu Baccalautuat de Juillet 1934 et Concours de Dietion Fran.,
pise de Juin 1935 et Juin 1936). :I
PlIs ae 50 succas aux Examens du Ba:calaureat (lSre et Lime pa
lien). .
!,e Coflige Simon Bolivar joult de Ia c.rflance des famillea. Faie
y inscrue von enfants.
. .- -.. ... -. .- _

CERTAINEMENT VOUS RENTREZ

DE VOS VACANCIES

et vou.j demandez A quelle cole vous devez er. oyer voas Pofants, la.:
qut o t.ut faire inCuilner, en mime teraps qu'une t1lle formation:
clai.jiie, les bases d'une dducatior en harmoigie rvec les bosoin s cte:
par nocre position Go.ovraphiquc, Jes aitiujUis culturellesa V, r'tra,:.
UNE ECOLEt
C'est 'lnait itut Tbppenhn uer
O.nze Ann&es d'existenc.. et d'expnriecce
Reconnu d'Uttiild Pubisaue.
Port-au-Prince Hait i.
Un car"ps do profeseur, que tjut-r6cernrnmt, I'on rectnnaIssast pos
fun des plus comp&tents de noire Corps Enseignant.
I'Institut Tippenhater e-t ;i Votre fdAnosition avec:
-L confort plus ;gr itd apprtrr6 ebsha, ie anne i mses $ocaU.L
U sfireti de se.. methcde.-, dedj riches d'exp6rience et eto:.
pendant tournees vers k. acqu&aitions !o'veIles (ie Ia sd ne pdla-
gogiq ue.
Sa nouvelle orga,.i%-ation qui qui fouitionnerit A partir d'octobr:a:
L'"nseignement par tdea ip^Acialistes naisamces indispensable A l'heure actuaIle.
Avec en plus les avantages d'ne f-rrmation religious tariie
bien cantr616e.
Pour tous re.iseignemriants: Sadresser A 'tinstitut Tippenha ei
Rue Lamarre onu T61pIc.;rner 29391. -
.. .


COLLEGE MOI)EERNE


i'rerleur : Ernst Alcin'.or
Champ-de-Mars No. 5 ancien local de Palace Holst
External-Internat : Conditions madiques
inscrivez vos enfants ntu i
COLLEGE MODERNE
L'ecole qui met. Iens'iignement A port&, de toutes los bouruse. o
L'.cole rqlji nt profeoue pas le mourrage doe erlne,.
L'&ole O iu prt-frfr a i'ne Itet ott qtierent pIlei V une s te e i ':
faitei t o
Il4,ole qui f'attachd h sollicitwr e t A dwvelopper toujour, It ijgement.
de 'tYAlive.
ear, .
C'est IA que s.' trot, e recrut4 un cA/rps de professeu e :e plus hon::.
g:ne.
Le plus 2, .:
A, plus competent.
et le plus capable. surcut, d'entrralrr par I'exemnple, pa 'action b 1
e6te et constructrice.



DMF wUTI :I
DearnTfir ..... iiI ^1
FMSaLUSSE a ._.Mf~


.... .*. e. ...-. ,


PAPrtTERIE
R:EVUE;j & JOURNAUX FRANCAI SS
SERVICE EN PROVINCE
.RANfE1 lE I4BIrJOTHIIQUJE DIE LOCATION
(:OMM.ANDES SPECLAIES EXECUTES
EN CINQ SEMAINES

PRODUCTS PHOTOGRAPHIQUES a G E V A E 8 T
.. .. .. ..........,............................................................. ..

* En raison de la baiese du franc, nous'avm o m bas
le prix des livres de prns de 20 o/o
LE LIVRE DU JOUR

LA NATION IIAITIENNE

par

DAN TES BELLEGARDE ........... G.4


i