<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03231
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 12, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03231

Full Text







S N .I.. .


QUOTIDN FONDE EN 18W11
-- f n*: -.,' t .t. -% C


rZume. ANNEE


POfT-AU-PRINC3, HAITI


I MERCREDI 12 JAAN'VIER 193


AU TRIBUINAL E PAII SECTION EST
.. .. .... .


Ainsi que la plupart de nos lee.
ate ont dO d4fj rapprendr&, af-
faire de FEcole de Mdecine a fin
par prendre, Jlndi, la seule tournu-
re ual uil convenalt: une affaile
intre Etudiants, qul devait 6tre r-
gIi commie les affairs de ce gen-
re das toutes les Universitis, e
riglent... -par lea .tudiants eux-
Memees et entre eu. sans pou-
Vr pr4tendreY en atcune faVon,
fijre floehr les rkgements en fa-
weur de celui-ci, ou centre celui-h;,
ncolr moins en fare une question
CEtaL "
i.Done, lm, II y eut eefin tne...
xplication definitive entire ces jeu-
gns ger de l'Ecol de M6dedne, de-
itreux deo reprendre leurs course
pour no pas perdre Ieurs inscrip-
tia, et leur condisidpt qu'ils aetu-
seat d'avoir intempestivement mri-
6Ia Poice h leurs petites affairs
L'explication fut assez vive, vo .
t Vilente, et des horizons frent
&*angis de droite et de gauche.
iute cette jeuneise pine d'ar-
dsr vida hier son different au Tri-
biul de Paix de la Section Est .
.Void le compte-rendu de celt:
tOtressante audience qui mst ein-
ft et ce nest pas trop ti6 -
lolnt final & inem at de I'Ecole


Leea tudiants en mrodeeine pr''-
venus de voles de faits sur la .pr-
sonne de leur condisciple Ovihn
Durosier sent au nombre de onz1.
Le plaignant, Ovilon Durosier
btt A la barre. Me. Vicor Dunean, i
FNlix Diambois, Leon Balain et
Beaunianoir Gilles asnt constitt~ .
ommme avoeats dos prAvenus. Le
plaigant n'a personnel pour I'assis-
ter.
Ue judge titulaire pend siege.--
La~ormalitAs de la loi pr6alable.
ment replies, Durosier faith le r&-
tit de la schne: J'ai 6tE battu, dit-
il, le martin. Je m'en suis plaint A
I direction de PEicole de MBdecins,
6t f'oa me conseilla de retourner 4
tEeole le soir. Je m'arme de moin
tCocomacaque). Je suis devant !a
ort e la salle de tours. Un 6ttt-
diant d6~lgu6 par ses collguea
m'annonce que Je nopex eu pas
p4n6trer. Je brands men coeom4-
que, on me d6sarmi ct on m'as-
samme de coups. Je crie: Au as-
coupr et je n'ai eu IA vie sauvw
ue grAce I la police On me faith
Passer pour un dknonciateur. J'af-
firme devant Dieu que je no sutt
Pts le d4nonciateur. On le saura
UD joour.
Lee pr4venus sont tour A toir
interrogPs, eaurs depositions tr3I


Obves concordent toutes.
Marc Guerrier eat duasl une vic,-
time. Ia requ des cups au th.-
tax -
Me. Duncan, avec habilet6, de-
mande au tribunal de lui donnor ae.
t. do sa constitution avec aes au-
tiM tonfrrres pour Marc Guerner
Partle civil centre Durosier. Acee
11i eat octroy4. Lee d6bats pren.
hnot un autre aspect. Durosier eat
I


maintenant pr6venu come les au-
tres.
Mais, ii n'a pas de d6fenseur.
PrBvenu, Durosier etu embarrasI-
se. II est impuissant a se dAefci:
dre. 11 Jait des a';eux. Maret
Guerrier a pa utre fray r par mnic,
dit-il. Mais, c'est involontairr-
ment.
Esprit averti, Me. Duncan sals:t
dBjji le cadre dans lequei la ddfer.-
se doit circonserire les dfbats. E-
larguant touted les questions s::-
perflues, il commence par fire !P
declaration que l'affaie a un ca-
ractZre exclusivement universitai-
re.
Quoique Tasse Durosier, Ia C-.
fense refuse de se reporter vers
le pass,6 Elle ignore incident do
Novembre dernier. Eie ignore leI
interventions qui st sont appih-
qu6es A donner satisfaction aux
uns et aux autres. Elie ne vout
retenir que les faits all6gu6s pa:
Durosier. 11 lui est impossible d'"
designer indlviduelleoment qui a tk
son agresseur, de qui ii a 6te vic-
time. Sans doute, s'il a 6te battu,
il n'a pu l'etre qu'ave&... son prc-
pre bAton.
Ce qui trste acquis c'est 'avea
de Durosier. A savoir que Mart
GWerrier a i6- frapp p. ar uI "a-
volontairements, puis Me. Duncian
fit ressortir, que la justice de si-l-
ple police est r6gie par des rgj'af.
specials. Qu'en matiere de con-

travention, ce qui compete, c'est 'a
matlriaiite du fait. C'est la p*-
sonnalisation ou p!ut6t t'indivi-


ILE DR C. LHERISSON
AU ThSme. CONGRESS DE
I.LASSOCIATION PAN-AMERI.t
CAINE DE MEDICINE


C'est avec un rbel plaisir qute
nous venons d'apprendre que chuos
a 6t fait die notre ami et collab)-
rateur Camille.Lh6risson pour iY-
pr6senter ta M6decine Hattienne &Ai
Septiime Congr&s d a 'Associatien
Panamnrlcaine de M 4deein dent
it est !e secretaire gtntral de Ia
section haitient-t. Nul choix n e
pent etre plus heureux. Le Dor,.
teur Camille Lihrisason joint A sa_
talents distingtu6, A ses connais-
sances varies, Trofondes, une nA-
ture accueillante qui le fait adm.-
rer de tous coux qui l'approchen.,
Quoique tr6s jiene, it a pu rfiumrn
des titres divers mettant en relief
une personnalite deja reconnue.--
Master Of Science, Chevtier .,I.
]Ordre National Honneur et M6 i.
te, professeur de biologie h I'Ecots
National e de Mdecine, ancien pr.
sident de la Soci6t4 de M6dec:'n
d'Haiti, president de Ia Soci4tE HD'.-
tienne d'Etudes Scientifiques, merm.
bre de la Soci&~ Panamhricainre
pour I'avancement des sciences,
membre de FAssociation Amrricai-
ne d'HygiEne publiqur membre de
Institute International d'Anthro-
pologie de Paris, voilf qui le re.
command I'attention des :i-
mants du beau et du savoir. I pa ,t
dimanehe mnatin pour La aianfi
oi se tiendra cet important Co.-.
gras Panam6ricain de M6decine.
Nos meilleurs /vcnux de suc.s
rcmurnp:nIcn1 notre di6gu&e


dualisation de la fauto et de la p5.- INVESTIGATIONS
ne; que Durosier ktant dans 'im-
possibilit; d'identifier aucun des JUDICIAIREI
prdvenus, come auteurs dots
coups qu'il aurait requs, i1 y a liau Le Juge d'lnstruction Rene q1-
de renvoyer ce pr6venus hours d dore, accompagne de s a assesseurs,
cause, et que c'est lui Durosier qu s'est transport hier & la rue du
doit ..tre condammnp our avoir ete Magasin de I'Etat ot il a visit le~s
ie provocateur, pour a'tre pr6seia- lotx endomrnages lora de-Pln-
tO A rolel, arm6 d'nr baton, con- cndie qui 6clata dernidrement dana
trairement A ses habitudes et pour la halie d'Emile Luders, commr-
cant. Le Magistrat en presence du
(voir suite en' 6ime, page) Chef du Parquet pousa se invve-
tigations au Magasin de la dame
Bourely,
M. C, NAZON *L'Instruction de osffaire om pour-
suit.


UNE IMPORTANT DECISION
DU GOUVERNEMENT DE
COLOMBIE

Pour parer aux consequences tie
Ia rkcente politiqu~ tdu caf adop-
the par le Brksil. le G)uvernemnti
Colombien a pris de rieneuses m>
sures concernant la restriction des


UmpQUUtLUltrS etl CU~oUWt 3 SeVCe
des mouvements d'or,


LE MINISTRY G. N. LEGER

Selon nos informations M. G. N.
LUger, parti le moist dernier en
mission sp6ciale, est rentrk hier i
New-York venant de Paris.


REDUCTION
SDES DROITS DE DOUANE
SUR LE CAFE


ARRETE

STENIO VINCENT

President de la R publlque

Vu Particle 35 de la Constitution;
Vu article 23 do la loi du 5
Aott 1931 sur alcoholl t tabac;
Vu )'arr4t du 27 Novembre
1937, r6duisant les droits de donu-
noe ur lee diffdrents types stan-
dard de caf6 pendant les mois r1:
Ddetmbre 1937 et de Janvier 1938;
Considkrant que malgrOi le dIt
gr6vement pr6vu a fsirtairt usvi-
sO, il a 6t6 impossible vu les bas
prix persistent sur les march's
mondiaux, d'6couler cette denrte
don't 1'exportation constitute 1e fae-
teur esaentiel de la vie tconomique
du pays; qu'il imported par cons&-
quent de riduire davantage le su-.
dits droits de douane pour rendrc
possible la vente de cette denr&e ;
I'extrieur et, en accroissant par
ainsi le pouvoir d'achat du peupfe,
provoquer une reaction salutair3
dans notre, commerce national laxn-
guissant;
Sur le rapport des Secr6taira
d'Etat des Finances et du Commer-
ce;
Et aprbs d liberation en Conse-t
des Secretaires d'Etat;
ARRETE:
Art. ler.- A partir de la pu-
blication du present arr&t6 et jus-
qu'au 30 Septembre 1938, les drois I
de douane sur les difftrents tyoes i
standard de caf6 export t6 seront : r
duits de cinq centimes de gourdes
additionnes par kibgramme, de
sorte. quo les droits de douane h
I'exportation seront 6tablis sur le
caf, jusqu'au 30 Septnmbre 193',
come suit:


Caf6 du type standard
No. I par kilo
CaP du type standard
No, 2 par kilo
Caf6 du type standard
No. 3 par kilo
Caf6 des types standard
Noa. 4, 6, 6 et 7 par


exemwpt


0. 0st~~45

C., 0.10


kilo G. 0,156.5
Art. 2.- Le Pr6sent Arrt~ so-
ra ex-cut la dilig ce des St-
crbtaires d'Etat des Finanees et du
Commerce, chacun en ce quf le con
cerne.
. DonnC uu Palis National, A Por-
au-Prince, le 8 Janvier 1938, an
135bme de l'nnd6pendanee et n
IWme. de la Libiration et de la
Reotauration.
Stknio VINCENT.
Par le Prsident:


Le
c68


Le
te:


Secrktaire d'Etat des Finan-

a. i.-Ltdo.ALERED..


Secr6taire d'Etat du Commnr-

G. DUGUi,


MAGAZINES AMERICAINS
AMERICAN MAGAZINES
A
LA LIBLRRIE NOUVEILE


... ....... .. I



Jockey Club CiHait
MERCREDI 19 JANVIER 1938
COURSES DE CHEVAUX 7 EPREUVES

.......r ) z


L'AFFAIEE

HAITI NO-

DO MINICAINE

LA COMMISSION PERMANEN-
TE DE WASHINGTON


D'une lettre reque d'un cotrrs-
pondant de New-York, nous appry-
nons que la date d'uuverture (t;s
travaux de la Commission perrna-
nente de Washington aurait dt'"
fixBe A vendredi prochain. 14 du
courant
On sait que cette Commissi-n,
etablie par les traits interamei-
cains de 1923 et de 1929, a ptrV
mission de demander aux Parties
en litige de nommer Ic 5me Mern-
bre pour la constitution de la Com-
mission d'enquite et que, en att dant, ele a le caracterf de Co "-
mission de conciliatim.


LE MINISTRY DE SA MAJESTh
BRITANNIQUE NOUS VISIT

Nous avons requ ce matin 'a.
gr6able visit de S. E. F. M. Sh!e-
pherd, Mini~itre e Sa Majest6 Bi.-
tannique en Haiti.
M. Shepherd qui a pass ei
ann6es et demie en notre pays, et
don't lea relations avec les haiticus
sont des plus .excellentes part in-
cesaamment pour Barcelone oi il
occupera le post du Consulat G-
neral. 11 sera remplac6, croyoni-
nous, par M. W tMackness qui
arrivera A Port-au-Prince, Ia fin
du mois.
Nous regrettons sincirement 1W
depart de ce Grand Ami d'Haiti et
lui pr6sentons nos vc-ux de santt
et de bon voyage.
V"""M~


LES CHAMBRES
SE REUNIRONT SAMEDI


....Conform6my nt t la prescription
constitutaonnelle c'est samedi 15
Sque les Chtmbres se rEuniront.
Common on ie sait elles ne font
cc jour-lI que constituer leurs bu-
reaux respectifs et fixer un jori
pour overturee solennelle de la
SSession.


SLA RECOLTE DU CAPE
AU BRESIL
S Le Bresil n'est vas seulement
Grand producteur de caf6. On eA-
time que pendant 1937, ses expot-
tations de cafe ont atteint 900.00b
tonnes. Ce qui constitute un record.
sr I > *1Jk4


SUne rete ite utile
Foites vous-memre un litre de bon


'vi fo-ntnffdii aviI Qioihftonsne.
it suffit de verser un flocon de
Quintonine dons un litre de vin
rouge pour obtenir instantan6ment
' 1 ntaileur fortifiant pour tonifier !i
song, les nerfs et les os et pour
gu6rir la faiblesso, la fatigue, to
surmenage, t'6putsement. to losi-
tude, I'onemie et la neurasth6nie.
La Quintonine relive I'appetit,
facilite la digestion et donna UX
songs pouvres to vitclit6 n6ciessoir
pour devenir forts, Aebustes or
rAsistants ccmmo cfux qui respi-
rent to sant6. La Quintonine eso un
pxtrait concentr6 a ba* c de quin-
qu~ira, !: -'
c6rophospnot. de chaux.
Elie est cinq fois ptus active quo
i'extrait do quinquina, d'un gout?
plus agr6able or d'un prix tries
modique. Ttes Phornocies. A Port-
ou-Prince z Docteur V. Mothurin,
Pharmocr Saint-Frarr ois.~

5


No. "1... 5


Cest un justoe omumag rennfa
A 1'effort persvtrant et A Ihon-
netet4 que I'el6vation au grade do
Chevalier de I'Ordre Honneur Et
MWrite don't vient d'ette l'objet M.
Guiilaume Nazon. Nous 'en f :-
citons vivement.


EN NOS BUREAU
Nous avons repu ce matin en nos
bureau faimable visite de M


'datnitrltiC Xrubx-tr, 3urflt Emsv la U 7w i
miasaire du Gouvernement pr&s J
Tribunal Civil de rAnse-kVeau.
I1 nous a parl6 en de trcs bonds ter-
mt de as jurisdiction et de 'attW-
chement des Ansavel.is au Chef
de I'EtaL
Nous remerions Me. PaiIIre ie
sa visited et lui prenontons now
vamux msincr de bon s6jour A la,
Capital.


N p


__.~


~,~urr~~ a~ o Frcr,,,~,r -~


Isrma;rsa


0


-


- a


I


i


I


., .,




t.3W:t:4.:444It. 4M. ..' q. Ae.,, .:.A ir.. .:i .IW.....

PA G4E 2 W-44 ws4w-m 4 3 .1.4 W3ThU3U 411 l NO UV 4LidTee -" M ann ---fl--.4- .rm *W 4.........
KOUVELLL4TI, 4 .... .. .. ... ..rr.,,:,,,_ ec9~8r


I. L'EQUIVOQUE ID! MANDAT '------ :,--.... ..

i"SAVOY 'S
La commission dea ndat d CAFE-RESTAURANT
la SociWt6 des Nations a terrnin6 a
Gen6ve, le 19 novembre dernier, %ia **,,m
trente-troisInwo session, consacr Dmndez vos amls
A Iexamen des rapport annmwus
(pour 1936) des puiacances man- ils vous eonfirmeront que
dataires sur le~ tbrritoires ii-
vants: *Syrie ot Liban. Togo ot Ca- nul part Port-nauPrint
meroun, sous mandate francaia; ~1t~ on peut mieux manger et
sous mandat- japonMisi Ruand, ,,
Urundi, sous mandate belge; Samoa apprcefr les bonnes con-
occidental, sous mandate nefr-6ldn- sOrmmations q'a1U SA-
dai,,
Aved ce mandate n6~o-zandais, la VOY, situe at Champ-
liste eat terminie. Voub y cher- de-Mars,
cheriez en vain des nouvelles das
'autres territories acquis aux d&. ......""
pens de I'Alleriagne vaincue par 64 ..-- ---. -- .---.
couronne britannique et sea domik
onions. Pas un mot du Togo anglais; CHANGEMENT D'ADRESSE
pas un mot du Cameroumn ous man-
dat britannique (89.000 kilom&trer COLLEGE POLYMATIQUE
carr6s, mais 770,000 habitants);
pas un mot du vaste Tanganyika (7 Foid& en Octobre 1934
millions d'habitants). sinon le ra:,. Direeteur: Mareel Robin, av.
port belge sur le Ruanda Urundci,
petite portion du Tanganyika altl- Administratur: Georges DupoRt
mand attribute h la Belgique; fnl 2 Pr-fet: J. Francois Georges
enfin de la seule colonic de peup R
mentiane dans ce group: Ieo SJ- T f a Rue e R
Ouest-Africain, si ce n'eat une p l- ution, No. 19, grande mason pres-
tition des quelque 12.000 Allemand quo en face des Chambres LUgiala-
install6s lI-bas, lesquls, jquissarn tives ancientn local do la Pensi3 a
d6jh de tous les droit., des cir. Madio)
yens sud-africaing, dfsiretrie TT4phone, 3715.
garder au surplus leui national
allemande. Nous nommes bien ob'i- Cours gratuits de, Dartylogra-
g6s d'admettre que Londres seul 4 phie. etc., aux 6Ives ePn rEgle.
oubli6 co paragraph de I'article :2 Discipline Travail Emulation
du pace de la Soci6t6 des Nations:
DaRn tous les ea., le mandataire
doit envoyer au Conseil un rap.
port annual concernant les terri-
tires don't it a la charge. I
Detail, me direz-vovs! Sans do u-
to, mais ce detail engendre un.:
tries grave consdquen-e en entrste- Le vapeur MARTINIQUE S. D
nant cc que j'appellerai l'quivo- Voy. 172 venant de N' w-York via
que des mandate., es ports du Nord est attend It:
Faites une cxp6rience joe 'ai 15 Janvier 1938, en rcute Ie mEme
faite cent fois depuis mon premier jour pour Petit-GoAve et les au-
voyage au Cameroun dcmandkz tres ports 'du Sud, pregnant fre't,
autour de vous en quoi consists i ; paIs. gers et male,
Srdgime du mandate te qu'il est aso- Le Vapeur HAITI S. B. Voy. $8
pliqu6 en particulier A ce Cam,- partira de New-York Ie 18 Janvier
roun. Mieux encore. jecteurs, c'est 1938, direetmemnt pour Port-au-
A vous-memes eqe je poe cette Prince, oh i1 eat attend le 17 Jan.
question. Neor 1M8 en route le mmne jour A
Ce quo beaucoup d'entre vous 4 houe do 'apr~s-mid pour Kings
peut-itre me r6pondront, c quie ton Ja., Puerto Color~nia, Cartage
trop do FranCais croient encor, na ot Oriatobal C. Z,, rirenant frdt
c'est ce que la press allemande irm pasragers et malle.
prime et propage comme son p1u4 Lu Vapeur Tourkist North Star4
gros argument, e'est teci: venarnt de Miami Fl eat attecitla
~Le mandate, tel qu't la France le Io 17 Janvier 1938, en ioute Ie m,-
Spossede au Cameroun, est un r&gb- me jour A 4 heures de l'apr~&-m-
me de souverainet4 provisoire, di pour Kingston Ja., Havana Cu-
susceptible A tout moment d'etr' ha, Miami Fla., pregnant pa.ssage:L.
remis en question par la Socidt< Port-au-Prince, le 11 Janv, 19883.
des NationA, on particulier dans ti
cas d'une redistribution de ces te:- WM E BL E 0,
ritolres en favour de fAloemagnc*, A
L'Angleterre a depuis longtomps Agent Geral-..
senti cette dangerous 6quivoqutv.
C'est peut-etre pourquoi, depus _
longtemps, vous no voyoz plus de BELLE AUBAINE
rapport anglais i a commiansin


dea mandate, Togo, Ctamcroun, Tan- Colletion de Monite'm r veA
ganyika, Sud-Ouest-Africamn soE dre do 1875 A 1934.
rattachMs A I'empire. Tout e pas Prii6 de 'udrefr r au No. 2
seo come oi nul n'a7at le drui i
d'y exercer le moindre control ni
d'estlmer quo la domination britam-
nique n'y fit pas definitive.
Cetto 6quivoque persiste au con- ranties pour laccomplissement de
traire en ce qui conat.ne les man- cette mission n
dates belge et franyais. Le Japon La melileure minodtn e de ralt-
--ntsg- pa5-- t-hPRuP -4'Allemaa- sc.NerpratiquomcnteprinciptcsVit.
fayant jamai faith d'allusion dito!- ctDrier la tutelle do ee peoples aux
to aux ites du Pacifique tomb6es au nations drvelopppes qui, en ralsoi
pouvoir de son nouvie et pr6eieut de klmur resource, de ltir exp -
a6ll6 rietnee on d e IXur position g6ogra
Or, voici le texte complete des phique, sent le mieux A mme d'as-
deux premiers paragraphs de ct sunwer -cette tesponsxbilit6 et
long article 22 du paste instituant qui consentent A Paccepter :
le regime du mandate; eYes exerceraient ccite tutefl
..,Le prlncip sUiv=ts a sW'aphi e qualit de mandataires ti an
qutnt aux colonies et territoires nom de ia Soceldi. .
qul, I la suite de la guerre, ont En resume, notre mandat au Ca-
ceass d'ftre sous la souverainet, meroun et ailleurs est un mandate
t Etats qui les gouvernalent pr& de tutele, destine A preparer l'-
c lemment et qui sent habits par emancipation des populations et n.!
de peoples no encore eapables de lear retour sous la denination al-
so diriger eux-mimes dana les con- lemande.
ditiona partict6rement difficia Malheurousiment, 1 y a peu lde
du monde moderne. LE blenu4tre t g ens, surtout en France, pour It
le dv6dopptlment de ce peoples voir. 13 u'btait pas mauvais d'en
format neat mioal szera e de et. reparler en d4cembre 1937.
vilmsation, et i1 coanvit d'IZcrpPo-
rer daam ti ridSnti p ate j (t it d.


Lterie Nalionac

d'Hait

419, Rue Bonne Fot,
Phone 858

GROS LOT
DIX MILLE GOURDES
LC COUPON ;
DEUlX MILLE
LE BILLET A.
DIX Gdea. SEULEMENT

N'htatezs pma risquer, cha
qe moist, cette modique va-
ler. C'es un penre d'epar.
ne. Et fsuis .n'oubliez pas
qW'U faut soutenir Votre Lo-
terie Nationale, car ele vient
en aide, de son c 4t a bemu-
roup d'Oeuvre d'Utitid. ei dt
Rienfaisance Publiques f bra
vers foute la Rpublique.
Pour touted ces rdisons
Haitiens ou Etrangers, ache-
let done coref ctn mo o m
tre billet


Budweiser

En Veate Chez

DO/ N MOnH

Rue du Centre#


AVIS


Le'soussighTn, C;:-.;-':
,'Administration L, ;
au-Prince, r: -.. ..
e.glement @dc.. .,.,..
.aoas no sc f '
'r6otel de Vi i'i ,
quittances.


Ce 4 Janvier 10,.

Pir t DELIN1


CLINIQU'
du
Dr. LOUIS HIPrtOLYTL
Ancie :e Maison F. D vig.,ne-,i
tRue des Ca4-er .->
Consuitatirn :
2 A 4 hs. p r-i


K. t*V.


Dovenez votre propre Comptable en o0
Comrpte de ChIque A la Eanque Nation
Bipublique a'HMti.


i
uvrant an
nale do 3m


W || !;
----- -- ----

------- -




GOUT AOREABLE -CONSERVATcON PARFAITS
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAITI. ET LFS PROVINCES
--


pM*'


Encore u


11


i huve u


II


fieU


( IOOIDYEll


Un pneu incunnu uAu se vend baa
prix, ne veut ricn dire. Mais un
pneu GOODYEAR qui se vend a
bas prix est pour vous une nouvelle
source a economic, et un placement
avantageuxK

filua gr'os, plus epals, pius suiiue,
pius bZau, ie nouvtuau UUiJl AltL
(dt-i* e le ireullat ue 2:s aniees
d& rcnIrcne latine par i& lnge
nieurs GOODYEARl nour trouver
un pnea a"portee de touteslea
bourss, et otfrant routes sorts do
garantie.


THSMJME NEW



i


1


aMMlINN&


Seuls Istributeurs pour Hattl;

MAILLERRANCHE, GENTIL.; ,OGAT& iet

Port.an-Prince, Raflt


?""~~ ~" ~ ---- --


a


naf7-le


0 ,





-gP BLIV' -, ~ nne a


DERNIERES NOUVElS DU MONDE ENT


Reques ce martin par Cable, Radio et Correspondance Aerienne


I." 'Tn-n .(STATIONS HH2 8. HHH, etc.)


NOUVEAU GOUVERNE-
"-NT ROUMAIN FAITH L'OBJET
D);S PREOCCUPATIONS
AUSTRO.HONGROISES
BUDAPEST.- Les ministctr:
des affaires 6trangbres d'Autriche
et de la Hongrie ont 1 attention rc-
tenue sur le nouveauWgouveritn-
ment rourain. Is se demandeon:-
S'il nest pas teint6 de fascisme c'
-herche A d6celer sea cffets posi-
iles sur les minorit&s. Le Cte. Ci:'.
no, ministre italien des affairs c
trangeres aurait indiqu6 au cou
des conversations que cette que-
tion ktait parmi cells que 'Ita',"
ne peut pas envisager en cc, r.-
ment. La Hongrie est tourment,-
par le spectre de la nsuveUe adn'i-
nistration romaine dirigee par ,w
premier Octavian Goga, leader na-
tionaliste. Elle eat spdcialement i
t6resse au sort futir des minor:
tIs hongroises etablies plans lch t :-
ritoires perdus au cot~rs de la gron'-
re de 1914. La Hongrie voudrntI
quelque assurance de la part de l:I
Roumanie que cs minoritbs -
rIient bien trait6es.
L'Italie aurait pos6 sa quest c *
de 'Adh6aion de ce9 2 Etat.s an
pact anti-communistc sign rT-
ceitnent entire Berlin, Rome et Ta'--
Ido. La Hongrie et I'Autriche som
blent vouloir attendre et etudi",r


MATTERS, tLUCANI & CO.

Propritaires d'Autotmobiles e> l' Camions, n'oubties pas qu'ii h
Maiso

M1ATTEtIS. I''(TIANI & Co.

Angle Rues Cour >e et ion.ne-Foi

TI 2226

Vot trouverez touted mi-taes de r,''ces de rcchatnge et accessoires.
Pneos chambres a Air, Batteries:: MARIQU'E GENERAL pour votr-
volture ou votre Camion, A des prix defiant toute coneurrenc,

Paftm done ches:z

MATTERS, LUCITANI & Co.

Avant d'effeetuer vos aehats-


a frGR4~~


V<' Sci5t
%AC


les attitudes. Les 2 nations in li-
quent qu'elles deairent des assuranm
ces d6finitives de la part de Ro-
me avant touted dmarche. On pv.'-
le aussi de certaines concessions
commercials. 11 a Pl4 officiei.--
ment rapportes que les objectit-rn-
austro-hongroises contre I'AdhP-
sion au pact anti-coninuniste p<-
raient bases sur la crr;:ance qu'
I'accord italo-german. n ippon (et
aussi dirig6 bien qu'iirdirect,-
ment centre les In.;tLutions d->
nrocratiques. Les points do 1'Italnt
scront presents aujourd'hui., Le:
observateurs pensent qe les rc-
sultats do cette reunion peut d6tzi'-
miner une balance die Puissancvt-
en Europe sud-orien'ale.

LES VICTOIRES DES TROUPES
REPUBLICANS
MADRID.- 1. Manuel A z-.',
r,:isidcnt de la R6p,:blique Esp;i-
gnfile cans un message it la nt-
',on pblibi h Madrid a d6clar6 que
:a grandct victoire des gnu\vernmercmt
a:x r+.-npportoe sur te front de 'Tt-
r-uel a compiutement :ihang In1 ph:;-
Cs et fisut: Cd Ia guir-re civile..
Lo eommuniqu& dlu quartior r;
neraI die's troupes orientalo.s iuy,-
listes indique que I'offci eive des i-'.
surgds sur Ie front dc Toruli a v:- .
tenement perdu tout i n t &ian e:


toutesc lea opporlunit6~ avec I'vw-
ciation et la rtddition dte Iurs cp-
maradeu ansiOge.-
L'ordcre eist r~iompletmnn'nt re :t-lt
re aux confine dou sa' l;ghint chli-:n
do b.i1tnille ou tm:aintenn'tlt 10 dag:.;
commence A se mani.Ater sons o '(
fet dcs avere.s- t offt copendantt ;
Stcnmpdratnuro ti'n Piev6e. L
troupes Ouv r'k.'v .'ntaittltS avit -
cent on amii',)r.at l16g toemnt te ii
positin::s it Mui a d.'e Teruel ou
prisonniers ont etC aitss cc mat .
Le aviaiteurs loyal.a .s coniniu ::
a harct le-r ll c- icrations ,P -
oel-s. Los rpsio'ts Jr front '
parwn t que dt a cm t-raisatiioun t.

SToruoel t no rTcnt .
j envoit'rnt .' inl-imrtons ccrr
e ct radciO, ,6c1 aphh -.

LA POLICE FIr "N A(1FS ET I.,
COMITE RE' Ot,TIONNA.itRI
SPARIS .- LT:a I r' ncaiuo
retPV(]r quio ".-n fs !* ;
eomity r'vo:i, .'- .rnam
di t r ,e e' ... .. ; c



.r'r ...r" .r!- 3" p : ;'(t-

ft-ia A San g -s no
du grnficn r:! d u)..1<,;:';;^-, -1 .. ^t (' "U.:: -
ne Do e Duncf o, t. '. d s '.:'
fair,' dFE ,bob. !
prcrs qiu i: P lic '
qu'is aivaient voy: .' plusit
fois e' Enspam -r F;-!-'-,- T -ran:
Me:Tnir, ? i dlfd arirr a 6: -i. .
par la police comr: n: aide .- -
fidenti!'l de Do'D:e-. Lna onr.<-
lion de cotre ri hfai'', :i e'e i rc.,"; '


sic .. uni". T'. r-
ccmbre dc r:' ,r.'.
Ic ,rn inot b" i 'lnt&riour [
Max D-rm n'; a f'clar etre u :*
\'iintct u :.i ". 1- "r21 dus du om it!
rpe!tlutiPn;: ."' re ponSabh :

1937. Dotux ncmpnioys d'uno mt.- |
son SiCe an .; 2. d. Paris om |
6t& tuos ain-i que 2 policemn. j

L'OCCUPATiON PAR LES S
21ARIN UR- .UAYENS DE
J'ILE AR.iIA
BUENOS-AIRS.--- A la suit,
de la c,* .f'r-cre quti a ev lieu hor
ent- rj r--. r ....' ThefIdy, amba.-
,:d. ";or ?'; i'r .ay ct Mr. Saave-
dra Lama, nr'i:n l d's nfTair.
Etrangite, il a c.i c(.: ciL eier;t',,t


annonct qule le recent incident qu:
a suivi Foccupation nati lea marina
uruguayens de file Garcia sur ait
riviinre de Pi.ruguay est virtuello.
Smonrt rbg"l. Seuement ce petite d-.
taii ti'ont pas 6t6 r6solus et I'ac-
cord former :era public simultanc
mernt nujourd'hui ou deonain A Iuc.
rtnoi.Aires et a Monteldeoo.

LE CIITAMiION IL TENNIS
DONALD BUDGE
ADELAIDE-- Le Championr du
tennis Donald IhBdge est malal .
Ii (tait extrmemeent faible quadl
Si arrive ic-i ce matin. Le midecin
a (diccuiverOt une ldgrre fikvre. I1 tui
a ordon::n le repos.

S ACCORD COMMERCIAL
S ANGLO-AMERICAIN
SYDNEY.-- Les ministr&e aus-
1 :-;,ii .n sont rnaintnant convain-
c:i, qtlin ca ronuRcluion du traitt corn-
meircial avngi)-umiricain r6clame,- :
quc-iqucs petits sacrifies de Iour
Spanr et sot persunad's qu'un pa"io
:upr-mcntnmire centre l'Australie rt
:, I ts-L'n i or Ia 'avanta ,
It'' t-;-. vo t'S ctAiiA tr;ni!c.

EFI"l. DANS L.'AI ATION
MILITAIRE ARGENTINE
PUENOS-AIRES,-- Le Ministr_
co ia guerre a d(t-cl:1 queo l r-;-
;',s ?.^ vihtctil.n _si. de 1'aviou miiita'- ,
ro argenin cc-rafl n'.rort envoy
c!' Itacombn~a a M:.t1' Caseros t t
i: aCtsi da-ns la mairi, de la vi;I
f'ou i0 s- ''ront transn-rto;. B--
S- -.Ai::.< ie 12 pr:ec ain, :Ju qu'-
ci 7 cidavrsr out o pu :':e identifi:-.

SCO f3 ;N I QI: E
ASTERDAM ,-- l.a Seeriftairn:
-.e a''V .' i un (',?fl-
'I; : .6 (i,-;nt q fe la princesr
n.. t;-! ;r a .; l b. c-t nn *one ;


I.'AVIATION JA iONAISE
I}O.ITiARE )iONKOW
IANK"k ..-- 21 ..'tvsons japonimti
r:t j 10 0 uob is sur I a-rodror:e
a vile. L.s c (gatz n'ont p
6 fOncOre- dclt':rmi-ro.

LE JAPON ASSURE L'ADMINIS-
'fTATIGN DE LA P!'if NCE DL
3A NTU N |I
TSiNGTAO.- Lo avions jap-
nais; so:rioicnt c-ns;tarr:nme-t Ia vPi
Ic, car les autorits japonaises ont
c .rtioun d s la captitak dc la plr-
vince de bantung ot ii y a quCt-


-- .,, ..-Ja. j, 5,.. .. ., :.
S. ..- .. .
i8;": A "..- ."U2:>.i'it'., ',,

.. ..<.. ,, ,,. ,< -. -
-~r, .....

--b~~l ~ -t~~~ 40"X
: -' .
,., .-. . ; ., ,. ,
j .,
,,'


Ceo cieh repr6mnte 1e Buiiding de Pa Pharmacie Castna, l a ost la plus vaste, la miiux tuipo%
ta plus hygienique et la plus nradtne d'Haiti ot compared visgt sections REZ DE CHAUSSE. -
l-.- Htll d'exposition et de vented, 2.- Salle du Service de Nult, 8.- Bur~au de I'Adminitattion, 4,--
,Laboratoire d'extutinon, 5.- Comptabilit. 6.,- Arrire-Pharmaie.
PREMIER ETAGE: 7.4- Graade salle de rdeption, 8.- Grande sale de Consultation, 9.- Salle
d'Elootroth6rapte, 10.- Salle ds Voles Urinaires, 11.- Salle du DispenaaiFe, IZ,- D6ept des Spcia-
,. Iit6s, 13.- D6p6t des Drogues.
DEUXIEME ETAGE : 14 Pergola d'attente du Laboratoire, 1,-- Bibliothaque aciontifiqUe, t.--
Grande Salle du Laboratoire, _17--Salle dos ManupulaU4ona,de pr6uia.n, i.-- salle de repos aprms tu-
Sbae, prnctilo lmbtre, etc 19,- Mudae t frigofifque, Z-- tab ratoire u.dustriel.


12-1m0f8


E NOtIVr;Ifar f.:E


~* ~~~6~X~~rra ~*sa~~gus~*aPit ~sslgIW~p~.i1R


*i' .m i ,iyP, l"ll T';:- -7: -- .......I.* I i -:ii -


4 ar
---r------. -------- ----l-r



s~r bY C


IIZtlb~*L


amgara~a~g~tOO~ r-~i~gmwQr~~mwrmarr~~~t~nr~~ ~a


u;ca~


i






s


eo taute dot&ua
SOULA&EMENT IMMJDIAT SANS ACTION
Nu6tSaLE L FR L'ESTOMAC PAR

L ASCIU Mt

Z a M COMPRIMtS PAR JOUR
' LABORATOIRES O.ROLLAND-LYO t France

dare :t-c


'ASCEINiE Pt 6galement indiqu6 dans le PILUDISMI'I.
Enregistr6 au Laboratoire du contr8ie "des .t6dieaments
sos le INo. b2g8-.
ta vente dmns routes let -bonnes Pharacies au pris do
f 410 te sachat.l


quse ann e les japr-nai. ont r-
ign6 8 ans-. ,Les btue ja ;lket ni pp-a
ne sont emparPs do mi polesic :--
incidents., L consul -.nidral r;
itt resta6 a board du n l ie: de ou vr-
re en vue.

LES OPERATIONS AILITA I V
SEN CHINE NE SERONT PAc
HANItCAPEES POUR RAISON
FINANCIER
TOKIO.- Le m-n r, d
Snances M, Kaya a d' kare sur
Stone optimis.te i: s,:; coitogieas
cabinet quec !e Japotrn 'aurait pd
de diffictuits finantc;'rre.s au cot.i
dea hostilitks a long trme. li &
maintenu le yen au Laux d'dchtn-
ge et a affirm que I'augmcntatxon
decn taxes n'a pas endommag6 i--
reosources des financiers japona.;

IMPORTANT VICTOIRE D1ES
SJAPONAI ;. DESTRUCTION PAR
LES CHINOIS DE 5 AVIONS
NIPPONS
SHANGAI.- L'Agence Diomnr,
rapport qu'un d6tachement t'c
troupus, japonaiios s'est empa't
dos mturaii.-s de Weihsion a 180 ki-
lomt-:re.s di Tsingatao dan un ef
fort pour occi;Tupr ce qui reste de
iigno fcr T:aotinir do Kmnochi, Cetti
cit6 con.s tite 1 on important control
Score mrorc i:l.
3.000 rfugii&s ont .ott tranihe-
rt-s au course de la concession it:-
torniatjionale.
is avions ijaponnis ont arr--e
ce I:omlbes 3 atrodromes chinoi
,r..T lment -.'- -irts oh des a-
;ion: vaitlnt et6 r6unis. Les a-
.t cncontr6 de .a.
S ; i :: (: ci. o ie Liucho."
S".s-.;c ;t> W ni1~s-i au nord dt.
N ;i;:k;n, t ot dt-iare avoir abat.
.- 2 ch':st Sr:rs- chinois. Les 30 a-
0ifon ? sont r'tournt' it aeur )?a.1:
.sn:is doni-mages.
La prls:se chinoits rapporte qu"
I- :vions japonais ont ex6cut unr
rail n-dess.qus do Kiang, lancant
50 bombers qit ont tut et blesae .3
pyana, Le bombaidement de
YhIaHn a caitod la destruction de
80 mni,0iou;' t ac mart de 10 pe-
soi)n ]t>i. A Chochow 10 maisjons ,tt
t ., dr& 'r sites t.t 1 polceman bl)e-
"'. LCs chinois o nt affTird,' avoi
abat : is I.lt; :I: i avion j.iap -
.n.a. ut::--es ont elte abattsu
it 8 dtrnCr. Ist c--nt aussi cC-
Scar' q:t( oI.,s pilotrn r chinois otnt
b;mon~biCd l'acrondrone c Kd, Kwantcn
du-iriisant 10 avions .laponais.






PAGQE4 t- "v" rr

clIB NOUVKELLISTZE
R". rtm MNo. L
sftt. P1ot"e No. 1.6, TasLpWotaS 22W"
QUOTQIDIUN rONDXS N fIlS
Par
ffENRI CHAUVET CBEkAQUlI
Dfrhiewur-^Pnpr(toar.
&RBN8T G. CHAUVBI
S#arf4dro Ghens :
MAX IDUVAL
AdwfstUtratwr :
r lIBWP GEOlRGE&JACO



PAS DE DEA TS SAI-

,VES, SANS DE BON-

NES CROSSES A

DENTS.


*Vp., trouverez

cus brosses a A

dent, cheI Mfa-
dame. Gonmii,
Alphonse C. -i
sic & Co., Hip-
nolyte Jeudy. -

,-j Emmanuel La- [
S joit, Frangois
Larrieux.


I Rclamez la nmrque
ai Garadlie>
-4

REX

Mercredi a 8 heures 15.
Marie Bell et Pierre Fresnay dans
LE ROMAN D'UN JEUNE
HOMME PAUVRE
d'aprs l'ceuvre cklebre de 0. Feur-
let
Savec Pauline Carton, Marct'l
Prainee et Fernand Fabro.
Les sentiments nt vieillissektt
pas, Le Roman d'un jeune Homme
pauvre, c'est le film qm plait A tous.
............Entree 1 gourde.
Vendredi h 8 heures 15.
-UN HOME DE TROP A BORP
Un film de la U. F. A.
avec Thommy Bpurdelle, Annie Dai-
caux, et Jacques Dumeonil.
...UAi drame puipsant... passim.
urant... Un film d'action.., tout est
bien expltqu6... justify et Ie ryth-
me des scene eat do bonne qual-
te...
Entree I gourde.

DIMANCHE 16 JANVIER 1988
en Matinee i 5 heures 30 P. M.
Jeanette MacDonald et Nelson Edy
dans
LA FUGUE DE MAHIETTE
..-un vritable chOf-d'OCEuvre mu;-
aical... un enchan ltaa ...
...une soiree de reve...


. .le fil du jour...


SERVICE NATIONAL

HYGIENE ET

'--A---ASITANCE-WBLIQUE ;

I Cinima Educatif.

Le 10 Janvier 1938.

Merredi, 12 Janvier 1938, a .iix
heures du soir, il y aura une gran-
de stance de Cin6ma Educatif A
Ganthier.
Nous demandons le Coneours de
tous pour le plus.grand succis de
cette propagande en faveur do ITs
sante publique.
Comme toujours, I'artiate Sal-
nlave expliquera lea firnso en cru-
le.



Machine & erire &Rniaptoi

Rubn., pafit e ^oa

; ci:?@ ,0


*. 1 t ar/ n*t* y n*.t


PARAMOUNt

JEUDI 13 JANYVIR 1938
en solrhe popular A 8 heuree 15
Dorothy Wiiclk, Alice Brady et Ba-
by.. 4oy dans
RAPT D'ENF ANT
n ailm Paramoumt
...plus qu'un film, it vie mdme
terrible et ktonnante s .vnritC dans
utle s6rie de fresques magistrales...
...un sujet poignant, pregnant.
profond6ment human, qui intirer-
Ae, vous 6treint, vow 6mrneut...

SAMIEDI 15 JA.N !!R 1938
en soiree populaire h N heures 15
DANTON
...une evocation puiyisanto t fa.
rouche de la R6volutijn Fran.aiser..
..,une ide,.. une figure... UN
HOMME...
.. ............--- --- --


AVIS


Jo soussign6e, Mme. Baudeuf
Stephany, n4e Eritn- Dorc6wu.
donne avia au public et au commer-
.ce en particulier que je ne suis
plus responsible des actes et a,-
tions gbn6ralement quelconques de
mon 6poux M. Baudeof St4phany
paur ineompatibilit6 de caracter-
7et mauvals agissemFuiits; en at-
tendant qu'une action en divorce
lui soit intent&e.
Port-au-Prince, ce 10 Janvier 1933
Mme Baudeuf STEPRANY,
n6e Ermir t Doreats,


CONTRE AVIS


En rbponse a l'avis public par l1s
avocata des consorts Roy et Chr-
net, Mrs. Weber Franmis fils, Max
Francis et Ajax Francis font as-
voir que 'Usine Cafeitre de Pktion-
Ville laiss6e par Octave Francis est
leur propri4te exclusive.
Port-au.Prinpe, Ie 10 Janvier 1938.


OPTIQUE
PORT-AU-PRINCIENNE

Grand t.ssortiment de verres et de
montures pour lunetta de la mnl-
Jure quaUlt.
Giand'Rue, en face do
Jitn H. Wooflpy


i

I
i *

i


u v


AM/I. ~n.N Sflt*'*WIO))*V InW t l- -L- -----------
'*.* W PAC ~


CATARRHE


I


)U NEZ
SQutqula I oucs de
V%.E vao dicti amm
Wis V"onl i'pgw
iun muct ir'e, rTnacri.
dutinfnurnt enflur dei


VIC lS V gent aibiRO
VICKS VA'TRO NOL


ADMINISTRATION N LOCALE
DE POIRT-AlI.ilNCE

Arise lu'"i cause Ide ti grand! ar-
fluence de:. contrihua :,I, dell a de-
cide d'oumrir s:; tguicahetst des
heures a. ,m jusqu'a rpiuvel ordre.
it partir du Lundi 20 Decremtrc
1937.
18 D$:.cLmbre 19;7?.
.. .. . .n.. .. .

AUTOMOBILE A VENDRE

Voiture ord CabLri t, Modesi
V-S, en parfait eLat ie :onction.,
mentt aviSc 4 pneus nrufs et 2 ti
veehangt.
S'adresser au Bur:tu du NUL
vellidte, chaque jour ,e 2 heurea
a 5 heurus p, m, Pihei No. aZL2.


A LOUER


La grande numison 2d. Camite
Leon, satuee entree le uioi-Verna
Iurgea u.
Neuf pieces.: sinq au rez-de-
f ienAussci et quatre 'i .'tage.
Eau, Bassin piscint, galerie ctr-
culaire et double gar l se.
.......Sadresser a ct. P aisonnetle
iuiti't Dichatellier.




Aidez vos Reins
& 6iminer les acides nocifs s
Von renm aont 9.000.000 dS crndlnt.i ou III-
ftrfe riniucules qtU gtaot mnenCicka Ig lit
nagllgeace ou par 'futage de drog-tsn hbpn
maarhe b t r itanttes. A votre Inrsu lea reloa
fajblea peuvent itre Ia cause refine de role-
ttons nocturnes, sorositP, 4 rtourd4nis merty,
-heviltea entlles, troubls e i. viesale
mWau do tfto, Iau"S roi. rhu-itlniamt.
dtutsle aux jaworke ye" ze rnhU pau
teona et iecha, aedlitI, euteaou, d mangeal-
moal ott pert e d tvitufet. N'.witeaureS aLUIIu
Tiqae4t em loyte Its rem.rnde %lCdjCni appt'C
CYSTEX. It est ar&ant aue CrYSTEX voua
prCture r nuoUveile -nt ot Vi3lltti pi fn
hburcs; vous donnera uut im pr-oion do
raJsunlsniain'et de 10 ana et rous cgufrtr
"d' itur. ci-dosstia en P jours, intal Jli pirt
wou an asera rembourst, & rA e neptic- d'uh
nteoon vids, 10.800 yFranca lont drlrnomdfa a
Lrtyatmtde o4 OeeI & a& oclit l6 ntertae 4&
Fa'rt, Damanevit CY8Tr X Akvnt urd'hui-
mOMte a 0orye phaermcisn.'


IIirifII

Ll A *J 411


AlE


DimXache 16 Janvier A 8 heuare 30 en grand Gala: Une aventturt
fabuleuse au eour de il'lde wmystArieuse.


LES TROIS LANCERS 'tV" i':.UL.
ave'c Gary Cooper, Franchot Tonie, Richard rcur L .:
ding, Katleen Burke.
Entree Gdes. 2.00 ,:.
.Taxo en aus,


e.. i\uuveaiu lesta-amm -
envo'e gratuitemnen.




m?- '-au- ,i ,,
e, ,l t,-ct -i- i i 4t r
-4
t ^^^f r r^, *tV .tt 1f ; {ii.




MARVEL

It)mandez a votre toidonnier
MARVELA

Ce Irr..d lit change ta "ouleur 4,
oLre chaussure selon ,a robe que
vous portez ou selon *tre cost:
S- s les couletd s y compriA
or et argent.
PI ne craque pas et laisse n tint
magnifique, ind6lebil mais enco-
re, il rend le souier pau. neuf s'it
ait fatigue.
Demandez MARV.LA et vouus
vous habijlrez avec e.gane et
harmonie sans javoii a d6pents:r
pour 10 paired de cehausures.
Une seule bonne pale vous Nt
fit, grace A MARVELA.
En vente partout.
HYPPOLITE JEUDY.
Distributeur:


UIr -r,


;Gy Sta.2,-

Gdc~. 8,i0


CLINIQUE
du
O~CTEUR DUCHEINE
Rue in )r Aubry ou du R&-ervri;
No. 154.



A LQUER

W Uantes lestouwhes,
.nciens -iliiers du kNouvel.

APirt aiie siFtuee dauts J
cuiur conviendrait a tout usa.
ge.
aS'atresset a Madame Che-
raquitr meme adresse ou de 1l
q 1 bh sonnez le no 2731.


AGHETE$SZ.
LES PNEUS ET BATTERIES
c FEDERAi.V


1~


416, Rue Bonne.Foi



PHONE 3358


JOUER A LA LOTERJE NATIONAL, C'EST SE PAYER PEUT-ETRE UNE MA I S N, UNE AUTO,
LE CONFQRT CHEZ SOI, OU ETRE A MEME DE PRENDRE UNE ASSURANCE, ETC.

S TOUTE CHOS DEICIUKST-ET UTIL-ES;--PEN-EY. ----. ...

MAIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN REPAS A DENOMBREUSES PETITES
BOUCHES DES ECOLES, SOULAGER UN TAS DE MISEREUX QU'UNE MAIN DISCRETE ATTEINT RE-
GULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETSDE BEAUCOUP D'ADMINIS-
TRATIONS, C'EST.A.DIREDE FAMILIES.


Pour res raisons graud teses,



tout le i p l oi ei enliier 0 il joater ,a 1
\\ Il


LOTERIE


-.r."~Lf -t ____________________________
m a-- a Z C V .-- --


NATIONAl F
f -


- b~l ingmuu-


* L4I I r ,.


I


- ff --u---- -n: t Y'. rmlwinwe~4a32wW,. *f (,.A


" 'P"d"6~~rK1Y~l *ta ~ ;~~~i* db~r- --- -- -- --- -- ~ii:I~~~l I~li~~i~*.*l~:~~~b~


- -


-- __


- ...... -.- .- 1. o al m o -


. ^r' .n w r./


I


a


.~;t;r
.~~





?I


~I i.
.:




01,0A f nd ww.-1400Y f lASNO 9 WMIt
4- ,g ...~ruOW~ urraI trio-- -s nC-RY-xurr ,* .aw sr.-- t'~la o r tl ~'.r~#PA at ~l~7 1 G U C I Tttr~~~lrt.*r


~~....az,.jmmCmUUIUI~f.wSI~qnr-'m
- C


SkCURITE, COMMODITt
H1 e~t imprudent de garder 6 fo mason,
o t o fou at lo vol pouvent vous cause
dtedommages irriparables, vos polices
d'ossurances, hypoth&iques, titres, eon.
trots at outres documents pricieux. Un
coffret d sOre@t6 6 to Banque Royalo
co0te pou st 6vits tout sulot dinquldtude.


LA
BA


NQUE


ROYA


SLE


DU CANADA


aft AWL"Ob.-a


Ae de Matteis Co
Ip Cik iATs pi eMmnwsr

BCHAT D'ECAILLFP DE CARET, VIEIL OR. DLA.
,. x aiJb ~~jBT PIERRES PRECIEUSES, YJ&IJA
.t~aJ ARGENT ET IURMONNAIE DE TOUT,=
ANALITE, A PES B.EI ABSOLU0M 2MS AYM
WANUMA LIQUIDATION DE LUNETTES ET V SR
isanetes et Verre de tous numerous
'Montures en nickel inotxyable a
Verres ovates ae rix e d e$ 1)0 La patre.
4a Squuta n arer0s leq'an I4 Nove rbre .ic
A. DE MATTERS & Co,


COLLEGE POLYMA THIQUE
FONDE EN (OCTOBRE 1034
INTERN A-EXTERNAT
-iaenue president Trujila, No. 209, T6elphone 371&
itreeteur i Marcel Robin.
Enseignemant Primaire at Secondaire
CGtte ann6e: de Is classes ontan at f ?Ihme) d la Sm' inelusit-
meft tours gradu6s do St6nogca:.i,;ie. Dactylographie, ate., & p&rtir
de 1a 9Wme sans pavement suppl,'mentaire.
Pour tous renseignements, s adresser an sikge do l'itablinMewt
Nt* 8 H. et midi ou de 2 H. H P. M.


mVu mm-f"muunmVw w )w --0$1


LES DEUX COPIINS
Dis',- mn;. ieuxt Je e
sues pas venu h#ir!t
J sauia Pardonnable, vo-
yons! Te souvien-ttu du
june liquoriste Edouard !.
Benjamin? J'ai 6t6 chez luu hier
soir,
Quelli belle soir-, mon Dieu,
j'ai pasde et quel charmant gar-
gon co type-I' II vout oert de f'a-
Snisette superfine: c'est de Ia auavi-
td on maticre.
II faut I'encourager, car ien at
Svu die areille dans dre grand ca-
' fes die oas.
|Tr es press; alors n'en parlors
plrus. M;rai, en solmm. ii a touted
sortes de liqueurs. 11 a rantIette,
le peppermint, la prunelle vantlli-,
lc nectar, etc. Vois-le Je plts tot
po0siLe t ;i tu veux 6'or'uver dS a
hbee presentation, deI 1t bonne qua-
Ilit6, oilin tonut e u g grmme de bon
goit. 11 s'y connait bicp et se d&
,. por v .C. ainiab:'3 clihau pour
ia fit dann-:: :infin, rour d'autris
rci::.-c;:., rnt:,.., vois Simon Vieus.
I'6picerie duC C-etre. tme. G. Rou-
main e L t:int d'ttres. Cela vatt
bie la peine. Au revoir. Vieux.-


ATTENTION! ATTENTION
iLa M::ifacture laitienne de ci-
garet t offitre L ga nombreuso elien-
tele, tan; de ha Provi-ice que de !a
Capital, aux amateurs de bones
cigarettes et de bon tabac ne pri-
me de vingt cinq dollars.
Elle tst curstitufe par t de bullet
tins nunicrcti s places dans tle po,
Sehettes 6e eigrattes Royal et Re
et portent hi signature autogra-
phe des Directeurs.
tBonne chance Mesieurs Ias fu-
i"curs Ie Rex et Roya)I





DEMANDEZ
LA POMMADE
La-Em-Strait
d la Cordonnerie
SMoit-Carmel


139, Av. Truji,
Phone ,183



^ee 1
. .. ... .. .. ... .. .. ... .. ..
4"g
actz


~Yi"~~mmmuummm(rri~Y~I ~".rumum" ums"mw a~ g~~W~~~~Q_. '~]CI]~~


lOLA


COURONNE


fl0ennlue comme etant


APure


-A ygiqr e
,4,0,


Gazeuse-Go0t Superfin


Fabriqee avec soiD


pajr


la


Gds, 1695, 1,50 Ut 0.0 la douzaine
CITRONNADE COCA COLA
JUs DE RAItSI SODA

ITRAllIS0 A DIA 11CE TEL- 22G9m,




1 _A






TOUIT L MONDS ACHMETE LES NOUVELLES
AMPOULES ELECTRIQUES
MASPA


MEa deoaset plus d luminiz duront davantage.
No gardaa pAs 1t ~sneienfIOi Am:-oules cIhz vous.
Eim e~tmtmnaant dCvatawe i tno vou ( donnent pas
nffmanit.
Ds e: Perte de Lumitre'.
eConsonsmtation Ex ',A sive.C
C'~t ut nroduit de :a Gnmemrnl 1 :ric Co. U. S. A.


Le fait est incontestable


LE


RHU SAR


c'est-taessence
DEI

meilleures variftks de cannes

diun vaste telritoire

reunissant les meileurs terrors.

C'est ce qui fait son arme


GOIJTEZ ET COMPARE


3. r ~~~-----


CIE D'OCLAIRAGE LECTRIQUE.
TIL, ".B6.


"3p c.^ p. -- :-^StE^. -:. .. .. ..-

College Simon Bolivar
Bseig nement Prinmai e et iecondaire
N"edameitft tssiqua et manderns (sections A, B, C)
Spensiion, Demi-Per ion. Externat
Avenue des Dalles (pr ,'au Pont St. G raud)
Tt. Sfo
Laurst de I'Alliance Prajaiose
L C OllAs Simn Bolivar jouit d( a ccafiance des families. Faite*
y iumcrre vl 8oftets.
mess du leeslmaur~at de JlMet l(('rmptsition franchise aux Px,&
aiidse Jn fa 18t S t Jai 16). t, aet Concours dp Diction Fraft.
Pias de i a t alux tAm aa
tieas), dti Baccalanr6at (tere et 2nme par-


i UT


Vi# gt &I P -.
Deschicens
Uu.Peur b1v44 i s ax Pragnrrug 4. a si s MlpitZ do ofl&


Uli clairags


-.--. -- t- ~~~~~i~ I -~A T~i~Il.


,LE





PAGE 6 .. ...................... ........ .........................-.........,- I...:. r ,- 2 I 4,l .. -2 ....2. --..... 2". 1 2-.1.9.8
Ur


PENSEES


II y a des circonstakcs oht la fl.
nesse eat bien voisine 4 la duplici-
t6.
MIiderot,


Nousn avons
n'etre pas de
mour-propre.


bien de la peine A
1'avis de notre a-

Amiel.


UNE INTERESPANTE
AUDIENCE AU TRIBUNAL
DE PAIX SECTION EST





avoir ensuite frappi Marc Gu.,-
rier.
Me. Diambois, prand ensuite !I
parole pour la d6fene. 11 refait It
tableau de la concuite de Duro-
sier.
A votre ige, dit I avocat, vou S
avez trop d'ennemis. TAchez de d,-
venir meilleur. Vous Ctiez Ie pru-
Socateur. Ne perdez pas de vrue
que vous avetz 6t fr pp a l 'ami<
der-votre propre cocomacaque.
Puis Ie tribunal pronounce son
jugemrent.
Marc Guerrier et Laraque sont-
lib6rfs. La conviction du tribunal
de simple police est que les voices
de faits sont reiproques. II con-
damne Lefort, qui a eu a notifier
A Durosier qu'il lui etait interritL
de p6netrcr dans la salle de IEc,,-
le, a une amended do dix gourde ,
les autres a cinq gourdes d'amor-
de, et Durosier cord;amne ega'-
ment pour avoir exerc6 des 4voe :
de faits sur Marc Gurrier. II i-
vite tous les ;pr-vein at rt
dans sa salle priv6e. Et i. ass,--
6ts de leirs) avocats, its 6tudiapnt'
tOcoutlr nt atttt'Int.ivemcnt la brev
aldocuion que eur h it hE magist1-
qui clC .. : L a 1. K .n coU.S<
exemplaire, an travail opiniatr.
En some, une audience tr&e
int6ressante qui clot dlfinitivt-.j
mcnt I'incident de l'Ecdle de Mldt -


UN FEUILLETON tRIGINALi

Un journal anglais ie Sunday
Express Ihebdomadaire le plu-
repandu du Royaume- ni vient
de commencer la publication d'vn
feuilleton assez inattedu: La Bi-
ble.
II pr6sente ainsi cette public:- I
tion: ONous avons, cc.tes, tous !a
la Bible et nous en connaisstm-
m&me certain passages par cceu,.
Mais nous n'avons pas la science
reelle de ce grand r::onument lit-
t6raire si profond4ment drama'--
que, compact...>
Et chaque semaine, it public un
fragment sans chapitros ni versesi.
qui pout sc lire comme un livre tc-
dinaire: la Bible aussi agrieabl,
qu'un roman! ,
VoilA un feuilleton pour le moins
original.


MOVEMENT MARITIME

Ce matin a jet I'ancre en 1& ra.
de de Port-aa---Prince-e-Ghriatoba4-
,>de la Panama Line. II avait A son
bord 5 tonnes de marchandises a
destination de divers ports et ;
faith un chargemnt d, 18,839 sa:c
de sucre et de 404 sacs de caft,
11 a Iev4 I'ancre, ce sior. A 6 h,

AU PARC LECONTE

'Dimanche, ae jouera au Pare Le-
conte, I'intressant match Violetts3-
Etoile Haitienne.
iAt" 0 ,-*j ..

80 DOLLARS SEULEMENT

Occasion unique radio-phoo it
tubes, changements automatiques
de disquef. A Mtat nef. t3ne
centaine de disque. S'adreser au
S bueau du Journal. J


Nouvelle


Etr es

Etrangeres


LA FIDELITE DE LA ROUMA-
NIE A LA PETITE ENTENTE

BELGRADE. 'Micescu est ar-
riv ici pour donner I'assurance i
la Yougoslavie que la police exte-
rieure de la Roumanie rest ir-
chang6e. It a e6t requ & Ia gare par
Ie premier Stoyadinovitch et les
chefs des 1egations dc Turquie, de
Gr&e et de TchEcostovaquie. A
Cause qoue utte visited revt un ca-
ractre personnel, lea c6r6monies
de garde d'honneur ont 6te bar-
nies. Micescu a 6et cnsuite h la L <-
gation romaine oO soul i! a confi-
r6 avec le premier yaugoslave pen-
dant 90 minutes. 1 din.era apru', ;i
ia ligation romaine ct partira pour
Genbve. Les journaux officials roe
Splaisent A dire que Micescu a dn-,-
n6 des garanties forme!les que li
Roumanie reste fidblO A a Petiti
Entente.

LE DISCOURSE DU NOVEL AN
DE MGR. ORSENIGO AU NOM
DU CORPS DIPLOMATIQUE E
LA RESPONSE DU CHANCELIER
HITTER

BERLIN. Dans un discourse
de nouvel an prononce au nom dui
Corps DiplomatiLquc, i4 nonce aptx-
Stolique Mgr. Orsenigo a d6clarO q'-
la Paix dans le monde est parrni
o-;es souhaits les plus fervents. Dan.;
sa response, le chanceller Hitler a
cit ienttr'autreo choseoi: da paix -
i'objectif du gouvernement l-1
eihch. L'Ailemagne s'efforce d.
tCinn-ner au people allnmand Ie bo -
hieur de posseder une tcrre o6 ton:
ie monde e.t uni come des fre-
1rs otu tous les conflicts A caracttre
,:Ie classes sont rEgl16. Tout cena
I ans e- but de fortificr conomique-
Sment le pays, de fire progressO-'
oe pays 'vers des idPeux d'augme,,-
tation do bien-btr- mktniteriel et sp
rituel. C'est le rneme esprit qui dT-
tIermine nos actions A l'intbrieur'
que nous desirons fairei valoir pcIr
r-gulariser nos relations avec It
autres nations. Nous desirons col-
laborer honnetement avec touts
les nations. Nous leIar demandons
de manifester A notre 6gard le mA -
mes sentiments.>i,
Dans ses souhaits. Mgr. Ornest.
go a declarO: le progress miat.6r!
doit permettre au monde de reali-
ser davantage. 11 n'y a pas de bo;a-
heur human sans I paix. MEmNW c
dans Ic tourbillon d, augmenta-i-
tion de. armmerent.s I'Prmanite cr~
,avec confiancte a la pai:; :>
Ht f8.


L'ASTHME AAEANTI


L'enthousia.sme fait i tace au dce-
couragement chez tous ceux qui
souffraient sans espe:r d'asthme.
d'opression, de catarcbih, et qui ont i
d6couvert cEPHAZONEx avec u:-
seul comprim6 d'BEPHAZONE,.
coutant moins de 1 fr. 35, et en
moins de 10 minutes, ie bien-.tre
pen6tre dans lea branches. Les se-
'- sses-qut-d4ehen-t-4a--.ottzin-aL i
emprchent Ie sornmeil, les crachats
ennuyeux, intarissablks, tout cota
est envol6 chez les vieillards com-
me chez les enfants, dans les c is
desesp6rds comme dans les plus ib-
nins, jamais d'echec avec zones.
C'eat fantasmagorique. Je vivais
depuis 50 ans avec un inseparable
catarrhe. J'ai essay hier vos com-
prirms. Quelle beat satisfaction;
quintes de toux attenuaes A I'eR-
treme,
Ce merveilleux produit eat en
vente dans toutes Pharmacie.,

S. GEFFRARD,

Pharmacien, Port-au-Prince, Haiti,

740, Rue Frou, 740

S distributeur pour Haiti.


AUTOUR DU MATCH
RACING-BACARDI


Contralrement ;e que penser.t
certain admirateurs du sport qu:
n'ont pa.9 6t6 sans doute au math
de dimanche dernier, le but sur pe
nalit6 realis6 par le Racing P'a ete
aprus un sbut r6gu!ier.. Et mal-
gre les trois points marques par !e
vieux lion, on 6tait unanime A ar-
mirer le moral des bacardiens quu,
jusqu'a la dernitre minute esp&
raient 6galiser.
Si le Racing I'a em; rt6 de hmtu-
te main, la dtfaite de Lacardi a tie
honorable.
SPARTACLS.



REX

VENDREDI a 8 t-. 15: Un fim
d'action UN tiOMMII DE TROP
SA BORD avec Thmrny Bourdclle f
Annie D)ucaux. t-n film qui vo;-
emenut et vous' drent.
Entr~e 1.10,

Dimanche A 8 30, on Grand
Gala:
Une aventure fabi'lese au ccr'.
de I'nde Myst(rioust:
LES TROIS LANCERS DIU
SBENGAILE


Gary Cooper, Francht Tn, i'-
chard Cromnw:J, S. (;uI Sty-
ding, Kaken ;'rk,-.
Film dc ; ande a rn-i, .
i'action se pasve aniu Cn ;r ie I'I~ n :..
my.sttricuse, es: .u: wcuvre tti -
mTnii. prodigieupsu quii'. parait
voir ri-uni totes I T .-- l -j ..a
que Ie Cinimra d'au'> rd'hui p-
offrir a l'imaginatio .n
La grandeur de-s o:ntiments, ':
beauty dt-s extirieurs., a riche3se
des palais et des irist:ma. ie char-
me strange des f.rmesr indoues,
les chevauichies infernale, s des !an-
ciers, les dainsi, ie re cepti:,
Ssomptueuses des r:ujahs font o ;
Ce film un spctiaCie sensationne .
C'est atec enthouiia-. me jt enF-
tion que vous revivre l.s av+n, -
res myr::erieuesc aiuxquei!ls so.f.
livrbs par rnIe sort de fatality '-
LES TROIS LANCI-ERS DU BE-E-
GALE, troxis horos qui cronrfonde
d'acmiration les hommoc do ce
cops d,'Iite, don't chacun a ma ,'-
tes fois, brave la mo rt.
LES TROIS LANCERSS DL'
BENGALE


Jeunesse... Beaut_... My-sterc... .A-
venture... Drame.. Bravour-.
Roman,,. Emotion.. .ction... Hi-
roismen.. Fa.;cinatior.. Intrig'uc..
Enchancntemnt ... Spctac i*.
Entrde 2 gourde>;
Rserv-, 2 g UI'de' 50 .. tax:-
pn Suas.

A 5 heures 30:
Le chef-d'nuvre musical
LA F'UGUlE DE MARIETTE
avec
l'incomparabie NELSON EDDY ct
!a ravissante Janrtne MACDO-
NALD).
Entrie 1.l10.


- eal


Au


H0F


(Le rendez-vous de tout Port-au-Prince Eygant).
Les Gourmets y savourent
la cuisine la plus dbficate
at les amateurs y dac.ustent leurs boissons favorites.


SSpcialitis : HOTDOG MINUTE
SBIERREALLEMANDE
COCKTAIL MASON


... -..-.... -... .......


bra a:


MASONN DE CON'IANCE)

LA LIBRAIRIE LA IEU 4A' ASSORTIA

Papeterie Retues Quotidiens
156 Avcnue Trujillo TI. 2077.


Av ec la baisse du ft anc on ne dotd plus so prirer de livrs


Charlis PliSnirr F u;:. P, .::'p > (Prix Gonco.rt) ..,...,. G,
It Vicert t Camp .:'. Prix Y min~ i .... ......... ........
J. Il g:sssart a M erva,- 'rix .' dot) ............ ............
1'.. RaOusS.i: La Vail V .a.s prior mp- (Prix Interali) ......
A. Tardieu, I Le Sou train cap f ..............
A. Tardieu: II La Prlicssion p ilementaire ..............
ltaurras: Les Ve-rgier-, .s r a mn r ............... .. .. ....
Maurras: Mes ides p'.tiquis,...........................
Maurras: lEnqun te sur a monI r rrni;e ...., ........ .... ,....
I.on Blum: Du Mari e ...................... ..... .....
Lon Daudet; La tragtque exiSi- ce de Victor Hugo ........
C, Farra re: Visite o :ux E pagni.s ............ .......... ......
M. Bedel: Monsieur idLler. ....... ........
M. Burnat-Provins: Le Livre pour toi ...... .. ....... ....
Stendhal: De i'Amo,,r ........... ..... .,....,.
N. Segur: Fantdme de Voiupt6. ..... ............ ..........
Le Sang de, France. .......... ................
Mystere Cha ;l, ... ... ....... ................
La 'Fleur du Mal .. .. .. ..................
S Le Lit Conjugal ..... ........ ....
L'app l du esir ,. ..... ......... ...... ..
Le Rideau Rvouge. ....... ...... .............. ....
S L'Impure et'... etc....... ......... .
SJean Des Vignes Rou, cs: Dcviei,: un chef


4.00
3.6)

3.00


3,00

3.00


1.40
200

8.00



3.0 r0
3.00
3.00

3.00
3,00
3,;0


Ph. Martinon: Comm on patrc on fra:ais. .............. 48
Privat: Pr6vision.s pour 1938. .... ..... .... ... .. .... g2,
PRIX GONCOURT :' AUX PASSPORTS G... ........ G ;o
A. TARDIEU: l.A PROFESSION PARLEMENTAIR ........ .0
CAMERLYNCK MrIlhode a t'usage des strangers pout appredre
le iranqais :


SNOS


Pur lea pet;l ,...... ..
ict'.i;. Annie ,i francalis
S 2nc Ann de francais...........
A pays d- i'ranct .......
S';iions frrais (The ewsentias of..
French coii -vrsations) .........
ALMANACH VERMOT......... .......... rrch6
ALMANACH V.ERMOT. ...........e...... 'e6
ALMANACH !LACHETI.E ......... bLMroch4'
ALMANACH IIACHETTE ................... ri

VENEZ VISITOR
BEAUX RAYONS DE LIVRES D'ETRENNES
POUR GRANDS ET PETITS


SEULE PEPSODENT

CONTENT DI' ['!lif

iontenant de I'IRIUM, Pepsodent con-
f&re un lustre blatant aux dents ra.
S frachit la hnuche-stimule les gencivt-s
et favorite la production de alive et
elle fait toutes ces hoses avec la plus
grande suirete jamais connue danas un
pate A dents.
Parce que IRIUM -- le novel ingre-
dient dentaire Epatant enltve le flin
sans frottage dur ni grattage. 11 la'iae
les surfaces d'email sans tiches pImis
Si le, polit pour leur donner0leA1ltre le
plus brillant que vous aye2 jamaia vu!
Achetez un tube de Peipodent eontenant:
de rIrium. Commencez dts maintenant
A suivre cetti nOuvelle m6thode qui don-
ne A vos dents an lustre brihant, en tou.
te s arit .
Adoptez ta
PATE A DENTS PE)
seaultoe O content
. -" --- ..


3.20
4.20
4.65
4.60~

2.45
8,00

1,76
2,75


..rerIir, .:ririu ss. can
. ......... ..w sm......:.'/
rMistifWiamwa ng m u

VSODEN '
te I'IRIUM. ,


4 .


'.> ttfwnb4.4>C,.sfl.,,V "~~,, ~ ~


'I


JII :.. pra 8~ea


---


mBERLxNER


Notivelle