<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03084
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 24, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03084

Downloads

This item has the following downloads:

19370724 ( PDF )


Full Text








t


QUOTIDIAN FONDE EN 1896
' I' i ,, ;,* a -* <" ( w w "/ l f^ _^ "


POaT-AU-PRINCE, BAIT


v "W 0,- 1 r =llf


8AMIEDI-24 JUILLET 1937


.. '


ULS HIhIIENIS FOUIIIBS


PROPOSE ET FAITS

DIVERS


CE DE L'ON NE blIT PAS


No ;s cocs superieures ont r6a-
list, cette annie, une vLritable pe-.
formance. Elles se sent d6pass&es
dans leur besogne presque m4ca-
nique de fournir des laurtats. -
Cela rejouira fort nos pddagogue
et ceux qui luttent. avec une at'-
mirable pers6verante, contre I'a-
nalphabetisme. Mais i n'en est pat
de mmne pour ceux qui aiment al-
ler au fond des choses pour c:.
chercher le cote pratique. Et leurs
apprehensions sont d'autant plus.
l6gitimri.-; quo la notion dirtctriec
to rntre Ensieig'nement trnd A fior.
mer des 'irudits eT non de. lutteur.-.
Cela p,' du reste, se v&rifier pay
r'esprit d: noos programmes et Ij
man ibre de ies appliqr.--
Loin d'etre un motif d ic .
bilation interieure et de crier a.i
progr:prorgr,.- c.iiilInalte four
n&e~ de br&vet&s constitueni un e.-
ment d'inquijtude pour ceux qu:
r-fichis.'ent. Car, ils ne sont pa-,
ces diplimt-s, des hommes compplt-,4
ayant pjur fire face aux mlitJi-
pies obstacles inherents A Ia tie i'.
possibility's varies. Ayant tcnad;.
ce ia imiter le monde aux page ..
de Aes bouquins, le jeune i;t'cll, ,-
tuel n'a pas conscience d'appar:-_-
nir A un gfroupement dtlnt Ife i'r-
rier .;ouct cst Ot te pout tI're quLl
d'assur':r sa .Subsistance. 11 e(st plus


NOUVEAU HEBDOMADAIRE

Nous nons n no avoc phai-sir Ub
ptarution de notre naoveau confr.-
re PsychO don't le directeur est nu-
tre ami Jean Magloire,
.Nou avons parcouru son rpr:-
mier numinro, et avons constati,
de par it pr6sentation,.la tenut
litteraire, un souci particulier de
plai'r ses hlcteurs.
Nr: r. crnfri-re Magloire qui rn'vct
pas i In coup d'essai, qui compete
des a,~t -,. dans la caTrifre, saura
maintonir, il n'y a pas de doute, lIs
bones traditions glorifiant en
quelque sorte le dur m6tier do
journaliimr.
Au nouvel organe Psych6 nrv;
souhaitons done prospkritA et lon-
gue vin.


citoyen de 'univera qu do lopin,
de terre oi il est anpehle exercer
seLs fontfions d'etre. 11 a, le plus
so:uvent, la pIrsonnalite deformie,
atroph1i{. C'est un inadapte.
MAais au fond, il m,'rite plus la
pitit qu'autre chose. 11 West qu.;
la victim d'ides vieillies sur le3-
quelles on a moule son jeune es-
prit. On lui a appris A d6daign.er
les mtiers manuels, les activitf.i
d'ordre technique. C'est etre rma-
ttrialister que de s'y liver. Sans
doute, ce West jarais de faon ex-
presse que cela se fait. Et fort sou-
-ent, on vantera devant lui ,lak
g randcur de I'artisan.- M ais par
.'.< li-ctCtur.'> tt lla conception dc hi,
% i' f 'o 0 ti inculqltue, on arrive "8
lui donn r la haine de tout ce qci
n'est activity, spurituelle. On hi a
dit qu'il suffisait d'avoir bonne m6-
moire pour vivre heureux et m6ri-
ttr la consideration des honnktet"
gun;s. Cependarnt pour prix de ttnt
d efforts, c'est !a gren, trPs souvent.
la mistere qui k hape!
It 1 i u!;e situation pa'rtict -
lierement grave. Elle inttresse !i
ij'.iu' himrnme pauvre commie ri-
ch, et ;iose 11a problurme don't, tit
on tiari, la solution dimposera.


Yv-an JFANNOT.


GERARD THEARD
LAUREAT POUR
L'HISTOIRE D'HAITI


Au course des examens pour 4
* Baccalaur6at, 2eme parties (Philo-
s ophie) pilusieurs cadidats se sonz
distingtues par fi'tendue do &kurg
connaisiances en Histoire d'Hal-
ti. Dl coux i!t nous avons retenu lee
noms te MM. Max Duvivier et G6.
rard Th'ard.
Ce dernier, fils de notre ami Gas.
ton Thard, a obtenu la note ma-
ximum pour sa dissertation histo-
rique, c'est A dire 10 sur 10.- Nos
vives fSiicitations au jeune et
charmant Laureat.



COINOMUNIQUE

La SecrT'airerie d'Etat du Com-
merce informed que d'apris les d&-


R6EILE prches reCues au Departement, les
REVEIULEZ A BILE navires suivants ont embarqu, du
S 21 au 23 juillet courant, la quan-
DE uHEFOR tit(f de 32.417 regimes de figtues-
at 1!Iartl--e w i jlo bananes, rtpartie comme suit:
nt tau Wt ot % 'Oradell Port-de-Paix 746)
!0 4I "iSet D". 1-3e tnra rten, tPastores. Port-de-Paix 8.769
tp te et cPastOreS Port-tu-Prince 3.1 2
_ra~b-utN. + vm t outen nu cPastores, Cap-4HTatien 12.54)
fl'rzartt PYaL L VS SQuJo Ci
t PI PILULtS CARtfloS T r te
We- nt IVwaUl r CnI r ?Vi aOta .......... 33.417
dan ces 4tu, tea Cp r t p<*a
'- tes PO ar Fi acli r ISU. i-Cartem- por ,

E HAKLVfE, Lire en mi e. pale la lise des
A lives de la Libralrie Nao.
Sea Disributeur pr aUpo l. ti ls




Les plante sont indispensable A ia prosplrit4 d'tu
Pays Fonct.-onn.ires de tous ordres, Citadins, Cam
pagnards, et vous Ecoliers qui aliez bientot regagner
vos p0nates, aidez ie President Vincent dans sa no.
.-.- blea champagne cn faveur du Reboisement, !es uns en
rpandant hla parole du Chef dans toutes les couchts
sociales, les autres en s'adonnant A I'entretfen et t
Extension du Rkgne V6gtal.
Retenez le bimn, chers amis, il y va de vote s euritt
et decelf d vs enfants! .


-


La fite de Sainte-Anne
SLa fete doe ainte-Anne qui tom-
be lundi 26 juliti, sera c16brbe
Scette nne avec 4clat. Dcpuis hiec
Sa comraencP la decoration de l
Space. Toute la facade Nord de f'E-
Sglise offrira le spectacle d'une vrai
Sfeerie.
Les habitants du quarter do
More a Tuff retiendront quo ce
soin tout special apporth A la clt '-
bration dre la ftte de Sainte-Anne
est di a ]'attention du Prtsideut de
la Rtpublique second ipar la Corn
muno de Pcrt-au-Prince,

Rue M.nmseigneur GaUiiux
Let trnvatux i lba Rue ,Mono-K-
gi-ur Gutillou'x s, vrs i'tvent ":-
vec un rythme acceWlrt. D'ici mar-
di, pensoni-nous, on aura achev I
l] mtur de cloture facadee oust) d:
I'liopital GenPral.

Pare-Leconte
SLea spectateurs a I'ceil, ii n'y a
i -gg de doute, front dire une mce-
Sse ii i'intention de )a D. G P.. T. P.
I Jui.s !a destruction du mitr Y d c>-
tlure du Pare Leconte. ncerssitet<
par i'ainenagement des trott-oir
bordes Je verts gazons et d'autres
plant1'u ttropicales ts parties d,
foot-ba!l se ion t pn piein air. (',:-
1.-Jr rf-ecttes. Ct'cp yndant rienl n'y faith 'nr
comparant de ce qu'en tire la co-
lectivite. Lc vieil adage It mal-
heur des utns fait le bonneur des
autres n'a pas d'application, en 1'oe
currence.

College St. Vincent de Paul.
Le Colt"ite St. Vincent de Pair
a le plaisir d'inviter ses amis A un ;
seance litteraire et recreative qu'i
donnera en son local Je dimanch,:
25 .juillet courant A 9 heures 30 d.
matilt, pour commmorerr lu fit,
de son igorieux Patron, Saint Vin
ccint doi PatN.
iLa rPt:iunttt'i Srra place .0m-1 L 0
)prrtidtcit' d'iina nour de 1I. Jereni-
it it patronage de Mes. Charn es
Bouchbreau, directeur de I'Ense-
gnemnt et Moravia Morpeau.


Les licencis
LEcole Nationale de Droit, cet-
Stc aniat -ci, est ine function dotit
la d6riv',ae ne manque pas de tour-
Smenter les math6maticiens profes-
Ssionnals. Co'st qu'ils ont coTntsut-;,
en effect, que la course repr6senui
tive cesse de croitre pour d&croitrc
sans subuir de discontinuiti, La icau.
As cn est, dtapr-.s nous, lttxisten--
e ettoulement de racines positives
d es ttudiarnts), dIte au Iwuci, a Ia
i competence de actuel directeur d '
P'Ecole Nationale de Droit qui ap-
plique avec sv6rjit la ioi r46gle
mentant admission A cet Etablis-
sement. Pensez done, sur 61 4tu.
diants on lre ann6e 40 ont r6ussi,.
sur 62 en 2&me 55 sont admia, stir
-79 en 3Sme 73 vont &tre avocat-,
Done le nombre des licencis d'an-
n4e en annie ira descrecendo!?

Vers la Province.
Cette aemaine-ci, te traffic des ca'
mions entire la capital et la pro-
vince a 6t trbs rapid. On prenait
plaisir A admirer nos rcoliers qui,
flers de leurs suceks, d'autres moin '
heureux, regagnaient leurs foyer -
ot partageant les joies e ia fa-

(Poir suite en amIe paps)


.Sous cette rubriqoue nous avois
donni au d&hbut de cette seAine
quefiueZ rseigntements sur fa
SonhtrucItlo de routes de p~ntfra-
tion aver aide des travailleun vo-
Sontaires.
Nitus avons pu obteair, sr le
mtme atujt,. queques notes onim
plimentaires que nouti publions :ti
Sec te plus grand plaiir, en f6ili-
tant tr-s sincerement tous eoux qul
aident d'une manikre si efficuat lc
Pr&Adent de la R4ptblique r u-
lus.er (quand m-mne. madigr tout.
pre-sq'u -'insn riea.
C
RKOLit!: T-hantal-Prigry : Les
travauu d )la pr-sttation en natur':
pour la construction de la rout:
WChantabtl-Prigrny n it 6rtt ou ert4 ;
w' 5 Jutl]et. it'.tc tiil WlTOetiIf (k' 51
volon taiirt3,
C-omrnnt' i CChardoernieres-LmA
Anglaisk, daux garden en civid.
servent de ch:fs d 6quipe.
Les Trava:ttx PuhbicAa assurent
!'aide technique' et ont fourni Is '
outils i acessaires. qui Inalheuren-
sems-nt. nr sufhi.ant g'rCe, ivu .
nombr: croissant k' vdunlt.airv-s
sur ie deux chantirs. La marcL,
des travaux s-rait certainmeni.t
plus serr&e et 1, rendement pilu
ftrt, av-e une augmentation di'

L'ttat d'.sprit c", s travaiit eur .
c ,;t 'atisf ai,;ant, I i em t, r e rvmur-
qu6 utn cerfzin enthiousiasmtn par.'
rni lrs homrn.tes.
Soon cornrnmuication du PrAfet
d!es C'ay', tiun- valeatr de G, 500,0
a tUe t rsc-', cpmnne contribution :
person ikt ie 4' Son Excellence, M -
St*Siio Vince-nt, i lat construction I
de la roultc a'huntaI-P6rigTny>.
('i-d<--'ous '1- r-ndr-nmtnt pour !
semain



DON'ATFU.' R DE PRIX

C(et .; U mnij ]Iit':
d c PA.:ia u a U rneillebure a.t-
te tit .-' ;., r-T d-i L 'so;-
s''- i!.' I
I... i;t. inu d prix ser., (
briiliaai \,ir i qui i Jques do-t inatourn |
de Pri': '1 I- trl-ue frLnraiur de
dr-i' d, itn-;irne et du citoyeu. I
AM. I- n,'t ., dira-ct-ur de l'In.- i
titut Inucrna'cuiud tL Coe o ratio'
t!m'+ 'L e, r S. Carlety, recteu-
de FA.cad nic Jt (4i Pur., tvrnbrr" d
'I1ns, itut, t Cn:tre Europien de Is
dotatin ('arnigie, M. Rosset, di-
rectt.ur d-e I'Enmcig:nernnt prima; '
re au Mini.tPre de [Education Na-
tionale, M. Gahbriel nHaotaiou,mm e
lrt di )'AcadlnJrie fraincagise na,
c1n Ainistre., i


ERLATA


SDan is artic ldete M. Colbert Bon-
homme public dtans notre Mdition
d'hier, lire au 2nme paragraph
sans Louis XIV au lieu dl iae"S
Louis XIV; au 4tme paragrapt:,
adaptation a n mileu au lieu de a
adaptation du milieu.

a
A-.'article Simples Notes suire
Canada r ue quoa population do
'Canada est actuellement de pltis
de 10 (dix) millions d'habitmtt
au lieu de six (86)


Achetez les
Pnoeuset battgrft .
,d,%dm~ml


bulnd 5 bttillkt 1977; 5-4 ion-
tires.
Mardi ; juiie4t 1987: 54 vi'mn-
(ai rs.
Mt:rcrtdi 7 Juiillt 1937: 122 v-

Jcudi 8 aJuioiet 1937: 317 v>l,:;-
Staires.
Velndre'di 9 Jiit1. 19.37: 115 vo-
P ntaire,:.
Samtndi 10 Junitif t 1ri:t 117 v,-
lontair t,.
S 'i .qu.t .t ....... 08..0 mrn ; rr"-
Dtmni.'l rnt ... ... f>6i0 mrne re
t'hrr '-.<',l mye: ...... 40 mitret ,
Fos se~r ...... ....... 205 rn tres
IRenlia ai. ...... 0'n'
Remain i... ......... Io rn m.tr-
feIA' f -tS it st. s.tliv:,m i 2t it *










fit,
r t' or io I r. ,. .n. a


t ('s .;, tit :Ot .i ..I

D)tb ,i.-. el t .. .. ...... !t l : .i ; m ijtr




Ea..... u -\'i nt'i i<' h< ,mmc
o t 'n ;ait in''; :' ir anf-t' im .
bTafc ,i'.:tny y p :ruI, u Eo-

fair I 18 m ,n .- a',, la-+ "" i
.ita di 6 1
(kuir (Pi hnrinne
ont fo.t mF t; t tinia' i.
SAr>t P- ;-P 'r\ 10 hrmr, i >
11:t Gf 't do debi i.
; r FI'i 7 t. l I 7 i
-'.'gad,-Vincnt, 15 hommntI)
ont ri6are 2) rmentrts de terra.
fe r nt.
AZnso -A'D+-"' :r, 1 :. i; -;mi, ,n,
', 8 rnnit'sc do t.matm ra
J, urfi ? ,:iht 1"37;
Bo rugad -*incM. 1', hommin-
,,t'3 fai Id P rnU' t ti'r LsSl. tnu("..








o i (tl ,:;- l;it t t'l ", i trots <,.


,.,r agan (+ p<_r lh S'cGi-' de kor a.-h
Prirnc, do i6 .on I A,\ f .t jtr-..'h:ai.
Le> dmigu. s.Pout: l. E. Muna-
gat, apncif'n 'irC(t aired d'E'it, E.
luttiy j fuy iti (Ja..;tii, ct L,
Grimard. Dirn'tour du T-lmps ,
Prflh'o.kte r ii r!Vi:'i, N', \ n> f 4its.-
u tuteurs.

EX.tAMENS OFFICIALS DE
STEN O-DAM I YLOG RAP I E
ET DE (OM'AITHILITE
A LI1NSTITUT TIPPENHIAUEIU

S.ain'', a 'u-io-mudi, 17 Ju1I3t, oru
etu ou i in.ai t iTim' nhlatuer l!I
t'.)U ICnq (hLIP S. u' C<,nmpda)Jhlr. L. Jury coumpt-1- a
U.in Maign'nur, Ingnieur A:-
chitectt du Gotuvtr'imenn ; Me. Mi-
chel Beiauvoir, ContLntieux du ser-
vice des Contributions; Me, Pau.
Bouchereau, Avocat; Dr. Catt's
IPresoJr, Dr. Paul Tel6maque, an.
den Sou-Irndspecteur des Ecole1;
M. Frnand Donnery, Lomptabie di-
plSm6 ('omptable, Mtuit pa sid& par AL


HIoraitius 'L. enttur', Sou s-Inspec.
tour- des Ecolas de la Circonscrin-
tion de Port-au-Prince, assist de
MM. Harry Tippenhauer, Direc-
teOr (to V'er,; .JT*ph Pouljo). Pro.
fessetir dtt.' Conptnbdiit(, diplomat
de I'Eole d'Administration di Pa-
ris; Amitdr! Bois, prffesseur de Ste-
no-Daetylographic.

(eafr ntte en fSme tpgw )


42Lme. ANNER


No. 14.224


_I__~ ____ __~ ~--~-- ----~- ~YYYl~t~qa~


~- ~bat;u~b~aansasrza~srraa~D6


~





Jeanne Doubletto 66 moat p:r
minute.
Caroline Benjamin 56 mot-L par
minute.
Anna St. Jean 54 mots par mi-
nute.
Andrt Cauvin 52 mots par mi-

Lina Nicolas 51 mots par mi-
nute.
Francillon Christophe 50 mots
I par minute.
Alexandre Gouthier 50 mots 1/10
par minute.
Claude Bridault 49 mots 3/5
par minute.
Max Gardere 47 mots 9/10 par
minute.
Odette Bouzi 47 mots par minutes.
Louverture Larose 46 mots 1/10
par minute.
Georgette Maignan 44 mtots par
minute.
Bogart Nicolas 42 mots, par mi-
nutte.
Edoiard Gouthier 40 mots 9/10
Ipar minute.


STENOGRAPHER
Caroline Benjamin 118 mots
par minute.
Alexandre Gouthier 118 mots
par miniuit.


Goudix Aarestrup
)par ain ute.
hayrlln4 Arlet
par miu zi 1te 15
tO:: BEuzi 115
Jninutet,


2/3

1/6


117 mots 2:t

116 mots 2/3

mots 1/6 par


Louverture Larvose 114 mots 1/C
par minute.L
Edouard Gouthier 113 mots 2/3
par minute.

COMPTABILITE
GCorges Isidore 8.75 sur 10.
Ltclerc Lalanne 7,86 sur 10,
Alexandre Gouthier 7,86 sur 10.i
Alfred Guibert 7,86 sur 10,
Luic Siur-?l 7 sur 10.
Claude Bridault 6,75 sur 10.
G(uiliume Vaval 6,75 sur 10.
Louvirture I.atro.e- 6,75 sur 10.
'FredPivc Lochard 6,50 sur 10.
itgart, Nicolas 6,50 sur 10,
Luc 'oupet 6,25 sur 10.
Edouard Gouthier 5,85 sur 10.
Max Gardbre 5,75 sur 10.
Goudix Aarestrup 5,25 sur 10.
Lucien Manuel ~crit: 5,25, ab-
sent h If'ral.

Le minimum de 40 mots par mi-
nute #tant requis pour robtention
du diploime de dactylographie com-
mercial et te minimum de 90 mots
par minute etant nrquis pour l'ob,
tention du-diplOrme de Stnogra-
phe commercial, le jary a juge ap-
te.~ a obtenir le'dipl5rne de dacty-
logra)phe commercial les candidates
inscrits sous la rubirque Dactylo-
graphie, aptes A obteriir le diploma
de stenographe c :mmercial le i
c'ntdidains inscrits saus la rubriqu'
stvnographi-, et aptes obtoenir '"
certificate tie Teneur de Livres lei
candidates inscrits sous li rubrique
Comptabilit.
La Direction de I'Instafut Tip-
penhauer a d6cern6 le priC de Da-a
tylographie a Mile. Jeanne Doublet-
te. premiere en Dactylograiphe et
A M. Claude Bridault qui a pu don-
ner une copipe dactylographiPe san i
crreur; le prix de st6nogiraphie .
Mile. Caroline Benjamin, ptremiire
en st6nographie avec 118 npots 2/3
ipar mitinte, et i M. AJxandr'-
Gouthi..rr quina donned 118 Tpott 1./6
plar niainut.; et le p"ix de C~Olmpta-
Iilit6 A MM. Georgsa Isidore: 8,75
sir 10 moyenne g6ndrale; .Leclerc
Lalanne, Alexandre Gouthier et Al-
fred Guibert: 7,86 (ex aequo).
Nous pr6sentons nos vifs com-
plimens A& ces jeunes et br'lants
laur6ats, et particulirem .:t h
Miles.: Jnne Doublett et t' :piU-
ne Benjamin, MM C : .:..


PAG E .Sr "-. ,"'" .-- ".-""
EXAMENS OFFICIALS DE
STEN O.DACTY LOGRA PHIE
ET DE COMWTABILITE
A L'LNSTITUT TIPPENHAUIER..

(SaUe)



Apres correction des dprciuvet:
le3 r6sultats suivants ont &tA pro-


DACTYLOGRAPHIE


.t ..IW '.. ..rmmnitn S L NO '.V .... O. LLISTWB 'VW) MitttUW*flb


T'i l^^^
4 PIIAR.tAC*






Vipmn de mettre la drntii'm UwaiB
a Aoj G RAND LAbOICATOIRE:
eomposir de upluIleurs t twiuo techb
rniqueea
1) Anrtuly-xs clihnique
... A.na.y s mocblmraques
A3) rly4sey industrinlles
4A)\ijytcii agnrc'Ws
) Institat de rechcrches.
Ce laberatoire &At u'embVie une r6-
tolution par sa direction avise, par
son materiel complete, par sa poat
tion idWalf, e par I'nprit now-vesa
4u'l himpldnte en) iaiat
Direct tr- Professeuar
Antonio Qhevallier,
Ex-Privat Docent de Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-Elive Institut Pro-
phylactique de Paris,


r /
C'fment Lanter,

Ex-joe e veIstitut Pasteur.
de Paris
Co Lbrtor st d'm


NOUVEAU SALON DE
COIFFURE


M. Bernard LabisiUre a lc plai-
sir d'annoncer i sa nombreuse
clientele qu'il vient d'ouvrir r .Sa'
!on d& coiffure de utette beantt4
la Rue des Miracles, immidiate-
meni t apts la maison BATA, sous
la denomination aA laPerfectio r,
Ia devise du patron eat toijotar
Ja meme: Sein Propreti.


POUR I A SESSION

EXTRAORDINAIRTV


COURSES D'ETE)


Au College St. Justinien (;irec-
etuirs Marcelin et Bonhomm4).
Cours spdciaux sur lea priD-
cipales matieres, notamment cour:
speciaux de Mathbmatiques pou-
hls eanrdidats h tous examenis bae-
calaurcat, ler et 2e. partle. Atcmis
sions aux, &.olessup&rieurt.
Professeurs.:. Mes. Colbert Bon
homme. Jiustin Marcelin et d'autre'
sp6ciaIistest-
Le College recoit j66J le ins'
criptio~is, 12e. A philosophic pour th
nouve'e ann6e et met A ta lispo
sition des families sa pensbi s~ o
laire an prix mod&r6et A la iteaa
impeccable.
Quo'obn l'ou~bi pas notre Uass
enfantie qt'i a fourni te plus
brillants rdsultate au concours d diction.

Angle Lalue et Rue LAmarre.


Pour les Vacanees P6toni<-WVl f

Lemons particulieres par dear
professkurs de carriere.- foi i
par semaine, Ie matin.
Toutss matiares et touted clas,
SeSa -
S'inscrire chez M. Antonio VYla
qui a. su I nskurer le omon O irs iZ
profeeseuis competents, qui vous
,~ ~ ." .A,. .". .


donneront piine sattisacton.
.. --.

dualt, Atexandre Gouthiier, Geor-
ges Isidlere, Leelere Lalanne, Ale-
xandre Gouthier et Alfred Guiber4.
La rttussite de ce grand nombre
d'l 'ivesu adk' examen officials de
la Sectibn corhmerciale de 'Inati-
tut Tiopenhalier prouve uae foi
de plus ha sup4riorit6 de la mi6tho-
de, surtout que les examens ont 6t.
particuiibrement s6v6res, mnme
les st6nogrammes doe candidate en
StknoraOhie, oiit 6t4. corrilgbs a
vec 80oj: et lfe erreurs 'comis.s
ont diltinud le! itomibre -dcapts
fouiwifpar lea postulante .
Touteqe nos f..lcitatfonsa vst .
'l Directlon et. au personnel de
choix 4k cet: important 6tab~a*t
ixtent. 4 '-V
R~e~t" .. ..
1" "'"t


t
I


SOCIETY DES AMIS DE

GEORGES SYLVAN


nnSa 0hmfMsmv-t---------- P flW

SeAoedi cn oiroee populaire.
L-.l:*ALVAflRiW im PEW E:
" : :rr .r:t f.:. .; ':i
Sali tb tes les vicissittaks dt6
.la tve,i 3 jamnuisperda son ht:'
rage et Ha dignity, et an pix de
mille Macrifices ii a 6lev( soin fil
-'pour qu'un jour il lui fasa, hon
neur...... I
neur.



PARAMOUNT

SAMEDI 24 JUILLET 1937
et soirte populaire i 8 heures 15
Sylvia Sidney -et Donald Cook
dana
JENNIE GERHARDT
use Superproduction Paramount
...une ceuvre remarquable d
justesse dramatique, de discr&-
tion, d'¬ion delicate et pudi.
que...
...leAs pripeties d'un amour mat-
heureux et sacrifi,...
...n film vrai, human, puise
dans la vie meme...

DIMANCHE 25 JUILET 1937
en matinee "3 heures 30
CHARLES LAUGHTON
dans
VILE TDU IR. MOREAU
d'aprbe le elbbre roman de e
H. G. WELLS
avec Beta Lugosi, Richard Arlen,
Leila Hyams et Kathleen Burke
(la Femme-Panthere).
.:.une lie imaginaire des mers
du Sud, peupl6e d'ttres fantasti-
ques, ni hommes, ni bates, courbes '
sots la loi d'un monstre gmnial...
...une poignant histoire de sor-
cellerie moderne...
..,ue cuvre fantastiquc. un,
interprtation saisisante...

DIMANCHE 25 JUILLET 1937
& 6 et 9 heures P. M.
Gary Grant et Frances Drake
dans
LA DEMOISELLE DU
TELEPHONE
an film KParamounmt
awec Edward-Everett Horton Geor.
ges Barbier.
...une dlicieuse comrdie cinP-
matographique, r6alise d'aprcs
une vauvre d'Alfred Savoir.. une
suite ininterrompue de quiproquoa,
d'amusantes m6prises, de situa-
tions burlesques provoqu&s par une
almable t16&phoniste amourouse
d'un ssduisant nillionnaire...
.*.un veritable conte de fles mo-
Sderne, tout do grAce et do Ailica.
tesse..
., un spectacle qui plaira tous. .


A VENDRE


Deux proprietis dans les
parages de St. Antoine, (Ave-
nue Pouplard).
S'adresser ai M. Herrann
P. Dumay au Bureau du
JoUrnal ou ah 'Avenue Bou-
son N.M 2, de 9 heures it 9 eut
res A. M


9.f.'" v CrLrrsct l .n

:uir" -iPO4.tc' ela"
aS professehtri di ca rtier 4
off'nit. lEtr service :aut 'faillAet
pendant lesa 'acances : "
Po'r I I '.':R es on retard.
Pour les iolite, ayaiit tGho u:jau:
exarmn tie pl.tSapi1.
Pour ies candidates manllib 'rci.
au Blac-alaurd'et.
Telh phoeii. 1' I'li) it t Til.pen -
hailer, No. '28 ,1, cLh MM. A,..lmi',
Vicux, Antony Les.p& et F 1'naii
Prosper se ettront imm6liatet-
ment t votre disposition.


Wm. E. BLEO,

Agent GintraL


^ M*&DICAL
,dINIQUE -
du
.oUIS HIPPOLYTIT'
\ncienne mason
F. Duvigneaud
tue des Casernes)
Consultation :
'E i be 1 m p L


,t o f


vr t ..


LOL. MON' 1 1AVEC CETTE CAFIASPIRINE
LOLA, MON VIELU T VERRAS oU't
OVL MAL DE TETiP I Ti)VERRAS OLI'IL
ou. MAL DE TEJ PASSERA VITE!
-j ^C >T


Cdlnvcatwi


MeC4siurs lea membres da Co
mit6 et les membres sdh&reins de
IaS A, G. S. sent convoques a':
Riege de nos reunions, sis R, F6
rou, dimanche 25 juillet en -our;
A dix heurea du martin, aux fin~ pr6t
vues dans n6s Statuts r' I( ,x<
- '.it.at-Prince, le 19 Juill. 1f'"W

,, H. CHANCY, .av
%.r.taire-Gwnerat



Methine 4& erire Remington
Machine d calculer Dalton
Rubana. paper carbon
Farffe roa achait rhe'
G. GILG

-ik' -^ ^


A LOUER

Une .Hale de 12 m, enviror
situke rue Danths Destouehes,
Anciens. atleira du sNouvel-
liste*.
Cotte Halle situte dans )a
Scour conviendrait A tout usa-

S'adreaser I& Madame.Che-
ramit rnAmeadresse ou de t13
4 15 h, soaes le no. VIS2.
:,,.:.'.. '.,..,


S Quond vous travaillea et qu'en reaanchoeu tawl
Sdo t^W uno grippe ou une n6vralgie vous pread
t la Caliaspirine eat Is soul remrde pour. .
.:%.. ,' caE maux, pare que en peu de temp.
; o11 aoulage ot rmamne. La Cafihaspifinae: '
el t lun produit Bayer: yez lo loujours
ons la a main.
4-'.,,.a ? .../ :.'" 4,.:. 4 ,{,% ,x ,, .tha ,


AUX PETULANTS GARCONS

rI FAUT LES ELEMENTS RECONSTITUANTS
"- _-7 APPETISSANTE CEREAL.


.I -


6]tngqLtui8 adur30N IThWrrCA -F'IrAr
SS mrruri au ranod soleU. Cult I'1
on en fabrique pendant 1'
bet te;.. G.C'c: L'' qu Ii


rRs4t


S :.'aul ervir von er
I l fants e o m nie pe t


Frtddi as B a-thwom~
' .t Pe 'Clled r i p .a r
ttc. fcle dan.n d *t. APITA
.S COURACiUX


. . . ..~~~~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ .: r : ..-.'.,rrss--.,t.k-sa. 'StSM-:--'n..E"


5 *

.. tANDEZ
.A I'MMADE'
La-Em-Strait
ci la Cordonnerie
lonl-Carmel
HEYPPOLITE JEUDY
celebre preparation de
Ho-Ro-Co.
139, Avi TrujiUo.
Phone 2182


Devenes votroe prdpr Oomptable en o
Comptse l Chbque 4 ta Banqul e Natiot
patbliqu d 'HU^it


.i.' -. .. .. r.; .. .. '1.r. ... .. ',.'


.vw,.:"'r '*m'w. r" f


*


S& 11


rarrsr~~~--;;;-l-- -'-~--L ~~~-~~--~~I I------- -- -- --~ --


CII(~L:(


.Cfi*Letwr


be Vipeur .HAITI S. kB. oy, 8)
lrarti de New-York Ie 22 Jtnkt
1937, directcment pour Port-i.
Pinice tat attend le 26 Juiliet
1937, en route le mf-me jour t 4
hvurcea (ie l'aprk's-mkdi pour Kings.
f:c. JSL, Puerto Colombia, Cartage..
i;, :t t,:rist.oMtl (:: Z., pro' an t fr.t,
pasiageir.' t Tm alley.


t


Le Vapeur COLOMBIA N. o.
Voy. 81 de retour des ports Co.
!lombicnc. de Cristoibl C, Z., do
Kingston Jan.. est attendu le 28 Jui.
,et 1937, n ro route !c mee jour j
2 heurec. de 1'aprci-midi pour New.
Y'rk, via Saint Marc et Cap-Hai.
tien, pregnant fret, passagers e
malle.
Le Vapeur MARTINQI7 Q...
VOY. 166 part de New-York le '2
juillet 1937, eat attct-vlu Ie 31 juit,
et 1937 venant des ports du Nonr,
en route pour les poi t_ du SUid, prg
nant fret et malle.
Port-au-Prince, le 23 Juilet 1987


t


I
r


1 --- mal,.."iWA


I


L






-
a SE NOTIVELLIS'fE >


'I~r~J


i



-.
I

Il*JPk~llrss


b.,%~p~ ~ha*p.AqFl,~%'t -


INTERVIEW DE L'AMBASSA.
DEUR ESPAGNOL
AUX ETATS-UNIS
NEW-YORK.- M. Fernando d.c
Los Rios, Ambas.adeur de la RU-
publique espagnole de retour d'n
stjour A Valence est arrive ici au-
jourd'hui. 11 a accord une entre-
vue & la press amricaine. 11 a
declare que si I'Angleterre .et le.
autrs pays d6mocratiques arri-
vent par fire respecter le program:.
me du comit6 de non interventi-on
y comaris le retrait des volonta-!
res, la guerre prendra fin dans :'
moil. I a exprime la crainte q( '
l'Angleterre ne puisse obtenir i'a.-
sentiment de 'Italie et de !'A!ie,
magne et a soulign6 que Ic comit-,
a fait faillite. zLe;s force-' 'ot.ivciv-
nementales, dit-il, aunrnt raison 1
la rebellion dans une uanee ott plus,
les loyali+tes sont optimists, ma's
personne ne pens1e que I.' triompih,'
sera facility( bientot; des progrt-.
remarquw4cs ont Etl' accomplish par
let government dans la fabrica.-
lion du mattriel de gue'rr- et d:..
munitions, dans i'instrnuction d'offi-
ciers po; 'r l'arm6nto qi ti omte ,1 c-
tuetlemtnt 5TJ.t,0(i homm.iv.-. Corn-
me il a t& announce lors de >oi dt'-
part de Washington, M. de LU;
Rios a assisted h Valence la con-
ferenct des Ambassadeurs espa-
gnols de tou. les pay-s. i-, ont di--
ct'6 d(s mmhbodes A mrttre i(u
pratique pou dCfocndre aI caui,.'
cdt a ti-publitcie it travars ie mon-
de.

VIOLENT CO.MLtTS ENTIRE
LOYALISTES ET REBE.LLES
MADRID.- Depuis; 2-1 huarts,
Madrid est bombardb par i'artiiht.
rie rebclle en 3 foit, 15 morlta c-:
20 bl(1habs. AprPs 2 semaincS 2..
came -omparatif u airs quc: da
les secteu.rs de Blrunete la batail:
faisait rage, hier soir au course d'ua
duel d'artillerie let projectilies r--


tout


le p


LOTERI E


belles commencerent A tomber l a
rue Alcala et au Square Cibels,--
Une bombe a tud 8 personnel. Des
grades flaques de sang rougis-
saient encore les pavds press du
vidim irmmmuble du ministry de la
guerre comme les travailleurs 6-
talent occupes a ncttoyer la rue et
A les dcbarrasser des debris de
chair hnumaine Le 2Tme bombar-
dement a commence ce matin. Plu-
sieurs centaines de bombes ont t6%
lancess at centre de la cit6 le iong
de ia Grzanvia, Rue Alcala et la sec-
tion Clamnberi.- Dans le secteur
Ide Brurete, loyalistefi et rebelle.s
,on t entagi s dans uin violent con.
bat, L lo, yallist :i -ralisC,'nt db.:'C
gains vers Navaia, Gamella, les re-
belies ont des advantages en direc-
tion de Villanaueva de la Canada.
En td'pit dp cs prtssions, les Io-
yi-t.- travaillent encore autour
O!\ ltf iYfrai(ca del Castillo, dans lin
Itriort our ti'Cnct'rcler ,t Uasurer ii
l t, i u-rmir. fs de itur sait.
aint qri comtmfence A Brunete. Sur
le front di- Truei, les rebelled
noit rrent sigpt s iind'niabl'-,
itctic i-, i!s aitaquent lourd.-
n'at t en direction d( la province d
I { n. a t-ciir-a-- dc 150 ki'n t -
l ',j fro,,. d.. Jaramai. LIes rebel
fait.ls 'rison, t. rs >s-r Io front :;.
Birn'tnt on: d&ci!ar$' aix loyalistse-
ftt. d't bata.lons sont arrives du
'irion: Nor't so ie commandemenl'
;a'un :4 nral italien don't ils refu-
- nt dt d!iviugueri le nom.

IA CUERRE CONJURE DANS
LA CHINEE DI' NORD
TOEK O.-- -apidmrnent la vie dit-
vient oronnale au Japon, car la co'i-
vitS'iiit .0i- ai e rn e' a.. !a i','ith t a n'Or!t4 01l on tO.-
cr ni nmttaut tm a:ix ditT-rend -
oxista, OnIrt i.s 2 jpay) cst pr(:
d'etre c'jciu. L'n porte-parole o.f-
rici, a dti-!iar6 qiu le Japon est dG-
cide A considbrer tout project di


gouvernement chinois, A ouvrir les
n6gociations pour ia con-luaj(o
d'un agreement, Btie qu'aucun avi;
official n'ait & publiC, il est g--
neralement admis que la crise di
Nord dO la Chine, don't l'enjeu est
le contr6le de la riche region aut-
iour :re 'Pciruing a pas6.T, Tokio in-
iststera pour adoption de I'ncie-!
syst'me qui consiste a trailer a-
vec le conseil politique chinois de.
provinces de Chahar -t de Hope.:
Mas ritable accord ne vie':
dra I!- i'.r-zqu e c Gctuvernem 'n
de Na.i g aura nigr66 et signed
i'accord. On rapporte de Peipin:.
lu-: (--, troupes chinoises ont d6ja
comtmic,. !'r.t vacation do la cite*
(it de la rgion A I'oueat.

LES JAPONAIS REFUSENT
D'EVACUER
PE:PINGC; -- On craint tecore ice
quk le japon n, sot pr-parc A nme-
IVt:i UnM otfTf,. sivte omtre lic Nord d6-
in C!hin'. Solon les rapper s re-
cus par los.- miliieux Utrangers de-
'ii.u 4nt.q, riC'armoe javrxnai -!V hIi'
deo p 'Z' rati>i. poutr dtIs mouv.- ,
ments dI tiroiupes sutr aimn grand
(chcle. T')- centainfis de mules, ,,
ch4lvaux ot. d'Ua'tre.-'. moyiSen. fit.
tran-r)port pour calmpagne militati-
re stret arrives A Tien't'tia du Mandr
ehoruko,. Le quartior r-'nit'mri ja-
p: taa: de Tienstin a do-. onir '
pou-.r GiL0.O0 gallons de gazohin
ordinaire tt gasoline pour V'avia-
tion. L s chinois rapprurrnt qur
!'arrrme Japonaiise a ahe'.vt i. C-
drnlmes dans 1is environs de Tiens-
tin, ct a Kaoliyng, a 32 kilomntre:
au an<.1'l. t Peiping' Lc troupes chi
noi..r.S ct ian :-r division csot


vac i r i$ p,,.. -;tL .; : l'ouost d,
rPiji'. I'. porLt-parole milita!-
re: japonais de Tienstin a dedare
cependant que l'accord no pr6vot
pas le rotrait des japonais, mais


NATIONAL


6 0 -, n


celui les ci enols tafous ''avon
pas I'intenion de raeMourclr no,
ignesu a-t-il dit. Les troupes Ja-
ponaiss font preuve de patience
Les commandants ont mfme ordon-
n6 A leurs hommes de se coucher
pendant que tle chinos retraltent.

UN AVERTISSEMENT DES
AUTHORITIES BRITANNIQU&ES
SINGAPORE.- Les autoritHs
ibritanniques ont .avtrti !es rbs;-
dents sino-japonais- ici qu'elle.
n'haiiteront pas A employer la for,
cet centre les faiseurs de troublesti
dans I' eventuality d'une guerr-.
dan.- le nord de la Chine. Des d,:-
sordres se sont deroulis ci lhi:r
soir. Des chinois out attaqu, des
pichours japonais et les out battu .
De nom breu;es e coliBres japonai-
s-i'-; ont e-t& battues par les jeune.
chinois, nais aucune de ces files
n'a it, blesi6e. Le gouvermnemen:
britannique a communique 6ia co -
dition 4ssenticlle de residence pour
tout immigrant est* de vivre e-'
paix avec les autre-e immigrants--.
On comntet d nombreux chinoi, i.
SinWgapore.

LES FUNERAILLES DE
IARCONI
BOLOGNE.- Marconi a etiI in-
hum# aujourd'hui ici. 30f).(K0 por-
sogs ont suivi les services fune'-
rair i a li Cathedrale St. Pierr-
de Bologne. L'inhumadion a eu lie-
A St. Certosa en deBors de la ville.
A son arrive A la gare le cadavr
a t6 pris car les autorit"s de ;:o
vile, par ke gouverneur de Rom,,
le prince Coionna qui commandant,
la com. agnie. Des avions survO.
laient ik: cortege. L'&pouse du ct-
vant et sa stRur Dega saivaient ii
ci-cueil. A la suite des funerai:-
!es, le corps a etd tarsportk au ci-
metitre. Aprbi que t'orchestre cut
joue la march funebre iLuigi So-
liari. ie president de La Marconi
Company Close. collaborateur do



-1


a a *- ~"'-r$resp.-'-' -.~Y ---4-4-.-, S IL, -.*~~ ILaU~it~'


21


m416,


I' ~ ~ III
~? ~At

~I
AL-?


Rue


savant a lu devant e micro un di,.
course que Marconi avait 66crit et lj
Jors de inauguration de In nou.
velle Station de Radio de Btvlfgne:
dJe contesse, avait dit Marconi, qjs
lorsque, il y a 42 ans de cela, Je
faisais avoc succas ta premiere
tranfmission radiophonique i Pon.
techio, j'entrevoyttis la Ipogsbili-
t1 de la kropagatuion des ondes ]ece.
triques sur une aussi longue di;.
tance. Mais je n'esprain pan pou-
voir obtenir utne sati;facfiot: au.
si grande que celie qui m'rft ac.
cord6e aujourd'hu'. En faith ur
grand d4faut ktait attribu46 mnoi
invention. C'ktait. !interefptio'1
possible des mtssagCes transmis. --
Un pareil d6faut me preoceupait
tolenment que pendant ides ann&e,
mn-x, principals recherches consi-
taient I'tAiiminer. Cependant ct
vd6fautb utiiis6 aprAs environ 9:)
ana avait done A ia radio lo, me.
yens Jde transmission d'attindre
journtiemT n' t10 millions d'audi.
teurs. La radio transported tra
verse eI monde !i voix de NMussoliri
ditfi dit aux nutres peuples it fer-
me determination doe notr- pays de
progreser par Ie travail ver-s ia
paix et si c'S-St n'ec:sauire pnr la
force .-- ParTmi lE personnai.s
on renarquait l.- representants dz
la famiJie royale. do gouvernriment,
- lI'Acadtemie roya!e d'ltalik et de
l'Universiti dc oklt; .-<.a

SECRETAIRE-ADJOINT
DI- PART COMMUNIST
MOSCGU.- M. okoyian j, eu
ne ami die Staiine et son ancies
compagnon d'exi! a t6 nommnr se.
cr-taire adjoint, u pairi.i comma-
nistt : I'U S S. On regarde
cdtte r.omi ,,t -nmi officiolle
commII 'S cooWfirmation. des rum-ur't
di.ant q.en Jani Roudzutatk un dea
4 sd.cr6taires-aqijointA recemment
revoquts a it peu;t trc arrti.


Le Nouveau Testament soe
ra envoy gratuitement, sat
demand, a toute personnel m
possedant pas les Sainies B.
eritures.
S'adresser a M.J. ALFRED
'EARCE. A Port-de-Paix.
Pour Port-au-Prince, s'a-
dresser au Pasteur Meitho
iiste,(W eleyenne) ou au Pas.
teur BBaptite.


AVIS AU PUBLIC
En dehors de son service d'autoe
et cam;ons pour transport de men-
hbl et de matbriaux de eonstrue-
tioa entire Port-au-Prince et Keas-
coff, Pe phlic et sp4ciafement toMs
cetx qui organisent des pique-rnk
ques et promenades, peuvent s'&a
dretaer & David Loiseau, PlaNe
Oeffrard qui, sans retard, mettra
un ot deux eftmions h lJeur dispose
tioas. rlaphone 3241.



A VIS MEDICAL


GLINIQUE
du
Dr. FRANCOIS DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No. 15&
Consultations tous les jourt
le i2S hres. A 6 hres. p. m.
.. bS. o j AW .

OPTIQUZ

PORT-A U.IPRINCIENN

rand assortment de -ver".
et de moDtures pour lunett
dp la meilleure quality&
rand'Rue, en face s :
Joab t, ,WooUl. -


"3' ...... IJi MOE E"llJ





SDERNIERES NOUVELES DOEE


Regues ce martin par CAble, Radio et Corrspondance Airlenne

SQTATFONS, HHt2, UR1t. Htel etc.)-


adrr


- .......--.----.-- ----i~iiI ^* P-- ----:---


PHONI
Sw eb w & velpa


JOUER A LA LOTERIE NATIONAL, C'EST SE PAYER PEUT-gTRE UNE M A I O N, UNE AUTO,
LE CONFORT CHEZ SOI, OU ETRE A MEME DE P.ENDRE UNE ASSURANCE, ETC.

TOUTES CHOSES DELICIEUSES ET UTILES. PENSEZ-Y.

MAIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSI DONNER UN REPAS A DE NOMBREUSES PETITES.
BOUCHES DES ECOLES, SOULAGER UN TAS DE MISEREUX QU'UNE MAIN DISCRETE ATTEINT RE-
GULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETS DE BEAUC'OUP D'ADMINIS-
TI'RATIONS, C'EST'-A-DfIRE FAMILIES.


Pour res raisons qrandioses,


uple en enter doit jouer a la


.Y~.. ~___1I~_1 -CY*L~tslFIBYI-~~Y~ ~-~YY~--Y~ -~~--LL L-- I ."'..'.."."~C'YL' ly


r


~sJ~~s~~rwn-rrr rm~rr3~rr~ ~*--I~~ r r


E 3358




.PA.E 4 *' '-- .- ,r .. .....".' .., : ..... .. ~~".'"., ,.r 2 LZ NOUV.ELLIStI. a


-5pmes


'C
.4'


de


Igi


.1tA C Ms~~ D7U~rrtWAZII7V ~._ f., 24.7193?~
...r.. ...1;.. ........,~l~a~;;7-.crr*-vr


Suoin


I


DIMANCHE 25 JUILLET 1937
a 6 et 9 heures P. M.
PARAMOUNT
pr6sente
Gary Grant, Frances Drake
avec Edward Everett Horton,
"- George Barbier
dans
LA DEMOISELLE
DU TELEPHONE
un film Paramount
zRealise d'apres une oeuvre d'AJ-
fred Savoir, cette ddlicieuse Com6-
die Cin6matographique n'est qu'zu-
ne suite ininterron:pue de quipro-
quos, d'amusantes m6prises de si-
tuations burlesques, provoquks par
une aimable tWlphoniste amoureu-
se d'un seduisant millionnaire. 0
ne saurait fire preuve de plus kI
grace et de d6licatesse pour tra-
duire en images ce v6ritabie cont.
de fees moderne, et le public le plu.s
averti ne peut que iouer ee specta-
c(e qui plait A tous.

EN MATINEE A 3 HRES. 30
Charles Laughton
dans
L 'tE DU DOCTEUR MOREAUL
uu! production .PARAMOUNT>
avec Kathleen Burke (la femrme.
panthbre) et Richard Arlen.
...une ceuvre fantastiquc,.. urzn
interpretation saisissanteo..


LUNDI 26 JUILLET 1937
& 6 heures 30 P. M.
Grande Reprdsentation ThtMtrale


f Of'rte par
I.e College Vertelres
a occasion de la fin d'ann6e so-
laire.
Carte dInvitation Personne-
e ef Exigible A It'Entree,


5ARDI 27 JUILLET 1937
en soiree A 8 heures 15
RzJrtr-.i et Franioise Rosay daT;-i
LE SECRET DE POLICHINELLE
r'alisatticn cde Berthomieu
(I'apres lt'hivre ctlbre de Pierre-
Wolff avec Janine Crispin, Ber-
nard Lancret ct
.-.tion sujet connu.,. un titre con-.
ri... ..-es arti-tl, c ni, nus...
..1e triompho de Raimu toujours
&tincean: de fantaisie et de verve..
.,i :ucc s du jou.r...


M3ERCREDI 2s JUILLET 1937
en soire 8 heures 15
Un Grand Film Frangais
PI'INCESSE NADIA
avec F:-dctrich March, Claudettoe
Colbert. Alison Skipworth, Arthu;
Byron.
,:ni :irti1 pri,,ccsSe, intens--
n it modern, s5,At eprise, u:a
ir de bal. d'un bh! inconnu, qul
renparatra ju)ste 5 ouhait pour la
Ipr servl e d n'ti at.,tIntat.,
...iin co(mdie dramatique, aur
denzte .* trn~ih! tiotc-, subti!h elt i S-
.r.t r:-lI.;'- commi un beau fruit...


Un Grand Film Anglais
ROSE OF THE RANCHO
nvec Gladys Swarthout
du Metropolium Opera de
New-York
John Boles, Cha'les Bickford,
Grace BBrydiey.
...un film 6mouvant de grace i:;
de dilicatesse, baign6 d'une mus:-
que echanteresae, oh ia delicieo:.
vedette americaine, Gladys Swar-
thout, oat admirable...
...une aeuvre iur.r :t. sensible'
et purn impreig-ne de .v un j.
d'amotrr. ..


JEUDI 29 JUILLET 1937
en soirke a 8 heures 15)
DEUX GRANDS FILMS
TRIOMPHE DE LA JEUNESSE
une Superproduction Paramount
avec Cnarles Bickfcr:d, i udith A.-
len et 5.000 Interpt'tes de mo r:
de Vingt An>.
...la premitre g,.up(h, irodvi\ ;(4 .
tion moderne de Cecil 1i. de 5Mlli. .
une maitrise eclatante.,, une et 4
vre ardente, solide, saine ,t_ d'- uo
optimism conformn,- n tous poUints
x goats de la jeuncites actK'el
FioreUe et Jetanunvt Clheirtl uian

LES SURPRISES PID SLEEPINGl(
une production Fox Film
avec .louvigny, Ciande Dauphin.
...un film d'une verve maiicioeu'e
et d'une aimable fantaisie... n,.:
com-dic finement ironique, des dt-
tails ssp;ritueLs et amusants...


-.. unc ceVItre cha-rmante, sur un;
avt:ntur clorniqui Ut sentimentfi'"
...Me in e rpretation a 't it'f t': I
rmcnde par des :t i.i .t.:: de ciasse...


SA-E1DI 31 JUILLET 1937
en soire !o:puliC'e u S het'-re.-s
MA ILENE D iETRICH!
Lat Fmnme Qui Est Toutes
Les Femmes i


-....Me-urtri dans seC aift:ctitn'..
Trahi par Ie Destin...
la chute de i'Ai';-; ..
Ia ditchirante lha it.i: de WXa-
trio,..
SN a:ol on vtu par IBenito 3iw;slt.i.


15,


Vktur Mc-Lag-ien

X-37
on film Pai toliih-silnt .
.n Wi lrurwn mOfuun't et Icohon .
01 i'o 'tr :.) v --- i- avec qte
pa !ir -" if St "iiSt ar4i.0 ';
Le l-IC ietrich, et -:h p nh c f p sstr.-
sion do s1 n 1 ,:t, t1a e. et oP' I'-
motion, he. rrun'-, la sensibilsitL .
E 1 Smu:t "'.M,'n-rt on parnan

..,:" s: is;j:t.inn 7-i pp itli :'
cde ia ft ':rnme qui e-,t routes Ie. fetl-
rues, li.; l' I'traiing bl-.tei@ l rahiq?:', e chtarme d.subus, et enm-
pr.E;t de m syte'c ensorctient...


Di.A!NCIE ier AOlUT 19,87
LES CENT JOC'RS
en Matinee ia 3 heures 30
)'6 li.satifn de .
Bt.NITO MUSSOLINI
.. n U:i pl'ui h o glori,:-usos :..-s tide !'Hitolt oire de
Frnin' .,


DIMA NItIE ler ABOUT 1937
PARAMOUNT
prBsen te
a 6 et 9 heures P. M.
AIADELEINEK RE:NAUD
de la Corn6die Fran<;aise
dans
SERMEN TS
v a2\e Aidri Burgerc, Marcelie Gc-
miat, Jo,:ette Dageory, Roger Cou-

P., : :'i..a (i{ 'm. our simpli.At a[
cnouvan;it, inmpre'int de courage et
if ',, d'ahntgatioun t d'hd-
ro. itd...
..oni r.st; mus, touchib's, bou-
li-v ri t 0L-. a:![ ce film magnifiqu2
oP i'on sent battrL lc cour d'hom-
m s hotoliii s lt t .riivtes. danit u ;the
action V-.an.. grande tragdied, mais
rt mplic do chagrins cmouvan l eC'

...un film rohu.t. {i turi s hut -
m ain... es dal.. -. r. ; : t...
cs r.LrsJ.- [:.-. sont pris dans in
vie, une vie terrible mais digne, e.

une pissancc axdtraoiciinare.,


4~~ -c .7,.


DDIANCHE 25 JUILLET 1937
A 3 h. 30,- Pour r(pondre au--
nombrcuses demands de touts
1nos petites clients le Rex redon-
nera une dernitre fois avant de i
r6exp&dier:
LES DEUX GAMINES
Mise en scene de R. Hervil
avec Jacqueline Daix, Maurice Es-
cande, Claude Barghon et Alice
Tissot.
...un film 6mouvant qui vou-
plaira. .



A 5 heures 30
LE PETIT ROI
d'apr&s le roman de Andr6 Lich-.
temberger
avec Robert Lynen, Arlette Mar-
chal, Jean Toulout, Beatrice Bret-
ty et Marcel Vall6e.
Les tristesses de la vie et les
drames ne sont pas epargnis aux
grands de la terre, et le PETIT ROI
n'aspire qu'A une chose, etre comn-
me les autres enfants, pouvoir cir-
culer, iouer, et voire tout les jours
sa main...


A s heures 30.
Le plus grand succbs de la Sal-
Boa Parisienne.
CLUB DE FEMMES
Scenro t mise. en scWne do J.
Deval.
Interpreted:
Daniclte Darrieux, Else Argal.
Josette. Day, Valentine Tessier,
Juie Astor et Raymond Galle.
C'est incontestablement un dls
plus beaux films Je l'ann e, unh
Luvre l'une originality ind6niabl.,
out en ftesse, ea nuances, en au-


daces au~si. Dans uno cite de Je-u
re.s :I,. -. la vie, la mort, I'amour,
ia pusaron. i'v.,.poir s'affrontent. -
R&alisd; aveCr on grand tact, dan>
une splendeur photogaphique e!t
uno riehesse dticorative de grand
style, Club de Femme oh les dia-
logues ont une large place par leur
dclicac.-cs cie a (usi d'une interpretation ra-
yonnante dc sernsibilit&...


LUNDI A 8 HELRES 15.
Venez tous vous amus.er au bai
des E+.'diants dans
ON A TROUVE UNE
FEMME NUE
Internprt par Mireille Balin '
Pau Btrnard,


ILERCREDI A 8 H. 15
UN FILM ANGLAIS
LOVE ME FOR EVER
avec la grande cantatrioe Grace
Moore..
De la belle musique, les airs d'&
p6ras fameux chants par ia voix
d'or de Grace Moore et en deuxifmer
parties un film francais trts amn.-
sant:
L'ANGLAIS TEL QU'ON
LE PAROLE
avc TRAVEL.


Vendredi 1 8 heures 15.
LE PETIT ROI
d'apris le roman de Andr6 Litch-
tenberger, Robert Lynen, Ariette
Marchal, Jean Toulout, Marcel Val.
l1e, Beatrice Bretty sont les in-
terprates de ce film s;duisant.
De beaux paysages ajoutent dc
la grandeur A ce merveilleux film
jou6 par le jeune prodigy Robert
Lynen.


Samedi h 8 h. 15
En soir6e populaire
Greta Garbo et John Gilbort dans
LA REINE CHRISTINE
EC Jamals encore Garbo n's 6ta
wfffy Ilt s austi 9sduslante .que dapse e fiam,
LKE NA quI lui vaIut la plus haut des d6
PORGE5P f MT coratio:a que la SuMde de6erao aux
GEORGES BRENT 1. Art et Sciences.
_~~~~~~ ~ ~ I. -----


.r.L LINE I
LAP1'


z'~(

4 / -
.. :%..~



:~ ~j "'I, :7 ":'.; :
, --r I':- : :::
. . . .. .. .., . .. .. .


WII ..plus u'un film:

UNE DECOUVERTS


" rP


tL


"77C j, m -W*


t
i-
r


-


SI


~10""~ga




.wrtw*!V P(XCE 5


.e1 N V tm


44+i~~J~~a r:


StCURITt, COMMODITt
It est imprudnt dce order a la moison,
oZ le f u ev te voQ peuvent vous cause
des dom ages irr6porobles, vos pol;coe
d'assurdhces, hypothqeq"es, titres, con-
frots et outres documerrn pr6cieux. Un
coffret de sOret6 6 la Banque Rovytl


coOte peu et 6vite tout suiet d'i
LA
BANQUE R(
DU C ANAl


nqui6tudce.

DYALE
DA


e Mat teis &- C



Place at at PaLti

Rau Courbe et Rau du Magasm ta i le lat
CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA
'NT8, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL
-t iCES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
rIONALITES, A DE ~ERIX ABSOLUMENT AVAN
ALGEUX
iANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERREb
Lunettes et Verres de tot s numerous
Montures en nickel inoxi dable a
Verree ovales a prix di de $ 1.0 ia paired.
L liquidation durera in qu'au 15 Novembre inH
4. DE RMATTEIS & Co


L ;A.


KOLA COURONNE en grandes et
tei!les


petite bou-


COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Buvez le BRoimona Couponne et vomn avez I'assura.ce
de boire une boisson extrAmement hygihnique vu ta
m6thode efficace qu'enploie ]a Bra&serie avec I'aide
e ses machines pour le lavage de ses boutilles.





-' t t



ICollge SiIo B iw ar
Suetignement Primarr et Secondaire
6nwignentea ClassiqMue et oderne (Section A,8C)
Internt et E xternat
Rae Magany, 8
LaurdaWt te FAUance Franaise (Cornposition fran aise
aux Examens du Baccalaur6at de JuitJet 3934 et Concours
de Diction frangaise de Juin 1986 et de Juin 193).
1 suwe s aux Examens du Bacealaur6at (1mre et 26me
parties).
Le College Simon Bolivar avise les perer et mrres de fa-
mille que ies inscriptions poumrv'Exereice 1 36-7 se regoi-
vent tous les jourp ouvrabhes partir de 8 Hres. A. M.

1*D 1)t rt


-r-%--- -N -A t v


Le fait est incontestable


LE R0U1 SARkTHE


e'est la quintessence

DES


meilleures variet6s de cannes


d'un vaste territoire


reunissantIes meileurs terrors.


C'est ce qui fat son arome


i GOUTEZ ET COMPARE

S.n 3 7i .4 .


Lotl.rie Natiovale

d'Hafli





DIX MIL1, R WCOlD/WS
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLED A:
DIX CIe SEULEMENT
NWhsitez pam 6 risuer, ; ha
. qe mOs, cette moditg e rva
i eur. C 'Ist un genre 'par-
gne. Et puls n'oubliez pas
Wi- fau: soutenir Notre Lo-
ierkPMidw sr Wie dvient
e# 4ae,, de son: ei6 & beau.
coup tOeurre edUtMti et de
i caisance Pubqiues i Ira.
vers Itusle la Ritpulique.
Pour tanfes eS rait sns
fa'ltiens ou Etrangers, ache-
let dene imtre eaoUpanf oU v.
Ire bi eto.


Connaissez-vous



deja a Citronnade



COURONN E?



Voilh une nouvelle boisson qui vient d'tre laneve par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une b6uteille et vous adokterez cette boiason
avec son arome fin et d6icielx,. En vente a ia Brasserie
de la Couronne en grandes et petite boutelles i par-
tir de cinq douzaines.
Les autres boissons COURONNE d6jA trts connues e;
appreciees Port-au-Prince et en province sont :


AVI-S


pa'rir: vN r,- a

r.mir


at Cs-.!;~~ JtiT:~T


Ag.nt-.: 0. JI. BiANI )T & Co.
T&- I1734.





n'rtourdit pas


~i/rl! f 1~


as

Muust! ucs
A qupi bon fire 1'exp rieace d'une
art joyusa.pour la mousticque
PoWr avoir iapus, exigpz du FLIT.
FIT tto wvraiment lea iansect...
et pnrtoujours INetacho pas.Nou--
tVu p an agriable. xiez Jo
bidon jaune tA bande noir etmsoldat.
O UNE NOUV"AUTEI
IA D inaaetlede
TLIT tfit amervdi cottr
Pt* afit, -rd .. Far.-
nu is. Aafantit !I Li'A c "
F, 7


I==ill INS --- ------- --r, ..-.ii r .^.i= .. -.- *.. -,,. .


S BUtTLER BRM TIERS


A0arlt tie fiir (. :; comrrfoandfe.
aRu Etatiat-Uiiui. C'onlultez Ie Ca-
talogue.i Butler Brolthrs.
Avee l 'Catah !g : Butler fBro
tht'r T Vrtl ,' (ut.i: (I ('\:'ltt *'iltU; tOt)-
5a +le (frnndi' ti~ai,;fia-tt rcvt; det
Etntt L'n :'.
CettOe MI.id. n ui po!xsd dce
coitratt avec les prinvciulr'es Manu-
factture achktc ju!:ial'h Cent M1"
lions de dollar de ces Manufac-
Un march, comrme c(lui de 1HaL
t tti qui rarnmanrtid rgulibrement (de-
Etats-Unris nurait di consu]or ,.
Catalogue, ear mTmne e n faiwsat vot
commander dt: t Tailiractitire di-
retcterment, 'vous. rne .' it.',,i, om
k-e prix d(e butler Brothers, i's-
cmInptf' accolrdie d ces Mvaulufa:'
turcs ?t BuIter BoO.tr,, ihui per-
mot de vendre- at;L, mnxemw p'rix
que c tent ot parfOis t:t ninsfme trlss f sU-
vent Butler Broth'-rs; vetd au-des-
sous du prix de- cc- .Manui'ctures,.
L'tv:anltaue jLui"r vt-us, :'lommert.
aw:,t, O lJ _.tcetr .n'i:t a .
Ltc., t'oues OU'- l(: y ) ei et dft,.-
'fraiu -'. feigi-i t i-t pnr ixier Iment.
de la f'ctu r ;, ,:.- Cir: que vouUS
tes oia','cS I -. iitG S do 'r chacunt e


u1arE l' f;. -. t c
1. I utalrt F\ F s ri'i( l it ] n;
SL \)io r ph;-. ;tii-inlc r = t .-Il i ^ ;?
mrent, alr- s h Eugne &
li., vien s ir P;u- i'u t ne a esnt,




CJand I Ut vi 8
Ip-uvent ttre -dr r Pu7 Eu
gnic B-ii' Pot ta>` N,- :A- i I! es.r
bie .'nunit i r:ie ]h Btlier Brothe'
"i '.'enfl'd Ui'',iS F5 cS .TicLli]'U:M se-
]emrent,


t MISS: I)F \('TION IE URACE>
S?,ia ,imri r. i-.asti It rivis'-r.,s fI'-
ra chu-" a -' :'.-.. (I'ActiJ.n Ui-
Cr;- s J i'h,,,.i' .," ": i ; ;cqu, s

., t-- + u'" "' n i-
'1 .* is i :.S e l' -
LA 2', + 5^ '1i" \'.;Ct


54.*w7 .








-o' i;" '.t
...... ...,A,,~.-E-, ---------



[a A L wbrairie Nouve




'.,.. i. ..CABINET Dr, CT(I
..4 .. . . ..

IACOLLVCTVLS *1 4ON !AWARC o
t" it 0 ,1)
", k *., I4.: :O:.'.i" K. Jt ,' i i i N 1 l ;









.... .:.......: eliI 'I1 0 l ret.. ............ 4





''X :,i 1. 1 l"ar,..":...,".........
.,. *,. ., 1.. ii :V tt,,l .ftlEr- i .. I... i .Taz iur





Ce clichi reprtsNute le Iluilding de la Ion qui faith honneur a l'architecture national. Le dynamirme et le savor taire dS it-u- jnLj 1 ,-- K ;
nes qui ont creeP cedte imporiante organisation oni su y meltre du gout, de la qciet, v. d .s ,. ii00 I 'lt OP
la mtthode*- Nous recommnendon fti nos lecteurs de visiter les ditferentes sections : I LI n L Lf.d- 0 I iAniniL plir
partement de cette Pharmacie, don't Vouerteure a marquis en tmire Pa s, t rn:........
: A CA'IN"T I 'v; -.?I.I.I. .h


nil auguration de Rex et de Ti orlan
Program, Civiliention.


'. .2 i- .'&'L fifIL ).I. 1i3.. ./. V 1EI~iCf


TLE NOLVVELLISTAa

Bolta Postale No. 1;-. T&iph.lh 22 QUOTIDIEN FON:IE ;: i'
Par
HENfRI CHAUVE: & CHK;.-,I'A

ERNEST U. Ci.HATVEI
Sec'rttntre (Jinrra :i
MAX .'V.AL

KLE EE G EU0iG El--: -ACb


PIC-.OS ET FAITS o!V-i S





" \VaC: icn t-,'.


A Limonade

Com m eu dt.!" c,..>io tu;':ni, :s. '
Ste.-Ann 'i -t-r ct*'i3L3 'i i3:t" v 4' i
a Limornade -. DI- d<. J'1,,m r.'
peoL orin-s n', o -- 'ie'n,,:u', ; -
Nord; Nord-Ouels t F iF- L YP.,-
blique DLn:I:;ic. ,,'e a lst :
nocuvai et attend; : 7o 3(4
iffrir ^ur3 ht.K n i.m' a i-d'' '.'


(ionduite inipr udiL ni.

Viaire Dourgit i$( ;3 K
tUm ra.ire jusqu la. f.';. I 'o.;K .'
a'ir t'ir&'ul: en voitr-- a.U > !
unmJ do p.rmis de <::. ti. Ft fat,
nfV(, cela de i''xc.. d0, i '--,, [
K,:t iexpAdii6 ia Section-Ft.

Un satyre fliance.

Marquin Benoi( no re..e I't
point i'nnocelncC de t'Age qut
i tst enamourc. Pour airv, t1..'-
V., iV 4 juillot, de : ,n'i .. e
'ri'if. do viol ur in. y:( .A'
t1 Dani*eIl, il fu( ap03 t3hF.3' i ,_ ..
cdiZ a i Parquet,

Condamnj A un mois de prison

Mar'CY.] Tt no, pr.v n a d'svi;,'
0so1strait, an pr(juidice de Flic,'
Viilard, u-ne valour de 75 :.' n,.
fut arrvt6 par la police et deft -
A ta S, ction Est o( il fut condram
n6 A tn moist de prison.

Seandale public

Inusa St. Vil, Ad6e Migap :~at
pr6venues de s'etre, ati haul de la


rue des C6sa
et tapage, tr
obsceLes la
du quarter,
Section Est
ne A 2 gourd

CO:


C'est demi
-re prononcer
sante confre
heures. Entire
Sajet: sLA
dultes. Le,
pour la .for
eours applica


i) i,> NATION


I: ; rps E ns

ifnco -...-., I.': M, L. C. Lh

TV .e.rois qui 01o


c LA O P.i; i';trouiile I.. I
nct'" ; Lafond e i
IC InIi iCrY;,w Chaumn eut un vu-
-ir e.
N',T fci:itauions.



l,;KY... LUKY..

Lii>, I e.st dVes soir&C ou, lus d:'
nairchi 1: tu mon curntr, steppe mn-
,etfnrt; t-i brfuith, en contemplant
!t Bo:;miba doe nacre et d'or qut
ta.gute lr le lac d'un bleu myt".
. ,c. ,f:' mei'nt ouait, je voudra'
v nrmi 'I, r a:' -c Toi, t ji, en diilo-
.init vtw ks ctoileS qui roulent
S.-r' I.or; s de i'Eternit6, te r<--

r y von amour, tu ICom-
sons intime de cha-
i pvtns : t to npFr'.-
{r;^ ti'i m'n ...ik ;'Lns est fcai de chants pu."'
oas ',x e:e'urs profonds de 1'In-
t-.ni' Tii com1prendrais tout Ie mys-
tI,'e quil trop souveint vibre dar '
S. ivnationS do mon cceur! Tu
o:I;rc piIquOt leti yeux
comprenpdrai,- po urquoi les yeu c
floPs 4; s Fanitmes out pleure ::t
redu,. i bc~ l dos crimes de Demain .
Tu' con prendrais etrangement, ma
LOCia, ', masque des visages et le
fauxL ds rirCs,,.. Mais, !a-haut, ma
f' rveitu. parmi le Rave iliumin6 de
ji|: ;:;v -; d'astres. il nous fau-
0I ].i i a: pi no t ranr
-* *.l -K Y .
IB'N.


qui t erya fTfert :; ...'
T heui 1; p. ..
r 1, .'. .





F ,' ; :...




par A. Brun i
5- Le JC
S.;(Poika ) pS .



par A. Brunai.
8.-P--n dan L ::." -, : .-

9.- Etant I : ..: ...
A. BrA L .
t0.-- IEt es ad ..' .: .



t 2.-- Desal:; :...: .



DA n aini au *, i .
Films : .....- "









.1 n(1rla S*iii.> e ; a go
-le at S :., i -: ParIsi'.
d- pn e- :3miers ther. v ^;i.^ 1'--


fii n '-::'ant ,' t ix i -,- .



TUn Ct qi. rest; c..:rn1 m : rn .
' o b- n -oi .; -
ei1 A::. 'i
m 1e K, : .. 0 .. r l,


.,I- t tils.J
fr fi
fi r:i:{ -'! v~n ,< t ',; -'1 ': I ,---

8-err :i; OL[res L:t ,:,yl ,;t r


i. ,v -,.;. t l l '." .. -;.a
.... .. : r .... ... .. a..



.. -- -'-"-.'

,' .. 0i


E 4 de CO EI 'lA"1;i .. ?U. .
S' I ," ;. --- i." ,': 2 4 /' ., .f L 7 A". t


::: :
i;

;:
;~4
(i~;I: ~!
I~-L, c
::z :;~. i
:$ ~::lb
tlcb ..


.-=- :-C. RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEM
i NFL' ENZA, AFFECTIONS DES POUMON'.
.I-t;.I: .. : -.2.: : i


ill




.aii-.ar. l~.13. H

HI..: -

N. IF






3 1(1
1 (3f 1 CISP


T'1E ,T (. }' .i LlU/fEL'RS 'URS
ET LJQOEU3t
,. .< ."." K,:- i 'i'.'n (.
.. ,:.'., .- s,.,:. L.:..- *.i '< ..'uri at u. bc
SS i.u. desirent faii
S. .' ui de v6ritables lHj
.. e s.i i'- ': n'ont quk' i'ecig
S~- ,, ..m ,cr e d'elite: Edotup

".J.L. .. L "-- .'. L,' i .surtii lnt de Q0
,.riSete, urnnel, N j
S.,-: .. :-B ndy, P che~s
I...:-- t ''- t son ?3
,- V 3 l aiss~ tou


: "- ..:. i ,:/. tlion (heirs'
~ tI..n. .;i '-.:i. :; d : ,: ,4 ... ,' i:r lto .O l

S...: irn n Vieux, E
V L:t q..ii .' i' ,'.-ntrcE L, io BaI~ r
1' r:.i e.-t -, E, .-ere! z nettemenit A
:aii ..:.


-- L. LOT D. L'OFUICIt




t. e
.) :" k .


.. ,tX ,2 ".,it''. 1, it oih 'ri .c ..


'. ;3 p

.' ,.- ." t!. l i, m'tk u :
n ~, n av

S.' '. -
I r f !o 'ji '
..... .- s." : r'. ,, I i : .


01?.'t,' > ",. .' .it.


: ,I ."

.mpagn? .. __ct

PORT-A U-PRNCE C A P-hA ';

SLa COmpagnie d'Eclairage Electrique vient de recevti, u1n1 .-il.. d; R trig'rat.eui s 6iecitrique-: quielo metll en ven.'
te H des conditions r6ellement avantageuses.


rs, rsades bruit Lloge de appareils de ita GENVRAL ELEC7TR'I n's pi fire. Chaque annie le conform augtite par
oublant par des. mo la ntiuveauit6 et la meilleure quality, des appareils. Pendan. ie ulis ..J'Avril seulement La Compagnie offre a tout a'
tranq'uiIitU des geni chetaur d un
furent conduites A la l
et condamnes chacu" .REFRIGERATEUR DE LA "GELR'HAL ELECTRIC.
es d'amende.
---usepru consistant-soht en n VpetitV.etiateur de 8 pouces,.en -pr6ision -des grandes chaleurs-e l't6 -poeIha
NFERENCE soft en une petite lampe de.bureau, au ehoix de 1'acheteur.

ain que M. F. Fqui&- Ne laissez pas passer le moia d'Avril. I
a sa belle et intres .... .
ence A Haitian, dt 19 N'Woubliez pas non plus les quatre annees de garantie que vous offre la
r' libre.
nalphab6tismo des a- .. aGE NERAL ELECTRIC
meieaures mhthadies
aitin du catactre et Et faites un tour immidiatement A la
tio.M dans les fames. ..

--------, 1 .... ....- .: .. .
............. .......... ..... '^^^' 'w /'^^^w.fl ??^^^ ;;g .' /'t' *- ::*^`


'i
I





















I


























II
"i










:i


*h~ ~ ~P~BI~$r,


I

I



a
1
I


3
3
3

i



1


I