<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03215
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 24, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03215

Downloads

This item has the following downloads:

19371224 ( PDF )


Full Text

ii
ii
IF
Ii:
IF.


U &IL. i./


rAW

Zr LX PLUS AJ

QUOTIDI[N


- a a


. ..


Bilan de Quinzaine


11 GIUERi II EEi IIIINSl ILE E HIITI


..W A V Il... A iiHf l rrrllt.fi I, ,**.A


ipadly roosters


Les journaux, nouc en tete. a
sont assez 6tendus e' avee I'idi-
pation qui convenait. sur l'at 'n-
tat myst^rieux, don't furent vici-
e dans la soir6e du dimancne
1 deembre dernier, sous la gare-
e du Caf&-Rex, e .Major Armar i
commandant de la Garde du Pa-
is National, et le Capitaine MI:-.
non Chef de la Mtaison Miiit.,-
gr du President de la R6publiqu'.,
pour quie nous n'y r-.enions pa:,
agtrement qtte pour filicitcr t,. .
dux vaillants officiCer d'tavoir -
chappi mirtaulIeuSement, ia cct:e
agression montee avec une rare
precisionn et une rare audace. Noos
tenons plus particulictrement eii-
core A les f6liciter de leur belle at-
titude en face d d danger. Quoiq .,
blesss tous deux, et dans des con-
ditions de surprise, faites po:-
p&alyser lea reactions, ils se dr ---
vnrt de leur siege et firent :i,.
jusqu'A I'6puisentent de leurs chbi;-
g-urs, sur P'auto en fuite des assa -
si. On eut toutes les pines dt,
mande A les d6cider, malgr Ie
ang qu'ils perdaient en abondan-
ee, A se laisser conduire, pour .n.
poZsement. d'urgencc. a l'Hol:i .
Mliitaire. C'est A la flis. et .c'u-
admirable sang-froid et d'une bei
le cranerie. Bravo!...
Les Am6ricains out un mu:
pour.caractlriser les courage i1,-
d Dmptabies : Deadly roosters, q-ju
onus traduirons, en i'appliquanT
sau deux valeureux frtres d'ar-
ea: Coqs qu'il faut tuer pour 1h.-,
4incre!

Atre dead rooster

DM que lui parvin la nou''c :
dI'attentat, le IPris;ct.:t de la PR-
publique, qui l'accoutum&e as
trouvait encore A cette heure, a ,:
table de travail, alert-* un offi-' ','
Ssa Maison Militaire., eti s. r'-
at pied, en ce simp:.! iqulipg.t'e
Al'Spital, pour apporter sa-.ns -.:-
tard sa sympathie, aux deux bkit


L'anxi4t. du momentt, confer. ;i
Ia limplicith spontane du gest jc
aractre d'une tnmerit q qui ols.
bien d&ns la line de Le que n,- l:.U


savrns depuis toujours du coura-
ge a route epreuve I M. Ster'
Vin':ent, et du merm; coup un i
gran~L ur tranquille decant laque-
ie ii taut bien qu'on sr d4couvre...
Une haurci apr.s, le President
Ioujours pied rentrait au Pali-s
National aussi tranquillemrr 't
qLi'ln bn:ourgloi revenant du cin:e-
ma. m!ptrrant one fois de plus, c(e
;t. I' .ris 71.t 1l du dang-r, auquel .-
a:mis minumratnt bien qu'il renonce
L.n [j5'L.

Peur pajnique

Din:: I':E res-midi du leademain lu',
li, :.~, a.gtatll'rs exploitant :e
:irL, ut.Fe des usnrits, organiserce^'
unm dc ces (couriss qlui avaient, p:-
rait-il, autrefois la vertu d'*bra:;-
ler les gouvernements. Voici su:-
cititi.r'r.ct la technique lermentaa!' '
du coup. Deux ou tros douzain;: ;
de comperes apres s'etre concern ,
envahissent les marches publics au
pas de course en criant : Sauvez-
vous, sauvez-vous! come s'ils ,-
gnaiaient un danger pressant. Ra-
pidement, ar rien rFest plus en-
:agic.ux qu.o lJa peur, n archand.k.,
achteeurs saisis de terreur, at:.:-
d.:innenit echo'pe:s. ,omptcirs, m.:'
chandise's, provisions et! .-e mie':t :
t courier vers la sortie. Les 'L;T'-
tiers cormmercant.s gatgnes. pa;' .,
c:ln'.agio:', o u craignarnt c'L'tre .-
t..i I.r'T..nt le-ar portes en to.;:
h;ri.:. C'. .t: un toh'.i-rbohu in "
criptibli,. une f.it'.c tp' ,' F F. d -
ceiu: Flue :'inc;p uau>:.- ','-'te n: n :
a -trpri.s an:s s r e," .'.caii- -
\ L a : do. ]'tc':e, car.-apactnard., -.
,i- .regagnant leurs champ.
bourgeois disempare. s'enO it'.
frant dans les tigle'is L*:- va It
vi ent et I.t' tr>inLpe d'autos, -
cri- des f:nmen.a- e.: Cex, enfants. -
j.).:i.:nt a i confusion qui ne pr .,-
f:r; 'I'h .' a fatigue dts jambe
\ i x::..'.: erm ..nt. C',.st ailr. s '
'rr'en: qui.: 'enquirant du dI ,'rc."'.
;-FL ii'o'L't.-iaii:. pas d,"' iLpot '
.oprend son sang-fr'id'. to:.ut t '-
t*Li"x ,i'avo i rtm.' t 1b '.t Te .;.::
siar. c3aus?.
C'est un de cEs .couris dle i' ,:.-
cienne rode revclutionnaire, qu l:ni
crut habile, apr s les grt ves :i-
pFrantes d'ttudiants. et dt chat..,'-


~We -- -


Campagne centre la Malaria

UN MEDICAMENT GRACE
AUQUEL ON DEVIENT
CHEVALIER


Actuellment encore de va-t'.
eoantres souffrent cruellement cd
PWiuisme, bien qu'il sot. moins ri -
PIndu qu'autrefois; a mteme d--
DLr totalement de ceE tains pay
Ainsi, A *la fin du XVIrnIme. siV
l~, uTn certain Robert albor :-:'l-
lustra par les cures hemteuses qu'il
russissait grAce A une pr~para-
t oa aomm6e l'Arcanuras. Char;:.t:
II roi d'Angleterre, gudri par Il'
esa fibvre quarter, lu1 accord e:P
178 le titre de chevalier.
PAlus tard Talbor vint en Frarnc.
Sii acquit une grande notoriti,'
% gunrissant le Grand Daup~'i,,
g1 ede Louis XIV et de nombreux,
aonnlages illustres eomtne le dIu
'C.Bourgogne, le due d'Anjou, ie
Cofte de Berry et Madame de Co'-
liny. Louis XIV donna mime l'cr-
d'acheter le m6dicament d1t
tor et a ni~ce du Roi, Ell-na-


both d'Orlkins, reine d'Espagnc it
de Talbor son mbdecin particuie".
Lnraqu'on ftu apercu que l'Ar--
canum de Talbor ttrtit une prelp-
ration dec quinquina, F'corce dtI
quinquina ne tarda p."- a jouir d'. ,
n2 grande poptLarit Lu;nmm m6i:l!-
cament contre la fivrc.
Par la suitee, I'ecorc'. oe quinqui-
na tomba dlans 'oubli. En 18'.2)
Prllt.ier et Ca'-.entto isoterent ,, i
principe 'e plus actif. c'e.t A dir:-
la Quinine, et, depuis i(ur, cell---r;
est de-(-nue le medic,..ent spe.s-
que pour la prtventirm et le t:Ia-
tmentl du paludisme.
P'ou(.r la prophylaxie, la Commni:-
sion doe a Soeiwte des Nations r. -
commande tne dose quotidici:nl,
die 0 gr. 40 pe-ndant touted la sa
son du pioludisn-e et. pour ie tr.:-
tement. une dose auoidienne ric
I gr. a I gr. 20 pendant 5 a* t
jours, On ne fera pas t( cures c.m?:-
plementaires. mais on trmitteria is
recIhutCes de la mme f,,on.

Lire !a cuite de nos i1iormatitn.w
en fi6bm. page,


feurs de taxis, d'organiser A des
fins imnoss-ibles de dd.i-'dre ,lundi
doe a scmaine derniire. te t, enI -
me conrtme spectacle, Ie plus lamnr-
taU~l fiasco. 1i y eut blen tn imt
r-ct, de rpanique, mais qui trouvat
o.; ca lmes les quartiert du bdr-i
fic Ier. Le 3'iinistre de l'nhitieur,
M. Lanoue suivi d cit ux seuls a-
f"' ". :' 'a force, se rcnfdit A pio
S- leux et, sa preC-nce qui fit-
; a...ait pas de cranefie, suffit a
i Ier ies p'CiUic :! Iu,,n.ri,-t.'i
.. .;u:. qui eat un ancien militaire
r. i mnar;.qi'e ccrtainement pas de
poigine. rmas i1 n'eut mmem pas ai
en montrer, et c'est come n en
sourian:, et par la simple persur-
ston qu'il rttablit I'ordre qu'on e;;-
sayait de trouble.

L'ordro regne

Cc: :' double provocation, I'atte
tat te ia vfiUle, et le fameux tc';'-
rniF> Inr'itFi:ent icen une ripostc. iP:
l' ne 'a fit ta: attenl:,'-e, et d e it
k.n na't, on proceo'.it a quItq:L s
nt-us..s .e c :.ic-. Na, ne savns
queile part les citoyens arretks on:
..-'::,Lr eve; nem er.t.., i.
: .:- u a noindre part, m.F
c :- u:'n-' qS ue i'.rdre d.p- ,.-
"-I'':: .. : e : e t- L
,a,: : >h,..'. 'i;i'j dis:ait en ternm r

F -c
1._ *...F -,ag n conI .am :,* -



S: i
L1.; Aur.-ii ri :.; '.qu,:.- i! a -




S. !: '.V '

; .:it r '-. ,-: t'-t '. < j i l L : '.s
.: '.
I. % "
~i: 'i r ..V ': ', :- ," t f .Iue -


O .-;):.F .:;...r'. :' ', ...- l"sc. C' l.t ;XI\ ''Ci-

L r :F,.'-t. e .: i'.p i.re t d'a: -

!'; .c:, ..-.r<. ]: ri'pi u^ssion .-i- ; :-
..CC' "fl'F.Xt' moa ens f'.faCF ~c.F.. r
,-. .'; -.-:, .' L'. r'.rit tsur :;- c. :*-

U.,. -'-!T o..- t r stah.l... ct DI, .
n:.rci :.,r rt-. moyens urdirnires
S .c' L'.,'m '-.phtr. qu'il fal '..
pfi..ir \'-,:,am ..,: dU .= l raves prlb:.-
mr..- x ': .tr.ie ir d,- L",: Lre.



NOl. VELI.ES

DES SOUR('ES CHAUDES

(Suite)


I.rL routes de Te-re Ncuve
et deI l'Anse-Hlt.;:

S i'.i tic ia r..tte )i tiv,;t -- '..1 -
a-Piment-Sout 'c-e.,-C'tI t'-.;. ., ser^a "
chev e, ,tt .- ;:;i ', : '..F i.-"
serout ( .. :: ,. .:.'v- I.. rou te
Ternl-N.'Iv.s- ,artir de Port--l''
meot, jt!,sq''au bourg de Ter. -

En suite viendr.: I." tour dle ;.
route de l'Anse-Rooug : qui,...uivar.
Ia ligite ct.iere, ;in.:c r de Ccr,-
don ne nce..;sitcra LJ, ra' .aux qu'i
partir de Figuiers au .ord de mrr.

Les activit&r de In
Socile- Agtriclers

Les adhesions conti.nnent 1 la
SociBt6 Agricole -de Ia Plaine de


SC'est avee Ie plus gcaazd plasart
que nous reprodausons du grand
Shebdomadaire parisiin tL'Amtri-
qua Latinei Ie bel arti,.:c suivant.
q ui continent une bien reonforta:-
t- o approbation de la oIlitique J,<.
isagesse du Pr-sident Vmcent.
I Les cquelques iaxactitud.
"d'irfi'i motion que cohtient l'a-rtV.
CCe n'altkrent en river: les sent'-
menis quIi y sont exp:'inc, au cr
traire. Elies prouvent n effect, qlu
ce sont de-. sympathies' .tpontanre>.
et rinon do command. qLi, ta l'tra .
| gor, ont tenu ,e ma, itl;.ter i FtTn-
droit de notre Pavs et do son Chb-i.
IL'article, signed des iJtiales MIv..
nous lais ; supposer tqu'il a e I.
kcrit par un di-plomnatte ianais ri,
belle tau, qui dirigea tt deroio.
recent et avec Ie r:.'stige cque
I I'on connait, la L6gatiun, Francai'
Sde Port-au-Prince. En jul cas nul;u
remercxions tres sicercttment not)',,
;i :nd confrrer parisi-.i d'avoir -
..gmment pr, la Id:r'.a t n set de no-
Strey Pay.s. Ajioutons qi u i'articlt'e '
q itstiora a Ut1 6 : ubli.. 4 prem:IT I'o,
|page :x'aec unm, vu Pa ihs ',
GouF 'Iintt'nm'ent

N,)us at s a rc-..r.cdutil I's dd-pi,
ches qui ont relate Ies ineidenrtl
carves oai so sont ploduits A la
frowntrl re des deit.'x .ii.ss de ilei
rId'Ii.ni; cetil- trageh, locate au
r:i-h pu amener une conflagration
hc :r-.u tnemnt -vit&e. Nous. reet-
*..: d on r'C r le.c-, t Ais, qui Con-
e",. Lien File d'Haiti, 'a romami-
c.;. inm -juvanrt. don't un prend.t
;' : n i et i n : 1



.. i .' F ';t sF ,
-' : '. o. ." ''. h I :'. f.ir d' C 'FF
F.'ir d

S, '. de culture
:' mt-'. : ... i., ; z .. < i.nt-Dont r:-

1t1 ,.' :'r !'.;-" I ',(C',; vut q ui nI'
.1 la f1o

,''.1. 1,- ::. f !.: t (^ -n t it d : -
L,: I .-in- par
'n;,.' : ,," :, 1'. :!",. n et a'Y
n ^'l'1:" n ':.',-. rs: d l '..- h mah
I i7r-' O r, t [ rs .-'" u' i n Lune tA '-
rii- .c:tcmnsion rp' Ont l1ai;M
5.1 ',- s;, '.'. :1 Df. '. rn t Mon'e-


[' :':-,,-}":: ," : .'.; ";::t ,:.It.e ce il.'

I,*-. m ea. tLr v I'ort- it-1:
mn .'i qulti ;pa .'t :tr'' ri the .-icusis a co-
i itie frt.n'tai :'. [L.a I. e. la figue.
banrn, 1., manirci o lsa pistachr
.,ient. .'a3ou r au ..n qui esa-
Sactt:al:er-moent I'uniqlit' no'nrdo d'ex-
I .-rtit tion dc -.e ttc int. L sa lnte p .
ne. Et la croisade dII;?:nche p '
S.ctt .. ;ocite :i agric,&: -2 st pr'i F-
n n:: po,'.r la div,'-r;. : .cation :1' s
.'-i .,r'.:; d:' c.xo^. rtdati cor~ime (
i' :.F;.; ..i'e t Pr6.ident Vineent.
(nii :l A a rtci'pt'nii du nur:i
.:., '. cial i : I t..' n ot du Cwp.
,-t rI litn ii"gte-laiia n:.rl' No. on
trc'.iuv'lnt dos conil pratiqu
oiur la plantaltioln At I:: culture d'
.a i.r'. arne 'r. actif i p-sident 't
L: SAci T "., 3.. I)orThF Guatave, :;
fi.'. :ta n Ittiin,," *!,-"iU r-, une gii4 -.
dh, lourrn6e danr, plos'cours r6g'ion.;
no Ina cuitlrc dc u I figure 1-st d6jA com
mc-:':;ct. 11 a sxpique .c text :,
.cr n;, n:i' rii tet Ci1- quiMi out 6:
i ti .. hew.rcux d'avtir !:., pr'Cbie. C:
, n ?;.-i,,P r! n :4, i.ur l.t 1'-,..0-b::tll i. .
.i eost p.l'iosique c"'rt m., qute 3:.
S:'.rilari Frit':, s'injl ..,s,:ra so-


Christi, prisd de 2.000 n orts et bles-
Ses,
Pendant quelques heures, on ai
Scraint que Ia guerre ne fut inj;:-
table et qu'un foyer de plus aliltt
s'alllumer dans le mrnde et s'ai *-
ter ceux qui ravager:t djiA 1 Es-:
paign' et Ia Chine. tLe esprits '-
rtaient surexcit4s, ies rcmbats .:
multipliaient et chaque people v-l i-
lait venger ses morts.
C'est alors quest inervenu :W
acte d< government, une insi.i-
I ration g rL,'rt.L' F...F' Cqui La arretc net ;a
la pp:t .agtioi de t i'llcentlie,
At lieu d'alimentl,' ., resse., -
mcnt de ses compatritt.s et de s'e_
.rendre ia la R6publiqde adver e.
le Pr'k::id nt d'lIaiti, Fidnio V' -
:c!nt, a faith une prolanation as'-
mndiate pour interdlie .n1:s les n. '-a
j(F$o e1' plu's s '\r''t>'.s tFl, {F' rti'pr i; -
I .
e. ut manft an os. '
Scon lrt le.s D)u rinicai- ,:.'.: t 'ur 5,4-;

i t' n'i St t t .,
Stout !il:- a 7, c aitn i (to t' e di .-
so01 on rtgHu 5.>. F, IF F eFtF ',ts F'
F F. 1FF'' 't '* i i f s' i i s;'F;y ti. Fl 1 'i >^ .t
F pit, idc p f 'i/ { ',}*M ('F t';')< ''FF F F'ri'itFt "6 :
solution (l dt conflict F, 'a oitragte Fi t
IEta '-1nis W i. 1 FF >'xiN4F' et1 do































M..
l! 't. s p8.s m;n't Ft!Frt, pr-.
les at r; natio ,. F; soF t n.F.
en va}:ur 'initiaitUU .'o' V...1 qII e
Prisidznt Stunio Vin<{( t a pr,.
pour empy0'chir \l}n nuerve im'r. -.

.s'en i-n r'frf quand its tsyttlt. .

I ''t'' 't' ;: uFF F), i IC'I)If A p t'< ?
pIFFs, (i. F u I< F "FrI-'FF I piLitot ver F
."IourA } Fm(-r'FF ,"in i',. 'ktt'F qu 'i.-

1 :r saI!f. pa } :I.. "s '
Itort-s rF' t -. r t F- i-' r,'" danes ; .
F d nl'-'" F' mifFFFx i.:
par ic F't i't ,- .i, .s arm t.

sit6t g,:'i: 3' 1' p "n ,:', ft : ,x,' .
i:nta" q l;.t r ,, e for-
le X, ,( Fhi-! ir guF..rt ..

,vit .,E : In<,-i'ms q ir '
di.putF.:" t : t F.,:'f p '.s: '-r 7t s F -
pirer atv-c 1f i' FF n;'' t'Ionti -
n ,rL _" q.u'1 f in.: :' i;: l. pI t '
dtu N s'>'galc ain.i atx pi F grands.

.L -:.


LES i Uil;"'. ..'DAIN

EN ACT:V 'E

L'Ent inprise de pvio: pe f'1in
bres. des Freres a, tnam rvputp,;
pour la ponctualit, yt 1, divouc-
ment qu'ils appo'r rr au serva.'
dtr la collectivit, ,-v..: at ,i fire par
Fintcrm6diaire de Vl t inf assrocis.,
M. Antoine Audair dit ant son s-;
jour aux Etats-Uni s. racquiioii.
d'un superb Corbillird automob.-
I. marque de Ia Sal:e et d'une Cha.-
Selle Ardente A IZlectrcitt de utci
pr-,':;.,lr ordre.
UF -lct rs (,'..r:,..limni ts et Xv ux FI&'
so'-cs nux Frreres Audain danv
leur utile entreprise.


1 .
rieusement A cette lgion pZmu:
oi'xtenqin de laI culieti:-r dla :i.
guc--ban ane.
CORRFSP.ON DA N '.

1ources-C.haudc. oul Eaux de ['Ii-
1 gne., 19i D6cembre 193/.


I


ri


.I


4


-tAl I

QUOTIDE FONDt EN IS


4: '' ': :
+: 1




T ; ^ 'i i .: :. :.:" ::' : :::' :. .. : : ^.: ...^ B:, .... : :: ."** .. ;"I I
: : :: .: N ila.l F : '.' : ",.*. . ....

.E CHEF DU .4 NET TIMBRES CHIIIENS
olit.uv.l PARTgICUIe s


t C ..ilt "DE LA :.REPUI ;LQUE
|REMER4f f.;


i'OCCUPATION PE rERUEL I
CBJECTIP DES LOYALISTES
HENDAYE.- Barric.d6s A 'in-'-
tieieur d'un snminaire qui domnr-
Ternel les survivants de la garr1i-
son de la citk conquise essayent i:t.
renouveler le haut fait d'armes des
cadets de I'Alcazar de TolWde ei
resistant aux troupe gouvernt
mentales maitresses do( a icitt.
Les d6peches loyali-:cs rap:-.i-
tent que leurs artillery. ot l dreu-
14 leuras canons dans l ville et ou- ,
vert un feu inexorable oontre i-
gros building A double tour situr a_
nt.rd de la cit6 tandisquc iIe trot--
ptC encerclent le local 6ans une tl-
termination dc mettre fin au pi..,
vite possible A ce siege. ns aj. a-
tent qu'un petit nombre de rebels;
tit nnent ie s6minaire et mont,'.t
diri mitraillcuses dan'. la tour

RESISTANCE HEROIQUE DE
LA GARNISON DE TERUEL
SALAMANQUE.I- Un commu-
nirqu official declare :cla garnison
d< Teruel rbsiste hkru'iquemren',
ajoutant que les culonnes doe .'-
co'irs qui avancent vers Villa S tir
tcit disperse la resistance cmn:.i-
m.e.

L'AVANCE DES FORCES
LOYALISTES
D.ARCELONE.- Lc, rappu.-.
d' tat-majilr loyalistus: int'orm,::
q:e ie gros des for:-; gouver::---
mcntalks qui avafncnt au nc:-,'
OL st. e long de a g randt ru': e
T ui-Saravosse, est dtIjn;. ,.,.c, -



glt ville de Cuenca qti r.::'nnt c-.
pt .iqatte 1.5 ha :'t A
rectn fut t .. ,I:ce tr: ;:',appro-:\ i .-i(.-
r.JmL-n: durar.t t'Et- dtzrnrie; (.it- a-
surgfs dan;s loeut orffii^i" con'/. u "
la vifle de Cuenca qu'il n'ont nH;
pt atteindre.
En Idernire heure les inform -
U.,irs loyalistes ont rapport& 'oc-
cu'.ation de I'hermitage de Castr,..-
vc et de la colline Mansueto, situ.1 S
a 3 kilometres au nord' ouest d.
T :olueI a la suite de breves escar-
nm:,uches dans les ave-ugantes r .
frc:i de neige, tLes ieches a:-
noncent qve l es premiers soins (!:
sirvce sanitaire et medical got,-
ve-nemental furent pour les 4.0o0
bl. ss6s parmi la popuiation civie-
et tes soldats insurg-s victimt:.-
LA. auto'it&s militaires rapportent4t
que 1,500 prisonniers rebelles o tii
Wt6 faits. L'6vacuation d'une gr. :-
dt parties de la population citvi1
qui a pass ces 4 derniers jours
da,as des cellules sout.iraines a ci6-
jh commence vers !'arritrre guard ,
de Varmtee gouvernementale.

LE BLOCUS DES LOTES
MEDITERRAN EENNES
3ARCELONE.- II a eti public%
iei la note suivante e>:ncernant leI
blocus des cotes maknterranber.-
nest. La navigation nkst puas gP-
nre par les--r-ivres PJ- :urfacer --.re=
belles et la pritendus menace ite
I'einploi des mines sous-marines esi a


Me. Arnilcar i..ved ,
tres sensible au non' w. twmoigna-
go de sympathie et c smre que sl:
not apport lea nom .. -.,es lettres
et cartes ainsi que .. sitess rc-
,.its, a i occasion df .. -, ndnavri>
au poste de Chef *Hbinet iie
Son Excellence le I ;dent de la
Republique, remerei- wrdialemetlt
tous oeur & qui il uoit, en los
print. au surplus. I a', ir l'ooli-
geance do l'excusez: t .:o 'avor
pas fait plus tot et -* .&rrespoa-
dance directed, fate -. Lemps.
Arec I'expression i sei me-:
-lurs sentiments.



L'ADLMNISTRATI .N LOCALE

DE PORT-AU ,i.NCE


une simple id&e de imagination
en effervescence. Notre service de
rammage des mines organism dt-
pui longtemps le long de la c6tz
et aux abords des ports fonctiea-
ne avec une tell rapiditE et. unrs
tell habileth qu'il garantit compl,-
tement la suppression d'un tel pi-
ril Les rebelles pourraient, pr t-
tant de la nuit essayer de plcw*r
quelques mines isolies qui seraiert
- come il arrival plusieurs fois-
ramagsses en temips.opportun pour
aller grossir nos stocks. La plus -
lementaire prudence et le minimum
de discretion nous empeche de fai-
re connaitre 'organisation d'un tel
service qui parmi les nombreus-s
qualit6s compete avec tune pratiqva
acquire qui parmi es3 nombreu.w'we
qualit6s compte avec une pratiqt'e
acquire au course de plusicurs mrO,;
de fonctionnement. Cette pratique
a permits comme nous le disions
plus haut de. garantiv la navig'L-
tion dans les eaux territoriales-,.
Rim.


.Avise qu'i cause c
fluence des contribu,
cide d'ouvrir aes g
heures a. m. jusqu'.
a partir du Lundi
1Qgly.


i a gr

n ets
Pt tlvi
.:9 D


18,i -'na: b


-ande a.l-
lie a di-
-7 da M
el ordro,
ecembrc

ire 190:


Lut Ite N iriale

d'Ha

6O, I e u H o .t .

Phone L


UROS Lt. -

DIN .MILLE ( RDE A

LA COUtI,.

DEUX M. Ltb

LE BILL A.

DIA Gde,. SEL ij lENT

N'heitez pas L t a sq cha
que mnw4, cette uaique f -'
teur. C'est un g, rre d'epar-
tne, At puts J. 'ualiez pas
qu'iL taut souten .utrecito
terte Aatzonale, c, ir c e viget
en aide, te son "t a beau-
coup d'Oeuvre d'JtUitU et de
enta~ dance Putques tra-
vers toute Lu tc utikque.
Pour toutes xcs rates
Vaitiens ou trc ,trs, achl
tez donew i tre osf pa o0 P ys
tre billet,


666
LIQUID,
TABLE'ITr,
ONGUENT
GOUTMES
NASALFS.


GUERIT
le PALUDISME
EN-J JOURS
les FROIDS
Le ltr JOUR
MAUX DE TfTl,
EN 30 lMINrUTUS.


Essayes t UB-M.TI.SM s,
1t meilleur liniment du mond*.



BOULANGERItE FP ANCAISE
GRAND'RUE

Passez A la Boul;k ierie Fran-
gaise, vous y trouverzA le meiileur
pain du pays, fabriqA' avec la
meilleure farine et le tlus hygieni-
quement pr6par6.
On y trouve 6galh.ment tourtc
sorts de bonbons, dc. provisions
alimentaires: liqueurs, boissons.
vis, etc., etc.



OPTIQUlr

PORT-AU-PRIN':i tNNE

Grand sortiment d J.rres 'as de
montu'es pour lunett re la medl-
leure qualitW.
Giand'Alue, en .'-t de
Jchn H. Wofr-ly.


,zcUl q'u at *ass JUt t LtE10M &WW "
timbres ed bon 6tat de Il R6publ.
que d'Haiti recevra one quantta,'
6gate-de timbres du C1hili, Paru,
Bolivie, Uruguay, Parignay ou au.
trees pays Sud-AmBca;ns. Je v..u-
drais aussi entrer er. correspon-
dance avec tes meilleurs collecticn-
neurs de la R6publique rl Haiti pour
ce qui ::,L-'.::e :us;.plx '.ticant tan
talogue ert-ielier (I Scott. -
Tous les envois doiven. Ztre as-u-
rds pour 6viter les ppt.s.

Adresse: Enrique dt la Fuentte .
Casita 3S.74-Valparainu
(-hile)



A LOUER

La Tgra;de rmais'.,n n, M. CamiJe
Leon, situtye entire le Lois-Verna -t
Turgeau.
Neuf pieces: cin:l au rez-de-
chausse et quatre F'itage.
Eau, Bassiun piscir.ne, galerie cir
culaire et double garl.e.
s :.dres.* r a c~t. .n aisonnetle
Jus. :' Ducha.-; lier.


ALU.,IUViiLL A i ~.NDIt.

Voilure t- rd L ,ait.UriL/'.-t, Modu.=
V'-s, en pZrt.Lnt t.'i; j. :onctuoritie
mnlL i, a. t 4 ,J[,L's i;'jft et 2 ,
recnangs.
S'asortszer aj Bu-:au du N.A.-
v'eljia Le, L -. 'd ;UUi- c'e h rea e
a t netare.s 1:. t n'ae .Q. ,i .-.




Clu 1
DOCTEUR DLCHEINE
Kue Aiu Lr. A.ir',, oa dL iReZervoi.
No. IM.

-- --- ... x^^g^""

CLINIQUE
du
Dr. LOUS ilPPOLYTE
Anci rne rMaison F. D :vigneauo
true des Caser:.es)
Consultation :
2 a 4 hs. ,/ p m


BELLE AUBAINE
Collection de Monitctirs
dre de 1875 k 1936.
Pribre de s'adresser au
(rue Chardron).


A ve2-f

No. 2A


Machine a derire Remington
Machine fi calculer Dalton
Rubans, paper et, on
Faites cos achats chez
G GILG.


LA PHARMACIE
CASTERA

Telephone $777


Vient det mnttre la darmnire maIt
k:-'n GRAND LABORATOIRK
compos~ de pltaieura Secti o tcfh-
tiques:
1) Analysea cuniques
2) Analysea ovichimique
8) Analjyse industnrlit
4) Analyses agricotc
j 5) Institut de recnea cb
Ce laborat,.l:r t t Udemnlk-t inf: t
ulution par- ,a direction avis-e, poa
4on material cmnpet, par -a pr.-
Lion id ale pa. r l'Icp r'l:. *'
ii'il Implante en Haiti
Directeur-Professeur
Antonio Chevallier.
Ex-Privat 1 ,;cent de Bonn
Conseillers Tech:,;:4.-.
Dr. Georges Casters,
Ex-Elve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. Clement Lani=r

de Parm
L E"tzjove r9;t'u 7a.i.e


no- "'.. A:'.. .. ..mo :m :
I It


th~~~~t*~ b.4e ) T i

15EV.


En Velte Chez


DONNA MOCIR

Rue du Centre.


KING OF BOTTtLeD BfEEt f'S


S YOU
BOTTLES
isrrs


t












Devenez votre propre Comptable en ouvrant an
Compte de Cheque A la Banque Nationale doe
Republiquc d'Haiti,
-" ... "- _


Va.ieit


Qi It


Arft
4., '.
3-A-a


LA BOULAAGERIE ET PATISSERIE] PETERS

CHEMIN DES DALLES, TEL. 5195-

se mat a la dispositiuro uc son a;imable clientele, et du public fTn guwi
met en grseral pour aSJ produitis a tins et pleni de vitmines desa
Boulangerie:

PAINS BLANCS (Flutes, paiis er:dwiei'. lcs, roils, etc.)
PAINS NOIRS, TAINS AUX RAISINS? BRIOCHES, GROIS-
SANTS? COFFEE C ALES, etc.

Elle se recommande egalement par sa patisserie fine et exquisr:

T. RTES DE VIENNE (Confituro au Choix), GATDAUX AU:l
FLU.TS, AUX AMANDES, ANGEL CAKE, GATBU AAU CICQC(O
LAT, AU CAFE, etc. .

TOL'RTES AU POULET ET ECIIAMPIGNON? VOL AU ;VENT.,

Pour vos maiages et baptemc.s, commander une varieC e gerit
gateaux pour tous leas gots, g:rhis de fruits et de frianmasis exqys.
oa de meaues patisseries plus croquantes les unes que wis autrl,

Pour les commandos de fin d'ann veuillez vous inscr.r fna'iavan-
ce pour eviter 'encon:brement de.: dermiers moments. '
-" ; ,, .. t' .

La mason d4livre r ;pain & dtomncile, ai Port-au-Picirie, et ki'P -&


ESTOMACS DELICATE, MANGEZ DU PAIN ET O$


*1


I"




















































i


GATEAUX PETERS. :. :
.. .. .


- 4 --1 -I i N 20-


S s DECOLETEEI ... CELA NE FAITH RIEM IJE PRIE DA
TU VAS 1- D LA CAFIASPIRINE. '- .
TE RErROIPIR. T JE SERAI G UERIE. -.'r






V.




S 1:a CaiaP-iraine nv'st ps asulsezrnt boxnpour.
supprimnrles douleurs et les malaises ma oelle est ..
aussi trbs officace pour supprimer les. ::
S ofroldissments et les rhume. Elle aul- .' :
eage, eeU deeongestionne et fidt boiaser
la fievre. EU1e contribue a &iliminer les
geatmes infectuoux. Pour toutes les dven. : '
tualitis, aye, toujours de la Cafiaspidnrise so la mtnai
., .


I





,:y),, r~lpaT -:. '*''..,,.i","i".".. ', :'.,",,N,'.,;,,, .,.: ,i BLLu.- --------- : -.- .::*EI -AGE.
= ta .! 7 ... ...... ".............
--4*-.12....7 ... L NOUVILLIr'Et r"u "tfl r. AGE S





DERNIERES NOUVEL#LES DU MONDE ENTER (


Regues ce martin par Cai .e, Radio et Correspondance Aerienne V

--'- ~.^ --(STATIONS HH28, IHHR, etc.) ---...


nIULGARATION DU GENERAL
QUEIPO DE LLANO
HENDAYE.-- Le g6n6ral rebel-
le Queipo de Llano cui selon s.;
habitudes ne parlet as A la radio,
a annonc hier soir A la Station det
6ville que les trompes insurgi-et-
se rssemblent dans :s secteur dJ
'terne) pour repousser decisiv'e-
inent 'ennemii,

AU SENATE CUBAIN
HAVANE.- Le SSnat Cubain
a ratifit les accords de 1932 su-r u
tl4econtmunications cits Convun-.
tion de Madrid, la convention i:-
teram6ricaine de la radio, 'acc-r- 1
regional nord americain de radio-
diffusion. Tous ces accords ont et,'
adopted par la conference ite:-.-
imricaine de la radio tenue a ia
Havane en Novembre dernie-r.

A LA CHAMBRE FiRAN(CAISE
PARIS.- Lecs parts dr drn.'A
franais ont subi une d6fijt pa.-i
lementaire aujourd'hui ala Cha.a-
bre quand M. Jean Gapiand, ',--
pute nationalist a brav6 les tr -
multes de la gauche ;tu acc-: r
les comr~unistes de preparc--r
guerre civil. Les d6putes de dri.-
toeont alors applaudi. tandi.s quo
radicaux, les socialists et V cn -
Inunistes siffiaient le d6put: de Li
Loire qui demandait la fixation d'u-
ne interpellation pour discuter avca-
le gouvemement le project d.-
ornmunistes,
La demand d'interpelation a
6t mise au vote et rejet&e par 381
voix centre 220.

MESSAGE DE FIN D'ANNEE
DU CARDINAL VERDIER
PARIS.- Le Cardinal Jean V,--
dier, archev6que de Paris a adre-.-
s un rnesaage de fin d'annie q. i











SAvec le




















C r non sei


est inte:rprit6 come la r6pons
de I'Eglise de Franca au recent ap-
pel communist pour une collabo-
ration avec les catholiques. Le ear-
dinal Verdier qui est revenue rd-
comment d'une visited au Vatican
a pr6face le message expliquant
qu'il reflite eIs points de vue rap-
portds de son entrevue avee le Pa-
pe Pie XL. laborer? demande Is Cardinal. 61
ce geste de mains tenuO;-s vous in-
cite a considered mieux nos frercts
catholiqu-s dans le but de respc:--
ter plus leus convictions, hle.:
s? r r. oilers travaux, aut: s
,ien qg. ;i ra-liigion Cqui les inspire,
i'Esle i et refusera pas d'entr,:-
-rrtndr, c, travail de umitress.-
Puis le pr-'iat entama ce qui .-'s
interpret& par la press francai:.'.
Scommn:- one riuponse au part corn-
Smriuni.ste a ia suite de l'appel pnu-
rt:xpa".sion de la charity parmi f.
hommn'es.
En rpoinsie a ceux qui nous na-
r;:lent d'ausui loin au noam ti
Christ qA vous aime, nou *t',ts ';
,';.rs M sai. quo voulenr-ils? Qu.-,.-
t:n- in:t-i do nous? Leur doctrn,:
n : pa* nntre. No, dctrines so n
c,-.t 0. d Chris t it de l'Eg!i e. "i .
vous savez bien que nos martly-
sont m-orts pour Cles d6fendre.
Nou>r sauron- comr tyntr faire au.-i,.
i c'e t n ces.saire. ?Unc c,, -,o .-
t.n ? Notre -action est pdnitrle pa.
le Spirit...:n--ur Lea votres so:.
inspirees du matr"iaiisaIe. .ou -
pudiez l'd6ment spirit:ael qui p-i.:
nouis est unique, rel et effi.
dans toutes les actions. Par co' ;.-
quent est-ii possible de colaborci -
UNE CELEBRE AVIATRICE(
FRANCAISF
SAIGON.- La edlPbre aviatrcc
fran;aist- Maryse Hii~z a atteri s 'c


apres un vol de 92 heures, 31 mi-
nutks venant de Paria, Elle a oat-
tu ain1i le record fde vitesse d6te-
nu. jusqu'ici par le frangais Au-
.dr6 Japy avee 98 houres 52 mri-
nutes. La route ai--inne Par'.
S;gon est longue de 11.500 klio-
meures.

LA REALISATION DU CON-
TRAT PASSE ENTIRE
FRANCIS W. RICKETT ET LA
STAN DARD VACCUM
CORPORATION
':,'-YORK,- L'hommne d'at
i ; ,ri.nni.qI te Fr'- is W Ri.-
klt t p.' Ct;': O (Ire J qus la g :fli.,: -
.' .. -- his pic-nne 3s. ,rriv6 p.ur
:; c,--. e in iFlri'. 11 a ti(,-
5 ('-ontrtat avfc Ia St i a -
r( c.m- Corporat c.2n pour W
c, [ -p '.:nit des tQouircos n .
.-.. ... -trolifi re: thiopien.n-
"l ^^ .... ,Jo no -ojette, de -n; "
i' d' rmemibre de ia Standa-;si
-: di. En 1935 au course d-
S .... il.'.- thiop- nnle Ricktt
: ',:,'" "*'.> ;" ; d"'s fh i"=" ls bu nduif ,

"::..' :" d ? ,'i a a a ,ita i'v, -
a Standard V,:
1 .........r. a:. .. ,


Le -. ,ciuT Testament se.
ra i.-ygoe gratuitement, sua
.- e,- a toute personnel no'
pt ,;-ia- t pas les Saintes E.

IdrJAser a MJ. ALFRED
PE -' L' Port-de-Paix.
i'- I'-au-Prince, s'a
S.-e- au Pasteur AMtho
i--/ Upcr>nlne) nu ou Pas
i-ar CapH'-!r


p6tit et la di
enrichit le sc
tifie tout 'or!
que de proe
que de sacv

POUR ,'
ETA]X12








s Useist ow
s* vs: owS an


L'ETAT DE SANTE DU SEIE-
BRE ECRIVAIN
MAURICE RAVEL
SPARIS.-- L midecins ont all-
nonce que le clebrre dcrivain Mau--
Srice Ravel Age de. 62 ans se porter
bien i la suite d'une intervention
d'urgence faile hier dans un hd6-p
tal de Paris. La nature de 1'op6ra-
tion n'a pas &td r(6vtlde.

POUR LA PAIX DANS
j L'EUROPE ('CEN IALE
LONDRES,--- Au course d'tuni
.-anrc ce mrnain A la C:.';,mbre de-
C(..mna...s -2- iuoN i.mader jciza-
.ii.st i. ;in r a ins:~..
-ur la p):alix dans. les pauis de il'E .i-
rope CenItrae qu'i v-i::,1 C de visit I-
1 plaida <,a cas: cu nouvO-U
i mouvenm:ent tindat at ~ nmcttre fin ..
la detresse eonomir!Ut- d i'E uro-
pc ot du mondeo,

)DANS LES MllIEIX POLITI-
QUIES SUISSES
B RI3E N.. ... s I, ilicux pn- -

h *'shiC (pi SUt Ut dn- I i;i
5ho-pifaiit- ; ti -inN\. .;namiiatn --
a ; :' dt> S la S .' so cone- a -
avec les prncip-e as P:qu.ils !a St<-
t.: s-St tin b)l' -l? i.- mein t attach';.-.
Apr. a~'o ir -.ap .rotv i< dI cla i,-
Tions de .M1 ntta. \-A c.-ro spondan1''1
potit ique ;'t disml iqo *- (crit
Str en- n- ot s- -
.a-s -A 'ueme- ;: : iau T
.t^ lur-" ; (dc 0h r ;,;.i' j r, lio S .'. '
o0 lin itnrn'w;t i .t'cessair ;0

;0op'e ('sSt asote- '"ur : '* (i'se-SSt- <


1Pour Vos. JOUETS dU -tfant
Pou- Vos CADEA'UX DE LUX
Pour o.-; ,>i dt- C liOCOLA'

Pour Vo.s BISCUITS F -n
Pour V o CONSERVES de Choi

Pour Vos LJQT'E'RS
| our VoV> FrrI ISb. es
Poutr Votir- CAl vAGNi

3 Pour Vos VINS de Table
Pour La tCH.IACUTERIE
Pour Vos PARFUMS rifsistib

Pour Vos ARTICLES tro Teaut


: son maintien comme facteur essen-
litie de la paix. La Suisse insi-:a
I.>ur (jUt- ( pUts is pays no se for; -
i"rs th: tentre politiquin don't les a,:-
ti' ts puisrsent -tri consider "-.
par 's e autres puissances comrme
( irigces centre iles_ C'st In c n:-
us-qiunce iogique de la politique 'k
tneitrailVt qui a faith -s preuv,,
".- (i ( u'ici .

S(;i-AVES MENACES POUR I
('t;CA TALJ ANGLAIS EN
E:XTR1-EME-ORIENT
L.ONlE }S.-- .] ia re appriJ- ii 1 -
,,.v p->'. ncrlmt ni, t rlitannique a '
..d' < rnforcmcnt immddiat .*\
ti.: .lc't's n.iainaves <'n Extremc-
) rit .i! r nais a aidornti..les mestn, \
u'r assui-ir an prul'pt mou'-
..i. v. r lrkint -a flotte m -
(otir suite en 4v. page)


tLE BAZAt MOI)ERN;L,
ancienne Maimiir do
.Xfinoltr 1ounu ii,
IU 2 ut MC- i;!t;.i- (Itl i al. i No. 91

ti i i



a
e rfl( ;;%Th. i. U ,lS: is



1C m eL ^-'" .^-<.t !, o'. ..- : I-t ,.::\ '"


v G u!-'T A RAFEAIBLE -CUo AV .Ai; t Af .'-A
TOUX, RHUMES, BRONCH-ilTES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS Dm P(OUMONS
PO-rT .AU-PRINCE. HA'I. i.: i ,. ,- C..

Sn


Avant d'acheter quOi qur


ce sUit


S-ar" Nat -a
T a I


B ear Natiy" u.
Tkar Natif 4.




a; zar Nati' ti.
1Baaiaaar Nat -. ,.


N ti t.
TIazar Nati,,nzd.


i :zar National.
Si;nzar Nationlt .


Sans O:blicr Notre Grand Arsortimenti De Confiscru

R J A C Q U I AN


Bazar National

Tou Le GOUTS (i.'vr:: r Compt
f -., t Li -)M !)'


PRIX HOURS PAIRS.


pour Ia fete de fin d'nnee


Rendez-vous d'aburd au


F


Bazar




Io' V
.. .---. :M.ao i


i drd t $ DI 2 j DECE BRE. 193'
Un tUi fi tiueet enthimeritalt E it Matink A 3 ieurevs 30 P. X
Etrangret L R.aOMAN IU JE sN Greta Garbo et John Gilbert
HOMMA PA JVRE dana
(gg) d'apras l'ceuvre de 0. Feut et LA REINE CHRRISTINE
avec Marie Bell, Pi 'rre Fresnay, ..Jamais, avant cltui-ci, Gartno
Fernand Fabre et A. Baug. n'avait trouv& un rble lui permat-
TaLes serimntm nt Ti d tent npa. tant der n rllrtlia Ann-n n.taa no.


diterrantenne en cas d urgence.--
Les milieu informs sent que e
ca.'inet a.sa session d'hier, et d'au-
joird'hui a eonsidgr6 le plan tech-
niue de enforcement de 1'Ami-
raiut qul aern laiss6 A l'appr6cia-
tion de Eden et de thamberlaii.
R1 t6 appris que-le cabinet a do
cido de grands mouvinments de ad
flo:te doivent Atre env-'.ags, eu 6-
gard aux provocati ns sans raisun
du Jap6n. 1 a d4cid# de conterir
totte politique pareille jusqu'& la
r61.onse japonaise anx protesta-
tions centre les attaques du Yazta.
U -. informs pretendent qu'il n'e.
pa; probable que 'Angleterre s'a-
donne A aucun mouvc:raent spe,:-
ta:ulaire. 11s croient au contraira
que si la r6ponse japonaise a i'
note britannique ne persuade pa.
Londres dans respect de i
drdits, un movement gradual,
nm is puissant des navires britan-
nilues comraencera traveris
Suez
II a 6t6 appris que le bureau
commercial a fait un rapport de-
ta' 1l sur les intkret~ britannique;
en Chine devant le cabinet hier -
LeI. chiffres prouvent u0e le ccnm-
m(rce britannique avtc la Chinp
pt Ir les 9 premiers mzis de 197?
s'8 t .eeve A 12 Millions de Livres i
t< cling, Lea investissEments blr'-
tauniques en dehors de Ilorgk: :
et Je la Mandchourie a 240 Milliona
de livres sterling.
on croit iid que si a situathR
s'cmpire a lHongkong d'ici 3 -
min.ils des transport- de troup,
4L< nerar qui a laiss Sottthamtt
hi r po-ut atteindre lHonrkong a'te:
plh1. de troupes q['ii n'en U 'u ;
pr,,vu.

L'ORDRE EVACUATION Dl.
HANGCHO~\
SIANGAI.- Les japonain dt-
cla ent que les dbfenscurs chini-
de Hangehow seront traqu6s n
seront forces de retraitti etant at-
ta'L as dans 3 direct-ios.
Les autorites japonaises ont or-
donn6 aux strangers d'tvactcr
Ha -rchow tour cbkapper i-;u
da. 'ers de 'approche rapid d!
leers troupes et d'un iege. La no-
tification vaut aussi pur cetux r-
sid.tt A Shaoshing pr:.s du golf
d'l angchow.
Les commandants m itaireis h;-
nois de6larent qu'its resisteronm a
'attaque japonaise i partir d%
Tsi'gtao.

VERS L'EUROPE
iHANKOW.- Le dccteur Sun
Fo membre du Conscil Exbcutif a
laiss; pour une tourn6e dans Ic?
capitals europ4ennes I1 eat nr,
mission politiqu. 11 a'est cmbarqud
ici A bord d'un avioan pour Hong-
kong oti ii prendra ur steamer, I1
projette de faire un sejour A Moe-
cou.

L'EVACUATION DE HANG-
CHOW PAR LES OFFICIELS DU
GOUVERNEMENT
HANGCHOW.-- Lts dipartc-
mer.ts du gouvernement chinoia soa


preparent A quitter la vile pour
Chunking situde dans a province
de Szechunn.

ANNIVERSAIRE DU PRINCE
HERITIER Df ..APON
TOKIO.- Le prince .haritie:'
Akihito dt Japon a c&brt aon
4ne. anniversaire au course td'u-
ne fete en compagnie de ses sceurs
les princesses Shigeko Teru et Ta-
kadp Kazu. A cause d la guerr-a
sino-japonase 'habitual diner-an-
hiversaire a 4t6 omis.






LES PNEUS ET BAITERIE3
-t PVPDIBlA*


JI.. U ijv j-^i-A 64- ,-A-. o niru ou JeJfJA LtllCJ a m LUUe fkSU 4 -
lea modernists a .. urance, quoi re de son immense Jlent... qu'ils en dissent pens 't et agissent ses e1vres fines et dans ses yeux
come leur grand r rent. tendres. on lit tout ie drame qui
Le Roman d'un .ane Homme la torture,...


Pauvre! C'est le f]UL qui plait i
tous.
Entire 1.10, R6sea ee 2.20.

Samedi 25 D6cembrt .ar de NoYl
A 5 heures 30.
PASTEL -
Congu et rtalis6 par ha Gui'.rv.
V Un beau film, trts -.?nrant da!rv
4 sa simplicit6... une :.ae euvre
SA la gloire du gramn .,_,,ant fran-I
iais.
Samedi a 8 heures :.;
SEntree 1 gourde.


CABARET D. N ;LIT
Ralisation de Rco-Lt Hrenley
Interpret -m'ax:
Lew Ayres, Mae C-eke et Boris
Karloff, (le monstre de Frenkena-
tein).
La vie de New-',rk, avec ,t3i
dancing, sea amu-se -ents et aue-
si ses dangers...
Entr6e 1 gourde.

Dimanche 26 DIecermre i 5 h. 30
LE VOILE DES .iLUSIONS
avec Greta Garbo et ;-erbert Mars-
chall.
Un des plus beaux tms de la c-
lebre vedette,
Entr-e 1 gourde.
A 8 heaures 30.
En Grand C ALA
STRADIVA I iS
Mise en sc6ne de Ge: de Bolvary
avec Pierre Richaner ,7im Jean
-Galland et Edwige .':iire.
De la musique e- .":: teresse...
des Acteurs beaux -i ,,ympa ;'j-
ques... Un scenario ; pt- 6mou-
vants-.. Un violon q. pleure dans
la nuit... Un grand ;'...
............. tr e 2 gourdes.


Pro-ut mnilt azidet


h EVII iR

BIEN des RtiWMES


Cone Mtdicaton Sdcentigfqu
So Ripand
T ToUS aves, idams e nez et Par-
V rtifte"oage, une sraWuc rfgon
da&ngrcuse~-ai ks tr.i-viwartUs des
rhurns dhutent.
Le Vidck VatroMno est pr 4ar
fen i a Nanture dant ctte rkg ,
LorSque vowsmett duVa-tro-rno
--quelques gattes dams harque nar-
ime"-'yor nte Ie pkotement que
proFtQ ette m d.rc scientfique,
a mesue qu'el e se rpand dans i
zone dangernsac
Efploy6 A"tcEs (au nraoinrc re-
niflanent, stemneent ou initation
dt neft, le Va o vous aide A
vitar ben de themes, et A vowi
d&?arrassCr 4a rhumne de cervu
dans leaa phases de d.b ut
D6gage Rapidement sl Tire
Lorsque PI'rritation a Wte ngigse, et
iue lt ne A est bouch6, Ie Valrn-nol
dfMinE 1'enflure des muqueuscs dE-
ache Is mucoleaisit BC-vwnCui&e cc
ua peatme da tpirnr de nauveau




Vowa traucrx ds* kVrat" pauqt ae
Vs-ftrm-W i'talfeunote histalf du
Syvthro Vkdek Pour Mk<* Mkwhtew
I.n Rhms .be .. Au .coun (s
prntluk anr 17.351 prcon"t. ct
Syrtian a rhduft de pha de moW tk
0411AE 44 6 SQX hVAM
B tqlalec dip tw st ws. n
5ulps ul( V Aw Rflr NM
Mhfl~wiwg flhws


SA3MEDI 25 DECEMBRK 1937
a 6 et 9 heures P. M.
Victor Mac-Laglen et Edmrrund L, -
we dans
AU FOND DE L'OCEAN
S un Film Paramouas
rJalis6 par Albert Roggel
avec Sally Blane, MInna Gombeil
...deux joyeux cor~pares qu'un i
perpetuel conflict set'are pour
mieux les rapprocher nj jour Au
Fond de POcean...
...des circonstance- I Jamatiques
leur permettent d'appri-cier conm-
bien ieur est chere une amitie scei.
!de A travers les dangers les p;as
perileux, et rien dsormais no
ier, 'ra plus l'entamer...
une grandiose mise cn scne,
ane merveiileuse inte-pr6tation...
des vues sous-marines d'une im.
pressionnante beaut, -.

DIMANGCHE 26 DECEtMBRE 1937
En Matinee A 3 heures 30 P. M.
William Poweil et My-yrna Loy dal;
L'INTROLUVABLE MIEURTRIEVT
...du mystere... d,: i'impr6vu.,
des trou' aiiie, meervei;euse8...
...de Ia musique.. de I'esprit.
un dialogue ?piritue`.,, une inter-
pr6tation indgaiable.,


LIPOIODINE F IBA


Produit lodo-orgar:ique coute-
nant 40 o/o d'lode.


Pour !a Im6dication lode ou tlo
re particuflerement:
Adenopathie
Syphilis .......
Hypertension
Emphysrme pulmonaire
Rhumatisnme chr.oniqge.
Enregistre au Laul'.atoire
Contrdle des Mhdicanu~cat.s sous
No- 428-27.

PATUL COUPA UD
Distributeur pour Haiti

rort-au-Prince


tu-


MARVELA

Demandez A votre cordonnier
MNARVELA
Ce product change la couleur del
votre chaussure selon ,a robe quc
vous portez ou selon ,otre costa-
me: Toutes les couleurs y compri.
or et argent.
11 ne eraque pas et laisse un fini
magnifique. indfelbile mais enco-
re, il rend le soulier pius neuf s'il
6tait fatigue.
Demandez MARVELA et vwui
vous habilleresz ave, etjganc et
harmonie sans avoir a d6penser
pour 10 padres de chauasures.
IUne seule bonne pa~e voua s t-
fit, grace A MARVELA.
En vented partoutf

HYPPOLITE JEUDY

Distributetr:







i i, ( d- !'.I m- enviror
situee rue Danti6s Destouches,
Anciens atleiers du rNouvel-
liste.iJ
Cette Halle situee dans Ja
court conviendrait A tout usa-
ge.
S'adresser A Madame Che.
ragquit mgme adresse ou de 13
S16i h. sonnez le no- 2783i


Wiiiiii_ :-, :1i- : i:! i i: -S."..i n.-M....
.- '-.


, .


PRIX DE FIN D'ANNEE

2 GDES LA BOUTEILLE

20 GOUtIUES LA DOUZAINE

Kunuel, Guignioet, Crarao, Du Courent, Cherry-Biandy, Caear,

Aiisette, Sirops divers.

Parfums de choix, Eau de Cou-gne, Bay-Ruin.

La plus grande fabrique de la place

Retenez l'adresse:


CADET DECATREL,

Grand'Rue No. 81.


CERTAINEMENT VOUS RENTREZ
DE VOS VACAACES

et vous demanded a qudile cole vous d evez enVoyer vos nlfant, la-
quelle 1fsut fire incui4uer, en meme temps qu une telle formation1
ciassiquc, les bases d'une education en hiarniuit: aslec its besoins cr&bei
par not.:, poaitioin IGeuraphiqut i.e ailuuiita eitrei, s tp'lr~ t

UNE ECOLES

C'est frnstitut Tippealhauer

Onze Annes d'existen c- d expevprijenet

Reconnu d'Utilitd Ptbliquet

Un corps de professeurs que t ut-rtcemment, I'on reconnaissait potA
Iun des plus comp6tenls de nonce Corp. Enseignart.
L'Institut Tippenhauer est A votre disposition avec:
-La comfort plus grand apporte chaq ?e annee A ses locaux
La streti de ses m6thcdeb d6ej riches d'exp6riences et ee.
pendant tournfes vers es acqu'bii-mnA no velles de la science pAia.
gogique.
Sa nouvelle urgaTiisation quiqui foni2tiornnrIn a part d'octobre
LVnseignement par des ;pceialiste es des angues vivantes con-
naissarces Indispensables ia Pheure actuelle.
Avec en plus les advantages d'une formation rehii)ouse asrieuso
bien control e.
Pour tous renaeignrmensts: S'aresser 4 1'Pnstitut T'ppenhauer,
Rue Lararre ou TdlOphoner 2891.-
... ....--- .... .. .. ..........- -- -- -


MATTEIS, LOCIANI & CO

SGENERATEUR ELECTRIQUE ONAA w

Courand alternatif 110 Voltt, 60 cycles, variart de 350
watt, 11 ampoutes ie 25 watt, ai 10.000 watt, 00 amnpoule
Sde 5 watt.
Octre des avantages de te lumitre, ces Genercteurs, qul
vous fourniseent ,xaetement le meme c o u r a n t s
vous avez & Port-auaPrince, front fonctionner votre Ra-
dio, Ventiatezw, R-fritrateur, Fer & repasser, etc... etc...
t'rix hours concurrence... Conditions avantapeuses...
Voyez sans retard
MATTERS LUCIANI & Co.
Port-au-Prince, Ti; : 22,6
OU
JlAN LUCIANI & Co
Cap-laitien.
-..-. ..a.-....,-,, ..,Mt,it n.t,, ,,,,',l a


CO4t11S.O10
olUM*S Db

A h D
C)U I S65

0iOBt


Grand'R


tLa scule maison oC vous devez


~i~llri,~:al:*[ ~[*rl,,~l~3i~S~ 5~i~q~5II~IIY~~~ X b, .. .~w-s~P~up~u~a~


.LIQU: U

- LIQUEURS ,


LIQUIEUSI

r'& DATREL -. ---
.: ..: .. .::. .. .. ,' @). ;;







acheter vos liqueurs,


v




- - - - -
V:Z.


a. tm-Ivv


6..


StCURITf. COMMODITY"
it lit imprud nr de gorder a to mai-mn,
ot te fe: er Ie voi peuvent vous cause
desdommoges irriparables,vos polices
d'assurances, hypoth6qs'es, titres, con-
trate t outres document pr6cieux. Un
coffret de sOret6 to t ka nque Royale
oO0ts peu et 6vite tout suijt d'inqui6tudt


LA
B


ANQUE RO
DU CANADA


M t



L. de Matteis
PW:ee .d


YA


SLE


....


. Co


I















.I


COLLEGE PuolA iM H iQUt
t~NDEI EN tIuWnAx, ilUii
INTERNAL J-XTERNaAT
avenue ?Prsident Trujil), No. 209, T&46phone 371b
Direeteur Marcel Robin.
SEnmsegnement Prinmaire et 'econdaire
CGe tt ainne: de la classes entantine (I2fme) A la s nme inelusivt.
Mit ()urs gradues dc St6nograp :e, Dacrylographie, atc., A partir
Ssla 9eme sans pavement suppi nentaire.
l.o tous renseignements, aa4'g..s-er an siege de l'tablissmerl,
8 H. et midi ou de 2 IH. 5 I P. M,


"td 8OUvUJ8TBE


:' s DECuxM cOli


I~ itt
4% ;. .b ~

4% :


'Dis.,..- mTric icux, je ei?
sai., pas \vtnu l.'r!
Je suis pardiimable, vo-
yons! Te souviens-tu du
jeune liquoriste Edouard j.


sr


t ~ L -. -' 'sa.-. ^.2:; aY~~~-'"U.. ~ldr~Sig 1aag~s aaV~dsa~LPha~$irQ~ -1-V atC


Le fait est incontestable


LE


RIIIJI


SARTH E


sart


0a~87


-S .A r .. ~ .-- .-- '..


PAGE 5


MOTEURS DIESEL MWM
MARINES I.T STATIONNAIREtS,
BREVETeBIENZ CAMIONS FO'NCTIONNANT,
AUX HUILES LOURIES DIESEL MWM.
SUne garn t, de mOr
eonomnucs, tsolidea, teur le S ;, 500 HP


puisnanti. saliomati-
ques & vilbroquin
iont6 an-" rt.ultmnern,
& bille"s t rhemtie.M


de cyliit -r
thangeab'na.


pcr i.ci ftaR urant
1t1t1. mrliin en march
't1ii t I.I I l r tira-
raif lqlrd A rfI-
gt:MIIl a' i erre-.


inter-


Benjamin? J'ai Wte chez lui hier
soir.
Quelle belle soiri.-, man DiIeu,
j'ai passed -et quel charmant gar-
90on ce type-lai! II vous sert de I'a-
niiseL!a superfine: e'est de la swavi-
t en nmatibrc.
tl: I laui i i g.'ur .;'r. car j'e' aiL
Svu cir p.fr'i'c .; ,.i. 'i ii? i grand.- cu-
1 > dc Pz 'i-.i.
Tu es press@; alors n'en parlors
pi.L. Mais, en sommen i a toutce'
sorts e q.ieu'rs. II a I'anLette,
le peppermint, 'a prunelle vanilla' ,
le nectar, etc. Vois-le Ie plus tot
possible si tu veux 5prouver dd la
Sbeile p sensationn, de la bonne qua-
Sit'. nfin toute une gawtune de bon
got I. I s'y connait bicn et se d--
voI T pour ses aimables clients pour
la ::.. d'annee. Enfin, cour d'autre.
re:';.- ;ements, vois Simon Vituw.
1'.I;.'ie du Centre, M N.e. G. Rou-
i;. ... t tant d'autres. Cela Vid t
b... ia peine. Au revoir, Vieuxt'


ATTENTION I ATTENTION
La Manifacture Haitienne de ci-
garett2 s off[re A sa nombreuse clien-
t.I,, tan: de la Province qua de la
Capitals, aux amateurs do bonrnet
rigaret -s ct de bon tabae une pri-
rne de vingt cinq dollars.
EIle .tt constitute par des butle-
tin numer,:tes places dans les po-
chaettes ce cigrattes Royal et ex,*
et prtrat la signature autogra-
phe des Directeurs.
tBonce chance Measieurs les fu-
mneurs de Rex et Royal!







DE1MANDEZ
LA P'OMMADE
La.Em-Strait
a la Cordonnerie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY
celebre p)reparatien d4
frto-Ro-Co.
139, AC. Trujilo.
Phwon 2182


COLLEGE MODERNE
Directeur: trnst Aicador
Champ-de-Mars No. 5 ancient local dr Palace Hotel
Externat-Internat : Condition dUCHiquI e
Inscrivexs o enfants au :
COLLEGE MODDERAE,

colee qui met i'enseignement a portrte dt'u ,~ad il ni)LuLCs~
'~cole qui ne profess pas le dt)urrtge ae crane,,
i'&eole qui prefere a une tete unquentent ,pieine& une t-
tI bien faiteo,
I'cole qui s'attache a solliciter et a developers toujourB Is
jugement de 1'6ve, 4-,


car,
('est la que se trove recruit ie torpe de
homoeene,
ie plus z616,
:e plus competent,
et le plus capable, surtout, d'entrainer,
Inaction honnatye et eo~ntructrice.


profesi6ure le plus


par 1%xemple, A


r6unissant les meilleurs terroirs.


SC'est ce qui fait son arome


GCOTITEZ ET COMPAREZ


- .- ~W~~ ihflD 9q9 .lr-i 4~Ai


I.* a p rrrram


&
POR A' ERENM

4'\-


POUR LE$ EI'RENN~~
VO) EZ


lon!-


0--
41.


1MOULINS A CANNES ANGLAIS fT' .IAMER~l NS, Moteurs i
irt. snri arnone1emns, mat6riei -.-':WLOAt, A. \Ai. Machain'v, de boulan-
grii. lLilieii 'a I8iA, d Ctei dk, u tiqturs i nZ et la caf, engren-
L.e,3 ;" coto). Chau'.i '- A irop
S'adresser A la Maison J. ASSAI eltabhe depuis 1912 et oil un
techni-ien eat toujours A votre diisl:ition pour vous renseigner sur
tous les problhmes vous intoressant sur ia grosn e et ia petie indus-
trie. Pikees de rechange et recher.si' pour toute marque de macbnias.



LA 25 DUEC,3IBRA
ON S.(' RA!
A la hn do ehlaque a,,n4e la Ph:;rniacie Ch.vallier envcif a ses Mei-
eours clients un tabler. de grai- .. ieur artistique.- o.nme on nio
peat pas conteLter too' 1e monti e -tn pure, Crel Usucilt: tdes jaljcl-
ot des mecontents, car ;.n Tahl':it (!. Hite vailept dans urV maison e-t
une preuve dc big goit.
Cettc annie-ci atin rt-1 lponvo ;. r ie atisfaire t -ir i ci';:
t.le, l Pharmc.i Che' alier a i' trnage an ,ort- .t
achcteur pour au w ,; c Si; it n Lh >-
Prime ucrespondanI n nr I i Nt Hat -
Au tirage td 25 Den 1c ret'ccu 4. 8 'i-l'tnn n
.i num r)o dul l r l it o .t o .orn Lii ti ,-m4,: :. tt'I u *'t bI. .
t'n coue6ur r4pre&OenIffi! 1 C('C i;: [ t'i P N-.--- o r rli,^- i T.;,
Prime r&pondait au 2.'. gr,, s i;o v~ :-o i pLt''a Pai/ Tl ie i jutySge.
Laes de-ux tatbileaux .-.onh exp.,h'. i i v Lah ;.. l., -
ute, en face du kiosq .. po,:t'.
F'aites s acn ats 1, PhI r "n ;< '.o i a '. car i. ;;:n
Ciaiites pharmracouutlqt :-. i'. i q I"rog :.
vous y trouverez: d1- I. ai: ;'.; ; -. l'nt is i
Vaieline pa'rfun> e (,'L t --- EI/ : < (.v'..c a
dct La famelo e Tei ti re .atr, rb;' y Ir 0t offers, .;n; .. i t a > i-
L n Seite, etc., c.c.. in. v u.ih.', '
Achetez pour 0,50 ce goirdi -- Recituanr .r" Ini- ime a n.r-
tr tr.u i 'h t s<. >1:. t t'o erI :'o -/- a ,, <- .;*' .. o,,.


A

'U


iN Cwere B wit du AMaga a da tfta
A t i DECAIITLES DE CARET, VIEIL OR, DIA
StLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL
A, KGENT ET UR,MUNNAIE DE TOUTES
Si.f IES, A DES BtlX ABSOLUMENT AVAN

AND LIQUIDATION DEN LUNETTBE BT VERBAL
Luanlle# et Ferres de tou8 nAmeira
I ntIureT en nickel inoxUdabS A
Verres caltes au prix d de $ 1.00l t patre.
L Leqguitio. darera juS;qu'a 15 Noveibre Sit m t
t" i VATTEIS A C#C


i


Ii
4


Ij

I;

I1

I


e'est la quintessence

DES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


I ~'"'


:n~L


4s


LA






PENSERS

Lea homes. sont causes que ei
f!:nin.es ne s'aiment point.
CONFUCI CS.

S .
Nous avone tous faii dcs ingra s;
nous ne l'avons jamais 6t.
Mni~s de 3EVIGNE



SOUSCRIPTION
POUR LES RESHAPES


Liste de Mfet E. Settinsenat
r e No. de lnd, 20 DE
(,iir le No. de lundi, 20 D&e. 19314 DE


Vve. Em. Servinceni
Mlle. Y. Thomas
Miie. Jeanne Andre


- M i,


-*- "r 1 L. 1* iGVlLt BTS


mw


;S DENTS BLANCfHES
iE HALEINE D',ltE


G. 1.00
0.50


Total G. 2.00

Liste de Mile. F. Daliphin


Siminaire Coll&ge St. Jar-
tial G. 2
F. Benoit
A me Archer
P:armacie Buteau
F. Dtirant
F DAsilier
fM.e. G, Archin
M'le. L. Breton
N::e. Milfort

Tot i. G. 3

Listed de Mile. C. Mu ier

C Munier G.
CIur.s du Brevet
Ci-urs Moyen
Cuurs Elimeutaire
Cours Priparatoire
Course Enfantine
dc I'Ecole Normale

Total: G. 1!

Lisle de Mei Ch, D)uh.t

MrnIp J. Harris G.
Li: ouvritre
.nRe Rey
1lle Th. Rodriguez
Mr.i1 E. Boisgrii
A vdr6 Dartiguenav:
Un professeur
M. Th. Carrier
Mneo Davoust Giles
ile Olga Georges
Mine Jean
Famille VilgrainI
Mile Euph. Delatour
Mmo Theodore
Mine A. Nau
Mrto de W.
5Mi. dc W.
Mre L, R. Leveque
E. Jn-Louis
L. Lafortune
Ed. Lallemand
Mme B.
Mme Vertus
L.ia Gibbs
Mn:m Maurice Etienne
O. Option
Mile Blain
Une personnel
Une personnel
Mme V. Chevallier
J, Kilsain
Mrne Maurice Laroche
Mine Optalie Beaufran
Mmne Marc Rose
M. Ged6on
Mmne Charl6ts Charles

Total G. 3


1')




is


I1.5


C..?)


1t 0

S,00





I U05
S1,O .







0.10
1.0)
0.55

0.10
0.10
1.03
1.00

1.00




I.oo
1.00
0.05


1.03
1.00
2.00
0.,0

5.00



.065
2.00
0^0


6.00

9.65


(A suivre)


AU COLLEGE
HENRY CHRISTOPHE

Dimanche prochain 26 du cou-
rant aura lieu, dans ia vaste cur
du College Henry .Chrstophe une


Soycz phe us
-- gffard, .o;, d
..'?:L t t Pd'*
femie duciuce t pal,



Soir et mainm .m -
ui.age di C(Tr:; : ;i "t
( ^g ii:t 'e, i ;.' iv.- t' ',
bien les denr.i su,'"riv
res de haul en ias;
dcnr s inrfriesit -s d-' t,
en heat. i ..'st-z
rancrant dsch d.rlts
?e on ^Lmuveri'ltt
culaire.



;anr i;e E p1 '-T:' .- ;
grg'-e d'eau. Faet
,ter J'eau -a-n !e -b.L
the, la faisar: pas-
plusieurs fois tntre
dents. Rinciz de no-
.eau a leau claire
'oHa.


Cette mithr'de Clgmi
v .us donnre Its 5 rera-.
tats il'uastres ie


/'

-i





' .. ..













. ... de !a
(>*t d.' I*n
-t .i ru
W^^i $f
b- \-


NECRO(LO)' ,

Nous avons reffu :;i ournu-
s' nouvelle de la mla t rvrenue :1
Petit-Goave le 22 d-:- bre,, dd
R#verend Pire Th&o'hine Varron
Cure de cett-c V'il'.
Les fun6railles cur- : iieu hier
10 heures du martin.
Nous pr6sentons no' condolean-
ces au clergy et a l famufllie 0io
defunt.


grande fete de chari- t'r les oA.
sociations de cFaiscea'. '. :la diii-
sion Patriotique* au .: filt des re-.
cap6s du massacre t :- Cotte fete sera prC '-:e d&, .' h.
d'une revue para-mili ,:.te des ie61-
ves du College.- Lv I roduit de
cette fMte don't l'en".-c ne ser..t
que de 0 g. 50 sera vr:'c b la Di-
rection de Nul doute qu'on as'ie en fouA
au College Henry C.t-iatophe c(-
'on s'amusera tout er faisant ch
bien.


LA FETE THEATRALE
ET MUSICAL A `iL. PAUL
C'est devant une :.. e combit,
compose d'"n uublici de choix
qu'eut lieu, hier .ir. .la fite Thtnk-
ral ett Mhuscale or'a ,ee par
Dames ,issionn. ir.o .e do ig e
Tout kl progranmce, :aii comnienT-
cement la fin, fLt c' ecutt ave:
success. Et e'est avt regret qu
t'on sOe seara en dEtn..n.dant unft
douxieme represent ta ign.
-us nos comnplimrens h Mada-
::e Marie wn-aricq K1raux, di-
rectrice e la troupe, avx acteus
qui remplirent .. ,. rOlt s avf :'
brio.
A quannd un deux>l e?



REMERCIEM LTS


vi
.iDzr. 5. i. r









U L
S .. '.:" .t



ra I ; 7r 'i





pitait. kl:i :L .i le r -* ..< le -. :z'*-
itr-.u r a yr -.:. a r ...n.. ..er. "
o'ai. 2d-' 1. 'n Y u,






alrr: de 21 <
'21' >. 'm
Iu1ie de croon sa pr










n i ,r i ,afecti, 8 du C
rant



Rua F6rou No. 69
lotte Poftast No, 135. Tltphaoue 22M1
QVOT7IT!EN FONDE EN 189 $
Par
IENPR CBAUVET & CHERAQUIT
irrctreur-Propritair*
ERNEST G. CHAUVET
e'ire-4taire0 Ginrsti
MAX DUVAL
Administratngr :
KLEBER GEORGES-JACOB



Une sage precaution
C'est une sage prdcoution que
de prendre un peu de Quintonine
pendant l'hiver, car en s fortifiant,
on diminuero naturoelemen t es
chances d'infection si nombreuses
6 cette 6poque, et Von pourra
6viter ainsi, grippes, rhumes et
bronchitis. La Quintonine est d'un
emploi facile it svffit de verser
on flacon de Quintonine dons un
litre de vin de table et de prendre


de ce vin fortifiont oinsi obtenu un
verre 6 mad6re avant cheque
repos. Son prix r6duit invite tout le
monde 6 en fair Yostai. Ttes Phar-
mocies. A Port-au-Prince: Docteur
V. VMothurin, Phie Saint Fran;ois.


4. ~~.1 'V "* r.


Librairie


'', i
... W m ... ..r % ,,.t.-,hi.'*... a .. '... .. f...' ...

C.

Nouvelle :
\V~~~~ ,,. IiiC-:


BERLI NER HOF
(Le rendez.wvus de tout Port-au.Prince Elegant).
Vcus trouverez
jg les mets les plus d6licats,
Sales Boissons les plus agreables-
Sp&~aits :. IIOTDOG MINUTE
BIERRE ALLEMANDE
COCKTAIL MASON


Papeterie Reues Quotidiene
166 Avenue Trujillo Til. 2077,

Avec la baisse du hane on ne doit plus se river de U ie


Commandant Ladoux Mes Souvenirs (Contre-Espionnage) G0.3 ,
Maurice Privat 19-8 (Prddictins) ..........................
Due de Levis-Mirepot: .c Cornm 1'. dti Vogue La Poliltsse... 5,01
Maeterlinck Devant Dien ...... .. .......... ..... ..
Aiadar Kunez Le Monaster noir ....................
Dr. Alexis Carrel L Homme, tel inconnu .................. 4
Maurice Dekobra FissillW aL i'ube ..........................
Duhamel Les Ma.es (Chronique des Pasquier)........... 00
R. P. SANSON La uffrance ut nou- .................. 244
Paul Valery Morreausx Choisi; (Pr c' ..: Poui).. .....
Paul Valery Vari4t 1, i, iiJ, ................ .. 3,60 et 3,00
Le Gal Ne dites cas... mai dites........
--".." ................................. 2 .4A
Ecrivez, n' Acrivez pa-.......... ........ ... .. ... 8 0'
Ne confonfo d pasni ............ ........ .... .
Stall Ce que tout june honfl:, devrait savoir ... ....1
Ce que toit.t ihrnmrme ma;rie .devr;ait savoir ...... 3
Ce que to! t honm.n. ,! 45 an:< d'.rait sa'. r...... ;a
e que tou'u jeTune till:- d':'miiit -;.vr .....
Henry Bordeaux V'l' et mror I ..................
CARTE DE CHINE. JAPON. MANCHUKUO ..... .. ....
ALMANACHI VEROT.......... .........B.. Errch6 3,
ALMANACH VERMOi'.................... .. ell 6 .
ALMANACH ILACHE Ei'E ................ broc.i6 1,7&
ALMANACH IIACHETTE .................... reli6

VENEZ VISITOR
NOS BEAUX RA4YONS DE LIVES D'ETRENNES
POUR GRANDS ET PETITS


DtBSLIT&
FAIBLESSE


SB

VMeaifo


SDeschiens
sMe~8 e. BRgAntrateur du Sang. prescrit par l'lite'm tditn
Suptritur a la iand c rue et aux ferrugineux. Admis dats led Hpitan dwe *f



S,,. .P ri ......


Nestle

Vous serez vrain:e oit emerv i,
Aussi n'h6sitez pas et commint:cez des aujourd' :ui i cliectionrtt
- tiquettes des Produits NKi TLE.
ici queiques-un' is des primes quIi Voui- s ont oiferte- :


1 verre .......................... ., .,, ....... .. upon
I assiette L pa in I . . . .. . . . .
1 assiette .pin .............. .... ,.. ........ ..
1 assiett.e k ,Cir .................. .................
1 assiette etl ,'i-tasse r ............. ........
I tasse et sivu-taxse
1 cr.mier ............... ........ ......

VALEUR DES ETIQL ETTES DES PRODUITS NItSl I E:
)


El')
it


1 boite de Lair Condensde........ ......... ....... oupons 2
I boite de Lait Condensa :n miniature ...............
I boite de Lai: Lvapore ....................... -
2 Enveloppes dc tablettes de Chocolat
No. 601 ou 65 .. .... ..... .. .. .. .. ..... ...... 1


pULWLOr RED
PULL CREAM
jiILIJ~
+,E~


' .. :, eichlanitillr:, gratu it, ,i.rcssez- -ou ah

L. PREETZMANN-AGGERHOLM & Co.

Porl-au-Priace (Haiti)
U-


F -.


Souscrlive p rsou laler la dtresse es rescaps


MASONN DE CONFIANCE)
LA LIBRAIRIE LA MIEUX ASSORTI


-d A
^^^^^^^^ ^^^^- .^ ..iB^MW ml^ ^ ^^^wW^VwVAm''"mtfm f -.WM fif,,, i^^.....-,,.niel^ vvi.,,


i


g
!


.......