<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03259
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 14, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03259

Full Text



PSAGED"":


6 .~ naYs UNSEXl
-~. 1)T~tPJSS i5~Elfli~Jf m


:IESSAGE DU PIJSINT


DE Ll REPUBLIQUE

&comapgnant I'Exs do la Situatii
;a .,J-,5 t4V^.


port,.auPrine, 10 Fvrier 1938
An IS5e de 'nd4pendance.
An IV de la Lib4ration t ;
de la Restauration.

A la Chambre des DBputi

Messieurs les Dpuths,

En conformlt des prescriptons
de Yarticke 37 de la Constitution, je
me fais le devoir de vous rendre
compete des principals initiatives
pries par le Gouvernement, nu
tours du dernier Exxrcice, en \w."
d'assurer Ylconomie nntionale, d'-
aUjlorer te service routier, 'hygwi1-
ne Publique, 'assistance socmae et
de comiattre I'analphabtiisme d,-
la mas rural.
Ainsi qu'en peuvent tdmoigner-
lea Rapports dktailtbs qui m'ont -
t address& par les Secretairea
d'Etat, sur le fonctionnemtnt de'
laur Services respectifs, et que 3e
vous communique sous c couvert,
tous les efforts- u Gouverncment
ott sans cesse ten4r au redresse-
ntmot moral et materiel du Pays.
Certes, ern dk'iPde sa constiante
pr6oscupation de rehausser de plus
en plus Yetiage du bien.--tre -gtn&-
ral et en d6pit 4s efforts qat a
d44j accomplish A cette fin dans
'ordre Beenomique, dans I'ordr,
poltique, aussi bien que dans tou
les ordres g-nrralement quelcon-
ques de I'activit& national, jc nc
me dissimule point qu'iI reste en-
core a men Gouveernment beau-
coup a fair et qu'il ne saurait se
paaser, dans l'accomplisaement de
la rude tiche qui lhi et d6volue.
de la collaboration elair&e et de-
vonee que les Chambres LJgislati-
ves lui ont constamment minagee.
Une fois de plus, le Gouverne-
ment, au course du dreri exerci-
ce, s'est 6vertuk A protuger de son
tteux, notre conomie si profoud-
ment an6mi6e, 'atetre ins vi ta-
bles r6pereussidns de la crises db-
sastreuse qui continue juaqu'ici 1
affeeter et t bouleverser l'Aeonomie
mondiale; et il croit y etre parve- -

Soas Ce rapport, bien plus que
sous tnus les autres, il s'est appli-
qu saans relhche, avec I'aide apprA-
ciable de ses services compktents
et cell- bien plus appreciable enco-
re du Comith Permanent de I'As-
smbl6e Nationale, A prendre les
mesures leg plus r6fl6chies et les
plus appropribes.
Notre situation financidre et 6-
cnomique, grace a cette etroite
collaboration, n'a pas ett pire du-
rant la p6riode administrative qui
a pris fin le 30 Septembr~ dernier-
Au contraire, lea diff6rents Rap-
*rts imensruels de ote tre ServiC
flai$ d'Octobre 1936 Soeptembre
19i7 ant d4montr6 qu'avec des re@
tettes de G. 84.56t1f 3.X0l et des de-
iLenses de G. 3.14S,6s33,5, notre
budget se #erait de luimLhme 4quili
.., sfans une lkrbre difference de
Ape~ se a'levant A G. 585.54025
qlaete disponibilit.s du Trsoar out
a'i*teurs permit dlo convrir ais6-


meot.


Toutefoisa par suite de la de-
Cemissawee da volume de la derni- :
re r&colt de cafe, Ie rendement de
notre principal denrce n'a pas etc
satisfaisant, migr fI'augmenta-
tion de prix enregistCte du fait des
asrieuses measures pratiqutes pour
assurer as bonne preparation. No.
Tevenus n'ont pu atteindre ie chif-
fre ci-dessusg aeus6 one grAce la
plus-value provenant de nos autres
souree.; de recettc-s, notasment
nos expeditions de figues-bananes.
et nos taxes internes. Et, il faut
le reconnaltre, seules les measure -
de haute pr6voyance pris s a
temps en course d'exercice ont fi-
voris6 cette heureuse compeInsa-
tion. Dune part, ces measures sont
ceiles consacrees, notammeut patr
le D4rcrets-Lois dsc 19 Novembr.
28 Dcembtre 1936, ia ioi du 11
Mal.rs 1937 a brn-.L:,.t :t equitable
ment, outre les droits -ur la gaz"-
line. notre tarif d'importation de
10 o, o de surtaxe, par ie modus vi-
vendi du 29 Mars 1937 conclu avec
!a Standard Fruit, an vue de don-
ner une impulsion ..:-.'..-r-l_ et ra-
pide a la production et A ['exporta-
tion de la figue-banane, par ie mo-
dus vivendi franco-haitien du 28
Avril 1987, assurant note cafe
Eri 'Pr:ree, le bnf ce du Tari'f mni-
nimum h I'importation et ce jus-

qu' dtue concurrence d'urn fontinr
gent de 30.000 quintaux utili .ible
du ler Mai au 31 Aout 1937.
D'autre part, iI faut ieg&ement
mentionner Io D4eret-Loio, des 30
Octobre, 19 Novembre 1936, les lois
des 11 ft 31 Mars 1937, ainsi quc
.tou-:' u ne .b,'i. de measures gtnoi-
rals.- qtiu'iI .ernit long d'numdrer,
qui sont venus modifier et ami.a-
ger dans :.le :-1.~l ira.le', note lI-
gislation sur les droits de timbres,
les taxes de sdjour des Atrangers,
des cigars et cigarettes, les droits
d'accises etabli. sur les vins et
I'huile vrtgetale, la vente des tim-
bros pos.te, les perceptions du Ser-
vice hydraulique, Ies droits consu-
laires et d'affermage des biens do-
maniaux, etc., etc. Quoiqu'il en
soit, it convent de rt;arquer que
le total des depenses de ro;et teo
1936-1937, malgri le : erdits sup,
pl6mentaires et extraordinaire-
octroy& A d iffkrents services pu-
blics, pour plus- d'un million de
gourdes, eat rest ianfrieur A celti
du prdc4dent Exerice. Cette diff4-
rence provient, A n'en pas douter,
des serieuses Aconomies realiases
dans lea depends budgdtaires et
principalmenwt de 'amortissement
integral de P'Emprunt 8, opdrd
s come on Ie sait, en D4cembre
1936 et qui a eu pour effet d'en-
trainer une reduction sensible des
allocations affbrentes au service de
la dette publique.


(h suivre) ,


M,. IEAN MANY
A la fin de la semaine dernmie.
M. Jean Magny, Inspteur de a
Cie. Tranaatlasttquo et part pa:'
avion.


CABLOGRAMMES

CHANGES


Port-au-Prince; Ie 3 fevrier 1938
A Son Excellence
L'Honorab e Goenml
Ilazaro Cardenau
tPrsident des Etats-Unig
dun Mexisque
Mexico.
En a~iiiOngant it otre Excel-
lence qu'un accord vient d'etre si-
gne devant la Commission perm-,
nente de Washington pour mettr-
in au diff6rend qui a exist entr-
tla Rpub!que d'Haiti et Ia Rfip,-
blique dotinicaine, .1 vst partici-
li recent agreable au Gouverne
ment et au peuple- haitiens de :-oe'
rappeler I'accueil mprt-,.ss:' que V
tre Excellence avait ris a offri.
ses buns offices paiYm assure i;
paix entire les deux Nations, et d1
vois renouveler leurA plus since1-
res ernerciements *.n cette her-
reuse circonstance.
Vote bon et loyal anmi
Stinio VINCENT
President de la Republique d'Ha:t


hkxicr;
A Su Exce'encia et enor
Stlnio Vincent
P're&idente de la Repubbea de Hait:
tuerto-Principe aitti
Me es muy grato 'ar rePpuei o
aatento mt'-i aje tehegraflco d;
Vues-trfi, Excelencia aor el que m '
communica que wh ha Iiegado a u'-
entendimjienw entire las ,Republicas
de Haiti y Sant-o Domingo celebro:-
do ante- la (omision pfrmann*!'r


encargaia det
intern&. r:;na,
Pact-o Condra
Felicito a
per tan feliz
ficto surgido
Part icularmrn
timi-entos it.
Mexics,


apiucar los principio,
. estabihcidos en .4

Vluestra Exc-'lernc ia
terminacion del con.
entire tdos N,i m.
u, c-rcanta a n st-< i:0
cordial amistali ,,


Vue\str, o'I-a y buen Airigo
Lazaro CARD)ENAS
Mexico it 12 Fevrier 193,%


TRADUCTION :


A- Oi .l M -C nCt:e lUiitiCUlT
Stenio Vincent
President de la R6puhhque d'Haiti
Port-au-Prince.
1II m'est trbs agr6dbie de rcpon-
dre A l'aimn-abe message t6l6gra-
phique de Votre Ex'ellence par I-
queotElle m'informe qu'on est arri-
vB Ai an accord entire les Rtpubli
que d'Haiti et de Santo-Domingo
signed devant la Commission per-
manente charge d'rappliquer s
principles iiiernationaux 6tablis
dans le Pacte Gondru.
Je fMlicite Votre Excellence pour
une si heureuse terminaison du
conflict surgi entire deux Nations
particulidrement proches des sen-
timents de cordial amiti dut
Mexique.
Votre loyal et bon Ami,
Lazaro CARDENAS(

S(voir suite n oe, page)


Lire nBo informations en 2e., 3e.,
Ite., o.,et Ge. page. ,


" S m 11 1 1111 i 11 1 iiiini- --- Ac ^- T ~ tar m rftk? kft "rn^M */*- 'Wn
-) A. -oo C


lies Parfums Opera-Paris


tA PROPOSE

DU TOURNOI

JAMAIQU-HAITI


i'CHAMBRE

DES DEPUTIES

(Seance du lundi 14 FTrier)


10 irs .--- Lat majority consta-
I-ns. a in ance rot ouvaerte. Apr -
la sanction du procKs-verbal de ( i
seance du 9 Y&'vrnir, on passe i ia
discu.-sion dii project de loi du Di-
paIt F. Duvig.naud taxant le '
tiskiet do voyage ih destination de
ietrang r.
Mis (n i: :..- ;-!. puis aux voix.
oe lit pirojet de Iro est vot6 apres
av, ir' subi de 16gers moditieations
o n s.s arL: 2 et :1.
Aux questions d'interit general
[e Dlep:te 'Vey Thobaud propo-
s, au Ii rfmu do Ih ( hambre d'at-
crirt> ai f1 inistr: doe a Justice pou :
lexhortr A reprendre la publica-
tion du Rultletin des lois et des Ar.
retts t1de a ReCpu.ti1.:. Pus !
t ::anC 1 e~'i lvev ,.


On parole beaucoup du prochain
tournoi sportif: Jam -ique-Haiti.-
Qu'ii nous soit permits de fire que!-
quets suggestions qui, pour n'ktre
pas sans doute &tayees d'une con-
naissance technique de tout pre-
mier pian, auront le merite de vou-
loin so rapprocher ie plus possible
de Ia ,k'riti du moment.
Nous pia-rlns d'abord de notre
merveilleux avant centre Duthiers.
Or nous devons dire que dans les
circonstances actuelles, il nous est
impossible de trouver un meilleur
botteur au but. ni mfme quelqu'un
qui lui soit egal, C'est le realisateu,
par excellence. Le denier match
entire Ie Racing et la G. d'H. a ri-
v~El an- public un antre Duthiers,
!r mTnen'ur (oIit ju. (.est qu'au Ra-
cing ou il etait admirablement ser-
vi par Baker et Biambiv. ii se con-
tentait s''ulh lniIt au moment ve-
nu doC scorer, L'n par-e! -botteur,.
un parei l m n:eur est d'utie utilitB
iincon ltetable poiur notr lihgnv
d'attaque au earn national. Le met-
connaitrn,, c cst mtpris-er ce succns.
Prrr s goalhi-jpens nous: (n-in a, (mnici ei ceuil dh.,

m p4or tit-nu tuinr > raisfonner
sur t Ra etti n t'us avanceron.S
qu utn arrit-r- comme Daniel Beau-
voir ,s impose, sans comtmentaire,

( (voir suite en ), a)



pl us< ... ... 'Tpt+ t ;'n s dt1 la wro-
d(icti'Fn trancai d. mrdi io dv
-ci-ntcet 'armi i cJ.. aur n1r70p\ s, i.',-

MIdic'- 'hir yricia l- ar SI I g'nc', .:,
'', comprn 17 1V om'un-. it ns.
fto .i43::: freances,


li ,p n, !, D t n -

po1 t priIu 1:1 usic e -IOH
'f noit i lp. -r 0 rr t ( .l

gqm -, li' GrAlf 8r : zn LI. Dar' r.


Dra. 8 ,, n .,! -
4, t .s


.LA N O V ELLE BIBLIOTHEQU E
I)E LA FACULTE )DE
MEDECINE

La i- -- e e inC r Jr\i- sce par t,
siL'ter'r (-wnil]- Lh risson a la dr-
mantne -Monsieur de Lens, M-
t (s, l "iiu Oh Haiti -- ret a

at P C Il t. (105 uStivrages 1r

b V) -de.i ne (13 m u ra-
F om 12n8


i A '4 J .r ti it {15 < \-
S 7 -um- 427
'n):++ 1 :1 tu >- i 8.55!

Tix:J, 1I9,999,9-.-
[.I n;; Lht 'n' i a choir :
on; s "c 'i! c t41 1 o1 v ;t 1 -
^;r., a tfClftl. p Lii;t-' t qm p1-
Au i. .a ir- e pl i iS .i irp s eS ii -
'Kiiaeut( d/c :T-decine, La listed com -
p'( r -- d,-< ;-vnraupt- de toutt- pr,-
.. Est i V',-iiim.. -t en depit d'o
P o-- -n- iT 1vi 1iObl-s, e licri-
cn lit' i--nt lull bibliothdque dit tra -
Qi our it1. t .uiantt t- f ur
S i-t; r--ncm-'s r recherch,-- m:til:s puir it's I --
tours. Cet t i ibhothequ1ke swe- ',
Tiature ix faire cunrairre les c


Don

Angle d


-. *4


Tous les articles de Bureau-- depuis Machines a :Scrire (Ro-
Syal). Machines a additionner et 'a calculer (BuITcighIs), Ma-
chine 'a protdger 'q cheeks (Todd Protectograph) imeograph
et accessoires (A. B. Dick) junqu'" plume et crayon, en pas-1
sant par classeur, Coffre-forts, armoires en acier. Bureau e
acier et chaise; dt Bureau, ohe, encre, Punaisesn, gummes dt
Bandes caoutchouc, Hovaxds, Sous-mains. paper pour machine
SA kcrire. Papier Carbonre, Rubans pour machines hA crire, etc.,
etc., etc.-

-Du moment que c'est un article de Bureau, ne perdez pas vo-
t tre temps a chercher, allez directement chez DON N. MOHRE
vous y trouverez xactement 'article qu'iI vous faut et au meil-
Teur prix.


Vxous nous ferez plaisir e
le plus courtois eat reser'


m-.c-* "L-fl '. fl*;.A~rbfl~ O U~~Ifbl A M&Jl


rn rous rendant une visit et faccueil
ve a tous.


*a:^ ^ ** ^'"""*nndto


es Rues fIu.v et Centre


T#Wphonc 237;5


[


i


No


Mohr


-MM"


-----:*x~..~..- ......_ ...._I .


--, -


!


I
t


A a,, ~,ilt,,,, ~,,,.:,,,.,





.." : "..: .. :".: : a B:' 7" "


.. .
.. ua ;^ :M U:" $ "i. *: ; ."


Elurpe pour la premiere fo.i oas
n'imaginait pas que ces fruits a
viendrtaent ine salnent fton si p -
,ppaiser.. AAtuellenment ites Nont
eonsid4rkes come in fruit cou-
rant, don't chaque ville et chaquc
..vilage est r-gulirermcnt pourvu.
D'of viennent ces fruits? OC
sont-ils cultiv6s? S'agit-il d'Lnme
culture. r6mun&ratrice ktant don-
ne qaie l prix de ti vente est g.-
ndralement de (luelqucs ccul;nr.'
la pi&ce? Demandons cel u aug and
Directeur d'uno des plus grande.-
entreprises de cultures, ou, mieux
feuilletQns un de leurs rapports--
On trouve la toutes les indication'
relatives aussiblen aux marchandi
de bananes dans la rue qu'aux pro-
ducteurs dans les pavs tropicaux,
La difficult, dans la culture des
bananes, vient de ce qU'fe~lb pous-
se.t. dans deas regiorn oi Ite. hom-r
mies vivent fiffciilerment tant la
mortality y est 6ltvte. Ls L..i.;.-
_piers croissent dans les terres tro-
picales basses, humide- et c( hu-
des, oi il pleut chaquc jour 4t ob
le thermomrtre atteit d'une faoun
constant 32o. Si, pour leQ planute:
ce climate cst id6al, it ni ]':-;t pas
pour lea milliers d'hommes qui les
soignent, ecueillent ts fruits, je-l
transportent danps de:, chariot- et
les .amwncnt au paquebot. 11 en eat
de mmre pour les tr.vailleura des
ports, pour les employes de bureau
et pour les chefs avec leurs cas-
ques coloniaux.
Tous ces millIers i'etres vi-
vant dans la jungle sent neces-
saires poiJt permettre !1'.Tprvi. ion-
nement du colporto:.r qui vous
fournira les banaz~res. Mais e col.c
portour ne pourrait venir et Vouit
ne trouveriez pas la moindre bana-
ne dans le monde e:tier si dans
chaque exploitation n'existait pay
un hpi:tal avec ess mnidecinr paretz
a combattre l'ennerm capable dc
mettre fin i toute = alture de ba-
nane: le Paludisme. Non pas ce
genre de paludisme benin qui r&-
gue en Europe. LA out croissent les
bazathes Ie paltdiinsm tlme, a moino u
qu'on no riussis~o A lui tehappur
cn pregnant de la quinine a reason
de 1 gr. 20 par jour penttat -7
joura, cc qui fail tuomsr hoiet -.
GrAce i c': petit comprinmd bifan:
i] tist ,.us:. ,.1. d'amener les bana-
ne.s JUSQu'L votre portt et, a.-i"
a vot:;\ table, vouW pouvez leg dT-
gutYter nivec phisir.e
Pourr [ rite L ple~utismr ii fanut
prendei'i u 5', 40 par jour pyeioait
touted la saisonf malarienue


COLO SIAN
C

Le vapeur HAITI N U. Vuy. S?9
de retour des ports tolombies,, de
Cristobal C. Z., de King-ist Ja., lit
attend le 16 F vrite 1lUS, -tn rou-
to le mimne jour t .1 heuri- de I'a-
pres-midi pour New-Yurk, via Cap-
Haitien;, pregnant fruit, pr' .sagi't s t
malle,
Le vapeur COLOMBIA S. B
Voy. 91 partira de New-York l 1-7
PFvrier 1938, direterment pom
Port-au-Prince, ou il est attend :
S21- FPvrier-ilf38, en route Ie miv -
roe jour A 4 heures de I'apris-midL
pour Kingston Ja., Puerto Colom-
bia, Cartagena et Chrittobal C. Z,.
pregnant fret, passtgers et mall.
I e vapeur MARTINIQUE S. B.
py- 173 venant de New-York via
lea ports du Nord ost ttendu If
le-IS F6nVer 1938, ee route pour
I ports du Sud, pregnant fret et

Le vaptur NORTH STERN Voy.
5 S- B; prartira de Miami Pam i t
I' Frv. i98, directement pour
Port-Au-Prinoe ol il eat attend le
14, FOvrier 1938, en route Ic me'me
jour A 4 heurns de ;'apris-mili,
potar Kingeton Ja., Havana Cuba,
MIAmi Fa., pronant asssgers

SWM. E B L Q

S Agent G4 ralr a


ALM sotiVLafAY C v


j -%


ATTENTION! ATTENTION

La Marfacture Haitienne de ci.
garettes offre & a nm euas clies
t&ie, tart de la Provinee que Ce a
Capitals, aux amatEurs de bones
cigarettes et de bon tabac une pri
me de vingt einq dclars,
EHle st eonstitu6e par des halle
tins numerot6s places dans les po
chettes 6e cigrattes cRoyal et Reus
et portant la signature autogra-
ohe des Directeurs.
metus de Rex et Royal


AVIS MEDICAL

Clinique dua Doct.ur AIMON
C.ILARLIER, rue dos casernes, it
cbti de la 16gation dominicaine.
Coniialtations: 9 & nidi, 3 9 G&
iuaure p. m.



A VENDRI)E

Pour cause d drtpart: mobiliar
,? salon, de sa:lt h manger, dc
Vl.Imbre; divers obj:'.; T tensil'1t
,i- mnnagc; Ie tout A V1Ctat do neuf.
i.- phoruer No. 5175.




EXCELLENT


80 DOLLARS SEi'LL3ENT

Occasion unique ratlio-phono 11
tubes, changemnert.s automnatn!--
de dieques. A "I'.!:, neuf. Un-
eontaine de disqurs. S'adre-ser a:i
bureau du Journ::-


( L
I I
1
ii
iIt
i


XIRS WA cowls?
"|i...,AN SAT3:X:!:O.::lB .::.*.^ .
INS Y
S .Sint Domi.Oh -*'' .r, f'.
naii"e; A t 4.. ud, e .t Mtte a s an. .:.. :.::..
d P gbrine:Merrc i e az usrnnabi7 to
W .ri.erul.- i. Pns! .To so vi af-tu d
II repartira le mmen jour dans ia en! liquoristo Edonard .4.
nuit pour lea Ports du Nord, pr. Stafana Jiqr iti cboea lud hier
-want fret et passagers pour I'Eu- ir.
.pel, en tranabotdemeant Point- Quele bele soir, mon Dieu,
1.-Pitre. jai passe et quel charmant gat-
Port-au-Prince, le 12 FPv-. 1938, ,con ce type-lit! il vou.i sert doe [e-
Snisette superfine: c'est de la suavi. .
J: B. VITAL Agent. t6 en matiEre.
II faut 'encou.rager, car 'a w r ai
"" ':"ru de pareille dans der. grauds ca-
A PETIONVILLE I de Parish.
Tu es pr ess4; salr. -'en parlours
vient de 'aouvrirtd une plus. Mais, en soni:n i a toute.
I Ft-:LIOTHEQUE DE LOCATION ,sortes de liqueurs, II l'anisett,
chez Mme. Louis Mevs le peppermint, la pruncile vanrll,
(en face de 'Eglise) Ie nectaIr, etc. Vi-iu 1oo plus tot
Rtevues, Journau, Papeterie. possible si tu velix rt'- over Id. l
belle presentation, de it bonire qua-
lite, enin toute ur.e g!,!me de bon
SONS PARIC ES got a'y connait bi-e et se d-
T oue pour ese ait:T,.t3 tients poil
la fin d'axnne. Enril, o'ou.r d'autres
Aux elves en retard; legonls
Aux 1eTs en rtaErdE ; L -ATnO renseignemerts, vois Sinon Waus.
IEspagnol, conditions avantagei- .i cerie ntr, 01 e C. l u -
S (4piceEge edu Centre, o --re. G. luOu-
S'adressetr a M. Wesner Thrasy.
uA unL p rie bale s a pene. Au rev- ir, Vieux' t
uril,, Avenue Bouzon eNo. 15


- VIM w~h ,m


StCURITE, COMMODITY
it est imprudent de garder !o mnaton,
o& le fe; er le vol paueent vous couser
dasdommages irreporables, vos polikBs
d ossurances, hypotheq-'i, tires, con-
trots et outre~t documems preciaux. tUn
coff-et eo sOrerh a lo Bonque Royal
coCto peu et 6vit tobtot Jer db'quidluds. '
L A

BANQUE ROYALE
DU CANADA

----- ."


Encorle uii Nouveu Pne


60)YEA Is


tin pIecu icunnw u qul se verud I t 4
prix, rie veut rien dire Mais u,.
,,Pveu .GOOID EAR, qui e ad
bas prix eat pour voua une nouvelk ;
source a 6conomie, et un placement
avantagtux. :

Plus gros, plus 4pai, plus o3t0 a
plus beau, le nouveau GOOD YEAR
aft-I est le resultat de 25 anm -es
de reenerche faitye var lag6 S :4
ieura ; GOODYEAR n-our trouvet :'-
un pne a portee de touteCs l
bourses, et offrant touts sortes do
garantie.

4i~r -Isp -


A VENDUE


27 Collections du Moniteur
1910 1 1937, reliees a d l'ta de
neuf-
S'adresser an Bureau du
Journal.


Les Reins Dolveinl

Ell1miner les Adde
votre corps n peut s a4darrase r A8
aides eatonsus dana ils ang Qnm rr lea
t 4.00,t0 de condulh oq lltrs &nutartmctam
de vos rotns. Mai., atteontioi, n'employm
f.: .s de dragues boa mareh,. Ilolsntas at Itr
rltants Dafvt reiU faiSlbls oat haWltuollr-
meat ia caaus r6alle de mlctons nocturnea.
n*rv-t4i, chvi, chaos, nanel, trhPUMAtm e
maux de tetr, eLaurdieamea*s, t 7*er 94tw
-ritu Urn& &t shche. aciditi. calatontL ~d
i4uinggrcalO;Os fu portef do vla*r, mri-
rour z Ur acun riaque, demand v&rv
rtorwitea wtel mle6as mrAdiealj&lpO CyT3s
TEX 11 oat auranti qva CSTW VoSA pfat-
curera une nouvelle vltaUte *O *4 hWbar
vc'-t# dot 4aftta* a h* .tPmamIbB t o* "tZuI
oumeaL ti 10 wun at ravo guslr ir an iOvum,
ninon Is prim van etn aera rbQwuof. i.$0-9
Frrmp*vs *ot Okr soar a C rt
Ija4c166A 060t D m b rt%


SW-


Seuli istrtibuteura poar Hritit


KPLLUIRANCHE GENTIL, BOGAT & Cs


Porat-Prinre. Haiti


S;


M wr u Ln M I- -,. ..Oa


-S


-, .... -. i' D B



Jockey Club -Ha-tl
DIMANCHE 27 PEVRIER ET DIMANCIE 6 MARS 1938

COUMES'E DE CIVAUZ


- ...---. -- 4Ia -- .. -


-7 ~ ~ ~ .1 Al^M ^^ ^S ''


v -= ...:. .... ".. i:.-... -. I -


- -

M~fi^SL'_


.A


VIC HPt~-T-rdlC ,r _9 ~~-Z~~'-~"-


a




Nir W MVL6.tU. t- ....e Y. v ?...-..s.. .. "- 7 ..


DEiERS NOUVElES DU MONDE ENTER


Revues ce main par Cable, Radio et Correspondance Aerienne

(STATIONS HH2S, fHH, etc.) ""


LOFFENSIVE DP
A NATIONALISTER
-EN-DAYEf Les d4tches re-
.,eles rapportent une soudaine of-
fensive des troupes de Franco sur
)e front Sud. Six positions auraient
&th enlevpes. L'oftensive a pour but
de couper la route ~i part de Pa-
radela vers Zalemea de la Serena
dans la province de Badajoz Ils di-
sent s'ktre empar6s de 4 positions
dens le secteur de Las Arenas de
]a hauteur de Cabezo loA noyos eti
Zamea.
Dementant eette information les
informateurs loyalistes d6clarent:
ales forces insurgtes ont &tC for-
cees de retoumer au point oh leur
leur offensive est parties'.


DEBATES SUR LA DEFENSE
NATIONAL AMERICAINE :
ulN ptAEIIEMENTAIRE PRECO-
NISE L'EXPANSION NAVAL
WASHINGTON.- Le president
du comity naval au congress amen-i
cain, M, Vinson a propos4 au comi-
tg que elos Etats-Unis po&aedent unf.
flotte assez considerable pour )a de-
fense des cbtes du Yaeifique et de
yIAtIntique et des possessions a-
mtricaines. Au mrme moment ii
donnait publicity h un amendment
o0 ii rclame 800 Millions de dol-
lars pour Ie bill d'expansion nava-
Ie d6clarant: qqu'un- fondamen-
tale politique navaleo doit permet-
tre la flotte de protter les 2 c&-
tes et toutes les iles. L'amende-
ment de ViTFi~ d@4rit 1'adtquate
dMense navale common /


Sent la el6 de la protection de tnos
atee continentales, du canal zone,
de 'Alaska, deg Hawai et de nos
autres possessions insulaires, mais
commee le ooven str de maintenir
tout ennemi loin de nos cites II
affirme ensuite que ilea Etats-U-
nis voient avee apprehension et md-
contentement ile programme d4e
con-'.trction naval a travers le
mondea. L'amendemcnt ajoute :
gdans l'6ventualit6 d'un accord in-
ternational future pour la imita-
tion de armamentt naval le prdsi-
dont serait autorise 4 user de son
pouvoir pour suspendre les cons-
tructiona navales>. L'amendement
exclut de la limitation les navires
actuellement en construction.
Le major general Johnson -iHag-
good maintenant en retraite a d&-
clar6 au comit6 que ia r4curit6 des
Etats-Unis aest exposee au jeu de
foot-ball des politiciens2. Le abna-
teur Johnson r6publicain de la Ca-
lifornie a r4it4r e la press que
les proves &videntea continues.
parlent en faveur d'une sorte d'ac-
:ord militaire entire les Etats-Unis
et la Crande-Bretagrne. I a cite des
r&ffrences puis6es dans les jour-
naux et ajouta stout le monde sait
,ue c'est officee.
A une conference avec la Prt.s-
e, te President Rooevelt doute
-lu'i] fa.se une declaration ptubli-
.ue aussitot concernment les affai-
'-e ttrt-nger-?. Aujourd'hui a de-
-andI au Congres une appropria-
ion>- de 16.880.OWO dollars our
;'enforcer 1'armrn.


~'1


A BASK di CIr'UNE, TOLU et EUCALYPTOL
,.. ....,,, ,, uwNI. YM a MI
'ou'r ACRoEALE CONS *eArvFtIO PARFAfTr
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS~
INFLUENZA, AFFECTIONS Des POUMONS
SPORT.AU-PRINCC. HAITI. rT Las PROVINCe.

a- ---- w;.. I _,,. s 4^.i d ...-















c'est commander ou dostin et piloerd'une moan Ore son propre esquif
jusqu'au but qu'on o'est propose, L'ontfire domination de ses norfs
est pour rhomme la meilIeure gorontie de succ6s dans la terrible
lutto pour Ia vie. Rendez vas nerfs plus rbsistants par


don't traction calmonte ot fortifiante centre en leu dons toutles, cos. Le re-
m6de est obsolument inoffensif et-iln so product pas d'accoutaonc.
En t uba do 10 as 20 conmptim6t dan tautas les pharmoaim
KNOLL A.-G., LUDWIGSHAFEN-SUR-RHIN.

PHARMACIE BUCH
Ditaributeur pour Hai'ti
*. S'r -' ^AS ; I_ ^Lk:-^ ^f-S-qf "if,^ -'i-;1~ rH.r-.^,;a;, =I :" u::


PHARMACIES W, BUCH
Dipastatn Halt


Le major g Ienrai William C.
Rivers qui est come Hogod en re-
traite a suggere au comite naval
du congr"s que l'expansion nava-
le proposee soit sasscz. puisLs-nt'!
pour des operations offnsi e.s:. 11
suggere -'augmentation de Pavia-
tion naval, la fortification des co-
tes qui doivent offrir une meilleu-
re defense que celle portee dans les
plans actuels. Critiquant la politi-
que du Departement d'Etat qm.d
,s'arroge le droit de no:.s transpor-
ter dans le tourbillon de la guerre
sans rien dire A l'armre et a la ma-
rine, Haggod dit au cumite qu'il
se rappelle de toute une nuit fn-
ti re passed en vu e dela baie de
Maninle, attendant i'arrivee de la
lotte japonaisev. I1 offirme q'un n
officer supbrieur !ui a dit: xje sau-
rai si la guerre est ieclarte kaec L
Ic Japon par les journa':i >.


KOLA


admet que les soldats japonais out
commisi des dsordres aNanking
At sont entries ililgalement dans
la pr.rpi 1it arnrieaine A Hang-
:how. La note japonaise cependant
dit (ue les incidents de Nanking
.tonlt I1 r6:-ultat dd'une insuffisan-
ce de forces pour assurer la pro-
-ection lds int6drts des tierces
.)is.sance'<;. Parlant de Nanchow
Ia note dit: cqui.e les communica-
ioIs d'n pplrovi-..;I;n. mni;t etaient
conpes e.t q.i'il btait n6cessaire de
reqni. sitl iOr i: lr 1:s provisions dans
ia cit;ia, ]a r'quisition a &te effec-
tt e de tn: i au milieu du combat.
11 est pos-;ib1e que Queiqcues objets
reqtisitionlnes aient ronni lieu a
des errenors identificationo.

LA VICTOIRE DES TROUPES
JAPONAISES
SHANGAL-t-.- Le. jponais ount
n;:ncut Pi' -rs t r- i 'p) oiI f'ran -
chi la ri [f[ir : II',,i H ha : suite d'un
- :i ..,It '- nl v c rst i direction (de
II U l'hf o la s )ipn-i tli. mn'Iacent
i-si.n't ci'ita a n'ii-tH'nitn d( Hsu-
c. ho)w. .n,- cohlnne ai. rait occupy
Puyang.
I1. ttrr. 'risnme lhaungai et;
mlirqut' par dcS rofmbtrdtmnenH
,I- assassinats, d-s J.anuitautions.
"', a, ; ca ;- d, la tension hier
W. i a pice a tron., Un chinois
II'..pit.n d;s W i cuncu sionr) ran-
:'a-,e.

\'VITE A ()OSTARIC('A I'NE
i;St\.l)iRi 1.E AlMERICAINE
IA N A( ,, -...... *.
s. "- m' ;( 1 ria t'a e t.
G 'n : u;i ', .;t .Iav.n"1f s i au-
; Am-r~tiKu Cc'ntraIe.


A LA RECHERCHE DU:
SAVANT R'SSE
MIOSCOlU.-- Le <-Talmir>. n ;.
vire brise glace sovi'tique, qui re-
cherche actuellement i; banqui-
de refug- e d 'ext.Ior'tun;r poxaitr-
Papanine a kt6 pr is par le tempt-
te de nuit. II du etnme'tt r cap pluI.
vers Ie Sud retard'int ainsi la pro-
;,. i ,.; vers i1- camp. II doit en-
core franchir O30i rnilws di glace ~ -t
attendre i'expedit ion. Deo sorn c:.
Ie bri. glace -Mourmarsk" a rt's-
-i a se t-lcgager des giaces qui Irr-
'Iure n: e .-t diingr w rs I Nord
l passa ie point on soi tIrnuvait hier
ie camp en derive,

I.E PROILEME AL1IMENTAIRE
EN ANGLETERRE
SiLONDRE ,-- A cauwe du ~~ e'-
ago des denrefs 2shtfV entaires ta
prfe 1nre I-;s dncfbe i la lagrici :-
re m .'ja'iidai;.s ''- n ,iockag' f .sT r;
alise rian> e but dle s-ih;nirur, aix
bes-ins de 4a nation on cas tdI g i-r.
re. Daus .n: :duori a l int it nid ino-
me rdef-,n ,-, ie journal tEconomis,
parae (ts dnea. ta a Chambr. dt-.
Comm.unes- ecrit: -Sir Tcimas
Inskip .semble trouver dans V'ex-
pansion de la produclaon dome si-
que une at, ernative satisfaisaftI -
au stockage, U1 est appuy'6 dans cn
sens par to.pinion qui noe eglige
aOlicunie ..-a- de livrer A la pr'-
pagando de expansion dans fi n-
dustrie agricole domes tie.i., tC'e.
un su.iet dan, lequel il et nbccssai-
re, mais ais-i tr.s diftic'ile dI v, ir
clair. Ii est vrai q.ii' Ai no s pro-
duisons danws la Metropole unte gran
de proportion de nourriture nec.k-
aire ia no;s besoins, notrp s6curite
en temps de guerre sera accrue d'au
tant. II est egalement vrai comme
Inskip le souligne que la produc-
tion domestique des denrdes ai-
mentaires s'est accrue d environ
1 5 au course deg 6 dernidres an-
ndes. La menace de guerre est une
nouvelle raison pour encourager
tous Ies progrds possibles dans ]'a-
m6lioration technique deo a produc-
tion agricole.

LA RESPONSE SINGULIERE DU
JAPON A LA PROTESTATION
AMIERICAINE
Repondant A la protestation des
Etata-Unis du 7 Janvier, le Japon


... .... ..


SDE RAISIN SODA


LITAIS0N 1 DO1ICILE TIEL 2 22


p. 1~l~~I F


"LIA a.


a gr


LES ACTIVE ITES COMMUNISTS
AU MANDIK'HOf KOO
TOKIO.- L'Agen,( Domei an-
nonce:Tune ddpifche venue de Hsin-
king (Manddhoukoo) dit que Ie
gouverement de Mandchoukoo an-
nonce que 85 personnel ont 6t& ar,
r&t6es come communities et con-
damndes a mort, pour activitWs
subversives au detriment de la paix
tit de l'ordre>, 64 autres condam-
ndes a des pines de travaux. Pres
de 200 sont sous le coup de 'inter-
rogatoire.

ENTREVUE DIPLOMATIQUE
VIENNE.- Von Papen est par-
ti pour Rerchtesgader ~o il vonfe-
rera avee Hitler et reviendra A
Vienne remain. Les milieux com-
pftents declarent n'avoir pas con-
naissance du passage ni de Ia pre-
sence en Autriche de gftnraux al-
lemands qui ont fui itn Reich lai
suite d's derniera xve$nements po-
litiques.


Mesdames,

Messieurs,
eTdemmoiseil es


Avant d'allfer aile.,s i pour vs
trhl ssurt s tll4 visit 'i'ipoi I
la CO()DONNERIE 2.ONT-CAh-
N.:IEi. o( vous tiroivtwrez des ar':
e!-s -is vainX t t.Ks qui, '< -2 d'e -ecr,
c.hemrises. arfarumri-. .c. sans ou
blier la fP,- n- pornnade N i-Ni
.; face dp la Poi{" Grandt're
No. 139.

Hyppolite JE uDY,

Propri6tai r.


COURONK'E


avee ol oi


Reeoonue ecmme etant


lygi"nique


Gazeuse-GoUt Superfin


par a









Couronne, LA.

Trois quality diif frentes :

Gds. 1.65, 1.50 ot 0.70 la douaine

CITRONAIDE COCA COLA


. ....... .. .*.-*. .............. . : ,


rl


i


TrAON I


Pare


___ __


i





:;.::.,; .;;w i :, ... ..



Hyg-in. Dsfnr Sereabr

argue. ..nta s sedure.

CoatribuUon apportde & rArt
:Detaiarl par rortodontie


L'orthodontle qui est I'art de re-
dresser les dents irrgguliremen '
places n'a pour rIble que cells de
l'esth6tique.
Outre son r61e de corriger et
d'embellir le visage human, tlle
est aussi un auxiliaire prkieux de
la chirurgie plastique et de la phy>
siologie; car elle eat vne action in-
d6niable sur la sant6 des jeunes
individus chez qui les mariorma-
tions dento-faciales sont plus ou
moins accentu*es.
A ce point de vut-, !'or-lthololnt
peut agir de la facon suivatie e
lo. Elle r6tablit ta mastic-ai.'i
norrale et remet toutes les dents
en contact.
2o. elle arrte les ddsordres ncr-
_veux A rtflexes eloint;s, des aux
dents includes ou irrguliheres.
3o. elle previent ia crie den
taire car les dents irrngulibres qu;
se nettoient tres diff-cilement en
sont ordinairement vite attie;It.-.
4o. elle tmlpche l'obstraction
nasale cause" ordinairrment par
les vegetations adenoide.s et les d&-
viations des cartilage qui se for-
ment chez les enfants qui respirent
par la bouche.
Et c'est ir-'cist;rr.ent chez ce.
ktres a la figure inexpressive, hO-
b t6e, a la bouche entr'ouverie que
I'orthodontie reserve d. triomphes
en retablissant chez eux lCa t lignest
normales de la beauty du visage.
En plus de certain cas cass a z va-
ri.s de malformations des machoi-
res q:e I'on rencontre en Haiti, ii
est tris commun d'ol.b::r'er chez
les ccolliers haitiens, des cas de pro2
gnathisme assez marque. 11 est re-
connu que chez les individus de no-
tre race ce dernier 6tat s'observe
assez touramment, mais il nWest
pas rroins vrai que nous devons
indiquer aux enfants toutes les
prcteaations a prendre pour eviter
catte anomalie.
La mauvaise habitude de sucer
Ie pouce, de dormir la bouche ou-
verte et de fire extraire d'une fa-
coan prdcoce les dents qui auraient
da ii tre soignles S temps sent sau-
tant de causes qui amrnnent des ir-
. rtgularitds 'dentaires.
Les statistiques prepares par
is la Section dentaire du Service Na- +
+ tional d'liygiene Publiqur indiquent
un taux assez Olev de prognathis-
me et de manvaise occlusion chez
Sl'ecolier haitien.
Sur 74.825 enfancs examines,
9.687 pr6sentent des anomalies
" dento-faciales. 1! est done nees-
Ssaire de surveiller i la formation


Set au developpement des traits
' normaux de nos nufents avant
qu'ils passent dans l'Age adult, en
6vitant les irr6gulanits d(,ntaires
.et en recouvrant au bosoin a I'cr-
.- thodontie.



.Machine f ecrire Remington
, Machine f calculer Dalton
SRubams, paper ca bon
,'Faites vos achalt chez
: G GILG.




I SAVOY"

SCAFE-RESTAURANT


SDemandez a vos amis et
~ ils vous confirmeront que
:t nul part a Port-au-Prince
Son peut mieux ranger et
f appr6cier les bonnes ccn-
i -'
sommations qu'au c SA-

VOSVY, situ6 au Champ-
ide-Mars.

......... .........
S, ..- ; ., ** ". .
4 M 1 II l ^llllll II I I" I II


n.um4ninIn.fS.gI wm. w *W ^ ''iLiirJinr.4'fr V


k .,


.irrredi it 8 h. 15.
Le chef-d'euvre de Marcel
- o10


Pa-


ANGELE [
oad par Fernandel. Orane Dema- (
zis.
Une tranche de vie apre, une his.
'.ire v'cue...
Un film de clart&, de simplicity,
Y6motion qu'il inspire s'alliant
a des scenes charmantes est le plus
ulr grarant de son su-r-s. Une in.
.irpretation en tout point parfaite.
Entrre o10

Vendredi a 8 heures 15
Joan Crawford et Glark Gable j
dans
LA PASSAGERE
:nise cr scHe de Clarence Brown.
...La vie d'une ftemme don't le
'tcar c:t enc-hainiL.. E.ilte doit 4pou-
.;er uin home pour q; elUe n'a que
te la tendresse, mais au fond de
-on eceur elk cachea un autre a-
:nour...
Entree 1.t0.


PARA MUNT

TUESDAY FEBUpRAY 15th 1938
AT:. :5 P.M.
Gary Cooper, Ann Harding
in
PETER EBBSTSON
a Paramount Pictures
with John Ialliday, Dickie Moore.
..one of the best. picture ever
i-.~Uw.d, it is p:t'ke. with action
'and provides tense dramatic en-
'iirtair:mnnt for all classes...
...Miss Harding and Mr. Cooper
make a superlative tE.am of stars...
...a vivid, living de'tma sure of ,
nive-rs;al acceptance and certain
to be remembered forever...
G.:n- r:.1 Admission $ 0.50
Ree;'-ved S,~:.t- and Loges 0.80

ARDI~T15 FEVRIEfR A 8:15 P.M.
Gary Cooperk Ann Harding dans
PETER nIBE''SON
En Version Ar.laise
avec .
SOUS-TITRES FRANYtAIS
.l_ e plus cruel drame d'Anour
qu'on ait jamnais con L'fcran I1'4
trait& avoc une rare puissance d'$-
rri tilt qui 'end prl.:i, human a t.
i.lu. tuuchant encorte CL chef-d'aiu-
'.-re I Gary Cnoopc-r t Ann ITar.
-ling s- surpass rnt..
...un film cn:, ne pourront j;a-
Irais oublier tous ceux: qui l'auront
vrl ...
ELjtr:t' Gifnerale G. 2.50
P'lacies Ihervies C' Loges 3.00

JEUDI 17 FE,'RIER 1938
En soiree a 8:15 P.M.
Un Programme Entierement
Nouveau
Actuality Paramount
Dessin Anim6
Lever de Rideau et
FOLIES OLYMPIQUES
Un Film Paramount
avec Jack Oakie, W. C. Fields, An-
dy Clyde, Lydia Roberti, Georges
flarbier, Dickie Moore.
...une 6toardissante comIdiui
Lbrlesque, pleine de verve et dC'n-


train, de situations eom iques plus
ahurissantes les unes que lea au-
tres...
...vous rirez aux larmes en as-
sistant aux p6rip6tiea m6tiuven-.
t6es de ce film unique en trotvdil.,
les in6dites...
Entr4e G airale .: Gd. 110.


tu iu $kr Asn. .
. la -l t s fiaas .

aveq; Jenta Crispin. Jean Sevais,
Marcel Valle, Daniel Lecourtois
et Lucienne Lemarchand.
La beauty de ce e m fait qu'a
chaque ..representation un public
nombreux se press pour applan-
dir le jeu magistral de Jean Ser-
vais dans ie rble de l'immortel mu-
Iuclen. "
Eritr6e 1.10, "
En premiere parties,
I.e Sketch Local si amusant
FIFINE Er TOLTOU
-e: Day, Pomniro, Dussek et 3Ja-
i mAjiselle de Pradines.
No manquez pas cette btlle soi-
,6e.


LtF Plus Grand Film d'Espionna.
ge Realis6e ee Jour
DEUXIEME BUREAU
avec Jean Murat, Vera Kordne,
Pierre Magnier, Georges Prieur et
.I!oannine Crispin.
...le ci bre roman de Ch. Ro-
*Ert Dumas ne pobvait tro~Uer un'
rneilleur r6alisateur que Pierre Bit-
lon qui a su recr#er, avec un doig-
t6 et 1n tact sans pareil, ratmos-
phhre si troublant de ce tDeuxi!me
Bureau A qui incombait la r6ussite
de tous les plans si jalousement te-
nus secrets...
Entr&e G&nBrale Gae. 110

DIMANCHE 20 PEVRIER 1938
En matinie b 3:30 P. M.
Yvonne Printempi et Piere
Presnay dans
LA DAME AUX CAMILIAS
d'aprns I'ceuvre ce6tbrde'.l 'jntaa
..je plus beau, mais ausdi l)-pIu
cruel roman d'amour q Wle~M:"i
ma nous ait donnd...
...une oeuvre d'une reuvit*l:'
tenue artistique... un t.spf1
clef-d'"ceare...
Entr6e g6ndrale:
Infants Gdes. o0.0
dultUa 110,


niet Iati ol'










L COUPON :
DEUX MILLB ,
LE BILLET A.
DIX Gdea. SEULEBMRNT

N'hksitefz as ra w. the
mue moist, cette mdtwue o
Leur. (Ces an genre kpIar-
jine. Ef ptUi .Si'ubuies pa.
ju'Ul aut souvenir Noere Le-
terie Nationale, car etSe dep
en aide, 4e son eot a beau-
:oup d'Geuvre dUtilM U e
tihenfaiance Publiques i& ra.
rers foute lu pepublique,
Pour routes ces raised
faitiens ou Etrangers, acher
!es done votre coupon an vs
tre bUlet



I:N FAIT SANS PRECEDENT

A PORT-AU-PRICNCE

La Cie d'Eclairage Eieetrique of-
fre au Public Haitien. du 24 Jsa-
vier 1938 au 3 Mars 1938, des R4-
frig6rateurs GENEMAI, ELEC-
TIIC, remiss it neuf : ax Etats-U-
:us, avec moteur garanti 4 Ann&s,
au prLx de $ 150.00.- D'aatres m r-
diles sans garantie. serunt offerts
5 partir de 60.00.
A tout acheteur d'un rftrigmra-
teur de cette cat6gorie, id Cie. d'3-
clairage Electrique otria uan Bi-
let Entier de ia Loterie Nationae
d'taiti, pour ie tirav. du 6 Mass
1938.
Pensez done aux avavrages qu'o- j
fre la Compagnie:

LA CHANCEt DE GAGNElt:

ta) 2.000.00 ou n C des lots du
tirage du 6 Mars $19a.
b) L'avantage de vous servir du
Rffrigerateur.
c) De verser un minimumm da
$ 5.00 come premier versemert.
Lecteurs, visitez ;a Salle d'Ex-
pcsition de Ia Cie. 'foelairage .t-
lectrique et faites rate ehois,



CLINIQUE
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Ancimane Maison F. D'tiigneaad
true des Caser::e)
Consultation :
2 & 4 a, b p p-
S f -

SAME.D 19 EVP.IER 1938
En Soiree A 8:15 P. M.


LA PHARMACIES :

CASTERA

Tt1phone 777



S.... *. LA .. ATO lfl A .


Su v rf Piin 13ues W
,, ., e
*r e ent Vief i ts. !
nayas aa agreeolet~h
'nrutjl Ie rnscrezche
.,to;('- rre t'dt j'p mnIe* a ri
IU l.ii p 'a n .-Ir-ction avisa, p'r
n mat,-.ril complete, per sa 901
T: irltl. ..- pa, I'fespr;, oUv~ il.
'trnplante e- r n H OSti
4rectIeur Profneseu
.Antuni Chevather.
Ex-Privat Docent de Ben]
i"onseillers Techniques
Dr. Georges Castest,
Ex- Etleve Institut P
phylactique de Paris,
Dr. Cl6ment Lanier,

Ex-4ieve Iksattut Paste4
de Part




VENEZ
ou
FAITES PRENDRE
A la
Phie. L. Camille 220 Gd~r ae
Phone 3257
Tout ce don't voua pouveS avoir
besoin.
Alcohol de Mehthe de Ricq*s --
intci,.Pasable dan. la nmaison
Chlorur de Magnisuim --
epatant demandcz des explf-
cation.n vetre m6derin.
Angior-v ,
contre I'aaglne do pot rine, SUO-
c a c-rtain.
Capsule d'Uu lW e de Ri;in -
On prend son huile de Ricin cown-
me ov avals use capsule de qul'
nine
Capusilen Blea de Mlthyloe St
Coiparb .
contr EBlennoragi-.
etc...
exution rapid des prmc6iptIo=


---- ~~r1~11~~117~-~--I- ~.-~----


,.. ; =


ANUICALE DX SEMINAIRE

Session de 1938

Le tBurenu de I'Amicale du Petit
&-&minaire College St. Martial porte
a ia onnaissance de ses membrea
ti e tAssembiV4 Gkn&tele de Asso-
Sation sera tenure au local ordinal-
ie de ses seances ie Dimanche 20
F4vrier 1938, des dix heures pri-
ci~s du martin.
I1 lear rappelle que nous cil-
brons cette ann6e le cinquaniieme
anniversaire de la foundation de
Association ot que. tout en 6tanl
statutaire, notre Assemblee Gen&-
rale du 20 est sptkiaie.
11 insisted done u:r hs presence A
cette reunion de tous les membret-
de 'Amicale,
La messe de requiem pour tou s
less nenbres dcds dlepuis 1888
sera cl61brie en la Cnapeile du Col-
kgee Ie lundi 21 Fhvrier a 7 h. du
martin, et notamnmenm ia memoire
de:
Christian Fournter,
M6tellus Benoit
Dr. Jourdan
Auguste Roux,
Ch4rimont Czar,
E mmanuel Pierre-Louis
D. Ascencio.
Port-au-Prince, ce 31 Janv. 1938.

Le President:

Lton LIAUTAUD.



MARVEL

Demandez votre cot donnier
MARVELA
Ce produit change la .ouleur dte
votre chaussure selon ia robe que
vous portee ou selon rotre coata.-
me: Toutes les coulevrs- y compris
or et argent.
I1 Lne craqu e aa t taile un fini
miAWOq lE, IndM le maib enco.
ref I N e Goulier pmur neuf s'il
4taIt fatiaf l
:I>nars d MARRVELA et vuWt
*ieds 'hikfl.ert avec 6gance et
bautWaie .:an. v -r a d6peitser
ptr 10' pairs de Cbhuaurmes.
Use saue bonne paire vour sue.
Ut qqA &MARVSLA.
'E vents partout.
HYPPOIU TJEUDY
D tuasle;




" "*"" *'*................ ....


A:r .4~ TV~r ',4' '
.....w nnw wn.~aa a..tI IU~~ n.q.'.~-...... .. .. .
tI muvauas **


I -


U.


r
['


- 3'y...- ....a"rr.t..,.,t',4,'', \u -
'


-= .7: ~ ... ..7 : .


A
;~b'Et;r


I -- I "

B.ERLINER HOF
(Le rendezvous de tout Port-au-Prince El4gant.
S ix Gourm~ts y savourent
i) cuisine la plus dtiieate
et les amateurs y dsutstent !eurs boissonw avrites.-
S9idalites : IOTDOG MINUTE
BIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MAlISON


...mais ce ne sont pas les
a votre surmenage.


enfants, la cause est due d votre lassitude,


Est-ce que -,, cdiffiuul6s v-n' -*r:'rvent, ~rt-
vous soUvrn t iite rm ti t. !''.tl d j't
le nmanche spr'- la ta.' .' I 4mV-' .-4.
faciltment de f::;;I t: E. ..'s .
hesugt':e Is I?::i:::: vO: s f t.K ..a': ;..V:" :t-,.
LeaSoe a la ('i-on cus us pu
It pitl sou-:nJ t la't 1 dw ,,, t i. i ..' .....
vous avertit c:ue v,'4e,6 c,-P', ; a' : s :: -
fisa mnr nt ie :' 2 tiJ :: < 1-'
N e j itt .: p a a :;. ;e : i; *
patient.
Cont? 're ; ...


ilur force q'ae vous T,f devz pas manquer
;rt-vi'i f Ce q l'il po ut E y o,!'; v ;- '.* tis.
tl'D-M4ALT dit 'i.4r tu4:i'rs m&1ang'
d; u laiit, foit chbaw ;i ou froal. It est exp:-.

S. ii;s, ;tL o:c!i;re diro e t ireU h6-
ait t, n it. 'ore (d .e pa (, :f nriVt re CO-
'tM.i ALT iv 'c dte pst. i it- i; d t 't.-, fni B
..i ipi -nt aromatis&.


et 6ccUt c ow6oS
OUtLAEMEiNT tT i M DII ANS ACTION
NUtSIIEL5 SUR 9 E5TOMrAC PAR


2 a 6 COMPRI-t S PAR JOUR
,LA-ORAQOIRE5 0.ROLCLAND-LYON fr,,e ,
.-- "4
~*~r ~: .~'cm Sri~ i' ~ a4 ~ V:t~t xbZ t;iC&5


L'pc lNE -.t 6ghint
Puregistret kt L-aboratoire U.
aous le Ne 28-5.
En vente dtna touted e's b,-'
&E 0.10 A O sacheL


;iue darn le P.ALUDISM~ :.
'atr 1e dt -nIdicament
s Pharmacies au pris do


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Chique a la Bar:que Nationale de Ia
Ripublique d'Haiti.


Pause...at the

familiar red cooler


EMILE A. HAKIME,
Se a :.'s ibuteur pour Uaiti.


ILe faith estestable


LE


cest la quintessence
DES


'.meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire


,runissant les meilleurs terroirs.

Chest ce qui faith son aroime


GOU-TEZ ET COiMPA.EZ
..r. .n J .: y ;p. .I;-" .


ji'"" ,.


$


~y~p~LI I is! INNOW1640


JE N'EN PEUX PLUS!


CES E NFAN ITS


14 I aJ A, V- Jr. -1- $-l))) s


ow -


0 0 0 M w"WIN-1K ftv. A I t vi. WMA-


- ,.. '. :


...."":"""- ~1


- I


JUSTGMEJ1 ME FONT MouItURIR


SAR.TH,-


RHUMI





PAMG. .. $


CAEBLoRAIMS CHANGES

(Slre) -


Port-au-Prince, 12 Fkvrier 19&3D
Sa Saintet HPie XI, Vatilan.
A 1'occaion de 'anniversaire d:
son couronnement je renouvelle i.
Votre Saintete, au nor du Gou-
vernement et du Pcuple -Haitiens.
le tAmoignage do note fidele atta-
chement et nos vwux fervent pour'
la gloire de son pontificatt et I
maintien de sa santi si ndceasair
A la Paix universelle.
Stknio VINCENT
President de la R4publique d'Haict


Citta del Vaticano. 1i ft'vrier 193:
S. E. St&nio Vincent
President RepubliIqu -j aiti
Port-au-Prince.
Nous remercions de catui,' V otr
Excellence des vceux qiu'EI e Mn'. i
t adress6s i l'oeca-:it:n LI -e I ',i l!:
versaire de notre con-.ror nerr.e *
Nouu formons a notr,- toir ..'- r:
leurs souhaits pCo r !a i.,',- p. r:..
Votre Excellence '-.t i:- ,,:: '.
PIL' [%t. X



A L'UNION DES JE''NE .

Dimranche martin. r! i cri't.i i
une cxceilefntr rduuiii (n r i'A..'
citation dle l'lnion tdes; Jeune.L
local dE 'Eeole F6nelm-,r I.-t, ,-..
Sle? a eu lieu son i t.. r.d'rr. .:,- o
Mr. M. Murp.'au. u .i1 a .i. '.-
Une allocullU n intterti -;. iin I -;-
venture a eu a i&s r-l'd.tn, K 'ili'
nelur.
Ort -t& requ-; .\Inie .Mliadi'u '.
Mlle. Latorttu in.-:t ..t -, -IM
L. C. Lh'irissur'. ik K. i r't:r i;Xtc .
Ma~,ftle, av., de Catalkg... ri
mard et ('as. us, I,-:a! '.- rnm-
bres pruttcteurs.
Puis, e sort faith VILt,:'rdrZ-:
MM. Laventure. Malt'.v, l. i.
Lhgrisson, le R. Pore EBoton, Per.
quiere, Mlle. L. Lub.n et M. Db -
nor je1une celul-ci a :Cami,, Lne gore-
be i la ScitAt6.
IDks morICaux (I'dlt.ir.:.- 'iran r
tais eit haitiei;s cmO;L el its av,:c
surcCs par queique; j..s ( -
deox sexes de ia Soci6u:.
MM. Vetrret et P t ot ci f rt ;' ;,'
piano des niorc'aux ilit.roes int;.
La belle et nombreu.-c i-uiCir.,
a 1iris tin t midi dix.
Nos f1iicitation.s 1'Irni.r. :r -
Jeunes qui doit toujor-s oi-raniser
des riunions aussi profitable a |a
jeunesse.
Cotte Association mixte ct liitt6-
raire a cornm6morG <'e jour le Se-
concl anniversaire dt' sn forndi ticr..
La jeunesse du Morne a Ta" es
danas une belle voie.



A L'HOPITAL GENERAL .I.


Samedi, deans lapT,.-- i.:i, ii ca'.
d'6mouvantes eLrcrmon ic, rli-ica.
sea sa I'Hbpiil G6i.nr' .,l -,, ,'hAl til iur
de Notre-Dame det Lourdo,.. UnL-L
foule rcLeillie de dots no '
semplissaient aI petite t chaIlle]i1 d-
toate la journe; 'et den i'lt'zpi-
nidi. i, y Lut procession.



INSTITUTION

Mnme. C. BLONCOIIRT

Ce soir iX 5 heures 30, Cours-Con-
fkrence h instltution aIme. C.
Bloncouit par:Me. Lorimer Denii
et Dr. Frangois Duvalier.
Sujet:. Nos Forces Spirituelles.
Contribution la Psychog4nie de
1'Ethnie Haitienne.

,^--*"" ,"i .., ,. ........... ...

A L'USINE MADSEN

SJeudi do la smaine dernire, )e
jeuWe Jean D6e t, enmployt A IDU-
sine Madsen evt" q ras broy6 pitr
une machine. po)W prt 'H6piA
tal 0 dut a le M14 ter.


now 1 11 rk I.. flPWUW* 7,-


A PROPOSE DU TOUtROI

JAMAIQUE-HAITI

'"rearfe)


II s'agit de lui trouver tun compa-
gnon. Le brave jouvenceau Kahl
."st bon, mithodique, a le sens de
la position, main in cela je suis
t..-(tre arri&r5 eut d'aillears ce
n'eYt qu'untr opiion',-- j'aime 1l
S.jrce; le etgros iGuillaurnce; fait par-
toiS des fly, it nu'est. pas tr'i clas-
Sit:e; mais il c.t d'une grande so-
'~-.it et bottle avec cutrain; il a
: jarret, qu'on lui infuse de In
,rvtille, et ii fera des merveilles;
-'c.t It rble du manager.
la demie: Timmer, Prfzeau,
;i:;hon, Nathaly, s'&oTrent iL nous,
a.ithon est A prendre la gauche.
i.i:imer joue partou, orn le met-
Sa a la droite, i! s'entrainera tA
:.t ffet. I1 reste A se decider en-
,, Prwzeau et. Nathaly pour 1 I
S.trT.'. L',L'n et !'u.tr' .-urnt 'en for- j
..et. On p'jnchu Lrnl it cu vLo dt ePr,-
.. l .*i I'. (.t1 : 1i'i t la 1;: l-V l


i 1 '. d i .
.'; .', ,:: : ,t .;( i'l :L I;,d l-t



'' at r i ( l k -
E' i a L .. .in c ..iaIrdS. a qui
p., 'i ( r'it'es, 'es.t unl
,..;iur qu( i t.fi.' m.i. m. rnt -fn L- -
.X i l .e it', tt- ; i i' ra i u. f t i t -.. r
.; i tl it..:.' ..: .i Jic.'.< t. A: ,

..' I .';, i ,i-i ':; :" I :'; -*. iic.t.-;iiac n
..i i r a ..I.r ,'.r ] tc m (,;





ne s tila tra& i


i i. :, tn a c .t. J trr ie I b f-
an .. : ,r,-'r F:. ur :,..'mp4lr l'ad-
-, ..--.it p, -ar tr.mp .r ladversai-
u. at: ii i. a, d L I i.-tr fencer s.L '
a tat ,' &iic :il cache urn-
| e prf;.. ;r:,f-.,d.e d:t -eu d'ailicer.

|e :: i n 1:; rger.
| :hi. I hiers, I .k r. .. .U
S I.i,.. isr.s ,rz.' l t.- L.l.,J Cf 'li K'ant-a c'olu i
i,^' .:.- debuts, 3Ai, mL r yen do [
.,ii. E : rm .-fl .' :. .. $:.i] p ro:,.-ins
,i a ...ur i; i 1r1,2, sa belle fo.r-
1 r!. ,idb )ut di' tI; dcrniire saiRon.
V1 ,i .i:, *..;':r tic.'.o a- sujet de
S..l-i' n:.ti,.:; ; no,.i nos prio-
Sclai:.:: v .cit: '. -'. i'J:jt rnatiort alel .
Si e'.,.,,cor&. i'atutres l mienta
,.l.nt lI coicour: ,ou .rriit ctl'e uti-
.is Toutefols une ':. qtla;:'c corner '
*,-. ..... cit~ :. p]..l be-,:1,, enor ain ':, rr- i
| e: r 0.f :: .., .. ih! :,f!rir de la i
.. :: i .., (.t' iS coi" :u(nC pour la '
vict.cir' i[
furin. i.Ls i'uil;l. i :I dthliatc
iiu s- IN d:. rla':bitri:M .)., ie gra -nd !


I'.A -noi s ). tro ., ar-
i.tr'i,'' t^Lt 0: el pilit t reoinna.-
.. .i i 1T. :' i J t 1
S.l't- 1'; :.i t("l'i'.i'', I' im ii' in ft i

.ltri, 31i Aito '. A',tdai .t A. Bon-
' ii(ommiie t, Cit nt: Bi: ulo]i.. Le pr:.-
.niiCr est d( bto n a' i -l ..rudi' ,
:',a.i dants l'appliettit m .... r ghs ;
'.> i- tlr le :.: pJrmnfo:.. ttImoin le
'!ini-Cr r atct h Racine-BDc'ardi ; le
.econd <-st corr'Lctl, r'.irz,. mai. -
-hhaihe un ia tro it-p'le match
.t coups de, ,-itl;t tri trsibme est
:di !.- lII JI ,tt.:' C(erti .., i est quei I
quie, pcuI i i t'rloi aVe P'are Le- I
')tt., T .mis oll s pe)llS'JllS qu ( da11
.Itr, questli'O ,Ifi l 1 renom spi:rtif
dl la nation t'st iu jtu., il ripnrrait
- revenir sur son intransigui(ace. Ce
dernier a encore l'avantage' d'utre
inscrit sur les registres de la F. I.
F. A. come arbitre international,
et si-rement les Jamaicains de leur
t5t6 ne manqueront.pas de s'ame-
ntr avoc un arbitre international. i
Jo pense que nous devriona, si pos-
* sible, pouvoir trt ein measure de
letur tndre la pareille. nous laissoRiN?
de ct6 -Ie ca s oi ils nous in. de-
manderaient un, ce qui est leur
..droit, en some. '
] .ous en remottons au snse a-


y,*SK


M. Dupuy Nouilli qul Pt
Mobilisation A'gicole, c
G. Tippenhauer (iui am
judicieuses idkes deS
Nouillk voudrait voir; ad
nous les proceddis nazis q
il, ont contribu6 A relevei
agricole du S3e. Reich.


MOVEMENT MARIA

Ce martin out jets: la
rade de Port-au.Prir.ce
maict e t le North Sta:
nombre de totturstes a
passage e nton visit a v
te la journC-e.

AV IS

J& soussigrn d'lia, a
t.t ;4u commerce efn no,;-t
'*r-, plus responsablc de
actions de ma fenmne ni
*:-: Toussaint, uLe actioI
,- dtvAnL lui ctrt- irnt! e
,nmmenit pour injflures.

r.iirn i..I :-


conise la Illondeau -. ropositions de Philosophie .................
'est lInt ugee Les Grands timides..............-. ...........
plifiant lS 1welshauvers Les Mecanismes subconDcIients ........ ,.
I. Dupuy. Dgas Le timitde dans la littutre et l'art ..........
aptes ehe-. Gele L' tre subconscient..................... ..........
Lui, parait- (;rkn. Lee origins de la pe naI ....................... .'
r le niveau Hsubtrt -- L sens du rel ......... .-...... ............... ,
ts ilgfoy Guide do l'!tudiant 'n psychologie -.........,, :
S;illou -- Essai de philosopher gA' nale 6l6mentaire .....
T ) Lounari6 La morale des affair: .........................
ITIME o-isip-Loarit L'arrivime ................. j ............
Or.i. Richet Essai de psychologie g',r.-raie ..............
ncre en I ,rgsron Matire et Mnmoire............................. .
le SS. Ja-, F-.'ile11. Esquisse p.;ychnlogrique d, s peoples europen, ...
r. Un bon Brunschieg De a connatisane: -i soi ...................... .
vaient pri. : Lv Dantec De he 'hommelA Ia ,ine ....................... '; :
ille de to u.- La Science -. lh vie ...... .......... ............ -.
La lutte univorsell .... ............ ....,...
... Bon Psychoiogie des temp., z:, uveiaux ...................
L'; volutior des forces. .. ................. .........
Le-s opinion.i et les croyn i: .......... ........ .....
au public Poincar4 11 La vaieur de la seitnie ..................
iculier n';- (..!gnebert Le Christianisme an' e ......... ....... .
*s act <.n ew Lo pr bimn it su ... ... .. ............ .. .................... :
.e Prances- ttDe'wy Comment nouIs !pnrn.u .. .............................
Sen diver- li,unhio' La vie ..... .................................... .
nttt iCes- t tlaric La t ie i,.- a:'. .. ........ ...... ......
gr'.e !.,.khovsky La Terre et rIo:iA- ..... .. ..................
La Science tdu bonhour.. .. ........................
}.:.Ni ;I1 La Nature et s.,cs rr:rv'.l -a .: ... ......................


REMER'CI FMENJT

;.I. f f',il. PF t,' L.t.cI ; :.
t, u,'i- .:niant-. .\i. ,.: M m ,". Len-!.1,
i) i;u ,1ur ct 1.4.,':- r ,,:.'-, .l. t ?Im.r .
-i'mbb i L; u .li. .r ,.t sr urrc e tai !.
S.:, us I, i n a'.it .. pareL'ts t alli -s

! -nt ; rr- rrtn I^L
i'^'Lux :ii leu r ,,:"'. "cn,,>ig;::C CiL. u .
s ryn. ;t hi-LU' i'.,ccI.,-., U> t, i a per-


Aug ustLh L-ebt.au
di.c.:i3- Ic vendr.-d. 11 du courar. t.
1s leos pri..;t Je cr,,r, a : e:r pr,..

P .t -P :.. F ','. i93i .
Id
i q:A


CLINIQUE
(lu
DOiCT. IR OUCH I EIN
Rue du Jr. A'iubry oc du R&Asrv"oif
No. lM..




Pourquoi doit-on user

un savonr modicwmenteux

tous es jours





4; i

L sai. R 'I,



peau su rianel par:icaulte-
mnras micrnrs de Pair et :i

SLe sa'vr. orainaire de toilett
demanIr icefcae tandim que Ie
: savan AFRIDOL naee, gunr
i maladies d& hl peau, l rend
propre et It elolive.
L Le savon AFRIDOL a aiuI
une action desinfe~tanre, son
S rcume e st sartout Iegere eC abon.
c dnCe, i poss"e en outre lno
parfam rrs delicat.
S Praoigez-vous cotre les con-
u gios par .1 saoi AYFRIDOL,
qui et de h ai .lusbau valeur |
mndicalr.


Se rve vous en,
tous Ies jurs!


+


IIBRAIRIE NOUVELLE
(Miaison v confiance)
La Librairie la lieiux assortie
Port-au-PrinceL T.ilphone 2077. .


A. DE MATTERS & Co.

Place dd h n Paix
...
Rue Courbe ?t Rue du Magasin de l'Etat

ACHAT D'ECAI.LES DE CARET, VIEIL OR, DIAMANJTiS, :
LES ET PIERR.ES r'L~IE'SES, .'lEILLES PIECES ARGCI
OK, MONNAIL DE D F'OTES NATIuNALITES, A DE$ PR .
t. I.M E:NT AVA N 1'AE X. .
fRANDE LIQUIDA'I)ON D LINETTES ET VERRES .
LIunette t- Verre- id Louni numbros :
Montures en nickel inux.dable ic .:
Verres ovaucs au priC dC 1.00 la paire.
La liquidaLitn durera; jusqu'au 15 Novembsla incd
men :,:
A. DE MAiTEEISI
: a. W .:

f O AL'S V.AOa'S DE ''Evos O'1
A DES PRIX DEFIAX. Y: rE CONC'URRENO.

SPapier d'embail2ae 72 x 113 cm.
Papipr c;laI n :e 30 x 40"
C ePilorlianii to ID.t couicui Rs :

-r:OTONS A BEODiR ET A .IARQR .


D.M.C,


LA,'.


C'as.


LINES TOU.'LS COULEURS

Sachets on paper

Serrures po'r 31alles

etc. et?.


. ROBEL IN & Co.






LOA,LA. MON DOE. "AVEC C CETTE CAFIASPIRIN E
E M K W TV VERRAS OU :IL
UEL MAL DE TETEI .PASSERA VITEI :
PASSERAv,,T,






',q:2
!


Afridol
I EAVON IIEN.FAJSAJITI
lw __ .'. ., *__


vis6 du Conseit de l'Union des So-
ci6t6s Sportives ous cet.ort~

UN AMAThUR.


L TR IAVA tL L n...IR

I quetioe:it* W e L soi bra.r ve e
atl. ..n n la.i. ,- PtLmf4=kO S&- .u
vit aur Ie p'ays vteA &nruva' BILOTRIEQUE SCIENTIFIQUE )T PHILOSOPtrIQUr
It'int6rt et provoqtue di .. ..
de vue asses origftI Et.; prsw .". .... "