<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03227
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 7, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03227

Full Text

N


PAGBI

., PL O8 AINCnItb

.J 'ITImI'x N D'AlIT1


- r4.W- )---#L4-I;-- t'r r. kW


426me. ANNEE


PORT-AU-PRINCZ, HAITI


VENDREDI 7 JAN i'ER 198.


-- -. .. ; r ... L


La situation, passab.Qet 011-
fuse ces jours derniers, s'claircit
rapidement, qu'il-,s'gae de politi-
que exterieure on de rolitique n.-
tcrieure, la premiere suisant is
... rbe normal qui lui a 4t sage.-
:nea imprime, la sr.conde evo.
,,ant plus ais4ment grace A certai-
:ies donnees plus prncses.
Aussi bien ce n'es point qui
nous preoccupe, quart k present,
la situation politique, que nous ie
podrvo,, du reste, apprtcier que
dans son ensemble, sur les sels
614ments d'information qui noun
arviennent.
S-D reste, nous ne croyons pas
....aoup nous tromper en avan-
9ant que pour certain, pour le
g. s grand nombre, cette situation
..;nt iressante, n'est importan-
:e que pace qu'elle conditionne, st
comment, la situation 4conomique.
Car, i entendre et lea uns et l e
autres, jamais elle n'a 4t& aussi
mauvaise, aussi terrible, aussi an-
goissante. A s'en rerreitre A ceux
qui vous en parent, la rise, qu
'faudrait erire en lettres capitals,
tant its appuient sur Jo mot, la cri-
se n'a jamais eta si aigie, si dan-
gereuse, si mortelle... Plus rien n3r
Sva, ou rien ne va plus, si vous pr&-
fbrez.ete variant d' croupier, et
un petit banquier de province, fion-
tife un peu poncife de cea questions,
ajouterait m^me au tableau qu'il
ny 'a pas silplemnent iue a eris, 4
it y a encore, ii y a surt-ittL la crise..
de confiance.
Nous sommes de bonne foi, de
tr.s bonne foi Aussi reonnaissons-
nous volontiers que rous eonfrr.n-
tons des problems difficiles, ih-
qui6tants meme. Celi de notre c-.-
f est le plus grave, pour ne pas
dire le seul vraiment grave. Ma*s
'est un probltme qui n'afecte pa:-
encore trs. sennsiblement notre eco-
nomie, qui peut l'affecter, qui 'a.-
fectera certainement dans un ave-
nir plut6t proche que lointain si
sea donn6es pr'sentes me se modi-
floet pas, mais ce n'est pas un pr>-
blbme si ddsesp6rant qu'il faille -e
lamenter ainsi a longueur de jour-
n6e, come si un cataelysme ef-
froyable avait djkA ruin6 la Cite.
C'est stupid, et c'est injusti.
C'est stupid, parce que e n'est
pas en criant du soir au martin et
du matin au soir que la situation
est nauvaise, qu'elle est 6pouvam*
table, qu'elle est angoissante, qua
Pon encouragera une reprise nor-:
male des affaires. L'bl6ment psy-;
chologique, en cette matiere corn-
me en beaucoup d'autzes, joue un
grand .rSle. C'est du reste une ca.-
racteristique propre & I'haitien do
ne vouloir jamais proclamer que
tout va Wien. Meme quand il s'a-
git de sa sant4 dent vous vous in-
formei, il ne vous repondra jamais:
excellent! HPtit, pitit, vous grimna-
cert-.il.


C'est auassi


injust., patrce qut


jamais Chef d'Eta n'a tant muil-
pli ses efforts, dans une vision
clairvoyante e de dangers qui gut
talent 'rconomie nationaie, pour
parer aux graves 6ventualites dout
II a eu une si clairvoyante prescien-
ce. Toutes lea aetivits p mLsidentiel-
les pour ]a diversifica ion de noi
denr6es d'exportation proedent de
cette prtvoyance. Quand done Ut
coup inattendu menace brutalemenit
note prindpale source de reventus
avant meio'a que lea measures p:i-
-seo pour parer a ee qui n'dtat
qu'ule simple 4ventualito aient
donned tous les rsultats exrpers,
ii est aussi injustie 'avoir la4r
d'en rendre le Gouveriement res-
ponsable de quoi du reste n'est-
il pus responsible dans ce pays? -
Squ'il serait ridiculeee a rendre un ai-
tronome responsible d'un cycl)one
qu'il aurait annonc,6
L'on aurait bien naur aise greac
I ne pas admettre que les perspec-
tives ne sont gurre bnlian'es.
Chest entendu, mais tout auti et
que rien nest fait pour pr6venir ls
faeheuses rtpercussioms que pour-
rait avoir la rnmvento ae notre -i-
colte de cafe. Or, ia piemisre rfac-
hion du Gouvernement A ce suit,
consistent en une dtaxe ddeI dol-
lar, est assez incicatrice des direc-
tires qu'il suivra pour qu epleine
e at entire ceonfiance lui soitiaite.
"'San doutr,; 'tult 'aecentaation de
cetto tendance heureuse implique-
ra des corrolaires forces, qu'il ftau
i dra Nen accepted.

Cec:i tit il s-rait assez facile d'&-
tablir que si l'avenir done, et a-
vec raison, de justes sujets d'in-
quiitude, le present nest pas tei-
lement different d'hier, sq' fatit
s'en remettre aux inaiees" tangi-
bles, facilement contrjiables pae
tous. Et meme s'il fallait se ba3er
sur I'axiome bien coinu: quard
Ic bitiment va, tcat va, on)
serait tentE de conclure & une e-
vclution normal des affairs. Pas
un quarter de la ville en effect. ofl
ne s'tditie une construction nou-
velle, Par ailleurs, les pompes a
gazoiine se multiplient dans touts
les rues, les magasina de frivoti-
t6s jouets et cadeaux de fin d'an-
nMe, 6nt eu des ventes apprecia-
biles, les eff& chies et bodies de
nuit n'ont pas d6sempli durant les
tetes, les importtions d'auto n'on4 1
pas discontinue...
En conclusion, nous croyors
done que si la situation prC&entu
nest en effect gaere brillante, ella
nest pas plus dasolante que celA,
et qu'il faut se harder, eour 'aIp-
prEcier sainement, de mnler auK
donntes du present les craint-.i
que I'avenir nous done.
Pour l'avenir nous renouvelor.s
notre absolue confiance au Chef
de VEtat.


COMMUNIQUE DU CABINET CANDIDATURE AU SENATE DE
DU PRESIDENT DE LA LA REPUBLIQUE
R PUBLIQUE


Dans impossibility4 de r6pondre
individuellenmnttux nombreux cor
respondents qui,4e tous les points
du Pays, Lui ont timoign6 leur
iympathie A 'occasion du novel
an, Son Excellence le Pr6sident d
Ia B6publique prend plaisir k re-
erfior ici tous ces amis qui Lui
out a1 almablement adress6 dent
- i ta. Elle lea prie d'agrder, en
itowtu,Sea veux les melleurs et
a .plus cordiaux pour 1938. -
N. Paii National, je 6 Janvier 19,38


Nous avons reu .la carte de no-
tre ami Constantin Dumerv6 nouq
faisant part de sa candidature au
S&nat de la R6publique pour le Di-
partemerit du Nord-Ouest, ce si-
go 6tant devenu vacant par st te
de la mort du regret sinateur
Denis St-Aude.
Tbus nos vuetux de succs h M,
Constantin Dumerve.


Lire ns information oen
5e et 6e page.'.


2e, 3,. 4i.


Li SITUATION


Charles FERNANhDPRESSOIR
o-
P. S,- Je m'empressee d vou3
informer que, n'6tant pas membre
de la Socidte Haitienae d'Etudes
Scientifiques, j'ignorais que les
journalists invites a vous enten-
dre ne devaient point fire Ic
compte-rendu de votre causerie.



PROBABILITE D'UN NOUVEAU

DEGREVEMENT DE

NOTRE CAFE

Si nos informations sont exac-
tes, il est tries probable qu le e Got-
vernement cffectuc .un nouveau db-
gr'vcmment de notre caf6, afin de
faciliter I'exportation de la re.l!-
te.
L'on ne sait pas e;,core d'unc
mnaniere exact de combien sera ce
nouveau degrevement. Lea mi-
lieux interesses esporent qu'il sera
d'environ cinquante centimes or.
Nous avions done raison, dana
notre editorial, de dire qu'il fa.t
avoir confiance. )
-- -..- .


RACING-BACARDI

Co sera le match le plus pasi,')-
nant dcpuis overturee de .a sal-.
son sportive, Racing :,iet at s..
venger d'une fa on asvre et Ba-
cardi de son co6t est ddcid6 a .-.
nouvoler sa victbire de Ira'me d.'-
ni re.


LE JAPON ET LA DOMINATION DE L'ASIE


A PROPOSE
DE LA CONFERENCE
DU FREE V'CTORIN
.

Port-au-Prine~s I 5 Janvier 1983,
Tr. Ch. Fr. Marie VC'orin,
Directeur dti Jardin Botanique
de Montrtal,
CANADA.
TrEs Cher Frere,

J'ai t-6 bheureux de lire, dansa
numdro d'cHaiti-Jou.rna, du 4 jan-
vier en course, la mise au point si
courtoise que vous avez bien v.>u-
lu publier, concernant une erreur
de stWnographie que i'aurais corn-
mise dans la relation de votre sn-
vante conference sur PAfrique.
Je vous prie de croire que, dana
mon esprit, cette rectification, qua.
vous avez faite avec iue telle di--
tinction, replace le passage qui
vous a si regrettableiment peinW.
La carriBre des journalist-'t,
c'est proverbial, se t*ouve parse-
mde de coquffles. Nous nous e m-
pressons toujours de recomnnatfr
les inexactitudes, mxme lorsqve
nous avons ,djai d4truit nos no-
tes.
Impartial, respectueux de la VI'
rite, j'ai fait, en toute profit# pro-
fessionnelle, la relation de vote
conference, dans le but de r6pa,,-
dre votre savoir parmi mes con-
patriotes, et de servir ep znme
ftemp et vot eri e je
v6nere et a mire, et Je CanaIa
Francais quo j'aime de tout m-n
coeur. Ce serait mon plus gran-1
malhour de penser que j'ai pu d&,..
servir, d'une maniird or d'une au-
tre, l'homme de science et Ie reli-
gieux qui se complatent si remar-
quablement en vous,
Je vous prie d'agr6er, Trbs Cher
Frsre, la nouvelle assurance de mc
sentimnn-ts respectueusement d-
yVous.


laient a 1.266 millions de dollars'
or, environ 65 milliards de frant-s,
cetlu du Japon, suroutl gro.urs el
Mandihourie. Lirc'tej- tntant a Cha::-
ghrai 100 millions dce dollars-or,
pres.de 10 milliards de francs.
Le delta du Yang Tsa Kiang, 6-
. tendu common un quart de la Fran-
ce, notirrit 40 millions d'humaius.
Cette partic de la Chine cst recoi-
iue common la zone de I'univers pih.
la population atteint la plus :gra:-
de denaitf. La ville d% Changhai a'
* 4.


II a 6t4 surabonEdarnmct dit dd.-
ja que la Grrnude-Bi; agne -'a'at
commis la plus funeste tds erretw,
quand, au lendemain aui trait d(R
paix, elle eut cctte gontriuse t&-
mdnit de donner au mtrnde !1exem-
ple du desaremement, oubliant co
vieil adage franais, si charge de
verit6, suivant 1eqeu ctui- terre ia
'guerre a.
Cette errcur, die i puiie cher na-
jourd'hui et dele ot oxpnos Ae ia
payer demain beauicoup plus chcr
Encore. Mais, du moins, faut-il it
conc6der, ia ct6 de ass illusions et
de ses faiblesses, une importante-
qualitB. Elle connait f'art d'encais-
ser, quand c'est nOce res avanies, sans sourciller, Etl\
s'abstient de leur fare, par d'inw-
tiles criailierics, une publicist ;-
tempestive. ElCe sait ne pas mar-
quer le court noe paTs-accuser s-3
propres faiblesses par des acces '.e
nervosit6, par des polnmiques d(.
places. La dignity ou elle se con,
fine en pareil cas lui donne tou-
jours 'air d'etre roCliement capa-
ble d'en appeler l1'avcnir pour re-
parer les faiblesse-s dtu prsenct.
L'Angleterre a 's.Z tares, ses ,I-
losions. scs 02e i.pss per imC!.
ses fastidieux arI'n;:.- Ia, ,i vo.'
]e voulez. Mais ei! a zct advantage,
en tout cas, d'tre cliecipIinie do"-
riere son gouvernement et de d'eo
rapporter A J 1i pourr la conduit dcbs
affairs extericures. 11 TIy a poine,
er Anglctcrrc, des paortia ou d-x-
journaux toujours prits A tirer a-
vantage des dIccptiCns ou des mai
heurs nationaux et -'en fire ar-
gument dan,- Ie1 s DlItt:s de la po-
Iitique intcrieure. L'accusation !,-
vnt~lito et de trahinson, la d6non-
ciat in avilissantc, si courant vs
dans la polenique de certain pay.',
ne retentisscnt jamais dans les con-
troverses prlit'i:u-: anglaises. Et
on vient de voir tout rcdemmTer:t
encore qu'un chef de parti -- Ram-
say Mac I)onald --- e.t honor su,'
son lit te mort par coux-la mme'sm
qui s'6taient Je plus vbment-emnu 5
opposes A sen action czand il ti-
vait. Tant ii est vral que, si son ji-
gement avait pu paraitre a ses ad-
versaires critiquable, sa bonne fi2
n'avait jamais itC mise en doute.
13 fallait cet ttat d'esprit pf ur
permettre I'Anglictrre de sup-
porter, sans panitqIn- apparent,
sans violentcg contra verses, sari
recriminations vdi mentes,. sans
imputations vcnimeouses, unei p.
riode comme la preserte qui n'e1-
pas loin d'etre catastrophique t4
qui expose I'Empire britannique
A la plus grave et A la atits imrm-
diate des menaces,
Assurcment, la vaE!te du Yang
Ts<. Kiang, zone prinJpale dle la
production Ju cotton chi'ois. n'Ctait
pas, noniinzilemoent, une colonii bra-
tannique. Mais tous Lcux qui so'lt
allis en Chine savent dilns que'e
proportion colo.ssale lea int&rGt.s fi-
nanciers anglais y smUt cnfgagt'. II
a &6e estimt quo Ie inventiW.-0r-
ments britanniques en Chine (prin-
cipalement concontrd. dans ta va i-
lee du Yang Tse Kiang) equiva.'


lait computer aussi avec r'influentz
morale de ces missiornaires fran-
c.ais qui constituent ,.on Chine uni
organisation dec plut important,


Et c'est cependant panni toute.r
mcs richesses tranquilles, par:ai
touts ees activity paciftques, gA-
ranties juaqq'alors par le rayontei-
tment de 'Emnpire brilannique, que
les Japonais, hier. encore les pr*

.(vofrnsldte ne.a npae)


6


QUOTIDIEN PONDr EN ISM


elleseule, au recensemnefit de 19'5,
comptait 3.490.762 habitants. El:a
comprend: lo, la conceriTson inter-
nationale, administree par un con-
seil municipal oh prtdomine 'I. -
fluenco anglaise et ot il y a inr-
malement I million d'habitant. :
tres grande majority ehinois);
Ia concession francaise, soumhise a
un conseil municipal que dirige Ite
consul gtntral de France: 500.003
habitants (presque tous des C0h-
nois); So. le Grand Changhai, uno
conmmurnaut purement chinoise, a-
vec 1.986,356 habitants. Tous c .s
chiffres sont ceux du Wor d Alma-
nach de New York. La co:ne.Fssion
international abritait, il y a qu.i-
ques anmies, 18.500 Ptranrctr, dorin
7.169 Japonais. Mais, depuis, lP'c-
fectif des Japonais A Chainghai r-
vait beaucoup augment: ii a-:
atteint 28.000 personnel, do-it
18.000 dans Ie soeul quarter Wsj
Chapel,
Le port de Changhai est d'unr
toile importance qu'en 1930 51 o/c
de toutes les importations en Chi-
ne et 35 o0o de toutc-s scs expcr-
tations passCrent par ses quais.--
Durant ia inr'me ann5. 23.739 na-
v :r~-. n'rer&entant sn tonnage to-
til de 37 millions de tonnes, y a,'-
riv',rent on en partirpnt. Et 'on
',; .'1 ~C rendre compete tdu rble q.i
Jeoue Changhai la marine com-
Inerciale britannique cquand on son-
ge que son tonnage total annual
dana tous les ports de Chine varied
depuis longtemps entire 31 et '19
millions de tonnes, Ie tonnage japo-
nai. :at eigr-ant de 20 A 25 millions,
le tonnage chinois s'exprimant pae'
18 mnilhions, reelul (dp Amrtricains,
en 19,3?;5, par 3.711.594 tonnes, cc-
lui des Francais, en 1912, par
1.62.1.468 tonnes et, en 1917, par
531 891 tonn s. I remonta aprs
la guerre au niveau de sa moyenne
an t.rieure a 1914.
II faut avoir vecu A Changh.ai
durant les anrses untEricures P
]'efTer'.cecu:.ce: japornls,I ii fa:lt
avoir vu la grnnd.:' activity des no2
vires britanniques voguant conti-
ni. .-';fL-1 r.t siun- I lo i:ang Pou et
cc tte animation idu- und oh les co ;-
lies chinois baragouinent plus ou
moins Ie pidgin English; il faut a-
voir vu ces grande banquet, ceo
hotels monumentaux, ces building
imrpoa~its; est clubs, r'as entrepOti,
cos coles, ces journaux pibli6s ci.
langue anglaise; ii faut avoir co i
nu cotte atmosphere :e luxe, de vie -
nocturne ett de grande l6pense pour
pouvoir se representer ce quest Ia
vie britannique transplantee soIn
des cieux oi elUe deviet sai diffTrern
to de.ce qu'on observe sur lea bords
'do la Tamise. C'Ptait la temps f^r-
tunc' oh la ,p.. *ence de deux ou t.reis
petits croit.eurs briliuniques an-
cri' stur le Itruang Pou suffisait
ri conftr-i'rr au consul gi'ntral l:n-
glais une dignity. uns autorit6 tou.
tea spcianles. justifitbe d'ailleurs
par la tr.i grande place que te-
naient ses ressortissantn' dans c'
port. Disons encore que, si la asu
pr6matie Economique des Ajglnis
A Changhai etuit &vU";ente, ii fa.-


No. 14.3(1


w6MQ s asem "!*lHft"fiISKirdsw s..-wMAM WWWWAN





PAGE 2 -t .. r ... .-.4 4I NOUVlI;fATt


LE JAPON T LA
DOMINATION DE L'ASIE

.(saw)


t~gis et lea allies des Anglais, asnx-
quels its doivent tant, sont venus
fire irruption, apportant avec ew.i.
los horreurs de la guerre. s1& on:
bleass un agent consu.aire anglais,
d6fil6 de force dans ia concessi:hi
international; ils ont coule sur Ie
Houang Pou plusieurs navf-es por-
tant de manibres ostknsibles le pa-
villon britannique. Il infligent aux
int6rets britanniques tie tela dom-
mages, ilt font suppwrte i' lli a1.
gnitW britannique df, teli affront.
que la uleui decision qui convier.-
drait. aux Anglais, dan.- los circon :-
tances actuelles, s'ils etient enc.:,-
rc ce qu'ils furent. serait cclle q1.i
consisterait k ne plus s'cn rappo -
ter A de simple protestations v-'.-
bales. Rappelor.s-nous ;e conflict dJ.
Fachoda, en 198.9.
Et, cependant, l t Anglais Ut-
meurent impassibles. Comment dune
s'expliquer leur atornic? Uniql'--
ment par un examen c>lnme et fro'i
des forces en presence en Extrem':-
Orient. Et cot examefn. peut-e't
par pear de dcsoblig:r nus .oi-i
et amis, n'aurions-nous pas ose .'
faire avec toute i'impassibilitte, t, ;-
te la rigueur d&sirables. Mais noul
avons pu P'ernprunter, textueli:-
ment, aux principale.s revues b -
tanniques ctle~s-mimc.s. Elles v;.-,i-
nent de parler. ai c- t 6gard, av'ec
une franchise ci -ompl:te q'u, .' l
inspire, en mnmo temps qu'u rl
grandeo nq uitude, cirf:cre plus
respect.


ToULI. la question, aanre ks cir-
c(instanlcet2 actuelles, aux yeux i1
1Amiraute britannique, e-st ce"-
de la supioriorit du feu.
Or, les Japonais posshdent coti-
me forces essentielles (leurs va',-
seaux de guerre, encore form6es n
escadres, mais d'un type vieilli, nl
tent pas compris daiis ce tote;
neuf cuirasses portent des canon'
du calibre de 35 cm. 55 et de 4'.
cm. 60; ils ont douze troiseurs av-
m6s de canons de 20 cm. 31 quatorte croiseurs plus petits.
Et la Grande-Bretagne, actuEl-
lement, n'a en Extreme-Orien;
qu'un croiseur portar.t des canon-
de 20 cm, 31 et quatre croisefr w
portent des canons de 15 cm. 23. Et
cette force naval a pour base Sin-
gapour qui se trouve A 3.000 mille~ '
du Japon. La force navale reel ,
'de la Grande-Bretagne est assure- i
ment tres considerable, mais, darsa
les circonstances politiques actue.-
les, cette force peut difficilemert,
s'&loigner de sla Mditcrrante et de
la mer du Nord.
Les Etats-Uinis ont quinze cuiras-
s6s portent des canons du calibre c
de 32 centimetres, du 85 cm. 55 et
de 40 cm. 60, seize croiseurs munis
de canons de 20 cm. 31 et dix cri- -
sours ayant des canons de 15 cm.


23. La base de cette escadre amnr .-
caine dana le Pacifique est Pearl
Harbour, aux Hawai, 3.300 mii-
les-du Japon.
daj supposed meme, ecrit I)
Round Table (ce qui n'eat pas' du i
tout assure aujourd'hui), que i s
Etats-Unis soient disposes a par-
ticiper & une guerre d'ExtrEme-
Orient dans une coalition ot figu-
reraient aussi la France, l'Angleter
re et la Hollande, 1'aptitude d&s$
alli.a,A r"ialter & une contre-atta.
que japonaise d6pendrait du lit i
oh its parviendriaent a se runir
et A s'asturer la sup6riorit6 du fei.
Hong Kong et Cahanghi, a ce poir.
de vue, seraient intenables.w Ac.
tuellement, '6tat d'anarchie, d'i.-
cohrence et de rivalitts dans l!e.
quel s'6pgise la race bianche, tra-
hie par elle-meMne, obige les gran-
dea puissances navales A conform.,r
en Asie leur politique h 'insuffsan-
ce dees forces don't eles pourraient
disposer dam et te parties du mon-
de.. Nour avons vu, dans un num-I-
ropir6deint que lAnglet a e, en
d6pit do ae efforts aiharu6e, de-
vwa attendMe S14 oo r diapoasai
des easeders imdilpeea1abeI t a d6
fense do: mon pmtente empi j


^ "' t -* -

"SAVOY"

CAPE-RESTAURANT
-I

Demandez a vos amis et
ils vous confirmeront que
nul part-a Port-au-Prince
on peut mieux manger et
j appr6cier les bones ccn-
sommations qu au SA-
VOYo, eitud dau Champ-
Sde-Mars.



BEMO-COAGULiENE,

Injectabi,.
Buvablet

Extrait Hematique toial IHemc~a-
tatique physiulogiqu? ienfermant
les substances coagulantes du sunv-
et particulierement idIs plaquettes
sangulineg.
Diathei-;9 hrmorragipares Hj-
mophilie, He'mogenie, Purpura.--
Traitenernt ratiennel ics H6mop-
tysies des tuberculeux. P6diatrie,
Chirurgie, Gynkcologip, et Obs:0-
trique, Urologie, Oto-Rhino-Laryn-
gologie, Stamatologie Traitement
preopfratoire.
Enrtgistr6 au Laboratoire No. 1
du contrOle des mrndicaments souL
les Nos. 52R-56 et 523-57.

PAUL COUPAUD
Distributeur pnur Haiti
'ort-au-Prince
*->- w*- --
'"

ACHETEl
LES PA4US ET BAITERIES
SFEDENO AL



ANNONCES


Vendredi 7 courant A 7 heums;
du soir:
Reunion missionnaire sous lI
pr6sidence de Me. Pitrre Louts,
Secrktaire d'Etat de-z Cultes.
Conference par le rssteur Alain
Cl6rie de Jpr6mie.
Rapport missionnaire par de^.
membres de activityt chr6tienne.
Chants sp4ciaux par le chmCrI
de I'Eglise.
Dimanche 9 courant A 9 bres do 1
matin:
Sermon du Synode prch6 par 'e
R6v. E, Armon Jones de Kingston,
chairman du district, en tourney
A Port-au-Prince a l'occasion du
Synode.
SRception de nouveaux merm
bres.
Sunday afternoon at 4 O'C :
SEnglish Missionary Meeting.
iChairman: M. A. Macdonald.-
Address by Rev. E. Armon Jones.
Solo by miss Lily Mahy.
Collectes spb6iales pour couvric
les frais du Synode.



II faut que I'Amiraut4 britanri-
que estime pr6sentement trts haut
la flotte japonaise pour qu'elle con-
sidre come intenable cette te
de Hong Kong, d4crite cepe4ndavt
dana tous les manuels camme utne
trMs forte position stratUgque.--
Hong Kong, colonies ,te la couron-
ne, t l'embouchure de la rivirre de
Ganton, compete 860.000 habitant;,'
don't 20.000 ne sont pas des Chl-
nois. La ville de Victoria, A Hong
Kong,'avec des rues entihres fo*-
m6es de buildings de quinse ou
vingt stages, a totit i falt l'asprt
d'une cit4 am6ricaine. En 1934, le
chiffre total du movement du
port, incorporant les ontrkes et les
sorties, attelgnit 40 millions do
tonnes, don't 12 millions talent bri-
tanniques.


,(A suire).


S.i 24


V" -17 .7...;* : -- ~ ~ ,
LA PYIARMAC
CASTERA

T lphone 3777


Vient de tmttre la dearnre main
b son GRAND LABORATOIRE
compose de plusieurm section tech.
niqua:
1) Analyses eliniquia
2) Analryes biohoebtimi
8) Analysea industrlell
4) Analyses agneoles
S l Inatitut de recnerchs.
Ce lsaormtoire tat d'em-ruie au rE-
volution par as .iriictioni avishe, par
son materiel complete, par sa posi.
tion idiale et par l'esprit nouveau
qu'll implante en Haiti.
Directeur-Profesear :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent de Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-El1ve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. Clment Lanier,
Ex-ieeve Inatitut Pasteur
de Paris
F-


Devenez votre propre Comptable en ouvralt un
Compte de Chbque i In Banque Nationale de la
MRpubliqne d'Haiti.


AOLO 100AN

Le viap.ur COLO:' biA S. H.
Vcy. 80 part de Nov.-York tle i
Janvier 1938 direct!ment pour
au-Pnrnce. eat attend le 10 Jan-
vier 1938, en route I rn mem jour -i
4 heures de o 'aprbs-midi pou-
Kingston Ja., Pueno-Colombia,
Cartagena et Cristobal C. Z, pIr'-
nant fret, passagers et malle.

Le T. F. L. Jamaica de retour
des ports Colombiens, ue Cristoaba
C. Z., de Kingston Ja., est attend
le 12 Janrier 1938, en moute le me-
me jour i 4 heures de i'aprbs-midit
pour New-York, via 'ap-Haitien,
pregnant fret, passagers et mae.


Le vapeur HAITI S. B, Voy. SS
partira de New-York le 13 Janvier
1938, directement pour Port-au-
Prince oft iI est attend le 17 Jan-
vier 1938 en route Ic mfme jour
A 4 heures de t'aprDs-midi pour
Kingston Ja., Puerto Colombia.
Cartagena et Cristcha; C. Z., pre.
*nant fret, passagers et malle,

WM. E. BLEO,

Agent GniEnra

W A- -4- -

L'ADMINISTRATION LOCALE

DE PORT-AU-TRINCE

Avise quA cause de In grande af-
hluence des eontribuabkls, elle a da -
cidi d'ouvrir ses guichets, d&s 4
heures a m. -jusqu'" iouvel ordre,
i partir du Lundi 20 Dkcembrc
1937.


FAIBLESSE



1 LBlVIN et.SROP

Deschioies
s r ara& a gataur du B~ ng, rescrit ar PV61R m6dlloal~
Splou4r la tt f;ae aet ar c o rrtuinePdr Amis dnls Has piutau de Patfl


COLLEGE MODERN
Directdar: Brat Alcindor
Cthamp-de-Mars No. 5 ancient local de Palace Hote
Sx saternat-Internat ; Coandition modques.
JIscrizs sB enfantins a
COLLEGE AIODERNE,

I'xcole qui met I'enseignement a port4e de toutes lees bo st
'1eole qui ne profess pas le ebourrage de crane,
i'eole gui pr6frre i une tAte ufiquement cpleine. ine ctb
te bien faiteh,
1l6coe qi s'attache A sol tltct et a dvelopper Wujoeurbs
jugement ide 'rtva.
earr,
C'eat lt quel e trouve reerut le corps de professeur e ilut
homogene, r
Ie plus z~6,
Ie plus competent,
et leplus capable, surtout, d'entratine t oskw 1 "mnle
actionn honn8tye -::-.


18 Dieembre 1937.


-- ---

CHANGEMENT D'ADRESSE
.
COLLEGE POYIYMATIQUE

Fond, en Octohre 1934.

Directear: -Marcel Robin, av.

Admiaistrateur: Georges Dhipont
Pirfet: J. Francois Georges

Transfer6 A la Rue ela RRvo-
lution, No. 19, grande rnaison pre+,
que en face dt j Chambres L6gislt-
tives (ancien local de la Pensitai
Msdiou) ,
Til6phone, 3715,
SGoura gratults de Dactylogra-
phbl etc., aux &avea en rAgle.
fbtakO" Trmvw mwk ljulatio


A LOUER


La grande maison dii M. Camidle
Lon, sittee entro le Boia-Verna et
Turgea'i.
Neuf pieces: einq au rez4e.
chauss6e et quatre ,4 i6tage.
Ban,. Basin piacie9 gtleorie sir-


Machine d &erire Remington
iMachtie ai ealuler Daltwon
Rubans, paper carbon
Faites vos achats chez
G GILG.
~~~ C~~c...'."_...
._ _~... ..


culaire eit oubletirage. p a GUE U
S'adresr a C6t' rnisonnette i.. GUERi
Justin Duchateller. e UePAL6UDISME : '
,r, : r IQU IDU,: 1~ PaRU
TABRnz. JOrr O
-OLINIQUB ONGUENT Le eJOlS
du Q GOUEms MAUfXZ DEo.
DOCTE U DUCRINE' NASALES. EN 80 MINMT-
RUu du Dr. Aubry ou du R6mervoir Ealyez RIMYYTISM ''
ww'API ,.'< &rf..aa^


......-* ....
.. .. ~~'. r-.r, 'r' ... Y ;b: .,.-.-- r ""a rm; "m ':" m ....*.t4r c.~..~L '" ii
,......;.' :
.... .. ..... .... .. .. .. . ..,. .: ::.:... ... ,:,. ...,:.: :; ... .. : :..,.. ..o. .. ,... :, 4 ; ,. ''j e".1
: .. ." .. ", .. :,": : ; .;: ) ::.',; ;%" ;, : :e' );,. ; ) .z'. : b ..:. ..".; "% ,.. : ,: ; J J J: "' ",, $ J "Q:


.....II ._..


'"
t~a, .-i
~ ~Ei~lif~:-~~ t~ ~aP8~P~$i~-~8~'~~ I~ r~)arrr~~
'9. .%~ i C
*- 841P ''
"c


C'i~s~E~xlrPa~t).




a M l t ^ a itt lt^ap t < --- "I" "I" II.II irnin*' i' .iir" K i I t ........ k R N U11I U S'.r 1 11 n w w


DNS NOUEUES DU MONDE ENTIH

SReiues ce martin par CAble, Radio et Correspondance A6rlenne
(STATIONS HH2S. HRH., etc.)


L'AUGMENTATION DE L'AR-
MEMENT DES ETATS-UNIS
DANS LA PRESS NIPPONE
TOKIO.- La Presse japonaiae
d'aujourd'hui donne une grande
publication au Message du Budget
de Roosevelt recommandant dek
d6penses de un milliaEdte dollars
pour la defense national. Lea sM-
mes jouranux il y a deux jours n'a-
valent ubli6 que des versions rua-
nte. du message du Pr6sident at
Congre a tpr6disnt un iotour mon-
dial des Etats laI d4mocratie.
Ve journal cKokumilig a dit quoe
le Japon ne pouvait pas accepted
1augmeitation des armements
d'uu cmur agrable, ir&as eroit que
cette situation est cr46e au Gu-
venwyent am6ricain par Pobliga-
tion de combattre la crise en pro-
curant du travail. Quelques joum-
naux dissent que le discourse du Pr-
sident A Chicago n'etait qu'une pr&
paration ou un avertihsement ceet-
te politique d'expansion des arme-
ments. Ils ajoutent que nnm e I'at-
faire du PANAY a atA une bonne
occasion pour Roosevelt de justi-
fier son discourse de Chicago bien
que cela soit tries regrettable po,:r
le people am6ricla.
INAUGURATION DES CHAN-
TIERS DU POINT INTERNATITO
NAjL BAZILE-ARGENTIN
BUENOS-AIRES.- Le Pr6si-
dent Juato est parti & Paso de Ias
Libros pour inauguer lea chan-
tiers du Pont International. 1 eat
accoj0gagn6 du Ministr do Ia Guet.
re, le GC6nraI Pertine, du Ministre


de la Marine, le Vice-Amiral Vi-
dela et de plusieurs autres grand.
fonctionnaires. Le President tra-
Sversera le fleuve Uruguayai, la vi'-
lo br6silienne Uruguayana o i'at-
tendra le President Vargas. Apc&a
la cr6monie de l'riaugurati m
Vargas offrira un lunch Justo et
les deux Presidents parleront. L'i-
nauguration du c te argentin
Paso de loa Libros aura lieu cete
apris-midi et les deux Pa6sidents y
assisteront auasi.

INTERRUPTION DES COMMU-
NICATIONS EN SHANGHAI
ET HONG KONG
IHONG-KONG.- Les communi-
cations cablographiques entire Shaui
gai et Hongkong ont 3th interrom-
pues, mais le navire de r'paratioal
travaille A lea faire reprendre. La
reprise du service est attended
attendue pbur la fin de la semaine.
Entre temps, les messages oc
Shangai g Hong-Kong et vice verva
passent par Londres,

LE CHOMAGE EN
ANGLETERRE
LONDRES.- Le Ministre 4u
Travail a product une statistique
qui montre une augmentation dans
le chiffre des chomeurs. Au 13 d6.
cembre de l'ann6e dernire Ie chief.
fr&.atteignait 1,655.407 (un mil-
lion, six cent cinquante cinq milk,
quatre cent sept, ce qui fait une
1 augmentation de 21 oe o en quatra
Smois. L'augmentation du ehoma-
i go de Novembre & DBeembre eat ta
plus hute qu'on alLenregistro dJe-


iuis ces derniers temps. C'est I'au
mentation ia plus 6tev6e depuis i s
:crise. Au mois d'Aofit ie chiffre de!
ch6mpurs @talit moins 6lev6 qu';.tx
mois de Juillet, mai.i il a augmen-
t& en Suptembre, ct d'Octobre h
Novembre, et de Novembre & D&-
cembre.

LES CENSURES JAPONAIS Di
DE LA RADIO
SiTIANGAI.- Vingt censeurs ja-
ponais se sont installIs dans les
bureau du mercial Pacific Cablei. Ces cen-
seurs avait probablement pne'tT eA
dans les bureau de Ia Radio, ma's
ils ont declare qu'ils n'ont pas ap-
pliqud la censure.

SIX AVIONS JAPONAIS
DETRUITS
HANKOW.- II et officielle
ment annonc6 quo des aviateurs
chinois ont d6truit six akroplan.s
japonais du c6bt de Wuhu mercrec
di dernier.

MATCH DE TENNIS
SHONG KONG.- 1 est annonc~
qu'au course d'une competition d'ex-
hibition au Tennis Mako a d6fait
Henkel sur 3-6, 6-0 et 6-0 et que
Von Cramm a battu Bronwinch par
S6-2 et 7-5.

S LA SITUATION DES
CHOMEUIRS
SLONDRES.- Le Ministre" du
Travail a aussi expose que les cho-
meurs envisag6s dans la Statatisti-
que qu'il vient de pubiler sont ceux


comprise entire 16 et 64 ana et qu:
se sont fait assurer. En D6embrtn.
1937 les chomeurs ,iui itaient amI
nombre de 1,655,407 o:n comptaliti
betauIecoup qui n'avnilet pa uno pr:-..
me d'assuranco.

LA QUESTION DES OUVrau;i-
FRANCAIS PORTEE PARi
DEBANT LE GOUVERNEMENIT
PARIS.- La Conf4ddration V.
nerale du Travail a aunonc6 qu'ena
consideration de 1'esprit d'unbi.
qui anime tous les ouvriers fra'm-
qais iele a decid6 de porter les da.-
nieres questions relatives aux re
centers groves par devant le Gun-
.ernement en organisant aussi i,,
extraordinaire meeting national.--
La Commission dit que sea difts-
rents comit6s seront en accord a-
vec les membres du Gouvernemeint
du parti travailliste.

LA GREVE A PARIS
PARIS.- Les ouvriers de aI
-:Gcodrich Rubber C>mpanys ont
reje7 e le plan de abandon volon-
taire de la grtve parce que les !;-
recteurs offt exig-ie-droit de r6-
voquer les leaders de la grfve. Ei.
viron 2000 ouvriers sont implique;.
Le ministry Chautemps avait pro.
alablement suggr6 uin retour vo-
lontaire des hommes h leur ouvra-
go et une application du systarLe
Bedaux par les Ing6nieurs du Gou-
vernement pour I'acc:eration de h'
production, ce qui n'avait pas te:
approuv6 par les ouvriers. Le re-
tour volontaire au travail s'te)n-
dit cependant parmi les ouvriers
qui conduisent les camions do pc)-


41 P, V~~~-


416,


Rue


PHONI


"r 9 T





AAl


Iioiu eFoi

U' 3358


1s

P\






-?


JOUER A LA LOTERIE NATIONAL, C'EST SE PAYER PEUT-ETRE UNE M A I S 0 N,
LE COMFORT CHEZ SOI, OU ETRE A MEME DE PRENDRE UNE ASSURANCE, ETC.

TOUTES CHOSES DELICIEUSES ET UTILES. PENSEZ-Y.


vi.ions.. Lc;, pIatron.s lfstiment qie
2000 dec: 5000 ouvri.rs de provi-
sions out ct:s. lah griv:.

LA RECONNAISSANCE P'AR LA
ROUMANIE DE ['EMPIRE
IFETHIOPIE
-ROME.- Le Ministre de I'Edau
cation Nationale a fait la dian ra.
tion qud la Roumanie a 1d6 ei- de
recinnaitre PEmpire .'ERhiopir. et
accr&ditera aupr"Ps du Roi-Empq-
reur un rmniatre qui sera actuall
Charge d'Affaires.-
La Presse italienne a public des
informations qui tendent A dire
que la France et ]a Grande Breta-
gne ont essay de pAuruader la Roat-
manie qu'elle ne devait pas recon-
naitre de jure l'Empire d'Ethiopi.,
M. CAMILLE CHAUTEMPS
S'ENTREMET DANS LES
DIFFICULTIES SOULEVEES
ENTIRE OUVRIERS ET
PATRONS
PARIS.- Le PPa6sidc.,:t du Con-
seil esp6rait etre A mime de fai-
re comprendre aux patrons qu'ils
doivent changer d'ides parce q< Os
commettent une grave erreur s iLi
ne veulent pas cmnprendre 'appAl
du Gouvernement h la ,oyaut6 des
ouvriers. II a aussi dit que les :;a-
trons pratiquent des r6vocai;..- .'
qui provoquent des groves de sym.
pathies.



Le Nouveau Testamient
ra envoy gratuitement, -n.
demand, a toute personnel ne
possedant pas les Saintes E-
critures.
S'adresser a M.J. ALFRED
P1A.RCE. a Port-de-Paix
'our I'ort-au-i 'rince, s'a
U -Cur dau Pasteur MdeItho
+i+t ,', tesfic n.we) ont au Pa
ts'a"r iHaptisc


TRiGEAU TENNIS CLUB

Championnat Haiti 1938
Doubles.


UNE AUTO,


L T-ure;r nau Tennis Club avise
que i0 championnat de doubles
pour Ia coupe du Ministre Amnri-
cain sera dispute str les terrains
du C'liub, a partir de mercredi, !e
5 janvier. 11 y aura deux parties
a jouer Ie samedi 8 janvier, et une
le dimanche 9 janvier. Les autCte
parties seront toutes jou6es les s:a
medis iat diranehes suivants.
Entree: Gde. 1.00.


MAIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN IEPAS A DE NOMBREUSES


PETITES


BOUCHES DES .ECOLES, SOULAGER UN TAS DE MISEREUX QU'UNE MAIN DISCRETE ATTEINT RE-
GULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETS DE BEAUCOUP D'ADMINIS-
itRATIONS, (C'ST.A-D.IREDE FAMILIES. -


Pouar ces raisons grandioses,


tout le people en enter doit jouer a la


AVIS


Le soussignm, Caissier-Payeur de
l'Administration Locaic de Port-
au-Prince, rappelle au public quo te
reglement des redevv'nces eomm'a-
nales ne so fait qu'aux guidhets die
l'H6tel de Ville centre valableas
quittances.
Ce 4 Janvier 1938.
PieMrre EL-NOIS


LOTERIE


RATIONALE
/***


l.
--4.-' t I A~


-4- --- -- -- --- -- --


EJockey Clubd
SDIMANCHE"19 JANVIER 1938

/ COURSES DE CHEVAUX 7 EPREUVES


- TIrAGE DU GRAND SWEPSTAK F
-A w Mill -I III Ii 14 f4, I '. ., --


Aidez os Reins
&g liminer les acides nodfs *
Voa reina ant $9.OOB0 de cobdultb w fIa
trwa rfnusOet los qtt t cacl par 1I
It" nc a 4 &t lu dog 8. ftgus bps
M0t0r5h et lrrttantel. A votre aun*, iln wy
frbles p tyent tre Is caitde re tia dca _elt
,to s noct-ure e t rveo tourdinseaflsA
ObsYnle aonttpeel trouble do Is O"y14
tnauxd de taWe. oaux do reai1i rkUttWrbs,'
doulourO cx Jteb'&O yb g ^seyflLSM
tern St 0CtM, acditdp, @ %= =bIS
soeu ou porta Kstg,7.W'sttei^t
rIsrtea. eniloy 0to refi"[t
cYST oc. eat imSintt u e WV
... .. ;. OU. I1~C d' a e. I, RO eI Ota "8
dIt =UA eI-deu eB ewlk 8jA. Swuitka)fn.
yous, e1i eyor&TombOEW*4 IL, U#4"ttie a
MomU ide, Ih W arsoc#DCC
IrV:wot, ttpharawU e'L .


I'Haitl


---------------------- --- -'-- ..... ~ i~~


~_~~__~ ~_~~,.~~_~ ~~ ~~~_ ~__~~__~~~_~~_


TAG& 6~b~ ~


IOTEm A


Pi





VF Oog- .- .
-..~I~1~~ ~Trpip1~ -J:~ CltLj sau TyDiL.1L


4d2 NOUVIVELLIST

.o.i VM^ at. IL TA l^N....
Iws o.e..... m
QUOTIDIt .oD4W Ie

33-42 anSUI. D nneu

ERNEST G. cCHAUVBT
S6drue GwdruIg
MAX DUVAL
iAdnERniitratoCr O;
ELEBER GEOBQlaGJACOB


la Pastille que

des Millions de

Geass Prefirent
6 la gorge de sirop d'lauftr'
fois, ayale d'un trait. "/


REX


Vendredi Un grand film :
STRADIVARIUS avec Edwigue
Feuilltre, Pierre Richard Wilhm et
Jean Galland. Um e musique e-
chanterease. Un scenario des plus
6mouvants. Des act;urs incomnp-
rabies. rt
En premise parties un 9%xb -
sical en couleur: LA SERENADE.
DIe Schubert.
Entree 1.10

Dimanche, a heures 30: Un film
impressionnant: UN IIOMME DE
TROP A BORD avec Tommy Bour-
delle, Annie Ducaux, Jacques D;u-
mesnil. Un scenario qui vous tient
en halene d'un bout A lautre d:
Film.
E"ntr6e 1.13


A 8 heures 30 : Frangoise Ru-
say, Charles Vanel dans gJENNYr
un drame intense.
Resplendissante de joie, emue ct
fire, la jeune virtuose Danie"e
Bricard sort du thAtre londonien
ob le ricitai qu'elle vient de don-
ner a obtenu le plus franc success.
Heureuse de vivre elle s'avance
dangrla rue... Soudain son fiance
l'aborde et le visage de Daniellc
traduit sa souffrance. Quel poison
versent done en ce cceur candid-
,les paroles du jeune home?
Quelles horribles revelations lui t-il fait? La jeune femme s'est rai-
die. Elle carte son bourreau et
s'eloigne.
Cest elle encore qui, .,aintenant,
d4barque sur ]e quai d'*.ne grardef
gare parisienne! Sa mere qui r;:t
l'attendait pas montre A son arri-
v6e une surprise inqai.te et rral
dissiriulke... Ur horrible drame e-.
pr6pare, dent ces deux femmes se-
,rent les instigatrices involontairci:
et les lamentables v;ctines.
Pr6parez-vousK veoir voir c--
puissant et 6mouvant firame d'a-
mour qui passers au Rex le 9 Jar--
vier 1938 A 8 heures 'O0.
Entrea 1.10.


MARVEL

Demandez a votre cotdonnier
MARV EL. A

Ce produit change la couleur de
votre chaussure selon a robe que
vous portez ou selon 'otre costa-
me: Toutes les couleurs y compris
or et argent.
11 ne craque pas et taisse un fini
magnifique, ind6l4bile mais enco.
re, il rend le soulier ptu1 neuf a'il
etait fatfgu6.
Demanded, MARVELA et vous
vous- habillerez avec &lgance, et
harmonle sans avoir a d4penser
pour 0: pairss de c'hau&sures.
tne seule bonne pai-e vous stil.
' fit, grAce A MARVELA.
En vente partout

HYPPOLITE JEUDY
Distributeur:


A LOVUER


Une HUle de 12m- environ
situ6a rue Dzataf Dlestoiahe
Anctela aitlet e du 4Nowuvil
liautec


- A.M1. afa A


Une scuw Pastille Vicks,
fondant dans la bouche, exerce
son action man&camenteuse directe-
ment ciur ke muqueuses irrites de .
la orge, pendant 12 1 15 minutes.
M6dicoment6es ovec ,
des ingredients du VICKS VAPoRuS

PARAMOUNT

SAMEDI 8 JANVIER 1938
en soir&e populaire 3 heures 15
Greta Garbo et Johr Gilbert da'i
LA REINE CHRISTINE
...GARBQl'inimitable, 'incom-
parable, dans le plus beu role C,!
sa carriere...
...une ceuvre puisslate, solid-.
une mise en scene grandiose.,. unt-
interpritation hors de pair...

DIMANCHE 9 JANVIER 1938
En Matin&e & 3:30 heures P. M.
GEORGES MILTON
(Boubou ;)
dans
.NU COME U\ VER
..un film d'une veyre malicieu-
so et"plein d'entrain... une d6licitu-
se comedie ou BOUBOULE se sur.
jiasse...
...Nu Comme Un Vr, de 'es-
prit... de ia gait6,,. di rire franc
et loyal..,


S ... .. -. .....-- ....- .... "- -.- w-

Pourquoi doit-on user
:iM swon imantamenteux
tars les ios?









e Danw les pays chauds, les
ituptions et les impureties de Is
peau surviennent partuculierte
meant des microbes de r.iir et de
la poussiere.
@ Le savon ordinaire de toilet
demeure ineffcace tandis que ie i
savon AFRIDOL nertoi, gu&irt
les maladies de la peau, ta rend
rprope et lenjolive,
*_Le savon AFRIDOL a aussi
tue action desmfecranie, son
cumne est surtour legere et abon-
S dante, i possede en outre un
parfum tries delicate.
4 Protigez.vous centre les con-
S tagions par le savon AFRIDOL,
qui est de la plus haute valeur
S midicale.

Servez-vous en, ,A
tons lei fours.


Afridol
LE SAVON BIEN-FAISANT
n *-


AUTOMOBILE A VENPDRE

Voiture Ford CaLric, -t, MoE .t
V-8, en parfait 6tat cil: lonctiolme
ment, avec 4 pneus r:i.-s vt 2 ;
rechange.
S'adresser au Butr-:u idu N-.
velliste, chaque jour ,'v 2 heuar-
' 5 heures p. m. Phwoe No. z4.'


SClRTAINBAM NV VOUIS RNTRI*

1D VOS VACACES

. vQus derinalndeo a qudII6 coe vouw oevr enyoyL-r ve -oiifnto, I&.
quetie -u 'taitre lucuaLuer, on mrane tetpa qu'uue rtelle formatola
cassique, les bases d'uwe educator en harnome avec lea betioins C C
par noroe position Guographique, lea aiitu,4s cultureiies oPS e'Itrea


UNE ECOLE?

C'est lnstitut Tippenhauer
Onze Anubes d'existeanc et d'experienet


Reconnu d'Utilit6 PubliqVe.

Un corpt1 de profeascurs que tit trricemtin nt, Yon reecotnaifsSat w~u.
l'un des plus comp~tenLs de no re Corps Enseignant,
L'Institut Tippenhauer est A votre disposition avec:
-L, confort plus grand apptrte chase te ax6e A seA Jloe iip
La sfret6 de ses m6thodeb d6j4 riche t'exp6rienws( et. co
pendant tourn6es vers tes acquisition nlo 'velles de ta science pZ a,
gogique.
Sa nouvelle organisation quiqui qufo- Uionnera A part d'octtri.
-- L' eignement par des 4p'c iste: ies iangues vivant. .w ,
,issas:css .ndispensables Ah heure actuetle.
Aece en plus les avantages d'ine formation religieuse. egAeMa
weien cJu trdide.
Pou:r tUos reaseignements: S'adresser a H'Institut T ppenl .m;u..
Rue L4n:arre ou Ttlephoner 2891.-

- .----------. ... ... ... ------ -, -- ------^ *

,01tege binon DBolWar
Enseignement Priimare et Secondaire
Easeignement Classique et moderne (sections A. 0)
Pension, Demi-Pension, Externat
Avenue des Dalles (prts du Pont SL Gra 6 d)
T61. 3608
Laa!d-et de Alliance Franai e
1..i: itgt nimun bolivar joust de la cc:-tiance tes faibiJI..
V isc.ire vos enfants.
meis JiU Baccalaureat de Juillet l(Comrsition frangaise aux s x
na:ise d Juin 1935 et Juin 1936). 934 et Concours de Diction FPa
Plus ae 50 succs aux Examens
ties). du Baccalaureat (1re et 2nme par
el. W- ---* .r




go =SI wts ftPt
D 'a**^f~f.V^ -*B^^t^ ShiSIWO


U. S. S. H. F. F. A.


Dimanche prochain 9 Janvier A
3:30 praises de !'apres-midi, re-
prise au Parc-Leconte du Chant-
pionnat de Foot-Bal!, iere cat6~g-


rie.


Racing Club Haitie n centre HIa-
tuey Bacardi Club.
Grande personnel: 0.50 centimes


E


-
*I


infant:
Yoiture :
Yibune :
elouse :


0.25
0.50
0.50
0.50


eore 1n No1ve1 PN
5


centimno
centimes
centimes
centime,


Loterie Nationak


d'Haiti

ti, Rue Borne Foi,
Phone 3358


GGOS LOT :
DIX MILLE GOURDES

L! COUPON :
DEUX MILLS

LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT

N'htsitez pas a r iquersha-
aomoi n eti*, e mq* w JPO01"r;
wr. C'et Wun genr tip ar-
gm. Et putl .n'oublex pas
qu'U faut soutenir Notre Lo-
terte Naateopeaear sel vieqi
m aide, n cH & be&
soup dOeuvre d'UtUitti e de
sieMfsteaneePubiquee a tra-
e touted la Mrpublipw.
Pour toutes cea ram
Sljfliens onu stranger, ache-
tes done wire coupon on mr
tre billet.


4u
XDr. LOUIS IUmPPOrl'
A~~awee Mlaion F. Duvigneand
tti deas Casenr:es)
__-t4?oazuttltUs


S4 hs.a p m.


nu1 p.u-. i-t;ui u quA. e vend a baa
prix, ne veut rien dire, Mais un
pneu GOODYEAR qui se vend a
bas prix est pour vous une nouvelle
source a economic, et un placement
avantageux.

flus gross, plus epais, plus solid,
pius beau, le nouveau GOODYEAR
tI-la est le rtsultat de 25 annes,
de recaerche faite par tes inge
nieurs t~OODYEAi rnour trouver
un pneu a portee de toutes les
bourses, et offrant Loutes sorts de
garantie.


Souls Distributeurs pour Raiti :

MALLEBRANCRE. GENTILE, BoAT & Cc


PPwt-s*Prince Halt


$""'. W: IW P *


UWU0IAflflWWUb*tP9!NA/



~r ~;~~:I1U~)~~XIIP Ir-A 0-?IZ~~s


1 .*o


-


.rr-


i


ew.


i


i





W- A X, d SW AS -'1


LXt NOtUVILLJTPI


??ws~4~r:.mrarcnfluwsttzmsttrid mrtt- ti-h


% P- ;-- -V -- r4IV AA xW


H-i n.-c- WarPe.-' -Is 'p.rtYc tV!~fl'4Ii'


*1


StCURITE, COMMODITt
11 est imprudent de order 6 la malion,
SO le feu et le vol peuvent vous cause
derdommeges irr6porables, vos polices
d'assuronces, hypothbq-es, titres, con-
trots at autres document pr6cioux. Un
coffret de suret6 6 to Bonque Royale
coOte peu et avite tout suiet d'inqui6tude
LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA
".e~ __ __
^ -- "" ^[
Yatt^::}>*'- J


. a & Co


. AaAT D'EGAILJL1 DE CGARB VIEIL OK, 6 IA
A 4 fjla. a r atlMKh PREGCIEUSES, ViEIL-
.,~s ARUENT BT OR,MONNAIE DE TOUT!
a gALTES, A DBS iL? dABSOLUMEUB AYA
j2lJUX.
a(G NDA IQUtDATION Db LUNiTTB $T VBOR
LYeuttes et Vemrres de tons
m-f eontnru en ick i mid
Verres ovalee a prix dree de to so 9v
L a isugiatta dareraJ ut oivofbmlre swts
A. D MATTEIS & Co.


COLLEGE POLYMATHIQUE
FOBNDE EN OCTOBRE 1934
INTERNAl-EXTERNh AT
Avenue President Trujiln, No. 209, Teliphone 371T
Direeter : Marcel Robin.
Enseignement Primaire et Eecondaira
Cette ann4e: de la.classe entantine (121me) A la 3a me inlusive-
ment. t ours graduts dc St4nograhie, Dactylographie, etc., i partly
de la 9eme sdns pavement suppilnentaire.


Poul tous
entire 8 H. et


renaeignements, adresser a' siege de I'6abitemtr
midi ou de 2 H. 65 H. P. M.


,P-- Ac %%K V l a 4' -- : a41 ,a 1 7 or ll


U1S DEUX ECOPAS


i Dis,- mori "iaux, joee
suis pau venuhi Je suis nardhinable, vo-
gyonst Te sthvienr-tu li
S eune liquoriste Edouard ).
Benjamin? J'ai 6tA icbez lui hier
soir. "
Quelle belle soirt,, mon Dieu,
j'ai passed et quel charmant gar-
oun ce type-lh! II vouA sert de o'a-
nisette superfine: c'est de ta suavi-
t6 en matikre.
11 faut I'encouragr, car Cen a i
vu de pareille dans dei grands ca-
f6s de Paris.
Tu es press-; alors n'en parlors
plus. Mais, en aomme! i a toute,
sorts de liqueurs. 11 a raniaett,
le peppermint, in prunelle vanilla',
le nectar, etc. Vois-It le plus tot
possible si to veux 6pr-'uver( d.1 Ia
belle presentation de ai bonne qut-
lit6, enfin toute une gat.me e d bon
gotit. I s'y connait bicn et se d'-
voue pour sel ainrmble3 clients pour
la fin dannee. Enfin, tour d'autr' s
renseignements, vois Siimn Vieix.
I'epicerie du Centre, M'ne. G. Rou-
main et tant d'autres. Cela vaut
bnie la peine. Au revoir, Vieux!h


DEMANDEZ
LA POM MADE
La-Emr Strait
a la Cordonnerie
.Jot-Carmel
4 YPPOLI'TE .TEUDY
celibre preparation d
tuo-KiL-C 0.
P.nm. 1 Tru.jili
Phonw 2182
- -- -


A/


CU ROME!


Recon nue comme et nt


Gazease- Godt Superfin


abriqaee avec solo

par la











,-rois-. ualit9 s dii rented s :
Gds.i 1, .50 et 0.70 la doau iae


COCA COLA
SODA


Companies



Electrique


TOUT LE .MOANDE ACHETE LES NOUVELLES
AMPOULES ELECTRIQUES
MA ZDA


Elies donnent pIns de lumi&re- rurent davantag.,
Ne gardcz: pas le r.rennles Ampoules chez vous.
Files eon-somn nvart diavarage ot ot ne vous donnent pas
sufi^sant.
Done: Per;: e de Lumibrea.
zConsoinmmtion 'Ex' fives,
C'est un pruduit dt >a General Electric Co. U. S. A.


It fait est incontesbble
V in 101 % Ui IfMI'v S #44IThi
IjC* iCi Cf
^ T^v ^'"saj^ ~tA l


S3 I l za L" a IN


t, T
T1~~*79 b~~~~


c'est Ila qui, sence
D=


meilleures var-6W s de cannes

dun vaste territoire
... : '* -.. "

ruissant les meieurs terroirs.


C'est ce qu fat sn arome


GOUTEZ ET COPAREZ
Ak4&i *Pl e********iW ** ***** 'K i ^ """M I


CIE D'TCLAIRAGE ELECTRIQUE.
TEL. 2~66.


A RArse S CODEINE, TOL U et FUCA YPTOL.
GOUT AREA LE -CONSERVATION PARFAIT'
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMEN'TS
INFLUENZA, AFFRCTIONS DES POUMONS
SORT-AV-PRlNCIZ HAITr. ST L-Sa1 P0OVU


REVELATIIS SENSATIONlELLES
V4"S SVP 4ZT &s SGOW OCW
-pMIUns.trkt #UflmlrS
in-t 5wtBt. tIt~w *
e^jel,., ults seems 4.. c
dv ta* PtYC flatSt t ita fs
*i%. a.. socdairRfe p Al ^i
ffi^^ '^ *&* ^a PteA-'SttPi SS


SaWnt, Jaunesse vous" ssront renc"hu p, klUPLWDI
extrait do glandes vitalos. V6ritable jouvenco, ii rout I*
probibmo du rajeunisse rmtfit Ot du rtabfisrjsiqdlt f4r
KALEFLUID active to nutrition, dissout at 4t11ImJ1.: a.se
urlrtqu, toxines. KALEFlltD a obtenuse d: M0 alites d'Or.
bismr.3da r 1s bmrocku4 gntith d av P I'aait du ko rf r.a a ...wl .t na .
L abdratloireac.u KALEFLUKl).flj. Boeak. tweaO.:
riB.iir llliili --.--.---
Qe~p4: Phartwacis W. WJucM A ror.e rrrIc,


i014103$


PAS e


Li -


ui. clairagc


~a~P--Plllga~P---~B~ I


.'! =


w r


I


ATTENTION: ATTENTION
La Manifacture Haitienne de ci-
garettes offre A a nombreuse clien-
tle, tant de ia Provi-ce que de "a
Capital., aux amateurs de bones
cigarettes et de bon tabac une pri-
me de vingt ,:i:. dollars.
Eile Est con.stitude par des hnale-
tins nurrpirctes place dans les po-
chettes oe cigrattes gRoyal et Rexn
et portant la signature autogra-
phe des Directeurs.
,Banne chance Meusieurs les fu-
meurs de Rex et Royal I


A-

Pare


CITRONNAaDE

Jus DE RAISINa


DON OIICILE TfL, 2622


LIIHAI


liHUM 3Aae~ I nt1






-4.... ....


PENSVS$

Lea entreprises da narchie n'ont
d'autrerendement &u ia ruine et
Ila nwrt.
Stlwio Vincent


Les personnel faibles ne peu-
vent etre sincdres.
LA ROCHEFOUCAULDi



LES RECETTES DE LA TAXES
IYIDENTITE PAqSEktAIENT A
S.. L'ETAT

Il eat fort probable qu'une mesi-
re intervienne bient6t, attribuant
A .1'Etat les recettes de la taxes t 'l-
dentitt.
En raison du degrevement du
Cafe, iI est evident quet Etat dolt
s'6vertuer. d'ue part A comprirner
ses dpenses, de o'autre a boucher
le trou qui sera fait dans sa tre6s-
rerie par la diminution des recett's
douanibres. L'Agence Fiscale, d&,
reste, a toujours caress6 le proj):
de la carte d'identitt, et se const-
lait difficitement de so le voir ee-
lever.
Mais alors que vont devenir Iks
budgets de certaines communes,
pour lesquelles les zecettes de 'a
taxe d'identite n'etaient qu'un
compensation A Ia measure, to At'
de justice it faut l& reconnaitrtf,
leur interdisant d'efftctuer la p r-
ception dans les rues?
Comme, par ailleurs, les recett-.s
du chef de cette taxes. qui ne cons-
titue en some qu'nne espce t6e
taxe additionnelle, ne se chiffreront
pas A une valeur bien extraordinai-
re, ne conviendrait-il pas de ne ren-
dre cette measure effective qut' p.i-
tir du ler Octobre prochain?



M. CLEMENT POTHEL

C'est avec plaisir quc nous avtns
appris la haute distinction do.t
vient d'tre I'objet M. Cl6ment Po-
tel, promu Chevalier de lOrdre Na-
tional Honneur et M&rite. Sous-Ins-
pecteur de la Circonscription Scz-
Jaire de Port-au-Prince, M. Pothel
a toujours apporte6 sa d6licae,
tache un esprit cairvoyant et ua
devouement auquel on est unanime
a rendre hommage.
Nous Pen f licitons vivement.



SUR JES MARCHES Ir'EtROIP';

Le cotton et le caf6 tendent vertn
'la hausse sur les marches eur,-
p$ens. Le caf6, avant-hier, etait
& 56.75 et 6 dollars; t tle coton a
10 d. et 11 dollars.



AU PARC I.ECONTE

Samedi ii y aura, en deuxilm!
cat6gorie Line s:ens~ilonnelle rce-
contre: Lnuverture Excelsior.


DEUX SOUS-MARINS


NOUS VISITENT

-En Fevrier prochain. on croit q.$a
deux sous-marins francais nouS vi-
siteront: cAgosta' et eBeverzierio.
s inouilleront dan lets eaux hai-
tie~nes jusqu'au 6 F.vrior.




Tel est le nom du navire de guer-
re britannique qui nous vizstera
en FAvrier prochain. 11 est oom-
mand6 par le Capitaine M. J. C. do
Meric et measure 6980 trnnes. II sc-
journera dans la rade de Port-au-
Prince du 9 au 12 f6vrier.
r. .' .- "

HE BRE SAINTE
S : .
rCe so d six 1 7 heurea, il y
a It Jem S#Jttan lsglise doi
d Vnrge'u. A ctte oc.
:.^,: eF4^^ ^i; :;';d at *


1$'


_ ...._... ....-. 3


g;E;JERI MHOF
(Le rendez-vous de tout Port-au-Prince Elegant).
Les Gourmni y savourent
la cuisine la plus d6lieate
et les amateurs y d,-ustent leurs boissons favorites.


Speialited :


HOTDOG MINUTE


BIERRE ALLEMANDE


COCKTAIL MA SON
---_ ----, I ---------------- --,,-


Nouvelles

Etrangeres



L'APPUI MILITAIRL DE ILA

RUSSIE A LA iiINE

PEIPING.- Le,- : .servateur:
strangers croient ,.t. la Ru.s iie
fournit a la Chine des armes et ,iu
materiel de guerre en quantity& s,.if-
fisamment pnce-saire pour resistrr
au Japon au course d'une guerre dt
guerillas, mais en qu.antit6 insuf-
fisante pour changer ie course d.es
hostilitis actie!les d'ine facon dI-
cisive. Les expert.r miLtaires e,;i-
ment que la Russie envoie quo'i-
diennenrent plus tie 200 charg-'-
ments de camions dIE materiel pa,'
des routes tortueuses en Asie Cen-
trale. Ils eroient de plus que do
grandes quantities de ces armes sout
d6ej parvenues aux chinois. Des
rapports de source sfre ont dBcla-
re que 100 camions charges de mu-
nitions iegeres arrivmt A Sianf'i
dans la province de Shensi, et ce,
hebdomadairement.- En mmetm
temps ils estiment que 100 aer>-
planes russes avec 200 pilots sont
arrives durant le mois dernier en
plus de ofg volontaires russes qui
entrainent des aviateurs chinoi..
Parmi les a6roplanes sont eompris
quatre bombardiers qui ont des ca-
nons i I'avant et a P'arribre, ainsi
que des aeroplanes rapids pou-
vant faire 300 miles a herer.
Les sources japonaises info'-
ment que le gouvernement chino;s
dans le but de protdger les 2000 d&
lines de transport du Nord-Ouens
a nomme gouverneur de la Provia-
ce de Kansu le celebre general com-
muniste Mao-Tze-Tung. Les chicirs
considerent comme signficatifs les
rapport non-confirmes qui disenc
que la Russie renvoie en Chine Ics
foi!cs de la Mongolie Exterieuru
entraindes pendant ces derniers
quinze ans par les Russes et 6qui-
pTes pour protdger les frontiers
meridionales et orientales de la Si-
bdrie centre des attaques possibles
des Japonais par le oMandchoukoo
ou la Mongolie Interieure. Les ja-
servateurs ddelarent qu'une aid':
m0ime 16gere de la Ch-';a a un ef-
fet formidable sur lk moral cli-
nois. Nombre d'entre eux croient
que la Chine doit plutot se fier do
plus en plus A la tactique de !a
guerre de guerillas at: lieu de s'l-"
charner i une guerre de positions
qui a Ctr jusqu'ici plutot desas-
treuse en face des forces japondi-
ses.


H11 H28.


LA TAXES SUR LA RADIO

Le delai accord par le bureau
des Contributions aux propri6ta*-
res de radio pour le paiement (de
la taxes annuelle expire le 15 jai-
vier. Que les int4ressa se d6p&-
chent pour ne pas encourir I'ametr.
de prbvue par la loi.



LES VAGABONDS


On signal la presence des de-
*smuvr6s et des vagabonds aux na-
borda d. March Salomon- t doe iA
ChlapeUle Slat Aloxandre. Leura
pr~o.ts Ieurs t acines de pu-
gUtt indispeaent te Quartier.


REX

Vecndredi i 8 heur,~- 15.
Une belle soirmd musical: Str;
divariut a,.ec EdwI.gc Feuiller
Pien'e Richard Wiilm cE Jcqn G-
land.
Entree .1 gurdce.

Dimanehe ii .5 heures 30.
Un film dEcl pinis iassionnant:
Un Homnue de ''rop "a Burd. u i
production dE la U. F. A. .avc Thi
tmy Ho-urdiihll, Anriie Ducaux e
Jacqules Durilesnii. Une action
mouVCmeCnrtc (QLI '.LS iUent en hic
line.
Enntr2e '1 gotrrd'.

A 8 heures :'u.
Frnn c'.-!., R,,-::.', Charies Van2
Albert Pr i:,n ot Lis~ctte Lani'"
dans: Jenny, nTise trn .;is in.e do M
eel Cianit-.
...L'Amour qui apporte Ie b'n
heur apporte aussi des dkconv.
nues et des souffrances cuisant.-
Et cette jeune fille brusquemer
d"barqube d'Angleterre, saura,'
elle sauvegarder son nonneur nu
nace par le drapme obsedant auqu'
son arrive a Paris a donned liet
Quelles consequences aura ce cou
de foudre qui la pr,'ipitde dar
les bras d'un jeune homme dor
elle ignore le passe?...
Pour le savor, vous viendrez D
manche au Rex, voir JENNY, I
grand film d'atmosphere qui pass
sur l'eran A 8 h. 30.
Entree 1 gourde.


itr







is
itc
I-


AVIS

Les sieurs et dame Edmond Che-
net et le sieur LIo Roy en leur qua-
klite d'heritiers d'Octave Franeis, U-
visent les notaires de FPtionv-lle at
de Port-au-Prince ainsi qua le pu-
blic en general qu'ils sont dans 'in-
division quant aux biens forman:
Ia succession du defunt avec lei
siaeurs Max, Ajax et Weber Fran-
cis fils de J. B. W. Francis, decf '
dc, d'une part et les sieurs F64;x
U Lyelanet, Antoine Lavelanet, ML-
dame Lavelanet, spouse du sieur
Louis Etheart, Mile. Lucie Lave-
lanet, heritiers de Mlle. Octavi-:
Francis. En con.equine, le parta-
ge ayant 6t# ordonnf do lia dite sue.
cession par jugmnent du tribun.dt
civil de St. Marc repnd contradi>-
toirement entire les parties, A la tat-
te du 12 M.ars 1'I;7, il- proteste-:t
centre les verLt.is eL autres act's
di'ali6nations au quelll' ont recour'-a
isolement t.el ou tols h6ritiers ais-
tl6sign6s des biens indivis notarn-
ment des terrcs et de 1'Usine de
qBon AceuiI;., situe6s h P6tionv.l-
le, ces operations Rtant nitlles &t
non avenues du moina on ce qui s
concern.
Ils protestent d'autant plus 'ie
le jugement sus-dit a condamne le.
h6ritiers de J. B. W. Francis a iten-
dre compete de la gestion' de leu:
t pfre et te la leur propre au si-
j etde la succession Octave Fran-
cis.


.9


Port!aj*.Prinee, 7 Janvier 1935.

LAo Roy, Charles Bouchereau, A.
Acatia et Paul Bouchereattavocas.


SBFLLE AUtAINE

Collection :de Monitei'rr t ven-
dre de 1 87 A 1 936.

'w. as( a ) .. : I


VENEZ VISITSER
NOS BEAUX RAYONS DE LIVES D'ETRENNBES
POUR GRANDS ET PETITS



MATTEIS, LUCIANI & CO.

Propriitaires d'Aut-.mobiles et de Caxnions, n'oubliez pa Q t la
Maison

MATTEIS, LUCIANI & Co.

Angle Rues Courbe et Bonne-Foi


Ti; 2226


Vous trouverez toute sorts o de dpikes do rochange et accessoirrs,
pneus, chambres a Air, Batteries: MARQUE GENERAL,.pour votr~
voiture on votre Camion, A des prix defiant touted concurrence.

Passez done chez:


MATTERS, LUCIANI & Co.

Avant d'effeciaer vos achats,


mei

mow" --

i i
..

II








-


2 0s c0rw et les tw s w I6I-
-7
raetton doeua l r snIve et d.
catr e ea asi A ire-
afnoit a
seott asgrlabe et trais. A-
^uefai ^Jittft'~~ irrlutlk '' ^


preiea-leera a'en servir martin
et eolr,
1 prot6gora lea gendivr eat
.:le prtrieax 6. .mair d~.e .
'dtnts. i rUeh .:iai eir :
'S tle Iursbaleaalgn dewnsc8-^t *
frochas
~ a.. g..eait b
't\ B" t a
-- y l ^


. .... .... : ..... .. 7 7- :7 ; .. '" *' i 'i lL -- ***r *- *'*** A W


-- -


--


*I----- 111 I- HHMMHIIIIIIIIIIMIMII


-I I li IIII I I II I l .N "




L brarie NouvellP

MASONN DE CONFIANCE)

LA LIBRA IRIS LA MIBUX ASSORTIB

Papeterie Reunes QuotWdien
156 Avenue Trujilo -I'2077.

Avec la base due f ne on ne doit plus se river de itvrn


Commandant Ladoux Mes Souvenirs (Contre-Espionnge) G. 3.3OI
Maurice 'rivat 19;:. (Pr&dictions) ........................... 2,4
Due de Levis-Mirepo-: cd Comte '. de Vogue La Polite sse... ,0
Maeterlinck Devant Dieu ............... ............... .... 3,(i;
Aladar Khncz Le Monast&r, noir ................................
i. Dr. Alexis Carrel L home, dec inconnu ............ ......... 1,0'o;
,. Maurice Dekobra Ftsill6 i aube .................................
I- Duhnmel Les Ma .s (Chronique des Pasquier) .......... ,tu(
R. i. SANSON La s jaffrance et nous .................... 2,40i.
Paul Valery MoreaA ix Choir;. (Prose at Po-ie) ....... .
Paul Valery Varit 1 I, II, Il, ............................ 3,60 et 3,o00
Le Gal Ne dites ra:;.., mais dites .............. ................. '
;. -- Ecrivez, n'ccrivez pa...................................... 3.0
ic Ne confondtz pas ...................................... 4.00
SStail Ce que tout june honrnie devrait savoir ......... 3,0 K:
Ce que tou. home marid devrait savoir .......... 3 90'J
i Ce que tot t hommc de 45 ans devrait sav ir...... 3,00.
t- Ce que toua' jeune till devrait savoir .............. 3,
Henry Bordeaux Vit: et mort :I:s Hros ......................... 5,00
CARTE DE CHINE. JAPON. MANCHU.KUO ............. ....... 2
ALMANACH VERMOT........................... Brch6 3,00
ALMANACH VERMOT........................... relief 5,fi~'
ALMANACH IHACHE I':E ....................... brcch6 1,75i
A: ALMANACH IIACHE' TE ...................... Teli6 275,


Y, -- -~" ------------- --- -- ---- --- ---------- ------ --------------- I--- -


~L~,~o~a*
...,
.I i nur~rrCZI
ii.k~ ]
i:
:r :: ~I :'i:;Ar~;tdepl~a~QI~r
:.
:r :. .....,
; :: :;:. .;. .i.:: :
.i.. -I~jt
.: r;~ii
'~"""~I"' ~Y~Y~s~ I :...:.... :. ......*i:., : ~