<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 5 etait absente
du microfilm de cette date

Page 5 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03324
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 30, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03324

Full Text



. ...... ...

L PLI LUS AMNCI

V QUoTDINI 'IRAtl
1jgnr~~hhII-


)EINZST G. CHAISVET i

*fI ttr-ropr ta ir
PFRDI. DIUVK-,icyNtAuti
t>frrtuy


QUOTIDIEN FONID EN 18e6


IYI- rwe- ID^vm. -# -a* 4r'P *^ Dv ^^ .i'At -L P' A -,
IN Ak-


42kme. ANNEE


A L'OCCASION DU ler MA


I travail a tkB, chez tous le.
peules, honor de tout temps. C'est
nne n6esite6 A laquelle tout hom-
te est soumis pour entretenir son
exstence. Travailler est done un
devoir pour chaque etre vivant---
Mine si Von est combl6 de touted
Sfaveurs de la Fortune, on e-
prouve flimp6rieux besoin de ccn-
serr ses efforts ai quelque chost .
En effet, c'est pour Phomme ui;-
plisir de manifester son intekii
prce par des ouvrages qui brit.
tent aux yeux de tous. Ainsi, ii
jouit parfois de l'admiration de .0:
emblahbI e et exerce souvent unc-
rtaine prponderaince sur eux.--
e grands millionaires amnricains
sont a ha tote d'usines qui rappor--
tent des s)ommes fabuleusts swr-
vant, qualquefois, a soutenir phI-
sieurs institutions charitable,
Les peuples don't le souvenir s '-
terise dans l'esprit ies igdnra-
ts sont ceux qui unt lai s& dcs
traces de leurs travaux. Le Par-
thn n, Saint-Pierre de Rome. sont
S tmoins kciatants du genie
structeur d'Ath nes et de Rome
Ia citadelle Laferriire, chez nous,
t gnite manifestation vivante d(
respit createur de Christophe
Eile synthtise l'ardeur guerri rt
de tout une 6poque et nous park
des merveilles que l'amour det
. .lt. sait enfanter dans les gran-
dame ime.
Le travail done, sous ses former
nri=%e, grandit 1'homme et fixe
a physionomie d'etre intelligent
dens le temps et t'espace. Long-
tsmps, avait course dana notre mi-
lieue Ipr6juge que Ie travail intel-
S tulel ennoblit I'Ytre human tan-
4 que la besogne manuelle, s'il
-. ravalait pas Findividu, noe lu;
F t wtniquait du moins aucun e-
clat. ette conception tout it tfit
a~tneeW abte battue en brbche souts
14 ptotuss des besoins nouveaux.
11e t clair maintenant pour tout
I ftna que ce qui fait la nbcautt
4 i vie, c'est i'application uLne
egule ddtermin6e. Et que d':p?-
-r-#tb resultats obtenus, pa,
tuite d'une activity intelligence di-
rige vers tel domain, sont tori-
0ours admirables. Le 1egislateur
WMiti a comprise qd'f fallait in-
ttquer ees ides dans I'esprit id<
Jenes generations. Ainsi, la Ziai-
sB MCOitrale, l'Ecole des Peres Sa
lsifnset le Service de la Produc-
tion Agricole et de j'Enseignemenu
Rural de Damien ont-ils 6te insti-
|tde en vue de former des ouvriers
airs qui constitueront cette
rel moyenne, charpente doc.toou-
te Nation civiliste. Par suitCe du
chaugement qui s'oprc dan.- la
unctaliti haitienne, on est heureux
d'enreristrer deIs r6sultats con-
crets. .'e s meublcs confectiolli.e-
Ptr tIos ouvf'ers ne Ie eadent pa-.
Sel4gance hi c4ea imports de l'6-
tanger et sont l'objet de I'admira-
^tI du tourist. Cela cat Jo RiigflC
iaifeate d'une ere nouvelle indi
qaant que le pays a'efforce de tirefr
S do ses resources.


Par ailleurs, a observer attenti.
t~seint la eIn ac odTvridre chez
1%. On remarque que I'individu
Pend gradueilement concienciC
STvaleur et son plus grand sou-
6, e'cst de se mettre en relief 1i"
* productions, Ainai, un senti-




S E NR-J3?


PORT-AU-PRINCE. HAITI


ment nouveau se manifeate che
notre people: c'est individualisms
Peonomique qui m6rite d'etre dkve-
lopp6. Dans tous les pays, livrk A
ses propres resources, le citoyen
ne riissit pas toujour. dans cer-
taines entreprises. Des obstacles
Ssouvent insurmontables se mettent
i la traverse de sea projects. Alors,
f'Etat, qui a intbUrit ce que les
c acttitcbs cmmerciales, industriel-
les de ses membres -.oient couron-
nies de .uccr~, intervient pour 1c
Srien-4tre- d: Ia collectivite. Mais, le
motuvkcmsn; primordial doit partir
du citoyen.
Si dans a cruise qui asvit actuel-
lement stur le ronde entier, Haiti
semble dtrc att:intc plus que par-
tout ailt-urs, c'st quoe nous avons
neglig6 do travailler en vue de
donner A notre pays une p-er-sn-
nalit- -conomiquc, seule suscepti-
ble de Ie renouvoler et de lui don-
nor cetto stability administrative
ntces3aire pour continue S cour-
se sans heurtD dan le temps.
AM. Max 11. Dorsainville a public,
Jernidrenmont. clans Psychb, une
icrie d'artic es lumineux au n ujec
Je notre (conomie. II recommande,
i just titre, de restreindre t'im-
ortation de certain-s articles et
J'ntrnsifier Ia culture de, products
ailimentair-, nrcessaire.s la satis-
facticn:; do nos besoins. Nous cro-
ynu s awusi, c'st te ieul moyen to-
pique dc transfigurer eonomique-
ment ia x i! national et de dimi-
iuer la rmiere publique dans unet
cer t;ine rmeIure.
lans v ies pays jeunes, pour que,
la civilisation puisse s'implanter,
l-s initiatives individuelles doivent
etre encourag-ee&s. En aidant hA in-
dividualistnmc ai s'panouir. on don-
Ti;t des alieni a la Nation pour s'ile-
ve- bi-n haut dans l'atmosphPre in-
di~tr-ic-ibc. commercial1 -et artisti-
qi-ue. 'Tout ne peut tre abandonn6
aux soinis exclusifs de 'Etat qui ne
sn;rait d-sl-cn:iri a dans les details.
Qci'r]..1,' i, des -entreprises qui pt-
riciitaicent entire les mains des. pou-
r firs iuhl|ic., places entire cells
ides jarticliers. aboutissnt i
1i ciCrt;ii; rendiemcnt. II est de
'ssence.- d_- fEtat de'tre genereux
et omnipotetnt. Cette generositt',
cette uromni;,atce nit aOisent parfois
Si la rIuSSitP d(o se projects. D'or-
dinaire. qrand PEtat veut assurer
Ie succcs de certaines entrepriset
qui rtquierent la technicitd, les
conrh-t-il A dates Cies, sous des con-
ditions uvantageuses pour la col-
letli'litt. Souvent, ces entreprises
reussissent a la satisfaction de tous
et aipportrit rdt. changements hou-l-
a reux ann.-. I.- v-- d'un peuplh.
I''aiii tll'ort cti dleti !1n1 devoir-
potr tot-, (7'.st par quooi i-'tre ht-
ma in .s- signrid' crnmrne on 6lement
do progr;s dan. son milieu. Si I',-
St-at doit favoriser I'initiative indi-
viduttele, ii nte lui revient puas tou-
jours, conume- une sort de provi.
dence, dc jknbtrer Ios tbsoins de
l'individu, de lui auslgner unte th-
chfie d6terminle. En ce jour consn-
cr6 k la fAte du travail, que chaque
haitltn sc pti1tri, tW en db e ces idd&e.


et 'efffort- individual, w ibinO 4
ceuc de 'Etat. contrxihuera A don.
nor une rvive impulsion i notrie
Pays.


Lallier C. PHAREAUX.


SER HOF


SAMEDI 30 AVRIL 1938


S-7 -ps


L FTE DU TRIIAIL


me Etoilk N Iuuveile e et en voie dc
fornmtion h Source -Chaiudo. O.
est na train de choisir "n krraini
dei jeu conven.abe. On pritiquerni
salt'tout Ie foot-ball et le volley-
ball. Le Club aura pour promote .
Monsieur Colbert St. Louix-

Alliance Franrlit,
lient6t notre local't ita darhre
officiellement i 1'Alliance Pranqai-
se. En effet, il cat question di(
cr6er ici une section de 'AAlliance
Franqaise. M. Laftontant.Throehet,
Secr6tairt G6n ral eI li Coopkra-
tive Agricole, consulate actuelle-

QVort miate toilBnm p44)


. l a.l..rMIP B;**aW.l.JJWLM**hd ..


NOUVELLES

ETRANERES
*

LA GRANDE BRETAOGE IRA
SJUSQUA L'EXTtREM ,AlMTE
SI LA PRANCE EIt EN
GUiERRE

LONDRES.--- Cosia emmentt
aux brits de guerr e qul irculent
en Europe on fait reminrqtir que k
programmee de d4fee naviAe a &et.
arrange slur dees bass pitiques.-
Queiques milieux souligneit que la
Grande Bretagne nest pU encore
prete pour donner A a Prtnce une
assistance finaneire directed ou au-
tre aide mat6rielle, mais its n'h6-
Ssitent pas & d clearer que Angle-
terre ira jusqu'A rextr4rt tlimite
si la France vient &tre' ngag6e
dans utne guerre. L~ gouvrnnement
britannique et les particliers se
sont arrang&~ dants les Banues Ion
donienmes pour finance I~ tchats
franrts et h hfle de baleihe et au-
tre~ mat&idrel de goerre dmes le
6atts clnubierns.
On crit que cette m nre est
considkr&e d'una u il favoioble par
l!s miri3jstr britannlq uea t a~ t in.
terpra*tr oomme un moyn pour
mettre en = be Plin3~ uea~ tono.
unique allemande dans le basin ta-
nubien. Dc son co6t le guverne-
ment britannique est fortement em
barrass6 avec son programme de
rdarmnement qui a subi un nouvel
arrit par suite de l'inaction de rU.
union des m6canicienR d'WsIines.-
Les n6gociations ont recommenc6
avec les patrons. 11 a kt appris,
qu'une dkeision ne peut etre obte-
nue avant un mois. On laisse A en-
tendre que I'Union des Mtcaniciens
a demand au gouvernement an-
glais de lever 1'Embargo sur les ar-
mens destination du gouverne
ment r6publicain espagnoL. El!
fait de cette revendication la pr,
mitre condition d'un aeeord df
nitif



NOUVELLES DES
SOURCES-CHAUDEL

Le Sport aux S %ource-Chmd.-

Un beau mouvemrnt sportif se
dessine h Port-A-Piment. La jeu-
nesse se dirige vera Ie sport A fins.
tar de la jeunesso des rviles. Dand"
touts les tcolea et particulibre-
ment A i'Ecole presbyt4rale des
Sources Chaudes, durant les heu'
res de recreation, lea enfants font
admirablment des eteretiee phy.
siques les vendredis avant de ae s
parer, on ieut 5le voir ex6cuter avet
discipline et on ensomNe parfait.
des mouvtnements paramilitaires,
come a la Capdite:(. C'est un mou-
vement it encouragee.

Un Club Sportif.
Cu Club sportil qui .era

SIT a 6tW mis en terre, A lu Permt
le Damien, 1.240 noix de coco aus
ours de Marn. On y compto a.'
tuellement 23.000 cocotiers di,,po-
nible-s.
Le repiquage des citronniers in-
digenes se pursuit. 11 y en -a ni
cc moment 20.000 prets pour ia
distribution.


PEOUR UN BONNE
PRESENTATION DU CAFE


it


COMMEMOU NATION
OFFICIELLUI DU ler MA1

Le lr Mai, ainsi qu'on le sait, eti
la f6te national de IAgriculture- t
du Travail. Aussi cheque annek:
est-il commfhmor& officiellement.
11 y aura done A 8 heures du miL
tin uine salve au Drapeau de 21
coups de canon, tandi.s que ltes i-
vey des Ecoles, le fonctionnairb
et cmploy6s publics se rendront .
la Cathedrale pour le Te Deuom tn.-
ditionnel, qui aura lieu A B heure <
et demic.
A 10 heures et demie 11 y aira .A
Damien reception et distribution.
d'instruments aratoires offers pas:
la Commune de Port-au-Prince.

PAS D'EXPOSITION
A L'OCCASION DU ler MAI

Le Dtpartemcnt de I'Jn1trl-
tion Publique de l'Agriculture c.
du Travail nous dclmunde de fair-
part aux intdresass que les soit.
n6essits pair I'organisation du
nouveau Service ,dte, l'Enseignemw
Urban qui englobte Jans ses attri
butions I'administration dkes Ecohew
Professionnc!iki, Oi.t prti laiss at
dit Service izfflmD: necesminr
pour orgamser cn e-u1 s locaux et C sui
vant I'uosage une exposition i 1'oc
casion doe la itte du ler Maid
N6anmoin des expeditions pri
ve o0 ieg-'i:; tUs s tiendroint aux
Jo-caux.des Ecoles Professionnelles
A d(le dates [q:i seront fixes ult(-
rieurement et autant que possible
SI'occasion de la remisec ds diplO-
mres de fin d'dtudes,


Au course du mois derniter, 8,
glacis en terre battle ont 6tt a-
m6namg- au borgtm. Trois autres
ont kti construits t u)ainet ct un in
Cavaillon.
Durant le mtme mois 32.867 sac:s
ont e!t controls, don't 3.127 ont
Pt6 soumis au reecnditionnement.

PETITE EPIDEMIC
DE TEIGNE TONDANTE

I,'lanpetion Scolaire nous de-
ninude de porter i a lacnnaiikance
du public 'existence d'une ipid&-
nrrie de teigne tondante qui atteint
principalement les petits g aruts.
Ce mal provient giaraklemet d'u-
ne nit.a nwti hygitne do aeir, ehe.

Let Senrices o&m l-ts de rHIy-
giine Publique ont dBj6 prit Ie did.
positions n&eessairs a la suite dev
constatat saionst(-itesdanE--crtls# "
tablissetment pr le Dr Rultx so
Sireeteur G64nral du Service d'Hy-
gibne, accompagn& des D)rs MoL -e
et Side.
Voici la substance de-ta circulai-
re envoy, e a ce .su.ic aux diree-
teaumr dOtabli.s-ement s st'oires:
Chiaque prCofe-,set!r' f'r-;a ans sa
clause nn entretien relatif 4 l'hy-
- *iiVeo gn6tale et recommanderxt


NO. 14 951,


aux enfant.s do so lave-r It cuir che-
velu, toufs le matins iaee de 1'eau
propre et du iavon, et A ne pas se
servir des peLgnfs at brosses des
trf ,ra.llt es t ii "i fcl e..
Le profsseur au course de la vi-
site dc propretd du martin s'nssure-
ra que ces prescriptiont ont tie ob-
servees;
S'll constate an cours& do cett:
visit des cas de teigne ton-
(dante, il expidieran immndiatemenit
les enfants maladvs au C(ntre.1 d
Sant6 dft la Capitale pour tr-e exi-
mines et soignks. Les infants ne
scront accepts n cclasse qo'apr-t-i
leur complOte guEriscn;
lI denundera nux p;acrnts d
'asss'e-r (que 'ls salons dIc coiiflu-
re oil ils conduisent r-is fe'-lnts
pre lInt soln dt (dh infv<-t"r wears
i nstru mni t s.

L'INSPECTION DES
ECOLES RUR.ALES

L'inspection des Eoids dt S. N.
E R. a 6tk trPs nat ic pendaar
mrut. r C-et vinst s aix etabli.se-
meits ouit rte;u L-a visitc dos ins-
pectomrs instructeurl rgiotnaux,
doInt '0 firu'1is.-oles, 29 coltes dr
ourgs vit 87 ecoles ruirales.

NOUNV ELLE ECOIES RURALES

tUn c-,-tanin nombrn d'colis rurn-
i-,s ont t it- cre:s le mois derniter
aveee i~ fonds spkciaux mis it li
dihpoesiton de, c Service ipour te
foinctionncmient de cis 6tablisse.
nment.s pendant une pcriode de 5
moi 11; se trouvent tabhlit dan(i
I- JIo'ealit' suivant :; Sources-
Chaudes, P'unt-Sond, S6gur, D)-
sarmcs, Ca.stillur, Nouvelle Tour-
rai*e, Furcy et Lamiel.

CLOTURE DE LA SESSION
CRIMINEL$LE
SANS ASSISTANCE fI' JURY

liUir, s'tst clitureoi'e a session eri-
miUelle s nili a.,.i t.i: ce.- du Jury.
le, nombrvus-,e affairs ont tr tu : n-
tendues au course d;.- cette session
qii dra'; plus d(k (d.ex mrois.: &tef' a-
vait &t& ouvert'e ji' H F(vri,-r d ir-


CONTRAVENTIONS AU DECRET
SIJR LE REBOISEMENT
Ii a dt& ddfdrP par devant
1hs tribunaux 91 individus nour in-
fraction au dbcret-loi interdisant lc
dtboisement des fort. dont 60 nut
dte cnndamn&u s.

1,E ler %MAI A JACMEL

Ia fete de 'Agricutture et dut
Trxvail sera grandiosement c614(-
br&e main a Jaemetl On( profitert
de cot anniversaire pour inaugurer
la nouvelle Caserusi de la Garde
d'Hiiti,

THeISE CONTRADICTOIRE

Domain martin dsa veuf hours,
conference eontradictoire au Crctle
P'Association sont pri*s de n'y pas


~~-f~31n.fl ujjrL


Faites vous-mrnme
un litre de bon vin fortifiant
xour vn prix trle s mod' i
versant un flacon de o uintoninc
dans un litree toble. Le
f:ocon de Quin onina se vend doen.
routes les pharmacis. A 'Fort-au.
Prince : Dotl r V, Mathurifn.
Phormocie Saint- ryonnOi,


-k


A LA FERME DE DAMIEN
PLANTS DE COCOTIERS
ET DE CITRONNIERS


P OPOS IT S IV


'- ^^-r.""*^""""*"-"".?r i^ SM m -





COM44I- NT AVR R-----

COMMIJNT AVOIt I


DU PAIUDSME


Ls articles de tkte dte joumrna't
des EntatsUnis d'Am4ritque nouLI
upprennent que IiLt patlidirme C.A
obarv6 trbs frdque cement dans 1 ,.
Etats du Sud, et que l'on.fait. d's
re-hercher s pour ddletrmimr 1.-s
quantities de quinine 'A jdministr:. r
aux maladies. la durb& du trait,.-
ment, en un mot stout ce quif' est
ricessaire Ide cnnaitro ur cette

Rlien entendu, il n'y a atteunrdou-
Le en ce qui concerned tl..choi du
mrdicamnent A employer, mait 1m't
ite aulllt!s questions acces sires ii
.xi.ite certant.s divtergences d vue..
ki.t-t dcimni que Jes o'pin ots ml4 -
clcirs coriCt'rtllntt le traltement i't
PIalutdismOe so t-int mrdifide-,a d:.
tout au tout an 4ou,-.- de cetn der-
nieres annces.
Autrefoisj. Prof. I tj -,, (ie I'U -
.ersit' de Tftlano (Nouvelle 01
?van,-) a dt'fendhi ce quii 1',i C6f>-
nl.-4Lit .lors conin- u-n it..m .'.n:t ty-
r'p par !a quiiir.Ui-, traitement.qu,
prc.criv' ionitL d- niimLruux miL't -
c'n;s ct .r' rued]le(;nr's, ',, ;.m'1 .^'* :i.: |
I' l'introd'actio-n t ietm*' In q :i ie dar
3'ar;'.1al thrI I j p t-i q t .lr:. L a m Ld
cinu qusi nmploy:iuent ce traitcmier
tyt. pat ni' q'i otnine prescrivaiumit
leurs nimaides une doae journaid-
re de 2 grammes de quinine, pas
ptris s d 0,3 P 0,7 grammes toutc'
let 2 heures, et cela pendant tout
Ta duree de la tievre; apres quou iiV
dinntiont 0,7 grammes Ut quiniln-
,r;.r jour pendant es ,rmainer
ivantes.
A I'hure actuelle, la Cominisiom;
du Paludisme de la Societe doti Na-
tions et Ic Serv'icti- i0 i; Sa .i Pu-
i:Liqu' des Etat-iUk-Un- V pr, *i: -ent
ia mrthode conmle .}W 1 :ior: de
triaitemcnt rapid i 'a q.uinine. Lce
mrdecins qui adopt-cut citte fau o
(te fire donnent nux taltldens on"
nir(e journamlire de 1-1,2 gis. dr
quinine pendant 5 ai 7 jours; ipuis il;
csse.nt, ai moins quo le paludismt-
ne rcidivcv, auquel eas in trait.-
men i lditique cst recommenc.---
La Commission du Paludisme dl-
la Soeiete des Nattion rn c.i:rn;u;i;-
de. h titre de measure; Iophyiacti-
(ije, I'fmploi d'une doA- Tourna-
lire de 0,4 grammed pendait toU-
fe la durcf: de au saison paiiil nt -

Bien quo d'unce fao0n gur llil,
I'(rvliititln du PaludiSgmo woit ro:a-
tivOme:nt bbnignc, il faut se sou-
---- \cnir Que dand It Eti ts du Sud
des Eitatt-Uniis ('Amtriqueii oln di.-
elamr innufllemtnt p:lus oric *0jI)i t
c0;i dr, mort due cti Paludisme, ef : ;
cr n'est probablement qu'ane mi i
norit6 ,oe can qui suit d6clart-e sun i
IP nom de paludisme.
La quinine est tpujours It tt.ri
tament spacifkiue et it fault, dan,
l'emploi de e product, savoir uti
slir I'int&gralit6 de son pourvoi
curatif.
iw(nlrn-ti4n-' ---', u~, -. -,


i


REME!CIEM ENTS

Mme Eti-inne Propht'te t Ses er-
tantst, l. Jcrn Prophets, M. fPier
Ne Propheth et ses enfantsM, M Exi
lius Prophtte et seme enfats, f M. u,
Mme Duly ProphLte et tleurs er
fants, MM. Emmanuel et Phtni':
Prophkte.M.- et Mme-Andlr6 Paul-
Emile,'i. JosuS Blain, M. et Mim'.
WilIvrt Neptune et lcurs enfant'-
les families roph0,iMt, C'iCeo, Sain
mon, Blain, Dturand eat Bellegarhi
rc.rnrieint bien sinchrement lo '
mis taetS de la Capitale qio:dOe l.i
province qui lour ont donn6 dvr-
prouvoaes do gHyiapapkihie Y' i
de la rsrte d6 ler reotvt4 .
jtuione-Pmpkbte
tlur &poux, ..pre, ". fztre, i endre.,
b.eai-..frerc 't parent, d6e4t Ie 19
Avril courant, at le prient de crol-
r I laur profonde 'recotmIfiftnC.,
Port+auwPrince, 29 Avril 193$.


D8MANLW SEMPLOI
Une DatYukmgnPphe
Sachant I'Afpglt et I'p9a0rnt.
Pour lea condition s0 'treser au
Bureau du Jourinal ,


*S~Y*AP I;~ ~~~ _flf t


AISON


NASALES.
Befsvnw a


JSN 3o MINUtB
KilB-.M-TMSM i.


- I acmileur lia aint s d mewd.

- a'... ........ -...-s .q .

SAVOY"
CAFE-RES'IAURANT


SDo6rnundez t voro amhi pt
ils v-ou. confirmeront que
nul part i Port.-u.Prince
on peut mieux manger et
apprecier les bonnes cOn-
ormnnations qu'au < SA.
VOY>,, ,sit.u ,u Champ-
tde-Miarp.





LBS HUIX COPAINS
S Dis,- imnor ieux, je ne
u i f pai venu hixr!
Je sui~s oar:ianable, vt-
y tns: Te sonviritaslu dtr
| 4eue liquid rihti Edhuard t.
Benjamin? J'dJi t eChu.s lui hiel
:oir.
Quelle belle goir"s, mon Dieu
j'ai passre et quel charrant gar
cn 'e type-l & 11 vo.i s.ert de r '
nisette supertine: c'esi e la saavi.
e4 on mature.
11 faut f'encouragur, ear 'enr al
vu de pareille dans deo grand na-
tfs de Paris.
Tu es press; alora 'en par~to
plus. Maist en somime, it a toute .
sorts de liqueurs. t1 a 'anisette,
le peppermint, la prCnelte vanaii,
le nectar, ete. Vois.le Ie plus t6t '
possible si tu vcus ,ive uver d4 l a
belle presentation, dc ia bone qua-
lit, entin toute une garwme de bt .
gotL 11 riy connait bia et mi d#-
voue pour rea i m a i le n1 i
clients. Enfin, pour d'autrc .
renseignements, vois Simon Vieuw.
1'4picerie du Centre, Mme. G. Rou-i
main et tant d'antire. Coel va~tu
bKie )a teIn&, Au revaci, VieMpZI



A PETIONVI LE

vient do a'ouvIrr use
BIBLIOTHEQUE DE LOCATION
chez Mme. Louis Meos g
(en face d l'Egli; )
Revuee, Journaux, Papeterir


I.


V


L B NOUVXLULT). N t ,, '


L fait est incontestable


l7 mB RUII AR


.66 1 6 GUjRmI'%.
41 ( le PALUDIS M
6 6 IF 8 JOUIS
L IQU I tiea. POID '
TABIXLTTE. eI.a JOURt
O UWENT MAUX DR TDEK


nI1tAL


THE


c est quintessence


meilleures varieties de cannes


amun vaste territoire
I'


re nissant les ieilleurs terroirb


C'est ce qui ait son arome


rcITTFy7 ET COMPARED


LI. :AtZAR NA,\ i

Se fa It e plaisi i e.
tele ainsi que It piubK:; ,t i' 'c' -
sion de in Somaizu S.; c:es "'/: .: o l t t it <. ,
Huile -Durel
fuie D)a:tc,
Sardines Annreux
Thon Fra;ii'.
&iumon Pickite
Marquereaux a 1'huiti-
Olives Pe it Pi'i A.spc'e.s
Vina Rouge et Blanc pa;r IaL. t en
Bouteittles.
Ap4ritifa: Cap Cors., iubonet, S;.
Raphael
Fruits et Ligume frais ct 1ou :
une strie d'autre,-s 'rti:lhs dte I;.
rcme.


A LOUER

Un Sppartoment dr:rs une mai,
son de famille a Peu de Chose, Ru,
3.1 i 2eme, mason sur la main trol-
te eit doecnndant.


OCCASION EXCEPTIONNELLE


Un Camion Dodge 4e 1 Toune 1, 4
nodlG 19,29, pour le pnx de $100.00
dollars comptant.- ---
Ce CGivion tant en service a-
tuellement, il ne sera disponibl f al OU L
qu'A partir du 15 Avril courant.--
Lea personnel int6reas es pe .-
ventIse voir It PUsine de la Compa- 1 f'.r .
anie d'Eclairage Eletrique 1i Port-au-Prince seie a u Fort Fai-
Clair. JLwJ
Port-au-Prince, -e 8 Avhi 198$. J
Compagnie Rd'elairage, leeirlqeu. U i qeite I IW aOUV


Machine a erire Remingtoni
Machine i calculer italtto
KRutbnti pa pier carton
Faites vo achizts chez


: *- .. .. ".


A VENDikE


P&Lr, cuU.i-, do dOstrT. mobilior.r
ii- salon, d e alle u manger, do
chambrt; divers object; uatensi ta
do m6nago;P to tout 2 ta!'t .da noent.
Tr.tphoner No. 5175,


P I.a-r .- 4v. nt u-.to an-'t pfu-ro
- i- '.Pair i nap'1 i i ar 1m .prutl t F&-m 'mi- :
L %IlttiilJh ?;[1 t 'vi,,,Pcl- ll c'-,i'vt-- Ittc j'&.--
'- ..i k -i t c.-Au: m '. i~ a0.1 ti
piret t m:,m: .- ippi ..' .. *
ipre b _,tt en' i u ,. -'rr .!a',i ni ,- n!"
mcii :istur-eila. 1-'.-ii i-a '-' '1t:,,,- ,.a
-W-e la nouvmtelc PUri. -c T. ii .r .
i tn Ti.-ttVtla t, pettfl4.t .t t -u-: -i-t .;i u --.
au b'tomin -Hi c U maiutaun o: v XIo v-a
-n g i t a'ain_! t ai "s r ct nlg tn tt'ilIt'unt i
tflht t-.i- frt' r 4t <,h %'gi .siU I t'\u,- 1 ..-.
ve .;u,4-u ir lf t>.,ii, r'in., eaute. cmyj
i'T .' 1[ tlunt;i t i t i I' lk u P-' t v
T, LUk'tn pLU[ i iTInn r, -i k1 't,.- .. A
P.itf','.t ,t,,:,t .- -,,-l. a l .. .:: ",J.1U v
(lI' 1 ufil .--t IW.'n ] E l I
- I'.'iL EK. At'XLiIA
Port-au'l'rince., linli
)istrihuieur pour Haiti


LA iPHAiMiA(.'IE CASTERA
Vous Retommande
VACCIN ANNII-PYOGENE
Prupari Peir Lea Laboratoires eVirultrtg
Pour Lita tlisa ion IdWale du Traitement
des Affections Pyro'gites par la Vaeeinothrasi


(Anura]it*s,-- Nul n'ignore qu-i danwev "',r tce une plait ik
I,- ,'0-( eontamtinafTi qui peuv'nt venir s'y ajouter.
4u'i .Y'agisse auasi ien d' npw simple lcorchure de la peau ..tool
c,mmrn, dune plaie inl.aressant le muquouses sous-jacentes, i1 esttt*A
jours it cruindre qt(e des gcrmes nmicrobiens ne viennei. infect a'

L V.w.in ANT.-PYOGENE WVIRULTTRA, sous sa forme JI :
bhI. o'Ifrcef' pouvou r de r&sistavwe dte lorganisme en le maettaisu
n 1.'it": d combattrte victorieusement les manifestations motdh':
duos : o eoIeulment aux microbes initiaux, mais encore aux pii"
secontLaires ou associe..
Sous .a i'orme pan, ment, ii agit direetement, par contact, n'et"
na' ni c.hoe ni reactions, et mettant en action intensive Ie stMI-
ie phy'ico-biologique de V'adsorption tgurmentaire,
On ptut avec profit atsocier ces deux methods en employani.h.
Vaccinnton mixte par pansemeni, et injections sous-cutanes,.
Caract ri-sti1ue.- :

20,-- Du tai di i'absence d e cou ( P a
o'une parC tlt inoculte.
S.-- Leur piH parisitement aceord6 leur assure une diffusio&.,j
une adsorption et u.na absorption rapides et constantes dans forrp
nsme inoculL.
4o.- Un pouvo ir ati-toxique exalted, puisque le miMlieu eat en 6q-f
libre parfait avee 4'16ment maladc qui It recoit (sang wu celluies).
Go.- L'ac:ton vaccinalc cst pous.ee h .4on maximum d'intensit& .
>,' uctivuit puisquA- les germe-s (qui ont contribu6 A In production 4
V\c tin n.t at .-Pieetio.nnds c l ur pousse optima.
Go.-- Leuis milieux d'obtention, exempts de peptone, n'occasio .
i'n it ", t' chores hemoclasique-s.---
7o,- Leaiw' vmploi n'amene jamais 'apparition de kh phase ifE
the do V Wright. -
Cwmposition.- Le V'accin ANTI-'OGENE 4VIRULTRAk estwoit-
ituoc par des Filtrat de '
Stuphyiotoquos, tBa. Pyoeyaui4ue. Sitreptocoques et 8A4. Totfl
gin'e... it parliea cgate e! '
uiitet iotius Th&ap-eutiques,-
Forme injectable.- Furonculose, Ecema, Brfilures, topte3 Sept
cCmk-is. (Rougeole, Scarlatinr., V.,icN., Oreiliono, Zana, et toulia
86quldies de macldi cs ilftcticu.seA). Abehs Dentaires, etc..-
Formo buvable: Four le mme- u'sages, en can do pr 6ft Ce.-
Forme pansement.- Toutc-' afefectionm cutanesa d'ririne microie "
bienne (Furonculose. BrIlure-s, Phiegmons. Anthrax, Panaris, EW-
mas, Imap6tigo, Abcen, etc.), Fyocrheies Alv6olaires, SoinS dontWiB
post-op6ratoires. '"
A,-^ ... contre-indication.
'suologie.-.
Forme injectablc..- U'ne injecti.Il d: 2 cc, ;haue Jour (ou tau 'S'
2 jours) s(olm 'imorltaImc.ve d.u u. truite, an tenir compete 6 'I
du Mujt et suivant le indications du Medecin triltant,
Formne luvable: Une a deux Ampoules par jolr.
Formepansment .. .
Apir. Iavage doe la plaie, ou de la region attiente; fait f T ..
:I:t2 MtA'ile imtib&':do, V acgin P Ut VIRUThrA. :
Rmonvex'ilero lin:.,ment, do Vaccin PUR 5 6 0fois oln jOu. .
touiiour apris nettoyage do la i"don i l'eau houi"i.
ptI r ;pnnplytvr Ic traitoemnient et obtenir une elestrisation rap h '
plafrizg uppuraea, i Pat recormmnnA d'employer Ia pommade ."V-..
I)hMVInE l A. / qut a dea6 fait mervedlle en Hait i.
NOTA b o^ Veeinn Vsirultnai. aont de }EAUCOUP les M .
1R lIitS....-
11 ya-un Vaccinm sVirultra pour chague usa:ge. Tous leftb M i
roo: rnmndent la marquc VIRULTRA dAis touw IaQ Oas.

--- -" -, -

BER .I?. ER EOP


LL IIILII UI


- -, '41iile

':''



i i


~~yBl~4~~li
1





d.S~~" scm 2.ztPt'mWr~5t *t~tats o; Yv'rYM6sr r


A Vt.NDRE
:" ;.

rotl" e'n": l Slett &)
,lAtMobile (Hudson Terdrplit.e

inilea de cuiusiae
ajine A a az
Qbtils de jardine, plates eni pot
itIldea de menage de toutes sorts
S E. GOODWIN
prtionville Rue Geffrard
T61. No, 2g28.


:- CLINIQUE DU
SDOCTEUR DUCHEINE
Rue Dr. Aubry No. 154
S TOdphone 2287
Consultations i Matin 6 h. & 9 h.
:apres-midi: sur rendez-vous.
Pour lea cas d'accidents et d'in-
pipottilons survenus la nuit, lh-
(inique tient toujours un mkdeeini
$ disposition de la lientele.

.- .a r 'r*
BONNE CHANCE
SAUX FUMEURS

.Auxs amateurs de bonnes ciga-
tfttes ou de bon tabea est reser-
ve la surprise la plus agrrable pa-
' garettesj Une prime do vingt cinq
ddars par ces temps-ci, doit vousz
aider 9argement a boucler vote
budget de famille.
Dans les pochettes de cigarettes
aRoyal et Rex, se trouvent de.
bulletins numnrots. portant ia si.
nature autographed de~ directeurs
je la Manufacture.
Plus on fume ,Roya'et Rex? plus
on a de chance de te mber 3sur le
aumiro qui apporte as foyer I'ai-
Atwe et la raietd.


t0 DOLLARS .flTJEMENT
Occasion unique Ai.sow-phono 1'
tube, ehangements automatiques
di disques. A fl'ita reuf. Unr.
tentaine die disques. S'tdreser av
bfarau du Journal.


AVIS MEDICAL
CAritue du Doctur AIMON
(MARLIER, rue des casernes, a
it# de la l6gation dominicaine.
Cotnsultations: 0 ft midi, 4 1, 6
ioures p. m.


CLINIQUE,
dcjr
Drs. LOUIS HIYPPOLITE
&
P. C. DESMANCGLES
Anitiaie Maison F. DIuvigneaud
{tue des Caser:-es)
Consultation :
t 4 hs. pm


CtASION EXCEPTIONNELLE


A. DE MATTERS & Co,

Plade dae ia Paix

Rue Courbe at Rue diu tiaUlg ni a l4tW

ACHAT D'ECAILES DE CARET. VIEIL OB, DIAMIAS, Pr*-.
LES ET PIERRES PRECI'EUSES,, VIERTLLES PfIECES BGWT '
OR, MONNAIE DE rOUTES N.'.'iuYtoALlTES, A DD PFlUX AB
SOLUMENT AVANTAGMEUX' '
GRANDE LIQUlII)DAON DE I.tNETTES ET VERRIfI
Lunettes et Verrei de tous numialos
Montures en nickel ino'ydable i
Verres ovals au prix de S 1,.00 la paire.
La liquidation durera iuslu'au 15 Novvmhrs Indtadv.l


meat.


A. D MutE&m &


U.


Pure


A Vendre:

UN MOULIN A ?lais, dte
brcation alemande, marquet RUS
Ivee mulel garantie. pour 30 an-
&t.L Ce moulin est monti sur un
(1isgon on boia (M4erin) ercl dei
fer. Le mail, avant de tomber dans
caisson, passe par tiU tamis-pla-t
Ct arn6nagement permit d'obtenir
I maIs moulu des plus fins et me-
mTe de la farine de mais impalpa-
ble et paiflable.
Ce moulin peut &trc actionnt
Pr-ua mtotour de 2-. HP.
Prix not factur6 Or. Am. 12.1
Prix de revente .80
k tiase wcntenant oe .mouiHn n';
6~ otverte qu'une seule fois e'est
4 dire en Dounne pour vtification.
S'"tremser ju No. 15 de f'Aenue
iy. H P6rt-Iu-Pruce,


A VENDRE

Une MACIENE SINGER, A pied,
OPu cordonnier et sellier.. Cette
ltehit* eet h bras cylindrique at &
4avette rotative,
S'dresser au No. 15 de l'Avente
"My, A Port-au-Ptrini. I


Buy it from
your favorite dealejy

l:-LARSERIE DE LA COURON'E, SA
i'ort.au-Prince Ha~it


,1


- 441 4 1 1


VENTf PARA VOylE ('AREE Atr ,
I)~ESOSL lIE LA MISIE A PRIX


En vertu d'une obligation hbyp'>
thkeaire sousoeite en faveur de Ma.
dame Veuve Elie Mo nos, par are
en date. dI ;six D6cembre mil newf
Sent trente quatre au rYaport de
Mo. Louis Vitnmnay. noairedv en la
r6sideni'e ile' Prt-atu-Priite, par ie
steur Iuzinicoturt IDNean, dcW6d
depuis, laiasant come unique hU- -
ritter son fils miner Justin nlJ11njI,
don't la dame Sylvia Charles est la
tutrice dative, d'un cnmmnnd, .
pimen n l date du douze Novembre
mit neuf cent trcnte sept et d'tun
certificate dtt dit notaire Louis Vii-
monay, attestant qu'A la date du-
trente et uin janvicr m il neuuf opt
trente huit aucun adjudicataire


I


Au-dessous de la mise a prix ilv
la -s'6mme de qtuatre cent sxanlt
quinzi dollars soixante quatorze'
centimes ................ Gr 47.7
oiatre les charges doe 'enchkre.
!Aux requete, poursuite et dihi-
genct de Madame Veuive EUie M6-
nos prfteuse A int6rts par acrt
authentique, demeurant et domi-
cili6e it Port-au-Prne, patent et1
identif~e aux Nos.. SA9 St 2574.
ayaint pour aVocat Me. Maurice R.
Elie, patcnt4 ait No. 1413.
- Contre- Madame Sylvia Charles,
tutrice dative du miner JuAin D&-
jean, propriti-'ter, demcourant et
tf-Imicili6e K Port-au-Prince. Pourt
puca ample~s renseignementa s'as
Sdressar & Me. Elie At au notainr
Vilmonay.
Port-au.-Prnc, le t9 Avril 103'.L
Maurice ELIE, av.


M1ESI" iE tIrQUIEM


* ~


s9st prrsentc, il sran proc6db e& ,
I'tude t par le ministt.re du n.-
taire. Louis Vilmenay, A Port-au.
Prince, Ie jeudi cinq Mati mil nWrIf
cent trente huit d&s neut heur'n
du martin k la vente au plus otffar.:
et dernier ench6risseur des immet:-
bles suivants:
lo. Une pr(Tpri{tfo fonds t.ses impose au No. 1029 pex.r
'exsrcice courant consistent t:i-
une mason bassc i (itux appait -
ments itt Adependances dtanrs Ia conu
laquelle propriiti sise en cette vi!-
le, Rue du Penpile, mesurant vin:-t
sept jlieds huit potuces on huit mn'-
tres quatre vingt dix huit et deni
de facade sur Ia dite Rue aini-,
qu'au e6t6 oppose A I'ouest si:
une profondeur de soixante si-s
pleds ou vingt et un mntres qtu.-
rants cinq eentim6trm et est bor.-
n6e au nord par les hhritiers Mot-
ney Duplessis, au sud par un pa,-
saige de cinq pieds pour l rsite dct
la m&me propri&t., i PE'tt p;ar
la Rue du Pc'up !te -t A lnoust
par Ie rested (e W a mt-nme propri--
t4 suivant proc(s-v-rbail d'arpci-
tage. de Justin Alphonse accompa-
gn& d-_ son plan en i idate dut vingt
cinq octobre mniI rifc ce'nt. trent.
et tn enregistr6:
Et 2o. le reste d'une proprikt si-
se en cette villt aux environs du
Fort Eveillard, Rue Justin Lh&.
risson ci-devant Tiremas-e, avec i-
.ateo a sufd str un cheriin public
sequel rest ea-st com.ri os_ : lo. d'inl
couloir dc cinq pieds de klrge sur
toute la profondcur snit cent qu,-
tro vingt dix pieds longeant la pru.
pri6t vendue a MonMiteur lsAna,-
din Vieux -t st6tendant d la Rt.'
Justin Lhdrisson au chemin p.-
blic et 2e. un emplacement ayanxt
dessu. uine rTTmaqon base do quati o
pieces ltequVl emplacimicnt mnt-u LII
vingt sept pieds dte faadle sur le
chemin public quaranti six pieds :ou
cOt# oppos&c au nord sur une pr:;-
fondeur de cent soixante equator :
pleds en line bris.6 a u cOt6 oune.;
tt cent quarante pieds en line
droite au cute Es ct torn6 au nord
par Lue Hlaspii, Fernand Etiemi~
et Mdcmoiscle C(-lo Pt6nard, anu
sud par k chemin public, A I'E;t
par le corridor dci einq pieds sp qP-
rant cutte proprint& de cdlle de
Mon.sieur Ltnardin Vicux ct ;1
I'ouest par Amelia, suivant piun
dressY par Cldment Lajoie les 24
Decembre 1929 et 10 Deembre,
1930; t-els d'ailieurs quC ces bihis1.
so' :.oursuivent comluporent et sk'-
tendent sans aucune (,xc pti0-,n ni
reserve;


MARV ELA

D pandez A votre comdtonnie
MARVEL
Ce product change la couleur (te
vote chaussure solor: a robe que
vous por~t ou selon voire costa.
me: Toutes ies couleurs y comDris
or et arget;
11 ne craque pas et laisse un fini
magnifique, indvlcbil- mwai_. en-.;-
re, it rtend le~ soumli ptlw neuf as'i
1 &tatft fattiga.
SDemaidez MARVELA et vous
vous habillere anva: I4gfnnee et
harmonic fin; nvotr a d'perist r
pouar 10 pair d-ed chiaurcures.
Une seule bone M:ii- vous saif-
it, grace A MARVVLA.
En vente partout.
HYPPOLITE JElUDY
Di!tributeurt


1


I


--~nnns ~s~a~s- ~r~ruJ1 vcm;uas~ Ys~e
a r~r~ipRi~sn~p$n~l~;~


., .. *. ''*.' ** -


, lOW I


PACE gE


'coup d'Geuvre d'tilite et de
Bienfaisanee PubliQues &4 tra
verse touted la Republique.
Pour toutes ces raisons
Haitiens on Etrangera, ache-
fez done votre coupon on vo.
tre Mmbet


Mr. A. Duptopi fat center I: I.
MAi prochni A 5.30 a. m. en t l-
Cli e Pfaroissiale une ITnr'ter do i t-
quiemn tA i'occasion dtt ler annivr-
taire dun d 4bs ttde Madamer A. Dit-
piton nie Ultirra JnJflaptitte, sa
regrettie ttpo rie-, bs parents et
armi ;isnt prik dc eonimid4rer ta
pr&ent-e cormme Invitation.
Sal~t-Mare, I' 2 8 Avrl t1918.


CONCERT

Programme du concert domini-
cal du ler Mai. 1i92 dte la Muslque
du Palais sous la direction du
Maestro Luc Jn-Baptiste au Kios-
que Occide Jeanty a hs. 7,30 p. m.
It- La vivandi.r-. march
militaire par Occide Jtcnty.
2,-- Vnitl.ln:n -.i--r march procr',s-
smicin'lkl par Iua qutiat,
3.-- E. mnIllt -*- olVCturt. de
lhethoveen.
4.- Souvenlir ie qcnze jour;i aui
Cup -- f'Tir.gue th' dFrnnrlfcois Mta-
nigat.
5.-- onticiencei {U- (iftte dt
E. WXsly, tirr. par Luc Jun-inptis-
to.
i.-- n r.nomi-nt d'amr.iur --- i -i
-c orch, par (Oceide *Janty.
7.--- LA chanston t< ts Inghfndsi
fox-trot ctd FrirnIm
.-- Invocatiiton i icchus me-
ringue populaire c-apoisc dirdii a
Hligo LXvry,



< LE NOUVELLISTE
Tr~W Femu No. (m
It^fe TPatnlo No. 135. TEiVphotne i",32
QIOTIDIEN FONDTE "EN 19wt
Par
ENPXI rHAtUVET & rtERAQPi'T
Dis-s'ctw r-I*r nPopF ut re
FINEST (G- t'tf\UV ET

FRED, DITrYIGNEA'iD
twc ;;''?r,; ]rr'-f ,;*-"! ;-i.. ."
MAT IDUVAL





Loterile rationale


d'Hlaiti

fI, Rue Bonme Fet,



DtlX MILL GOURDS
Le COUPON :
DEUX M&ILLE
LE BILLET A:
DIX Gdee. 8BULEMENT

V'hfsitns pus & rlsquer, cha
pte mats, elie miodique va-
eu. 'eslt tn genre dkipar-
gne. El pjad n'oubies pa.
eU'll fault soutenir Noire Lo-
lerit Nftionals, car e lle rien
en aide, de wa ef6tE k beau.


i


Refres.hxmenti





PAC4 S


PENSEES


jI n'y aurait pas buecoup d'heun
runs, 'll appartenait & autrua de
d4dMdr de nos occupations et d.
nos plalsirs.
SVAUVEN4tGUI..
a !

Coax gtu is tintt, dest cen quc
le dise poir ffrale. Ce Wnet pas l
dEsespor qul les tue, e'et la peur
qu'ls ant de l*t
Edmond GILLIARl)

,l tai.' *


PROPOSE ET

FAITS DIVERS
(Suite)

LA FETE DE SAINT-MARC

La fete de St. Mare, cette annt6.
ful ce'lebre dans une atmosphere
de gaiet.6- Le s&nateur FranCuis
Senat Fleury, le Magistrat Cres-
cent Jean-Baptiste, la Philharmo-
nique du lieu ont contribute par !,,
contours apporte r'ehausser I'f-
clat de cette fete patronai', No-
tons la presence de 'orchltstre orn.
diabl6 des fr&r'es Duroseau, qui :
jou& les meilieurs morceaux do so :
repertoire. En resum6 tous ft-
points du vaste programme dre--
se tin la circonstance furent ex(
cut a In satisfaction d. tous.
CORRESPONDA N T.

DEC'ES

Noub avunos ippris 1 0' -,.
w d&iet, survenu ce matin dte
Madame H. Silvera.
Les funrailles aur.on.I ,t do-
main aprbs-midi (4 hrs vi, K-
glise du Sacr&-Ca(ur d, T'.'irgca-
A in families que ce driuil alIvinl,
nous envoyotls nots C', .:'"-

Ilier aprbs-midi onot .n; lieu a Ste.
Anine lt funerailles du Sergevnt
Lestage tGarde dlOIaiti) d-c&t(V 1:


vvilte it lIH6pital Militairt
Les honneurs militairesT
re'ndus au difunt par un,'
dt. de gardens. Nus co.;d,-i-.i
famille.


fut'en
1-I tt
.0-:ta


Est" decde hier soir a 9 h't, ororei.
Petion-Ville Monsieur
FMlix Marcelin
Leos finiraitulk atront lieu .'
apres-midi I' Eglise do rPtioi-
Vitle. L'inhumation ';i- -: aut r 01:
cimotiere ext6rieur.
Nous presCriti;l-s rno vives con-
dol.ances A sa aouve, aux famiihs
Marcelin, Roy, Bouchereau et Ma.
val.

Est d6ced cc midi MonsieurA
Marchand Damas. L'enterremenit
aura lieu remain aprs.-midi h Ste
Anne.
Nous pr6sentons now condolian
ces aux parents que cc deuil at-
teint, partieulierement i MM. Mau-
rice et Ernest DamN ; don't le d6-
funt kt4it le pPre.


REX


Dimanche a 5, 30.- Un dra-
me tmouvant: Chanteuse de Caba-
ret avrctClaudette Colbert et Ri-
cardo Cortez... Une ceuvre humai-
ne don't lea nombreux episodes -
deroulent dans les plus luxucux ca-
barets de New-York.
C'est un film Paramount..-
Entr6e 1.10.

A 8, h. 30.- Une grande super-
production LA GONDOLE AUX
CIUMERES d'aprs le c6l6bre ro-
man de M. Dekobra, interprrt4 par
des artistes on terion: Marelle
Chantal, Henri Rollan, Roger Karl,
et Diana Balkria. La Gondole Aux
Chimnres, un film dramatiquc, fi-
che n p rip4ities aventureuses....
La Gondole Aux Chimtres film
etgant vigoureusement mnen6....
LA CONDOLE" AUX CtIMERES:
se passe dans ded cadres divers :
Naples, Rome, Venise. La Gondole
Aux Chim&res: Use mervenileuse


--------j *I----~ i-f~..1 ,--~ **.I ~----- vi--t~-~: "'a* r .*.a4Ks *lI (10E~


:NOUV ELLESj
DE SOURCES-CHAUDES

(Saite)


S-ment les jeunes de Ia r gion qui
ont fini leurs E tudes pour Ia forma-
'tion de 1Association qui, ufse fois
inaugur6e, travaillera A la restau-
ration des Sources-Chaudes, en
commengaht d'abord par fair con-
n aitre, par des fcusereis et conft
Sirentes, co que furent Port-A-Piment
et les Sources-Chaudes sous la Co-
ionic frangaise. Ce vera une tr
belle ceuvre.

Propagande Agricole-

L'Agent du SNPA. et ER., ac-
compagn6 du president de la coo.
perative Agricole de la Plaine de
Port-A-Piment du Nord, pouruit
des pitus activement, la propagan-
do agricole I travers .es different 7
Scentres agricoles de Port-a-Piment.
Durant la tourn6e, ii a 6th distn-
.bu6 des semences de benzolive dan:.
les regions suivantes: Bonal, Car-
:i-nage, Ilatte-Dimnanche, Trou-
peau, Mahotiere, La Petite Plac'
I'ETang, Figuier et Sources-Char-
des,

5 Ecole du Soir.

L'n ic deole du soir a LtC autoriskt
au local de l'Ecloe Rurale dee Gar-
eons, tdes Sources-Chaudes. Eil-
Sdolit commencer dijai fonctionner
pour les agi iculteurs ill6trts d" 1
region. C'est une. excellent initia-
tivt' (ie 'y E. R.

our unre ippinire A a Petite P f at,


I,'(tablisueiment d'i.nw p-pinin ,
est nicessairte a La Petite Plac-
qti ,.t ua ztone, arroSt,-. Le SNPA. i
Et Ev.It. cst tmbanrass ;>our org-ani-
s<-.r c-atte pepini'itr. M1ai,' Ie nommen
Ti Nord proptt taidi: t-t sou:i -si
pecter" d-l6gu' de i ta Copt'prativ-.
A.grlt.oiu, pour mettre le Service, -.
i'ais t, t mis a sa disposition un doe
mi acrreau dt terre .ur I'etabtL-
.-emtr'nrt de cot-t pIpiniiere. D'apris
ik-s dires de I'Agent du SNPA, C'est
la culture du tabac qu'on va sur-
tout itn-nrsiier i la Petite Place.
La ternr de cette zonite c pr'te bien
a cette culture. I

t n pjint de t~d phoue
A Sources-Chaude

Scous peu un post de tdeiphon:
ser; ftabli A Sources-Chaudes. Leo
memcnres de la CoopIrative Agrico-
it ont accept& de donner tous le
poNtaux que neccsitcra a construc-
tion de. cette ligne-t4lephonique.--
La D. G. T, P. donnera les fils, Ws;
isolateurs et appareli. Ce post t&-
16phonique est d'une r4elle nkces.
sit- pour Sources-Chaudea quand
on considlre le nombre des visi.
teurs et de mallades qui friquen-
tent depuis quelque temps cette lo-
calit5. I

CORRESPONDENT
i


i


CONDITION

EXCELLENT

A VENDRFN

27 Collections dut Moniteur
1910 & 1937, reliees la'iat de
neutf
S'adresser au Bureau du
Journal*



page d'amour situe" dans es pluf.
beaux sites da monde.
La Gondole Aux Chim&res: Ute
Grande Superproduction.

Lundi A 8 h. 15,- Troasikme re-
presentation de la c6Ibre danseu-
se aitienne ANACAONA:
Elle donnera les num6r~o asu-
vants:
Danse de l'Esclave, Dansr du
Poignard& Danse du Ganster, C-ou
ga, Grand Eeart, Slow Fox...
Entrfe 1.10. R6serv6e 2.20.


Ce n'est pa.s o
icd de cette exd
Atchimede...
La question df
tJua r dim limntch
ce phr&is it auss
-le dQ 'dcou.vrir
se par 'orfivrc-
cuse. : .
Peraonne it'nva
A r6soudre ce !p
Sconsidert insolub
On se rappell
coistaance aut Co
lustre savant d&
pes de ]'hydrosta
Eb, bien, iid la d
ploi de la martin&
rait tout' simple
['histoire de 'r4 u


SKA.. *

: tir Librairie Nouvele
tion dl rainrl
i Octave Aubrt y : St. Iielni (2 voluar e ) .......... *'*....,
' ie ploye' r l ma- L. Madelin: 1i.. .. :-. le Bontparte ...............,.... .
ort-au-Padeii: .n. d no part ................ ....... ,A ,
si'difficie que cel" ^ Madclin: e:e i r...ie i i.rc .ire ....... ................,,

du roi de Syra. al ry-Rudot: Pasteur ............... ............. .......... .....
It amai he Iayrnonde Vinciit: Catunyge (rix IYmi ) ...............:
it j1mri.. cher: .-..- I". innir ............ .... .. .... ....... ....... .'.. ...*.
il ui tit : F ii a lPAui. .... .. ...... ............... ...
rri ;t La Cote do J ... ....... ................. : .
I 1a curicuse cir- M t: KI v-uti: lien qii'une ni.t ................................ 3
rl. e inquelle r in p e-Va u :p L Heritage ..... .... ............................ ......
CwfT'l a it f'ortra i- ....i .. 8.0 '""
-uvrit ele c:i- F. L. Barclay : Le Rosaire ..... ...............................
tiq ue d. M a te rlink- : Devan,: t Dieu ...... ................... ............ ..... go
Sominiaetde lp ur- DictPOl, ir. Franatit Azed ......... ..................... ........
et dominicasc pour- i pictannairs I lanrItIus etr.angern (Anglai., Allenfand. Es-
nent 'assimnile hi ;, ) Ch A..... ....... ...... ............. ......
rf de Coomb:en i s ;I iit- lt ia!i'S dttrIangITr.,. (Anglais, Altemand, Es.
otsra t t p .rsisu.... 05 .,5 .


observant la persistace c',es uls-
tingu s anmatour.', Qui, it, jouI
de inaugurationn (. ,i.ct did'.
Bar, semblaient mn;aiser l'heire
du diner tant ii- s plaiaienit i,
buire stir le zinc. Piio. qtiu sail
fai-r lIiche die tout bis, a ,out de
suitie cornpns qu'l a'-vait a unt
mroyen nouveau 1Yr p'OCi; des
plziir fl i n lu et dt1.
1I sup-rimiia I' r }X i tua qui
conSlr ve mal.rl' -: sn grand
Sair. et uIi sibratit;; '2. ', i' dt-
| put-, sur I aile ri a i : '.:fmlnf e !.
ouv e 5ll (r4 brtui '.
Un btia sort d bar co'
un pOUns-in sort u coq.
Eur k:.. tPo'; at trouve.
N, N. -- La mr t;;. reerdative
de remain ds 10 :res au Club
Priv& doe Fiui F.._ --ra par-
ticulieremn nt int. cause
de la fete d o r ,V I <'tree est
Slibre. mati, comrn',r :,<1 sulb
sont adm i- i- 2I:.'...- } 0 .L .


CO.P1AGNIE C(KNERALE
TRA NS \TLA NTIQQL'E

Le S S, ;-:n i' u, v. -
nant d(e Fiornt dU N rcd it de Sa-
tiago de (Cutb. -r a'endu ai Port-
au-Prince hru(! 2 M4 h-t'ars :,
11.
11 r-partir, N na-r'm:.: j30ur a 4
heures p. mn. iir ks Ports uu Sud,
pregnant rt-t rt pa .sagcrs pour
1'Europ'. ten n ab.rdmentt
Pointe I Pitre.
Port-
I: VITAL, Agent,


LECONS PIiARiCULIERES
Aux &Eve.s nc retard; k~q nu
J'Espagnol, conditions avantageoi

S'adresaer A M. Wesner Thrasy
bule. Avenue Bouzon No, 15.


Pour avoir du Poids, de :,
Puissance ct de l'Energie.
Pour r4aiiser le DOUBLE
de votri t-rnvaii q;otidin (in-
tellectuet ou Physique), sans
la moindre fatigue


ui,.- d' !a
)e- '. Pautichet :
F. PaL .het
G u.gacbort :
F'. L I:i.ntec
F. Le I'ait..i


... ....... . . .....
i. ; I.l.; i.a.ti:: (r',: i-.. Isfpalgnrol, Alleman d)
' 'i: t 'i.:- '. l )ianL s dc i ent savoir ............
u . . . .... ...
e (Chemiln id b h.. or .............
I.r' I r'. bl .me dl J : ......... ........... ......
Sc I. i .,:rt c t l t t ....... .. .....
u. a Sce-nor et la '.i- .. -- .... ... ..


Fk.unnmr;li-in: La PInr:lit& -'i- m ...do.
- R- stand: La No- ivi e bi(oi'i..
ZL : L'Agriclture loder ...... .


I.' irtks~i~ ..-.... ....~, S
.. -.- .... 2*4.~
120P~


LA NAT ION 1AITIENAE
par
DANTES BLELLEGARDE ...s...... G, .i

LIBRAIRIL NOUVELLE
(Maison de emnfinnce)
La Librairie in, u-t. ue sortie
Port-au-Prince Telephone 2077.




CL T'AAlA AlA i UVOjS R* ENTREZ
DA VOS VACAACES

ef- VUas deimalUez a jquilie 4coie vous devez envoyer vOs eitfataltinw
queit ue AL liir.;Cercui'e, etn lleme temrps qu'ute tele formatfto
Cab,~siq.ut, it.s uaSes a une educatiur r t harLluiae a ve les ooinaa i0s
pulr ntliW:r puotuuiul euoraptuqut, its aiuuti. cuut.liis tC'ot '1W

LNE Lt.ULEK'
&e'tat i tirttitut lTppenihsuer
)nize Aniens d''extleute et 'experienr c
Reconnu d'Utilite Pubihue.
Un corps de professeurs que tuut recemment, l'on re~umtrassait poi
iunn des Ilu compktenrds de noire Corps Enseignant.
L'Institut rippenhauer est A vote disposition avec:
-L- confort plus grand app,,rt' chaq ,e ann6e A se Iocaux.
L- A puret tde ses mthodeb ddja riches d'expBriencea et 0.
pendant tourrnt's vers ies acqu: ions to-wvelles de ia science p6~.
gogiq ue.
-S r nuv\lte organisation qui qui fon:tionnera A partir d'ode .
-- L, nseignement par des 4p^ciaiistes des langues vivantt Ev
naissances indispensable A l'heure actuelle.
Avec en plus les advantages d'une formation religleuse aribun
bien c)ntr6l1e.
Pour- tous renseignements: S'acresser a l'Institut T:,ppenhsaut
Rue Lamnarre ou T416phoner 289IL-


MOINS DE CONSOMMATION


D'ELECTRICITE


Avec Ic.s Nouveaux RefrigBrateurs

General Electric

1938


Mteili ture

isolation

des paroi.-


Moin;


td'vaporation


De Ia Glace

en -

an

Riln de ltmps


-:


Preneoz
KELPAMALT
Produit it hI ,- do KELP.
plane marine conneant tou-
te les vittmines.
En vento -dan, touted~ i-,e
Beonnes Pharmacip- -


B154988

DEMANDED VOTRE PRIME EN ACHETANT VOTRt.

REFRIGERAtTEUR 1938.-

rUN LUSTRE)) DE $ 5.00 EST VOTE.

Cie. D'ECLAIRAGE ELECTkIQUE

aTEL. 22E66
Maintenant I'ElectricilU cat & Son Marcd.


fr


1
I
'

'


I