<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03302
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: April 5, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03302

Full Text
311051 r'


~s~lbr :L


...- PAGES





i i
'- TDIEN D'QAITI




42rnQe. ANNEE
o


* '.- t ,...~ 'II


,I-


:v -' QUOTIDIEN FONDE EN 1896


PORT-AU-PRINCE, HAITI


-MARDI 5 AVRIL 19:8


No. 14.934


4 -


Ce matin, avoc le c4remonial trn-
bnnsel, Son Excellence M. Juan
it Osa, E. E et Ministre Plni
otentIaire -du r&rou a remis se-
ittres de.crianee I Son Excellen-
l0e president de la Republiqu-.
Viei les discours qui ont Wti pro
eenis en cette eircon"tance:

DISCOURS DU MINISTRY

Excellence,

J'ai i'hlWnneur de remettre Ai Vo-
tre Excellence, la lettre autographs
de Monsieur le Pr6sident de la RP-
publique du P6rou, m'accreditant
comme Envoy6 Extraordinaire et.
Ministry Plenipotentiaire aipres du
Gouvernement de Haiti.
Je suis tres honor, Excellence,
d'itre le premier diplomat design'
par mon Gouvernement, pour le re-
pr4senter dans votre noble et hos-
pitalier pays, confirmant ainsi so1
poitique de rapprochement et de
collaboration indispensable avec
les les pays d'Amerique, pour I,
4ution des problems qui leur sont
nmmuns et par uue murtuelle con-
kmnee, fortifier plus encore le lien
eamitie qui lea unit.
Pour l'accomplissement de ma
taute mission, il me sera tres a-
j&able de pouvoir comptex sur le
anveillant aecueil du Gonverne-
tent de Vutre Excellence.
Aux ineillurs v-aux don't m'a
twargO Monsieur le President de !
Rhpublique du Pirou, je joins aussi
es miens pour la prosperity de la
Nation Iaitienne et pour la f6lici-
t6 de Votre Excellence.


DEPART DE LM ABEL LEGER

De retour de Ciudad Trujillo o6
il avait &te presenter ses lettres do
ciOance M. Abel LIger est reparti
ee midi par avion pour Miami.

LA MISSION SCIENTIFIQUE DE
LUINIVERSITE DE cYALEh
EST PARTIES

Hier martin est parti le group-
de professeurs de la grande Uni-
Vrsit4 am6ricaine de eYale3. Com-
,m on le sait, cette mission scien-
tifique entreprend, chaque anne.
Un voyage d'ttude et s'interesse
Psticulierement au comportement
PCthologiquc des populations visi-
tie, Arriv6 en Haiti, jeudi de 1,~
e.aine dernibre, venant de la RH-
Ahtque Dominicaine, ce group de
Pofesseurs, sous la direction de
.1h Ch. Loram, s'arrcta succes-
slfment au Cap-Haltien, au Lim-
.* Morne-Rouge, Chahote, Plai-
tee et A St-Marc.
oua -leur youhaitons une heu-
lse traverse et leur faiaons nor
illeurs v(eux de -fprctucuse be-


pWt INDEMNISER LES COMI-
PrNI.ES EXPROPRIEES

*i t*nonce quo 1e Gouverne-
tll ,:exicain envisage les mo-
, ..trouver une solution A la
. *ltm Cr6e6 par I'(ixproriation
: ~.~"Pugaies am6ricainea qui


RESPONSE DU PRESIDENT

DE LA REPUBLIQUE

Monsieur le M1inistro,

I! most trys agreable de reccvolc
de v.)ei mains les lett:res par let.
lquelle.< Son ExcePllence le Prsident
de la RKpublique du Peruo a bien
vouilu vouns accrediter come En-
voyv Extraordinaire ett Ministr,
Plepniptentiaire au-pres de mon
Gouvernement.
Letablissement pour la premiere
fois d'une legation du P6rou a Port-
ma-Prince t6moigne &loquemment
des progr.s de la politique de rap-
prochement et de cordial collabo-
ration parmi tous les pays amniri-
cains, politique qui ne peut, com-
me vous J'avez si heureusement si-
gnal6, que faciliter 1h. solution dcs
problems qui leur sont communs
ct creer une rre nouvolle de confian-
ce et d'amiti6.
Pour P'accomplis;emnnt de votre
mission vous pouvez computer, Mon-
.sieur Ie Ministre, non seulement
sur mon appui personnel mais sur
Ie concourse empress de tous les
membres de mon Gouvernement.
En vous souhaitant ia bicivenue
en Haiti et en vous remerciant des
vceux que vous ave bhien voulu ex-
primer, je saisis l'occasion pour
vuis prier de transmettre a Son
Excellence Monsieur te Pr6sident
de la R1publique du Pfrou Ies sou-
haits tris sinceres que je forme
pour son bonheur personnel et pour
la prosperity de la Nation p6ruvien-
ne-


exploituient le petrole mexicain,
Des methods de paiement auraient
6te envisages: lo, Le Gouverne-
meint paierait les intriesses en pe-
trole. Cette solution qui est tries
populaire au Mexique ne plait pas,
cependant, aux Compagnies expro-
priees qui estiment qu'un tel mode
de pavement favoriserait le Gouver-
nement Mexicain en lui procurant
des d6bouch6s pour son petrole;
2o. Le Gouvernement ferait appel
a la contribution du people mexi-
cain. Ce dernier project est a 1'A-
tude.


AMICALE


DU PETIT-SEMINAIRE

La Retraite Pa-sale ainuelle or-
g.ii6e par i'Amicale du Sbminairte
i l'intention de tous les ancient
6lPves et deC amis du CollIge Saint-
Martial s'outtrira jeudi ptrodhain,
durira trois jours et sera cltur&'
Dinanche matin. a 6 heurtle pre-
ciseC, par la 3Mce:se d1c Commu-
nion. I
Durant cc exercicca religicu.x,
le R.. P. Cor, Sup;rieirr du Petit-
S6minaire, prononcera des Conf6-
rencmis qui, nous en sommes per-
suarld-, seront hautoment instruc- -
tives.
Le tout se fent sous l'Pminente
presidence de S. E. i'Archevique
de Port-au-Prince. Mgr-. Le Goua-
Zoe.

(Voft suite m 6Eliea. page)


LE IINISTRE D PEIIOU:.


pgISENTE SES LETTRE DE CRWNCE


SE NAT

(Seance du 5 Avril)


10 hezres 30.-i La ma ioritv cojs
titt.', Ia s-;ance e;- ouverte. Api'.-
la sanction des procu5-verbaux, 1
est proc&de ai depouillement de ta
correspondence qui comprend IG.
pieces suivanes: Une lis te desa r-
retrs de credit' prisnendant I'exer-
cij 19 36-37, 2o) un message do I
la Charmbre tran4mettant au Sinat
Ia Joi vot t6e sa stance d'hier, re-
lative aux ecolk communales.
Aux questions d'int6tret g6nera,
aucun oratemu n'ayant soilicith Ia
parole, la seance est levie.



LES ARRIVAGES

Du ler au 4 Avril, ies voiliers des.
ports du Sud et deo 'Artibonite ont
debarque dans notre port A desti-
nation de divers: 605 sacs de ctton,
856 sacs de caf&, 1800 sacs de grai-
nes de cotton, 1400 .sacs de sucre
creme, 3080 kg. de sel marin, 4
drums de miel, 94 peaux et 50 dou-
zaines de crouches.




"SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


Demandez ia vo- amis et
Ils vous confirmeront que
nul part i Port-au-Prinee
on peut mieux manger et
apprecier lIs tonnes con,
summations quau cSA-
VOYX, situ6'e u Champ,
de-Mars.
- -




Lire nos Infrfrmationr en 2e' ,,&
4e., 5e. et iqt. ages


UN PETIT INTERVIEW
D)' REIPRESENTANT DE LA
GRACE LINE


Ce rnatin nmus avo1n interviews.
It. repr6strntant dei l Grace Lin'
(qi (est ici deptui quinze jours.
M. Philip Iglehurt, est le fils idi
Pr.-,ident ide Griae ILine et ]':i,
sistant cd Vice-Prsiidcit. C'est tun
home j.i.rune, environ 25 ans,
tre- ,sympathiquie. Aux question-
qui lui ont t'1 1 itesf il a rupolndt
par I'ijnterm t:Ll1ird c dI' M. St. Cyr
qui noas servr.it 'interprete av,,c
c(rtainfe iestriction en faisant re.-
sortir li nft-e- .it6 ;vu)lr lui d'etr,'
(diserct quant k prd.:'-nt. Touttfoci.
it nous a kt6 permits de noter que
la nouvelle Comp:agi:, ne maintien-
dra pas les memes itin6raires que
ceux de la Colombian Line.
Monsieur Iglehart a djA visit-
tous s e ports de la Rkpublique
sauf celui de J ereme. D'iei quet-
ques jours la Grace Line commen-
cera ses activities en Haiti, quoiqui
tres pessimiste quaint a la possi-
hilit6 pour soe bateanx de pouvoir
accoster le wharf de Port-au-Prin
cO fl reason td lear fort tonnag.
Monsieur Iglehart est de I'avis q, 1
les m&nes Agnces 6tabhles en pro-.
vince par la Colombian Tine mien:
conservees.


le Canal
on temps
guerre.


pour to ; le:-V -t:.isseau:.:
do paix r. ,% n ti-mt dl,


VERS iE CONTROLE'DES
CHANGE; fS

PARIS- Dans sa session de Cc
matin Ie cabinet a donnt son ap-
probation au projovt de Mr. BlunM
relatif h la rtforme des finance:.
franaisss. Un article du Iprojit sti
pule la centralisation Vde touttes li'
operations du change a la Banqu<
de France. Certain milieux finran
iIers interpr tent cette clause corn-
me 'un movement certain ver., ]I,-
contr6le des changes.

LA SITUATION POLITIQUE
EN FRANCE
PARIS.- Les disp kitifs du bi
de monsieur LMon Bnum sont ener
re gardens dans le ser,'et. rMais :
president du Conseil lui--mnme a wd i-
clar6 que Ie principal objectif d-.
son project Ptait de clanreier la itu :
tion financidre et doe Irctat rer 1-:
confiance publique. Le deficit bud
gitaire do 14 Milliards de franc
est r6duit par suite de l'augmen-
tation des taxes et des coupes dan.
les dfpenses gouverntcmentales. C
qui pertnettra de fire face au pro-
gramme iedipendieux de -rar-me
ment..
On est en face des revv-t!dicaltion
publiques pour la constitution d'u ,
government de salt public qu l
permettra de prendre en mains cet
to dEiicate situation. Mais le.s lami: i
-de Monsieuri- Blum folt valoir qu'ul
gotl'vec.rnment d'Unir;n Niltimial.
est impo-ssblei pIisiir: lJe conser
vateurst refusent de c'.oprItndlre 1-.
communistes dan:; utir co.mbinai
son minist6rilk.. Uls dem.ando
d'urgtlnce l'union amtiour Idu P'ro.
mirr socialist dians i n ff'orfl I oi,
renforeor la nation centre lI. n-'e-
naces de guerre! de il'extlericur .
qu'A ce'v qrue la reconiillation ilnt.
rielre puisse ctntreU hevye. LI:'t-
mosiphee rfivreus-e qui avait ue-
compag.r6 le rejet pJ'a 1i Sn:u dUtI
project rde Bllum s'.,t. atais' nt.
course de cct 1ite.rvaivT d'it-nt :
du progrntmmn ecomplot sur. a ld-
gislation flnamnde:i l., fcrmacture


VERS IUN ACCORD
ANGIO-ITALIE .

LON'DRES.- I (a- r':;li.'litl inl .
nlms de L.undlri p1 .'.i dent q '
tdans 2 semaih.' It' les rnocciation s -.
glo-italiennes pour in accord st '
les.tdiver;s pfoinrts ,n ltitg' f out -
rent. ,es iernier.-i succLs rempe.- '
tOs par 'offunsiv_ dJi ,nr. .
Franco vers hi .II."di i,,rranT- iLIU
aitient mettre tin It p!lus tot .a '
gaerre cikvile e(paginouiii, qLi, coun
on Ie sulit, ia t .' onv'ent t la cat -
de la tension anghl-ilalienne. C'
peiuindant hi sit u:atic n.. :.SpaLnoI", e.
depit des derniers dtI clopp.rment,
militaires, demeure trouble. Les m:i
lieux diplomatiques nirguent que 3
raisons militant en faveur de ia s;
nature d'un accord avant PNiqui .
1) Ie nombre de points en discu:s-
sion a -t1 rtduit, 2) M)ussolini veu:.
arriver A une entente avec Londre:;
avant l'arriv6e d'Hitler en Italic,
3) la Grande Bretage veut signer
cet accord avant la fin dv la se.asior
parlementaire. En -pit de rr
porthnte quo Cha:n '.o;.ri::nin p:nlc:.
dan s c conver -: ti':. n ytiu:;:., rni
licux pr6disent qua' !,i1:r va!our rC
side dains l'ocasion q;i est ofrert
aux 2 partenaires i r :'entndre,.-
On emit que la con; ?i ;in d-' hue,
do 1888 sera r6affirmt-'. Cet accord
stipule 1i libre part.;g a tri-ver


Up!.':Ve sur une loi ad6quatex..

I.E CONTROL DE TOUT
,E SECTEUR DE SIIANGA PAR
LES JAPONAIS

SHIANGAI.- 11 a 6te annoncu
quLo tl bureau de administrations
municipule s'est arrange pour pren-
dfre en main le contrOle de tout 1~
socteur de Shangai.

! (voir suiti e* psafe)
wA*l'


de la Bourse que Blum projetait 1'a
pas k6t& ordonn6e.
Avec l'appui des radicaux socia-
liHtrO1 e.t (ds communirJites:, Ie vote'
do bill eist. certain it la Chinmbre,
Mai.s ii subira une 'ringue et dan-
g.'rien :e tprc'uve an Sinat,
)Da;s F-,n hill le .remier fran-
:enis a propo:;6 la revision de la ,:ta-
'e extraiirdini ire sutr I- capital.
Mitis ii a kt t raplixrtt Quu'un capital
"-detls.i u ds de 1(0.01)0 francs n' ai-
r' pas ,tA payer l taxi' de .*I o o. Ii
a atis.i prt.oi61 des m..nnres addi-
r:iontrITllcs pour pruivenir le.s frau-
I,..h d. n I- I Te rTcoL tlreme-nt des ta-
xse. On parole aussi de la suispen-
sion pendant deux ani du pavement
(eis amnortieements des dettes.

LE PROGRAiMME D'EXPANSION
NAVAI,E DEVANT LE SENATE
AiTERICAIN
iES RECOMMENDATIONS DE
M. CORIDEL HULL, CHEF DU
DEPARTMENT D'ETAT

WASI'NGTON.- Le snat a-
mrricain aura A connaitre du con-
flit qui a 'tt soulev4 auteur da-
programme d'expanswon naval di
I Billion de dollars prtsent6 par Je
President Roosevelt. Ce martin, le
comitU du S6nat a re,i un commu-
niqud de M. Cordell Hull qui de-
mande au S6nat de voter que la
marine americaine peuit &tre lailss6e
libre d'opbrer dans toutes les par-
ties du monde,. Le comite naval
:'est rmuni ce matin et a ferm san
session sur la question des officers
haut grades de la marine., Mais a-
vant, le president du comity M.
Walsh a rendu publiques les recom
mandations de Cordel HIull. Mon-
sieur Hull a declared que les opitra-
tions de la fiotte limited cth nos
frontitres navales> pourraient tr!-
g,,r oune imaginaire muraille de
Chines A l 'tnanger, que les oito-
y.'ns nord-am6ricainm peuvent etrte
sut'jts a des attaques. Hull a sou-
liis:nt qe la esecurite6 des Etats-
Unis impose le principle dc la rai-
sor naval de 5-3 centre les Etat.-
Unis, P'Angleterre eti Ie Japon sh
moi:ns qiue Ia situation politique
dans le Pacifique ne puiss-e &tre
change come eI p-rntot I'accord
sur fdauttrs bases.. Plus loin, Hull
plCnuse -qu'aucun risultat pratique:.>
ne peut ttre obtenu de ]a convoca-
tion d'une conference de dtsanre-
ment naval; le dtsir essential de la
nation est d'avoir une sccurit' adi-
quate jusqu'& ce qu'une conference
de limitation des arms soit posci-
hble, M. Walsh a d6clar6 que la let-
tre de Cordel Hiull ta present lea
besoin-s pour uine expansion naval
d'une manibre convaincante). Le
prPsident idu comity pridit que fe
Stnat approuvera dana sa forme
substantietle Ia tdgislation votbe
par Ie Congres, mai i Pj dO avouer
que I'opposition savait un caracth-
re puissant,. Les advrsiaires. du
biln d'expansion naval ona bien ac-
cuilli ee mot du s&natteur Burah:
..j ir n ullis paU enico1Y convaincu
de rttte addition r la defense nava-
Ir. Mon opinion stur la marine est


NOUVELLES ETRANCERES


lam eaif v "c -, S Vt b / *-a *-


APROPOS ET FITS DIIIERS


AI~rtnudr Pkru~Ppr**wtB~i~!tr
YR)I# DUV~~,tu


r ~J


1*- ~-~---u-y--------




!.' ^. ......* ......6B





Poar Dr,.Mare PIerre
L.. ..


Perr*


lierxdti A S ha nreur .
Ie cbef-d'eIYa We d&e M. PgnKoE
ANGELS
tire du.fstman de Jean (ios t
nteIDR'BUPe TOnf


nus camarndes Poney et Romain
tul demander de.s conseils! C' tait
ivev un complete ddi.at6rerssement t
qu'il partngeait avec nous ses coni-
iiissances, qu'il guidait no-s pa.,
trtbuchants dans le .sentier rocail-
i lux de laI Scitence. 11 avait d'ai-
letrs, kj' eeur trup nuble pour (-putt-
.set' c's iptite.s tristtsses du mii-
lieu: l'gouisme, i'envie et leurs sa-
tellites.
Pierre-Pierrv fUtt utn huomme d-
earascttr'., d'une amabilit6 tetle-
mnnt prenante qu'un la croirait
fleinte si on n l t1c connaisusait vrai-
ment. Causteur spiritual, sa eCotv.r-
S station ktait Uo charge nuqiue s'al-
liait son fin sourire. II ntait do ces
typiquew d'hommes qui au premier
countact outs conquirent et dont on
Sne s'approche sans entire leur em-
prise. Bien qu'il ftt pour moi un
atine, une force irrEsistible m'nat-
tirait vers luM: la sympathie.
Qui ne so souviendra encore long.
tenips de toi, Pierre-Pierre, ami au
destiny malheureux! Le lumineux
Solat'de ta vie rayonnern sur mon
ca*ur. et j t'6Voq4uierti souvoult it
ires heure. de d&qanchantement,.
ami don't v'exis tkce fut 'une legon
di stoi uesii4 races!
IPaix A toni'im.


Timothbe PARET Fil..


Ce 2 AVril 1938.


BERLINER fOF I


Sara Dorval
tpoutse Etime
dIc6die h l1'ige de 102 an,
't les prient de croire A toute leur
rfrofonde gratitude.
Verrettes, le 2 A%-il 1938.



80 DOLLARS .SULRMENT

Occasion unique ',kio-phono 11
abe,. changements automatique.
te disques. A l'eitai, new. Ua
entaine de disques. Stdressr au
onreau du Journal.



LECONS PARTICULIERES
Aux 6l6ves en rttard; lteons
;'Espagnrl, conditions avantageU

S'udresser MA. Weaner Thrasy-
.I'le, Avenue Bouzon No. 15.

._ ... ..... l;-.-_ ....-. ......

( LE NOUV ELLISTE
ue FE;row Nc.. C9
Boito PFtatle No. 135. T&iephuae 213'
QIOTIDIEN FONDE RN 189~
Par
IIENRI CMAUVET & CNERHAQUIT
Direstrner-Propriftlire -
ERNEST C. CHItUVE'X
lrnetralr :
FIED. DUVIGNEAUID
Seorttaire-G41t.irt :
MAX DUVAL
.4 dus.tbt.raner:
&rEBERT Q~EOROCS. JACOB


bE N#UYULWTh


PARAMOUNT

Tu.,satyApril 5 thkli Ag S :1 P.M
Ric hard 1Dix Chester Morria
Dolores Del Rio


in
DEVIL'S PLAYGROUND
a Colombia Picture
Directed by: .ele C. Kenton
...a breath taking drama in
which an exotic edime-a-dance, girl
Del Rio entangled in a love triangle
caused a terrific .Mubmarine ditas-
ter...
General Admissioi $ 0.50
Reserved Seats r.ind Lge.. 0.60


Ce nest W rf sans U me vive mo- Orange Demazia (AlWNe)
tion qu'en lui -adressar t le suprei- ( rnande (Saturain)
me adieu j'6voque !e souvenir d2 Henri Poupon (Cartius)
eet am qi s'en est alid A Paubc Delmont (An44e)
de sea vjngt-einq printemps. Cest AndreK (Louis)
bien moina dans le but de paraitre et .
que j'cris ces lignes que dans ce- Jean Servais (Albin)
lui de prposer en example A in Une cuvr& humaine... Tout: ta
Jeunesse don't il fut une des plus ft- I'trve Francaise a admlr ce film
nes fleurs la court mais belle vie L qualile de chef-d'uvr,
du Dr. Mare Pierre-Pierre. Entre Gtle 1.10
Une fatality implacable a vnouut
qu'il s'en allit A laube de sa vie.- .'-Ynrei & 8 heure 15
Mourir a cet Age oh V'on cherche sia 1.,:s DEUX GOSESI
voie, o6s 'on s'apprbte A st crier unf d P'ienre Decsurcelke
personnalit6, fA cet ilge oft I'on sent mise en scme h e F. Rivers
s'6panouir ses facultPs. oii Ia vie Une 6motiun intense se d g~age
vous ouvre les plus belles perspec- ;de ce film...
tives, quelle douleur! I LES DEUX GOSSES I'rmouvan-
La mort. de Pierre-Pierre a pro.- histoire fond6aent afflig4 les 4tudiants qui tr.
admiraient en lui cette simplicity Les DEUX GOSSES... Uie ema-
qui lui 6tait coutumiere, quality vre d'une puissance dramatique
bien rare dans notre milieu oh cha- L:ouleversante. Une action qui vous
un bat la grosse caissue autor t liendra en haleine constamment...
mon nom. Avec les deux Gosses vyus vi-
Son phre tres soucieux de son a- rez des moments d'une ¬ion
venir avait de bien laurds sacrifi- inoubliable...
cos pour qu'il fit de lui un homme. Venez voir... LES DEUX GOS-
Etudiant module, il brftla successi- ,ES,
vement les tapes qui Ii donnaient Entrbe Gde 1.10
droit A son titre de Docteur en &6-
decine. 11 y avait pine un an qu'il --. .. *-. : .I
professait h ]a Clinique du Docteur
Coicou qui ne manque jamais d'en- ; REJERCIEMENTS
courage es jieunes intelligence
iuand Ia Mort, eette fternelle fuu- M. et Mme. Estilus Estimik et
cheuse est venue 'abattre en la p1-- leurs enfants, M. le Ministre D. Et.
nit de de sa vie. time, M. et Mme. IL Estimi et ieursi
I me semble le voir encore sur infants, M. D. Estime, M. et Mme.
s on lit de mort avce son front catle- d. Xaxier, L et Mme. Ch. kBou.
me, le sourire on dirait a x ivvres, irand et tou.s eurs parents stwr-
cc -sourire don't il ne se d4partait cient bien sincWrement:;
jamais! Aurait-il oppose A a'- SN E. .le Prdsident de la tpubli
force brutal d e Ia mn:)rt cette phi- 'ue, Mrs. les Secr&etairea d'Et, les
'il<',phii. -. v'ine qu'i avait de- t t residents du Sna6t et fde la Cham-
'ie b hre des D6put&s ainsd que le Corps
Mtes youx s'embuerent dU larmes Ij ,gislatif tout enter, }e Cbef dU
,tn le voyant couch.h dans cette im- Cabinet Particulier du Prds~ et de
mobility derniLre, symbole de x 1- ia R6publique, les membres de la
tinetion d'un etre, de i'an tntisse- Magistrature, du Clergk et des Cot-
ment apparent de esprit avec 1, igrbgations, la Pres-e de Port-u.
mnticre. P rine, les autorit&s mUiitalres, Xe
Pierre-Pierre avait, a un haut i prsonnel administratif et e per.
degr6, le cult de la profession. 1 stonnel pedagogique des Dfparte-
fallait voir avec quel dEvouement ments de 1Instruction Pubkque, de
ii soignait les pauvres, ceux que f Agriculture et du Travail, tons
'infortunee a rlduits A la ddch&n. les fonctionnaires et employs de
cc- test qu'il avait, lui aussi, souft tIAdministration Publique et tous
fert, connu els misares inhirentces l' l amis tant des Verrettea que des
a iL vie d'6tudiant pauvre. Scru- autres villea d'faitI qlu laur ont
puteAix 5 I'exrcs ii :se gc nait iort apporte ou offer le tr&moignage de
mrestire pour l:amr in- ,e-iti-' gens leur symnpathie, a l'ocasion de la.
rnowm plui fortunEs que Iu!i le coft inort, survenue le 24 mars dernle,
tI-t st.s cunsiltatiuns. I .ec leur regrettee minre, bellek-rt u
Qu te Lfois i a pa i-je as vte vc 't grand'mr


7 Avril 1938S ; : 15
Deux Grandt: Filnim
En 1ire ; pat'iit
Le (Grand I'Fntaisist-.
DRAN' \I


AH... QLELLE GARE
Un Film Paramount
En 2eme Partic
.< Army Onria .
dans
l'AMOUR EN CAGE
avec
Andrd Berley Jane Lugan
S ...je tnario dfe H. Kosterlitz est
L part-iclliertment hifn e;,mpowlsx pour
Sdonner unm histoire vritablemenrt
Sttachanwe, pl~ehu- t- i p-ripvties qui
amusent t qui plIist:nt. tout en
mettant pLkinemewnt n valeur AN-
NY ONDRA datns t:UAt ce qu'ell
peut tirer de S 'n double rlc.,.
E Entr&e Adultes G(de.1.00
Enfants: 0.60

Samedi 9 Avril 1938 a 8:15 P. M.
Frederic iIarch Catherine Hep-
burn
dans
i MARIE STUAIRT
S un film R.Ki.. RADIO
...une magnifique station.
uane veritable eauvre T'Art qui m--
rite tous les suffrag.se et dnns la-
Squelle iI est impossible de trouver
uone faute de goft...
R Entr6e Adultes: Gde 1.10
Enfant s: 0.60

Dimrrche 10 Avril 1938 h 3,30 P.M.
Greta Garb -- Frederic March
dans
S ANNA KARENINE
d'aprWs le cebre roman de Tolstoi
...Greta Garbo Frederic March...
vos deux artistes pr6f&rss sous un
jour nouveau dans un grand drame
d'amour...
tr e Enfannts Gde 0.60
Adults: 1.0

assuser"-- P --,am-*-r^e ,^^ &

CLINIQUI
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Anchiaue Maison F. Djvigneatid
S tRue des Caaan.ea)
i Consultation:
2 & 4 ha. p


BONNE CHANCE
AUX FLUMEUIS

Aux amateurs dc L,nnes ciga-
rettes (0 on d boii tat:Lc estt Ie.r5S'-
v'e la surprise In lJus :gri'allIe par
.La MLanufacture liitienne tle Ci.
garett&s.'. ULe prime de vingt cinq
dollars par ces temps-ci, doit \voius
aider Qlargement it boucr vwtre
budget de famille.
Dans les pochettes ae cigarettes
Itoyal et Rexi so: trouveit' dcen
'buiutEins num6rot.s, portent Ju si-
anature autograph des directors
de la Manufacture,
l I' on fume Royal et'Rex. plus
on a de chance de timber sur le
nur6ro qui apporte au foyer P'ai-
'iaace et la gaiet.
.. -


Machine a crire Remington
Machine t cakuler Dalton
Rubese, paper carbon
FPUes ras achats chez
G GILG.

CLINIQUE
do
DOCTUR DUCHEIN E
liRe du Dr. Aubry on du Reservoir
No. 154. I


i.l h. A stJ'Wg4A W sWP


C~5


Pbarwacic DESK


tous les PRODUCTS


P..Ar.


... ;- "s ii;i
: : 4



:* l : :. i
CB A
'I ., .. i. { i?{,

::!ii:]
.. ::
.. . ::': i

.
14


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compete de Che'quo a la Banque Nationale de la
Republiqne d'Haiti.


"~
cn .z- W --zz ----'- m r "r -. :_.- .- -.gJ .-





;Mettez-mo a 1'tpreau e

dans vos Bureaux


















f :
'~B ga~~pq. rL4aluz ((::z*~-jF~ j)C)~t flL2,


~i, c I r


r:


4 '4







.4


n iA s gg CObENR TOLV et BUCALYP
GoUr O AUT sa-CoSEAtRyE PaRPM .:r. I-I
. TOUX, RHUMES,'*BRONCHITES, ENRO
INFLUENZA, AFFECTIONS D s POUMON~S
PORT-AU-PRIJNCE, HAITI. L trLs l ovI'Ca
------.--.--:---i' .


Vou~s troavereei a


r.e h.rr~4~1
-c--c~ I~FI~Sr~~ .C Y i::i;~


! Jcdii


I


des liaboratoires


,"i


---- --- IC3 c ,_...




I


lS fDlUX COPINI S

r Dis,- mon. ieu, je ae
suis pas venu lii'
Je suis nardcnnable, v7o.
yons! Te souviena-tu dr
deane liquoriste Edouard .1.
t ?sin J'ai 6t6 ehez lui hier
bolr.
Qtuele belle soirv mow p3 ieu
li Paase et quel charnaant r.
ot a type- Il U voua ert de Pw
'4ete superfine: c'eat .-e Ia ,SaI.i
l. mflartitre.
I fut l'eneorager, car "'en ai
l.4ri e.iUe daea des grand as-

8P'ias #al aea e aparlone
.MiMes..pe some, il a touted
a6 de liqueurs. t1 a l'anisette,
mn t, la pruntle vantil4',
t teetrtc. Veisgale-e plus tat
su et si tu veux riumver d la
DPr6suntation, d. t bonne qua-
"toa touted une gtp me e d hon
'it^ ,. omnailt bimn et se d&
me Pour ses sim able
tZ Enfit pour. d'autrea
lanetnents, vias aimon Vi~ei,
Sdu Centre'.: alx G. Rou-
Z at tant d'rit Ge Cels vaut
SP elSne. A rertif, Vieni.x


i it savoir A tous ceux & qui !I
a qt'en vertu :
il&la'grosse en form ex6
iunte obligation hypothd-
.3,scrite par le sieur Louis
Ar 0 profit de'Monsieur Vic-
b0fl, uivant aote pas 6 :1i
deMeo- ,Atre Ltiforest( fiAl. ,
~ gd t port-au-Prince, en dakse
utMf Novembre mil-ncei-cent
t six,.n'gistr', t
.) d'un eotmilmdi'ment tait iit
.t o sieur Loui.r Romulus IC' cinq
Sracmil ncuf cent trgnte huit par
;j0oit de 1'huissier Leonce Lere-
:-: da Tribunal Civil de Port-a-
.prince 'dit commandeniet enre-
~j.ttr. et cdemiurlC infructueux.L.-
i: jera priced e I samedi que I'on
ptera nneuf Avril courant h dix
s. est du mitin., en .'Etude ct par
ktiniist~re doe 31. Astrel Latfo-,1
.f.t fit, notaire t Purt-auT-Prince,
la vente ai plus offrart ct der-
.erT euch&riscui de rimmeuble 2i-.
esdOus desig't :'
.i IU propriety fonds et bitiises,
P'i L a Port-aL-Prir.ce en la Rue J d
-lagaain de 'Etat pIr'lung6c, t i'e;-
dro tieonnn ous kl nm de Salin.!;.
iaquee propriit measure trente si.
ieds de fac-adc sur cent pleds doe
rofandeur, turn6e savoir: an Nord
psr Eth6art. Denis, au Sud par le
corridor de Saint-Rome, t r'Est pa.'
Virgin Blanchard et A Ouest par
h Rue du Magasin de lEtat; tel
'ailleurs qu I e dit immeuble os
.,.aysit; tendd, et comporte sans
sucune exception, ni reserve.-
La dite entte aura lieu sur la
mie a prix ti Cinq Cent Trente
Ci Gourdes (G. 535.00), non
"mptis ies honoraires usuels de
roat pourstuivant, outre les char
jde l'enchre, les frais de mise
I execution et sans prejudice des
?tft s -chus depuis le sus dit i
*tiandement.-
Aux requhte, poursuite et dili-
e' i.dt sieur Victor Ribdidl, pro-
.pttaire demourant et domiciliie
.-ftounille, identifyi) au No. 32 et
patent au No. 2033, ayant pour
.avcat Me. Ferdinand Delatour pa-
ilatsau No. 2893 pour 1'exercice
137-1933 t-n cours, avec domicile
tlu au cabinet du dit avocat sis a
Port-au-Prince au Bas Peu de Cho-e
meRue Alerte No. 75, contre le sieur
Louis Romulus, demeurant i Port-
at-Prince, dcbiteur hypothecairt.i- a
Pour de plus ample renseigne- -
ments, s'adresser A l'avocat pour-
suirant ou au notaire Astrel Lafo-
ret fils depositaire du Cahicr des

Port-au-Prince, ce jourd'hui 5 A-
r milt neuf cent trente huit.

,;. Ferd. rd. ELATOUR, av.t.
-


LE RHUM


SARTHE


c'est la quintessence

DES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son arome



GOUTEZ ET COMPARE
-' .. .... ... . .....


x.------cl~.~ --c--. ~.- :~Lr,. -- -


LE BAZAR NATIONAL.


Se fait le plaisir d'.vi&er la clien-
tee ainsi quC Ie public qu'A 'oeea-
sion de la Semaine Sainte os arti-
clcs suivanLs ont WtA requia
Haile Duret
Huile Dante
Sardines Anneux
Th-on Irancais
Saumon Pickles
Marquereaux a' huilte
Olives Petit Pois Asperges
Vin Rotre et Blanc r Gal. et en
Bouteilles.
Apiritifs: Cap Corse, Duboct, St.
Raphael
Fruits et Legume frais et toite
une s&ie d'autres articles de Ca-
rtme.
*- ~ '

CORDONNERIE
IMON r-CARMEL
HYPPOLITE R. JEUDY
GRAND'RUE 199

Announce A ses files clients
tant de la capital que des autres
villes qu'il vient de recevoir les ar-
ticles suivants: Comb Brushes, cos-
tumes pour enfant, arretieres, lu-
nettes, sac d'6colier, pyjamas.
Inutile de vous parler des fa-
meuses marques de pomnmades La-
Em-Strait t Nu-Nile, ui vous
donnent des r~sultats sans pareil.
Uine visit s'impose, et vous se-
rez satisfaits.


AVIS MATRIMONIAL

SJe soussign6 M. DIetrgrand Dori-
val Delva, avise Ie public et le com-
merce en particulier, n'6tre plus
responsible des actes et actions de
man spouse nAe Altgricec Nazil
Nazalre demeurant et domicilIe
dans la Section de "rtte Brul6a
pour incompatibilit6 de caractre.
Mirabalais )e 25 MarS 19$8.

Dieugrand TDrital DELVA,
.


A VENDRE

Pour cause de* depart : mobilier
I salon, de salle l manger, de
crambr ; divers objses; ustensilea
iie manage: le tout !'tat de neut
Ti,'(phoner No. 5175.


AVIS MEDICAL


Cliniqu# du Doct-ur AIMON
GHARI;JIR, rue de ctaaerrne, a
eitE de lal6gation drominicaine.
Conultations. 9 A auidli S 1 6
SheareS p.'m.


Pure


Refreshment


Buy it from
your favorite dealer
ItEAS'5ERIF DE LA COURONNT, S.A
Port-au.FPrince Haiti
?-' 39


A. E MAT'TELS & Co.

Plae de la Paix

Rue Courbe et Rue du .Magasin de rEtat

ACHAT D'ECAILL,.S DE CAt-ET, VIEIL OR. DIAMANTS, PER-
LES ET PIERRES PE-Il'CIEUSES, \VIEIILLIS PIECES .RGENT ET
OR, MONNAIE DE FrULTES NA'tINALITES, A DES PRIX AS-
SOLUMENT AVANTAGEUX.
GRANDE LIQUID) I)N DE LUF.NE'TS ET VERRPIS
Lunettes et V'erres de-tnus numdero -
Montures en nickel -intu dable A
Verrea ovals au. prix dc ,5 1.00 la pair.
La liquidation durera jusqu'au 15 Novembtre ladustlve
ment.


A. DE IMATTlIS & EC
lw


BZ IN EL OF


*irtt KOUVCAAS~*l~a%~T~ la~ dI SM "'rtZfh'U


QI L
Jr.q


lopafait'" dry#
e oif JiMrn
gjllufrrlFE-


.24

EMULSION

SCOT T
-inl~ ~uf if


661i)


G(ERIT
le PALUDISME
E1N 3 JOURS


IlQUIL les FROIDS
Le I dJOUR
ONGU.E MAUX DE TETE,
SASAL. S I-;N 30 MINUTES.
lhoir 7 g* RI4 1 -utYTISM .
le mblletar liaiecat du' monde.


"''
~~i~lsirjji~jt





ftb -4 AP r*. A-.A"-WW Aw IL" =


IsCesO incontestable


SLA CJvIU. K
& RItLK 7RtONNtkE


Ure pernsone bltn klev6e 6ter.
nue dans son mloucholr, parce que
orn education lui a appria & tre
:xur .se contenhporains un objet
td'grfmrntt et non pas un fliau.
On 6ternue paree qu'on comment.
ce h s'enrhumer. Un d-but de rhu-
me prot tuusid &tre un dtbut de
gcirplp. pour soi-rnrtt e d'nbord, et
pfour Ish autres enFuite, si 1"on nL'-
:trnmfl i:as dniis soi nmouechoir.
.14kiC .(ci'IrqUP l'omn eo troupe en
i'c' I'llum personnie nal] tlevce -
4aIt-trn jamais -- qui tcrnac avec
yriasmnI et nClgligence, il faut se di-
v? (tUt a s; In Ril-)jp[( .MI transmet fa-
n it'n-ut de Cs.Ctte l'airn pm aiQUe,
Sli", .n:'Iranyv ju'si t'.s a isin-ment.
'ii>.,, C. ditQ, dians ce dimnaine,
'.'*. t,.,ui ih d, pro.fssecur Spitta,
*.I' I.rlin, ]tii-rn''me tIcfs senmible
L < ri''rt iS% 'ltl.~ i. chXs1 ]ui.
.1 aiii -t t;. c E.,ui s gripte Grh-
P n'em]n]p ,i tii.' idii cl d'unt peti-
n-:1 w Go. -
. os to. <'. iiu t. .1 trnversa in-
.in olO Iv,-. I.iCt .i'.riies *-t en
tpr tservn .aa fami'll. tf,'rnclf t .ctS
qtuirit e drrtiires. a, "i'r,,
II .'1 t, o tp .r : ,' ii 't, bi'e'n pla.
t', pour c,,rb.','i .ir, i chaic' un d(C sui-
.'i son ext',mpT. i i; ; pr'nil-e cn
Lhiver c' ...u: rn .'t.,. (Ie protection n-
alo;.' .. c. i a p)rses )ui-

.D', rt'i. t. n rni rldes observa-
ti ns faites, urf qurntit& quotidien.
:w de 20 30 centigrammes do
qli'ininr protsfre cfflcacement con-
,r. ln g"ippe.


MARVEL

D)Imandez A votre coldonnie
MARVEL
.e pro uit change. a rouletr de
.-ture ci:aussure ielon ta robe que
-,i oor'tz tou selon otre costu-
._,: '0i~'~-S lee coulauI y comprise
or et argent.
11 ne craque pas ct laisse un ini
mnaglnfique, indelebil mais enoo.
re. il rend le soulier pIu neuf s'l
6tait fatigue.
Demandez MARVFELA et vous
:is habilltrez ave,: t.-gance et
r morr nie sans avoit a d~penser
.,u; r 10 padres de chuuisures.
Une seule bonne paire vouP suf-
n. grace & MARVE4A
En vente partout.
HYPPOLITE JEUDY
Dilstributeur:



SQatbe g&nrirations de mrte
Scebt. Ell fonumlt let Vitamtin.
A ,t D, fortifinfttw t tacomli-
tantp at tat d. 4 A 5 FOIS
PLUS DIGESTItBLE que I'Hule
de Fait de Mo U ordinsfre.


.iI^II .^^.1, ^ <^1.^rtc.i t "-"i~Urw ^';".^ ciPrtK
Now pS~ t


. t .1





PAQ~ECg


4La4Mo----- J'/tJ----rr---b p~-~-'~~~I -~I"~ r..E-""~""~-Y .,4i.: .A,.q


*PENi3U IM f'.

IIPU&nbUo. ports pi. wa r
preaee ati el4i w come d'astrei
paseions glrni ft ho boteIWSM
on ne comlmen &ea A : asntir quv
quautd aile a Iempolson le tcor.
IFIKNELON.

:
Le =al qtae no falms noe nott
attire pas tant de peresrtion et dc
haine qe u ns bonnes qualit&
LAROCEEFOUCAtlJL. .

NIm mf -1, .r. t ,- '


PROPOS ET


FAITS DIVERS


("ulto)


POUR LES AMATEURS
DE RADIO

II, reulte de certaines irforma-
tions qui nous ont &t fournies gra-
cieusement par Monsieur Harold D.
Finley, Consul Ambricain, qu'uV
changement vient d'Ctre effect t
dans le programme d'emission rn-
diophonique de la W2XAD, la plui
forte station des Ets-Is-jis, op
r6e 4 Schenectady par la Generv
Electric Company.
Avec le concours du Nationn,
Broadcasting Company, it a it,:
inaugure un grand programme dt'-
mission specialement destiny a&
divertissement des amateurs d-
radio dans touted t'Amerique.
Gette s rie de programmes poir-
ra etre entendue aux heures sut-
vanTes:
W2XAD 8 a. m. A tnidi Ki!oeC
eles: 21.500. Metres: 13.95.
W2XAD 12:30 h 19:00 Kilocyckle.
15,330. Metres: 19.56.
WZXAD 19:30 A Minuit Kilocq-


cles: 9.500. Metres:
W2XAF 16:00a ;
eles: 9.530. M'tres:
Le program me d(
3 au 9 Avril est des
det _plus riches.
Nous remercions


31:41. K
Vfinuit Kitocy
31.48.
:t senmaine di
plus varibs v

bion sincere


merit Monsieur Finley de ea+ in
formations qui satns rul doute int 6-
resseront vivemoenlt ass ctIett.l.

t;NE EUVIJRE EXCELLENT

Dans le tract, No. 1, su ri'Edtu-
cation familial distribau 6 la sIaun
ce inuugurale dfi la Commisgion i'!
l'Education familiale, icus liso ns:
M6fiez vous, jeune fille, d'une a
miti6 qui vient trop vite.- MAfiez-
voui d'un plaisir qui vous 6men:
trop ardemment.- M-Eflez-voul
d'une parole qui vous trouble ou
vou.s charme subitement.- Mdfiez-
vous d'un livre qui vous fait rvver.
M&flez-vous d'une peinge que voou
ne voudriez pas confier A vatre m6-
re...'

Pour loe m6res de famille, la Com-
mission public cette recette de I'E-
ducation, |
.Quel quo soit lPenant que vou !
voulez rendre bon et vertueux: Fa-
tes lui du bien A lui, Faites fair du
bien par lui..._
Voilh de nobles pens.es a emdi I
-Icr.--
L'Oeuvre de la Commission de
I'Educaion familiale, cr66e par I
Comit6 Hajtien de l'Allianee on ver-
tti de son dernier Congr~, a ur
magnifQue d6but.

MARIAIGE

11 "rsets 16brt, -e jeudi 21 avrl
prochain, A 6 heures du soir, en I'E-
glise Sainte Anne, ibe wrtiage de
Mademoisellec
Prancolse Leveill6
aviY Monieur -

Nos meillevrI mx v;x

NAISSANCE

Les 6poux Frtijgois Audasin snit
heureux de fair part & leurs amis
de la naissance de-leur nouveWu-nf
prinomm6 Jew-Joseph Stolan.
Tous oa mUpliamts.


. T,,,,, RAVRR$ LE MONDE
Le Pr-sident Roosevelt qui avait
ete, en Georgie, passer se vacan-
cts, est rent( A la Maiaon Blanche,
avant hier.
On croit qu'il--va~ mettre en ap-
plication un nouveau plan 6conomf-
que.

U e.st annoned 126 plierinages i
Lourdes pour Iann6e 1938. Leo plu.t
important de ces p*Ierinages ont
ceux des aColones frnternelles.de
Parish, de la &Catholic A.s-ocia
tions d'Angleterre. I1 Jet fixi du
3 avril an 2 mai un grand Congcr.:
de Lta Jeunesse Aigricol Catholi.
que de Frances.
D'a lutres grades manifestation4
en suit ront au course de lann6e.


La dernitre livraison de 'inttres-
tant bulletin argentin aAl Servicio
de ia Riqueza Argentina compor'
te des renseignements tiles s3 r le
programs industries de I'Argentine.
Actuellement, cette RWpubliqu-
transforme une boInne parties de se
matie premieres. Eile satisfait
au :esoin de la consummation lo-
cale, tt exported en quantity appr*-
ciable ses objets manufacturks.-.
Elle tend A se Iib6rcr de la tutelle
indust riulle de I' stranger.
xxx
S'i est itne initiative digne d't
tre notio, c'est bien cello de I'ainl-
titut Britanniques d'envoyer pen~ i
dant les vacancies de Pfiques deux
cents pro~ismurt'S angflis ai Pari. "
itx fin.s d'entcndre leurs mrinents
c'.>!!:ntes francais do ia Sorbonn.
xxx
11 vient de ,e tenir t Paris, I'O'
fice des Universites nous la prsi-
donce de M. L6once Armbruster-
le Congris de la Feddration pout
an Conservation du Costume pay
Ssan et It maintien cdes traditions
'-popufiires dians 'lie-de-France. -
Se cong'ies d ipal de dresser l'inventaire des nt-
"cherches folkloriques faites dan.s
V'le-de-France jusqu't ce jour et
do s ri:li.;Ations due. aux initiatives
Sdes divers -roupes et des folkloris-


tes de la region. ,
oLe Congrs, ajoute l'informa-
tlon, a decide de faire une vaste en-
quete sur le Folklore de Paris, d.
r6nover plusieurs fftes tradition-
nelles, etc, I a dunnm utn avis fa
vorable a Ia creation de Mus4es ifor*
kloriques do LUgny et do MaNe et
d'cxpositions tourmintm s de costu.
mes nccompagnies de conferences
ct do presentations de chants et de
dansess.
I] e rapprocher ce movement & toutE
initiative haitienne de recherches
folkloriques, qui est asaiminie a an
retourG I'Afrique.

le Jeudi-Saint se c ltbre, a Epi-
nal, une eurieuse tradition: la
acoutume de.s Champs-Golots,. Ce
soir-lh, on remplit d'eau les cani.
veaux de la rue de 'IK6tel de. Villt
et des rues adjacentes, et t ous le
enfants d'Epinal, y viennent, aux "
sons des musiques, trainer des b~
teaux illumin6s, en chantant utre
vieille complaint patoise.
On ignore forigine de cette tit-
dition.
Une , contre en Asia, danr le Laos, ce qti
permit de supposed qu'il .sagit
peut-etre de la survivance d'un ritt
paien de caract6.re universe.


RF:X


S hrer-di j S ,. -- .I-, c-he:-
Sd'euvre de Marce ",':Ii ANGIE-
LE avee Orane rDei-na.i Flrrnandel,
Henri Poupoii et T-.:.t Servuis. L'n,
Ouvre huimaine... 'u",' re.:-
Frane4ai.,e a quallrid d,, chef d' a.u-
vre c,; film tde quli t:.
Entrt- 1.10.
Vetndredi h i h .-- Le rLcni-
phal suiccas LE5 *-.L G'SSES
d'aprrs f it- Ornai n ,:' I' )'-crure!-
lf. V 'C t (^uVi'f ("*:,i'..t.giui ui un.
puissanc ldillv' -:. ,'t [":,. a.L-
tion qui vour titl'l, ;! ::alc:ll' cT'nr -
tamment.. Avce I)KIX ( i.S.-
SES vous vivr.z mi, is '
motion inoubliail.--
Entree 1.10.
DimarLhe S 8 h. :;, -lI .n ,.
'on attend :- Sou- La Terreur ,:.
IT fRollan et: M.ar, i,..



A SAINTE ROSE DE I.IM.\A
Les mrn mbres di '.'. .r :::'i"r '
Anciennes Eive: -'. ,- n '- t ar
messe de Requior 'q. -.ra c,:..
broke en Ia Chapl ci.i F si rm>n,:
le samedi 9 Avril c a. r t. a hi:-
res 30, en memoir: ILL 'V.'r:i
ct regrettkc fi Al. ':!h-il,' .i
S. C. IAs amiis ti '' .i :V .
aus:si cocrdialenmrn: :, :1. -
La Seer ttire G( .T .,,
Mhne. Eugwr.. 1'r:i"ATItI.

Pour avunr d '. u, L. Jo ;iU
Puissance et df I':I:t.-i'e.
Pour rsni-i-r 1. IlUJL'BLl
de votre travail q.:;utieri (i.i
bellcctuel ou Phyil ), i sans
la moindre fatigue


Librairie
S..4.


Nouve


MOtiVEMENT MARITIME

Le Cristobal estL tt6ndu ppour
dentain avece A ,on board 23 pas-
isagers.

1200 sacs de grains de coton,
ont 6td debarqu&s, et martin di
ltalti>., pour les Usines Brandtt.
Pays d'origini : Gonitives.

Est parti ce mitin et chateau ci-
terne Ityscokoquiihas ave 1i,-l46.252
gallons de M [ l- t ( 'i dtietination
d-e Philadelphie.
ag '.
Simt dt'barqgu:- ii, !:: u 's-mili
par Ie RKretas F; tmigr'5: hti-
tiens venant de Santiagit tCuba.


VOLs ECOXOMI>I.;z
VOL-, Eeoxu:~tisi:z


S[P, LItA COURANT
SUR LII, CIlARUUON.-
SUR L'USURE DE VOS
:-N ACJIETANT INFE


USTENSILES


SC'L'ISINE ELECTRIQUE,

general l Electric ,


Prenezx -
KELPAM A T
Produit A base d'u I ELP,
plante marine contenant ton-
tes les vitamine..
En vente dan. toIt et" It1
Bonnes Pharmaries.


.. .. .- -

COLLOR oI. Yr ATIQUE
P ONDE EN ourOBRE 1934
INTERNAL EKTERNAT
Avenue Prddent trujllf No. 209, T6l4phone 3715
Directeur ; Marcel Robin.
Enaselfgement PriMre et Secondaire

Cootto annie: de ia ctasse matinne .(12?Ame) & la AUme inclusive
met., iours gradus de St4ognaphioe Dactylographie,. etc.. A partir
de hla mhe sans pavement muqp amenitaire.
Pour tous renselgnementa. a&dreaser asi, aige do 6tablisenjmmem
#ntre 8 H et midi ou de 2 1.t 6 H P. M.


.-- i.w.


BERLIN ER lHOF


DE PLUS, OUS VOU-,S ACCORDERONS DES :FACIU XD",
PA CEMENT. .*'.
PROFITEZ DE CEU AVANTAG ES-I.
MAINTENANT L'ELECTRICTE EST A BON MARCHE's f


'C AECLAIRAGET ELECTEIQUA" ":iS
1 4' -










..;T :


ANTENANT ELECTRIC T EST A BON MAC-. .* ;



TEL* .. 2266. I



fl Bare Tuhri Mirgasuc
....... ?-h..a.s' S.


. "'r' 7 t lV.J. ....,._ _...'_ .. Pr'


4)


SBIULIOTHEQUE SCIENTIFlQUB ET PHILOSOPa g qu

Hourticq: Intli.t.i an l t 1tiit'qn1 ............. .. ....'','
P. Muse: In. L ..t i. i .1: E0.j ................I...i'. ^ Mi
D. M.11asr : Ilit Atinl juridiquet...... ............ ..
Tit; Initiation A In iiologie................ .. .. ....
Flammarion: nitiation ustronomque ...........
Widor: Initiation mu ai ..................................
Bo.uqu-et; Initiation Ai a raidecine.................. ......
Faguet: Initiation lu tu ret....... ....... .... ..
'lvi: I ritiatiiin iinancibre ........., *........ ..... *
MFot Pour c pe.edre I philsophi................
Dorie: )Discou irs od 1 .les ..........................
Doriaue: 'ioineaton.t la t"iet Matlrtiion : Commenit oI piric franais ........
blun:: D)u Mariagc ....... .... .. ...........
Tirl: touch-.s. ... .... ..... '.
'. ( 0 crcu: L:Ht im cLnv Wn I ILlt..........................
T. lb L~ndf-i: l%1rrs dc Cn rgLILS...
aii .;!t.: L a t D it ..uas ... ................... ...
iagueft: Seizimrne ? ii ie ............ .........
Faguet: Dix Septi'Imw k siuche
F'Mg'et: Dix sep n iti hiie .................. .........,,
gy ct: D:Iix hLintit'W ..i e ..
F'aguet : iDix ncuieu sicle........ ..............
eriii.ige;: Le 1 myn ite aes ri i t:o.... .. ......... .
Paul (Chck: La 'Cus tlt dt- Irijjs- :tni6 p-ar la France...
Paul Chack : Combat.. de mer no grand solei............
Paiul Cha.d; ; CI'atrLIilhs Iragiqu's dlans li nuit........ .
Paul Chack: Deq Dardanics auIx.runme du nord...........
Duc I. .tircpnix ct C.J!mte r1. lj Vuglue: L:i Polites..... .
Aron : L'art du bridge ... ....... .....
...r....: La liberteI d, In c:U) ..np, .
lufflr: S ans fr.' ..... ........... .......... "
L'.aleur m ntais:-Twi ...................
I'l :t )::llalt u hntra :-T ui...e ......,.. ......... .. .. ..

LIBRAIRIE NOLVELLE
(Maison .!' cronflance)
Li Librairie la nlicu. s assortle
Port-au-Prince T616phone 2077.

-- -. .--. -- .. .- .,. -. .


College Simio Bolivar
Enseignement Prinaitre et Seeondaair,
Enseignement Clrasique et nmoderne (sections A. CI
Pension. Demi-Pension, External
Avenue des Dalles (pris du Pont St. Geraud)
T6e. 3608
Lu'irc t de I'Alliance Franalse (aCompisition frangalse BtX a
Irnr. l Ea B,'aalauretat de Juillet 193 et Concours dp Diction 1g
Cai'e dti Juin 1935 et juin 1936).
Plus ae 50 sue Ls a ux Examena du Bar:alaur6at (lere et .a.e2
ties).
Le Col0ge Simon Bolivar jouit de la ccnfanc des families. P
v inscrire vus enrfants. 0

.. .. .- ... -, ....... ,._-.= -- ? s^ ',,



a g,



d'Fdalira gev

Eci
gl ,eignemen Cla^sique etJ moen sein .'I"


/