<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03261
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 16, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03261

Full Text



.,. PAGO

6 U pU, AN 11C

4rIi Dv TI:
...i ^'p '


annMr oa. rnw (


im~f f~^- 111)~lBl h,._ .,,r H


(voir le


Le mutual souci qu'unt les deux
nations de leurs inteitis commer
taux reiproques, autant que q .
sir.de maintenir lears rapports
ir un pied de cordiality inalt6ra-
,e sent de sires garanties pour
yvelir et nous autorisent A espe-
Sone solution prochaine de la
Uon a satisfaction des deux

IRcupe d'am6liorer et d'tken-
r lea riseaux routers, le Gou-
vement a utilis6 A cet effet, deo
tdits extraordinaire et suppl6-
mntaires d'environ 850,000 auto-
ris6 par les loi et Dbcret-loi des 11
trier et 17 Mai 1937 et par Arr-
$ dates des 22 Octobre, 28 Dc1-
embre, 1936, 10 Mai, 12 Juin ct
SJuillet 1937.
Non seulement les facilities de
tfamunieationonnt et6 ainsi aug-
wgt&es potablement, mais encore I
fex&ution de ces travaux impor-
tats fn'a pas peu contribu6i i a tt&
aue le ch6 age, en procurant de
la tche A unNgrand tombre deo
asH travail.
Sle activit.c~.fd Pouvoir Ex4cu- t
t4 iongt pat o te moindres aous le 1
miWa t 4 I'assbitanvie ~sociale, de-
~i ptection des masses, de Pa-
ir~ tieo de d 'THoygine publique.
J me plais a fsignaler, pour en
fire preuve, les multiples Dicrets-
ls, Arrtits, Circulaires et recom-
mandations (mis au course de i'E-
4Wc pIrim6 et s'y rapportant.
I convient dans cet ordre d'i-
Is de mentionner: lo. les prea-
WAtes recommendations faites aux
CImssaires du Gouvernement
pri les Tribunaux civil et aux
ZUh de Paix, de se mettre d'ac-
4So avec ies agents urbains et ru-
rau de la Garde d'Haiti ct ceux
iU Service National de It Produc-
tion Agricole et de I'Enseignement
ral, pour que ia plus large pu-
W6eit prkcide la mise en vigueur
de measures prescrites dans l'intf-
it de la masse rural et notam-
Ment eelles ayant trait h I'achat,
I& vente et au transport des den-
i s l'intirieur du Pays; 2o. les
t teures g4nrales ayant respecti-
Sement trait a ia protection garan-
t aux paysan- en contestation de-
Ya t les tribunaux, & 'indication,
U l'acte d'&crou, de la nature de
I patI e prononc6e par les tribu-
Wlxm et des travaux auxquels le
~ct~a nn6 peut etre ustreint. h la
.teetion des populations rurales
atre Ies lbuas et lea injustices don't
a aont souvnt victims dBe l
itt de certain offlciers ministe-
$Ia; So. & Ia reduction du droit de
talra la permission accord&e aux
ps de Pix d'une section ou des
.ts sections d'unc mnme Coin-
S"l dt'instrumenter valablement
P:'aSt d'infraction et d'uccident,
Sdlors de leur zone juridiction-
; 4o. Ah Iobllgation faite aux
i ds e 'Etat. Civil de fournir
A f..artement de !a Justice des
4ttrqQues menkucIlcs des actes
s Par eux; 50. A 1'xagdra-
ondamrnations pronone(,cs
STribunaux de sllmclk Poli-


F r des larcina sans importan-
A I'aide et. atu secours ap-
ux1 emigrantd haitieons vi-
d Cuba, etc., etc...
Atlea6s galement A signalcr d'n -
.ll^~ ,pckiale, ics mcnsurn-


W,,,,,S,,/S0!>..WM^IWW<


(voir sute ea page)


*- rw----.s .w-n*-alwo*- WfUv f


SHSSAl'p Dii PRESID NT


BE LA REPUBLIQUE

Accompagfant P'EZ9osB68e la Sitliatin


no. d'h'er)


prices par le Gouvernement, pour
interdire le debbisement, en vue de
pr6venir de graves consequences,
kconomiques. L'effort du Gouver-
nement A cet 6gard, a dbbute par
le Decret-Loi du 23 Juin 1937
crrant une Police agricole et r6gle-
mentant la matiere. Depuis, nom-
breuses ont 6t6 les circulaires et
les recommendations par lesquel-
les le Gouvernement a voulu s'as-
surer le concours et la bonne vo-
lont& des agents de tous ordres, a-
fin de rendre effective et efficacy
cette measure de haute protection
agricole.
Au surplus, je retiendrai votre
attention sur un Arrit-e du 3 Avril
1937 prescrivant que desormais l
programme des course des Ecokls de
la R6publique, la veille du 14 A-
vrtI, d6cr6te6 jour panam4ricains,
roulera sur s'tude des Arneriques
et It ceAebration de ee jour. Cette
measure a ete prie pour souligner
la haute portke morale et culture!-
Ie de cette manifestuttion interna-
tionale et d6velopper dans IFme de
la jeunesse haitienne ct des futures
citoyens, A cet6 de 'idtal national,
Ie Coleept, d'un ideal pan-americain
auquel est 4iM notre avenir de Peu-
ple dans sa participation a a ci-
vilisation americaine.
Sous le rapport de l'urbanisme
et de I'Iygiene publique, iI a et6
pris par le Gouvernement, entree
autres measures, un Dlcret-loi dii
22 Juillet 1937, etablissant les re-
gles spkciales relatives A I'habita-
tion et A I'am6nagement des villes
et bourgs, suivant -es n;ces.it s dB
I'Hygiene et de l'urbanisme mo-
demre,
Enfin, je mentionnerai en der-
nier lieu trois Arrtets dates res-
pectivement des 24 Juillet, 13 et
17 aoft 1937: le premier a pour
but de prottger efficacement con-
tre Ieo maladies infectueuses et les
insectees nuisibles, nos grande cul-
tures d'exportation; le second a dI-
termint le ptrimetre fe la zone r6-
servte du bassin d'alimentation des
sources de Plaisance et de COri-
zier, en conformity de la Loi du 7
Mai 1937 constituent en zone r&-
servee Ie dit bassin, avec dedlara-
tion de la dite zone d'utilite pu-
blique; le troisidme a autoris e 'ac-
quisition d'un terrain dipendant de
I'Habitation aLarue, (Quartier Mo-
rin), en vue de I'installation d'une
pbpiniere et d'une fetrme de de-
monstration par le S. N. P. A,
En ce qui concern les efforts
faits par le Gouvernement pour en-,
rayer I'analphabttisme" des masses
rurales, il n'y a rien de particulier
a noter, dans le cycle de P'Exerci-
ce passe. En effet, grace A la r6
center rorganisation dt service de


"i'r I*a. t, ,,' a -

- I RATU


Vous deves pr6ftilr r A art. 2 de la .lot taxant le tio-
tl Quintonine aux Outres extraits kets de voyage que nouw avons pu-
de quinquina car, verse dans un bliU hier on est pride dce lre: mCeux
litre de vin de table, eall voy&s dent Eabhentc du pays.tnaurda s
done un litre d'exceltent vln dutr plus de quarante jourgs an ieu
fortifiant; so formule est, en effet* de t :..einquante inq jourra:
tout 6 faith sp6ctole at infiniment
sup6rieure aux profits simitlirlrs
et son prix eat trbs mnodiquo.
ToutesPharmacies. APorl.au.PrincO ; n formtins en ,
Docteur V, Mathurin, Phormadie e" .. a.
Saint-Frong(ois ...- ----. e, t .,.e .......


SUNEINTERESS ATE

QUESTION
QUESTION PrOSE
PAR M. JULES BLANdHET


M. Jules Blanchet, dans 1un ar-
ticle public par note c-a;frkre gSud-
Ouests a soulevi K ntlressant,:
question que voici:
dUne question d'importtfee, rv-
lative aux consequences de la dk-
valuation du dollar sur la diminu-
tion du pouvoir d'achat de tf gour-
de- pourrait opportunnmeit 8tre
soulev6e et r4solue h notret-profit.
La convention sur la refonhre mo-
netaire lie le sort de la gourde A
celui du dollar et 6tablit, pour eI
change, un rapport de 5 a 1 Jus-
qu'a la fin de ia convention le rap-
port doit itre maintenu. Mais tn
factor de dt4'.quiiibre est inter-
vetnu darns e rapport t:t il s'en est
trouvt faused, alors que le dollar
u snabi iune devaluation, de pres de
50 oo, -son pouvoir d'achat n'a
pas bais)s vis-a-vis de la gburde.
Somme&s-nous as.trtint.- a fire les
Jrais de la politiqte ieonsctaire des
Etat s-Unis.?
,Li d hat est overt et des lj-u
Ifociatons sont r:.(e.s-~ires itux
fins de ramener le taux du change.
au niveau. du dollar actuel on de
valoriser ia gourde. Cette ophra-
tion permettrait t A Etat hititn-
d'augrmntter sia citrcuilaion moon&
taire sans danger aucun d'infla-
tion.

Nous nre pisuts qgue reproduire
tle passage de Iarticle de M. Jules
Blanchet. esptrant qu'ill retiendra-
a-titention i des experts srtout on
ce moment ro ii est encore forte-
ment question aux Etats-Unis me-
me i'une nouvelle devaluation du
dollar:



L'ARRIVEE

DE M. TORREGROSSA

Nous croyons savoir que M. Tor-
regrossa, Manager -Ie la aLike Li-
nes arrivera ici le !undi 21 fevrier
par un avion, venant de Santo-Do-
mingo (R. D.).
C'est lui qui ddcidera si la Cie.
doit rester en Haiti.

. ..- .. .

UN GRAND ANNIVERSAIRE

Le 22 fivrier proclain marque-
ra f'anniversaire de la naissance
de George Washington, fondateur
de la plus grande des DImocraties.
Ce que les anciennes colonies unies
doivent a cette noble figure est im-
mense. Elle inculqua A son people
amour du travail et de la liberty
qai font la force des. Etat--Unis
d'Amnrique.


La politique, qui est I art de gou-
verner, et qui tend consequemment
a Ia grandeur d'une nation serait
une chose tout A fait belle, et bie'i
faite pour tenter une grande ame.
St la fois ambitieuse et desint6re-
sae, si edle ne se trauvait dans I\
dependance trop &troite des rusul-
tats, et ne comportait des alter-
nances de ferveur et de desaffectioi
nement parfois inextriicables.
Travailler au bonhbur d'une col-
lectivite, c'est du meme coup, 6pu-
rer Ie present et condamner ses er-
reurs, en vue d'un avenir mieux
condition.
Cela ne va pas sans heurt, et
:ans mecompte, car le peupie, a
instarr des enfants, tient invaria-
blement pour excellen' tout ce qin
flattant ses instincts lemur laisse la
bride uxr le coo et :our condam-
nable, tout ce qui les r6frine. La
ppopaarite est docn uno lurre, et d~-
plaire n'est prcsque .iamais i'indi-
cation certain qu'on .ist flour.vo-
yV.
L'actualite illustre notre those
de deux examples 6loquents, et
qu'i1 peut n'Ptre p:~- sans .intbratt
d' invoquoer.
Nous avoins dtritP Ia nat ion ein
d milliers ctd nos frbres: en territoirke
dominieain. C'est une decision qui
comporte tout A la fois une sign
fit ai-i.n de solidarity et de pudeur,
at qui devrait done rencontrer i'ap
probation gdneraie. ielas i flaut d1,
chanter, et cst luttout jiste i iM.
Raphael Brouard et son (',rnsei1 I'
sont pas vouers aux gemonies, poiur
avoir sauvegard6, dang se simple.
apparences, Ia dignity national!.
Second example. Ie Trbsor Pui-
blic, par suite du flechissement d-
notre cafe sur les marches ext,-
rieurs et de la d6taxation A laquei-
le it a bien fallu recourir pour j ter du lest, se trouve presque a sec.
La debacle &conomiqiu ne pouvai!
ltans ces conditions ;tre conjuree
qu'e par d&tnergiqtuei et rapids
measures d'kconomie. On emonde



M. HENRY CHARBONNEL.

Nouos avons rencontr4 avec inti
niment de plaisir M. le Colonel
H-enry Charbonnel, Commandant
de la Legion d'Honneur, arrive Iun-
di de France via New-York,
M. le Colonel Henry Charbonnel
est une trIs belle personnalitt fran-
gaise, qui aurait voyage A Port-au-
Prince pour mettre A point, parait-
il, certaines donnees intlressant un


FIFINE ET TO JTOJ

SUR DEMAND GENERAL



REDONNE UNE DERNIERE POIS SAMEDI 19 FEVIZIERtl A S Ilrci

DiT SOIR LA DESOPILANTE COMEDIES LOCALE


FIFINE ET TOUTOU


QUI A FAIT COURIER TOUT PORT-AU-PRINCE.

ON PASSER AUSSI SUR L'ECRAN

e BURElAU


EN FOUL DONC SA.MEDI)


S" -


'Administrlation, 'ton frappe d'une
provisoire diminution Ie salaire des
oemploy6s conservis. Jamais mesu-
re ne s'imposa plus imp6rative-
ment, et partant ne t6moigna plus
chaudement du souci du Gouverne-
mernt, de no pas revenir aux temps
anarchiques ou te fonctionnaire vi-
vait dans l'incertitude, et devait
considered comn re tne aubai-
ne, de toucher un mois decret
inconnu, apres un jelne qui se pro-
loAgeait souvent au dela d'un tri-
i mestre.
11l n a coldt au Chef de PEtat,
d'imposer aux uns et aux autres,
et n se I'imposanrt 4 lui mime, ce
petit sacrifice no& essaire a conju-
ror !a faillite. Ne -'royez point pour
cela, qu'on !ui sache an momns gre,
d'avo-. r-ulene ai. minimum les
-fftcts d 'in maira-m.Te economique
qui met-tait en per ]ia vie meme d.
la natio.n. Lcs n--cont.er:nt- y vent
de leurs petits couplets habituet,.
vt c'est le Pir.sident de la Repu-
lif que q i est tvenu p ie de ia mexente tite nos denre'
et do e'ataibiissement des course .
("'t: onit de pareris -.'garmenits,
exNpljhiA par u'ne opposition cr;-
minelt-J, qtui font che' nous de le
p nii:v-, n jeu 'tutetal, en to:l
pun-il ~I:i Eu' 'ordre social, a la box.-
dalns i',rre sportif. Elle rtclam,
de I' ,,::.1 .ranPtc une cajip ite s '-
h.i:un,:: '. d'ncaisser sans se plaini:-
P: p'r1, quannd les coiups
s* n4 pWirt s par ain adversaire 4.)1n
n T <.1 'xpios,. laIis ii arrive
ljtiP i e8 u '1 111' 0 bontes los pjtlut
-i'n4 0' t v I-' de1 cotitea
datt le !B' 1il.o soit po"t6s parl d -es
mains. q!ui s disaient i0 norte ser-
vice. 'it t;"g,'ctl. 0015is saisit aslo <
t la gaorge, et !'o con:prend quell'
cla'isq e 'etaiti sur 1 la le d'un in-
Sgrat, ie geste d,1' C(Uiar renollgant
it s, dti(endrc e 't s'tnveloppant la
te I" de son manteuau, en voyant
l-rutits lever 4sur lui un poing ar-
rnc.
To Quoqtue Fili?...



* important group d'hommes d'af-
. fires.
En souhaitant a M,. Charbonnel
un excellent sour a Purtt-au-Prin-
Se, nous formnilons des vOrux t'rbs
sinceres pour la r6adi-ateln de ses
Sprojets.


Aprbs le spectacle. le reindt-
vOus est an
i AIRLINER hOF


TU QUOQUE


A Occasion de cet anniversaire
nous faisons des- vceux pour le bon-
Sheur et la prosp6rite du people a-
m6ricain,




: i-,-,':..: :.:: :;.': ::'." :: 2" :.! 2 9 :" .
s:;:' : .' :" ... .: ::.. .



j i B : ......' ....
[ i ...:.:..p :4 ji
ii M tMCIU


villes; il Imigra vetr Ic sud et. v
rest d&finiivement s:tn, cil en-
dant, y prendrv une qmpletur aus;i
important qtue dans le nord, 11
Constit ue1 i.uttlnrll.Is one menlaceL
permanent p.iuir le lii,'- ntrtc elt lu
sant6 die' populations, ainsi que
nous te montre la recent Cpidhmti.
La settle chose A retenir e(st qt(Ie
ia quinine constitute un remade
souverain contre cetta maladie. Le
traitement rapide par la quinine,
recommand6 par la Commission du
Paludisme de la Socltt des Na-.
tions, au course duquel ii suftit de
prendre pendant 5 4 7 jours 1 gr.
A 1 gr. 20 de quinine, re.alise une
cure tres simple et tries bon mar-
ch6. Pour la prophylaxie ii faut
prendre ine dose quotidienne de
0 gi. 40 pendant toute la saison
di paludisme.




MIMANGEAISOKS

-a at


Wf'.


.,,; ; .. ,,,,l- ,^ r-,;__ l lI -- :J Lt *.:: NOV"i ntbUA. T .
1 \ C Yrw''ctctIr-. E*S 4 u~s UWWYS


: L. ".. 5:'U

Les relations sur la terrible 4p.
dAmie de paludisme qui saBit, i v
a peu de temps, dAns ;ie d4 Cey-
lan sint encore pr6sentes A resprit.
On notait cbaque jour des*eintai-
nea de morts et dea milliers de
malades, on racontait, que lea ht-
pitaux 6taient surpefld6s tt que la
plus grande partie du personnel -
tait atteinte de cette Iraladic mc'ur-
tribre, tandis que d cteurs et in.
firmibres surmends redoutaifnt die
manquer de quinine.
Cependant la pluparl des lectiurzi
de journaux ignoraient que cette 6-
pidemie n'etait pas la premiere er
que, depuis des sieles, elle repa-
rait priodiquement semant la
maladie et la mort dans les popu-
lations,
Lorsqu'on. tudic la geographic |
de Ceylan on est frappCI lar 1;' f:tit
qu'au sud-ouest de c tie ist mer'-
veilleuse et fertile la popul t in',, est
tris dense tandis que vers le nord
die est. plus clairsemne. Lea par-
ties moyenwe et nord de Ceylan
n'ont pas toujours 6td aussi duser-
tes. Les ruined dt. vilies vts-;tes ,t
magnifiques que t'n dUtrE UI't v.-
core dans lea forts trupicales en
sont un t6moignage. Les villu:s, les
temples et les travau:: d'irrigatlion.
qui ont 6t albuIfutilt al.-u cOtU rs
des ,ecies et qu'on a d(eouveru niu
sidcle dernier, datent d'avant I'cre'
chr6tienne et t&moignent, qau'au
ours du temps pass rignaient la
une civilisation et une culture re-
marquables. Des temples die grani-
to immense avaient 6t6 constroits
dans un style emprunti ani Buro-
budur de Java. On retrouve 6ga-
lement des palais immense, ma-
gnifiquement d6cor&s de sculptu-
res et de peintures et un des plus
grands reservoirs qui aieait 6t.,
construits pour la u.t oure du riz,
d'tne capacity de quatorze millions
de mktres cubes et d'une longueur
de dix sept kilometres.
La culture du riz &tait alors une
des principles sources de riches-
sese en mnme temps qu'une des
causes e de dcadence de cette belle
civilisation car elle fatw, isit, dans
ses maricagesi, iN pulluliation des
moustiques.
Au Xilmem. sickle, leas pcuples
des Indes BritanUniques firent des
incursions dans Ie nord Id Ceylan
et y apportcrent It paludisme a;ux
Cinguluis qui W'avaiunt p)a etlCro-
re souffert de cotte maladie qui l-se
lit pgrir on grand Intimbire. lie'ntt
le paludisme devint ume maladies on-
demique qui tuait les infants anu
berceau ou les affaiblissait et ls
dtebilitait pour la vie. Lea habitants
abandonn&rent done les villes in-
fest6es et vinrent s'inlJIll,-r dans
Ie sud et les rMgions plus seines,
Ces villes, cos lempt-a 't c, tr iA-
vaux d'irrTigation tomtiirent i n ritl+
ner et ltu forrti trl' ic(i'dl h s- li; -
velit en quelques anne's t.i.ui, :uit:
leur existence oubtiet devcnait 'lob-
jet de legendes.
Mais malheurousement Ie palki-
disme ne disparut pas come les


E:';tii elut vouji trouverez tout
un rayon de parfumerie, de pre-




Mesdames,
Mfessieurs,

.M-,J1r~n If li lc.leS,

SAviant d'aller aiUlet1s pour vos
chaussures une visit s'impose i
,la CORDONNERIE M3ONT-CAR-
MEL, oh vous trouverez des artl-
clos suivants tels que sacs d'*colier
* chemises, parfumerie, etc. sans ou
Mfier la fameuse poimtade Nu-Nil
(:n face de la Poste Gr4nd'Rue.
No. 139.

Hyppolite JEtDY,
Propri6takie.

---- '
AVIS MEDICAL

Cliimue .dui Doct:ur AIMON
CHARLIER, -rue des casemces, "a
:1. 1. A A Im I n I ". 1 I~ e 1 ni


met six -PME Leente entr is
^tIet A*IAk Chu t une Ez
pe betea6ieU
,Voi lk composition de cette der-
: ,n i r : : "
lut: 4. Esper
Arrieres: F. Kahl, D. Beauvoir
Demit: P. Mathon, M. PrUtau.,
J. Coby.
Avants:.A. Champagne, Willy
Lami0tihe W. Cc Iitosh, H. Carna-
r6, P. Bia.iby.
Ce match est organism on vue
des prochaines rencontres Jamai-
que-Haiti et pr6sente de ce falt Ic
Plus grand intdret.
Entr6e G6nrale: G. 0.50
Tribunes 0.50
Pelouse: 1.00
Voiture: 0.50
1-P~te .0


VICKS VA-TROKMOL
-



BAZAR NATIONAL

Marcos Talamas
..,- --. .
Importateur

Le Bazar National announce a se.;
nombreux clients qu'il vient de
irec:\voir des products pharmaceu-
iqties. .

Kalmine
0, K. Gomez Plata
"Aspirne
Cafiaspirine: Maison Bayer
Rhodine
Rel Picot
.ol Krucheun
Sde de Fruit
5.1 Hepatica
Emulsion Scott
L'hlite Minrale
Lait Megmnsfa
Vichy Lax
Curnprime Vichy
fEau de Vichy
iastille de Miraton
Agarol
Menthe de RiClbs
Jub o
Pommade Vickst,
Pastille de Vicks
'icks en Liquide
PIe netro en Pommal,
IPastille Penetro
Phosoforme
Urodonal
Kola Astier
.Mentholatum
Quinium LabaYg2 e
Coton en botte
Adhesive Plaste rj
Gauze
,'i1 Dentaire
ikldine Houde
Propidez
Aika Seltzer
ftlistogenol
IHlmoglobine des Chien 3
IIepatemo
Silbalax
Heparnovina
Sloan's liniment
(;lyeCr(.l phosphate Gtranut l
ft tou l.os numi6rct-t'- film pour
Krrrla


A VENDRE

Pour cause de depart: mobili'r
d2 salon, de saile A manger, de
chambre; divers objeLs; ustensiles
de manage; le tout A l'6tat de neauf
TL-'iphoner No. 5175.



80 DOLLARS S6E[:LEMENT

Occasion unique rhio-phono 11
tubes, changemennt automatiqura
de disques. A VI'tac reif. Une
eentaine de disques. S' dresser au
bureau du JournaJ.



A PETIONVILLE
ienti de s'ouvrir une
BIRLIOTHIQUE DE LOCATION
(hez Mime. Louis Movs
(en iace de l'Edlise)
Revues, Journoux. Papeterle.

CINIQNUE
du
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry ou du RE6ervoi
No. 154.


SEULE PEPSODENT


CONTENT DE L'lRIUM

Contenant de PIRIUM, Pepsodent con-
fr n lure te elatant aux dents ra.
fratchit la bohehe-stimufele s gencives
et favorite la production de alive et
ele fait toutes ts chose avec la plus
grande asret4 janails cennue dans une
pAte A dents,
Parce que rIRIUM le novel ingr&-
dient dentaire ipatant enlAve le fint
sans frottage dur ai grattage. 11 laisse
lea surfaces d' ll sans a these puig
it lea potlt pour lear donner le lustre le
plus brilliant que vous ayes jamais vu!
Achetez un tube de Pepsodent contenant
de rtrium. Commence dia mnaintenant
&.suivre eette nouvelle m6thode qui don-
ne A ves dents un lustre brillat, en tou-
te s6urit6.


Adoptez la


Don No Mo..
:.!. .. :
Angle des Rues Roux et Cent re


STdlpho:e 2375


Tous les articles de Bureau.- depuis Machines t Eicri re (o
yal). Machines aidditionner et a cniculor (Bu'rroghs), Ma)
chine h prot6ger '1r checks (T dd Protectograph) n.meograph::Zi
et accessoires (A. B. Dick) jusqu'a plume et crayon, en pas.:
sant par classeur, Coffre-forts, armoires n a cier, Bureau en.:I
acier et chai-s;' d6 Bureau, c.e., encre, Punnises. Rommes et
!Bandesca outchouc, Buvard., Sous:-mains, pafier pour machine
Secrire, Papier ('arborine, Runlms pour machines f it rire, ete:
etc., etc.-

Du moment quir-. t-s st n arnicnle I;iutrt- i. i',: ir, t' z pal vo.
tre temps a chi:c:ier, allez directemin-t chcez DON N. MOR
vous y trouverel x:Lct'totm.-!t 'IIti'v!r- ide 'i} i vu fal"ri au rt meWlP
leur prix.

Vous nc-us fcre r.';.ieir fen nous r.,n'.l uant ut, visit iat l'acc iU i
le plus coartois c re;erve a 4,,.-


.. -.-.. .. .

--4




Pause...at the


familiar red cooler .
JL Jl~l~ll4. Cl~ll JL%/% ^t-x~i'Ja. JL '


;r
~ t.


3j
1

14!
i~
n~ ~:C:i.i

P~c'l~;
I:: II
,:
,i




~s~
: :
..~
I
.13'
:


Porl-au-Prince Haiti


II
,.,"." ':,- ...,:{ :; .r





Ani. a Lou wfWA q N, .Ii a W4R: a 1,1. 9 P.T.
* MJi .ma 6 f W4tar .


U::








I',~


n ng atI. O un-omlanluti,. PATE A DENTS PSPSODENT' :, ::
Consultations: 9 b, midi. 3 1 C seule a lle. ontient de I'IIIUM. ">
euresp.m, -.,. a m.. .'::







PDIMANCHE 27 FEVRIER BT DIMANCHE MARS 98
i i. u t e d R





.m u .. ...... .. .. ...I.....
..





DIMANCHE 27 PEVRIER ST DIMANCHaE 8.3ARS i988'

COURSES D9 CREVAUX
j,.". ..:'-


31'


7 - - -- -


t


EXCELLENT

A VENDRE

27 Collections du Moniteur
1910 & 1937, relies r l'6at de
neuf

S'adresser au Bureau du
Journal.




0. .AAIC ..AI .


Lee 1l


to e de In Sa

yar EIPAr du Spot-
lghton Sports trmdult
par NL H. D.


VaUidant h lune requto specia-
et en vue de rendre homage au
W trt comportment des joleutirr
qut, d'aprg moi, se soeit ersonnel-
kenent signalIs au course de ce
ltsmpiioant, j'estimu que c'est urno
faso 61ganRte de clor e NoS Heb-
domaires., en faisant lerelevk deS
eifUeurs j otjnrs de cette season
pa e ciemmentaire global.
D nrentre pas dans iu s~ intentions
Ssignaler ces joueurst a F'atten-
n des:i tectionneurs en vue de
Rotrt prochine visit h Haiti -
par etix-m ~ ils ont plaid& leur
ta naias plutbt pour les prI-
5enter en bloc nu public sportif.-
yayreiev le nombr e de ce 6toiles:
dlesMiont 17:
Hendriks, Mekensie, Myers, Gy-
ltPlgado, Peter, C'fin Fatt, Rau
kie, Anderson, Parke, Delteo
Sott, Kinkead, les 2 Dacosta, W.
Psatligue 1t Webster.
MY ERS

arri te gauche -Y. M. C. A.
et de l'6quipe nationabe

Myers, J suis ten'i de le dir, rt
a donnu sans doute durant cett',
aWson le foot-ball le plus rude et
eplus consistent parmi les 17 toi-
e qui ont brilIb au course de e,
Championnat. Et je ne pense pas
ortir une exaggeration si V'on rei
rappele lejaisont. &coulits qui
virent sa former nu-dessous de lat
~yenne.
Malheureux quand ii voit baisser
a v~aur die son 6quip e Ie eYoung
Men Christians Associationm et
dans le seuTl t d'en maintenir te
t ,iyard, A lul .eul it assure tou-
toles responaalit&s de direction
et de preparation. Et sans consi-
t? sla feiessee de ju, son seul es-
pit de discipline tant come ca-
ptlfn que come joueur lui a
sp4 lA sympathie genkrale.
Pour fire ressortir le circons-
atneo au course desquelles Myers
nptoIap ut dlns sa forme la plus
ptItet jime borneral a vous rap-
pl lke rencontres du Y. M. C. A.
e* e s Medical Laboratory Club
et~:St Georges Old Boys. On e.st
iAtimne & reconnaFtrF e ces deux
Ot circonstanceeonnt suffi Ai vl
fake couronner erois du foot-ball
cdaln. -

J. GYLES
4'*F-gatteht du Kingaton Club
at de I'&6uipe national


Dhiant appartcnir sircment A ',a
lgne'des 3 dermi, qul consti.'ueronc
I'avnt.garde de nortre defense dan.i
es prochaincd r(ncontres av;cc Hti-
t jti.tien;. A dire quelques- mot.<
Sl'endroit de. ,J Gylrs.
Gyles peut, h just titre, etru
euolrd4ri comme une adkouverte',
PotUle footbidll jamaicain,car ld'un
b t l Iautre -l r6unit dans sa per- i
on0e touted les. qualht6 requise-s I
S un bon demi-ail. Pour ma part '
au t moment jet nc 1'ai vu fniblir
d lea competitions ott il defoEn-
S it ]ea couleurs de_ aTigersR ot
V'n peut, sans craindre de we trom-
Pi, proclamer que le remlprt que
; 8tituera notre line de demise se.
t iinmaencnt renforc6 avec la
t prsee do d yles, A I'aile

s Pae B erfoe mante br~flante
S les Clea pert son twte pPar
ha ifoot-balleurs dao ette sdson.
,utez cela la maniAhestuidleu-
Oft laquellsl tadatte au jeu
faon road, les ma kodes tech.
et effieytive de' see passe.s
nfaisance profondede e pla-
10tr terrain, lo pIrti't con-
des balls et leuk distribu.
abat autant d'"l~3tente .qui
el1t rendre not jeuattra-
et aet lui ont acquis leA
Scomntte le meilleur
che ie la Jnpagqilq depuiA
-alsa.


-- __l r IL&; k M 73 .. . .


CO% WL<^N

Le vapeur COLOMBIA S. B.
Voy, 91 partira de New-York le 17
F6vrier 1938, directement pour
Port-au-Prince, oh i l eat attedu le
21 F6vrier 1988. en route le me-
me jour h 4 heures de raprs-midi
pour Kingston Ja., Puerto Colom-
bti, Cartagena et Chrictobal C. Z4.
pregnant fret, passagers et malle.
Le vapeur MARTINIQUE S. B.
Voy. 173 venant de New-York via
les pbrts du Nord est attend Ib
le 13 F6vrier 1938, er route pour
les ports du Sud, pregnant fruit et
malle.

Le vapeur NORTH STERN Voy.
5 S. B. partira de Miami Fa., le
12 F6v. 1938, direetement pour
Port-au-Prince ott il est attend le
14 F6vrier 1938, en route le mime
jour & 4 heurea de ]'apr6s-midi,
pour Kingston Ja., Havana Cuba,
Miami Fa., pregnant pa>ssagers.

WM. E. BLEO,

Agent Genkral.


VENEZ
ou
FAITES PRENDRE
t la
Phie. L. Camille Z20 Gd'Rne
Phone 3257
Tout e.e ont vous pouv.az avsi
bekoin.
Atool de Menthe de tRi qik -
inuit-Pyucble dan-i la aiht
Chloru,. de Magniasuiw --
epnatnt demanrdzs es a pfi-
catiao- ia votre m4deir'-
Angloryv'l -
contre enginee de pcm4: fe, s.uc-
c&s *Zrtain.,
Capsulep d'Huile de jrjiin -
On prcnd son huile cE licin ccm-
mre on :ivale une esar'sle de qul-
nine
C-apItauks tea d MeltyIta e .t
Copaha -
contr Blennornagi


etkR,,
extcutnu rapid de-4 e "triptiots.


MARVETIA .


Demandez i votre (o0tsdnier
MARVEVA
Ce product change la couleur de
votre chaussure selon *a robe que
vous portez ou selon totre costu-
me: Toutes les couleurs y compris
or et argent.
1n! n craque pas et laisse un fini
magnifique, ind&elbile mais enco-
re, il rend le soulier plua neuf S'il
ktnit fLtigad.
Demandlez MARVELA et vouU
vous habillerez ave-: iLgance et
harmonies sans avoir a d4peoser
pour 10 padres de chau&ssres.
Une 3eule bonne paire voua stf-
fit, grAce h MARVELA.
En vente partout.
IIYPPOLITE J IflY A
Distributeur:


ATTENTION ATTENTION

La M&anifacture hidtaie ide& -
garettes offre & a om e Wes~Bn-
tWle, tant de la PFroviC que &i h
Capitals aux amatetars de -ita
cigarettes et de bon tabac uts i-
me de vingt eing dollars
Elle ist constitfie par des baue
tins nsm6rotEs plac6a dana leto-
eha6te 6o ceigrattes eRoyal et Ritas
A portant la silnatuere i-atldtg-
phe dea Directeur.
maurs de Rex at fItoya


LECONS PARTICUI til

Aux 6ive en retati; I:e~eas
J'E{pagnol, conditions a i~ tngeu-

S'adreAer At M. Wea.aer ThfAyi
bile, Aveitae Bontoa $4 I-


M, g 5oIVrw5 -q


Encore un Nouveau Pneu


GOODYE All


SUn pneu incOnnu qul se vtndi& bas
prix. ne veut rien dire. m 1si. tn
pneu GOODI)YEAR qui se vend a
has prix est pour vous une nouvtelle
sourcrce aconomie, et un placement
avantageux. L

plus beau, is nouveau GOOD YEAR

lgR-I4 et te resultut de 25U aur~14)
t:I rt;etrfCtle ite par Ies unge-
nieurs GOOth LAR nour trOuvv&
un pneu a purtee de toutes les
bourses, ct onlrunt toutes sortes do
garantie.


THE NEW
31-I


.-_r.-'wnr- waB w 'w..w ,---n.wnwMm


S9a, I."


Seuls Distributeurs poor Haiti:

MALLEBRANCHE, GENTILt, OGAT & C(
Poat-au-Pr ince. Haiti


rLe fai


LE RHUI


SAR w E


c est la quintessence





meileures varit1s de cannes


dun vaste -territoire


rlunissant les meilleurs terrors.


C'est ce qui faith son arbme


GOUTEZ ET COMPAREZF


* ,a~r~uuuk;&a*M~ll bSL~ ~ ja; ~ L r.. k sl. A*'W9~Sf


je' rea-vous est au
S BERLINER hOF

COMPANIES GENRALE
j TRANSATLANTIQUE
J S. S. iSaint Domingue>, ve-
init des Portsa-a Sd, eu t atten-
du A' ort--au-Prnce lte Vendredi 1S
F'vyr ait 4 hres P. M.
Ulrepartirn e etimo jour danas la
nuit pour les P.rtis du Nord, pro-
nant: frt et pasesagter fiou r lEu-
rope:. en transbordenlnt it Point-
A-Pitre,
. Port- U-Princ, ie t1 FiS'. "198.
*i J'. B' VITAL, Agent.


COLLEGE MODERNE


k;recteiar: EIast Alcindor
ChampAde-Mars No, 5 aneSen local de Palace Hotel
External-Internat : Conditions modiques
Insrivez vos infants au :
COLLEGE, MODERNE
L'6cole qui met 1'enseignemient t portde de touted les bourses,
L'6cole qti ne professes pasa le bourrage de craind,
L'ecole qui prfe~re A urne tete uwqutiment c pleine une c tcte be':
S faite,.
L'eole qui s'attache. solliciter et A developper toujour% le jugemwt
de I'eleve,
car,
f C'est lit que so troupe remrut un corps de professeurs ie-ae pls oI -
g bne.
Le plus z1. -
Le pluLs ompnptent.
e le plus capable, surtout, d'entrainer? par examplee, par i'actlf.hUn-
taitc et qeastruetribSi. .


t est inBontestable


j


A






PAQt '6


- m ----------- -'


II USIAG(AE 0JPitNSDENT
DE LA REPUBMqtr

(gifts at, On)


Etnseignemnent rural, les llus heu-
reux r6aultats continuent.A i rr
enregistres, come en font foi le~
tloquentes aatistitqut publi6es -
ce aujet
Dans cet expose de notre situa-
tion aux divers point de vue com-
mand4s par le. vwoe special de la
Constitution en son article 37, 1As-
semblee voudra sans doute consi-
ddrer, par dessuts tout, I c u,- ict-a
souci qui a animn to Gouvernement
pour le bien public et auquel n01
le trouvera toajours fidle pour II
plus grand profit de notre De mo-
cratie. Rien ne contribuera mieux
A entretenir cette patriotiquo pv-4-
occupation du Pouvoir Extcnatif u it'
Je concourse empre.-'e quti: 1i' Kt -
presentants de la NXation ot t o-
jours apport6 h la real tini ti
toutes les initiatives dj- prise.,---
Quant aux project quo mn Gou
--vernement se reserve i-vt vou- ,tou- |
mettre au course de la prtsente v..-
sion et don't la plupart nMr ere an-
nonets par les differer -., lp;iprt.
ci.annex&s, ils seron li{nt si4 SUr y o bu'-eau & 1 jc t
point de l'accue btinvi .. I,.
vous aurez Is ke aconrd, i
Dana cet espoir, jI o i-CS .'.-
grter, Messieura Ic, .-
nouvelek assurfances do mia ..r- tt
consideration.

Stdnio v-IC1' r



CHAMRRE DES IFIPUTES

(Stances du moreredi 16f Fvrier,



10 heures.- L'aprpl nominal ac-
cuse 2G D6putis. La majoritj cun,-
tatte, la aunce est. Out eIc. II ;;'
a pas de proces-verbcal pr-. On
dbpouill la corr-Ispondeinc' l, I I-
comprend les pi&ees suivantes:. 1..
Mesage dul Stnat accusant rdc:p-
tion de celui de la Chambre lui
traAsmettant l lloi taxant de 15
rt de 10 o/o lea tichketT de voy.Ia> :
2o. Ane lettre du Stcrn-taire d'tEt:t
du Commerce accusant rcptine ;
du Message de la ChoranBrn hi
trni mt.ltt 1nt i10 t n emix: per I'A,-
sembla, qu'uno lai vienne intr-di-
re aux curnmcrnents importaicurs
et exportatcur. d'acheter pour re-
vendre certaines d,: -rtes dr. -t -
miro nietessi te; uo. it- kttrie du i
Socr4taire d'Etut (iU i'rn tructiofn
Publiquv; 4o. unoe letlir,. dil Mini-.
tre des Finances donnant les rni-
sonIs pour lesquellc-; i1 b(tdget n ti
pu Otre prosnont .iusqu'ici.
Aux qcls in:rm., d'initiret central,
Ie D6put& Montas soumet one loi
sur les marque. do fabriquor. PUi;,
la stance est levie.


COUPE DE THORLANIDE

Riaultata des ler et 2neme Tours

Premier Tour:
1.- Lousteau-W, Ludecke; 3-6,

2.- E. Baker-lt. Roy : 5-7, 9.',

3.-- Cardozo-Lafontant: 8 -6, 4-
6, 6-1
4.-.. Olloffson-Van Evan; Olloff-
son gaiie par forfait
5.- Hirsh-F. Ludecke: 64. 3
6..- Coroneoa-A. Mathon: 6-2,


6-2 -
7,- PJippa-Brandt: 6.4, 6-1
8.---. 'oy-Questel: 6-4, G-2
Deuxlme Tour:
Corones-Phipps: 6-1, 6-0
E. Baker-Olloffaon: E-2, 6-3
Cardozo-W. L~decte: 7-5, 2-6,
8-6
HirshF. Itoy; .1w,, 4-6, 7-6
..-Lea cdeml-final* so jouoront la
aamedi 19 crt, it 4 hres precise tde
'apr6s-midi p trc les joueura sui-
vants:
D. Baker irmbh et B. Coroneos-
W. Judeekpe.


PROPOSE ET

SFAMTDI OVERSk

STROIS OFFICIEIS IIAITIENS
ONT PAILLI PERIR EN MER
Nous venons d'apprendre le re-
grettabkl accident arrive au Colo-
nel St-Firmin Jean, danas a rade
de Tiburon.
Aprs avoir inspect& Ia casorne
de ette ville, le Colonel Jean,
Commandant du Derparteihent du
Sud, acComnpagn4 du bapitaine La.
mothe et du Lieutenart Day, rega-
.i;,ait ie iarge it board d'une fr6le
.t.rtbarictioni qui chavira en pleine
ier et ces officers n'ont eu la vie
.; que gque rce a till Sevice de
sau vetage vite organism. Trempes
ju.,qu'aux on, iii en ont ete quite
fort heureutement powr un pet d'-
n utirn.

INSTALLATION
DU NOUVEAU DIRECTEUR
1DU LYCEE
Ce matin, vero les 10 heures 30
i kt6 instalid 1 ionouveau directeur
Ju Lyce P&tion Dantes Belle-
,ardt-. An di-'.; t; qui lui furent
:drt-.s' par M. Maurice Latortue,
lirecteur de I'Erseignement, et MA
n Civil, consour de l'Etabli-
r!!t, 11 rI l ..r t' ~avec slmplicit i
oa i)f1p' tun |
-',,L;; lui tplcri on1tnI; no mail- i
cvnopliment


FIFINE ET TOUTOU
(: : :. t an v;i d r-sir du public,
"; --a.:;-;t prt'sintt samedi soir,
n Qrouvelhe f 4o i .l-'iina- t Tou-
.u c.t+U adai~ pi tt.} conm ai de MM. Pomere et Day.
Allez done & Paramount samedi,
pplaudir Pomkro, Day, A. de Pra-
,ines et P. Dusseck. tous de bril-
;iit, actcuri dlan;

LES LIVRLES
Nrus avoni reCui J.ouvrage po;-
numnn do M. D otrCe key. C'ost un
-ncueil de n.omes iititul] iReli-
i:;iaeOc. et contenannt !8 pages, il e,
s;-vfac'an par hL po:te Eurr-Kaynaud.
N'ou remorcions du gracieux en-


I)ECES

E:.t Ac;u eii b hir : ime. Henri Dourie
n:t; CIkanthc V'scin.
Les fiundiaiilow; a:it-lieu CPt-
.e al'ires-uid! ai Ca thb ikal .
Noui$ f lW-L ntln 'io2 Is C..:.d ,l-e.
v,..h aux pL'ronts, p:riticultirvment
M. IM 1frnri DourV6. M. et Mme. Le-


LA ESSIOnN C'RIMINELILE:

La s>1sion tvimin(t', sma.i tO'ni.-
.anco tiu jury. s'ouvira le 18 di
-.uiranit. ij)s a '.tire, I'urt int-recs-
:.;a~Lt."- i:;it,;t au pl!in t. La pro-
miere cause qui frn-:I tcoquie, eo-
a c'll]h dte Lucir ct llnciettc Elic.
u..:,-,i- d ten tative; 'infanticifi

IUNE IONNE EQUIPE

But: Espur.
ArriMreaf C. Bcrrouet-Kahl.
D)vmi,: FrBitz lBer.-auct, Nathali,
Mathon-
Avant: Champagne Vrcna. Pas-
quct, Biambi, Camoons.

UNE EXGELLENTE IDEE

Nous avons appris que Mme.
Fussman-Mathon voudrait donnc-t'
un wenouveau \4 nos aavouroulss et
originals chansons crEoles. A ce t-
to fin, elle souhaiterait trouver de
jeunea hommsa, ayant lo goft du
chant, qui interprnteratent certal.
nes melodies de notrt folklore.
C'eat 14 uno exeellento initiative
,ii mrite d'etre encouraged.
Rappocha s toutefoia qiue 'artiat~
Jolhan Riko ontratenait der-
nitrement, et ici meme. Ie public
sur lea- rithesses d'harmonie de,
tehoucounoes at d' u:res chanson-
nettes locales et se proposal d'en
fair la plus ample collection o0 -


.. QC~it d'or gandtion. si blW


T
.,-w


REX


'Vcinredi a S hres. 15, iLa ras- L
.ageigre avec Joan. Crawford et
Clark Gable.
La PIassatrusi t at tire In foule au
Rex paire ute les admirateurs des
deux vedette diu film sont innom-
b.rablt e t puree que Joan Craw-
ford, P'heroine du film a trouv6 un
role i as taille, dan.t in cadre l1-
gant. tournt dans de magnifquts
decors.
Clark Gable ui done la rfplique,
11 est son sdduisant partenairm et,
cOat l'artiste prdf6rr de toutes les
fommens.
Entrae 1.10.



AVIS

La Companies d'ElaiMrage h1e-
trique informed sea aimables clients
que par suite de r6par&atona ura
-rentes le cournnt son supprmI le
Jeudi 17 Fivrier 1938 de 7:06 heu -
ros dfu martin 11 ;00 helurea A. M.
dans les quartierg sttivat. :
Bas Peu de Chose, H6pital G4n4' '
ral, Casernea, Pcu de Chose, tBbI6'SW
Verna, Tu'geau, St-G4na6d.


........ . .


LA GRANDE FITEI D
SAMEDAI HR

C "smntedi noir que s d6toi
let64fi h r AmicMae du S6minaire lM
fetes grandioses de son Cinquantte-
naire.
SonExcellence le 'Prsident de Itt
RWpublique etLL. EE. Monseigneutc
Le Gouazeet le Nonce Apostolique
presideront conjointement ce gasa
qui riunira en la salbl des fites les
anclens il1ves do Saint Martial le.3
,amis d lAruvre et des personnal-
t, de mntirque. A .*
M. Jdramie dana union conference
fera revivre sous nos yeux touted
existence du Petit Sbmintairc.
Un acte do Caonabo, la superb
pikee du Pre Gore qui fit couTir
jadis tout Port-au-PNrnee, sera rye
present ainsi qlue !cA. fourberieC
de Seapin, etc...
Le rendez-vous pArir SamMdi soir
est done au local des fetes du Petit
Serminire ou I'on colera de ra-
vissantos hour-es.



AMICALE DU PETIT
SEMINMRE

Communique

L'Arnicale du Petit Sminair :
rappelle que:
lo). La re6ptition Mrnfrake d,-
fetes du Cinquantk:naire so fera tau
local des fetes du Stminaire Ie ven-
dredi 18 Juillet a 5 heures tr~s pr&
ises de 'apr4s-midi.
2o) Que la fete du cinquantenai,
re sera c6elbrt e Ie 19 FYvrier et
que Ie ridoau x I.- vera a 7 hres. 30
-t.rs prt cit'se dii soir.
l:o) Quoe i'A~semble& GInnrale se-
ra tenue ic dimnncho 20 Fdvrier
dCe 10 heures du marl ett sera sul-
vie du Batnquet h midi pr&eis en la
sallle d'e fete- du (L.'g.i ge.
IL Prt1i ent1
Lt:on LIAUTAUD.
.j.r..wi. au. -a-r a

A.V TROCAI)ERO

La I1r'kadCrv toujours .-rO'ietx i
de faire plasir h' a tidile clientl-e
lUi aUnnuncc (iut: e samedi 19 Fi-
vrier -r-... i,;; es fameux dianSeur, f
ptruvinir; Annia Kirinorda at Ren( ,
Carasco pre''t I-me ront en entier leur
seau pre tifm
La Di.lt iunn du Trscadoro a a-
menaugu ;t c: rAtirt ut scu ne gen-
timent d it ce qu- tru: io more suit en pre-
mirtr.e ir no prlnd:.ant les magnifiques
#t orlTigurzsie diances, '
Qu'on ni manque pas d'a.;sidtcr
it Cetteo il.rl.lsante soirde qui 5s,-
i'a ecEqip: pItr Ic rythme d'un bon
Jazz, et ]'<,n pourra samuser a u PU
e fr.ils, oI'ntroe tlant aux frais
de 1a Princesse.
)Doitc siamTedi s~,r It renh'ez-vous'
t.st atu tTrocadcmros san~ fauto.


Lbrairie ouvelI
.jiMAOTOBMQUB SCIENTIFIQUE ET PHILOSOPHIQIE



6loudeau Propositions de Philosophie .........................
1)rtte< -- Les Grands timides...................................
D)etshauvers Les M canismes sthconsciertta ............ ,,
Dabas -- Lea timidra dlans Ia lit;tr-.turc ot I'nrt .........
Gc ley L'tre ub onseient.......................................... .......
ra-n LTea origins de la pens, ............ ...........
Hnu r, t -- Le sens i- reel .. ......- --.......... ...... .....
I' r6tlgny -- Guide dl, I'tudiani t cr u ycholt vieit- .....................
t;uillou Ensai dl philosophitc .,::, ia'l dimentaire ......,,'
Ilunarii l ar morl d alrair- ...... ............... ........ 4.
-t pt-,Lot ri. L'n. r)in m j .. .................... ...
Col RichOLt Es.sai de psychohlgic 'i tl. .. .. ..r.l..a.
Berioo -- Mati6re ot t .M-:.lm ir . .. .........
F-will e. Esqrlui.J-e yc py ichol giqli i' s i pTr'pl l Iuropri na ..........
Birnnschicg D -- De la clnD s tis .. t .i .. ...... ... ... ... ..
l,, Datntee De l'honmme 6 a s ...............
La Sc itnc n,: .i vi- .. ...
lai lu ttt: u i vr.i t .. .. .... .. ,
1...- B -on Psychou ie d .-'s ten -: I:A r. .......a ...... ..
I ,' 'ol utioln ties t'flrct-. .. ,... 3
Les topinfiorr .' cr, '. .' ... .. .......,,c, ,.
P,,.inear IlI La -tek -;' ti i n c ...........
C:iJ rnr bert L- t ir l.a.ia mi-nrn n't'i ........ .......... 2
f r. J!b l -_' v :i J L .. ........ .. .. .. .. .. .. .. .... .. ,
wv. y Com m -r.t n .. ........ ..... ........... ...
f;ounhhc1 La vie .. ... ..... ....... ......... 2.
floctaric La vie e at m-. ....
..ckho n'cy -r i. T r c : no ........

L, Nature et A m e.rv L ... ... ............

LIBlRAIRE NU'VEI.LE
( Mlisoun i'v1 onfiance)
Lu, Librairie ha i' ieux a-iMortie
Port-au-Prina:' Tiliphon- 2077,


A. DE .A '.TTLS & Co.

Place ie I Paiix ...:

Rue Lourb-e etl Rue du M1agaxin de l'-La

AC}IA'I DE'lSLI.i. DE CA.-.T, ViEIL U .IO DIAMANTS,Pt.,
LES ET PIERRES "l-:CL .s.,. 1. lIELLES PIECES .RGENTfl.
OR, :i.-"N-AIF L'E: liLT TU NATII.NALiTES, A DEI:d PRIX A&,i,,
0 LiL'EN'T' AVAN' ..;-:L. ..
GRANDE IJQLUIDAIIAN DE L.'LNETTES ET VERRES .- :
L.anetl.es et \erres ie tous num;ioosi .
Monturca cn nickel inu',dable t :
erers Ov a:d. au pris doe 3 1.00 id paire. .. l-
La liquidation duurera. jequ'auu 15 Novermb,-e ineigl;-:'

A. DE MAITEIS & (


A O.'S F.(,%O' W K A- 9

A DES PR[IY DEFIA-h

PIPiit li d,-nmb 'iiay


.--.-. -...--. i

t ,'('-' O l

S7TO' TE C'ONC URRENC.
7c T 11; er.


ip i-r (';;: ,- .. ;.;, :, 4'[""
0 'e S l; i, t .;:' ir .i l.

''T \ [,1,-P I hiT A :'IAIQL ER


) ., .


C .


I.Al:.-s!' l .>LT i.LiJ LEHL"S

Sa;chets in paper

Serruresc po'-t' .1alsle

atc. etr.


E. RO'DBE"IN & Co.-

rrt -~4YBrt~---_


LOL.A. MON DEUl I VERRAS 0'
OGUL MAL E TETE PASSERA YVITE


,.'i
E i
.:





"'. s ii
*. :




.,8:
E *:











:4


'. S;' t
'"" : .,"






:; .: ;|
*: :'

.. : v
"':ii


*5-


..1.......I.Y~I~~.-rrrrurur-~ .*JUI~~ t


P '~~~W


. -


0.
44.
to:
00.


-