<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03083
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 23, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03083

Downloads

This item has the following downloads:

19370723 ( PDF )


Full Text









'C


0 ii ft6



UOTDIEN FODE N 1896
QUOTIOIEN FONDE EN 1896


r-


* -r -.4


426ie. ANNEE


PORT-AU-PRINCE


P. AITI VENDREDI 23 JUI.ET 19' 7 No. 14.223
......-. --... .- r. ,


1 PROBLI BE1 L'ENSEIGNBIE 1NT PRIIE

pat Colbert Bonhomum.


Un certain nihilisme de la part
deis citoyns cause par le d1-
couragement, la timiditY, la pa-
resse ou la negligence laisse sans
solutions de graves problemes'qui
naissent chaque jour du dlroule-
ment rmie des faits de la vie hai-
tienme.
Les questions don't lea solutiors
dependent de 1'Etat sont plus heu-
reuses :on trouve parfois un bomnin:
tel ie Pr6sident Vincent, occupants
le pouvoir pour les soulever et les
rancher L la satisaion g6tnrale
et pour le bien de la communaute.
Mais ceiles qui dependent de F'in;
tiative privee et dent lat solution
touche principalement ies partica-
iers doivent b6ias! attendre plu;
longtemps ;ne les consid&rent, en etf
fet, ne sont outillts pour les comn
prendre que ceux qui vivent au con-
tact des faits et don't les dier-
tions rp6t6ees ont rendu l'entende-
ment overt sur des nuances et des
aspects qui naturellement echap-
Spent au profane.L'experience n'est.
eile pas Iun des principaux facteurs
pour les d6couvertea de tout ordre?
Le problteme de P'Euseigomu'nun:
priv4 se classes parmi ces derni6res
questions; nous aleons it'tudier au
simple point de vue objectif, pour
jeter un peu de lumikre sur I'utilit
des 6coles paivNes, leur fonctionne-
ment et leur avenir.
L'lnstruction du people, ia pro-
pagation des connaissaneus de tout
genre est consider depuis les temps
modernes comme un des devoirs de
'Etat. On sait quelle contribution
Franqois ler a apportW au dove-
lolIement de la littrature fran.
aise au XVIe. sidle, sous Louis
XIV, le classissiame perdrait beau.
coup de son clat, chez nous, Pi
tion fonda le Lycee National qut
le Gouvernement dots plus tard
d'une m:.sion de professeurs fran
"is qui ont form les plus brillan-
tes figures de notre intellectualit6.
Toutes les constitutions ont consa.
er6 cette pens&e: elles disposent que
Senseignement primaire est obli-
gaoire ot gratuit.
Participant iA Pinstruttion publi-
que, les Ecoles prives lorsqu'eile
Atteignent une organisation S&
reuse et qu'elles fonetionnent avec
. iampleur require sent des institu-


tions qui contribuent A remplir Pun
des principaux devoirs de l'Etat--
Eiles repr6sentent l'initiative pri-
vee s'appliquant ai Penseignemenit
avec cette tendance naturelle A ex-
celler, i F'emporter; et, si fIon con-
sidore ies &coles secondaires, eiles
sonrt c6te des rares lycees, lea or-
ganes de P'enscignement laique qul,
malgre les grand bienfaits et les
briliants r&sultats de i'enseigne-
ment congreganiste, a aussi un r6-
le 'a ramplir par une certain for-
mation de Ia jeunesse. En effet,
I dans sun dernier Message a !a
SChambre, Son Excellence le Prcsi.
Sdefnt de la R4publique, en prsonn-
Stant irEcoie Nouvelle a dtfhni I'EIo-
le une ;ulptatiuun di milite (it:
s'agit evidemment du milieu phy-
sique, social et moral), Vi souns cet
angle, 'enseignement est quelqu
chose te vivant qui exige une con-
naissanae profound e de l'ime de ien-
fant, dc-s besoins du milieu, des d6-
auts et ides bonnes'aspiratins dW e
tla Socit eA-t ce, }:xntr adapter ton.
tos les facultOs de Vl'cve A une pr!-
e (i r -son d socnfe biens qui s'of- s
fr-nt a ht ii t poi r le przm"nir co.n-
tre les t'cueiis qui jalonnent natu-
renemenrt sa route.
Le.s (co'ieS privies sent encero
des centres d'4ttuda q-ui come les
Monaso&res du Moyen Age, main-
tiennent pour un group de jeunes
gens (ies professeurs) le goat dtes
lettres et des sciences. Elles rem-
piacent chez nous, lea 6coles nor-
males secondaires pour ]a prepa-
ration des professeurs d'enseign3-
ment secondaire.
Telle est d'apres nous la voc:I -
tion de ces.coles; mais leur fonce
tionnement actuel, !vr d la routl-
no et handicap par la situation
6conomique est loin d'etre id6al.
C'est re qui fera 'objet de note
prochaine 6tude, ear nous estimons
que le public doit accorder un pen.
d'attention a ces organisms qui
cachent tant de possibility pour ic
bien de la Jeunesse et pour I'aven. "
d'fHaiti.

Colbert BONHOMME,
Directeur du Collge
Saint-Justtien,


- I


HISTOIRE DES

CIVILISATIONS AFRICAINES

Nous notions awve tn r&l plai-
Si la t;adance de certaines ecoe-
ttques verse une orientation plus
nrtionak de I'enseignement Oen
HIaiti.
LEs course d'instruction civiquO,
d'histoire et de g4ographie d'HaEi,
o0t 6ti potuMs fort avant dans les
chssea Af6mentaires. Aussi. les r6-
sultats obtenus aux derniers exa.
Mns l St-ils satisfaiiants poIU
1o hmaitrea at Is parents.
Pour integrer A fhaitien la plei-
1 conscience de sa nationalist de
ss origines historiques, nousa uo.-
trerienoac c4a mmcs 6tablisse-
lents d'instituer 4 c6t6 du courts
roulant sur I'histoire des civilisa-
tlna occidentales celui sinon ausdi
iev 6 du toins dauii riche sur
St*re des civillsatfon afri-

Belt dle jeunes gens nous confe-s-
Sen touted humllit6, qu'A oeu.r
r C Cp3IMPs Oyalent qum
P$4e it Ecomspoe d'une baul.


REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIE-
$=Sans caul e l-at xs saster a du
S I*ttmatm* w ae at asc
n r4qae 1. fat. ve chaquour ou n litre
dt bIIe da S'ntatL. S rt tq be l srrve =t,
%ve alt e on is dg renl pi, t 6soe putri.-
Pfifmt. DOwt tVAX wv ,tlp Vtainbentn e't pcsafoal e et vvqai
Ks-artc, aBattu. yVog faaez tot en soir I
tl ,xlstt9 aont det p4s-ntC. Un castle
fItOe* n'ttte P "1isi In tat Somttae ip
do Wee qal urooit m rattus dtt lmk, VfSr
tkw dts, 6i 4tatgMtoaxts powr At coutelr ia
bfuet 1Xtea lea Prhtttta 3Eatfl Cafrte pour
li Vo* Toqt- o ?haairuAcas.

E. HAKIM E
Seul Distributeur pour liah.


de de Zoulous. Leur etonnoment
maintenant est grand de savoir
qu e c continent a vu naltre ct
..mourir dos civilisations des plus va-
vances.
Que nris jeunons pdagogues se
mettent i la tithe, et ils m6rite-
.ront la reconnaissance de lhurs ne-
veux,


PROPOS El' FAIS

DIVERS



Condamnd par tn Tribunal
Dominjcain
Rupi'ert Jeudi, di Malrig.t, a &tA
condamnme 24 dolf-s et a 2 mtois
d'emprisonnement par un tribuwni
dominicain pour avoir traverse It
limited des eaux territoria!es av:..
du sel A board de son cannot. Le ma-
tin haiticn, s.oulign ;:otire cotofule
re ner de sel dominciain pour as'sa-
sonner ses poisons,

In Nouveau Culte a Jactme!

Le 1S jmet ieult l_-i4 Jaeem i
inaugurationn d'n nciuveau c1!1
d6normm: La Mission du ForyeF
1eung s l ue.

Deux dons du Pr&ident Vincent.


Le President Vincent,
oXLa Garde, doie Cayes,
par l'intermrdiaire de la


rapISport
a envoy
Prlfect'


I


A Maribaroux


L'on croit que la Compagnie r :
Pite compt'e cntrl':prendre inct-e.
samment unle vWtc culture '.
figue-banane dalns les r-g-iol s d
Maribaroux,

SPour :a Sainte-Anne
N outs ,Vonls appnr)s et lnous p1'
no:0s piaisir A l'uinnoncer au public,
qu' i' loccasicn de l: fite patrol.
le de Sainte-Aninu, lundi 26 Jutie .,
les centraliers offriront u~rear
concert au Kiosque Monseigneur
Beaug4, A 7 heures p. m.

La Standard en action
Ces jours-ci, la Standard Frui-l
procede A i'inspection des terres
propres A la culture de la figue-bh.-
nane. C'est ainsi q-e du cotC des
Gonaives, M. Aubry, envoy dc !a
Standard, a visited Bayonn is. Pi
compete so rendro A Gros-Morne e:
A Pilate.

Un Evrque coadjuteur aux Cayes


C'est l'Abbh Frangois Person, nM
prktre de grand m&rite, qui a 6t,
nomm6 6veque coadjuteur aux Ca-
yes. L'Asb Person dent l'6nIsii:
et le ddvouement sont gner'ale-
ment bien apprrci&', aux Cay,-
sera :our Mgr,. Picnon qui a d6'.1
dtpasM ua :s;oix:;ntine, un aif.?
intelligent et actif.

C(UIA HAT L'EQUATEU.RT
(' BPUTIS' A 3)
En prytsePre d'une fOule immrnea,
so do spectateurs I't6quipe cubaint
de foot-ball a battu le team natio-
nal de i'Eqiateur par 9 buts ;8,
rapportent les dctv&ichc du jour,.
Comme on to voit le foot-ball CL:e

r Vor suftf en Geme page)


i iCls D* l rCAP
.,J Vu ;, ),


Ceat 'o tr:..:. h, 11 Juillet qu'a
ec iieut i:l,: .: rationn de Vexpowi-
tion in i..:" ., rKgionaie organis .
par ic -r -,a Nutional de l'Ensei-
Pr. .i *mu. 11 y eut dIF
bx;auxK LK ...' Lre portes re.st:'.
Snt : .' : eie is 12 e'.
1: juii'ut -;. soir. Diverse,
sal4e:I ,I t n ,-% '1ji'etecs a-x objet t
( ';ai sl:,; In; region par
d(i :na i",' .ii.i mm' ,. N itons uan &
; 4e d v*r,.t." (.i f.-in*n't aax ar-
rc,. :I. o_('*,ue n ri e, L nous a &tc
'atic !!ic :nertn: ht'ur'ux de cons.
nocr ;t"* o' c!** dan!;'*2'' s ct.l- i
*,{, :,:'.,:. '.,L pa -a e '.:e de 'Eco.
90< ,cfla-pC,.G

-( Pr. iv ;'., (' d p. a te-

i'iC'' dances out eu n
re ;,t' 0 t nt! n ppi ia-
p.l. 4 : ,; 1 rII .


EN PASSANT...


Comme je e me promenais trat
vers tAvenue tranquille, en quttc
d'un peu d'uir frals, A cette heare
du soir equi gise lentemntnt vets
la nuit*, je fis rencontre avet Po-
lidor.
Sa %ithouetttI blaner eomme uti
ftlhe de carquols, se profilalt ur
l'.ihalite, danss a raideur empets e
de sa d4m arehe habituele.
leuretmE Zoilen pensais-je: De
m~fliocre scribe, ce primalre infa-
tuW est devenu auteur sattiriue.
Aussitn, je hAtal le pas, pour
n'avoir aul dessein de tcnsidkrec
ei:nment celul-ei devint auteur.-
Car, ii ne e peut bien connaitre
qu'a s me propres grimoires.

J xN Is.


1


, par .> a- '
La ae r- >'v ': CoA3(pc ei
la mieux r Pitu- te., f(',,sl .1u de to;
Ie, de laitn c fc rtilnn ts avec gotui
pat- d( s C ievet 4 i'4 oj po -rtair
trs .i. e. et i 41 o t's font adWin .
cr ieurs trv-:nx npour .i.-. :

4,. '

-. .. :x d.-.' ; l .-,.;-m ent. N o .'



;2'r : 114:11> 4''4Vt4io"S. eithou .iasu*. |

: k-. 8. "e :.,,v' 4;" rvd iit, p1:
..n... ab ;i



eK d- 1'l r,. Le


i,,c f.i: h t: : r"., Co'te exposi-
1.* ...' '. ', .
no ~ ~~ 6 neid

.,-


tior: du -



4nE. Iti. y'

bres dtu (i1','.
sS ot >-'+. -' i
I C(hr ti<" .. :, 4


r o ".i' d, (U soir,
s. r C' I PIar<


o r r -. t rn.
'4 l' J r fptC[Ui"

(!, is men.
j- '-Iques religiri
Srl,;: ilJnstructio
.', r4 s4'oi-'rit par


]a .a ~c. x&ute par ;a
musirnue d(c l, c: t Ia Dessa-
inionn., [. ', on des Seout s
,n-. .._ iant raliementl
rnmp}li ienth;uamo et de foi.--
Plies M. L .:". ,rie-r dans un:
discour's vih::y::, nfiumme, -rect
tun po:llc h, ;:,: .,, A la Franc.
hior (:'tre enni-ic m m.ai.ltenau.
pIlu ir'is do n ;'( -., nous 6ecairant
c "c:.-t:., dI, o ei on flambeau ine.-~
lir ,1 -..;:.; : a Grande I,'.-
vo Ki^(2 'a 4,; qur i nous \aiu i ,
1no is 1,.1 4,o ; 4l': in .!:;.,)T.it:' -Sw lfn -
ges id6s- do Librt de Fraternito


(VT'ir muil en 6 me tpae)



i' t a e


1;t


'1

I,


ANN IVERSAIRE
ifR LA COLOMBIE


EcLhange de Cahlogrammies

Port-a: Prince, 20 Juiliet.
on RP.,.:: l'..i c. *t:' Fri 1 sidlent deWsk
Etat--Ludi. dc Co]o:nLit
iogota,
Cc( er. t -o un ioin vlf plnaiir, ;t
< ot'co u gri'1u anniv-iaersair:
dt! l I'I'tIpil '-hIce Nationale de :.
C'oiombie', td'art'sse- a Votre Ex-
C l5k-!n'a t{nt ii al(OPi 13om qu(1'au.1
nom l 4i';: Penpit'- t H itic'n. 'expi'.
".ionl d('I VeLIux 1te jf t'orw(' punr
sa.. b'olnte'"r pn.'rsonn.,Cl et lu pro.-
p6riti de ia Nation Colombienne.
Stniu V21XCCINT.
President te la RIpublique.


EogPt2, 22 Juihckt..
Excelerntisimno Svnou'
Sh(4o, Vincent
Prside.t We litiui
Pt'erto, I'rirc-pe-,
Eu rtspLucsta dti At.nto nfli.s)aj
de V'urstta xcel'etcia; conl muti''
de( aniverisa1riu Wd i. I udependen-
cia C(rnlfbIi,:h.a rLetcoe afceptW,
cordiales vXutons p(r r'r. et-'Lidld esNa
nacio(.n fratzrnia y po-r la ventutl,
pi.'rso.nal de Vuostra +. I -cia.
AI.FONSO LOPEZ
President de Colombia.

T'RADUCTION:
Bogota, 22 JuiiJet.
Son Excellence
Al. Stl',iou-' incen(
IPitsitiJ.nt d'Haiti,
Port-au-Prince.
En rpon;e nu coi tois mea s ->it
de Votre Excv~enlce A 'Foceusio'i
de I'an iivt' re.,i't, de 'Ind&pendani
ce Colombienrie Jo la price d'accep-
tfr mTt's 1v(ptex coi'di;-l\ pour la
prosp6-rit de i ctvt nation srtor et
pour !e bonhear personnel de Votre
Excellence.
Alfonso LOPEZ,
President de Colombfe.


nise!-J&&~rs~ 4tr4Ih~ y


1. ': p:fl "c O s .11 I;nt ,sp a.'4.:. a Li pros pt-riLt d'u.t
- PJ'a:. -; :cc' ont: T ('. t '.ouls 'ordres. Citadins, Cam
\ I ...i',-:, vus / ." ",l i[-ra ui aibt,', bientot rtt.t. n '-
' i i: t ;i.,M' ; >Prt.ident .Vincent d:d ns .-;i nIo-
l. c it;.:!!t :' .n n ,.t hIvour" du It&ebtiseLment. eos uns oit
rni.:;::,:t la par'o' tin Chehf duan tIoutcs les ctjche,
-..eiiei .;, Ihs n t'r ,s .1 s'adonnam t A 't-otreti.- et 2-
1 ]'xte. in -d: K' i W-5'ta!.
.. A .. :, e ..ti .m; is, ia y va l' .tre scuri' *
<. n-,.. .-;I .'- t.i' ,( ns eri ;.':.' C!I


Pre 'ent diolars, mosn'.-,i dIc sa pay-
icipation personnel i ia r c-
tion dr la rote- C hantIaj-I6rigio,
i t li e par ia ( Cirde d'-laiti ,.
Prdfeture el P-s Tr.v.ux Pub+i,-
et 50 ioJlar.s a Mm1t. Lionel Icm'
mingin-m rour l' 'uLvre de chari,.
qu'eile dirige.

Le-~_rffet 7hMassac et 1 'Exposition
indtiuttrie.le, def. Cayes.
Le Prffet Masae quKi est iun rec-
gresstisie, CI, L aceashion C> I4EL
p>osition in ti:-;r'ici!e des Caycs,
geste U6gant d'offrir une va!eur
de 100 gourldes A r6partir entire h-
laureats.


a


r
Y


t
C
i


t


I






PA G E 2 .. ........ ... rw.' "" "" ... '.A .. Q""V -..- ...... .


SIMPLE NOTES
SUMl LE CAN.ADA:



Ces jours-ci, le Canada est A 'or-
dre du.jour en Haiti. On nous de-
mande quelques renseif~emelnts
sur ce grand et sympathique pays.
Nos lecteurs liront avec interet cea
sim 4s notes.
Le Caatda a 6te reconnu par
Jacques Cartier. fut envoy par
Franiois ler pour explorer cett3
partic de I'Amerique en 1534. 11 en
prit possession au nom de Ia Fran-
ce, Mais le pays fut dEcouvert par
Cabot. Plus tard, apr~s des lutte,
hdrolques, le Canada tout enter
fut c6d6 aux anglais par le traits
de Paris (1763). La France i'aval:
gard6 229 ans. -
c'st aujourd'hui une CunfNd#
ration oes'colonies anglaises. II esH
situ6 au Nord des Etats-Unis. Le
Dominion du Canada est divist an
.sept prrfvinces: NouvAleL Ecosse,
Nouveau Brunswich. Qufibec, 0;-
tario, Manitoba, Cuolombie Brita"-
nique et le du Prince Edouard.
C'es; une contree agricol- et fo-
restiere arrosee par do grands course
d'eau, couverte de :ac., Sai super-
ficie est de plus de 8 (huit) million.
de K. C. (15 fis p(-i grand quo
I ra ace) et sa pjp, i i et t is-
tin!., a .rts tii ( (-iX) m:iijHs-

Beaucoup de : g.. ... o'..- -
a5 ia la lagu fitlmaiase
Les francais sont dans le Baas
Canada, les Irlandais, les Anglais ce
les Ecossais, dcans ie Haut Canad:-.
II y a des Indiens qui :tont chreL-
tiens et civiliiss.
Le Ca-tholicisme domnirne dan; i.*
Bas Canada et le prote:zantism
dans Ie Hlaut Canada.
Le P1au vfiVi', EKxcutif ~s't exorcr0
pLr On (;ouve le--Gencrai nomm

(coir suite en 5e. page)


SOCIETY DES AMIS UDE
GEORGES SYLVAIN


Convocation

Me ..,- curs s rs membr d.i Co
mit i. ies miembrt.. ;idhtre.ts d.,
la S. A. G. S. son t convout a'S -
l..i ge 'Iotin s r&funions, sis KR F
rou. dimanche 25 juillet en ,our.
K )iN I'lvurr du martin, aux filn., pri-
vuLl.s dall 1nS l Staluts g- n6rux
Port-au-Prince, Ie 10 JiI, 1937
H. CHANCY. a%
Secr6taire-G egralt



LES HEPATIQUES PEUVENT
RELACHER LEUR- REGIME
S'ILS SUIVENT CE
TRAITEMENT


Vous pourrez prendre des liber-
ts avec vore regime sans craim-
dre les points au foie, les naiusies.
vertiges, maux de ltet, vomise-.
mentu, fCrni-ntnl ittiti i t .iunl -.
quand vous ajouterez inidi et soil,
a votre premier verre de boisson, 20
at 'i qouttee d'HIpascol Franqois.
Lisez cette lettre:
,Je ve poitvais plus rien manger
ien dehor:s dtis pIates; des potmet
d(i tntrce at 'eau et d(c queiquis grnil-
atdes. Tout de suite, ,j'avais des
aigreurs et des gaz. Je m'affaiblis.
sais et mon caractire commenqait
A s'aigrir car aucun remede ne
m'apportait d'amelioration. Ayant
lu des articles sur I'H6pascol Fran-
Vois, j'ai voulu encore essayer cela.
Cette fois, je crois que j'ai trouv4,
car je vals beaucoup mieux. J'en
auis A mon troisi4me flacon et me'
hasarde A relacher mon r6gime.a
L'H6paseol Pranvois eat souven
rain centre lea affections du foie.-
Son efficacite se fait sentir d6s la
premiere semaine. En vente dans
toutes pharmacies.-

8. GEFFRARD,
-Plumaden, 183, Rue Firou,
Port-au.Prinee,
Distribtdeur pour THa .
1 (Phone: SM )


I 4
LA PHARMACIST
CASTERA
T'lvphone 377


Viant de mettre ta dnIernee malD
a son GRAND LABoRATOIRE
compos6 de pihsieiurs seetoa tewb-
aiques;
1) Analyses elniqnue
2) Analyses Dochimrtqua
8) Analyses indattnetelt
4) Analyses agrtmoes
5) Institute de reeher~cet.
Ce laboratoire tst ai'emble one r
evolution par sa direction avisbe, par
son matdriel complete, par xa post
tion idalqe et par 'estprit outeauL
I .u'il in rplito eni Haiti.
Directeur-.rofessear :
Antonio Qhevallier.
Ex-Privat Docent de Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-Eleve Institut Pro-
phylactique de Pari,
Dr. Crerment Lanier,
Ex-~reve Institut Pasteur
de Paris



NoUVEAU SALON DE

COIFFURE

M. Bernard Labissibre a le pIai.
sir d'annoncer A sa nomureuae
clientele qu'ii vient d'ouvrir -n Sa-
lon do coiffure de toute beat6 6C
ia Rue des Miracles, immediate-
rnent apres la maison BATA. sous
la ddnormination fA la Perfeclionl,,
La devise du patron est tonjonur
It mnme: Soin Propretk.


POUR I A SESSION


EXTRAORDIN AIRE:


COURSES D'ETE)


Au College St. Justnien (.:ir
tiurs Marcelin et Bonhommo).
Co:.trs spciaux sur les ri
eipales matieres, notamment cou
speciaux de Mathdmatiquea po
Ies candidates A tous examens, bi
calauriat, ler et 2e. partie. ACm-
sions aux coles supirieures.
Professeurs: Mes. Colbert BS
home. Justin Marcelin et d'autr
sptcialiltes.
Lo College regoit a6ji ley ii
criptions, 12e. l philosophies pour
nouveP' ann6e et met A la lis
sition des families sa pensian s
laire au prix moddr6 et A la ien
impeccable..
tQu'ou, n'oui)ic pas- note Jiar
'fanltinG, qui a fourni lc- p0
brillants resultats au concou rs
diction.

Angle Lalue et Rue Lamarre.
-- -~-

CONVOCATION

Le- menmbres actifs du Raci
Club Haitier sont pries de so r
n.ir ie vendredi' 231 Juillet au lo
h;loitit.1 sis Rue du Montahlia
7 heurtm, du soir.
ORtDI)E .Ui JOUR:
Question di'LntirT',. General
Le Secretaire:
Yva D. JEAJ"NC


;e.





is


Vt
ra

la


REX

VENDRErDI 2 SJUILLET
Reprise de la soirre redemand--
fEn premiere parties
L'1AMOR A L'AMIRICAINE
avee Spinelly, Andr4 Luguet, Pau-
line Carton, Suzette Mais, Pierre
DarteuU et Oarete.
S'apercevoir de la fuite d'un etre
aimn eat assur6ment une chose 6-
pouvantable, mais awec vous son-
ge A toutes les complications qu
peuvent en raulter si on cherch-e
A le retrouver. Non n'est-ce pas"
Et bien venez voir i'Amour i 1'A.
miricaine Rex vendredi soir A &
heures 15.
na deuxilme parties:
LE MATCH..
JOE LOUIS-BRADDOCK
8 round.

Samedi en soir6e populaire.
LE CALVAIRE D'UN PERE
(Sorrel et ills)
Malgrd toutes les vicissitudes d,
la vie, it u'a jamais perdu son cou-
rage et sa dignity, et au pwix d-_
mille sacrifices il a 6lev6 son fils
pour qu'un jour il Ini fass9 hon
ncur......


'ARAMUi \


! SA~AIDI 24 JUILLET 1)37
en iirre populaire a S homes 15
Sy!ii. Sidney et Donald Cook

JENNIE GERHARDT
une Superproduction Paramount
...une ceuTre remarquablo d:
Justesse dramatique, de discr&.
tion, d'dmotion delicate et pudi-
que...
k-s perip6ties d'un amour mai-
heureux et sacrifie...
...un film vrai, human, puistz
dans la ve memte...


DLIMANCHE 25 JUILET 197
en matin6e A 3 heures 30
CHARLES LAUGHON
dans
L'LE DU DR. MOREAU
d'aprte le cdltbre roman de
H. G. WELLS
avec Bela Lugosi, Richard Arlen,
Lella Hyans et KathIen Burke
(la Frmeo-Panth4re).
...une He imaginaire des mers
du Sud, peupl6e d'etres fantasti-
ques, ni homes, ni betes, courb&?
sous la loi d'un monstre gniai...
...une poignante histoiro de sor-
celerie moderne...
...une ceuvre fantastiquu. un.
interpretation saisissante...


A VANDI&


DEMANDED
LA POMMADE
La- m-Strait
'r la 'ordoettierie
il/oul-(.'armet
HYP;POLITE JEUDY
ce'lbre preparation de
Ho-Ro-Co.
139, Av. Trujillo
Phone 2182


AVENDRE

Grande mason base, sise
Avenue du President Trujil-
to, No. 41L


Deux propritt6s dans ji
parages de St. Antoine, (Ave*
nue Pouplard).
S'adresser I M. Herrann
P. Dumay au Bureau du
Journal ou a 'Avenue Bou.
zon) No. 2, de 6 heu res A 9 heu-
res A. M.

4 IS



CLINIQUF
du
ta LOUIS HIPPOLYT I
4ncienne mason
F. Duvigneaud
Rue des Casernes'
Consultation :
4 A 4 ha. p. m,


-----. --.--




.. -..





I



Devnmes voltr prTopre Coaptabl a eovtrat au:
Oompta d Cbhqure Ia Banque Natvio&a do I
kpubliqua d'Haitt


INSTITUTE TIPPENHAUER

Reconnu d'Utilit6 Publique par Arret6 Presidentiel
",t la plus grande Eeoielaique de Port-au-Prince.
Cest la mit ex organise, oil l'on trouve: la mellieure pen.
sion scolaire avec a sa base : la discipline, t'hygiee, 10
sport, l'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de
4 a 7 ans: Pension pour enfants de 5 a 12 ans M thode ex-
cellente pour les Coura Classiques de la 12e it la Philoso.
phie.
Mdthode rapide et sure pour I'Etude des langues vivan-
tes et des course Commeriaux de Dactylo, Steno, Correspon-
dance Commerciale, Comptabilitk.
Les Bacheliers diptlmis de 1'Ecole font bonne figure
dans toutes les professions lib6rales et dans toutes les
branches d'activite.
Les 10 anntes d'existence et de sueCes sont la garantie des
families. Cette annee encore 85 pour cent des dleves reus-
sissaient avec brio aux examens officials du Baccalaurbat
et 99 pour cent de St6no-Dactylo et de'Comptabilit&.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891 -
Annexe Rue Capois. Tilphone 329.


po DIMANCHE 25 JUILLET 1937
co & 6 et 9 heures P. M.
lu Gary Grant et Frances Drake
dans
. LA DEMOISELLE DU
lus TELEPHONE
do mt film daParamountv
avTc Edward-Everett Horton Geor-
ges Barbler.
...une delicieuse com6die cine-
S- matogz aphique, r-alisee d'apr&s
une ajrre d'Alfred Savoir.. un.
suite iniinerrompue de quipruquos.
d'amusante m4prises, de situa-
ig t ions b ,sques provoqu6s ap: an,
u- ainmtble tetlphoniste amoureuse
Sd'ur a.isan t miiionnaire...
-..un -ritabl-aconte de fet: mr
t deine, :. ese-..--
S ..un riectaci. qui plilra a lous.


T.


LEMONS PARTICULIERE

Toutes mati rea Toutea cda
sea -- Des professeurs de carrimne
offrent leur-Aervice aux families
pendant les vaciances :
Pour les l 6ves en retard.
Pour leas teves ayant beho'ai aux
examens de passage.
Pour les candidates malhecrean
au Bac.alaur6at.
T616phonez A r'nstatut Tifpen*
hauer, No. 2691, ao MM. Antonio
Vieux, Antony Lesps et Fsnaw4
Prosper so mettront imm6bi:at-'
ment A votw dlspottloun.


Machinck derire Remington
Machbwe & ccalclar Dalton
Rubas, paper carbon
Faites V achats chez
G. LG*


A LOORB

Une Halle de 12 mr environ
aitu& rue Dantes Deatouches,
Anclens atlelers du zNouvel-

Cette Halle situ6e dans la
cour gonviendrait tout usa-

S'adreeser & Madame ChG-
r~uit m6me adresse ou de 13
.& h b. sone le po. 27sl.


COLLEGE MODERNE
Directeur: Arist Aklinor
Avenue Jon tBrown
Sxternat-lnternat ; CondUtions mnviodi
Inesriez vO ef ant.a an :
COLLEGi E aODERNB,


tcuite .quln1.tjAne.ignemint a port6e de toutes lea bourse,
i 6tole qui ne professe paetle tbourrage de crane,
'eole qiu preftre a une t -te uniqement rplained ne wt &,.
te bien faite*,
cole qui s'attache a solhie;er at i d6velopper tojoura l(
jugement ie l'ilvwe.
tar,
^. *. Mqu-. IIove recrutA le corps So npr sfIeIrs $ le pl
nutogene.
.e plus z16,'
flvtus competent,
i. plus capable,surtout, d entralner, par 'sctpiP I
, .cuol a~nnbye et oonstructrlee,


?. ~.. ',
.::;:: ; ..;, ... :~~; r~


- 28. --- 9- "


KLT NOW1UVtrt SE ""MOt *i h"<^W. "'l^..-n---i='
4tUS NO

























4


ColIege Simon Bohvar
Enaeignemen Primwir et Seondatre
Ewseinewmnm Classique et Moderne (Setions A,4,C)
Internal t i xternat
8, Rue M ugnm, 8
Laurtat de, 'Alliance Franyalsd (Co'uiL isition frangaia*
aux Examens du Bacealaur6at de Juihet: 1984 et Concour
de Diction frangise de Juin 1935 et de Join 196).
61 suee~d aux Exameas du Bacealauritt (lere et 2me
parties).
Le College Simon BoUivar arise les prrt. t mtre de fa.
mille que les inscriptions pour I'txe ce I tV-471 s regoi
vent tous, les jour? ouvrabiles i partir de 8 H ree. A, M.

tLa Diretin


' a. r 4


iLe fait est contestable
Le fat est It



aE RH'Ia SARTI;E


c'est la quintessence

DES

meilleures varieties de cannes

d'un vaseteerritoire


Srunissant les meileurs terroirs.

SC'est ce qui fait son ar6me


GOUTEZ ET COMPARE


I ~ ~ ~ ~ ~ I UII a ~t-t


Loth-rie Nationalk
r; B* *



d'HtaiiO

416, Rue Bonne Fct
Phone =358
GROS LOT:
DIX MILLE GOiRDblsb
XE C'OPON :
DRILX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEbMENT
N'usi Ptea lea risquer, hA
que miu4 cette modiqe va-
tear., Cst aun genre d 'par.
:F. .&t pt1 .'ohNWitsr pa.
quil faut sotrenir Notre Lo
terie Nationale, car erle vten
en aide, de Non cebti U beau.
coup 'WfMgrre ftI(tlVt fL ade
Bienfuaisawe Puibiques a tia.
V ra tout la tipuhfique.


Pour
ila'ijens
tes done
ire billet.


touiss ces rrion.
Ou Etrangers, ache.
tvore couponn eoil r.


A'


Connaissez-vous



delj a Citronnade



COURONHNE



VoilA une nouvelle boisson qui vient d'etre lancee pa
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son arome fin et delicieux. En vente lta Brasserie
de la Couronne en grande et petites bouteilles a par-
tir de cinq douzaines.
LTes autres boissons COURONNE dejh tr(is connues et
apprecikes h Port-au-Prince et en province sont :
KOLA COURONNE en grades et petite bou-
teilies
COCA COLA
JUS DE RAIBIN
SODA
ROOT BEER
Buvez les Bo&sons CoUrone et vous avez Itassurance
de boire une boisson extrinmement hyginique vn a
m6thode efflcace qu'emploie 1n Bra-snrie ave i'~de
e'ses machines pour le lavage de ses bouteilles.


*'Iur It. h- ;it t 'Ve,4 it Thtiot-i\ iitV
Letor; part-culth'r par de.a
"professursn de carrine,- I foi;
par semaino, Ie martin.
Thut:'s mattbreos *t touteix clas-
S'#inriroi choz M. Antonio I eCrIL
qui a su s'nsurer ie cono tu-sn d2
jprolesa&rs gomp terts, qui vouw'
xiT l.l+netrlt- pline satisfaction.


I


*'4 WOVEfLjoTS8t


ayP FAGrE Pt


par e koi d'Angleterre 'as-istt
d'tn Cofniil tt de Ministres res
pnntlShil ;, vecV let Ceui,(fIr..:' q1,; i
on,.-e:.it. P.rlbmt.-io Le Ia Con-
f(d&ratioln
La Capitake f&ralce est Ottawa,
"LInSr.trtwti:j P'ublique et trifa
largemen t of trs iliberaetmemt r6
pandu. L'industrie et IAtgriculitu
re sont promphres deppu: i ,u, rt.-rn r.
dans 2e pays
UL Commerce( consist surtout
pour P'mportation en tissue et con-
fections, sucre, cafte, mttaux.
fruits, houille et. protditr nmanufac-
tureSs ctr6aics, bhtail, viaudde, bois, peaux,
fouiures et prodtiits deS pf--ih'
ri*e.
Le Canada a dcs services r gu-
iers die bateaux qui v~et dank' ie
monde entier et it a beaucoup do
voit's f rrP ,'s. '..*ne iin (t'h chermin.
d fit r arrive jisqui',hW x nuf'l! -ri-"
des rn tln Vcht > 'ii, f ve (1.21,
metre:o d'ititiduk,
'p 4
Par n simplcs liotoes, ors coilt-
tate qu e ] Canada cat un granr
pays sPrieux, abori-ux, liberal,
prosp6re.
Son ('t',rz V':Ll,,iiq ,e est s.yvm-
pathique et duu- Whi'f nob',C senti-
rnent8s hhi!an tinr.pique
purtu e Frai;ai.se d < popuIaio
vkiirint' tablir des relations cor-
diales fvtecC T L;n '. IS i)n tnot iort'(.
fit.-i p l 0V t. r krr \ i e ic', i;;
ja'nier i "-ruh. ', te- cor
dial,1 rt^cep}inns ujt e,: c ,;- jouri-ci
a noas dtluQ.. u 'r (t'ng-K
de la Langue' I'r.niii dU ue
(du 27 Juin jir .l itn
A Ilons franch i,, -n i. e',LK. ', .
blissons at;,s;i &('r r -.iatic n:; C rn'-
Par 1in t ern ir-t c Ainri tche
cxL, des C .t 'rf. actifs ct d(eviuus..
.A 'ctivreo I-po:r des rtea:inons 'eo
Stoute nature avoc ;I: Canadl!
Ce s.,-'a tout profit pwr touit


A 1IS MEDICALL
) CLI UNIQUE
du
Dr. FArANC iT UVALIfER
Eue diu Dr. Aubry
No. 1-4
Consultations tous ]es jourm
de 3 bres. i 6 hres. p. m.


OPTIQUL
PORT-A U-PRIN I ENN ENB&
Trajnd assortment de verreu
-t de montures pour iunette*
de la meilleure quality.
Grand'Rue, en face rif
John Ha t, W ,>UikH-
a .-

CABINET
de
SMes. MAURICE R. t.LJ
et
MARCEAU DESINOPT
lT.u du CPntre 'C,


SIMPLES.I NOTES
SUR .:E ANAD,

S(SuUe)


de atte


Plaew at- t La Pa


sg Course et Rue du Magusan e a Ibas
&CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, Pia
I 8, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL
,rCES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
iuNALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN

GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VEf1tH
Lunettes et Verre" de tous numnroa
Montures en nickel inox dable t
Verre ovales au prix dc de $ 1.00 la patre.
La liquidation durera h quIau 15 Notvembre inela tv
WWI.


A. DE MATTERS & Co.


......


I


manIwf Niiiiini M NiiiIIiIm iw m IN"'wmw~mt\,


*~I~YL----1I"~IYI~**IIIIII~YI~'I~d~r~ wu~s~..l.. q'







KLE NOVVELLISTRi
Rae irou No. 69
Doke Pos at No. t1$. Tl6pbhoe ie2
qUOTIDIN PONDE EN 18W
Pur
HENRI CHAUVET & CHERAQUIT
Dtireateur-Proprlittatre
ERNEST G. CIIAUVET
s~Fritaire GOnraJ :
MAX DUVAL
Adminitrat ar :
KLEBER GEORGES-JACOB



PROPOSE ET FAITS DIVERS

(Suite)


bain fait du progr&s depuis que Ic
team havanais nous a inflig6 un1
r'tentissante d6faite au Pare La-
conte (6 a 0).
Nous ne savons pas si ies pro-
gressistes qui out Phonneur d'%tre
a )a tite de notre sport songent a h
revanche. Toutefois une rencontr.:
entire un onze national et un onze
cubain servirait de critdrium pour
juger de la valeur actuellede notre
foot-ball
Qu'en pense le Conseil?.

Le drainage de la plaine
de Menuisier.

Le-i travaux de drainage do :L
plaine de Menuisier (Jacme) s'ef-
fectuent avec entrain. Plus de 200
journaniers, rapporte et une vingtaine de chefs d'6quir,,
ont 6t6 embauch&s. On croit qu
bientft le Bassin Caiman sera i--
rigue.

Les examens A Portade-Paix

SCctte annee, pour la premiere
fois, ont lieu i Port-de-Paix d2s.
,iEamens dt fin d'ietudes secon-
daires, Ce ui fit beaucoup d'im-
pres.sion (da4s la ville. Les postu-
lant:, pour 1 Rh)torique furent ai
uombre de 6-

A la recherche des Anguilles
Notre confrere -Valparaisov
rapport qu'assis sur 1'i61vationr
id'uc digue naturele des Trois Ri-
vibt're, tn gar-uonncL plongeait son
han'm ion ut I rt-hcrche des an-
guilles. '1* faux nouvemernt, et :e
lschuer diescendit dans la demeur-
d. ss prai s. Son cadavre empor-
t6 par le courant ne fut trouv6 quo;
le lendomain de Vaccident.

La Mentalite Haitienne...

....L...L'Etude du Dr. Louis Mars suc
la Mentalit6 Haitienne et la Pay-
chiatrie sc public dans le journal
%Sud-Ouest, de Jacmel.
Cette publication intensive de'
conclusions de notre ami Mars dans
la press du pays nous cowable de
satisfaction, d'autant que le resul-
tat en sera, sans nul douto, I'abat-
tage en regle de la paranoia hai-
tienne...

Malgr Ies. difficulties du momern
seule la Maison PAUL E. AUXILA
fournit A la clientele choisie, Ites
Parfums franrais des grandee.
marques et les products de beauty
de bone renomm6e, a des prix a-
bordabils et fixes.



AVIS

Le oateau A moteur partira vers le 29 courant pour J&-
r6mie et Cayes pregnant fret et pat.
sagers.


Agent: 0. J. BRANDT & Co.
TOI: 3734.



MESSE D'ACTION.DE GRACES

Madame Ddsiia Desrivieres fe-
ra chanter une Messe d'Action d.:
Gc Grces ernt'honneur de St. Jacque-
le Majeur A Sainte-Anne le mer-
credi 29 Jullot & .6 heures du tm-
tin. Elle recevra dans sea salons,
sis Rue Monoeeaeur -GuiUloux, A
c>t6 de.lrcle, doe Droit.
Le 28, paturge vefle


W V. .. "\._ir "U. -- OOMOUHMM

.CiHlOS D VCAP .



qui hiOu!kversent encore le monde.
C'est nu milieu des applaiiutle-
ments fr6n6fiques que 'Orateur
descendit de l'estrade.
Ensuite des poesies furent r6.
cities par de's 4lves avec brio. -
Le moment lo plus &mouvant a.
,pres lee chant du Drapeau fut ce-
lui ot I'Eveque du Cap procda &A
Ia remise tdes Mdailles d'honneur
i:ux membres de l'Enseignement
ut milieu des acelamations de l'a-&
Ssstanco. Apris I'intermtde, it fut
pusse 1 A 'ran nLes Cent Joursv.
Beau film, qui tient le public on
haleine. Napoleon, ce g6nie mil!.
tire, est magnified d'une fagon ex-
traordinaire. Film vivant, passion-
nant, 6piqut.
C'est une soiree qu'on peut dire
avoir gagnl,

,,~-. ^.^, --- -



fO LO IAN


Le Vtpeur HAITI S. B. Voy. 8.)
part de New-York le 22 Julilet
1937, directement pour Port-au-
Prince cst attend le 26 Juillet
1937, en route Ie mme jour A 4-
hIeures de I'apr.s-lmidi pour Kings-
ton Ja., Puerto Colombia, Cartage-
na et cristobal C. Z., pregnant fret,
passagers et malle.
Le Vapeur -/COLOMBIA N. E,
Voy. 81 de retour des ports Co(-
lombiene, de Cristobal C. Z., ri
Kingston Ja., est attend le 28 Jui!.
let 1937, en route !e mime jour 14
2 heures de 'apres-midi pour New-
York, via Saint Marc et Cap-Hai7
tien, pregnant fret, passagers et
malle.
Le Vapeur MARTINIQUE S. B.
VOY. 166 part de New-York le 23
tillet 1937, est attend le 31 juil-
let 1937 venant des ports du Nora,
on route pour les ports du Sud, pr- ,
nant fruit et malle.
Port-au-Prince, Ie 23 Juillet 1937


Wm. E. BLEO,


Agent GeneraL


POUR RETROUiVER SES 20ANSS

J'aurais donned h tous mres ama i
ayant envie d'acquirir un titr-3
universitaire, d'attendre pour ceia r
qu'ils aient qutrantzc ans, car rien
n'est Ai bon que cette excursion A
I'heure du d6mon de midi, dane
le domaine ou plut6t la classes gar-
dee des jeunes.
A voir le sourire d'un Senateur
ou d'un D6put4, d'un professert.
ou d'un notaire, ou de votre servi-
.cur au milieu de tout ce petit '
monde d'hommes de 18 ans, on
voit bien que I'etude n'est que Ie
corollaire indispensable au besom
de rajeunissement.
Etre jeune! c'est toute la vie!
Etre jeune et fumer une &Splen-
I did,.


L." OUVELUSTJ*

..: ,_ B



C'est incontethablemmnt
que lee melleures p roducti
actuellnment sur l'cran,
Srappelez-vous que 'on jo
mour r FAmircaine avee
quante Spinelly et le charm
dr6 Luguet,.et qu'ensuite v
rez e c6febre match Joe
Braddock.
Demain Samedi a 8 h. 15
&motionnant et human Le
re d'un .Pre (Sorrel et F
vous montrera que l'amour
nel lii aussi eat capable d
grands sacrifices.
Dimanche i3 h. 30.- P
pondre aux demanded des
clients on donnera Les De
mines avec J. Daix et M. E
A 5 h. 30.- Reprise du I
man d'Andre Marchal, et a.
res 30 Ie plus grand succe
saison Parisienne Club de F
C'est incontestablement
plus beaux films de I'ann
cuvre d'une originality ind
tout en finesse, en nuances,
dances aussi. Dans une cite
nes files, la vie, la mort, 1
la passion, I'espoir s'affroi
RBalis4 avec un grand tac
une splendeur photograph
une rbihesse decorative de
style, Club de Femmes oui
logues ont une large place I
dtlicatesse en profondeur
cie aussi d'une interpretat
yonnante de sensibility i
deux grande comediennes
ne Tessier et Eve Francis
jeunesse avec Danielle Ds
Josette Day, Betty Stockfel
nouvelle venue s.acr- d
grande Vedette Else Argal
constellation d'4toiies de p
grandeur sont entoutfes
jeunea fillea. Club de Femr
un film tout A fait nouveau
nous wprdisons un sucecs
tissant.


w e




La Librairie Nouvelle
au Re.. TELEPiRONE W?7
onb sent
ce soic- QUOTIDIENS PAPkETERIE REVUES
ue L'A-
I la pi- CABINET DE LECTURE
ant Ar,-
ous ve:- COLLECTIONS A BON MARCJ(R
Louis-
Peuple en Marche par Theodor Wolff Les r6v6la-
un tila tLions du plus grand journalist allemand sur la
Calva;- giuenr, ses oriines, ses consequences.............. G. 5,00
ils) q..i Poste sJ par Alain ioursain----Censur6 pendant vingt
r pater- ans, ce livre r6vdle anjou rd'hui les moyens don't
lea plus disposait la T. S. F. pour decouvrir les moin-
dres actions de I'ennemii...................... 4,15
"our r.- La Liberte de la Conception par Dr.Marchal.600,000
gentiqs lecteurs ont trouv6 dans ce livre la solution a nn
mux Ga- problem angoissan ... ............................... 38,75
;scande. Merucilles de i'Exposition de 1937par Robert Lange.
beau ro- Le livre par lequel vous-aurez une idee des prodi-
'8 heu. ges rdalises par differences nations ................. 2,76
s de li CCsar Borgia (1475-1507) par Eafael Sabatini. L'His-
emnmes toire n'a pas connu ci'homme aux passions plus
un des violentes ................ .. .. ...................-. ....... 7,5-)
[e, une Belles et Fieres Antilles par Marius Ary Leblond.
6niable. Impression d'pn voyage feerique et illustre...... 4,15
en au- Matiere et Lumiere par Louis de Broglie. <...11 faut
de jeu. aimer la Science parce qu'elle est une grande mu-
'amour, vre de 1'Esprit.s L. de Broglie........ .............. .... 5.00)


n-tent.-
:t, dans
ique et,
Grand
les dia-
aar leur
bbnefi-
tion ra-
avec le-
Valenti-
4, et de
arrieux,
d et ten
'emb!i2
I. CetLe
remi ro
de ce;n
mes est
auquel
rLten-


LA
E I LLEURE
EPOQUE e
pour prevenir le rachitisme est
avant la naissance. Toute
femar= eceinte devrait prendre
r'MULSION SCOTT d'Huile
de Foie deMorue avant la naisb
sanckc du bb6; les vitamins
qu'enle content sot ncessaires
pour dcs os droits, des dents
saints, une croissance r4guliere
ainsi que pour donner de la
t&aistance pour combattre les
rhumes. Exigez la legitime
EMULSION
SCOOTT
REFUSEZ TOUTSE IMITATION
To ae lhuite de foie de more que
non employons dians ItMULSION
SCOTT st pripat.- dans nos Laio-
tatotttia en Norvge tn&mie oi Ie pois-
sonm s pteh. esous I plus stricSe con.
trtl atcentifiqu e t sanitatre, et ectee
huilt content le plus grand nombre
natutcl de vitamins qu'T est possible
d'obtenir. Elk c sans comparison


Des dents resplendissantes

-..un urire qui captive

La Creme Dentifrice Antisepique qui rend siduisantes
les dents ternes et dicolorees

K oLY.Nos constitue la for?-
mule scientifique d'u .--
dentiste de reputation mon-
diale. Elle rEalise lasepsie in-
t4grale des dents et de la
bouche en ditruisant, e chaque
brossage, des millions de bac-
thries. cause de ddcoloration
et de carme.
Kolynos diffWre des antres
preparations dentifrices par-
ce qu'olle content det ingrn-
dients que les pftes ordinaires r f

*ne comportent pas. Elle ajit
sur les dents come le po-
i" Hssoir tde o'orfvre sur Par-
genteria ternie en supprimant
c' lef qui les ddcolore.
M Rettnez c-ci: Kolynos daro
4i.:' .* deux fot autant quo las den.
k.'*'< tifricts ordinaires, car vous
..'... n'en mette que la moitti
Kolynos est telltment Cncean-
S true qu'un aeut centim tre sur
: ~ ~ n barosse sache, Santf8t
: .Aujourd hui mgme .esss-
yez Kolynas. ....'


REVELATIONS SENSATIONNELLES
el VM VS HlSEACm7 Sm SECI TSOCCULTS5
| Sncditi. ags.( Ns t C. s sqta eta.
nnIon rdit volaontnrtforca zt-
Ire .. JI'laS.t Atouti ^EUSSITS ct
C") PorIT',EF Phtttr* uqiItAEiB &ImH~
'a,4nour. -- SOpCTrta g cfcgir *
W'e tA oi-s pa o ~ aso ttuoie, etis
socitt FRANC'ASE *
A x t S PIS.. RU.rIA llu.nIB* D"PAWI


Compagnie l'Eclairage EIectrique

PiOR'AU-PRINCE ('A P-HAITIEN

La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de recevoir un stock de Refrigerateurs Alectriques qu'elle met en ven,
te a des conditions r4ellement avantageuses.

L'4loge desiappareils de la GENERAL ELECTRICa n'est plus a fair. Chaque ann6e le comfort augment par
la nouveaute et la meilleure quality des appareils. Pendant le mois d'Avril seulement la Compagnie offre A tout a-
chetwur d'un

REFRIGERATEUR DE LA GENERAL ELECTRIC

une prime consistent: soit en un petit Ventilateur de 8 pouches, en provision des grandee chaleura de 1et6 prochain,
soit en une petite lanmpe de bureau, au choix e I'acheteur;. ................... ........

Ne laissez pas passer le mois d'Avril.

N'oubliez pas non plus lee quatre annees de garantie que vous offre la

'O E GNERAN~ E L j CTRICf -

Et faites un tour imm idatement la ..


I'% LMLWi Ia
.. (,.
':~~~~~- '' '11 ;;::: .:gB:ii ::
S~ ~ ~~~~~~~... --:r..4 Y.; 44a -" -4..-.m=rqu t?.trF .; ,a


Y


I ~b~trr
I




r


*, jjri~~
:: ::
~~7*
,: ,,:(
"~'~'

~ ~~
~