<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03124
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 9, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03124

Downloads

This item has the following downloads:

19370909 ( PDF )


Full Text





















































-i
1.


U

















A


t
I


42me. ANNES


POIRTAU-PRINCE,. AIT


JEUDI 9 SEPTEMBRE 1937


pROPOS D'EPRE INTES DIGITLES


par P. E. Laforest,


Y
a
a


































I






1
I



I
i


teses trs int6ressantes et .-
ttes mmee:
ut Porte A supposer qu'avec la
whue d'Alexandrie, a dis-
dUns lo fammes tout ce q ui
it dan l'antiquitl- sur re
ites digitales. Ca-pe-ndant,
ch6log1ues,. dans tes fouilles
fse dans diirTrentes- par-
sl ont deguvert des
-remontant i 12,000' n6*
Nselles figuraient des em-
qu'ils suppEoset avoir W.t
&e a de ,tlues de fabri-
-. es noms de fabricants. CG


iBDAret-Loi fort aagc que viern
Sprendre le Pr6sident de la Re-
,blique sur la carte d'identitt n b
as iais de provoquer certaines
latrS quint aux empreintes ai-
les pfrg&esdas dan e cas de ceux-
ui seraient dans I'impossibilhte
se fire photographer.
La lecture de cet important do-
ntent m'a suggfert i'idte de la rpa-
eatioa de quelques notes pri-,s
~eurn' de mes Ptudes sur la Dau--
yscopie. Science fort int6ressan-
t pliee d'attraits pour celui qui
iest pt indiffretnt aix choses p-

ei alesure, si elle etait gen- I
rendrait les plus gran ;
es au public.
us ne affirmation semblable,
peux que m'attendre A a t
t- dPithetes qui vont me ton-
,tesus et me garantir con- i
lur injustes effects. Je ne don-"
aes pr6juges, ici come dars
oap d'autres pays qui exit-
tontre pareille measure. D'aiu.
ms pe.sent qu'ile e.st insult.antr,
treess qu'elle n'est applicable
l'ux crirminels. Erreur grossiere i
voici pourquoi:
SS~imagine-t-n la quantity de x i. -
sues par suite d'atcidents:; d.-
siets dans Ie doute quaint ih Y'.
ittene< d'un parent don't on n'e,-
-alus parler? Comnbien d'in-
aui gisent dani 1 -s h1 ossefs co'i-
es don't xidentitl n'a jama" s
tre r vi'ttw? Combien dei vi:-
k Cife tte triist mealadie qu',-l
elie AMNKESE, errant dans !e
ou garden da n les adstl's
tpu ati .tre remis a Ieurs parent>, ?
tMe Qfil manque les moyens dtt
idsetifier. Des millions de dt-i-
p.snt payv4s par les Compagn;'e
Assurances sur de fausses rIcla-
-tions, parece que les assure el i
th biritiers in'unt aucun moyt::1
IfJf identification. Et celui -
en rencentre partout dans i-,.
lides vilktss -- qui erre sans i1
avee un chjque en mnain pour
tentaines de dollars et qui et
L l'impossibilit i e de negocier,
de pouvoir s'identifier?
161;, je n-'en finirais pas, si >e
'is irolongcr la listed des exem-
6et dea faits sur la n&cessite t
vanttages de cette measure qua
SlJa1 eux qualifier que de prote.o-
Car c'est i'identitA positive t
-e la seuie qui soit, puiaqua
l,.AZAnRD, le grand expert
iS de la Dactyloscopie, d'a-
les tatistiques et ses trat-
Z 9ersonnels, affirme que la
c8 pour deux enmpreintes d'e'
tlacteiment pareilles, doit Cetre
li dana la proportion de I sur
evI rt 60 ztros ou un billion tie
Autant dire qu'il n'y a iP-
eit de cas off deux empreintes
uat se ressembler, car 1 sur
S^#gale 0.
t voici un apertu historique
l-a etmpreintes digitales et leur
Stihn. qui va nous reveler


yvs deux fois.
f) Persuader les parties ia extc'-'
ter leur contract.
g) Diminuer immigrationn e't z
fraudes de Ti'fmigration.-
Sh) Abreger la propagation de-i
maladies contagieuses et des. 4pi-
d (Imies .

(voir site en e;-page)


qui denote que depuis Pancienne
civilisation 6gyptienne, la question
d'identite etait connue. Et il ex-s-
te actucllement au British Museum I
A Londres, des tablettes d'argile
des anciens Assyriens portant o |;
empreintes. Us s'en servaient e.i
guise de sceaux pour 6tablir 1'au--
thenticit* de documents importan:-s
A censerver.
On n'ignore pas qu'a l'ouvertura1,
tout r-cemment encore de la tom-
be de Toukanhamon, kls archebo- |
gues ort mis a jour plusieurss le
ces plaqi ue vi.ies de 3000 ans ,
qui n'i-tatrti t uitrte, qtte- di's rect;::s
delivres et signs d'empreintes por
de la viande achete on supp>-
se per le fanmeux Roi.
Les Chinois aussi, vers 700 r-
vant Jhsus-Christ et en 602 de
1'&re chr&tienne, se servaient d -s
empreintes digitales come mov -'i
d'identfication. Mais a cette pt-
Satantqu, u'on puisse 'affirmer,
le syst}me de classification eta.t
inconnu et !'impression n'etait b
rrnitke q 'aux pouces cont-rairemfn-.
au sysn*nm actual qui veut ce te
ties di e doigts. Ces fits prouvmit
unI :c rovee ftOi- ancieinn: t 'n .0
civiLisa'ion oriented -, ;- -4 ; c. :;-
fur qu'en 1686 que it-s ATnalomirt,.;
ont dec:-it les lines des doigt.
Le Pri-fesseur E. J. PURKINJE,
de Ereiau, fut le, premier en 183
a demn ;d'r'ir dns sa ths.e e!t :-
tin sout:'-. ..' it l'unier :; de '
pays, rd'P.- player lts mt-,npr-:i .-' .
digit.atlb ornme mny'enI <'ide:til-
cation. Pour clea. ii an lit tune chii -
sification qui cependant incitait au
des erreurs qui se ren-ouveiai ,i
journetrlcmtent A cause dte son i',
perfection.
Qucluc-s ann-oes plus tard, tel! -
mert irrpressionne par les lignes
des doigts, EBEWSK, l'auteur dut
g}O)OK ON BIRDS,, ke servit l.-
I'enpreimte de son pouce cor"lf'f
sceau qu'il apposait tur la page de
gardede ie ses ouvrages; c'etait s;:
marque d(i fabrique.
L'annee 1858 fut pour les a-,l -
preinter digitales come le debt
d'une -.re nouvelle. C'est just a
ce momen-t-IA que Sir William Her,-
chE!, charg$ de la direction des T-.-
bunaux de HOOGLY, au BENGA-
LE, Indes, apres une etude tres a!p-
profondie des empreintes. fit 6cav-
ter la rm6thode de PFLRKINJE et
adopter son system A lui, plus ,-
d'quat et plus comprehensible. --
Apres avoir compare diverse em-
preintes de ses parents et amiu, il
dtcouvrit les BILLONS et les SIL-
LONS qui les ferment i lest ada'-
ta, comme le autres, en guise -.u
sceaux pour authentiquer lea J,-
curteents I6gaux.
Ce f t ainsi qu'it en eut reco':rs
pour :
a) Valder les contra s.
b) Eviter les fraudes d'assurar.-
ces par la substitution de cad-.-
xvres avant la cr6mnation.
c) PrSvenir toute erreur dans la
pendaison des coupables.
d) Eviter la substitution de Yin-
nocent au coupable dans 'execution
de la sentence.
e) Emplcher que les loyers et
les sommtes emprunt.es fu.ssent I:o.


THORLAND EN FETE


A I'occasiou du troisieme anrw-
versair- de, Thortand deux grandcts
feitoeS .sont on preparation.
Retenez db.s ai present lei dat:-..
D'abord le dimanche 26 septemn
bre prochain (tne gourde I'entrP'-
g6ne{raic) il y ura i h iorland un:,
grand' jo trnIv Sportive qui corLi
porter des at tractinms varies, ti :
f,.r mi.Ila ;t concou.r de natation Ut
de.s cin: hepures bai alec un jaa
des pii' entraiSin.nts. Co>tte journ',
est s ijtcialemnlt otffrte aix l-
fants iour cl-otuirr lerts vuiacanct-
Des p!ats garnis seront senrv;
dt-s midi, aL; irix modique de uwo
gu urdc.
Et h* suamnxi 9 (.ewoi e, dN.-s neef
heures p m. auru i-i tiln gr rand i:J,
qui sert I [!u1 br ia..t suLi si -L t -
lt'galnce vt dtf: viet de i'annee. Lue
cr'tes d'.trrt-o i cette soirde i
sfrFa unitqtu t Iro r t mi l i. t-n 11 "-'!

NOJn-- F.-v.ndron da lieurs a' ^
d pi-s I nJK4-+ fhtaii: stir t'- Pi.-
grindvs lt+.- dohnt o parole djit.


PROPOS IT FAITS

DIVERS



Iten extraordinaire

Un de nos abonn6s nous a com-
munique le cas qu'il qualified de c-u-
rieux et d'extraordinaire de six Ia-
pereaux noirs sans tache blanch- -
issus de pdre et mare de couleur
blanche come neig6.
Nous faisons remarquer a notr-
chcr ainne qu'il n'y a rien 1a d'ex.
traordinaire. Les pe-e et mere quili
crcit, peut-etre de race pure sont
en rdaht t des Hybrides don't la
couleur noire est r6essive. Et lt
fi't par u-s hvybridos de donner dP-s
proitgnit re-1 not(irs n i'lst nu~.:--
ment -uwnnant. On ast en prsrien'e
d'un cas d'hrcdliti en retour. La
couleur roire devient dominant A
in 'P.mi. gi'nmration, et est en fon<-
tion de la disjonction des caract-
r-s chez le.s hybrids.

Un rouaeau compressur
mioderne.

La I. G. T. P. vient de fire i'ac-
qidsition d'un rouleau compresses
moderne, permettant de rtalist-r
ut notable Pconomie de tere}.-.
da:., la c.nst'tricttirn d nor, routo .

M.. et Mime. AubOt retoivent

iie-r ,pre s-midi, de nombreus,.a
pt-,,iniAlithes friancaisa et haities-
sii s.'-J-aient reuniits A Thorland oti
; = .. "- avait e'tcl uffert par 3NI. vt
l';":,. A'bol. Ce 'fat un. petite f' --
iit: .' iiet it. rnmarnitee ai c--nt
dt ,a l o': 1 iuriittsii frtant-aoi .

La culture de Ia pite

On note, das les environs dc
Miragf,' ne, que la c.ltute de la '
te co nnait uneox ttie'sion de p1u '-:
plus grande. Cinquainte-six bo\, -,
en fairent exportesi. ;I en est c.'
m rn.re de ia Gonave ou 7.000 ki',
unt f'-^: -xportts.
O.n 'it o- ] utt q(iu feiliciter ces "o:-
trt-pre-:'.ints ptlanteurs pour qui i -
retour a la terre prbchP par le Prt
silent Vinc: nti n'est pUa uin vfi-.
mot.

Scandale public

H-erine Joseph, pr6venue a a-
voir, t 5 Septembre courant, pr '-
fert dtie injures et des rmots obs--
cenes A la Rue Parde, fut arrt-tt-a
par le caporal C. Edouard et c >:-
duite i la Section Norn.

Vagabondage

Louis Louisius, Iranie Pierre,
Aindre- Franuois, Marcelin Ber-
nard, S-raphin Mfchel, Frane.t-i
Termnoai Charitable Senatus, indi-
'vidus noe s livrant A aucun travail
r(gulier, ne puossdant aucun m-si-
yen d'existence, n'ayant pat de c~-
micile connu, errant a travers i-s


L Depiarctm Publi-lue nou. a fait !e piaiir -a-
nous c-nvc'--r on S rucrhure- : cn'-
leticon -s lettre--- du Gen;-ral L-:-
c'erc, (' o.matiant en Ch 'Arn- d Saint-i)',ning't i-
1802. E e pt prk6cid& d'une in-
'n :duct i 1 I'au io zier-
SComn .m o;., d t ," +d{visnie.', c, .
ot r '~od : a -or ; t c c, t[,'i-
F u- -e riUt L t 2-
: 'l e,'! -
d t j' r n : .s' I tI"T'v., 0\'" ;i','i1.' ; ';


ot niaJ Fttr -ouse











C c;;i;ii \ at" !'n :r l 1. pt'.';ii,
n m n, p.r ( l" b i" :to n ITietnt
1 ~'ltrui C-' r 1 ,d i'iqu ir sd e pr'r t i-
L't. .I.IV pw ...
or- l l- e < m; '' t ie fenchtom :
vivc l"-on ,-, gra -i'_x fenv i.




d de r '. "-'ii n rJ r .n-t in' comn'' -
raitssait:t p:ir n-tvan: Ie Jug'e do li:-
Section Ntor0i. S' 5 Septembra u o R
ta .rvu enti, dto .ie-abundage. is
fureni c-.onamnua i 2 goutrdes de;
mend -

I.t )laison H. W. Hipwell

L'Ag: neC d'Assurance de M. H
lipwed. ie sympat hique hommni
d'aiT'aire, don't be siege O tait i r'I
Rue FY.:ou a -tO trnusfzr0e it I: '.-
ge de la naison 0. J. Brandt.

AGREEABLE SURPRISE

Rprondant i I'appyl du public, 1t
troupe P(,-o.,-M-ie, pt.mente Itu tii
prochain 13 Septen-bre au Rex "
Revue Pele-Mele.
On a done avoir be bonheur ,2o'
revoir I" ruateloIt 1)ussopol (Mart I
Camirle), Manon Hosette- (Alim'
M t,, i-tier t le C(ocher Banda.


-CHOSES LU PASSE


tUne petite anecdote


11 s''-git. du Gtenral Siiley, origi-
nairc des Cayr.-,. un dcs aides-de-
camp qui etait tries estime du PrO-
-sicdtrl. Salomon. Pendant tout Ic
ternMps que durait Ia guerre civil
de Mirageitne dfe 1883 A 84, le Pre-
sident de la Rpublique se faisair
ie dvv,>ir de d4dlgusr chaque quit-
zaine tln d(e soe aides-d-camp sur
.--' lbit': d'hostilitts I pour s;5uiv e rt
operate. ons mititaires c:t r, i-.ei : r:
Il GoI.vernement A son retour A it.
Capita!e. C srie er e tait organi.i
par or(de hirrarchique ie grade .,
ili pupi: i- (.qtain lusqlu'au G(-t,-

no ni .-on !'ui jour V a -
;i vs.- iy- t frtCix dtce 'ennemi do:.1
)ha i.t,- dans e mtani-wmntrl d-.
.: *' Ir alit chose bien co-nnute 'ts.
.oo }, ma(i lUconU statbliem. ,.
quino Intgi -j trouwuit .n far^ .'.
ii:t i rt i i-(l'<.-tr' tirf ( vait pI'rtI'-a r '

pa.- at t L-i m 'tai r1e d c'es ha-
!tlangi-r '.ises qui n:t maFnVIuaicnt r-
tOUIttt till",tMR1 tPi
rnais i r but.
'+ tt.it A tu't i-s .s-plis t t a ~ t
}itur+, t'r'liqut.' qlua;i d vint if t..^,i
lot sx ,' U.-.,~-i- I .t q1



l S ty, npit 1 p dn lc La ti N t i (al t d' ;-.,


iar.i *-t a.' mt en route pour go-
Aor -.ti-ao'f.l lu Ie pilUs t11t p'-tsi.
,i s s de.ux aifnnelh sf en -
?: ii i : \ loftiori 1.*
} -l-s' t 'fna Srriva ,tr
i -. 0 : t



C. -,," t h ,' torVfnuit df pj uti .

itt, o V 0 id"
: c a. i.'-- ,n p r ;'.:dt- l ta o'iC --
t: .+,ii,"' Pir.; :t~+ :, la u .f i ,' t ; "


voir -uite4 en 4k-. page)


1(A) PA I IRkS

)DE (CHAi 'SSL 'RES


Ien hr i iis nl i it' .
chuvrta-K! ( o- Hitur 1, 2 t-ns, ',;-

prix in.n l'abk dE
DtIXX G(OULRDES
Anciens prix 20 et 25 gourdes,
In ot do thaNe ax onut- ni-
i st .V 'i ; i t-' ux rix td Cinq t
Sept Gourdes Cinquante.
Aicilais Ertix G( des: 10.00-- 12.,0,
15. 0o.
Uen'nid;z nusi lnos' prodLkkits d
beaut.C CLARKS pour t.ches au 'i-
sage tour la l eaute des min-,
des scins et dsc lignes.
Chez Mme. Filix LAV EL.ANET.
93, Rue Courbe Haie Zrike Btrc-
TWtphone :3a30.



REYEILLEZ LA BILE
S DE VOTRE FIE-
Ss ca el-et voa samutert z
fit le ma n "goat b oc"
1! 'at qat- h' '., -.- :.L I -.I t on Itr
dti ttdarts !'ln-r 'd'" ,S +,I t,.T L:,. :L rrv mrl ',
r: o-,i i' t d v -r i rnt pi t e ; t"t io .
Pt-'*T&S( YiLt".f .L lhtfeit, -.U M .t- toi.
ftN. VoEtr. (cr rao iOR( B ',oi nlp oonioi e {t V,' .:
irf. s I.a. ti t -n otPT--,t pt-. a iler~ Pof c t"mr m t
t7FTfS PII.(EI&T t -t'iittt irour kh

I 5 rt ttQfo, Pohi^ hrln Itta I. '1ur .wir
I f I OM, Tgutv#pa ?'hkrr~frea .

E.HAKLIH a ,
i ~adL DisribiFutfur our lhanit.


p lttia AN

QUOTEND I


No. 14.263


Q UOT IDIEN ONDE EN 1-8
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


11














I
-t



ais-
s-tni


-4 v_ -.


Les plants sont indispensables A la prospirit6 d'ua
Pays Fonet-onnaires de tous ordres. Citadins, Cam
pagnards, et vous Ecoliers qui aliez bientSt regagne'
vos pPnates, aidez je Pr&sident Vincent dans sa no-
ble champagne vn fuveur dut Reboisemont, les uns en
r.pandant la parole du Chef dans totes les c~iches
sociales, les autres en &sadonnaat- I'entretien et
Extension du R4gnW Veg"t
Retenez bi.'n, chers amis, i1 y va dr-:carcv~-se.uiti
et- de ceele de voa enfants!


Y~ *
3~"r'~ .CD"Y Lu~~~


i


t


mP


tS


-a-I-- .X "A A -- --I A 1 r '-P


LES LIVRFFS


J


klV~4~ IXCU'-r 3~~~WIV)PC ~~9~9~T RItnlfl'


I




. . :.- -- x : ,.r .: .; i S r ..::'.... ..... .
"'..', T*'7. ^ j' i' ; :.. 1% 0: ?f .. a,' .M .:. ..


'LA VIE LIITEBAIRE lARMACIW


I p ",

SOIR AU CAJ IAITIEN

Des moLtons'blauns, au ciel, ont disperg laur laine...
Le soir est infini de traniuille douceur...
Unr. zbre tropical plus vrai que dans Verlaine,
.Betce su paimes en frissonnant au vent te.rceur.

." f-avwas emport6 aes songs dans un lisre
Oubliant 'horizon divinement feintet
rDun opale ros6, si fin, que je rm livre
A tout ;que cette here exprimre de beauty!

Le reflux montre a nu les caillo d(1 la grtve
Qu'un liehen vert de gris plaquede tons verdis;
Et l'ancien trone de nos amours et dr ton rove,
Un autra a replace' PIncien tronc cc jladis.

L'ocean a, durant un fragment ce s, onde.
(Quand le flot qui murmure a ccss& s courier )
L'air d'avoir absorb le silence du n ndc.
On dirait tout a coup que la rner :, mourir..

Coimme Fi quelque perle &tait dissoui en ,,. criqJe3 est nuancee a l'ombr e Ide 1 illy;
i. near cst de nacre sur la haute tadelle,
CommW uin reposoir d'or, xpompef recuti-cli.

Ah! qu ce haut palmier jaunit av-e- nobesse!...
Et cet irbre, et cette hecr-e, et 'a im.r, e: le lieu,
. Font qu' mon oeur insatisfait ,t (q ie t'.at blese,
A- senti l' priscence invisible de Dtie:


Luc GRIMARD.




it Roger St. Albin.
1 y a bicn longtemps
que je tourne,
tourne en round
dans la onde myst rieu-se
des temps.--
lien iongtemps,
que, Ie .cir, accoudci
ai sier;ne profound
ides chrss et des vtres
h mn 'ex'iiqu ie
I. grand 'cret d(e .i. r

Moi, je .is fatig'u
uct ma cigarette aussi.
Parfois dis heres on brit.
s'6chauf ie,
Essayer die sa carcass
saiYir I'incomprehensifLe.
Abimer -n iame a--zse
au euii Jes expivcar:us.. :'

B(,r li rtui t cigarette
*'4 /l t'lt ','- W1 r i ,.- l.tt
lu *lfni;iS' t nuite m r s
cl 'nI Ut L uniNcrf-
d'tres- det blax tanitmes
aux btlei>a turbans.

Ah! mui aussi, je veux me griser
touj'ouvajioi bair ,.-
Ce ne .cr:t que bleus turbans
ce ne ~'.it que bleus myystres
c ia cigarette se vide
au rythmrn do temps
des fantnmres aux bleux turbans.
Oh! morlte grsriscrie
toujours revoir aans cesyec
la nouit .g-ue sans fin
du r.u,:. ci. V'on s'obstine.

Jean CORADtPI.




ADIEUl AUX CORS!
La femme prudent
ne fait pas d'cxpuri
mentation quand
un cor doulou-
reux la rresd
maiheureusoe-
elle sait que
= : GETS-IT
Speut 'enle-
ver vite et
S ans dan-
\ f er.


i. HAKIME ,
Disstributeur.-


BILLET

.>' term; ie, mon ca~ur.
Tvi, unte idoie.
Et I'esc"it' au bonheur
Nous Cto'.Oic...

U L' bo.he:r, mon desir;
nr braskr, ta tendresse;
I.' ten', LIe z phir,
Q (ui rnous surprend sans cease.

i.t sacrifie(
E ist aun Vncfiee
D la: vri Ime
Du crimeu...

.- t ,~~ petit billet
Qu'ji f.u. ire en secret.
Je n7' nc ta pas ton nom
El j'ai L a ma raison.

S r, ,'; ..tS mains,

QU'.._, t-Ie -aura pour qui


A t o, i... ; ;grnonne.
Sois tonj> urs bon


nte,

Marcel VAVNAL.


Pour les Vacances & Ption-llWe

Legous particulieres par des
professeurs de carriere.- 4 foi-
par semaine, le matin,
Tout:- matidres et touted clas
sea.
S'inscrire chez M, Antonio 'ieux
qui a su s'assurer le conco irs ds
professeurs comp4tents, qui vous
donner'int pleine satisfactIon.




KELPAMALT
-~ ,



ILe Fortifiant du jour, conte.
nant toutes les vitamins A. B C.
D, E. G. Produit v4g6tal, extrait
du Kelp, plants marine de 90
pieds de hauteur contenant A
part les vitamins, tous let sel,
min6raux n6cessaires A "orga-
nisme.

Croquez 2 tablettes de Kflpa,
malt A cheque repas et vous vou
porterez mleux, vous vous r6
veifleres l martin dispose et fri4
vous ferez Ie double de votre tr;'
vail quotldien sanis prouver I
moindre fatigue, vos cellueag e6-
r6brales seront forUetii6 et re
nouvelv6es. ,

En Vente.danatoutes lea bIon.
nes Pharmaeies, n pas cher


LEMONS PARTICULIEJ


1145


Toutevs matiresi TouteT ela3
ees Des professeurs de car-rire
offrent leur service aux families
pendant les vacanees
Pour les aleves en retard.
Pour !es 6leves ayant cho;; aux
examens de passage.
Pour les candidates maih ,reux
au Bac:alaur6at.
T'eiephonez A I'nsti ut Ti pen-
ut:aer, No. 2891, oi MM. Aa.,oni,
Vieux, Antony Lespes et F ,-nanl'
t'1Vpspet e mettront immt'?iate-
Sme revotrei disposition.



i A O i" RE
C Grade mason bas-*- sist
Avenue du President Truji-
So, No. 411


a i&DILAl
01IINIQUF

uOUIS HIPPOLYTf
^Ceisnne m isa
F. IDuvignesd
i Rue des Caaernes
nsul-p tation
I 41 h %sP. m


ATTENTION! ATTENTION
La Manufacture Haitienne de ci-
garettes offre A sa nombreuse cliea-
tIle, taut de la Provivce que de la
Capital, aux amateurs de bonnes
cigarettes et de ban tabac une pri-
me de vingt cinq dollars,
Rlte esat costitu6e par des bulle-
tins num&otts places dans les po-
chettes de igrattes qRoyal et Rex*
et portaet la signature autogr-
phe ds- Dieteurs.
aBonce chance Measieura le fu-
ecurs de Rex et Royal!


A VENDAB

D4ix propriths dans lea
paraaes de St. Antoine, (Ave-
nue fouplard)
Stadreser M- Hermtabn
P. Durmay au Bureau du
Journal ou a IAvemwr Bou-
on) No 2, de 6 beure A 9 heu-
ree A. M.


I,-


------I:


4I -

Viet de moautI ia dna4t. man
S an R A D LABORATOIRE
compost de piuaers seeto tbch-

Ij Analyst caliuio*
2) Azaye aqmqineoaqu

4) Amam agraeies
51 Itsitat de orehechea.
CO Lajratoaire s'enabe *ian rz-
soution par sa direction avise, par
so mattisr Ccomplett, par sa pos
tom idalte t par esprit nouveSa
Jull implant$ en on fL
Directeur-Professear :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent de Bonn
Coseillers Techaniqus :
Dr. Georges Castersa
Ex-Ekvye Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. C1ment Laniar,
Ex-ciieve Institut Pasteur
de Paris


BLENNORRAGIE

ECOULEMENTS

Contre la Blennurragh- et les F-
coulements ricents-: et chroniqae a
demanded I'njection Infailtible
base de blennargon et d'extraits de
plants. Succ6s garanti.
Pharmacie Chevalier,
Lalue, en face du Kiosjjue Posti.
Prix: Trols gourels.


L.ollge Simon BoivB )
Enseignement Primalre et Secondaire
Enseignement Classique et moderne (sections A, B, C
Pension, Demi-Pension, Externat
Avenue des Dalles (pr.s du Pont St. G6raud)


Laurit'.t de 'Alliance Fr.ngaise (Comrnasition frangaise a.x i~
means dca ,uaca!aurcat de Juillet 1934 et Concours de Diction 0r,.
gaise de Juin itJ5 et Juin 1930).
Plus c jO5 succes aux Exaniens da Wicea!aureat (l1re et 2St'a.
ties),
Le Cultkge Simon Bolivar jou!t d- la ccnfiance des faiilles, Fai
y inscrire .Lus eufaRts.
Repetitions durart lea mois d'Aoit -At dte Septembrn aUtx 6*h
en retoar-d ou qui n'*.nt pLLa rLiasi ]eurs ',xamens.






RA BAS9 de CODEINE., TOLU et RUCAIt4,i
GOUT AGREA BL..- CONSERVATION PARFAi
TOLUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEM|
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUIMOJSI
PtfRT-At.PRINCMR HAITI. ET LES PRnvir -rt


IPDONNE MOI OUELOtiE
CHOSE POUR LE RHUME
JOSEPHINEf!...


/ ,






hill-c


e La Caliaspirine est aussi fficace pour eombattre
les rhumes et les raeroidissoments qu'elle l'est ppur
comnbattre leI mdalises at les douleurs.
Eile oaulage el dBcongestionne.Jait bais-
setr Ia flivre et contribute a blximiner les
germes infectueux. Ppur totesa leas ven- E
tua3its ayea ltouours de la CQfizipirine
sous la main. C'est un produit Bayer.


FERNAND LLROY
.Avoca t
Pratique GCBnra!e
Contentieux Commnrecial
se charge sVpi'Ai;ftLnt ,'Je
Recouvrement du CriinTces
D#pot de Mlir'.ic. di Filbriqiue
Etude et rhbte:ntion _Iie.
Brevet:, d r .'.'r'. ip.
Contracts tde Soci, teS
64, Rue du Magasin de P'Etat, G64
Port-au-Prince, Haiti



INSTITUTE CO.M3- ERCTAL

FondG et dirig& par J. Poujol
Expert Comptable clipl6me de
Pari.,
Ancien Directeur des
Cours tommnerciaui:
de PInstitut Tippenhauer.
ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
at PraUique de Ja Comptabilit
Stdan-Dactylo.
Sucewt Garanti.
S'insrire des A present A& Ins.
ttut tous les Jours de 4I hs. 5 hs.



OPTIQULA
(fpx AfIIPRIfN( Ik'It A


e d .ill f .' :"
dt la m.eilleure .,iaau
.Grad'Rue, en face de
Jobn H. Woolley.


IL Y A LIQUEURS
-T LIQUEURS

Les amateurs de bo
boissons qui disirent fairea
ch6ix de veritables liquor
surfines n'ont quk~rEt
la marque d'tlite: EdoPdl
Benjamin.
Edouard J. Benjamin, il
a son assortment de CZ
Anisette, Kummel, Nh
Cherry-Brandy, P8ches
dy et surtout son fi
cocktail X-'33 laisse toUj"
un goit agrBable et mere&
leux.
Rclamez .donc, cheers a1
teurs, la marque: gdonad
Benjamin chez ses.ds
res: Simon Viex, 1p
du Centre, L6lio BaIJT
vous seraz nettemre
Faiths: :








DEMANDED :
LA POMMADP .
La-Bar.i8 'aff
W iCordonp r :
MoantCaral r
HYPPOLITE JEU
ftlbre prdparf' d

S1l,. A, Trw Wl
Piahont U i>v


4, I


--


.. : : .


::::e.:::


Devenez votre propre Com en o n on
Compete 'de Chieqe & ta Banque Nationale.
bRpublique d'HAiti.
- -r-


I I


I


pit.-^E!
: I s~:; ..,':
.... .. .




,1 ......, 1 r l l: : : : : ,, ..... .. :. ...j '< ~ ^ t
1, Ot T ,: :

fl Tmr i r .i
..OUVE ES DU


uusw"IY (VrnnnmIYIB


IDE ENTER


CI -----


Regues ce martin par CAble, Radio et Correspondance Aerienne


(STATIONS HH2S, IHHH, etc.)


DgS MINERS VICTIMS
DyUNE EXPLOSION
POLA.- Dans des mines de
..garbor- uf mineurs travaillnlt,
a 800 rihtres sous terre ont elt
ta par une explosion de gazs--
Les securs n'avaient pas about;
ga sdavIes ont 6t6 remis aux fa-


I GENERAL FRANCO ET LEk
NAVIRES BRITANNIQUES
CAPTURES EN JUILLET
DERNIER
LONDRES.- De sources an-
gses on announce que Franco a
dktid4 &' rendre les navires br:-
tanniquf:e Molton et Candleston que;
es espagnoli avaient capture en
juifiet l ,ik-r cians la bale de Bi
caye, Cette information a 6te doi-
De a( (harg& d'Affaires britanni.
ques & H#.ndaye,

LES UILLATIONS DES GVTS
DU fONDURAS ET DU
NICARAGUA
TEGCCIGALPA.- A onze heu.
te ce mtin, les gouvernements rdU
Hondirao; et du Nicaragua ont e-
c:hange e- notes par lesquelle..
Sur la base: dol s.tricie rtciprocit'.
iu s'enggen't a retire leurs tru--
ePs res;-pctives de Ia region Ud:'
frontirtes des deux pays. Les ~:'
tions de Radio (du Honduras et dou
Nicaragua out oiferl de cesse:
jeurs atlAiqut-,.
TOURNOI DE BOXE
IN AUTRICHE
SEMERRING.- Avec Jose C;a-
pablancri le ole grand boxer do
Cuba ;o:-. at in'.e- en Autriche :;
boxeurs dt sept contrK's diffCi ;-
tes. Le tournoi international con-
mencera Inmai., Les autres pays
reprs-'nt(> .iit la TEchColovl.-
qui, l'A ,t;ri hic 'Esthonic, les .-
tats-Unis, i; Luissie, etc.- A 'm
reunion prt in imaire la federati,
dkcidera dcO. rt gites a obsern-r av
ours do tournoi.


LE.S VICTIIFES DE LA
TYPHOID
HONGKONG.- On announce qu.*-
pendant k-s pin:eier.i jj.ou r i
tctrbre Tplu de 400 persmtnnts shit
mortes deo I typhoide, ce qui chif-
fro le Inombre des victims A pi:n
de 600.

61 AEROPLANES JAPONAIS
DESCENDS PAR LES
CHINOIS
SNANKING- La Commission
des affa:-es aeronautiques du gon-
verermeit announce que du 1,14 -
31 Aout (dernier, 61 adioplanes ia
ponais oit et6 descendus par :e.
aviateoui chinois. 24 ttaient des :-
vions porte-bombes, 24 des avi,4 ;
porte-lumreres, 5 des avions I chasse ,, irous dUbs hydravions

UNE MEXICAINE A L'ASSEM-
BILEE GENERAL DE LA
LKI;E DES NATIONS
M1EXICO.-- Le gouvernemn'ti
miexictai" n ronmm iune femme m
represantant gtn6ral A PAss.n-
bide grbrale de la Ligue des ';,
tions po'n Ie 13 Septembre. Ma1i-
me Palma GuiLnon, Ministre au I -
nt-mark a et6 dsigaree avec kid,.-
ro Fabter L comme reprfsentan;
permanent et Augustin Lanere,
Ministlr- en Tch6coslovaquie.

PLAN POLITICO-ECONOMIQit'U
DU GENERALI, FRAN'CO
BUENOS-AIRES.--- .On annro.j ,
que daii one interview qu'ii a vc-
cord6 &iu joernaliste parAguayt.,
Marcon Antonio, Ie '-,n.': Fran'-ic-
a expos. -:o-n plan de lIforme ,-
H',ique 2Ut tcOc-tm-iiui' Ct ;t 0n':. -
f-tst -'I ('&-ii-r ,'u e r,;prie uis t.:-*
lations dplomatiqucs entire ba I-
ivie et "r P-ra-gay,

LES AVIATEURS JAPONAIS
TUES ITT FITS PRISONNIEhS
NANKING La Commis- -a
des AffanirsL' adronautiiqucs infwor-


t::o q aeu i aviat -.ur;i jfapjit I 1 ,.I.
etc ttltas ,.i onze captures. Les ma-
chirine c0- c'rntd.c!es (lui sont tu n inm -
brev ,- 4 ut.-.q rtiejinent A lS fli.t'..,
?ritnirle q{jii -t. tirouv, ,tI liciord i-r.
Formose. De ces avions onze out,
6% end:nrmagds, trois enfonces et
ldeux re'menfas terre.

LES QUESTIONS POLITIQUES
L'AVANCE DES TROUPES
N ACTION ALSTES
SA.LAMANQUE. L'avanuc:
vers Giirt a atteint un point A 16
koiizmbt-::. de la Bidasel a sans rn-
contrer tlne serieuse resistance dcs
mitice., asturienues. Tandis que la
enltonn cotiere continuait sa mar-
clh t lc.s brigades de i'lnt'riour op.'-
ran.'t i:nsr !cs montagnes de PEuro-
pu. a-i no, rd-ouest d'Oviedo, occtup;-
nL.t d-. n(tuiV'!tes ',sitions, b; -
ri iantU I. ruute aux renfurts gouve:--
inemen'nai.x venant du Sud, De noi.)
breux villages furent occup6s, pan-
dant 'a march ver s l'ouest. La c ,-
..nn. pri .cipil: d-s troupes pouossa
.sun: a;a-nce en iaissant de petit -4
garnisom;s dans les vileI de 'ar-rornt
La Hasi I!tsurgee sur le front d'A-
rugon s ei-t eftablie d(ans le voiw-
:;age :d oeblio del Aibortin abou-
tis-ant u.: ;nord de Belchite Les n-
surge-s : itqutrent VIs ligrneis gut-
,r-i-n :-'. r e, s" l( front d( Zlin --
ri au ni. de Sarago.ssc, occupant
}pls .-" viliage-s. rL- .s c-ssats di
conlt -t ue:que du go vernm ;
-',re Tn" r po--s 'e de bour-do.


LES FORCES ;(OL tE-NEMEN-
TAL.ES MENACEE> TYETRE
SEN VELOPI'ES
MAl. i D. F -, L. orc. di ('- -
v:r' : ..-t s a t sud de it
chi,' -'- ;'inK et,,: i i-'o rst t i o ,-
.. ..ord .it c'nt lt pos-it; in-


ano n"ureld C'P- bLo d(3 Alboltin. u.
nord-,.. is' d l elchile, sont tom.-


' b c <.:; .l :.. iv :,i .. d L -u.. ut ,-- .1 ,':- .
main s .n i (.sl 'tO c-[c urc(s-t pa. i -
t n a !..-..i o, cip.- i,' : rp' itlio I <,

m irll lt.: ; r :-.-n n .t M o.d:'.-
na. Un ri:etite route quIi conduistO
d a viu d i e Val Madrid A Meduki-
ra et qiti vAt sit iut1 m in loin d
position. susnntionn(:e;s, a L,
envahi I;art troupe insurg4'-,,
subissant on fe-au d'artil;eriet de dx
positions (pp(ri:. S---- .. II -est surp-
pogr qL;( i'- aP nque14 insurgoo
Sau nord et -i ,-.: de la vilkh -_l
Alediarn; pourt'o t iaffai, Iir le froe it.
iAsturit.i, cc qr:i p:rmettra de ipa?-
ser par 1t '.'j; t. -:ovi-r..{rn m fltr-.
les eon.'I Limo 1 'I:.urbinTa.

INTEH iTE A LA PiO II It AINE
( EIENC'E !DE, LONDRE-S
CONm n S- i-,I mDn
I t-ON '- I b b-- I I;I, -

tient a ct q.i !'r;- -t ,a 1 .i-.
Soviet;,o o n v t -uc'I
Question p (?a iq:u ; )a proch.h ':.
cnfein a i t c -3ar qn- f os
mot yens f:r, tr(: irv piait i, -'
dans Ia ,2idi .rr-. n


LA RESPONSE ITAL1 .NNE A 1,
NOTE ,DE {OM 1' JUG:(EE
INACCEPTAB'iLE
1N N.' E"A i -;




D E1iS- ( --P r 4i ; .:



in c-"u ti'.C' -r,,: t; ; i {''-> ;;i r ;-
*nti- rer. u i' mr Mo


'ta lieu \"' nd !'-di '.." -o no '


--



rt I'N s ti N !?E I.-
J ('R .SE 3T.\ ,-ml' SE.
I LOND lS,. (,' C ir: .'
-


S
4


c.ri-.e. ir,do-rus,,o crttel par deux in
vires ruses : cOUlr-; p4.r des no.
nr .irint ir iiens. Ge r ..-
imur TeL at id'aInrenttr ia
(iiirull Inglai:ie de prkcipiter ;a
ference centre la piraterie,
tions y -nt kt invitees, i..
ne croitc pas i a t participation
lAI'lemagne et i. clle dte ie tali
On ann;ince sans confirmation
ficielle que le premier angi:.
('hamI:}..'-';in a assure le prem,.
Mussolin qtu'aucune intervent.a
trsi.e no' sera permise centre
plolitiqli: fascist.

L'ITAlI PROTESTE CONT!:
LA PRESENCE DE L.,,ILSs. Al
SEIN DE L.'ASSEMBLEE
EN QUALITY D'OFFENSEE
KOt.I:.,--- On annnce de source
1Kn in( n i ,cs E t' 'taItlie ne pr-:
t.r- pi:, tir i a conference m6t
te ,'ir ,.'r :, -i I} Russie y est Hi
p H Lo IP "'-'; d'ltalia> a
fi:,t pt i ;prtN',!iC dt la Russi
" -..... l- ]:: c- '-"-_,nce", t: entrainm
r, 'i -" -~ ;si ti': on. s du goVuv(e
7,?' ;.i n t', qt:i -'accepte pas

(cUII 0 o ;v.n mt'renliit soviet
ii df

(voir suite en -it. page)

C--

Le Nouveau Testament s4
ra envoy gratuitement, su
demand, a toute personnel i.
possiedant pas les Saintes I
critures
S'adresser a MJ. ALFRE
PEARCEI., a t'rt-dp-Pan
;' ;. ., 'r;, tui-Prince, s'I
.-. ; si'fsleurtr .fl thi
4is'/,.s( J St it-lstiene) ou au Pa.
i. a-r AItapisf'


SLire rn c.me- page la lift- de
lii Is de la Librairie ,'oz
a il ^r


r


I*Bwe


AAI IIISE









E. H AKIME, Distributeur pour Hati,


i 1 ~ r- I- PAIMWW -






CHAMNPIONAT DR 8(4
AllB SUMLRRIN-A Lepvtisis LA TIT.
boxeuaru de tt do sept tatina qu O CAME 3o pa
S-se A nt a-e uuaontrcr prochitbh t t 1 w
Srl ont nm JoS CapabIanc, dle CO '


(-C)


LEA POSITIONS JAPONAISIS
DEMEURENT IMPRENABLES
SHANGAL- Les ilgnes jano-
naises crin 6t6 branl&es par ies
nouvellee ttaques chinoises ;i
long des rivitres Yantzo et Whann--
poo. Un, important route militai-
re aitu6& au nord de Shangai a
Woosung a change de mains cin
fois pendant la nuit dernilre, i,.~
japonais admettent que leo atta
ques chinoises sent fortes, mais
que lea positions japonaises de.
meurent intactes.- Des troupes dc
renfort Japonaises ont de6bar ~i i'
au haut de Yantze essuyant un t':-
rible bcabardement. Des tanks ja- !
ponais operent en grand nombrne
sur les diffirents fronts de Yant-
zepoo de Woosung, de Lotion, bick
qu'ils so'cnt grandement handica-
phs pa~c Is course d'eau et les cr-
naux.

LES ATTAQUES CHINOISFE
- REPOUSSEES PAR LES
JAPONAIS


SHANGAI.- Les attaques cmi'
noise; ,k iennernt plus forte, sur
-a route oil se trouve le pont, i
Yantziep: ; ou les troupes d rr-
forceem ',:t japonais-s 'oit : (F, -
barquer';. LU-s porters japn S;;i
afhrmern que' jurnC .;p ti), .-'t-
repousS'-: 'utue atHIItaque da-
Ie yantfzpoo non join de i'1t'b.-
Somn cni t ( .act-,-r ii'" 'l"M ilt

DESASTREUSE DEFAITE
DES NATIONALItSTES
MADRID.- On informe q-t -r
; f-t...s.urs. loyalistt-s du rord f .r
ia rtgiun de Gijon, apn' ,ilVu
l::;r)t-m, continue ih:ur reira t-
^-:_*-i e p.ar Ik'S insurg:', s o-'


Lg L 0 1 i 51"' u.
'i. lt n':;ent rat a s poIr L
i'tesr stn.tn daae ait tiLitUtt


t. rK ^E^ alr '. 1^(i -r.4}On :.'s.




d itPEIPING.- Une 6;visin p.

naiscs dans des col'- inesip '
deviant uiarr:ant Favance jat-, .

lnets noise 56 kilomres e
Men-. Ei' dans la direction oes- t
deia. t vil par > artilleric- bet le, a'.(-

Iroplanel EAN JAI' ONAISE
PICOGRKESSE LENTEMENI
AVECffe. Lf.ANcE JIaERTE Ud: VInSi
PEIPtING.- Unvies. Oin c-fo
noise a 2cu!de s10 colonnes japox-
naistk duns des collinecs A i'ouc.--
dkr Peiping arrttant lavanec jau.>
naise au -ud. On sigrak' une inter,-
tifieati n r due bombarded ment ds;
tignes cstnoisea A 56 kilomutres te
TMentosV'-. an lia direction omeat
de Ia vil',, par I'artillerk, et les 3aS-
roplane' c-rnemis, mais sans grand
eollines progress !entcmont avoc
effet. Li vance japonaise dans lss
grande rrte do vies. On informS
queo du la 1m it soldats japondii.
ont et ds lnspores dang les h pri-
itaux ie.--- iMalgr6 a non dernt;-
tion do guerre depui. trois moist :-n
jaiponais installent leur armr6e atir
une di.tanc e Be 325 tag omtres (ne
Tientsin g non loin do la mer, au
n erd d an ansi.

NO VTFLLE ATTAQUE flRI-
GEE (ONTRE DES NAVIRES
ANGLAIS
LONDRES.- Une nouvllUe ut-
taque dans 3a im6diterrane dirigee
centre dci navires anglais a prPci-
pit la hI.cision du gouvernement
de la Grande Bretagane de prendie
des measures centre la piraterie-
he Foregrin Office ne veut donner
aucune indication, auCun renseigi.e-
ment concernant ces nouvelles dif-
fitoultes -vant de reevoir .des rer.-
seignemcrts exacts do l'Amiirautt-
| La question sera soutleve it la pr,
ehaine eunference afu moment dit
r~gtIc ent du eonflit italo-sovi6.-
Squ cr6E- par des sous-marina it-
i liens qui avaient coul6 deux earga
boats rr'es, La Grande-Bretagrn,
Senvisagu une cooperation des g r-
des puissancess ouropl nes et une
; aide partieuluire de la Prance.


be, bSlo IohIr de TchtcoalovaquiC,
Versus Petrow de ougoalavit,
Paul Kt res d'Esthonie, Samuel
Reashvsky des Etats-Unis, Erlek
Eliskasei de 1'Autriche et Ragahl
de Russie

LA NOUVELLE BANQUET
PERUVIENNE
LIMA.- Le gouvernement r.t-
ruvien a demanded t M. Campos d','.
tLdier I.. difrfrents systmmes bar-
caires cka pays europbens dans !e
Sut de taire des applications sem.r
t lables au PWrou, Campos a exps-
que nl grande Banque de rtser-
Sdu BRi sil offre un systfme quii
I ut servir 'exnemple. II a auui
(-pos6 que ia nouvelle bainquc. p4.
iienne 'adapter a ide nombreu-
:.s pratiques inaugurbes par la
':anque F6d&rale des Etats-Unis ar
Squelques m6thodes uses gde
.tnques europeennes, tout cela ha-
Ssur les possibility economiquiw
ru Perou.


PARAMOUNT
JEUDI 9 SEPTEMBRE 1937
en soiree populaire h 8 heures 5
iargai :. Su!lavan it John Bol-
danrs
I-NE NUIT SEULEMENT
une Superproduction Universal
a\, Lt iih iurke ot Reginald Detu.


..:::. -iiW- tfn tnokll points r
!;;: i,'. ,, n tri,: Lbt oul film .... .
i rn iim rn igoboii iiqi:ic.
o.. ; fim qui paist U tuutes l .*

;s qux esperent...
me.. ." ] d'un ifnteret soute ..
i;,, !':iiT cni''i r Iauc coup dct larmea.
>' t o'',o:it bien dv tristes souveni*f
ar s5o ret'ai~lm et Stes complica

SAMNDI 11 SEPTEMBRE 1937
en soirde populaire a 8 heures 1L
'CELF Q(E L'ON ACCUSE
un ftim Paramount
ze -I ia t ri' des
L\ i.-.. G!':a.'n s Aitteurs AmrPr.

is .- ,, e Sc.';,' de Paui Sioale ah't.A C
: h; ^ ':,:, ,r: ,",:" dU Itayard V',iicr.


l:.:' '.' .;-; '. pa!r:
N ; nt"... La F,'mme

.!John tiaPitld ... i'Accusateur.
\ ,,,un:- 1u)ro p isisante... nn dt,",
iogui- mordant, .ouvepnt brutal...
une mi;t' en scwne qui sait sugg,&
rer, { des v3'nremrents...
DIMANCHE 12 SEPTEMBRE 193;
en Matin6e a 4 heures P. M.
SPENCER TRACY
'inoubliable interpreted de eTomo s
Carn or- et. S.aly .Eil sea.. dans ...........---
CORRUPTION
une production &Fox-Films
avee Ralph Beltamy, Allan Din.,
hari t El Blendel,
...un' Oidante et intr6pide jeu
ne dit.e. de la meilleure soci6k, s'af
filianit \ unr secte clandestine qai
.onotiOiwne hors-la-loi...
..sei imprudences la conduiront
.ax ex s, et dea etfes au crime..
.urvint un policies qui la ramen-i
Jans Ia bonne voice et Iinitia Ah '-
mour.,.




Vendredi & 8 h. 15.
Yvan Monjoukine dana
ILENFANT DU CARNAVAIL
aveC
Yvan M< sjoukine Henry Strag.t
noff.
Tania F6dor lrene Vernet.
Leon Bary Robert Vernet.
SSaturnin Fabre Hubert;,
Quo feriez-vous, i Irentrant ani
soir de tombe chess vouas vous trott
viez dovant vote porte un pa
quet... et en regardant de plui
pr l vous voyce que o osot disanr
Seolis st... Un petit enfant-? ? ?
Vene5 voit 'lEnfant du Carnnav%
ot pendant 2 heures vous vfirr
u. ne be'1 histoire d'amour et d'aib-
n6gation...


BSo&Uiuse de donner, A sa nom-
bhrse et bieaveillante clicatkle,
saUtfactUon pfne et entie'", in
Phar leI I., Camille don't 1 dlogs
d'est plus faire, ne cesse do1 gat
nir sea rayons des meilleurt; sp6
cialites frangais, allemandts At
aoirk alies.
Outre lea products li ptlus rt.
put&a du fameux laboratoir- h
1r, la Phatrace Camilia. viilnt .:.
recevoir e $ spicalit1s .ui\'tvatc-
qu'elle Offre a tous, anx p1i'ix le
plus cOnsetentleuX :
PRODUITS DU
LABORATOIRE GUIBA
t". e Cieach et ampY' -iJce
WeS"~r a IXrasdi
&-86" oMeV Comprimn&
itome nDe Gompfrin6
Aseaine Comprimes
H6me Coagaene ampoules
Coauftne amapoules ouvuuv!t
Cibtl ane comprimns
Coralaine Gouttes et arIpoaIes
Atoquinol Cachets et trar i's
ipoloditne Comprimes
P~ristaldttn dragees
Percalnal onguent
Sirop r6syI
Eptro Vioforme Compri;r'fes
Opolalciam iradie et in;-
AUTRES SPECIALISTS
Urac tose Sirop de firu. '.nstl
nation des B&bLs
Suppositoir $ l i gl;,rinec piir
adults
Lnit de Magn6sie (MT essaicr, Phi
lipps et picot ani-m-
Rheantine Lumit-re :- ..an
(hygiene de la f(t-n.i;,
Antidut e Malaria -- i.;- ,pAl,..
'arers, Etc., Etc.
La Phamacie accord un soin
special aux ordonnane(. I'xcu
tion sientifique et rapid A:,tr un
spdialiste etpfriment6 ec de Ier2
case.
Pharmacie L. ('amillc
Angle Av. Trujillo et Rue E R:.i bin.
Telephone 3257
Cliniques des Docteurs
N. CAMILLE
PLESN & TELEAQ
PLESANCE TELEMAQU E,


gn..
gn1)1


'Eclairage


Electr qji



AC'HETEZ VOS PRODUITS ALIMENTAFfRg

EN GiROS, ET ECONOMISEZ

EN LAISSANT A 1OT'RE REFRIGERATEUR

I.E SOIN DE LLS CONSERVE AVEC HYGIENE.


GENERAL ELECTRIC

Produit de la Gindera Electric Company. U-'.A. .

L'EE-ctricit ost maintenant A Bon Marehe,

VOYEZ LA Cie D''CLAIRAGE ELECTRIQUE

et ,es. meilleures conditins de pavement ,ous seront aee;le4s

TRl. 2266.


a~lrUI~LI


Encore O iNouveau neu


("OfDYE A I


Un pneu inconnu qui se vend A bas
prix, ne veut rien dire. Mais un
pneu GOODYEAR qui se vend ka
Igms prix est pour vous une nouvellc
source o conomie, et un placement
avantageux.

Plus gros, plus 6psi., plus solid,
plus beau, le nouvedu. GOODYEAR
.R-L.. east-l -r64sultat ade--- annf&i
de recherche faite par lee Ing&-
nieurs GOODYEAR pour trduver
un pneu A port6e de toutes les
bourses, et offrant toutes sortes do
garantie.


3-I


WI .Pi~,,b tdMNWI.~*I(**,iffrf. 16 ~*-..lr U f


S Seufe istributeurs pour HaFlt:

MALLEBRANCHE, GENTIL, BOAT & Co.


3-1'1*


Part-au-Prince, Haiti


4W-


~:
~iP:.
:::' '

I:


%.:..


. "




."
:: : :"^ -' J,,2,2UM
.,...
lI:." '
.:r..,.
:'..; :.:i
;.,:,:" : .',


EXi, flOUVZC$" fl


*


j


StCURITt, COMMODITt
11 est imprudent de order 6 lu moison,
oCr o feu et 1e vol peuvent vous couser
des dommogeo irreparobles, vos police
d'ossuroncos, hypothbq",ss, titres, con-
troatt a outres documems prkcieux. Un
coffret de sOret6 6 to Bcnque Royole
coOte peu et vite tout uviet d'inquibtude.
LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA

L A art, t


de Mat eis &

Prsace ae La PaiL

Rue Courbe et Rue du Magasan de f'Etat
&CRAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, VIA
.'S, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILI
.5ztES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
,tONALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
GEUL
GANVDE LIQUIDATIOAl E LLJVETTES ET VERR$YH
raettes et Verres de tous numnros
Mwntures en nickel inoxpdable 6
Verre ovales au prix de de $ 1.00 la palre.
La liquidation durera ihqu'au 15 ovembre inclusive
4 t)A 4TT7EIS & f1'o


l) t-


Le fait est incontestable


IliUM
11 Al il
4JE ]in~l


----------- I--------n z t "---- I** --* Wl r 6


' .,I.- I- .f*9 4. -r -" a


R1Jr


Loterie Nationale

d'Haiti

116, Rue BRanne Faot,
Phone 3358
GROS LOT :
DIX MILLE GOURDES
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT
N'hdsitez pas a risquer, che
que mos, asette madlque va-
leur. C'edt un genre d'epar-
Sane. Et pias .n'oubl iet pas
~i"il faut soutenir Nore Lo*
teric Nct4joidle, car- cie tien
Sen aide, non cote a beau.
caup d'Oeuvre d'Utiliti el de
Bfnftatsance Puitques t tra-
vers toule la RUpublique,
Pour routes eoS raisons
S aitiens on ESrangers, ache.
I; iez done votre coupn ou eO-
. Ire btie,.


c'est la quintessence
DES


meiteures varieties de cannes


d'un vast territoire


reunissant les meilleurs terrors.


C'est ce quifait son arome


GOTEZ COMPARE
-- r. n


r r L


i


-V ML w > Ir.1 i 1^
r I 1
SA,1i H E


S I~ 1~-..7.- r.'. --.--*_ ::1 .. ..7 ...


A Y-~ Y" -i .. ..... .'.Z-


m


--- --------1------- --- -



Connaissez-vous



deja la Citronnade



COURONNE?'



Voiia une nouvelle boisson qui vient d'ftre lancee par
LA BRASSERIE DE LA COURON'NE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son arome fin et delicieux. En vente a la Brasserie
de la Couronne en grande et petites bouteilles it par-
tir de cinq douzaines,
Les autres boissons COURONNE dejia tres connues et
apprecies a Port-au-Prince et en province sont :
KOLA COURONNE en grandes et petites bou-
teiltes
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Buvez le BRoisons Couronne et vous avez 'assurance
de boire une bbisson extremement hyginique vu la
mithode efficace qu'emploie la Brasserie avec 'aide
de ses machines pour le lavage de ses bouteilles.






COLLEGE 1NODEINWE
irecteur: tri Alenamo
Champ-de-Mars No, 5 ancien local de Palace Hotel
bxternat-lnternat Conditions modiques
Imcrives co enfants au :
COLLEGE MODERNE,

, cole qui met I'enseignement a iporte de toutes los boursea
t'ecole qui ne professe pas le osbourruge de cra xe,
'ecole qui prefere a une tete uniquement pleianew une ft-
te bien faite>,
i'ccole qui s'attache & sollieiter et & developer toujours ia
jugement de l'6~Ave.
car,
C'est la que se trove recrut6 ie corps de professeurs te plus
homogene,
le plus zal ,
:e plus competent, f
et le plus capable, surtout, d hntrainer, par l'exemple, i
I'action- honntye et constractriee


A LOUER
Une Hale de 12 nmi nvi
situte rue Dantes Destouches,
Ancins ativteirs du { Cette Halle situee dans la
cour conviendratb a tout usa-
ge.
S'adresser i' Madame Che-
raquit mmne adresse ou de 13
B 15 h. sonnez le no. 2731.


CLINIQUE
dii
DOCTEUR DUCHIEINE
Rue dii Dr, Atthjy ou du Rserfvoir
No. I54.


A VENDRE
Un niano Pleyel grand Mod lo
avec tsordino, S'adresser h Maon
sieur Joseph Duroseau. Place Ste.
Anne, No. 41.
rer-y a6 r ,,, -.....

CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELJE
et.
MARCEAU DESINOVR
Rtae du Centre No. 9S
Ambivalence Sociale.


Machine 4 &rire Remington
Machine & calcuter Dalton
Rubans, paper carbon
Faites vow achats thez
, GILG.


, POUlR k A SE$ON
EXTRAOURDINAMtr.
COURSES D'EtRE)
Au CollI6ge St, Juttnien < .irec
teurs Marcelin et kEnhomrw.j).
Colr'. ,.piciaux sr lei pria
cipa les mattirers. rnotarnmn'ti( r
apitrt:c tcie1 Maldhtmrntiulue.i pOU.'
les cnm-lidlat: t loi.aus r exaen:., bar
Scatur-fi. .lf r sofr. rux 4uoleei iup4rieure8,
P '1 t)f:rlt':lrs: Mes. t.'olbert lI i
hommie, Ju$tIh Marcelin et .;'au'trr.
4ipC ci i it(5.
ir:e ColIgvl rrvoit atIjh I-? ins
cr11t3hi;,, 12fe. A phtE(1.rqhic T .tr I'h
1lO llV dt.'! a lu .t'3 r r.t i f ; 'i !'. *'i iK t
S.ition d cr fftrnillhs ,i per-i: u. r, u
!lainr :tu prix mrodfre a t ra la -rnu
irnletecat .l,
Qu'on n'oublie pas notre *tHas
itentirne qui a fourni lei plua
brillantA rasultats au concfmeu d
diction.
Angle Lalue et Rue Lamarrr.
f..- ...
MESSE DE Jtq:1 lfI:IrI
A V'occasion du pre.icf .:auiver-
sire J. la mort r feu Ludovgc
P'asque't, I'Ap6tre du( Sport, un
grQou3 ,e iV Sportmen C'.t .hant. r
un nt', dste (1 .e9 q-i,., ,; 'Ei iise
Sai tt:-Anne le Vendrti': 10 S:p-
ten.i n;r 1937 A 6 hhwurv (i martin.
In: j i'e'-th! C ti ent liteu invitet
iot ,o -.r t'o.'s S Spor'rn n, -am:
ct adminra' (frs de fiu Ludovic It;.-
rj'i' t, .TStr,, d4t Sp-:-t,






'I ;b-,.'i:'; (i'. N 'v-Y' .u k ],. 3 S0 .-
tcur'br4bn 19 Wr,-cl Tf ( i' .r...
Port- ua-renee, eid ii est attend !-e
13 Stem-bre 1937 en iltt Ite n r--


b1ia, (',i'-i.jmr i'neet ( erisrobh C, Z,
i r~t-ai-P'rinee. '- 2 Seotcmrr
t 9;;-'7


Agent Ginkral-.
Wirn. '- BLT,;







el4 NOUVXWISTE"

....... -NV: N
pa. PstaI e Mu 1569. ThT.ko. #25:
QUOTGDIR~ ONE ZN 1 0P

HENRI CHAUVhT A CHtRAQUIT

I "NSST 0. CUAUVWT

MAX DUVtAL
rl Iao et3Aw :
rl, sraP aGEOKe3JsACOB


g--m wm


A PROPOSE D'EMPREINTES
DIGITALES

-(SWull ------


i) Porter les contribua.bleh a !;i
yer lea impots.
j) Permettre aux patrons de ;'-
eouvrer les fonds avances aux er
ploys.
k) Emprcher que des parents u
amis du dfunt se fassent pay;'
inddiment'le J ontant de sa per-
sion.
1) Identifier toutes personnel in-
d6sirables et les expulser.
m) Empocher toute denbgati,:
de signatures.
'-Ji) RHglementer les phlerinage,
des Musulmans h la Miet.4tLue, et:
etc.
S
Celui cui a riellement poas
bases qui ont about au systtme t'-
tuellement en usage cins le m on: .,
est Sir Francis GALTON, homn '
de science anglais, ne en 1822. (.
sont ces bases dresses par lui q-li
permirvnt a Sir E R. HENRY d l-
tablir ;sn system.
Sir Henry done est ne en 1852.
11 ddpensa 45 anneei do sa vie a!:.
service du Gouvernement Angl:,
Par ses travaux assidus, a a:
doter le monde de son systvme t .-
venu maintenant la science pos-
ve de la DACTYLOSCOPIE, En ;-
fet, c'est Ie systteme HENRY q: i
a It6 adoptt dans 1'Armrn et :i
Marine des Etats-Unis, dans iu
Agences Policires, les LBanqut;..
les tH6pitaux, au New Scotl unI
Yard, etc., etc.
Comme moyens d'identificatolu,
rien nWest plus adequat quo le 3y- 7
theme HENRY adopt en 1891 pI r
les Tribiunaux Anglai-s et .n 1O 19 |
par la Police Metropolitaine de Lo
dres qui fit a l'aide de ces systin,;.
103,000 identifications de 1901 c
1904.
Le *;ysteme n'a 6t employ am <
Etats-Unis qu'en 1901 et de ct'
date i 1905, 31,000 identification.
furent faites par les empreintes
digit.ales sans la moindre petite
erreur.
Apr~s ces experiences concluan -
tes, 'Association Internationale
des Chefs de Police fonda en 1916
un Bureau d'ldentfic-atin qui fi- --
remis en 1923 au Gouvernement
Fe~dral des Etats-Unis. Ce buren.ti
tst connu actuellement sous le n )mi
de Bureau FBderal d'tnvestigatioa
du DIpartement de la Justice deo
Etats-Unis et est dirig& par le l'>-
licier de reputation mondiale John
Edgar HOOVER,
Auje ord'hui plus de 6,000,000 d;
cares d'empreintes aigitates di;
crirninek: sent elassnes dans les ai
chives ,ie ce bureau i part les mi'
liers d'autres Class6es dans les K
genes de D6tectives priv.s.
Le system definitlvement 4t; -
bli permit a la France, 'Italie, I-
Japon, l'Angleterre, 1'Autrich.e I.
Turquie, la Russie, Ia Belgique ;
Is Chine d'avoir une legislation sir
I'enregistrement do tous citoy.s


nationaux et strangers par les en -
preinte4 digitales.
En Argentine, en Suisse- et I
Cuba, celui qui n'a pas sur lui sa
carte d$identitk avec empreint.
digitales est defr4r Ai la Police.--
Aussije nombre des crimes a beai.-
coup diminur de te fait, les r&hia-
mations frauduleuses rendues ir -
possibles, identification des mto:: -
facilite et e mnaintien de Pord:i-
et r'ex6cution des lois assure.
Au Child depuis 1930, toute pe.--
sonne iig&e de plus de 16 ans eat te-
nue d L'inscrire et d'avoir sa ca---
to d'identitt, avoc empreintes.


n.h
fls.# ,#nsJiar~ -- wt


LAMPES


POUR


RADIOS


( Gianfral


Electric n


Products de la Gdn6ral Electric USA


Lamnpes en meta

Lamrpes en verre


pour toutes les marques de


radio


Amr&liorez la quality& de R6ception

en achetant les lamnpes

a GENERAL ELECTRaIC


Valerio CANEZ, agent,


Le Brosil le suivit en 1931, mai:
oblige iinscription des enfants de.s
I'g'e de 7 ans.
Le Prtiugal en fit autant, ma;:-.
laissa aux portugais la liberty d'a-
gir sui-'ant leur volonti.
CeLtti measure etendue jusqu'a
Haiti, atteste une nouvelle fois P'.
grande sagess don't a toujours fait
prtie \,' :e President de la Repub.i-
(YW l (r m cc'omrplissement de +son


.P. E. LAFORESP.
!


( HOSES DU P XSSE
(suite)


minute, la debandade cortrrnca
parmi le} troupes gouvernementzi-
les. Ce lut alors un sauve qui ptim
indescriptibe. Chacun cherchair
-danas4-la-f-ita tun-tbri-ontreo In pour-
suite de lennemi qui ne eessait i"
harcelec les gouvernementaux,
Et to Gnral Silley qui s'Wtnk&
i't6 d:tas la melke, das le martin, s.:
trouvait en ce moment-lA au nor!-
brn: des fuyards et parvint bride -
battue .iusqu'A un camp retranel!.;
oil il pouvait respirer i l'aise.
A tout consider ce fut ur?
journeei de dfaite pour le Gou*vte
nemnnt du Gendral Salomon, jour.
nee d&sastreuse aussi pour les br. -
ves qui, comme le G6naral Sille-,
y laisserent quelques lambeaux doe
leur vieele reputation de bravour.
si fortermnt dbranl&e. Entfin, ;:
mission terminee, le Del6&gu6 (i
Chef de Y'Etat rentra A Port-au-
Prince, un peu decontenanc* pe:
ce quIl venait de constater A Mi-
ragoane; mais mauvaise fortune
ii fallaih faire bon cceur.
Quelles qu'en fussent les cirecon-
tances, 11 rendit compete e la mtt-
sion dbnt il f tait c harge, ayant
soin de taire sa d6)onfiture et pos.
za a d'autres faits qui suivirent in
fameuse jour6e dans laquelle sa
repittation de bravoure-, reconnuc
jusque-ia, fit naufrage si piteuse-
ment. A tout prendre, le President-
Salomon, ,tait mieux renseign6 st'u
les iveaements qui se ddroulkrent
A MirageAne que ne pouvait le sup-
poser son aide-do-camp.
Apr&s un long moist de silence dr-


puis le retour du D lgue, sn r ..;i:
que celii-ci 6tait de service:, ot
cette heure-lA, le Chef de l'Etar :.
vait I'habitude de cause avec .
sides-d&-camp qui monaint '.
gardo au Palais National. Prcna,.
le premier la parole, il dit au.; ,-
naral Silley: Ah! mon cher Gin
ra, j'ai appris que votre cond;;
la-bas, lors de ia famneuse hbts.!
du mois dernier, n'a pt s tr t, -
honorable.
Vraiment, Pre&ident, rdexpod.-
le General Silley, on vous a dt.
sans tdote que j'ai couru.- C'e:t
un peu cela, ajouta le President.-
Eh bien' Pr6sident, laissez-toi
vous dire: zVous connaissez mieux
que moi ie Gfneral Napol6on Bc-
naparte, n'est-ce pas vrai?
tMoin avouI ou s'il t lit jour ca
IA e6 pas couri assez li ta couri qui
direz moin a tort.
Et le General Salomon ne pou-
vait s'emp&cher le rire aux 6clatez,
Et le D616gu Silley demeura co,-
va incu que quelqui brave qu'tn
puisse etre, il vaut nuieux courier
que mourir.
Pour ce qui nous concern, nous


estimons
tens q-ii
Instinct
pronondc
general.


qu'iy y a 99 o/o des h.t-
partagent eette opinion:
de conservation 6tant ei
chez toua les hommes el;


P. 3 MflX~It~E.


QUESTION OPINION

On p"tend qu'il n'y a rien i,
plus Wbte au monde que ce que ..
dissent lon amoureux. Lea vrais, ~in
turellerment, car chez les faux, ;i
contraire, tout y sent le boun enz ,
le calcuf C'est ma foi vrai, Je nw
rappelle, une fois, avoir dit k r.tai
griffonne pleure de sex-appeal ;
Chrime, saii-tu que si la lune tart
un peu plus belle, elle finirait bien
par '6galer!, Nous nous trouvi--
mes fort int6reasants, mme qu'e!-
le me coula un de ces petits re-
gards!
ljorsqu'apris je me rappelai la
petite ,wtne. je du :m'avouer inr-
bcile t, en souriant p tlosoph;-
,quetment. j'allumai ine exquiae ci-
garette RXen, plus grisante qu4.
:toutec, e1@ lune et toutes leA
griffonnes!


As'j nirJlUt v* ^ax4'Cr- i -tU
Tp^^lpSf;J' R4tx*f*l, W PIV*UW M fW*


* .% l.. rvyw -"


ED31OND BLANC: TOl. .i'I" 1'A. TI()N


.6.80


INSTITUTE TIPPENHAUER'
Reconnu d'Utilit6 Publique par ArretW Prisidentil
Est la plus grande Ecolelaique de Port-au-Prit e
C'est la mieux organisee, oil 'on trouve: La meilleure pl
sion scolaire avec A sa base : a discipline, I'hygiine, t
sport, 1'ordre et le travail; Mfaternelle poutr tout petitsgi
4 a 7 ans; Pension pour enfants de 5 a 12 ans Mithodes
cellente- pour les Cours Classiques de la 12e & la Phieo
phie.
MlthoRti rapide et sare pour I'Etude des langes vivaa
tes et des course Commerciaux de Dactylo, Steno, Correspot
dance Co'nmerciale, Comptabilit.
Lea Bacheliers dipl6mds de 1'Ecole font bonne .figh
dans toutes les professions liberales et dans"'--t6ftes J
branches d'activit6.
Les 10 annres d'existence etde succs sent la garantle
families. Cette annee encore 85 pour cent des elbves rWu
sissaient avec brio aux examens officials du Baccalaurk
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabilit4.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891
Annexe Rue Capola. Telp hone 3296.
--.-:


REX

Voend.edi no manquez pas de ve-
nir voir au Rex Ivan Mosjoukinr
clans e fim sentimental dL'Enfant
du Larnaval' Une histoire dans
laquelil se deroule une action prt-
nante et qui est joule par Ia pls;
jolie des vedettes, Tania F6dor.
Dimanche.-Mam'zeUle t.X'OLCAN,.4
un film avee la regrettPe Joan Har-
iow, vraiment toute feu toute eflanT-
me, nla piLuS excitUate et la plus suii:i
gestive des vc-ettf-.. eelloe que )'ort
avait sriornomme Le besir Blond.
Elle cst entour&e dc Lee Traecy.,
Franchot Tone, Franck Morgan ti
Una Market.




S LA
MEILLEURE
EPOQUE
pour prtvenir le rachitisme cst:
uvaht li naissance. Toute;
f/mnme enctinte devraic prendre
I'EMULSION SCOTT d'Huile
de Foie de Morne avant la nais-
sance du bb6; les vitamins
qu'elle content sont n6cessaires
pour des os droics, des dents
saines, une croissance r6gulire
ainsi que pour donner de la
resistance pour combattre let
rhumes. Exige: la l-gitime
EM.U LSIOI
SCOTT
REFUSE Z TOUTED IMITATION
Toute I'huIle dc f(le de more qu
i nou employons dane .rIEMLSION
SSCOTT es'prpartr e dana noa Labo.
ratoimi, en NonTrue rtmrne oi le pois&-
suon e pI.66, usIt plus sttia cotn,
crlce scientifiqua et samitat, et ctrte
huile content le plu grand notmbre
inaurel de vitamnisa qu'tl st possible
d'obtenir. Ell est Sant. comparalson
A_


Tuelr ls
Moustiques
A quoi hon fair I'exp&rieace d'u8
auit joyIueo poUr Ie. mnioCUItj
Pour avoir la paix,igxig d utl
FLIT %ue a raimet lea iaUsP
6t pourtoujoural N tache Psa.n
vean parfum. agrdable. "e
bidon jmane a bado aeir0Ot IaW
" UNE NOUWAI M
441M.4 La 1o8ilrtsOIA
LIT it tit tral*
la 1i. aanl i*f I rt
Aniatit


Achetez lefi"
Pneus et batteri;
acFederalt


La Librairie Nou

TELPLPHONE :

QUOTIDIENS PAPJCTEItI vt4

CABINET DE LECTURE :. .i

COLLECTIONS A BON MARCH

B. HI. et F. M. Gescher: L'Espagne dcans le Monde.... i
Antoine Zisehka: Le Japon dans Ie lMonde ..................
Johannes Stoye: L'Angleterre dans le Mcnde ....c ...
Hendrick van L.oon: (i;6&graphfi Nouvelle ....
Flanrmmarion: Dieu dtan laI Naturo...2 vtlume.-... ...
'latnmarion: Mondes hubitt.... ...... ...... ..
J. Constanlin: Origines de la vie sur )e liobe......
Ch. Guignebert: Le problem de J6us .. ......
J. et J. Tharaud: Cruelle Espagne ............ .
Edmond Blanc: Toute 'Aviation................., .....
Lionelle Fiumi: Images des Antilles ...
Guy de Pourtalks: La pche ndraculeuse ......
J. Kessel; La Rose de Java...... .... ......
Albert Gervais: Esculape en Chine .............. .... ...
La Ch. Royer: L'Algbrie en rose et en roue ........
A'dous Huxley: La paix des profondeur 2volumes.......
H. Ardel: II -lait une adroite princess .. ......
Delly: I es plaintes dans la nuit............ .. .......
Alfred M.achard: Le maitre des femmes..... .....
Alfred Machard: L'amant blanc........ ..
Alfred Machard: La fenme d'tuie nuit .. .

COI..ECTION DE LA ISIBLIOTHEQUE DE LA PTilLOSOP
SCIENTIF(lQUE (Einstein, G Le Von. Le Dnntee. H. PolmEa
Guignchert, Lon, I ,. :t, ;.tl )