<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03123
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 8, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03123

Downloads

This item has the following downloads:

19370908 ( PDF )


Full Text
- -


I:

tA usANILM
FL~r~i|B m SA I

^S WrtKH^1^1^ ^ll


... .. -..... : -.W A
SEN 1896

QUOTIDIJEN FOND EN 1896


No. 142fi62


SiPPfORT DII EPIESEITANT FISCAL


IT L CONIRE DI TIL


tdnt d'tre publi- Ic rapport
Sdu repr6sentatn fiscal sur
let 1985-19336
lomporle des ren,.sgnrzmcl nuf
Sintrs,,san s relativement I
w ur le commerce de d:-tai.--
S le passage O' ii en e:
tionle lecteur s.uperficiel puu -
itre d&Lagriablemeat surpri.:,
que cette kIri e.Mt t inspiiratio',
fois l,-?gique et natrina',
Son.3 t,'fet*s d'iun ,-giemeut
d'ur"' lToi tIlli l ',nt 'n CorreT'C
d'un ,tt i' fin'* a t iel ni .s o
Stouour imnr:-:t..t L'homrm?
Ides clg1sr vtEl -1 tOU:t la ':
S e 1'avenir, i! tran.-;cndle, do-
ie- cenltig n n' 0 '. Unbi-n.
nDr n1 -(.'' t.i ,. < i 4 pluts r ,'-
! dldu peit pl' ic- ;'1 :t:ngr .Gou-
S r, 'est prL".r. :..t or dolt .-
*tl'tffe sufi&santt: t:oar qu !"':
'.e ne sot pa.- re.oule.
bounne merure qtia.nd ite e-'.
i ltat d'une reaction contre
i titiation anlrmale nroduit ne-
irment un t..mn-, d'arrct, unit
nation no'.'el annte alre al
ewisage. QF.and ;utn '.-ife r
n vue la rnaticrn r. p:Cr:1 tuei
at, est-a-dir', nr,. ecfant..
efants de no. n c *n*' C'ejt
r re de perres di- -.e sacrific:
ebiean tre des it': C-,,x qui
fait l'ind -iindczi,.ce 'nt-ils J.i;
tait de Iur I ut'r' tpiq ll' i
somnme.s-n.r.'a pa.: le btnf--

'in nTest tonnant. rour reve-
ihotre.auiet, que le dernier rap-
t du represerinta f tic-cal soulii
min baisse di-favorab! au fi:
a notre comm.rc d 'imnport:a-
,tisis provoquc e par "appli.
de la ioi saur I c.m-merce cd:
Les eKxpneitc'Ltn do ce con-
aa n sor t-e:les p.as donn&ee
rL rapport lui-m.,rr ,: retra':
Iptaux rconsidernale s apparte-
'aux 6trangtrs, lq'-dation de.s.
I'ItAe mRrch:ar.(Itie inportE1
tition d i'. .':! j detail en




l ve de Leogine cssaye ces-
.: I- I-


de petits tablisnements incapa-
bies, par suite du manq:e de capi-
taux, d? congtituer de forts- stocks.
On comprendra, nous voulon ie
croire, cette situation passagere de
notre balance commerniale, situa-
tion die aux resources insuffisan-
tee, actuaiees des d6ta:,ants hai-
tiens. Et q'il fallait attor.dre l'6po.
que ou ces detaillants seront for-
tunds, la !oi courrait lu chance de
n'ritre jamais nee.
On dolt remarquer d'autre part
que la 'oi n'est pas prii darna 'in-
t6rtt du fiCT, mais dans c-lui du
detaillant haitien: et qne si cette
l i devat continue A 4tre prOjudi-
ciable a fisc, d'autres meoures fis.
cales nourraienL bien y rrmedier,
Le rapport apres avo:r mention-
n6 le tranisfert des stocks appar-
tenant aux grands ddtaillants aux
lpetits dttailiants continue en ces
trernes: < I s'est ecou!l con''4quem-
ment, 'ne periode d: plusieurs
neis pendant iaquelle Ic commerce
d'importation s'adaptait aux nou-
telies conditions. Les importations
des marchandiss composarrt le
gross du commerce de detail oat tte6
lentes nendant cette p4riode et ce
n'est que vers la fin de 1'exercice
que les chiffres de 'importation
d6montr-rent que Ie raientisse-
ment diminuait.,
Quoi de plus logique, le plus rai-
sonnable. Le rapport ie dit, nous a-
von.s pa;Ese par une Dtnr;'-le -i'adap-
tation, et lea inconver:-r.t.s natu-
rels attribu,4s lappiic'tion irmm6.
diate de la to! disparais-ent.
Com:ne on le voit, le bu'ctin du
representant fiscal n'a relnat quc,
cies faitl. Au publicist de lea inter.
priter a Ia lumiere die i raison,
Nous mnaintenons notre opinion a
,avoir 'tue la loi sur 1, commerce
de detail est de haute -agesse.
d'inApiration national ,t qu'il y a
lieu d'axsurer r!efficacitd de son ap-
plication.


A LA STATION HH2S


Aam in s A heurez; 10, notrt,


*t n-v,'t If v il" quiiinli,- t'-"( 1 1 r' n. '- -''-' -.-* A -, -
i lonrgmp- .,oc ':lt..it : incomoarablec Papa Youte> ce fort
lvolution. Pour ta Ltte paroi-- tentendre dan. un de .es d-sopli-
dei tt, ville, uje juule corn- plants monologue'
iP- ressait a la hfale Lacom'
"n membrea du sCercl- Elan
nOt une repr6.snLtion th6&- MATCH DE FOOTBALL

Oup d~e Ces jounce mcmbre. Les a amateurs du football
nt des talents d'nrtist s: i!. :Ioublieront pa ( que Loginem,
ProtWv dana I' expiation '. tyant battu Petit-GoAve cotte an-
Spoignant et ta f oia pathW nCe, aprPs avoir battu Grand-GoA-
S1e dMt. Lebardiu. ve Pann6e derniere, 1a revancho au-
"une- in,.I.tu-tl ". .:_ br i .'! ist k 45.ma4.e- S ,t-f1tmbrb-
e, Adrion Th~ odore, i prochain A Petit-Goiiv., Tout te
) Alfred et c cf.ntome, monIde est invite ita c match sen-
ca"nUne Demrnemin onat ii bile sationnul.
tPI eur r61e et los hurrahs: '
st4 fOSi que te .rclne Elan 7 "?
Obeg' dimanehM dernie de re-
ter Otte. plece, qui ne man-
tll er le me enthouaia- Les plants aontindisp


pOr nous l'oceasion de
lr nos complijrent lea plua
t hu t nos vceux I!e plu,
Pour la r6alisation du but
WPai e cCerele Elan*.




ter patas da
latr1a trale no Rtequi
b''rcn.


PROPOSE ET FAITS


DIVERS


Contraventiong
aux riglements de la Poliee.


Benigne Severine, ch;sufflrr do
sda ligrl't au No. 3777, con narais-
sait, le 3 Sept. courant par devan:
le Juge de la Section Nord pour
avoir au Portail St. Joseph conduit
imprudemment e trop chcrg4 ^a
voiture.

Put Qpalement conduit i li Sec-
tion Nord, Ie nomm6 Azar Veres,
chauffeur de la machine au No.'
3208, pour avoir, au Fortil St-Jo.
seph, le 4 Sept., charCge'a voiture
Si'texesi, mettant par 'dinam a vie ,
de as cliet n pbril. A( prix de
5 gourds d'amende it apprit h u tr; 1
ptuS; prudVnt,

Jo.iph Moussa, propri;iurte d<'
la machine au 3067, a 6, c-:ndam-
(6 1i 5 gourd'es d'amen T' paI r :I-
v\ir, Ie 5 Seprerrmbre, veis 2 heures,
mal sNtationn e a !a Rue dsltt Fronts-
Fort''.
*4**
Justin Paul, cocher dt Buss por-
tant 1e no. 267, compara~isuit. le 5
Septembre courant, pour avoir, au
mepris des reglements, clrcult t
I'Avenue du Prisident TrujiUl
sans permis de conduire I1 fut con- '
damnt a 5 gourdes d'an.ende.


Voice de faith


itie'n-Aims Georg es et o'n 1onhom
me a l'humetr batailleu'e. Au sur-
pius, uu fervent de la boxa. Pour'
n'avoir pa su.u contr6ler sea nerfa
et ceder a sa lubie, il -;cr Croix-des-Bossales, deq voices 'k
faith sur ie nomme Levqu, Domi.
unique, I1 4 Se-ptnemnbre -ourant. El
le gardc Hector Franqois Qui pas-
salt 'arreta et le coiduisit a it
Section Nord oi il fut f tndamnt :t
5 gourdes d'antende.


Larcins


Lamtrre Per{. prcvoe ia 'avoir,
le 4 Septembre, soustrtit fraudu-
leusemcnt I savon Caray au pr6.
judiec tie la nommee Lucia Alexan,
dre, fut arret4 par le zarde Rigal
Midy et condanrrt it 3 noise de prbi
son par la Section Nord.

Al:,hanse Altin6d vai- beuin dcl
Sconstruire. II lui tenant .- cc euc
d'avoir enfin un gite- Et notre bon-
homme ne trouva rien de mieux
qu'a soustraire, a la Rue Macajoux.
le 6 Septembre, un potaaj au pr&-
judice 'es Travaux Publics Arri-
te par le garde Th. St;us, il fut
condamn6 h 3 mois de prison.



Lire en fnme- page a i WI des
Slivren de la Ltbrairie Nou.
relle*




ensables A Ia prosperity Wd'UA


MOVEMENT SPORTIF UNE INVENTION


A ST-MARC


Un grand mouvement .:pcrtif <,t
dessine dans tout 1e D6paiement
de F'Artibonite. Dbji Saint-Maru.
plusieurs Teams sont former '.V
di.-putTn* ie Ihampionni'v. C) soet;
Normandie Club, Bladchas Club,
Indbpendant Club, Louvrtrre Club.
fa r,-eontrt
Dimanrhe dernier le dBlacki-aus, il.
ont faith match nul.
Cependant un auguri tqu, vu ':
coh6siun qui exited dan is ic Jeu des
'Normandiensd, ces On-e sortiron;
vainqueurs du toi urnoi Attention
Louverture
Aus' Ie i2G de ee oi.s, A VI
fin du Champiounnat, un gran;
match *t? project cntri, !'4qipe d-.
IDc'ssaieiis, ai Renaissance et u
ivamI St-1Marcois.
Nous t'Sp'uinis que eotre sym-
pathigqn,- ami 4;G .::. :.; .-.'.. 1 1'M z.i.
Pr6sideRnt di.e tl'Unio.si, s- pla;f'ra aa-
deesss 's s cn'tinlKence. pottr pr'-
stentvr 550o Kltiuip dign, dte S int.
Marc.
C j, i! faut quo i1 drOpeau spor-
tif St. Maroi Kft m .mare.
Cepeidant, il ne reote qu'un ges-
te i fair. -Le progressAte Magis-
trat Communal Crescent Jn-Bap-
tiste ne doit Tpas rester indiffe-
rent au movement.
I-ne coupe qui serait I'fnjeu du
Championnat encour igerrnit I.
sport d,.n.s a .gion. N"us nttvn-
don.s ce goesh, du .lymparlique Ma-
gist rat.


I'e R reporter.


LA VIE!... SONGE E'TRANGE.


a feu Pati CGaspard,


L is 3sn un't, "'s' Stigmr-
tisds, a'.reo;i .s it? -i'.rr.u et d'in-

I, 7 Sept mb:'- 1035. en :n in--
tant id, a duric, dan: i'.usterc
ville du Cap. ss',teignai'nt lie souf
tic d'ua l .i'i (;ri "t, ,tt ic choc !i- urd
et brutal d,,s nm'iI, aI.pirations d'us
ne jeun' Amne tremipc' Ideais im
marc(tesi:iss,, Paul Ed, Gasparcd
LC'iia L'Pbt::it ier q- ui re jetune
bare L,11 t \ irer dani- '. cwaur-'
leun'S ; ni]. rs- mysf iqt s e; ce-
tait hi-r, qu'au linifro d(iebut sur
la cime -face au seolei, Ol>pounn-
nant -% rlas'.embio'r n die profonds
appeals les frenrts disp:erss, Paiul
apportait son couragoux hommage;
c'ltait hit!r qu'il distillait le rire
d'un Barde national qu~eo de I'-
vres,.. et, c'est hier aiS-tsi quta va-
citlt son r ls rire negr"...! sLat fo-
ret imuensh e a rugi n) en un rtunt
eancert .._i-..L... hu -.._dte...-le...:e-ele...e.i
Chince an; front ctinet it d(dain, 1i I
cesur gnf d do skveu
Jamais l'horrible indifference n.
germera en Nous...! 1 s'en est al-
16 se saouter du bleu de PInfini,
s'cnnrr dte i't-ernollc o my M t6
rtluse clartN des astres qui illumi-
nent ia Ronde' des Grits couron-
nia di p ins t do marjolaine, chan-
tant, aux sons des olifans et des
balafansa leur reve miliniaire, No-
tre REVEI..
Poursuivant Ie songe tcrange d'i-
ci-bas, selu la douleur d'un Luky
.ir ip, encensant le souvenir
cuisant eti e suave de t;s baiwers,
LIlia, bs-.i'lnft pour nousn I'horri*
ble de l:I lutte pcrpetuell'e et du per-
ptucIl (.spoir,
] ''N


FORT INGENIEISE


\Ap:'artil automat ilUn paur Pen-
rgiistr.ftment des noteiC (d- musi-
Que).
11 ?id';te cortes dt e r,'.i.siTcien.S
tillemet peneitrts dte Iwurs idtide
musicale>, don't les contositions s,'
prtseenerit a I'esprit e!n une vi{io'
d'une telle nettet, qu'P-i sent par-
faitement en measure d les tixe:
sur piapier suns I'aide dr'aucitn irs-
trumert. Main ces talent font F'ex-
ctption. La plupart d,-c compusi.
teurst ,herchent a rUauliser leuri
inspirations musicals hA 1'idoe d
piano. Cr, c'est alors c ue se pre-
sa e. i, momCnt eritiqu. o l'artis-
te tdoi intetrrompre le :iu afin do
fLx i' (l IPSt mfll,'i.U tI\'(i.t5i ^
S. fs'sin ll'uc'. r rl 'e te ; t* l -
tf ,i-* ,I i }nc-,nv 'Fin5 '? s- rwi'i( f ,
Li' i-; 4rii iarcP q jionr '> i l rt'et', :av. c .ii>i
fila <1 6'2 o i; tnie ,imP tr o s
ce que 'on vient te i uer, Inai
r ,ui p 4:; I' T t ,L(.; i'
dic 1'imagitation b'i.squm '
interrompu. A I'avn:ir r ,ra fu'
le d'i6lviter cLs& iconw, e i i nat;-. Ii -u;:-
fit d'appuyter sur un o noi.'! (le conr-
muTii teur pour '- i ft;.]':, 1 ,-
nen'ient (d'un apparel enreistra;nt
Ie jeu at'ec une exact' lide rigu-
reuse, en ecriture det musique no-
tee.
De rah.,mrux n-isais >nt et6 en-
tlepri. jrl:iL dlan1 ci r uririt d'idteis,
mars s.,i;i que ce.s effor aiient tk6
CO( uotlt5 s dt. Se ISC(s.
l 'ii; pan ui a i i t ( it ru :



L'appa ,'i ha' ) .s t0 prince
pc dle 'a chambrnt noiriV photogra-
phhiqi;, ute bandeit de paper sen
sibhl (entrainx- ipar ur n:,; eur :i
foiu1 et i '''" ",, ".- !',nci I.x ) AO dt
'ro11 s {1ns in ha' is4 "F m nipu
bItionE de-s louche., -o, nt 'nreei..-
trees Iur Ce-tic bant: de ppiv
saus forces ,r.'impressilo' luimr-in,


is S t r ioitc tct J', oift' ^ans ir-K ,
enit'n .. condition.t quu' r i i.c'hi ll
d'uppj.areil photogu:ir;hiqt, onlrd '.i-
tre it i'e icx V'urp''mcnt a''t bandrt
expo2On no diiffbro' on ri n de ceioh
cd'ln1 ciresv';i photograph.iu4.
L' I 'arelI pri)a llt I'van tag.
dt 'ou:'.'uir t'' t' branchh' sur toa }:
insitrumrn'it 14 touches ,'Sisttant. I
tsufIlit :i1 muinter die ip:t;t, ressorts
Cdo contLct sous les toucheC., reli.&
LVt.'c I'apparcil }'ar on cable amovi-


ble.
L'apparcil propremene dit pourra
done tAre ptiact' a n'iimpo'tt qil etln-
droit. Le toucher tde i instrumentt
ne subit aucune modific-tion,..


(ttwlriit bt' -hs)c .d't)xpor
tationu)s


REVEILLEZ LA BILE

DE VOTRE FOIE-
lSmt alem at O s"pf l e i a"
t ate itte rsm assea Nr u W
11 laut cue ie tIce terea AcaquemI tiur a lit"a
do bhile daTa'luiTtoatt. Sa.t t bi atrrv-a n mu?,
Vi-r' V4i.0l14fli '44 3iJ44lw r'.4t p'", tIS Ot pftre'
I'"rt, ia I ru, T c Kntiat vou tfl'SiSa -
sUlpt. VuDtre ofrifni i>fr arPmNuIon.r *t low
I V -.. y, Wy t ; cs polr t
Lo laxatsft' twnt 4 p*L-taller. Una sftlf
fo'rce' pr'atteintt pma is4 t Sel 4e 1i "
I'E'rZTL- PILULY9 OjMTS -rS 9f<> r 1
VC1,K n, 1t po4-Wo*t 4'Favurrr lf liblr i'ft' I
de biet cUf vie;', Pai'rntu' -a d'asIrnL. 't<.-
tat",. ILeUL'&4, ot'innhftil ptl fl.rt c-.ul'r iU
w14-. K It-*i! t*ar NtAlot $js1ag irtflr P0E
IB Sfr. Tutiwt flhtcrmacta.

IIAKSIJt
Soul Distributeur pour 1161


l~mS~ve~yn NAAL,
F~1mrs~~~r~~iir






9. .',.''**
-v~wrnc .. I*. .4,,4,.erc-..0-44-a* a


Pays Fonct:onnaires de tons ordres, Citadins, Cam
Sgnaards, et vous Ecoliers qui allez bient&t regagne
Svf penates, aidez ie Praldent Vincat dansa Pno-
Sble campaign %-n faveur du Reboisement, lea uns en.
E repandant la parole du Chef dans toutees les coaches
S oeialeg, les autres en &'ado ant A rentretin .-et
'I'extension du R une Vrig4tal ..
SRetenes le bl:n, hers amis, ii y va do votro s&tuiit
et de cell de voa enf&nts.!
--
I .,
- e .. .B.ll ll -' -ll"II,,,-... -


13


I
1

r
i




. : I TT....1..E ........... ....l.. ..,,.. ... .... ,) JV .. . .. .. ......... .
S g j ... ..... .. .... .IITT FD [. f4I' l lr .
l l"'1- I II"IT RAIlII -... t *,,


T1. .. .. m2AA aaauunh


LIRE
DELIRE


A Hnry Montas


ombres indiffhrentes des il'ts lourdes et froides!
consolftrices inconscientes des doateurs
incommensurables.
lueurs, rifles, blafardes. stupides
des lampadaires au ciel millenaires.
vous vous appesantissez sur mes paupibres
faibles avecque tout tout ic poids
immense de la terre,
et vous, contours sombres des vas sc r-gions
oi rgno l'ombre,
et delaiss6 d~ns les grises profondelrs,-
et toujours je descends, descends toujours
dans ce delire profound,
douce inconscience du moment
et desctndnat, descendant toujours
je heartai du front I'ifini, dans les
vastes .6gions oi regne l'ombre.
Jean CORADIN.


COUCHER DU SOLEIL

Pour KlIber Georges-Jacob

.- Un :oir de'Mai, soir frais o le-.
doigts gais dl ia Muse :rerrblaicnm
.ur la lyre des pK, tcs: au quai, je
m'extsiais devant le voucher ,'
oei!. L/.air pir, parftumt: d ia mor
in itait a vogufer sItr i;' ots,. :
loin, a :'horizon bicuteti. L's;o-le:
tes. allignees nr lc bor ,Ju whanrf
Ietur voi:e abattue, ret ;.: Itn t'n,
;trCat0io1:s. Pas d!< ti-an p' t, p:
df traffic, Ie porltt-faix rc,,'.-ai''.
.sa ia ro, c:gna -..:' n pa;.. (5 1' -
ycr. Une voluptuu.S.' b;, '

ml -, u ur til! s ieS c( i U *,> i.' ; *,, ..

















Smirklin. Ph, '!) i 4 p
::.!.; : i. !'hor iz,, ,, 1: n .:: i .. ^
Sir /., Li c mine du l an-. miroi-
tr4, 1 qpu ,)







i: r r vi.tit m me t e m-ang i '
S. f l a 't,' ailt-'s. iiatit v, fn .e
'ehr u> A is &e mud
5,.- nro ,!t!ira. So-idain I>h'b s plf -
li>osiT, dC-cef.ndSi gr' !ucu miuncn:
du;^i ha ri-.r ou il soe i 'ait: ninu
muiird.it Itr jour-
L'a nlus cde Saint-Joseph mc d'-
:,'asit i rontrer chez mo& et je ba!-
;ai;s: ma vie est mo,.otone corn-
mn o so irs oi i'ennui ezsvahit tou-
te Ia nature,.


PrCdoric A. TARDIEU.


Incertitude.

Tes regards ont parfois
un,. expression sincere
de mystery
SuLrtOLt! quand tu me vois.
Si dims tes yeux ie lisi
To frrnmis
Craisgna.nt de d6voiler
Ta personnel
Si je t'entends parler
Je frissone
N'est-cv pas que e'est doux?
Y a-t-il entire nous
Un lien myst-rieux?
C'st evrieux...

Marcel VAVAL.



ATTENTION! ATTENTION

La Manifacture Haitienne de ci-
garettes off re b as nombreuse clien-
tele, tant de la Provihee que de la
Capitals, aux amateurs de bones
cigarettes et do bon tabac une pri-
me do vingt cinq doltars..
" Elle est constitute par des bulle-
tins nume rots pla6s, danasles po-
chettes de eigrattes 4Royal et Rex-
et portent ta signature autogra-
phe des Pirecteurs.
cBonne chance Messieurs les fu-L
meurs de Rex et Royal!


VALSE DE NUIT..


i mon petit ami
Frank Foudich

...Canmtez. tambour-,, chanted
aux profanes i cantiIjCe des d&-
I e-rtl.... .
AI ', 1 Nn vr-,e ai long:
f ; !- ,,iuvlv -:- C l.ti2;:-x ot gri-

SC ; .!;'z, .ryphie. 1 i- Sybiilles,
Icia...-.z :nux dioux k-. couplets di
. 'Akm 'it n,], .
Lec -d: .;E inoient dan:t i'vress.
d, prffm de' nlie irradikt
ons ia h : ir" c ~:. .

lhon: t'm :y ix oss'ti-s -'os 0 nvoca-


ie t- o. te, av c cft'-cc la nuit. en-

C a-* .r t- t -... ,ar; anony-



u t., "a de dS a Vie, un Rve..
S-.'.gs imp 'i able d'lu-

I :; '; C> :7 runcent, avec
t:" ".1 } t a t; ot-
St< : -, r:t iB Vt ise trou-


C.Lvi M.L DESINOR.

DCe LAmraee des Griotsa,


Machine d ecrire Remington
Machine a calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Failes vos achats chez
G. GILG,




LA PHARMACIE

CASTERA
Tiliphone 3777



Vient de mettre a1 damrn4re main
a son GRAND LABORATOIRE
compoai de plusieurs sectivu tech
aiquE;
1) Analynes iniques
2) Analyses D rshkniquie
8) Analyses industriflie.
"--4t-Analysemgarr4wlw 1
6) Institut de reeharheha.
Ce laboratoire ot ^t'embl'e -aw rt-
volution par as direction avis&e, pta
son materiel complete, par po al
tian id6ale et par lesprit nouveau
aq'il implante ena Hati,
Directeur-Profsseur :
Antonio Qhevallier,
Ex-Privat Dotent de Bom
Conseller Techfnque w
Dr. Georges Castera,
Ex-EIv'e Institut Pro-
phylactique de Paris,
S Dr,. Clment Lanier,
Ex-i ive lInstitut Pasftu
de Paris
.4


Plu. de Rhumes Perastaintt

flm dediGriypes FtiHgantet

Pl de. B rotchUtes Aiglies

Avec eks Complications

di"sastreuses'


LA MUSTEROLE

Est le m4dicmcnt mederne empla-
Cant I aesifpismo e Emoutarle qui a
donn tde sa,pr-&ieax rfsultat4- cepuis
I'antiquig dans le traitement dta re'-
froidisnement et des Rhut oeqe a toui-
tes sortes.
Une simple friction et vou, es tegui6ri.
Son action est immediate aussi dans
le traitement des douileur Ide touts
iortes, tels que m a-u de gorge, Tor-
.iciris, iVeiralgif, Cfngesticn, rhvrna
tis n, Croup, alaux de titt.i, Ltinbar'
70, et.c,
Meres de Famirrll ne manqusez iamais
un tube de Mt STEROLE Fi vs.y ave~
des enfafts,
Les &carts de tempbraturt de t'Et
exigent Cque 'on se protege cortre too-
les maux de cc genre.


SEn vente dans tots l~e bo oULi phar-
; macits.





Air





ADIEU AUX CORS!
Pourquoi souffrir le tour-
ment atroce des corps.
quand plusikirs gouttes
de GETS-IT vous donnc:-
ront un soublagement in,-
mediat? Queiques jour.-:
plus tard Ie cor se deta-
chera et vo- >oufiranceo
seront finies-

--GETS ITs-


E. HAKIME,
Dintributeur.


MESSE DE REQUIEM

A l'oc asion du premier aeniver-
sairo J, la mort de feu iLudovv,
Pasq:,e., 1'Apotre du Sport, uon
group de Sportmen r'-it chantt-r
une mes;se de Requiem i IEglism
Sainte-Anno la Vendred 10 Soep-
tembre 1937 ai 6 heur-e du martin.
La prisente tient lieu t'invita-
tion po.ir tons les Spor'men, am!;
et admirateurs de feu Ludovic-Pa.i-
quct, Aptrro du Sport.







S Le VXpeur Golombia N., I, VB.
83 de rctour des ports Colombieii--
de Cristobal C. Z., de Kingston Ja ,
est attindu le 8 Septembrl 19 ;
-^Tinff-'I e mtmn, jour ;L 2 heu .
doe 'Vprs-Tmidi, pour New-Y( rr'
via Saint-Mare et Cap-Haiti .on, p.
nant fruit, passagers et mialt-.
Le Vapeur Pastorea S. B. Vcy
S82 nartira do Nw-York lo 9 S -r..


temyre 1937, directemenrnt p;.r
Port-au-Prince, ofi ii est ttertrit kI.
13 Septembre 1937.en route le nl,.-
me jour a 4 heures de l'apr&s-m!ii
pour Kingston Ja., Pu-rto Colonr-
bia, Cartagena et Cristobal C. Z..
pregnant fret, passages et m ail
" Port-au-Prince, 'ie 3 Septemrv,
1937

Agent GEnral.

Wm. E. BLEU,


I r%.


,. ..
'
. ..


V -.~
.. ft.


I I


Devenez votre propre Comptable en ouvrant '"iA '1...
Compete de Chbquoe Ia Banque Nationalse d i:'&'
Republique d'Ha.iti.

I O .


( olieg Simon B1 uvu
Enseignement Priniaire et econdaire
Enseignement Classique et moderne (sections A, B, C)
Pension, Demi-Pension. Externat
Avenue des Dalles (prsd du Pont St. G6raud)


Laurcit de l.Alliance Franiaise f Compo)sition franriaise aux l
mens dui Bacicaht; lr.t de Juillet 1914H et Concours de Diction t4:
Cais.- dc Jin I :;:i -t Ji;n 193G).
Phi- t.L 50 succs ax!.x Exanuns du Bacalauriat (1::e et2imte:
ties).
I.L Collr-e Simon Bolivar jo.ilit rde Ia cr:fiarce des fainiles. Faii
y iE;n ,;"iri 'r.. (s s i:-'- .
L-rtiitioni (it.r~n: h1x mnois d'Aoit Mt dc Septemor.. aux 61t
at r.:,- -. :. :t i :fl 4. r.i i g ]e rs. u r xameni e .


l BASE de COOEINK, TOLV' et ERLCALYPTO
) %... V-_v=_,, .. us.nlJl# mmlll!
A: '.".' AGTSCA Ai C VA'Sf.RfAT'O FPARFP17
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROVUEMSF
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
POkT.ALT-PRINCE. HAITI, ET L1, PROVINCE.
^ *.'w ....r r. .. ..'. .'i"a*


.Si DECOLTEE! .. CELA ME FAIT RIEN! )E PRrNDRAI
iTU VAS DE LA CAFIASPIRINE
S TE EFROIDIR. lT JE SERAI GUERIE.











Lo Ca cispirine r.'nest paa *eulernotk bove pour
.' ppr. rne r I d o -'! C U 19 at les malaises mais elle Ost sN

a: p'It, dcreionne efail b isler tBAER
i"..' \. E:,o contribue a elimner ,I
.. e e :ni.- pu. Pour toutesles even-
; Co u, aye-lrouun ndet la Ct fiaspirine son Iourl a
S..'zppr;me:r -"doct:urse! S mais mis lex ost
S~.~aui'cs r e-;ccce Four supprimer ies l.
i ; a'e c:l, d.".rc~r. :ristionne et fail baiLaor
., ;.. i:vr., E:!o contribue & 6liminer les ,
. ..i ;e-m -.'- :nie u tu~'ur. Pour touts lea even-
i" "uo,c oy'ez toujors de la Cafiaspirine sous 1k mai.
r ..... :,,.: : ,...,..,:!!! : ,v~iv,,< :, .& ,i~


FERN.AxN H LEIOY
A\N ocat
Pratique G(n;I:ra:
C:intentieux Commercial
se charc" -u'cisumn'i t' dfi
Ie.co ,: 'st -'rn ... s (< :r aces
DIpot do ilunrqus-s de Fathriqueo
E i-sr .'t Obtentiron de
Contracts ide '- SotiCt
G4, Rua du Maia.s;n de Etat, 64
Port-au-Prinee, Haiti



INSTITUTE COMMERCIAL
Fond6 et dirige par J. Poujol
Expert Comptab!e diplomk de
Paris,

Ancien )irecteur des
Souuursc tkrminerchauu
de I'Institut Tippenhauer.
ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
et Pi';tique de la Comptabilit6
Steno-Daetylo.
Suee~s Garanli.
S'inesrireo de a present i 'Ins.
titut tou.s i s jours de 4 hs., a 5 hes I


I)PTIQUf p


'- a*ian r~cl'4lnuici dt~e verre.
t .de montilrep uour iinalt* a
F' M' meilleurt ualiti
irand'Rue, en face de
JoJn t.lWoofe.,


IL A LIQUEURS
ET LIQUlV

Les amateurs de
boissons qui desireht
choix de vtritables I
surfines n'ont qu'-k r
la marque d'6lite: Edo4
Benjamin.
Edouard J. Benjamit,q
a son assortment de.
Anisette, Kummel, n e
Cherry-Brandy, P~chs
dy et surtout son i
cocktail X-33 laisse tobu
un gout agreabte et
leux. -
Beclamez donec,h ...
teurs, la marque:
Benjamin chez sts:s
res: Simon Viet i
du Centre, Lelioi
vous serez nettemefi .1.
faits.








DEMANDS :
LA PPMMAJ
LaEifi'S '
d la Cori`onn

HYPPOLITE.3ri
eelebre repot

13, Av. rr
Phone 21 .


I


C


mmwwmmwo


t




.. .. .. .. .. .... .. .. ..... .-.-- ---- ----


IEu DU .M' ONDE "" ENTERIR "

ILES DU MONDE ENTER


Reoues ce martin par Cible, Radio et Correspondance Aerenne

S(STATIONS HR2S, HEH, etc.)


LES CHINOIS REPOrSSENT
LES JAPONAIS
SHANGA.L- L'arm6 chinoise
a abanlonnD6 lIa defensive et a lan-
c une c(ntre,-ttaique furiouse eon-
tre let lignos japonaises sur les
rieas d' Yantie et du Whanpoo au
qrd de Shangai. Le Maior Ok Yui
e Shargai a declare que la sou
daine peusse chinoise a repouss6
les japornis du district du wharf
Jukong a mi-chemin ontre Shan-
gpl et les 2 rivibres qui: separent
Te front japonais, 11I ajout6 qu',
20 kilometres au nord les chinois
.0at reprise aux japonais le terrain
perdu autour de Woosung et de
aosihan et menacent les forces ja-
pnaises a rinterieur de Paoshan,
D'autrres source chinoies rappor
tent qu Paoshan a Etk reprise aux
japonsi, PIL-s ac nord du Yantze,
detx destroyfer et. 1 croistur jap>-
gais qui gardcnt les ravires qui
tentent id debarquer des troupes
de rI:.- .'- t bombard6s a-
vant '.t.- :.: 'i- t avilonrs chinis..
Le m'i. ," i..:l.gai a annonci
.u'un l ,- : e .ti' tnee ,ndi& et
qu'ulne iomI ,,. '; .i'- .ly explosion.
terriftian tt. ia o c du i c-'i. tr. L,-
portes-Jarn ; -. : i ir' tO li'pnl
seo adu ;iK ai.ce i" chim i-.
it lh prt. ..,'f cdtKtc;rr' i-i orntr*-
lea ligp- t'.L E tr i it'
front.. Pir ,;": -. 'le. h o,:01- .-ioni;
aolidemcr, '". '. ,' ,r 1 rn r:,-. bo,-
tes de cifn :.'. arrmn -. L'n cffici;,
japor:m i- '- .-. ". ;it : 1.FcLire ig'
S ,e l To -rnl7.' ri n*.spita'i. ri cole
n. e ecn. k. .- L'ir -rir .
et Ie? : -r & i "'
Scntn l rr.i r pour d ..
concentmi-'a'. dw t.-cup-e:. c: des ba


PNEUS FE DEAL

OUS IO.YNENT UN HON REN.DEMENT T DU-
'T LO.G TEM.PS PACE QU'ILS SONT FABRI.
QUES A CET EFFET.


ft


FEDERAL signifie: Ptlu
de miles, plus longue du-
r6e et moins de depense
par mille. La construe
tion des Pneus aFEDBE
RAL E((Equal Tension
Cordr empeche I'chauf-
fement qui oceasionne I'u*
sure premature-- Let
Pneus FEDERAL poss-
dent un Talon tres .dur
qui 2resiste au roulement;.
U s. ils t construits avec de
large fils qui leur per-
mettent de rouler avec le
maximum de Sicrit6 sur
n'importe quelle route.-
Ce qui earact6rise les
bons pneus modernes
d'aujourdhui-

ACHETEZ LBS PNWUV
SFBDERAL D
G' E SONT.
- ; LEBS MEILEUR$S


V-- ICTOR J. HARRY,
la Station Rouge, 82 Rue Pavne


eas. I1 aiouts que les jarionis n~u-
rent cure i ces institutions sont
propriet3A chinoises ou ftrang-tres.
SEn raieon de la situation gave en
bordure e la Concession Interna-
Stionale, toua lea anglais et nord a-
m6ricains membres du corps de vo-
lontaires de Shangai qui ont d'6mo-
biiis6s ii y a 10 jours, ont requ 'or.
d(re de retourner imm6diatement
en service actif sus U s t barrica-
des. Les frontieres de Ia concession
sont rmnacaes par des bombarde-
ments aeriens intensifs.

VICTOIRE JAPONAISE
PEIPING,- Des d6pches japo-
naises Ae la ville conquise de Kal-
gan dans a--province d= Chahar A
160 kilomntres au nord d'ici rap-
portent que larmie nippone a en-
vahi ia province de Shansi et a oc-
cup6 Teantchenhsien. Si l'informa-
tion eat exacte, )e Japon a ainsi
transport Ila guerre non dtcclare
nhi [.is ,.v :L-me'. province chinoise
i ap'ris vi.r compPtP occupation
de.-, pro'.inees dde Hopei et de Cha-
har a I':t de la province de Shan-
C- .'. pr'. since est d puis long-
ter:n-,i Licar privt du vieux s~i-
gncur ,In l-a rerre Yen HIsishan.

LA REPONSE DU GVT.
DE NANKING
NAN'KING Le Gouvernemeni
a r'p.F.du a ia note c-nmmnune d
la Grandie Br-tagne, des Etats-Unis
f-t die 1 France protestant centre
l't'it: -- A'.itT-re tout le long de la
ri-.i re V'anpixo et a cdclare que
Si.e resf:on.-ibduites pisent sur Ie
SJapFn. La r.-ponse n'a ni accept
ri rijet 1-a I suggestion des puis-


Uraestoo Sirop dt fitgu {oonsati-
patton des Beb s)
Suppoiwoirs a la guelk*Ie pour
Lai" de Ma&-nie jMekefan, Phi.
ipps et pleot anise)
ftheantin LuA umre thyr~4ane
(hygiene de la femmr)
Antidote Malaria -- Le pilulas
cartere, Etc., Etc..-
La Pharmacie aceorde un soin
spuial aux ordonnancea. Exicau
lion cisentifique et rapid par an
srtcialIiste aepriimnti et de l nr
eiasse.
Pharmacie L CGamie .
Angei -Av. Trujillo et Rue Eauilm Robhk,
T6dhphone 3257
Cliniques des Docteurs
N. CAMILLE
PLESACE TELEMAQ-&
" PLESANaCE TELEMAQUIJE


dances de retire lea troupes de la
region du Whanpoo. La Chine in-
iste quoe :(i forceWs ont purement
sur rla dfensive et que le danger
qui menace les t trunvqro de ia con-
cession est entihrement dui aux ja-
ponais. Le Japon n'sa pa fait de r -
ponse formelle, mais 1'Ambassa-
deur a d6jA indiqu6 qu l n'est pas
favorable A la suggestion.

LA DELEGATION CHINOISE
A LA S. D. N.
GENEVE.- La delegation chi-
noise, recu, dit-on, dms instruc-
tions dcL Nanking relatives A un ap-
pel a ia Ligue centre i'agression ja.
ponais.. La date de la convocation
n'a pis 6t6 indiqu6e,

BELCHITE DEVIENT
MECONNAISSABLE
VALENCE.- Un co: respondent
de I'Agrencc Hava. vient de visi-
ter Belchite sur le front d'Aragon,
La vile a ete occupee dinmarnche pat.
les ioya;istes. Le journalist racon-
t e ses impressions; aPlusieurs
Journalists strangers sacompagnes

--^--- -- a

Le Nouveau Testament se-
ra envoy gratuitement, sur
demand, I toute personnel ne
poss6dant pas les Saintes E-
ritures.
S'adresser a M.J. ALFRED
PEARCE, Port-de-Paix.
Pour Port-au-Prince, s'a-
dresser au Pasteur M tho.
iltie,(Wesleyenne) on au Pb
teur Baptiste.



VISITEZ LA

PnIARMACIE CAMILLE



Souciouse de donner, A sa nom.
breuse et biN veillante cIieinteie,
satisfaction pl ne et enti e', hi
Pharmacies L. Camille don't I Iopg:
n'est plus a fire, ne cesse d-I gar
nir t' s rayons dae meilteure spe.
cialit s frangaises, allemandes at
ambricaines.
Outre les products lea plus re.
puts du fameux laboratoir- Ba
yer, la Pharmacie Camtilib viont d4
recevoir les spkcialites suivanftei
qu'elle offre A towus aux prix lee
plus conseieitieuxs :
PRODUITS DU
LABORATOIRE GUlA
Phytine Cachets et ampwoses
Fortosan 1radib
Ag'omaensine Compnim&tc
Slstomein in Comprimes
Asctine ComvrimnS
lmEo-Coaguilen amp'uteas
Coag t4ne at poulee i*vavtle
Cibalgins eomprim~ns
Coramine Goutves et amnpotea s,
Atoquinol Cacheta et grande s
Lipoiodine Comprimts
Perigtalrine diragO
Percainal ongtfitent
iStrop rayl
Entkro Viofeonno Coimprimas
Opocaleium iradi6 et saiip3l .. i......
AUTRES SPECIALISTS


Sde plusieurs conf4rres espagnols
sent entrbs hier A BelchitO, petite
ville autrefois aimable, mais drnt
i ine itsate plus actuellement queo
plusieurs murs noircis et des mon-
ceaux de mur's. On pourrait pres-
que dire come on faisait pendant
la Grande Guerre, tlei tait BeIl-
chite. Belchite 6tait vraiment :
premier objetclif important de foI-
fonsive r6publi'ftine. C'"ttat ausdsi
la principle forteresse de Franco
dans cette parties' du front d'Ara.
gon. C'est puturjtuoi on dtit s'at-
tarder A examiner le ort qu'il 'i
subi, Avant d,'ntrer A f elchitw, un
petit group de correspondants d
guerre a vu un convoy de prison-
niers dent plusieurs ne oachent paus
, leur joie tout au moins un certain
soulagement. Sur la route on voit
des r&saux de barre c;paillis par-
mi la mitrailie et les debris de cco
qui fut peut-vtre deis camions et
des engine de guerrle. lDurant cett,-
saison, y Na beauncoup ixPussi
re en Aragon, mais on dirait quo
toute 'i ptossiere df mTode ful
rassemble ici. On ne distingue pas
une caravan. lelchite est depos
dans on creux et on 1'a'ercoit stC-
]emecnt quand on est ipre.-'ue en
dessus des routes. C'est :;ar ce-r
Routes out ie l r:-.,} li:i;ca; r I sent ar-
riv. eni tr-nlw)e quand les canon.
avaien iC1j/ detwraliscs en partial
i'afdver.ire U t brie It lr sysv m,'
de fortifications. -:Plc;s tCltent im-
portantts common, on poe-t .'sn ren-
dre compete par ce qui on rete.---
Nous avons pcnditr dans ]a villa
par la lace couverto dt: morts o
sol parscm6 de grernadcl non ecla-
t6es, Dan ta ru e prI'inipl'.! i n ri-pec-
tacie no:us at Ind; ii ii raincaardr s tit
(-tajint rcpenf';. s dir mrt'L i' -f ej*tarnt
i laignl s ii long- d! tr, ttfir. ):In' -
h-ur f:nik, lie rmbfkii, o ;H # andion-
n6 leUs bte.sq q:li ont morts faute
de soi-in.

SUCCESS DES NATIONALISTES
Ai NORI) DE BELC(HITE
IlENDAYE.-- i, st. trees oun-
verneinoUi 'i s r- Ipportent un corm-
bimt sut r froinpt d'Aragon dans les
envireon i -1 Pr .r I i, de la prin-
ct-a o f d fVa!- Sce-ier. rt deia-


Les ciareter


C'est un
nit toutes
d6sirables.
rettea-


fait incontestable, la Cigarette LUKY rtu.
les quaiites d'hygiene et de presentation
Ce qui fait de la LUVKY la remine des c igii-


La ualitv sup6rieure de la LUKY est hautement
ap-precxie dj e connaisseurs
Sa vog-ie st dui au souci apporte dang sa compoAi-
tion qui est tun bon m6Bane des tabacs de la Virgine
et de la Turcule.
Fumez la LUKY, elle st merveilleuse,
20 Cigarettes --- de. 0,60
SCigarettes -- Cde. 0,10
5 Cigarettes Ode- (015
HAYTIAN AMERICAN TOBACCO CIGARETTES Mfg,
PORT-AU-PRINCE, HAITI
P. 0. Box A-160

Phone 2649
Fabrique 3445 ,

On trouvtri. dtis poehes de :
^"IL- t me--hL'rnsra~rpI~a. p_. .


VI
vi
REA









i,







als



A.. I.
l a
ar












rdi








I'e



qul !

a: ''

ot ?[.
.:


FAGSE


rent qg,. lea iin.Mirg^ ont pria des
positions A 3l Campill au eounr
de leur rttraite de Belchitc. Le :i-
nistre Oe la defense d.e Madrid -
amoanno que Io.e insurgs ont r6-
pondu anx advances loyalists sur
to front d'Aragon par tine forte
prt.ssion centre Mediana an ---rd ..T
de Belchite et a dciar6 qtie les, ;-
belles out occupy la petite ville de
Campl-b Sanpedro. I1 a a admis que
les insurg6s remportent des ate-
cse l1e 7ong des cmtes nord for;unt
les loytlistes A retraiter i Barro 5
6 kilometres de Llani's i mi chemni-
cntre Santander et Gijon.
Un avion insurge a MtA trouv6
sur le territoire Toyaliate au 'Nord,
l'6quipage all*emand de 2 hommne.-
a ktt trouv( mort. Deux autres a-
vions ent et61 d:escendl A la mer,
Urne attatrirc Tnsurg-e prea de Sorbe
sur it front de Guadalajara a 4tA
rept))s (-I-.

t'N COMMUNIQU' E ID
3IINISTRE D LE LA DEFENSE
VALENCE,- Le communique,
du Mini:tre de la DefU.se ,-rgld-;
notanmerntt : dt vrant la pre-sshii e:
In rsjLi.stJrncf efnnemfi- i-s forces ret
publicaine:; out rtpiid Hiier des
coimbatiA se so" nt di'roulh touted ai
journte d!ans la Sierra i a nous a-
vons rpouss, plusieurs attaquf-,-s
:'tn n:t re fltt:;rttie chtnWt En dJr-V-
ni r r,-- ,rt P'act ivift d, i't0r'len -ri
tiomrnhiu ave-r i'actiii a-.rictn-n
ibligea les r6publicains A opCrer in
I-gc-r repli. T'Iout l jout rn iI tc d! 7
'enneni continue la pre-sin et oc-
cupa unc c)te: rtnais it it teustit.v
rt pouns s avre do lourin-s ptterts.
'FrK."nt ti' .Lvn: -Leos insurg-Bs out0
2.1i' > : i 4-t u af l 1.i- r b\ itti
fi, t h-', p"s. JK'ri}iT Mu'(S h1. i?.-tur
1sl -lnt dU(cf.'in(c}h 2 attaques suce
>-.s.miv.,s Sn< rn.-itat Front d'A-
rar-on: ectrcur Mediana. L'ner-nmi
progre -t t du Snd vtr-i ic nord a
occpXtll iIn.' pTisltittin. I'1titi foyers
cnnem is existent c-ncorpe Bcl'chitl
ont -ti eCompfltulmtH.,t nAttoy:S's,;
Len i a bomibanrd:; main,
mais l ,- }hgnne-s r{publlicaine n'ont
pas ch;uige. Sur Front d'Arageon

(voir suite en te, page)


~
I:.
'I ~
,;
)
ir r











-e
1







... : .' ,
.* 'n | .. ... .* .. .:.. .. ... .
J-- ,






lea lines loyalistes sot rnainte-
nant en avant de Belchite. Au course
des Uleri&res 24 here, lea rLpu-
blicains ont advance. L'occupation
total ae Belchite qui L6ait de plu-
sieura ours d6jA enrarrflre de nos
lines represented done une grade
victoire permettant d'esp4rer d'ti-
tres vietoires prochainesz.

LE CHANCELIER HITLER
DEVANT LE CONGRESS DU
NATIONAL-SOCIALISM E
..--...--.....NREMBR RG.,- Le... Chancellor
Hitler a lu devant le congress natio-
nal socialism de Nureirber sa pro
clamation annuelle, II a passe en
revue !es realisations du regime de-
puis la prise du pouvoir et a tra-
c& de nouveaux projects pour Fan.
nde qui vient. II a dclcire que la
crise qui trouble actuollement le
monde n'est plus une controversec
sur les frontieres entree les peu
.ples ou !es Etats, mais une question
de'-maintien ou de ]a destruction
de 1'ordre social et de la civilisa.
tion elle-meme,.

CENTRE LA PIRATFRIE
BUCAREST.- La Roumanie .c
accepted ]invitation d'as.-isttr ia i1
conference mntditerraneinne dees
puissanzes pour discut-. <4 Je la p-
raterie' centre la navigation.

CONFLICT ENTIRE NICARAGUA
ET LE HONDIJrAS
SAN JOSE.-- Le gouvert meemn
de Costa Rica a off%_rt
tion dans le c.onllit Ven' ,.' ki Nica:
ra Lgua l't -l londras. I! a ,,.... .
la coophraitwn des gouvvr em.nF,-
du tGuatennia et dri Sn'vador. L .:
resolutions ont c4 n con.mu.itquete
aux chancelilfrite du Nicaragua ,t
du lionduras,


~~~s. ~ flUZ4W' ;


te atu gouvernement sov6tiquek
aUit matins ou ft lemrs FiNltAeLS-
V'Mnbeaaaada dolt dnmpanw r- ai*
si de imjtions exenmpiak pour
les coupables gqul ont cozmnis coe
agressions.
On ignore encore, informed Ha.
vas, il:elles measures le gouverne-
ment sovi6tique envisagerait du
cas oi le gouvernemerit italien re
jeterait la protestation d'hier. NI
les terms ni tea commentaires des
journaux ne laissent ri n prvvoir.
11-est significatif que toasles nle e-
tings de protestations tenus re
cermment n'aient reclamr4 .que le
chAtiment d'entre lea pirates fas-
cistes,. Hier mime les journaux
qui pubiiaient le message des ecri-
ains ,r'aient que I'URSS. devrait
Store la plus puissante nation ma-
itime du monde, car le seul moyen
'emppcher que le monde s'Qlance
.ans la guerre imprialiiste c'est
ie 'URSS. soit plus firte que ie
:ionde impnialiste tout entiern.-
Sne semble pas jusqv'ici que le
ouvernerent de Moscon n'ait Fin-
t;ntion de modifier son attitude de
cooperation avec Londres et Paris,
nais on peut prevoir que le repr&-
:entant de I'URSS. a Gi ibve insis.
.era plus ergiqucement que ja-
mais dupres des Puin-ances d.-
nmocratiques pour leur demander
.l'adopter un'e attitude rigoureuse
;a ,'gt1 des- ca.gressears fascis-
to,-. L.i press-e sovietique a fait
ui: ti: ad. : -e .- !'Italie et PAlle-
r::.. n viartioiper a ia confhren.
CLt m O erranefnnc.


BLENN ORRAG 1E

ECOULEMENTS

Cont::_ lia TBIlnnorragi. et les E-
coulemtnts reccnts ot chroniquea-
dtrmanii-iez 'Injection Infaillible it
buae d iilnr:argon et d'extraits de
pl antes. SuccA-. garanti,
S Pharmacie Chevallier,
1.iue, en faco du Kiosic ue Postal
Pri': 'x: Trois gourct -,.


Un piano Pleyt; raoid MIode ,
avec sourdine. S'acdres-er a Mon-
sieur Joseph Durus aau. PIlace Sit
Anne, No. 41.


;: .* .... .
A..
."--- '--^""

OMw dI .:iS rtn 1 5.
Vitor SBouher dans
VOThIR SUtRIRIE
avec
Vkto .BoucJher Colin
Marie Gory -- Colette,
aniel Lecourtois Martin.
Sihone Deguyse La Vendeus,.
C'et le privilege du cinema pa :-
lant d'avoir rv614l au grand pubhlc,
le north ct le talent dr'atistes (q'
seule une quantity de spectatemu
parstes ava lt occasion d'applau-
dir au thA.tre. Viteor Boucher eo'
au isombr de ces artistes et u"i,
ilm 0o son nom figure, est assure
du suceM.

Vendredi t& 8 h. 15.
Yvata Mosjoukine dans
L'ENFANT DU CARNAVAL
avec
Yvan Mr sjoukine Henry Strag
noff.
Tania F&dor Irene Vernet.
IAon Bary Robert Vernet.
Saturni Fabre Hubert.
Que feriez-vous, si rentrant a.
soir de bombe chez vous- vous tri;,.
viez d-vant votre porte un pi:
quet... et en regardant de pui
pres vous voyez que ce soit disan
co)i es,. 'Un petit enfant,??
Venftz voir 'Enfan- du Carnava,
et tenant 2 heurves vous vivre'.
une tble histoire d'amour et d'a.-
n4gation...


CLINIQU'E
du
DOCTEUR DUCHEINE
Rue du Dr. Aubry ou du Res rvo:u
No. 154.


EN LAISSANT A VOTE REFRIGERATEUR

LE SOIN DE LF.S CONSERVER AVEC HYGIENE.


GENERAL ELECTRIC

Produit de la Gne"ra, Electric Company. U.S.A.

lE-'ci ci' t c.-.t maintenant ao Bon Marche.

V~YEZ LA Cie D'%ECLAIRAGE ELECTRIQtU

et les rnei!Ie;re, conditms de pavement ious seront aectdr s.

TAi. 226


LES RELATIONS
ITALO-SOVIETIQU ES'
MOSCOU.- I1 a t p11i6 i :
une note de protestation remise a ,
Comte Ciano par le Chargf d'Affai-
res de I'cLRSS. a Rome El- imp>'u-
to directement it haliie 'otorpil-
iage d,> navires soviet quts Tirni-
riazef et Blagoev. Le Itr niavire aIl-
lait de Cardinal A 'Prt Said avec
rnn ca:gaislon de carbon et n ath
attaque ie 30 Aout A 120 kilomi,-
trets a 'est d'Alger, Uin attaque
identique a e6t port', centre le
,iBagoev qui allait de Mariupol it
Sette avec une cargaison d'asphal-
te et qui a et6 cout6 a 25 kilome-
tres de l'ile Syros. tLe gouverne-
ment italien, dit la note. prendra
en consideration ces actes commis
centre ses navires mar:hands vo-
yagean: sur une route maritime
ouverta et appartenant it 'Uniun
Sovietique qui entretient des re-
lationn diplomatiques norniales a-
vec t'Italie. ls constituent une fla-
grante contravention nor seule-
ment centre les principles d'huma-
nite, mais centre les purceptes les
plus bilmentaires de la Loi Interna.
tionale. Ces attaques des navire.?
italiens centre les navi es battant
pavilion de 'URSS violent le pacte
-concd -e 2 septembre -19 --entre
Moscou et Rome et prEvoyant en
son article premier que chaque par.
tie contractante sne se joindra en
aucun "cas dans une guerre ou une


attaque aerienne, maritime control
I'autre parties et ne se mnettra pas
avec une 3eme puissar.ce pour la
combattre* Fort de cet argument
l'Ambassadeur de I'URSS. a Rome
a port au nom de son gouverne-
ment et suivant instructions une
protestation tres formelle aupr6s
du Gvt. italein rejetant taute la res-
ponsabilitA pour toute cons4quen-
ce politique ou mattri tle qui sui-
"'vrait les actions aggressive na.
vales italiennes centre les navires
battant pavilion de FURSS. Lamn-
bassade a 4t6 autorisbe par le gou-
vernement A imisiter aur la discon-
tinuation de&es agreasions et a de-
mand4 pleine compensation pour
les dommages causes par ces ae-
\,


LEC(ONS 'PARTICUI


tlERtS4


Tro tus mati;ers Toutti clas
s r professeurs de carrie r
oftir,:tt ',,ur servicee aux fan:altes


pfvda:t; Vs vacancea :
i'.;- its C1leves en retard.
!P. t'O 0< ele;ves ayant ezhojti


aux


examsnfe'- de passage.
Pour !es candidates malhireux
au Bac-alaur6at.
Tediphonez it lInstitut Tippen-
hauer, No. 2S91. oh MM. AatomG
Vieux, Antony LespMs et Fnmani
Prosper so mettront immd2iatet
meant A votre disposition.



A VENDR
Grande mason basse &set
Avenue du President Trujil
lo. No. 411
A VENDRE


AVIS MEDICAi
CLINIQUEJ
du
Dr. LOUIS HIPPOLYT P
Aneienne maisoD
F. Duvigneaud
(Rue des Casernes
Consultation :
I 4 h p.m


- I

A cette 6paque
L'organisme est toujours 16g6re-
ment d6prim6: aussi est-i bon do
prendre un fortifiant pour oider le
corps & secouer cette torpeur et 6
se d6barrasser des d6chets, des
impuretes qui genent notre circula-
ion. Lo Quintonine, avec laquelte
chocun peut fare Iui-mrme. ins.
tantan6ment et pour un prix iis
Smcdique, un excellent vin fortifient,
est tr6s recommand6e en co
moment. La Quintonine fortified, ac-
tive to circulation et rend t'op4tit
Pux estomocs fatigu6s. Demandme -
to veritable Quintonine chez voke
pharmacien. A Port-ca-Prince i
Docteur V. Mothurin, Pharmocl.
Saint-Frongois.


Encore in Nouveau Pne u

SOOI YE A It
I Ts~ ii fit Wi n ss s s^ iVk ^s^s
^iJr ^^y BS tr Sm veu M w aL^St


Un pneu inconnu qui se vend A bas
prix, ne veut rien dire. Mais un
pneu GOODYEAR qui se vend A
bus prix est pour vous une nouvelle
source a ernomie, et un placement
avantageux.

Plus gros, plus 6pais, plus solide,
pIus beau, le nouveau GOODYEAR
R.-l eAt le resultat de 25 annAes
do recherche faite par les Ing&
nieurs GOODYEAR pour trouver
un pne hA portte de toutes lea
bourses, et offrant toutes sorts de
garantie,


THE NEW

RHi


ntiStL .


Seuls Distributeurs pour Bati :

5IALLEBRANCHE, GENTIL, BOGAT & Co.


Port-au-Prince, Haiti


'~Y~ "


..,..- --__..- __._..~._~._~ c --


~ijji^^.
^?w^~


Companies ..




d'Eclaira.ge



Electriqu.



ACHETEZ VOS PRODUCTS ALIMENTARftS.:

EN G ROS, 1T ECONOMISEZ


:. i




I:.




:s i li: :.I=-,ll-,..

,... 4 : .
;, ;*"* -w .

': ';
-.- .
a ^^^ r **


""""''4* OL MUVELUE8TU


- ------ --r -- -------- -- --- --- -- ---- -----


pop w-- ------- .. ...


StCURITt, COMMODITt
f1 ast imprudent de garder 6 la mason,
oJ te feu et Io vol peuvent vous cause
desdommages irrepOrables, vos polices
d'assurances, hypothbqte9s, titres, con-
trats et outres documnemy precieux. Un
coffret de sorete la Bonque Royale
i i 11u t at Auvite tn utn !i; t d';imti;At. Ad


IoU1U O u OT Ci v iOTi pulTQ I nqu ^ ruC
LA
BANQUET ROY
DU CANADA
[ -. . .. . .


A

A


LE

....................--


mJ-


de Mat eis &

Piav as, to Paus

idue ouroe et /uat du Magavy n da e tn
WHAT D'ECAILL.S DE CARET, VIEIL OR, VIA
SFS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, ViElL
.. tES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
tUNALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
A.tUX.
BANDE LIQUIDATlIOU E LbT ETTEtS T vEIR gl&
Lunettes et Verres de t,, s numerous
Montures en nickel ino.k dable a
Verres ovales au prix de e $ 1.00 Ia paired,
La liquidation durera ihusquav 15 Vovembre incdlustv
i nt TTiTl 'M i .


""


KOLA COURONNE en grande et


petites bou-


teilles
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Buvez les Boissorn Couronne et vous avez assurance
de boire une boisson extremement hygi&nique vu la
methode efficace qu'emploie la Brasserie avec 'aide
de ses machines pour le lavage de ses bouteilles.

mI ht<7>I


COLLEGE iMODERNE
O Lrecteur: trmst Atrndoi
Champ-d(e-Mars No. 5 atncien local de Palace Hold
sxternat-lnternat : Conditions modiques
Insrivez vos enf ans an :
COLLEGE MODERNE,

tecole L u met l'enseignement a portee de toutev is ournt-c
F'ecole ui ne professe pas le ebourrage de cranes,
colee qui prefiere une tete uniquement pleine- une (Lk
te bien faite",
t'ecole qui s'attache Bsolliciter et a d~: aopper toujours uI
jugement de 1'41ve.
car,
C'est I& que se trouve recrutt Le corps de professeurs Ie plus
homogene,
ie plus z616,
:e plus comp4ten t,
et le plus capable, surtout, a entrainer, par examplee, A
1'action bonnetye et constructrice


Le fait est incontestable


LE


RHI.IE


c'est la quintessence
DES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meileurs terroirs.


Cest ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE
ll A ZE


U
'I


Loterie Nationiale

d'Haiti
416, Rue Bonne Foi.
Phone 3358
GROS LOT :
DIX MILLE GOURDES
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
aDIX Gdes. SEULEMENT
N'hWtsiez pas is risquer, tha
que mois, cette modique va-
leur. C("est un genre d'Opar-
gne. El puts .n'oubliez pas
gqu'il faut soutenir Notre Lo-
terie Nationale, ear elle vient
en aide, de son cot e a beau.
coup d'Oeuvre d'Utilit et de
Wientaisanee Publiques 4 tra.
cers ttoie la R6publique.
Po tr Iot es e reason
Haities ou Elranners. ache-
itez done vtre coupon onu o-
Itre bills...


..... -- ... -



Connaissez-vous



dej la Citronnade



COLURONNE?



Voila une nouvelle boisson qui vient d'etre lancee par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son arome fin et delicieux. En vente a ia Brasserie
de la Couronne en grandes et petites boutelles a par-
tir de cinq douzainei,
Les autres boissons COURONNE deja trbs connues et
apprecides a Fort-au-Prince et en province sont :


C, 1,t F f;It SoX- ow",A
irotc Or Gnny Jdr eflu
kuu~c)h. ~rdetic A/l -At.


WWIMIfWWHEWWW20


POt' i A SESSION
I-XTRAORDIIN A IR
(Co)URPS D'E PE)
Au ';']', J. Ji- initi n ( iree -
tturs MLarVcin; l f HounomM.').
(oirs zp(-ciwux .srr Ie. prin,
ripale mat ires. noYnofll n cour
sp-dq uai;\c W'Mathrwnm;L u 1a0
lct\ can iht t- t, I us e xamen-, iue
calaur 'it. I 'i t 2 t.it' .~:l T.,
sitons uux ecolek superIeure ,
Protfesseu 'l: Mes. (Colbeil Rt
home. Justin Marceeln l. y'autr,'
specialists.
Le "oiiege revolt ita -. ins-
cripti)t 12'. a philosophie :po).r :'t
;nOUve\'ti' alnl c tL mt'lt ,l l a *isp)O
[-s a',,'."- f;;m i + a p 'ns en :, sc'
Iair. 4i pO'sx modrr i 't at la 'enu
in ;i

bIr i'au .. f so ,i f .s ,u co hnc.', n -

Anwle Laliue et Rue Lamarrr.


A I lAP/KLi
Deux propnI( [('k il- .
parages de S. AtT)itn', ( Av.
nue Iouplurnd.
S dresser a \I HeIrni in
P. Dl)nay an i ur('eao (,d
Journal ou I l'Aveonue Bo
zon) NoI I 2 fiV ) he 't i) -
rns A. M


CA BIN E'
de
Mes. MAURICE RE itK '
et
MARCEAU DESINUF
Rue du Centro Nn "
Ambivalence boci:;.


A LOUER -
Une Halle de 12 m. enrir,
situ6e rue Dantes Destuouche.
Anciens atleiers du 4Nouvel
listed .
Cette Halle sitrie-& danis ;
cour conviexdrait a tout uSo
eS'adesser a Madame Che
raquit mime adresse ou de 1
a 15 h, sonnez le no. 2731.

Pour les VaoancN k Petion-VIIle
Legons particulires par de
professaeura de carriere.-- 4 foi
par seiaine, le matitn.
Tout;a matires ea toute." claw
ses.
S'inicrire chez M. Antonio "ieu
qui a ru s'astUrer. e ncennrc
profes'seurs competents. qui .,,
donnernt pi 'inc satisfaction


SARTE


RENDEZ VOTRE BEBE
cGOS ET YORT,
LUI AUSSI?


~dlrr~~S~L~`~'L: ~ ;~U 16 r% IN U..r~BB


- j


v,


.-nr;rn i: .t '.:ir tnllant In nourixItLurt
sutanticlic fu 3-Minute Ont Flakvs
.mrri au grand s o'leil --. cuit it "ttou -
fXe ---n fabrique pendant 12 hcures.
in regorg re Vditamine B reconatiluante.
Vt qit'l siave'ur! Pirtout aU rnmnde it.e
enfant2 adorent et prrftrent 1- 3-Mitr
te Oat Pflakes,


BCrV9.AOMIiMTVHOAT: H.FL'Xa:f


I


I




flAP0 '& n4M*iP.: ;.' ut e ''"' y" w ,,awr,.: :'oef'i'rrinrrmrprari:)ii.i* "i:i:i i#. "~54 1W WAIi '::' Sln''':' .':'ff': :


- I; NOUVELISTIBs


OQUVOtI8N JIrPT po zu i



ERNEST 0, CHAUVUT
Swftwlre aferoS :;
MAX DUVAL.

er auanwnf Gttl.ikFAtJrf


;;., N aPs annaons avec r gret i
intorIte Tahim Sada, fi's de Mr. et
Mn&{ Nagib SI aurLw vmen e tol :
di itl heures dia.r ape:tirnidi. .
S4t6 iohnitm6 le mardi A 9 he urem
Nous pr'sentons no:.; inires.
condoloances & M. et N'me. Sada.
ainsi quiaux= families ,rouv6es..


S I.OTERIE NATIONALLY D'HAITI

JUGEMENT TMS I AIRE Les Dix Mille Gourdes du 80e.
tirage o:it te r6parties centre Mmes
Ceamatin, en arriWvnt.A..mn bLu- t. .;p,-p-D, St4pheif Coniile et
reau, je d dis de t4phonr & tun cer- .;. Louis Henry, huissier du Tribu-
tain No. sans indication Ju rom dti r:I Civil
corresoondant, Je sonne et je rWa- Ls Deux Mille Gourdes, sur
pergola que je me trompe d'dresse. vi.rdre de Ste. Rose de Lima, a-
La voix qui me repond cevpndani .ient Pte fire des heur:Lnx A Lo-.
-e m'envon e pas'xliger l r. nfe ......K .ne: Mile. Mare Ferdinand et
gure! Je rtunis un auire nu- I onaeur Erilus Dessonrces, pro-
m6ro apprmwhant.- Lnc.rT eC- sseur.
reur. Impossible de ret fouter moiI
correspondent anonyme, I La Direction,
Ca, c'est haitien, m'6'riai-je,
exaspir6. Cinq miintes plts tard.
en course de conversation, on ami
m'apprend l'identit6 de Monsieur
X. Or Monsieur X n'est pas haitien. REX
Remis de bonne hun-eur par la
-,constatation que la negligence n'es Vendredi t 8 heures 15, le Rex
pas un monopoie stric'.-ment hal- redonnne un ilm plein do tendre.-
tien, je fis. aux copains enchant&, se et de sentiments nobles AL'En-
une distribution g6~nrale de fant du Carnavabl aver Ivan Mos.
cSplendid.. io ,ine- Tani Fedor Saturnin


LES COLONIES &O'LAIRES
DE VACANCIES LT' I J
PHARMACIES CATITERA


Petion-Vi c, I 3 Stptimbre 19;9'
Pharml cio CasU'ra.
Port-a u-Prince.
Cher cacteur,
Jo suis heureuse que vou.i aye?.
pens&, cnn6riier a orti .r no-. p- -
tits enfants de ia Colonie .c-iuair..
de Vacancoe. J,: vous 4a, tqe |
cettci amnee is sort puis ,t.b;ie i.- |
Jlmar ; a, s- ttUks I; diim dC-
'A.-sociatin 7 o0 pr)unadrn'ce
touch'.:s dtvant c nmu iifque en-
voi do rm6dicaments que veu- no-
off!rez < r Au noam dJ tontf mr,- ..sci
It' ou. is i1n IIria d L ti L m;'t t P.i I
vous ;rt cit' crojr i a I recon;naI-
sanceI fif no,- pupine.- { ii ,rien'
.quotih dennurcentet pour I: bIietn-
faitiur'S,
Vc-uilez :igrcr avec mtnec reme:r-
ciumentl mes vceux de rosp6rit..
Pvnr :. Comite d'Adrmiistration:
(Signd) Mime Alice I. Charmant.
Seeretaire G 6ncrale,


.I T. ...A.. It TE....T .. .. L- ...


BLENNORRAGIE


Si vous dtes atteint d'nrne affect.
tion quoleonque des voices urinaires3
n'attt u t.ez pu.s pour vous soigner,
,i. aggraver vote mal. -
,;'7 ; .. ..: n discret est d'u-
i.:" -;:te certain t t rapid. -


,'uF ,.i, \ ai b. I roeentranl cnthe
vui :.prt, une nulit de fOte Henry
a ..oi un -a i i ur Ie perron
: ;ivi!!a,... i! l'ui som Ie enten-
dre des plurs d'enfant.. Un mo-
tmen't ii e creit Ic jouet d'une hal-
lucination... il se penche vers e
paquet.. c'est un infant Un beb
qui est devant lui Venez voir
i'Enfant du Carnaval Y~ndredi a S
lwures 15 ei vous vivrcz une ro-
mancsq ue adventure.


PARAMOUNT


vfl ~orirtr
,,ii


9 SEPtTE2IBRE 1937
populaire 8S hetres 15
Saiiiiaun t-t hhn Boi-


UNE NUIT SEULEMENT
une Superproduction Universal
,- :.\ ct Reginald Den-

-,,r- u t... point> S,
m:I!': tr'o beau film.. .

-.1.. I 4&m qu4i pli:-tl toutes 1! .
ftrnmme, aux utisantes dliaissees, a
toutcs telies qui esperent...
...un drame d'un intetrt soutei-,
qui faiu couler beaucoup de larmne.
Ce etvoque bien de tristes souvenirI
par son realisme et ses complica
tions..

SAIMEDI 11 SEPTEMBRE 1937
en soire populaire a S heures 1I
CELLE QUE L'ON ACCUSE
un film Paramount
Dix Plus Grands Auteurs AmUrWt

MIisi 'rn Scitle de Paul Sloane avIc
la collaboration de Bayard Veiler.
;e t'i-br'i autuur du tFrocks de


At '. .':: .t .*". . ..." .. ..t
."A M.. ,.tIAO ,


F LIT Uaibrairie


nditpas TELEPlONB

/lQUOTI D IENS PAP&t'EIT
CABINET DB LECTL


Tuez les .jA
Msi s I.O'

llouheif"
Clertins4ias ide ds tourdissent les
mouebs a lieua de les tuer. BientOt,
slUs conuvrenat lenrs ailes. Pour
votr seurit6, exigez FLIT. FLIT
tao vOrament les isectes... et
pour tonjours Ne tache pas. Nou-
veau parfam agriable. Exigez ol
bdlojae A baande noire et soldat.
U#E NOUVEAUTti
L La pouJdre thsettid e FLIT
si t areicle eCtrcan Pu
naiSC. Caiarda FoarmOi.
chiet=
I (* F, ~~B


LA SCIENCE
NOUS DIT
que rHuile de Foie de Morue
dans 'EMULSION SCOTT est
de 4 A 5 fois plus facile A dig&Aer
quel'huilede foiede r*. rLe ordi-
naire- C'est pourquo !'EIMJL
SION SCOTT donne dels mel-
lcurs re ultats que n report
quell autte forme ho>e do
foic de more.
Exige la 1Igitime

LIE M LS I ION


REFUSE TOUTE LIMITATION

TQutG I'huilc de foic e f moruc -q-e
nous empioyon 3a.ns i'EMULSION
SCOTT eat prepare dans nos Labo-
ratoirc, en Norvege meme otu it p;i
son st pchi, sous 1 plus strcte cn,-
tr3le 6ientri6que et sanitaire, er c;i':e
huilc contiernt Ie plus grand m'ml -rc
natural de vitamins qu'il rar pvosi,-c
J'obtenir, El l e*t sans comparaisc.r.


Fr : n inIi

; ... ..
7i?^): *^l


COLLECTIONS A BON MARICHBfl .

B. H. et F. M. Gescher: L'Espagne dans le Monde.....
Antoine Zischka: Le Japon dans le Monde .................
Johannes Stoye: L'Angleterre dans le Monde ........., ....;:
Hendrirk Nan Loon: G6ographie Nouvello .. ......
Fiammnarion: Dieu dans la Nature...2 volumes......c .., h ..,
Vlani.na.rion: Mondes habits......... ................... .. i
J. Conutantin: Origines de Ia vie ur le r!obeh................. ;,. I
Ch. Guiignebert: Le problmme de Jesus ................. :
J. et J. Tharaud: Cruelle Espagnt .............
Ldmonld lane: Toute l'Aviation...................
i.unelle Fiumi: Images des Antilles ... .. ...... ... .:
Guy de I'ourtai6s: La p6che miraculeus' ... ..................... t" 1
J. Kei.el: I. i Rose de Java.... .. ...... ...... ............
.Uilicr, ;er, ais: Esculape en Chine ...................... .
i.. Chi. toyr: L'.lgyirie en rose et en rouge ................B.. .
A Cdult Ilu.ity: l.a paix des profundeurs ? volumes-..............
II. .rdcl : li 6tait une adroite princess .......... .. .... .. .. 3
!k,!Iy: I es plaints dans la nuit. .. .. ... .. ....
.Alfrtd 1l achrard: Le maitre des femm e.. ... .................... .
..:n-tf Mahard: l.'amant blanc.. .......... .... .
Alfred! .lachard: La ftmme d'un nuil .,,........... .... ,. $

I O.I.I.t'TION I)E I. A ilBLIOTHEQUE T)E LA PHILOSOPHIE
: !IFlNl'.'lt t E Einstein. G. ,e I.n, L.e I)anteec, H. Poincarr,
I;Ligncbe-rt, I.onm b! .i,t.i etc. )


l-:'V 1 ,p\) Hl .MN: TOL.T' '". t'l IK


t;.sO


. . . . . . . . . . . . . .r-r a-4


I'STJTU T TIPPENRAUER

" co:a d'Ltilite Publique par Arrete Pr6sidentiel


Est la plus grande Ecoee laique de Port-au-Prine.
C'est la mieux organisee, ou I'on trouve: la meilleure pe
sion scolaire avece sa base :la discipline, l'hygibne, le
sport, I'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de
4 4 ans; Pension pour enfants de 5 a 12 ans Mtthode sx.
ctllente pour les Cours Classiques de la 1e d la PhaiLos
phie.
Method rapid et sfire pour I'Etude des langles vivan-
tes et des course Commerciaux de Dactylo, Steno, Correspon.
dance Cummerciale, Comptabilit&.
Les Bacheliers dipl6m as de 1'Eoe font bonne figure
i.ans toutes les professions liberales et dans routes les
-ranches ractivite.
Les 10 annies d'existence et de sueks osnt la garantie ds
fuminles, Cette annee encore 85 pour cent des le1ves r aS -
sissaient avec brio aux examens officials du BaccalaurWst
et 91 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabilit6.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891-
., nnexe Rue Capois. Tel`phoneS 329.


-" "--""""'"SfelIfte.. Z. .


jife '","'.'"". .. .
;sh .F^ llw^awMWfiF-t
"" 't




, .. ,* ^MaMWsis
1 ., .__ .__


Pus de r Du gan .. ,. .., :
1,200 n't.,errprt par": z-i... ..... $_- ...... .. .
attcst.ations de malade: et de me .'ancvy arrol... La Femrnme
decins confirment ces rialtats aur- Cary Grant... l'Hommee Buidg d Phrmai a er El t la plus vaste laiux qui
prenanzs. Blenyl se boil, supprim John Halliday_... Accusateur. Ce ich reprca le ara. l st ia ps vaste, amcux&tP
gpreants lvagen se inject ionsu. Trai- .. ..une uvre puissante.., on d- i plus hygi6nique et la plus moderne d'Haiti et comprend vingt sections REZ DE CHAUSSE -
rands Jvages et injec"onsT rraN- ...une evre ruissante un d- Ai n 4
tement :pcial pour les ferrnes- ,-- Hall d'exposition et de vent in.- Salle du Sery ice de Nuit, 3.- Euroeus d 1 'Ad minister; tion 4-"
tement pectl pour les fenwnes- rt.- lU mordant souvent bruta5l..i.- C> w.: EL.-..- Arriore.Pharmace.
Medication curative des troubles ,me mi.e~ en sc6ne qui sait sugg, L'ettin, 5.-- r !: ':' rr-P
d I prtate. En vente das routes rr, en uuques imae, lessenti PREMIER ETAGE : 7.- Gri 'fd saMe i recetitu., S.- Grande saild de Consultation, .---
de la pr,)vtate. En vented dans touted rer, en (uelques images;' Yesesentlei 4
pharmacies. Djbts Phurmaci' da a .;o t.,, d 4 d .iiT are 12;-- Dt.t des S
Dandoy, Bruxelles; Pharmaci lit6s, 13.- D6p6t deg Dragueos.
Kamoun, 45 Avenue- de la Bouza- I IANCHE 12 SEPTEMBRE 19S7 DE I EETAGE 14 Perola d'attente du Xoratoire, 15.- Bibliotheque gentifique,
rcah, Aiger; Laboratoiros Blenyl, en Matine a 4 heur P. M GGrande Salle du Laboratoire, 17.L-Salle dos Manupulations de precision. 18.- Salle de repos apr tU
-14, Boulevard Poissonr.ire, Paris SPENcER TRACY bage, rpnction lombaire, etc. 19.- Musee et frigorifique, 20.- Laboratoire industrial.
.1,BueadPisn.er,? PNE RC


S. GEFFRARD,
Pharnmaten, 183, Rue Ferou,
Port-ai-PrinW,
Distributed r ppur Haitia
(Phone: Y2l6)


!'inoubiable interpreted de tTome*
Garners et Sally Eilers dans
CORRUPTION
une p'oduetion 4Fox-Films
avec Ralph Bellamy, Allan Dins
hart et El Blendel,
...una 414gante et intr.pide jet,
ne.tfilIe, de Ia meilleure soci6tk, a'af
ltUant A une secte clandestine qui
fonctioane hors-la-oli....
...se4 ir~prudences la eonduironu
aux exchs,.et des exces au crime..
Survint un policicr qui la iramen.*
dans la bonne vole et l'initia I1'>
mour..,


wr. F slr,~PB -4-- .4

aI~ ~ 4-- -.7--l-L WCI I1~111 II- lllY -~~~


PHtARMACIE W. BUCH
DWposltaire HaSti.


*.* ./.*::, .. ...*./
'*'*/] --; '?;- 3


"


- r. rr v r


:r:rl.


{


f




1


p


Jaf