<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03207
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 15, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03207

Downloads

This item has the following downloads:

19371215 ( PDF )


Full Text











QUOTIDIEN FONDE EN 18%


NlISSIMCE DU JAON 1OD INI
par Roger Levy.


Trois facteurs- ont contribute se-,
ton M. Hou-Che (l'crivain chinorsi
qui a pris la t1te du rmpuvemtwu
B p~s, e, put yllque (d.: 6novation
S.,..e Cnmn1se) a cc que for
pte i'occidentali.a, ion du Ja-
pon. 11 existait dans 'Empire do
Soleil Levant, dit-il, une forte cas-
de laquelle sont ortis les grand
chefs du movement et de la reifr-
Me. Cette caste- prilegi6e avalt
te haute education nmlitaire. E::.
ruvait s'adapter A Ia force miri-
take et navale qui, en fait, so
triuve derrire la cifsation scien-
tique, technique et industrielle de
lOccident. Enfin, le developpemer s
particulier de ia politique japonaim
s tendait i la centralisation et ft-
voisait son adaptation ai la vie mtu-

11 nous faut coneevoir a la fois Ie
manque de cohesion politique de ah
Chine et Punitk dynamnque du Ja-
pon. La g6ographi, qui parto)u
command, dit en Chir.e: comparli-
mentage, divisions. Elle rkpond, au
Japon: uniM, compression, expan-
-sion-. Lhistoire--comme toiuourS---
renforce ilc et a le arguments d''
la g6ographie.
Bien que le Japon ait connu eI,
luttes int&rieures et le conflicts ar-
mis avec r6tranger, il a moins so-
bi l guerre que la plupart des na-
tios oeidentaks.. UL. paix q- y
fut etablie -au XVIe. sicle dura
IN5 ans, anu equs dts.gu4l. ragwi "
roeM dictature militaire. Celle-i af
aurit un role pr6ponderant a a ,
laese militaire, don't toutes lesles W-
tre classes servaient les intrti .t
La dietature de shbgoun, sorte oc
maire du palais, avait etO prepa-
i e par .a ffodalijt qui laiaisit a-
pra elle une paysannerie entiPre-
ment soumise aux gaerriers, dai-
Utyos grandss seigncurs), et afux
samourat (vassaux, qui vivalert
tune pension service par les s*
.(feurs,
Le miiitarisme, voire le chauv -
Uiime et I'imprialisme du Japon
&tderne, sont ke rbsultat, au nmp in
pour parties, de l'organisation soci -
l et de la philosophies morale qgm
I& f4odalitk y avait institutes. --
Noua disons au'moins pour part-,i
car il ne faut n6gliger, non plus
que la gbographie et t'histoire, tk-
exemples et les ten;t-tions-de I- t-
trnger. L'esprit de ia f6odatit6 sC
prolonge aujourd'hni meme sou,
oas yeux. .
La bouahid6, Iitt4raeement ia
Vie des mi-litaires), den chevalierb,
*i entrent des elements de pend e
indienne, ehinoise et japosaise -
bouddhisme Zen, confucianisrnti
shatnolsme --ie remote qu'a utnh
soix~ataine d'annees.
cLe mot meme ne parait dan-'
aucun. dictionnaire inligrMne ou $ 4
stranger, avant I'ann&e. 1900. Bie.i
tatendu, i. -a exist des Armes chr'-
valeresques au Japon .omnme- daims
tott les pays, A chaq1e 6poque.--
1tis Ie boushid8. en tant qu'i3 s
titution ou code de morale. n'a jar


tlais exists. Lea descriptions qu o
e a donu6es ont t4 fabriqaties dr i
routes pieces, principlJement po"u-
exportation... La nonvele rtUl:-
tion consist, dans sa phase ac-
ttjUl, en I'adoratioa dc la sasro.-
1 WT Personne imp 6riaie et de sct
Anctres divins, en'uta'inant unt. *'
b assance implicit A 'Emper'ur
l tant que chef de I'.itnee... Ou-
txe eals, elle proclam .que le Ja-
1Pn est ausai. uuprier a la tot !-
hP far ^r!; ,-. 1daFrn, mla ll--l'At.


par faveur divine, ,tuo c mmrun des
empereurs et des rais .. Les pays
strangers Chine et Europe pa- I
reit ement sont entases da-s
un mercantilisme degradant... T'l
eat le credo des etudiants, de 'a,-
m6e, ,de la marine. La classes pay-
sanne s'ocupe pen, elle, des idies
nouvelles. Mais rien ne serait piuh.
eloign6 de as fagon ti penser que
'intention d'opposer queique rbe-
tance refl6chie la propaganda qui
se fait autour d'ellev.
Le bouddhiasm'e Zea tait unei
seete de mediation bouddhisr,,
d'exercices spirituels et de disci-
pline morale. Introduit au Jap->n
SIla fin du XIle, si1et-e, il contras-
tait par sa virility avec les tendana-
ces mTtaphysiques du bouddhisrni
proprement dit. L'unit6 fondamen-
tale de 'existence devrait etre che.-
chde en soi-mdme, et la conduir.
ne dev;ai, jamais itre dbran!3
par les circonstances, La doctnri:n
Zen plaisait aux mi.itaire par -
simplieit6, par le came d~4tachn-
ment qu'elle leur conftrait d.a.-
Faction.
Le confucianisme, qui a Pte la
philosophie officielle sous les s',6-
gouns Tokugawa (1603-1867), jou.;
une large part dans Ie btashid6---
La base de la sociPtk en Chine I
tait la famille, prone par le con-
falcinisme. Mais celui-ci, allant
plus loin, concevait PEtat come
nne peinture agrandie de la fam;1-
le toi It souverain etait le re. 1,.n
mime temps-que le modle du pe ,-
ple. Les homes, natureliement :-
clines vers le bien, et n'ayant b,'-
soin d'instruction et d'exemple qu '
pour etre maintenus dans le drir-i
chemin, suivraient l'exemple du a -,l
verain t rentpliraient leurs obi!-
gations envers lui. Les enseign:-
ments moraux du confucianisnwe
faisaient ressortir lfordre et la Ia-
curit qui seraient obtenus par a
loyauth dess bases classes et :a
bienveiliance des classes superitl-
res- Ainsi de fil en aiguille, et pa'-
analogie, l'on crtait le respect, ;a
fiddlite du sujet ou du citoyen A
1'egard du gouvernement. Le c-rn-
fucianisme a sapk le shogounat tt
prepare la restauration imperial,
en accusant les tshogotns de pr>-
t4ger le bouddhisme.
Le shinto, nom donnd l La
myLilt-,log:ie et au culteC as&ez v-
gue des Ancetres et de la nature,
pr6cbda I'introduction du bouddhis-
me au Japon. Ressuscitt A la fin jt |
XVHIle. siIcle, ii permit ene',e j
aujourd'hui d'invoquer lea origins
divines de la mason imperiale ct
fi. s.upeririite du Japm sur touted
Iet nations.
Bref, t'ideologie du peuple japi
nais est ainsi composee que I'appel
au soldat semble plus entrainant
Sour lui que pour n'importa quell
autre. Car i1 a la foi la plus pure !
et la plus exaltie dans la divinity~
irnpriale, dans sa propre orgine
divine, dans sa mission P.minente
I travers le monde.


(A suivre)
Roger LEVY.


(Extrait).


NECROLOGIE

.La nmuveile nous arry de d I'1
mort survenue aLX Gonaives do
Mme. Admise. d'Hiati. -
Nos condolfances aux parents :e
la dd6unte.


PROPOS ET


FAITS DIVERS



UN GETSTE PRUNCIER
DE LA PHARMACAIE QASTERHA


La grand rnodestie die M. 1
Docteur Geotges Castera ne nous
en voudra pAs do signaler A no-
lecteurs son feste g4inreux A Pen-
droit de 'EcOle du Bel-Air, dirigle
S.1 ^.rs cehre et trPs honorah -
- Marie-Christine.
,a precieix envoi, en effet, ;!
SImit n phainrmaceutiques a Ct
i ~,i par cet Etablissement au p.--o
tit des cinq cents enfants qui ifr
fr6quentent.
Nous ne poitvons rdsister au d sir d'en feliciter le distingu6 dona-
teur.

MOUVEEMENT MARITIME

Est arrive ce mati, le Cristobl'
de la Panama Line. I1 a lev6d l'n-
cre co main nm :e :wic un ch-:--
gement de 500 sacI dte cafe diit
250 sacs a destination du tHavru,
100 sacs pour Naples 12a pour A-
vers, 50......pour....Bergen et 50 pour
Koteka.
Le Tsuyama Maru a tgalemett
fait un bon chargement de ca'3-
dont 50 sacs a destination de K<.
be et 200 pour Yokoyama.
Sont attendus pour cett semai-
ne; Studyv-er ant a la date dic ce
jour, Le Martinique, 18 du c-nu
rant; Amazone, ie 16 di courant.

LES VOLEURS EN ACTION

Samedi, dans la nuit, d4is vo-
ieurs ont p6nttr6 au noagasin ilcs
Freres Baboum et ont brmport4 00.
dollars qui se trouvaiert dans u ii
ror, La Police est t leur reeher-
che.

LE COTTON

D'apres un de nos corresponiracnt
de Mais.ade, la production de co-
ton dans la region se-a tras abon-
dante, cette ann-e.

EXPORTATION

Des Gonaives il a W6t exptdid a
destination de New-York et d'au-
tres ports europ6ens 23 balls 6 -
pite, 1570 sacs de caft, 8 ballet le
peaux.
Des Cayes 1525 regimes de fi-
gues-bananes sont exptdi6s air:
Etats-Unis de I'Amtrique du Nor'.


NOUVEAUIX AVOCATS

Ce matin eut lieu A la salle de;
audiences civiles du Palais de J,-.d
twice la prestatio dte -erment d.. .
MIM. Felix D. Oligario. Ulrich Re,
et Marcel H. Douge, commb av.- 1
eats du Barreau de Port-au-Prino-. I
La bienvenue leur a t-6 souhait j
successivement parI to Prisident ,;e
I'Audience, te Juge Rene Isidore-,
le reprisec;tmant du Baitonnia
de POrdre, Me. Georges Rigaud,
le Commissaire du GoavernemenrV
Me. tDominique Hippolyte.
C'est le nouvc..t :T.-i're, rki'ki
Rey, qui tant -' .;oi pi;ire 11 1
qu'en celui de s :-.. .:-i,:, i;po. -
dit brillan:ment a -.-. .4,.icuw.s ,a- -
roles qui Icur f' :At dresses6e.




Lire la quite de nos hdormalianm
enB me. page*


JI ......


DECES


C'est avec peine que nou a i-


ioan;ons la mort de
Mme. Vve. Antoin Dtpoux.
noe Julia Beauger
Nous adressons nos condolauin-
ces aux parents.



REVEILLEZ LA BILE
DE VOTRE FOIE
Sans caloml-et v ou sautirer du
Ut i matnt "gonfl ia bloc"
cu h'-Lar I'it. e d t .r.-l..'; .rrnL n,
Rai TWTI 7 RO. ne ir- -i i a rt i .'.. p

forchn .'attiAn- pai 1l wa sc. %,dnr 1 :1
PETITES F1AIlt;lS CAFTrFA txir Le

e 1 ri -e'pi -rn Pet c- T''h a Imi ar.,, L
Is k ei rvutesoi r VI tnuiri--.


I


"SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


SDemandoz avos amis ,t
ils vous confirmeront que
nul part Pr t P -au-Prince
in iPout miCux ranger ,t
;ipprtieir les bonnes ccn-
Ssmmations qu'au < VOY,, situ ,ttt Champ-
de-Mars.


E. HAKINI:.
Disltibuteuu


AU PAYS DES

MERVEILLES

Fumisterie! Tel est le mot qui
vous tomberait des Elvres A la teI -
ture, dana .Les Nouvelles Litti-
rairex, de la note intitul6e La Po&
sie i IExpositicn, et consacr6e a
des manifestations !ittraires o0-
ganises par le Comite de la See-
tion de litt6rature -de cette Exp,-
sition.
On a lu e -te des po mes dtri
toutes coulet t de toutes benu-
ts. Mais, rceau Ic plus al!'-
chant fut ce servi par le cont--
rencier Luc D)urtin stur la po&6 ev,
11 fit tan t at i bien, qu'il transid-
gura en quelque sorte tout le par-
terre, a point qu'nn petit hom-
nle, maigre, p)as trop i)id se leva.
se mit A reciter, trermbler comn .c
nos Ktoutous ,ides tr4piques, em-
barrassts, e'est-h-dire n11 mal d't-
limination... 11 venait d etre conda-
min&, transfigure par r.itiumlinatio;i
du Cosmos intCrieur tint paria,
antbrieurement le confcrencier hi-
pire.
Avouez qu'on vit rmieux Ih-bap-
qu'anx pays det. TropiCqueis.



LE CHEF DU CABINET
PARTICULiER
DE S. E. LE PRESIDENT
DE LA REPUBLIQUE
RIEMERCIE

Mc. Amilcar DuvaI,
tres sensible au nouveau t6moign:-
go do sympathie et d'estime que f:i
ont apxpo.rttf les nombreuses lettres
at carter ainsi que les visit re-
n;r, a i'occasion ite sa nominati;o
a; post dte Chef de Cabinet deo
Son Excellenc e i Prtsident do n
R4publique, rnmer'ie cordialemc it
tous ceux A Iqui n1 e doit. en' Ic-
prjant, a" sur ., d'avoir l'ooli-
geinc do Ioxcius ri. de ne I'avorl
pas fait plus t6t p. par correspoin-
dance directed, fate do temps.
Avec I'expre.ssion doe scs m-0'-
leurs sentiments.



FETE MUSICAL ET
THEATRALE
Grande t'Ute theAtraie et musi-
cale au profit de Ii Eglise St. Paul.'
A.. M. E. organisee par les dameai
missionnaires doe 'Eglise le jeuti
23 decembre 1937 aB 8 heures pr&-
cims du soir cdans l sous-sol tic
l'Egiisc (Place Sainte-Anne), Le-
ver du Rideau: 8 heurcs P. M.
Entr6e g6ndrale: Gdc. 1OO..


1
-----(


Campagne C otre la i3larI4.


LA QUESTION

TROPICAL


Dana nombre de pays survien-
nent des 6pidemies qui constituent
un danger permanent, non seule-
ment pour les pays oui ellte sev-
sent riasa pour le monde enter.
L'irnportance du trafti mondi'
afait que lea distances n'exister:
plus, si bien que lorsque, par exem-
ple, unre 4pidmie survient en Chi-
ne, elle peut constituer une rev-
nace aussi bien pour la MtiLLterri-
Sn6e que pour kes pays qui entoO-
rent le Golfe du Mexique,
11 twist done tras important que i:
monde entier, et surtout les orgat-
nisations d'hygiene, -ient rapite-
ment averties qu'une maladie cun-
tagieuse regne .ctra un certain
pays, sur un bateau. etc., afin de
pe-rmnettre dt, prendre les mesurs.
appropnei es.
SLe Eastern Bureau de SingauT)w
cst sphcialemcnt chargg6 de u;-
veilier e.a maladies contaIgieus,
'qui sovissent tn Extreme-Orie,
oui la population eat tris den se .t
on ces maladies sont trts frequer.-
..te. Chaiue stomaine ce tlureau pt-
bie un bu!lttin sur i'dtat de san- -
dce 'Orient; ce bulletin est en'-ui'-
transmis au rmonde eitier pa -
tWlgratphe ou par la T. S. F.
Une des maladies plus rtipaiU-
dues et don't le Bureau d'Orient
s'occupe le plus est te taludismnv.
SBien qu'iI t i impossible de deer-
miner Ie nombre de paludiques qu;
sont traite-s chaque anti e dans Ii
monde enter, on saiL cependat
que. d'aprs I, -' Profc,.-seir Reine:'
Miiller. Ie nombrte (d's cas de p:-
ludismtc s',ive chaque annee a t;e
viron 800 millions.
Le Bureau d'Oriient est rnt for.-
dation de la Commission du Iati-
disme qui s'occupe tri s activemenut
des problems du paludismoe t (te
tout ce qui touche a la diffusion di
Ja quinine, Dans un rapport rfcer;-
ment public par la Commission d.t
PaludisnYe de la Soc-i.tc des Na-
tions, cette Commis.ion fit savonh
qu'eile recommandait, r.'ur le ttnli-
tement du paludirnie i traitem-.nt
rapid it la quinine, t'I I.tours de la.
quellc 10 malade prend quotidien-
nement, pendant 5.7 jours 1 gr. a
1 gr. 20 de quinint, traitemenrt
renouv-eler si une rechute s pr,-
duit apres Ia fin du traitement,.-
Pour la prophyiaxie In Commission
recommaniht un c se quotidienne
de 0 gr. 400 pendant toute la saison
du paludisme.
Ce mrdicanlrnt -.i P officaeo, q:n;
nous virnt des Ind -us, est consid'-
rI, aujourd'hui e,. .orei, comme I '
remdte Ie plus pu. 'ant du palud;-
me, ce grand fliau cde 1'humanitz.w






ETLALATUE AU INEi.... L MiR.


ITA. -NPPON
.. APRES'LA CONPFSh' NCE 1$DEBRUXELLES. / hin f n VeateW'Chn .
E T L A S I G N A T U R E D t fPt A. T I C O M M UN YE',Aa'X .* .
T.0-P- DONN MOHR
TA iO L:PPON."....,:. ..


(voir le no., :i..sant hier)

(suite et flin)


SE JAPON AUSSI A BiESOIN
D'ARGCENT

Ce n'est pas lTta!ia qui p ...
p, curerer a son allidTe ilat, ';'l
Ni l'Allertagne ,mon ii-
Et, sans argent, ',. Nippbn& .8
p(.uvent point exploite-r i.: v
r.
:C'est pourquoii kcs J, n:i t
et que des sourire (i d ; :-
tuie a Bruxelles pour la .-
tic n.... italienne, nom. m:a;s
pIam6ricaine. 11 faut rK.n, L.
qt M. Norman Dav :, h : '
tc delegation, s'st ir-r.rr(-
m duration surprenaf.,t' i I' :
dt Japon. En so rEndnt"'.. -.
kc- il avait le d6.ir nun r; ;, .
cc': une condamnati t. :"
m dis d'arriver a me '.
a. conflict sirno-japvw-ii:
l.n'y a point r&'-.i :
peit Ie rendre responable d(s
ch-c de la vonf6ronce. EIrn
de la S. D. N.. colle-cl ;v a
ur- tache origine t ; ,.
n't-n voulaient & m. .
un- initiative person' i
Ut ,i strait aceuen] a i
ve r que ne eonnaltra2 ;
rni-liation de I'A l-;rn '.
ce e-ci les Ni: p'. .-
rion retirer. Uls es
tr rc, 1'ouvertu2-u n
di de a par .
1i bien que sa- pi-:-
ti. -s 6eonomiques (; :. '- :.
firhit aux troi s gra -.- .
ni detiennent a rh
Ior du monde -



SOUSCRIPt1)ON
POUR LES IESt ;AJ';I

(Xoir Ie No. de Sanmd; i ,



Liste de Mile (Ode ife W,


Pranck Solages
IT', personnel
U.- paysannc'
Un; indigente
De ix paysannes

Total%


Liste de Mmine Pauy

IUn cordonnier: 2 p':. .- ch i--
-sureg.
Mme Y: 2 robes et bt
Mine X : 0.50 centie:
Mme PFeix : vieu- x rnp.au:
t ne ame charitable: r
Ln group d'enfant, : "0.50 c-
Mme Edouard : 2 pi:i. -
chaussures usagce-s
Mile Latortue : 2 robes e cmie
peaux-
ITMme Monder : 2 paires dc cha- -
surs. "
MIle H : 4 bdrets usag-s
-Total: Gde 1.00.

(A :suivre i



Machine & .e6rire Imrunq.f.:
Machine &' calcule'r Dallo
Rubans, paper cta tl."n
Faites vos achafts hez
GILG.



Au Moindre

Reniflement..
Vi-r.-lc rcemrdat uruqw
pout aider c:-iter in,
rhmmts, .Spci a!esutIet
cOinq pour le itez At Ia
rhumes dfbutent/

ViCKS VA-TROt.
A U"


Gd.,7 7 "


*.. ; U. R. S. qui empr,.i
r u- ..iqu'lIement !. .ropagmis,.
i de ait. -aioir quoi-
S .-; .:t r financi,-


t ,. -.:;--: .' ,i. .. .. m. eti ili 1''r
; .. -, rrn iilt .: q u ie'
i : .... ... t. t ra, .-, t fa it.
SIC .; e< C- .. : r exempr c,
S: .' .. ., -. d'es c-i-
c -. court ;Li.X


* ,. :. 1 c\ r '_ree ,
: '. .. .'. -''i ( :
.. ri t '' '
... -phy:
"" : .. :" a. y E -"
. .. : ,

a .


UP)Cra'
n t~~Y~ 1-


'-r-~4 rj-~ ~i parnu F:
net s-xactcrnclat
-. '>0 (12 2> COUIISY

-~ '--- '~~rt. -. As
units eon>'>
r- C-'- (1 nous res~-r-
do 'roenam. a
-. -* demo -
---.0 Ia c ufl urn'-
UXQiF'~

4.-- 1, -4
.4- 4'


IV.)5ICUS


11 f t/4 1 t K


.: a Sant .
; '. *aton ,.. ,',nlar i-on eff ec-

.; i" l 1tir a.ossede en
ind&n i action
:. .0 d'ou .tmeentA,-
rei .* iliaire,
;..-...,.,:. ^ .. i:-neillei */ at an .i-
4 4 4 4 4t-tmenu 4 .e*tinal
.U >L COlt' 0 "V D,

i zu-ifeur pf .o Hait
Hort'-auPr ncea
*En.citr. e au &lioratolrc
'onal d contr !e des mn-
Cicntt6 sous l NO,. 528-3"3


OPTIQUE

POi T-AU-PRINC.ENNE


brand ,.st',rtiment dI -rres
SCon tu.-: p-our lanett,' de la
"---u re .i;.;;;-.
G; ..'d'Iue, en t : de
John H. WCo,i


Aor) s toute fo
opr6s to.-J'. eiCto.in
Si i o s e. ; s '1 u I
do p -nde'r ,s effe^ ., ...,.'...-
i Aus', r'-,c-rtmcn cn '. ,

Q uinto :in dcnt I'4.!= : r,-.-:,. ., .
o6 tf re. Son emoloi f i:. suffi
Sde vrs contend ao'un f:ocon
0' QJ '?r iie'ia dar -s "-: :tre a vin
'... .. f sc, p r.
nc-r.c'.,e, t font pre6 rp'ar p f t.-'J..
.~ !.,s-.. n P :- ies.A Pc cu -* u-Prrinrc:
aJo:'cjr '.'.. Mothurin, Pharmacie
Sbcnt-iFrcnccs.


et di-
mni i-


Le vapeur HAITI N. B. Voy. SC.
de retour des ports Colombiens, de
Cristobal C. Z., de Kingston J;u.,
est attend le 15 Decembre .1937,
en route le kteme jour A 4 heurcs
de i'apres-midi pour New-Yo,'k,
via Can-Haitien, prenant fret, pas-
sagers et malle.
Le vapeur COLOMBIA S.B. Voy.
88 partira de New-York le 16 D&a-
cembre 1927, directement pour
Port-au-Prince oui il est attend le
20 Decembre 1937, en route le min-
mre jour A 4 heures de l'apres-rni-
di p.ur Kingston Ja.., Puerto C -
: -mbia. Cartagena e Cristobal C.
S., pregnant fr&t, passagers et mli-
:e.
Ie vapeur MARTINIQUE S. B.
S i'r 171 parti de New-York le 10
S'. bre 1937 pour tous le.s posr
.Jiti::f. est attend le 18 Decer.-
)re -137, ;n route pour Petit-Gou-
e at le- autrea ports d- Sud.

WM. E. BLEO.

Agent G6neraL



I.OUIANGERIE FR LN-AISE
(I.AND'RI,':

Passez a B ctugerie Ftr,
2.u0,s vo\u y troueer'.-2 le meiileur

n.;'.. .-;, farne e. !c :. 5s hygieni-
q Imtnt prepare.
Onr y trouve dgal: ment tot:ub
sOrt.ie de bonbons, de: provisions
a :mrcntAires: liqueut-N, bm;-t rvs,








RENDE VOTRE BEBE

GROS ET FORT,
LUI AUSSI!


Donae- h rairc entant la nou.rriturt
subtantile, du ;2-Minute Oat Flakes
mhri au grand soleil cuit a ?'touf-
fe -- en fabrique p&ndant 12 heures.
11 regcorg:- de Vitamine B reconstiluante.
Et quel.ie savepr! Partout as monde tea
enfants adoront et pr6fi-rent Ie 3-Minu,
tv Oat Flakes. ,


V


Prke "Le eef s ginm
des Comidi.tes bin con-
niien cxOr Gang, de fla.
Rna.'h,. ;"eic' e M-Gr-M.
a .-


I'l-INL' IES SOAT 3FLAKES M


ATTENTION! ATTENTION

La Manufacture Haitienne de ei-
garettes off re & sa nombreuse clien-
tele, tant de la Provi-ice que de la
Capital, aux amafr urs de bonnes
cigarettes et de bon tabae une pri-
me de vingt cinq dollars.
Elle est constitute par des bulle-
tins num6rotbs places dans lea po-
chettes de eigrattes cRoyal et Rex
et portant la signature autogra-
phe des Directeurs.
cBonne chance Mefleunr lea fu-
rmeurs ie Rex etRoyall


Rue du Centre.


College Simon Bolivar


Enseignement Primaire et Secondalrc
Easeignement Classique et moderns sectionss A, B, C)
Pension, Demi-PensioA, ExternMt
Avenue des Dalles (prbs du Pont St Giteud)
TM. 3608
Laureat de I'AUiance Frangalse dCompasition -fran*0&3 su.S-A
mens du Baccalaureat de Juillet 1934 et Concours de Dietion P*s -
paise de Juin 1935 et Juin 1936).
Plus ae 50 sucecs aux Examens du Baccalaurdat (1Ute et 2uS jta r -
ties). ,
Le College Simon Bolivar jouit de la confiance des famies.
y inscrire vos enfanta.


4 ,:'
.'
,o.**


COLLEGE POLYMATHIQUE


PONDE EN OCTbBRE 1934 -
INTERNAT.1S4rSKNAT
Avenue Pr6sidcnt Ttillfn, N 209,.T ph M .T3716
Directeur MaOWel Robin.
Enseignement Prt.aire etSe6oadafr

Cette ann6e: de Ia classes enfantine (l lme) A la- 3Ste incflu
ment. Course gradusa dc St6nographije Dactylographie b.etc. A rpsrtI ,'
de la 9'me sans pavement suppljmeitaire, "
Pour .tous ronseigoements, s adreater an slIge- de P6(&obls~eO.e :
entire 8 H. ct midi on de 2 H. A 5 H. P. H .


'l-* 72 40 iW -% A 'r Ir # A 1.* r-


-Mloltw#16; will$


5


a


I


A


4v""Z






A: v--rn---,--
SO II
ej:j


r. 4p.-&,


SLJE NOUVELLIA Cl r


cbrwrpp u sin-ar- '-atm nnwqv,.i6 :. -ent
jnn fgopr4o -r erS 1'tc --.-i


UN BON CONbEIL


wow"


SECURITY, COMMODITY


Me-sbtme.s Messieur.s I: vous vou-
loe tuujourb culserve 1 lotCri t b(ulll-
ti, Lu'tC elegance .is:'tfer chaqt,:.
huit jtuir-, cheque .quitr jours J't-
1egant Salon de Coiffure tEXCEL.
*SIOR dirige par Ie dynamiou.
Frunck Millet, pa at .: n qui et
d('ne aloabilitd ~t d'urne cour!u:.
.ic proverbiale et.toujo:;rs dans Ic
ibut dti aatisfaire ses cli:ts et daii-
I. coupe et dans l ,ro',.;ptitude: .
i':ccasion des ftes de fin dr'an:l-.
S'-ient d'etre employt doux ?i"-
nO. luvrie.tr qui out iC ) fHit ;.-ut
petl re
LV'ne visite A f.'lgct Salon (e
CoiPfure EXCELSIO,. dirigd par
FranIik Millet a la rite ucs Mirac'O
a prit'.::ir-itC de ia I:;aue du C:
nida, ou en face dt: .autrnal ,.t-
Nouve'li tef .


II est imprud-str
ou ie fef er le ,.
deg dommnfoge
$d'ossurane.s,
Struts et out-4 c
coffret de srde
coOte peu et rit
LA

SBANQU
DU

..... ..
40*


de order 6 I moIcon
'oi peu*4cr- v>us iCsuser
'"pcrtbirs,4,, vLs pohicoi
,*:t *, V. t!;e, con-
c~'u -cf- .prs':eux. Un
t6 6 In Bc, eqe Royoci
te tout aujet d'inqur,*Iude.


E ROYALE
CANADA


LES lDEil. UI CPlIl S


r


Di%,-- mou *leux, j ine
is pasx venu lirf.r
Joi s'ais parc ..lnabil vw-
yon TIe souvitns.tu i
jeune liquoriste Edouard J.


1)''fljjiI;l in I'isi et& chez liii P a
4~r 4j. -

c,I



Ii i 5tfi>

ii:i t,,t

B ) ;'7r~-ratni ira prunolle t-attif~d

u ii VU vs fli

'Pr'l ''' T)'

i r 1 ii .
I)., )V44 V


0h6recteur: !U Aicindor
Champ-dea-'ars No. 5 anw i t local de Palace Hotel
CxternuaBlniernia madillttme atques
Imrstrisves vo, -'ant au :
(-OLLEGI 2 :. fODERNE,

itecie ) :. : on32ig::ena : ,i'ortUe de toutes ls b>oiUrse&
i'cole luui itt: pr. fes as )rs i ;>urrage de cranes,
ircoie qu pi-TTre 8 une t:re Auiquement 4pleinew une Wt-
te bien faiten,
Secole quyi 'attache A sollicti: a et a divelopper toujours Il
;ugement de 1'elevek

(' ... 1:,. terouve recruits i do rps do pr)ftessiura fe P ;l,
homo-icne,
le plus z616,
e plus compnrent
-t le plus capable, surtout, d'T:lrainer, par P'erp:.-
I'action honntye Pt eonstlrnrrt. ice,
I .- -nmm .~r+P ~41Dai~l-


*'1S


e Ide M atte iso
plan do toPIWO


&ua Courbw et NX du sMLagasinde f Elat

THAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA-
'S, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL.
.,CES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
IONALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
,GEU.
EANDE LIQUIDATION DE LUNETTES gT VERRES
Lwuettes et Verres de tou~i nurmcro
Mlontures en nickel inoxydable 6
FVerre ovales au prix de de $ 1.00 la palre,
ba Ufltidation durera jua.s-'au ii N crembre ineulir
ast,


A. DE MIATTEIS & Ca,


DL .ANDEZ
LA L'OM/MADE
La-Em-Straif
a la Cordonnerie
Mont.Carmel
HYPPOtLITE JEUDY
celbre prCparation de
flo-ko-Co.
139, Av. Trujillo
Phone 2183


t~ mAl 11

. ./I ,1 ,> I TLE("hri f'.'

.AlA I)l


-* ~ d~e.


Le fait est incontestable


'4 ttsit'ii' K (I.;> 15' 44$!.


LE RHUIJ
mm""~i


START E


c'est la quintessence

DES



meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


hrunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui faith son arome



GOUTEZ ET COMPARBZ
A 'k


1E;!< cbfmvmfbii Uva4 un i G \1s nnnen pa> V &lain igft'
sU frincw

DorIIc": I.rv Ltr ic i..frmi;rc-.

-Conommation Kx -.
f"'.t ii pro il' di, ; Gen ,rlral I El trick (:,. [. S, A.

('IE D 'CLAIRAGE ELECTRIQUE.

TEL. 2266i.

___ *_ __ ___ ^ ^^ ... ......*


Da ILITIS
FAIBLESSE


VIN e SIROF


Ai c' vESChiens
lomoirAoblau. -- fl Buptrlaur a la viaudo .fs t. aux 1er01 itJA. A uis Uans ls Iiipitju tdi Parul


. I










4*


'1'


it

'I.
r!


~l~c~Li~ BBk


Yr


c


A BA Srde CODEI/r, TOLU t E UCAL7 YPTOL
GOUT AGECAABLt -CQVSERVATIOl* PAVFArr7
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AXU-PPIC. HR!TI, AW V.tv L s et


':*


Fu LE> 1 TJ 4NES
V) YEZ


wSS6


i


aT04,Am

~98~4ra~u e


. f ,, '


I;i~t~~ II~,~?c
~r;i ;i t' ''


p -'A
,9 vy


gir~s~ P~ta~b~gI~t~ Q~'.:~r
8': ~ ~~ P~r
"~~r, II .






*L NOUVELLISTB*
Jim fV40 No .a
Sits PaoaI* No. 165. TtUpone Ss
iUOTLDIZN PONDER EN 1I S
Par
', Mia OHAUVIT & CHOSAQUIT

RKMEST 0. CBAUVET
Ser4ftir Gawarit ;
rAX DUVA
AdAdstrffl ato-^ .
K'TlhTR Gt0ORAtE0ACOB





Nouvelles


Etrangeres



L-S ELECTIONS EN RtUSSIF
:.IOSCOU.- Selon le.- d'o:.-'
fo mrnis par la Commissio! Cntt...
le lectorale 2.715.98P5 elected( r ,C
un total de 2.739.783 Mect:r. .-'
9",,13 o,"o d'electeurs ont !JI-
leur bulletin dans l'urne. S:.n.:
et Molotov sont parmri les ca:::-
E( .s 6lus A Moscou et la Kroup.-:.i-
y: la Veuve de LeninE parmi a ,
ce..tdidata 6lus dans Ia rgi,:n 0.
2.I scou. Les 96.03 o0- d(i';!et.:t "
or vot6 i Leningrad pour Idanu ..
K. linine et Litvinov F.ink-k-t&.;".
L'. ,s ]a region de CL.tu;iIn r,,',l '. ;
o .. d'6lecteurs ont reprinta l t t';:i.
p

LA CONFERENCE INTF I.,'1
RIC~MNE DE LA RADIO
iA HAVANE.- L,- -. .
tt session de h cu, l ':. .L .... .
t:- .ricaine de la Radio( out 1.r:- ',
Lie convention intr-an.:.
SRadio sur la RadioiC.m srrn y -'
tins a etA signed pac les .l ,-
ce 15 nations ambricaincs. L. -
14gu6 de I'Argentire a info rm:'
conference qu'il ne i,' g'er p
I'-bsence de co ns.lK.rs ; reiqi
mTia a assure la cn a.
croyance dans !adh'i, .
pays aussitbt que k ,cinrmvir"n 4 ,:.
ra tte examinameen p'- ,:.: ..
to. hniques. Les dci
lie:ines et dominicain.>: >.r
lis i la these du Br&i ..
nement brtsilien a ,yw i" r I
son d&lgu6 de'x4I, -i' ..
vw.ition nest pas en nl< i '
tcr'ns de la confernsrc:. i -
gud-amnriceine.

LU NOVEL AMBASSAD1}U'E |
ANGLAIS A LISBONNE
LISBONNE.- L'arriv n
vel ambassador a tnla -i'- Sir VV.
dor Selby est, dit-,n, ]I v r-
d'uno nouvelle ire drU;r I .
tious anglo-portugai:ri w. h- S.',;.
arrangera les chosues npor :
chaine visit de la mission mxii:.-
re britannique et fera se- e fTfo '
pour clarifier une situation qt I,
chc' a a propose de I'fEspar.n ;-
vaient assombrie. Le novel r--
bassadeur Etait ministre A Vin..
11 a declar6 que son object if" s -
de tfortifier la traditionnelle ant.-
ti6 et la cooperation entire les, dc-
pays .

LA PETE DES ENFANTS At'
BUCKINGHAM PALACE
LONDRES.- La premiere f t
enfantine depuis plusieurs a ,nnn'-S
au Buckingham Palace a attl i
I'attention sur le .2Pr,-e annivur ,
saire de la naissance de Georgv'
VI. La princess Elisabeth et Mar-
garet rose avaient pour h6te hi c
te fete de Noel m grand nomlbr
de leurs compagnes de jeu. Its '-
talent venus accompagnos de leur;
nurses et parents. Des jeux onl
Mt6 r6alises par les membres e-.
tants du theatre ecosais. Lat rel-
ne elle-m&ne e surveillait los active-
t6a des enfants et le roi Georges a
fait une eoufite apparition. Ce par-
ty priv6 a eta organism h Ioccasion
du 42tme anniversaire de George-.


LA DECLARATION DU
PRINCE KONOYER
TOK10.- Apr. i la chute de
Nsmnking, e government central
cninois est. tombe au rang de si.a-
V.eu gouvernement. diI province, a
;.,elar6 Ic premier mniistre nippon,
i:r prince Konoye en conmentant ia
iS.uvelle situation pulitique cr&,e-
par l'.ccupation de la capital ch.-
noJie par les troupes japonaises. It
;j outa quLLe ,e ,Japon maintenar't
;.t cbligd d'oriwnter a nouveau s'.
;.i'iu.cue vis-i:-'i.- d: Lai Chine :
3,.2; 4,jrj;.!Ui Tr. I a' ne.a::t ,..sscnem nt on
c c c. rafi:.' de toll
S, rt n. ts an -ni ii.m.s en Chi-
:- L iinc. lio .1 a t.xprinhw;
'- u.i i. t t e do Na.n-
:, i"'- :[. '',.-.t('L" "*( ;.*'.v _,i..t1"( Ie." n ip-


*E .. :. ro :.~ H'.

..C.


nc v., ''I.
If..


rn:.ng K.ii
.,.' (i m en.:-- f

* .1:.i n'agi- 1
.; m lmnis-

,;,'-,,nr~n ti
-.:... ifatte L.


S:. .T It e



-. i


REX


Ce soir 4 8 h. i4, 1tn grand d'a-
me d'amour et de devoir: LA
FLAMBEE d'apt4 t ie& de I.
Kistemaekers avec Constant Re-
nty, Suzanne Rissler ct Henri Rol-
tan.
Entr 1.10

Vendredi, i 8 heurm 15. une sai-
r4e admirable avec a:nette Ma:-
donald et Nelson Eddy dans LA
FUGUOE DE MARIIETTE, com&i'
musical raviasante que Janett'-
Macdonald belle et gracieuae t
Nelson Eddy la plus belle voix do
]'ecran, animent de leur charrtne
et de leur beaut&..

Dimanche, un film la glo r
d'un grand -iavant : :".steur, rea-
lisation de Sacha Guitry.
C'est le grand Lucien Guitry q.,.
a cr&e au thAitre la belle pikce -1.
son iis Sacha, et voila ce quec i
genial auteur de tant de pike" -e
sutcces dit a propos de son fiLts:
...Je souhaire que :.e film arrm.-
che chaque .sor. une !at-me. '
e^!e, qluelqueos spx"'tatiur-., ."
'ar. at bien senr la m.mr.oire J"
,u:r. pire..
clle pensee, n'est-il pas rai'
El le film rejou:ra ie monde e'lnt:-.
car iit e-t out it la g}iji e : I'
pius grand- .-a'v nt.s '1- l'Li vt' .-:
PASTEUR Un;.- grai.d r 'r


AVIS MEDICAL
(CLIN IQL'E


Dr. LOUIS HIPPOLYTrE
Anei x M.iiirro F. Dvvigneanwd
tRue des Caser:.es)
Consuftatin :
2 1 4 ha V, p M.


., r

de .~.


r-.i


LItronnade


Sji:i. ::e not. ,ele boisson qui vient d'&re lance par
| LA ERASSi:RIE DE LA COURONNE, S. A.

Essayez une buteille et vous adopterez cette boisson
Save son aromn tin et delicieux. En venta: la Brasserie

de la Couronii. en grades at petites bouteilles & par-
tir de cinq dou'aines.

Les autres boizuns COURONNE d6j trs connues et
alreeciees I Port-au-Prince et en province sont

KOLA COURONNE en grande et petites bou-
tfiilies

COCA CO A f,
JUS DE EAISIN
| SODA
R OOT B TRB

P huiez les Boilsons Courenne et vous aveQ P'assurance
|ie boire une boj3on extrimement hygienique vu la

methode efficace qu'emploie Is Brasserie avec l'aide
de ses machines pour Ie lavage de sea'soateillea.


IP~ kk '? 1~i~Ei:


S ounscrie olir souilar la et


?A #tpV- .., ---- -- .A- .O-V-L


P.... ....... .- ....... ... .. .... ..u :w .. srA"J l .A t ... .J.


IN 0"Im VVIPf


ALMANACH VERMOT br ............................. G
ALIMAN-ACH VERO', reli G
ALMANACH VERMO. re... ..................... .......... ..0
ALMANACH HACHETTE hr... ...
ALMANACH HACHITrTE rli. ............................
Curran et Kauffetd I .- Serpr,)r. ....................
Gaxotte: La R6volut ,n ~Frin <.';i:e .
F, Masson: Napoloni, : is Femni,-. ......... .
Louis Madiin: La C.nLtre R&volutLion .;ous ]I Rvo.lui.n....... C,
.Jacques tBaiinville: N.ir: .on.....
i ............... ............ 4..
Hi--.ir e ,d. '.d.u >: pu euiples coaLinut-e jus,
ql (i,. HIitler .
I i s L 1 % 2 .
A Hai'.v : :la;:ar:n .........
Lou c, ..... ... '
A l : .. .r .. .


I a11.rmc V t.Ph I n


A'. 1 t ne: :'
I




3,. '1..
1'..'' ... L ; I
LW r'
4,.. .


poth .. .
rIuts


-.Vv



640
.... ... ... ... ... 2.40


. ... ... 8gf




a.. .
26$~
2 ,OI


TOUS LEs A-AT .A;LUS DE RADIO
C('fOSI .SE'.T LA

GENERAL ELECTRIC
Prodtil d; i ru;.:: Electric Co. U.S.A


1 10


IMn It FF-i
i; LAsl'
A, *.


5-Wa-tt. di Pajitu..
3-Bandeo O in :, in.. r'i:.m P ..S ',. I u..'
IT'ait parl-ut r :;t;t' ,*.
C Y ieirn i m rno on
C-.nrs.troction Sp- .i:u:, p,.r ';'
rnYvyrz-X-'ALERIin A AN'uZ ,.,:
dc' ,)Lu. ofrt ir i ..
Imm:-,i.,n. r-f tion,


pirauec.
dp.. Miracles qui


r.a hea t


^.i-l..^ r^Js .. ..

FORCE
t<. Santd, Jounrsse votus siront rndues par KAtLE
extract doe landes vitales. V6rltable jouvencrtt1 I ri:
tiT t problema du rajeunissementet du rdabltssement de o;o
KALEFLUID active I l nutrtio, d;:-sr: t t ilmIr
uriaue, toxines. KALEFLUID a 5ob .ma) M6dalt#B 4f14
S cm .- to a .- urT .-orue a., ., 'o d co-c, 4 U :,o dUaC s#
Laboratoiro du KALEFLUID, 69, Boulev. 3 A
S ..--.PARIS-xV
Dep6t : P;arrnacle W. BUCH a Port-au-Prilce







resse des rescans


-... .


Librairie Nouveli

(MAISON DE CONFIANCE)
LA LIBRAIRIE LA MIEUX ASSORTIMI

Papeterie Revues Quotidens
156 A vcnue Trujillo Tl-. 2077.

Avee la baisse du ft anc on ne doit plus se prirer de


itaisezvou


- -


c c~-c.


LES PNEI :- 1.I
SFE.LDI


I





r


4


. .


t~61 i