<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03098
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: August 10, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03098

Downloads

This item has the following downloads:

19370810 ( PDF )


Full Text

i PLU AGED

QuoTMIDIN lmU
.6 1 R.
..... f-


42&w]e. ANNEE


PORT-A-PrINCE., BAIT


TMARDI 10 ABOUT 1937


r .A W ZUr C .


AUTOUR E L'ESSAl D'UNE SYNTllES






(suite et fin)


t




















-;1


-I
~I
Ji
,,
--i
,,,

~I
:5


C'est I'occasion pour moi d'ob-
rver que le Dr. Francois Dalen-
u s'est fait I'apologiste des re-
tes et des bouleversepnents dans
taEt. Nos guerres eiviles, ecrit-d
effect, tmoigrnent d'une certain
tion <& in justice et, d'autre
i dira: aLes crimes inutiles
1789 ne sont pas plus eonsid ra-
que ceux de rInquiLition.. et
Sguerres speifiques oant t6 ins-
es par un idial comme les cro-

Ainsi la revolution est 61evte au
g d'un dogme religieux aussi
iraele que celui du Christianis-
Crime dte la pense, Monsieur!
mins que Ie Dr. FranCois Dalen-
Une se croie la vocation d'un LU-
n dun Trotzky on d'un Staline.
liberty don't it 'est fait le re&-
ur n'a jamais fait prosp6rer Csk
iple&s. En France elle a deja en-
t6les communartd de 1871 et n
iti leo Jean Z6pingle, ls Jean
bi, les Acaau on les Clatte
ans% et les Dorcilien. Elle a en.
Se engendre ie Peuple Souverain
,s chutes on des final de mandate
~ Gouvernements rbguliers.
L'ordre fortement itabli, puis
cement maintenu a au con-
I r'leprTi. d'.hird aux IfHaiien;
Somprndr ils pouvalenIt, a-
Louv,;rt r\..., devenir uiw Na+-
,ear pour qu'il y ait nation, ii
It b. un trritoire d fini, 2e. un
gge comrmuan; et So, un id6al
mun. En 1802, nous avions lea
is &ements et grAce Ah '-nergie,
'itedigence de mIme quit a vo.
t inlassable du Gouverneur-
o inor. Saint-Domingue a-
t recnoqui.s son ancienne splen-
r et sa prosperity Ikgendaire.
que moment altr&e.
ines: UN BLOC, nous
judicieunement M. Sttnio Vin-
Smais un bloc de pierre que
S fracassames _'un seul coup
marteau, comme par surprise
jour de folif collective.
itophe.-- Monsieur le Doc-
rrancois Dalencour, Ie Roi L,.
Ste Roi, Vive le Roil Sa tote
*immlnfie, son cerveau g6nial,
Stai lourde, parce qu'il y a d6-
en bas et indiscipline en
t. II fonde sa part de Nation,
et encore aujourd'hui nous
Irns la prosperity du Royau-
du Nord, Yordre de son people,
Mcohion,.
Itm.o.- Un Grand Honmme,
tun philosophy qui n'a jamnais
se eongoler d'etre n6 en cettei
oh !I autres lui sont quelqu


Retenez e biZa, cheers amis, if y
ret de elle deb vo enfantas!


va de votre satrnd


AMBIVALENCE


SOCIAL

par le Dr, Srie Mars.

(rof le no. dhier)


Tout en haissant fvroeement
.quelqu'un il lui fera in accuei} ou-
vert of e rire et la joi sonnmront
alIegrement; tout en souhaitant il
mort quelqu'un, i hii tendra It
main asvec un certain embnaflment,
voiid :n quo1 i onsi~-te 'ambivalen-
ce socia&e.
N'eat-il pas vrai qu'une attitu.
de paretiee e'explique par l'alsance
avec laquelle I'haitien refoule?
N-e omprend-on pas aisement
comment elle s'ipuinouit isr un te:-
rain affectif ?
Citor-:; ,un xenmple:
Je ,onzan. u" jet une ft .;mT. qui
s'.ita r' .:usi-' A niarer sa utolr a
I'un de me.,: amnis. T<;pendant leuS
relations taierit resttes cordiaies..
apparemment. Un jour, eOle prie
mon ami de Yfemmener en auto fil-
re 'se courtss, Elke s'arrte ar n mo-
Sment chc-z une de ses pzarenil:t ou
die dit pis quc pendre e ebu hom-
me. Elie fit unre sine de cilre et
de vioOence olt eile ezhala son ma-
pris at sa haine centre lui. Quinze
minutes apr-s, eUle reprenait ls m~
me voiture, sourante et gale pour
ailer fire ses emplettes en vifle--
Je revois souvent cette jeune
femma. Elle contnue A vivre en po-
litique a;'vec mon oari: le tsurire
s ,utIr Ie \ vr i' re, ot arage capur.
L ambnivalt'nci' s'c-iV+ sa. rierrT-
vc duan-s L.; phenom ints h patholoyi-
Ci LS.
No<: apport.ons- ici deux obser-
vations:
No. .~- '"'. I)... i'_>t de 14 ans
- MIttic:r: bo;nne.
Nous e st envoy par It Dr. R.
pour des crises d. iarms i<-ains rn<,T
tif. Examen mental: --- Aspect do
la malade.- Nous sommes en pr-
sence d'une adolc:cente bien dve-
loppee hu point de vue physique.
Elie s'assied devant nous. Son vi-
sage respire i cnime "' plus comn-
plet.


peu dcifferents. Alors il croit de bon.-
ne foi qu'il faut essayer de aIs lais-
ser aller, pour ainsi dnre, la bride
sur le cou, et, ainsi ces nouveaux
libres si'ngenient A le tromper, a
paresser et A ruiner leur part d;-
pays. ,Lea plus beleas epoques di
la RWpublique de Ption soent ceiles
oi if anc--pte lea suggestions de Guy
J.oseph Bonnet et r4tablit ddune
poigne virile I'ordre dans lea finan-
ces, pour-suit les spoliateurs du Fise
et diLtribue des terrea aux paysans,
pour qu ceux-ci les cutivent et faa-
sent prosphrer I'Ouet dans I'ordrs
nouvelement etabli.
Jean-Pierre Boyer! Une force
qu'on n'a pas de prime aboard com-
prise. Car apres la douloureuse tra-
gedie uu'avaient joude Christophe
et Pttion, il fallait de la fermet'-
dan I'Et t jet n'b.site mmrne pas-
A dire, cu despotlme, sans quoi
Haiti cot sombree et le drapeau
franqais fut venu de nouveau flotter
sur le sol de Dessaines et Ie sacri-
fice de milliers de nos avas-nu-
piedsa sublimes eut tt inutile!
Mats faisons ensemble un bond
Sjusqu'A Flicitk Salomon, jusu'A F.
Hyppolite, jusqu'a Nord Alexis,
juiaqu'it Cincinnatus Leconzte, tous
des homes A main ferme, mai3
aussi tons des hwmmes qui ont faith
S.. ,i Ce note people Ie avis
n-. ~ata,.x r.;ipabicaes don't parlI
S. Antenor Firmin. Et quant h iM.
: s.nio Vincent cest grand bien ad
s que nous P'ayons ces temIp-cj,
en ces hisures difficiles. Car leI
hommei. ayant braillI les mots ma-
Sgiv.^s de libert6 et d'ind4ptndance
.integrate> ont cru qu'il allait leur
.-<:mrrcre ide faire .ripaille dans le
t.,(.tlaLU, au preuncice du Fise, du
frisor public et de la paix des rues
S des roAues. La Rtforme de I'E-
tat dans 'ordre et la discipline, n
ieur plait pas et il y en a qui di-
sent qul'on leur a ravi la liberty ou
qti formulent une loi socio-politi-
que: KLes pays ne sont pas ecitiv6s
en raison de lour fertility, mais en
rais..n de leur ibertea...
.an uaendant la terre les regar-
de et... mourt lentement, faute de
soins, fate de culture. Qui leur ra-
vit Ia liberty de la cultiver?... Per-
sonne! L'aphorisme est done faux,
Docteur, et I'edifice que vous avez
cru clever 'croule de lui-mmem,
Ainsi p6rit le livre: eUn Essl de
Synthise de Sociologie Eonomi
que.-
Lue DORSINVILLE,
Profesavur d'HistoIre.


1
>


Nous appraWnoIs que FAllianc
VrancaiPc de la RHt-,ublique Domi-
nicaisne. prsidi-e par M. Jose An-
tonio mnr:oz, invit&, au Congr~s
de 'Educati.:in tfamilil1 eft de I'A-
nalphabi.isme dek Adulte*i, se fera
reprtsenltur cert.te bte Arembhi&.
#*"
Le Secrtzarizt dve Alliance
Franq-aise de Paris, apprtiant l'i-
nitiative du C. 1i. ,A F, d'honorer
les famnimzt paysannes bien orga,
i4,e .s aichant lire et ,ecrire, .-
etnvoy c. u jiouis--i de livNrei pour
utr dtre iOtriibus it ces belle famil-
lt.- tC s 4 tobl, art d'encou-
rageme t..

Toot vst prt pour f'ouverturu
ulndi, 16 Aoft, du Congrs idu C.
1i. A. F. La ireat sance semr tri'
intre&ssante.


rP-SqfRANCE BAR

A !'occasion f iti i'te de Notre
Dame (samedi 14 .Mft) ta char-
mante proprittaire de VEgpirance
Bar, Mimn. D. Just organize u:
grand ba!, dbnommt Ad natiotulb,
qui durqt.ra toute la nuit. A part dt
la bone musique, de Ventrain, Vuc
cueil syrrpathique de la temanid-
re. on y trouwrra de I sbostsont> ra-
fraichissuntes, led meilieuras de la
place.
SUn srvi ce d'ordre accalert per.
nettra cba c d'Etre xservi
i tertp. Pt-rxonne ne voudra man-
quer A ce rendez-vous des 1Wlgaints.
qui zaer d'autre part, une virita-
ble trv4lation-. -

--..- -


tire en 6'eme. page la list des
livres de la Librairie Nou.
iye~ ci' ~ &~e- ~ "rtjr


PROPOS ET FAI1
i DIVERS


Le Bulletin de la Quinsaine a pu-'
bli deux circulaires, signens e'une
de M. le Vicaire GtEnral Collin, en
l'absence do M3gr. L'ArchevGique et
S'autre de 1igr. Ja,, enjoigi-ant
tou les Cur s d* la Republique 'A
Sauyer de tout leur credit la cam-
pagne dut reboisemner.ta

SEn vue de faire face ;uux char-
ges de nos maisons de formation
sacerdotale, il sara organist dana
touted es Wglises du Pays une uIQu$
to du 15 Aoits. A ect effect, cette
quite a Gt& rocomnmandte, oau
prone du 8 Auft, a nos fidtks.

Marie Pierre, Alphonrine Pierre-
Noel prveenues d'avoir, au Portai i
SSaint Joseph Ie 4 Aodt, soustralt
frauduleusement 4 cordes au prt-
judice du nommi t MVtellus, ont
ketc arrnttes par le garde VavTrr
Rodriguez et defere-s A la Section
I Nord qui is renvoyn horse de cause.

| Lgitime Xeaea pour avoir ous-
trait A ]a Croix-des-Bossaek-s G.
1.50 aua prejudice de la no)mm&
Meiide Salomon, fut arrute par eI
garden Mathieu et condtane n 6
mois die prison pa' la Section
Nord.

Le lundi 2 Aolt. 1 Port-de-
Paix, quatre postulantes ont pris le
saint habit au corai d'une et-
rernmonie presid6e pi- Mgr. Guyot.
SC('mme ;,n it.: syit un noviciat tdes
ISctur ace la Sagesse fonctionne i
SSaint Louis du Nord depul quWl-
qu.; mnoi, on rn1t rtcuvsq de jeunes
haitienn9 dltCi uses. de se consa-
c.rf l.'i.u t atn >tc'vice t'es t;ic-
.a-s oC d, S hopitaux.
< !


s .lofit 1937.
Au Prdidert du C'onseil de lai
Ftditration de Foot-aili Aimatri
Port- riu-Prince.. \


Monsieur le President,


L.a salon sp'ivi-.:' de Port-au-
Prince ayant 6t6 brillammentt ci6-
ture, nr ul rt'rmi.e ri'-s dfP.''!:;rt'r,
Coupt; aux Equipe.; vi iIt i:itsei.:,
nous avons IPhonneur de vous rap
pel-r A. nouveau quo, conform
ment A P'art. a des r gloments: ha
Coupe Vincent doit so jouer' entire
l'Equip-. Chamrpionmi do ort-intat-
Princee et Equipe Champiotne d
D&partement du Nord.
Quelqurs i'pritIs. problalerWilent
tIn rten-.tignmiis, doutieti I enore deIt'
ltgitimea prrtentions de l'&Asaso

(voir suite en Ge. pate)


Nfn 42.


Quand nous lui avons demand
pourquoi eile a tieur6 chez elle, elle
Sne noes a pas r6pondu. Nous in,
sistons drjvantaze. Nons !ui disons
quIe no's s Imme's :an coumrant des
ennuis t z'eile a ens et qu'ici elle tvit
chez un mwdtecin spb-cialiste A qui
eie pe'ti raconter tous ses d6boires
ot qu'il les lui fera disparaitre-
EEe sourit et son masque se rewe
serre. Dlle nous raconte qu'elle est
triste uuo c'est la bonne en chef
qui l'injurie, la maltraite. Des lar-
mes furtives s'echappent de ses
yeux pendant qu'e!Te parole. Et com-
Sme nous l'exhortons de ne pas pleu-
i er, efle s'essuie les yeu en seu-
riant.- Anteident.. hrfdidtaires.
P6re et m6re en bonne santd.
Antic.ldlt.-, pe.rso nfel.-- Rien
de special.
Examen physique.- Tous les ap-
pareis sont en bon etat.
Au ty;int dc vue neurologiqne.-.
Lea rtflexess sent normat.x,
No. 2.-- X... Agt de 35 ansq (I).
Lieu de naissance: -Aux Cadets,--
Mtier: ouvrier, A tI6 emrmen6 par
t'ambivalence sur la udmande ex.,
prease de la Police. 11 tiail tra A
quillement couch stir le Pave.-.

(e- suite ef Zte.pap)


(1)' Cett observation a Ut6 re-
i euetie par fl'aterne Dmonnd- et
Spnot i la Salle X de rHipital GW
[ ral. .


am A 4- -.--a


*r rn
--------- / 1

Les planted sontindispeiwables A la prospiritk d WW
Pays Fonet:ono:irea dq tous ordres, Citsdlna, Cam
P4tnards, et vous tcoliers qui aliez bientMt regagrn
xva penates, al4de- ie President Vincent d6ias n
be campaign vu faveur du Reboisement, les unS en
' tIadant la parole du Chef dane touts les ciuoa*h
Isocialea, 1l autres en s'adonnant I'eantretitn e t
fet3tension du Rtgne V&Wtal-


II


4

A


. .. ...------------ --
.. lf m f I, |,,,,,n; ^ |


--


zip


-EXAMENS OFFICIALS
DE STENOGRAI'll DE,
DAC'TYLOG(; A PIIIE E]T M.
COMPTAtBILITE A I,'ECOLE DE
COMMERCE LAROCHE FRERES



Veondredi aipri.s;-midi, 80 Jnii
1937, 'evan Utt e nom ri i,. d.'>ssii(-
tance, ort etn iu ait I'l'oe de Cornm
mercer L trochi Fri'sr,. i.-; E Ex:a
mciins de Str :.E, I:; I l ahrty-
lograpni: ct de C;or.pL. it
Le J.ry, preside pac I >p"i.- ou-
die Ecob t.. de hi -i' !; ) *!ptii!
Scolair, de PThrt-ax --cri; ''. P>-.
lix Ma Lo irm_. 'i-;:.t c r'F ,h1 1
sieurs L& once ,tit ..c.;
tI, Dirctl hta Su i Vd.
fices ubJ e.I ,t?.; I,. 1. 1 -,
mi.ur. Lir-cu ur .'u 'vie d
ioutt i-, it, i' .
Ch-f d Sorvio S ;r-a i, Fi e
priisentant 'isc' 'K I : ,
I)ocWtur vn j\I>1f < I
Vertit !: \. Y:n'li>I
Vtrltu .pic, dc r, Ic ,. v '- ,. ; ,
define, Chai.... i til > .
PH6p'itan General Haitnrn t Ga;s
tcmn k tje.x, Comptabi -Te nt-ur de
Livri s. 8 .- '( B, "I ..... L,.-;r., E ;.
tgaur dt YII !.iFi '.s :: i.:.
rooth- i'..t.i-- i, s i 1 .' ....S
-o
mercia! t d: -s o' K w K ....- i!- .t I:,'.

Cenmpt. biti i;.
Apr-as correc'ijn di's tpreu;v?
les reuiltat. s suivunti ; rit {t prio-
clamntts:
O ection :: rt'n n b.f i p

F .-


Tni t u ,

(votr suile ,n Gc. Ip C~tr



i'N IE Al Stu't [H


Saint- l'r;le t 'T r'!Ci'-i r n it!
ann@e uilt beUu su.:cc.s. Lt- (ix -
v'+' pr.i' ent quatre au Brevet 'tnt biAn rdusti.
On :a dmir N' ..'' f;-' r d.' j .
r s actric '
trale donn(,. i.'-^ ?! i .it:'i0t. -'1"
dea prix,
L 'nstituti,; plus ni i*ri' ;- CtIY F I
fam iie, qui h t (k. c -: .r.
nfani ;5 1 '' :4Frl.'
vNilt's -le'S i a t is tcs
brv,



LA FETE DE LA- I.tHERATION
ET I.E SPORT


QUOTIDIEN FOtND EN 1896
~ f, ^. t' t t -: t




.. ... ::: : :;'Ii:: '::: r'! :': I
I. 4 .j" : i ..'=: .Y '"" .. ":., :
PCL(:C.) i** *.. "1 I *. *. :**. '..... : ". ". .,-z.l.', -... ,,, ; ........ ........ ^ ... ".. "" .. .. .. o '! .:'" HH.
^ ^^ ****;* *v **.* *- =''* : ;.; 1 ^ :**- *: ^ ',*;. !l*-*r:,-.* ; **: ;, ^ p a ~ st '*"- ^ ^ ^ ^ .-. -z"'*1s^rje


AMBIVALfNCt SOCtIAI*

(suite)




Semi-r6ticent. .1 nous at fall )ui
arracher quelques renseignements.
II nous a dit qu'il n'6tait pas gai,
qu'il avait de cmur tristes makia
sans expliquer pourquoi. n est ch4-
meur depuis longtemps et comme
nous hui avons demanded si cdtait
li a vraie cause de sa tristiase:
it a souri, it nous a dit apetit-tre-te.
Et il a continue de sourire A tIhutt-;
les questions que je Jui ai posees.
II vit seul chez lui. II prend son
petit verre de rhum blane de temps
en tempr, Dans la salle, II ne s'oc-
cupe gure ded ses voisins, ii dort i
peine le soir et mange bien.
Antki6dents htlrdittaires.- P r,-
mort mire en bonne santbi.
II a deux scours en bonne santi 'et
trois freres bien portants.
Examin physique.- Le. diff.
rents appareils sontnonrmaux.
Examcn neurologique.- Les rf,-
flexes rctuliens tbt babonski n~bga-
tifs.
Examen de laboratoire.-- Liqul-
de c6phalo rachidien: Kahn ntga-
tif. Cy).lulktiU un lymphocyte,
Ce sont dutux m6laneolique;s sou-
riants: les deux ont .sonbr& dan-
la milancolitK pFIr nmdaptabilitt ,
Ia Vi. Ii e-t i, rr mar.'quaier que IP' -.-
,':}, b(n'alice if-1 'n t rrain specicJ


4h suivre,,
Liri'^ ~ i^
tA -Ci~ t)


LA PHARMACIE

CASTERA

Telephone 3777




GR u AN- b i h tA ji.
Xt Ar,' uie-> 2 *' .








-e !a,,;ora1 iirt tr fa:i





uhyt4 qu o Parir :,








de Par
."u4tt.-on pilr f j:a t'cU.;. c' ;
,O01 matvztiti. Ci/ ;t pi u i
"IU Dideaht par na. ka 'u
u'sJ imnplaute en Hail.
itrecteur-Prote&seur

Eix i-inr.tt lI cunt n.2
Conseitlers Technique :
Dr. Ieorga Cnsd&ra,
Ex.BElhve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. Climeint Laui!t,
Ex-rtieve Institut Pusteur
dc Paris


OLO IRAN
-4-



Le Vapeur PASTORES N. B.
Voy. 80 de retour des ports Co-
lorabiens, de Cristobal, C. Z., de
Kingston Ja., est attend le 11 Aoftt
1937, en route le meme jour A 2
heures de 'apres-midi pour New-
York via Port-de-Paix et Cap-dlai-
tien pregnant frtt, patssagers et mal-
Ti;.
Le Valjur HAITI S. B, Voy. 80
partira de New-York le 12 AoIt
1937, rlirectement pour Port-au-
Prince oP il est attend le 16 Aouit
1937, en route Ie memo jour H 4
houren de V'apres.midi pour Kings-
ton Ja. Puerto Colombia, Carta-,
genr et Cristobal C. Z., pregnant
'r t. passagers et malle.

Wm. BE ELEO,

Agent General-
'-.-


A VENDRE

Grande maison base, siee
Avenue du Pr6sident TrujlU-
o,No. 4 .. .
.A


4hauds, ni ttivait .ni ptalsir. pas
miri4 la vie. fr, imme si Fan
croit posstder un organ en ex-
ceflenfttat, it estabsolument nt-
cessaire de tesoulager dnssa ta
che car dans un climate chaud ii
est'soumis A ut. surmenage cons-
tant, r: s'il vient A accusr 1a
moindreltissitude; Ie fonctionne-
i meant de tous les organes s'en
reslenat tout de suite puisqu'it est
Ilegrand taboratoirede organis"e,
Lorsque hle foise st' djib ddfi-
cient, ti malade ss plaint de nau-
stes, de vomissements, de mi-
graines; au riveil, apr&s un mau-
vais sommeit it a ta boucheambre.
ta Ianguechargbe, it se sent pfus.
fatiguL:qu'ap coucher. Sess$eilles
sontf eides, jau ntres, avecailter-
nance de diarrhoeet de constipa-
tion. Les poison:. engendres par
I'auto-intoxicatiobn sent tiimfna .
par la peau qu i s trritent au paSa-
ge provoquant de. d6ma ngeaisons
insupportables. Ses digestion
sent lentes. pnibles, son teint
est june bitieux, if est constam-
rnent do mauvaise humeur et se
paint de tgt't et de tous.
Lorsque !'on constate ceO symp-
tomes, la situation est deja s.-
rieuse et si 'on veut 6viter qu'une
sion defin;ttve s'installe, ti laut
Soul de suti- venue' au secours du
foe. c'est-a-dire excited, Ie tone-
:ionnement de la cellule h6patt-
que, drainer la v6sicule et dksin-
fecter Vintestin L'Ent&robyt lA
dose de 2 a 4 cui)ier8es a cafl il
martin ae-un y pourvooiera. Maisit
est dans ies pays chauds un grand
nombre de sujets possedlant une
bonn rne san&apparente, quidemfal
seront de 'petits h6patiques" et
*b en' t de grands hbpathiques"
S5'ls ne viennont pas, a Faide de
ieur fe dans te srmrenage de
o us les insta cts q~. u:s t impos6.
A. pe ne cez cest-ct constate-
1-on. a I'VccaSicn d'uie fatigue
qu.e!coque d'rn -eoas trop o -
Speux, e boisson ir-p abondante.
de plbc.iirs sxagres ou bSen esn-
core d'cnct.on grtppale, d'une
..rssesse. quelques sympt6mes
dic'r'6 d'hpa l -.rashtis l 'e'^, IC!a6s fatigue.
tn: idaIjr,1re app t:.t capitcieux,
;os5. caractere assombri,
.. .ue pe-s sante.
C 'sa on c.. d'aiar med n organO
..: V. succormber A t'a
.- :' fu rt 'entendre, it faut
;--en Je c a" I ;e matr 2A4 cutlie-
'-c -Qa cf-_ d'Ent robyi pour hlb6-
rr I ;ntes;n des poisons, des to.
x;r s ,., rcsor5bs dans le sang
e e u to u i 9 anis me. I taut,
p3r i Er :ebyi. dCcongestionner
ie fre'. crT.ner la v6sScuae dans
;d :' t "nt eS de ra-


Cre iTc 3>, GPranrds ou petits
h p.*.h '- ;,a d failianceApassa-
.'t-re ou ch~6nique du foit sera
co-r,. ess par I'EntSrobyl. Des
1i dtbut du traitement, te malade
eprcovera tout de suite un grand
sou.'ngcment et ses troubles g*-
neru-jx dsp raitrorn les uns apres
es a utres
Vous savaz que sous les cli.
mtats chauds I'Entrobyt eSt ia
-tiSuvetarde du foie. Faites donc
crnmme tous ceux qui f'ont utility.,


el com e eux, vous serez dispose .
aertes ac tis. I'Enterobyl lour a
-..r ;.- :c de vivre. tandis qu'il
S. nr.:o i,: ;i certitude de con*
i.. .. folo en bon 6tat.
ntrobyf esten vente dans
; hernnes pharmacies et
r- .- :-. Pharmacie S'.Fran.
c,- d.uDocteurV. Mathutn, Port-
au-Prmrnce..qui fournit gracieuse-
ment tittdrature 'et chantillons
rWdicaux. En cas de ditlicuttos,
s'adresser au pr6parateur : Ed,
Dc.hau.ssy. Docteuren Pharniacie.-
65, rue Nationale, Lile (Franci).


--,(..l :. ----,. I,,,^ W>

Pour Its Vaincies, iAt timon4 tMW

Lg ons, particuli4rosI par dO-
profesaurss' de carriere.- 4 'fos.
par semame, Ie rmatipa,
Tout?. matitreS et touted caelsa,
se -' .
S'intite chesi I. Antowo iO iCQ
qiL a I siatsiurer re. coazeora dc'
ipof ctsscurs comp-tents, f ^
4tniern t plIine satisfaction '

---- -- -

SAchaetes les
Paseurs tbatteries
s- i Fereral


OPIU de Rimmea Persistants

P~ t dte Irippes Faligante
*"
Ja l.fe Branfchiltes A tgile.


SAvee lea Complications

dksastreuses-


LA MUSTEROLE

E;st m.dicament modra. it-mpla
Cant I sina.paisn:" de miouLar-Jt' qu.
donn de esi prt.leux rinulsat, r.tpu
Santriquit dans t6 tr-aimt.mer t OL;,. .
froid sr ewnte d eo des Rhur'rr crf to.

Une simple friction .et vCo.:- gur 't
I n action ust n.in'-'>i Ie traltement dea d..ulrhcrs Ie 6:, '
iortes, talm que nIMux de yurgc, TJ',
tiaci, ?Na'rrTgFie, Cctrngst&.. Rhumnta
tisvs. Crwp, Mautx de tif, I.'lnba r
79, etc.,

Mirns d& Familes, ne rmnanqe laami a
nm t-te det MUSTEROLE si v.t-r ave
dea esfauts

LMo carts do temperatures dt 'i-L
-.igfn que t'n se protege crr. ;-?r to
leei mia de ce genre.

En vente dans tcute-s tes botnns pha;

mL


ADIEU A UX CORS!
La femme pridente
ne faith pus d'exprn
mentation qgfnrf
an cor -rQ ulou-
reux ]a rend
malheurttse-
4 le sa!t que
S- GETS IT

P eur vit-e eto
'-. sans dan-
(1. er.


E. HAKIME,
Dietributcur-


VLN.. VIN VIN


Vin b anc c, de 12/1 btles. 7.--
,Vin rouge c' dt 12'1 btles, or 7,-
Vin 1 r1mc Graves sup. C' de 12
DLtis or. 8.50.
; ~Vn ro,:'v .c-u *,.p. c. dt- 12
I btle^ n:' 8.50.
Vln ro-ie et blanc pn barq. le Gal.
I or t1P.
fn Vente chez: William Narr,
Rlue du Qua-.



AVIS

La Maion Laura et Laura aviae
on aimable elient4e que son ate-
Her de modes, salon de beaut~ et

magasin seront fermrs du ler Aoit
au ler. eptembre pour cause d'a-
gramdi4sement.


Port-au-Prince,
let 1937.


Haiti, 81 Jpuit-

La Direction.


IL Y A LIQUEURS
ET LIQUEURBS,.

S. Les amateurs de bonnes
bolasons qui d6sirent faire unr
choix de v4ritables liqueurs
Saurfines n'ont qu'a reciamer
la marque d'Wlite: Edouard J.
BeIjaminq;
Edouard J. Benjamin, quant
k 8, assortiment de Cacao
,[Anisette, Kummil, Nectar,
SCherryBrandy, P4chej Bran-
dy et surtVut sotr fameux
.cockta. X32, laisse toajouras
an goft agr6able et merveil-
lex.
R4,lamez done, chers ama-
peroi, la marqute: Edouard J:
Benjamin chez ses da&positai,
res:w S`ien Vieux, Epierie
dn. CCetre, 8 41 o BaIlly et
SV P6 Sterz nettement satis-
*~trdt&-


I afcreiaurasua Nmesa'a MWs a s wartime m maas
Le dentifrice antiseptique qui vous rend attrayants
;!,.,.E 'er :nes ct dr.t.a et la sen ;ation de
f -..'.;r,, ne r.-. tn t t aicheur qu'eleltiai' t dana
S .. :, r a' n if be cne. f. e dlt c.lbre
..,. .. .* ..,:,n t-.J. nv !: rn ,nde c'tkr,
SK'.lHyn ri, u t etcnomique.
':..!- -..;;:-*.. I-: ce r 'n faut q a 1R nm itit
S. d.r a ;uat ild'ur denti-
S .: i'ri : a rntre cur la bcos.'a e eobe.,
U, : u r .' n sult.t-
S -r L i' Lien- Essa-.'e, K i.'Uis. Con-
.< ,::; r .E t s it.-e-r n I'eis rr ; vus
_., :.} i dor.n< ,L: :{ dltliils .


Santi et vigu

.TI depend de vous de jou
S, -. vie en t Wte pnitude. Assu
:' -"' < une sant& parfaite! Vous Plob
Sn dtbarrassant votre orgar
toxins don't l'accumulati
Svoque la plupart des
Ssdrieuss. rEliminez ccs to:
p en ant Ie martin un vcrrc
SdENO'S 'Fruit Salt'. Agreable au goOt, :.
Srcnfonrant, ENO vous donncra chaque ^
~ j}ur la bonnie sant6 et la vigueur. ,
I ., /..'vr cheque marin i,
S; ""' i" '" -^ "v t ,*








SP-r, r ovair sante et vigueurfou.te r


ceur,
ir de b
rez-vets
!nndrez
inr.- des"
on prtO
r ;udies
XInes en:


-'-, -.-. -4W'

. CCLITEl .. C:LA NE FAIT RItENIY E PRENDRAI
TL' VAS LA CAFIASPIRINE
STr irrnOnR2 T IE SERAI GIERIE. I '.


,, i




r Mt c" i""m"'''




t' la Ccdiaspirine nest pas .ouloment bonne pour
S, uprimor les doulurs et les nalaios maus oIin ost
S" a"- .i tths efficace pour supprlmer lesa
rezrhoihdi s.omoents at leS rhumes. Ell e soul*
.A-, cgeella dcwns roeslonne ft.i-tt basr .
S gems infectueux. Pour touted let en- '
Stuailes, ayez toujou s doe la Coflcrpino sous l Min.
i; l i~r i~ edr~ai~ ~~8r~ .


-' a' "


t'
r a 2
-' ~. -


A BASG de CODERIN,",eTOL.vi R P L2 n

S TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, BNROU ..,
INFLUENZA, AFFECTIONS DE OUM
.^ .Pr-ArNes.,IN r, fAmP Sitr. Vh t


L,





.



,.


~sna~i~sr ~^"'"""~"-`b.dp4"~L~Us~Ca___~)lff~~L_


. ,w?


!';::::
~ :::'.tv 6




':'" "''
I ~O.i~;te~'t


i
... 12 ... .


Sr7 r- 'CTfrfb~ WW f T en rrr j~ V


1" 1 11 -' ---


-








SFCURIT#, CO MMODITt
It est imprudent do order 6 la moikon,
oi le feu et ol vol peuvent vous cause
des dommage, irr6porables, vos polices
d'qssurances, hypoth&q',es, titres, con-
trofs et autres documents prcieuux. Un
coffret de sOrse& 6 i Banque Royoat
c6,te peu et 6vite tout Suit i d'irnquiktude
LA
BANQUE ROYALE
DU CANADA



e -f
A. de Matteis &


Places de a Pa~


Rie Couroe et Bur du Magasa de f 'at
ACHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR Uit
fS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL
.uES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
.JNALITES, A DES ERIX ABSOLUMENT AVAN
t UX.
GRANDE LIQUIDATIOn DE LUNETTEPS ET VKRlth-
Luneltes et Verres de iw> s numerous
Montures en nickel inoxi able d
Verres ovales au prix de de $ 100 la pair.,
La liquidation durera fuwqu'au 15 Novembre incitaw
A. D M TS t.
A. DE MATTERS & r


cr r


tir de cinq douzaine.


Tes autres boissons COURONNE dtJA trts eonnues et
appriciEes e Port-au-Prince et ein province aont :
KOLA COURONNE en grande et petites bou-
teilles
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Buuez e Botason0 Courwn et vous av I'aasuram
de bore une bolseon esxtEmtment- hygi&ique vu la
mnthode efficace qu'etsplete la Brassreri ave P'aide
de ses machines pour le lavage de ses boutel-ia.





COLLEGE, UJoDERNE
DOrecr~ ar: brast Acindor
Avenue John Brown
axternat-Internat : Condititons w di
Inserivez o entant& an :
COLLEGE ODERNE,


Ir~r~- 4-"-Y ~r- ------ I-~II-L L-~-- pop=~-*


t dif~ l(.[,
L
4.' A n9

kr


e La e ce Rue Lama"re.


L$FONS 1 \LITI CITLIAERFS I
T ut's raiti"I tciLts
otre\t toV it' :;t ;:.t N


J 1AI 0 07 1 11 k V


h.aLer. Nor. 2$1. r o,";121,MAAn.1inio
t t I~; r, Jr i'T 41 1' LV


, ecole qui met fensseignement porter de toutes le. bourm~
'eeole qui ne professes pas le sbourrage de crAnea,
i'ecole qui pr46Mre a une t&te uniquemet cpleine tuns et*
to bien faite*,
i cole qui s'attaehe A sollieiter et a d veaopper totiouj e e@
jugemont de 1'61^re.
(Cest 14 que se trouve recrut4 le corpe d profesteurP le phm
homogin%
le plus zl1,
:e plus compete t,
et le plus capable, surtout, d eatrainer, par Pexempl, I
faction bonnftye et c A ontrntriea


A LOUER


Ufne Halle de 1: m. envirop
situti rue IDant4.s IDe)toluche.s,
Anciens ~ tlh-s iLn I N(ouvl -
listeC.
Cette Hf12 4'itw un i
Cfortr Voflvjfif:zii .! t,,a t I tndt -

S'adrrekta .\ MaudaItc Ch5-
raquit rneme adresse ou de 1l
A 15 b. sonnez le no. 2731,


10- r f llrZl-


Le fait est incontestable


RHiM


SARTHE


c'est la quintessence
DES


meilleures variftes de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les eiuleirs terrooirs

C'est cequi fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE


Loterie Nationale

d'Haiti

i, Sue B it potM,
Phone &J"s
GROS LOT :
DIX MILLS CGOURSs

SLE COUPON :
"IUX MILLE
U BILLET A ;
.DIX &d.$SULWMENT



t e {. put in'oublM Lpas
q ^ui ftd swxtenir Notre aL-
*1i e^NWte$ car ile ierd
Stti aid dfe a cab Mtd beau
oup toeure +t"dPtittt WI e d
Bienala nwe Publgqpes tra.
vers toute ti RWIputlqe.
.1,e, Potr toutes ces raisons
. :latieMf'oit Etrangers, aceD-
L.s gone vroe coupon- on we
Ore Wt Wilt .
+ a.', ; L ,


DEM. ANDEZ
LA P OMM4LADE
la-Em-Strait
& ta Cordonnerfei
Mont-Car mel
HYPPOI IT iE -f [ Il I D)Y
rclihre pritparatiton de
l~o-RO-Ca.
4t9, Ar. Trujilhl.
Phone 2182
tk"^ prt wu Mafw *n Wkr "
CABINET
et

IARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. 9~
A'mbivalence Soetuie.
S-I--- 2 .. ...

A ehine u &erire Remington
Vtachin it t alculer Dalton
RubaMs, paper carbon
Pa-tes r-s hals cb s
'.G GILG.


U-JoeAWnh =4
R ~ ra~~~-r~C*~Y"Y**c~r~rmrr~asrr~~~~liF*r~P;,~~tl~ti~Ai_N


LE


-i9::
A,


j i


0


a


Connaissez-vous



dea la Citronnade



COURONNIE?

..... ..... w ....

Voil1 une nouivelle bolseon qui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son arome fin et d6liieiux. En veate A la Brasserie
de la Couronne en grandes et petites boutelles & par-


a L NOKUVSISt*S


S I "


i


r.-


rC"
'
li~a- '
'' J
~I


pour .:Aur,,! :.!JII.iu*:1. toarI ,
Se't n.i. t, p tn,; i 0 10 do.
ch:i(tih" ri',.i.:,
*;nt4 (c'' tl,:l ;. t (t',,t: ;et ;k:'t
mlpprimrn a t la mn'.'nrr e (l n DflQ-
LAR ;, ra fxid!,!e p-j' Ia co-.,-
P ,rt-au.-'rJnce, i, (.r. .\ itt 19; .7
Compagole d'Eclairayge fIeatlrlqiwu.
e:. ........ ,--
LA DIRECTION.
POUR I A SESS1(N
,XTH \ }Il)N \ lIt
(o'tIts In'Rt-.:
AVu &i'clfgxc .St. 1tJsYif tun \ irmc'
t'ur a Miarcelin et Bonhomm).
Cou .rs sp4citu sUir lei prih'-
etpal s matfires. uotri t;mnt cofit
spA.U;ttx t l.t *i Ii h tI iUt t i u r p at -
les 3 L : 'a T;; m.n bac
eattur~ft, I -r t i ... iv.-t /: n)-
P roffS. ": jl1 .S ( otIhef 1{t
boimme, Justin \tinrr'Uhia et d'Tu
1qi l,/. "'.s ge roeoit ,hia ^'^ n.,
Siptin-., 2.e a phiosofphie pour 3

n DOUVtiV an.+. m-


* .r tir tA ; m


I-









*

(sulte)



citation Sportive Capooie. IUs iigno
rent, certainement. qLe ct:tte Equi-
pe, offidfellement inv it par co'-
respondance, #manuant tde votr:
Conseil, a joud le 20 jtfin fcoull .
s... sA.ul'autorite td't arbitre de ha
F. F. A. Fet le patronage di bC6i.-
tif Regional du Nord, dans Ie but,
expre.-4.-:'ment stipul (lan i.. i :'r'-
ci6--verbaux, e venir, i a Capita-
le, diputer la finale du Champion-
nat d'Haiti, avec l'Equipe Cham-
pionne .le Port-au-Prince.
CGs droits, publiqutement acquis,
furent homologuis par la letter,
que le 28 juin 1937, vous adressiez,
en ces termes, a
2Me. tIHuxrt Bright.
President' du Comiit6 Regional dca
Cap-Haitien.
Mrnsieur Ie Priaident,
Des commentaires, a i fois af-
firmatif-r et n6gatifa, se succlent
ici sur i'arrive prochaine de !'As-
sociation Sportive Capoise, qui ren-
contrerol, a Ia Capit al ]'Qquip:
championno te Port-uu-Irince.
/C.omme Son Excelence, -Me. Ste-
-*:, v;-nre t., a dtjh suuhaite qu -

f-id du nmis, in on w-

nat ?i \iC', t-ati- i ,-.. 'at ( fl rnpit, du
nat ii rt- it r I' 'b n i m t










('' Fr' a c. 0 a vm





-niK':1 i' (,'h,:iiphonte mi~s, av,
'a *I ; .: .\ r -*iE h' c .. -' r -








Si: i'. (vph.nt opri. aC
Lpettire- "P u Pri' n d(u'%Z <







i i:j r ': d; ir M ftn n' .-
.': bin- Ptor i ('moe our :-ci P cr
4 -ui., .i Pitt ci't Com ita t 'r\ _in t.





rp (-, ..':t i VCera, tut orisant d'eon
neart'It (;rand Vrc; cteutr. de n'U-
&'bo tx'in'!T'nt- do lt Coupe Yin-





C.'jii, Cul avz d+uja deid .o, t
ire \ 'i c Alit ct' a M, S Coupe uin


Pr Fundatr, S. B. Mr. 1
InI 'A \'tinceutPr'sident cdiion
*> nun u'> Soci atv Sportivez -l-

\'umi ; d'on afsl ge rcO Piu 2 AFunt et.a, M. E. Pigru n.


i~d'ygu&' d*' ,i'Association Spurti'vr'
f(:;-) .. an eViolette Athletic
(Club,, qui: les cultures du InPar:
L'cante abiattues n)ar la D. 0. T.
P. n'aywvt pras- t rdtablies avant.
( lIr Aoit, comme I'avait promise,
;, niour cn Chef, dans sa let-
S. -luillet dernier, empichenm
toute rencontre quant a


Nous t'ompronons votre embuar-
rts. M;is, les jours passent et al
Coupe Vincent risque d'etre, mal-
heum'(ru-iment prisontiure pendant
de longpes annied,f puisqu' I'exem-
ple du Udpartnment du Nord, si [Lt
Coupe n'Wtait pas dispute ces
jours-ci, les autres provinces, de-
goutkes du r6sultat negatif de ieuR
laborieux efforts, s'abstiendront,
dans l'avenir, de toute manifesta-
tion sportive.
SAussi, pour nmpechekr pareil d6-
sastre alors que dans Pesprit du
Grand Donateur, Ja Coupe Vincent
a kt6 :r6ee dana le but de divelop-
per le sport dans toutes les regions
de ]a Rtpublique, noua vous sugg6-
rons d'organiser les deux matches,
devant les tribunes du Champ-de-
Mars, le dernier, tdans 'apres-midi
du 21 AoOt.-anniversaire de Ia Li-


S F F^' .." --- ..: -- ;M---.--


.-. (Sue e)



motsh la minute.'
4.--- Mile Ida Laroche 107 mots
;i la minutes,
5.- Mr. Aidrei Simpson R 91 2/3
mots;A fa m'inUte,
6.- .r-. -Mfarmontel Agnant .92
Inlts i la minute.
- ----Sction -Dactyloraphi ..
1.- .ffe. lanthe Van Putten 48
:, maoti h la minute.
2.- M.l!e. Georgiua Valencia 47
mroots ha !a minuve.
3.-- Mr. Marmont l Agnant 4S6
\^ mots A la minute.
4.- Mle. L6a Ramirez 45
nmo-t A la minute.
5.-- Mkle. Denise Victor 45 maot
,i la minute.
6.- Mr. Andrt Simpson 4$3 r
mots A la minute.
7.- Mile: Irkne Laroche 43
-rot.s A Ia minute.
7.- Mile, Ida Laroche 40 mote


S la mriute.
Section Comptabilttj
1.- q. Luc Paultre 7 ,4 sur 10
.-oi nt. R
2.- M. Raoul Chain 6 3/4 sur


3.- M. Jean Dupuy 5 3,/4 sU

i.- M. Emil- Chassaing 5 sur
.10.' p ,tsinfl '4
--- ?I. Gabriel Painson'5 3,/8
..r 1.90 '.Aint,,
.-- ,I Guy Pierre-Louis 5 1/4

7. Andr' M, Paul 5 s r 10

,- Andrt Simp.-on 5 tsu 10

I.'ec(l'- d'i Comrr.ercer~ Laroche
F-r" rtx. at pine naisaante a oa
.aiioupl) (de csuccc s et-devant les
,rogKrs ralis-s, en si pea de
',-m-, ,ou." sommes obliges de re-
;rnaitre la valour du systkme

(.m-rimrnts aux Direccturs ot i
!iaieu,-e..useN- filicitations auzx lau-
-?. '


I-L FA[.T VIVRE!


IA ;:, chr auxi n t", st, mais
t : ; cttis. manifeste deo-
i a mnauvaie humeur. D e
;,,b.W:t` u mauvaise condulte 4-
-,,n'drk 'e sort de noi ricoltes C'est
Iv nIluia .es orages, c'est aussi te-
,i dr.- anniversaire historiques
p ,ala qui saute ia nult comrne
;r p6tard, important Leconte: par
contri: i'Anmtricain qui s'en va a-'
prbsi. vingt ans d'occupation.
LJe rmois d'Aoft c'est l'imag de
la vie active, triste ou joyeu.e,
rmais pleine d'&vencments, de Ia-
vie qui veut ttre vecue intensk-
mrnt, ello ot, les nerfs surrexeit4
exigent ia meilleure dte. cigaret-
tets:
P. S.- Le public a sans doute
devine hier yobis et trone l4 ob le
tv, :K au vorbre et ArTme.



CLINIQUE
d u -------
DOCTEUTR DUCHEINE
Rue du Dr, Aubry 6u diu Rb4servoir
No. 154.


beration du Territoire et de 14 Re-
tauration de d droits du Peupe .Hal-
tikn.
Ce sera pour vous, Consell di la
F. F. A., poitr.e.DMpartemenat d
Nord Ot nous de I'Equipe Champio
ni de }ort-au-Prince. la mefl~a
occasion de cornm6morer 'ette
grande dati et de payer notre tri-
but d'admiration au Chef de la Ni-
tion.
Dana I'attente de votre dernirre
decision, nous vous prions d'agrTer.
Monsieur le Pr6sident, no salot*-
tions sportives,


LeS Pridtaire,


Le President,


FP HERARD.


IEBON.


tIf nnt1 p u 4aan le nSitu&ea
Wt" de ma Luky

IAUl. Fk;tm aux .tempi oth do-.
homnmei, tapla dar. leas fourrkes
toffea, avee ..a complicity6 des
beihoe myst6rieussc de it nuit, re.
vaient de lointaines.xazzias... Le;i
pipes ax coins des Iavres, ils rn-
vaient en silence des savanes im-
menses que traversaient en de fol-
,..cheMivache;hs ifes..iavslienr aux
tornea cus.et laisants... Des doig:ts
recornia frappalent doucement lea
ambours de guerrt rridit&s, et a-
siJa, U4 r@vfent d'apothe'os,... 11
t~mblit s, os leurs pieds la terre
Sferme, car, ilt songkrent aux cara-
vanel nocturnea travers Ilm-
mense Disert... Quand du flambo-
Syant 4arlate, il tombait de rouges
p6tales, il se souvinrent des jou-
Stea pour amour rouge d'une noir-:
enfant des landes!... Soudain, ii vi-
revolta dams lear Ame la sublime
penske d Mourir que de vivre ]'a-
gonie d6sesp6re dte ces iointaines.
splendears... Nous apprimes ce
, qu'ils firent!.. et, il semble qu'Ui
Sp&we sur nous un strange Blas.
Sphme.. Ma Llia, donne-moi t' fu-
mer encore une Luky, Je veux vi-
vre de feur vie mnme en songe...


IB'N.



ORORE DES AVOCATS

D? PORT-AU-PRINCE

La JIunion des Av-ca;. dr: c!:
barreau :ixe au, mardi dix aoOt
courant n'ayant pas abouti, faut:
de quotran, en vertu d- 'article 12
de la loi de 1932 sur .'Ordre des A-
vocata et de Particle 6 des Rlegle-
ments d e e bureau, ]'Assembrie-
G4nbratce est de nouveau convoquJ'i
pour le vendredi tnrizt iaiut cU:-
rant pour les fins i:;.i-;.: danr
la pr6cWve3nte convocation.
Cett, reunion sera tenure a dix
heures precises du martin, au .Pa.
ae dte Justice.


Port-au-Prince, le 10 Aoit 1937.

Sm. NAZON,

ikitonnier.



SPLEEN

J'ai gard4 souvenAnce d'une -a-
gbasible apris-midi cr&pusculaire,
A ~Xens. -lrf -fraiche, ou, par I'a!-
16e des pins, marchaient t pas r&-
guliers, trois amours de jeunes
tillea brunes pkche, bieA prises en
leur pyjama dc sole blue. Elle,
riaient de si bon carur! Et celI lais-
sait la plus suave des visions: leur
dentelure, ranges harmonieusei
de perkia de blanches.
Ce souvenir en moi repose, inef-
faraable et quand je pense aux trois
graces,. & heree let cle est
matve, je me console en grillant
quelques exquises cigarettes Rex.

4,r ee?- si he **-

VOULEZ-VOUS ETRE
.. ... .. ........ ........ ......-- ...
RENSEIGNES SUR
L'EQUATEUR?

Ce eir a a HH3W.
A partir de 8 hoetrs p. m.

Ce soir grand radio-festival A Ii
H.113W it partir de huit heures..
Vous aerez renseignbs sur I'hi.
tore, ta culture de ik R6publique
-de rquateur don't les destins sont
entire lea main de Xfingnieur D.
Yederic:s Pez qui vient dee signer
1a nomination de Iun de nos com-
patriots, come consul G-nkral
dtmaoa pays enu .gWaO.-
L'hytr.ne national Scout (paroles
de Pierr-e Moraviah Morpeau, mu-
Saque du naestro Luc Jean Baptis-
te, ehef de .i musiqup du Palais) y
sera xecutk pour la prepiro. fois.
t' gtrrid gultarriste paragua-
yPn Manger joetsrae une de "sea
compositions indiennea en homma-
go b I'Equateur ..
Ace soir i huit heures a la
HH3SW.,


---- ....- -0s-,nfp:- 3rQ js


La Librai L *e



TLSrMW wI


'.


QUOfIDIRBN PARSTEER REFiVU

CABINET DE LECTUBR

COLLECTIONS A BON MACEBB


: .i


Le riceie de journaux et revues le mieux organism en Haiti.
Stock de lives constamment r uve. ...:
La plus grande Bibliothbque de Location.
:Commiande spciales ex6cut&s efn cinli semaines..

: "..

Archidce Ldopold d'Autriche: Souvenir,; d la C tr-le Vienne C. -,1i:
Westerman: NoirA at Blancs en Afrique ...........:...:A......... ..8.
Th&obdr Wolf: Peupie en Marche ....................... .....5.. 0:
SDescourti!z: Voyage d'un nituralt re .............. ....
I Rainv iilt: Le Dictateur. ....... .......... ........ .... ......... 4.1
C~t. Sfurz.a: Synthi'e de 'EuroIc.............. ............... 3.7
Ferr.:-''): Nouvell e Histoire romain.c ................. ............ 680
Zwig : Fouch6 ............ ........ .....-...-.... ........... 565
Z:-'. : M arie Stuart ........... ............ .................. .... 6.80
Carre.;: L'homroe Cti Jnconnu.. ....................... 4.50
Tharas. d : Crucldle Espagne .......... ......... .. ........ ... ........ .. 3.40
IMaur;:.' J(r ,rnal T. ........ .... ..................... 3.7.5
La; 'i.-kv: La Nature et yse mtrveillvti ............ ...,...... 3.40
M a,-tcr.rn.k: L'onm broi de i ailes. ... ...... ...... ............... 2.75'
i .r, D .:;.1t., vre: La sante des petit .... .................. ........ 2.75
A. i: Monr zi-e: Les. Veuves abusive ...........a..................... 3.40
D ict:o::: de :. ; -ccult s .... .............. ..... .. .65
dMa:t' '.:r te i.'Lurnat-Provins ,Le Livre pour toi ................. .40
-! _:.. I R ', i, ,M atin ........... .... ... ...................... 3.75
a',:." ...-. L-. dLmon du bien (Suite de Pitib pour les femmes) 4.10 t
'r '. La m ort s orF atux.. ..... .. ............ ....... .. .. 3.40 ;..


TA
' .


,I "'(




.. .. '
.. *' ,, -, / '.
/

:. :.: .:-. ::

i .?.:..:".',;.}.. ; .. :.. -- ..;-' < :.:



t. ," b.
,e .. "." ,


,.' : Ia
".. n' pour cas
;'*- r,.'r' ce. A c tT -er n
ur-, hrbutt--l:c c}at vutre
ph rm:.Luu ,.


& .


CHOSE MACONNIQUE

M. Maurice Gourgue, ler Sur-
veillant de tLa Verite6 No. 47 et
candida; an V neralat de cette res-
pectable loge sollicite aux mem-
bros de la loge leurs bienveiihan
suffrag es. et leur pr&cieux concourse
aux 6 leti.-ons qui aurant lieu le di-
manchft 5 septembre prochain a R
heures :Iu martin.


MAY ERLING

C'est mercredi A 8 h. 15 que ce
beau film repasse sur 1'6eran du
Rex.
C'est.une idylle et ce n'est pas
tout, car un drame f'achive. Maia
quel enchantment rapid, complete
illumnine les traits, le regard et le
cceur d& sea deux 6tres Marie, Ro-
(dolphe.
Ils -ie socni promise A poline au
bonheur, que d6jA :is le goitent,
enirr& i en mourlr, et ils en meu-
rent pour n'en pas connaltre la d6-
sillusion. Vit-on jamais pareilles
creatures d'amour! Marie, Rodol-
phe.
Venez wtoirnperedi eri thg...
pba-


COMPAGNIE D'ECLAIRAGE
ELECTRIQUE


AVIS

La Compagnie d'Eclairage IO" '
trique des Viles de Portau-Prih:
et du Cap-Haitien. avise le pu t : 1
qu'A cause d'une rpartatioan tw l
te, le courant sera supprinfl to ;
di 12 AoQt 1937, de 6 heures .i
martin A Muili, sur les circuits $:
vants: Ptlon-Vl LaiWde B#
Vcrn, Turgeau, Bois de ScN lt
Chemin des Dalles, ChamlP*t:A
Mars et Pacot. .

Conmpagnie d'Ehairage sor
des- Villes de Port-4Urm ;
et du Cap.tHaTticn. .
?.-a-a-'- ,"


i
I
1
I


~------~----v ~----------- rra


I


lr) ncl*rritf;.