<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03180
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 13, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03180

Downloads

This item has the following downloads:

19371113 ( PDF )


Full Text











QUOTIDIE FONDE EN 1898


Quand des circotuitiki.tC impr&*
ues et gravs plaeent une natitO
Sun tournant danger ux de soi
aSWtencc et sont tne Menace po'.','
ga avenir et son honneur, il e;t
1W que EI Chef charge de ses de.>
dies, ait la tete asses froide pouW:
sister A ?l'emballement irrBfletii
4 o fouls, et ne s'inspiFer dans If
vqix des d&isions A prendre, qura
d calmne de la raison et des don:-
*as de examenen le pTs .rigourt.:x
o contingences.
11 manquerait A as mission im.
native de eonservr et ai poasd-.
be, de fire fructifier le patrimoil
ne national, si dans Iadoption dea,-
mlaens qui doivent y coneourir, it
'r plarait le souci de r6ussir, a-
dssus de celui de plsifre,
I doit savoir, dans la tournmn-
t so garner queCques appla:.-
dissementt qu'il en pourrait espe-
re de.i dkelamations et des :t-
titudes avantageuses, pour se re-
eletlir, le front centre lsi main-,
et trouver dans s pfenske fouil!; :
jfsqu' la torture, la manceuvre d>
saut que l'anxitte gknarale attend,
I ne doit pas craindre que ;U
MIdition silencieuse qui osciUtv
id pour a.t contre des solution:
entrevues, soit interpreted commns
un eoupuble inaction, ,ar ceux q;:
' savent considerer qu'un seul a.s-
"pet des chose, et qui eroient a %
vertl dt la gesticulation et Or,
bruit.
On lIe connait ces fanfarons ti;
4:J l.. s temps at do taeu lea pays,
qui bombent le torsoe our des ct
f'sans merci, quad Ie danger wi
*nlWe pas pressant, et qui, a
lleurede descendre dans Pareene
se sentent des entraiUes 6mues 4t
'is0 jamle de ooton,
LA decision; de la force, tant
qu'eles demeurent de lointai'nlc
PSiibilitsi, lear appariistsnt corn-
ae une parties do chaut.e fraiche t t
joyeuse, mais ii faIt toujour:;
rMindre qu'au premier choc, tout
Set entousiaos! tne se degontle


cornmne n ballon. Ce que nous te-
disons, vaut d'ftre medite austa
bien par nos voisins, qui s'imagt-
nent sans doute, noug :voir un pa,:
terrorists, avec lea nvmnaces A pZi-
ne d6ghuises qui oe donnent eha-
que martin, libre course dans leurs
journaux.
II seraft ingst %do rntre part de-
ne pas les remercier au contrair',
du goin qu'ils prenner t h chaq:uv
-dition, de nous. instruire du p'.-
tentiel d .guerre de leur pay-,
mais nous sourions car nous
ivons la conscience tranquil -.-
de cette inutile ardeur qui cachei
plus d'apprhenaion peut-trti-,
qu'on nr'n avoue. Une chose e.t-
de tuer commJ a l'afflt, quelques'
millierrs 'enfants et de femmin-
surpris pendant le suormaeil, et au
tre chose est d'affronter au solely,
un million d'hommos libres. fort:
et resolus, avee qui, malgre stiu-
tes kes tchniquess qu'on fait so:.
ner 4 nos oreilles ii y aurait a'i
tant de coups a recevoir qu't doai-
ntr. Noues sourions encore quart
Ie chroniqueur de -'La Opinionu
charge du rblt ingrat d'avocat d-
diable, crit froidemnt qua da".-
]a ltche tuerie qui a faLt couler tzr.
de sang haitien, les torts fur;nt
du c6t6 des innocents victims!
Vous leur fites Seigneurs en le:
Pgorgeant beaucoup d'honneur:
Oui nitCLs sourions; vin pas q:"':
s'efface de nos occurs, 2c souvc."
de nos morts, mais ptrce que no ,
est enfin rdvole la nmntialita ex :-
te, de ceux, qui pour nous cachei.
leur haine, se disaient nos frerc:;
et qui ne nous ouvraiont les bra-
que pour mieux nous ttouffer.
Les frontieres prenncnt dsor*:.
maiis entree eux et nc':s un o:;
plus itpro que leur sens g&ographi-
qte, car elles marquent iempla---
mont oit Cain avait eru avoir bi,-i
pris Rest rmexures pour fgrorger utin
nouvelle fois Abel.
Nous xe pouvons 'oublier, e'
nous neo 'oublierons pas.


-- ~ ~ ~ ~ ~ s -~ 1""IJM.- ""~


DANS u AU REX LES ARTISTES
PtIANAJS SE SONT
SURPASSES

Apis Bisson, Bernstein et Mi-
Mln1 it tait nature 'ue la trou-
pa d'artistos de comw dic frangaarj-
sortit de son repertoire du FroP-
dii, Voleur de Femn-vr.;! (La IM--
aCe diA nt quelqueu-uns) drame et,.
4 acits etait reprksent5 hier sotr.
Perre I ondraie n'occupe-t-il puw
11 place tris enviable dans la dra-
miaturgie moderne? Ces pieces, it-
Ol, alimLntent le r6pertoire du p.4
p... 4 t liGiitre parisien Jo ne lon-
e p$a entifrement tor- Wa-e-x4 qui
csmparent pour en trouver de
fsemrAblaneea le thA~tre de Frmt-
drmae et eelui de Bernstein. Tout
deus, fi. excellent dans la dtcou-
WVte et la peinture des defaMuti le-
jlus inhumains de 'Aime, Tou,
deux ils se plaisent k jeter sur Wx.
"SN ces itres tar6s qui ne sent
ObW4s que par ectta penste brtf-
l~te et irrOsistible : fire avec !a
PlU bonne IrAce du monde, Ie plb;
d. ton possible. Qui torturent leg
autres en so torturant cux-m me:.;.
anche Dlerval dans Voleur d-:
jsAmeb fut come dans le *SP-
teip une femme malh(,ureuse tout
I toni d'une action vibrant 0d
t lesbt conttnotions morales t
60chologiques, 11 fut de eeg fenri
e1.dont les sens frelatis soUici-
Stent la vigueur de partnaires je'l-
Ies et amV reurx, m mtrise or-


dinaire a tW mise en 6preuvw. A-
vec sa faculte strange tanrs le n:a-
turel elle passe du rire le plus can-
tagieux x chagrins le plus slh f-
mant.q. Elle Agare coet amour sur
Paul Gaine un etre indigne, fatus-
saire par moment quand sea coup;s
d'escroquerie ne defra ent pas in
chronique. Cette rude interpreita -
tion a trouve un protatoniite< dan4
Pierre Jourdan. Qui n'a fait qu'r:-
racher los applaudissements des
plus exigeants. (On dirait Clat
Gable damn un 4 DraTm? A Manhtat-
tanD murmur., une june fill:')
Houreusoment FraTin-ise (.Dervai)
a pu a"t is faveur de circonstance
refaire sa vie sale pi' un-amour
ddorlrdonrf Elle 6pouua un rich
industrial : Morel. E c'est nott:-
Gil Roland qui cette fcls a Ie boAti
rle..Io11nnte et naif' fti v6cu da-is
Irignorance total de cet ambur 'ke
sa femme. Avet une ,ob*rit4 z
jeu et utn sinrrnit6 magnifique
dans le ton, Roland a tc:nu son od-
blic en haleine. La- ctne du pa:-
don fut ,plckdide,.
'Quat t JSrOme Poliou c'est iun
donneur de conseila, .moureux &
se, heurs,. coniservniKuur on po i
tique, il( dttest la gauche, ma;l
honnit Dieu et la prftraille qgi
d'ailleturt ale'st pas tovujours conm.
modite-. Suiverin Barre.lt efait ti '
indiquu. pour ce rile a:qul-I iI a t1.
fumsi s dhice-t,.a c edt ta. megnAr
coutumitrea-o May SaI-gon, ne Iat
pas cette fois une iPeg adorublVfy


G6RD3mS NOTRE C LIE


main une AntoinwttO t al, iWioi'
cianto den danger qs.e rec)li&t
certaines frequentations anIur'.'i-
ses. Par bonheur papo elr Foanz.
toise et son tfr4re o'nt loign4e di
charmns do ea faussairc. voleur &d
femmes, don't la dtevse dana le bi t'
et ditu Ic mrl est a'.itace, actk;r
ot 2ehrint 1 (
Le public a faith an accueil 0n-
thousiasmt A ea chfo-d'mWuvre do
Frondraie interpre-t6 par cWt,'
troupe d'artistes franchise doint
on bIe stouiendra toujotary A Port.
au-Prince. 'Que ceux qlii n'ont pa:,
pu aller au Rex hier -oir- fcacerit t'
ffort ce -so:,ir pour la!me .aprit'-
sentation die rVnleur d- Femmes,.


11'ALIEHNTATION lEN 11l

Ecrit pour '"Office &r1nil.ire Pan Americain
par Ie IDr. Ruix 1,on,
Direcrteur CintraJ du firt-r ice Nationdl d'-Hyfi'nv.

(voir le no. d'hler)


PROPOSE ET

FAITS DIVERS



CINQU ANTE ORPHBELIN
DU FAIT DEMS MASSACRES DE
LEURS PtARENTS EN DOMINi-
CANIE ENVOYS A-
PORT-AU-PRINCE

Nos ciafrores du Nord nous .qp
p]i'vl-nlwc (i qlti la sutr du Pri
dent do it R6publique qui a 6tt a
Ourtaiminthe apporter p ersnnvl-
lemont (dI ling, Ids provisions, cU
de l'argent aux rescapts des ttue-
rie, effuctuies en Dominicanje\ s
u la ga-&n&use idle d'envoyer-i
Port-au-Prince su moins cinquAl-
le orphtlins don't les parents oni.
dte asRsasins.s
Cogs or-.helins S.fonlt pfrtg'- |
entire la Centrale et les Etabliss -
mnlnts des PAres Salaipsiens,

DE NOTE CORRE'PONDANI'
DE JEREMAE

Par suite d'un fort toup de v4t,
venant du nord de la villkeet pro -
quant un raz do mai,:e, la Bns-
se-Vilie -t trouve coup, de la IHav-
to-Ville, Circulation possible po',
pistons.
D'aprE. les dernierez informa-
tions qui nous sont parvenues, In- ,
g^niour Fran teur Ideo Etudes et Le*vs, a 6t dti-
legut pour etudier sur ';ace les mIe-
yens le: gs pti effieace employ':
pour r it;;b ir la communication fki
tre le; d-ux parties d lta ville do
Jar(mnie.

COURT-CIRCL IT

Iier soir, A la suite ,!e court-cOr-
cuit ou autre, les rues et les me:-
sons do Pttion-Viie sent rfKstic._
dans ta plus profonde oscurit. di
here, p. m minuit prbs,
Comme on l suppose bien, c:;-
impr(rvu, ne se presrntnt pas .sans
inconvenient pour la cir. ulation pui-
blique >t p)our leaos abrxns pri
dl la C('mjpagnic d'Ecltirage E1,: -
trique a iaquelle nous demand plu. d tc6lrit6 d e ins ;a r6pamtio
dts pasnnes.

LE S, N. P. A.L

Poursuivant son progr:mmen d'tuim
nitiliturc preparation t f&, 8 S. N, IP., A. ia hit diatribt s
ens jours dei'rn'ier, aux Cayes, *u.
grand nombre de depulpcurs h cat:.

REX

Les Prix d'Entr& rpour Ie CID
et LE ROSAIRE sent Fe:
Un Dollar 10 Entree Generale,
Un Do'lar TiOlToge et Places RB-
servyes,
SLa Troupe part irrevocablemeut
]c 23 No-cmbre.
:_ .. ..... ... .....


VNE ( CONFERE;NVE DE
M. ANDRE LIAI'TAUI"

M- Aitdr6 P l t.ni tIi'. act nt'
meant New-York tn voywae ,
santP, fit une rremarqtable confK-
rence sur I'Enseignomcnt Rural (,
Haiti. Un film montrat' loes acti-
vit6a de cette branches de not r' En-
rigt.,'ni; t y 3fut Pgatomient exhibt-.



aLA FEMMfE II.\ITIENNE
AU TRAVAIL

Tel oet le titre de la causerie que
prononcera remain, at: Cvtrclt- -
t-raire M;Ext Auht.,- MO. .Mi" .'
Doug
("'c st L n sujet d 's '*;. ij, .,-i -
s.nt -t stur Iequii'l :v.- ,tflitnii' gx'
gl i'aieiolt i tien rl lle.'nii .


Admettons, dt6fai t dt'tud---
si'ci;tls iaiteU-. s-r s 1e mintaboelisn..
bn?.tni do i'huithlni 'onsidrc ici .t
de la quantity det calores nI a. --.;:' -
res a sa vie normal; admettolr
qu'ii iui fant mue movenne de 3'Hti)
calories. Une partic dt ces calorws
doit lttre fournie par des prot.iniiP,
une centaine de gramnms envirJ~,.
Ou ['hatien cherche-t-il cci prot'i-
nc.? Ni dans loS touts ni daan; !'
lait. ni dans la viand'. Nous ci't-
yonri devoir expliqurue t pIr'-
sain qui 61ove des poules, di.s vi-
che.s et dits porch. ne- gardc fri's
pour lui des products de si fterm;.
ii no dlisr:'irn do son 5)11 qtt.-' t-
seufs et du lait (iuk r ho.or':'
un visitei'.- de nmarqtp,., Pour !ui-
motme, pas dte viande, -,,r plutOt .n
morceau dc boylsau ti:kl .h ot- ri-
ra a reliever le gout rd' 'ne potage..
Quant ,'uc poisons, .. piout dt;,
ju' ll nn consomninw Q"v tr,~ :p)-i
ous la forme de harr-.;s sauinr il-
,ortf-. Parfois aussi les p:echeurs
ardentt pour leur usage teos p:'; -
duits qu'ils n'ont pas pu vtndre,
Done c.e protoines, i no semb':c
pas qu:e ihaitien les tr'uve dan N
regnc animanL 11 utiliste le.- 4 protOin;
,Cg-tce.ls stnIt.s, doutt la vah-,n
bhilogiq-ue esT d'ailhewtr-' ,oto co( -
nme inf6rit-ur-t. i en t vte- dans, e.i-
ci failt lc fond do aton alimrn.ti-
:i: quit:idi-nne c'tst-i-dirt' Ir' po;-
t--, ,0 .-- (11.87 0 0), te poise r'.-
ge s- c (1.,14- o o). riz non i;'
(3,02 o o), le ma'is nmo' (92 o).
Ia pIat te (3,, o 1t ., n,
(4,19 o o), i fuiri' f do n e)ioc
(2,62 o i). t'igniTam (., o o). A
toni clia, ii faut iajotu i I lpi ,-l
ctixn (25,7 o. o) qu'o.n r.tn:!g :.- 7
vlol liners r)tic ou inct Fp(lore ii A
sintp; ic tcre, I On I ipretS
A di-faut d'otu dec ,rI,.'( (qu'-~-
istte bhitn ati-detss-ot i.' a qii;:: ii
to de protrines n ltr .,tit "
rPr centre, h1s .o0 gy.r-. fl':,-
(drocarbone qu'1l tf:xl :d orb.'r 'Va3
jturl, ten movtliytnneu, ituv:nt aic-
menrit ctre' t klrouvs dar: 1;I ntcnu1 'M-*
diu i'ie- i ratlk O : H fl .' (i iP p0- .
C(o l^'t* n i.L' {'!] r }iei w l_'Li. (s.)t. l't O. a b'
I)115 rnH.< ,.* (;2,11 ... ), le n';2
non, poli (7Gi7s- i'o), It mna's m-.--
lu (75.4 o0,tu lIa 'patav: :.2 ,05 oo i,
la ixmunte (79,77 t .., Vt farine d:
matuieC (76,75 o t I'rignar-w
(25.7 o .) .sans comt -. la I;s!.
chC qui en continent 20 o -o


(votir suite in 2,. page)


LUE YATCH RtOSSAUIRA
iLt Yr-hit. -.IRot saun p part.
nant. ia Lord Mliyne, b' tant pta'i--
Ion :tilxi;i< \ nlniIl c'',: jours dtr-
nier> danss Ih radt d- C(ap..

CENTRE DE ClLTUIRE
P lY SIQ Vi,:

Nous erryons -savoir ntie, biento;.
lis Ptrbre; Ambroi.-i, ,'"s athlI t. A
bien conn us, penten ; crter notr;
Capital -d'un -s CXntrc de COuitui:
PhyfIq'I.i'-,

AUTOMOBILE A VENDRE
Voiture Ford CaGtirir! t. -Mod':,
,V-t, en parfait. 6tat (it" onctioamt--
mont, avoc .14 Iprnu nceufs et 2 1t3
rt'changt. Vete Caosi.
S'adrciW-;;er au nur:LuLi duxl Nus,-
velliste,- cnhque join' rl, 2 houir,.-,
'i a hc-ures p. m. Ph-rtn r No. 225.'-


ji ,--i L tn dt ;a i~Sfn pi1 r Q in.t.. ,-
qii( la fi ('i0:, n ';tiir.!ii r. qu tri p.l
0The .onsxidt'bet co-mm< n.ss--1 z -iA
1 .'r'tar, Mi l'on coensii-rel qiue !a {-"-
jtultion ouvritre des v'llhu tat .;
uimasst ruirale se n'c s r,, t i'-.l.i. bt.au-
coup dt', teilml ia st crt' (1 2, o, )
821C.r0sAf, dt davfauntagy encorT:e 'ei-
trultgtues (1-1,8 o. o) durant .svi
moios de u annyo.
Quant aux graisset, on iut i-
i- qu'elt-s sent empr:itees excl t
i iwnic'nt au rregnim tvogctalt t. :i
t100 rs. qu'i3 f'aut a: ntiximu ,
:our 1at ration journalH're pronvI--
ni1or du .ois e on igo t (2,1' Ir3>-| z,
,ti Sp,,i nrnw e ff- i -4 o ), i t,
's n ri i !,9( o ,; ), Ie o..:i ::l
:oOtiifl (1 9 i), lX bf niH1, P ,',
t o). ia f ;arine do n: ani'in (2.0i
, o), 'ifrnar -' (12 0 ). Orn rC :
v^: '. i: n ca m lpt, .*i i n n,' !*,: -
*iit t'r'i.1' u'u' p-u s tr- St~it 1 :u\
lnt,-lie, duit-- nI,) t d,- dpi!:-
he (410,15 o o), (hdo O"ci d'acaj,'
( u 5.12 o 0) et de io'x doe co fri:.:
(-17,29 o/ n) Enfin, n lait qu u'in i-.
p',u-It nPl'igor,. D.)ur tI' tout,, utl-*
noiton de P'annt: i y a ii tr'it .
".kn? -'.- juler infabilliemi- nt -n 8
,ntiui uw',tidien. 'U fruit qu'r.
uialt i :dn tlumrnni '- 't I i c.-?-
t.nt 20,51 o do tit t'a -' : 'Av-
O-'l.
Les matibres minO'ra'cz .;ont pu:
-;e.s ,'_: nrmens so'urc out- eeIls s.
'rou l 0,3 t ai n.( {t1-_ plro,,orttones o -
n s: pois c g 2,o S ),
pos rougT sec (2,05 o o), riz T
polii (1 5 'I ), .n .t r. ,'l ; (t1.
,t. tiinant' (01.o ( fja ine d+i
miniic {2,54 v oI l le d c+h, (1,9,
i ii n 'n'.ii', iif ii',cw t'. 5,-? 2 o ,
I'alutai (1.19 : -'IA. vL p! up':rt d ..

e 110co-"r u OA yt1c ho:-N h1:-
'(i: .0(i pitlV'l :- i E U ;p1 ,,it i r ;- i:-,

la ration < n niii -r:' n' e part' -
iluere s'..fs,:n finn]i wii>tir\ min1..
t'xcrti -* w i t.r" *!-.' ch' t.-; 't :s pt' e' '. ,-
qu[ cpn]omnnt p} p7isI.n
sme!61 (18.3:: n o m, r' t-' mnu -


Ail si ^}L'i t+f {" 1 ;;;l < i''-' .. k :i!k i ,
On troux' a h :ninb A atiX
rovhtalmiqut' dan,-i I poiJs uni-dr .
ib p.,is r cr tgino. (;,nn.s l+; fotisli -. de mir:'-


-I ~-~A~h~;Aha~s~%BB~,~o~*~l ~X91YRPYWP~*i~K((r UY~"~~rmm~m~m~m~m~m~4B~L~~~




a


AQ3 S~


FVAWIMTATION ENt HAITi

Beri.g par rosfle a5i4ti1frc
Pan Amtricain
par ie Dr. Rut L4on,
Dirreteur Gneral du
Service Nationa d'Hygikne,

(suite et fin)


ton, de malanga, de cocmbrte,d'(.'-
nafd, de choux, de po4 inconi.u.
mRris elles sont consorlam6ics ap.r-.-'
cuitson, tandis que, .nt nimng.-s
ertu- le eetsson, li nt mrngLic. la lh.
na:me, 1a papaye, 1j Iactr t:man; I'mV-j-
cat, Ia tomato, I'ori!It qui en ci'i-
tiennent aussi,
La vitamine B, aitur. vritiqui ..t
aut.ibieritq e, -a trrI'tt ,i;nV 1i f :..
entier, les pois, 1la or-ate. la i ..*
nane, l'orange, I'epinard, le cres;,r,
la patate, le mais, le petit mil, ';.-
bergine, Ie tamarin.
.La vitamin C antijsorbuit.iqtj'
est continue ,dans tas mr.us
fruits, racines et 16gurr es que ctu-:
qui contiennent les vitamines A 0
Isurtott le citron et l'orange.
La vitarrnine D ne se trouve darn-
aucun des produits dont on se noun-
rit orcdinairement ici. On ne preand
ordinairement ni cuts, ni lait, i:i
barre, encore mo:a I'huile 'ic
foie do more. Cependant 1'expos-
tion aix rayons tropica-ix du sUlolii


pluasieurs heurcs par Ictir attenu.
cer tainement les cause- do cette ca-
rmkceC vitaminique.,
Quoiqur la vitamin E anti-_c"-
riiitt nit PtU A peine ',iudiE j'..;, -
qut' pretrnt quaint A .,str action ss;r
Irspece humaine, on .ignale cepen-
dant sa presence da,: certain ,
plants qut'ingre casionn4Ah -
mflnt i'hb ie' i qui no, .- ccUpe, -
qui na l[4it ,!e cressron, I chflC :
1i cunsonlme aussi 'ti: e de co ;tC
don't 3 labriqu-t s xii;st t dan. t.
pfi; D.Osun.s, en pIa .'int, qufe l
stt ritit3 ..t chos( e rar,. nr: li:it. ">
April's lvoir dOnn Lt ltn"ur 'in proteilir's, 'yIrate.- *.'>
cairl.;tnef graiss so. mi '-
el viltmiOnes 4( c; institulcnt ia base dci1 'aliment -
ti1ii dit a maIii joritO des Iaito,-n ; ,
c':s t-h-di r fe dtcrmin'" son sti.:-

(i1i t 4 1u. ltf 1nto- c-t 1 3i- Pi vlc ,->
...itird pt hyurqient .tr mieurx. I-
tnt., Iuue e (s(iffr mt. Lcois atntur .-
ponatriqutos, c'.ulim.. t physitr
giine strVn (24 tn ia valr ion de !(-
tat d nutrition a n t 1iploy(' i .
!i faut sot oItt'!er 'iia peu pr -.
Or, (jti a limrpres ioin ,P lI mur:I -
eite dCe gens ue oi \' in renicrnz
c, danttit ole tu- sur t roi- I s
pace.s publiqutles many ..'- t deo s: .-
to: its pourraient etre mieux. C. s
senit.r les chiffres. L, it istanc- ,

futib;l (24 o0o des d&cts enregistr .
sott imputables u la tuberc1ulos 4
et la care dentaire tchz les i(c>
liers, atteint Ie taux de 8 o o. I ,
ta-ux de la nat-alit3, est irte r 6!,':.'
et a' famille d rapid, h n imon fa,
cortpte ccrtainement lius de s ,:
enfanta, Par centre, la mortaiit'
infantik- est frquente et da'erls 1.
statistiques, les infant> de 0 ia 1m
amn repr&sent-at. 18 oa, des d&u survenus dans les h6piaux. Oc n e,
d'aiIlour. frappO, mm m- la .i sui--
d'une enqubtl rapid, o i fa..)>
dont la vietilleseu 'inutille prWii -
turnment: les gens qnc' I'on cou-
dole portent ordinate'iment ph s
quo leur fige.
En r,-t.m6, Ia carenu aiimentai-
re semble exister. Ell aserait dU
en grande parties, ici cumme da -;
d'autres pays, 4A ia pauvrett -t -<
Iigniioraince deo ta masse, deux or.
traves considbrables A 1'action de
1'hygime publique,
(Extrait du bulletin dui 5 d'H.-
gihne).



L'ADMINISTRATION LOCALLY
DE PORT-AU-PRINCE
Avise lea int~resses C'avoir i ac-
quitter la taxe.annuel,1 privue p'r
la Lot pour leurats chiecm, faute dv
quoi es derrniers eront captures


EINTtERO-VIOPORML QUBA

TrEatbp ent curatif et pr-ophylac.
tthue d~ '90 o'o tdes m;adiea troi-
piales,;.
Affections intestritfrl.s, paraswi-
tiires et infeutueuass;
Amibiase, DWyss nt. :ie.s Ba:cl.
ihdrea, DiarrhBes inlltf(cttil.rtses fo(r-
mes aigties et chroniqttas.
Action uettenent I-e:ifique.
Pas de toxicit&,
Pan d'action irrituat .,.
Enregistr6 Vut Ili.a'r:atoirF (0
Contrble des M- ldican' .t.,., sj ,C
No. 528-5,.
Pa.ul COt l [ '_l ).
Di.trilzltcur pouLr Ifitii.







R'FLIT

n'6tourditpas

ilTUE!


Tuez les ,,
Mouches

Certainwiasecticides eto"ur-a snt l-s
mouches au lieu de c le a',u,. Tirtat6t,
elUs recouvrent leu r auiL,'-I Pour
votre icarit6, exiges I LIT'. FLI'
tue vraiment les inEwt(-... et
pour toujours I Ne tac'Le pi -. N oa-
voau parfait agrabi-;. xi;. z Ie
bidonjaune A bande noirt-e t v uldat.


i i


UNE NOUVEAU
La pcudre n-1;.i-U4 11F
fait mfmvnri.r (u'.t te
naiscra, CafsId5, Lro-
An. anr;t i-s I p i -.
chiem


'r
Pa.t


i _
d.
t.


It md/leuz m" /i/

pour EI

BIEN des r


*Au Moindre EDer:::eeont







O Vite! Quelques G s,
rt VIcka V a.-fro-naln donl r:':.v aripe






I* L se R pa ;
SR seflBs b4d t.>rt'.satcii. --
l'eM*.r.-gmo-v kit tv9fu-quuK.' Ui



nn et de l'arrieRc-gor c on .:
mardica nteu na i conduct ;' k r Ic
mrnt pour stimuler les adl fn:
vum par la Nature dan: .Xottc r-:a.,
inMpfoy A t mps. Ie I..-t3onu -i.d.
A tvitcr que bn des rhumes ar-
obles se dveloppent -. aeti vui;
dObarrasser des rhum -de -:'. :.1
dans icurs phases de dfbut
OS*s wi*$*Aiw.t lq tO*.-




V*w* tiw.TC da.n voIre paquct d; r
Ve-tro-nol t'lnttre :.santc hiatjit du
Sjrtti#n VefaeB Poau M; ba Mu9tvise'r i
criiqus sur T17.)5) pnesonvnnc, cc
.l TMrrO a rftd.lUett d illr,. d mOti ic
ranala iLe i u x rcn.
Sttf: s e ,Systrmsu ViCf Poret Mjits
MAsentrrir Lw R sfwsf
xtaP r~r~~J f~rM


(I i


---- .. ..---- Y2 : "- TT- --- --- T ;rr 7.- r"- 'Y :y : ~t l .


EMULSION

SCOTT
Sime--w,, '*.smuEIi,irfwwrwi<,,asmW-


LA PHA RM.IA CIE

CASI RA
Telephone 3777


.... t Ii tm
">,,- de piusiiirs gecr .on tech-

i Analyses cilmqu.es
i 2) Analyses ulochimriueB
i A;aiyses induatrieltp


f Enjtimut de ecnerchea.




Directeur-Professeur ;
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Decernt de Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-L1Mve Institut Pro-
phyiactique de Paris,
Dr. Cl6ment Lanier,

Ex-r:xeve Inrtitut Pasteur
de Paris


ATV NATION ATTENTION

Ia .;1 :,:i; raure Haitienne de ci-
garetit, cfrf .a on'u brou,, clien-
tie, tan: de la IProvi'cc que de d a
Capital, a S o.;Initfrursi de bonnes
cgiarie.Ls (! i bun tabac une pri-
me de v'ingt cinq dollars.
Eilt st c' it;tue par des bulle-
Jtins num.tI..<.-a piace6 dcans lea po-
chettes Le cirralttces ot portent la signature autogra-
phe de; Directeurs.
'aonce chance Mesoieurs les fu-
mcu-urs de Ik-:xt Royal!


t,,,. l~.~,.p~y.sY~f,~------ B~fAW:~~~ rtn:_Q(


.14~ NOUV~;~If~~"S$l~EYfflLISI


.. .


Judweise
KING OF BOTTLED B5JEAN


_----~~II .......
-*





~
c~m *.~
------


~f~C~


Devenez votre propre Comptable. en ouvrant ui
Compte de Cheque a la Banque Nationale de io
Ripublique d'Haiti,


AUX PETUANTS ARCONS

IL FAUT LES ELEMENTS RECONSTITUANTS .
DE CETTE APPETISSANTE CEREAL.


Loterie Nationale

d'Haiti

116, Rue Bonne Fot,
Phone 3358
GROS LOT :
DIOX 4ILLE GOURDES
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT'

N'htsitez pas d risq4er, eha
que mois, cette modique va.
leur. C'est un genre d'dpar.
gne. Et puts .n'oubliezs tm
qu'il faut souvenir Noire lo-
terie Nationale, car ellei den
en aide, de son e6t' & beau-
coup d'Oeuvre d'Utillt et de
Bienfaisance Publiqyes a ira.
vers toute lu Repubuique.


Pour
flaitiens
fez done
re billet


SLe Fortiian! ki jur, ocrto- I
Irant putes los vitamines,
En vente dans totes ies bon-"
Snes PharrnaeieS,


routes ces rri~se
on Etrangers, ache.
votre coupon on vo


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em-Strat
a la Cordonnerk
MontaCdrmel
HYPPOLITE JEUD3T
eilebre preparation # d
Ho-RoCo.
1s9, A,, TruiUilo
Phone 218W


a


OPTIQUE
PORT-AU-PRINCIENNE

Grand ssocrtiment d verres et de
montue:".i pour lunet tes de la.meld
Ieure nualite&
t and'Rue, en face de
S.h n H. Woollr, t. .





OLO InAELM
F .



Le Vapeur HAITI S. B. Voy. 83-
partira Pe New-Yo'kie 11 Novem* -
bre 1987 directene-nt pour Pors -
au-Prince ou -il ei.e attefdu le 15
Novemlbre 1937 en arivte le mmo
jour A 4 heures ca tI'aprts-midi
pour Kingston Ja., Puerto-Colom-
,bia Cartagena et (,.istobal C, Z,-
prenant fret, pass crrs et.mallt&

WM, E., rLEQ,

Agent Gi-E.ral,

Sl vous manquzz d'apptIt
$i vous manquez. d'app6tit, ce
qui arrive souvrnt c-: cette saion .
faites appel 6 un traitonent 'yg Ik
unique, facile, peu coutecx et effi
cace come celui de la Quintonine.
La Quintonine aoft- rt extract 6 ba
de planted, c'est* soric un prodt-l
sain,dont on peut fire usage. pn-
dant tongtemps, sons inconv6nient.
Avee le contenu d'un flocon de
Quintonine que I'on incorpore 6 un
litre de bon vin demtoble, on obtient
tout de luite on vin fortifiont, st"
machique et reconstituant; av l "
tequel votre rapp6tt irvient immk
diatement. Toutes Pharmacies, A
Port-au-Prince : Docteur V. Mathl-
rin, Phormoaie Saint-Fronrols.


/


yo mimdftd


En Vent4. Chez

DONN MONt

Rue du Cenirn


am......aumammeslaul


t .4 NMND%-


S : is
.. .. ;.
'i






e,
tsar~i

5 45I;
II


i


I











SNOUVEESDU MONDE ENTIRER


Reques ce matin par CAble, Radio et Correspondance Airienne

( STATIONS H2S, HIUH, etc.) wora..... ..)~_e r-. J~B_-__


LA SITUATION POLITIQUE At:
BRESIL. UNE NOUVELLE
CONSTITUTION
LONDRES.- La ps(se finawn-
eijre a consacrt de lois commen-
taires i l promulgation de la not--
velle constitution br&iiitenne. dFi-
nancial News dans un editorial in.
titul6 qUe ce serait une erreur de pr6tea-
re que Ie president Vargas en pro-
mulguant una nouvelle constitution
Eat sur le point d'emprunter les
Id&ologies politiques des dictateurs
eufop"in.- Ce se rait &galement
W.xerreur de pr6tendre que la I- s.
pension du pavement des int&6rts
et des amortissements de sa dette
extbrieure, la RMpublique se prepta
SA manquer diliberement 4 ess
engagements.> Les informations
qui nous parviemient jusqu'ici re-
lativement A la nouvelle constit-.
tion ladiquent qu'elle revetirait u
aractbre modestement democrati-
que. L'action du Pr6sident semblec
avoir t6t inspire moins par le d I
sir de devenir un Mussolini sud a-
mricain que par ambition person-
nelle. Ces coups d'Etat ne sont pa-;
6trangers A I'Amkrique Latinc. --
Dans les communautes oh les po-
pulations sont diss6minres oa 'Lt
id6es politiques s'insoirent de prm-
jug&s plutSt que de 'evaluationr
soigneuse (te doctrines en oppos;-
tion, ces acts ex4eutfs rapide-
ment prisentent certain avant.-
ges sur I'urne de vote.- Ainsi .-ue
nous ie remarquons plus haut Ies
motifs de la dernier: manotuv.;:
t/politiqut dut president sont encore
-trop obscirs pour qu'oi puisse me-
surer leC rpei;Clrcssions sit 1t'exl: v-


Stateur et le porter de titres br&Pai
lion, mnaiz la situation est tei.-,
que lis; danger. possil.os doivOnt
Ctre ignoreA,

AVEC I.'APPUI DE L'ARMEEE
LE GVT. BRESILIEN FERME
LES CIIAMBRES, PURIJE UNE
NOUVELLE CONSTITUTION
RIO DE JANEIRO La trawn-
formation tdu regime brisiliep 'scst
opir6e du jour au lenccmain sans
heurt ni violence. Le mating le go;-
verrement fermait la Chamhbre et
le Sinat, et te soir it promulguait
la nouvelle Constitution. Le prermn-
bule du d-cret de promulgation 45-
clare: 4r/'pondant au dtsir du ptu-
ple br&ailien de voir r6gner la pa'.x
politique et social qui fut for-
Stement trouble par ucs facteur;
de dB6.ordre, attend qu'avec la
Constitution anterieue 1'Etat no.
disposait pasi de moyens pour a.s ;-
rer la dcfefins, la paix, la stcuritd
et Ie bien etre du people, le prsii-
dent de la Republique avec l'appui
des forces armies et obhissant antx
aspirations nationals decide d'ins-
taurer une nouvelle constitution
Squi entire immediatement en vi-
gueurs. Les principaies disposi-
tions sont : lo) Maintien de l'or-
ganisation Fedarale, 2) la former
du gouvernement est r6publicaine.
pr6sidentielle at representative, ')
le pouvoir legislatif est compose do'
2 Chambres: La Chambre des D4-
put6s comprenant des 6ius au suf-
frage indjrect et ]e Conseil Fd&ral
comprenant les .lus des Assem-
bles d'Etats plus 10 membrcsi
nommes par le President, 4) :a
creation d'un Conseil I,lational, 5)

ja


PNEUS FEDERAL

VOUS DONNENT UN BON RENDEMENT ET DU-
-tENT LONGTEMPS PARCE QU'ILS SONT FABRIC.
QUES A CET EFFECT.














t

FEDERAL signifie: Plus
de miles, plus longue du-
ree et moins de dpense
par mille. La construe
tion des Pneus RAL> Cords empeche 'echauf4
fement qui occasionnhe-'-/
sure preiatur6e-- 1
Pneus FEDERAL poss&
dent un Talon tres dur
qui resiste au rouleiment;
is sont construits avecde
large fils qui leur per-
mettent de rouler avec le
maximum de Scurit4 sur
n'importe quelle route.-
Ce qui caractdrise les
bons pneus modernes
d'aujourd'hui.


ACHETEZ LES PNEVUJ
FEDERAL
CE SONT

S LES MEILLEURP


VIF.TOR HARRY.
r.r o;,.c x A., -9_ nnR Rue PavDe


la durt (dui mandate prsidentiel C-'t
6 an eit'. 6) la 'noi V t. co:i ..., .
tion Crf'a sourmist u i ph',iri.: -.
Le mandat de Vargas est prolo'-
g6 jusqu'au pllhicicst. Le L Prv6:.
dent det la l6publique sra flu par
le college electoral. Lu Constitr-
tion stipule aussi I'inttrdiction d-c
fonctionnement au Brnsil de Bun-
ques et de Compagnies. d'Astsuttin-
ces don't les actiorE-ires no ST;-
raient pas br&siliens.

LES EVENEMENTS AU BRESIL
ET M. SUMNER W'ELlS,
WASIiNGCTON.- C est t1n c1C,
terImne qiu1 M. Slumt.ne Weis' cTm-'
nmeint; tk e V~bnemlenic dr i t r'.-;rit .
S lies actcrds tr-s impct', nt, de + I
Conf-rence de Buerns-Aires sort
que toutes les r pUpiii','.t e vitt-
raient d'intervenir liz a;s ies affa'-
res in: ri- re.s de& aitE-. La situa-
tion br--.iienne est affaire pa-
rement ii'thrieure. Un c mmentaiir',.
officiei Ces Etats-Unis :erait la N;-
dation dt cet acord '.

LA PRESS GARDEN ENCORE
SON MUTISM E
LISBONNE.- La p esse n'a pas
comomentC encore s enemen
du Br6s;l, mais elle leses .it avec un
attention trbs grande donnant ia
place a'Ix d6epches de.' agencies i
nouveli.; au sujet d.u dvteopp-
ment de a situation px>litique i.,
Rio.



BELLE AUBAINE
Collection de Monitc'rs h ve,-
dre tie d18T5 1936.
Priire de s'adresser au No. 2'
(rue Chareron).

i


Le Nouveau Testament se.
x.ra envoy gratuitement, sur
demand, A toute personnel ne
possedant pas les Saintes E.
critures.
S'adresser a M.J. ALFRED
PEARCE, A Port-de-Paix.
Pour Port-au-Prince, s'a
dresser au Pasteur M Wth
lifse,JWesleyenne) ou a Pas
tupr 1?:s n/tif!


POUR COMBATTRE
Grirpe Toux -- Rhume -.
Enrounrtient -- Coquaeuche di-
mandez Ie bon
Sirop Pectoral Chevathler au bmo.
moforme Aconit )rosera.
Suct : x mnerveilleux.
Vente : Pharmacie Chevallier.
Lalue, -n face du kiotque postal --
Phone: 3436
Prix : ides .30.



A LOUER
Une Halle de 12 m, environ
situee rue Danths Destouches,
Anciens atleiers du zNouvel.
listed '
Cette Halle situ6e dans la
court conviendrait A tout usa.
ge.
S'adresser i Madame Ch&-
raquit meme adresse ou de 13
B 16 h. sonnez le no. 2731,


I.A ITI.IATION EN ESPIAGNE
.IADRIID.--- Le ,g6,,ral Mini":
chef t( d a d(it'ens, at d.rilin, ti ptt-
jet du Syndicaat profr..... ion)netl cdI
Beaux Arts prF&onrisa- .- tine soX;..:-
cription pour f'rection d'un mon:'-
ment au d6fenseur de Madrid.
a rCiondu qu'ii a t'a. ce devr;;
scomme t'aurait accompli tout n-i-
litaire fiddle A la RIpubliqueis. 1
u tggr'a t i. L)nsitirIIC ;prbs la vic
tire finale tin monumtr-nt aux nti-
liciens tomb& pour la defense dc
Madrid.
Une 'rande rnrvosi;- s'eat mai-
tifestSe hier soir aux C'environs d--
la capitalei. Tltit la nt!it ton ente-i
dait I'i'lattm-nii t t hds mortie-rs et 4
cr fusillade fut particuliiremnwet v ,-:
entire la Citl Universitaire et Ir
Pont des Francais ainsi que dans It
sectetur ce la Corogne of les --
surgers out tent6e ne attaque in,-
mediatement contend ue. Ce mating
calmne relatif est i-venu sur -
Sfront.
En d6pit des frais i 'otrnmes d ., L
guerre Ie gouvernemcr, repubii-
caii s e prdoccupe do problhme .,-
lenseignement primaire. II a au;:-
mente lis traitement, j dit prisoi-
mtin j't'i[e jtn'i'n (t 2~ it Uit ) Hsp t:-:
annueilement. II a co.n'-acr'p plus d,
4 millions pour In creation i,
10.000 posts d'ins t uteurs., !(1
Millions pour la constr action coles et 23 Millions pour la lut'
centre ]'analphabi'tinsm. I'organi-
sation de cantines scolaires et dit
Colonies Ce vacancies. 1 conisacrea,
30 Miliions pour 1lense ignemnent
ilrotfessionnel de la classes prol6ra-
rienne jius.q'ici n6glig6,

SEN V[:E f''YUNE t.ItAl A I'Jl E DL
CISIVE St1R LES FRION'N
ESPAGNOfL
BUR GOS.- La r( jstrib'hRf;]
des forc..sc r1 -i,.. p u it p i' :
lt, offl'nsisive t--i4 t&rminr Gett:c ">-
tflnsiv- n-utrnt aitx pn: .'s p1s :I-
70o.O') unitii t1r -2 c-amn .

3e- ( up ,-i';. [ nl.s S c 'p, .a. sm .,
routt engages dants in a ttaille c'r,-
n'am ids oar lec gcn. atlx Varet:l',
Solchaga, Aranda et .Y:scardo. i,-
genemral Fhanco sera as-ist6 des gU-
n{-raux Saliquet et Dai ita. On pr.--
Svnit que le i'rcl-ii .thoc sra
plus ter'ble e de la gue'

I'ANNIVERSAII:E DE
L'AR3IISTICE EN LU t1W"I

Triomphe la remise t o-'inelle d'i
flambeau part Ic mui'm d HBrux<.-
lcs ui.port- pIt ne i 1 d u tition fr-i. -
-nie !t, art'iv e th luts !n ipr-e-n 'i.
t Ia ti.i-. Il fli tui rci ,h* Ie gt-n .iu
(I u'tltnui qt, i ai cliutur- ainlr i la 4'-
Iittbratiol de I';rmiuitiit., t)evant
tlne foutl' recueiilie Il-siteurs a':-
ciens combatants Ifnisi.ent lu ha;e
d'honnI ur bLi i.it.n ptr ia lumii-:e


ie,'- r.lr -j- c.tr-. i-:; i *,.' ii- :I- (:rAd e t
arrive t 22 hr- s. 4-5 ,- l Ia i d -
:tacrt-o. April-. uno min i.'i- si, ;-j.n-
ce et I'exceution de la .imnerie ; :'
moan la c6remonic se ternUna L B
heures.

LE PDT. DE LA GE-NEfRALITI;
CATALANE EN FRAN(CE
PEIRPIGNAN.- M Lntitn:-
panyis, president de la Gt ;n-rtn!r:i
catalarne -est aurrivd, e martin on
France A 'Per'pigri,1 : est repa.:.
par la route de Ton1. :e d'oi: :
,,ira h Patri- poirl (.ons4;i(atliont a :*a
les Ithtomnes d'Elat .ir;icEis..

I,'AtMItSTI'E EN
AN-LETElUicr
LONDi.ES.- L/AXtg .:-"'rr-:a ,.
servt lers 2 minutes de -ilence trw-
ditionnetit tt I'WWcas lI do i 'armi.-'-
ti'c- La c ,'ri-'Tm.-i. qui :,u dcroulajt
fitn ..,'. ,it. n tdiu roi fut un mom 'e t
tronbli t p{r n i o nan:t.stant qt'i
s'ecria: -Hypocrisic tl ceia. pi.s-
qu'ton prepare des atrn- kur t .I. r
Ves honmmeos II (. -t, immltb-t -


SLA C(ISE MINISTiRIE.LL.

I RU'XEtLLTI-S... a t.si mirt.
ltil'i5 itw- Lu I ru-
avant vcn redi iu t r...
d{! RP i i-. Lo:'i-;re .. E o. f ;i -: :
com p : fi;tr [M Sp; ';,.. Va'.t; Z-.
Jbnd ''"-ut h r- rg& uft-xps io- les -
I F'air-s c i;ranttf s v vurt -is les r -

4g,
vI tx si\ a: lots'su irut i rit l- t. a;i !iL.


PRIX NOIiEL E PI;YSIQUE
S ET DE LITTERATURE
S i IKE :LM ... i.c-. i x Nu.hbe .i-..i
S^ .S;.;:i.' a t ; t'ri^ ntre I'A=
m isca~ i DP.viss(n, ''tttK .:" <

I E pr:: Nobtl ii! tt r a ei
a. ir:iu '- is ne', vair tr-.s ais Malr-


1 .E TA.\I1EAr DaES
MODAIRtrEs l)E t N.t I1lENT
DE LA TAXE I'IDENTITE
Edit6(- i'sage d- ; \tdrrnisft:4-
tioT^ L acna:e. et (du ;,}:b .ic
RENSEIGNE kAPIDE.
MENT ET A CO('IP SUR
Commode. Utile, Pas Cher.
30 CENTIMES DYE (OURDE
l;;ii< touit,. LS ib.. i, ri -,es

a Ll NOU VELLISTE
SRu-1 FOvitio NT.o, 6tt
Bote Postaie No. 135. T&bIpthoe 2Wa
QUOTIDIEN FONDE EN 18Is
Par





S AdwAnoiuwtrtottur :
SKtLEBER G(ORG;ES-JACOB


4-, w IWv- .- .


o)d T iNVl77 1',;7f,
/10

d3 Y INVIJD37 SI1IJJt i

pPOala suR zA)onA
sanoaduna suo" noe n;....aujanauoi sgam yq.td

ant, u 0Io stn o0a MUM"tN ad L 1 al A#, awmino. Rna,7

nb 'sanmao jam_9 "~aa ajn u ,u ap. saf uoS# .wi sap a.rtno
..... :.' t -/)i ^ i U p
" 1Stlodw 00 'fO .DIo'01 o Ml a, I a no, wn i v ';:.


VVN()O J4t)JI7ILkJ'L- &lA5 IQ,4.K5f'!)9
un fuoDjjasun" fI' ua '.:/inaova ap uio..UAiu
a,0lO Jnlo.iod SanlO b lualu) .tfinJ i) ).JopwUa np zJpuo/l


03 INVIJOl 'SI311IIV


t


..................




'"IA


PFi4W 4 '


-4 V ~ - -- -- -- -- -- -


< : (






S' ," t i S a


x I--T


klmis


Ai AW


:amnedi 13 Novembre 8 h. 15 .
A TROUPE DES ARTISTES
FRANCAIS
duns
LE VOLEUR DE FEM5.ES
D, nme en 4 nates dte FieTre Fror-

Distribution:
F:'aneoiwe Lefort (Blanche De'rait
A :toinette Le Morel (May SainLsin
P-.uline (Regine Le Quere)
Jeai Le Morel (Gil Roland)
Paul Gaine (Pierre Jourdan)
Jt "ime Poitou (SeveriP Barral)



D!manche 14 Novembrtt i 5 h. 3i
LA TROUPE DES ARTISTESZ-
FRANCAIS
dans
LE ROSAIRE
Com6die en 4 acts de A. Bri.son
Distribution:
Jren Campbell (Blanche Den'-l)
Mfss Lister (May Sanson)
D cheesee de Meldrum (Regine 1i
Quere)
G rard Dalmain (Gil Roland)
rD>cteur Deick Brand (Fierre Jour-
dan)
Doct-tr Mackenzie (?r verin Ba-
ral)
Le Due de Maldrum (Faul Courant

A 8 heures 30
LE CID
Distributio-i
Chimline (Regine Le Quere)
Elvire (Blanche Derva)
Un Page (May Sanscn)
Rodrigue (Gil Roland)
D..n Dligute (Paul CO.rant)
t, Comtte Don G krnmas (X)
LI Roi (Svetrin Barir,)
Da. Sanche (Pierre jourdan)



LUNDI ET MARDI A 8 Hrvres :;J
LA RAFALE
'"L.a Rafati, C'est i, dramn,, '
pt .r etrt- exact. c'st la trag dio
do jeu. Robert dr (JIIACER F
c,- Ie type du joueur n;Mderne, I'-
vt, par l jeen et 'uar come r,'
mni yen d'inrichissmer.r, de lx'
nmondain,
Le baroa LEBOURG est le bour.


geois parvenu qui an :i.cllt -'. l t
tre el qui a biLti : ; r ', tin111: <'Ii;
bien des ruinesi II ..1'. de i IL-
CHEBEL, sa fille maria iA tin t: n-
ble ruinE t. int.in' :'. -, ;'::
sionrin et cherche i ,- :-. .dor di u n i.
Iieu diI I I CikiuC i t'l... ("'..'- ;
ire ces trr'is p riso. :a E.s ([. ..
noue la pibco.
Celle-ci crm .nre. .'" n ':.. ii :
badin, rp.-rind ,-;t 2
hire vigoureLas <.. ;-.u i. -
tott n' It~-ari~nLJ '. -p
par I'actLo(n c-mm, F.-\I -
LE, et aprns des vi ,r'-:, cvi.s'
sespoirs, d es acrif:' on ar'
A un deinocemunent pah:';iq:ue -t !e- -
gique.

Distribuii. n

HIli6 ne dt Brech'b,- ]:..:-
val)
Baronne L. :rg ::: ..
re)
Marquise dc DIul : ;
son)
Robert de Chicr i:
laron Lebourg (>at. l urf.:K
Bragelin (Severin ;a ')
Amnite Lebourg ( PiT, -.*I;'. :



MEIRCREDI)I ET JE.I A h.
MA COUSIN I)IE ArSVft'SO
Archibal i DUR >I ..
Lucivr.ne h bite t iii!
Saunmur en Twurr-ai.,' .-. .
mo voisin le periin:rr i .,t Ur c
ret, et tous les trtfi- : it
rarablcs. Tout ira: iV ..; ..-
rivdo de la cfu.-iA'n V. i.-
nia Varilovnm. (UI ,c .' ,
"rev\ *' a CuQL. ... -. .' 4 -
nt de charge, ec, it
gereusc. A pein -. ':^2 -i-
d6jA fait d ux -..
'houreux ,i:'. A r.:-


bert. Liuci.ni, :'-*;^
combattr', i'ir-iO :.
n'y [nit 1- [h u
I coup Ia'r in de C
dans !eitfelCs t_-
c tBle, 1a :ituato i 1,
pourra par lu-mIn 'm..'
dressed avec hlaqit-


m6titer. .I a Coisine dc: Varsovvi,.
.- t tine' [ ibce qui riV'atti;-e af'vlc \ ".
.!i", .to.v;,', siu .'iccs dti limI ; alitt, u
DISTtl t.UTTI oN
:-: ., ; \',u iiov i. m'iinchi;. t),"-
v.1ii 't.
.. c'i r;: ;ltrel la. .i .(t. i
n i' it ,.'artr-u .t --.. Pr 'T e .) i .-
a 1. I o
t:n.
.\^i ;.i>;l isiitv' ^ ." :n iE irr:J.


E 1)i'1 ErT S.AMNI I -?IA :4 If.1


"re, qUi -
I -' Th(' i -l V. v I c an T at-
-1
It ', al in .5 I~t: m

It v T c ItPIbrT"'-T-I n




kr-c: :" : ;- i:~
.4. 0'' ~14 O'
'K- A) 12 1 U>


: 1.: 4444-~
.4 (i .


:1


.:^ L.r de E';i
,4..


corr(liqUe et i.t:: : ;Cr:ir-:-.
faut pour cela posc' a Ei-It -


~4


-.-...._, _


SAMtMEm 13 NOVEMBRE 193 t
en soir& populaire A 8 heures 15
Nortna Shearer et Prk4dric March
dans'
MISS BA#RET
avec Charles Laughton.
...un drame ternel: la Paterna-
td... Ses droits... S-s devoinr...
1'action se droule rapide. sans fai-
blesse, r;ans bavure, ta:utot dans un
cadre grandiose, tuntbt dans a i
sites C. vne admirable beauty,



DIMANCHE 14 NOVEMBRE 1937
En Matin6e A 4 heuree P, M.
Jleatntte, Mc-Donald et Maurice
ChevtliWr dans
LA VEUVE JOYEUSE
d'pres I'op&tette ed!ebre de
Frantz Lehal'.
...une.mise en scene d'un goatt
et d'une richesse acemplis, utin
technique pirfaite font de la fa
meuse cr6rette de LeBhar un des
plus beaux joyaux de I art cinmsa.
tographique...
...Maurice Chevalier I'miiquc,
I'inimitable dans une oeuvre music.
cale d-a grande classes aveC, comr.ne
partenaire, la .d4licieuse et capti-
vante Jeanette Me-Donald...


LUNDI 15 NOVEA; IE 9;
en soir4e populaire : A heures ;:
CONSTANT R '2J Y
danus
ROGER-LA-HONTE
avec Germaine Rouer. t;. Ia S'nr,-
die Franqaisye, Sanson Fainsiitl. !.
Henry Bose et Franc, !ohlia.
...une rtcornstiflit ion magistra;'
que l'on revolt avt c 1Ut moi c.l :.-
parable ceilti quc ni ,,:- avon- -:
prouv6 dins notrY ad i:'cence. ..


RECLAMEZ VOTE :
CAFIASPIRINE





MARDI 16 NOVEMBRE 1937
en soir6e popultire a s heures Ig
ANNABELLA et JEAN MURAT
Sedans,
MADEMOISELLE ,
JOSETTE I.. FENME
avec Pierre Etchleparr<-
...c'est In plus exquioe des.; cr rni.


I i,' ;:n1tim cnt.altes, n i'm plein ,d
CCa il(.-iI, ou I'amoun tient un-'1

...in ii alogue savouc;rcutX, dies a:-
tei..: anmoureux, voila d: quoi pa.i-
-or une agr'able soiro' -..


R EC ,LAMEZ


VOTHE
CAF ISPIRIN F,


JEUDI 18 NOVEMNRE 1937
en siir&e populaire A 8 heures lI
GRACE MOORE
Prrim, tDonna du Metropolitan Ope-
ra de New-York et Ardrd Luguet
dlans
JENNY LIND
...tamour sublime ct d6aintc;
reosi de deux grands :rtistePc...
...tn film de charnm et de trn-'
tesse... la voix splendcic' de GRA-
CE MOORE so fait entendre, 5
inSicurs r;eprises,l dait des airs i,
-La Pille du R4gimnzm.> et de -la
Norman>,.,


SAMEDI 20 NOVEMUl.1: w:,,
en soiree populaire a S heurtsI 1
GC:ORGES MIL'ON
dan s
LA ILA NDE A BOUBO" ,LE
... n i ..,,,i n.sem .ni plEin d'en
trui... t:ne suit.t itnint >ituaitioni,, drolatique:t dtamunsar L-
m-pri.ses, do tableaux broi.;a t
,sprit et humour.
...un film d'une verve malitict,..-
et ('une aimable fanrtisi... ::.
c,-n..{'i, inement a-,nique, av\ .
BOUBOLLE en tt-e 'unte ,nt.a'-
pretation remarquable





DIMANCHE 21 NOVEMBRE 19:7
En Matinee A 3 heures 30 P. M.
WALLACE BERRY
.dans
VIVA VILLA
...une etonnante ---cration de
Wallace Berry... te plus beau rilr
de sa carrire...
..des batailles pour la liberation
du Mexique,,, Pancho V'lla hei".s
du Mexique, fera bat'e to tous i,
e(rurs...


I,


"-~cr""r~t


.1' ':: :



41


AM.


.. ... .:


--


.~9~4LBI~CP~Y-'
..~k~:


5~1


I)

'..:. 1P




P O N....... .. w


"er'e rFARE ,s


1 LIVRE
i: o:s uvwr ...




i vaptw r ao plra .da t
sdemAt, s rvenad & ai
Nouveld 4La Caravelle,
g.e Mta g ,re, L'Abel e.
edition n s'nmlive rapidement)

PETITE ANNOUNCE
l'ensionnan
Notre-Dame du Sa ri-Cour
e pensionnat Not,.- -Dame '
WK,4eur fait savoir a ses nor-..
p tu xsis Que le Dimanche 5 L
abreA-7 heures du :v, n une sain-
t r~Tgative sera offers eparl Ir-
aes de i'tablissement.

AVIS MEDICAL
CLINIQLr~ E
du
Dr. LOJJIS HIPPOLYTE
Actlenne Maison F. Duvignewad
,jRue des Caserrcs)
Consultation :
2 2 4 hs. p p. n.

LYT Y A LIQUEURS
rv ET LIQUEURS. .
Les amateur.i de bdon-
nes boissons qui d&e -
rent fair un choix de
ltables liqueurs su-fines et de
tp de toutes sorts n'ont qu 5
Ir la marque d'&lite: E-
Wd J. Benjamin.
abuard J. Benjamin, quant A
idortiment de Caao, Cherry-
Ilady, Pech;,s Brandy. Maras-
AH, Creme de prunelies, Pepper-
sit, ChartreLuse, etc., etc., et sur-
Sson fam(eux eikhtail X-33,
s~ toujours un gofit agr6hale
ietrveiueux.
elamez done, chers amateurs,
itarque : Edouard J. Benjamin
Ssea. d&positaires Sinmon
tix, Epicerie du Centre, Epice-
i ime George Roumain, rue Ca-
ptet demandez-y en digustation
t fameux Cocktail X-88 et vous
t nettement satisfaits.


if-GORG EOREILES.YEUXt
e Dceteur Marcel Herard, de re-
arde son voyage en F rope, ou ii
fti8s a8 courant dEs derniers
grs dsa Specialite, se met de
Tulau. a dispo6tion de sn
vleilante clientele, qui pie;t
ter sur toute son attention ut
e eintier d6vouement.


S A... ..~~~-2.......,-,------------- ...
Lf',r* ~ rumnrrrr ~ ll~I


LA
B

-I. .


SECURITt, CC
it est imprudent de gar
oO Ie feu ev le vol peu
desdommages irr6porc
d'ossuran'es, hypothk4
trata et outres docume
coffret de saret6 6 Ic
coyote peu et 6vite tout s

ANQUE
DU CA N


>MMODITE
order io rma;son.
vent vOus causer
alJes, vos polices
q'jes, titres, con-
ns precieux. Un
Banque Royale
ujet d'inqui6tude.

ROYALE
4ADA


A. de atteis &Co
P nde la P ,


Rue Courbe et Rue du Magauin d e I'Eta


ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR DIA.
,'VS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VJEIL-
SICES ARGENT ET OR,MONNAIE BE TOTES
UONALITES, A DES ERIX ABSOLUMENT AVAN
UX
GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERRES
Lunettes et Verres de tous numerous
Montures en nickel inoxydable d
Verres ovales au prix de d$ 1.00 a paire.
La liquidation durera jaqu'au 15 Novembre includes
A. VE MATTE8S & C&


- -- -- --- --- ------ -- - -- 1. --.....-



Connalssez-vous



dej la Citronnade


COURONE ?


Voilk une nouvelle bois.un ijui v icnt d'rete latr e e par
LA BRASSERIE DE LA COUWON.E, S. ,A.
Essayez une bouteille et vo:-. atdoplteri, ce ette bjoisson
avec son arome fin et delicie :x. En 'e:itu la Ia Brasserie
de la Couronne en grande uetpetptites itouteillest a par-
tir de cinq douzaines.
Les autres boissons COURO.'XE deijh tres connues et
appr6ciees a Port-au-Prince et en provrince sont :


KOLA COURONNE en
teilles
COCA COLA
JUS DE RAISIN


grandc!i et, netites boi-


SODA
ROOT BEER
Burvz les Boissons Couronne et vou Iv 'aV. UranrBeC
ide boire une boison extre' nien h Lj u1 ni e v, ; i
m4thode efficace qu'emploi la Brassarie avee l'aileo
de ses machines pour le lav2;';:e dt s ',:rl pI11 -



Gompagnie


laay
d'Ecua"rage


Electrlmque
ACHETEZ VO) PRo/l ITS ,L/I ':.\TA fUE
EN GPOS, LT ECO('\0fISEZ
EN LAISsANM A ()TYtE 'U FRIK{EI \TLI'f?
IE SOIN DE I-I .S (().SERViR AVEC HYV(;IEN .


A1~ I


Le fait est incontestable


SAR TH


c'est la quintessence
DES

meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire

reunisant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE
S.. iiiw
^*~~~~~~~~IIBtBB ^ ~ ^^^>,_^^.. ^MI-^yriV^/^ -1W ^ .,f^.-t* f#r-BB


( E:I;AtRAL ELECTRIC
Produit de la /-eMitra t Electric Comrpam n. U/Il;A.
L'Etectricite est nmai'ut nt t ;t I(otn M rhith.
VOYEZ LA (t 'ie I)'1 L.AIuAGE E'LECTitW
et les meilleures condi:itns de inpinient, ious s;cru accc: ltes.
T61. 2266.




SfA 'fSE de CODEINE TrOLU te RUC(Al.YfLYTL
0OUT AGCf.AVL-E* S eAn'.ATION PA- AI.*-
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS ):s POUMONS
PORW'-AU-PRINCE, HAITI, F;T L.s PROViNCtAs,
WFLI


REVELATIONS SENSATIONNELLES
At VAlS SECRETS d" SCUNUS OCCUlMS
a SSorti ; MNais Prftttitm C nctetso dtiviu .
SOomnntlfn dt f vt r eunlea5,i r crI tI "r
c it')4 'aou c-, fitf I i. Uiriur
W 4 V SOt CIS dTa f 'b' k BANU*AtSE t lS
Olt% 46 ik Ju iu PARIStutit A


-


LE


RHUM


-----~Rn.~.,. rr n. .Is*~r~E~Yr-4~3~U~)-~~C~.~I~Pll~dl~dY*I( ~I*' IbY..~I..I~lrYIC~,Ua~LIICdl(l~L~Y


k 11 .


w^i~d


-T.


~'rI1g .'tXA.NOSUsIUAPlNM






Eas ROQL DRI 'INFJ RWflF
DAML LA Vtl MOZtRN C.

C'est le sujet que r atera dana
unea causerie, Mlle. Chr-stiane Bien-
A .nb le lundl 15 Novembre 1937
i 8 here du soir A la Station

Cotte causerie sera la 24e. de la
sarie que dirige la Pharmacie Ca.s-
tera tous les lundis soir pour Fen-
.seionemcnt et I'6difleation du grand
public.
Le sujet annonc= promet beau-
coup et est d'intert gtn6ral.
Iadiophiles aux ofottes lundi
pr :-hain A 8 heures F.M. pour vou;
pe. &trer du Rbl6e de. -lnfirmire
dasa Ia vie moderne&.
Mile. Christiane B-en-Aim6 est
laureate de 'Ecole dce Infirmieres
et se specialist dans la Technique
au Laboratoire de la Pharmacie
Ca' tera.
No' embre 19"?'.
. H


LA PREMIEREE> DU CID

:Rodrigue, as-tu dt. cceur?:, -
Tout lc nmcnde ira voir ya, ii n'y a
rit. n fire. Ils auront sale combs".
N !.urellement, pour noa.ibre de per
sca;i s, le Cid est on a:chipel d; ia
Ml anesie. Mais qu'inmp:rte. i 11 fau
all-r voir Le CID,
Q(uant i moe, j'irni r.ir pi, d~ts.
se-jc me river, durant un m,.:
de m xes CXtises cigtrttes iRexa>
qui parfument touted tn,-:Ie!


*rr u ) '


COURS CONFEti. NC'ES


C'est M. Etzer VilakIe qui fcr
Ia 4e. Conf6rtence du I: trimnstret
a 'institutiont c de Jeur: s Filles.
Lundi scir A 5 herucs prici-ts,
mf. r'.. .' F-w^. ~--- =. .,
INSTITUTE TIPPFN:IAUER
SECTION COMMEARCIALEt
dirige pat :
JEAN MAGLo1RE
Avocat-Compt Ie
Dipoimt de I'Eco:., Pigpi:-.
dte Pari-,
Courrs professes soelo a ;a mthe.i,
essentiellement pratiq,,e de cVttte
fameuse Ecol] qui compete pltu:i
100 succursakes a trav:-s Ie m J-
Inscriv ez-',:ons i r r n diatemv:: .
si Vous ~ouh-z -tre- a rrntnm d n- pt,
.,(w oni f ii nomnt v-s ..an',wns.


REMERCIEMI'NTS

La Famille Henri l)ugDe itt tou
leo antres parents et :t;iis retmrr,
cient bien sinenrimert tous leo ;'-
mis tant de la Capita-Ic que de
Province qui leur ont donnet de 4
t6moignages de syrnmpvhie t I't.
ca-ion de la mort de 'our rieguret-
t5
Edner
Ieur tils, frbre, neven et Lousin, ;r-.
venue Ie 31 Octobre dernier et le
print de eroire i+ tout., ler grati-
tude.
Port-au-l'rince, (- 1 Nov. 193'.,


AVIS

S A 'occasion du 301mc. annivem-
saire de la mort de Justin Lh&ns-
?on, profgsseur, po&.e, avocat,
journaliste, auteur de la Dessali.
nienne, une messe de rtuiem 5ret
chant6e landi, 15 novembre, i ia
Cathddralo, A 6 8 heures.
A HAITIANA, le dtnanche mna'
tin, 14 nvembre, A 10 heues, M.
Jean M. Lambert, du Cap-Haitier.,
avocat, professeur, Brivain, parl>-
ra de Justin Lh6rlsson,
Les amis de la famille, lea con-
frBres, les 616ves du cher d6funt
et le public sont pri6s do vouloir
bion preodre part a ces solennitvs.

e Comnit6 d'Ozganlsation.


CLINIQJE


du
DOCTELT DUCHRINE
Rue du Dr. Aubry ou du Rbservof
SNo. 15.


J...........: ... : .... ... -- ,...... ,, o^y^ ~ mmmw% ^OUV

CSR. CTAINZMhNT VOUS RENTRKi
D& vqs VACANCES
et vous demanded A quclle dcolo vous dever envoyer vos infants, la.
quell peat fair incui.iler, en mmem temps qu'une tell formatiohr
classique, lea bases d'une 6ducatior en harrmonie avec les besoins cr&.s
par notre position Gborraphiqic. les aftinilts culturelles ou autrea.
UNE ECOLE?
C'est rI'nstitut Tippenhiuer
Onze Annies d'existemtr c: d'cxpiriince
Recoanu d'Utilit Publiqve,
Un corps de profe.imrcur.: que tuut-rceemment on reconnwaisait pour
tim des plus comp4tents de notre Corpa Enseignant.
L'lnstitut Tippenhaucr est h voitre disposition avee:
-'Li comfort plus grand apprirt chaqie ann4e A ses Iocaux.
La sfliett de ses m;thodes (!jhi riches d'expiriences et CO-
pendant tournbes vers les acqu-'Stions noi:velles de la science pedua
gogique.
Sa nouvelle or, t iisation qui qlni fon:tionnerta partir d'octot re.
L'rnseignement par des -ApciaiAstes des langues vivantes con-
naissamces indispensables h l'heure c:ctu?!le.
Avec en plus le.s aantages i umr: formation religieuse rieni:s
bien controle.
Pour tous renseignements: S'adr.-ser A 'Institut Tippenhauer.,
Rue Lamarre ou Tel6pI;cner 2831.--


COLLEGE POL YMATHIQUE
I ONDE EN (OC OBRE 1934
INTERNAT-E :TERNAT
Avenue Pr-;idcnt TrujiP.r, f 209, T1e4phone 3715
Directeur : 3. reel Robin4
Ensei-ncnrent P ali' e et Secondaire


Cett3 annee: de Ia clase entanti.e (12&me) A Ia S3me inclusive-
ment. CG'urs gradUtK -;.. SttIong,.a'ni'. ', Dactylographie, etc., A partir
do Ia 9vme sans pavement supp,'mentnaiie.
Pour tous rwnseiteemnr.-n, idresser an si-ge de I'tablisBemeft
entire 8 H. et midi o 2 I, a I 1. M1.


Directeur: ,rnmt Aicindrh
Champ-de-Mars No. 5 ancient local de Palace Hotel
Externat-Internat : Conditions mrulque
Inscrirez co eafants au :
COLLEGE 110ODERNE

tI'cole qui met I'enseignement a purtee de routes les bourses
I'&cole qui ne professe pas ie obourrage de crines,
l'ecole qui prefere a une tate uniquement epleine, une (ct
te bien faiter
I 'cole qui s'attache soliiciitr et a developer toujours la
jugement de 'i epve
car,
C'est 1 que se troove r-ecrut le corps de professeurs le plus
homogane,
ie plus zeIe,
-e plus compfteni
et le plus capable. -u::ut, 4d trainer, par I'xemple,k
1'action honnDetye oestrutrie.c


SECTION SI2ECIALE
In tiative cunstanite cle i':n t .::c, attention soDitenue obt '-
nue ar des proaei-s t Iatuitifs e p o a I'attrait d'une mLthode N'
vante tel est I' sprt qui dlonimji i, 2e iln. r eciule que Ie COLLEGE
ST. JUSTINIEN a wrv ;se p '.l nltr sgtisfaction & t'rtains p-
rents qui se plaignetn quie o;rs e.nfants manifestent rn rel d&-
gofit pour 16tude tou: c).n i,0x rui un amour de l'instruIction; p.J1r
les lI6ves de la 1Oi Z-1t.. T ia I.phi'.- l 0ie.
Les cours sont a sur's par lc; Dir tLirs-. cux-mmmes et queLqtuet
professeurs sp6eiali -'.i,
Conditions species;

COLLEGE ST. JUSTINIEN
Dlirecteurs :
rMACELIN -v 1;ONHIOMME.
Angle Lalue ct Rue aImarre.

SI lOUS VOIL EZ fROUVER

LES QUALITIES ET TOi TES LES COULEUSS DE

BAS POLR DAMES

CHAUSSETTES POUR HOMES ET

SOQlETTES POU RENFANTS

ALLEZ CHEZ

B AT A

UN STOCK i1EN ASSORTI

EST A VOTRE DISPOSITION

35 NLANCES -


COULEURS A LA MODE

PRIX SENSATIONNELS,


;A! -; .4 4
.' .


Librarie NouweI





Papeterie Kerues QuotWensr

156 Avenue TruiUlo Tt. T207.

Avec la baisse du frane on ne dolt plus se pritr de UO


Upton Close: Le p6rl Japonali............................. ... '
ZischkaL: L1 Japon Mwcerne....... .. ............... ....

D. Westermann: Non et Blanc n Afrique .......
Dr. A. Carrel: L'bomrae cet incoronsu ............ ......
G. Lako\vsky: Le secret de la v4......................
L'Univrsion ............ .............. ..
S La SchInce et le Eonhcur ............
Le -ri m d problJ:ne.. ................ .......
L'Eterritz, Is Vic et ]n Mort.......,,......... i
La Terve et Nowu...........
L os llc nation celi.aieo ........... ... ......... .0
S L'osaUateur A ;',ngueurs d'onde multiplrs,.... 14
La Nature et ses merveilles .... ..
A Maurois: Histoire d'Angleterrc......................... 4)3
Baron Lafaurie: La Veritk sur Mayerling ..................
Jean Giono: Batailies sur la Montagne ............... .., -4,
Joseph Johnon: Les Coquines ......... ............ ...... ...
G. Poutales: La p&che Miraeulaue ............... ....
Dorine: Discours mod s................. ...... ....... .
Dugaaton: Comment on devienL orateur .................... i.ti::
Beudin: Trait6 du jeu de dames...................,., ......
Beudin: Trait6 du jeu d'chees ................. .........
Graffigny: L'Electricit" en vingt lemons ...................... l.
Vient river
Vient

L'ALM ANACH VERlMOT ....................


CSn4. %r.,w-b' 9


Pour un


eb


il n'y a rier de meilleur iue lc i it de. K maman. Pourtant, mime,.

>i V ou-, ne pouvez r,:. nc.urrir, vYus ne devzs pas v.tLS fire de

suLIci, car I 1. lait nt Latndrie :L; .ou'n- flra auisi de v *.re che r *

tit un enfant. vigourcux et pl.-'n de santl. Le
a.
S4LACTOGEND
Aonrient. r iaux beb& 4 s 4 a lnamiiance.



-~' '~. ,-


Coll ge Simon Bolivar


Ens~lgnemeat Primaire et Secondare
Enseignement Clas que et modern, (epafAs :A s s
Pension Demli-Pnsion, Eittoat -
Avenue des Dales (pris du Pont St. G rad)
TA1. 808 s
Lauriat de rAlliance Pranq&ale (CoMonition UnpAiW X S
means du Baccalaur6at de Jaillet 194 et Concours de Diction P I
caise de Juin 1935 et Juin 1938).
Plus de 50 auees aux Examena du Baccalaurhat (!He et tWAIPa
ties). :
Le CollAge Simon Bolivar jouit de la conftancedes family :. f*
y incrire voa eantata.


1


.r~~~.....~~~ IS, t~?t~R_1,


I