<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03193
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 29, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03193

Downloads

This item has the following downloads:

19371129 ( PDF )


Full Text
. .
'* *


42ime. ANNEE PORT-AU-PRINCE,. HA LUNIJ1 29 NOVEmIJmRE ia), No. 1.;V;
-- ..-. i- -
: am i amm"


Depuis deux ou troa jours, la si-
tuation s'est, en quelque sort, sta-
bilis&e. La derniere tentative pcur
6nerver lesprit public, soas la for-
:te d'ane soi-disant gr&ve de chiau -
ifeurs, keergiquement dejou6e, in
vie a re -ris son train train normal.
C'est tant mieux.
C'est d'autant ntieux pour tonu,
qu'au grave problem pos6 dev.l.,
le Gouvernement par I'affaire do-
minicaine, est venu 'en ajouter u!
autre, qui affected, d'une autre fit-
gon il est vrai, mais tout aussi pro-
fondnment, lNquilibre du pays. II-
s'agit de la question du caf&.
Par un comnmuniqut public vee.-
dredi dernier le Gouvernement a,
donn6 la formelle assurance que
;d'ici huit jours au plus, seront as
pliquies tes diverse measures envi-
sag es en vue d'emnpcher que iFe-
-eonomie national ne soit trop at
teinte par la baisse sur les mn *-
ch6s mondiaux des prix de notr':
principale denr6e d'exportation.
C'est encore tant mieux.
Par %illeurs, le dernmer comm*'-
niqu6 du Dipartement des Rela-
tions Extirieures, et ensuite les
dernires nouvelles de press *t
renseign6 sur l'6tat exact de l*tf-
faire dommicaine. Le dl66gue spe
diai du Gouvernement Dominican
A Washington a pris contact von- i
dredi avez le D6part:,ment d'E:pBt
au sujet de la demand dee bonq
offices, du Gouvrnaer-c:nt .bai,.
o qui pe-imet d'espfrer piurila s,-
maine qui s'ouvre une'plus grauide
activity& diplomatique. en vue d'un
r~lement satiaiaisant de ce '.
triste affaire.
En clcu iOr it ., it' tiofn int'-
rieure stabilize, situation ecor .-
mique en voie de redrrssement, -



M. AMILCAR DLWUAL

CHEF DU CABINET

C'est avec le plus grand plaisir
que nous apprenons la nomination
ti notre ami Amilcar Duval a I'irn-
portantr fonetion de Chtf- du Cabi-
net Particulier du Prueident de ia
Republique.
Nos plus chaleureux com>i-
ments,



LE MINISTRY LEGER

EN MISSION SPECIAL

Nous sommes inforres qute 1e
Ministry L~ger part domain et a-
vion, en mission speiae. .
..D'apres nos informations le MiW
nistre Liger ne s'arr~fera que deux
Un trois jours aux Etats-Uni cs, e
inuant pour 'Europe.. ... --
S.Tous nos sincres viEux de ste-
Cis

---


R ILLUEZ LA BILE
DE VOTRE FOIE-
Ste al tIl-t vo sauterez do
", t H a u le to Ie ia wem ehumr jon Uttro
t4 c dn ms flataWe. SIfi otte bioc irrift Ia!
t Dt u a on~rotg tbt. I tb COw -
AMP& Votre Brmnsinme I'eteptpofnnl* et -T.1
ff mr, Vb40tU. VOtM .at NCCIttI rIt
,A tluatffa wnt d&a viq'lklr. uthi smjlp
f~D~tM~piaB'httnl. 'i tnaa Souka ite
PO Tout PILtrULS CATRTERS rour It
ClaE o1t 9 poulir d'smurwr t olih' atflux
dW qYill y remelrt r'aplaimLs V.'--
SdoUclw. lTonoLusteiupr lfaire1 c>:L.r ts
Mi^Kxtew lee PathwlO e CQwtzs iwt-ur
*a Sh TTatC1 Ptbnnsnrmlar.

E. HAKIM1E.
Distitbuteu


LE NOUVEAU

CABINET


tuation diplomatique suivant I.
ourbe norriale des rl6gociation.,
S'il faut ajouter A cela ce qui ?-
repte dcpuis quelques jours qute
le Gouvnemement espre plus qit
jamais trouver les valeurs n&ei4-
saires rn.ur I'extension agricole, 0tt
les travaux publics, on s'expliquz
ais6ment que les collaborateurs :IL,
President de la Repubique aient
jug I e moment venue de ie mettre...
a 'aise aelon une vieitle form:",
pas trna aeadimnique.
En efft., samedi apres-mnidi, ie:
Secretaires d'Etat, apis un rapi-
de tour d'horizon, out conveni
d'offrir leur d6mission au Prcs:-
dent de la R4publique, qui I'a ac-
cepeee, se di.sant sans doute qup'
I'heure avait sonne po"ir Lui de i ,
re appel a des facteurs nouveaux
pourr continue Ia tache iourde, s:t:
Sent ingrate, et particuiirenmn:
diIica,: rccomplie sans bruit ni a-
page par une quipe comprena, .
tdcs hommes de volont' et d',ne:
gf--.
gtie.
L'on est. par ail eur. trop haL-
tue A la politique haiti~:ne pou :'
pas admettrc, qu'A c6' de touted>
ces raisins, suffisante-, par e1I: -
rr~ime ; ne s'en route pas d'au-
tres p..,' expliquier ce chang.-
'Ment: an cabinet est toujours re-
po-sabe. de quelque rait-ce que d'avoir ~dur, plus r'un
an...
..-.iLn acvnfait a-e te hisns q4
unissert notre. maison P l'arc ''
Ministry de l'Interi2u: pour oune
on ne 'etonne pas que noes noIs -
rejouissions si.tcerement de Ie V,,.r
reprentdrI sa place i lIa Directi-
do ee journal .,c formulons .,
vteux de succs t la nouvelle Uqut-


MARRIAGE


Nous avons Ie plaiitr d'annonco
Ie prochain marriage de la char-
mante MI;.deimui s'Il1r
Ren'e Mangonis
avee
M. Jacques L6ger,
fils de notre ami et cllaborateun
M. Abel lAger.
La bdn6diction Nuputale teur se-
ra donn e au Sacre-Cceur de Ttr--
Igeau le samedi 11 deemibre pro-
chain a 6 heures et demie du soic.
Nous pr&sentons ans vceux le
meiileurs au distingu': couple.


LES PLANTERS

REDOUBLENT IdACTIVITE

Les planteurs ont redouble d'ac-
tivitd dans ]a rgiotn du MBle et de
Bombardopolis. Profitant des for.
tes piuies, ils ont intensified la cul-
ture du manioc et du petit mil -
YDautre part, i Jean Rabel, la ti.
gue-banane se develop e deo ltu
en plus et la prochaine r6colte oC
ra tr:s abondante. Tan: mieuxt
i:: .'A


LE 6 DECEMBRE


AU MOLE SAINT-NICOLAS


La Ville du Mile se pr6parait ii
fiter grandiosement to 6 D6eenxbr,,
anniver-iire de l'arrv#e de Co-
lomb. Mais, les populations de t
region: ccourees des massacres
"d'hiitictis en Domininici.rie, ont prmi
In decisionn ide ne s'ai-titer qu'aux:
manifestations religieuses.


Vu le,. articles 4 et 4 e 41 de
la Constitution
Considcrant ptie par sAit de aIn
admission de Messieurt ls4 Secr6-
taires d'Etat, ii y a liedi de pour-
voir a la nomination de urs rem-
piagants.
AARETE
Art. le:.- Le citoyen thristiar
Lanoue est nomm4 Secrrire d'E-
tat de 'hnltirieur;
Le citoyen Gaorges N. L4ger -'.
nomme Secretaire d'Etat des Re-
lations Extrhieures et de Finan-
cos
Le eitoyen Dumarsais E4tim1 esv
nortmm6 ecr6taire d'Etat 4e PIn -
truction Publique, de i'Agricultur '
et du Travail;
Le cit .ven Jose-ph Ne noat Pierre
Louis -t nomm Se?'rdtal'e d'E-
tat de Ia justice et des Cultes;
Le cito n Guy Dugu6 eat norm-
me Secr-jtire d'Etat du Commrn E
et des Travaux Publics.
Art. 2.- Le prsen: arrPtP i-t
putnbie au plus prochai- num6ro ;'
journal orficiel

Donnfi au Palais National,
Port-au-irince, le 29 Novembr,
1937, An 134eme de 'olddpendani-
ce et An IV de la Lib4ration e .I-
i RIestaujraion. A

fS), STENIO VINCEN'.


LE PRIX GONCOURT


Lt nraT- p-rix dti rromva de t'A.
eadtmit c It.r..'rt so'A -v'ette ; -
net, un assaiu sans precedent. --
Nombreux sont Ies candidates et n .
marquabiement bien constra-.
sont Ieurn bouquins. Cependant ..n
note, en France, que vNez de Cui'.
de La Vtlc'ndte qLe Maitre du L:-
giss, de T wrrv Jean Launey et 4a1L
Chasse du Miatinr dce Jean Prevost,
jouissent d'une faveur de plus ,-,
plus grande et qu'iB y a beaucoup
de chance que Pun d'entre eux sr-r
te.



STE. IBEl-'V A L'HONNEUR

Bientmt, on inaugirera, A Lan;-
zanne, ia journme Sainte-Beuve.-
C'est F'occasion pour tous ceux q:j
admirert ou boudent auteur des
Lundis de fair revive Ie.persrwn-
nage dans touted sa vfritM d'hom-
me. Chez nous cette pratique n e-
xiste pas dans nos rneurs. Et la
commn6moration d(e la naissanee, #e
plus souvent, de la mort d'un 6:i-
vain haittien n'eat que pr6texe-
pour sea admirateurs de recourlr
A leur violon d'ingres: les diseours.
On gagr:erait certes, mainmenait
qu'il exirte ici iun S&ai6t4 des G C.s
de Lettres : mieux compreodre
'esprit de -es iortCe die manifes-,
tations, qui pour le public, dan a a r4alit4 toat-
le, l'rivaino en question.


BELLE AIBAINE-


Collection de Manite'ra & ve't-
dre de 1875 i 1936.
Prikre de s' adlreer u No, 24
S(rue Chariron).

Lire la cuite de num iftformathim
t on 66me. page.


LA SITUATION


IE G A.IlltI
ADOLI'11 :


( itRIVTIAN
ASSAILLI


Iier soir vers les 9 heures V
garden A.aolphe Chrisprm 6Atit fa.-
sailli p:a: des vag: :brids du co
de Saint-Antoine quand Ie garden
Joeseu-h Mercius (0523) en service
de paitro.ril', darns -es piarage a
fit alert. Accouru sur les lieux
deux des ast-iltlint.s -e runrent ast
lui, c'est ainsi qu'il a 4tdi oblige de
tirer un coup de feu en -'air po.ir
les disperser. L'un d'eatre eux Ar-
mand Pierre a 4tec arrttU. Le garden
Adolphe Chrispin a 6t- expidi At
PI'Hpital Militaire.

NAUFRAGE

Le 25 novembre en course A Ii
heures du martin dans la rade es
Gonaives, aux environs de Poinw'
Lapierre, le voilier < Kawas> cha.:-
g6 de sel marin a coul6 tandis q's'J
se dirigeait vers Port-au-Prince.--
Aucun accident de vie. Perte 6 lue Gales: 2500.

COMMENCEMENT I ':INCENDIE

Ifier a 4 here: 10 de l'apr's-mi-
di, il y eut un commencement d'i:--
cendie 'a avenue Rep-tblicaine, prs
de la Pharnmcie Sainte-Anne. L^s
pompiers et la police ont tA ai.e-
t6s. A leur arrivt6e Ie teun ftait 4
teint. Le nommi A mand Nelson.
chez qui 1'incendie avait late a
4-t an-rrCtI.

A L'ECOLE DES LETTRES

Samedi, i 5 heureas 1, M. Dant.s
Bellegarde s'est fait entendre A P'E-
cole de .ettres en unm magnifiq=ue
conference sur La Natin Haiitien-
ne'.


PROPOS ET

FAITS DIVERS




RIVIERE EN tiRUE

La rivitre du Trou est toujour;:'
en forte crue. L'6t-t de la route
Cap-Limb5 s'am6liorn.

FORTES PLU'-ES

En rai,on des forte, pluies q4'Ti
a fait hier de 3 heures de t'apr;s-
midi ia 7 heures du soir a Port-de-
Paix, to-Ie la ville etait sous l'eau.
nul ne pouvait mettre le nez dehur..
Le jaugeage de 'Artibonite a a:-
euse un I.iveau de 5m,5&,

LES ESCAPES

Dans I'aprs-midi d'hier, vers 5
heures et demic scrt haitiens r-
dultes, accompagn.s doe leurs eC.-
fants a-u nombre de vingt des den:
se-xes., sont arrives A Ouanaminthe.
Des valenrs leur ont 'Et distribu&es

EXPEDIEES AU I'IBUNAL

Dan: Ia matinte d 25 Novemn-
bre, 19 : .rsonnesr out Fic expedid x
au Trii, nal pour le.- faits .si-
vants; vagabondage 8, scandaie pau
blic 3, injures 1, violation deo 'ar-
retd communal sur les marches ou.
bUics 1, larcin 4, violation de or.-
dre de Ia Police interdirant de mar-
cthr s-umr es pelonses 2.

28 fwlt'ionnis oit b;, expedi.s,
bier au T:lhib nal p)ou .' es faits .sf'-
vaants: vagabonfiagIe 5. larcin 7.
dc-;andal2 public 6, injurei 1, vIli' .
dio fait 2, incendi- 1I violation ,ti.;
eVKmCT rn -' (i. 1 ci .,i ',ation .


NAfiSANCV-


Les 6:oux Rod,< :l Moise out
eu le bonhemr de : t,' la naissan-
ce sllrvte hierr 'ur pr 2-nr
n&, prnenommi Jac ea
Nous soummes h( -eutx de.pr-se-i
ter nosr complimer aux 6poux ct
nos meilleurs vcu Iu bbbb qui se
porte tr.s bien.

AU LAORATO- CSTEA
AU LABORATO :F CASTERA


Vendrl'di dorni,
Castera inaugural
A cette c casiTn n


LU Pharmv'ie
;on laboratoirt.
: 1cdiUal 5 A 7,


reumnss' a ouir cii sympat*.i-
que Docteur Gs. Castera et de s ,
d6vou&s collaborateurs, nombre I;,
repr6sentants C.- notre monde mi-
dical, litt6raire. journalistique, up-
litique; da jolie;s dames et demoisn,-
les, des sportmen eafin de nomn-
breux admirateurs de I'ouvre hau-
tement hurpanita'ir:. e.ntreprise par
la Pharmacie Castera. R&eepti:m
vraiment s6lecte, emplie de conver-
sations chAtiees et out 'on goait.
Sune nouvele fois Yexquise amatn-
irt6.


LE NOUVEAU

MINISTRY

DE L'INTERIEUR


Le nouveau Ministre de ln'4-
rieur est un jeune. A ce titre dc'-
jh il a routes les symapthies de -,-
Stre Maison. Comme M. Christinl1
Lanoue est ,en plus, en esprit cut-
tiv6, an home du monde affab' ,
7jouissant dans toutes -s adminis-
trations oi il a su marquer son pa-.
sage, soit aux Relations Extfrieu:-
res, soit au Tribunal de 16re Ins-
tance of ii occupait jusqu'A h; '
encore le poste important de Jute
d'lnstruction, de l'estime de toi-
nous sommes convaincus, malgfit
i t'rasarnt tAche qui lui est d6x.-
lue, qu'il parviendra i s'en acquit-
ter avec bonheur,
Carlm, nondrre, ayant une c;i:-

re vision des r6alit.s haitiennes !e
nouveau Ministre dte 'Intbrievt
trouvt'ra clans touted iles qualit:s
qui !ont design ha "'attention, du
Chef de 'Etat. les resources 'nt-
cessaires pour mcner iA bien la pV-
litique du Crouverneinent.
!

UNE SENSATIONNELLE
RENCONTRE

On n, park dans le m ide sipo-rt
que de 1 sensationnell e renco1nre
Racing-Violtette, Eile ust fixt,,
croyons-nnous isvoir a dimanc'm
prochain.



DEPART


couran 31, Mawny fe l; Li,.'o,
Tran smtan t.jq4u.



UN BEAU TRA',AIL

M. Ili-ermann Char. s, le digne
fils de iotre talentucux sculpteir
i Normil Chaarles vient d'executer,
sur bronze, le busted dii Magistra,
Communal Raphael Br iaLrd. C'l"
un tres beau travail et qui rdvt e
de facon combien ,ekureuse -.
le precOe taflnt et l's belles quilt-
tes artistique.i de son .uteur.
Nous 'en fClicitons vemcnt.
-




. :.. .. ...

: .. :,. .LA :03: 4l: 1.
UN REVE INVENTETE.


..Mardi dernaer, le Comiti des Ma.
nfestatmns lUttrat i de rExpo-
sition avalt donna Ia parole atux
potes. Sous ia prisidence de M
Pail Valry, on entendit sueesi-.
vement M. Albel Bofnard, M. Fran.
cis Carco, M. Fernand Gregh et M.
Mtix Jacob, tous aofabomrateus et
at Ri de notre journal,qui repr6srn-
taient des tendances diffkrente (tC
la possie franaise contemporaine.
Max Jacob vent blen reconstituer
pour nos lecteurs _rorginale im-
pr,-visation qui serit de conclusion
a ce debat, cependant que Roger
Wild campeipor ens les inq pa&
tes. tells qu'on les vit sur la scine
du Palais des Arts.
Vers 1903 ou 1904, Andre Sal-
mvn, qui a tenu si merveilleus.-
ment ses promesses. Andr6 Sal-
mrm ftfnit le benjamin de Jean Mio-
reas et ne connaissait pas encoit-
Apollinaire.
C'6tait Pl'poque oil je r6fl6ehi.-
sais beaucoup aux questions de
Part. Je venais seulement de "'
le- symboiistes,
in jour, deux de mes nouveaux<
an:is me rencontrerent devant la
JoConde et me demanderent ce que
je faisais IA. Je leur r6pondis: Je
cherche ce que c'est que la beau-
te. Mes deux amis sourirent. Jt,
tais en train de dco.ivrir que :
beauty c'est I1oignement de I'ea-
vre,
Eloigv4e de 'artste, Eloign eedu
public. Une ceuvre, comr.e tine fern-
nm. doit se refuser, pour se fair-
air ter davantage. Comment cone;-
lie: cut ,loignement de i'cuvre .->
vec la sinrcrit& de I'r1aotion ?
,, L'motion est pourtant ies-- -
tiel de toute ceuvre d*art. No I'. ; -- i
vons croer tries haut. Comment
nous rejoindre nous-meme s?

Ma deuxieme dcouvertre ftut vV
lyrisme,
Le lyrisme est 'une 4chapp6e.-
C'est un jet. Plus le jet est resser-
rd, plus ii monte. Le lyrisme vic' :
d'un confluent.
Pour me fire mnieux compren
dre, je vouis citerai an eXmPrfn .---
Vous &tes avee des amis. Vo-
parlez d'un tiers, Vou.s chcrche'
le mot caractcristiqn'qW2 qui pu :i-'
lc dipeindre d'un coup. Si vouns o' .
hore me d'esprit, vous trouvez ;ve a
tmlut spirittel, cornmm on n.'cr i-
tend qu'h Pai .ou France. ,
mat, test dfjh duTyrisme. Si vous
etes un poite, et si vous etes mir,-
m6 d'un confluent de sentimenwn;
multiples, vous les exprimez ona: '
un vers harmonieux,
Si vous etes un grand poite,,
aous 'exprimez par une stroph '.
Si vous etes un homme exceptirr-


nel, par un poeme enter. Dirai .
par un tivre? II faudrait en ci,"
un, et je ne veux pas me comptc-
nrettre.

Et maintenant, je 'ous parlerni
d'avant ma rencontre avec Apo!-
Hinmire et Salmon, Nous ne saom-
tmes plus a Paris. Imagine, au
fond d'une Bretagne, pas encore
souillee par les tourists, une p&ti-
teo ville. Dans cette petite ville, une
humble petite famille, des peiits
freres et scurs, et le plus petit de
tous,
Nous Lvions tn jau. Le matin,
en se r6veillant., avant Ia tasse de
caf4 au lait, avant le depart au :oi-l
14ge, pendant qu'on ncous habillait,
nous nous racontions nos rnves.
Quand 'un de nous tait soupron-
nA d'avoir inventA aon rive, tutsu
tes autres se prcipitaicnt sur lui,
avoc fureur, en huriant.: vented, reve inventt!i
Je dois avouer quon me cria
souvent: cR6ve invent',;!,
Plus tard, quand jc vins & Pa,-
ris ,et que je commengai 4 r6tiL-
chir, vers la dix-huitieme annd.
je me demandai poqrquoi les gens
prennenit tant de plaisir A se racon-
ter leurs sbnges de ia nuit. Et je
me repondis que le reve est oe qu'1'
y a de plus intime dans l'hommn.
C'est danrs le rve que rhomme
fait abstraction de touted lea scr-.


~ jlL 2Lhr 2222)Z 2


k ~ Y~LJ .


S ri",s ;r: vie 3qu tuie* Cie:. .t.
dne 1 :* a e IoAsk s94 ..r..4.e
yoirfle tshi* t se s acontfr sa:n
rmve, e'est .dja avoir le templra-
meat 'efftalon povtiqre. Eat-ce
que tI po eie ne serait pas Iex-.
pression des profonde r.s les pi!s
intimes de Phomme'? Est-ce que0
cela seul peut inttress.er I'hommet,
qui est expression ofonde d'un
autre? Quand j'eus comprise ce qu:i
me semblait une vdritc e: qui :.n
est une, je m'appliqcrui A nme .:"'-
prendre a toute minute dans i v.
plus profonds rrjouvrnents de mvi-
m6me.
Un peu plus tard, tiand je m'a-
vouai poite, encourage& par Picaw-
so, 11 rn'arriva dans mes Ecrits, t
force de chercher !e plus intimn
de moi, d'ecrire de rincomprehen-
sible, ce dont on m'a faft grief puts
tard.
Et voliA comment J ai comnpr:
que toute !a po6sie n'tait que Ir;-
ve invent
Tout po&te est ;n menteur, di:
derriere moi F'rminent naitre VvI-
i'ry. Hl6as! comment; concilier Ie
mensonge, avec la sine.-:ritt' qui
Ia force de routes Pi: x;: n:t-d,;e Ce, -
vres? C'est ce que i- 'ai rpas ,r-
core resolu..-

1',:\ JA(O',n.


(Extrait de raires s)


Nu~u-;elles Lit'.


LE SANOQC'UIOL CIBA
pour cure d elint inaion
uratique.

Par son action ;xiviarnt
sur lorganisme :l SANO-
QUINOL mobilize st- depots
uratiques en stinmulant lei
functions hepato-biliaires etc
i'enales, augmentent la seel e-
tion de Ia bile par ine diurese
abondante et eIiminazrice de
dechets de l'organisme accu-
mules pendant la period in-
fectuouse, s'opposant aux lon-
gues sEquelles, et favorisants
le retour h la partfite sant
PA L C)OUP-. U I),
Distributeur pour Haiti
Port-au-Pritce.,
Fnregistre au I,:,bm'ratoir<
National de con > r des m -
dicaments sons 1: No. 528-49



Loterie Nationale

d'Haiti

116, Rue Bonne Foe,


DIX MILLE GOURDES
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:'
DIX Gdes. SEULEMENT

N'hsiite pats d risuer, eha
que mois, cette modique vaU
oler. C'est n genre d'fpar-
gne. St pu4 .n'oubliez pan
quil faut souvenir Notre Th.
ierie Natlonale, car elle vient
en aide, de son eti i beau-
coup d'Oeuvre d'Utilit et de
Bienfaisance Publiqqes a tra.
vers toute lu Ripublique.
Pour routes ces raisons
Haitiens ou Etrangers, ache*
tez done votre coupon ot v o-
ire. bil.
....... ... ,. ..- .. : -

ATTENTION! ATTENTION
La Manifacture Haitienne-de ci-
gaxettes cfre A sa nombreuse clien-
tkle, tant de la Provhce-que de !a
Capitals, aux amateurs de bonnes
cigarettes et de bon tabae une pri-.
me de vingt cinq dollars.
Elne c8t constitute par des bull&-
tins numdrcotAs places dans les po-
.chettes tde cigrattes cRoyaIl et Rex,
'et portant la signature autogra-
phe des Directeura.
cBone chance Messieurs les fu-
meurs de. Rex et Royal!


',' NOUVLLigSTr


AfA:
WX LA .






Vient de maettre l damBnre matl
b son GRAND LABORATOIXE
wompos. de pluieurs aB tm twcbh

1) Analymae eliaiques
2) Ansalys bmochitmiqu
at Analyse ho4rettaty
4) Aniam es inuetle* #
56 Institute do reereChets.
Ce laborataire et d'e.miae nate r-
oElation pa sa pireeidan avisde, par
son materials complete r ~s posi
tion idkate et par l'ftpr nOUvea
qu'il implante en HaSti
Directeur-Professeur
Antonio ChevalHer.
Ex-Privat Docent d? Bonn
Conseilers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-Elve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. CIlment Lanilr,
Ex-tieve Institut Pasteur
I de Pans



Plus de Rhumes Persistantl

Plus de Grippes Fatigantes

Plus de Bronchittes Algiles

Arec les Complications

desastreuse s


LA MUSTEROLE

Est le n-dk-*ancnen. m~tdene iempla-
fant le sispimt d '2e meoutrda qui a
donr de si preaiewx resuldas cepuis
i'a.nitquige da lse I ,-ai.emem a dJt re-
frvAidtssements et des RhktiQ; as teea |

ScTe'imjple friction et vou as as gutri.
Soin 4actiSa eWa it mtdiSL usi 4ans I
Is traiteraent des douleurs dIc toasts
olVtes, te~s qtrue 'maia de -orye, Tovr-
',n', Csp, -Mauz de r-t;. LL tbar-
;o, e'',o

MIrree de Frnliesi ne mran~a;z aznais
un tuyb de CM STTEOLE ti v.'A avt
des infants.
Los -arts de temperatut~ d 1Ete
|exigen c qut Imn a pr:to.>g coCntre tetn
tcs lamux dt e genre.
En venste dans touts lea bosasno phar-
i macies.
f -


OLO jIAN


SLe Vatpur PASTORES N.'
SVoy. 85 de retour de io-rts Colom-
biens, de Cristobal C. Z. de Kings-
Ston Ja., est attend Ie ler Decer:-
'bre 198s7, en route to meme jour
: 4 heursos P. M. pour New-York,
via Cap-Haitien prenart fret, pas-
..agrc at alle,

L e Vapeur HAITI S. B. Voy. 35
e partira de New-York le 2 Dicenm-
,bre 193, directement pour Port-
au-Prince, oi il est attend Ie 6
Deombre 1937, en route Ie mimt
jour a 4 heures P. M. pour Kings-
.ton J., Pto-Colombia, arta;fena
SCristobal C. Z., preaan: frit, paS
sagers at male.

SWit E. BLEO,

Agent Gin6rl.

INSTITUTE TIPPENHAUER
-SECTION COMMEICIALE
dirig6e par:
'JEAN MAGLO1RE
Avocat-Conr p;W1 Ie
DipI8mb dde t'E,, e Pigier,
de Paris,
S ours profess selon la m6thodo
essentiellement pratique de cette
fameuse Ecole qut compete plus di
100 succursales A travers la mondc.
Inscrivez-vous immr.diatemrnt
si vous voulez :tre a mr0me de pa-
. ser officlellement vos xamens.


S P A Iw.a.. v .. ~ ..r~..1- -----------~~a :h~C rr -


, r


En Veate Chez

DONN MOHIL


Rue du Centre.


4wr nu^


MOTEURS DIESEL- E-tWE
MARINS ET STATIONNA$AIRRS
BREVET BENZ CAMIONS PONCTIONNANT
AUX HLUILES LOURDES DIESEL M .. .

& oomictas, sol des, t t 4< ;5t &oe:
isu&a u, aautomati- tA b3H & inject at Porin


itzs i uilbrequin
mont4 ser t r-ulement
I bilks a t ebrLraw
de eylind -- inter' I


pa Bosch as3suranr
une nmse en march
rapid et uO fonctioa
lnemwrt sdQ ot tr*a ..
il iuorcd et 1d.


exrn$P 5Ej pant sIun srr
MOULINS A CANNES ANGLAIb-& L -t lM A-lNS, Moteurs Ai
Kerit'i on americaina, materiel icl-trique AEG. Machines de boulan-
gerie. Moulins a mais, A caf6, dIcortiqueurs i riz et I caIf, engren-
neoses h eoton, chaudire a i rop.
S'adrsser A la Maison J. ASSAD, 4tablie depuis 1912 et oth an
technijuen est tuouours i votre disposition pour vous renseigner sur
tous s p roblnes vous inttressant, sur !a grosse et la petite indus-
trie. Pieces de rechange et recheriqe pour touted marque d mfaclhines



SI VOUS VOULBZ FROUVER

LES QUALITIES ET TOTBS LES COULEURS DE

BAS POUR DAMES

CHAUSSETTES POUR HOMES ET

SOQIBTTES POU RWNFANTS

ALLEZ CHEZ

BATA

UN STOCK BEN ASSORTI

EST A VOTRE DISPOSITION

35 NUANCES-

COULEURS A LA MODB

PRX. SENSA TIONNEL



BaSE~


COLLEGE POLYMATT QUB
FONDE EN OCTOBRE 1984
INTERNAT-EXTERN AT-
Avenue VPrdsdent Truj la, No, 209, T6adl one 3715
Direeteur : Maret RoWa.
Bnei~gaement Prhaire et Secodamre

Cett' ann6e; de Ia classes enfantine (16me) A la tU ..e iUcaMw1
ment. Cours graduis de St~nogra;ihie, Dactylographie, etc., A prtr
de la 9nme sana pavement supplmentaire. ..
Pour tous renseignementa, a dresser an aiege de l tabllsuenei'
ietre 8 H. et midi ou de 2 H. A 5 II. P. M.


.:K --< i;_ -:,. .


- _i


Ct*I:
;.7 i3




--- -------------- ----- ---------- ------
?~-xiit~a *ilF**llr'lL'lir. ~_fm. ..,,,J IlrN h tIVE1L1613 rg I J


, .
I -f-' -Wit


WA~~~ t *V.M*
'tm-- l~~l~ail'-epstaa"~ p 4jn aw ~ tE'r~ *.O~l..IIvOnPJISVOMIR~ 9 'bkff~: X2~.....


PAGE 6


S-t -. *- -


'.r


StCURITt, COMMODIT A
it est imprudent de garder 6 Io mason,
oo ie feu etr ie vo peuvent vous cause
desdommages irriporables, vos polices
d'assurances, hypotheq"'es, titreu, con-
trots et outres docu.rrrent pr4cieux. Un
coffret de surete a ta B.nque Royatl
coOte peu et 6vire tout $uuie d'inquituiue.


LA

BAN Q U


E ROYA


LE


DU CANADA


-1*


%ii lk it| T


SA BASK de CODEINE. TOLU et EUCALYPTOL
GOUT A GRAFi' -CL ''ATAE"A TN P/RFA A TE
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS Dos POUMONS
POT-AU-PRNCE. HAiTI., .T .S' P'oviNCS S


icC, ;>.


IL Y A LIQUEURS
ET LUQUEURS.
Les amateur,d de bon-
nes boissons qai d&'-
rent fair un choix de
varitables liqueurs su:fines et dt
-ironp te toutes sorte nWont qu a
r6clarnwr la marque d'4i : E.
douard J. Benjamin.
Eduuard J. Beojamin, qua~zi
son assortment de Catao, Che-rP'-
Brandy, Phches Brandy, Mara-
quin, Creme de prunAles, Pepper-
mint, Chartreuse, etc., etc., et sur-
tout son tameux co'ktail X-3,
lais5e toujours un go(t agtrble
et merveilleux.
R4clamrez done, chbrs matetrs,
Ia marque : Edocard J. Benjamin
:hez ses depositaires : Sintu-
V'ieux, Epicerie du Centre, Epicc-
rie1 Mre George Roumain, rue (Ca
.0 ,. Ixmandez-.k en dgusta e t io
i- fairnux Cnoektail X-eS et vcrU
s.,-iz nel teena t sfiatil' : ts. i


BELLE AUT1AINE
CO::.lt-ctin de MonitEoUrs
hre de T175 a 1aD6,
P'riere de s'adr"er au
(rue Char&ron),


A
''I',4


Place de l Pai

lue Courbe et Rue du Magain d i'E at

t;HAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA.
PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL~
.uES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
NALITES, A DES JbRIX ABSOLUMENT AVAN
UX
GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VYRRgE
Lunettes et Verres de tous num&ros
Montures en nickel inoxdable a
Verres ovales a prix de de d$ 1.00 la pairs.
La liqIdAtin darera J aqaut 15 Novembre ~dI~nLsi
As. DE MATTEIS & C





Le fairt ietncontestable
'I . .


"'E RI3 HU3


i


A vet-


DEMANDED
LA POMMADE
La-Eem-StraU
a la Cordonnerie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY
.elIbre pr paration do
Ho-Ro-Co.
139, A v. TruaJlU
Phone ti18

-I

fr


SA TSHE


Coest la quintessence





meileures rvarets de cannes


d vaste territoire


ns ;sant les meilleurs terroirs.


st ce qui faith son arime
., .-O R .S. 1 ,.


GOUTEZ ET COMPARE
Alt NCO ,,' "M "" ,: "." %.
,_^ ^ ^-ai^ "3-. .l~ktl~ ~ft""'Ah~irr~WWH3ilWi^^ro ^^^^^^ '- l"rniii~l|" :]n


Model FE- Il

MODEL FE-.712-tl LAMPES
LA MERVEILLL DU MARCHE-
LE MEILLEUR < SHOCRT-WAVE>
FABRIQUF A CE JOUR
CIRCUIT TONE MANITOR-

Demaidez Une Demonstration

I iALERI) CA NFZ,
A ,ENT.
59, :,wc F6rou.

Ce* un Produit d G" Na ENEI:-L <' ECTRIQUE '.. U.S.A.
TAI. St25.
Avant a Cic. d'I, i-,,r: -.<.' !ectrique.


Collge Simon Bolivar

Enieigneenn t 'irimair e et 'econdaire
nEUreignmernc t i'las;q seit l e rt ,i n i -trn ectenr ,\, (, ')
f '-nl1'f l n. )Demi. -Pnswin. L Iutd';l
Avenue (ds I h)alls ( pr' du I'nt St. ( ;r;ui fi

Lauria de VAt,"nce Francai:e !(uomry 'i: fri t':ise aux Exa
mens du Sacai;: at dt: Juinle 1934 et Cn ours Dictin ]ran
&aie de Juin 19:5 Juin 1936).
Plus de 50 succsr, aux Examens du Bacecaliureat (C10e et 2mne par.
ties).
Le Coll te Simozn Bolivar jodit de la cn-;iarewe dest famitles. Faite.-
y instire vuos ertants.



COLLEGE MODERNE
Directeur: iArnst Alcindor
Champ-de-Mars NAo. 5 ancient local de Palace Hotel
E xtertntrnat nt : Conditions modiquea
Inscrives vos enfants au :
COLLEGE MODERNE,

t'cole qui met I'enseignement A portbe de toutes Ics boursea
'1eole qui ne professe pas le gbourrage de cranes,
I'eole ui prefer a une tete uniquement pltie:ti: une ctl

t bien faite,,
I'aole qui s'attache A solliciter et A developer oujours le
jugement de 1'elAve,
ear,
COest IA que se trouve reerut ls eorps de profese.,- ar le plus
honmogne,
le plus ri6&,
:e plus competent,
et Ie plus capable, surtout, d'entrainer, pa~ 'IxempJg 8I
I'aetion honnetye et constructrict


SECTION SPECIAL

Initiative constant de intelligence, attention soutenu', obWe-
Bue par des pro&ds iIntnitits etpar l'attrait d'une mtuhode .-
v'ante tel est 1'esprit- tii domine la section spatial qpie le COLLEGE
ST. JUSTINIEN a oPTar.lis*e pour donner satisfaction A rtains ,a.
rents qui se plaignent i!' ce que tours enfanft matiife'si ,tL rn rel AI-
folt pour I'&tnde tout en consent tnt an amour de ', .., r:mutin; pwr
les 41Mves de la iOUnoe aI philosophle.
Lea course sunt assut par Iw )irectcurs eux-mxrmer et quIlquewj
p:rofe~sseLr8 spc3ialiIt-i
Conditions speciales.
COLLIMi^0E ST. JUSTINIE
Dircters :
A I. AICEiLN 4t BONHOMME.
S An,-'% Lainue c Rue Lamaurie.


7r
:

i
.f~
I
;.
-- -

'
-;
r-
I
r.
r
r
i
a
1

i
i
iy
I
4.
t
i:


ur' : iON: t' .:i:\tt

Meadames M..leuri v 9VQA VO t-
lez toujoutrs eCODlW t 'trft Zftlwau.
te, votre 461gpnee visits'tafu;.
huit jours, caique'quiW ijbr'l'e-
It6ant Saton do"W liffn SIOR dirig6 par ledlnhimiqu-
Frank dMilet, le p at:n qui e.t
d'une mrwabilIte et d'ure courtuo.
.ia proverbial et toujo:'rs dans k.
but de satisfaire see clients et'dani
la coupe et dans la proqzptitude :.
i'occasion des f6tes de fin d'atin*.
1 vient d'.tre employC deux iJu-
ne. ouvrlersi qui ont 'ijA fait l hu

Une visite & il'ga:it Salon tl.
Coffure EXCELSIOB: dirigd par
Fra'iik ,Mi]let a la rue uEa Mirat',e
A prT:ximit4 de ia B~::;ue du C7.
nada,, ou en face d.i .ournal xL;
Nouvelis;me.


I Le Commandant


Radio 1,938


GENERAL ELECTRIC


I


sr r- *


""


I*LIYII~ 1I11~ 11


kef


I




PAGE 0


--%awH 'rllJ .3 > U C W) :H i
~vM^^-1;-* 'W^ TrV 4 ;.fc '- f-c


' 1"'
* v


Caronique Sportive.


s*,


DIMANCHE 28 NOVEMBRE

GARDEN. D'HAITir-BACA$DI

Srbitre: Audant

J ages de touche: M. Doug, F. Ba-
zi3e,

E :ore: G. d'H.: 0; Ba ardi: 0.

C arde d'faiti: Michaua.Guillaurrm-
Lascy, D4sir-Natali-Anard, Melon-
S'enis-Dutbiers-Beauvo T-Baroui- .
t '.

Bacardi: S&ide, Pla;imond-Bc.
Praventure, Borgne-Tir ,er-Franci -
1 ?, Bonaventure-Sanfedy-Wote v
I afleur-Camille.

Temps magnifiquei. M'algr't -
i:rix d'entrde excessif Cinquan I
nutimes, iue floule ..sez Cm'-
1,acte don't le silence at le recv,- -
I.'ment presagent... 1 :e cata. ,
I he.
lire mi-temps.- La G. d'li, u-
uint Its vingt premi' -, minut,-
t amine, Elle failit Scrcr sur .n-
magnifit'ue tite en piongeoon i.
',atali it 30 metres et ,o r un sc< S
ras du iol de Beauvor-a. Mais I '!.
Simond ct Seide vciileft. Bacar:!
1 arait disarConn, et t.',t: queli -
-ttaques isoiles vite h;s es. M-': .
Iusquer..nt il s: tws: it ,t -
it le jeu clans le terra~i d Ia ;-
do qui, :-urprao. e-t mag i n .
rent d,-: Sidue par Gr,,: G;ui;la ,:-
It Micha-d. Samedi (HlB) nt:-
r.-u.sit ." magniriqu s h .ot 4-i
lichaud t ni-ve avec b,'io N-nrv
a ; ttcq.s do la Garni:. IDit -
1 Brauviir devionnont d:c.n .
i'n ct .?.' d < Baroule1t. f;.: r--
tilt IC b 0on le hc' ,'t avc ,'C -
eince au but. Seud' id nmtquc, :;. -
n(,.i:reAusement ie euir: ,,ndi..ff r!I;
r,,ule Ie i, ng d;. ia niU n,- \ -.,'
Lacardi, par Bonaitci.ir>, p-.
centre :' rnmidablem1rs n' mrna:- 1--
cy, Guilblume et Na : p ',.-,
pitent. Tuutes eo attt ,ueis dc Ba-
cardi sont dispcrs irtin
Sit;:.. A 2 rr tret d: biu d ic ;a (l; -
de.
La I ort: mi-t mp-o -S -,v.' ;'at:-
-''-n ve-r e. t g('u!rn
2mcmie m-temp.,.- '. .un1 '..
tt f ty lo I'.x I. 2' -..+-l n-t P ot 4 '1
I, tenuet. .. muttnch ui '.rd,: la rm --
;ie phvs.,onomie. Scm I court .i-.
,Isuis Bacardi s'est re' ri-. Mir:c
d'u n sup rter .an> dro-,, d1~ r;-
ar. BonaUvcl n ,t dg ... -
lt.enlt D&sir( rr"-"^ it ntr: c,' -
inltmentf l t reustit n .- .ii n .:
mnidable shoot qui raLb .: quch .
c -ntimi ;-t; s le coin s<-:';. riu' ;- i-
Ocec du Hut, do la Gardl. (Cei.t- : r -
ibre .~-s debord'e, m.,in Bact;r i
,.1 voit t>ujours pinc:- i.qs par i'tr
Litre po ir off-side. Li public, qu'i
cu mme trus les publ-is du monde.
n'aime pats les rnI-nies, jubi
trepigon,. Les joueurs de la Garde
t; .s'dnerveont pas. Cfru.ement, K'-
inent Ic terrain perdu. Ibs portr.
io- jeu d ins la surface de Bacra, i
1Duthiers va marquer, if est pous.-,
Haroulette perce, deborde ios .;t-
rieres, fence sur le goaf. But cer-


tain, un croc d'un joup,.r qui court'
.ppres lui. 11 'effondr,. La Gardce -t-
t.iqut constarment. 'Ial second'm
par MeOcn, Duthiers, malgre Motn
ddvouenient st heurtce i; PlaisimonJr
(t a Timer, les hIros du jour, dc.-
murailles de Chine.
Puis ce sont des at'aques alter-
r.antes de Baeardi et de la GardI.n
Le crpuseCule brusqicment me!n .
joueurs, terrain et bullPn. C'est ii:
r it. L'arbitre aiffle 12 minute s
avant la fin du match.
L'arbitrage..- II ne nous a pas
plu. Tron de parti-ito. Le soArY
en a Ltd infiuenc6. La Garde a cu.
trop pInnlis6e au debut La premiu-
re mni-temps a dur6 43 minutes au
lieu de 40, Les off-aid centre .A.,
card n'4aient pas. jnusifi6. 1 D-fit
pnalitks. visible en faveur dia ,
Garde -,-artibe d6liber-,ment.
Quell3 decision de rdftrir n-t-
ii prise: ie match .sira-t-il annulW
vu vaut-il. Le tempA n'itait pusy


-'&puise.


Nous avons 'entendu jtIfE


bitre dire qu'il avail.
au conaeil, II n'y a
aion: c'est un match
rejouer en queue dei
Le jeu.- Sabre et
Pas de passes court
Des passes savantes
trois mntres, en volt
vole. Du cO6t de Bi1
bordements aux ailie
la Garden de longs dr
des shoots plongeo
deur, Bacardi et la
r6vel&s de puissante
vantes, resistantes el
jeu de grand style,
le public sans rdpit,
ment r fin.
Le jet. tait si sot
qu'une erreitr pou-.
une defaite. Et ii n
Un des matches les
nants que nous ayvo
fait prevoir un cha
et sensationnel.

Dimanche prochain.
cing. Si t t

Voa ci ,n : a,'drb.
matches
fIre rSerie
Etoile-I .x'vr n- t-
Excei rior-Garde 'i.
Bacardit-acin:
Etoile-Vv i-l- -







i VC .: -, -L t"-r
bum e S eie
'Sti 4 'i-' ardt ...





3rme, >erie


Ra n!tte- .r, t' f

'aen^ m-


Jama: ue Hai u.-






>-,['[ 'i': ~ '*'[ :_ 5 .- ".


p4 -


i'acl w r- a




pour
Ce(400 i f_-r ,
SJan (po'ir li r ,n
the). t Mglr, R5 dt-'t
at a Mer- 1e (U tm^
rondi or 50 entis L
Miresbahna pour i,
Ce main quutr.
(400) ont 6tP dposn
ch6 it cet t fin. C'
Mme. Jutes Urbairn
eatte va our. Ves :


La m: tin6 patri
sbe par uvs tr1is As'
lieu dimanche. 5 dcru
Entree: 50 centimes
intkress, nt. Toujour
rescap&'. Archetez vo





Aidez tos

Utre mitusaeule qul ron
negligenI ou par 'uarant
norh6 ort irritn .1 vA
raialee pauvAt &trs ia on
ttons nooturano nrvoatt
ehvitllas ,atflo, troutb
douikura aux iaombto r
ttuna et shcbs. atifitO, ou
e' ou porte do vigupuV.
ar nuT il et garanti
procurere pouvohtle satt
eures, vous donanra u
trojntwtssaa( d$ 18 an
de0 maux %ct*-4tub on 8 4
vou. Bn artn romboursf i
finoon vide, 10.00 Franc
garautle dr ecl t I&t S
Demanded tah CYS-I
*-Wmv~- y vote OthASlaactO


Iaisdo cN .i- }
qu'uIn d'i- #Fole g S i
S:.nnulter c et congestion sa
~ampioinna, -6percussons de la congestion
t ur, CalculZ: aggl ou chronique du folt sur le
a ras du c ol1. fonctionemrnt du tube digestif
r hauteur te et du system nerveux. Sur hi
eo at en der.i- purett du nang Rigimd e tralte-
icadi, s es da- ment prbelftif et curatif.
rs, du ctd eft ie quL normaement. phse
e environ 1500 grammes peut,
piaceement t sous-des causes diverses, don't la
ns en profuo- congestion aigtui u chronique
G<: .e so rent est l plus friquente, augmenter
s -Euipes, Sa- consldriablementde volunte. Lors-
t uiit offers an que l foie est congestionn6,
qul fit haiett-r ia l Iule hipatique fonctionne
di: commence- mat, les s&critions st varies et
I ndispensables au bon fonction-
S nement de Ia plupart do nos
b et si st' organs. du Etue digestif en partt-
nit provoioq-" cu ier, devitnnent insuffisantes et
vy en -ut pa; aucun do no organic essenriels
iu-s 'na~sson- ne rempliH plus cor.-'.ablemert
sa tache. Par aitleurs. ita boe bi-
S iaire s'accumulant dans la visi-
t nue empethe l'&coulement de la
bile dans l'intestin et risque d'ame-
Sner Ia formation de calcuis. En-
S -, l'intestin ne recevant plus la
quantitP de bde necessaire a sa
desinfectton car c'es la bile qui,
l" i*' i a par son pouvOrr antiseptique, em-
pEche les microbes de Ia putre-
faction de pui.uier dans I'ntesdin
-- ceux-Ct sec'rtent en tute is-
l .te des qu-antrits tColours plus
-' g :des de poisons ou toxins
cu passent dats le sang, occasion-
nant des desordres de toutes
sor es.
SOu ctc d tube digestif, ce
sont des renvois, des pese'teurs,
des digestions penbies. de la
constipation aiternandf avec les
c color6es, f6tides, ine langue sale,
ure bouche amere, uOe haleine
forte, un appect capricQeUx.
Le systeme nerveux est touche,
lui aussi, le malade se plain doe
migraine, d':nsomnies., son carac-
tfre t bre. rrtable, iS se
tenlt constamrnet fsatgue.
Les po;sons charros par son
sang irrfent sa pea.- que a a be
resorbee colore ecn Zcue.
S Dans ia coges: ca- ag d; foie.
Sces s/.'-.pter--.-: so-E 6 'ord na re
Se gerement estomps, is cedei
e outre assez ra-i-e'mer a iun
tra. a en e nte iq e, a4es lor;.
S I.- :l que is congetioa di,; "sta 'e
es: avenue e on^-e, le 'rrg--,e
do: it e plt seuore 0t So trai.te-
.. .... t~' T C *- rt' pKe w.?g:,E4pt

: jtil;0' '? pl^ ?3p.der le pov
r eme de

.. '! -r'--'V_-' m lao cs n r? .,.t 2 d
Oe 0 ob:ici-n -a a
dceco ". ,on du tc o V' C ,, -

p c.'^i' c ^s equej ce tr SCe a





r-,:0 C co,- dc de ep-3: Pr q j. ,e

; .1 d^^c ^r 1 a '' C^* ^44p ; *
"-. a ca' .', un p;. t a'eaj t.;4dc 4
*i rend to,: de suite O 6': d ge;
'. p 5s fc-is, a ppC t rsvent, Cs
Strouble; gastro.intes r raux dis-
S',, :'. t } psrs.isie t.
,f O ani,'4 Lt'ntestin &rant disntecti, es
,-i; H::t }] oelic evi,, n.dv;om r, r norrm3ai .s i'2-
,,


r to-intoxtcation cesse et av'ec 'e
< les migrai~es, es douleurs r C a-
Stoldes, Ies dr.anr.geaisons et cou
) les pbhcomtnes d'hypertens on
t di et d'ur;Fme. Le foic reprend son
: a i'Arch volume normal, les organs que
et la lit s on! accrodssement de *olume g-
qui n rappo-i nari. fonctionnent plus facilement.
)iirnment i ent rdsulte ufti mieux-etre gtn-
ral et I mmalade retrouve ton ae-
ivite. sa bonne humeur d'aucre.
fois,
otue organ- Ainsi doan, Enrntrobyl est e
oc:iations a';'a traitemeit qua. par son inocute
ernAe, au c absolute et son activity urpre-
. Co sera tr- s nante s'impose dans toutes les
:s iai profit d^ congestion du foie aussi bien a
)'rr carit titre curatif que preventif-
Dans les pays chauds. t'Entiro-
byl est ia sauvegarde du faoe, aussi.
.ds que cet orgarte event un
peu sensible, des qu'un sympt6me
Squelfonque fit penser quit peut
Sf l etre momentan6ment fatigue, tout
b E de suite, it faut commencer une
des noeifa cure preventive d'EnterebyL On
4d conaiUit on- cvitera ainsi la congestion aigVi/
t mwnavEc. p6r lii
,n ic drtgu aaon du foie qui, mal soignee, devient
eu r.i-th tmL- si rapSidment chronique.
,tourd 4 eno,, L'Enterobyi et en vente dans
sins. rhumiamtisma touted loe bones pharmacies et
,ux esr16aj, eaa U
ismon, a4mangsa- notarnmment Pharmacie Saint-
N'nenoures aucu -V
0 wkoal apl Franois du docteur V. Mathurin.
Quet CvSt=n~s I Port-au-Prince, qui-fournit gr.
tn- impre ion tia cteusement literature et ei~itWt-
sm YOUR AnoC'tlrxI Ions mddicaux. En cas di diffkul-
- a rot, i-po dun tis, s'adresser au priparateur : Edf.
oo4it UlPra ai Oehaussy. docteur n pharmacle,
E66, rue Nauonae.Lurdu-ra
n. 66, rue NaMtionale. Utie (France),
'l .. -- an .^ a^f ^ .o--.


Librairie


- a -t*Il'tLSNOUVKLLI8T1 Csr-


(MAISON DE COMNIANCE)

LA LIBRAIRIE LA MIEUX ASSORTrI

Papeterie retu QuotidiAen

.156 Avenue Trujill Td.l2077.


Ave la ba ise dua I an on no doit pluo riter de lmre


Almanach V rrmut


A manach Hachette


des, ;S.0


1,75


.'nck- lreneitano : La. Cour du Ri-i Soleil
Miuii:. ; La Dentel e du remp .t .. .... ..... ...........
Papini 2 i l,.,ir-,e du Christ ..... .....
J. Prev 1': ; La Chase cu Matin .. ...........
ii. :-rd-at:x Le maire de !'uamur .. ...
N. S-gur : Le Sang d. France.. ................
Si nOntOI : L assassin ..m .. ,. ..... .
A. Maur:is : Edouard VII et son temps ..............
Sta Cl: C' que toute joJne fille devrait savoir .........
-i.4 .. ypn tiS mi 'I di tanc ...................
2.1hxl e pra ,-;iue du d'veloppamant du Charmne per-
<-at.e .... .... ....... .... .................. ... ....
S Mhtho)de pratiqe d'Aut i suggestion ..........,
4 .E4] i.uCatu i .," la par -cl .. ..... ..... ...
iith ".. pra' lo-e pour dbvelopper la mnmoire .
La t: idit vaincue .. ..
., an. marque-i -:vulattices du earaettre du Destin..,
t', "L 'TION PLO)N ELIE (Ardel, Bordeaux, Daudet, Du-
r';^ Flauberi, tc.) .. ...)>. .,, ... ,.
CO:ecT, LI"VRE D O DEMAIN (Aubry, D(uveC4 ois, Daaumei,
Pierre Louys, etc.)
COLLECTION LIVRE MODERNE (C-I6ne, Colette, Mairaux,
Mauro:s, Maur,-.c, etc.) .. .... ...,.. ............
COLLECTION LIV7tE D'AUJO'JRITHUI (Achard, tievost
Kh -. i, X -Rosn, Londres, C:tc ................. ........
LSLE:'C COLLECTION (Bordeaux, Bourget, Maupassant
I 4oost Zola, r.'. .. .. .
(CLL,>T ON A NE "AS LIRE LA NUIT, LE LIVRE PO.
1CLAIRE, etc...


3,.0
8.40
3.$0
4.20









2SA
3 .




2,40

2,40







Lato
0.


------ ------------ o

CERl TA IEMENT VOUS RE NTREZ
DA VOS VACAGCES

Pmanwdez ka quc de oel? vous devet envoyer voa 'ntfanth, -
.i:ri J-.jt fo'ire 0icus[i4cer, en mmtne 4 terkps qu'ulne tells ormnatoin
-,,, iu, uivCk i bca d'une &dueatiur en harnsonie avec lea bfetuins csd,
pa' n;z:: pvsiUr:n G6eraphiqut, ies affinites cwkItul.ltir s P'Q a~.ea

UNE ECOLE?

C'est Finstitut Tipkanher

Onze AnaJbs d'e xilstetr et dlsp&l4'rin

iReonnu d'UtiitB Puabliqut

Un corps d profe.sseurs que toutr cemmtnit, l'on reconnaissait puid
i'un d pus compteants de noire Corpt Enseignant
L'lnsitut Tippenhauer est a votre di position ave:
---L- comfort plus grand apprt, chaq ie annie A ses lcaux.
--- L s d drete de -es m4thodes djA riches d'exp6riences et c
Tendant tournies vers les acquisitions nonvelles de a science pf4(

-- Sa nouveile orga isation qui qui ionnlionnera a partir d'ostobr
L ns ignement p-r des rSpialistes des langues vivantes con
naissahmes indispenaables A& 'heure actueue,
Avec en plus les avantages d'une formation religieuse s iaen
blen cmntrolee.
Pour tous renseignements: S'adressr A V'lstitut Tipp~n Mu
Rue Lamarre ou T6tlphoner 28W--


'g^i~m~aaim'"i"'"""""^^~w"^ -l ""'""y~sa~alr' lt^^ w ~ii*a


Nou: : ve""':' ve


Nouvelle
"":l :: :,i