<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03263
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 18, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03263

Full Text



















iN 1110


k' Sports et de

la Culture Pbysique



OQt me rtfugier, disait Edgard
Quiet: Pour ne pag voir ce que
je vois, pour ne pas entendre ce
qe j'entends?
,e me refugierai sur un roe inac-
cessible, le monde Grec.A
Cette 4pigraphe du eelebre apo-
lgiste de Iart et du genie de la
terre. hel6nique, exprime la sup&-
:riorit des fils de ta grande cite an-
lqtAe. De ces hommea que les mu-
ses d'ldrodote chantaient aux fe-
terationales. De ces athletes aux
lignes pures et iddales; incarnant
Sla fois la souplesse et la beauty;
et que les ch(eurs des fIites et de,
gyres accompagnaient aux solenni-
'tk de I'Olympie au- milieu de I'ac-
Selamation de la Grece entire. En
effet, en considerant le merveilleux
travail relisO par ces homes qui
lependant n'avaient pas le corps
Iifferent do n6tre, puisque
i'hmme, au point de vue du com-
plte physiologique a toujours etW
ke r0ume, depuis 'Apollon du Bel-
Svedre jusqu'a la gerniration d'au-
jourd'hui on eprouve un rel)
entitment Tadmiration. La pure-
Sde leur-s line~ et l'esth6tique
barmonieus.viti les earactdri-
salent, en faisaient de vrais ido!es,
Aent le souvenir s'est transmis d&
"ga6nations en rg6rtlm, et,
olurs statues servent d'ornements
da4n les mustes et les plud riche-i
.paws.
SCux-i done qu! a'inttressent
e, sports et g la culture physi-
ftie, doivent se repr6senter ces mo-
d Ies infiniment suporbes; courts
dank le bronze, ou tailles dans la
'pierre'- et essayer par un effort
'mthodique et Ctmstant, de r6ali-
Mer autant que possible cc mnlan-
go d'art et de po6sie, qui leur don-
era en retour, du caractAre, de
lorgueil noble et une parfaite con-
fance en eux-memes: ain de do-
iner les amrres contingences que
-I'rone de la vie jette A chaque mi-
ute sous leura pas.
Me dites pas qu'il est trop tard
ear vous d'avoir du muscle; par-
Ce que vous ites vieux. Non! Sa-
ehez que le .muscle n'a pas d'Aget.
Ne croyez pas que c'en est fait de
yous; parce que vos premiers es-
Sadlis out 6t6 sans rtsultat: C'est
.tout implement parce que vous
..1tie pas assea renseignes sur ee
qo e ecommun profane ignore; et
~ai eat cependant une Science,
SRna! Sachez que la Science Cultu-
.:rate vous r6vBle des secrets qui
fotu permettent de refaire vos li-
tes, les amrliorer; et par la per-
rance vous obtiendrez des r6-
Aitoats surprenants. Quand Da-
-loxhne de CANOVA 'eat pr6setn-


It pour la premiere fois aux jeux
4'AthnMes, il pass inapetiu; car
ea exploits de 'hereule Pharn6ae
ravaient complement ombrage.
ia, deux ans plus tard, it retour-
na dans Partne; la fuu le en diire
I'ovationna, et la Grece le procla-
$& n Prince des Athl6tes, Vous pou-
ve done, vous aussi, par un tra-
Srileux et acfealeul raiser un
frllemble physique merveilleux,
duique. Elt i un jour il vous
lura descendre dan rarnei, so-
Y aQrs que vous ne srezt a pas kl
ierrs it cueillir deea laueierg.
T.Vaillez done pour. acqunrir du
talCe, mail du muscle- classi-
terment pos; afin de vous Bilever

(To mite n t oe page)


SESSION LEGISLATIVE PROPOS ET


SENATE

(Sdant e du vendredi 1 fvtrier)

10 hres,- Le quorum constatE,
la seance est ouvert. Apris la sanc-
tion du proccs-verbal de la seance
du 17 F6vrier, on d6pouile Ia cur-
respondance. Elle content une let-
tre du Secretaire d'Etat des Tra-
vaux Publics accusant reception de
la demand de renseignements pro-
duite par le S6natear Fanfan au
sujet de la route de Thorland et
'allocation accordee a PEcolk des
Sciences Appliquees, Et la sEancc
est levee,
t*s
CHAMBRE DES DEPUTIES

(Seance du vendredi il Fevrier)

10 hres. La majority constatee,
la aeance est ouverte. 11 est lu el
adopt le proces-verbau de la s6an-
ce du 14 F6vrier. Et Pon passe and
2e. point de POrdre do Jour: lec-
ture de la correspondence : Elfl
comporte une lettre de M. Pierre
Moraviah Morpeau au sujet de la
detention provisoire au P6nitencier
National des National;stes Portr,
Ricains en route ponr la Prison
-d'Atlanta.
Puis, plu rien n'6tint a I'ordre
du 'jour, la seance est ieve.,



AU MUSfE NATIONAL

Los tlves de nos so~is conti-
nuent a visitor le Muite, Et, e'est
avee satisfaction que nous notons
que presque chaque jcur, les Di.
recteurs et Maitres d'ecoles condui-
sent leurs 61eves au lieu oh se trou-
vent rassembl.s tant d'objets his-
toriques.
Mardi do cetto ,semaine fut I1
tour de visit de I'Ecol tdes Salt-
sicns.



UN OUVRAGE SENSATIONNET.
DIT LELIO LAX ILLE

11 paraira trbt :,rochainement
un livre usetnationnebl, nous dit
I'auteur: Camouflage Et Fantas-
magorie par Lelio Laville, le gui.
naudeen bien connu qnui a fait tout
r6cemment,- pour so remettre.
sana doute, de son surmenage in-
tellectuel un long voyage a pied
Haiti-Sto. Domingo. Cet erivain
plein de fougue et d'a!lant, tries a-
bondant a dejh 6crit; t La Traitre
deq negres au XXe. Siecleo, Libres, cMes Impressions de vo-
yage i travers Haiti et la Repiu-
blique Dominicaine',.
Ainsi qu'on le voit, avec LtEio,
notre unique GGlobe Trotter Na-
tionalb ?! Ia lititrature haitienne
ne chbme pas. Et s'il continue de
ce train, en supposant naturelle-
ment qu~ ses collegues se laissent
exporter par le courant... lea ra-
yons de notre bibliothZque seront
d'ici peu bien garnish !
Nous attendons avec impatience


ce fivre sensaionnel pour emplo-
yer, la modest expression de oau-
teur qui, d ce chef, va conqurir
0on laurier d'lnde, ton que pour
voir s'agiter dans CEamouflage Et
Fantasmagories les famiateatl! les
btotiens!!! fe ltes clowns ed notre
litt&raurte!i -.
Nt us dignalons cette nouvell
cr4tioin I'attention de nos lee-
-teura, coperant qu'ils n'4prouve.
rant aucune difficulty lui ouvrir
les hauts portafis fieris de la
gloiSre ,,


FAITS DIVERS


DISTINrCTION HONORIFIQUE


C'est avec plaisir que nous avonr
appris que M. Maxi Beaubrun a ete
'objet de haute considdration d-i
President de la Re4palhtque (qui lt,
a confer6 le grade de Chevalier it.
l'Ordre National H.nneur et M--
rite,


LE 22 FEVRIER AU 1 E. U.

Le 22 Fevrier qui marque 'an-
;niversaire de la naissance du grand
SAm6ricain George Washington s--
Sra un jour de recueitlement pour In
grande Republique 1 .iie. 22 Fe-
vrier a ete decrkte jrar fried aux
Etats-Unis,

UN GRAVE ACCIDENT D'AVION

Le .tSin muns que p.itait .I. An-
dre Prevos et a bort duquel se trou-
vait Antoine de St. Hegt- -Perr"
a it victim au Guatemala, grave accident arrive mercredi, a.E
moment du decolage. Les dctUx -;-
viateurs sont deoneurt& plus d,,
deux heures dians le comra.

,LE CONTROL AGRICOILE
AI- E. U.

Lb project de contrble des recol-
tes aux E. U. a pu, grice A !a ferme
volonte du .'Pretiddht Roosevelt Cet
I aprts de sarieusc's discussions, de-
" .enir une rialite. Des prime.s n -
ront accordees aux pianteurs Iqui
con-etirntiont re-duire lebur rcol-
te de cotton, de rmnais, ctc.

TOURNEE D'INSPECTION

Ce mnoin h. President d Ila RU-
publique a visit& le Boel-Air, 1a ru"
Macajoux ct !t troniorn du: I. voie
publique. t itr l: Mui e tlt Nationil
et I'Ecole de Medeceine ol s'tfee-
tuent des I ravaux de rifect'itn et
Sd'asphaltage. ii ,tait t.scortle des
Officers accompagmn dui Magist-rat Commu-
nal et ses asses.'Curs, 1Ct 'Ingenieur
en Chef.

A ATTENTION DIC
CONSEIL DESTOUTCES

La Violette Athletic Club devant
sC mesurer aux jamaicains, ii se rd-
plte qu'une .selection assez faibic
lui sera oppose, dimanche, dans
Ic but d'apprecier son rendement
possible.
Prenant en consideration la va-
leur du Team Jamaicnin, nous cro-
yons qu'il conviendrait de lui oppo-
ser plutot une equipe pouvant pro-
voquer chez elle Ie dcveloppementi
maximum de ses resources.
Le Conseil appreciera.


-EMERITE

Une nouveUle Production de non artistes Day et Pomero

qul tera priente le lundi fdevrier h S heures 15 p. m. it Rex

TEMERITE fern rnsation.

On 'passera anat sur r4ecram



LEs TROIS LA CIEe I B GLI
---- ... -fou .4-Me. ..


COMMUNIQUE

Le Dtpart:ment cdsa Fian,:*
informed le public q ue contraire-
ment A certaines runwurs et pro.
pagandrt : qui circuleit, le Gouver-
noment nt' jamais envisagf de dd-
valuer la gourde ni dirrkt.mert ni
inrlt.c't: irtemen par voie d'inflatioin,
et qu'eT auc' n c an s i0 ne sera mrnu
en circulation des goutrds sanis tei
conditions de garantic prevues ppa-
les difrlrents loir et contract qui
reglent la question,
Port-au-Prince Ie 18 Fev. 1938.



AMICALE DU SEMINAIRE
Session de 1938

Le Bureau doe r Amniale du Petit
bt-minaire College St. Martial porte
; la connaissanee da se membrei
nue l'Assemblee G;en-_ale de 'lAsso-
ration sera tenue au iocal ordinai-
ut de ses stances le Dimanche 20
Fevrier 1938, des dix heures pri-
cises du martin.
II leur rappelle qui- nous cAle-
irons cette annee lo c:nquantiemme
anniversaire doe a foundation de
:'Association et que, t(ilUt en ttant
statutaire, notre Ast.,nmbte Gene-
rale du1 20 est .r', i',.
I1 insisted done - cette r-dnMion cde tous- es membres
de I'Amicale.
La messe ie requiemr pour tous
les membrres dI6c&ds depuis 1888
stra ce br'e enC a p di C{i-
igle ie lundi 21 Fhvrier a 7 h. du
matiln, et lnotamment i la mbmoire

Crhritian Fo,;ini r,
Mloteiilus fe}ni i
12 Jwnrdan
Augus'e Roox,
Chprimr nt C A'sar.
ilmn:nn ii! PT11 rI-Ttnr -fim
I). Ascencio.
('hbar!di- M1rm'as-
[';i't-aa-Prirnc c. P 1 ,J;.:l v. 2:' .
fte P'residltin t:





REVEILLE LA BILE
DE VOTRE Fir E-
Sa s eomeit-ett vous sautere$ du
it ie martin "gofle a bloc"
iL tavlt ,',' '* v r,- ? .,,-re rbie 'tuC i'lr n ,,litr
ti ( hitf tt'tnti inttairin. &i fertf ief arriwi rali


Hirc'e i-attetiit a"l a csnn-. Srouter eLi
I'of itTaS 'ii.l,' ai diernt irtL & L v putrI
i't I6. Y rr it rg tia vlr d' e'pr'tr 1E i tib 'e i vti

de ble oti vouw rernettri d'aiinamb. V g('-
bile 1tgv' te' Petita, i'iiicv lt CarTer, V'eur
to 'oic. rToUts. t'harmaTCita.

E. HAKIME,
Disthbuteur



Lire non informations en 2e., Sie,.
4e., 5e. et 6e. pages.,


jour.s no1u publierton. des doeu-
ments oC t ii eat 1 st iulign. I'intret dtt
problImre demographique).
Ne parle-t-on pas actuellemen:
du travail obligatoire pour la solu-
tion de Ia crise qui-^treint ie mon-
de?
Eu guardd t la quantity de bras
diaponiblek chez nous, Ie problnme
est en parties resolu.
C'e-t ren consideation de la cul-
ture doe no terros,, de notre deve-
nir economique qut nous voyons a-
vcC phtisir s';igm; t tiit e chiffr'
de notre population laboriettoe, for-
t.e, iin tetii:cvinte.
Que no.- meres et noi mturis fa-
sent beaucoup d'enfants! Nmitro ro.
dressement conomique .est ce
prix


r~OYhsrr~u UIL nrm~c*4" ~pypy~p~gX9ls~s
Rp"l*Sm -rm


LETTRE OUVERTE


Port-au.-Prince. 14 .vrier 1 'S
Au x Merntr,.. duii (Coseil d
!I US.SI,
SChalet du Pare Lecomrn,
Port -au Princ.

Messieur:s,

0., ,',..; -portsme.i arnis sant
venus men demander de tvi,' sug-
gfrerm, ein ma quality ..i'ancien capi-
taint dde deux cubs championl,
(Olyrnpique et Tennis Club) et do
'Fequipe national, la composition
dt !a prtmibre equipe qui doit mat-
c:htr avee Ie onze jarn'icain, isa-
chant lnt'ire t qiti .i' porte aK.t
Itr': .r:i; *' de owo ceouIeaurs.
Je It faai-. olontiters. Mais laissez-
m i o \s dire d'aOirsd les raison-i
qi
L .otlbii est aiant tout un jeL
^ahtM tiq ,': e'~~t ir,-,rquot lten An-
glais, quand ils !e pratiquent, vy rm-
ploicnt, touitles leurs resources phy-
iques..
I'.es amnticfins sOnI don s -ai.
iar!,'< tres soiitdes qui .oin i l ir e''
It' r er. sans riaeh&'; ,2 fhrst emn.'

(voir suite en g. page)


i. \ GMVNTATION
DE NOTRE POPI'.,ATION
FONC'TIcTN 1)E NOTRE
IPRO4PERITE ECONOMIQUE

1 -a' \.!^ i~nzainiic?.
N J' nv'cr 9, potr le 5
", !. -. ', ;';;?;' no'r, populsa on


:lo raflo
?;i ^, [[' i le'4 ..t[. i :c'' 'agOt iI _


,Lw'i 'V h '}'-. i: ,iiL \.:\[}\ a Ci\ tu-



d'(?rdre :ocul ;;< -ii. f:::: r.,i,iicm c d. -
r orc- in.


|i'.0i'' 1i-j.: i} I'. "-'.t;' p1 s ist' f10



t -; i jt U l m- s t i







tr M Insi il a si (i!, 'ii prlpt /n o lt IJtC -
'. at 1(1n'iiat-in:- 'et auchnoe-
f 'at'' Jt1 Di .1'i (' Dor-







i ler' I> rt it ti'tt n clra lnd rt' un tr-





t ni't r'pst avit td rt's preoctup.-

l'atttntiit.in t6s de P'rantc. (D'ici queique-,




.~.1?f~?~?ii II III
.. . ... .
.
:II::::~~~~.wu.m, rprj~,:r:~:::,:j ~jj~~::rr-rgj jb;-:W--:----:;~ L-~~)~--u:~


Bm, .IW' MQPfSOSS 4^


i.'i i:. ;


3-

.1 oat pos e do ladies doat 'his-
toire soft awsmali ne4nwsinte|et au-
af vieh que cell e de la P lre. Db
crite d4B 1 plus haute antiquity,
taute um t s-ne, littomatur
a 6th accumulw anur son 6volutio-
et sea diffirentes formnie A travvr-
lea siAcles.
Des oci.t6a slvantes o t.6et or-
ganiEes en vue de pounaUivpre de
rechetches sur lea codiio ns clinic
ques, histologiquas ct bactMriologi.
ques du tuberculo 16pr'eu. Au-<
conf6Atnees internati r:atls de :-
lbpre tenue, aX Berlin 1897, i tBlx
gen (Norvwgc) en 1900 et i Stras
bourg en 1923, auxquellea prirenl
part d'minents savants tt ILprol.,-
gues, des mesures prophiylactique- I
furent pr6conisees pour reniorce:'
lea moyens de lItte contrc tn L rI.; I
qui a caus6 tant de irvages dan- I
I'humanit.
Cette maladie est loin d'&tre ri-
re-een Haiti. Dans son manucl d l
T'opographic m6ndiccl, dl iSfan-
Domingo*, Rouxx en dit. coci: xEl
a 6tW de tout tomps encldmique ,
San Domingo...... Elk!' donn :.
air hideux, determine ]a chute dt-
poils, le visage et ]a rean :-o(nt co'i-
verts de tuberculeQ dri.s, i;ig ai: .
la voix est rauque, le front ridi, t1
pieds et les jamb-Fs :,.nfls-., ulc6.
rts, semblables ;t unt m.neo inor'
ganiqut'.
Cette description rappw-l '., i, Ia
con (-videint~ ,i 'ne que lius'u: .jb I
servons dans lk(, h6ritaux i(t ail-
leurs. .Mal- a i' I rs l tr:- -es
the "', 't 'i('>I.' tt{pr'..* (t:. u"t. f [; ';
faut savo.ir distvir 'e bti nic hh-u
re par Urit xatnmt' .n 'i .tieLx p[I ;r
mrrfly'tiehYir It- ,'onta tsg.e it it'ntourni t
La !ipr vrst t m!:- r:il;iad.v 'a\:
at. caracti re c ,it:.t'. k-,i x, cnrac'tC


ri 1,r i ;A,-t : si r. ,;r :l poarL;t-u it
(de.s rncmni brlial.,r r !iil'. ,i;.-t. <'- '-! [I-
tl s nmal ni fer.t:mt iornis I.-turol,: i :jt(i'i.
So0;n agrllt ,-tioloij.qje ,est Ic lMy.
cobactbrium lepirn., BactUt de lan-
sen.
La Mepre n'est pas her6ditaire.
Elle eit tranimise svuolment pa; i
contagion. Le mode do transmin i
sion se fait ordinairemer.t la su!-
te de contact frqquenit t pr(olo-
g6 avoc kle individuts infoecKs o0
indirectwment avuc 1le:; cbjets .uLuil.
1Is de nus et de ?ecrrtion conte.
nant le batcile lipcit iq-ue. II a tt
aignal6 aus.i infectionn livie d'ur
triple contact chez les pruliisvpo.~~f
le fait cepundant eat tri-; rare.
Les conditions s',,.i- s:qij elle. !,
lepre ct plus frPqui'ommn-nt eon-
tracte- ont Ct6 itudit-': par op L r:
(De Calcutta) qui anr,'yea 700 rca
recueillis dans la littrrature mdil:
Cale.
1U en conciut que ,h caiintalmin[.
tion est s urvenue dans 58 r(. riE'
cas chez de4 Itersonn's i';ir:t ,,,
common, di1s 21,i t h c(h ts s(l"-
villantS de, saill-esl t .t',.- i nti'rm-n n,
dang 20 n/o hi la ;sutit-" ks cainle.
fr&inente.cs t contact atv< r tid:-, -
preux, en dehor:- (. luti ion
6num6r6es ci-dcesus.-,
LOs sources' d'iifi l itl l nllt Mhll-
tiples. Son c:ontagiieox touts tle' ini-
dividus pr6sentant It.s .isyvmtom<-.
de la Ieprt:, que' 'exar.'?, n 1,anttrio-
logique (doe l6promrs ion dfii mI.
cuH nasal r6vble on non li pl'6 eli-
ce deP baciil ~i et qu'il pl 6souto dI .
J6sions ouv(erteis o(iLl s.llt'i'llt (I ',
16Aions cicatriscds.
Sont. contagieux n'ussi los en.;
apparemment gu-ris ainsi (QtiC hI'
porteurs de germs saints n'ayant
aucune 16sion de aI peau.
La ptriode d'incubation ou plu-
t6t Ia pbriode latente.de la 1?pre e4t
fort prolong et. indttermink.-
Elle est moyenne de 1-A 5 o u 10
ars it parfois la maladies peut s9o
manifester A une p6riode plus tar.
dive. Hallopeau a signal dee incu-
hation de 832 ann,
La lIpro cot de guvrison relati-
vmeant diffteile. Darier, distingLu6
maitre de oI dermatoliglo, seoutient
qui'on pout admottro la possibility'
de 14 gurison de la I~pre mais aveC
reserve.

. .i : : j :i .. .





!2 MS Minuteo
Prffir6e par des milliorss de

oens 6 In 9or0eft do strop
d'autreiois, avalte d'un trait
Une sle Pastile V(cks, fondam
dkw la btcbhe, cxc:rc sMo acordm
itamei-CanIuse diarcctcnrrtc is Wik
mutl luses imute de ta goric, rpm-
cuant 12 A 15 miauwc..

.^-^-" fil 'P


';I'." "' "
y ii

:: i:


M6dicament6s avoc des
ingredients du Viers VAoRut
a wsam


666
LIQUID,
TABLtETTE,
ONGUENT
GOUTTES
NASALES.
a'ss-, -z f


GUERIT
le PALUDISME
EN 3 JOURS
leo FROIDS
Le lor JOUR
M1AUX DE TETE,
EN 30 MINUTES.
RtUB.MY-TISM P.


le meilieur Jipiment du monde.



MARVEL

Demandez a rotre coidonnier
MARVEl. A
Ce produit change la rouleur llt
votre chaussure slcon .a robe que
voui portez ou selon ,otre costa-
me: Toutes les coulevrs y comprise
or et argent.
II ne craque pas et laisse un fini
magnifque, indil6bile mais eneo-
rei, i rend le soulier pIur neuf s'il
ttait fatigue.
Demandez MARVELA et Volts
sonh habillerez 1t'v, i-gance et
harmonies sans avoir' a depenser
pour 10 paires de, cb'ussures.
Une ecuale bonne paire vous Stif.
fit, grAce h MARVELA.
En vente partout.

HYPPOLITE JEU'DY

Distributevr:



CLINIQUE
du
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry oi Idu RBservoir
No. 154.



ATTENTION! ATTENTION

La Manufactur Hlailienne de ci-
garettes utfre A sa nombreuse clien
:ie, tan- do la Province que Ce t
Capital, aux amateurs de bunne
:igereLits et do bon tabac une pri
a,_l dC vingt cinq dollars,
Elle 1 tt, constitute par des ihlle
ins num6rctds place dana les po.
hettes Ce cigraltt s cRoyal et Rex
:t portent lia signature autogra-
The dos Directeurs.
rIeurn de Rex et Royall


A LOiiER
Une Halle de- 12 m- environr
situde rue Dantes Destouches,
Anciens atleiers du aNouvel-
tiste.
Cette Halle situee dans )a
cour conviendrait at tout ua-
ge.
S'adresser a Madame -Chi
raquit meme adresse ou de 13
A 16 h.. sonnez le no. 273L


-a'


CataUtM de rIIRrtM. Peps dent f*e s lustre dlatanaux dnts r-
fratchit lh b acht ltf-ml4 l gendvec
et tfvar~ ela produeti. de alive et
e e fait routes aees cboses aiec Ie plus
grande sftreti Jammis ttnaun dan une
pate A dents.
Paree que rIRIUM *- t .nouve ingl ir
dent dentairot paIant -- enlre le film
sans frottage dur ni grattage. 11 lais~e
leI surfaces d'Amail soan teaches puln
t1 les polit pour leur donner le lutre le
plus brillat que vowa ayez jamasi vu!
Achetez un tube de Pepsoden! contenani
de I'Irium. Commencez- dis maintenant
i suivre cted nouvelle mthode qui don-
ne A voe dents un lustre brilliant, en tono
te sieurite,


fr~t':' 't3ttKt
tc % !A'i.~P
init*& ':toni-it fl S
'5- *nwi hlt'iI


.*'* < ^ '' '' '"'
:: t





it. -, f
j




Arr
::.;



FKA OOTW PWUIE, r;
oio r
I, : .. :, : .
li"i laOgt /Ek

1.. .~,: s~: :;


if".






'2~ia:
a i~i

13*lg:


BAZAR NATIONAL


Mareos Talama.s

.Importateur


Le Bazar National announce ai
nombreux clients :uiii' vient c.
recevoir des produit-it phnr'mnce-u-
tiques.
Kalmine
0. K. Gorz Plata
Aspirine
Cafiaspirine: Maison Cayyer
Rhodiane
Sel Picot
Sel Krucheun
Sel de Fruit
Sel Hepatica
Emulsion Scott
L'huile Min6rakl
Lait Megne-in
Vichy Lax
Comprimr Vichy
Eau de Vichy
Pastille de Miraton
Agarol
Menthe de RiceiA
Jubol
Pommnade Vick.-
Pasttlle do Vitckr
Vick-. en Liquide
Penetro en PommaTl.
Pastille Pone'tro
Phosoforme
Urodonal
Kola Astier
Menth'olatum
Quinium Labaraque
Coton en boite
Adhesive Plaster
Gauze
Mi}1 Dentaire
Boldine Houde
Propidez
Alka Seltzer
Histogenol
Hcmoglobine des Chiens
Hepatemo
Silbalax
lieparnovirn
Sloan's Liniment
Glyccrophosphatc Gratiitc
Et t"ns les leA ilnlmros (C film por-
kodak
Ega)ement vous trouverVz touL
Sun rayon dc parfumeric, dc pf',.-
miires marques.


." .. ." .-.... ...


CONDITION
EXCELLENT


A VENDRE

*7 Colleetlons du Mtoniteur
1910 & 197, relUds al'dftat de
ned-

S'adresser au Bu cau dui
Journal-


------ -,- r I




, Don N. Moh


Angle des Rues Rou.L el Centre


Telephone 2375


r -ILK
-*:-

..'..''.


Tou a les article de Bureau,- depuis Machines i Ecrire (M'i
3 i1). Machines A a.dditionner tt a calctiler (Burrn ighs]) M.S i
chine i prot hr 's.-. checks I.Todd Proteetograph) ,"I.Tmotgrl .',
of sceeatsoires (A. D. Dick) ju.uqu'i, plume ct crayon, en i
sant par classeur. Coffre-forts. armoires en aci.r, Bureau -o
r:ier et chaw.c:; 4-. Bureau, olee, encr, Punaises, gummerng
Blri.'i.q e.&loLItChit:;, Bllivards, Sous-raIniiis, paper pfour machin=g.,.
it 6c'ilre, Papi"r CarboUnne, Rubains pour machines A I'rire, e.ti
c. etc.-

Du mon;nt que c'Ust on article de Bureau, ne per'-ez pas- :i
t.re temps r che.rrher, allez dirocternient chez DON N, MOHER,
vous v- trouvree a xactement l'article qu'il vous fart et au me&l :
'Lr prix.

Mous nous ferez pnlisir re nu rendant une visited et I'acCd.
Ie pLus courtois est reserve tous,
: ,A

--.. .. ._


ir rj.es



P~ ^3^^'sil&^ ^fyi' *.


.oca-Cola at home.












A 4A
4' '















Ice.cold Con-Colai bciongs in your Icebox at Ittalhotb tt
And oc-Coula i cnsy mr per wirtbcr yo,-buy a few
bottles or 't c se (24 bottles) fromn your deal .


BRtASSERIE DE LA
S :.. A.









C mUON .A."
'















Port'au.Princ latt'
a.-;











l it aefmiW!"


Jockey Club d
DIMANCHE 27 PEVRIER ET D IMANCHE 6 MARS I

.COURSEiS DB CHEVAUX


(Vowir-ot4 a Bme tasre)


Adoplez la
PATE A DENTS PEPSODENT
seule click content de I'IRIUM.


serve C


I~l r l rl~ ~W I~TTC~JU- ~ -~''--~~-lilii~'l il~~ T~ IM~UU UA- --;IK FL


I


- -- -


--:. A -;


Y


V-O#MN,


mom


W 416 V6*~ --~l l


tip vm uluA O MA- -.YAO....-.Y -j ---Ah_ _- 4~ T::: :


.- m M -


.~w~~ul~~


------~n,,~c~~c-~-,,,:
..: iFrie


c. _.. ._. .._.~
1- ----- ------ -


I


LY-~~













































































%J4'
Ni
ill


4
3'I





-CIt






: i -


, .. .. ..,------ -----.-
::: 1 .RES AIT a "

*' '. T:L4P ;
fgit de 'installation de lag/ii
;:i tpEioaa*. CertCar t -
i oimr-Mombo Crohu. Cette
; "' permettra les communica-
:t drectes de Ouanamintho a
: tor-au-Prince. Les travaus
..pouruivent avec chlit4, et.d4A
l gnt atteint le point de la Vier-
Cette premiere connection
arse l transmission des messa-
St1bgraphique par la voi 'Hin-
-Saint Raphael-Cap tandis
.auparavant ce tre.ic so faisait
eiment par la line Port-au-
ince-Gonalves-Cap.
..a. travpux d'instaliation de la
0Qelle ligne tlI6phoiique Carice-
S tg. Laurence srront bientut en
l d'exscution.

BULLETIN D1U
: SERVICE HYGIENE
S (Suie)


f u quil le.r:iste dcs documents
a.OmO-puthologiques qui confir-
meit, des ca. de guericon>.
XI "mdicament consider corm-
I s p&cifiquc est 1'huiie de chaul-
oora. CVe't. une lmiie extraitL
4as Mmence- d'un arbro do l'Inde
Cypi ardia Odorata, de la family>
ie Bioacc-es. de coultur brune,
od'eur et de savour dci agreable.
Me content de 'acide pal-
mitique et de l'acide gyno-
ardliue.- Elie ne peut tre em-
ploye A I'ext4rieur ~u s forme der
Spoimade, emplatre sur les l1sions
saintantes et it 'intrieur. Mait
Phlile de chaulmoogra a I'incon-
vInient de ne pouvoir itre facile-
went dig&r&e, aussi ia remplace-t-
m souvent par ses deriv s emplo-
yfr en injections intra-musculaires.
La lpre-. marladie e.sentieee-
ment chroniq.-.. procc-cid par bondc
it par h i crp Le proffsseur Jean-
ielme, dans .t. rapport A l'Acad-,-
mt' de Medccid.e, recommande d.
rebercher,'i:i ant lts priudes dcl
since, les stirmiates qui subsi*-
tet a~ dehorn des phases d'activi-
it g savoir:


Io.-- L: cLVt: dics rotwrcis qtn i
est un des .in :,... 1i,:. pius pr'coce,
et les plus cou.iralntS de la I-pre;
2o.- L'ar.'-.j;Isie di-~P'osa 4.,i
lts au niveau des teaches pig-men-
tes ou achrorniques ou rErparties
siM6triquenuI;t aus extr6mit&3
des membhres.
So.- Le gJ~nflaut t 'et 'at mo-
limforme des nerfs acc-ssibkt A la
alpation ,t surtout dos cubitaux:
4a.- Les p.tits tubercules sou,&
lta&n6 perdi, dans le lobule tic
rnmIlle ct eclo:.t"ables h la il1-
tioan;.
* -o.- La rHi;uke uo, en so": ab-
Mnce, la p At1ea qu'llie a pri.d'-it Ldurant .ss
tr'iodea d'activit&.
s.- Les cicatrices in&ensibles,
Miles et d'ur, blanc nacr6, quo lais-
seOt aprs emux lcs tubercules et ies
iaules de mprhiques au niveau
des coudes et detc genoux.
L'examen bacte'riolcgique du mu-
Ci nasal est d- misie pour confir-
mer Ie diagnostie: mais dan.: cer-
ttS ca de lbre. il plett i tre ne-
tirf.


Lea meaures gS6nrales de pro-
irbyie d&coulent des donntrs
lc nftes;-Lea personncs qui vi-
et n contact avec un l6preu<
dioent etre soumis:s a une sur.
veIlltnc active. Elles doivent pr:o-
t ager par un pansement le. moin-
dre oions qui pourraient .e-rvl'
e Polrte d'entrie A 'infection.
Ls unstensiles de.toilette ctde
tale du malade lui appartiennent
'O .pre. Ddinfectlon des mou-
Set lingo dee corps et toutes
0 4e prautiuns personneUles
6rvit" la ropriation de la
qwie. '
S nIts l r6ion end4miques, la
Sest piua souvent contract&
la premi ,e enfance; etie putt
auas5l par I'adulta.
Sefit done nessalre que 1'ne
14 au d eune Ifpreuse soit sepa-
S a mere di. a g nais.qaane.-
rgle devient impyrieuse si
r eat attinte d'une former


--... 4 M 4W 4 4' --- ----- ... .....
A~r&tIt -.w SCtJJfP ~ aa v PARE .3


: .' 4. .


, LEa CaQiaspirine n'esit pas seulemeni bhnne pour X
rsupprinmt r lea douleurs at les mral aies mais el'a osl
Saussi fret efficace pour supprimer les
refroidissementa'et Ies rhumes, Ele soul-
Sage. elle decongestionne et fait baiaser BAY E ,
la here. Elle contribue & elimninrr les \ "
, gernm.s ,ries.tuoux. Pour tcutes les even- mi'n
. tuahit'. avez toujours de la Cafiaapirine sou- r mir.intr
J..: :T .. .'^ -",^ ; ,. .. r ,W W ^

Baume Tue-N er MIrig$
6a4"'S"iwbM't hibtAft. ntt s 4W
MAUXi DENTS
,OQii. r E .nftw ta" fia t =t1L',iKBWI
iJftVr LD. W-ut, ,f hika -SMIPiefWa 4
rnt wrnf fomtr ff f TAurn msiUGH
f WET PWlt, C*rS t BUCH


AITA(itOCAPDERO


I \ .H A


Le Troeeadl;' to ,.jours soutiturx
de faite plai.-jr i sa t6d1le ctlintele
lui annonce q.c to i damnedi 19 F'-
vrier prochain les fameux danseurr.
pfirviens Anna Kirinorda et Rene
Caratco pr6.sentefra.nt n iontier leur-
beat programme. ,,
ILa Direction du Trotraderu a a-
m.nagE a cet effet unr scene gen-
timnent dcOtnr'eP et conIquie ide faon
it ce qIeic touit I m.onde lsu.it en pre-
miere loge pend :nt tlos miagnifiques
et originals danses.
Qu'oi. nt manque pas d'assister
,t ettet inlt rvs. 'ir6. qui s,'-
r'i equipce par 1' ryrhmn' d'nn irn
Jazz,. et Ion piurra 'arnuser a pou
de tre.;.-, !' .tr o. 1 etait iux frais
Ce Li rinmcssc.
.Don c .'Klmei .ir 'i' de v


.c. ,f.a.


Ie fait est incontestable


LE


HUM


SARMR


c'est la qu intessence

DER


meilleures variet es de eannes
0 0
d'un vaste territoire


reunisant les neilleurs terroirs.


son aronie
CtYh 7


........... ..11 r, -


I


bIirn ianche 20 Ivricr, A 4 heuris
ipi'tiseis, grand Match d'entraine-
merint a Pare ,ecoite entire t,
Violette Athletic Club et une 6qui-
pe selectionnee.
Vtoii la eomriosition de cette der-
nirt -:
But: Ed. Esper
At ri&res: F. Kthl, P. keauvoir
Atmis: P. Mathon, M. Prezeat,
J. Cohy.
Aranti.: A. Chan;mpagnc, Willy
Lamothe. W. Cc flto.n, Ii, Cama-
rf., P, Hiamby.
C(' matc-h est 'rg4vgiJe e)n vu"
i- pr.ic-litaines retnco'tres Jamal-
que-LHaiti e-t presentr do) ec fait .
plits grand int-rit.
Entr6c Gtn6rale: .' G. 0(."10
Tribune, ,, 0 o 50


Prf o~llF u


1.0it)
0.50


-K 4Q -4", _______r~*~rs~


* $


4o16,


line

PHtON


u
!~JPI~ f~9~-
3 1
r 1
.T;
I : I
rr r
i 1
i~c r r
a
j i r
: ~asc?
E r
I L
r


SBonieFoi


E 3358


JOUER A LA LOTERIE NATIONAL, CEST SE PAYER PEUT-ETRE UNE M A I S 0N UNE AUTO.
LE CONFORT CHEZ SO1, OU ETREA MTEME DE PRENDRE UNE ASSURAN( E, ETC.
TOUTES CHOSES DELICIEUSES ET UTILES, PENSEZ-Y.
MAIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN REPAS A DE NOMBREUSES PETIT'ES
BOUCHES DES ECOLES, SOULAGER UN TAS DE MISEREUX QU'UNE MAIN DISCRETE ATTEINT RE-
GULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETS DE BEAUCOUP D'ADMINIS.


STATIONS,


C'EST.A.DIMEDE FAMILIES,


Pour ces raisons


tout le people en enti



LOTERIE NA
L*U" i"" J""i&M l~"~'ri"


gra-ndioses,


er doit jouer


a I


,TIONALE

.. SEN_ t -. : ."in m


QAWM.l .
07y"1M


" gC 1 4


-Moow otky-,,,,, &- I -ll "s


ol


Chest ce


--" 2
SOCIETY HAITIENNE
DE SPECTACLES
Convocation

Les Actionnaires de la Societ6
Haitienne de Spectacles sont con-
voques en Assemble& Gn6-rale le
lundi 28 Fkvrier courant aux Bu-
reaux de la Societe qui se trouvent
a i'ktage de ]a Soci4t Hlaitienne
d'Automobile.
Ordre du Jour.
1- )ernier Biln A t.xarminer
2.- N&cessite d'urn Plants 3lec-
trique pour Ie Rex.
3.- Questions Diverses d'int&-
ret ginral.


Mesdames,
Messieurs,


A'.ant d'aller ailieurr pour vis
r.: 'i r tine visit mposa g i
a (CO)RDONNERIE MONT-CAh-
S,:, \ v-ous trouverei dteS. ar';-
.' i;v ;;. rteis que sacs d'eolier,
*:o:-i .r;; i)arfumr erie, etc. sans o01
*'.:cr fm.n>e pn.mmade Nt-Nii
S. : d oste Grand'Rue
N<. 179.

Htyppolite JEt PY,
Proprihtair'.,


. '


GOUTEZ ET COMPAb~REZ






. j t TB,: ,
4 -MAGEDES SPORTS
TE L& CULTURE
PHYSiQUE




au-deSfau du niveau common; vouya
sentir des 8tres sup6ri'urs ;et vou;
servirez d'exemple Isa horde des
pusfllinimes, sans esse vaincus
par lea moindres difficult6s appa-
retes de la vie. Travaillez en vu-
d'mn corps solid. Et impressiont:
que vous fErez aux autres fininr
par fouetter leur rncrgie et leur
vigueur endormies dans la poussi-
re des viefles formules. Ils vien-
dront voun demander le secret 'u-
ne parfaite, sant6; pour que desor-
mai s is soient plus des lutteurs
vaineus avant la lutte. Car le mus-
cle, nous dit-le Dr Rouhet: -C'est
I'urnit de force'ui' fait valoir tous
les Z6ros de la vie.a


Michel BREDY Fils,


LETTRE OUVERTE

(SUM)


leur opposer des homes solid?
et tr~s entraines, qui soient en rn .
me temps de bons joueurs.
La plupart de nos equipiers n'on'.
pas 90 minutes de jeu aans les jamn
bes, ce qui provient surtoout d e :
qu'ils ne font. pas d'athl:ti-:. i:
leur faudrait faire chaque jourt u
aeance d'entrainemenl athriktiqu
comportant; plusieurt coure !C
100 m&tres, une course de 150/
m&tres, du saut en hauteour, du sai.
A la corde, des exercises d'as'",.;-
plissement.
Cet entrainement, complete par
des exercices de maniement du bal-
Ion, leur pprmettra dl tenir la par-
tie jusqu'au bout, sans difaillan-
ce.
Its doivent laisser lha e t&bac :
alcoholl durant I'4pocue des entrai-
nements et des matches.
Sons le b6ntfice de ces obaerva-
tions, voici l'6quipe que 1'on pour-
rait choisir en principle:
Bat: Esper. (Reserve: G{bara et
Sidee;
Arrinres: Guilaumc, Beauvoir.
(Rdserve :Charles BMrrout, Kahl):
Demis: trois joueurs choisis par'
mi les cinq suivants: Natalie, Tim-
mer, Prei-an, Sada, Mathon; mai
avec priority pour les deux premiers
mnnuonne;c
Avants; aile gauche invaria!i.i "
Champagne et Verna; centre avant
invariable: Duthier -; intrie-:"
droit: Pasquet, Cnimard ou Carrid:
extreme droit invariable: B iambi.
Capitaine e de Vquirx: Duthiers
it comprend le jeu, ait mieux qu4-
tout autre avant-centre le distri
buer, et sait commander. Tout cea
en admettant le.s bruit, de i'indis-
ponibilitP d'Edouard Baker; car si-
non, ii est tout disigny pour etre
le capitaine dte l'quipe et l'inte-
r l
rieur droit invariable.
En formant l'equipe ii y a lieu de
designer les joueurs cqui no fuient
pas la bagarre; mais coela est loin
de suffire; il faut des hon'mn-n, qui
donnint a l'tquipe In jeu lie, ra-
pide, intelligent; qui done passent
le ballon au partenaire, et jamalk t4
l'adversaire.
Pour ftxer dCfinitivement la pre-
mire e6quipe, je suggtre que I'ot
forme Plquipe probable suivante:
But: Esper.
ArriZres: Beauvoir, Guillaume,
Demis: Matbon, Nathalie, Tim-
mer.
Avants: Champag&e, Verna, Du-
thiers, Pasquet, Biamby et qu'on la
fasse jou'er centre 1'quipe possible
suivante:
aBut: AGbara ou S6ide.
Arribres: Kahl, Berrouet.
Demis: Prseau, Sada, Innocent.
.Avants: L6ger, Camar. M.fac.
Intosh, Ca~6ri, Camoens on Bona-
venture.
Lea matches d'essai pourront a-
voir lieu des dimanche prochain et
lea dimanches suivants, les joura.
de la semaine 6tant o*nsacr6s aux
entrainements athletiques et anr
maniement du ballon. .


'iS,, r .AJ.RPPP .. r.1...


4*b~~ ;IU."iiouvUI.14St


Ce nest aprs tout, Memuss .rS 1C
qu'Wne asuigestion, rals aepte :
Ia; ele voat donnera de boan r& tier -t3 midii ont en lieu eo
aultatu. eetteCgtles fualtllI de M
Je protfte de cette occasion pour ai L iaac, ads va Me.
vous adreresse me ives fIlicits. Le service ftunbre ftt chant en
tons pour la Imptence et l'-ati. I'Eglie Wesleyenne au milieu d'un
vitH que vous yezyez & ia diree- grand nombre, d'amis.
tion de PIU. .H,. e uhaite que Le ddfunt.fut un bon mianitcen.
les Clubs vous maintie nent au 11 travfilla pendant aasez longtemps
moins pendant trois ans Snacu- ? la D. G. T. P..
t is A la direction de "Union pour A sa veuve; nie.Blanche Patha
is plus grand bien du sport hat xen. et a Miles. Denise, Lyrevol et Lu-
Si meme les Jamaieains n u. vienne Ricourt si douloureusement
battent, l'on voug devra de la r v6es en ia circonstane, nout
connaissance pour vos initiatives; envoy ns nos sincere condol6an-
co n'est qu'en renconirant des ad- ces.
t~a1ires plus forts que lui que le
football haitien pourra fire des
progr, ar sahons que nos A EX AN E A H. 0
vons beaueoup & apprendre. En ce- ,
la, le public haitien, si sportif, serCLEOPATRL
entiurement avec nous. CLEOPATRL
Veunlez agreer, Messieurs, avec U production de C. B. Mille
mnes vteux de bon sulccs pour les cLa vie privee d'une i*mme qul,
proehaines rencontres internatio- pour le Sphix seu, n aiL pa un
nales, mes co-diales salutations. CLEOPATRE, Reie d'Egyptt,
CLEOPATRE, Reine d'Eg3Stel,
Emm. B. ARMAND), celbre par sa t:-'autl, eat la fen-
me, la plus ex-raorrdinaire, la plus
Ancien President de redoutable, lIs plus enigmatiqu.L
I'U. S H. don't l'histire e'. !a Lgende aimen
Sconserv le nom. Cette femme ne
pouvait ne pa-. tentel,.r n metti:ur
P.S,- C'est intentionnellemeni en scene do la clas-t de C. B. d,
que je mets en P. S. Ia remarqu: Mille.,
s.uivante qu jp d6dieo nos joueurs. CLEOPATRE: Un roman d'a-
.ans lesqut!s ii n'y a pas d'equi- i mour qui a bo'r'.i:ver. Ie monde...
.Nous devons po'roir, et nous CLEOPATRE... 'n .-peztacle
r.'.:;rr.-- c .!r' stlr leur dtvoie- grandiose..
l-'Knt et feur esprit de discipline, Une fresi,'%, mafni1iiie.
indispensable aux &cpreives tdes- ROME... -;: G;t'I,.!,-x
sti pour permettre to Conseil de L'EGYPT ;-.. S; eine... .
!' 'nioh de dt signt e r l mreill;'urs: p: tre...
i;iispen-sables dtans B;.. reneontrefl Deux Vo- L::-?: Claidett- C.'-
ilrterr::t: i:;'-; po'urI f ou rnir 'ef- bert, Henry 'ilc:ar, .
fort maximum et montrer an fide- C'est un flrr !'r-raimn.r.t.
le public que son effort de os:,utier. i Entrie 2.2'.
est dument apprbeid. Rsrvde 2.7? T:- cmprnipE


"- E

UNE BONNE SOIREE

EN PEtg*C'UIIVE

On ne parole qu-Ad ia prochai-
no reprAsentation de 'T'm6rite6.
la derniere production de MM. Po-
i::0 .: et Day. C'est .ne d6sopilan-
te combdie locale, qui sera inter
pr6t'e par des acteur-; de tout pre-
mier plan.
No manquez done jpta d'aller ap-
plaui:dr au Rex, tlndi soir, Pom6-
ro et Day, duns TT6meritP,



CONCEI._
A LA PLACE GEFFRARD
PAR LES CENTRALIENS

Reprenmat sa sGrio dde concert
tant go-ts du pub;l:, la Fanrfar
d la ICentnrale se fera entendre di-
manche 20 courant a Il place Get-
frard de 6 heures 1.,2 t 7 hres 1/2
p.t m,
Un programme rich en mor-
ceaux nouveaux inrautreautrs, hl
belle Rumba tTamba4 chantee der-
nierement a Rex par Mime Carmen
Lahens sera execute. En foult
done dimanche A la place Geffrardi
pour applaudir nos inttressants pe-
tits centraliens.


JOIE ET DEUIL

Ceux qui naissent: Hermance
SDelmois. Monique Roger, Arnold
Choute, Claudette Elie Joseph, Ray-
monde Durand, AltagrAce Jn-Ma-
vie, Dorothde Peters, Ravino Pier-
Sre, Pierre-Edouard Gaudet.

Ceux qui meurent: Immacula
jean-Pierre, Edgard C(ran, Ang&-
lus Georges, Marie-Roe Audain,
Rose Jn-Franois.


MASON A LOUI


18-2-38.



ER


A louer Grande et Spacieuse
Maison avee Garage, d6pendanees-,
et confort hygi6nique. Situ&e Rui,
3 Peu de Chose tA 'Ouest de O. I,.
Brandt.
S'adresser A M. Emmanuel La-
joie en face des T614graphes.


PE'IEMLICIEMLNTS

Mmre ve Ri: i'. G'autier, Mirn;
Clara EBniat, .,!:. s Banche Gau-
tier, M. et 3n:e F'ritz Dupuy et
leur enfant, M. *.: Mine Valerio Ca.
nez et leurs nfant, les families
Ewald, rec-.i..:chi: ::t : i; nmt dr
la Capitalb ,:: dc :r. .rowince qui
leur ont do::'- 'Is pr.:. v J-.:, doe ym-
pathics l':- cca::ion cc i-i rort de
leur rtgrev:t"

PRloul Gautier

dyc~di i P.:ri., ;.' 5 F'n"rir 19,8
Port-auo-Fr :::*.c. !Le iS :'.rier 193S


Le vapeir COLOMB1A S. B. V.ry
91 part de New-York le 17 Fevrier
1938 dir-ectement, pour Port-au-
Prince, est atrtendu !c 21 Fderior
1938, en rouee le mnme jour ? 4
heuires de i'aprd-midi pour Kings-
ton Ja., Puerto Colombia, Cartage-
na rt Crnstcba C. Z, remnantt ir0:.
passagers :-, numile.
LeT. E. L. JAMAn'-A N 1X Voy.
3 de retou,, des port: Colombien.,.
de Crist.oba, C, Z., die ing ton Ja,
est attend 2,I 23 F'vrier 1938, en
route le mrtme jour a 4 heures di .
Y'apres-midi pour New-York, via
Cap-Haitien pregnant fret, pass.
gers et male.
Le vapeur HAITI S. B. Voy. 90
partira de New-York Ic 2-I Fevrie-
1938 di-rectement nour Port-au.
Prince, oii it est attend le 28 P .
vrier 1938 en route le milme jour
A 4 heures de I'apres-midi pour
Kingston' Ji., Puerto Colombia,
Cartagena et Cristobal C. Z., prt-
nant fret, passagers et male.
Le vapeur NORTH STAR R. B.
Voy. 8 partira de Miami Fla., le 19
Flvrier 1938 directement pour Porr
au Prince, oh il etat tendu le 21
Fdvrier 1938, .en route le mrme
jour A 4 heures:de l'aprts midipour
Kingston Ja,, Havana Cuba, Mia.
mi Fla. pregnant passages.
Port-au-Prince, le 18 Fv. 1988.

WM E. BL EO,


Agent Gin4raL.


:m.. s 9 .... .
Nouvel
IIIrie "oNnO V
BUrIOTVWQUB SCIENTIFIQUE IT? PJIULOSOaPHt! : QIT |


Bulndeau Propositons de Philosophie ........ 0... ....,...,,
bnfees Les Grands timides..................... ..........2,
welshauver Lea M4canismes subconscients ......... ....
DuIgs Les timides dans la litnramture et 'art .........;
Geley -- L'tre subtonscient................. ....................
Gran Lee origins de la pens ..........................
Hubert Le sens du reel ............. ....... ..............
SrEtigny Guide de Ptetudiant on psychologie ............. ,
Suillou Essai de philosophie gshrale celmentaire .....
Lonari6 La morale des affair; ........................ :
Orsip-Lourie L'arrivisme ........ ..................
L s. Richest Essai de p.sychologie grr.4rale ..................
Eergson Matiarp t Memoirc..... ............. ...
Fnuiillee. Esquisae psychologique l d' s peoples europeens .......,
Brtmsehieg De la Ionnais.anc: ,-.o soi ......... ........
La Dantec De 'hoimme A la scet nie .......................


La Science c;; Ia v'wi .... ...... ...................

L.- Bon PsychoioaietiC d eornp. r '. -,'au., ................,,.
L'e :olut.i.o de.s forces. .... ... .. ........... ..
Lea (c.pni :o i. -< '. le., croyan :s .... ...............
Poinear6 II La vaeour d; ia s t.re .............,,. .. .
Gi'ignebert L, 'ihrisi.s:insme or.que ........... ...........
L e robi m d J Dewvey Commenr n prnsor .................................
BD unhiic La i i..... .. ...... .. .. .....
Boutaric La vie : ;.;; m: ... ..... ... .........
laikhov.ky -- La '['.rse ct :,.is.r ......... .. ..........
La Scienc c i w ni.: r ...... ..... .... ...........
L a N at u.r. t s ,: r. 'v ; .......... ............

I.IFRANIRIE 0'\VEI,ELF
3 5Ii-..filn r' c-rnfiance)
j.ra l.ihrairiie i: t'eux assortie
i'trt-au-Priniec 'Cilhphone 2077.


I:


COLLEGE POLIO MATHIQUE

FONDE EN uCTOBRE 1934
INTERNA- EXTE RNAT


Avenue Preiident Trujil', No. 209, Teliphone 3115
Dirccteur Marcel Robin.
Ens.eig nement Pr)iaire et L'ecndaire


C-ott,: annri ': d. ;a :'i-:-s; enfcat.tin(l ( 2?ime) A: la 36mne inct~ ,,
nient. ( .u.r-. gradu;i e StinonR-rnhic, Dactylographie, etc., A pa4
eo la ISnme sans paiement supptmentaire..
Pour tous reqtseignemenrti, s adre-sser va -i?4;ie de oI:t ablinWug *
-ntre S H. .t midi o d, 2 H. A 5 i. P M


,. .

r^ <.i." :'
S/ "f
g i,, ', :...


Devenez votre propre Comptable en ouvrant na
Compte de Chique ih la Banque Nationale de la
Republique d'Haiti


L ~-w rr,~iw.,rfi.,.l---- ""' .!""!l
-. I






"' ',, ',.^

"ii. '.
:" "
rrii



ii
4w "; "


r.1441)


',t .' '. 1.1
--- -- ----- ----- ;aK



I BKE^RJLJNKR .HOlfrl

(Le tendez-vous de tout Port-au-Prine Ele dt :,
SLea Gourmcts y savourent .;3
la cuisine la plus d4deate
et lea amateurs y diaustent leurs boissons taoritS:
SOdaelitia: HOTTiOG MINUTE .
BIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL M
------- ----


r
.1

I



rl