<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03201
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 8, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03201

Downloads

This item has the following downloads:

19371208 ( PDF )


Full Text





.QUOT IP ON t 189 6.:




OTIWIEN PONDE I&N IM


La situation en Europe eat plus
difficile qu'on ne Ie pese, malgrf
lea efforts tents par ia diplomatne
pour dttlayer le cahos. L'atmin--
phire n'a jamais 6te plus inqui-
tante, plus menaCante pour la paix
au Monde: les difficulis aux diif-
fiu#lts se succodent, une simple
ereur de diplomat, uoe incomrp,
pension des besoins primordiauK
neessit4s par la course meme des
nouvelles aspirations, c est le hurt
des puissances d6vastatrices don't
tenjeu eat peut atre une reforte
total de la carte eurorenne.
La paix ou la guerre dependent
de la sagesse des nations, de Ir
science ou de i'art des chancelle-
ries
De I'Art ou de la Science?
Deux terms qui ne sont pas sy-
nonymes, et qui, dans les relations
internationalos comporIent des -
gnffications opposees. Alors que f-
dernier pourrait etre sans inco,-
venient interpr t6 dans le sen- de
I connaissance de I'histoire, des
constitutions, des costumes, de- ri-
gles applicables en matireos do ';-
tiges internationaux, le premier est
1a sagesse tout court, signifi- a-
termoiement, veritable ceache-ra-
che lubino des pays rompus tux
plus durs problems qui puissen I
Wtre confronts. Et c'est dans ee
aens que 'intelligence populaire r4-
pond que la diplomatic eat P'hv-
.risie officielle, organisfe. Qua
fon crie Ag immorality, brandri-
seles textes dans toute leur frcide
iatexibilit6, on est bien contraint
d'avouer que cette procedure es: i
mnellfure dans certain cas. Ep,
esten honneur aux pay.s des biance
c l'on en fait maint,-ant la bru-
ilate experience,
L'Allemagne -rclarc ses c lo-
ales. Mais sur quoi e fonde partii-
Ie re iamation ?
Les principaux bCndficiaires doi
la guerre de 1914 consentiront-i!-'
A detendre leurs doigts crisp&s saur
Is anciennes possessions germ:\-
niques, bien qu'ils en appeilent a
robligeance extreme de leurs frtres
d'armes?
Tout d6pendra de importance
eonomique ou, stratigique des
biens en contestation
Quoiqu'il en soit, ii ne faut pas
'attendre & ee qu'on oppose a Pad-
versaire le droit imntpratif pus;
dans le fameux document de Ver-
sailles, ni mime qu'on s'arc-boute
derribre lea privileges reconnus do- j
puis des temRps immem$*iaux, ct
que conf1re la victoire remportie
sur I'ennemi.
Bon gre, mal gr6 on doit tout deo
mt~e souscrire A cette v6rit6 que
l trait4 de Versailles renferme des
germes mortifdres, eat la source dr-
tous lea traquenards emnauitlotart
la diplomatic europ6enne. Pref&Br'-
ble sera de mettre en batteries ics
YreSources eternelles de i'Art d&es
Chancellehies.
Alors que personnel n'iprouve Ie
dbair de fire retour lI'Allemagne
G ses colonies perducs, en put.c-


ra quand meme le problAme danr
'espoir de se heurter un retfus
C&tgorique, de compliquer daran-
tge la situation, ou encore de
changer la nature des controveirse
PeNut-tre. cela fait gagner (.,


temps, pout-etre que eette pruc- I


dure favcrin e e maintien ou 'ta.-
biissement de I'6quilihre des forces.
Ce qui revient A dire iquelle es: d-
latoire et dispendieu:i~, puisqu' ,'i
attendant ii faut se preparer, et
que se preparer demand de I'r-
gent.
L'Angleterre, on doit favouer
est la maitresse du monde, du po.,--
de vue diplomatique. Elle ne s'em-
barrasse guere des situations, ses
resources sont illimitees. E:je
joue toujours a la plus rusee, ct
n'entend pas &tre surprise par ''s
piiges de I'adversaire.
XXX
xxx
L'axe Rome-Berlin-Tokio vient
d'&tre s6rieusement ebranle. Et '.e
point nouveau dans ia dipiomatio
europoenne, .s'i ne doit point rom-
pre la chain reliant ces troi, ca-
pitales, du moins apportera i..
temperament dan:s les exigenut.i
gerrnaniques. On se sera ainsi e-
pargn e I spectre comminatrn r-
des injunctions a-peine uaguistes rcI
l'Aliernagne militariste.
xxx
Quele est done maintenant 1I':t
titude de Ia France a 'Igard do ati
Pologne ?
M. Yvon Delbos vient de con'K-
rer avec les hommes d'Etat de ire
dernier pays. La Pologne cherch,-
t-elle des colonies? est la questio.i
qui int.resse au plus haut point ,s
observateurs po;itiques de I'Eur: -
pe. Cependant 11 no semble pas,. vu
le d(rouiement des evenemenI ,
que la cordiaiit des relations frn-'-
co-polonaises soit subordonnue -a i
solution de e prtbleme, malgr0 le-,
suspicions causes par la visit -I
fDoebrs A Von Neurath. Ii n'y a lhi
aucun e6iment nouveau, contrai,-
ment a I'opinion de c rtains see-
tours, susceptible de nuire A 1a.,
mitie franco-polonaise. Et bh,;
qu'ii n'y ait nul peril en la denmu-
re, il n'est pas non r;s superTn
de souligner que la cque tion de cdo-
bouch6 et des matieres premi'rc;
prdoccupc les milieu officials pr.-
ionais d'une fagon spociale. Pet.'


etre qu'une entente sur ce chap;-
tre finira par parfaire la belle har-
monie d6jh en voie de ees dwii
pays qui, sous certain rapport,
on teu un pass de commune souf-
france, des moments de gloiro ra-
reils dont 'histoire ncus laisse t!
vivant t6moignage.
Souhaitons qu'on aboutisse a un
parfait accord pourvu quil en ser-
te moins d'inquietude pour Iks
nombreusse families europ&enntcs
dent le sens des 6vn~mAents qu't;-
les sent en train de vivre dans 'en.
fer europeen, est comme obnubilh
par i'apprehension de nouvelles hb-
catomb!es...
xxx


II n'y a pas que la situation eu-
rop6enne qui trouble les m6ningei.
Pour cahoteuse qu'elle est, ii nien.
est pas moins vrai qu'elle est sus-
ceptible d'6claircissement tem-
poraire du moins par les res-
sources des hommes d'Etat. M:;t.;
voici qu'& cette pla-e d#ja vi:tm,
pleine d'imprvurs s'ajoute I'imbro-
glio extreme oriental. La conqu--
te de la Chine du Nord est un ;.it
acquis, et les troupes nippones srent
devrant Nanking. La Concession ir-

(Voir suite en 6o me page)


TOUR I'HORIZON


NOMINATION


C'est fancien Depute Edg.'-'
Pierre-Louis, tries sympathiqt t-
ment connu ici, qui a 6th nemrtin
Juge a-n Tribunal Civil du Cap, :.n
sikge prde6domment occupy pa:' ;
no:riVtAiu Mini.istre de !a Justiree.
M, LuCe Prc.ii; c replace ,;
Parqun.;ot 5t. Guy DTgu] Mini .-
.des TrIavaux Pu_.as,
.. ... .

DEVIL

M. ut .-Mme Irn&T Th6baud (ot ,
eu, aux Gonaives, la douieur ( tI
perdre leur infant Marie Th6baud.
Nos pius sincere condoleanc-s
aux families endeuilldees.



LE DERNIER TIRAGE DE L ,
LOTERIE NATIONAL

Au dernier tirage tie la Lote: ;
National les numoros 77, 4792,
4189 ont rospectivwment gagu
10.000, 2.000 t 1.000 gourdes.
Les deux lots de 500 gourao-s
sont allIs aux Nos. 2463 et S037.


ACBETLZ
LES PNEUS ET BATTERIES
a FEDERAfA .

--r

REI EILLEZ LA BILE
DE VOTRE IOE-
Sans calomel-et vous sauteru du
Uit e martin "gonfti a bo -
II faut qUne le fbe vXre t AOse jour An M04
I do1 iailae d i I ,fcir dn .i t- ar e le. p rr [ve t,
iwo a'tmrt I re ..0 cinr n; nrL Pil rtrf
'o.a .u'.t I' r',4 .i-. .I i yl, Ln e ptvlr -
i .le '. 'rfl" ."-' '*'.in 4 i le fC r
&tto. sine?. s. ..* n' s InUt Ga nOtr!
Leo Isar t ; .- ;.s.L-rB'. i!se mXq1r
fr .'"e ta.'a i 31 *rl: Sa" U 5 ILt
pE'ITt fl 1 lI..'T.,,: CAiRTERS poar It
I'rOr oau It le cuir d'fWserer r )v 't Otityr
do Ule mi nIuIB remettra d<'an&lmOb YEp*-
tKIn, dnour. .lAfin nht-i 'fW lfair s CtU 14
t~ CEx Ice retlc l 'ut er Cartan? p.41
le i. Tnain Prharmi :m.


E. HAKIMuI
Dish tbuteur


SECRETAIRERIE

D'ETAT

DU COMMERCE


COMMUNIQUE


N'AVOUEZ JAMAIS


Notre confrre stL Matin-.,
rendu compete, dans sofn ditio i
d'aujourd'hui, et d'apris 1e cListiai
Diarioe, des rtsultats de it soi d -
sant enqufte judiciaire 4ffeet,-o
par Ie Procureur GOnral de la R;-
publique Dominicaine, et c ncluart
juridiquement, si nous avans bih t
comprise, quo ce ne sont pas des
haitiens qui ont 6te massacits nmat-
bien plutbt doe dominicailin
Ramenant le nombre des mort-i ;i
600 ou 700 voici Ik texte du tListin
Diario, reproduit pnr notre corn-
frrec cMi;me quand ces victims figu-
rent apparemment come iaitiean,
oiles sont on plutot oiles.hta~:nt
elementet dominicains.~
tE alors, on se trouve devont C-i-
te double evidence : le Gouvernu-
ment dominicain faisant 'imp.:-
sibie pour no pas accepted Ia w4-
diation, et, au cas oi il strait ,-
bligi dc I'accepter, dezlarant d'uis
ct dija que les vietimes l sont d.L
dominicains.
Cette attitude ne nous surprii 1I
pas. Le Code des Criminels com-
porte un precepte Lien conn :
N'aivoue jamais,


total de tout bordereau de douane
A Primaportation, meme suppl6emn-
taire, non comprise e visa pour tim.
bre.3
En conformity de ctt-e dispo-:i-
tion de Loi, )a suruaxe de 20 o t,
n'est applicable que su Ile montnt
total d 3 bordereaux de douan- a
I'impcrtation. Par consequent, rI
croit devoir rappeler aux Commner-
.ants les prescriptions des Art. I
et 3 de Ia Loi du 7 Avril 1936 t'e.
iatives au Comit6 des prix.

Port-au-Prince, ]e 8 Decembre 1987

-- -- --

COUPE DE THORLANDE

Les mrmbres du Club et iCa per-
sonnres interessbes sont avise's qote
ie C hampionnat p;-our l'attribitiou
ib (2.u ';p do Ti. ,':,; .ei .-..t
!>- W.'t'k-f'tsi deti 1i 1-12. 18-I: ut'

DiTs (cir'cuilnires dfin0 :lit s .i1-
tal, sutr ;t-s lv.r' :; cnt.s du char-'-
pionnat ont dte e-nvo-yea iA tous 'sc
mem(bres de ThnriaFde et aux Pre-
sidents dis C0ul. T':: Tennis.
Pour tous ren.-Cignements :;up-
pl6mentaires, s'adresser h MM.
Edouard Matlhon. Edouard Baker
ct Gerard Lafontant, membres ai.
Comit6 d'organisatiun du ChanT-
pionnat.



AU PROFIT DES RLsSCAPES

Domain A 4 heures au Pare Lo,-
conte, au profit des rescapes, grrEd
match de foot-ball ev-re le.s d;ux
slcections nationajes :hoisies trIr
le Conseil de la Fiddration en vue
des rencontres international,
Entr6e Gn4erale 0.25.



LE PARC VINCENT

Lea travnaux du Pare Vincent, na
Cap, ont @t4 suspenclus cas ijoar
derniers a cause des pluies abo.-
dantes et fr4quentes qui y a6via-
.aient. Its seront reprise, royons.
nous savoir, sous peu.

_. .- ....- a, ~-

AU CAP...

On signal, du Cap, uin tourbe
de moustiques qui so unllt tibattue
sur la vil!e. Des mnesures ont (ht6
pri. s'. par les services comp tent
pour y r'cmtdicr,


SOUSCRIPTION

POUR NOS RESCAPES

(voirl e no. dhier)



LISTE DE MIle. ODETTE ROY


Unr compatriti't
MaTifdmefH -i M,.
Un rescartd
Claude Roy
Pierre Roy
SSuzanne Roy
SJeanine Roy
Odette Roy
SClaire Denis


Gdtei. 2;)

:1,"



2 00
.:.o


Tot.i: G. 20,00v


Listed de Mlme. Eugne Willianms


Une ridm'u
Uno fhlcid'k

L.I Jagev

1Ine arile
Ci. Ftine
Vve. J-. ":ez
ltinri; e :i Jo, rl;dan
Am i'nl Joi dhin(lt




Janine \\Vilia;
Hilda W;;.n..


Gdes. 2,00

2 .00





5 ')





i .{if


.(.. *i0 ji


Lish dc Mri,. It .a'tecomhb


I Ti fl)l~
Ii- ~:>t
Amuriu v


2' liii
U-

j I 11.1


To ki. G. 116,''


I,ise de Mlnme. C';.lull., Thtbaud

UnI pi-tie l;ti' i n-; (. 12. ';
Patrkim:e t..'"
Madani' i.. \\I ,, o2 f;
11me. ith \con i ,c-t> IG.'it
M. Aauw'-, 1-nva- :: 0I
Madame L.-Ko, iau rt'L'r: l.Ci
Madant- IAnl El'uspt.-r ^1 ,C
l >' ; .' i;, 1 ,tw
Mine. I.ui- A!.-**,- 5 0-
Maria P'irt'z L.
Cmlino Frae ('run
MtIle. P nn', I't -,, 5.,}
Mine. Hiruy iw':, 2.0O
Un am;i vrenrt'rux L.t'0
Pour in iigkI Fmg : E iniu.
d'Actiotn Socialt di ta ;nti,
La P'r.ci:t'nte Almat Em.
Lemaire- 10.0Wt
Une plrstiuonu 1.00(
Les demois('elles -in .int--
Madamc Bay'nardl, j.;;)
Un g roupe d'enfan. .
Une personnel a 5).
Une .,o
Josette Lemoine 1.00
Madam, PrIc'zeu 3.0)

Total: G. 42.,


(i Bnivre).


S .- -

Lire kli uite de nos informati'ms
en 6fme, puge.


S1ouscrwez Iur soulager lad tresses des rescla is


Le D4partement du Comnmont.
attire 'attention des CGnerqart-"
sur 'Article ler du Dicret-Loi utr
29 Novembre 1937 promulgue 't
public le ler Dkcembre 1937 t
ainsi conqu :
Art. ler.-
droit de douane additionnel pour
toutes importations d(clardes a
partir du jour de la promulgation
et la publication de la presente ki,
une surtaxe de 20 o/o du monta-r;


1 .... if


I





PA~~3- NOW"N ------ --- ...
P* AGE
saLES DETRIOMPIES D LA
SCIENCE MODERNE:
RADIODIAGNOSTIC 3ET
RADIOTHERAPIE.

Causerie prononc6e A a HH2S.
par Ie Dr. Henry DThaond.
ce lund! 6-1201937


Chers Auditeurs,

Nous avons le plaair de voutr
e tretenir ce lundi Idi Radiodiia-
grostic et de la RadiothBrapie, les
deux Triomphes de ia bSience cn l
temporaine.
La m6decine, avan: t Iadcouver-
te des Rayons X etUit singuk'ln-
m nt limited; seul. le g:iw it.
qtelques chercheurs, avait pri
porter Ia clinique ir.terne a irmu
ce -taine splendour; ii v avait Ld.--
ct rganisme, beaucoup d'insondii-
bi beaucoup de mysterieux. I."
Radiodiagnostic a, peu-a peu, tn
se perfectionnant, permis de dcou-
vr'r le siege, ia nature. I'originle
mime de l1sions autrefois inc-'-n
n:3sables; tandis quje la Radio-
th rapie, sous ses modalitbs super--
ficielle, moyenne et profonde a
permits la cure de nombrouses ima-
ladies, particuli6rement des Ca,:-
ccrKs,
11 est difficile de nou.s tepue,)o
an ourd'hui sur la n.' re de ccu
Rak-ons X et sur les appareils l:-
cessaires A leur prodtu.i on. Dis- -.
sir Iplement, que ce sor.t des vi'r:'
tic ,S de I'ethi r, an.autucr-z ux ',,-
br; lions luminwuses, arns do i?
cuirtOe Iongueur d'onci. l.es El.
y(..s X possedent t(lutes [f- p,.u-
pr.,ts de la lumiere ir t en par-
cil-,r imprel. on !n.&:' viv'.:mftt-Ul
pn ;ue. photographiques. I .- -
trt -t hi matirat, er n ralson i'nv--
d s'on i po,.ids at omiq Aussi
os iu sqLitc']ite form s d,' ub'-> .-
c0, loui(les, 1a rpar- trn c :'i
Spi;t-.u s an mr i-iu i;^ ti Is. n '
E? ;in. "ls Rayons X 'xe-rc t i
trn- grande infiue;ace sur a v
lit.- des cciiuile', I. cc que v'-41 .->
rn:z d'rntrndre, ch 's A.'t ir.
ii nas t us ,: H tdu '"-bl"a d;' k,:,a--
Trr t i- ppiC/ ictit ;: lkti' ii ',"
tech fi au'n : a Raia : a' ph' et ji,
R i i .-.riir. li ] ne t r'acra : p' >f
tbr d4 la transpanfn1 pn '

' X por fair' Tspria r
mCt- u. granu .'s emi< ~i-is 'aT I,;-

C0'0 'fK1lt k's Omb[r*. c!- parti-
los plus dOsnsui. Lt s 'n- f.1 d :-- .:. t
frarchrtenst tn non- it uni-bs
voi leur so- uti on b- cr.,ntntui:, ,-
Ieu o dnplacemonnt; ct' qui Ipt rm',t a;
not:;' '4s lix' tions, "s fractus'r .-. t:
ITiI r dbe si p' t~fl iinn-sur., q. i.
g,, ra, sort impor optibios Uix
ye et aux mains db 'lhommn',..
I." ef -Ler so, t'rtnch nr<,ttcmett
su'r la carte dos plige; ptulm. -
la iofs.
L.A oi'rgan.s di I'abdomen, Ie f'o.
la rtte et les reins soit aussi mi> e


r-4 -r t4



la' astille que

des Millions de

Gens Preferent
6 la gorge de sirop daoutre-
fois, ovalIe d'un trait.


t'ne reule Pantine Vicks,
fondant dans la bouche, exerce
sor: Eiiaon mndicarmenntrcuse direcTe-
rment sur les muqueuses irrities d
ia gorge, pendant 12 a 15 minutes.
Mndicamentees avec
des ingredients du ViCKs VAPoRuB
*ws9smm


-i tl Nouvfr~; IrIrtar K:"f' ro '- .. i-r--


A SAINT ROS E I DE IMA

.L'Asociation des Anciennos F'-
I&ves hrghnise tn rv,-ifflqt,', Corn-
cert spiritual qui semr donn6' pa-' 10
grand organiste Werer Jaegerhu- I
ber avee le concourse de nos mei-
leurs artistes, Dimanche 12 decarym-
bre c .Lran t, A 5 heuras p, m., en I
in Chapelle du Pensioanat. Un :'
lot Solennel chanted par un Chceur
d'Ancienneg cl6turera cette pieou;n
cermonie, afin d'inplorer la ri-
siricorde divine durvnt ces he'..-n
doulouronses que traverse nr.cc:.
chirc Haiti.
Ls cnirtes sont en venle chez i:
MLnm i.' dui Consci u ,ri.x fm.'Si
i;::- I'l'ne Gourde.
La Soer'Ptaire G(nti -
Mme" ELg- .o ..C'ATR rT .

Pour vos enOcnis
5i vos enfants re supportent pas
"'L-ule de foie de more, essoy32
done de icur donner on peu de
SOtiintonine. C'esf un fortifiart c agr-
able, actif et ayant fLit ;
Preuves. Vous verserez un f!acion
de Quintonine dans un tlire de
vin de table et vous donnerez a
vos enfonts un verre a liqueur de
ce* excellent fortifrant avant les
a -s. La Quintonine est un extra't
L bse de plants, elle est cone
i'orfensive; de plus, son prx
rtduit vous en corseil V'essai.
ToutesPharm s.APort-au Prince,
Docteur V. Mathurin, Pharmace
Saint-Fran;ois.







e r .' *


/72,-


Devenez votre
Compete de Ch


propre Con
eque A la B
Republique


nptable en onvrant un
kanque Nationale de l
d'Haiti.


viii.tunce- par 145 Rayons X.
iL.'s corps strangers introdu ;.s
dan, t'organisme, par exemple a-
guilles, projectiles d'armes a f.'o
et ien d'autres, sont en genrrai
tr&- apparent ts.
irMme le organs creux, autrt-
mrrit invisible comme Iestomac et
les intestins peuvent dtre 6tudi,-:,
Pour ce fire, on lea remplit d'une
mnartire plastique impermnebltN
aux Rayons X, teller que les nmu1-
sion, de Carbonate de Bismuth et
de Salfate de Baryum.
L s proceed's employes dans tous
ces cas ne sont rien moins que meu-:
veilloux.
L'une des deux techniques du
Radiodiagnostic, la Radiogfanie
est la photographic dea ombres pro-
duites par les Rayons X. Ce proc3-
d6 rprsente advantagee de fficr
d'une favon dtfitfiie les images
Roentg6niennes; mais il ne donr.e
qu'une seule vue de 'origane ou d.
la partie 6tudi6e.
La cinmatoragrdi aphie permet-
trait de suivre toutes Ies modifica-
tions d'un organe 'er fonctionne-
ment; malheureusement elle n'es
pas entibrement au point. et seri
pour longtemps compliqu4e et dis-
pendieuse.

(Voir suite en 4nrime lP )


-vrvt, 1 7, Lmm Xva TouCCo r,


Les Chesterfields y sont toujours

avec les fumeurs.., leaur donnant le genre
. de tabac qu'ils dsirent. et de ia fagon
it \ qu'ils pr6f&rent.

Les Chesterfields ont plus doe acur rafrafh
issante elles ont gofitf a 14i .nix fri
meutrs, Les Chesterfields sont dtdft

routes les autres.,..ELLE S A-tStf.








.. elles vous donneront-

PLUS DE PLAl
Dsrisf'utwr Don N. Mdhr


(t!,,, ze-zn i:


Budwle ser

En Veate Chez

DONNA MOHR

Rue du Centre.


Lu* ~Y~MYIIb~~- '~II(


1,


-sl-


(




. -. ---. --- .i .. -w- wwt *. Y S 41Wppf .J W--


LE NOULVELIAdtit


.--" PAGE K


.Wft W.. nw SW nrn* / -WA.* "i .


UN BON OONIKIL *
Mesndames Messieurs s Urs -
lez toujours cop erver iotre btau.
t0, votre 6l&gaitce iatez chatqtu e
huit. jours, chaque quiner jouTr 'f.
elegant Salon de Coiffuti cEXOEL-
SIOR dirige par le dynamitqui
Frank Millet,- le pafTEn qui est
d'une aRiabilit6 et d'une com'rt-
sie proverbiale et toujours dans i
but de satisfaire ses lientset darn
la coupe et dans la promptitude: A
i'occasion des f6teW de fin d'irn ie
il vient d'tre employee, deux jSau
nes ouvriers qui ont cC.JA fait teut
p.reuvc .
Une visit & Al'6g6nt StI ln dr.
Coiffure EXCELSIOR dirigd pay
Frank Nillet A la rue ues Mirac:'s
A proximity de ia Banr;ue du C


nada, ou en face
NouveilistceL.


A BASE de CO.DEI;E, TOLU et EUCALYPTOL
COUT AGREABLE -CO,'VSERVATIGN PARFA!T7
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS
PORT-AU.PRINCE. HAITI. T LE s PROvINCES


de Natteis & Co
Place de la Pab
e Courbe et Rue du Magasin e taE

O'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA
ERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILP
.ES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
-NALITES, A DE dFRIX ABSOLUMENT AVAN

GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERRES
Lumett et Verres de tous numerous
Montures en nickel inoxadable a
Vevrea ovales au prix ddee s 1.00 la paire
La i #dion darer jiqusu'aq 15 Novembzre indlve
A. DE MATTERS & Co.


dr: &,ourndl

LES DEUX COPAIXS
r <)iia,r-- mont eux, je ne
-iuis pas venu K,:tr!
Je suis pa d.'nnable, vo-
5yon.s! Te souviens-tu du
june iquoristc Edouard J.
Benjamin? J'ui etC chez lui hi:;
Queic belle-; oir s :, iman tDie,.
' ppp c- rmineI a -rne ei' I v i sr w ',







le ne44, ar, etc. 4olis-le le pl tot
tr : .r '; "'. t la

nv r i ( i (hep cao -n g"i -rands .-e ;i-
i'. I- '^ ( "
Ta cs presdc; alor.~ ni't-n paba}.rs
ri t. Mai., en sfomnme i a tout" a
sare s do liq ueurs. I11 i'aniseite,
le peppermintL ha prunelle vanitki,
le nectar, etc. Vois-le le plus ta
po-sC.ib) i tu veux pro-uver 4' Ia
be ir presentation, de t bonne qua-
:.., ,nh" route une ga.,,ime de bo
gnu:.. II 'y connait bien et se d,-
-. .. t.la LEr e. Entic, trvur d'autr .
-..f.-.irgntomenLs. vois Sin-son Viteu.
U' -. pri e i ui (4nt;'-. r e oi G, Io. -
.r;, IL poino. An reoroi, Vieux'..


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em-Strait
& la Cordonnerie
Mont-Cdrmel
HYPPOLITE JEUDY
rilebre preparation de
H o-Ro-Co.
139, Ar. Trujill.
Phone 2182


DtAtis SNA TIKNELLEO :
ad'4, our. Scetats C(') cQueri seOurs
. c w s p.I "
SOCI5 t ae du FaNt ; S PRI
4$ Rau s u Faaub-SaiA;-Dci. PARIS


4 -, -

CULLtEGi6't MODE.. ;.
oarecteur: &rnst Alcindor
Chuamp-de-l; ars No. 5 ancieun ilocul &h i:lac/ I flui
oxi.,f c at-internat : Conditnh U::..< . :;acrteta Dos enf ants .i. :
COLLEtIE i MODEIL ,.i h


f'ecole
1 col e

I'ecole
I'&ede


quI met f'enseignement a portMe ui- t~ J ~ iC- bouu s
qui ne profess pas le ouDLirrage de crane,
qui prePare a une tete uniquement cpicne, une ct&-
bien faitel,
qui s'attache A solicitor et a developper tou)curs is
% lo *^l


jugement de I'leve.
car,
eat la que se trouve recrut ie torps KJr
h bI n P0ix4no,
plans ze61
e plus coutpeten7~,
,; Ie nlu renaphI, lrt g.outol, d'iriotrainr.
'action bon-nftye t ronptruetrice.


Ii r I


444 i'bxffZrple, P


LE


'est la quintessence
IDES


meilleures variet&s de cannes


d'un vaste territoire


ru issant les meilleurs terror


C'est ce qui fair son arome


GOUTEZ ET COMPARE


Lb, 25 DECFMBRuE
ON SAI URA.'
A la fin do chguo h la < Phrri ( i: :
Ie rsM clients un tabKlot de grat':v \ale r :n .
pca*t pa-i cnti t tor t ii n n mond. it .t4 ; p;',: ;'U):. .,: -5i ,;:.
et des mrcnrmtr nts. eCi-r an tabl'l dt c-o' t k. i-i. .-ai( t .-*.
un' prn itue d bo go''.
Cette ann6ue-ci afin pouvoi,' C-isayer i 4 I t ] ci;:
tble, la Pharmacie Cht alier a dttiide te tiriag au sitr.- A a\. cL..In.
acheteur pour au n: as 0,50 de gourde, i sera de!ite r ut Hai-
Prime correspondent : nfl nu:ro de la Lotrie Natio ,. d'lai,-
Au tirage du 25 Dcenmtre, le d:enteur du i-aon-Primr rlespn .-
au numero du ler Gro-. Lot sera 1'Leureux gaivnant d';'n :; a l Tah',t 1
en couleur represett:nt tle CP!hiKre Be thoven .--- Lt Nuitacro din t :
Prime repondant au 2,. groli lo' r.mportera Lin thl: j v p,:y.qag'.,
Les deux tableaux .nnt expos:;-s A tla'ihrmacie Chevailii.r ---- T:
tie, en face du kiosq-.' potsil.
f'ites vos achLas Ia Pharm.-:e Chex'allier, r'-! .CifK It.. ;:.
cianit6s i4harmaceutiqurs. -- 'rc-duits c h i m i Dn -. IDrog:I:
vous y trouvexre: de-: Extraits pt.ur Liqueurs et Sirolj dc fantaisic:--
Vatine parfumti& etr', Eau dE Co ognE Kt aI 1 d -,.avap'Sc isI
detail Huile do quinih.. anC dr il ],tay-rwmn Savo\u.s K!.I "Iiloe -..
La fameute Teinture Jarobus. ;:r, tatfle, inag: .-.- n 'aine ct
ton soie, etc., etc.. -,rm.e piiu 1.'..-,. .:c., etc.
Aehetez pour 0,50 de gourde .1;l amnwz voire Bon-I-. ir: e -.
tir d'aujourd'hui et si-Tout co::iervez-l atiin de gaguer ,:r Bea, ..
beau.


~-urwr- ~ ------u-- ---- --r- C I I_ -- -- Il------ --~---- -~ ---- -----




Connaissez-vous



dej& It Citronnade








VoilA une nouvelle boisosn rjui viet d 'etre lanc6e pap
LA BRASSERIE DE LA COU'RO'V.E, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopLerez cette boisson
avec son arome fin et ddlicieux. En ve;ite & la Br3asserio
de Is Couronne en grande et petites houteiies ia par-
tir de being douzaines.
Les autres boissons COUROUNNE duja 4tres cvnnues et
apprici4es h Port-au-Prince et en province sont .
KOLA COURONNE fn grandes et petit&s bou-
teilles

COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER

Huvez les Boisons Couronne et vouM aver IHsurafnle|
de boire une boisson extrmnemient -:h, ii:'rn v\ la
m6thode effieaee qu'emploie la BraS-pjrie avec i'ailde
de ses machines pour Jo lavage de se iz ,:


n a aMaIF


QCl b~~uia,,f-ct,----nrvrn-~ -.II 4rb .L4-.-A--- -cit --4--.s~~ 8c~ -.llp -,Cl~


Le fait est ncontestable


p


h O


h~B~b~~


ap~u----uunuL~* ci\\~~~--~-v


I f f-;


SAR-THE


HIUM




. city... .. .... I ..? ,,TS ,,,N .- u,. 4 -, .o.i,. 0.0..
-isa MIMMur .kVa tr wnnuWrrru

ruLe_4 --.1' .1 41 $L' AM" 4 IU~~i- '44 4'4' .rVJ% -'--.. 4~* "-"- "'""""~~Dbb* L~i6W* t--1t B~~B1I1Il


Librairie


n1



Nouvelle
."


MASONN DR CONPIANCE)


LA LIBRARIES LA MISUX ASSORTED


Papeterle ewfnae Quotidiena


156 Avenue Traullo Til. 2077,

A vec la baise du ft an eon e doit plus se river de livres


Ce ech repr6sentf !e Building de a Pharmacie Cstera. Elib :st Ia plus vaste, la miex m6quiphe,
la plug hygitnique et la plus moderne d'Haiti et con;prend vingt section REZ DE CHAUSSE. -
1.- HIll d'exposition et de vente2.-- Sa'e du Service d( Nuit, 3.- u;urau de l'Administration, 4.-
Laboramoire d'execution, 5.- Computbi:lit6 G.- Arri. r;-Pharmacie.
PREMIER ETAGE : 7,-- Grande sale de reception, 8.- Grarde sale de Consultation, 9.- Salle
d'Electrothfrapie, 10.- Salle des Voies Urinaires, 11.-- Salle du Dispensaire, 12.-- Dp46t des Specia-
lites, 13.- Dep6t des Drogues.i
DEUXIEIE ETAGE : 14 Pergia d'attente du Lalorato;re, 15.-- JibIiotheque scientifique, 16.-
Grand Salle du Laboratoire, 17.- Salle des Manupula ons de precision, 18.- Salle de repos apres tu-
bageg pnetion lombaire, etc. 19-- Mus6e -t frigorifiqi:t, 20.- Laboratoire i.dustriel.


TOUR D'HORIZON

(suite)


ternationaic craqiue, trembhi r.
me de crainte qous ils bottles ar-
roa.ntes, conquerantes du n.- -
ve n maitre. Les tractation.s,
to" 'givcrsations sont inutilv e' .:
qiti doit etre sera. La revue i S1.'i i
ghai, proprement qualifie rvui ,
la victoire est signalOtiqt' t
teAdance. L'Empire du ?'i;. .d
n'ntend plus occuper de posiA' A
secondaire aux pays du Soiei -
sa volont& en ce sun s es t ietten- l-- ,
exorrimte par !te fi; duLU haut a,;r-
tr le par les aut:inti.; nirpones d' ..
p -tes transmettcurs d r.r :-.,*-:
de la press, etc. Partikularite p;i-
grave d signaler : ia police a-ssr,:
pmr les forces japonaiseos pl-t,..
coei;cesion international, a "t 9'
b dles atii&niens. Et s'4i taut j-i;-
ter at tout cela la menaC'e timide, a
s vrai, de Ia Russic Sovieti..
i s la frontie're <(c la ,M onoi i-"--
t 'ieure et du Mandehorkon. ';
mosphere ntondiale est loin ( s it
clhircir. Le froiss'mn n.t : i-. ri;n -
tanis, les prot<.,tatuAtn- (.-. dip."-
m.ites otnl contriibu a l -"
dtvnntage, et Diau Soul sait .i r
er sortimr jamais.
xxx
Le continent amnricain /'tsti ;.-,
nuor plus de tout repo,. A n,
m(nt oit l'on s'attenriit i n, ':-
un conflict surgit eCntre ditr u Rtl;,-
biiques anrtricaincs au point ; 6-
mouvoir les puissanccs sig'natai; !
du pacte de Buenos-Ayres,
Ot va le monde? est ian tr
blate interrogation qui dtreint s
cceurs, %qui contract les faces' .



ELEVES EN RETARD

Regagnez Ie temps petrdu! Met-
tez-voua shrieusement It'&tudz,
sous la direction d'nn maimtr quli
a fait ses preuves.
Tous renseignomeTil soit four-
nis gracieusment par M. Samu-l
Ddvieux, at 1'adresse suivante : N
70, Angle Rue Capois et Charles
Caroau,



AUTOMOBILE A VENDRE

Voiture Ford Cabriclt, Modec
V-8, en parfait 4tat te fonetionrne
ment, avec 4 pneus neufs et 2 da
reehange. Vente Cash. -
S'adresser au Bureau du Nou-
velliste, chaque jour de 2 heures
k 5 heures p. nm. Phone No. 2232.
4---c,_-~- 7. "n -------
B)iRJAE AUBAINEj

collectionn de Monitt ns A Vet-
dre de 1875 A 1988
Prire de s'xdrseBer au No. 2d
(hue Ctardron).


PROPOSE ET

FAITS DIVERS


Nouvelles

Etrangeres


(guite)


POUR LES RES( APES


On (crit savoir que la irItt' (

1' "lC S i. ni...
,i:sc lpul.tent ouverto -': favt ur s :.e
r,.capds des derni-re- tueri,-. do-
rnini, in:,., scra f rrmn':, ia sere ;,'.;.
rpn, hainc. Le miontal., dcts vaie' r
, ,-is: ;vr ,s s' 5i've O (>.. A prC i
P.(le diularns. Tout on souhailan
que i'cnthc asriasmr c a d public c ,:-
tnue a aimenter ce .eau mo.--l
n -nt O solidarit~t -'c;iale, (.1 Iv"
p: i q appiaudir a ia decision (it
lair-v cnfnificier les rtscapus, ,
plus tot possible, du nmoutant dl
subscriptions.

NOMINATION

.\ard, d. ina semarin .- ,orni,'.. .,
A\ibrv :iathi-u a p: --" .-e ,ri-rut,; ,

I; ir :' .tal t iv la Grnn-" .'-
D1irt i
.\lI LiE PA-YtORItS


', .":.-" <': '' ar :- l} stop ,
l'hir, -'. ii' queIanTl-. (-In 0.00b r'-


A L't HOIaiTAL ST-JUSTINiEN



I>r dcaubacef 'tral n rt a Port-au-
rin finhe le 2 d

ERRATA

Dan.s a note Ailia: h franecauir
d'hier, lire que M. L Dalbis nous a
usite en Avrni 1931, asi lieu de MDi
1927.

MONDANITE

Nous avons ie pLcisir d'annon-
cer le manage dC MO-nieur et Ma-
dame Martial Brenn'is Coulange
(Madame n6o Edda Dumoulin) co-
ibre & Hlinche le j.iudi 2 dtcem-
bre en coura a six heeres du sorir
par le Rv., Archidiaere Edouari
Bdngdict, Doyen ce Ia Cathedral'
ia Ste. Trinite, assistO uu Rnv. D a-
cre Charles Richery, vki:ire, en pre-
sence de MM. Clemn. Mag.oirc
re hils et Antoine Mr ,:-i, tmrain-'
Sde e&poux et de MD, Rodolpho
Monroe -et Andr6 Scoti, 1emoi.s de
l'dpouse.
Les marines ont etC conduits pnr
Mile, Valentine Coulanges et M.'le
Dr. Georges Castera.
A l'issue de- la ce- emonie. un
lunch reunissait Ia haute socit,5 dte
la vile dans les salons de M. An-
dra Scott o~il'on remarquait entree'
autres, le DPputO, l1 Prefet e, le
i MagitrAt doe inche et leur 6p: u-


NOUVEAU SCHISME DAN'S
'EGLISE IYANGLETERRE
LONDRE$S.-Sir Francis Aclanu:
0 putO libral s'est separe de i'E-
gpi-e d'Ar'giterre o protestatini'.
(V sonil attitude e VnL'-- Ie divorc'.
I Iai mention de s jindnrc a i
>sci:&tut des amis.

UN AVION PHILIPPIN DISPA-
RU AtU COURSE D'UN TYPOi-0
MANILLE.- Le Chef d'Etat
Major de "'Arme phiippine, ie p.
toe dw l'armrne amnricaine et 3 an-
tres otfilcers de !'ar~ e indigener
ont dpisparu ,. un avin au cmu-
d'un typhon qui a di"vaste les ~" ;-
i-ppi s y va s3 s maine de cci


AVIS


V ,drdi, I0 )Decmmre, a C
.r' .. -. -. n 's so:pneUe de re.
quiem .-' a chr;: a Ia Cath&irasr
p Iir c. .-Cir' t d M. L. C. LhC ria.si,
) .iri, e-t. p'rl v mere ct son ep. -u
.- ', ii-:.- hida ;co tale.
I'. arn ai et amis -vo1:t
upirj *i]: V*,,idji bi Tn assaiter a t(,t-
e piuse ceremonie.
Cet avis tirnt lieu d'invitation.


UN IHOMME DE TROP A BOR1)

ie grand film quc REX assertra von-
'irdi 8S h. 15 est u,; drame : as-
ionneil... Chest aussi un film n ac
ion.., tout est bien expiique, jus-
tifin. et ie rythme de. scenes est d-i
bonne quality.
ANNIE BUCAUX joue Ie rok
difficile de la fcrrtmo -prise, qui
.ouffre de voir accuser I'homme
qu'elle adore... Thommy Bourde -,
dans te rGle bien type du Capittl-
ne accuse d'un meurtre, qu'il .i'
pars commis, est parfait. Jacqut;s
SDumesnil 1'ami felon, Pasqual, u-
zanne Dant les deux prestigieux protagoniste.
Un film a voir... L'Entr& est a
1.10.
N'oubliez pas .que ce soir k 8 b.
15 on rira au Rex aux pripties di-.
film amusant: Arines Joyeuses a.
vec Lucien Baroux, Alerme, Char-
pin, Betty Stockfeld et Lisette Lau-
vin. Entr&e 1.10.



se, les Officiers de la Garnison, !
Medecin-en Chef, les Mdecins dfq
Salle et les nurses de Ihpital, des
notaires, des eomn'er~antas et un
parterre de jeunes gns des deux-
.sexes. '
Tous nos compliments aux nMtu-
veaux mnari '


ALMANACH VERMOT br.................................... ....... G.
ALMANACII VERMO' reli ...........................................
ALMANACH IHACHETTE br.................................................
ALMANACH HACHI TTTE reli..........................................
CaLrran et Kauffeld: Les Serpents ....................................
Gaxotte: La R6volution Franga e ..................... ......... ...
F. Masson: Napolbon et les Femmes .........................
SLouis Madelin: La Contre RBvolution sous Ia R6volution, ......
IJacques Bainville: Napclaon...... .................. ... ..........
La Troisirne RBpubiique ................
t Histoire de deux peuples eontinu6e ju-
qu't H itler ....................... .... ....... ......

A. Bailly: Mazarin ................ ...... ... ......... .......
Louis X I ...... ............................ .. ...............
M aurois: Voltaire .. ............. .. ... ... ........... ................
Gourmont; Physique Jv- 'amour. ......................,..........
R. Francis: Un an de Vaeances........................... .. ......
Joseph Peyr6: Rzc Gib altar..... ....... ..... .............. ..........
F. Le Dantec: La Lutte UniverseeUi ............... ...............
Savor ........... ............ ... ....... ......
I,. Poincarr: La Science et Yhypothise .. ...............
Einstein: Comment je vois le monde .............................
SDei x rents diners n ... e............ .... .
Plits froids et hours d'c uvre .............. .. .... ....... ..
TPant.e Marie: La VXertable cuisire ......... ......... ......
La Cuisine de M artine ......... ....... ... . ...... ......
A. Ehret: Pratique Cd gutrison par le jeune ..................,
lRuff'ier: Soyorns forts .. .........
Barteling: Traite du I4u de da s ................. .... ......


3.00
4,.00
1.75
2.75
4.00



t.Ot;



3.00

4.02
3.0O


2.40
3.0o

3.00




7.40

2.45
& .0o
8 20
7.50
6.60
b.20
2.75
2.50
2.v5 -
3.M0


114 4


LE BAZAR MODERNES


ancienne Mais;n de

Amador Mour a,

Rue du Magasin de N'oiat, No. 91

A ie plaisir d'infonr-;r sa bi'-n-
veiilia t:: clente-e qu'il vient dt ru-
covoir un assortment. .e marcihar-
'ises de loute fraicherir,
1.'ravalt- e touts nuances,
C(haussettes fil et soie
Pyja:rr:: de toutes nu.nces
Chc:i.settcs de plusieurs qualitC
LUn r:and assortirnent de chemist
r-uiir hommes et enfants de tou-
i[e.s' nuances.
V-',nez vrte visitor le BAZAR. o*i
ic rmaileur accuell vous est rwserv%.


COLO IAN

Le Vapeur PASTORL3 S. B. -V-v
87 partira de New-Y.-ri le 9 I,--
cembre 1937 directemrent pt
Port-au-Prince, oui it est attend It
13 Dtcembre 1937 en route le tro-
me jour pour Kingston Ja., Puert~t
Colombia, Cartagena eti Cristool
C. Z., pregnant fret, passagers et,
Small.
WM, E. EBLEO,
Agent GnitraL



MASON A- LOUER
A PETIONVILLI
5 pikceA avec comfort moderne e,-
tre court et magnifique jardin 4t-
rosea. Angle Rue Villatte et R' -
du GI. Calixte.
S'adresser A M. Frariqois E. Car-
ri6 D. G T. P.
T&ibphone No. 2671L


A LOUER

Use Halle de 12 m- enviru
situie rue DantAs Destouches.
Anciens atleiers du eNonev'
listed.

cour conviendrait A tmit i-!,
*g.
SSadresser a& Madne ,i
ri ait mfte adresse nu
1 b.A monet le noj ( =.


INSTITUTE TIPPFNm-IAUER

SECTIC N COMMERCIAL
dirige par:
JEAN MAGLOIRE
Avocat-Compta: Ie
Diplbm6 e l'Ecore Pigier,
de Paris,
Cours profws i'; selon )a mthoJe
essentiellemert pratique de cetts
fameuse Ecole qui compete plus do
100 succursaics A travera le tmond.
Inscri vez-vous imrr.ediatemeat
si vous oulez Ctre A rmime de pa.-
ser officiellement vos ezamens,



PERNAND LEROY
Ayroat
Pratique Ginranle
Contentieux Commercial
se charge spkialement de
Recnuvrements de Cr6anees
D6pot de Marques de Fabrique
Etude et Obtention de
Breveta d'Invention
Contracts de $oewit6s
64, Rut du Magasin de PEtaL, 64
Port*au-Prince, Haiti




-,,

Aucuntfoyti *a II y a jmb
nt %H dvrt manqvV dtO84
Scott en hitv. Pdnf e *tn.tent, a.t1 ferit Ite tocor
forne des 0aset at des U, baSg-
rit contre Iinfccin. Proewns-
von ItmUIsIn Scott ilujowdtit
mjme che, vetr ptits&44

Scan>-.JBO


! 117,0 tOw
is Mat*
jabrieve d4
.vfpleh-tucia.
Xj$. flrMa*A
4 Mow' ff*
tI )r'^W*JOf

f* P^r *^f~
t t9
Ar4I. a.u rD.


t.ULS ION

SCOTT
0 0aaa....


"""~-'~~


pra ~s~
I