<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03251
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 4, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03251

Full Text












L A Lit_ fI a e .. F' W V W 4f^f. L9 AL--aIWAVI"nL s'A J pw r a-


42,mNe. ANNEE


No. 14.885


PORT-AU-PRINCE. HAM1 [I VENDREDI 4 PEVRIER 1938 .


l' lffaire .aitlanoaDomlicaifle

SESSION IU 31 JANVIER 1938, TENUE AU PALAIS DE L'UNION PANAMERICAINE, A QUATRE HEURE4 DE L'APRES-MIDI


Texte de 1'Accord

^^^,i~~s~ Y^W -^' -"- ----l----r- -

L'accord signs a Washington, metiant fn au diff rend haitiano-dominitain a 4i dl pse ce martin, sur lea bureau de 'Assemblie Nationale
par le Secr~taire d'Etat des Relations Exterieures, aux fi de sanctions iLgislativ. Cet accord comportant XIV articles est ridige dans les lan-
gues offcielles des parties litigantes (le francais et l'espagnol). Pour information de nos lecteurs, nous piubons in extenso le texte fran(ais de
cet important document.


isents :

(A) Mr. Adrian Recinos, Envo-
rt Extraordinaire et Ministre Pl.-
po+erntiaire de Guatemala; Mr.
~ahuel de Freyre y Santander,
Lmbassadeur du Prou; et M. Fe.
.p A. Espil, Ambasgadeur de
'Argertine, tous trois accrkdites
mar devent le Gouvernement de
,tats-Unis d'Amrrique, membres
nstituant la Commission Perma-
ent e de Washington.
(F) Mr. Andr6s Pastoriza, En-
-;y6 Extraordinaire et Ministre
Plnilpotentiaire de la Rfpublique
Dominccaine par devant le Gouver-
aemmt des Etats-Unis d'Am6ri-
ie, et Mr. Manuel de Jesus Tron- I
oeo Oe Ia Concha, Envoy6 Extra-
4BinirP et Mniistre Plnipoten- i
tiaire en mission sB1rale de la Re-
publique DominiR ie par devant
t: mime GoQvernement, d616gu6s
pr I .Gouvernement IDminicain
pr devant la Commission Perma-
ientes e Washington.
(C) Mr. Abel Leger, Membre de
a Cour Permanente d'Arbitrage
le La Haye, ex-Secrdtaire d'Etat
les Affaires Etrangeres d'Haiti, et
lr, Hoffman Philip, ex-Ambassa-
3ur des Etats-Unis d'Amtrique A
santiato du Chili, tous deux dl6-&
gu6s plenipotentiaires du Gouver-
nement Haitien par 'evnt .la Corn-
mission Permanente de Washing-
ton, assists de Messieurs Dants;
Bellegarde et Edm6 Manigat, con-
reils de la Dle6gation d'Haiti.
Le President de la Commission,
Dr, Recinos occupe la prdsidence.
Le President, parlant en espa-
g-ol: La session est ouverte.
A notre session du 19 Janvier
1938, la Commission Permanente
invite leg d6l6gations de la R6pu-
blique Dominicaine et de la Rbpu-
blique d'Haiti h s'entendre diree-
temel+ au sujet des bases de la
toruiiation pour faciliter, grace a
4 bkets, un accord tendant A sup-
rrimer toute cause de difficult en-
tre les deux Rdpubliques. La Com-
Ntssion desire savoir si lea deux d6-
1Aations ont quelgue declaration a
aire A cet kgard.
Lea deux d6l6gations, par Pen-
?..reias du .r. D Manuel de- Jeshs
rHoteois de la Concha, au nom de
I M~t6jublique Dominicaine, et de
IMr, Abel LUger, au iomr de la R6-
publique d'Haiti, d6clarent que,
e"nform6ment A I'invitation de la
uanmission Permanente de s'en-
ttire directement sur lea bases de
s conciliation, il a 46 conclu un
ccord aptpronv6 par les deux
Couvcrncments qui, littEralement
|ranscrit, se lit Comme suit:
Le Pr4aldeni de Ia R6publique
i 'Hiti repr6ientU par MeOsIeIUrs
Abel N Leger ct Hoffman Philip,
'et le Prsident de la RBpublique
Domricaiine, represented par Mes-
sieurs Manuel de Jesis Tronecoso de
1 Concha et Andres Fastoriza.
fblireux de mettre fin A tout dif-
feand entire lee deux Gouvern.-
eent- rS'ultant des regrettable
.* cents sutv4uI pendant e1O


dern'ers mois de l'ann6e 1937 sur
!c territoire de la Republique Do-
minicaine, ont convenu et arrate
'accord suivant:
CONS1PERANT gqe, en cons6-
quence des douloureux et deplora-
les e-v6nements susdits, des per-
eonnes de nationality haitienne qui
re:.'oia'ent sur le territoire de ,a
R*5publique Dominicaine, ou perdi-
,ent la vie, ou requrent des blessu-
res ou des contusions, ou durent
r-tourmer sur le territoire e la Rd-
pcbliqIue d'Haiti; I
CQNSIDERANT que le Gouver-
t:ement dominicain,- qui a d6jh
,.arqi6 sa reprobation officielle des
::v6nefients sus-mentionnes et son
:I'bigatitn de proceder a une en-
.ue6te pour la fixation des respon-
:.abilits et application des sanc-
tions,- voulant donner la plus
complete satisfaction au Gouverne-
mcnt haitien pour r6parer les dbm-
mr.ages. ca ua. par les dits 6vene-
,nents, pour obvier A Ia situation
iouloureuse cr6es par le retour en
mat.seP sur le territoire haitien des
-p'rsorneT de nationality haitianne
Oui vivaient sur ie territoire do-
minit'in et pour eviter des diffi-
cuites qui pourraient alterer, dans
!'Avenir. les bonnes relations des;
deux pays, est pr&t A mettre le Gou-
cvrnomentt haitien en measure de re-
rarer leg pertes subies par ses na-
tionaux du fait des mmmes evine-
ireni';
CONSIDERANT que, en assu-
mint le suadites obligations, le
Gcuvernement dominicain (qui
pour sa part ne reconnait aucune
responsabilite A charge de I'Etat
,irminicain mais s'en tient sur ce
point au r suitat des enquetes ju-
diciaircs qui ne sont pas encore ter-
mindes) entend mettre fin par une
transaction t tout diff6rend qui a
exist: ou qui pourrait exister en-
tre les deux Gouvernements A Foc-
casion des 6venements auxquels se
rdferent les deux CONSIDERANTS
c;-dessus, et aussi liquider et ter-
miner d6finitivement, par voice
-'ranscetionnelle, n'importe quelle
rtclemation du Gouvernement hai-
tien ou de personnes de nationali-
t6 haitienne centre le Gouverne-
-nent dominicain on centre des per-
s.mnes de nationaiit6 dominicaine,
qui aurait sa cause mediate ou im-
m6ditte dans les tvenements;
CONSIDERANT qu'il est dga-
lamert utile que les deux Gouver-
nAmeonts conviennent par le prt-
ient accord, de reercrcher les rmo-
yenn propree A viter le retour de
L'ais aussi regrettabtles que ceux
.eus-mentionnsa;
PAR CES MOTIFS: les dits PT1-
i!ipotcntiaires,' aprts s'itre com-
mumique leura pleina pouvoir8 et,
Xls avoir trouv6s en bonne et due
forme, ent convenu ct arret6, au
reom de la R4publique d'Haiti et en
'-ehui de ia Rtpublique Pominicai-
r.u, ce cui suit:
I.- Leo auvernemenrt domini-
ci:n confirm au GouverneBrent


iaitic-n, dans le present accord, lex-
p p.esRid de seB ire.gets et renou-


rvelc so reprobation des d6plora-
bies -6enements dont ii s'agit au
prl -slri accord; i tdonne au Gou-
vorcmrnent haitien los plus comple-
res assurances que les procedure
judicicires destinies el aircir ce.
f;LiJ et A punir les infractions de
routee rature qui en sent r6sultees,
se:'ont poursuivies EXee toute 1Li
p,-'mptitude compatible avec I'es-
;rit de justice et le serieux que re-
clmne Ifctxamen de t~ls faits, et que
Ispplication des sanctions se fera,
sans a-ucune distihetion, contre
tus cfux qui seront reconnus cou-
p.iblee d'aprbs le loi0s dominicaines.
!I i..a Gouvernen ent domini-
cain s'engage, en outre, A donner
ri' ine satisfaction au Gouverne-
;int Lnitien en ce qui concern o
pubhiciti exemplair4 r&elam&e pour
co :. condannations Ct punitions in-
i:r:agee aux coupables conforme-
ni mt aux lois en vigueur dans la
:IThub'Tliue Dominj4eine.
II. Le Goivernement domini-
cain 'ngage A payer au Gouver-
ncnI.nt haitien la some de Sept
ccnt cinquante mille dollar;.
{( 750.000.00) monnaie Igale de-
Erat.s-Unis d'Am6rique.
TV. Le Gouvernement haitien
empioicmri cette some, selon son
propre jugement, au mieux des in-
tl'rets dies victims ou de leurs fa-
r.i'le ou ayants dratt, et de tou-
tes 'l personnel de nationality
haitienne qui, rentrres sur le terri-
ltire haitien, ont eprouv6 des pre-
iudices au course de ces evenements.
V. Le Couvernement dominicain
k meure subroge a tous les droits
(at actions des personnel de natio-
nahit haitienne, qui ont leur cause
i;:in les faits regrettable dent 'I
cst parle plus haut. 11 touchera, .
son propre profit, toutes les som-
mes que Ies personnel reconnues
responsables de ces faits seraient
condamnkes A payer au bendfice de
personnel de nationality haitienne.
VI. Pour etablir les responsabi-
'it6s resultant des 6v6nements aux-
Itjiels se refere le prCambule de cet
ante, et pour I'application des sanc-
'ions m4ritics par ces memes ev6-
nements, les decisions des tribu-
naux dominicains competnts se-
r'nt d6finitivea et no pourront e-
tre attaquees par aucune des Hau-
tes Parties.
VIL ILes personnel de nationali-
tt haitienne qui sont returnees au
territoire haitien en raison des &C
venements auxquels se r&fhre le
preambule de cet acte, ne seront
pan eonsid6rdes, on raison de ce
retour, eomme ayant renonc6 A au-
curn droit sur lea Liens immeubles
qu'elles poss.daient en Republique
Dominicaine, et pourront exercer
'leuts droits et continue leur pos-
passion des dits biens, lesa eevant
dans '6tat dans lequel ils se trou-
vent actuellement. Au caspuit elles
r'encontreraient une rriatance
q'jelconque a l'exercice de cea
droitS, ellek le front valoir con-
torm4ment aux loin dominieaines
Iar le Gouvernement dominicain gfi"
irantit que ces ayants droit rcct-


x ront, pour 'exereice des dits
droits, toute la protection A laquel-
'e its ont droit conformnment aux
lIois dominicaines.
VIII. Le paiement de la some
prevue A Iarticle III du present ac-
cord se fera come suit:
lo. $ 250.000.00 (deux cent cin-
quante mile dollars), monnaie 16-
gale des Etats-Unis d'Aitrique
.aussit6t que le pr6sett accord au-
.,t et afiment conclu et sign&6
2o. $100.000.00 ,cent mile dol-
turs), monnaie legaie des Etats-
Unis d'Amrrique le 31 'Janvier
1939, et une' some gale au der-
iner joiir de Janvier des ann&e-
subiiquentes jusqu'A totale extinc-
ion de la dette.
IX. Les deux Gouvernements do
-inicain et haitien 6dicteront et
tIront prendre chacun dans sa
propre jurisdiction, toutes les me-
sures administrative et toutes les
S:sposiions executives utiles ou n&-
veasaires pour assurer aux natio-
,;ox de Fautre Etat, residant ou
, passage sur clur territoire, tou-
'e la protection a laquelle ils ont
(mroit en vertu des lois de i'Etat sur
Ie !crritoire duquel il- se trouvent
t qui leur est accorded de toute
it:con par Ie Droit des Gens,
X. Pour empecher l'avenir tou-
:es possibilities de nouvelles diffi-
cult&6, les Hautes Parties convien-
niint:
lo. Que chacun des dits Gou-
vernements adoptera les measures
;Pcessaires pour empecher que ses
iUtionaux s'introduisent par les
Irontieres sur le territoire de I'au-
tre Etat sans Ie permits necessair,.
dic l'autorit6 comp6tcnte du dit E-
tat.
2o. Que, en conformity avec les
.bonnes regles du droit internatio-
'al, il sera procad6 au rapatrie-
ient des nationaux de chaque E-
tLt qui se trouvent sur le territoi-
re de 1'autre Etat en violation des
Iris du dit Etat ou 'qui seront d6-
cJares ind6sirables par sea autori-
(ts compdtentes.
3o. Que chacun des dits Gouver-
nements fera appliquer par soe
nropres tribunaux les sanctions ap-
proprieus A sea nationaux qui, a-
yant commis deas ditss dans 1'au-
tre Etat, se seront ensuite refu-
,i6s.sur le territoire national.
Lee Hautes .Partieas consigne-
ient dans un modus operandi
qu'eltes s'engagent hAconclure ra-
pidement. apria la ratification du
present pacte,tla :rglementation a-
dcquate pour assurer 'raccomplis-
I Foment des trois engagements r6.
ciproques ci-dessus.
XL Dans le but do mieux garan.
tir lsavenir de leurs relations, les
.doux Gouvernements fixeront, .pai
une entente A intervenir, ledrs atr
nmemefnts, les limitant aux exigen
tes de la s&cutrit des deux Pays
XII. Le present accord clt tout
di'ff4retid qqi a exist ou qui exis
to, entire les deux Gouvernements i
I'occasion des 0ivdtfments survey


, iu en territoire dominicain pen
. dant ls trois.derien mois de lr'a
I.


nee 1937, de meme qu'il liquid et
termine deifnitivement, par voie
.ransactionnelle, n'importe quelle
reclamation du Gouvernement hai-
tien ou de personneos de iintir';i-
'6 haitienne centre e CGouverne-
ment domnicain ou centre dt s per-
sonnes do nationalist& dominicaine,
qui aurait sa cause mediate ou im-
m6diate dans es dits Cvknements.
XtII. Lo present accord a -t6 r6-
dige en six originaux, en francais
ct en espagnol, chaquep original a-
yant le meme texte at posscdan 1 l
mrinie autorit6,et trois pour chaque
Haute Partie.
XIV. Pour sa sanction d6finiti-
ve, Ie present accord sfra s oumis
a ]a Commission Permanente sic-
giant A Washington, D. C, Ctablie
conformmennt au Patace Gondra et
irsdre in extenso dana un acted, se-
Ion la pr'cd.ure qu'elke aurait a-
coptee dans 1'exercice de dses fone-
tirns de conciliation. Une foi.
franchise cotte tape de Ia concilia-
ti--n, 1'accord sera soumis A ia pro-
efdure 6tuabie par s hiis de !';
ct P'autre aItat pour la ratification
l.s trait. international eL t ces rt-
tifications seront *ciang'es a i
Nonciature Apostoliie "it
da.ns Ia villa de Porl-a-Princt.
Haiti, dans un d(lai d'an mois ai
partir de la signatures par I'l 1-
aipotentiaires.
Faith t t sign it Waslingto', I.
C. Etats-Unis d'Amerique, Ie 31
Janvier 1999.
La Commi.ss-ion Pt.nnunrmann, Ud ;
re acte die cet accord, qui met fi:
r tout r:;Itre les Partieos A L'occasionr de-,
e venements qui ont duonn lieu -'
cotte procedure do conciliation.
M. L6ger declara que la delega-
ti: n d'Haiti, en soumettant it l,
Commission PermanentO cUt ac-
tord, desire expliquer que l'accurt
don't il s'agit constiiue essentiello-
ment une transaction d'ordre pra-
I'nte d'ou le Gouvernement Ha't.-
t-n a voulu bannir touted contro-
;vrse de nature juridique.
I M Abel Leger, pariant en .tran-
q:i., dit: OJ t desire q(ti' vouts me
permettiez ,d saisir cotte oct ca-
sion pour exprimer aux Htonorables
membres de nl Commi]ssion Per-
manente, au nom du Gouverne-
ment iaitien, nos meilleurs re-
merciements pour avoir, des le de -
but, marque leur confiance en an
arrangement rapid et equitable
de la deplorable controversy sur-
tie entire la Rdpubiique Dominicai-
n;e et la Rbpublique d'Haiti, et fa-
ceilit6, sous leur haute autoritc. la
reprise des ndgociations qui ont a-
bouti h IPaccord transactionnel que
- 'ous altons signer.
I Le Dr Troneoso de la Concha,
Sparlant en espagnol. dit:
Je me joins de tout ecmur aux
- sentiments de reconnaissance ex-
. primes Ala Cormission Permanon-
t to par la D616gation d'Haiati
Le Preident, M. Recinos, par.
'- lant.en espagnol:
- La Comrn mission Pel'manentEl rte-
ir itn
> (voir suite en 6, page).


A mj,Avtv-u w AFr" AO k ^ --**


'A


a







I\E\ MOUSTQUE ANIMAL PWE
uAttia f W E UeM W AR-


Paradoxe A premiere vue, vYE6it.
au fond
Ceux qui connaissent tien leS
Iropiques seront de eet avis. ALe
Gouvernements des pays tropieaux
partagent 6galement cette opfinIO~
t -herchent, soit verbadIClDt, solt
vp;r crit, & rtpandre dan les po-
pu'ations I'idje qu'i eat absolument
;afeessaire de se protfger des mous-
* kues.,
Au Siam, par example on distari-
.mue des tracts repr64etant un
figre tt on motstique diss6mrinttI
io paludisme, avec ettee ligende.
lies moustiques sent des millions
J.e fois plus dangereux que lea ti-
gress. Au Siam les tigres dvorent
'quante personnes par an tandis
-4ue les moustiques en tuent cin-
ouanti- mille.
En Boumanie, pays d'E.rope oit
i' paludisme eat trts frequent, le
-,nvernement fait rtpandre des
-irospectus insistent aur Ie ecte dco-
.mrniqut de la lutte centre le palu-
,'-sm,. rUn labourecr amaigri et
miserable, aassia ur une meule de
toin, eat entoure d'un essaim de
mroustiques tandis qu'un autre pay-
nm qu a pris de la quinine conti-
neA a travaillor tranquillement.-
Un pays don't la population souf-
Se du paludisme est plus faible, au
pint de vue economique, qu'un
pays don't la population est seine.
Aux Indes Britanniques le nombre
des sujets atteints chaque annee de
.al;dinme s'AThve A 10000,00,000 et
i'on reut en deduire que la Grandt
tIretagne perd, du fait de cette ma-
Lad;e, une soixantaine de million
e livres sterling par an.
Pour les pays infests de palu-
Li-rme, I, traitement rapide a I.;
q:.inine Cst un pr6cieux secours.-
., mtthode d'antan qui consistaii
a prendre de Ia quinine pendant
(i. s mnin a completement disparu
It, grace i une petite cose e de qui
rine. 1'ouvrier demeure en etat
d'accomplir son travail. Cette m6-
t!-odt dOe traitement, conseill6e d'a-
bx.rd pr ia Commission du palu-
disme de la Soci6te des Nations.
.nsi

1rt1nt pendant cinq it .itpt jours une
J,se de quinine de 1 g'. ou 1 gp. 20,
trait-ment qui scra renouvele si un
.jouve,! c.I .survint, P our la pro-
phyl' txi, la C'ommission recomman-
(14 ui.e dose quotidienne de 0 gi.
400 pendant toutc la ;aison du pa-
^riind'.



LA REINE DU SPORT AUX
JEUX OLYMPIQUES DE
PANAMA
Un des points don't fintdret no
.( cedera en rien aux competitions
;.Itls-rnmeg, sera I'election de la
Rei;w du Sport de tAmirique Cen-
tralt et des Antille. Cette election.
qui erp a!uns nul doute un gran-
diose success tant pour Panama que
puur I'Am6rique Centrale et leo
.,rti!le. se fera la nuit du 4.
vnrier A 'issue d'une brillan-
te c'-r monies au Stade National.-
TOus los pays presenteront leurt
candidates pour Ie trsne sportif. EL
Reine du Sport scra choisie par un
Jury Irrternatiunal. Ce Jury comr
urr.J' -a un representtant do chaqtu
vla participant et sera pr4sidW
par un stranger neutre.
Pompeusement park, e Visage
resplendissant de beaut*, la poitrit
oe orn4e de toutes les distinctions.
la nouvelle ilue pr6sidera Ia cer4-
mnic inaugurate ainai que touted
les aules $teos Olympiquea, Cette
innovation apporrt6 aux Joutes
Grntram&ricaies' et AntileTnne
reohavera leala fetes Olympiques
co seta pour noa t n pair1 dd-
mirer la jiune file latine dans tou-
to t beauty, dana toute an spon-
der, ceeie jeune fille tqi m0lg0& 4 a
d4licfntka et son raffinemaent A
gu s'harmoniser avec -le temip en
*A'adonmint A I culture physi-
que dans touts ses manifestation<
avee 1-n mnme enthousiasme et la
TmOmt simplicity qutelle brille dani


Sun salon de -at.


4- -


Potion sers tenue
ta de.as.s6 nces
P'vrler 1938, dia
iies dti matt#-
U suir rppelle
broni cette annt6
0.itfieraire d@ I


au local ordinal,
i Ihawuach .20
dlx heuMre pr-

que naus cw-
le cinquantiWme
la fondatlon de


"Asuocitjo tt q1it, tlot en tCi tit
:;tath t4t notro Assimbhie GA '-
jale .dtI 20 es sp&aite.
II infaste done 6ur I;- prt.enee a -
eitte r4umnon de tous les membres
(d I'AMidaUl&,
La me&se de requiem pour tous
jcs membreq d&e6ds depuis 1888
,'ra ctldbre en la ChapelcfurAxil-
jie le lundi 21 f hvrier A 7 h. d do
martin, et notamment la memoire
-de:
htietian Fournier,
M3tdtuaiu Benoit
Dr. Jourdta
Auguste Roux,
Chdrimont C4iar,
tmmanuel Pierre-LouLf ;
D, Ascenioe,
Port-au-Prince. ce 31 Janv. 193$.
Le President:
Loan LIAUTAU D-



A L'ECOLE NATIONAL
DES ARTS ET lMTIERS
t ETE DE SAINT-JEAN BOSCt

Disanche 6 frritr, 4 4 heree.
30 de 'aprd-midi, une Procession,
o d4roulera autour du qiuartier dc
I t Cit, Vincent. Cette pieut ma-
nifestation r~unira une nombrfus-e
jcunese; des deux sexes autour de
4a Statue du Saint.
Reunion des-.groupes danrs la
(cur de 'Ecole. \
Lundi 7 fv-ier/A htA huit heurfa
precise, Grapdese solennelle.
iLa c&r4monie aura lieu dans la
court intkrieure de I'Ecole.
Cordiale invitation.


La Direction,


S. ..^. ..-_\.--- -.-*r---1.."~ .L -- :- M,


JOU!R tE IPAYS!

Protduits liasi, e

Unitversellenmen appr1ci6s


IIemoglobirwe Ha1-A-. Arnemi "
Grande Faiblesie. Trorubles de I,
Grossesse.
Pectoral Bas i. (. iaso en u.}-
joune (Gript pT. Th ix Bronchi:-.
Enrouemen t, (Coq" u:ri:'e.
lThmno-Toni-Dtpv1ii K ar s lec -
Dix fois Sup&rieuvr i iuilei de f';f
tie more ou Emur,,.-)]I, contr,.
Grande Faibiu.>v. Rachitism.
Eczmamas, tmanais ., etc.
Depuratif Rzikc- Ni,. 2.-- Ct-
ire :Maladics du -1ic ot do l Pt
Rhumatisrn, e, 5y-!.;i ;: uin ; ie :Q 1
t.r&ditaire.
Pilules Easile.-- C(,tre in con -
tipation aigiie ou chrniiique, Male-
dies du Foie, Conge tion, Trouble,-
de la MenopauWA
Padtilles Rai.-- rntre Gr:n
pJ Refrcidis.r'"- '.
Ba'.--- 4, .-!<, mAux ,.
dents, Coliquei s, Rt1-e- ,hdCloure't-
s F, Fie t. Gr, I
,'in IE -- .. ?'i. :..- -- Ffrreur.
lodotannique, Qiiijina, Pepro-
For, Loun:I,. (',. 2 2,50
liasophol 1:.-.- Fza:iblesse de
Cerveau.
Eau de Colog:-i Salvatrice, in-
dispensable dan. ,:hak:'e.L famile-
Protocol Lav.tn, -Prod uit H:-
ilC' t'une fines a'jieuor incomipa-
rable p:;' tit.f e j monjchoLir.

h Eneouragez lE Lnab atoire~ Basilsi

1:12. flut du I'euple


-- --- -tMrft rlr.. .M...A -- .-- Z "


Devenez votre propre ComptIble en ouvrant t
Compete de Cheque A, In Banque Nationale do 14
Rppubliquo d' Haiti.


-- -_ ,.:-. -
... ...... .. .. ... .. .. .. ) .. .. .. .. ;


DfIBLITE
FAISLESSI
a


IRV& vim at 8Ne

Deschieis
H9mbglobifin. Rtggndratour du 8ang, presrint par I'A lta A tam
soprienr &A la vlande crue ot aux ierriugieu-x. Admis dansles a Opita s de ea
_r $144


I'urt-au-Prince Haiti.


AU PENSIONNAT
SAINTE ROSE IE LIMA

Grande Fete Thtiraie donn&e
per lea I l4vet de TNTadibTlissement
et les Jeunes Auciennes au profit
dt6 ceuvres de I'Association, Di-
.manehe 6 F'vrier, A 5 heures. On
- trouvera; tombola. comptoirs va-
ries, et tout sera mis en ceuvret
jQur vows procurer des heures do-
iic;euses tout en faisant Ic bien.
Allez done tous Dimanche A cet-
v belle manifestation' de solidari-
ie social; les cartes s'enlivent ra-
pideient.
Entr4e: I gourde.

La Secrwtaire Gxnerak.e

Mane. Eugene DECATREL
s- rA- -


INSPECTION SGCOLAIRE
D)f PIrP-AT.PRINCE


L'Inspecti6n Sc6Iaire informne b:
pniabU tl 9 btfew aow Et trains-
i6r4e; & at dat ce J or, an d-de-
vant local de 1' seniftstt Pro-
easionet, ple tde laCItihrate,
'-it-actuet de la Dtrectlon GOi
rle ,r i.ei~CdXamt Urbain
ElkUeptte de 'fo tstcm pour in
vIter Is VE ravditA lbrea, dkik hin.
nrifta en w"i doa EasehIts
,14 ia psrofisnq -wesuio, a Nt&mermr
les fornmulAes dituiption rglec

J, ftr' ,. t lar 0 .



Pmor-aPrinc.
Mi e 'I 'at j lr it
Maghm *gEmfln iA sirhs4on
Mwhdmtiafard t Ii
FOsbt t flSmaft ck

4. .4u-s.- -.. 4 GILOtJ


666i

LIQUID.
TABLEt' E,
ONGUENT
GOUTTES
NASALES,
Essayez t


GlERIT
Ic PALUDISME
EN J () 1URS
pt. FROIDS
1.' l.-r JOUR
3AUX DIE TETE,
EN :0 MINUTES.
IUBTMYiI-TISMI ,


le meilleur liniment du monde.



LECONS PARTHI:IIERES

AUx tpvs on (riEi 2d le;oni
J'Eispagnt' l rnlditionoi' ii ntage -

S'actres tr n We. Wi-r Thras.y-
bile, Avenuet Fouzon No. 15.
- .


la Pastille que

des Millions de

Gens Preferent
6 fa, gorg6e de sirop d'outre-
ois-, aval6e d'un trait.


Utte settle Paotille Vicks,
fondasnt dans la bouche, ;xrcrr
Wsn actin mtdicumcntcusc directe-
nritt sur Its niLtucustes ixrhiits dtf
h gore, pandint 12 15 t inuts.
Midicamenttes nvec -
dso ingrrdiints du VItcK VA^oRVS
.. ,,,,,,.,,


uourire naye Kvtyncr @ iv urbOkd I'**W*



V A 'MMM.::'.MV00



.. .o .., ...

ETOILE HAITIENNE
Sso ooLLAtRS -SEt'1LBM
Lea membres des Comits6 do dt-
Jetion ut dt> disciplicu de I'ELoilc Occasion uni'quettio td,;
Huittenne aont convoqu6s en saBa3 tutibe, ch-rngonients autntt
ce le samedi 5 f6vrier A-7 heuros de disques. A I'ftat& ne" :
p.' i. A I'Avnue deu Dalles, Maison centaine de diaesca; 'ad
Nml.e Pr.eau-. bureau dU JOUrnaIl.


I', siippn.
-::. :' : G in":'. ~ :.



la s :tonrirance die es n ..brei
ne l'Assembl6e G&nkalIt de IrAsso-


--... -- ----- F -p .



e: F9 vieHr, i gieande fe-
L-rotet.A 3S bupreas.30,
Klieti~n fe lta. -nouvelle tribu
uSofkie&X 4 hetsrei. le match
sensationne et tant atendu:
Etoile Haitietne-Hatuey Bacardi
. ";CIub.
R trv G nrwrai G. 0. .50
Tribune : 0.50
Voitttr*: 0.5$3
Pelous:. .0;




'- sne A wwVAIAwZ innim
ALE~nr LWUVSewefANmb


S SCURfTti, COMMODITY
I ii t ar ud n! dae grder 6 1I s mison,
*- o lj c e O t,-e-t, t vlt peuvent v"iO c eatr
d os mmd, t ;rep raiblesa os polcs
.C d'as~urS;n $ r' by:tYtheqidis, tifrej, con-
trats et oue u dccumens pricieux Un
coffret de sCi et6 ta Ro Baque Royale
coOte pou et vite oout iujst d'irnquvJludt
LA

BANQUET ROYALE
DU CANADA

--C.


-4 s


U-- w- .


A. DE MATTERS & C.


PlIce de la Pals

Rue Courbe et Rue do Magasin de I'Etat

ACHAT D'ECAILLES DE CAULTT, VIEL OR, DIAMANTS, PER-
LES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILLES PIECES r.RGENT ET'
OR, MONNA1E DE rOUTES NA'i 1ONALITES, A DES PRIX AB-
SOLUMUENT AVANTAGEUX.
GRANDE LtQUiDATION DE LI' ,ETTES ET VERRES
Lulettes et Verres de tous num6ros
2Jontures en nickel i o ydable &
SVerres ovales au prix de $ 1,00 la paire.
La liquidation dureeita jt&uqau 15 Novembre indlusve-


ment.


- A, .


A. DE MATTERS & Co.


COLLEGE POLYMATHIQUE

FONDE El OCTORRE 1934
--- INTERNAJT-FXTERNAT


r


Avenue President Trujitlb No., 20 Td4pbo e 3715
Directeur ,: Marcel Robin.
Enseignement Pri uaire et Secondaire

Cettu annie: de la classes entairtine (123me) A la U8me ineusivo-
ment. (',urs gradues de Stendgranhie, Dactylographie, etc., A partir
de Is SPme sans pavement suppliMnentaire.
PcOu tous triseignements, s adresser an siige de 1'6tablissement
entire 8 H. et midi ou de 2 H. A 5 H. P. M.




Le fait est aetstbl
>~~ St i;-" ty&^.a.-Mi


LE


IK E.MD-


SA


n.n.et la nudntessa

..


mei Yllew res -:ari d


d'unasteterrit



l .
ruriissant ll meileuA


C'est ce qui frit son


GCTEZ ET.CO


[IS PI! t(IININS
S auis pas venu hi.r
Je suis rardonnable. vo.
yons! Te souviens-tu du
jeune liquoristc Edouard .!.
Benjamin? J'ai 6td chez lul hier
soir.
Quclle belle soir.-, rnon Dieu,
j'ai pasaicd et quel charmant gar-
Con ce type-lh! II voui sert de Ia-
nisette superfine: c'est de la suavi
te en matiUrc.
II faut Iencourager, car C'en ai
vu de pareille dans de- grands ca-
fes de Paris.
Tu es press; alori n'en parlors
plus. Mais, en sornmm, il a toute:
sorte. de liqueurs. II a l'anisett-,
le peppermint, la prunelle vanjil.,
Je nectar, etc. Vois-le Ie plus t6r
possible si tu veux ,pr-nuver d-. la
belle presentation, de la bonne qua-
Slit, enfin toute une gamme de bon
gout. 11 s'y connait bien et se dO-
oue pour ses aimables clients poui
la fin d'ann&e. Enfin, -our d'autr( s
renseignenents, vois Simon Vieuy.
I'6picerie du Centre, Mme. G. Rou-
main et tant d'autres. Cela vzut
bnie la peine. Au revoir, Vieux l,


ATTENTION I ATTENTION

La Manufacture Haitienne de ci-
garettes offre A sa nombreuse clien-
tble, tarnt de la Proviice que de la
Capital, aux amateurs de bonnes
cigarettes et de bon tabac une pri-
me de vingt cinq dollars.
Elle tst conatituee par des balle-
tins numr6rct6s places dans les po-
chettes de cigrattes aRoyal et RexP
et portant la signature autogra-
phe des Directeurs.
c iBonae chance Me&sieurs lee fu-
meurs de Rex et Royall


A LOUER

Ltt graundk mai;Jon t M. Canmiu
Lon, sit4&1 rit re le hLis-Verna et
TurgNca .
Neut pitece;s: cinq au tez-due
(.L....C'.-. t quatre t V'tage.
Eau, Bassin piscine, galerie c(r.
cuiaire et dooube garage.
S'adresser a cote, raisonnette
Justiq Duchatellier.
...

AVIS MEDICAL

Ciinique du Doct,.ur AIMON
CHARLIER, rue dsc casernes, a
c6t de Ia ittgation dominicaine.
Consultation: 9 ,nidi, 3 6 ;
heures p. m.

Le rendez-vous est au
BERLINER iOF


ft



















st'erro rs, ,





ar6me


MPAREZ
-. ... .


S Vif & I .t. .y


;,- t.LAO.E'ENT IMMt DAT 5ANSACTION
NtUI1IBLE SUR L'ESTOMIAC PAA


4.,'
2 a 6 cor PRIMt.5 PAR JOUR
SLA .T-IS 50.ROLLAND LYON.France
p .... : ^uf GOU U.?
,^i; .-.' i:CL^ j~?i iP t5 P v


r'AS.'IN g g:lf i ntln indiquie dans Ie P.LUDISMIE.
l:En'';i i.btt:( ;;:. abodra, oire iu control des .umdicameints
SvR C N. 5. >.
En vrnte It'n toutes les bones Pharmacies au prix de
Gde. 0.10 I- ~chet


r
* I
*


LA I. Is .O

R B I N1


O4 ,



1: J iKt,~ '
r
p 1 I
V.7L[~ :


.1~i:t~,


i' i i, ( "
.iIKIin
w; '~


4


I;'ONDEE EN 1899

;.,-rttie de a PIlace en papers a ecrire,|
:.i iae, etc.. t en tfuirnitures pour eco-

.nt r e ovCde lui permet d'offrir
.iaes pr-: eliaunt toute concurrence


COUT E L LER IE

LUNAE TTERIE:

:AL DU SA AFERLATI FRANGAIS kS
G -
o1;
Poche G, 1
.^ :


e










GAGNEZ 2 ,00-00
en act tant

V'" REFRI( 1 RATEUR.

< (;NERAL ELECTRIC>
La Cie.' I)claaira 'e Electriqm met en vente a partir d<:
21 -!:n 19;1 at ;: Mars 1938

DES MODEVIiS !):K REFtIIERATEURS GENERAL
ELECTRIC(> MOTEUR UNJT) REMIS A NEUP PAR
LA FABRIQUi Di) SCHENECTADY AUX PRIX SUI-
VANTS :
$ 150.00 .vec rnoita-r o : uif 4 An.:es de garantie Nidle T-5
$135.00 avec mocter :; tuf 4 Ar.nees de garantie Modrle M4
$ 90.00 avcc motleur ,9 sge Sans garantie
g 60.00 avce mot-ur t'sag6 Sans garantie
Et de plu.... Urn BiVet Entier de la LOTERIE NATIONALE
'WHAITI Tzage du ,' MRars 1938.
D)'aiutre.4 navu. rgo. \ous seront efforts, N'oubliez pas qu'iI y aura
634 lots gagnants.
Pour tous riei-. ;;:i',rneits et plus samples informations, tt14pho-
nez au No; 2266.
CIE D'ECLAIRAGE A :ELECTRIQUEL .


REVELATIONS SEISATIOIIELLES
J" VeAlS ECRTfS i 'SCZENCSClCULTES
W. A a il 'l r*i 'rs.r, Prmilnr, rTWTb Jircil*.
P'. Qorninatin ion dell vu(lht1IrAttict frr-
Mf'44,t't -. ..41 A 1 tous R Khl r.;S1r' ct
4. 4 p V, W I '. F -' 1I' "
.. :SOCI#. if1. iKANCAIN
96r^.'xt On'l nt-b^ frPosn


-, -, ~lr. Its, r;MPIr ~' &~.F wS V -_v S DIh


, PAIttiS


~*irr*ri~a~rc*lrrw~l~~-:::40wz" -- i-- ---- ----ll -0 ----- -~~;;~l, 2,


LPY ~IY I..BL. ......
*..~.I~..... ~I...-. Y4A ~~~~i~~~YIIIY Y ~~ *~I .rn ~ v *


,il II 0 ~ e ,


.. --__._..~~__~..~~..~..~~._..~..~~..~~..~
~....UI~~ULW.~Ur.;.~J~i~CIII~Y~ I


L


. ..


1"4 tmm


10


. .......... .. ------ ------ ------- .


% .. ..... .. v -- _





.,4 :..' r : .


HAITIANU OMINICAINS


r-it ate gnnde appr'iatikfla l
dgtctarat~ m des diel&gatioS 40
:--publique Domirueaine et d
Ripublique d8itti. n a fl
r-Xtmenmtt ag-rable do tazilier-
elntete entire ces dear xuwt
Xous fnormrlcns e t rza in-ee
qu'avec Fexkcution de racebrd qui
uent d'&tre eoncilu, l.e detwx pay-
-erront se resrizer Chaque 10r
advantage lears reistioin~ amiz a

EN FOf DE QUOI, I Commik-
i,-on Permanente de Washington a
(iat r4diger le preen-t proces-ver-
Lal qu'elle signe ern jointA4mnt a-
.c les dligations d'Haiti et de la
tpublique Dominicaine, en pre-
.ence di Mintre d Haiti o aeerli-
---...------- .._.it. ....
'e a Washeington, pr dmer So-
knneIlement acre A l Republique
.. a d' ti et i a lRkpubique Domini-
Siine de ti e&teliation i laquelle
-es soont arrives.
Le acte's et documrrent- reatifs
Settle affaire re.teron dans >s.
;-rchivEs- de ila Commi-sion Perma-
.:rte de Washington confmi s a
narde e Ie I'Uniurn ?anam-ricaini.-
iUa Cmmi.sion Permanente dibl;-
rera it chcunoe dies PFartlies le ef-
,,-s certifier6-s t 4i-, extrait. qu'!-
4-p ofurront requfrir.


Signed A
de I'Union
g-ol ct A-n
',1 Janvier


Washington, au Palais
Panamrnicaine en eipa-
francai. ai;jourrnr'hui, t-
1983.


Adriten RItiaos, Abel Lie, mr. Ame
Manigat, A. Pastoriza. Hoffman
t'hilip, Manuel de J-'sus Trocss,
de La Concha. Dantls IHlegarde.
Felipe A. Espil, M. De Freyre "
Santander.



SESSION LEkGISLATIV E

Ce martin Ies dc i ( Chamibres 4."
Sfilt r6unie 'n As-wnmble Naitj-
inak- pour sanctionrie- j'accord Hai- |
ia .o-Dominicain qui vient mettr'
:in i la controversy& q-:i t'M;O1* e.n- [
.re iea deux pays.
ApriA lIe dep t ide c.' traitN, fairt
par Ie Minis.tre L?,ger, ainsi qyu de
f1 autr'a document:, i i >nateur
Fombrun demand quce leo pieces
-nsatatant la raitifcation du dit ac-
(crd et cellos c'onctrna ti 1s plein-4
7,tuvoirs de cefux q(-i I'ont ne'o-
c:e ,oHient soumis-,s t lAs.embdle.
L.a r6pique iui est fnni j par Ie
eA'crbtaire d'Etat des Relations Ex-
-.-ritureo. Et, vu l'h-ure avanc4e,
', sance eat Ruspandiie "pour tre
B prison domain.



LA PRIESE A BORD DU

DAR POMORZA

Ce matin, vers lea dix heures l1
c'itrmant Commandant du D0ar Po'
morza a ri*iu la Prtsse. Pr6aent&s
par le sympathiquc et distingue
Consul de Potogne ai Port-au-Prin-
,.* M. Georges de Lespinasse, leis
:Aembres de la Presse ont tW en-
tIrures d'un accueil cordial et inou-
biabl"ert Commandant et les Of-
ricjerf du board 4 0wnt intvress;4
.:urtoutt A lhistuire des legions po-
jonaises qui oat lutt l sur notre sol
ct n'ont point each ei ur admira-
trjn pour notre pays.
AprZs avoir visit le bateau, une
raimable reception ac ueilit lea vi-
siteura, les vins polonais urtout,
fl.ttrent ~e palais.
Nous renouvelos toute$ nos
,ympltthieas au Commandant et aux
Officers du ODar Paomrz .~
S-~
:AVUNDRE

Pour cause de depart: mobile
d2 salon, de sale a nnger, de
chambre; divers objets; untensilei
de manage; le tout It r tat de neitf.
TA6phoner N~o. 6175,


,,S. NOUVELLES
PuoavcnoN:
U OR. PRICC-MARS

L'Mditia du mais de Janvier de
; Rvfle de ik SMiM JfHistdire itA
dc G&aErathik (daiti est exclusi-
-mntitDL consacre a la publi-
4A'ion de dex ietudes mtiressan-
:*. du Dr. Prifc-Mars. president d
. r.ite Sodi&t#.
1). Jn-Jacques De%-salincs. Le&s
-4:iaes. I milieu physique et Ie
,ileu humain-. *
2). 1etmbasPtrh. Un culte se
-e :. Etoe de Sociologie re igieu

A part a forme r:cherchee e:
. .'-vafill, toujours attrayante qu |
ca tive, ensorcelle le lectour dan
rie dibauche d'expression mirol-
..t.s, ri ches de colors il v a I-
nd instructif, vraie mine de ren-
-ignements preiei:x- pour thi-
:--it, e fodkloriste ou ie- sciolo-
e Le Dr. Mars sest rvei, dan, I
1eS nosuvelIes productions. Ie plus
cr1-7ieux de Dos erivains eoniteh-
I .ains epar le faith u'iI es Ie -eu.
P' natre milieu i russir ce torti-
a-ge d'allier a la rigueur des me-
bhodes scientifiques modernes L.
ijrme elegante. chatoyant e de -
S;t naturee traditionrn-r ie. C'est u..
-;r de force qui r.n'es pa- a a. pu.
--. dti tous lIre morels. et qui pr-6-
... n. ori# naitiA -.
Nous recormmandn.- a nold ic-
,-lur ce numero sipcial de la Re
vje de ia Soeip4t d'Ilistoire et d-
,'ographie d'Haiti.


DEPARTMENTS DE
LINSTRU(TION PUBLIQUE DE
L'AGRICULTRE ET
DU TRAVAIL

Communique

L .c DIfparterment e.n Publique, de 'Agriculture et
;.I Travail po6mfet a la connaissan-
,:io du public qu'il i'a i-t fermi- que
;-.iq ue; cole- r~l:-s qui faikaient
uuble emplti avec d'autres ou bien
vaiefHt une fr.quentation quoti-
iueina. de 10 i 20 tltves se'ulement.
tin-s. la piupart (Ide ca, at de- me-
.urt- ont etc )riK :s TI-ur rrtrmt:ttre
si t-nfaints; dc ci -oli de fr&-
en.ft:tr tles. 6colel v~ i! ,nes. LrD polus,
i.: plupart de< coilsc ftrmies e-
, ,t ineeatmmrent rouvertes dana
:'autre4 localiti- ou un plus grand
r-. fin d'r ol'c se faiLt L'&cote de Carrefour-Feujl)es at
:. tsection fPmininc"k-7fetite-Rivi&-
th'. Artiblxnite ont maintenues?
Les i.coles tde Desprez et de Bour-
, n passent sous lte cont rle du Ser-
,ce de I'Enseignement Urbain.



CLUB DE THORLANDE
Championnat de Tennis

Les intPro.ss;s eont avii.s que le
championnat pour la Coupe t-
'['Porlande, qui devait avoir lieu en
JCeEombre dernier et qui avait dO
Ofre rinvoy ia cause des pluies, s -
ra joue a Thorlande les 12 et 13,
19 et 20 f6vrier courant.
Les inscriptions seront re~~tes
tu Curio Shop, Maison Franck Car-
6=Zo. Ls droits d'inscription sont
fix s A un dollar.


MARRIAGE

Hier apre~-midi i 6 heutres du
soir' a eu lieu en striew intimit,6 a
Ittr de Chose ie marriage de Lily
Maignan, file de feu Caforelly Mai-
gnant et de Madame n6e Gourgue,
avec M. Arthur Coudray, de nation.
natit6 anglaise.
2taient t/moins du c6tk deI l ma-
nf6e: M. Chariatid~ .M ignan, M.
Jeremie, M. Thomas Schomberg et
Me. Etienne Bourand.
Du e6tt du marin: M, Daniel
Th/4rt, M. Yves Fourcand, Mrs.
Frank et Andr6 Maignan.
Au champagne, l'Offcier de o'E.
tat Civil M. Edouard Baussan a
form6 sea vtux lea plus chaleuroux
tour oe bienheureux enupet.
Compliments les meilleurs.
La prsente announce ticnt lieu det
faIt part,


%LR~~:EQo~Uv~~i~rt~~t~gwlts a ~-


ROC.KgN VEIT AFFEIZMER
: xiM PArrTlS -
MOflT tES C:OMISAIRES
i/.' .

N, i.X arvf.r eL 1 Sir EmIfnlt ti faOt
S. rec.nnaitre, i. a:tirer [actentroa,
di Ministre de i Agric-uure .iat i
i ...ation d4 3M. Fckent:;, oe distant
-;j-t a iprre ..': e.:, E ":i a peine ar-
.'i6 ica; a ,: c .m,. pr M. Mont-
i .s 1a F T.::i' F>2 :._ -- n-
.ztdevt.r I: c.,r:. i.-: '- '. de


r 7. ,
M S;, .*.; *:: .. ;- ,] .. ....' ... i .r .
.. 'r- ,'- 1 .." :'.- .: .; .">- .'-:





-. -
:-, '.- '-.* .. :

-:>. :-.. ...

.-. de- i i ... r.: : .-S .....---. Par i'r.-
,-.-m d.iaire de I ^,:.:.-. dIa.:^ cter-


- yiee"s ..?...2


r 2... e .

'ermrt .
. k-
-rmant- C' zrt .-


.- ri : ^:i -; ? ,'.r

1-; -
.,' 8 ,. .
L, .<' -:' .. ;


- .- "., r'.-.. .' : .-





- L- L1 ir ..







.. :- .


:' trg- :.: :. ', r.
- r y -ZIT Lit-S :7--t S-. j .^ r^rt.
S-: Pins 2o. cela fai, Bocken pos-
* !> masntegarlt a:':rvn, dee ee
" *{ 'rrei,


,. v .it ':r HAF 7' r:. Voy. C9)
r" :- FNew-Y:.:. : Fevr1:0

i' -;r' ,:.-.-_" <,..* i .E' Y ]. vrs -r
9' '.:"; rt;i'* '" T'.c:me jour a 4
h .r...-.- ;;' r ---: : /if t olur K ing




L.e -ur ()LOMBIA N.B.r V-.
3i de retour o-.- !-orts CiuTmb -..-.-
:,' -t- i r;. (' .. Z_ de Kin gston Ja
S art -n : Frvrir 1 -j

prt ; .-n'. .. r News-Yo1rk. via
apr-HaitidN, r -r a:.t frt., pa- .-






F( rs \.fy. IT7 V-raa,'. Nevi-York vA


. .r pJ-Ir tin ;.- jril Io u SuH .
ILe- T. E. L. JAMAICA S, Voy.
- partira de New-York ie 11 F-
..'ier 19:8 directement poar Port-
a.u-Prince, on, i eo-t attenduiu t. 11
P- raer 9 iit. r"n ritTi' mer jou;
;i 4 !'.-.res dev Ia'prs-midi pour
Kingston Ja., Pii'rto Colombia.
Catagena et Critbal C. Z., pre-


xLe NORTH STAR> S. B. Voy.
2 partira di Miami Fla., Ie 5 F;'-
rier 198 directement pour Port.
,u-Prince, ou i est attend le 7 F- N
.ier 1938, en r:o-lo c menmo our
it 4 Ctures de I apres-midi pour
Kingston Ja., Havana Cuba, Mia-
mi Fla. pregnant i,-,,,:,'o -
Port-nTu-Priec, i :- FvR. 193g.

WM. E- BLEO,

Agent CGnkral.



LR NOUVEMLLISTED
Rie FRrou Na. 69
stte Posatsel No. 1s. TAlt6ploh 2mfl
QUOTIDIEN FONDE EN 1806
SPar
[ENRI CHAUVET & CHEAQUITI
bireaeur-tropritatire
IINNEgT G. CHAUVET
Serltfrair cenCrwal :
MAX DUVAL

K-LEBER CEOUGESJACOB


L-i__ees L. s Grands timides...................... ...
uvers s aismes su nscents.......
----- off- 4t i~^ ^f



Librairie ou"



M : ~: ::.:



Ds gas r s timides el ans i litt ature ................

r..y L'tre subtj o Iaelent...-..t.- ......--- ....-. ... ... E

:.;r;a :Las oriie ines It peal ..- .... --
?;.e-Lrt dLe ses d. r.. ........ ..... ---- ..--...... .-lt^:|
ic :tigne Guide d i'Ptudiant en i sychologi .............. gi
-. Eisa- gt de: phikafPhif giralo !imrnmntaire .......... .
L::.rar La morai ds affair ............. ..................2...
* L. ur L'sri m e '..... .. .. .. ...-- .........- ...... I :
.. f icket Essai dl psycholgie :rratE .. ...............
i;.:: ,^-j --- .,Matiere et M&rmoire ....... .......... .......... .... :
i-i'4-. Esquis se p:vyhlogiq ue peup.a europe.ns .........
,.-rrlsch -ca De l' crron n;a.- ane -.1 ;& .i ........... ........, g.aS'
L,- Dantec De [h"nrame A la scierxe ...........................- 2
L.a Sc.nc e d L la i .. .. ... -..r .. .......
LU s t- L urzc ui r-r > ..- ..t'
'': Ih ; ag l *t*i o ni ds rc.~.. n .9 Ai u ... ................... .
L're iotv des forrt ....... .. ......
Le opire s.it et les croyat S ... ......................... ... :
S care 11 La valour de ia icr ... ......................... 3 t:l
r _Ine:-. rt --- Le Chri tianism e ;'n'.ue ... .. .. ...... ......... 2l .
e: p.robL- de -sus .. ...... ..... ... .;
!-Ey Comment no'js pe -oni, ... ......... ...........2... 2..

V. 'hi- La %iti e.r at rnn is. ..... ... ...................... .
4.cre La aTerre .......... ............... i
La Szicencet du bo.nhour. ...... .......... .......


LIBRAXRIE NOUVELLE

(Mainon & 7oafiaanc)

La Librairie la nieux assortie

Port-au-Prince Teilphone 2077.
----^mmm~m^^^^I~mm*VJJ^^^m-:ri^^-. r ____,g it^^ :p^
.- ^ ...:.:.:.ft


I 'cole qI
L'Gcole qi
L'icole Q'j


COLLEGE MODERNE ..
Direaceur : Ernst Akmindor .-:
Champ-de-Mars No. 5 ancient local de Palae Hotel
Externa:-Interat : Conditions modiques
iDscrivez rus enfants au :
COLLEGE MODERNE
; me: i'encgnrement a port&e de toutes les bourses,
,ui ne profes pas le tbourrage de cranes,
ni prifi-re a une tte un q.-.mn-i:'t pleine > unei tete bi:


a;Ire ,
L'c/le p s'attach, e sollkitizer et h d6velopper toujours Ie jugemeut
de r '6!ve. e"

( <;": ia quo se tro'v.- recrutP un corps de professeurs ie plus homq
gene.
I.: pi'ss zel.
L- p Mlu com4tter:n.
-T Ir plui capable. sunout, d'entrainer par l'exemple, par Iaction hcr
rate et c'instructFrc,.


CERTAINEMENT VOUS RENTREZ
DEL OS VACAACES


t u.o demande'z a qucie ecolte vous devez envoyer vos P fdnts, k
qfiie irut fair icmcijier, en meme temrps qu'une telte formation
c see~~, es ba s d 'une &ducatior en harmonie avee teI besoins tcr&I
.: ne!iu i ution Giopraphique, lea affinit~ cultureles onl P'itse

UNE ECO)LE7


C'eat flratitut Tippenhasue


tnea Aanies d'existene- et d'expfrienee

Remmna Untmti tt Pub iqf "- .

Un corps de profeaseurs que t ut-r6cemment, 'on recunnaiseat Pol
ran des plus eomfOtens do note Corps Enseignant.
Ltsasitt Tippeenbaf eat votre diUposition avee:
-Ln cwnfort pai grand apvYt chadte ann6e i e s oeauS.
La stret4 d se manthodes d4ji riches d'exp6rienns t e
pendant tourn6es vers les acquisition no-velles de in science p6di
gogique.
Sa nouvelle orgaR4dation qui qui fonalionnera A partir d'oetotr
L'ngeignement par des ~ptaaliBtes eg' langues vivantal ona-
naisa~acea indispensables A heree actuelle.
Avec en plus lea avantages d'une formation religieuse a iriPlo-
bien e-ntr l6e.
Pour tons re-seignements: S'adresser A I'Institut Tippeuhaftl'
Es kAmarre oui T61 6poner 889J,--
--- ,- -'--

/: ; Catlge e Simon. olivar
Easeignement Prinair et Seeondaire
r-ee. nement Classique et smoderne (sections A.t C -
PlhaioNt, LeD-Pel-nii, Etnra .
Avenue des Dalles (pris-du Pont SLt. G& d)a
TN1. 3808
LaMr.;4l do rAUlsate Pra 8isa
Le College Seimon BoUl t: IPt de Ia tcoane ide families. Falta
y inacrire voY enfants.
m p du. Ba.oSalaurat de JuMllet.1(Comn)sition franqaise aux Ex
psi de Juin 1985 et Jiin 1936). 934 et Concours de Diction FW*
Plus doe 50lwA aux REx.amen du Buji alaur Bt (ltjo et Z26me pla
U)16


(
i
t


}
}
1
r
i


S,. <*