<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03308
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 12, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03308

Full Text










,QUOTIDIEN F..., NDE E 8..rt .. ,.. .-.

IW QUOTIDIEN FpNDE EN 1896


OF A


PORT--AU-PRINCE. HAITI


1F HAUT TRIBIl N DS DL ITAli
RFIN DES I)EBATSs.


- Z -h-i--#-- --- ---I-Bi


flier aprs-m1Jid, te Iaut Tribu-
-d Militaire a repris ses travaux
i hleures po"ur Is. cliturer a .
g eures 80,
heWres 04 i
U Lieutenant. Benony Saint
Mrtin fait son procls A I'Ex-Colo-
SCOalixte qui l'a plonge dans le
eshol'reur et la honte. S'il s'est
wt dit-il, deviant la Commission
duquete, Ie promoter du com-
$ot centre la stfret6 intrieure de
tat et de i'attentat centre le Ma-
joArmand, c'est que la dilation
tpugne a son ame bien petrie et
par se maitres et par ses parents
t que de, plus, cnfermS dans u
hoit "i ietait frappe mo-
ientanneent de desequilibre men-
i Deux jours avant I'ar-
itation de feu Perard, cet am-
w tie de Calixte continue Saint
Sartin nous a fait parvenir un pa-
Seren nous distant dO signer sans
i fnte, car tout allait s'arrange-.
I ~tait dit dans ce paper que ie
aijor Armand devait s'emiparer
JU pouvoir laI.c' les Colonels La-
Sfntant, Cilrmo.:nt et Ie Major La-
Svaud, qu'l a'.atl d6ja pris ses dis-
pi tiions pour les faire juger pa.'
asu tribunal special compos6 d'oil -
a im americains et qu'au surplus
sto s ses ordres n'etaient pas exc-
cst&i, ii ferai appel centre temps A
des homme.rns lui venus du Nord.
de d6plorv mrnerement, conclut-il,
It sort qui a voulu quoIe Jnos fEis-
Spns a Port-au-Prince pour execu-
te le dessein criminal de ce lAche
Calixte; si nous etions en province,
~rtainement ce n'est.pas nous qui
aerions sur ce bane,>
Le'Lieutenant Ludovic Fils-Ai-
Stquii a Paudience du martin ivait
ianifesto le d6sir de presenter sa
dense 1'apres-midi, y renounce de-
fktivement, de meme que l lieu-
Stmrnt Wilfrid Guillaume,
La parole est L t'accusa Roger
kdites. I
[ :norable President, dit-il, j' I
Seux bien dipdsor devant vous dv:s
toeusions que voici., condition
teje n'en done pas lecture.
te President de la Cour: Accu-
M Bordes, je vous fais remarquer
qui votre demand eCt contraire
M xrglements militaires. Ces con.
ed4iolin ne peuvent etre prises en
onsidiration par la Haute Cour
ite si elIes sont lues. Et d'ailleurs
aiv~evos une raison pour ne pas
ie, come les autres, vos conclu-
itons? BIponse.- Je suis trop 6-
iotionnt!
be Major Holly.- Accuse Bor-
*, je vous accord 10 minutes
PUr repr.endre vos sens. Capitai-



COIN D'ItIISTOIRE
Lea chains du grand portal
vont tomber...

IEtt Francais percent la guerre
S180., I1r considbrent come
Ie Profanation des mannes des
itMraux die la Rpablique et de
iYmpoire dont les noms sont ins-
,-ita sar ]'Arc de Triomohe, de


ikr passer l'armne envahissan-
t SU Ce chef-d'tcavre do Parchi-
1Ct Chalgrin.
c 1onflquence del cihaines osnt
. 81l aIux mturs. Le passage Bsous
Si rte est obstru, a.t les Atle-
a doivent contourner le ce1- -
bmonument pour effectuer etur
-ntt6 triomphaile Pris,
Ct la revanche de 1914... e s
ai aides des allies 1'empor.
t Wr les vainqueurs de 1870.-i
S l4SCues de l'Are de Triomphe


ne Baguidy, accompagnez l'accus 6
dansr In court et faiths lui respirer
Fair frani. Borde ns refuse et ces, 10
minutes coauldes, ii renonce defi-
nitivement lire ou fire lire par
le Conseil de i'Accusateur Militai-
re les conclusions ecrites et it em-
poche son paper.
Le Lieutenant Fils AimO revient
sur sa derniere decision. 1I declare
que, contrairement aux allegations
de I'Accusateur Militaire, il no set
trouvait pas dans lune des trois
voitures qui reperaient ce soir du
12 D6cembre 1937, celle du Major
Armand; que d'ailleurs sa d6cla-
ration devant la Commission d'En-
quote e.t formelle A ce sujet. Le
Lieutenant Rigaud prie le Tribu-
nal de noter que Dorsinville et lui
se sont entenduW pour presenter
une seule et m me defense et de
bien vouloir immTdiatement apres
que Dorsinville aura remis les con-
clusions, d'en fair mention.- A-
tors e'est Ia minute solennelle, 6-
mouvante. ,e lieutenant Dorsinvil-
Ie cn t(-rmcs concis et avec etmo-
tion, d igage sa respi nsabiliti dcs
deux principaux chefs d'accusa-
tion: compoit contre ia sfirett intt-,
rieure de I'Etat et attentat control
le Major Armand, cuse, dit-iI, centre l'amour du pro-
chain, mais ce nest pas ce que L'Ac-
cusateur Militaire me reproche. Je $
no me dI'fnds pa.s d'une tell :;-
cusation par Iitchett ou par man-
que de soiidaritl, mais on m'accu-
se d'une faute que moi, je n'ai pas
commise et je plains sincerement
mes frcres d'armes, pauvres brc-
bis Ogarees qui passent maintenant
pour des moutons galeux. (Ce di-
sant, Ie lieutenant Dorsinville ver-
sa des larmcs et, tous les autres ac-
cuses abattus, consternts s'6ponge-
rent pour la plupart is youx). -
Puis Io .i :; tuiiit Dorsinville
c'onclut: cFaites, Messieurs de la
Cour quo votre verdict ne soit p:t-
mne barribre qui vous oempiche di,
nous regarder avec pitit et nous de
!e fair avee respect.> I
L'anxit& regne un moment dan
la salle; I Major Holly ordonne Ia
lecture des Minutes de la presented '
audience qui demeurent sanction-
n0es.- L'Accuosateur Militaire, les
Membres du Haut Tribunal, au-
cun des accuses ne d6sirant pren-
drc la parole, Ie Major Holly d'cla-
re avec graviei dle jugement prondc
tinh et fait evacuer la sale pour
dcliber; ~ hbuis-clos sur le cas de
ces lieutenants. 11 tait 3 heures de
t'aprTs-midi,.


tombent pour liver passage aux
armies victorieuses.
Le Dimanche de Paques, quand
les cloches annonceront la Risur-
rection, Villa Ia Gosseline laissera
tomber let chains qui ferment son
grand portal pour livrer passage
A ses nombreux et distingu96s invi-
t&.




Malgr6 ha ItHa .sae.... .-
On trotivo aux anciens ,rix, Bai
de soie, Bas de. ill, Chaussettes de
soic, Chassettes de fil, Sockets su-I
p6rieurs pour homes, femrmes, iil-
'lettes et infants; Chemikettes a-
vee et sans manches, Mouchoirs
de poche; Chemises fantaisle cou-
lfiur.s et fat;on garanties avee 2 eols
ou cols sttach6s, chez Paul E. AU.
XILA,


MARDI 12 AVRIL 1


PROPOSE ET

FAITS DIVERS



,E PRESIDENT VINCENT
EST RENTRE HItIE SOIR

Le Prziident de la fRpublique.
qtti avait (t, ainsi que nous Fa-
vions dit hier, dans la region fron-
tiere so rendre compete personnel-
lement des travaux d'installatiun
des colonies agricoles, eat rentrO-
hier soir.

ABONDANCE IDE MATIERES

L'abondance des matieres nous
oblige avec regret a renvoyer A dc.-
main la fin de la belle conference
prononeSe par Me. Thimothte Paret
sur M. Jbrtmie.

A L'HOPITAL GENERAL

On cst satisfait de constater les
progres realis6s a i 'Hpital GCne-
ral giitce aux suins particuliers ap-
portes par la nouveile administra-
tion. La discipline la plus strict y
est ob-:erv0c, ct I;s sallesT maiin-
tE-nut dattstns tt otn i do propirt '
irr6pr chS .-
Nous pieiesi)n-. p;.iri A adresr
nos flt'icitl' '-. l.iS-; nim ille uros nau
prl'3Ot)(lnt; tIniminisiratif de cet im-
porrtant St-' ice', et particulie're-
ni tfH ;ii I)r. Di.-sm.a gl-e| |

Notre charrmani t amnl ot collab?-
ratei I. I' il I Doc'ttr Louis Price-
M-ars, titulaiet dti: ai chair'e de psy-
chia r'e it i '.:(1tlo. do Mtcdecine, do-
pu is la sem ai',t de.rni're, est in-
te~ rnY a I pit. Cuil t;6ncral ou il vint
dC sulir -it. o|tr'tion, .
Nous faisoins des vceux pour son0
prompt -t comi(t't rietabtissement.

AUX ECOUTES DE LA
STATION HH2S

Notre r'clportage d'I sensationndi
process de Oiflt.'it.i .< .; ccut ss dc corn-
plot contru'- it si, rctC intrieure d
PEtal et t d te-ntfive d'assIassinat
sur la personnc dIu Major Armandl
a t6 lu in extenso .hh'r soirsitr la
Station 1HH2S, L'6mission commr
toujours n etIi praiteiio.

I-E CERCLE
PORT-AU.-PRINCIEN
AJOURNE SON GRAND BAL

Par decision du comite du
Ce(rcle Port-au-Princien. les m-cm-
tbrso et leurcs families sont ,,-
vises quce I, grand bal du Cercle ,]-
xe au samedi 16 Avril courant a
6te ajourni a une date ultOrieure
ou aera donnee une soiree dansan-
to plus ,clatoantl Olncore..

AUX USINES PILOT

IIier apras-midi des deputes, de,
Snateurs et des mtmebrea doe li
press, sur Finvitation de la direc-
tion des Usines de fabrication des
chausaures Pillot, ont visit ceotte


grande Fabrique. L'Installation est
presqu'achevee. Cettc activity est
appelde A utiliser beaucoup de bras
haitiens d'autant plus que son per-
sonnel dirigeant eit en train de for-
mer dea ouvriers ia Ce. fins. Les vi-
siteurs en asot sortis satisfaits.
'Nous formuloun dea vMaix pour
le plein success de cette enterprise,

EMISSIONS RADIOPHONIQUES


Ce soir : .
7 h, 80 Pittsburgh Vuri6ties -
W8NTK ll.870 kv,-'.
S9 h. 30 Hollywomd Mardi Gras,
SSchencctady, WSAF 9580 kca.


F {RED. itVIC,, i AU DI.







3.. J No. 14.940



NOUVELLES ETRANGERES


L:. rLEB-FSCITE A.UTRICHIEN.
LES ELEECTEURS ONT APPROU-
VE LE COUP D 11 MARS
BERLIN,-- jI.. ir ,:: t d orul" et'
Allemagne rIvt'!A *mntIi t cl pilus tin-
I .atiorne'I de C:cs, 20 drnirt'eirs :;
it4s, La masse ;i;tfrate ia Ipl.-
? nombrreuse e i'histnire all.r:,it.,ih
Sa envahi hier ks bur..aux de votde
pour donnier H Il.1r I plus grTs-
se majority dl( son a iovernt.-rnm t.
La nation naUt:ana~-n dfit ,nc-
tionner le coup aur.ichiicn i du 11
Mars, i'en trre oupe alit1-
Pmandes en Autriche, son incorporn-
tion I'Allemiagne darn 'ordire po-
litiquc et economic. Enviiron 5 i
millions d'homirns et Ir. femmes s
sent port-s ver's lehs ures. De c
nombre 48.799.269 ont rrpondu oui,
452.180 non, 75.342 ont votI Blanc'.
Ainsi le pourcentage te Oui a eti:
de 99,75 o Zo compared aic poutrc2-I
tage de 98,79 o/o qui cuti approu-
ver la remilitarization de la Rh6-
nanie en Mars 1936. AL.,rs avaient
r pondu Oui 4-1, 2.176 A'romanls.

T)DALADIE)f?, r -NT
A .M. LEBRIN I z\1NV,.Y
)E D; FE N S: N \'ION A ( i. .
Mf.t \ r P : '. -( i .
Eft! ;' no A^ .'au ,<'b .1 ; '.. *! I;... : i i ," ;

a I;rom is; di .': ii : vnL.,,; ti
n at a 'suv. r It. I :; r s
ct la t cu'rii. PtI em
no uvoai t cabi ,i t *-st 'o,,r :-t ':'-< n'
jeure partio dh. m;; do pn .
radical sociaUi'e ,, Ct s & tad.:- d
5 grou.e-o du centre. pendant
opposition do dr-it.- f r no nrmn- ci
cabinet can cabinet frnit pon, i-
re .
Tandis quo 'i. DJ.luier pr-- r -
tait son gou.'vrncm-nt 10.000 ou-
vriers portant de. trapeaux rowu-
ges envahissaientl Ii.> I.-ulevards on
chantlant international' .' da s 1
but de prouver que i front pop;:-
laire est encore an piouvoir cit (Iqu'
faut computer avee ,ii, ii. iavajcit
ilslitnU 6 tl -m ,es, lttur ..-.policte-
pour maintenir !'ournlrdc.
It a t6e annonict qiite ite gic ouvr--
lr'mront sw .prse'ntt'ea (denin do-
vant le Parl'mnent. I cainc't 1Da-
iadiir est betucotup pIn; stable' qlue
le cabinet oBIum, hiLn que sa forceO
soit elle-m6me tr,'s minef. M. ])-
ladier projette de flhrmur tn con-
seil qui aurait A cornaitre de-s plus
inmportantcs affairs du tIrli'.., rnit-
ment. Co conmsil di' 5 nmimbrei s,-
rait crn-:p,-G:, du .13I. C. Chau-
temps, Renauiid, G. .onlnet, Sirraur
et Marchandeaut. Teorus s membros
du cabinet Daladier somt cdi's radi-
catux social'istes A I'exception de
Mandel (ind6pendant), Cthampo-
tier de Ribes (dtmocratte populai-
re), Pau Iail Peynu, F'ros.siird, Rt-
nmadier, R. Pat, notiri (Itepulticainiu
socialistes). On comptt 4 Ksnit'eurs:
Champetiet de Ribe;, Crioutrrnrim ,
Sal'rrt et Queille.
Lea nucCHsiti.-i financitres de la
France que Biuw estime s'Slever A
1 Milliard de Franc par semaine
sont Ie premier problem qu'aura ,A
affronter Ie nouveau gouvernemont


Daladier. M. Daladier projette fde
demander 15 milliards pour la d6-
fense national et 5 billiards d(i
plus pour les nrcessiths immri:rnm
-tea de lfa tr6sorerie.
La Qutatinn Itaii'nno.-- Ia mi-
lieux parlementaires prwdisent qi'il
aera dans les pIijot- du gouverne-
nmnt de Daladier de' suivre in pu-
litique conciiiant( :t Londres pour
S.qui a t'rnit "5 ia question it..l;; r-
ne. On miianci' qu'in envoy& ex-
trat'dinaie pe, iourrail etre etn-oy6
ji Rome rour discutcrr prompte-
ment un accord sur les prob;mes


( mi onit ;affct' los relations ent-r
Ies 2 fpLy:;. Ce sent: 1) ja aqt.t-.iort
! d'f'pagne, 2) a r.'ou'<,tWt-, iiuc., (t
it contqu*'te italiinn,' de l'Ethi:,pi-.
Ii a ote v apprin que fort de la pro-
tin'sf dti goutlvPrntTrnetntittalien de
retirer e troupes d'"l'ai ,. -a i t ..
ti guerre et d' n: pu etcnvoyer d'au
tres, troupfie, le gotuvernement fran
ais considire strieu;uemet Je plro-
i ft d gnarantir Ir la connitisalce
tdu roi d'ltaii'e co(, r.t, E'rri.:.rt. t.i
Sd'Ethiopi. L'accord sera it sivi de
i:t nomination d'un artnbassadetur
franlis a il tRome qui rermplaeernit
I' act nuot Charge dC'Affaires. Lb' gou.
rnernefmnt de Daladier qjui a Ipour
chef du Foreign Office-, IM. GIwr-
-LBc ionnet envisage un plan con-
Srlvatiu-r sur l'chiquidr interna-
tionu i. atirlua nt- ettroite collabo-
ration a;ivc Lnndres dans un effort
i'cr abattre Ia te:nsio n En Europe
trn crant on t mnweilcre atmospht-
re po'ur ]: solution des problmres
:'t'l' c;.I s.
.Le Probl.m-o e a Grt-ve.- Le
SI.istc dii travail M. Ramaditr a
S;n-- .-. s t( igations l de s's s t c r-
yan s t 1dti r ospudr- i.'
un ~ t'Hrs d. hi mnr taluyr'*
*. ":..- II ~i a col ivo t t o \'rielr,-
-t -n uais dt-s conlfreoctes s6-
.n' .... Ia grb've est dan.s m;rmo
S:ati, gt rivistoe sont au iombre
p:xirrintifa de 60.000. 33 usincs
Ii rLtg-ion parisifnne' snt oc.cu-
-'t-;-,

)IORT ACC(DENTELLE
BOSTON.--- Un cargo a et ecou-
;i en deux au nord des Aeor,-s
hiuer par suite d'une culision. Le
o I'-graphiste mourut heroique-
mnent a son post.

EXPLOITATION DU MANGA-
NESE POUR LA PRODUCTION
DE L'ACIER
WASHITNGTON Le Departe-
n,'ent de in Marine des Etats-Uiis
tnhtrche a dcvelopper I'exploitation
du mIananiset, matiere nrcssairvi
n la production de i'"cier.

,E NOUVEAU SERVICE
SAERIEN ISLANDE-ETATS-NINIS
NEW.YORK-- L, Service ,.t-
rien transatlantique r',guiter Is.
tlande Etats-Unis sera iliaugurt' ,n
Juin nu Juillet de cette unnce,. La
base a-rienne amrriuaine se trou-
ver a )pres de New-York. Les appa-
reils front escale A -Terre-Neuv.
SLu I'tan-American fournira un ap-
part it.

POUR CAUSE iDE
MANLVERSATION
NEW-T'ORK.- Withney, ancien
President de Ia loorte. seran con-
turin'' it 5 .n 10 ans, pour des opt-
ratttons fraiuduleuses nor les titres.
\Vitl}inevy nat'uiillit stviqu-rn -t. let
verdict. It ira A Sing-Sing.

LE PROGRAMME DU PIT.
ROOSEVELT DE REORGANI-
SATION REJETE A LA
CHAMBRE
SNEW-YORK.-- L PrtsidenT
I oosevelt a subi une 4dfate poli-
tique 4'ri,'ulse A ti Chambre par le


r,-ejit de son programme do r,.trgr.-
*i-attion. Cotte d6faite a subi de
ppu une victoire au SSnat sur la
rmame question.

AU sECOURsi DES REFUGIES
NEW-YORK.- Le 13 Avril, pro-
testants, catholiques, isratites so
rnuniront au D4partement d'Etat
pour P'aide aux rwfugi6s poiitiq-nt"
11 eat probable qi fi Sra (cr "n
group religious qui c0toper.:trn av c
Ina Corniissiop International.,


42 me. ANNEE


r


r "


~BB~Z~ IglC ~-AA~C~
rxb~~d~UI


--%M V4~* --- ----- -- ,





ert~ 9..:~


PROM. ff ,-

FAITS DIVERS

PAR LA VOIE AERIENNE

Sont arrives, lhier. ar ta vow
adrienne los passageirs suivant :
Roland Snishs, Magel F. Cheftos.
Par le mnme avion sont parties
.Miguel G. nletfens, Rtoger D'is.

IE Pf'ROGRE

Helle matinee littkraire et rcrena1-
tive au Cercle Le Prowgrs tle di-
mianche de PAques 17 Avrili 9 h.,
a. m. dans les sadons de Mine. V, _U
marred (rue du Peuple No. 78)

LA RADDE E PORT-AU-PRINCI '

C omme nous t'annoncions delr-
nierement, la rade de Port-au-Prit l
ce sera sous peu tobjet de certa.-
nes amitorations po r permettr:
aux bateaux de la Grace Line qui
sent de fort tonnage d'accoster 1-
wharf. Ces travaux cofiteront, cro-
yonS-nouS savoil', La somme di'
10.000 dollars, charge pour moi-
ti6 A YEtat Haitie.n et t la Crie di
Wharf.

UN VERITABLE SUCCESS

Le concert spirituel offer same-
di, sous la direction du grand ar-
tiste Jaegerhuber, par les Dame.:
do Saint Francois en commrmmozt-
tion du 70rme. Annivcr-sire de lea i
association, fut tn veritahle suc-
cc;.
Nous souhaitons bien aersliCn'e-
mcnt que plus souvent ce ,t'rita-
ble regal d'art sott oftert :i pu-
t. i: -.


-.^. 4--..


REX


MERCRSD 13 IAVRIt, A R H; 15
.Drothea WIk4 danw '
LE CHANT IDU sWoRS AU
...Un film de tondresse..uan hby
no admirable. rmour materneA..
in film que tous dolvent venir vair.,
Nulie autre artiste toq EDoroth6u
\ieck n'6tait quialti~e pour expri
mer si intenstment touw les enti-
)nmnts... Un tilim jour la aseaiL H
Sainte.
EntrOr 1.10. .

VENDREDI
i 8 heutres I15
U'ne production de C. B. de Mille
LES ('1OISAPDES
avec Loretta Young, Henry Wilco-
:on, lan Keith, Kath, de Mille.....
at une formidable figuratton.
LES CROISADES..
...une immense fresque aax fou-
lts compacutes aux de&ors fantati-
ques, rayounant de bravoure che,
valeresque a LES CROISADES .,
film d1e tgende emplim vos yeuw:
d'images merveilles;es ct votrv
cmrtr d'une indicible 'motion.
Entr t1.10.


PARAMOUNT


Fluesday April 12th 193f
a 8:15 P. M.
GARY COOPER
in
K R. )DEEIDS GOES TO TOW.N
a Colombia Picture
with
Jean ARTHi!t
Georges Bancroft Lionel Sh.1a
der -- If. B. Warneut


c P...'Picture of the Year>
..sper, Arthur marvelous *:.
MAITRES CHANT ItS inw A
HtiV vMrt'Urntic comprnd'v
ONAMNES ...-.-Only CAPRA wouldd top hi;
oen ~-It I.appenM On0! Nigh,
t y a die cola detx mois, on .I- On
none- tit avec force bruits ,t cot-193
mentaires dMsagrdatblcs que Motn- eudi IA- hii9 i 8:I$ P, M
SBertolini avit bless sa i ncnmparab Chef-d'tEwCrile k-
slir.f ldtlli Ctotl a,i' buti c le.s s cCtcil Br. de MILLE
sinirce d'un coup d but't l iell-. : L E SIGNE DE LA CROIX
Snmmle Gloricust e aulwrt. (elt- Une Superproduetion Paramount
i fit um1 action cotnre 3Iunsieur
to t t I ir Entre-: Enfants: Ge 0. -
Uertwlini devant e, Tribunal Cor-
Aduh-s' : 1.10
r'ctionnel. Mais ia Justice o t- A ul -
da pas A se convaincre bien site aedi 16 AVI 193 & 8:14 P. M.
qule c'ttait un chantage pour Ewi-ge F'eutlre Pier r Rfictar'd
tirer de 1'argent a cot honnite. i
commergant. En effet, e Tribunnid I
a pt btablir ipar des fits nets vt STRADIVARIUS
prkin que c -ait un mennon-,p
qprein e c'ktait eh n nrtentsoe'. ... tin grand drame d'Amour... u-
qu'avait invented la nrftendue vbT-
n i mnusique enchanteresse... tnl
time, sollicit4 td'agir ninsi par 1 o ds p
nomm cnario deS plus o6mauicyntss... un
nommln Sylvestre Morancy, son ms=i ,. ,.+.+


Ix Tribunal preside par e I Jug'
L6on PieTre, a envoy, Monsieuri'
Jean Bertolini, des liens de la pri .
vention, et condamin GlIorieus-
faubert, qui s'(tait cotstituke ptur .
tie civil, a trois cents gourdes dio
dommages interets.
La leqon sera profitable i' cic-.;
qui voudraient fire come GO(h
riouse Faulbrt.

A CAtRREFOIUR

Un jaioux pefrd in doigt... daint
une rixe. DljA le villgiaturi.stv
commencent h s'orgniser :Camrr-
four et dan les environs, A cause.
de ta caniculw qui se fait, parait-ilJ
sentir cette annAef plus tot lu'1flat
ne lfattefmdudtt Celat ne va pas, ceC
pendant, sans quclques petits in-
cidents>.Et avant-bier aprnb-mdi.
unl cubain amoureux et jaloux ,
tfaissdt nieiter un doigt qu'Il av ai
eu la mnladresse do placer,au cotur
d'une rixe, dans la bouche d'un jen-
ne gars entreprenant et costaud.--
Tout cela, au grand amusement tidc
Pancienne beauty, cause dte hi
brouille et des villtigateurs en mal
d:ht distraction.

LE- DR. RH(OEI ST. V ICTOR

Nous arwqisaevu uvrc plaisir no-
tre ami, fe "ir. Roger St. Victor.
revenueu de Mirago&fne ch il a s I
clinique. Le jeune.' t intere.ssant
m6decin a rgeggi hier son posted ulo
'attend uine clientele nombrtuse tir
confante.
Nous lui souhaitons bon voyagef
et fruetueuse b~tsom e.


wrand DIM..-
Entr4e Enfants Ode 0.W
Adults l.t0

lirmanche 17 Avrit 1 938 3 30 P.M
Le Success du Jour
LES DEUX GOSES
d'aprys t1 roman de P. De.coucelwil
avec
Maurice ESCANDE -- GCemawi ,
ROTER Annie DUCAVX --
S.rg,. GRAVE
,,un film qui boutleverse... ra.
sionne... 6treint...
EntrA : Enfants Gde 0.0
Adults 1.10


MARRIAGE

C'vt avec plaisir que nots au-
nonona Ie prochain marriage dt
taemoiselle tadelon CW -
avec
Mr. Duwmne St, Cyr.
La bbniediction nuttiale leur se-
ra donnr& au Sacre&Ceur. de Tur-
geau, le samedi 30 Avril A 6 heu-
res 15 du soir.
Nos vtmux de bonheur aux fu-
turs maribs.



l'n ( Cble rec; u dlu lvre, avant-
hier martin, unnonce la nouveile (de
la m(rrt survenue au I&Hvre de
Madame Henri Talarewitz, anh
.It, tntfle Linlstant ide Prtdines.
La dltfunte t;tait la s eur de Ma-
dame Louis I)urand et dE M. Geor-
ges Linstant de Pradines.
Noe condolbances i ceeuW que w
.duil rtteint


i2W, -4--------W------------- --*---------


MEKSSE )E RI.EQIiI.M i

Mit. Ttuicdn ''cnmiatquc, .i1L
Antoine, Donation e.t n(lr Tw f W
maqlt, rVou)t priet td;' bien voulor'
tassist'r ti un service soii ntii., qu'ita
font c~l6brer A Ia CaIthdi-drudhl :
cette ville, le Mercredi 13 Arrl
pochain, A 6 heuros precises du
mat, A la memoire -e lar p-re,
Jean-Bapti te TBlmaaque
et rde on $ t'lollRe
Amanda M ndesr Jean-Linard,
leur bhele-mbre ct mArte,
A I'oecasion du C'entonitire de leaur
naLssance. !
Sls vous remercient, a favarnce,
de votitVe prkcieuse pr.senee, en ce
jour de picux sounvenir et de filial-
v1ntttriati.n.


Los Caves., 1 Mars' 1938

N. IL-- L.,s par-nts, amis t
connaissances do la famiile sonL
pri6s de considerer Ia pr6sente com-
me invitation.-



AVIS

Compagnie des Chemins de Fer
de la P, S.

N1m. les A'tio nnai -s dejI( Com-
pagnie sont convon>q's on Assem-n-
bl6e Gtntrale )Orditai'e au bureau
de la Compagnie, a Port-aLu-PrinLc
(Haiti), Ie tundi :80 Mai 1938, A 9,
h. du matin.
Ordrte du Jour
1.- Lecture d(io proc', )verbal ide
'Ase-;rble prcis'rdeont; ;
2.- Rapport dui Co.nseil d'Admi-
listration et prtentatinn des comp-
tes;
3.- Election iu: Co:nseil d'Admi-
nistration:
4.--- Afftires coratrntes.
Port+-aui-Pnrice. I1 Avril 1938.

Le (onseil D'Administnition.



OCCASION EXCEPTIONNEALLE

A VENDRE

VU Camion )odge de 1 Tunne Io,
modMle 1929, pour le pmx de 1000i
dollars comptarnt--
Ce Carmion ttnut ern s~-n icw a'..
tuedement, i no sera .t.-!ibl.
qu'A partir du 15 Avril couranLt.-
Les p Irsonne in're.sses. peI.-
vent te voir A l'UsineI de la Compa-
giTe di'Elairage Electrique de
Port-un-Prince siso at' Fort Saim.
Clair.
Port-au.Prince. ae 8 Avril 1938.

Compagnie d'Erlairage Elect riquc.

CORl )NN ERIE
MON I'.tMEl.
HYPPOLITE R. JEU)Y
GRAND'RUE. 199


Anwona i rses fiUies chent0
tant doe l capitate 'up des autr-'i
vililes qu'i vient de recevoir Its at--
ticle.s su.iianis: Comb Brushes, cos-
tumes pour enfunt, jarretibres, lu-
nettes. sac d'6ctlier, pyjamas.
Inutile de vous parerr des fau
nmet.s nutrqLi.e (IL ;a.nimtdes L. .
E.m-Strait tt Nu,-Nil,. iiii v.u .
lollnnili at de.l rstlta- .a s par il.
1;I40 visit o 'illpos -. t' vouais so-
Sretz satisfat'it.

AVIS MAti..AL

Clinique du l.oct.'iI AIMON
CHARLIER, rut. dias a 1Arnie, a
c&tt de li ligation dotminicaine.
Consultations: 9 k Anidi, 3 i 6
hcures p. mn


IiresqE tiuclai tei .tIyordnr
.g 4t1if viennrlilt dl f oil', a:t
i .lt/t."', Ia lifgeatio:l t e.Ac
:..Por. iotgeir ufn .nmtrrst +
que, it flut t.nc avlnt tout
1: ife do ds s'on fiunctiouiine
c'est-Adire 'par I'ENTER
drainer la visicul et. stimu
cellule .hlpatique.


A. DE MATTgrEI &


N.


T I Angle des Rues Roux et Centre


TlUhP ne --, 2375


Tous les artdles de Bureau,- depuis Machines a. Ecrre (R(-.
ydl). tMachinei .itdditionner et A calculer (Bur:rI. ughs), Ma..
chine A prote6gr 1s checks (Todd Protectograph) i;'neograpt .
et accessoires (A. B. Dick) jusqu'" plume et crayon, en pa-
satnt par classeur, Coffre-forts, armoires en acier, Bureau ea.-
acier et chaises det Bureau, colle, encre, Punaises, gcmmes et.
|Bandes caoutch>cc, Buvards, Sous-mains, paper ptm-: machine..
S6ecrire, Papier Carbonne, Rubans pour machines A terire. etc.,
etc., etc.-

Du moment que ce'st un article de Bureau, rie pe- 'z pas vo-
tre temps i che':cher, allez directement chez DON N. MOJIR,
vuus y trouverez txactement Particle qu'Jl vous fauic el t a m-
leur prix.

Vous nous feres plaisir en nour rendant une visit et e 'actal
le plus courtois est reserve h tous.


k--, .^ s.


~-J




















PAR BONS ET MAUVAIS JOURS
U0 compto d'6porgne o I Bonque.
Royale constitute un t!ment de secutit6
contra les caprices de ia fortune. II
vous protege contre la tcemp ern
jusqu'a cs que t Cie s sort edt oircid.

LA

BANQUE ROYALE 7
SD'U CANADA
S_. ,. I NE :HO
,,



BERLINER HOP


.. .. ...'.. ........"'.........'..'." m. .w



Imn: B E. LINER HOu :


letr I (Le rend.t-mrfs di' Ifi I'nort-au-Prince t iegantg


,Les niln r,.La y btivutrent'l
Ia cuasiin: la plus delicate
et les nrmaeurs y dtaustent leurs bomison a ftvoritb

SpCcialites : HOTDOG MINUTE
HIERRlE A ULEMANID)
COCK TAIL MASON
,, ~ ~ ~ ~ ~ ~ --------~~-h4 t. w-

A. DE& MATTEIS & Co.

Place de la Paix

Icue Courbe et Rue du Magasin de I'ta .

ACHAT D'F CAILI.S DF CAit,:'', V IElL OR. DIAlMAN*>. pg,
LES ET PIERRES r.CIIFUSES, V IFILIS I'lC:ES ..itGENT ET
OR, 31ONNAIE D )fl'OUTES NATICONAIITITES, A 1)F.' PILX AR
OLUILENT AVANTAGFUX.
GRANDE LIQUIDA'I ION DE LUNETITES ET \ElRIt;S
Lunettes et Verres ie toe us nutmnros
Montures en nickel inux.idable it
Verres olalts afu pri: dct $ 1.00 la paire.
La liquidation durera jusqu'au 15 Novenmbve inftel4
hi ent.


Dmaon


SEEM
or--IN
Ek ANI m
M, N






.i iAWJK FUM1iWW4:t.
^.I:^ ICANCIE

t? m^ateur- de binnel C01
rflAU de bon tfbac e.t r#ser-
s .urpriIe la plus agtr6abe par
.a-f ufewture Cfit-hienne de Ci.
::!p, i Une prime ue vingt einq
l i temps-ci, doit vous
S ar lement boucer votre
tt ide famnille.
mn l he pochettos (ie cigarettes
1 !ct Rcx, sCe trouvent- des
etixs num6rot b, portanlt nla i-.
are autographe des directeurr4
i Manufatu"L re.-
ptson furie R:oy:II e Rex pi" L
0 dae chance tie t.jnber ssr Ie
PUar qui apporte anl foyer li'ai
d et la gnieti.



MS DEUX COPIINS
SDis,- mok i0ux, je nf
suis pas venu hi.r!
Je suis Daricmiable, vo-
yons! Te souvient-tu do
S ieune liquoristc Edouard ..
swjamin? J'ai t6e chez lui bier
tiir.
Quelle belle soiree, mon Dieu,
pa passe et quel charmant gar-
tee tye-l! 11 vous Pert de I'a-
gstte superfine: c'est de la auavi-
,n inati6re.
i faut lencourager, ear j'en ai
wt-de pareille dans de3 grand ca-
m de Paris.
Tu es press; alors a'en parlors
pi. Mais, en somme, il a touted
jorte de liqueurs. 11 a ranisetle,
irpeppermint, la pru nelle vaniliti,
ir~ec ar, etc. Vois'le le plus t6t
possible si tu veux rpurmver d- ha
belle presentation, dc ta bonne qua-
It enfin toute une glorme de bon
iat, 11 s'y connait bin et se d6-
Suse pour ses -simables
cients. Entin, pour d'autres
rt~ignements, vois Stmon Vieux,
tpieerie du Centre, Mmie. GR Rou-
ait et tant d'a.tref Cela vaut
eie la peine. Au rev',r, Vieux'.


..- MARVEL
Demanded votre coidennier
MARVELA
Ge produit change la couleur dtc
lte chaussure selon ia robe que
UaR portez ou seion v otre costa-
se: Toates les couleurs y comprise
et argent.
II ne eraque pas et laisfte un flni
magnifique, inde1kbile mais enco.
It, ii rend Ie soulier pltut neuf s'il
Ktait fatigue.
Demandez MARVELA et vuus
u1i hlbillerez avec &:Cgance et
harmonie sans avoir a d6penstr
poar 10 padres de chaussures.
Une seule bone paire voue sufe.
it, grice h MARVELA.
En vente partout.


S..f .. -" .. l! NOtVlELXtiWilTNO


ifwjrrn.ass ziwrT* -r ** w i-t.e.e -.r 4 jw; WW CMwat


SMt est incontestable


LE


RH UM SARTI


c'est la quintessence

D"S


meilleures varieties de c:


d'un vaste territoir


7=r s:t::? 'z:.A is; t,-bAIA






HE


e i




annes


e
nneflIs


p 0 e a
reunissant les meilleurs terrors.


C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPAREZ7
U rip .j/ 1^1in L/llARi'


VoUS troaverez


a le


Pharmacie BAYARDf




tous les PRiODUITS



des baboratoires CIBAl


PrLe


Refresh n ent


HYPPOLITE JEUDY
Uistributeur:


CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
h'Aiclae Maison F. Djvigneand
tRue des Caaserea)
Consultation :
2 & 4 ha. p m.


0O DOLLARS SRULEMENT
Occasion unique raiuo-phono 11
abs, changements automatiques
t disques. A l'6ttt. neuf. Unm
tainee de disques. S'ldresser an
batu du Journal.


UN DACTYLOGRAPHE
SZthant 'anghatis ct I'Espagnol.
Pout ls condition s'adre.mser atu
Ub 1u du J]ourtnl.


CLINIQUE


DOCTUR DUCHEINAE
d ir ,Aubry ou du R6sevobl
- m14.


Buy it from
your favorite dealer
lh1AS5ERIE DE LA COURONNE, SA;.
Port-au-Prince Haiti
N 4 V


Loterie Nationale

d'Haiti

idg, Rue Bonne Foa

Phone 3358
DEUX MILLE
GROS LOT :

DIX MILLE GOURDER

LE COUPON :
LE BILLET A:


DIX Gdes. SEULEMEVNT
N'hdtsiez pna a risauer. chi
que mois, cette rnodique va-
leur. C'est un genre d'tpar-
gose. El puis n'oubliez paa
rru'i faut soutenir Notre Lvw
terie Nationale, car elle rier,
en aide, de son cote ~ beai
coup d'teuvre d'Utilit et d,
Hienfaisance Publiques a trio.
vers toute lt Republique,
Pour routes ces raisons
Haitiens ou Etrangers, ache-
fez dnc votre coupon ao wo-



A PETIONVILLE
vient doe 'ouvrir une
BIBLIOTHEQUE IE LOCATION
chez Mme. Louis'Mevs
(en face de i'Eglise)
Revues, Journaux, Papeterie,


A VENDIkE


Poult cause de d(1,ert: mobil,:
i salon, de saile 2 mnjngtr, .e
c.t-.mbre ; diver r oluj..; usteniili s
dte manage; le tout. l I'taiat de neui.
Tc'i-phoner No. 5175.


LEMONS PARTICULIERES
Aux 61~ves en retard; legonu
.lEspagnol, conditions avantageu-
S'adresser A M. Wesner Thrasy-
bule. Avenue Bouzon No. 15.


CONDITION
EXCELLENT
A VENDi.E
927 Collections d lMoniteur
19f0 ) 1937. relies d ae iat de


Sne'd.
i S'adresser
.19fwgfl.


au Bureau d"u


II.r4MO SUM;trAMANI Nil, A MI
ALIENJ.M PrrIo


,.Se ..itul honmrI t't c'itrie (do! t' t1i
ci'.t liumnhi f nie m f'e.t ,trtng(.r.,,
Tvite rut 1a devise doIn. D ,. H. tfl
V'ry, l'b.orneme rtir juJ ri'He tIc ..
(j.ui e. ;t hu anifilt n^Uiii I~ nfff'r l-;
qui travaitait Mans arrit tant q(;e.
to jour durait.
I.:' Dri.t. J, de Vry naquit i;
:"I jarnvir .181t3 i Rotcnttrdt A !0C
a)).', i ,t dut succ, 'r ;on pi',Tc d[ u .
a direction dek la phurmarinc' et o.-
it i.: :lo tien de .Irat mrnr, r-t tis,
,i. n;rrin reul. f f:amr ille.

,, h:' ct^Liv ,.nirnI Icsijmple travail cdv Ia

*-., ri!n triaduirt h. 'rraitfr die Chi-
Ti "f ;titilVl ( tii l itf !t'dr -'... ii ( llttdr.
l;l ,1 i t mO'nttct a tef'"', '. ti. t
1I'. ev 9Ui t li d n 'ri t l'o t'i :l:*rjll :.'

dL-.?) L10 .. di t s( kI eWI '';,' ".'.t i ...
it ) Vr\ it inscrirt vilVn,- ('Wu
S.' i \iAadmie de 'Leyden et
S.', ,aC' a sesc etudes ] c hu:ires
I.t,,a iillI-nerit reservee. au ysun-
rneil, si bieln quoi 2 n.'n) plus tard
i i ronquit It titre dve doctteur. A Ia
suite de It mort subite de aI jeune
femme it se conrlter entii.rctment
i la :s ;i ( r uoe- qui }ui apporta une
distraction et constitua dsormais
I --,l ibut do sa vi<. En 1857 il
fut nomm'l in.lsp:eteur des entre-
pris (is chimiques de Java. Le :
vail formidable accompli par ce
hommy durant de;s ann-cs est sur-
preanlt. C'est lui qui sortit la phar-
macic de son #tat primitif et en fit
un'e protfesioln cientifique. C'est
iii hui tvi 1845 iongettmpm avant
SPsh ir, demontra par des pirT-


U> n' !12.kLiSatrs, quoe la vie n<1
pm'fr hunt qjue do ina vie,
IL.e rtchtrchcs qu'il j ntreprit
0-''. ,sM directions divrses sur lVes
t i''(is tdo muonde vtgutail tropicaS.
i. ct dlui.sit et au qtIiquinqui (niut
t':-o 5(on eantt bien-aime. mats i:
n'y purvint pas sans Iute car t rect-
t pqUel't on ( t ne c.sdit de discu-
ter au sujet du quinquina.
Oblig6, pour raison de .snte, de
dire adieu aux tro!piquts, il se fxa
h La Haye et organisa chezz lui
in laboratoire de chimie oil ii put
mettrre profit ieq d6couvertes des
tropiques. Grice i ssc nouvelles
mtithodes dc recherche et tie tra-
Svail il obtint, enfin, on 1882 d';tre
(lf&,or6 come Chevalier de 'Or-
drcu i Lion Neerlandais. Les gou-
vcrncments angluais et fransais I'a-
vaicnt dliti distingu6 doepus long-
tcmp ',
I e Vry est populaire par sa 'de-
converte dce gntte s dec quinqtuina.
Et on cite soLivent cette phrase dc
son testament: | tts remarques on pretend que i'ai
lance cca gouttes de quinquina pour
SfgagneTr de Iargent et en tirer pro-
fit. Jo crois qu'il vant mieux quec
i' disc ouvertement que tel n'est
hpas le cas et que tout ce qut .j'ai
i faith i ce point de vue a 6t6 fait
it'iunt manire dhintvress te. ---
Pendant oixante ans, de Vry s'at
consazcre aux inte'rts de la science
et doe humanity6.


IE BAZAR NATIONAL
So fait le plaisir d' iviser la clien-
t,'-l aii:ni quje le public qu'A l'trc'i-
.inl T? la Semain, Saisite les arti-
cles sNliitnts ,nut i 'n t reut4.
Fluile Duret
iiil(e 1 )nnti
Sardi nrs Anneux
Thon Frannqis
Saumon Pickles
Marqu.ereaux & l'huile
Olive.: -- Petit Poiu Asperges
Vih Rouge et Blanc rr Gal. et en
Ap,-iititi': Cap Core, Pubonet, St.
Raphael
Fruits et L6gume frais et toutn
une .4irie d'autres articles tie C0-

Machine d erire Remington
'Machine d ica let r Dalton
R aubans, paper earbon
SFaites co avswafa ~c
.. G GILt,


..... ., ,, = ..
1B"r11 "SR@


'~ ~
~E~ ~4CP~;~F m"ll ..~.I;."I"";"T~~~*%L~*~l*illll*PII~~"II- j~kbl& ~d


L. Aw .t MlB!a----.


~.,., .. ..~,....~~ ..~~L~sp,, .,..,


_ ~ ~_~~__~ _____~~___~~~ ~~~ ~~~ ~~~_~____~~ ____ ____


r:.:!l**:: :: ..r .:I.


f


I









Lea hommes do peude foi al-
tenaet a pal pour Air.. Le vrd~
chritlen, IVa' tre, skmn dans L
tempt pour reeuiltir deas le beai-
temp
LACORDAIRi-


Palm ta sort quo ton prochaii
. nSt pu & souffrir de tas ages*,.
Domineotol toours -Ne t'aban-
donne jaaws &, lca tcore. Si tu veru.
t'aeheminer tvm la paix dfintitve
sourls au Detin qul to frapp, e
ne frappe peronne.
PROVERRE PERSON.



PROPOSE ET

FAITS DIYERS

(Sane)


ARRETE DE CHOMAGE

STENIO VINCENT

Presdent de la RIpublique.


Vu I'articie 35 de la Constitu-
tion:
Vu Particle 3 de lu Loi du 13
Juillet 1926 determinant lea jours
ftri6s de I'ann&e;
Consid6rant qu'il convent de
donner aux fonctionnaires public.i
'occasion de participer aux c6rP-
monies du Jeudi et du Vendnr di kid
aI Scmaine Sainte;
Stir le rapport du Socrutir-. Ut''-
tat do n!'ntrieur:
ARRETE
Art. Itr.- L- Srv. '
chmtreronit Je Jeudi et ti v dr i
14 et 15 Avri countt, ,T
Art. 2.- L pr-sont Arr{ti s- -
% ex6cut ii la diligocn du SeClcr- -
taire t Etat, de I'lde .rf'."-. ..
)Lun an Ialiniu National, i ',rt-
u-Prince, I 12 Avril 198, An
l35&me.: dt. Indeptendancf- v:
IVtntine. de la Libration ft dt l'
Rfstaurat iorn.
(S) St-nio VIN(INT
Par Ie Prksident:
IA- Secr(tuiry d'Etat de I'Int&-

(S) Ch. LANOUIE.


SENAT

(Sancm du 3MurA 12 Avri)


10 heures GO.- La majority cone-
tutte, a &e4ancs est ouvrt. 11
lu le prucs.-verbal de la seance du
8 Mars.- On d6pottille la corres-
potidunce. Eile comprond uin Mest-
ge de la Chambre trnmsmetant u
Grand Corps copies du rapport d(t i
lt Commission du Budget et do Ia
resolution vote hier a sa &t anct'
d'hier, 2o. une lettr~e de M. Ptierr
Moraviah Morpeau tiu sujot d'un
festival qui aura lica, IC 1 1
du courant, 4 lta HHV 4 tiorn .o--'
moration du Panamerican Day.
Mise en discus~ison, puii aux
voix, le Sinat fait giefInmT la rPfo-
Iution de ia Chambre.
Au troisicbme point de 'ordre du:
jour., l CommiN.qion die C(mMptv
G4ndraux fait son rapport par f'or.
riane dlu S6tatveur Elyz6e. Le rap-
port eonulut A ce quo dceharget soit
mcrord&6 aux diffTrents &'cr6tai-
res d'Etat qui ont g r6 les aftii-
res de IEtat pendant 1'exereic
1936-37.
Mises aux voix, los conclusions
du rapport siont adoptbgs.
Aux questions d'int6ret general.
aur la demand du S6nateur Fom-
brun, la permnannce a @td dCrOteo
(cn consideration de la fermeturc
tie la season qui nproed fin te 15 du
courant,
t~,p dle91 in tl ance est sus-
pendue, \

B** -r -- -*-- ^


A J-Mai so Robelin & C)
trouve, et aans contest, Itre
cle; d'olaO ge, Aet., A meillur
eh6 quo Phrtout ailluurs.


INCENDIE


S e' matin versa ls 8 hoUrbmes y
cut grand 6mol & la rue du Centre
I u un neendie venalt d'clater dans
Sner maton base en faee du Ptni-
itincier National. Les pompei~s a-
lerts A temps ont pu bltn vite en*
iayer eI fiau.


DECES

Nous avons appri, avec peint Ie
dta;ks sryvenu- hier de
A Me. Fertm d Motrjlaie
nee R6gnler.
L'enterrement aura lieu cet ea
Iris-mnidi A P6tion-Ville.
Nos pl's sinc&res condoliances &
sa famille, particulMirement A M,
F. Maringlane et i- M. Luetes Mar.
chand.


Po9rquoi doit-on user
un savon medicumenteux
toys les jours?


S-ani !I% pa, ciau., Its
r upaolni et ies unpuretres de la
peau surrienoent particunic-
ment des c crowi de fair et de
Fa poues,-rr.
a Le &avon Lordaire de r[LiU r
drmcurc incLtcacc, +andI quc Ic
savon AFRIDOiL neetttie, guirit
T rnmaladies dc i peau, !a ren i
propre t &lenjivr v.
Le savon AFRIDOL a aussi
tine action desniectante, Son
icumct Et surtour Icgire e abnm-
S dante, -- i poIde cn our un i
par.fum rs deAicat.
S Prt gcri-vow ontrare Ie cn-
rag mn par le aavnm AFRIDOL,
qui e de lia p6h hamu valcur


Senr-vous en, f
tons les joursl



i Afridol
IE SAVON BIEN-FAISANTI
L -- M-- -- i



BON-PRIM E

uffert aux lectrices

dui Nouvellistef
UN RAVISSANT COUSIN

SAll PAYSg iES MOUIINS

Broderie tres facile et d'tun ef-
frt charmant.


Ce cousin de 50 x 40 cm. de.s
gin tsut toilet grain ancient a-
xvee les cotons soyeoiux lavable;
pour la hroderif, est envoy con',
Store 7 Frs. 80 (12 timbrots ia 0,65).
Pour recevoir I'ouvrage re.
commander, ujouter : timbre d-
;0,65.


Retournetr re c!in-Prime

AUX DOIGTS DE FEE

39, Bd. Raspail -Parisu Vri,

Nomrt :
Adresse ..-..,......-.

Joindre 7,80 en timbresa
. ...- .. .- ... ..


I~an~ ~I"' ~- ~" ~ ...... .. ""'" ~~II~YYL-LL-LLYLL~L~L~YYYLYYYIYrl


I' rt'n tl'/,
i EII.t'A IT
Produi ; b 'i; i.'
plante ihlrinrl t ;,;e t ,: -
tes Ies vitarninet..
LuEn voi'ctt* $t1i, t- )t". t'%
Jmnne.s i'harriacics.


"SAVOY"

CAFE-RES'TAURANT


Demandez vu:' amis et
ils vous contirn;eront qe
nul part it Pvl-,- u-Prince
on peut n ie'l; i:mps at
apprecier lts t.u n si c'n- .
sommations quij au < SA-
VOY>, situi ,l u Champ-
de-Mars.

.. .


rn'n Azr.4XS.N^ f wttraa


Pour avoir du t Poidi, dfirL
Puisanm e et (te Ir'inergiiv.
Pour raaliser Ie, DOUBII,1t
. te vote traaitl <(iaotiditen (in-
telleetuel ou PIhy.iqtu)., am 4
aI moindre fatigue
I


COLLEGE POLYMATIJIQUE
TONDE EN OCTOBRE 1934
INTERNAL EXTERNAT
Avenue President Trujiffn No. 2f9, TiBphone 3715
Directeur : Mareel Robin.
Enseignement Primaire et Saeondairs

Cett- anne: de ia classes eifantine (l2~me) A la 3sme inclusih
mrnnt. ( -urs grdiuibs de Stnographie. Dactylographie, etc.. & par .
de ia irne sans pavement suppljmentaire.
Pour tous r cneigniements, a dresser an siege de P'etablisgeme
,ntre 8 H. et midi ou de 2 H. A H P. M.


ar. ti
artli-
mnr-


.- WD&W-M


*I T- g

Librairie Nouvellit
HILTLIOTHEQUE SCIENTIFlQUTJ ET PHILOSOPHtlQui .

Ilourticq; Inith.; .: ;: .i ..ti tiqu. ............ ....... ........... .. Q; i: :
DI. M ass ; Init i 'o ,: 'Oo* i ..ue. .. ............... ........ ... i .
J). Mashs : Initatauoi .uridique....... ........ ..........
Tit: Initiation a lia b ologie ......................... ......... .....
Flammario'i : Initiati.;n atronomique ......................
Widor: Initiation mrustuak ........ ... .............. g
Houcqllt.: Initiation h la mi ndecie ..... ..... ................. g.
1'rtun:t : Init' i ti n tlt ,itt hi rl' t, i.. .. .. ,
r-lvit':: I itia.i.'r i tu ina ic .. .l.r .. ......... .... ....... .........
M'roi.a : tilur .n-in nir I phi jphi: .t... .. l l..... 4...
D rini:- iis s models ... .. ... .. ..... .. ... .....
IDulria : iunmrnniiit t/ Jdtvieit or-a'ny r .............. ..'so.. i
Mart lilm n (C.unilnt 1' p'cr l'ratlrjais ........ ... .......
li l um : l Du M arinar i .... ........ ... .... ... ..... ..... . ....
-. ... 3......

i, .. .. .. ......
S' ... ....... ..... .. 2,




... .. .. .. ... ..I.
"I a tLl ,IM,. in gqit'I .. .. .i. it.. ............... 0
' .I -. ... . . ..... ............. ... .



S!'. lL : ["t I:I rt' e :-1. N E .




(Mfaison fennfliance)
i'-t 'iii,_k C: ,rnm ba t t. d ,.' r:n "r' ;ti ritri(i ,'>lf-il .. .......... 1 .
l\ it I' th,,c-k : P I- ati ile'-" t ag qu d.:: (. ..-" la nuit ... ........... .. "
I'."a .. [ C 'h a .'k I ,.:N .. a r ita n ..l '. [. \ i., .. x it ," n o rd .
iD>,( I. :,Iir,- ,:p! i <.r ( '(,rtv f -"' (;ik V wj' : L ii P olit ., e.. .. .. .. ..
3 r., t. .,l -. : .'..,..

I .'. p... .. . .. .Q
I ,- .- l :; n.r.. t r..r a in ,'- 'o ; . .. .... ...... ........ 4J1f
LIBRAIRIE NOUVEI.r,E
(Maison df, confiance) !
La Librairie a miaux assortie
Port-au-Prince Teilphone 2077,


tr


c,


as