<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03250
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: February 3, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03250

Full Text






























,Cest avee plaisfr que nous pu-
bus Particle gi-deasous qui nous
a At& envoy, par le Rhvdrend Phre
Fois&t.
,Ainsi que nos lecteurs s'en ren-
dront cWnpte, cet article confirm
sitre information dPhier relative
jt a chrtilenne intervention de
,gr. Siltahi dans le diff4rend ha l
tano-dominieai.n,
.I est done heureux qae dans a
-anit sagesse S. E. le Priident de
Ia R6publique, toujours clairvo-
yant, n'alt point laiss4 aux seuhl
ons offices, mediation, paete Gon-
dra et le rest le soin de troutrver
per it pays une solution satis-
fatlsani, honorable mAme du dif,
fired. "

L'histoire de Paction pacificatri-
ce, sur le plan international, dai
Saint-Sifge Apoatolique vient do
s'augmenter d'un 4mouvant cha.
pitre, &crit sous nos yeux.
be doulouf4eWt conflict, surgi en
etobre 1937 enfte Is RVpublique
J'Haiti et la & iublique Domini-
caine, s'est- r6gle en effet, avec
prmptitude, ipAce A initiative
hardiment chr6tienne de Son Ex-
colknce, Mgr. Maurillo Silvani, Ar-
chevique titulaire do ULpanto.
Nonce Apostolique des deux R6pu-
bliques,
Qu'il me soiL peormis do fixer ici
pour 1'histoire les diffbrentes pha-
n-de cette memorable mediation
4iplomatique. Entreprise et accom-
plie sous le signe de la charity ca-
tiolique ardemment--sir6e par Sa
Saintet4 Pie X, elle ne manquera
asg d'exercer uhe action heureuse
Cans leas deux Amnriques et meme
dans le monde international de no-
tro temps.
Le0 journaux d'Amnrique et
1'Europe ont reiath les e6vnements
sanglants, qui en octobre dernier,
be sont deroulds dana la R6publi-
que voisine. Un affreux different
s6parait dfsormais deux peuples
tnis jusque lA par des liens de sin-
dre amiti6. L'ame national Hai-
tierme s'envcloppait d'un crNpe fu-
rAbre. Son Excellence Monsieur
Sttnio Vincent, Pr4sident de la Re-
pubhquo, <'ftait rendu lui-mnme^
sur la frontijre au d6but dut
mnois de novembre, pour voir de sea
yeux les pauvrcs victims et en-
tendre ces immense cnri de dou-
heur et de deuil s'Pchappant de tou-
tes les poitrinea haitiennes.
L'on connalt, d'autre part, le d6-
',eloppement diplomatique de Pan.-
Pissante affaire, Ne croyant pas
Possible une entente directed aveec
le Gouvernemnent Dominicain, Son
Fxeellence. Monsieur St6nio Vin-
cent recourut le 21 tovembre sui-
Vtnt, k la mediation des Gouver-
nemtents de Cuba, des Etats-Unis
d'Amnique et des Etate-Unis du
Mexique, en vue i duno solution
uStg et prompted du diffrend aligri
Le 14 deembre-e i royant pas sa-
ilsfaisanite la eontre-propiosition de
CIufdad-Trujillo, en rSponse a la
opposition des trois Etate media-


MAr Il en appela au Traitt de San-
iar de Chili, du 3 mai 1923, et
' la convention de Washingtoin, du
SJnvier 1929. C%'tit porter la
qua oin devant la Commission
Permanente, pr6vue par Isa Conven-
tion de Washington dent leo deux


pays sont signataires. Le lende-
main, 15 d6cembre, F'Honorable
Don Adrien Recinos, president de
cctte Commission, fit parvenir sa
r6ponse; il venait de notifier au
Gouvernement Dominicain la de-
.mande de la RHpublique pour qu :
organistt la Commission d'inves-
tigation charge d'6tudier le dif-
itrend haitiano-dominicain.
Solon Farticle 4 de la Convention
dc Washington, la Commission
d'enquete dispose do 6 moist pour
ti,ns. D'aprs i'artic!e 10, 6 autres
tiMon. D'apres Ia'rticle JO, 6 autre4
,mois eont accord&3 aux parties en
..tige pour se prononcer sur le ra'p-
pert et zles recommendations> que
Jeur transmettra la Commission.-
Enfin sles decisions de la Commis-
Aion, declare I'artiele 6 du Trait6 de
1923, seront considerees come
:apports sur les questions... mais
eiles n'auiront ni la valour ni la for-
ce de sentences judiciaires ou ar-
bitrales,. Dbs lors, on ne pouvait
gaure s'attendre A une solution
prompte du malheureux conflict.
A Port-au-Prince, Son Excel-
lknce Mgr. Maurillo Silvani suivalt
avec la plus vive attention le d6ve-
toppement du litige. Accreditd en
quality do Nonee Apostolique des
deux Rtpubliques, diplomat ds
grande valour, il aime profonde'-
iment Its deux peuples. Et c'est a-
vec angoisse qu'il voyait chaque
jour s'elargir le foas6, creust en-
,e deux Rbpubliques Sieurs. Re-
pr6sectant de as Saintet6 Pie. XI,
'le Pape de ia Paix,, tle Pape des
Concordats,, ne so devait-il pas
ad'pporter son concourse Ja pa-
9cfication des deux pays?
La Dominicanie avait refuse le
recours A l'arbitrage,. Long et dif-
ice s'annonqait le travail de ol
Commission d'enqu&te de Washing.
ton. I1 failait s'attendre A de peni-
bies surprises; il falait d'6normes
>immes d'argent pour faire face
oux depcnses et couvrir les frais
gen6raux de la Commission. Et, on
attendant, le dtsarroi s'accentuait
dans la R6publique d'Haiti au point
do compliquer I'economie nationa-
ie; et des deux c6tls de la frontiP-
re, leI ours, d'inqui6tante faqon,
s'ulc4raicnt.
A nueun prix, Son Excellence
Mgr. Maurillo Silvani ne voulait
g6ner i'intervention mdlfttrice
d'autres puissances; et d'aucune
favon, iI n'entendait superpower
son action h Faction d( la Commis-
sion d'Enquete; mnais son eur de
;,retre, son sens affin6 de diploma-
to lui sugg6raient d'offrir au moina
Son Aide aux deux parties en li-
tige et t toutes les g6ndreuses ten.
tatives de reconciliation,
Su' sa demand, le Nonce A)pos-
tolique fut done regu le 27 d~cemx.
bre 1937, par Son Excellence Mon-
nieur StniW Vincent. Au tours de
rel entretia, il s'informa discrete
me~,t des revendicationa que la RI -
publique d'Haiti formulerait do-
vant la Commission Permanente de
Washington. De sa Propre Initia-
nive, ii partit Ie 29 ddeembre $ur


Ciudad Trujillo. Requ le lendemain
par Son Excellence Monsieur Ra.
f el L. Trujillo Molina, Pr4sident
de la Rfpublique Dominicaine, Mgr.
le Nonce Apostolique offrit au Chef
du pOuplI Dominicaln son coneourS


Mze mediation. Mis a, courant d<;
desir.; ardents de paix de Sa Sain-
let6 Pie Xt, Son EKxciiienee Mon-
s.;eur Rafael L. Trijillo Molina,
dans un geste que -otiendra [his-
;oire, s'inclina devant iauguste au-
orite du Souverain Pontife. Apres
(eux entretiens, le 31 decembre
:937, les revendicatinrs ha':Kt-rP .i -,
en principle, etaient acceptees, et
,-s bases du future accord arrto6es.
Restait la redaction d finitive. Le
21 janvier 1938 sous lea auspices
de Notre Dame d'Altagrace, lins-
trument diplomatique se rkdigea,
dans tous ses dbtaiis, aux salonsz do
ia Nonciature Apostoique de Port"
au-Prince.
L'accord s'ouvre par un prarm'-
tule et comprend 14 articles.
Le Gouvernement dominicain y
confirm au Gouvernement ha:-
lien expression de ses regrets et
renouvelle sa reprobation des deplo-
rubles 6v6nements survenus dans
los derniers mois de 1937. 11 don-
no odes plus compitles assu ranc(,s,>
qu'ii poursuivra le.t coupables et
promet da publcitd exemplaire,
rAlamie pour les condamnatiorn.
et punitiong infligdeos. (1, II). En
ortre. le Gouvernement dominicain
F'engage a payer nu G(ouvernemenl
haitien la somme de 750,000 dol-
fars. Le payernm-nt de cette somm.
se fera comme suit. 250.000 dollars,
aussit6t apres la signature de 1'ac-
crd; 100.000 dollars, ]e 31 jan.
vt r 1939; et une some gale, au
dernier jour dcO aier de-s annc.rle
subs(querte; j.;.,. a tot ale iextinc-
tton de la dette (II et VIt).
L'accord indique -:. "e ta duis-
'ination de cot'- some (IV); i:
1 -r. la qjuesion dI-*s bienst immreu-
bles, situis en RIpubique domini-
caine et appartonant : des Haitions
(VII); enfin, i: pr volt une asrie
de measures admini trativcs a pren-
;>e par les deux Elatrs (IX et X), 't
meme un accord militaire ulterieur
(XI).
Cot accord arreitd "t redig, en
1a FOte de N. )D. d'Aitagrace, au
palais de la Nonciature A.postoii-
que de Port-au-Prince fut trans-
misT ensuite la Commission Per-
manente de Washington. II a t
%jnsCre in extenso dana un acted
:'ign6 par elle, T, 31 janvier 1938,
Apres ratification de ce Trait-,
p:.r les deux Republiques, I'thbn-
so des ratification naura lieu A Ia
Nonciature Apostolique de la Ca-
ritale d'Haiti,.
Teles, sont, dans leur brievelt6
salsissante, Ies difft:entes phasc'e
de l'euvre pacificatrice de Son Ex-
cellence, Mgr. Maurilio Silvani,
dans le diff4rend haitiano-domin-
cain. Accomplie, sans Mclat exte-
rieur, elle continue la arie des mO-
riations retentissantes, qui jalon.
nrnt 'action politique de la Papau-
t4, sur le plan international: ila me-
diation de Lbon XIII lors dflu diff6-
rend germanotespagnol consacrec
pay le protocoelhistorique du 17
nqvembre 18865; et 'arbitrage Sud-
Ambricain, presid6 par Mgr Bavo-
ia, Nonce Apostolique, de Rio do
Janeiro, et aboutissant au trait du


9 septembre 1909 enitre le Brisii
4t la Bolivie, puis au trait du 12
noot 1910 entire le Brisil et le P6.
iou.
Mati plus eneroe, ".uvre de Son


CABLOGRAMMES

CHANGES
A L'OCCASION DE LA SIGNA-
TURE E L'ACCORD
H AITIANO- DOMINICAIN


Washington, 1 A ler Fcvrier 1938,
President Vincent
Fort-au-Prince.
Accord signed. Original a 6tt ex-
pedit air ce soir.


LEGER.


Abel Liger
Legation Haiti
Washington D. C.
Port-au-Prince, te leer Fevrier-1988
Requ tres tard hbier soir vos deux
drniers cAbles. Vous f6licite si-
gnature accord, ainsi que d61ega-
tion et Lgsation.
Stenio VINCENT.


Washington. ie 31 Janvier 1938.
irdsident Vincent
': wt-au-Prince,
En nombre comision permanent
ro>mpiaceme felicitar Vuestra Ex-
coleneia por haberse firmado hoy
ut-uerdo terrninando dificultades
centre Haiti y Republica Dominica.
Atentamente.
Adrian RECINOS,
Minisitro de Guatemala.

4*
Washington, 31 Janvier 1938.
President Vincent
Iort-au-Prince,
Au nom de la Commission Per-
r utentet je me plain t fe1icittr Vo-
,ri Excellence pour avoir sign au-
~t Jd'hi Iaccord terminant Jes
,i.ficultes entree Haiti ct, la Repu-
0iique Dominicain. 'Cordialeme'nt,
Adrian RECINOS,
%Ministrc du Guatemala.


'aort-au-Prince, Ic ler fevrier 1938.
honorable Adrian Recinos
,inisstr, du Guatemala
'ashington D. C.
J. ri-mercio vivement Votre Ex-
tcl!ence des aimables f6lieitations
.u'ele a bien vouIu rn'adresser k
Occasion de la signature de I'Ac.
c ,rd qui met tin atx difficult en-
yre I Laiti et ia Republique Domi-
nitnine. Je vous prie transmet-
ire leo. mmrncs remerciements tvos
(,eux honorables .ol egues de la
Commission permanent de Was-
bington qui out si hcureusement
c>tilabord avec vois it cette oeuvre
de paix interamcricaine.
Pr'ident VINCENT.


Pxcelence Mgr Maurilio Silvani
s'inu;ire de graves et continuetllo.
Sr6occupations de Sa Saintete Pie
XI, de l'illustre Pontife Remain
qui, des sa premiere Encyclique, a
choisi pour devise: Pax Christi in
regno Christi; qui, hbraut de la
justice, de la charity et de la paix,
d'sune paix d'honneur et de dd-
rnit6, faite de droit et de respect
de tous les droits,, no cesse de o
dresser en face, d'un monde, rong4
par r6goiame et la haine, boulever.
ve par les rivalites et les imp6ria-
lsmes, pour lui murmurer le leit.
motiv de son lourd et glorieux
Pontiscat:
iNous, du moins, Nous voulons
I, paix; Nous b4nissons la paix;
Nous prions pour Ia paix... Et tou-
tes nos aspirations se r6sument en
eette parole sacr&e: PAX! PAX!,
PA'X! (1).
IL P. FOISSET. C. S. Sp-

(1) Consistoire du ber AvrOl 193$W


Ihe Saint Siege Apostolique



Lti RE COEfLIT IITINO-OINICAI


ET LA NAIX INTERNATIONAL


COMMUNE

Des compression budgetaires
ont et6 pratiques aassi A 'Admi-
ristration Locale de Port-au-Prin-
ee. Eles sent la suite logique du
transfer au Trksor Public, du pro-
duit de DiUX dea importantes ta-
xes qui alimontaient le Budget
Communal. Naturelmonent, cey
compressions ont rrincipalement
jouoour lea appointments des
fonctionnaires municipaux, et en-
visag6es de fagon A mettir A
des effets de esn meauresa conor;;-
ques, la vie des entreprises comir..n -
pales combien utilku la collecti-
vt at


****i*an***Tnn ith*nmsamrA*


SENATE

(S6atee du jeudi 3 Firrier)


10 hres. Le quorum constatW, Ia
e nee est ouvert.e Aprts la sane-
tion du proch-verbal du 25 jan-
Svier, 'ordre du jour est interverzi
sur la demand du Senateur Fom-
, brun, pour permettre aux Minis-
trea presents de faire leur commu-
nication it l'Assembl4e.
Et la parole est accord4e au Se-
r.ateur PFanfan qui developpe sa de-
mande de renseignements au sujet
d u prix lev6 de la gasoline. Le
M'.nistre Dugue r6pond la sati.s-
:action de l'Assembl6e,
Reprenant la parole, le Senateur
Fanfan pose quelques questions au
Ministre Lager sur I'affaire Hai-
tiano-Dominicalne et auxquelles !e
Secretaire d'Etat des Relations Ex-
tprieures rtpond avec aisance.
Puis, sur une note parue dani
la Opinion et que les Sdnateurrf
F-mbrun et Fanfan estiment of-
fensante, un d6bat s'engage en-
tre les Senateurs plus haut cites
eO le Ministre Leger.
Plus rien n'etant A l'ordre du
;-ur, la saance est levee,



COURS-CONFERENCE

CHEZ Mine BLONCOURT

Nos amis Denis et Duvailier se
feront entendre le lundi 14 fevritr
it 5 hours p. m. chez Mmine Clain-
ville Bloncourt dans on cours-con-
ference documented. En voii le sou-
jet: Nos Forces Spirituelles. Con-
tributions A la Psychogenie de
I'Ethmie Haitienne.
L'diute intellectuelle connait de-
jA le talent de ces deux jeunes con-
.frenciers rompus aux probiemes
d6licats d'anthropologie et d'ethno-
iogie pour les avoir entendus a la
*Sociktt d'Histoire et de Gdogra-
phie d'Taitiz, et pris connaissance
ido lTurs travaux public:s dans nus
revues et journaux, dans la press
europeenne, particuli'Frement dant
la revue de 'Institut International
d'Anthropologie de Paris, Nous
sommes done dispenses de leo prd-
senter,
Ainsi qu'on a pu le constater de
ruis quelques temps, Fl'nstitut
Bloncourt crolt en importance aux
yeux du public. Un accueil chalen-
reux y est faith h nos meilleurs tcri-
:ains, des questions de haute im-
portance y sent abordties.
Nous renouvelons nos compli-
ments aux animateurs.

Noun avons appris en derniue:,
hcure que M. Burr-Raynaud, poet
de talent, entretiendra, le 7 ftvrier
prochain, lea habitcus du Collbge
d'un sujet fort inttressant.



LES COMPRESSIONS A LA




Pk-Gt -- ~4 ~ *


l/ANNIVERIAIRKE
ri m)s WfTATEUR
V'


Lea effetU mortel des
sVot beaucoup plus ttmobreux que
ceux de & .d4ynmite Nt surtout i
v a beaucoup plus de maladlie que
de dynamites dan. leinonde. Dans
ca eonditifo, t at ase inexpAi-
cable que, pour on e sait. quelle
raison, l'on attwh bken plus d'im-
prltane A l'iinmlvire de la d& t
couverte d la. dynamite qu'" la da-
te du 13 Mai.C'e jWor-IA, en effect,
naquit Sir Bonald ROSS, un horn.
nme devant qui e monde enter de-
vrait s'indiiner avec le plus profound
respect.
Aux yeax de L a science et de l'hu-
inanit, c'est un trs .grand inve-
tigateur don't lek travaux se sont ,
iaits silecieensement dans un la,
boratoire d'h6pital. St rares sont
ceux qui savent totUt et q6 cet An-
glaIs si modeste a d6couwert con-
cereast le paludiamin lees moust-
"etes et IA qIfIfne blei que la moi.
i d d monde s'en sflt trouv&e trans
formie. UIa estoms de mioustique
est une trp petite chose pour qu'il
toit pisible d'y fare de grande
d4couvertes. Celles qu'y fit Ronald
ROSS &ritient cependant d'&tre
publiCes. Voidi en quo, elles consis-
tent.
Quand un monstique pique un pa.
!udique, il introduit dans son prO-
pre estomac un peu de sang infec-
t(e. Lees gemes de paludisme, ipar-
gns par l'estomac, se multiplient
de tefle sorte qu'ils contamineront
directement la personnel qui, plus
tard, sera pique. En d'autres ter-
mea, Iestomac de moustique est
une petite fabrique de paludisme
qui diffuse efficacement cette ter-
rible maladie.
Cependant, Sir Ronald ROSS
n'aurait guwre servi la science 1s',
;' avait fait que conatate lia noi-
vito des piqfres de moustiques.-
Mais iA ne s'en tint mas l6 et dans
son livre cLa Prevention du Palu-
disme* il exposa que, puiaqu'on no
pouvait supprimer la cause du pa-
l-disme, c'est-a-dire les mousti-
eues, il fallait se defendre ie plus
possible centre ses eflets en pre-
nant riguliiirement de la quinine,
Et, de nos jours encore, on utili-
se ee m6dicament car on Pa recon-
1:u come seul efficace centre ie
paludisme.
Pour la prophylaxie La Commis*
.ion du Paludisme de IaSoc t 4es
Nations recommande une dose quo-
tidienne de 0 gr. 400 pendant tou-
to la saison du paludisme, et pour
Ie traitement one dose quotidienne
de 1 gr. 4 1 gr. 200 pendant 5-7
jours. On ne fern pas de cures com-
plbmentairea, mate on tnraters les
rteidives de ia mden fSgon.



AMICALE DU[ SEMINAIRE

Se dion de 193
Le Bureau de l'Amicale dut Petit
Pinminaire Colibge St. Martial port
it la connllasane de d ea nembreT
te I'Assemble Gin&-al cde 'Asso-'
Siation sera tenue js tc.ea1 ordinai- '
te de sea 6aees Iae JDimanche' 20 '


F6vrler 1938, d s dix heures pre-
Wsea du matin.
11 leur rappelle quo nous. 6c6-
brons cette annie e Ieinquantfime
anntversatre de la foundationn de
"Assoeiation et que/tout en 6tant
statutaire, notre Assembl6e Gn6-
rate du 20 esi p6calef -.
11 insisted done sur la prksenee A
cette r6union de toii"'leS nimbres!
de lAinicaIe.
La messe de requiem pour tous
"le membres ddcdhs depuls 1888
sera e6l~br&e en la Chopee diCo-
lge lialundi gX, h^IW T? b& di
natin, et notamment hl.I fistoe.
do



A gg te BW u, r


...m, :, RA acU io 7 ..
S PortaMOW. ,3JiR 88
Le PrSuia i! *
LQ11 lA Al1l.1


~ptg~C~~;I~:~::9~


* k.wtume
Costume
1 costume
Costume
' ostume
2'.dturne
' antalon
casimir
. 'hemise
, 'hemlse


easimir.... .. G.
couleur .... ..
crach .............. ..
drill fil ... .....
drill cotton
siam ernis'. ..... .
jau ne ....... ... ..
flanelle et pantalon

couleur ...........
blanche ..........


Shemise blanche
,tal6e on ..........
, hemiseit .......


duen


1.8
0.6
0.9
(.1.8

0.7
0.7

0.9
0.2
0.2

0.1
0.1


;


)0
09
,'5

0
I'


LA DIRECTION.


UN FAIT SANS PRECEDENT
A PORT-AU-PRINCE

La Cie d'Eclairage E ectrique of-
fre au Public Haitien, du 24 Jan2-
vier 1938 au 3 Mars 1938, des Rle-
frigerateurs (GENEAL, ELE;-
TRIC7 remiss A neuf -%x Etats-U-
nis, avec moteur garanti 4 Anneeis,
au prix de S 150.00.- D autres m-nr
dfies sans garantie, seront offert.
:; partir de 60.00-
A tout acheteur d'an rkfrigira-
tear de cette categorie, la Cie. d'S-
clairage Electrique ofTrira un Bil.
let Entier de la Loterie Nationae
d'Haiti. puur ie tira'- du 6 MI,
1938.
Pensez done aux avawn'ages qu'o.-
fre la Confpt'jgie:

LA CHANpQF DE GAGNER:

a) $ 2,000,00 ou un des l.oa du
mirage du 6 Mars 1938.
b) L'avantage de vous servir du
Rdfrigkrateur.
e) De verser un Minimum dov
$ 5.00 come premier versemltM.
Lecteurs, visited in Salle d'Ex-
position de la Cie. d' clairage F-
kectrique et faites vote choix.


* W W W-


IMe teda rnep s,


Avant. d'aller aiilt pour vs
chaussures une visit s'impase h
la CORDONNERIE MONT-CAh-
MEL, ot vous trouvere de. arti-
cles suivanta tels que saes d'ecoUer.
chemises, parfumerie, etc- sans ou
htier la fameuse pommade Nu-Nil
en fa&ee do la Post Grand'Rue
Nn. 139.

Ifyppolite JEtL DY.


Propri6tair'.


UNT


SDMLrLA RS S.EULEM
80. DOLLARS SEULEMI


Occasion unique ra.liaphono 11
tiabs, elhangementa automatiques
de. Aisquea. A V6ta neut. Une
contaIe dz disques. $'adresser au
teasu du Journal.


RACING CLUB HAITIJN
S Convocation.

L'Aisemblhe G0nbrale, dea .Mem
break du Racing Club -Haitien .att
convoqu&e is 'extraordinfirve, le jea-
d S Flvwler, A 6 heures prcises.,
p. m.. au local ordinaire du Club.
pour connmmunicatoina important.
Port-au-Prinee. le ler Fiv. 19s.a

i TPrsidet, t. '
i BONCe .4
-: ', ..Kl-t "t *


I n 71 A I -01 1 Lm1..t: .. .;7 LI r. :
Gra l, :. chitisrr -,
Eczsmas, D&m ;...-, etc.
D6puratif Bah N:>. 2.-- (T-
tre:Maladies du ,i-t et del ia Pecu.,
Rhumatismnc-s, Sy::ilis acquise Ou
her&ditaire.
Pilules Basik'. 're i- a cor--
i lipation aigiie c.ia;ique. MaL-
f dies du Foie. t(<,; "-'i ,,n. Troubif".
de la Menopaus,.
Pastillew a _--- nue Grn.
:#-. Refreindi;-'.-r;:, R.



Vin Ba-.i), -- 4t:'.'. : ... ti'rr -i:.
lodotanniiue P. .,. .;', p -
Fer, I, tuuti;-. (; 2 "5.
Basophol ta-i' it e
"erveau..
Eau dci (-, '. ., S r.':',-ice, i.-

Pruloci L i\:.> a r d'- uit :;'-
.ile d'tune trt-z.h "'--:l ur incomtln a-
rable pour tu' rno'chiur,

Encouravet le L.iahoratoires Basile

1 42. Rue du !'eupte

Port-au-Prince Haiti.


Le vap ur HAITI S. 13, Voy, 9
partirta e New-York It :;3 F6v;:cr
1938 drc Prince, ou ii est attend le 7 F:
Scrier 39.8 ,: route le m6me jo;
a 4 hem'rm'- 5 1'aunri-s-midi por-
Kingston Ja, Puerto Colombia,
Cartagena .' rto'n: C(. Z. yr,-
nant frO.t, ia- ager rc mai]le.

Le vavu_' N)ORTH' STER Vo<.
:; partira d( Miami FI Ie 29 .Jv.-
vier 193,5 ir'ctem,'-; ;our P r.-

Janvier 1: 9 ,n r9: 1- 1c' m rnrml
jour A 4 heur. 'U..' ipres-m'io
pour KirP/-to, ,1>., vane Cub ,,
Miami F.u p pea nt j.raagorK.

WM. E BI. EO,

Agent G n rald.


Svs vous senter EN DES-)
SSOUS DE LA NORMAL,
pTencz I'tmfOion Scott p01f r;-
f "oir c Val Fcc, restovfcr votrt
vitalit. L 'm.lsion Se6tt yous
App mines da I'Hule de Foie de
Motue sous ue former particu-
hierement digertible at agreabk.
\tSaw~t.^Afr^"


Aro fiito d.

In Play effitwc





EMULSION

SCOTT
..........


BA-89--de-OAPRIMA .-TOLU irt RUCAL
43OCT AGRiA.0Lf--C0iVl9ftVAFl-DJv -PFAR--P-7-17R
TOUX, RHUMESV'BRONCHITF.S. ENROUEME"
INFLUENZA AFFECTIONS IDES POUMOIJ5
,-OPT-AU-PPINCF.. HAITI, RT LES PRGVL"Cga.


COLLEGE MODERNE
D'recteur : Ernst Alcindor
Chaump-de-M1ars No. 5 aucien local tde Palate Hote .
Externai-Internat : Conditions modiquoe
Inscrivez vos enfants au :
(OLI.E1.;, M1ODERNE.
Ic,-i;- qui mTeh' l'e:ns.gnement a rrte die touts les bnur ,'.
L'ecoic qui n. profess'ce pas le 1 bourrage de cranen,
L'ecule qui prefere a uuit Lte un quement c pleine un-e tsitte
iaile t'
L crd qui 5' i :ache it soliciter ca da crielopper tonjour. I jug__t
dr lfiltivf.


I -P 4


t e-SL i;S .e :qu, sc trotiv.' r-cruti u"i corps de profess.a.ars ile p
gene.
Le puis zbl. :
Le plus competent.
et le plu- capable. surteut, d'entnriner par Iexempl!, par i'Ret.i.g*.
nete eat constructrice.


I,
- "-~..-'--


CERTAINEMENT VOUS RENTREZ
DE VOS VACAACES


et vouu deniandez A qfuliui ecole vous dcve2 envoyer vos PnfatA'ls
quelle j'"ut faire incui4aer, eun mne temps qu'une telle format
classi,,at, les bases d'une education en hbarm.ionie avec s lbes oipas
par nuuze oJSifion Geuoraphique, tis ittiaUas culturelias p'i Lg;.

UNE ECOLE?

C'wst InstLitut Tippenlhwner

Onze Ann&es d'existeai sat d'espieriemes

Recormu d'IliliI* Publiqne.

Un corps de profasseura que toul-recemmniant,. on recunnalsaisit Q:
Fun des plus compktenLs de notre Corps Enseignant,
L'lnmlitut Tippenhauer eat i vote dtiposition avee:
-Li. confort plus grand appr.r-l chaq ,e annke A Bs losaun .
-La sirete d se:wA mthndes dbjh riches d'exprlenoes t- et-
perndant tournes ', ers les acquTmitions no ielle de in science pk&si
gogiquc,.
S nouv.le rmrgotisiation qui qui fon:tionnera h partir d'oetobi
L'rnseignement pur des apm iiahAtes des langues vivantes eas
naifsl',S:ves indisplen-.ables A 'houre actuele. ,
Aveec en plus le, avantages d'une formation rell.4ieuwo AtretM
;i.n c.mre!e.


Pour To- re.:seignem.ents: S'adresser a
Rue Lamarre oi Tlephoner 2891.-


I'lnstitut Tippenhauer,


< S:T-. Wsm


valam du dip" ejalaw
I1 est agreable el conComi qu
confier sun linge A cette blanchi
sorie qui donne ple.ne et entib
-:tisfaction A a clientele. A pa
.4 lessive qui est impeccable, c
-'pasae tralement des costume'
um. easimir qui sont remi. a neu
Pour vous en convaincre, plac
I.- aujourd'hui ine cotnmatnde.


I
J


vois


College Simon Bolivar
ESOignPment Primatre et a4 .t.
aignement Clamsique et moder a9 (se9Lle A AB,C)
Pension, Demi-Peasion, Eitern
Aveaue dca DaUs (pr4a du Pont.SL Graud) .
T61. 3608 .. .: .
Lauriat de Al'iance Frapk :
Le CoUeie Simon Bollyar joait dela ccazance de fIlJfl#SrtJ
y lfserire vP eanta s.
means du Baccalaur6at de Juillet l(Compasion frigalset .i
i ,eJuideu 185 et in 196). I 84 t Coneoeurs de Diction O ;II
[Ud, ia 9 uS aitxaeMs u 3:i.asIaur hs64 ANWiWUs


*,+^L5O-- .L, U vi M tUVfL5 S.Qh if,-- t"t ....""t. '-

: :me t E iif m- /" :" '.I-......


de andogesi e"


osI e a ".
re POUR I.E PAYS!! -

)1 Produits lL-.--

S ,UniversellenenIt apprtii'


,-ang : :.Trouble.- de Devenes vote propre Comptable on OUVT
Crondes :n Compte de Chique A Io Ban e NHati alanho- is
0 (jossee Rpublique dlt"
Df i Pe t ,r l .I ( h ,, ,n pT
.iurnet (ri-:'. T' : Bronchi:- j
si, l.rri oaern.'n.:. (.,-;.;tt .:'h.-. _- LL-1 "4
r5 Iq .rnn-T1 : i-It:.-, 'r. tLasilte -


"


!


I



































i




I


''''''~''


r


-1


I


I




WI 1h1W. wfl --:- r vs rnII*ursaiaa---------
MVTT" !-m!" -..- ,PAGN~lf'~rrr!~ ca wn


rg t dvrz~ tJa b -n


4 ; *? *

' *p


SkCURITT, COMMODITe
1t est imprudent de gorder 6 at mPion,
ou to feo et to vot peuvent vos causpr
desdororoges irr6parables, vos poles
d'ossuronsce, hypqth6qe*s, titres, coO-
trots et outres document pr6ciRuL. Un
coffret de soreth b to Bonque ROyole
coOte peO et 6vite teut Viet d'inqutlfude.
LA

BANQUET ROYALE
DU CANADA

,. i ,. ,, ,


A..DE MATTERS & Co.


lao- de la Pg


Rue Courbe et Rue du Ma doe rEtat,


-HA3. D'ECAILLFS DE CAREST VIEIL OR, DIAMANTS, PEER-
U ,bPIERRES PRECIEUSES, VIEILLES PIECES RGCBNT ET
Q ONNAIE DE TOUTES NATIONALITIES, A DES PRIX AB-
SOLUMENT. AVANTAGEUX.
G6RNDSt tbUIDATION DE LUi ETTES ET VE'RES
Lulettes et Verres de lous numbros
.*Btures en nickel inoxydabI4 A
Verres ovales au prix de i.00 la pairse
a liquidation durera j Iqu'at 15 Novnmbre ia Yve-

A. DE MATT.. & Co.




COLLEGE POLYMATHIQUEB -:
..sj ~ r f .... !.a sf l-^ "


FONDE r
A- INTSRNAT-ESXSRZ4AT,-


A. '., rAV ne Prdain"t Truajiltp N. T P. ,.
Directeur :' Maire .obi. '
E ment Prituaire et Secondaire


t ..'* ,
. ^ y


.'eio annoe:e de la CI ss9ee enf4nath.l) I .( JA r "JA$gA "-
fibt, (Curs gradu6s de Stenograhie. Dactylographie, etc., A parti
Sla 9me sans pavement supplementaire,
- ,QUr tous renseignements, s.adresser an sige do I'4tablite mem
tie 8 H1. et midi ou de 2 H. 5 Hl. P. M.


9W f 1 A. -- 44., ya,-.-- -


AI.g i .- ...


4ar~Frtl
*r u~~1..s~~h-r~ -


",-, % I *- m-
Bf ". e "-" ? :{ "8 ,

Jp-1
-e4 fmo^estabI&




RHIIH I ri


c'est la qii
S. -. .: .. j


.can ne
.. ." *" .,H ** 1 "*





remissan : eroirs






GOIJTEZ MMWMPAREZ
.w .
u ta v Lk Yr






GO_ ,TK-,Zt :,, E, -:-
la-c~- ~1 II* ~L~sLI-lM I~ki-r I~aC~P)~;-CM. 'lox4hW5


I
: -: .... ...~ ..
1 ~1~.-11)'1 r


1 Bl


R


.pg--l
~-~rs~


... ^


'':'r
:'
r:


Sa uja pas.venu bitil
Je s is ardonnable, vo"
Syona! T souvilns-tu hdu
J eune liquorist c.Edouarr .1.
Benjamin?. J'ai Ctie chlz lui hier
soir.
SQuelle belle scdir6t, mon Dieu,
j'ai pasnee et quel charrmant Lar
.on ce type-la 11 vouAs sert de i'a-
nieatte superlite: c'efst :ic ]a taluvi-
t en miwttiercI.
11 faut I't'courag.r', car 'ren1 0i
vu de parcillc tlans drat grandT ca-
fies do Paris.
Tu es prusi,; a ur. Y-'en pafrlion
plus. Mais, n: c .rirn, il a tfou'ti
sorst de lihquourL. 11 a l'aniseltv,
le peppermint, lia runclle vanuill',
le neckti, etc. Vois-le le plus t6t
po sibie si tu veux cpr'uver d [a
belle presentation, de ia bonne qun-
lit, enfiti toute une ganome de bon
goQt. 11 s'y cunnait bien et se dU-
onue pour ses aimables clients pour
Ia fin d'ann6e. Entin, .our d'autari
renseignements, vois Simon Vieux,
It6picerie du Centre, Nimne G. Rou-
main et tant d'autres. Cela vaut
bnie la peine. Au revoir, Vieux l

t ----- -- --.- ,

ATTENTION ATTENTION

La Manifacture Haitienne de ci-
garettes offre N sa nombreuse cli n-
tkle, tant de la Province que de la
Capital% aux amateurs de bones
eigarettes et de bon tabac une pri-
me de vingt cinq dollars.
Elle est constitute par des bulle-
tins num6rot -placsc dans les po-
chettes de cigrattes ERoyal et Rex>
et portant la signature autogra-
Sphe des Directeurs.
meurs de Rex et Royal!
w~ --'" *"-r' -- w* '"" *
A LOUER

La grahdc maisun uL. M. Camie
L'on, situde entire le Eois-Verna et
Turgeau.
..Neuf pieces:. cinq au rez-de-
ehausse"tt jl uatre P6t'age.
Eau, Bassin pisci~ie,galerie cir-
culair:eet double garage,
S'adresser i c0lt, n.aisonnette
Juhif BE;uchatelUi. '


SAUTOM nL E A YENDRE

Voaturie FLrd Cabric1 i, Mod-:e
V-8, en parfait dtat de fonctionne
ment, avec 4 pneus nncufs et 2. da
rechange.
''Sadresser aa BDariu du. Nuu-
velliete, chaque jour de 2 heures
A 6 heursp. p. Phinsne No. 2232.


Poche G. 1.


gaaompagnie




d'E-cairage


Electrique
GAGNEZ $ 2,00-00

en ac tiuctd

UN REFRIGERATEUR

GENERAL ELECTRIC>
La Cie D'Eclairage Electrlqm met eni vente a partir dau:
24 Janvier 1938 au t M)ars 1938
DES MODELS DE REFRICERATEURS GENERAL
ELECTRIC>> MOTEUR UNIT) REMIS A NKET'P AR
LA FABRIQUE DE SCHENECTADY AUX PRIX SUI-
rVANTS :
$ 150.00 .tvec moteur ncuf 4 An.res de garantie Mcdle T-5
$ 135,00 avec moteur :,ouf 4 Anies de garantie -. Modtb M,4
$ 90.00 avec moteur Uza-g sans garantie
$ 60.00 avec moteur Usag6 Sane garantie
Et dte plus... Un Billet tCtier de la LOTERIE NATIONALE
DYHAITI -- Ti age du ,* MrMrs 19383.
D'autre* advantage, vous sero fferon t N'oubliez pas qu'il y aura
684 lots gagnants.
,Pour tonj s renseignemente et plus amples, informations tn, ph-.
nez au No, 20,i
CIE D'ECLAXRAGE ELECTRIQUE:.
:. .-.& ,


REtELITAInIS SEIUITIDOUNLLES
mul ti it ,utir t a tou cturtstSTo r t
shou -- A da t od Uir t "
.B.cy a..t 4*s 4atuit$, s -.|na w


i-WSALO


--i -


( i v."-r t rp.ti n -



SCtt ia1sque%


ci touzte& doctwtse
5OULA0GEMENT IMMCDI AT 5NS ~/NATON
NUItISIfL S iUtR ESTOMAC PAR

-,
2 a 6 co MPRIMt~:e AR odtiM
LABORATORIES O.ROLLAND-LYON. rrnce

Lt^ -.~ ^^ o.44- -Pptctl

L'ASCEINE ,t egalement indique dans le PAL'UDISME.
Enregistre au LaborAtire du contrOle de a -dicamA~ri.
sous le No. ,28-5.
En vente dna. ntoutes les bonnes Pharmacies am prix de
Gde. 0l.0 la sachet,

;&Tr'rr i^ta;fimiiii-i^tSifnKa;;;;m^l^a rg" C.aI^ aiT-gmagmmmmagmaiijj 6t:


f- ~ *i 'r 7i-


M~w


r ..


~ ..~fiaY-~i~-~~sasw~ ple~slx~-rt **4~88Ml~s~s~rraa~~----~W~N-~iunul~~


LA MASON


E. ROBELIN


& Co.


FONDEE EN 1899

i Est la mieux assortie de la Place en papers a crire,
impression, emballage, etc.- et en fournitures pour 6co&-
les et bureaux.
SSon stock entiircment renouvele lui permit d'offrirj
tous ses articles des prix defiant toute concurrence

MERCERIE
COUTELLERIE .

LUNETTERIE9

DEPOT GENERAL DU SCAFERLATI FTRANCAIS


Kilo. G. 18


lr7:-5~n
,,





P4I1 ~ .rt~a ayt
1::.5~:


t &L (Ai N-lUt)M.JtWITW a


--------- -- -----
.. .... -- U ..... -. ,. . '<" ::'=7 -= --".. ........... .. .. ..... .... ... .. ; "
......a. OUT*p

Mattne.mo & i'preaue

dane vos Bureaux

i


] I et, compare ces points

VITESSE
: COMFORT

CAPACITY

ECONOMIC
DURABILITY

/ qui font de la


la prerie're machine du


Monde.


DN N.STRIB
DISTRIBUTOR


f LE MONDE

Samedi, a & heures du soir a itt,
cA&bre en l'eglise de SacrC-Cver r-
Turgeau Ie marriage de
MiUle Vietoire Chary
avec
M. Andre Lahens
Les heureux conjoints ont ( t
conduits A I'autel par M3nlin:,
Charleron B. Basticn au bras do
M. Fabius ThrasFybel. A 1issiue
c, la cry&monie religieuse, unc
charmante rIccption eut lieu dans
i as salon5s des 6.tiPux Ch. ;. nt.s-
uien.
Nous presentonzs toUt not vwaux
dio bonheur au june et distingu6
couple,


U.S.IL F.F.A.


Dimanche 6 FWrver, grande ft,
te au Pare-Leconte. A 3 heures 30,
Adnodiction de la nouvelle trib-u-
ne officielle. A 4 hours, IJ match
sensationnel ot tant attend:
Etoile Haitienne-Hatuey Bacardi
Club.
Entree Generate: G0 0.50
Tribune : 0.50
Voiture: 0.50
Pelouse: 1.00



INSPECTION SCOLAIRE

DE PORT-AU-PRINCE

L'nspection Seolaire inormxe a
public que ses bureau sont trans-
t 6rs, k dater de ce jour, au cid-
vant leoai de P'Enseigaement Pro-
'esionnel, lae de la Cathddrale.
eige aetuel de la Direction. G6nxe
rale de ITfliseignemnent Urbain.
Slle, profit do reoeastion pour in-
v;ter les 4 ves dits libres, d6l ints
c:its en vue de cexamon officioe
tie ia procfMine session, rdclamer
les fonrmlaes d'inacription r6gle-
rmentaires.
Port-au-Prinee .Ie. lor F6v. 1938.

tnspectlen '~olai de

Port.aanrPrince. *


:ARIVEE IEj


HR


M. MARTIN


Avant-hier, est arriv ia Port-au-
ince M. C. Martin, Consul G4ne-


i,:i d'Haiti iK Kingst n.
Noui lii .oulhaitons utn
htitV purmi nons,


agr abits


)IONDANITE


amnwdi 29 J)anvir i eta P
n 'E'glis FParoissiale de
Marc,. k mVriutir "reiYgieux
dvil do Iin.spt'eeur deS
le. Raoul Clk.sca, avec la
e.;o Mile Louismna Ad,.


ed ibri
Saint-
& effect
Eeoles,
distin-


i t'fur-ont conduits au pied de
.'auti par Ie Dr Ducarmel Angla-
tid nu brns dc lMmc Leopold Pin-
.hinat.
Leo tPmoins choisis furent Me.
St-Victor Jn-Baptitte et M. Sale-
men Jn-Jacques.
Un group do belles jounes filled
t"rtmalent I cortege d'honneur des
inarie-. On y remarquait lea d-
tniuaolloge Matrcelle Louis-Jeune,
Alarcelle Ade. les demoiselles
iShieds Rolies, Clered, etc., les fi-
4es flours de la couronne St-Mar-
wise.
Une gentile r6cepton attendait
's invit6i dans les salons de Mile
Add. Au champagne le Parrain Ie
Pr D. Anglade, dans un discourse
de circonstannce rut r6ellement
irouver dea expressions heureuses
t* choisies pour rappeler aux 6poux
.i-urs devoir.s et lour souhaite tl
bonheur.
Des boissons et gateaux de tou-
i-s sorts furent distribu6s aux in-
tit s qui renouvelerent leur sym-
pahie aux tpoux. Puis ils se reti-
drent lhuretx apits quelquev;
tours- de valse.
Huit heures dejA' sonnaient,
quand les 6poux s'envolaient ver
lour nid au pied de Bivert,
UN ASSISTANT.
ws.-.-tn -r V "--


r



I








i
i


LES PNEUS ET BAI'TERIES
FEDERALL


fIt
f e


i


Libraine


Nouve


A LEVOLE NATIONAL.
WM Amim T)r m.ana
FIE -DE SAINT4W S0M UOCO

'. >iKMatehe i ft tdt, 4 heurt
30 de Papr~mil.digl ? eeselot
,-e d6roule, autotIdu qtuartier de
la Cit6 Vincent. .ette $euse ma-
nlfeatation rt.unl u ihombrewae
jcunease det deux uexe autour de
Ia Statue du Satn...
RIunion des gr neUa udala I
occur de 1'Ecole.
Lundt 7 frier, A -halt heur .
pr6citie. Grand'Meao woleenne.l
Lia cr&rnonie aura lieu dan la
rour int6rieure de PtEcele,
Cordialc invitation.

La iDetlonR.

,*P._.__ f ", .-... ...

AU PENSIONNAT
SAINTS ROS .DE LIMA

Grande Fite Thtatrale donn&e
par les leaves de-,'Etablissement
et les Jeunes Anciennes au profit
dea ceuvres de 1'Association, D'i-
rmanche 6 F6vrier, A 5 heures. On
y trouvera: tombola, comptoirs va-
ri4s, et tout sera mis en cauvr~
pour vous procurer des heures d-
Iicieuses tout en faisant le bien.
Allez done tous Dimanche it cet
r belle manifestation de solidari-
it social; Its cartes s'cnl6vent ra-
ipidement.
Entr6e: 1 gourde

La Secr6taire GQ~nral,

Mme, Eugene DECATREL.



ATHENEE

Les membres de I'Athenee Cluo
-ont convoquis en seance le diman-
The 6 fivrier 1938 a 9 heures pr&-
cises a, m. au local ordinaire,



ETOILE HAITIENNE

Les membres des Comit de di-
tection et i deisipline de l'Etoile
laitienne sent convoques en s4an-
te le samedi 5 ftvrier & 7 heures
p m. A lI'Avenue des Dalws, MaiiLn
Fmile Pr6aau.



LEMONS PARTICULIRRES

Aux AIlves en relanrd; leton
J'Espagnol, conditions avantagea-

S'adreser Wesnar Thruiy-
bule, Avenue Bouzon No. 15.



Aprks to spectacle. le hi e
voUs eat tu
B$RLLNEI iGOF


ACHETE?.


,r4:

..1
un T- erc rl ,,ar '16


Baume Tue-lerf MlrI


fwuDe cra-r.% I u tMao
efilaw r pwa1' g qsj tahues e i

Efa Im M frerpwmai Are &wwo 04rrf v
m^AB~paia~ ^*m^^ Dnuc *


.- l-.l-'A -kA-rr- l0- Murd ... ...w -


.._ ,' 7jl ... .- .. .




CONTIEINT DE L'RIRIM ..' ..

tenant dc PIRIUM. Pepiodeut otn-
re rn Instr. Ekatamt msa dents jra ,
alehit la bouche-atimule Ies gencivr
favorlse la production de alive t et '''


S::
i











: ^


,. *
":
.:


:-I


..:
..::r



.: .!iB~


f TIOPI ) ni


cue fitL touted ea cnmoe avec In pEui
grande sflret jamaia connue dans..unr
te dents .
P I .q e IIRIUM Ie novel ingr-
dient deataire &patant -. enlive le film
siau frottapg dur i gttqe iIg.l4t b
let. sawfa ee d'maik am tbehea puis
ii la poit pour lear doener Ie lustre le
plis .brillat tas ton &rin $iahe su!l
Aeast an- tube de f4adit:etea
de. 1'rlum. Coamencm z dis maintenant
A eaift se Ute o.mel. lthode.squijQn-
as A i4nat m labon ", sin-
to 2a"rth.


*u,1dsa, II 1


SPA A S PEPSODENT
s"l ,a" ten tent db flRIUM.
r ~-r-Yr* *i~- a;lhI*IW ,- -1~_ L ~lr L


WNWwrr


~i~rr-


I~ua--;-~..l,,-----~s-sc~p


* L- B*


r-------- ---
FNr --,


7


:. (IMAISON DE CONFIANNCE)

LAB"w. A.f LA IIEVX ASSORTIE

Papterie Revues Quotidiens
156 l rcnue Trujillo-- Tl. 2077.


Aver la baai du fta On ne doil pluis ae pricer de (


Charles Plianier:; Fau: Pa.wporir (Prix Goncourt) ......... Q
R. Vincent: CamUpargw (Prix JCminf) ............ ...
J. Rogi.nart: Mervah. (Prix Reaudotl .....* ...... ...... .
It. Rousscl: La VailS: sans prinmtemps (Prix Interallii) ....
A, Tardieu: I Le Sou rain capi ............ ........
A. Tardieur IT La Profssion aialementaire ............ ..
Maurras: Les vcr .:l sur la mer ............................
Maurras: Mes idde. pcJitiqueR. .............. .......... .. ..
Maurras: Enquete :-.!r ; monarchic ...........................
L6on Blum; Du Martl.s .... ...... ......... .. .
Lon Daudet: La tragi !ue exi.teic.e (d Victor Hugo ....
C. Farr6re: Visite aux Espagno ................... ......,
M. Bede l: Monsieur -I tIer. .... ...... .. ..................
M. Burnat-Provinsa: Lt Livre rrpir toi............
Stcndhai: De l.'Am ..... .. ... ..... .....

Le Sang :A. France. ......... ....... .. ...... .......
M' ysteret Ch .:I:el ..... ............... .. ,.
L" Fleuir di ..ai ............ ........... ... ...
L' e it Cunj i. ....... ..... ..... ........ I it
L id n e ...... ., I
L'ampp e -- D e ...... ...... 3
.e n D s Vi rs: De .. ............v .n chef ... ....... ..... 1

Ph. artr L nLr : Co n"'- r i t' .in i 'rariii; .. ........ ....
rivat Pr TM s ..... .. .. ...... ............... .. ..
PRIX GONCOURT : 1- AX PASSEPOTS........... .. .... .,G
A. TArDIElU; LA PROFESSION PARLEMENTAIRE ........ ri
CAMERILYC'K .i, thode a 'L,,Lage de.ts rangers pon appre ,ia


iL:ri: A.j ne r e f'- nq.i. ............ .......
2, rn Ann- ike fran ai .s ................ ....
PA.- pays d France .... ........... ... ....
P .'r,r.ns fran ais iTh- ess.ntials of. ......
'French convutrsations) ......... .... ......
ALMANAC'fI VERMOT...., ...................... rnch6
AL IANACIi flC ER 1MOi' ........ .................. brh
ALMANACL H.ACILE E ......... brh
ALMANCACII ILACIWET'E ....................... reli

VEE Z ISI TER
NOS BEAUX RA 1 O.'S DE LI VRES D'ETRE 'lNE ',.''
POUR GRAN'DS ET PETITS
.. .n... --...


SS .si l


9
r
i







i
r




r

j


: