<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03226
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: January 6, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03226

Full Text








U'TDIE2 "O D "

QUOTIDJEN OW! HAFON 185


ai -l 4- 1-- -4 p 1 1 O i l -A 2- 4,i -t p l.


POWr.AU-PRiNCUP MAMt


( -I-


9' 0


i1UDI 6
\


JANVIEIS 1938


No. 14.360


UAl ..a& ---n'--r---s -* L -'
~-, ff- '':


ISSOCION I






S SECTION HAITEmNN


SPort-au-Prince, le 14 DBe. 1937.
Au Direeteur du NuNoveliste,,
En Vie.

SMonsieur le Dirccteur,

Srl Vous remettant la circulait.
eAinduse, j'ai 'honneur de VOltr
eanoncer l'organisation de la Sec-
tion Haitienne de F'Associatioi
Pan.Americainedede M6decine.
Cette Assoation, qui est pure-
atent sientifique, est prAside par.
le Dr. Alberto Inolan et a pour Se-
erctaire eminentt professeur Che-
viler Jackson. Elle a pour but d-
dcelopper des relations 6troites er
une meileure intelligence entire i,.'
raideins et chirurgiens du Contai-
ntnt aam6riain; d'acorder 33
bourses A des ~adeeis dipl6mO s-
dea t:niversit6 des diffrentes r& ,
publiques Amrricaines; de cri-r
des Centres de perfectionnemeiit .
da ptlueUN pays de ce conti-
eant; d'entreprendre toutes lea d6-:t
apcties opot nes ne -riakirunt
aucune action politique, pour Ya-
vancement de la Mdecine et pour
affermir et fortifier Famimti exis-
tant entre les mdeeins de dlif -
rentes republique ambricaines; del
fire un change de midecins et-
*e ces R6publiques danas le but d'r-
ganiser des course spaciahx; d'or-
ganiser un Congres medical Pan-
amricain et d'avoir an Journal qpi l
publiera des observations sur la
pathologie des diffrentes regions
g6ographiques de 'Am4rique.
Le Bureau de la Section Haitiea-
no est composk come suit: Pr;u-
dent: Dr. Elie Suirad Villard, Vi-
ce-Pr6sident: Dr. FMlix Coicou, Se-
crataire G4neral: Dr. Camille Lh4-
risson, Trsorier: Dr. Jules Th6-
baud, Conseillers: Drs. Paul Salwo
mon, Catts Pressoir, Frangois Da-
lencour, Mauriee Atmand, Nelaton
Camille et Louis fyppolite.
A la suite du VIIe. Congras ue
I'Association qui se tiendra an db-
but de rannte prochaine a la IHva-
nm, praS de 600 mPdecins des ditS
flrentes del4gations amtleaaines
visiteront Port-au-Princ e 1e 24 Ja1-
vtie. Parmi nos h6tes, il y aura.
d'mulnents savants et lea plus grand
des figures mdicales de 1'AmBri-
que, entire autres: le Dr. Hugh S..
Cumming. Directeur du BureT'a
.Sanitaire de I'Union Fan Ameri-
caine, le Dr. Thomas Parra Chef
4d Service d'Hygidne Publique tec
Ia Mpaablique des Etats-Unis, leI
Dr. James Ewing, Directeur de Me-


morally Hospital de New-York et le
Dr. Oswald 8. Lowsley, Direeteur
de la Fondation Brady au New-
York iosapital.
Cette croisibre scientifque qui
so fera sur le aQueen of Bermu-
d durera 16 jours. De Portram-
iwp le bateau ifr # Ciudid Trw-
jllo et A St-Jean de Porto-R o.
El vous demandant de donn.r
publict& a cette lettre, je vous prie
C'agrr, Monsieur Is Directeur,
r1'ssumrae de ma haute consid-
ration.

Le.Pfident,

Dr. Elie Suirad- VILARn .


PROPOS ET

FAITS DIVERS


* LES DRAPEAIX EN BERNE

A I'oeasion de la mort du r-
groett Stnateur Saint-Aufe, Ise
drapeaux ont 6t mis en berne
tous les edifices publics.

L'EPIPHANIE

C'est aujotird'hui la f&te de I'E-
piphanie, d6nomm6e -Fetes d;s
Rois.

MISE AU POINT NECESSAIRE
Dans notre confrbree < itii-
Journals, le frAre Marie Vietorin
a faith une excellent rise au point
relative A la deformation de sa pen-
s6e par le brilliant litterateur Char-
-es Fernand Pressoir. Sans nal
ioute, cette deformation est dQe A
a haute port scientifique du su.
jet pour la comprehension duquel
il faut des connaissances techni-
ques particuliires. -
Une declaration du bureau de la i
Society Haitienne d'ELudes Scien-
tifiques a snivi cette mise au point,
car d'apres lea Statuts de la Socie-
tY, lea invites doivent se garder ~ac
fair aucune relation des stancEs
sans autorisation des miembres du
bureau.


DES ANNA3ES CAPOISES

Notre confrdre des Annales Ca-
poiseas vient d'atteindre sa majo*
rite. Vingt et un as d'existence,
ceest djit un record, une victoire
sur les difficult inhbrentes & o-
tre profession.
A occasion de cot Anniversai.
re nous prtsentons nos compli*-'
ments a note ami Camilus Bs-
sainthe, et nos va~ex les meillen'ns
de sucocs et de longrvit.

L'AFFAIRE
HAITIANO-DOMINICAINE

Notre confrzre lUe Matina dans
son edition d'aujourd'hui a public
un extrait de dleraldoi de Cars-
cas du 9 dderibre 1937, r4tablis
sant les faits dana leur v6racit6, en
r6plique A la manceuvre du Chargi
d'Affaires de Ia R& publique Domi-
nicaine pour <.onfondre Popinion
internationall.

LA DESOLANTE GUERRE
SINO.JAPONA1SE

La guerre aino-jap-niaise a eau-
s6 des pertes 4nonnes lta Chin>e
La population civil en a doulon-
reusement souffert. Aax dires de
journaux strangers, pour Wchappe:-
A une mort certain, les habitants
..de Changai ont du se presser aux
portes de la, concession internatio-
nale oe fuir a travors ia campa-
gAe.

MATCH SENSATIONNEL


Dimanche se jouera au Pare
Leconte le match Racing-Bacardi.
Comme on le salt, Baccardl avaik
vaincu le Racing au' coura du
Championnat de l'anne dernizoe.
C'eat done une rencontre de tout
premier int6t6t qui aura lieu, di.
manche, au Pare-Lecomte.

LE YATCH MAKO
Bient6t. croyons-nus, sera dans
lea eaux haitienne le yateh sMa-
ko avee A son board un bon nom..
Sbre de millionaires nord-amnri-
eamns,


CONDOLENCES
DU GOUVERNEMENT j.AlTEN
AU COUVERNEMENT CYAIN

Exchange de Cablogtrama,


Port-aunPrince, lo $1 Dectime 3 '
Son Excellence
Monsieur Federico Laredo o u
President de la R4publique de ouba
La Havana :
J'apprends le grand malhei.* qui
vient de rapper 1'aviation cubminw.
Je m'empresse de vous envoyt en
cette douloureuse cireonstanc4 tant
en mon nom personnel qu'au nom
du Gouvernement et du Ptupl-3
Haitiens, 'expression sinetre de
mes condoleances mnues.
Stenio VINCENT,
President de 'a b publiqoe
d'Haiti

ass
Habana, Cuba
Excelentisimo Senor
St6nio Vincent
President de la Repubhics de Haiti
Port-au-Prince.
Agradezco profundamente a
Vuestra Excelencia el sentido men-
saje de pesame que Lanto en sit
nombre como en el del gobierno y
Pueblo HAitianos me t.nvia con mo,
-tivo de la tragic deapaparclion doe"
los aviadores culpanos que effect:m-
ban el vueio panamericano pro fa-
ro de Colon.
Federico LAREDO BRI',
President e la Republica
de Cuba

TRADUCTION;:
La Havane, Cuba.
Son Excellence
Monsieur Stenio Vincent
President de la R6publique d'Haiti
Port-a-Prince.
Je remercie profond(ment Votre
Excellence pour le sympathiqUe
message de condoinances qu'El:;
m'a envoy tant en son nom qu'en
celui du Gouvernement et du Pet;-
ple haitiens & Ioccasion de la trt-
gique disparition des aviateurs ru-
bains qui effectuaient le vol psa-
aminricain 'Pro Faro, de Colomb.
Federico LAREDO BR U,
President de la R4publoqis~
de CubLa


PLAN D'INSTRUCTIONS

En 1937, les predications potet
r'Arehidioe se ont ports aur PI
Syrmbo.e ou les V6ritea i croire.
En 1938, eUes devront etre don-
nees sur les SacremenLs.


LE PROGRESS
DE LA
PHARMACIE CASTERA


Une r irite, ce ma'n, du vaste
bfitiment de li Pharwracie Caateia
noui a pertmis de constater le grand
progr@s realise dana le service det
laboratoire, et d'admirer les beatux
rayons gprnia de la bibliothbque,
La Pharmacie compto d6A uvn
nombre assez appreciable d'ouvr-.
ges scientifiqies intUressant di-
verses branches de l Mltdecine, ur
compete en recevoir des milliers
d'ici quelques mois. Cette fuvrA
vraiment m&rite d'etre encourage.
et nous comprenons le noble geste
de I'Administration Locale de
Port-au-Prince qui vient de lui ac.
corder une subvention,
QuantA la bibliotheque, elle &
tait d'une utility pressante et e&t
en passe de devy/ r_uanfdes plu1
importantes des Antilles.'
Nous renouvelons nos compi-
ments au distingu aet dynamique
Dr Georges Castera.


TOURNEE PASTORALE

Mgr 'Archeveque laissera Porte
au-Prince, le samedi 22 Janvier
pour 12 paroisses et chapelle ru-
rales (les paroisses de Saltrou,
Grand-Gosier, Fonds Verrettes,
P4tlon.irile et lea sannexea)
Monseigneur sera de retour If
14 fMvrier A Port-au-Prince. Cest
une tourn6e de confirmation tris
fatigante. Monseigneur doit allr
dans les mornes.

-'-4

QUETE POUR LES RESCAPES

La qufte prescrite par S. E. Moir
l'ArcheVgue en favour des rese v-
p-is dWns 'esa eglises paroissiah.s
et les chapelles etjes dons du Ch1-t
g6 et autres se 6hiffrent A 2.289
gourdes 70 ets/
Plusieurs paroisses de t'Archi-
diocese n'onT las encore envoy le
montant de leuri quite.





REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIE-
Sans alomnel-et vous sauterer de
it le martin "gonfli btlee"
t faut que ;k foic vcret; chriwue fior an tret
de bile dana I'inttrtitn. Si eotte bile arrive Emf,
vas alimh nts ne us digger-rt 't, e nf pat.-
'fledt l)fa gai vwu gontlent, VuOw tles fol*
rtitP. Vote orranLame sa'oaposnn. at
*Ln meir, hattlu. Votn. vayen isoiS en niofr
Li. Iaxaattf; ant den pia.altcr. Une nti.
force.e n'atteint pea a eoaUt>t, *eufae in
S.PETITES YILUL5t CA'RTIRTS Ertsr Ik
7OIbE ot Ie povoir d'aurer le lib elaiw
ce bile aOt voosm remettra d'aplomrn. Vsf l
6,e2. dotoea, $i, L mtnants pu faitvr touter Is /
bls. lhtdgea lea Petite, P11alma Cartren peart
te Yoe. TOutle 1'hlrirBlen.
E. HAKIMI;
Dish tbhute-


I ---IYT -71*-ICT/


Devenes votre prop" 0?amptabl
Compete doe Che tQ & A BUa
pUM m'Haipt
r p


s en ouvrant un
'Nationalt de la

s


FPS-
rll ~ T 06!N ..~.- IIP


LA VOYANCE
DANS LE MONDEO
ET A TRAVERS L'E AGES

(voir le no. d'b4 r)


1.- La religion 6gyptienne, do-
mince par la magie, ftait de la vu-
yance, de la divination use institu-
tion, si Yon peut dir., ins6paua-
ble de [a vie du peuple 6gyptiemn
Nous en avons partic.,;lerement :a
preuve par l'archbologte et Fexxs-
tence nombreuse des statues mira-
culeuses des dieux, employees pour
rendre les oracles. Ces statues, As-
lon Hermes Trism6giste, etaient a-
nimbes par une association divine
leur permettant notaminent de prh-
dire I'avenir.
La plus c6ebre statue miracu-
leuse de )'Egypte etait celle 'Ii
dieu Memnon, a laquelle fait all~:-
'sion Homire et que Tacite appe-i2
*un des plus remarquables prodi-
gesi. Elle mesurait pi6s de quin-
ze metres de hauteur et dressed en-
core pros de Thebes ses ruines ct-
lossales. II y a mAme deux de ces
statues, i peu de distance 'une dc
I'autre; mais eelle qui fut zvocali,
eat celle qui est place plus au nord.
Dbs que les premiers rayons du so-
leil la baignaient, !'auTore,. on
entendait en sortir des sons qu'our
pouvait, avec un peu d bonne v.)-
lont4 trouver analogues eeux le
la voix humane et que les pretres
interpretaient.
11 faut'admettre, A ec sujet, q';2
le pritre interprite etait tout sim-
plement un voyant; et les Egyp-
tiens eux-memes ne manquaient pas
de dire qu'il 6tait inspire par le
dieu residant dans la statue.
IH.- Pour les H6breux primi-
tifs, tout le monde connait 1'exem-
ple de Saill qui, en cachette, alla
consulter Pombre de Samuel, pa:
I'intermrdiaire de la pythonisse
d'Endor, prealablementt au combat
avec les Philistins, combat au coprs
duquel SatU et toute sa suite p --
diront la vie. Cet exerple eat rela-
te tout au long dans la Bible.
La Bible nous dit que cette cotn-
sultation eut lieu en Lachette, car
la loi.mosamque interdisait les pra-
tiques divinatoires: Qu&and uo
home on une femme aura un es-
prit de python out-de divination di-
sent lea Ecritures, on le fera mou-
rir de mort; on l'assommera dc
pierres; que.leur sang retombe sur
eux.,
Maie, en verit,. Moise n'a jamais
song A interdire absolument la di-
vination, il a voulu nla e glementer.
Il voulait limiter aurtout lea prom
pheties, ear it faut savoir que ra.
difftrexce entire les prophetes et let
voyanta f tait biet n minime pour les
Hebreux. La prophetie tait un v&-
ri~ble flbi A cette bpoque. Sa-
muel creba meme uno cole de p--
phetes i Rama; ii y cut d'autr's
,s6minaires analogues, A Bathel,
Guilgal et Jericho. Le prophetis-
me prenait, h cette 6poque, un ca-
racthre pid6mique!...


C'est pour cette raison que la loi,
mosaique exigeait quo le prophet
flt inspire par Dieu ou par un dit
sea ages. En tout cas, la Judie
connut des systems de proph&t,,-
me d'u ctaract6ef strietement of-
ficiel.
IIL-- Rome eut, bien entendu,
esea orales et Ammien Moremlin
dcrit avec details, une Asance me.
diumnique qui avait pour but do
savoir .qul succderalt A Valen'
dans 'empire d'Orient..4i '-
Chacun sait, du rente, ae leI
Remains avaient des systflme of
( u i :p


.4'F~


4t2me. ANNEB


~''L'~c~"~tiF* ~6~E1E]l~,ta~41~D~~

~ f~;~uH~H-~Lnal*~t~i~Qrr i'r~


fe ---* -~ccl~~





P AAE 2 .. ,. w* ,, PHARMACIE CAVSTEIA, *R: .. a


Angle Rue R6puliteaine et
Rue Dr. Destuches.
Bulletin Miical H*etHdoadaiie
No. 10.

GUERIR'


Pour auivre son e'asmc iruigniftine
d'bvolution dans la voie du Pro-
gr&a at de la CivilistUion, ii fauti
que le pays soit liber(i de ces nnm-
breues et cruelles maladies quti dti&-
ciment ses cadres, diminuent 1t
valeur du Capital HEt maini.ct t:.;-
sent en face des terribles et and;:-
cieuses forces contraires une ri-
sistance molle et penu y-re,-- C,,4
maladies sent les une:, sociales. 3
autres individuelles. Mais leur tra-
vail de destruction converge poe:-
affaiblir chaque jour d'avantage '.
Patrie.- Ausmi Faction de la Phv.r-
macie Castera a consists en esb .
ce a vous mettre devan: les yeus
I'cueil, a presenter des rtemed,.;
efficaces et a les appiiquer dans L
mecure de seF possibilities pour pr.--
voquer une ri-action salutare i ,.
d6fense... Aujourd'h'.u n-mi,;m-v U t-.
en votul cons-e:11 t It : ',iou- ainlm-
ser, d'oublier vo. pt.-ines, ''o. c.e-
ceptions, vos tribnlitionyr. Nos S .i~i-
frances du coEur et dc- 1'miie, no,-
manquerions a .cun voir imp--
rieux, si ncus no vynu :;vertissionl
qu'll no fnut pai fair d'impruden-
ces trop grande pInrdr n: ce jiourc
d'excee.
D'abord c'.st. !'hi,.c r: L'hi% r
haitien a beau- n'-t're pa- r.g4,'-
reux, il a sa malice. I, mut v'jo
couter cher. s. vou- et.e. lymph'-
tiques, strjmncux d n'avr.ir pa';
conmmence au moins aitjourd'hu; 'ur:
flacon d'Emulaion Me Kesson, ou
un flacon de Panvita ou encore un
flacon de Morubiase.
C'est 1'Ypoque des infections de4
voies respiratoires, '1 y a mmeme
des cas de Dipht6rie dans 1'air.--
Pr munissez-vous avec la KidC-
ph drine quele Norwich Nose
Drops,
Celui que noua entendons tou.;-
ser i tout casser dans le fond d,
cette auto qui va d toute allu:e
dans la nuit trop fraiche, doit pr-mn-
dre du Sirop Pectoral Castera on
le Sedo-Pectora Desmangles.
Pendant cette 4poque vous con~-
smmet toiusun excedent de nour-
riture et de boissons alcooliqueis
Votre oe foireoit trop de substan-
ces toxiques A eliminer d'un cou[.
11 se congestionne dans un travc:ul
.surh(patique, Pour leader, i1 faut
prendre du Drainobyl, qui fait ad-
mirablement le Drainage biliaire t .
hbpatique.
Les affections circulatoires sent
terrible en ces jours-ci. Chacu.t
sort de son regime, un tout petit
peu. Et le moindre ctart suffit par-
fois pour tout gter. Gardez le
cceur fort et resistant avec le Nu-
eleoeardyl; maintenez la diurAes,
salvatrice des Cardio-Rdnaux, pa-
le Diurophyte, un diur6tique tot-A,
23'un mot nous avonts tout un se-


de bons conoeils A votre intention,
mais que nous ne pouvoun pan voui
livrer sur ce paper limits, it fautr
passer A la Pharmacie, fut-ce la
nuit, pour trier personnellement
ceuii qui vous convient.
Le mot d'ordre, e'est Gu6rlr.-
Guirir pour voir ranue prochai-
ne, gukrir pour bAtir un avenir sga.
Sriou au pays, gurIr pour itre
heureux.
Il eat temps que chacun faase un
petit examen de conscience et sou:-
]ve r4solument le voile sous le-
quel va disparaitre l'a&nn6 aetuei-
le, afin de voir sinc~rement l'(sr-
vre accomplie; le realisationa bi-;-
faisantes et ti aUna erainte, ii
hontet lea enurs et lea fautes ac-
cumul6es, avec le ferme propoa dek
recherhrer loyale meant et. vlrit*
meut, 00ee u cadrt vec le vyrita-.
hle devenir national, ave les tea-
ditiona 4, A4,t atile, ave no t
mentlt de peiu. libr*. Qg0se
fIS a'avons nrwn pp. bt nix
t:: ej: iewo foi n'. avd
We: dio W Ai'L mutoa t*s
S1ta de wrS mamns. La sant6 esta
; '.. ..


"SAVOY"
N;
CAFE-RESTAURANT


Demandez a vos amis et
ils vous confirmeront que
nul part Port-au-Prince I
on peut mieux manger et
appricier les bones ccn-
sommations qu'au SA-
VOYx, situ6 au Champ-
de-Mars.


C ?fr-rz----7------t-1--

S ENTERO-VIOFORMJE CIBA

STraitement curatif et prophyiac-
tique de 90 oo des ma ladies ,iro-
picales.
Affections intestine.'es, para.i-
taires et infectueuse..;
Arntibiase, Dyssenteries Baci'-
laires, Diarrhees infectteuFes for-
mes ages' et chroni"f-,.
Action nettement scrifique,
Pa? de toxicite,
Pas d'action irritanre
Enregistre au Ldocoratoire de
Contrbie des M&dicamunnts aoui It
No. 528-54.

PAUL COUPAUD
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince

C --_ _-

BELLE AUBAINE

Collection de Moniti'irs A ver.
dre de 1875 A 1936.
Prirre de s'tdresser au No. 23s
(rue Chardron).
/"

ANNONCES

Vendredi 7 courant r 7 heur:.A
du soir:
Reunion missionnaire sous lt
pr6sidence de Me. Pkirre Louts,
SecrWtaire d'Etat de- Cultes.
Conference par Ie p-usteur Alain
Clerie de Jdr6mie.
Rapport missionnaire par d&
mnmbreg de l'activit6 chrdtienn4.
Chants spiciaux par e choewr
de I'Eglise.
Dimanche 9 courant i 9 hres tIL
matin :
Sermon du Synode preche par !e
Rev. E. Arrnmon Jones de Kingstuo%
chairman du district, en tour ,
A Port-au-Prince A ['occasion du
Synode.
Reception de nouveaux mem-
bres.
Sunday afternoon at 4 O'C :
English Missioniary Meeting.
Chairman: M. A; J. Maedonald,--
Address by Rev. E. Armon Jones,.
Solo by miss Lily Mahy.
Collectes sp4ciales pour couvre


les frais du Synode.



le premier des biens, il faut gu,-
,rr pour avoir la pinAtude de ia
vie.
Nous avons dans une causer:-
prononcee A la Statiopn H R2S, m r
destement expos au public, le bi-
Ian de notre cuvre on 1938. Notre
but, come vous Ie pavez est d'.
servir nos clients et nos amis et
d'aider le people A progresser ve *'
une vie meilleure at plus digne.-
Nous aerens toujours houreux doe
voir 'nos compatriots s'intlreaner.
a notre travail, nous Minaler nos
petite erreurs et n-os manqua-
rents, nous fire des susestirns.
qu'ils croent utiles. De aIa m6me
.facnn nous agaesonz avec ux et
.pour leur blen, en lear pr&sentant
le tableau, quelquefois hideux dir
lkrs iaM ux individuals ou saocaux.
,Ie Xmot d'orde eat Gutnri! Ms! ;
fMna in epoo w W ao f Loe homames
sins et, fto tont leas wran: s sit-U-
V -a "
I fqut gutir, l


.41tl WOfUVMLX1.LTf


't -T A,-- W .,.. t T


LA PHARMACIB
OASTERA

Tiphom 777


Via t de mettre Is duoanra matn
i Oen GRAND LABORATOIRE
comnpoa de plasleur section teh-
"iqua;
1) Analfea eltniques
5) Analyse~ Dbwhimiqut
8) Analyses IndustrulleU
4) Anacyseo w gricoloe
5) Institut de reeherehbm.
Ce laboratoire ML d'empl6e nme r-
olution par j a direction avisbe, par
mmo matridal ompTet, par aa post'
Lion idale at par I'espric nouveau
Qgu' implante en Haiti.
Directeur-Professear :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent de Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges Caetera,
Ex-Elbve Institut Pro.
phylaetique de Paris,
Dr. Clement Lanler,
Ex-ieve Institut Pasteur
de Panri
""""""Uttft 4-- >-"


'El q~ iin'tk1'S Ts c~~~-aa--- ,.. .. ..


, .

En Veate Ches


DONN MOHR

Rue du Centre.


4tfdne-


0 .


min1 w*.."iriA&l~ W w ..-" vmr~.'"Pbl~rwn-Lm vLrW~V)+'\t"W1 wwwq


Boutons?

Attention aux toxins qui eminent
votre organism!


SI Q V otre teint terreux et fand est 1'indice cein
** eque oatre organisre est empoisonne par. do
Sd6chts qui, en s'accumulan, forment ds
a toxines daugercuses. La plupart desmaladies
a sdrieuses sonr causes par certe accnmulation
de toxies. Dcs maintincnt, dlimineiZ-le. A.
rtveil, chaque Matin, prenez un verrc d'ENO'S 'FruI Salt'.
Agrable an gaio, r6confortant, ENO netoie l'appareil
digatif, purified le sang, combat Is conidpation, conserve
la fraicheur du teint, la vitality cl voas rend la bonne
sant6 et Ia vigucur.


OLO 8 1AN

Le ;vapeur COLOMbLA S. B.
ycy. &0 parti de Ne-v-York lIe 6
Janvicr 19 8 direc t-ment..poIur
* au-Pr:ncc-, *-.t attcr.du tl 10 Jan-
vier 1938, en route !*, rniimne iour j .


- heures
Kingston
Cartagena
nant fret,


de !ap'rK..-midi pou,-
Ja., PurIo-Colombia,
et Cristobal C. Z., pre-
passagers et male.


Le T. F. L. Jamaica de retour
des ports Colombiens, ,e Cristabs .
C. Z., de Kingston Ja., est attend
le 12 Janvier 1938, en ioute 3e me-
me jour a 4 heures Je iapres-midi
pour New-York. vi+' Cap-HIitien.
pregnant fret, passagers et mate.

Le vapeur HAITI S. B. Voy. BS
partira de New-York le 13 Janvier
1938, directement pnr Port-au-
Prince oh ii est attendu le 17 Jan-
vier 1938 en route li m ne jouw
A 4 heures de 'apres-midi pcior
Kingston Ja., Puerto Colombia,
Cartagena et Cristtwba C. Z, pre-
nant fret, pasaagers et malle.

WM. E. BLEO,

Agent GenkraL



L'ADMINISTRATION LOCALE

DE PORT-AU-PRINCE

Avlas qu'i eausa ie da grande at.
fueant des acntribuabis-.a elle a di-
dd4 d'ouvrir ses guicaets, des S
heureg a. m. jusqu'" zouvel ordrei
& partir du Lundi 20 D beembre
1937.
18 Dwembre 1937,



CHANGEMENT DA DDRESSE

COLLEGE POLYMATIQUE

Ponde en Octobre 1934

Direetour; Marcel Robin, av.

Administrateur: Georges Dupont
IPrtft: J. Francois Georges

Transdro (4a Rue .ie la RIRvo-
luIm No. 19 4 igr;ad mission press .
que .n fc p 4-m Chmbres F l1gisla-
tivt (aen local de k Pe"sio0
$h fr4. tl Psnioi
T: l ophne, ,3715.
'CouY gratuits de Dactylogra.
lp+,, dt #twstl n auiate,
C Dipitmn TaIvxa Emnlatw iM


COLLEGE MODERNb
Dtre4ea: &;nst A&ifkT knr
Champ-de-Manrs No. 5 aicietn local de Palace EfHot
B&xtenatJnternas : Condition mosques
Inmrisvez ow enfatst a.
COLLEGE MODERN NA

tI'cole q~i met l'enseigneient a porter e d toutes iea bour s
l'|cole qui ne profese pas le xbourrage de cr&nes,
l'6cole qu prWere a une tlte uaiquement cpleine um~e a4TW
to ien faiteb,
I'e le qui 'atta ce A oUIe;iter ea aeveiopper toujourt Lb
jugoment do I'6lt.v

C'est I qu se troupe resr-ut ie e0trps die qrorfe,.*, j I u
homog ,s,
lI plus z41,
ie plus competent,
et e plus capable, tsrtout, d'enttralne '*xpmnts
1'aetion bhonutye et teontrfnsotebe

-- r a


a ... ... ... -.

A LOUER .a e c
Machine a cdcuier tDto.."
La grpnde maison dI. Camit It i, pa cuge r cro .
LMan, Ittude entire Bois-Vern. t Fi t u.yo aopas hez
Tur~,a v.s achty ch.z
. Neur pi-es: elOi AU ; ii^^a. r UGILO.
chaus~iS et quatre ''A; .. 4
Ean, Bnssin airniq ai*le'- *- c r
eulaire at doub Ir '
dressersr c6t. alsoa tto
Justin Duchatellier.. erPALTIS ,
8: :J
*'-"-T '* i f .
TABLotE.
CaItMQUX ONGUENT Le1 JOUB
du :' .. GotTTES MAUX DE TET
D1OCTRUR IUCREINE N; .1 i An fE

No. 184. A liablHear.Bainvat .du agendy.
Row dfu Wlp.'.AafatiduA MBYfty?H --TIS^ 1
S*.i.4


r


I


~yg~p~i~f

tl






I
;:4

i~jj
'1)3
ir4
:i,
o~i~c
::~
I:
;Ii
P


U. II.T I l*~DI~LM"b~Y~~-*~C~"1Ui~Ly~~-LI II -- I :


'


k




& &tas .


' ru ?- 'a-- .. qI--t-- --- u -- ----- -- -------


)


e~xsr?~;y~* S.S M At*~ :I
I ?*)l24 4 ", 4' *$,4 4(4(IAJwtt:


S6CURIT4. COMMODITt
II edt imprudent de garder a& o ma*eon,
o itE foeut 1e vot peuvent vous cause
dos dommage irr6pcrobles, vs polices
d'oswuronmes, hYpothiq,-p,%s thres, con-
trots at outres documems pr6cleux. Un
coffrt de sOret 6 It n ~ onque Rtoyal
coote p al t A 4vitea tut su'et d'inquittude.


LA
BAN


QUE


D C VA I F


in


DU CAN4


kid=


bDia,-- mpr, ieux, jo na
sUiaRpas vt.ht'rtl "
Je suis oardonnable, vw-
yons I Te osouviesi-tl di
deune liquoriste Edouard J.
lenjamJn? J'ai 6t6 chez lui hier
soir.
Quelle belle soir'e, mon itu,
j'ai passe et quel charmant ak--
Con ce type-IlhI I VOUA s-rt de l'a-
nisette superfine: c'est de la suvi-
td en matiirc.
11 faut I'eincouragir, car tn al
vu de pareille dans dJis grand ca-
in te Paris.
sTu os press ; alorsa n'e parlos0
Plus. M Ais, en some ii a touted
sortes de liqueurs. I1 a ranisette,
le peppermint, Ia prunele van&fl',
S I sectar, etc. Vois-a le plus t6t
possible asi tu veux 6pruver 4d la
belle pr6aentation, de tl bone qun-
lit enfin toute une gannme de bon
goftt. 11 s'y connait bien et se d&-
oue pour see aimabes clients pour
Is fin d'annae. Enfin, pour d'autres
renseignements, vois Simon Vieux,
l'6picerie lVu Centre, ~mne. G. Rou.
main et tant d'autres. Cela vaut
bnie la peine. Au revoir, Vieux$!


SADA I *
&DA


x' 4



w nz
Mhde mMatteis & Co



401$AT DECAILJJI DE UAREE2, V1EIL OR, DIA
Juit rCthksjf3 ktACIEUBiS, VIEW,
u-.xi. 1 kT UR,MONNALE DS T7OUTWS
p-.slib, A DAm &- A-LJRMTAYM
SAIVPJ 4IQUIDAUON DN~ LO IN TT T vaa
Laiein eit VYerr in ~sde t
*Ntmures en nmckeS ino.rxubte
ywV # oueaL dvs r fS; w]Mi paM We
auLi"dawn Iatawrers 3jeas'an 16 iNovembreia tmnVe
Aa N
9l^KI
X,. M T ^i


GULLEGE POLYMAYIIlQVE
FONDE EN OCTOBRE 1934
iNT'i AI-EXTf ENAT
ti vnue Prrsident Trujil;,No, 2e. 0S Ttlphone 3716
Direteur : Maretl Robin,
Enseigfement Primaire et Secondaire


ATTENTION! ATTENTION
La Manifacture Haitiemne de ci-
garettes offre A sa nombreuse clien-
tile, tant de la Prtvijce quo e ia a
Capital, aux ama urs de bones
cigarettes et de bon tabac une pri-
me de vingt cinq dollars.
Elle tst constitute par des bulle-
tins nunznrot6s places dana lea po-
chettes oe cigrattes Royal etlexn
et portant la signature autogra-
phe des Directeurs.
Boneae chance Mes ieurs lea fu
meurs de Rex et Royal!


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em-Strai
& la Cardonmer
Mont-Carme
fIYPPOLITE JEUDY
Cedlre IprfPeradi
IsFo-MC o.
139, Av. Trujila.
Phone fU8
.mn- w~ -, *I


Cetto Pn*e: de Ia clase e tantine (12,6me) A la 38me w if ive-
ent. ( ours graduds dc StAnogratihie, Dactylographis, etc.. k parr
: !a 9eme sans pavement msppiumentaire.
Ponl tous renseignemnts, adresser al, siege d e '6ablismeM t
there 8 ,Het midi ou de 3 H. k 5 H. P. M.


saU mn- w wb w.V '-- PVaUb*." f' 7 .(Ls I* -j w


VPAU


1111__ -- ____ --- S .-..


n0lOLL COURIi oEi
Reconnae co afetant


Pure


SHfygiiniqae


Gzeunse-Godt Superfin


Fabriquee avec soin


par 8a









i -s 0lietsi duliIntes I
Gds. 105, UO5 et Q.NQ la da-11aine


CITONAIBAE


COCA COLA


a,
JUS Ufa jifi |











Electrique

, TOUT LE MONDE ACHETE LES NOUVELLES
AMPOULES ELEVTIRIQUES
}.fa ma


Elles donnent plus de lumirte, durent davantage.
Ne gardez pas les lnciennes Ampoules chez vous.
Eiles consormment davantage t ne vou donnent p"
suffiant,
Donc: xorte do LurPm rs.
cConsommation Ex "'.Msive>.
C'est un produit de 't Genera kElc3tric Co. U. S. A.


Le fait est incontestale


CIE W'ECLAIRAGE ELECTRIQUE,
TEL. 22ti.


SARTHI


' esi Ia quintet ence
DEB


meilleures variths de cannes,

d'un vaste territoire

reunissant les meilleus tefroirs.

C'est ce qul it em arome


GOUTEZ ET COMPARE


rrr~igwnwgi. U* U-U


BEWELITU WA LEE

r~r FsajJTg, AIgfJ~ 935t
40VM.Ltunf


lrJ,,.. (.5..
7
yi R/Ij

I. I ,,


Said, dAunet vaue eont rndn par KAOIFID,
extract do glands vitarm Vrtiable feoPne, i t&wut It
problbmo do rejounri m .M "tu d*s h' a Nes
KALEFLUID Loctive is nu toIMI dtsoul t t ln : aside
unrqua, topinge. KA pmUanU Sar Mraaf d'Oi
Csnowdflp la hboVn mt4f *K 010 4 aS-4tmr t .w g"Oir wqe#
Labsratotres du KALBUIW .4618. I-00"N.
* .. -, Vl. .. .. .... .p;


ptw: PtimMW s uiu rert-n-"tds.


LE


RiHUM


un tclairage


ci


SP UfPr.v ssIII~I~Wm4 II~'.'.IP~:


-


Milli I fi"I No oowo! lowo


------ ----


I


------------ --- ---


: ;


W








ifet ve atrtvil onstructeurt t
cosiolater- quii vsa prt6erver

laogi 4neiaitiotm itamnen-r Its

virt 0 ternelles t s vatrk .
StUio VINCENT-
*
Lea m6chants envient et ha tV-
sent: c'eat leur manitre d'admirer.
V. MnuGO.
,


LA VOYANCE DANS LE

DE ET A TRAVERS 1,ES


MON-

AGES


(Suite et Fr)


ficiels de .divination (augures et
auspices) qui n'avaicnt rien det
commun avec la voyance tele que
nous l'entendons.
IV.- Quant aux oracles grees,
ils ant trouble toute l'antiquite ct
eux s'apparentent vraiment & !a
clairvoyance (si 'on accord car%
dit aux r6cits qui nouw asnt rappy'-
tes de visions & distance, visions
danrs lespace et dans le temps).
Touted I'antiquito eut recourse a'wi
oracles. Aucune decision import i-
te n'etait prise sans leur secour ,
et le monde moderne discute enco-
re sur le caraetre sybillin de leurs
prophfties.
On reproche, en effet, a ces or -
cles leur obscurity et leur amph>-
bologie; mais ne faut-il pas adm'-t-
tre 1'observation de Plutarque, sui-
... tt.A, I .. .... 1 .. .. .. tt_


.


MEDAILLE DE L'ORDRE LATIN

La devise de la Ligue de l'Union
latine est: dUnir et .fd&rer les e'l-
tes latines pour la defense et la
gloire de leur civilisation.
Le R. Pkre Sigay do la Goupiri-:-
re, direeteur du Collge N. D, T.
Perp4tuel Secours du Cap-HAititon
vient de recevoir de )a Soci6t6 }a
medaille d'argent de Fordre. I1 a
le droit de porter le ruban.
Nos vives fMlicitations au R, Pt#-
re S. de la Goupili&re pour cette
distinction Honorifique dcern&'
par la litf e de 'Umion iatine.
1s ne sont pas nombreux eeux
qui, parmi nous, ont regu cetre
distinction.


ETAT CIVIL DE L'ARCAHAIE

L'officier de 1'Etat Civil 4e la
Commune de FArcahaie a enregis-
tr6 dans le course du mois de de
cembre dernier 74 naissances 4t


LA SECTION HAITIENNE DE
L'ASSOCIATION PANAMERI-
CAINE DE MEDICINE

Cette important Associatio'i
vient d'organiser son Bureau. E::e
a pour objet : de developer de.-
relations 6troites et wnte meillenrc
intelligence entire les amdecins Pt
chirirtgiens du Continent am6ri-
cain; d'accorder des bourses ii des
m6decing diplomas des Universites
des diff6rentes Ripubliques ambri-
caines; de cr6er des centres de pe:-
fectionnement dans plusieurs pays
de ce continent, etc., etc.,
Le Bureau se compose comme
suit: Dr Elie $. Viliard, President;
Dr Felix 6ot icqu, Vice-Pr6sident;
Dr Canmue Lhdrisson, Secrtairta-
G6nerali Conseillers: Drs J. The-
baud,-'P Salomon, Catts Pressoir,
Frangois Dalencour, Maurice A-"
mand, Nelaton Camlile et Lotis
Hippolyte.


rAGE 6 .


-,

BEKRLINER HOF
(Le rende-sjos de tout Port-awPrince Elegant.)
Lea Goitmcls y savourent
*la cuisine La plus delicate
et les amateurs y d.ua1tent leurs boissonis favorites-
Spkialitis: IOTDOG MINUTE
HIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MASON
-- -- -- .. .. . .. .


ALMANACH VERMOT.. ................. BrechM
ALMANACH VERMOT. ...... ............ .reli
ALMANACH HIACHETTE .................... broch6
ALMANACH IACHETi.E .................. relid


1.75
~,73


VENEZ VISITOR -----
NOS BEAUX RA YONS DR LIVES D'ETRENNES
POUR GRAND ET PETITS


vans laquelte seules Is consulva-" 6L C. R8 dcs RICHAR
tions importantes, cells des ch~fs Le releve g6n6ral d .'ann4e 1937 ........
d'Etat, 6taient faites dans un Ian- donne 1111 (onze cefit onze) nas- be 31 Dcembre est arrive par
gage 6nigmatique, afin d'en con- sances don't 548 mansculins et 563 le St-Domingue le R. P. Richard, ECLAIREZ YOTRE SO URIRE
server le secret, tandis que les re- fiminins, neuf reconnaissances i Cure de Ia Cathbdra!e, de retour
ponses aux particuliers talentt Ie seulement trente quatre marriage d'un voyage de cong4 en France. V
plus souvent trWs claires et expli- dont 15 du culte baptiste, 13 dt L
cites? eulte remain et 6 du culte 6pisco- KO LYNOS
Quoi qu'il en soit, ii serait trap Da
longer de reprendre en detail les r&- TURGEAU TENNIS CLUB
cits historiques sur le fonctionne- I
ment des oracles, de celui de Do. Championnut Haiti 1938
done et surtout de Delphes, stir AVIS Doubls.
1'antre de Trophonius en Bdoti Le soussign, Caissier.Paysur du
sur les divinations par Ieau et a Administration Lo de Port- Le Turgeau Tennis Club avise
coquille de oracle d'Apollon. au-Prince, rappelle au public qu l que le championnat de double
Enfin, leg Ecritures font apmt- rbglement des redevances comm n pour la coupe du Ministre Am6ri-:
raitre la ralit6 des ph6nomnnes de nales f se faith qu'aux guichets de cain sera dispute sur les terrain ::::
voyance, et si le elerp6 du .moy.n 1'Idtel de Ville centre val bles dui Club, & partir de mercredi, le
Age livra une lutte larouche au qui ces 5 janvier. 1 y aura deux parties
sorciers don't i jugeait les prat- ; e ane jouer le samedi 8 janvier, et unC::
ques ddmoniaques, !Eglise, bien e dimanche 9 janvier. Les autCe
..quenaturellement prudent, n'en Pierre DELINOpS. parties seront toutes joues les .' -.
reconnait pas moins I existence ;t medis et dimanches suivants,
admet ces phBnomhnes normaux --* Entree: Gde. 1.00.
ou supranormaux, dans certain
as et certaines conditions. ASSOCIATION conv Is J d'ne den. ehose. Dans ehaueeavit, dans
Tout le monde connait Nostr .., PAN.AMERICAINE DE REMERCIEM TS tuition blanche et frache, ehaque interstice dentaire,
damus, le pltus e6br des voyants J MEDECINE REECEl'S. de sencives ros.s, frmes et mousse et petille, d6trulsant de'
Soccidentaux, qui a pr4tendu, put Le PrAsident de lAlinance fran- shines. Employee XR6ynos te millions de germes fauteura de
e Centuries prophtr au X Section itine detifrice antiseptique don't dolortion et do ar.
se uries prophtr a XVe. Section H ise a reu du Dpartement du Paction so fonde sur une thorie II a p1lus: Kolynos est .oo
nsitle o futr pluseurs lies d'att Nord de vifs remerciaments pour adentifique entl&rement noy- nomiquo. Vous nen mette que
nes. 11i fut visited par les rois et Port-au-Prince, le 16 0Dee. 197 ason initiative d'ouv r par ses S- ,veile. Kolynos content des in- la moitid de la quantity d'un
lea grands de f'6poque, laiques et La Section Haitienne de 'dAs~o- ci6tIs la souscription au profit des gridients qui ne sont ps prd- dentifrice rdinaire. 1 eat teUle-
ecclesiastiques, citation Pan-Am6ricaine qui viOmJ nombreux reacap6s. Le Bulletin da sents dans lea dentifricea ment coneentr6 qu'un enfW
d'etre organise, ne pouvant sa- notre-Dame du Perp6tuel Secours Ord Kolynos,"c'estautre tre our l brosse sche, smff
SOUMATI. dresser individuellement i tous les et les journaux du Cap Haitien en V, e~e l Y, 111
confreres de la Ripublique, leur ont parle. ,14* W6 e sq
Sdemande de vouloir bien adh6rer Que Dieu jette sur- ces pauvrei
UNE DECLARATON & rAsaociation on 'adressant au victims un regard do misdric.,- KO
-UNE DECLARATION Secr6taire, le Dr. Camille Lhribr. de. Vr L- C Ft
DE MUSSOLINI son, qui leur donnera !cs rensei Qu les retardataires envoie.; Ah
ments neessaires. leur obole i ce s chxs et infor- 9
l4 n'y a rien i faizc contre un La section Haitienn espre quc tun~ concitoyens qui sont dans !.'
peupte Italen capable de Jous kls son appel sera considdre par L'ou plus complete dinucmerat.
sacrifices. Noun avozn lee arms du les medecins des difftrentes villeas __
iel, cells de la terre eL de la mer. de la Ripublique et qu'ils voudront. --- ----
EB~ea snt nombreuseset bien trem- sinscrire a plus tard la premiere DB
p6es par deux I erres victoriu- semaine de Janvier 1938. Le 24 DECES FAIBTLESSE
ses. Mais nous avons surtout l'e- -Janvier 1938 arriveront A Port-au
prit h6rolque de notre revolution Prince, aves'le Comiti Directeur Je Nou1 avons apprise vee pine .ra :
Squuune foee h e u n 'Association Pan-Am6ricaine ie mort de Miee Vve Bazin, surve'u
qu'aueune fore humaine au mon- .
de ne pourra jamais plne.m M&dedine, pros de 600 mkdecina au Limb6, hier dans la nuit.
Cette declaration a t6 farite au prmi lesquels les plus grande au- Aux parents et ailli s que "co
cours d'un meeting, ie ii d&i I torits m4dicales de I'Ambrique. deuil afflige, particalirement :'
br dernier o lte Duce fit savoir Le Comit6 saait cette occrion n r amis Louis et Franck Bazin, Dc h
au People italien I'intetion de d T- 1 pour exprimer A tous, ses homtrn- nous prbsentons nos Eine0res0 co D OscIn
tUli de so retire de a Sol4t6 d ges lea plus .cordiaux. dolbpnces. r i *r m m a7 Z l
Gedtve. ** __ _

UN N'TR PtR '. i lu b IEiU -

S: am Abb6 t S e" .n DIMANCHE 19 JANVIER 1938
.' O .. .. ..: ;ir' .;;.S. -. : : .
q:^al::q a ng k. 18 dk t Voi C U R :- .SES E,:-:J .* ** *: .


t n 4 er *Irw t.


Y --" -. .tr... ---i: : -AlZO
*1. I.


Papeterie -. Reoes QuOt8n idW
150 A reme Trufile T. 2077.

Avee ia base du f ane ons ne doltf plus se primer de Uir


Commandant Ladoux -- Mes Souvenirs (Contre-Espionnuge) G. 3.30
Maurice Privat 19?t3 (Prddicttcna.) .... .........*,,......... 2,40
Due de Levis-Mirepoz: ct Comte F. de Vogue La Polittset... 5,0n
Maeterlinck Devant Dieu .. ......................... .. 8,00
Aladar Kuncz Le Monastere noir ............... ....... ,10
Dr, Alexis Carrel- L home, cet inconnu .......... ... ....-. .. 4,0)
Maurice Dekobra F4L sill6 A 'aube ...................... ......... 31.0
Duhamel Les Maictes (Chronique des Pasquier) .......... 300
' R. P. SANSON La sjffrance et noua ...................... 24)
Paul Valery Morcea',ix Choisia (Prose et Po6sie) ....... &,60
Paul Valery Varit 1. I, 11I, ............................ 3,60 eft3,00
Le Gal Ne dites pa:... mais dites ................................. 2.,I
Ecrivez, n'ccrivez pas...................................... 800
No confondt pas ...................................... .. 4.00
Stall Ce que tout jtPune honmine devrait savoir -............ 3.-
Ce que tout homnie mari6 devrait savoir ........... 8 0
Ce que toio homm tde 45 ans devrait sav ir...... 3,00
Ce que toun jeune fill, devrait savoir ................ : ,0
Henry Bordeaux Vie et mort dis Heros ................. 5,0)
CARTE DE CHINE. JAPON. MANCHUXUO ..... ..... .. ,,,,


AVW^


Librarie Nouvel

S(MAISON Os CONfANCH)

LA UBRAInIR LA MIIUX ASSOiTIS


.fiik