<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03317
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 22, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03317

Full Text

i..... ..,


i I i ^ O 'N
S'" QUOTIDIEN ZONDE fN 1896
'. T f t*: 4 rrfl iet \u^^u 'r A


PORT-AU-PRINCE. HAITI


QUESTIONS JURIIIQUES D'ACTUAtITE


11 est t1un1 question palpitante
i se pose aujourd' u'i, vu J'int-
t plus qi'evident qu'ell; ouffric.
g raison des nouvell:s measures 16-
gitatives crn vigueurl C'eCt la q uc,-
ton de NATIONALITY HIAITIEN-
,xE.
Sans qu'lil sit hbeoin dC di.-Ri.:-
ter ur les difTfrrntes classes ( hai-
tiens tables desormais entree hai-
tien d'origine et haitiens par na-
tursation, il convent toutefois
d demander si I'OPTION pr&-
e par ila loi de 1907 a le caract-
re d'une NATURALIZATION, ou
d, a contraire, cette OPTION n'a
qu'U, earacttere purcmenrt declara-

Avant F'adoption du code civil
frasgais de 1804, aucune de nos
tnstitutionfs n'avait organist la
NATLUTALISATION.
La quality& d'haitien s'acquerait
soit par le JUS SOLI, soit par le
jlS SANGUINIS. La naissance
wr k- sol haitien donnait d'emblee
14 quality d'haitien.
Aussi, jusqu'A la constitution de
108. tait-on haitien par la nais- I
sane sur le sol d'Haiti.
Mais, la loi de 1907, vint r6gle-
IleDter cette acquisition de natic-
Mait. Cette moime loi organisa h.,
X ATLALISATION.
Tout d'abr.rd, c'e-t la Naturali-
ation ordinaire. En effect, articlee
dispose que tout stranger peut de-
vair haitien par la naturalization
iprts deux ans de residence en
il t
tVart. 8: II est status, par arre-
t du President de la Republique
|sr chaque edemande de natura-
liation. Cet. arrti6 sera public aut
MONITEL'R.
Ainsi done, l'6tranger, pour de-
vair hnitirn, doit, par une decla-
ration solennellerenoncer i sa na-
tionalit6 et manifester la volont6t
upresse d'adopter la nationality
laitienne.
Cette volont6 expressiment ma-
nifestte ne zsufuit p.;s rour lui idoer-
ser oette quality d'haitien. II faut
de plus utn cte 4mane du Preii-
dlt de la Republique, et public
da~ le journal uotficiel.
Le novel Ltat civil de ce nat.u-
Ui'e ne se justifie ue par 'Hr'-
*6 public.
Quant aux effects de cette nattu-
hsation, ils no se produisent j'LA
Ptrtir de la publication.
f e Ut unanimement enseigne
e ta NATURALISATION ne r-
ttuaglt pa3s.
La deuxinme classes de naturali-
8c ormprend coux qui, en raison
4 tertaines conditions r4unies.






SvluaE LA BLE
DE VOTE FME-
-tr l -ot vtos Iatert ez da
hk matiag irf ibleC"


. a bttg ln I trtr-t, rtv -mate

Y mta, itlU. \o c, vva tout -a noir'
P ^l hL dAC i. -r Ir "lIta
I n Pit', na ca' s.c %ee
ur -S r60 remi tra d'a'p o Vt: :.
-ruont t ou n e ura cti'-l




E. BAKIM.
E ufst Fu slantr
ciatE~~dD


pr-U;enLt t~i-tnir haiienns sans otb-
s<.rv.:r le dri-li ide rt-sidence prevu
ar iti i:Ic .I dc a lo de 1907.
2o0. la fermnc- haitieCnne qui avait
-irdu sii n .;on nmariane av::c unL stranger et
ili, a i "cii:'-- de ce nariage, se na-
tiuraihili h:i-ltie;u -. Ici, enceL elle
Ss t ; '-' c*irnit -; a t;)iltes k's con-
t iti ,ns a.-- I'.riik-t .e 5 p,.u haut rap-
- pel.
Mals k n.-,Lt:.r de 1907 a
prFrevu, d'autre part. la declaration
d'OPTI'ON.
Cett:e Option constitue-t-elle une
Svt .r.lal.- iii..'Iuval-.V "ion? A-t-ele
Ies effers de cette det-nierec? Eai
Wdautres tr-mes restreint-elle Ihs
droits civil et politiques du titu-
l laire?
SPour trouver a cte question u-
Ine solution logiquc, *, faut remon-
tIer aux principles et A b'histoirc
Sconstitutionnelie d'H1iti.
Nous avons dtji dit que press q
Staouts nos constitutions ont tou-
* jours proclame LE JUS SOLI ET
LE JUS ,SAN GUINIS
EH ls n'ont jamais subordonna
I'acqisinrion de la nmtionalit-e hai-
tioUn:. JUS SOLI O0U JUS SAN-
GUINIS a nucune conditions, en de-
hirs de la naissance suir le so! ou
la i L- rd. i ,:.;L.., africhine.
Aurisi iden, tis c!eux qtui en
taIeInt nS- s~'r ie so(l haltit-n avant
a :i die ?~7 avaient oil t acq i. Co-slaitu tionnoit!-
m-:it, its -'tavaiec"nt aiucune obliga-
tion si maniifester, a leur majori-
t c- leur vohlum die choisir la natio-
nalitv haitienne, puisque la consti-
tution (cl---mn-.rtw disait que la loi
n'a pas d'effets r,'troactifs.
Souls, lis individust, nai sous
l'c-r'jlir: I. l a loi do 1907 talent
astreints ait 'labligation de fair leuf
declaration adoption dants 'ann6e
cl lhur majnorito6.
La Co(N!i.titicn de 1918 ne s'est
jpas reifu.Sc- a i mr.-lmr, come
ses aitt,-:- ia quality cd'haitien par
la naissance sur le sol haitien.
I,: p,.irt,, do ce :sexte constitu-
i '. -- a-i ;bsiue. z'c t-ia-dirc que
., ;.e- ,.oi sur .' s:l haitien doin-
no la qua-.'lirt t'haition, mif mem au
hi f ui'n t-a. : *-' I, sonIs Ia seule con-
dit:O.'n I, ,::c .fjfi;nrer rettie qualit-
Li'hhoitIn. it .a i m ti(rite,. p:ir Linf,
.irl Ce d-.claratiIo'., sans aucLune
formaisti dJe -s.-.rment, de renoncia-
tion, et rnL- quA' a1) Pr6sident de la
Ri'pub!iqI'i p.'is.se consacrer cette
qualitC dl'hcaiticn par un act-e de sa
soilveltrainlett oc la refuser, come
il en a le Ipoutvoir en ce qui concer-
ne la NATURALIZATION.
(a suirre)




AVIS

Lea personnel d&sireuses d'as-
Hister la fite de Saint-Marc aont
avisaes qu'il n'y aur tun train e.R-
prees, de Port-au-Prince en direct,
tion de Saint-Marc. que t1 diman-


che 24 Avrnl courant, 3 hours
de I'apr-s-midi.
Le.ur retour est. assure rpar un
autre train ipkciali qui laissera St.
Mare en direction dt Port-au-Prin-
ce le undi 25 Avril, h 6 heures du
soir.
Compagnie Nationale des
Chemins de Fer d'Haiti,

LA DIRECTION.


II


VENDREDI 22 ARVIL 1938


ft .--r't T L r t is-t Ls Yv t


8-lryga ~rm


COMPAGNIE ELECTRIQUE
ET D.G.T.P.

Nous croyons savtoi que la Coim-
pagnie Eiclrtiquc c.st on contesta-
tion avec 3a D. G. T- P. au suj-.
de la franchise douanitrc don't clle
btintficic pour ics articles qu'elle
imported.
II paraitrait que ce qui fait 'ob-
jet. de la pr6ewnte contestation sc-
rait un lot de petits goblets hygie-
niques en paper devr.at servir nu
personnel des bureaux de la Com-
pagnie. La D.G.T.P. d'une part
pretend que ce ne sunt pas deo ob-
jets destins ia l'expioitation de la
Compagile, alors quecette dernib-
re foutient qu'en ve-tu d'un Juge-
ment du Tribunal Ce ltre Instance
de Port-au-Prince, linterprntatioia
qu'ello donna de Part. de son eon.
treat relatif A Il franchise doosni.
re a 6te condacrie en tenrme for-
mels, et qu'% 'occasion d'an diff-
rend du mkme genre 1'Etat Ilai-
tien a ti condarmnd At des dommea-
,ges int&erts.



Apria (le Spettacles
le rendea.vous est atF
BERLINER 80r


No. 14.946
r-1- ~- -


PPOPOS IT FlITS DItERSI


"arwwe -rtra n r *W,-- -


UNE SUGGESTION
DE LA
SOCIETY PANAMERICAINE
DUY BBRSIL


Par memorandum It DWpart~ s
ment de 'Int&rieur a bMie voulu
noLi-s traismettre copii d'une let-
wrie e In Soci6t& paxmunnritaine du
,rtdsil par laquelle cette Soci6t
proposed que des l6flgations de
journalists de cheque pays amn.
ricain parcourent, i l'occasion de
I'Exposition de New-York, le ca-
pitaies des ripubliques de ce con-
tinent afin de resserrer les liens d-,
con fraternity panam6ricaine.
La Soci&t6 panamnricaine du
Br6sil a demand an Gouvornenment
de constituer un comit6 local qui
choisira uce delegation de 5 ou 6
membres, qui, i ses fpais, se ferait
& travers le Continent les pklerin,
de 'lde al panam6rlcain,
Et te memorandum de conclure
en demandant aux directeurs de
Journaux ou revues de bien vouloir
soumettre leur avi6s ce sujet, A
1'effet de tells mosures qu'il peut
convenir de prendre...
-.--. .P ...

LES OFICIERS DE L'ETAT
CIVIL CONVOQUES AU DEPAR-
TEMENT DE LA JUSTICE

Hier martin, sur convocation du
Ministre, les Officikar de t'Etat Ci-
vil qui no sont pas en r&gle avec
I'Etat, se sont presents au Dhpar-
tement de la Justict aux fins de
s'expliquer.
SComme on ke sait, en vertu de la
derniere I4gislation, lea Officiers~ de
I'Etat Civil ne touchent plus direc.-
tement, et n'effectuent aucua act
dans leurs juridictions rtapectives
que sur le vu d'un recpis.t d4tivrx4
par le Bureau de Contributions et
diment acquittk, lea 40 o,/o lur
revenant lour 4tant vrs4s A fa fin
Sdu moia. Mais il paraltrait qt
beaucoup d'entre eux ne omt pa;
en r]gle avec ht 'Trsor pour la pe-
riode prtcedant cette measure et
c'est fin d'arTiver i e qu'ils s'ac-
quittent enver:i 1'Etat qu'ils ont (t4'
c.onvoqu4s au DparLement de la
Justice.


ges d'anclens glaci1.

L'APPAREI JUDICIAIRE
EN ACTIVITY

Mercredi il y lut grand :at-rru-
pement i Lalue devant la mraion
d'un pretl'r l.'en (anjnu o hbui.s-
siot's et r,,,oro- ptrotei'e,":.int A !'ex-
cution d'tnt jugemcnt rcijdu par le !
Juge dc int Section FEs;.

Hier ipre.s-ridi tl .u.lv e di Pi


A L'ATIENTION
DES RADIOPHILE:-

Des auditions de Musique $pi-
ritulie, d'un intWert vxceptionnel,
veint. tre dunnes i laa Basiliqu;-
Sainte Clotilde, soas la prxsidence
d'honneur du Cardinal Verdiexr
Archevtique de Paris. Chaque moi
on entendra au course T'une seanc,
d'art religieux les plus caracteristiques des Fete:;
cetlbrees pendant ce laps de temps
Sinterprittes par leas "hcurs de I
I Maitrise de la Basilique. Ces aadi-
tions auront lieu lea dimanches dti
18 h. 15 a 19 h. 15; alles seon:
prkcedtes d'un iMagnificatb et sui-
vieS d'un Salut solennel.

ARRIVE
DU NONCE APOSTOLIQUE

Ge midi est rentr6 nar avion, ~-.
nant de Porto-Rico, Son Excellence
le Nonce Apostoliqut, Mgr Silvani.
Le the-f du Protocole, M. TurennQ
C arme, a 6ti le salucr au d dbarca-
dere.
Nous renouvelons toutes nos res-
pectueuses sympathic ii e grand
ami de notrc- pay. -

ENQUETE ADMlINISTRATIVB
A 1)ODAR)

SNous appri-'-aons qure la semains
dernibre qu;:!quic f s f:. tio, i i ire
ont ct6 dJl16g,:. -. DIotard, Ia plan-
ration de figues-;t:':.<~ re( que la
Sti;.dar! posabde dau' I 'Akrtibani- ,
Ut, i quelle fin prcis.i, nous l'igno-
rons.
Gette commission ltait ~ompose ,
du Pr(fst de St-Marc, du Commis-
saire du Gouvernemient de ia nmme |
ville, et de Me. Auguste Douyon,
contntieuux du Bureau des Contri-
butions.

AGREABIECVISITE

Ce martin nous avonw r u. av-ac
plaisir la visit de Me. Th.odore
Achilic, Inspecteur ces Ecoles do ta
circonscription de Port-de-PaLr d, I
passage- a Port-au-'Prince. i
Notre ami comptv r.ur.agner ll e
ptinte;-' (ert n ran rmat n.
SNons l.i sui'.. tr.nt h-rn voyage
c't I'ru! tue tuse t':,esortl.

UN SITE. A.GtEABL.E
POUR S'IATION D'ETE
PRES DE ST-MARt'

L'un de nos airna:.a-es cnrrcsr-po:!-
dant.- rdl St-Mare nrmis fait part d ',
I'agr6ablo decouvert" failte aux rir-
'irnns dci St vitle d'1t.ii Sitc mervint i-
icuX, quii ,potirrait -...t'vir a toiu -
LW'tti. region doe station estivalt', et -
Quli prc-urrait eigalcmtnt t on raison
de son climat, so pr,;tor i\ lI culture i
(des legumes et auitri .,
II s'agit de Gouravier, A .3 hen- ;
res de cheval de St-Miarc, altitude ,
ISOr mrntres. II y fait ausni boar
iu'&i Kenscoff, et' i y a lh un plh-
teatu admirable. Du rn-ste on y r .
trouve encore do nomhrteues rti- I
nes coloniales, et mn'me dte ve, ti.


au 'Sacr.r-CCur; It P. Poupon, an-
tien vi'caroe A Pet it G'ri veo a et
nortmer ic;cire A St. Joseph: et li
P. Guiillo 'Vic-ai',r iI Jnc'n,:l a tt.,
Lraunsf6rr a itSi lin Ai;' commM vi-
Care.
Xxx
A cc pruopus il lnous t a pia. init-
rt-.-iz.ant do l'f irie L 'lo ntm iir. ;' il.s1 l i'ec-
t.rurs, d'aiprCs l'Annutio i'Ponttifci.>
du Va nticiin. ptiour 1 t:.,, li. comrnp;i-

(Vtoir IU'tel en *me. page)


42.rme. ANNEE


de la Section Est se onmpagnt de
son Greffier, ayant t6e requis a
prociWd, dans le quarter du Ba5-
Peu-de-Chose, au constant d'unr
I installation 6lectrique teffectu'e sur
la' propri6td d'un par-ticulier. Par
qui, c'est ce que l'enqudte viendra
%tablir.

LE BULLETIN DE LA
CHAMBRE DU COMMERCE

De nombreux homes d'affairesi
Snous oit fait remarquer que depuis
quelques mois dijh ne parait plus
tl Bulletin mensuel de la Chambre
du Commerce. Cotte inteiruption,
quce notus voulons croir-e .a ;;g1ia,
iest p-as co' t'ndt, i '. s n:; a2v'2ir
qu hlqu'inconv'nit'n- r,', i<; pi ii ,
eni particular, pour t' O- m1-ni, '-
itants qui y trouvale- ntd-s i-~ t :
Smaitions e'xact s saur a cft t .s -;,

faire C'ttait un ,uide s r 't *i
r -p ssait chez. nons le r l (, d
journal tcononiquc 't tiMla.

PARTIES DEFINITIVEMENT-

Plar n paquebot dc- la Panania
Iin' Ar,:nt parties k (G Avril>, sans
'spril it -1 0 r ('t-ur d 1hn ic payvs, los
11-U PI. idu 'o. Sup tiar du Mo-
Sna -it -t St -i'-. l. a -ti' ei tt O

PROCHAIN RETOUR ll DE
A. STOVER

Or announce le prochain retour
-ies Etats-Unisd de. t. Stover. On
sait qu'il a &tt, ii n'f a pas long-
ctmps, fire des pr'o-spctiona dan:
!a region deCf Mont-Organis& oeu ii
ia trouvi die for en quintit6 suf-
tsante pour 'exportation. Noun
croyons 4avoir que dea machines
vont y t're install"b pour I'extrne-
tion du pf-cie'ux mrtal. C'e-st I'ln-
gf6nieur Mangonis, dit-on. qui sera
eharg,6, de I'entreprise, alors que M.
Stcver ccrntinuera ses prospe.tion:
tdat- rI'astriu tMgions diu pays.

CT'T'uES DfE CItEVAUX

fimanehe ler M!ai 19st .

C0-.,.r-.-s, do Chcvat'., i ltr~asirri
r!t la P'tc dri 'Ag-rccittur,. Six .'-
pri-eL'vs .vee Pari iMutuel. Pari
Doublf F-t Swoepstaks sut t.oltal'
kes (trt'- ves.
N. U-.- Ia.- bilkts d: s Sweep.sta-
!,:'s 1t G. 2,U0 0 sur le s six (-prieuve' .
norlt (n vcni te au Huireanu dur Joc-
key Club d'Haiti, Rue dut Frt Per
(Rez de Chauss(e d't C;binet do
Mes. Liautaud.)

DAN I.E CLERGE -

IPar decision de 3Mnll'aiauig:siu'lr I'A -
che'it'qnu l's nomiinn i:a l!.. i S. ivtWi.-
te.s oaut Ete oprt-s ,tians i< ",r.:
Ie P. Augustin, pra.cotlde-ft .i-it -
ctire du Sacrd-CcEtsr i1 't,' uoa'.' ':
Admiuistraitc r d,- lil' .a: .:.;
le P. Dor6liLn, priccdh'ina.'.n '-. i-. -
re a Sainute Anne a Et, t-.trntiii- A.'-
mninistratur tides Ctesl de Fr; .,
P'. N'antin, pricbducrmment v\'icmi:',
i St. Jo.-uLph a .thi promu vicaire


. ERNEST G. CTAiTVVET

S DirETr)rtr.Propeid i i
S i,'Pn. t TVIC: N :A .i f
t ;,'w cf. sr


No. .4.946




-* -- -- -- 0 -- --- -
..u v --- .- . .. -. ......


- P 71 ^. "" ;' p ^


NOIVELUSES

ETRANGERES



IES JAI'ONAIS ONT COMPLEX,
TE L'OCCUPATION 6TE LINI
SHANGAI.- Aprs. 24 here.
de combats sanglafnt4 dans les rues
les troupes japonai.es ont cornpt-
tement occupy Lini situ&- danis Ia
valley de ]a rivitre Yi
Le commandement chinois expli-
que qu'il a retire aes troupes de Li-
ni, point-ci sur la rivifre Yi par
ot les japonals tentent de pousser
vers Ie sud-ouest pour porter se-
cours sla garnison chinoise assiie-
ee depuis des jours A Yishien si-
tuee .A 60 kilom&trev de distance.
Les chinois se sont retranch6s sur
de nouvelies positions de defense A
3 kiiometres au sud de Lini.


LE PRINCE KONOYE REPRENID
L'EXERCICE DE SES
FUNCTIONS
TOKIO.- Le president du Con-
seil japonais, le prince Kornoy est
cevenu de sa r6lidence officielle
pour reprendre les devoirs de set
functions aprBs 1 mois pr-s d'atb-
sence. Son retour n'a as eu la ver-
tui de fire tire les rumeurs qu'il
est en passe de remettre sa d6mis-
sion A cause des dissensions soule-
vbes sur la conduit de la guerre
tcn Chine. En effect, il a Iet appris
quo Ie I laut etat major df 1'armft
dte de la marine c ut qu'il acc6Mh-
tre Iinvocation dt bill de la mobili-
sation national dans le but ut dc-on-
motr u government dc:-- ,'.Vtr
(xc(ssifs sur 'indu.trice (*: ;
c'\ ie pendant la peri., ; dc la ;i r-
rt. On ajoute qu l I,:e premier :; -o-
vi- a oppose son vet !,

I.E PRINCE SAIONJ ,..ST
CONSULATE AUI' SJT I)E
LA SITUATION
TOK1I.- Le minister de i'Edti
cation national. Koichi Kkto quii
apptuyi.. e pr-sid(tnt du Conseil danrs
sa querellt avec 1'Armbe et la Mas-
rine s'est entretentu avec ie Pri-
c-f Kiminnichi Saionji A i'isueiu' dv-
conversat ions il a fait part A in
prl s-t- v, -' hommc dfEtat k u'a pr.u r i
-,-; '. ;i rdtultdt concrete pu }i' laI co'-
duit dte la situation n hn Cine,--. 1i
a ajoutl qute i -agoe px>oliticien ja-
ijaMtln o.-t enticrtmClit it fftrn' '
di- condcif ins ipolitiques intric-u-
re -, c s''st ft'licit6 de ce que 1 e
p, inIcC 1n.iPOey sit tdsi ettiinet a c n-
---inmuer sa tAche a i prit:shinc; du
.Consil. Cepen-ldant nouis ln'vonis
touch,: a aucune question sptcif;-
(tue, c'est pourquoai 'entrevue n'a
prwoduit atcune measure concrete, -.
,e prince Stionji att Rg4 dte 88
ans.. 11 est presque toujours con-
suite par les homes d'Etat lore-
qu'il 'agit de prendre de grande.
decisions politiques au Japon.


lt.dier -d'intensifier la conflance am-
tional: pour pouvoir laneer 'etO-
prunt defense national qui cot-
vrira lea frais de 6ar mement ast
manife at dans ses activitts adr le
plan dlplomatiqNe 1) accordd int-
nm6diat avec 'Italie, 2) plus 4troi-
: collaboration avec la Grande-
i .-etagne, y compris le renforce-
:;.-rnt des -changes militaires et na-
a!-.s, 3) action commune anglo-
'ran . troits avec les Etats-Unis et dans-
..s initiatives su'r le terrain de'- .i
l:ique int6rieure, -4)-,Ia prompt-. i
. -nclusion d un novel accord Ma-
<,inonrecontrats collectifs sous PI- I
?ide du gouvernement, I'augmen-
iation de certaines taxes et f'abais,
:-ement de certaines autres, l r6-
Siion des droits des douanes et au-
tres decrets financiers et conomi-,

Le premier Daladier a pase For-
dre a tous les ministres de travail-
epr A ccs diecrets lois. Is tui seront
: risentMs avant le ler Mai pro-
chain.
Paaij aieurs ii projette de vouer
: es energies aux affairs etrang&-
rcs en acc6lrant les conversations
I-.;nqaiis.s avee Rome et en allant
i Londres a ia fin du mois pour
t:ntamner des pourparlers ave- le
Sremier Chamberlain et lord Ha-
Sfax chef du Foreign Office.


IES IIELX COPIIS

S Dis,- mont, ieau, je ne
suis pas p venu hirr!
Je sub vardconable, vo-
yons! Te souvrens-tu dr
june liquoriste Edouard J
tenjamln? J'ai 6tL thb.z lui hir
>-i)r,
Quelle beie soiree, mon Dieu.
'ai piis'e et quel charmant gar-
nm ce type-lMa 11 vou.i Rert de 1'a-
Sisette superfine: c'eat i e la asuvi-
en matihre.
II fauz l'encourager, car rfe ai
Si de pareille dans de- grand ca-
ts de Paris.
Tu es press; alors n*'e parties
pius. Mais, en sommA, il a touted
,ortes de liqueurs. 11 a l'anistte,
le peppermint, la pruanee lranll&,
te nec6ar, etc. Voui-tt 1 plus tbt
possible si ta vtux eat'iuver de ia
olle presentation, dc l tobomn qua-
iite, enfin toute une grome de bon
goft. I t 'y connait bim et e d&
vote pour es i ma b l e
clients. Enfin, pour d'auttes
renseignements, vois Simon Vieux,
i'.picerie du Centre, Mine. G. Ruu-
mai ein tant d'ai'tre. Cela v*uti
)nie la peine. Au revcil, VIeux!,

DEMAND D'EMPLOI
Une Dadylographe
Sa chant 'anglais et I'EspagaoL
Pour lea conditions ,iadresser au
Bureau du Journal.


PARAMOUNT
SAMEDI 23 AVURI I. W1
A 8:15 P.,M.
LE COME DE, MONTE t'RISTO
aFAprs -.lruiTe ,"eltbre
d'Alexandrc: DTI'IAS
avec Robert Donai., Elik m Lindi.
Louis Cathern, ftymrond Waitbur;.,
Irene Hardey.
...aucune publicity ;~'arr:'.'
rdndre un just hom.rnage h ccttt
,ouvelle version du COMTE DE
IMONTE. CRISTO tant au point de
vue tde Aso intrp-iirtation remat-
quable que de s. ud i s: ei n sc c
Sblouissante,., _,
Entr.e: Adidtes Gd> 1.10
Enfalnts: 0.60
Dimsanche 24 Avril 19 ,8
En Matinee A 3:30 P. 1M,
DEUX GRANDS FILMS
LE PROFESSEUR CUPIDON
avec


Pierre Bertin Alice Tissot
Tania Do !

FOIES OLYMPtIQfES

Jack Oakic W. (. x!: .- -
Lydia Robue-,l
Georges iHa-bier
...deux heurts de fo, rir,;.. un
programme de sain- : ti;::-che
gait&.
Entrte: Aduilt: Gi' 1,10L
Enfants .60;


ASSOCIATION DES ANCIENT
ELEVE`S DES FI.kRES DE
L'INSTR tTION ClHRETI EN NNE

Le Comith infor '" Ie. n:l'ear ei
dre 'Asociation qi- !i programme
.uivant a 4te adpc:i 'o;:r 1c diman-
-he 24 Avril 19^.
I.- 71; > hoie;-.- :. A M..-. .
.olenne!le a ("ha -i, C:i- '' -
Ultion St-L i d.- -':'zagtie .>
la presidence td S. 1 1Mgr. i'Ar-
chevLque Id Pori:.-a -r'.r, -
II.- 10 heures A. ..- Ass-m
blie Gencrlie.
Ordre d; loir
Rapport du Trusorer
Rapport du 'Prsident.
QuestJon-s d'i4 tert,, 7 .er:,
III-- Mi dii- n Iho
neur du T. ( F. Ar.::..g A-i
tant du S,:upi r G-i O ra 1
S .--- I. i U i i;A -
t ammeni t..... i. I' a,, 1r iA -
suciation A pr j.41e -.i au jan:
quet qgi Suivra ia runion statu-
taire; tpomUr e- ec-iIter i'organika-
tion et en ai-.surer Ie plein succes
ii prie lIe retardataires de iien
rtuloir s'il:cri-i en die fo.rm' a-
vantt it metrcr-di 20 Avril couiia:;I
A leconomat dn St. Louis d;: GoT :
'ague soit directnment, s.it p;r -
i'ntermrndiri'e d'un nt'rmbe d
C-omit,--
Port-au-Pri~ce le 12 Avri i 3.
Pour le Cumite:
Le President :
Ernest T)(I Y oX,


IIONNE CHANCE
--AUX FUMIEURS

Au a amateurs de bannes ciga-
rettes ou de bon ta-nc est reaer-
vIe i surprise I p. -. readable par
,.CL.41 aiiit' tut !. h. u:,. dv Ci-
garette. a. L'ne :.- ;m t ,ill'
dollars par ces ...t. -. %. tl.; .
adet-r ai-r.emnlt i boucler votre
budget dL firniile.
Dans les pochettv. -de cigarettes
iRoyaJ et Rexs se trouveent dei
tulletins nurnmrotks, portent la si-
gnatire anitngrapht4d d ds directeurs
die la Miantfacture.
SPlus on fume cRoyalet Rex, plus
on a de chance de tr mber sur le
num6ro qui apporte au foyer l'a,
Aance et la gaiete.
'W- 6


60 DOLLARS Si CLEMENT
Occasion munLqut I. aic-phono 1)
tubes, changements automatiqu&e
de disques. A 'ta re neuf. Un+
centainu de disques. S idresser ar
bureau du Journal.



Machine a ecirte Iemingtot
Machine a calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites cus awhats '-hez
G GILG



LE BAZAR NATIONAL
i- fait it lj .,ii td'INi- .r la clien-
f.1- LiMHsi quc 1e public qu' 'locca-
sicn d la Stmaine Sainte les arti-
Kes; si;i'ivatr:ts ont &t& reCius.
Iluile Duret
Iluile Diantt
Sardines An .neux
VI ii Frac:is
: a&t dn P-Ickles
i;j'qu. uiix A I'huie
1'i -.- v Petit 1oi -- Asperges
Vin Ih,,t,- ct lianc poi)r GaL et en

.\f-rit;:'-: Cap Corse, Dubonet, St.
Raphael
Fruius et I. gume frais et touted
unt sri dW'autres articles de Ca,
-err--


Les Relns DolvynI

Elnminer los Acldea
VotrC -i>rps noe pCut se dtbarras*r dei
eixf ii-p cnvmis dins To slang qut par lIt
.;0i0, 1 (tO (ri n c -n- tiitt fu fiitfaft mlnuse-flni
,,-. "-,, ro,;:.n, )I- ls, atention, n'W mployez
p :.i .'t- dr-b'o.ie.< ibon march. vioIepntsa et ir-
;.n<- ..... !.,.;s ~(;ina ftibles s ont h!.,bitueltn-
inc-i -. fl:ow, r dio- mictoos nocturnea.
r!trvsr ; ,', fhiire4'.- ,,h rnhltos 'htaunatttrn es.
f-:i;, < t4itt;, tlto'IralmsAeme Ti, yeux cerno,
..i ; -, 't.- r i.- p, '.- -l*. I i1htI, cuti. on, d1-
; i.^:i-si on x tae vigusur, Nsn-
ri'tiarrif- !r,:-.?r-Ti':~ mi .'lvCal aappelo CYS-
':X. i ( -'t iar-.-,in I.r (SPTnsA vout prn-
* :rrt ur noI ,'m !'.Sr- :, vltalltF en 41 henfuri.
Vi.-1 n tdi--rsiu-r nI Iniprasstaon doa rajeuln-,
,t: '--;i +t- ifi art.-', tt vrui g'utrlra e :-. i vo ? priu voll en ara-a rapmboursA. i0000
":' ot: t-' r g :'' .: g- a nta i t e ,i e -i t
*- --'eI Ci uC'(i: .-- .x* lar-is,
C


MARV.ELA


Demanded votr eco.dai :
MARVELA
Ca produit change la r1eauk ,
votre chaussure sclon a robe
vous portez ou selon '.otroe e
me: Toutes les couleurs y j
or et argent.
11 ne craque pas et iaisgis
magniflque, jnd614bile main %,
re, il rend le souiier piu. n0euf '
6tait fatigue,
Demandez MAIRVELA et" v
vous habillerez avec bi&tgaO q
harmonies sans avoir a dpug.
poir 10 padres de chaussure,
Une seule bone paire vot .g,
ft, grAck A MARVELA,
En vente paetout

HYPPOLITE JEUDY

Distributeur;


LE SOURIRE
ENCHANTEUR


4,-
nt fair.

briller i-o dents et -
]i-g briltti; 'roire sourive


Corri;ye hle
odeu-r-i e /rI
bourhe

U'



Ari h^ilt
l'hPdeine


Suir et matin, faisa!
usage de- Criete .Dentl
rolgate, broseCz vS
bie"n les dents sup6ri.-
ri-s de haut en .as; te-
dcn4t infv-ricures dep
in haul. jroses&6 u
tranchant des dents s-
vet un mcuvement it--
culaire,


Mettoz-vous ensutet .m
peu de Colgate sur la
league et pran er -
gorg'e d'eau. Faits
jouutr 'feau -Janm a bo .
chet, la faisant yaW
plusieurs fois ntin ta
dents. Rincez de & lno
veau i i'eau clair..; 4,
vcili.


Cette methcde Ce:
vous donned Inr i
tata illustris kif


l. DALADIER FAITH LE MORAL
DE LA NATION EN VUE I N)'N
EMPRUNT INTERIEUR ,
PARIS--- Le project du premier
Daladier de lancer tn emprunt in-
tr-ieur pour parachever son muvre
de la defense national est toujoutr
debut, mais, quant h present il
veut preparer le terrain en rin-
forCant ie m6ral de, la nation. 11
pImnse que trUe detente dans les re-
lations de la Prance avec les au-
tres .nati s et I'ajustement des
probbtmes 6cononmiques et ociaux
int6rieurs fortifieront la confianve
publique ia un point tel qu'elle don-
nera F'argent n6cessaire pour les dt-
penses dela tresorerie et lea be-
soins de la defense ationale. Du-
rant ces dernibres anntes les pre-
mieres teaches de tout nouveau gou-
vernement furont des projects d'em-
prunt, Les minlitres et le Pr6sident
Lebrun ont pris connaissance du
project de Daladier et des calculus
qui en constituent la base. Data- -
dier avail antbrieurement ,fix6 a
1 Milliard 90 millions de dollars les
besoins e la trsorerie et de la
defense national, pour jusqu'A la
fin de 1938. Maintenant iH convient
que-le government put. emprun-
ter de la Banque de PFmnce 300-
Millions de dollars. Le d6dir de Da-


...et maintenant, uniquement PALMOLIVE !
e -


N vel 1".':;! tde'm.., %s 7 ;::;!c- f'll. rine I',.imanr Po,.:r 1i hB-in dce vos bcbc', em-
rntv llent unim pIc.ti .J ti .i r'ticnti .;e p'" .:I Ce sa; v n ai piir, si dour, adopt
eceptiunnelle, ,:! !hiule l l ud'i ', .l ft pL.-tr let Quintnpletres Canadicnnes : le s-
enphyj.'-e p.:.,' I r O,,',,i,, i-... M..,i-, onv, i Palmotivcl Et vons-mimrn qui dtsirez
april, quiel ;nv.in ultilcr : [.e' t;-. pm. l:-. e '. !r 'cc'!at dc la jcunesst u.tiiicz-le pour
cbargc, ,!s urvietlt Ici irlr l h tn-r i lr -:onn :, t ,., intlcice rt votrr brain. Vous poss-.
thaisrcnit C- tcl esivemen t huttiv c... '; '.' i untit, sur li ut v tlre corp .
t.il ,I., i -. i .. u. .. Ituirch ai n.t-n
LITONNANTE HISTOCIE DES 5 JUMELLES CANADIENNES.FRANCASES.
I* n u c ;'4. -. u i e13"M 10 I wi -q -o .' r ie W ..


m. l-.. C t .. *--' '. .. ..
1' Elln vinfr ,1 ;-.t Ira.,-c- i. :o- v.a .V. t
dtair oanI up
3' Towues tiertLbt. d )Ur noi4.kr rn
d4 pf)i ~nl -t.i6 L6 Uo 1s2 .' >j TI.%


1I M ,n ,w ri r, -njr
mC., no ki.o h e
F .l ,ir.a't.:t o'Vi [oy >I'n. n p i.
.-i.-, .v n.r t er:.., e .,,.tna :


to l..M... A


P *Y *


i


OMMONOW~ m Nolom"


as.
'' 1




....1. t Alt *,* -- ,*
*44931 ... .....- .NU I U -PAGE 5
i i +lt_ L r* .


SREX

S8 11. 15.
Le film trio.mphl "
LES DEUFX GOSSES
prb le romaan de P. Decourcelie
Interpreted :
naine i Rouer, Annie Ducaux,
luric Escande, Dorville, Serge
Graa at Jacques Tivoli.
L film qui attendrit touR5 Ies
SLe roman d'nne mere, son

Entr6e .10 1



Loterlc ilAtioiale

d'italal

j5, liue BonL. Fot.
maone 358
GROSS LOT'
gX M4ILLb GOURDLEW
L COUPON :
DEUX MILLR
LE BILLET A:
DIX Gdes. SEVLEMEP 1
tIsitez pais a ris uer, ch,
S mnois, cette modic e r'
C'et un genre d'epcw
Vm. Et pus noubliez e
U faut soutenir Notre ' j#Naioinale, car ell P ier
S-ai de, ie son rCt^ &b h-ba
cp d'Geuvre d'lUtiliU t d
ie aisance Publiques 6 trr
arts loue li RtpuMique.
Pour toutes ces raisom
aliens ou Etrangers, ache
t done ptre coupon ou n
irF biulet


A PETIONVILLE
vient de s'ouvnrr une
gIBLIOTHEQUE DE LOCATION
chez mei. Louis Mevs
(en face de l'Eglise)
oytas, Journaux, Papeterie




BON-PR1IME

offert aux leetrice

du tcNou'veiistes~

UN RAVISSANT COUSIN

'AU PAYS DES MOULINS

Broderie tr t facile et d'ur ef-
!et charr ant.

Ce chous- i Je 50 x 40 cm. d^es
si4 sur to- Vet les Ev-'7 seoveux lavahbi-
:pour la broiderie, est envoy cn- '
:re7 Frs. 80 t 12 timbres 0.65) ,
Pur receiver I'ouvrage re
tommandt, ajouter : timbre d-
LO.


hhtourner ce B,,n-Prime

AUX DOIGTS DE FEE

3S, Bd. Raspail Paris Vile.


Adresse .... .. .... ............ .
Adresse .. r.

Joindre 7,80 en timbres.


VENEZ
ou
FAITES PRENDRE
A la
fPle. L. Camille 320 Gd'Rue
Phone 3257
Tout ee don't vous pouvre avoir

AI01 de Meathe de RieqsM -
TI hrOasable dans fa maison
SCuh de Magntsuim
|*tWit demand.; des expli-
'4r a votre mdecirn.

aGUtre engine de poCtrine, suc-
CaPrtin,a
"~tr d'Hule de lt i --
r PInd son huile de Ri in com-
es on avale une capsule de qui-

Otaif Blea dO MethyVl&e et

intb Blenaoragj.


N;.:urltemenr, vous pouvez, e
grande p artic, Ie ite voua-mne.
4Ma., s -r. he-reux devous aider A
r:: re n terme aux ennuis que vtus
cs-' !: rhumre.
M'.. ei~..rfaiquement avec dui
\.oR iub.l- 'n r. la Cpitrine et le
C, A '- t ; paules et au-dessous).
"i; :-',;...' ..-r mune coiche Epai.-se
.. ri-couvrz dn linge
en, .;d
L-: V\.;:v',;"b a dcifi commrrnc-

I. A T c -c o etau. Levn poRub
('s/r .fi:i[ (' ,.. : ... ....:*." !.-. :':* I k s t'.t Tt .,iiitr-
2. Vapor'cs ?-'.dcomen4Aes. [:n
la chateur c ..-- *-. -...' -: *.i.:;' pen-dar n des
ti,.:-t -*:' I--.;* }-.. i. ,s, pa-r min Tenie -


'N -A


directemn


it dame I% vacta rem *


Demanded a VotreMari de Vous Alder A


ARER a RBUME plus vlSe


toiras irritte
Cette arctin comn e a
-et-vapeurf" factuhte ]a
detache Its nwcotm fnrt-
tation-aide A dissiper la omgestiso
Tandis que vaus vtous endorm
d'un somnmil paisible, le double traite-
ment au VapoRub continue A agir.
Souvent, au r veil, ie pire du rhumne
est passe.
Btanc No Tache Plus
Cr'ce ;i un nouveau procdi, Ie
V\a.;cl u-b .s present maintenant g
otius .)us tne fol rme blanche.A nettcIhanf
f.;- -coste I- cotileur a cue entevte:
.'e:: te mitTe VapoRub--ia mrnPm
frmrule c' a mZcme double acttiea


VAPORUS


PAR BONS ET MAUVAIS JOURS .
i r- fn c p',e :t Q o r 7;,; 6 8 nB O u e
a c->o n e C co or o r 6 ns o on c tu
S:, e cCn>'' -,e usq e':ne@t deo acuri"-
Cn're es caprices do a G for'ne. i
4'S.* ;s tege5 co t'e so0 tes-pete
Squ ( ce ce it ciels so s c 4io;rc.


- inNs
C


DtBILITt
FAIBLESSE



VINM t SIROP

Deschienbs
1H6mogloblne. Rf6gtndrateur du Sang, prescrit par Il6ite medeiale,
SupArienr & la viaade cruel et aux ferrugineux. A dmia dan los if6piltux die anfr
--.-.c .- S--. -- --- z-- -rrzt -


GODiT AGREABLE.-CONSERVATION PARFAIfE
TOUX, RHUMES, BRONCHITISS, ENROUEMENUTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
pPORT-AU-PRINC. HAITI. rT LaES =o=. -A -
w-----w m

A. DE MATTEIS & Co.

PtLee h et Pat

Mue conlu e en n ie Magsin doe Piita

ACHAT D'ECAItlES DE CARETT, VIEIL OR, DblAMAM, PER.-
LES ET PIERRES PR.ECIEUSES, VIEILLES PIECES .%RGENT ET'
OR, MONNAIE DE rOUTES NATIONALITIES, A DES PRIX A-
SOLUMENT AVANTAGEUX.
GRANDE LIQUIDATION DE LIJNETTES ET VERRE'S
Lunettes et Verres de tous numerous
Montures cn nicket inox.ydable it
Verres ovals au prix de $ 1.00 la paire;
La liquidation durera iusqu'au 15 Novembo-, inellrve


pleat


l"V -I- ii dit toujounr

KOLYNOS$
Des :, iir' dU di.sti.' r1-
cumnmandnt Kiiyvn(- 6 eitu.-e
de son action :antiscp'tinque w,
d6tersive. E ployez Kolyn oset
protigOX ainsi vc- dantins et vy-s
goncives.


A VENDkE
Peri.r cause ';-hr -. :r mob-" i
. d-o:,, r- .-: -z 5, L '-ru-er, dc.
:h.'in'tr ; di .' i", ; -'- tens iIf
(i m ,nage; i, It 2 L'8-at de nruf
F:- phenr Nc '517)5.


AVIS M E DD iA
(Cinmqu- du T : AIMON
(ICHARLIER, rui d.' atusernes, a
chte de la t6gation roninicaine.
Consultations: 9 .nidi, 3 N
u-tres p. m.



CORDONNERIE
MON V-CARME1?
IYPPOLITE R. IE'UDY
G(RAND'RIF i99
Annornte a ses .i..i.-s '.}ifnt
tant de la cupitaic --;e ('1O autres
vies gq 'ii vient de _'re'air ies ar
tilres i vants: Comib .l( Bushes, cos
tumte p(our -nfl',r, 'a rt 't s, In
nettes, sxc d'cu-ier. prjamas.
Intti~~ vous parer dcis fa
raeuss miarques dpe nr,mnadci:- La
EnmStrait et NW-Nie, qgui vous
donnen t des s Kirutats sans pareil.
I' tic vr ite -inpos i eIt vois se-
rmz satisfaits.


A LOUER
I'n appartementi !;dn une mai.
son de faimille A Pei ,:i, Chosp, Rue
'l. La 2tme. mason sur ia main droi-
te en descendant.



SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


Demandez avot amis et -


ils vous confirmeront que
nul part i Port-au-Prince
on peut mieux ranger et
apprecier les bones con-
itommatinng qi'au e SA-
'- ---. -i wto a ~Champ-
'?^- M fir-tt'


A. DEMA'TEIS # Ca


u LE. NOU.VELIST i
RItv Fitruu Nr. t'$
Bo.te Postale No. 15. %Tui:,pb onte
QUOTIDImEN FONDE iEN
Par
HINRI CHABVET & CilERAQOIf
_Dij3reetgr-Propri dt~ae :
ERNaiST G. CHiLUVBT
Directler:
FRED, DUVIGNEAUI
Swtweirme-Gnract:
MAX DUVAL
Asw EORO$ at
KIlEBEg' GEOROG' JACOB


a prcIs-muH sur ren.z-vo;:
Poutr Ies cas d'aceirleni ,t d'i-
Iispositions surr'enns la nuIit, I
clinique tient toujoiours itn mtdiiu;
A la disposition de ia rlieint 1i.,


OCCASION EXCEPTIONNEIJ.L
| A VENDRE

Un Cihmion Dodgt :!I Tounne :,
I od~le 1929, pour le prx do 1u.000
dollars comptant.-
Ce Camion &tant en f-rvtice a:-
tuellement, it ne sera disponihlo
qu'if partir du 15 Avit cturant.- --
le poeronneiS intress&csv pe:;-
vent le vonir I'Usine de la Compa-
Snie d'Eclairage Electrique de
SPort-au-Prince sise au Fort Saint
SClair.
Port-tu-Prine, If 8 Avril 1938.
Compagnic d'Eelairage Electrique.


LECONS PARTItCULt RFS

r- r&t. e-sr
J'TEsparnt.l coilditions av n-tiaRvi


, run*, avtYiuc tULav, No. lio.


iej al/c 1
Massage a
^ V3a Minutes au

f .VapoRub
^^ ^.aL^^te'TOE ^t
~>


UNE DEICOUVE RTE
I It4 RTAN tE


-Le paludisme est une maladio
qui, autrefois, caugit de.s maux
Sindescriptibles et transformait dre
regions florissantes en deserts a-
rides.- Avec le typhus et la peste,
ce flau a ananti plus de vies hu-
maine que lea guerres.
On tend mimne A penser que ia
ddetdence en Grece et t Rome an-
t tiques et due au moins autant au
Saludiame qu I' invasion des bar-
' bate.
Pendant longt.rnmp on attribua
ie paludisme A Yair des marais,
d'oi le norn de 'tmaarias (mau-
vais air).
En 1880 Javeran dtkouvrit le
microbe du paludismc, tandis quo
Ronald Rosf encore sous 'impres-
-iion des ravages cauas pair le pa-
:idjisme aux Indes Biitanniques,
s' 'tnit mis h\ &tudier sriteusement
*tte qflstion. Pennant quf. les
-oustiYques Kiouvaient ttre Ie. trans
wvtteurs- de la maladie, ii c(mmen-
'.: n 1897, t examiner les nous-
wqus qui avaijent piqu un maiade
ittint' di paludisilCe t iA dkcouvrit
lans l]ur estomac de pe'tites spht-
v-s (.mlliesii cs A gr- rnrms irimtres
xiui sv'rnbiroTnt Uv;ivr iin rapport
A '- ] :i ropgatinon du paludiiime.
'",-1 i dt!c uvr rte fut robet do Ce-
thercthes cormptmrintaires (tns tn
Iabrtratniire de ( racttt. ft R'oss par-
i )nt, un an p1us tartJ, a infct( r
A("s oisetaux en lecr inocrlant ir.s
p,,rnu'.s d(I. paIluisdisme On arri'-:
:2';i di6montrer qu'i! est I :i-
Wbe dv transporter I' paiiidisrt
odn animal PFautrc: mairs tin
pTl prnuvt- qu'I .on it de nte
't I'hormme.
Di' t-r savants pouN.uivirent des
.iv'rcht -s sur ce p!ont p. rv': a1n mt-e' ( i-








:r if c nt ., t S Itre :.e p'-t .
D)ai*rt :- la Coramission d I'aiL.
i' mc do la SociB6t des Nations,
,nit prnEr- 0 gr. 40 do q'rinit.. ,
.'ndant tout_ l\a saisr>n l 'd!nh
'i:tm,- ft 1piursuivre cela ,Cpendan
{-It'!ue tern im s ent-iuits'. Pour It'
;iltemtnlrut d I';ct<-s, Iti ('fmm i'.-
ain r#eammntind d'(Hahsorb.-r qutbi-
:iTnnt-ment une doe d4' 1 gr. 5 1
r 2It pendant 5 i 7 rinur. On ::'
nra pas de cuires crrmpnprnennutaTr,
nais on traitera les rechutes de hI.
n*'me' faon.



DOCTEU t r i.''t N E

Rue Dr. Aubry No. VIi
Telephone 122t

("ori:iiltttions Matin 6 h1 5 9 -.


ANQUE ROYALE
D U CANADA

-- -Jw pZ


,~,.
r,


--4 -W







PENSEES

Le cere n'r point pour rfW &-
tre de ces mauvais ehlensa eont pa .
t I'Eeriture, qui n'abolent ipa
quand les voleurs fracturent le temr
pie.
Julien BENDA.,
S* i
La pritre est si n& re, qu
aime qui a straoav ee trsor Ane peat
:'enmpkcher d*y rievenr dr qu'etle,
est laisae i elfe-mvlme.
FENELON.




PROPOSE ET
FAITS DIVERS
(suite)

sition hitrarchique de I'Eglise teli
qu'elle existe de par ;e monde: L
college des Cardinaux comprend au
jourd'hui 68 membres: 37 italiena
31 non italiens. II y a 6 cardinaux
franqais, les Emminentissime.sl Vet-
dier, Lienart, Beaitdrilart, Su-
hard, Tisserant, Gerber, tous eroe '
par Pie XI. On compete 14 patrialr
ches, 1.194 sieges 6piscop:i.' tt 48
vicariats et Prefectures axrsstlti-
quoes.

BOCK EN REVOQUL

En dernire heuret no,'U appre-
inons que te sieur Bocktn qui avait
vte charge de organization doe ,a
('oonie Agricole du Morne des Com-
miss-taires a itH r#voqus it ri.mprnp
Ci par I'Agronome Decatrze.

COURT T CIt t 'U l

C'te matirL Vt'r t I- ii't '- '
2l, les pompier's j,, .'' s- a '" -
\lstis arrive au UsIar4 .. \ ..i1 -.,
1, Commandant du (' .i.. i.s dyn..-
mi.i(o Gesrges Ei' ', '''.-t tro.i.
;t' e set's rommeM ion pl'st-'.:St C 't
teUlirt circuit. La Comnpagi i .'n
"t' inmmodiatement iv.rt-i- par
IC lie,

LES ANNALES
DE. MEDICINE HAIIIJENNEF

N .sti. aV ;' I;' ttI i 1 i.\ ,r5 iit!. L f .
;.s: lpia l'ie d- I-'i ernier nu ria
A-iA eIs de MNtidecino Iaui'-u is
sit tOl' 1 omrnair'ite c' tri s inteit'- -
t,-.,t. On y lira: 1) Une 'tud, --
i ) .o ,ut r u' lan Isai Ex m Li(, ,it :s
ty pur i Docteur Paul Vat insilet'
2) A piopsTo des rtSultatts s:.:
nu- ,-vatr !l Dr. I 'F urton (.;5 n'. d i. Irii-
S -.n \\\t\ du tCaIc- r par hi iackeri^ ,
part k Docteur Fras'ois Duvalie'r ,
Nous remerciorus du gracieux er
VO!

I'N CAS IDE DEMENTIEL
Un 1f,-rmier monte a bord du crot-
>'ear &New-Mexico, recemmenu
eunstr-Lit, qui a visit la rade di'
Prt-au-Prince on 1934. 11 d'celaL '
l'un des utficiers du burd qu'ii sst
prtt A prenidre possession du tu-


trau. EtonnefmeunT de ('- dernier qui
dernunde deis xplications. Devant
I'insistanct du fermier on ouvre
une enquete qui permit de savoir
qu'unI smarinel avait n:l idu cc ba.-
teau tau fermier pour ia sommin co-
losstJl de 500 dollars
IALs attfaires sont les atffaire.s,

'IANCAILLES

C'est a'ec plaisir que nous avons.
reqtu la carte dts fianytilles de
Mile. Marie-Th6rse Chassaing
avec
M. Serge Lebrun.
Nos voux les mellieurs 'au jeu-
ne couple.

DISTINCTIONS HONORIFIQUES

A la stance de remain, samed,
23 Avril, A 1t Soci6t6 Haitienn-)
d'Etudes Scientifiques, le Pr6sident
de cette Association est charge de
remettre le dipl&me de membres de
l'Union Latine de Paris A MM. le
Dr. Pri&-Mars, L. C. Lhrisson et
le C. F. Aubert. Les deux premiers
ont requ la m6daflt e de vermeil et
Je dernier clle d'argent.
Nos filicitationp


l i i 1 !t"!.


ZABALET L '
le pus grand harpist div jotur
de passage pour Its Elt ni:-[ is
off re au public Port-au-Princri1n


Un Concert Unique


THE NEW YORK TIMEES NEW YORK


-cit:n rus ical .a eh' e et mag-iqu <


, otjrni {'tx pi:l c ii: "'r..:e on accue.


('NE NO( VEL.I.E R'E NATION
\' (ltItI PRIVE DE
I'.P\ FI LS-.riIE:

r .mi',.',' Its r 'o.'. r ns


. ? i,5


At SEH\VI-E Uii .U'W l(11'E


C )s: :; i
* ,.rw' 1'7 5~::

s~j:4 .1-'


4',


('1> 1 UE


!f i ir. "- 4


imr ;' ; 21 Av-id) sl
iUi;t.s l: 's*: -. x che's [qui ,:u s
Svronm d .- i. i mtin:, on n'a:-
ra qu' fnchir gra'l portal) d
kVilla :;d (,svliin" e uo. r rasser un.
agrea!tle na tinc.e
rjon-t i,'."..t' r ije it e jazz cu.i-
s, n rs ui5a .i ; *t sA rie4 commo
1 rn t'e la danr .t.
i [.e ar argenti q.| i- tUerni'
r et f6!c a ru isi- t Dni tion. ititt
Silsa :me. p t'eritpp..- de tin, uTo
S"d de tCutie s-r' de cho-s
i\xqLises et isi /!sl.i-.eu a votre irn
tention
Pour Cencourager ie juzz, les horn
as. ., les hommes settlement s'.i
rti astrints, a feOtree, au pale-
nen.it d'une dime de G. .10. Ce n'est
prta payer cTher on r'ndeoz-vous ,
I.a Gosliine>, chaque Dimanche.


IUARTIER GENERAL DU DIS
TRICT DE LA POLICE,
GARDE D'HAITI

Port-au-Prince, Rtpuhlique d'iftiti.
Le 20 A ril 1938.

AVIS

Les inttresses sont avises quw
Spar decision du D6partemsnt de
Intericur, h partir de cette dat.,
nul ne pourra monte,' ia bord des
bateuux en rade de Port-au-Prince
.Wans une carte sp&eiale ddlivree par
lie Bureau du Chef de la Police ou
I'Officier du Service ,i'Immigration
i de la Garde d'Haiti, tl Lieutenant
SL Scott, G. d'IL
* Les demanded de cartes seront
r eques au Bureau Central de la Po-
lice, chaque jour de 8 heures du ma-
tin i midi.

R. B. LAROCHE
Major, Garde d'Haiti
Chef de la Police


*





'Xi' -.s t~'s ~


Pour avt'. L -dolt, r.1 A
Puissance *t ri !'Enrg;e.
Pour d ls.er Ie DOL-,.:
de Votla ;n{. n.i d 3t i.-
tellectuci oi P'hysique), aan
la moi:ndrie f tgue


Prenez.
KEIP'A MALT
Produit i ba:it e dl KELP,
plante marine cognnth lt-
tea les vitamin.
En vente dan. touts is
Bonnes Pharmacies.


319


$ 300



-- 8. Iu:t.:




' -- j* --7


REX

Dimanche i 5 h. 30
HARRY BAUR
clans
ROTCHILD
Scnario et dialogues de J. Guitton
DISTRIBUTION
Harry Baur (Rotchiid).
Pasquali (Flip).
Claudie C>ives (Madeleine).
ROTCIILD... ure Oeuvre d'une
puitasante originality: D'une ironie
mordante don't lhumour, parfois;
ipre et cinglant, s'Cleve jusqu'au
ton de Ia plus impitoyable satyre...
SEntre 1.10.

A S heures 30.
Claudette Colbert dans
CHANTEUSE DE CABARET


d'apr s le roman de Grape Peri
Interprites:
Ricardo Cortez, Davis ? (aanDef
Lyda Roberti et Baby Le RoY..
CHANTEUSE DE CAB ABIRl
Le film le plus emouvant I Cte *
dette Colbert. Son talent s di
nous fait vivre intensementla '
matique venture d'une m m, Z *
trainte par Ia misBre d'abar' oan
son-enfant, sa detresse larsV
plus tard riche, adulee, ce161 il,
n'a plus qu'un rldsir. le rel ?TuvW
et ses angoisse l orsque, par' un li
racle bien moderne elle trove eSf
fin, l'indice tenu et si fragile..dt
lequel tient son bonh.ur... CMI '
TEUSE'PE CABARET... Ugnwi
vre TrKs Humaine...
i Entr6e G. 2.20. R6serv6e 2.75-


I r ,tl: A


'I- t.'4 >.'


paqrn at--. .. "r wionafla '- ^11inmi






pie Not io


d u%^'


Oceoton iArttiqsn Unique & Port-au-Priace

AU CERCLE PORT-AU-PRINCIEN

Samedi 23 April d 8 heures dusoir


ierz~p--------------


A.. .. ... A'..f .' '4'1


SLibrairie Nouvele
SJl.IOTHEQUE SCIENTIFIQUE ET PHIOSOPHIQUE :

Octave Aubry : -. .I e n i. I2 v lume .) ....................
L. Madelin: L:: .'E i ? B.- d. nt. arte.; .'..
L. Madelin: L'ascension de Bounparte ...
L. Madelin: La France du Dircctoir ....... ...
. . . . . . . .. .
tunck-Brentslno' Richelin ............
Vall].ry-Rod.ot: Pasteur ..............
Ktmynmtde Vincent: Carnpagrin (lrix PFmina) .............
arrire: Les Imaginaircs -....,
... kobr :" Flusill6' h t'A ube.... ... ......... ....... t,
e C roiS t: La C t d ..........
i^LX Du NVctuzit: Rien qtIu'ne- nurrit..... ... .. ..
SBint-V'a;n,- r: L.'I rit: .
F. L. Barclay : Le R').ir ... .
M aeter1ink Devant Dieu............ ................. .. .
Dicronnair fr i. is........ Aze... ..
Dict.c. ..nn! 's dU.. laf.n'g:. Ltr' ngi r -:, ( Anglais, Allemand, Es-
gnol) Chaque .............. ....... ..... 40
Sg,1101) 4.00
Dietionnaires de lan;ues etrangrc (Anglais. Allemand, Eg-
i .00 gnol) Chaque .......
u;uides de la Conversation (Anglais, Espagnol, Allemand) .' l 0o
L schatr:n' Ce que t,ites les mamran-; doivent savoir 2.40
Pauchet 'E.nfan. 2.40
't, Patich t: I44Enfan:..... ..... .. .. ...... .............. e
V. Pauchet: Le Chermin ds bonheur ..60
.. ceti t4........................ ,80
Sigincbert: Le Problrmte de Jeis.s,, ...
F. L r- Dantec: Science ft 'onie .......................
S. Le Dntu e: La Science et a Vi ........
F't!,nmmarlon: La Pifralit (tedes mondes habits .
J. R -osta nd a N Ocsut V JoI. r .............. ......... ..... 00


LIRIAIRlUE NOUVELII
(Maison d' confiance)
La Librairie la mieux assortie
Port-au-Prinee Tdtlphone 2077,


A


Et&rieur


Eommerce