<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03205
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 13, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03205

Downloads

This item has the following downloads:

19371213 ( PDF )


Full Text



E lSmNT O. CHAUVZ

D*rnrsret*- Proi rvf- toa-.


Poorq0oi


acheter


olne


1 1 AM. 4


Sans avoir vu la sUperbe


V


ott re



38


Plus longue


-plus large


- eiler march.


~rcl 4d '4 ,


Cartes, la Conf6rence de Bruxel-
i A 'a point atteint l'objectif quc
(ttaient preios6 ses tr?'-moteur.s a
savoir Ia cssaltion des iostiliti. -,-
o-japonaisea, Nous ne c6derons.
point au plaisir facile de tournrt
en ridicule, comme tant d'autres
J'ot fait, une initiative que nut-
qusaifions de ghenereuse& et qui,
d'ailleurs, 6tait fond6e en droit et
en fait.
rLa Conference de Bruxeles au-
rpermis, au surplus, de mettre en
lwmi&re un certain iombreiede fails
don't lehom s dmms'Etat front bier
e tirer partti

IL JAPON EN A ASS9'Z

SEt tout dtabord ei : Ie Japin
e a assez des hosilitbs actuelets .
ie qui ,en autres choses, conlir-
m tait I'opportunite de la Conferre mi
Sde 't;ruxelles. N'et-ce point It
ministbre des Affaires ittrangt-r-s
d Tokio qui faisait anivre presque
a~at6Vt son refuse d'issister a 1I:-
Sdte onfhrence de son d6sir de v,';
. ettre fin aux hoetiitks actuellts
ar la n idiation de certain chels
idEtat? Lesquels? Le gouverne-
ennt de Tokio s'est bien gard6 ti:'
kc dire.
Cependant, il faut letenir cette-
~dposition d'esprit des Nippons,--
Sprolongation des hostility' lear
Pt plus nuisible qu'aux Chinois .--
COe-ci ont 4J d perdu a peu pr'-s
tout ee qu'ils pouvalent pprdre. Ent
continuant leur r&siPtance, its ns-
qtent de voir un peu plus doe I"'
territoire envahi par Ics Japonai-'.
Ce derniera pourront poursuivrfe
kur advance en direction de NZti-
kin, Dans le Nord, les arnmees nrI-
Ponnes atteindront 1h fleuve Jau.-
te et eles le franchiront mnme ;n
pertains endroits. Et aprU?" Et :i
if1 Chinois sont r&GoiLs A prolon-
ger une resistance... sans epi,4,"
ilet Yrai, mais comblen ipuiRu'.-
POUrleur adversaireas? n et p I;
aiblqu'ui temps asez long ne ;(-
Cofle aViant 'an6antissement. t-t
tWes chinoises, sans lequeil -
ipponsneo cdnnaitro;at point 'a
tatiquillite.
C'eat 'ptirqdoi, profit doe i'a-
vtlee gOnerale de leur- troupes siur
tiO les fronts, les Japonaii ne
Wtraient point fach6s de s'arr&ter"
:t arreter ainsi les frais: les pe--
se en homnmes, I'usure du mate-
tel, .4puisement Anacier de la na-
t0fl, etc.
L Japon n'a pas qu'a fire. hi-
&la seule Chine.,
81 bien qu'en fin dte compete, ls
:8..flAt urs tfempnrerinent leurs:
i rneaes. Du moini. ie croirunt--
: l.en. demandant par exemplue i
MNiUtaiiaation de tou4 la region
': a. .tu nord du fliuve Jaunt' au
hi1t,4l d'poser la constitution d'un
Z&t Ahl+innnma ftr-mn deS trcos


provinces du 1H-opei,
du Sha'int..ng.
En rt-aite, ce sera
pour bomnet blanc,


du Shansi to

blanc bonnet


S DEVANT L EX
t-


Hier soir, vers 9 heures, cCtt
qui assistaient la reIi6dsentatirn
du Cinema Rex entenlirent qutc-
ques potarades. Sans nPui dote, dti-
echappernents d'autos, se dirent-is>
Malhe.lt-o:ruitement dlux officers
1,aisiblement assis A la terraisse rIt
cafe Rex qui se trovve, comme rti
le I ait, h cite du Cinema, furent
lbgirement blesss,. f .rt heureus,'
ment. j
Des couI:s de feu avaient tte' ti-
res tiune auto allant a toute vit&e-
se, auto qui aurait fte rprep e, e ,
don't le proprieaire a 6t6 arrete.
Le spctaclea- e fut point coit,'a-
ric, la police ayant effeLl-u avee c '-
ficacitd un service d'ordre.
En envoyant toutes nos sympO.-
thics aux deux officers ainsi qu'a
la Garde, nous form alons le vIt
qu'une enqutte-rapide permettoe t.
poser des conclusions formelles.,


LA VENTE DES ARMS
ET MUNITIONS

L'Annuaire statistiquw du Cuom
mere des armes et nxnitions di,
]a Soci&t6 dCe nations conne deo'
renfeigneTrrnts aur ty s import.;-
tions de. arrmes, mtmur ons etla-
teriels de guerre de 62 p ays, 62coS
tonies, protectorate ot territo:rce
south, mandates.


MARIA f

Nous avons repu avec plaisir it
faire-part du marriage de Monsieu':
Joubert Douge et de SMadamp )Ie
Francine Briffault,
La Bdn&diction nuptialt leur a ct.
donnie en U'Eglise de P6tion-Ville
le 2 Decenibre en course
Compliments et meilleursn v-e;u:
de bonheur au distingu6 couple.

- 7 ^ .. . ,, t


cQAu IkUPn


LE DEGONFLAGE DL L'UR.s

L:ne autre &videncr, .uise en r,-
liaf par la Conference dc BruxeitL:.
est le ddgontLage de L.R.S.S. Lai
propaganda nippone s'c~st efforci
de fire croire que la Chine utait o
aiiait etre la proie du communism. ,
i la suite do la conclusion, en anu-
der.iecr, d'un pacte doh non-agr'-
sion entire 'UR.S-S. et Ia Chine. En
echangPe d maintain u latat qta,
c'est-U-d-cr de la recunnaissant e
par ia Chine de 'dett i de cost ,
pr6valant dans la Moigolie ext I
ineure, 'U.R.-SS. s'engageait a n'ai-
der en aucune manicre le Jtapt,,
con.idlerde par les deux parties c-)r'-
tra'..a:!t.C.; come !'agresseur 1'.
n'etait point nieessaaire de signer
un pacte pour arriver cette abs-
tention soviitique, rinteret evide'-r
de PU.R.S.S. tant dans l'affaiubs- .
segment du Nippon. Par contre, le
paiCe- en question crsaacrait ia
inairnilso. de 1'UI..S.S. aur la MoI.
golie exterieure. D'aueung auraient
pu croire et nous I'avons cru
nous-tmemile A un ertaml momei t
que la Chine recevrit, i. changee,
du materiel de guerre et des m u-
mitior..s. Si tell avait 6ti la vr:te',
les japonais, qui savent parfait--
mert ce qui se pase en Cbhn;,
n'auraient pais manqu de donner
des pricisions sur 'aide sovi6ti0qve
a la Chine. Iis nous auraient rpe-
t c:nt ct mrl;, foi-: il y a tai.t
d'Pa ufnis rPi .4se on Chine et tr. .:
id'.;vi';tetr.4 et tant l batteries
anti-auricnnecs ei tlant de ccei et tant j
de c-iht. Au lieu de ces precsions,
lear :'vie-.. dt:o .rJpagtn.Ue se borne
Snr,.irmamr r: 1aide sovitiuique.. es
Rusa es tnuii.n t les avioIs.-. les So-
tiLe;s ,nt<,rvllnnlnll.t Pn Chine, -
Q uotld!, Ott ("i CIlon:l.tnt ? Le diabi-l
.s5u1i ik' sA.t, mati-. I-s Japonais nt'
le .sa\-,nt pas o, plutidt ils savent
je c nt rairt'.'
QuO ece 'dguniagt e as ltique res-
[t contult,Clllmtctt present a ce u:
qui csprl:qrfnt n apppui quclconque do
'U.R.S.S. Cot:tte nor-interventiotf
de-i Soviets qui contreit.e si netted.
mr1ent aveCr leu intervet'etion dana
icu altaireS .Lgpagnolcs s'cxpliqln'
pI tv o Ifail qu'il y a pulsieurs mii
liners de kii..mmitrs 1e frontiirey
coTmmiiunl en:.-. l'. It S. S e, t l
Japon. Et aussi par cet autre fait
quc pro.s d'un million de soldats
nippun. ont franehi h. mer piOu"
.se trcuivi'er Sr le cmt!netit asiahst-
qtu. L'U.K.S.S. ne po:nrt1it poit1t s-2
doruber A sas resp l>n:.bilitEs,, les
Nippons ne ie lui reune{traien'


(voir auilt on 6e. page)


ItYtf l

CAFE-RESTAURANT


Demanded i vos amis t
ils vous eonfirmcront quei
nul part h Port- a-Prince, I
on peut mieux manger et
appr4eler les bonnes E cn-
sommiat0ci q-'icu ( SA-j
VOY situa au Champ-
de-Mars.



.. ,, .. ... *. .~ -

Lire la iulte de a os iloramiutln
ma 8~me, page.


PROPOSE ET

FAITS DIVERS


LA COTE DE NOS
DEGREES DANS .E SUD


r'tes suibissent 1ne c':;.': .; ba, i.-,--

Ptrises poiu l'a !pret'onl' A'Ux Cay"-.
ik c'afl- c, t it or 6. Lt- c 'fto a '-
se de 40 0 o petiu deI ( .I;t re t' tP ( n' 7i
o 0 et le cacao eOst A ur ),0. -

AU SECOURS IDES sESCAPIS

Un comite a .t" fl-,i u .;ux O;'
naires poPur rcci(voir e It dons qui
pourraient tire faits ;ia x r .-..;, -
des tteries d'Octol'r,. I est c r,-.
1:o,' di Mlies. Andr.. Jacques,
tlenr-iettu BLayard, Anu' aluie fie'i-
Airme.

LE SE. A51 X ; (.)\iV\-S

C(',s l ,tl ur-t t-1 r '\ r: ,, iC,')C"-


ncesur-es a jr.n.dr" i. t mirnv, i .
u'. noi tin in


Caf5 82') .s
M0 s'cs

f00 1'-
Piti' 2'; n i.i ,:-,
I'aiux 8 bai


b ',n '
i n fl {rkt' V:A


NewI-Y, I


LA (AZETTE IDV PALA.IS


Le drt.xint:me ndmro' o (i l'a i' -i
sett. dul i Paii t '-, cr' i[i- .nen s .a
voir, parhtia hiuim, atc ui n oi.5:-
m aire trts riche,. i)'.'irv; tt (l'.'iL:
n<;u.s pouvon. signa!(,r hi public, -
tion und'tn magistrI.l. t'".. du Tr ,
bunal de Cassation l e- Port-i,-
Prince, et d'une tudft fou ltei de.
naitre Ludovie Vandal.
,------

LE CHEF DU CAlINET
PAIRTICULIRI EI
DE S. E. LE PRES, IENT
DE LA REPUilltQIUE
IREMER.CI E

Me. Amilcar DuLval,
tries sensible au noIVt-.mtI temoitg,-I
ge de sympathie et d'cltime qr uit-i
ont apportt les nombreC, ses letirt.
et cares ainsi queI 't- visi'.t r'-
Cues, a iocCSil)n Ld' st nominati;oa.
au p:-oste C hef dt Cabin:t d.C
Son Excellence Ie Pr- idei:,t de "a
Repuibliique, rimerci-:' eordialemets
tous ceutx a qui it It! diit, on i-t
priant. atL Sirpl's.1.'., r'; voir i'po0 i-
geance de Iexcu.src 'ut: nco l ':ivI ;-
pa.s--fait pltus t 't .t pit' orrl' i.,.i---
d(uniet diriV ctp. faut- dr' l.:mij.,.
Avec l'expre.ssion :c a. Im. -
Sleurs entimn:nt-..


LE CONFLIT SINOaJAPONAt|
i


APRES LA CONFERENCE DE BRUXELLES
ET LA SIGNATURE DU PACE ANTICOM.MUNIl1
ITALO-NIPPON


Par le SatintMary.


Le S- Mary a fit, e.,.: -.'.:r.-
niers t, ,n chargemoniit t ..1 l 1.,5
gin-.ni doe iigucs-banat .:-, ;o,: I
yes.


Campagne contre ia .M,laria.


LE PLUS GRAND

ENNE I DlE LA GRECE


Maigre tou.s I sIe pI-i.- s arteU IV .
plis t I co trds d n] si,:' c.- ,d .;nu i1

pr, es pour coa"trstI'1 i pnt I-1i; -
met', retlc m-lade d :',.tido d3ti 'e c *'
n al.' i t)lu.s terrihs -.iel a.mi..a 1




i,, tL. @t i. i 1fc 1 i ft's lft i}i t } 't -

hnvait s i st ,
., c lt v qrital- i'iiive, p u r t-
it niCT F nsa i inet a c fl
018 Vv'it touitIC le h } ci t
celie de uti ttl s i's aU trs maiat die-,
m mn e it iilr, det ia est : v I xvi-,.
crUti tSt .- t r i v i O e y v'i h -m.; 1I';,.

' ri~l'; I t .- i i. 'i 5 t ,-














[t 7r' xi 'i : :tuo ro 'lt ta c(!tto ri-tm
cSllt, hI i l tot' ma Ioa 1,tj- md'.i r ,,e.
(if Al l : t 1 > 1 a is l"pt
<:rusttll. y' :t I Sans












ttinlm t m.i 'rer tVi Z'ht, e i te ii m






r it u' ,,r a i 'n-1r rf lit x il "i' t,-
anV iijf ii', d ijs I'> r r iit'.le



G'itn'n j itLa ttii' 'f1 d .cfl rti .
iim nit' 2 Itp'; m ,i a.ie L ;tri;s ic m,







etl Ot' f8 o ain.- X plt -d
Stn ti. l tlrl .{ lr tii !,"f-nt- n..t t i "

dloie pln be llie q .1 inm a is





l- C't-e l'ams P lh sla lte Ct pudi >ii.
I laun' s iquon t i.d-ioin dun r. 4
pendant 5-7ijours.i O nox fra p

mtdcme itr mdim Shn, ,



do Cresn, Am p. pide test 'o inm.
len ma'h'(n 'u d uiuc.- o ut dLe re
. dr onl"uc: la qr -ha.-, Un p *i,
-n-me <- pir- r q ue gri.t a cr -t
eou --it. 1. trai( no parvieon
A.uiippriner deflr ivimnt t gr. r2.
Sndismn; peuttr. Om ne erun s
Gree.a A exomp .ple de oaif







untraiter quotrcidienne de 0 ri n-



faconm,


f'MPllp v"'%BUWblr l


t


i


I

i


r
I










i


t' i': s ~t~t' "I rrtr




ta r .::;:, ::r s ".tv rY 2 '. ..... .... .. .., .t. t L, : : U:


RENION DIU GRAND CONSSEI AVIS MEDIAL ,
SASCISTE ITALIEN CLIN1QUE I LO?
"'". ... du ,


ROME.- Des infoi ,rs-.tions non
confirmtes affirment que I: Gnrt '
onsell Fasciste peut annoncez 1,.
reprise de l'interventiu'- italienne
en Espagne. Ces rumetn:s s- nt t .l:o
r.osees fondues -sur !: triicatet:c-
Srent manifesto par .1'ttui.lini jpou.r
I, pAt auquel ii est t.n butte. f dt -
los presents jeux id'dcht c .i -''
lvrent en Espagne.
En attendant In dtKi,; du dgrt.: 1
conseil fascist une grande excita-
ton r&gne en Italii. L';iin' ith,,a
e, la speculation s'etsndent. T.e r
trait de 1'Italie d(e a Lig!. des Na-
tions accomiaglt de :a rpudiati!,t
d. la doctrine de Ira -icuriti colic.-
t've est attend dans is ij~paFrt .:.
nmiietux comme la mensre pr'incl!. p
Ic qui sera prisL par !c C(onseiL .
Les 26 lords du fasrisme ital;eI
s, sont reunis ous Ia lPriside'e
-du Duce au Palais de V\enisc. --. K
sy.nbole august du falcismrn S:-';.
apporte dans le local do in rhan:..i
escorted de ]a garde d'l. n:',!.'. DI.-
mdlliers dt chemise-s ,nrt's ,'A:
rfunis dans le square qui fait far--,
ai palais, Les decisions du Co'-
seil seront annoncees do baalcn 0.
palais aux environs do minuit iri-
bablement par Mui.soini !fr i rr. .n
Lea radios 6mettront non s-e..'-
ment le discour., mais au'.si tloi
Sa fie'vreuse excitation to hit f ,'it,
' course des d eliberations. La d.:.-
s on sera radiodiffus('e par 6 ]a
gnes etranere r t u apfn
pbotograph$iques 'ri-i, i i !
v,.Six qui sera con' rs--- r 0 'ovryK1 -
cument permanent,
I.ES HOSTII1TES EN EI;'.>NA;':
MADRID.- Lavition '
nementale espagnole a i(:." i:
d..ns son tableau td c!hasi i'- .
S1)-is grande. viict oirf r :.-.;'
sir le front di'AraZrn. l':I ;I ,
tu 2 trimoteurt- U( Ibn;i, '
-t 7 autres avioi .. 1..- n ult'-.'v .'
la dtlenso duinnU (:
Smits: e20 avion-, (i. ,
g6s escorted. det 1 csiu' .: x.- ,
taint un raid cmfr. t ''r i .-
(1 u lijara'ioA C in'.'- .. r '
iement I's ch>sou ;
pis Fair et outf nr
spIctaculaire. 1 i .--
gv a ete immndlial':' "
prcs de Candrtio-. il
r' exploauit on ih ,i
avion rebetle s' ,- :. ,.
pe de flamm:s on t' av'ii i h .';i
t-,. 3 autrcs app r ,i -ts -: ; .-
sunt ecrasas en 'C-rii.; n .r'i-i ;1
Lt; gouvernn'ient au ph ;

qci pilotnit an iminbaiDir '
teur a &tC faith parisiu ;''4 h i.
Candasnos ct amncw a
Poicalba buigmni t( aru.l
sEfurs loyalists ant d ;'*iu
a- pareil rebelt: dan> K; 'l.ir .a '
Aicubierre. tn dUr nir o a rt;j ','
bt.lie eat tombet dan-a" Ii': : -
yaIistes du i mrm St't't .fl-or,

DANS LES SECTEI'Sg
D'ARA (GO N
IHENDAYtE.- DI rapporti
rives A la frontiore frnetiase '.n


noneent uno g~rie dt petits etni:i-
gernents de 'infanteric danl. ;K
secteurs d'Aragon et-du centre, -
Tous e en 01gage g ens o( ,t I'.t
des tests entire les advre: aire-, 1 ,1:.-
ludent a V'ouve-rturi t;e i'ot1Xff.-r:v.
rebelled attendue. La fiontiero t1.'-
meure ferm6e.

BOMBARDMENT DES
D*ALICANTlE
MADRID.-- Les croiseurs n-
surges tCanarias, Ba..::r''s, et A-
mirante Cervera ont bombard&, b
c8te d'Alicante pendat It. hi:ar
Lei batteries de nla coe ont rt-
pondu au feu ennomi. Le. cvnn: ;
niqu6 du minister d Ina dift't';,"
anronce spetits datrit.v. 1."n int:... -
die a tclat6 qui a et. tir:int. L:.
ministbre croit qu'un ties nr;;ti't
rebelles est en flammes. Le- .lrr-
m'ern rapport pr'eir'.or: .t: o ..,-
sad et 1 tu6 a Alienn-oe.'.

DEMEN'FI A UN JOURNAL
LONDONlIN ,
PARIS.- Le bureau de na Pr(-
sidence du Conseil pose on d1nui -
ti a une information d'un jnurnai


Dr LOUls HIPPOLYTE


Anei me Maisdn F. D&vifgneand
(Rue des Casernes)
Consultation :
2 k 4 hs. V.1 p m.




.oterie Nationale

Sd'Haiti

S16, Rue Bonne Fo,
SPhone 3358
iGROS LOT
DIX MILLE GOURDES
LE COUPON ;
DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gdes. SEVLEMENT

N'h~sitez P a riseuer, chal
que nols, cette modique va.
leur. C'est un genre d'dpar-

Sgne. Et puis .n'oubliez Fat
iu'il faut soutenir Notre Lo.
terie Nationale, car elle rient
: n aide, de son cote & beau-
coup d'Oeuvre d Utilite et de
flientaisance Puwfiques ir train
vers toiue la Rerublique.
Pour routes ces raison
Slad ties ou Etrngers, ache-
tez dunte iotre cadpon ou vo-
ire billet.



L'A ADROSTINE CIBA

ExA rait comp menfaire

'LA ri. ; tilne et .. '"se chez Li
S'i fme lin u pothera-
S, -rnpi.em n-t et &quil-
bi:.i,; i.s certain 'i ubles funz-
',ig.ie f-uineP> pUis
Sa'in se .: etendues 5
a -, iaqi ii y a l.ir
r \ n tn.> Aoiupe& print.

.;I,. cz ia femm -,action hjt-
Si-:;i:iqu. hki rolorgue.), troubles ne



;i Xii tilsm e t' I.I.tt'intICe Zt-






......-; *i'. a .-. :;--v; atoirt : N -


P_ t 'L ('O1 rPA UD,

Di istibutcur pour Haiti.



: A SAINTE ROS': DE LIMA

1;'A.s.sociation dtis Ancienrnes F-
"fV l lrjanism u nmttifique Con-
'r4 .ari'tu:', quIl sra donnfe par Ie
i;rrtnrd org-aniite Werner Jaegerhu-
her ave e 'on t)CUr- ie 0 S1 mleai-

,r ctur nt, i ,5 h, ],.1 p. Tn.. *en
; ], ha.t-e dlu Perv-io:inat, Un :3


Siat Sol nnei chant & nar un Chsur
d'Anciellnes cl6turtter cette pieuec
cr' n:, i ni af in 'i n; t rer ta I i-
u'ricord;o 'ivine dur ait cuo heur s-
Sdailou0iouna- itquue t'tver.e nmri


rh-re lHaiti.
Les earItes .:,.t en,
itembroe du Congsil
que d'Une Gourde..


vente chess tel
au prix modi-


La Secretaire Genurale,


Mme Eugene DECATREL.


Jfachlnc i 4 erirc Remington
ahiachidh 6 calculcr Dalton
Rukbanti paper ccail on
F'ailcs vos achatis rs.z
| GILG.
... ...--,. e ale... itl e -L.

lotdonti'an e:t declare qite I'ex-pro-
sil:'nt to Conscil frannis M. Flari.


i;i:i n',.'t r s charge pi:.r le gouver-
nem'.-.nd frinctis de mission a ido-
n,' itout norin.
HH12S.


Jt'tnR


-4-m .. .. *. M .... ..TM PW
1 "i- ==- ::- 7 ;. =---r . : ,-,.:;; =..:: = =, : = ,, .-..


Le vapeur: PATORRS S. B
Voy. 88':pa; t de't. Nw.York le i
D4cembre 1985 direotement pour
Port-au-Prince est attend le 13
BDcetamre -.t97 en route e mtnto
jour pour Kingston Ja., Puerto Co.
lombia, Cartageaa et Cristobal C.
Z.. pregnant fret et male.
Le vaoeur HAITI N. B. Voy. C
de retour des ports Colombiens, de
Cristobal C. Z., de Kinguton Ja,
est attend le 15 Dtccmbre 19'7,
en route e rrtime jour A 4 heuretw
de l'aprm-mici pour New-Yodk,
via Cap-Haitien, pregnant fr6t, pas-
sagers et malle.
Le vapeur COLOMBIA' S.B. Voy,
88 partira de New-York le 16 DL-
eembre 1927, directement pour
Port-au-Prince oh iI eat attend le
20 Dkcembre 1t-S7, en route le mi-
e jouir A 4 heures de Papris-mi-
di pour Kingston Ja., Puerto Co-
lombia, Cartagena e Cristobal C.
Z., pregnant fret, passagers et mal-
le.
Le vapeur MARTINIQUE S. B.
Vcy. 171 pkrti de New-York le 10
DflC-mbre 1937 pour toun lea pors
haitiens, est attend le 18 D6,em-
bro 1987, en.routs pour Petit-Goa-
ve et la autrea ports du Sud.

Port-au-Prince, t 10 D4c. 193 L

WM. E. BLEO,

Agent GindraL


I .


I~b~j


Rue du Centre.


4C7"t-d?-


I













eavenae votre propre Compitble en ouvrant na
Compete de o hbqu A & lanqsue final ie Ide -
Republique d'Haiti.
........ .
-

Q'~(inrrrirrrr Nrruur.A..ifl"tsfl Ufl


BELLE AUBAINE


Collection de Monitv-,rs
dre de 1875 6 1936.
Priere de s'adreser sau
(rue Charkron).


aNo,

No.?


ATTENTION I ATTENTION

La Manufacture Haiitennee de i-
garettes offre A sa nombrese elien-
tPle, tant de la, Province que de la
Capitals, aux amateurs de bonnes
cigarettes et de bon tabac une pri-
me e vingt cinq dollars.
Elle cst constitute par des bulle-
tins numrrctis places dans les po-
chettes de cigrattes et portant la signature autogra-
phe des Directeurs.
Bone chance Messieurs e l fu-
meurs de Rex et Royall


BOULANGERIE FR ~ .NAISE
GRANDRU E

Passez i la I Bouangerie Fran-
gaise, vous y trouveres le meilleur
pain du pays, fabrriqu avec t
rneilleure farine et le plus hygi-ni-
quement prepare.
On. y trouve gfalement toute,4
sorts de bonbons, deo provisions
alimentaires: liqueurs, boissonm.
vine, etc., etc.


OPTIQUE
PORT-AU-PRINCIENNE


Grand assartiment de vorres et de
nontures pour lunetts de la m.i-
leure qualitW,
Gland'Rue, 4t faee de
ichn H. Wooltfr.

.' ^gi

AUTOMORItE A VENDRE

Voiture Ford CabricAt, ModM e
V-8, en parfait 6tat ti fonctionne
ment, avee 4 pneus neufs et 2 d(3
S'adresser au Bure-u du Nou-
velliste. chaque jour de 2 heures
A 5 heures p. m, l'ho;e No. 2232.
rechange.




du
DOI'EUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry eU du Kbaervoir
No. 154.


44'


- WWW
urin- .tre "
t._ ei, E




,,_ '<-nl n


College Simon Bolivar


Enseignement Primaire at SecoanMdat k
Easaignement Clasique st moderns (-etiaoa A. II, C)
Pension Demi-Pension, Exteralt
Avenue des Dales (fprs d u Pont St. Ot td) '
T61. 30 ..
Laur"ta de FAlianee Franalse (Compr itin: fr1s yit a' atUE
mens da Baccalaurgat de Juillet 1984 et Concotrs de -ct4n!, ~ P .
gaise de Juin 1935 et Juin 1936).
Plus de 50 suect aux Examens da Bdctlaur4at (16ex at 2S&p91*
ties).
Le ColIge Simon Bolivar jouit de Is lazm ace dei f{amle&. PN
y inscrire von enfants.


Ora U S


COLLEGE POLYMATHI WS

FONDE gN OCTOBRl 1934


INTERNAT-BETERNAT
Avenue Prdsident Trujlla, No. 29,. T6iphltone S .
Directeur ; Marel Robin,
Enaeignremant Prt-aiiire-et Sneaatr .:

Cette anne: de la classes enfantine (1&(me) A lai. BIH ru:
ment. Course gradu4s dc Stdnograrhie, Dactylographle, etc., A '
de la 9fne sans paement suppllnmentaire, .
Pour tous renseignementa, sadresser,au sge de rdei 'lbUiii :; .
eatre 8 H. et midi ou de 2 H. A 6 H. P. M.
." .. .. ". ~ f:.:.i ..: M:; I:..


En Veate Chez

DONN MOHR


r i


C 1~ ;''P "


I
*I


m-~r>






,tL~ d*--~. K a~r~-;$ -" "'*. "1'
Aw- "I

Oki-
r: .: r..L


stCU'RITt, C MMODITo
SII iest imprudent da garder 6 fo mo$son,
O0 lIe feu er tI vol peuvent vous cause
Sdesdommogea irrpaorcbles, vos polices
d'aso ran~es, hy:potheq'es, tires, con-
trots et outres documents priciaex, Un
coffret do soret6 I ti BRnque Royole
coote peu et 6vifa tout sujat dinqcuKtuied o
LA

BANQUET -ROYALE
0DU C A N A D. A

; !


I --.-$ -r


.Adle Matteis & Co
i"P doI n t Pm


Rua Cowbe et Kw du Magai4 de FEt a

AiUHAT D'ECAILLJ S DE CARET, VIEIL OR, DIA.
-'IS, ?PEkLES ETPIERRES PRECIEUSES, VIEIL-
irtCESARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
10NALITEOS, A DES ERIX ABSOLUMENT AVAN
IEUX.
14ND2 LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERRES
Lunettes et Verres de tous naumlrosi
SMontures en nickel inoxydable
Verres oVase au prix de de $ 1.00 la paire.
La, iidtas diorr n tounr uqu 15 Novembre inctusivem
A. DE MATTEIS & Ce.





Le fait est incontestable


.-.t*.rc~un .aI -taa4 *- r A tv- eAr .- I 'AGE i


.

r


"Dis,- moo, 'reux, ;5 oe
suis pas venu I,: r
Je suis pa'cinnable, v:I-
yonws Te -soau'vierns-tu ,
jeune liquoristc Edouard J.


benjamin? J'ai kt6 c.hez Iui h'i:

Qeuolee bf- is soiree: mon D i .
'ai pa.s- it qel harmat pr-
eq/: c o type-S^ 11 xnu cc'n dr !-
.nip, te superfine : c'e:;t di' ia sut .
t6 c; matiere.
i1 faott e'ncou, ragCr ear C j'e a;
-e pareille itan, r' gta n l .

Tu es press; alors n'en parlors
r:1-. Ma:i, en somme i a toi;'.
sortes de liqueurs. II a 'anisette,
le peppermint, la prunelle vanilla,
Ie nectar, etc. Vois-l e l plus Ct,
po-ssible si tu veux tpr'uver '- In
hbe-i, presentation, de la bonne qu;i-
iii, 'i-n: atee ung.sa eie de bon
gout, i 'y connait bicn et se l.'-
,o, pour Ses aimabies clients rp..
a fin d'anr:t.:- Enfin, rOur d'aut- .<
rt-,nseign'n-ements, vois Smnon Vit uv
I'Cr"'i -. it'du C( ntre, ,ne. G. RG;.>-
marin e tRant d'autres. QCetla c.i.
bnir' iu pe-ine, Au revoir, Vieux'-
~rR~Pli-IM------i~m~B~A.

DEMANDEZ
LA POMMADE
La-Em-Strait
t la Cordonnerie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY
celebre preparation de
lo-Ro-Co.
139, Av. Trujfe.
Phone 183


WL
Im
,on&
mm
IN nI=


S et Isa quintessence


SDES


- y '--a- -B-:r-- -
1- i. -


meilleures varieties de cannes


'Aun vaste territoire


reun tiles meilleurs terrors.


C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPABEZ
-* 1- Er. r.. iiiiii iii


^* ""^ LE NOUVBLLIS 8 'f 1 "^
UN BON CONXEIL
Mesdames Messieurs si vous vou-
l_- toujours conservei otre'beau.*
t-, votre b~lgnce '.nsitez chaque
huit jours; chaque qUinzr jours I'e.
elegant Salon de Coiffure SIOR dirig6 par le dynamiqut
Frank Millet, le patifn qui est
d'une awabilit4 et d'une courto-
sic proverbiale et totijours dans 1 I
but de satisfaire ses clients et dtu 4
la coupe et dans la pro;uptitude: A
l'occasion des fetes de fin d'annwly
il vient d'ilrc empluyt deux jl).-
nes utivriers qui oni.t '.jit fait leur
pire ii ve.
L'ne visit a l'elta.rt Salon do
Coiffure EXCELSIOR dirig6 par
Franck Millet la Ia rue ues Mirac:es
a proximity de la fRi.q;-ue du Ca
nada, ou en face d:: .jurnal Nouve liste.

-- A


LES DEUX COPAIS __


. -aL-T Ulhc' ---' lTtt -- -- 111


MOTk' ,RSDIESEL MLWM
MARINES ET ST t'iONNAIRES,
BREVET BIENZ CAMI llN IONCTIONNANT


AUX HUILES LOL1,);:


Pconoraioues. sc~dt-;,
pintlart~n s, at:n-;:u~- '-dgiit
qcsue a 04
n~~-T~~t r-
; ~ ~ itlre'



a- irs't.' j a t i (- don."
$anr ssc a I


'Ohs ~ ~ ; t- 4uo t- *


''I

:;:iW: -a


I -: -~-
-, -~ ji.:Z ; -c -tiI -

a- ;; K z-

ii j1.(-e-li 1


i~U.i>t2L. U r ~o< r"Pe ~ p ut; v tCi


Co'naiiAssnezVooous




deja la Citronnade








Voila une nouvelle boiason qui vient d'etre lantee par
LA BRASSERIE tDE L-4 C'OCURO,.E, S. A.
Essayez une bouteile et vous adupti-. ... buisson
avec son aromne fin et delicieux. L: vente a it Bra.eric
de la Couronne en grandes et putsI.es bout miles ia par-
tir de cinq douzaines,


Les autres boissros COUROI'NE dieja trbs


)nues et


apprcides i Port-aa-Prince et en province :ont .
KOLA COURONNE e;n r-tn.des et pctites bou-
teilles

COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER

u e le tfoissos Conr.:..: ,- .- vor.iS avon l'assurant.e
de boire une boisson extr& r-'nrt-nt hygienique vu la
m4thode efficace qu'emrplie hi Brasserie arvec 'aide
de ses machines pour l lelavage tde ses boteiles.


oars 6m0 Ij& 77
05.0ibliPtri6~S

de Ick -re, e foren
51leur (jeiur




C ciiC.e vF0,TO d
clone er hree


ey 40
cC-'' T
~~ar


.~4A*"P^Y~U" ~A~~~ll~


i,-
i
;i~Z,:?;' ~~ : g~pyl ,;-;,.
r Xi





: LE CONFT SINO-'--ONAIS LUCIEN LAFEUONTA
LE COIFLIT SINOJAPONAIS LUCIEN LAFONTANT


A BERLIN'R HOF


p lit. Ils le lui on t adit a am..-
g:s. A bon entendeur, salut.
C'est pourquoi, d'aillurs, M. Li-
v.taov fut tres heureux de quitth--
h. Conference d+ Bruxc.' l.nt i I' anglaisae. II n'1'avit point
l'intention d'attiser le eu, commue
d'aucuns le pretendircnt avec nat-
vet&. Sans doute se sori, -il trouv-;
dams I'obligation morait de le fal',
gtant donn6 la position doetrin; :;
des Soviets. 11 ne I'autant point faits
sans danger. 11 le savait, aus:i 'e
sommes-nous pas loin de pense' qu )
&tn eclipse de Bruxelk a 6ti a-:.r-
r: ngeev d'accord avec lui.
Le ministry des Affaires 6trn--
j. res de Moscou est parti, un jour.
sans tambour ni trompette, anus.i
gsge qu'un pensionnaire qui 'et
t en vacances.
Ainwi 'U.R.S.S. est come ale
chien de Jean de Nivehe: elle s'eri-
fuit quand on 'appelli.


LA RENCON


(Extrait).
FONICUC-



(TRE


(Etoile-Haitienne- Louver toure

Le public a Aet vi-iijl1m:~ i
Su hier au Pare Leconru L: mrr;'
a uquel ii y assist a a vut mniR "
yas la peine d'ttre nirT, ';:'.
tas la valeur d'un banal fait dii .
Itoile Haitienne. utne d, i
I-ures 6quipes, chosc cu.ie'-s
fiait un jeu plitoi, dcu,
Nous attribuons c- a.. i
riorite de l'adverwainr ict n
yommees presque tui :: I .
n'en fut pas un) qui ; [ -
c'voir deux douzain tc .
1Lu de cinq,
Nous regrvttonr> ,inin'
] Conseil protgf i ..
Ohes ne puissc pe'
.T-.
Sas ce droit. ret'foulane i, -
i troisierme ou ( n deI xV', -
ronie.




DE FRIANCI

Le titre doe 't/tu t .; :' -
c:wuserie du lundi df1 i ;; :.
Caster est diLa ut',. -
Le Causeur, M., 'fi.r : i :.
tbs, Licenci en I)i :
d u personnel l di (;_' i :'
Vrie Nationidlt, st pj, < .
r. la lumi&erc s in
cre ignore du ra
Capport de la France d ;
vie. Pharmaceutiqu< I, iwnco;;
nients reneontrs par pr.
sionnels et par es cr m.i-oit i, .
(i fait de certain i:tt' 'i a
at les measures a ptirenr' Fr
cc et en Haiti pour aiderm _. i( .'o
ioppement des Uchat.g.es 'n i.-
plarrmaceutiques cnt.rc krs. r-i,'I
pays. A-
Radiophiles aux .,.oin.> !u,'
soiir a 8 heures, pour .avr-I le m;-
ganifique expos de t. PIierr.
Months sur un sujot ema icrnn t f
e conomie national.
(Stat;on HIE2S


L'ANNIVERSAIRE DE


LA CROISADE

Le ler DPcembre v marqu. ;*-
4tlme anniversaire de notre C!,:-
frere eLa Croisade-. Tout en a.,
nouvelant notre sym.lathie ia .
distinguds confreres et ar :
Frank Sylvain et Jean Melhu no is
leur presentons nos co-mrp lin:r, ::-;
les plus vifs et nos meilteurs tve.x
de bonheur et fructue use bl.e :,i


Lucien Lafontani est pass6 notuf
dire. centre dewux couises, qu';l
prced a partir d'au' :.ird'hui la Di-
rection de c3Berinei lfof le grand
restaurant de la ]:.: du Chaup-
de-Maris. Pour qui .i::,--ait Lucien
La;ot tanit, cette ncAielle eat p':;-
ne de r6jouissanu.s processes,
C'est une bien bo: no aubaine ct
des heures agrdables en perspeeti-
I ve.



LE PARC LULONTE

Les travaux de di t',re du Pare
Leconte cs pour 'ient rapide-
ment. Hier apres-i'l,i, en y ea-
trani, ;nouis navor Las mnanq:i6
d'entendre de plus J'un les ref! -
xin. fltteuses to.- la gloire du
Cons.l il D)stotche:-.
('est. encourage ,", en verit.



SUR LA ROUTE DE BIZOTON

Pour s'etre a:-,:propfl: la b5-
'cy.1lot -' de M. Gerges Philipo:,
tri uv6i sur ia rot.6 ',.i Bizotriu .
AndrI Er'rier a 6tc t-r. c ar la iLo-


ice


LES tSINES VADSEN


(in r i:'._ savoir

: un icendie
e< .'h{4,,


AU C \


r'. C :es M si! '.:
Sceonmm-;-^.


P


+.- ,i ('p. .<: imn Jean Askanh,-
t Kvnrti

:., ; e Jugr


D *k


-' I an


* I. F*t~~


i *1


ICI;Cr


`- ut V tfi 11
E V.geres

(Suit )


iL Fi' ( ONJ t. DE LA'
3.AiINE ET DIE 'AVIATION
JAPON.S S
NANKING.- T.;'i': que les na
'~ l It'- g.I. i. ri,- i, j ,o iils bomb i
;"--:', .. .' n raiile a-: io cita, plu
<"tiuit projictises a tmbes daU:
.' district ikaikwar. -. de la Sta
tt ifrroviaire, y iant le feu
Lo Eii- id b u;s; at xritenant a ui
aii;n-iai a tte la proi e dcs flammes
t. I di ics canon est visible di
Panlay,

ACCORD MIT.' FAIRE
bSNO-SOV I 'T:QUE
TOKIO,- Le jour:tl aYomiuri'
dans unc drpIche de IfrHongkong an
inoice qua la Russi-. .-vietique e
Li Chine ont conclu uti accord mi
tnairi. Ls chinois ont ;icceptd d'i
tabiir in gouvernenme-,t comnmn
n!tte aue do in guerre. La ,iepche ajoul
te que les Soviets fnt intensiji
leur appui militaire i la Chine.


Ctkte t EA-
QEMAN6EAWdn


nR iftr. ta anti
Son action fur le sang, 'estomac.
nlncstin, la peau, le syst&me
nqrveux.
Comblen sont-bs qul se plat-
grent de digestions pnIbles. de
nauseas, de vomissements. d'al-
ternances de diarrhte et de cons-
tipation, d'urticalre. d'ecz6ma, de
dImangealsons, d'insomnies, de
I migraines, de vertiges, de troubles
nerveux varies, de rhumattsmes,
de douleurs diverse. Comblen
parmt eux ne sont pas fatigues
d'absorber des cachets, des pou-
dres, des potions, des llxlrs, des
sirops de routes sorts. Sans doute
ces v midications symptoma-
tiques > leur ont parfols procure
un soulagement Immidiat, mals
toujours, torsqu'lls ont cess6 d'ab-
sorber le < calmant >, la douleur.
Ie trouble momentanement dis-
parus, blen vite ont repris leur
place. C'est que jusqu alors ils
s'teaient contends d'endormir le
mal, sans s'attaquer b la cause
m&me de celut-ci. Or. dans l'im-
mense majority des cas, la cause
profonde des troubles constatst
est le fonctionrtement defectueux
Sdu fole.
En effect, par la bile et les fer-
r '-nts qu'll screte, le fole tient
scus sa dependance la disinfection
e te fonctionnement meme de
I'intestin et, par vole de consd-
quence, de I'estomac. LIlnt6grite
de la peau, la liberty du system
nerveux sont function de la pu-
ret6 du sang. En effet, si la quantity
de bile diverse dans l'intestin
est insuffisante, les microbes in-
testinaux pullulent, les toxins
augmentent et I'auto-intoxica-
tion s'instaile provoquant les mi-
graines, les lisions de la peau.
les troubles nerveux don't se plai-
gnent tous les hipatiques.
Or, sous les ciimats chauds, le
foie est soumis k un surmenage
de tous les instants et il n'es pas
possible de pr6tendre qu'll fera
constamment face i sa tache &cra-
sante sans dcfathfance aucune.
Si l'on constate I'un des symp-
t6mes que nousvenonsd'indiquer,
i ne faut pas se contender d'une
\ medication calmante qui, endor-
mant le mal, en laissera subsister
la cause. 1I imported de soulager
taut de suite l'organe don't la dt-
ficience a cause la maladie, c'estci-
dire le foie. Or, I faut, pour aiderer
d'une maniere efficace, stimuter
la cellule hepatique, drainer la
visicule biliaire et d6sinfecter f'in-
testin. Un scul m6dicament, I'En-
t6robyl, est susceptible d'obtenir
ce triple rCsultat. Pris a la dose
de 2 a 4 cuilier6es cafe le martin
dans un demi-verre d'eau tide, dt
Sfit disparaisre rapidement tes
symptbmes morbides les plus di-
vers que Von n'avat pas jusqu'a-
lors rattach s 1 un mauvals fonc-
tionnement du fole,.
Les rhumatismes. les insom.
A. nies, tes troubles gastro-intesti-
naux. les migraines, ies demangeai-
'sons, tout cela s'evanouit sans
qu'il ait etC besoin de prendre
aucune a medication symptom
i tique et c'est blen lt la preuve
que fe foie utalt seul en cause. Par
S ailleurs. le malade retrouve son
activlt6 et sa bonne humour; son
allure, son visage sont rajeunlis: I
peut i nouveau goOter i routes
l joes oes de vie sans cralndre de
payer le moindre plaisir par une


S aggravation de ses mistres.
u Dans les pays chauds, l'Ent6-
I robyt est la sauvegarde du fole;
I i faut s'en souvenirs on presence
des troubles accuse d'une affec-
tion qul se rattache flinsuffisance
hpatique; mals if e faut pas ou-
blier que t'Entorobyl dolt etre
Spris k tltre preventif par tous ceux
JuI ut vivent wSu le tropiques et
S qu doivent, par consequent, sou-
lager leur fole soumts k un sur-
menage constant.
L'Entrobyl ast en vente dans
routes les bonnes pharmacies et
S notamment Pharmacie St-Fran-
oils du docteur V. Mathurln. &
Port-au-Prince, qut fourntt gra-
cleusement littrature et 6chan-
tillons m6dicaux. En cas de diffi-
cult&s, s'adresser aut priparateur
Ed. Dehaussy, docteur en phar-
mace. 66, rue Nationale, a Lille
(France)


-.-.-.-.-" ..... ..---. .... rr, .. -


Librairie


MASONN DB C4

LA LIBRAIRIB LA M

Papeterie Revu


NouvellEI
s '.oAt.1. .



QON!IANC) '

IBUX A4O8TI. .

78 -QOrOefHG


15 A venue TrjrufiUo Tl. W7

Avec la baise du fancy on ne dolt plus se prver d g


AL.MANACH VERMOT br............................ .
ALMANACH VERMO' relle -........................... .
ALMANACH HACHETTE br... ..................... ......
ALMANACH HACHEr TE reli ......................
Curran ct Kauffeld: Les Serpent........................ ...... J
Gaxottc: La R6voluton Franaise ........................... .
F. MabsonI: Napol6on ,' les F mmn e ........................... ...... k.k
Louis Madelin: La Cuntre Revolution sous la Rkvolutiou ....... i06
Jacques Bainvile: Na eon........ .......................
La: Troisitim e R publique ...................... I0,
.ulistoire d ddeux peuples contlinae jus.
qu'a Hitler .......................... ,
..u .. .................................... .


A. Bailly: Mazarin ............ .. ................
Louis X ......... ........ .......... .....
Maurois: Voltaire ...... .......... ..............
Gourmont: Physique Jl I'amour........ ....................
R. Francis: Un an de 'acance-... ...............
Joseph Peyrd: Roc Gib: altar...................................
F. Le Dantec: La Lutte Univ-r~ e ... ..........
Savoi ......... ........................
IH. Poincarre: La S,:itnee et I'hypothse .......................
Einstein: Comment je vois le monde .... ............ ...........
Deux cents diners ... .... ....... ......... ..... ........ ... .... ..
iP ats froids et hours rt euvre ............................... ...........
Tante Marie: La Vtr.ble cuisine ....................., ......
La Cuisine de M rartine ......... ....................... ,.,,4
A. Ehret: Pratique 6d guerison par le jeune ......................
tluffier: Soynns forts ...... ... ............ ..........,,
I;Brteling: Traitt da jiu de dames ............... ....,.......,


- 4M -r


f


COLLEGE MODERNB
Direcear: Brmra Al cseor
Champ-dc-Mars No. 5 ancient local de Palace Hofte
sxternrt-I-nirnat CondUi ons nm st
Ircrives lDa enfgWan au
COLLEGE tODsERNAk


3.@0
14t



440



65.
asw


'.ts


-.0i ;
;:; 75,


t'4ole qul met I'enseignement a port de touut ~, oum-rse
I'6eole qui ne profess pas Ie 'bourrage ae er: ne, :
i'cole qui pr4fere a une tAte uniqufMent vpleian tan .t
te bien faite,
IPcole qui s'attache 4 sollei r p t A ~ peiopTpg a M
jugement d e l've.

'est I que se troupe recrut4 Il rp8 de proags~rp
ino mogene, .
le plus ze e,
.e pius competent,
et le plus capable, surtout, d'entrah ,r pg I'nIw I
I r! ion honntye et eonstru tts..


CERTAINEMENT VOUS RENTREZ
D E VOS VACAACES

et vous demandez A quclle bcole vcus devez envoyer vQS pfaistl, .
Squelie ,ut fair incui uer, en nemem temps qu'une tell formain
classique, les bases d'une education en baronie avec lea besoias c &i
par nocre position GeographiquL, les aftfuilt aultureiles autro-

UNE ECOLE?

C'est 1'Hastitut Tippenhater

Onze Anaes d'existenva et e d'ep r ee

Reconnu d'Utilitk Publique.

Un corps de professeurs que tout-remmtra t, rO n recoraisi"at ~tP
Fun des plus comp4tenLs de note Corps Enseignat .
L'lnstitut Tippenhaser est A votre dispositin ovew
-L confort plus grand appirt4 chaq te ann6e sef locamu
La sftretd de ses methodeb dBJA riches d'exprriencea et ce
pendant tournbes vers lea acquintions naotveles de la science p
gogique,
Sa nouvelle organisation quiqui fon:tionnera i part d'octotl-
L'-nseignement par des 9p iajistes des langues ivantes coM
naissalces indispensables A lheure actuetle.
Avec en plus les avantages d'une formation roUgituse &rlerAs
bien cantro61e,
Pour tous renseignements: S'adresser A 'lanstitut. Tippenhaue
Rue Lamarre ou T4lephcner 2891.-..
,l


.- "





N Souscrivez pour souiager I: detresse des rescanes


I..


w


.


JA


t


pi;
.i
::
.I