<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03241
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 24, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03241

Full Text



PAO

.s PLUS ANClEM

QuoTIDIEN EDBAITI


) .

*1 I





QUOTIDIEN FONDE EN 1896


s-a- W -A..I


-~~-~ ~ e+~ .. I' trri~`~*!"ri 9' 'rr ~ ~- -'--------r.r llar~ruv.
- ~ trl 3k -.ran.r ni .yg.


42*me. ANNE '


PORT-AU-PRINCE, HAI


LUKNDI 24 JANVIER 1938 No. 14.875
/ .AcA*II~ r~f~uYnYw~t


DIurant Ie mois dQ Dcembre
1937 a statistique des coles pro-
fessioanelles de garCons a accus6
un effectif total de 103 6 lves.-
La moyenie de pr6aence journa-
tiire s'est chiffr6e A S8 o/o. Ls
rois ecoles qui ont ob+cnu lea pour-
centages les plus levys sont l'4co-
le pr6vocationnelle Tertulien Gui-
uaud av.c 99 o/o, l'fcole profes-
.jinnelle des Cayes 92 o/o et fe-
j. B; Damier 95 o, o.
Les course classiques ont progre0-
as normalement pendrant lea troit
derniers moist qui viennent de s'&
couler, I e est enou geant sur-
tout de noter qu'un r.u plus d'hc-
mog6nit6 tend A a'4tablir entire lc
6lves appartenant aux classes si-
milaires des diffAretts tablisse-
mnts. La grande difference daun tt:
nivea intellectual des 61~ves a tou-
jomt constitu6 un trMs srieux
handicap & l'laboration des tests:
standards.
Nous souhaitons que dans un .
veir proehain i sera possible tdc
g~63raliser les 6preuves th6oriques
dans les 6coles place-i sous Ie con-
trle du service.
Sous la denofrnation de Cours
Techiues nous youpams les trios
iatibres qui'-enstituent la base
de Penseijnement professionne!
proprement dit; la technologies, hi.
dfssin et la m6caniqut
j) La technologies ne signifies pa
4tlement pour nous t'explicatin:1
des termes relatifs aux arts et aux
mitiers. Elle a un senb plus large;
et dUsigne i'tude des materiaut ,
it. rmatuvns, des pro-
,.s enIpioyes pour
:.....a .-.ldonr aaons.
es q.elques note suffisnt
donner une idee e i'iniportancm,
d'une ,lier matire dans tout cu--
riculum bien congu d' ducation
'frtcssionnelle,.
c; ccurs de nos supervisions, Pi
nous a ete donn6 de constater les
Lensibles progres r6alisds par nos
el6ves.
Noas pouvons affirnier que deu:<
A:. 'e- ions avani&te Aqyuibrent d*
"^'!)-v- .: .: ; ^,.- ^.*^iques q :i
hur seronL de la pius grande u,.-
liti dans Ia pratique quotidienne
le ieurs m6tiers.
b) A 'atelier pas dt verbiage,
Croquis cctes et bleus d'AteIirs
remplacent avantageusemelzt h
tongues At interminalbes explica-
tons.
I a 6ta demand Ah tous nos Di.
recteurs d'4deles d'apporter une t-
tention spiciale & tenseignement
du deasin,



LES CHANGEMENTS

SOPERES A LA D. G. T. P.

Come on a pu Ie constater pte1
lea diff4rentes crcula'res pubtibes
datts notre edition do samedi. -es
oompresaions effectuoee par voi
de suppresgion et do reduction, ne
Portent aucune atteinte a la bonec


marehe do I'organilation. En :Ic-
NNt du chapitre affern.t aux E:.:-
des et Lev6,. qui a fet aupprime;
toua lee autres wYvices fonction-
nAft normalement d'autant plus qElIc
les fonds r6anrv6a aux travaux :tfir
lea et d'ntkrAt public n'ot.t pas et.
atteints ni dans leur affectation ni
d4ns leur moitant.
Si le e1dtr des Ingnieurs t'
Acbhitectes commissionn6s a 4t


Lc (ude de la m6canique n'a pas
: r: '.:5 les r6sultats que nous
.,.u3s tk,.;i:aites, quoique nouts a-
yons la precaution de recomnmait-
.,er a nos professeurs d'4carter sys-
,matiquemnent dans leurs exposets
routes les considerations qu'il n'esa
pas possible d'aboriar dans in
course e'Imentaire.
Pour &:re 6tudite avec fruit, la
m:canique exige des ,)nnaissanccs
suffisantes en arithmdtique, en ai-
gLbre et en geom6trie. Et nos jcl -
s a :prentis ne sont pas toujours
-aius da baggage intellectual ndces-
;,.'a ia bonne comprehension h.3
cu. crs. Tant s'en faut!
-;C.L., poulons dire que jusqu'
,e ,uate M,. Abdlard st Ic svul
professeur qui ait reussi a int4re--
-ctr quelqqes-uns de ses l31ves danjs
t eude des notions d-lmentaires Cde
inecanique.
Les exi;ositions centrales tenica.
en nos Bureaux et toutes ceiles or-
ganistes dans nos ticoccs de provin-
ce ont consitui t uni tmoignage ir-
-ft .... de s efforts heureux e -
regis:rtis P i' ictif de notre Servi ::.
N'euiu:-ce pa.i de quoi remplir d
i nr no cilh. d'A lelitrs que d'ea.
tendre an ancion President de .a
R3;-ubique qui venait de rentrcnr
d'Europe, s'&ricr, enthousisme enr
\isiLan. ie stand d'ame blement de
notrs d.-r:ni e E~L positionn centra-
ic:
cComme ces meubles sont beatxa t
L est desormais inutilt; de faire ve-
nir do tels articles dt b'etranger.a
tLminaer notre importation, Jo-
.Lir qi-i'unc parties des ressourca |
proL'enant de 'exportation de nou
denr6es agricoles rested en circula-
.ion dans le pays rsertfiente un
tache qui merite la protection de :
poavoirs ptublics et l'encourage-
..ienw des particuliers.
Durant It premier trimestre de ;a
prisente an-ne scolaire, it a e i
produit dan. les Ateliers de nos d'-
vers etablissmentsd deux cent treon
:e deux travaux, estimes a Derx
r.ille trois cent soixante six gour-
.. j times. On en trouver
.., .e;aiis dans les diffErents ta-
bleaux annexes A ce report.
5.- Slcon la coutume 6tablie,
des examens trimestriela roulant
sur les trois parties (classiquet,
technique et pratique) de notre pro
gramme d'enseignement ont eu lies
dans touted les 6coles places sous
notre contr6le.

(Du Bull tin Trimnestriel du Servi-
Sde Enseignement Professionell


.r t modifi6. 25 Inc>-
nieurs sur 55 licenci6a, il n'en est
pas d. meme pour Ie personnel ad-
ministratit amputt seulement d'u-
ne dizaine de membres. De ese 6rt *
U y a ex plutot reduction de sa-.
laires 'qu suppression d'emplois,
Et toutes cei mesuree, quoiquw
dures, et pour ceux qri restent of
pour ceux qui ont fait knrer adieux
i 'orais..tion, ont tUi prices r~ t
vue d'tquilibrer le b-.dget de tla


D, G. T. P. ubissarit <;e-meme par-
Dcret-Loi en date r1r 13 Janvi.r
1988, une reduction do plus dt '
550.000 gouvdea,
.. -- .


Lire nos informations on 2e,e, 1, i x
5e et 6e pages.


bDIIS I OS ECOLES

Ptolesaionaallas at Pr6vwcationnellel
S "i -- -


L'ARRIVEE DES
CONGRESSISTES AMERICAF


Ls:, dCi;gu-s aR Congrbs pana-
mirieain de medicine qui vient d'a-
voir lieu h la Hlavane ont visit
inotre capitale sitot leur arrived
un noire rad,. Ce rnatin vers 1I,;
O:n;z heroes trente. U1s ont tU'rc-
ctus par Son :IxcCl!ence le PIrs:-
dent de la R1tpublique au Palais N i
tional.
Accompagn&g de notre d6tgu!a,
te Dr. Camille Lhrisson ils ont vi-
sit6 1'Htpital Geria-l, l'Ecole Nha-
tionale de M decine et d'Art Dip.-
taire. 11s ont it aMlusi :cqu chez It:
Dr. Villard et i a horland. -
Nous regretton que ces in-
tcressants congresx.i,>i es .am6ri-
cains ne puissent pa scr quelqucs
jours A Port-au-Prince o(t ils at-
raient eu !'occasion d'entrcr en zon-
tact avc tous lcs reprsontantb d'
P'intellectualit6 haitienne et de 1:s
apprecier.
C'st ae tout F or do notre
cceur que nous lea salonss et hc-
accueillons, espkrant qu'ils empo:-
teront do cette terre hospitaliMre
~I meilleur des souvenirs.



UN CADRE FEERIQUE
POUR FETES DE NUIT

Pour compWter notre informa-
-tion de samedi nous reproduiusons
de notre confrtre eLe Matin I'e,0,
trefilet suivant:

Anu Club privt do Pu,,l Fils-,Aim
UEn Av&ement mondain
extraordinaixe
Notre charmant ami, et anctcn
collaborateur Polo Fi ;-Aim6 s'et
d&puis peu inslail, i is splendid" !
Villa tLa Gosseinme. lout le moMn
do sait que dtanr co domain st -
gneurial aux propottiona grandiu-,
sea, plante d'arbres alti. ra au feui'.
iagoe ombreux la :nmptuositU, le
a;t' t. L la mn:.iinCL' ncc s sent na,
gurcr alli& pour faire vivre h nr -
tre belle soeidtd dos heurc % ino4.
bliables de folle galt&.


INAUGURATION

0U 1 USEE VINCENT

Hier, au milieU d'tm:e nombreus,:
assistance, a ea lieu I'inauguration
du eMus6e VincentP La cre(mu-
nie commenca, A 10 heures a. mi.,
arrivee du Pr6sident de la RBpt-
blique, entourb des Metrbrea die S
Maason Militairn et aceomnpags-
des Secrtkires d'Etat.
Le Chef de l'Etat, qui est le gi-
anreux Fondateuir de cette c wvr-.
d'utiilt6 national1 fut accueilli ryar
le General Nemours, Conservateu1,
et par Monsieur M(lix Viard, mem-
bre du Comit6 d'organisation dl
Musne. Trois beaux et slides dis-
cours furent pronorncs. Le premier
par architecte Jeanton qui remi
!es clefs au Ministre de I'nstrue-
tion Publique, Ie deuximee par rc
Ministre EstimB qtui remit officii.-
lkment la garden dut Maste au CoriT
servateur, et Ie trojieme par le
Gncural Nemours qu- ouvrit les
portes de 'Edifice A l'Assistanc,-.
Aprts ta b6ntdictlon :u bAtiment,
(lonn6e par Monsieur ie Chanoine
Colin, ddltgu6 par Son Excellenc3
Mgr. Le Gouaze abser.t de Port-a.u-
Prince, le Pr~sident de la R6puo;i-
que sign, dans uh artistique ct
luxueux livre d'or le procvs-verbts
de cA te interessante reunion o-i
'on remarqualt les plus haut-i
I ersonnalites.


L eat port iA la cor.naissance d,
p l!ic et du commerce qu'A partir
d6 cette date, Monsieur Emmanuol
bEron ne fait plus oartie du pe:-
sfmnel de la Compagnie Nationaln
rk.s Chemins de Fer d'Haiti. L- s
Ionctions de chef de la gare -lo
ia gare de Port-au-Prince qu'il oc-
cupait ont 6t6 confi('s A Monsieur
F6!ix Dosdunes.

Port-au-Prince, 24 Janvler 1938.

LA DIRMETON.


AVIS


Compagnie Nationa
Chernins de For d'


e des
attl


La Compagnie Natjonale des Chf-
mins de FYr d'laiti rappelle au
publlic, particuli6rewent A Me-.)
sieurs les Odtmmnerantfs qu'aue;-
ne rtquisition d'achat de march i-
diseg faite en son nom no doit btrc.
prise en consideration si elle n'esi
signed de Mr. B. F. LILES, son
Directeur G6n6ral on de Mr, Pial;
E. ELIE. assistant Direeteur GC-
ntral.


Port-au-Prince, 24 Janvier 19%;W.

LA DIRECTION.


De* fites, des fatUs, des f6t-s
scmptueuses, fastueuses, magnnifi-
ques, il yen ealt! quo e cadre eA-
chanteur du domain 6ternise dans
nos souvenirs.
Les chooses ont leur destiny. --
Soutr ia baguette magique du sdy-
namique. Polo. la princitre demnet-
re A Iaqulle des enjolivements ount
6t1 faits va ktre sous peu tir6o de
sa longer torpeur. Des ftes do
nuit sy donneront biontt des f
tes mrcrvilleusea, inimaginabl:-,
uniquetl iiotuies qtui d6rouleront
SlelrsL festons et lcurs satragna, s
Sdepuis ec Champ-de-Mars jusqu u
SChumiin dcs Palless.


CHAMBRES

DES DEPUTIES

(SEace du lund 24 J anver)


10 henres, La majorit/6 consta-
toe, la skancc eat ouvert,.
Le ler point de t'ordre du jotur
comporte Ia sanction des proda-
verbaux des stances dt 5 Avril
1937 et du 19 Janvier 1938. Ces
proves verbaux sont adopt-s.
Apres la lecture des diff6rentzs
pies de la correspondance: lo.
Un message du DDpartement (te
l'Inttrieur invitant la Chambr- Ai
combkir la vacance s natoriale pr,.-
duite par la mort du S6nateur S -
Aude; 2o. Un Message du Sn&at
transmettant A Ia Chambr ies m,>-
difications apport4es A sa derni, e
stance a i'article 15 du Decret-Li
instituant la carte d'identiti, il est
passe A I'l6ection du ramplagant du .
s6nateur Denis St-Aud.. Le scrut.}n
accuse ce qui suit : Dr Hlenri La-
noue 27 voix, Conitaitin Dumer-
v6 7 voix, St-Aude 1 veix et 1 bu:-
ietin blanc.
En consequence, cl Dr. tH. La-
noue est proclamt par Ic Pr6sidert
de la Chambre, Stnateur de la R.
publique.


earactkres. le pour pen que !e ma.
lae sache renseigner. les diffcul-
ts e sent pa tnllement g'andes.
2o) tl troubles acMis par It
Vonumltant peuvent reliever, soit de
l'mpoliotn emennt dont il parlA,
smlt d'm*t autre maladie d voluant
av^ec I minmt tableau. .-L'erre
dams ee eas peut vciir de ce que,
pr&venu centre la mentaft6 dt
aysaM haltien, on rejette systl
ntiquement des ren6slg6ementa

(wrv emtte om 2e. pene)


Q La rin sente tude 2-;. rL'.."lr A w-.i
Profnwur m de linique r DOr. Ll-,
*IHdtnk*rt c 'ouib0 y .r- I-.C.


Prbfme de de M&lcdnr odfale


LA C IN(Q

MEDICAL
ET LA MENTALITY DES
MASSES RURALES D'HAITI (1)

Par Ie hr. Morice Hai.


WOUS w rfne un riel p r"r 4,...
.N'u yrnoC ta rcd tk/'tr n /,-. -
4 not ise .ure cette sub.caa"intu 4-tj.
do M. toe iLcteur MAoric't I h wur lar Lt-
niquea M,-.tale et la Mailrited dwes Ma.,
0's Rura, s -L'Haiti. EUt, ,t- de ta*
yre-mire TmparUt o et Itsf'. asee tvt*
6 atocio ,steff tIe rs lwL:r m ,':, LE fr.
Hail eat assistant au Sarvi de Ma t.
vi7e de Iftpital Gdral tnmtuwn dota s
8 aw, p'; aeseur de cliirt, semwioiog?-
que a tci crl, de d MddocL.; di Paort att
Prince. I a difd public v iudicieu-,as
Sobserrvat:'-7i eo collabor':C avec e
Chof de tinrque, le Dr. L wis Hiippo;'-~
el un arfjc Zjur t'atr 't..

Dans Ja cliieate hospitalitre
compose en grande mmajorit de
payanss ou de gens du people vc.
nus de tous les coins d'Haiti, le
Atche du clinicien est loin d'etre
toujours ais&e. En notis basant sur
un minimum de 8000 examens pra-
tiqubs en six annres tant ia I'H.
pital Gn,-ral de Port-au-Prince
qua' eelui des Cayes et dans les dim.
pensaires ruraux de ce district,
nous croyons pouvoir incriminer
trois facteurs qui constituent en
que'que sorte la trame te cet tb
mentality primitive don't Ie Dotear
Lours Ma~t se plamant daas le do.
maine de la psychiatric, a fait tout
ricemment le sujet d'lne int#res-
sante omfrcnee. Ce sent:
lo.-- 'fynorance de ces manades.
2o.- leus croyances erronAes et
parfois stupidest aux tres surna.
turels on imaginaires. .-
.3o.- leur tendance A invoqur
an empoisonnement A I'origne de
presquc toutes es maladies.,
Cee trots faeteurs se combinent
assea souvent pour eompliquer plus
particulirwep nt l'interrogatoire,
cette partie si importantete de e.
xame* clinique, A dfaut de laque-
le le diagrntle devitnt extreme-
ment difficile.
Noue potyons mmie diue que pres-
que toujours il nous faut pnut6t ar-
rather des patients les renseigne.
ments indispensable, et 'on com-
prend ais4ment .qu'en pnr ndant,
malgr6 nous de la sorte, ii soit ilp
possible d'appliquer eette excellent.
te et fractueuse mtthode qui cor.
site A hisser par*er le malade.--
Quand 11 s'agira plus loin de faire
e tude denee d'ensenble de I'lnterron
gatoire de nos analphabets, nos
rcTiendrons sur ce sujet.
.Dans r'examen de ces supersti-
tieux on sol-disant victim ne rem-
poisonnement, -deux ventuattlite
pe vetnt ae presenter:
lo.- la r6glon du corps ot s'est
excrc6e A leur dire, faction uma!i
fique des esprits ou du loup-garoU,
est en r&litt t siles d'uen dou.
leJr, d'une affection cutan& (sy-
philis, gomrte syphilitUque on au.
trees) d'une tumniur don't U suffira
d'apprBeler lh mode d'rvolution, !4a


D~ hr ~low


/I,. .L


Ns


AVIS

Compagnie Nationale
des Chemins de Fer d'HattL


r



I


I


r


r






t
t




I I.*~l .ir. ..::.I~~.::... CbPBP~;** :I:I :II:'C ~::IC( 11' '. rr~m,. :I.:IPP C(Q~R; .r~Ii~j ;


P A G ....................
LA CLINIQUE. MEDICAL

(Srdle)


pourtant exacts, ou al- rs bien qu' n:
S Sit aun courant. de ce tte, tn-
dance & croire A une intoxicatirni
andienne ou r cenle, on s'accroche
plut6t A cette dernitre sans -envl-
safer la maladie qui evOiue avee le
mime faisceau de oymptimes e't
qui est en r&ait rf unique cause des
troubles incrimin6s, .
A rappu de ces assertluns nous
pourrfl s apporter de multiple..'
examples. Cependant nous nou,
borneronas publier one seule ob-
servation clirique reeucillie ii y a
qqutlqs mois dans 1e service td
M6decine G n6rale. s'agit d'uo
cas d'tidortions oesophagiennvs
don't Pune s'est fistulis&e a Paort..
Nous falcons remarquer qu'il vr
rifle plaiut la deuxibme Pventatiu
tL.- Si nous 1'avons choisi ent:-c
mille, c'est quth- notre humble .-
vis, iit aut mieux que tous lesI au
tres, car i peut interesser, a un
double point de vue: d aboard it 1.fu-
sedde cette mentality reont noiu-
vons parlk prrcedemmr nt, ensut'e
elle comporte un pr&ieux en ,i -
gnemeit pour les 6tudiants en n ;-
deeine ou mTme les '. d -.i i::-, n
raison de l'allure iut h i" i at-e:
que de la mnaladie do' it...l ,et u-'I-
tion et des lesions tutla minques '
cessivement rarres relevcs p;ar
Docteur Giordani iA autopsi-.
.Voici 'histoire chlin io-e tai
qu'un questionnaire t 1:,!: ...'. t I..
serrd nous a permits r! ia r rii:'-r:

,St. V. St. V. de natio,:ai6 h:'-
tienne, agh d'envirton 5 a.n~. ,-
A more Jean Oh6, commune ri
IArcahaie, demeure a Cabaret 04
iJ se livre depuis son enfance nau
travaux des champs. Le I13 Mar-
1936 ii nous a t& adres;6 par v-,
Juge de Paix de 1'endroit avec It
lettre suivante:


"" : "'~ ~-,...,iVE -INUViELULaT. -*"- ...........


,li .;rtt~ EgaIitt raterni:
tbUabaret le 13 Mars 1936.

le Juge de Paix du lieu,
;.Al Directoer de l'H6pltal Gal.
((l'ort-au-Prince.
c Monsieur Ie Directeurt
aJe vous reomamar-de le ntommn
Sainvilus Sainville atin qutil slt
Qxamin6 car il pretend avoir re'M
du poison dans an plat qui ui 3
6te servi par une femme. .
. de voudrais avoir de I' fHptal
Gi 6nral un certificate attestant que
rcfltement le sieur Sainvilus Sain-
vile a Wt6 emrpoisonne, pour per
tnet re A la Justice de fire ,t
ours .... ,
. ries meiieures salutations,
_.ign4: J. B.


fHlospitalle immediatement dans
.otre service, iH prEtend 6prouver
cour la premiere fois une lIg~re
-ensation de brfilur it la gorge,
d{crrisre Ie sternum- et mnme A 'e Fe
:macr, s'rflot pendapt 'inges-
in de.d athmcnts slides.
(''st ai la suite d'un repas pris
v a trois jours dans an restau-
rant C(.Ib;,ict et epmpo&4 de ce-.
"--til;' pois:onnrs appdef s dPisquet,
- +- q-2e (oVS matihuses ont conmmnn-
I: Tnrs ~ilne onne-fois--.que It
; cui e tde ees poissuns est plu-
si c arilagincureet no comporte
S z.;.d'are dangereusss. DIaiFeurs
; '..,:i ltement menus qu'on n m
S;:: i:. ainankcr qu'h a condition
;fi i:t-:re puIleeurs h la bouche.
: Sr .tires details a retenir, c'est
cI, I0l ph, de pisquettes doit &tre
,rbs assaisonne et contenir force
ciment; pni~re et vinaigre on jus
ce citron. rref, pendant ce repas
i a-:rait s nti sous ses dents qued-
suc: :che Ltse dur qu il aurait a-
vald sans contr !e aurs iravoir bi-i-

| weagr ite 6ai 4e. c ag


DIRECTION GENEIRALE 1E
L'ENREGISTI'EMENT ET
DES IIYPOTHiICQUES
BUREAU DE PORT-AU-PRINCE

AVIS

Le soussign6, Charics de Delva,
Directeur Gfn6ral des Contribu-
tions, de 'Enregivtrtement et des
Ilypothtques, avise e public qu'i! t
fait choix de Monsieur Cyrus Sau-
rel pour itre son commis signatl-
re, conformnment A i'a t. 71 de ta
loi du 4 Juillet 1933 e- A P'article
ler du decret-loi du t13 Janvier
1938.
En consequence, il t:i-ondi de 1a
signature du susnonmmi come de
la sienne propre, en ce qui concerv-
ne ta Direction Gen&rale de 'En-
registrement et des Hypoth&que.,s

Port-au-Prince, le 21 janvier 1933.
Charles de DELVA.


ADMINISTRATION LOCALE
DE PORT-AU-PRINCE

I est rappele aux 'ontribuab.es
assujettis -A 'Imposition Locatiive
:t a la Patente pour IExerzics
1937-1938, que le ddlai imparti
pour 'acquittement Jo ces taxes
est expire le 15 Janier courant,
et que 7es retardataIres sent pa-
sibles d'une amended de 10 o/o pir
mois ou fraction de mois de retard,
du montant de leurs impositions.
20 Janvier 1938.


A STE. ROSE DLi LIMA
La Secr6taire Gndrale s'empres-
Ie d'annoncer i tous les memb'-s
ce I'Associatfon des Anci nnes EJl:-
Vres que Ilur retraite annuelle auri
:ieu Ie 1 f2;'vrier Tr .hain. et ser
stivie de la ien L ue t i'As;s mbI4:I
Grndrale.
Mme. Eugtne DECATREL


.. .....t *** I{ t't:

MARVEL

Demandez it r trt uotdenj


---aav .-- -

AVOY"

CA E-RESTAURANT


SDemandeza vo4X amis et
Sils vous confirr.eront que
nul part h Port--iu-Prince
on peut mieux rianiger ,'
apprecier les li:nnes crcn
smmartionl qutau < SA
VOY>, situ6 au Champ
de-Mars.





Si vous d6sirez do bon vin, vi-

sitez le

BAZAR NATIONALa

qui vient de rectvoir par D

dernier bateau frangais di

ins rouge et lane

Blor 'eau cuperieur>

ous en wrouver.z par gaL .

Tntr huntpi'


AVIS MEDI)C AL


Cinique du Docttor AIMON
tILALIER, rue des casernes, a
cute de la ldgation domni:icair;n
Consultations: 9 a .nidi, 3 a I
heures p. m.


MARVEI-A

Ce produit change la rouleur tk
votre chamu.lrI: stsn ia robe qi
vou.s portez lon 1,IOn ,tre costa.
lie: Tolut::. Is- cuuleurs y com~rp
,r 8e argent,
1 ne c:raqiU- paS (t laiise un IjaJ
miagrtifIquc, indlLhAilf( maia enco.
Cr, il relid IV s roulic r IlC-: neuf s'g
* i t f i-rdjEe .
Dunman dl MA.IVELA et vout
, ou.;i, .hsbilfrez avec &Cgance ct
harmonic sans avoir a depenyer
pour 10 jI:ires de chaussures,
Une seul e bonne paire vous si.
i, grace MARVELA,
lE veto partout

i YPPOLITE JEtLTDY

Distributevr:



.Mathice a crire Remingtlo
Machine 4 calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Fmitess cO achati chez
G GILG.


bs eoins Dolviolu

Eilmlner r aActd6
Vmtru corpsW no pouF- soD- i(IOU (arTsur.
Rci(le-r conitius dtana 1 :irg quo Str 'I
r.OVOO 0e condUeit ,rp lNy Iulul l
de vo0 re.ins. M1at, Aitrnitc.n, n'evupolye
pai d drogi 03U bQt1, march(, vi.olett.a.lt-f,
rit:anto., I- frablcs cOwat babituell -
Ineirt tn oar:se rt'3I tht m rrictlions noeturflc.'
irvowaitd. cht-vlitA cntf!'ps, rhtnmaltim, '.
inars e e t6te, ovRurdlsaBeents, yniE-ethrCtZL
pteA terfe et siri1he, acilit. ,cuLabn. dG-
mangea~esnq enk- p.rte de viliu0tAu, 'fli-..
coureK aticun r;siqut denmadean votUt
ph.traelen i* ricruevb m frtoaJl asp"t4CT
TEX. 11 est garantt u6 CT('STEr. voua rei-
cturera u-ne nonvellse #ltatIt en 48 'heu'iic"
vous donnrsra ut rmpression de raiLlof
.t-mient da 1 c o.an t .2vaoit warofirtr 'itlt' lf,.
-inon o i prjx vous on sera resmtiur.. 1O.o0-0
Fra'ncs .sort ddposi s r g nra'ostles Q& ceclT! :
la o.rtc-f libnmraslt b Parts,
El


Encore an Nouveau Pneu


GOODYEAI


Un pneu inconnu qu se vend a ba.
prix, ne veut rien dire. Mais un
pneu GOODYEAR qui se vend a
bas prix est pour vous une nouvelie
source a dconomie, et un placement
avantaaeux.

Plus gros, plus 6pais, plus soude,
plus beau, le nouveau GOODYEAJR
,R-Ie est le r6sultat de 25 arnees
de reenerche faite par les nage-
nieurs GOODYEAR nour trouver
un pnea A port6e de toutes lea
bourses, et offrant routes sortes de
garantie.
n- f

THE NEW

R-1


IBT7-1.:'


* -Seis [.iMtributeurs pour HaiUt:

.- < M.A+*PRANCHC, G ENT4I, BOGAT & f C

P -- Va1 PrineP auI


Devenez votre propre Comptable en otivrant tan
Compete de Chbque ba l Banque Nationale de sl
R6publiqua d'Haiti.
.. ,. ;p


et toute& cyuem
SOVLACGEMENT IMMiDIAT ANSA^,IOMNl ;
NUtISBLE SUR L'ESTOMACQ PA;


". As. E
2, 6 COMPitMes PArt 0u -"S
LABORATOIRES O.ROLLAND LY.pt o r an;e


,* '. ".; .1 ',:
Dku, ,k..t..ot -t ,T 0 P .Icu l9.


V'ASCEINE Pst 4galement indiqu6 danis.lehi ptLUDISMtEi ,..
Enregistr6 au Labora:oire du contrl6e des ,undicaments
sous le No. t'&285.
1S vent dIs touted rboane Pharm at ,prt
SO6a 10u et a- ... ..


.,- ---


"'".f-,M.Wl


-w- 0 A


----


-- ---`---"II


:1





*' I.i~.. i% tdasgp U)~ flW1~P"P~*;VW7~*%tnr


LE HIO V2LI A iii igl-n --.d1 1 IngVW9 11UfA( immii rrtr r


OPAGE


DERNERES NOUVELLES DU MONDE ENTER


Regues ce martin par CAble,'Radio et Correspondance Airlene

Lr'tI ..r.-H STATIONS HH2SIL, H, etc.)


LE CELEBRE PEINTRE ESPA-
GNOL, LUIS QUINIANILLA
NEW-YORIK,- M. I'uis Quint'
nilia cd6bbre peintre .spagnol cst
arrive d'Europe A bord du steamer
&a fayettef II ouvrita une expo-
sition qui comprendrt 1,500 toiles
et qui repr6sentent ci-taines s, '-
,its de la Guerre Civile espagnole
s1r ies fronts de Madrid, de Bell-
chite, d'Alm ria, de Guadalajra et
de Saragosse.

L'OFFENSIVE NATIONALIST -
SUR LE FRONT DE TERUEL
SALAMANQUE.-Le communli
que official rebelle est tres bref re-.
lativement A Ploffensive du gen&-al
Franco sur le front do Teruel. 1!
dit: csur le front de Teruel no--
avons fait lne 16gbre rectificatian
dans nos lines d'avance qui no,!.
a permis d'atteindre lte rives de :a;
riviire Alfambra d'oi nous domi-
nons le point de rout, de Villab,t
baja et le village de T'rorcajada.-
Nous avons pris un grand nomb-:u t
de prisonniers et de grande quta'-
titf de fusils et de mitrailleuse'>.

L'AVANCE DES ARMEES
JAPONAISES ET LA
RESISTANCE CHNbOISE
SHANGAL.- Aujourd'hui 20.000
cavaliers et artillours japonais sor,
rapportes en train de manceuvrre:
dans la parties inf6rieure de la pr'-
vince de Shantung pour renforcer
'offensive-qicst virtuellement ar-
rt6e par la nNgge et la forte re
distance chinoise. Les sources chi-
noises, pr6tendnt que lea renforts
japonais eont pris du front de Pc,
ping-Hankow et des fronts de :'
province de Shansi pour augmne:-
ter les 60,000. siodata qui essaitei
depuis des jours de rompre le fronr,
chinois qui s'&tend au icld de: .
gne ferroviaire qui passe g tra'.r
le centre de la Chine. Du nord au


S


Sud les armees japonaises se dw -
ploient sur 2 fronts rendus diffi-
ciles par le temps et aBpar6a par
170 miles., Is combattent por'
op6rer la jonetion A Suchow d-
leurs colonnes dana le Nord ocu-
dental do la province de Kianrgsu
ou In ifgne ferroviaire de Lunghai
traverse la ligne ferroviaire Tienit-
sin-Pukow. Les japonsis annonceut4
;. -',,vance sur Suchow situi a
.!r.i-';.r 300 miles at nord ouest
K, u .:. :;':ai ad6cide du sort de :a
:.gion orientale de la line de Lun-
ghai,. Les chinoia se contenten:
de dire que les advances japonais3;i
ont 6te arretdes. On estime h
400.000 les soldats chinois qui font
face aix Japonais su- les 2 boards
de la ligne de Lung Linghai.
Les armnes japonaies avancent
vers la ligne ferrovia re de Lun-
ghai dans leur offensive centre Siu.
chow, point de jonction de cette ii-
gne, Une grande bata.ile dans c t
cndroit est- imminent2-La.popa l .....
tion civil de Suchow a requ 1.--
dre d'6vacuer. De fortes defenses
ont ktk construites dans les colli-
nes qui surplombent !a ville. Les
port~-dE ja cit4 sont barricades
et s routes qui mbnent vers la
provic de Honan de Ahnwei sont
bloqu6 Avangant vera ls direc-
tion nord de Nanking l'arm&e ja-
ponaise est arrived A Linhwaikang
peu de distance de Fengpu, inm-
portant centre commercial et agri-
cole. Puviquc Pengpu st suppose
tre put;.amment fort;fiee par leO
troupes chinoisoes le Abservateurs
militaires pensent que :es japonafs
parties de la route Totsin-Puko-
essaieroY:t de traverser la riviCi
Hwai au-deld de la cit.. Par cett
,:iarnceare, is tentcront de pren-
Ire de flane Ie chinois et do nmr--
cner centre Suchow. ssns liver as-
:au- a Pergpu.
Ikftircee de 20.000 cavaleries e-:


artilleurs uine autre armue jap.-
naise march centre Suchow pa--
tant de la province de Shantung,
La marine jpaoni.-tie announce qu,
la station de Suchow a 0ti bow.-
bard6e.

LES DECLARATIONS DE
KONOYE ET DE IlIROTA DE.
VANT LA DIETE JAL ONAJSE
TOKIO.- Le cabinet As'st pr,-
sento devant la dikte comme il I -
vait 6t6 annonc6. L e P'tnc K.'n,-
y6, chef du gouvernement exne'.-
tif a fait ln appel A lt nation po,.'-
deo plus grand sacrifices encore,
ii a exaltk les troupes japonaises ',t
Chine et dit: .Nous tous nous nous
r6jouissons. Pour sauver la parx
du monde P'accord tripartite anti-
Komintern qui est sign du Japon,
de l'Aliemagrn et do I'ttalie a Rt
complete par Ja participation e
f I'talie... M. Hirota a pris ensuitU
....la. ..parole et ...dfinit en cems term-s
i -tes- conditions- d-e p-i-:- adu- -JapenA:-:l-
la Chine:
1) Que la Chine abandonne es
politique pro-commuiste, anti-ia-
ponaise, anti-mandchuue et colSa.
bore avec le Japon et la Mandchou-
koo dans leur politique anti-Ko-
mintern.
2) Etablissement de zones d6mt-
iitaris4es dans leos ocalites nd6c i
saires et de rtgimer ts speciaux
dans ces localitds.
3) Conclusion d'un n.-cord cono-
mique entire fe Japon, ia Chine t
Ic Mandchoukoo.
4) La Chine doit payer au Ja-
pon les indemnitis ad6qua-tes. --
II a ajoute que rco r:-;.ts sn ont in-
disr ensables pour !e gouvernement
pontisns. Chiang Kai Shek a !'--
fus-, d'envoyerr oe rip:onse qui ast-
rait prouvm qu'il et finc .re. An-
cune decision r n' st, li. possible -.
vec lui. II a e:suite averti le Ja-
pon qu'ii ne doit jamais abandon-
nor ses droits aet intlret au nurJ
de 'ile Sakhllaine. Et qu'aucunr
pression ne doit l'obliger a les dn-
nuler. 11 a affirm quo le pact dec
mon aggression sign r6cemment.


cctre la Chine ot la Russie Soviti-
que eat d'un intbr6 t: ~ grave. Lo
ministry japonaig regrette -le at.
taques qui ont 6te dirighes contrn
le~ navires vLady bird et Pansy,.
I ca inciLd:int pourraient conduirt
~ alidner au Japon les bone enti.
rments de ces 2 pays, Le Etate-U-
nis ont toujours conserve une at-
titude honntte concernant le eon-
flit sino-japonais, i'imrortance quil
y a a conduire notre politique ,trau
gre vi.s--via des Etats-tUni dfans
tl comr:rkhension a baoin d'Atre
specialement mn-ntionn6e.n Aprt4
avoir axpliquA quo la Politique du
Japon envers ia Grance Bretagne
consttaitit au maintien de 'amlti4
traditionnelle, HIirota ajouta:; Je
d6sire convier notre people & se te-
nir ferme derriere eette politique,*

LA GUILLOTINE FONCTIONNE
A BERLIN
BERLIN.-- La gui 'tine de Bey-
Iin a tranch6 ce matir 1a t!te .3
-; ---- ---------------...... ...... ... ... ... ..
alienmands accuse de iraitres la
patrie. Ce sont Gerha-d Diehl, ag6
dte 35 ans, Felix Bobea ag4 de 30
lns et Arthur Peschk: Ag de A!t)
ans.

LE GOLTERNEMENT BRITAN-
NIQUE APPREHENDED UN
TROP FORT TONNAGE DE LA
FLOTTE JAPONAISE
TOGiO- L'Ambas'adeur bri-
tannique au Japon, '., Craigi an
retu des instructions de Londres
hier pour enqukter sur Iee plans dec
instructionss nava,>s japonais.s.
C; te tnqucte est inspire par les
rapports que le gou,'ernement de
Tokio projetait la construction de
n avires de guerre de 43.000 ton-
r.cs chacun. Des naviros de comb at
co ce tonnage sqraifat lea pius
brands du monde. Ln sources d,-
-Ihomatiqi.,us dissent qgi' la Grand,
;rcttagne -st i la rechprche des in-
:oimations sur les plar.s naval ja-
-sQais en vue de di'Jassions pMs-
.-ibles avec la France et les Eta's-
Lnis pour une r6vision de 'accoA'd
naval de Londres de 1936. Come


on i1 sait lo Japon valt retu.A
d'adh6rer h w pact; et avalt brush
quement rappr*I aa d6B&gatlon a
cause que la GrandStBretarge rn
Ine Etats-Unis n'avaient pas g,-
rantl a demand pour IfN-alit na.
vale.

MATCH DE BOXES
BERLIN.- Le biige Gustave
Roth, 135 livres a dtflt l'allemand
Josnf Besselmann 141 livre s ai
~ourl du lhnme, round. Le Jeu do
Roth a 4tA largement handicap.)
per une bleasure A l main, ma :
if Cat parvenu i dornlrwr lente
ment le combat except a 14-
round quand Besselmann mena
une offensive aux points qui at s
eoua Roth.




Le Nouveau Testament se
ra envoy gratuitemaent, sul
demand, a toute personnel ne
possedant pas les Saintes E.
criture,
S'adresser M.J. ALFRED
PEARCE, A Port-de-Paix.
Pour Port-au-Prince, s'a
dresser au Pasteur M3tho
iiste,(Weeleveoie) ou au Pas
ieur Baptiste.


CHANGEMENT DADRESSE

COLLEGE POLYMATIQUE

Fond6 en Octobre 1934

Directeur: Marcel Robin, av.
Administrateur: Georges Dupont
PrFfet: J. Frangois Georges
Transfer & la Ru e de la R4vo-
lution, No. 19, grande maison pru+
quo en face des Chambres Lkgisla.
tivet ancientn local de la Penain
Madiou).
T616phone, 3715.
Cours gratuits de Dactylogra-
phie, etc., aux BIves en r#gle.
Discipline Travail Emx&laton


et
VALERI0 CANEZ
Intlallera Chez Vous
ce
RADIO P1HONO

GENERAL ELECTRIC
Produit d ia Gineru l Electric Co. U.S.A


E$ R17oo
LE MEILLEUR RADIO


5 WATTS DE

PUISSANCE


TONALITE

MERVEILLEUSE


3 BANDS

13 A 2000 METRES


SELECTIVITE

iNO CROYABLE



- "HONO A UN SI BAN PRIX


TE.L. 31.3

V6YEZ .:VALELRIO CANEi,. OU P LIRRE HERISSE
Le Meillear Acceil Vous l Reserv.
-.,, ..L .. ..
-I -Sw


"5






Sdans la fabrication moderne do
S e midicamenfs!

SCette experience unique est due h
ses institute de recherches scientifi-
r t- > ques, ses m6thodes ultramodernes de
1 {Jfabrication et au contrele permanent
de o ell-ci. De nos lours, les labora-
toires Baye s servent d'exemple au
monde enter pour la fabrication de
produHs pharmaceutiques

Patrmi no, a C6fe ospIft0n-grs.e.Y b so pUratl irdf oIga
os f on eicaciif sOre et repfde-pass de o ripuftatlo
do preduit souverain confre rehoqlssemenhett rhyum
smftf ea osffFes let deafflrs






QFl SPRUIE IE
LE PRODUCT DE CONFIANCEI


COMME PREA119,,R VERSL"JUENTd~~L~~r~V


K~*_CPQ~"~ ~C---_-- ------r~.*c--- *WIYII*PAr~Rlr


k~8~All~)grr~ahaBb.~(WI~


,Wop '-R ow- -Wx -- -,


.j. v ,.





St .Tt :.*". 4 t---------- t A"fr ..-4 t4M* ltiEO
..,,,* B "t n! T t d ........* ". .............- .. ..........- ..-- ... ..................... ............ .............. ..-.. .


LA CLINIQUE AMt- 1 lC A:LE





se entire ses molaires. I1 a amiu
mange de ce plat national de tERiz et
pois collisv qu'il a artios ensauiiRt
d'um ttremp, I'absinthe et chest
quelques minutes plus tard que ses
troubles auraient d6bnti brusque-
ment, sans prodromes et sans vo
missements. 'tdie d'ut empomism-
nemeht ui tmant venu ttwt natt-
rellement, it a de uifte alert 'a
police ce qui nous vaut fiavanta-
ge de I'examiner.
Ses antneddents nhereditaires collateraux sont excellent.
.PersonneHlement il a eu la pe--
tite verole, quelques ae. s de fie.
vre rappelant te paludisme, i au-
rait -expuise, i-- y Ia- dj cela long-'
temps, deux cu trois Asearis. Mats i
il protest nergiquement centre
tout accident spcifque, ce qui ne"
concorde pas eependnnt avec h-f4
cicatrices suspects de sa verge. An
point de vue digestif it n'a jamais
ressenti aucun tmalaise. Bien q ue
nous 'ayons hareeld de questions
pour trouver quelques signs pr6-
curseurs de sa maladie actuelle,
nous n'avons rien pu obtenir de lut,
sinon que le fonctionnement digeWq-
tif a toujours t t bon, rien non plih
come signs aortiques et cardin-
qiue S .- j
.Nous retenons dan- ses habit .
des l'abus de o'alcool, du tabac, et
du caf6. II n'est pas marid et n,
vit pas non plus en concubinage,
contrairement aux moeurs de nos
carrpagnarfd qui pratiquent la pa,-
lygamie, slauf exception.
Physiquenmnt, c'est un adidte de
cou'eur noire, aux cheveux crepus
et grisonnants, de taille moyenne,
mais assez hien charpente. Son Ki
sage allonge o0 se trouvent epar,-es
dt ci de la quelques cicatrices Ide
variole, est un peu amaigri et em-
preint d'nne vague inquietude. -
Nous avons dejh parle des vesti-
ges d'ulebration suspects si6geaut
sur le gland. Les gangiomns cervi-
caux, axillaires et inguinaux ne
sent pas hypertrophic, 11 n'exi'.
te pas de danse des Carotides, nui
moindre deformation precordiate
ou sternale.
.A I'examen des differents app-i-
reils nous trouvons:
A Pappareil digestif. De ta dys-
phagie le6gre, du pyrosis, de la
pituite matinale de ia constipation.
.L'apptit est assez bon, L'lns-
pection la plus meticuleuse ne ri-
v'le aucune 18sion de briuhre nil
sur les likTes, ni dans la bouche. --
Les gencives sent roses. La fa,'
interne des joues ne prtsente au-
eune plaque de letlcopiasie. Sur la
langue s'btale un mince endait Sa-
burral. La iaette et les amygdales,
ainsi que la mujuense pharyn-
gienne sent intactes. En somnue ii
n'y a a signaler quc la denture en
tris mauvais Etat, comprenant plu.
t6t des chicots, A part les grosse


molaires qui sent plus ou moins
bonnes, mais sont retotrveites 'e
tartre et de tAches de nicotine.-
L'abdomen est plat et trks souple.
La palpation decile une -ertatne
sensibility du foie dotrt le volume
est cependant normal. On ne per-
soit pas la rate. L'&preuve de la de-
glutition A I'eau et aux alimenta t
slides ne d&c-le pas de r6gurgitW.
tidn, s.tauf ia 16g re brillure nets,-
phago-ga.strique. Flic- de special
nun plus au toucher rectal, la pros-
late est normal. ,

,(A stdvre)


SCOURS COMMERIIAUX

La lutte actuelle rexge plus de'
preparation.
L'Inatitat Tippenhaer. en 6
meos, forme d'excellents St no-
Dactylographes qui font bonne t1-
gure dans toutes les branches -du,
I'Administration et d : Commerce.,
Inscrivez-vous aujourd'hui et en
juillet, vous aurea vos dipl6mUier!
votrePtaail est Buffisant.
-( i7,pe Ikua.wre. -
~%Sp~~se~za 1


REX


Mardi 25 Janvier 1938 it 8 h. 15
Edwige -PeuIWrre et Pierre Richard
Wlhn -dans
STRADIVARIUS
Ovec Jean Galland.
Un sntario des plus t-mouvant....
Un violon quii fai picurer les fit
nmes .eansibles...
Deux Beaux Aeteurs ..
Entrte 1.10,

SMercredi 26 Janvier 1938 A 8 h. 15
En Gala Pop lrire
Feonandel dans
ANGEICE
de Marcel Pegnol
d'apr s le roman de Jean Giono
Distribution:
Orane Demazis AnJ le
Fernandel Satunin
SHenri Poupon Clarius
Delmon Amed&e
Toinon La M re
t -Jean Servais Ain.
Itne tragedie rustiqie, interp-t.
t6e avec tine maitrise prodigieusc
rar Fernandel, par Olane Demt,-
zis, don't ia voix muscale chanted
tout natureilement une m6lodie bou-
leverstnte.
E. Vuillermoz (Le Temps).
EntriL 1.10.


Vendredi 28 Janvier 1)38.
Le chef-d'ceuvre
LES TROIS LANCERS
DU BENGALE
avec Gary Cooper, Fianchot To-
ne et Richard Cromweol.
Uh fim ou la splenureur des dc.-
cors natures et le movement dce;
ventures qui i'animent arracheit
des eris et des applaudissements
spontanes au public.
Entree 1.10

'- 7.-.- .... .. .._._. _- ,

PARAOUNT

LUNDI'24 JANVIER 1938
en sir6e populaire S heures 15
Ken Maynard dans
LE REVOLVER JUISTICIER
Une Production ...un film hardi, u-es adroir,-
ment construit, emouvant et dra-
matique...
...un sujet neuf, hurain, passio:-
nant... ds ale debut e' sans discor-
tinuer, des scenes d'un intritt tou-
jours croissant se succedent dar.s
un rythme inima4g aki.. .
Entr&e G6ntrale: Gdc. 0.60,

JEUDI 27 JANVIhR 1938
En Soir6e it 8 hkres 15
Lilian Harvey dans
FLIRTEUS~f
une Production eFox-Filmn
.,.un film avec Lilian Harvey est
toujours parfait... cette fois, no7u
touchons au grand art, diseret et
sobre... le sujet est trait avoe
tant de simplicity, tant de cha'-
mie,es acteurs 'ont intrpr6t6 nve: 1
un natural ,i d6licat, i. saduisant,
qu'on trouve i la projection de
Flirteuse un charge inde.crinti-
bie...
..-un excellent spectacle qui plai-
ra beaumoup et A tous...
EntrSe G6nrrale: G. 1.10.

SAMEDI 29 JANVIER 193M
En Matinue & 4 heures P. M.
DANTON
...une- vocation puisHante et fa-
rotucho do th R6volttion Frangq'i-
S,...


...une grandiose mise en scene...
une interpretation hmou de pair.
des mounements de foult impret;-
sionnants...
...une id6e... une figure... Un
Hoomme..
Entre G6ndrate: G. 0.60.


SAMEDI 29 JANVIER 1938
en soirt populaire & 3 heares 15
Henri Roltln et Madeleine Re-
naud dans
PRIMEROSE
d'aprbs l piece da Flers "et Callevof
... un 'Sim de po4iee..:,,un tendro
et mlanicolique rmari- d'amour...
...ju , d6gage: une sort d'idallsme qui
SpbftZe, Ihdulit.. -
tnts tI46xat. Gd.. 6.o


SEULE PEPSODENT

CONTIENT DE L'RIUM


ADMINISTRATION ENERALI
DES CONTRIBUTIONS


AVIS


Les contribunbkles c Port-au-
Prince sont informs iue I'Achdr.
aistration Gend-rati de:c Contri:i:-
tions ddlivre les cares d'ident i:
chaque jour, de huit heures du ma-
tin At midi et demie et de deux heu-
res a quatre heures et demie: lo,-
;.t Bureau S;. :..A qa i .c, a insteil-
au rez dc chausde e I'imen-
ble occupy par la Preiecture, L a
rue Ferou, en cette vile, 2o.- a,'v
bureaux provisoires qui fonctin-r,
heont aux endroits suivants:
a) Cit& Vincent (Kiosque).
b) Place Sainte-AnIe (Kiosque).
c) Archiv -s (;,i:ales (Poste
?Marchand)
d) Tribune cdL Champ-de-Mars.,
Le delai pour Ie paicment de ia
carte d'identitd a ete pi)longi j v.-
qu'au 28 fevrier 19:8 inclusivc-
ment pour I'exercice t-n course.





OLO I IAN



Le vapeur t-ouriste No; ti Star V's.
2 partira de Miami FFa,, diree 'f-
ment pour Port-au-Prince Ie 22 jan-
vier 1938, on ii -.est :i:tendui In 14
Janvier en route le mime jour rpoi:"
Kingston Ja.. Iavane Cuba, Mia-
mi Fla., pregnant passagers.

Be vapeur HAITI N. B. Voy. 5'
de retour des ports Colombiens, de
Gristobal C. Z., de Kingston Ja.,
eat attend ie 26 Janvier 1938, tn
route Ie mime jour A 4 heur. de
1'apres-midi pour New-York, vi.
Cap-Haitien pregnant frft, pass:-
gers et mall.

Le vapeur COLOMBIA R1. V,"
90 partira de New-'Yuk ie 27 Jan-
vier 1938 dircctement pour Port-
au-Prince, oi it est attend le :1i
Janvier 1938, en route le m6ine
iour a 4 heures de i'apr--midi ptir
Kingston Ja., Puerto Colombia,
Cartagene et Cristobal C. Z., pr -
ianut frit, passageri s et male.

WM. E. BLLEO,

Agent Gen;'ral.



DIMANCHE 30 JAN:IER 19i88
En Matinke h 3 heures 30 P. M.
GRETA GARIO
dana
LE VOILE DES II.L.USIONS
avee Hernert Marshall cit Georges
Brent.
..,une femme disce:,'r6e, tr4oi--
|l6o, reprise...
...tout dans cc film ',ous enchar-
te... GRETA, plus 6n.'uvante que
janAis, vous .kmerveill ra une nou-
vile- fofs..;
EntrOe GOndrale: Enfants G. 0,fi0.
Adultme G. .1o0.


Lot ,


d'Hajil

116, lRne Roun" Fi,

Phone 3358

GROS LOT :

AO tMILLE GORIRtm,


4: (0(iA O'

DEUA MI/LLt

LA HILLAE -t

A. (d-.. >t :; -



oU t .-
gne. Et puis a aou, -
yu U &aul sute-Lti uw<
terie iNatioinale, cat ltl
en aide, d son e coe a
coup d'Oeucre d'Utiihi

- J rnJ. i ./, i<


idautien,
'ez done


et L.i

f.t'f r


vtueIs .r s ea I[dauws
ou Etrungers, ache
'not t're .',; s/r


CLINIQUEF
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTE
Anci-ine Maison F. D vignetbno
tRue des Caser-.es)
Consultation :
SA 4 bs. V P Tm


LA PHARMACIES

CASTERA
Tflphone 3777



Vient doe nettre c urniera mae
a aon GRAND LABOI-ATOIRK
compoa& de plusiours Ieetnun tM--
siytl~a:


1) Analysea elmtmun-
3) Analy ea nuochirnilu-
3) AnalyRse tnduioru,:.
4) Anaiynwau gricolq.
6 Institute de redo arcbe
Co laboratoire wt d'emlw6e tne r
Evolution par.s.Airectton avisee, pa&
,on materiel complete, par pois
cion id6ale et par I'eprit nnureaiu
tn'i implante en Htalti
fIirecteur-Profesaeur
Antonio Chevaluli
Ex-Privat Decent d.- B&I,.
Conseillers Techniquen
Dr. Georgea Castera.
Ex-il6ve Institut Prn
phylaetique de Paris


'-4'.1- rrnI~


Contenant de i lRIUM, Pepsodent con- I
fire un lustre Eclatant aux dents ra-.
fraichit la boche--timule les gencives
et favorite la production de alive et
elle fail loutIe 'e c hose avec la plus .....
grande srtreIt jarmais connuu dans une
pAte A denti.
Parce que I'IIUM -- le nouvel ingr&-
dient denmtaire patant enleve le film
sans frouiage dur ni grattage.. II laisae
Jes surfaceLs d'6mail sans inches piuis
il les plii pour leur donner le lustre le
plus tIri!Jant que votu ayez jamais vu! '
Achetez un tube de I'epsodent contenant
de 'lfium. Commencez ds maintenant ,: ';I'
A sui re ccLte nouvelle method qui don-
ne a vos dents un lustre briUant, en tou t
te security. Anita touts. In
A doptez la
PATE A DENTS PEPSOD.:AI
seule elte content de I'IRIUM


ALA AbUt ( ALLJAIt &a
Kae 'erou No. -
tMe Posta.t No. 186. Tkpraou 1ati
QUOTIDIEN PONBDE 5 tBN
Par
GENRI CHAUVET & CHBEUQU!j
oircteor-Propnrtoyrr
ERNEST G. OBAUVt
Se-rwft QGdwirs'
MAX DUVAI
AdWitMttar
KLEBER GEORGE84Acot-



J0 DOLLARS SBBUMIBMNT

Occasion unique r-.aiophono it
lubes, changements automatiquf
de disqoes. A F6tat neaf. IU'
centaine de disques. S'adreseL an
bureau du Journal.
__ __-- ,----- .. -----


CLtnIQUL


DOCTRUR DUCR BFI
Rue du Dr. Aubry u detulA4 a%
No. 15.



A LOUEb

Une Halle de 12 m. environ
situee rue Dantes Dest
Anciens atleiers du c~a -I-
liste*.
Cette Halle sitube dans Ia
cour conviendrait & tout uus-
ge.
S'adresser a Madame Chb-
raouit meme adresse ou do 13
? 15 b hnnnp7 lp no 27n 1


Aucn Ioeyoe o~ily&49jggpb)
Scott en hln. P Mtod i
neiBan), mle (stifle.4.qw 6
former fdes onatd dsUtuaphu. A
n voma uIeSe o *fl
uzaitcl6 epl*I"|tea


. ..... .."..."."..:.-f:.. "..":...... -. f. :S.",- .


S" :: \"' ...


Dr. ClAment Lawi: a

Ex-fieve Institut Pasteum i
de Par,.
om1 i m O if


yr


fc'-% .4. W wii- Mi WK "MM r f --. w I f I&W M uu---kt -*".if /Qf fit~ -


,,,I fic ,, ,v ,v, ... .


--------pnl


M -~


%W


-r i ----v--- ii i .. .............................- ,{ p ..: gW_)
1,, r ` : `' '` ` .'* + + ,.,-,.-- '"r' "+wr '' '' rm ,. ,?,V I. ,N.-


i A G I D | "1 :::~--- /* -^ -w ....1" .: .. .::;' : .."., .':I. ..- -*. .


t WAlNI ER80THIZR PWTUtS, p
pa -Te fl6TEr


,dim


k


$m I




-' .atdrta&AtW4. t i... iV


z..~ 2!L'r~?zz~L.. C dii NOt)IJVIC:tJ$TPiw Zt


de Matteis &Co



ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIt
w.Li ~.IL tStKES PRECIEUSES, Y4EILW
.; utbr ^Nl N pMOUNNA.1XE D&EIOUTB
aiNl iib4, A U0t t iaA t4AbLu A 4 v z"a.
sAD 4iVUWIDATIONW DL~ aUOATTtE T V SbT
sw~ites et Verren de tOsh nureros
Moistures on nickel inoxua able s
*Ac* ts piLax at je $ 1.00 i pa tre.
**Df MATEI ais & ovembres
t Vt ATTEIS V.


COLLEGE rULYMATHIQUE
.SDE EN OCt1TOWE 1934
INTERNAf-EXTERNAT
Avenue Pr6sident Trujila,, No. 209, Telephone 3715
Ditreteur : Marcel Robin.
Esseigt ment Primaire et Secoidaire
Cft annie: de ia clause eniantine (12ime) A la 3Srme inclusive
meat. Court grandufs dc St6nographie, Dactylographis, et., A partir
de l' Shme sans pavement suppltmcntaire.
Potn tous renseignements, dresser au siege doe ~tablisseeme&t
entrd8'H. et midi ou de 2 H. & H. P. M.


'LES rX COPAINS
suis pas venu hixrI
Jo sui e ard;nnable, vo-
yonls! Te o~uvieansu du
jeune liquoriate Edouard L
Benjamin? J'ai 6t6 chz lutb hier
soir.
Qdtelle belle soir&:, mon Dieu,
j'ai passae et quel charmant gar-
qon cc type-l! 11 vous sert de t'a-
Snisette aupcrfine: C'ost c la auavi-
to tUrn Matiore,
11 f;at 'encourager, car 'een ai
vu de parcille dans d&i grand Ca-
tis dtie Pais,
Tu es pressed; alors ,'en parlons
plus. Mais, en somrm il a toute-
sortes de liqueurs. R a l'anisitL,
le peppermint, la prunetle vanhltd',
le nectar, etc. Vois-lt le phls toI
possible si tu veux e6r'uver d: la
hell presentation, de l bone quu-
litd, cnfn toute une gatome de b6n
gofit, 1. s'y connait bien 0t se d4-
eoue pour ses aimable.9 clients~ pou
la fin d'anrf.e. Enfin, tour d'autiM
renseignements, vois Simon Vieux
'4piccrie du Centre, M ne. G. Rou-
main et tant d'autres. Gela vasu
bnie la pehne. Au revinr, Vieux'.


ATTENTION I ATTENTION
La Manufacture Haitienne de ci
garettes offre a sa nombrouse client
tele, tant de la Province que de la
Capital, aux amateurs de bones
.igarte.es et de bon tabac uae pri
nre de vingt cinq dollars.
Elle tst constitute par des bulle,
tins num6roths places dans les po-
chettes de cigarettes TRoyal et RexD
et portant Ia signature autogra-
phe des Directeurs.
tBonre chance Metsieurs lea fu-
Snurr de de lex et Royal!


A LOUER
La grande maisop M. Cam itle
Lnon, eitude entire io Bois-Verna et
Turgeau.
Neuf pieces: cinq au rez-de-
chauss6e et quatre .t lYtage.
Eau, nBassin piscine, galerie c r-
culaire et double garage.
S'adresser a cte, n.aisonnette
Just Duchatellier.

AUTOMOBILE A VENDRE
Voiture Ford Cabric!rt, Mod'Ce
V-g, er parfait 6tat Etc onctlonne
mrnt, avec 4 pneus neufs et 2 dtl
rechange.
S'ndresser au Burtau du Not-
veliste, chaque jour de 2 heures
a 5 heures p. m. Phoae No. 22S2.


i"~""~~--U---~l~L,~\~U; ------------------------------ -- -~i~~_
*- -- ------


KO.L


COUl OM


Reconnue comieetant


Pure


Hygini que
enl


GazeuseT-Goat Superfin


Fabric ue avee solo

ia









Trols qualithz dilf6rente :
Gdz. 1t95, 1,50 7t 0.70 la douiine


COCA COLA


)US E RAISISODA
tl~il10 ,1 .1 D O N I CIL E ffI


CollOte SilmBOB Bolivar
se~f met P~riaire et Secondaire
E~ai n t Chml t modtec40 (fetions A, B, C)
tsesst, 11?-afgion Nrtermt
Arvere Daels lm (rn u Pmt St. g, raud)
I,a/vfat do FrAniancEk e PyP ise
Le College Simon Bolivar Jouit de la cUtaee ese famillea. Faite-
- inscrire vo, enhanrls.
icPns du Bacealaur6at de Juilet I((omprsitifn franqais aux s x
tw.ise do Juin 1935 et Juin 1936) 3 et Coneours de Diction Fan
ius de Q50 aueft aux B4eaU s du B Ia~tsla t (tlre et 2me par
ties).
Tt1.wr"~t&1 r s 4....L.~ -'L..i Y


REYELATIBN SE SATIOINNELLES
vAVt /ft.Th u f. s"uCm.ES OCCUTs
.--. .'. pn t' K. votta dwnif
Vh..,- --.; ;;.S tou, H L'SSIh c
K .; rRANCAtSE
A A'> Fun Fauh,.Sfal.asibi, PA~tS


SARTHIE


En Veite 6hez
DONNA MOteR
Rue du Centre.


c est la quintessei't
DESB '


meilleures varietes de cannes

d'un vaste territtr

ruriiissant les meileurs terroirs-

C'est ce qui fait son at:me


GOUTEZ ET COMPAREZ


tr.9.Maw


PAOL1 6


SLe fait est incontea


LE


V t


,' S wr *- -t '. ^ w ^ ~- : ..... ... -



GOLr AOBflAPL.J CON9sf4 44TI PAIRP.ATr
TWUX, RHUMES, BRONmfljY. EN OUEMEiT |
INFLUENZA, AFFECTrONS s POUMONS
PORT-AU'PRtNCtL "HAITI. WT LES PROVt CU


di%


L~.~srr-sl~n~a;~~~~-?r~lFe~~ Is~fl~i~AMlti~B~_


wsa- sfs i Ag i~~8;a...ia~rP~Y g3ra ~C a~i"^^^K s~.'wr X~ .i.SES


~c~$~~~rl~~l~$~


; R

i ,

I
ihd_.


CITRONNlbDE


1'

B,.UI




Ar. P.f4~ in~~, r~l& i '1Tltl~~' w ...


PAGE 0


PROPOSE ET


FAIT DIVERS


NOUVELLE ORGANISATION
DE L'ENSEIGNLMENT

Voici les nominations faites con-
tormnment au decret-loi reorganu-
sunt l'Enceignemcnt:
Enseignement Urban: MAauri:e
Latortue, Directeur, Ren6 Duro-
c'her, Raymond Dorct et Mme Ch
)ub6 assistants.
Rend Dreyfuss, chef de la corres-
pondance, Sumner Gruiard, archi-
viste
InspetUon do Port-au-Prince: -
Antoine Rameau, CI6ment Pothel,
Samuel Dvieux, inspecteurs,.
Lyc6e P6tion: Dants Bellega--
de, Directeur, Felix Maglo e, pro,
fesseur de ler ordre, MesmiK- a-
briel, professeur.
3. B. Dander : Seiour Laurent,
Directeur.
Ecole Professionnelle: Antony
Rivibre, directeur.
Education Physique: Lopopld
Pinchinat, Joseph Lubonis, Yves'
Bloncourt, Dr W. Telson.

ANN IVERSA IR E DE ---- --.
HHAITI*JOURNALA,

II n'est pas trop tard pour nouw
d'envoyer nos meilie,ira voeux is no-
tre confrere .Haiti-JounialI donr
c'4tait I'anniversaire jeudi dernier.
Notre confrirea a en 8 ans d'exis-
tence le 20 Janvier, ce qui est. tr'j3
beau pour notre milieu. 11 est vrat
de dire que peu apris sa fondati .m
i) 4volue, dans certaines condition.
s'Ipecii ir. qii ro,- I, i u eilrnttent p:as
toujours de faire dans ce dur m6-
tier les experiences rudes, sinon a-
meres, qu'il comporte ici.
Nous lui renouvelons nos senti-
ments de confraternellc sympa.
thie.

LE NOUVEAU SERVICE DE
STATISTIQUES AU DEPARTE-
MENT DE L'AGRICULTURE

e personnel de ce nouveau cr-
vice cre& par 'un des derniers d,-
crets-loi a et6 constitil&f comrrm -
suit:
PMlix Lavelanet, Chei de Servi-
ce, PBtion Roy, sous-Chef, Ed. Nil-
son, archivist, F. Thomas, empto-
.y, Mme Lavelanet, Mile Berger,
C. Victor et D. Ptrus dactylogra-
pies.
La plupart, sinon tous, faisaient
d&ji parties du personnel du DIpaAr-
tement du Travail.

AUGMENTATIONS DES DROITA
SUR LES MATERIAUX D1E
CONSTRUCTION

Parmi les derniers ddcrets-0!oi:
pris pour 6quilibrer le budget il v*
en a un qui porte modification i.
quelqute articles-a du tariff duuanier.
Solon do avis quo noun recevons-
ces augmentations affecterai i..
surtout le, materiaux de construc-
tion. Co.J augmentutions Mont ia
peine sensibles sur I'ensemble '!e I
ceti mat.riaux, sauf .-lur les cln'.-
pour lesquels F'augmontation ,.st
d'A peu pres 100 pour 100. TN1ic,.


cime-nti, oet., suibissernt une Ighpr.r
.-" autgrmecntat;un de droit Ode 2 a 3 er..

AU DEPARTMENT
DES TRAVAUX PUBLICS

Nous avons eu A publier same,
la listed de Ing6nicurs formant !e
cadre actuel de la DirLetion G0nA-
ru:le ldOIn Travaux Publics, ce pour
r:''.rI d ns le I cadre des credits res-
treints affects i la D G. T. P.
I1 y a eu, par ailleurs, .quelqute
membres du personnel administra-
tif qui ont 6t6 aussi licenci&s pro
visoirement, ceux restant stnu*-
sant de$ reductions de lews u ap:
pointementa. .
Cdominm not*s I'avont d6j Ait
c'est la' D. G. T. P. qui a t le plus
affectAe par les restrtitiofns budglf-
tairi.r Ces mosums talent done
\A pr r.-


CHIRONIQUE SPORTIVE
23 DEC. 3
EXCELSIOR-LOU V KRTURE
SCORE: Ex(. i
LOUVERT. 0.

Une reddition du match amical
qite Ca drux, memes ut.bs euent
A nouis offrir on Nove bre de ?an-
nie deniire.
Nous pourrions simplement r'-
- firer nos lecteurs A notre pr6i.-z
dentc chronique,
En lere, Mitemps, Excelsior do-
-mine, Puis le ballon est jou, a 1
centre, Mats par trois :ois descent :
Savers le but de Louverture et y p&-
Sntre, la 1ere fois pousse.par Dent.
(Exc,), Ia 2Zme. fois, ttouch6 par
e mn&me, la 3eme. fois shooter pwr
unr joucur de Louverture, Et voil-.
tEn 2&me. mi-temps Louvertui,
attaque continuellement, mme Ic
b"allon i un mu de la b.gne de bvt
d'Excelsior, ans. marquer. Snobi-
me peut etre ou virtuosity.


Inutile de parler
archi nul.
Deux teams qui
-da queues.


do jeu qui i..it

luttent pour...


FLYER.


LIGUE FEMININE
D'ACTION SOCIAL

EM. Etzer Viliire, ie poete au
talent si apprecie de tlite intelloe.
tuelle du pays, prononcera une ma-
gistrale conference sur tion civique dans la Kimille et 'e.
education de 'opinion publiquee, I >
jeudi 27 janvier, a 5 heures y/ p.m.
scus les auspices de la Ligue Fe.
minine d'Action Sociale.
Cette conference, continuant la
s6rie si brillamment inauguree par
eI Revirend Pore Froisset, anur
iieu To 'R rs a I'ancien local dut
Club Urnon (Maison Occenad4



SERVICE NATIONAL
D'HYGIENE ET ASSISTANCE
PUBLIQUE, SECTION XDE
L'ENSEIGNEMENT ET DE LA
PROPAGANDA D'HYGIENE,
CONFERENCE IVHYGIENE
ET CINEMA EDUCATIF

Mardi 25 Janvier 1933.
Mardi, 25 Janvier, 1938, a 5 heu-
res 15 exatemcrt, aura lieu 4 ;*
Salle d'Anatoi de de'Ecole de M(-
decine la Conference Mensualie
d'Hygiene, accompagnee des pro-
jections cinematographiques.
Les parents des etves. les Ins-
tituteurs et le public en g6nerai y
sont cordialement invitees



AVIS MATRIMONIAL

Jr, sou-signi. Staziu. I' aillar.,
demearant et domici!iu on cittc vi'
le, declare, on attendant divor:;,,
n'etre plus responsamDt des acte
ni actions deI mon 6p~u.Tic, n11d R'-
gina Pic.rri-Louii qui a abandon.,5
le toit marital depui.s ;prbs de tr);>
i ans.
Mirago'ne, 21 Jan cr 1938,

Stazig PA ILLANT.

Mesdcmoise Ill'.,
Meqdame,Re
Messieurs,
Avant d'aller ailleurs pour v);
chaussures uine visit s'impose i
la CORDONNERIE MONT-GAlt-
MEL, oih vous trouverez des art1-
:dlos suivants tels que sacs d'dcolier.
chemises, parfumcrie, etc. sans on
blier la fameuse pommade ,NuNil
en face de la Poste Grand'Rue
No. 139.
Hyppolite JEuflY,
Propri6taifre.

BaEiA ABTA1NE
Coblecio de Mon itew'r vuuto
dre e e 1875 a 19356
PrLtre de s'udreamir au No. 24
(ir Utwrro4n)


:2rr r-, / I NOUVTULIRTE
/' r **


PAS DE DEl TS SAI-

NES, SANS DE BO V-

NES BOSSES A

DEIN7 5


V'!-.ii trouvercz
cos [brosse, t,
detits chcz MAa-
dame. Gornail,
Alpiisose C. UD-
sir & Co., Hip-
oly te Jeudy.
Emmanuel Lta-
joi., Francici
1.v .rrieux,


Rclwamez la marque
aGaranlieD
,
a ".. -. N.f 7" *. ll


CfYlll 47C %~--4

UN rV-IT SASAI L .NAN ECl NTijl I"
A PORT-AU-PKINCE


La Cir i I'Ecairatge Eectrickue.'.i-
fre au Public Ilnitikn, diu 24 Ja i-
vier 1938 au 3 Mars ItiS, des It..-
frig6rateurs 'GENE.AI ELEC-
TRICO- remis a neurt' ..ix Etats-U-
ulis, avoete toteulr guranti ,4 An6n.r'-;,
au prix de S 150.00.- D'autres m.-
dtles sans garantie, serunt offertb
a partir deo 60.00.
A tout achcteur d'un r'lrig'..-
teur do cette cat6gorie, la Cie, d'-
clairage Electrique o1trira tn in-
let Entimr de la Loterie Nationate
d'Haitt i, lrr le tiragei du 6 Ma,
10938.
Pensez (dnec aux ;"'tiags. qu'o'-
fre la Compagnie:
LAD CHA NCE DE GAGNER:
Sa) 2,000,0 ou tipo de1 lots (8d
tirage du 6 Mars 1938.
b) L'avantage do vous servir du
Refrigeratour.
c) De verser un Minimum d,
S 5.00 conIme pr'.mfli versemeit.
Lecteurs, visitez la Salle d'Ex-
position de la Cie. d'Eclairage F-
Iectrique et faites vote choix.



DECES

flier, it. Eglise ri Sacrt-Crer-
de Turgeau, ona e lieu les fl:iu-
raille.s de
Reni Th. Remain
clcede avant-hier i a 1'rg do 55 an,
Nos condoltances oux famihi.i
6prouvecs, particulibrement a Mmn.
Vve, Th, Romain, sa mere.

x, *
Est dtc6d6 hicr soir- A dix heLr ,'s
M. Th!aein DIcce.
S&s fulletilles ser :t chanco.s
cet apres-midi A 4 he uies a canrl
four.
Nos sincres condoleances : a
fami3ie eploreo.



REX

Mardi 8 h, 15. ;.: chef d'%i..-
vre Musical avec P, R. Wjilm et Etd-
wige FcuiilEre: STRn IVARIS.
Un film qui remue ji c. .ur, n (dr.-
me d'amour qui vous emeut.
Entree 1.10,
Mercredi a 8 h. 15.- Un 1imn1
Apre et human come ia vie: AN--
GELE do Marcel Pagnl.a Le fihrni
de Pagnol sor-tnt too(.iurst de +,..'
dinaire, et AnuL' i t c. t 1.1 )ctit chr.-
d'couvro dans s;on gtnre, come I"
fuLt e cEclbne Topaze du memo t-: ,
teur, La Prcsc Parisi"nne a lo; 1
cctte tragedies :Itipce et domain
nous en Jronlertons rLs extraits.
Ne manquez pas JR venir vo t-
Mercredi i 8 h. 15 ANGELE avw
Fernandel.
Entr6e 1.10.


rLibratrie


"N6 sme


MASONN DE 'ONFIANCE)

LA LIBRAmRIE LA MIEUX ASSORT.!t


Papeterie Reueas Quotlidiena
156 A venue Trujillo Tdl. 2077


A ve a n --baiase du htan--n ne-- dit plus se primer de livra


Charles Plisrier: Faux Passepcr: (Prix Goncourt) ,.. .... G. 4.00
R. Vincent: Camnpag-e (Prix Fcmina) ........................ 3.
J. Rogissart: Merva!r (Prix Renudot) ...........,, .... .. .... ". 3
R. Roussel: La Va-lle sans prinninps (Prix Interallid) ...... 3.0
A. Tardieu: I Le Souxerain cap;f ............................ 2.0
A. Tardieu: II La Pifcssion patlementaire ............ ......... ,.6
Maurras: Leo Verger; sur la mer ........... ....... 3. (i
Maurras: Mes idbes poi.tiques ............. ......... ... ........ 30
Maurras: Enquete sur ia monarcnie ..................... ...... 8,u0
Leon Blum: Du Mariag ..................... ............... .. .. 3.(
L6on Daudet: La tragjiue existence de Victor Hugo ... .... 8.50
C. Farrere: Visite aux Espagneis ................. ....... ........ 1 0
M. Bedel: Monsieur H tier .... ... ................ ................. 2.00
M. Bumat-Provins: Le Livre pour toi ........................... 8.03
Stendhal: De I'Amour .......... ......................, 2.44
N. S6gur: Fantome de Volupti..............,......................... 3.00
Le Sang de France.........., ..... ..,,......... ....
S M ystere Chain el ............... .............. ..... .... ... 8.00
S La Fleur du Mal ........ ........ .......... ........ .00,
Le LZit Conjugal .......... ............ ............ : 8,00
S L'appel du Desir .................................... ..... 3.00
Le Rideau Rouge ....,,,, ............. ......
L'Impure etc .. etc................................ .. ..... 3.0
Jean IDes Vignes Routes: Deviens un chef ...................... 80
Ph. Martinon: Commnt. on parle en franqais .................... 4.
Privat: Pr6visions pour 1938................... ,4g
PRIX GONCOURT: 1'AUX PASSEPORTS ...................0. G 4 .0
A. TARDIEU: LA PROFESSION PARLEMENTAIRE ........ 3.00
CAMERLYNCK Mithode a 'usage des rangers po t apprendre
le trangais :
Pour les petits ................... ....
lircre Ann fe e francais ..................4 4,2
2cime Ann. dd francais ............. .... + 4.65
A.a pays de France ......................... 4$..
Pairlons frangais (The essentials of. .....
French conversations) ...................... 2 .45
ALMANACH VERMOT.......................... rch 8,00
ALMANACH VERMOT............. .......... ol 5,0
ALMANACH IlACHET E ............ broch4 1,75
ALMANACH IJACHETi7E t...,:,,,, ., rioe 1,75

VENEAZ VISITER
NOS BEAUX RAt YONS DE LI RES D'ETRENNES
POUR GRANDS ET PETITS


ICIC) ~ ~ ~ ~ ~ ~ AA~B -;~~W L(II~*~~~ js--et-..,a


"" l', .- """"' -a .^,, ,',' ;.- ,, -,,,,",.. .. .^,. .

' LA MAISON


E. ROBELIN & Co.

FONDEE EN 1899

Eat la mieux assortie de la Place en papers a iecrire
J.mpression, embaliage, etc... et en fournitures pour eao-
tes et bureau.

Son stock entiercment renouvele lui permet d'offrir
cous ses articles des pri,: ddliant toute concurrence

HMERCERIE

COUTELLERIE

LIVNETTrRIEl
DEPOT GENERAL DU SCAFERLATI FRfANQAIS

]Kilo. U. 18 sPoche G. 1-
e. rM 9, .


.4 ---------------------


a I i At IM i IAt WIfft lkl- 't? I L.4


It _t'L ti$


... ^.. ';..f 2'4--li. y,4






BERLINER HMO
(Le rendezvous de lout Port-uu-I'rince E(lgant)
Le GCourriLs y sawvrrent
la cuisine la plus dmiicato
et les amateurs y de.tuatent leurs boissons favorites
Specialies: IIOTDOG MI3NUT'l'
BIERRE ALLE1MANI
COC(: TA IL M AISON
________ --^Lw---";?~)le s0fsl)DIIRMWN*W.A*'* *^-y


~~1* -


''
II
::
i ,