<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03082
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 22, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03082

Downloads

This item has the following downloads:

19370722 ( PDF )


Full Text









oicftt i0

QUOTIENT FONDE EN 189
BUOTIDIEN I;ONDE EN1 1885


f "


,~ ~.,., ....t-ftvH-^
r C
Db.e.tun.I.'ropritM4v.


.,. . . .. ..
-.n- a .


Vn "1 't,~ '..m; ~ ~ ~ ___~.~ ~~~


42ime. ANNEB


PORT-AU-PRINCE, HAITI


JEUDIf 2 JUILLET 19:17


A l .i -
*" ~ ~' i ^ w**< .l^ ,


Notre sympathiquet chansonie:
Jehan Ryko r6clame notre truche-
ment, "que nous lui accordaos deo
tout ceur pour lancer un vibrant
appel, tous ceux-la qui ont i ncore
le culte du Passe, de ce Pas3Y no-
tammeat constitute par le patl; moi
ne artistiqtie et litteraire que nou-n
ont 16gul nos devanciers.
Notre artiste se propose de sau.-
ver de 'oubli, l'admirable fuxklorA
national qui va s'6miettant chaqu;
jour, sons la dent du Temps, cet
iconoclaste inexorable qui n.- res.
pecte rien, et i cet effect pot e so
cri d'alarme et fait ressortir net.
tement aux yeux. d'un chicun
l'imminence du danger. Si nousi n'v
pronons garde en effet, cet admira-
ble tr6sor de joyeusetot acLcmulB
par les g6narations preeodrntcs
s'en ira se perdre dans Je fletuv
de I'Oubli. 11 faut done org4-.,i ,:
une croisade, pour parer L cett.U
catastrophe qui nous menace. Et
le plus tot sera le mieux. Car ow
n'a que trop tardd, si bien que
presque tous les temoins des tlmrnnt
difunts qui auraient pu par : tra-:
dition morale, nous transmetii'e cc-s
chansons de jadis qui firent ies de-
licee d nosi ai'eules, sont helas par-
tis pootr le grand voyage,_Ampor-
tant avec eux maints couplets et
saints refrains. Et beauco..p des;
couplets et refrains qui out pu 4-
chapper dans cette debctle-des ans.
nous arrivent mutilks; car nom-
breuses sont dans ce folklore, les
VenuA de Milo. Oui, on dCiit dtl
rescapage que va tenter ce coura-
geux Jehan Ryko, que de canzo-
nettas qui ne nous arriYv-ront
qu'amruttes, celles-ci d'un couplet
cele-hi a'un refrain, une autre enfin
se nous appaXFitfria que sors les
espces d'une romance sans paro-
le... Le _Ietir saigne A cette pens&e,
ear c'esi len peu de nous quitdis-
parait ainsi ih tout jamais. N'est-ce
pas une honte, un crime imen de
longer que nous n'avons pas la
musiqte originate de Choucoune,


ECHO DE JACMEL



Le Dimaneche 18 Juilet, nlieu!
eures a. m. eut lieu, au local ci
bevant occupy par Cin6-Progris, Vi
tauguration de la deuxiimei glis-s
%ptisse de Jacmel. La edr41,onieC
eligie,)se a laquelle assiStaient
aucoup de fiddles ainsi que des
ersonnalitts de notre monds; pol!
4ue, commercial et social a t53
-Posante.
t Syampathique Pr4fet doe cet
otrodissemient, Barnave Craft.
Jugs d'Instruction, le Juge de
ix,t e Lieutenant de la Garde
saiti rehaussaient par leur pri-
ee -ette cOr6monie qui a'est d4.
u6 10 ous le signe de la plus gran
cordialitt.
Nous avons bien notk le subs-
atieJ sermon A la forme- impec-
te pronone sa cette circons-
te aolennellle par Y'honorable
feur Emmanuel H'raux, Direc-
tr du Foyer Eanglique Jde Mi-
faine. Son language qui et ac-
sible t tous eat clui du soldat
Sait mal farder la vwrit6. Nous
ettons, le temps mnatriel noua
tant d6faut, (le ne pouvoir re-
'duirc in-extenso etl impor.
Ssenan; n4anmoins, nous te-
S affinner que Ie Pr6dirateum
st attach A la Patrie Haltien-
Pr tl'immobilitd des ToL:-tes ot


ce chef-d'cauvre des chefs-d'Uuvre,
cet hymne national, telle que con-
qut t P!'erivit notre immortal Mo-
t1ard Monon- 'Eh! bien c'ect au
sauvetage de toutes les Choucounes
que nous invite Jehan Rykk Qu-
chactm y mcette du Men, afin do
selon la formula phlus (d'h pt
pos que jamais sauver ce qui
rest 5 sauver.
La besogne n'cst pas mince aun-
s si C- ivhnt-il- quue noust- fa;si s la
I chain d'union, pour 6pauler so-
iidement notre courageux artiste
qui tent& cette aLdawt--t entro--
pris6. A Paul'vre, mes amri.s .t que
chacun apporte A Jehan Ryko uine
chanson du pas os6u do n -:int
CC stra- ; apportE* zrestauration d'un vieux mrontnrment
historique et national qui tomnbe
Son mines. Ecore nne f',i.s- Sau-
vons le folklore National!

*
On :eut dresser ses commtnib
cations chiez l',rti.Lst T atbic: on
encore ou prcndre, re dc-z-,- -.-: a-
vec Ihi, pour (qn'it aiilt- i-mme
tra.inscit-t les chanson" -,g 'Ln laura
A lui donner.
Dans I'album oi serrit rocrueil
lies )es chansons de notre io klor
sera mia6nag M un tableau (." ., r:n, r
ot seront couches av-c les litre.;
des chans;on qu'its au Iont coIligCes.
Ies noms des citoyens de bone vo-
lontU qui auront aid6 Jehan Ryk:)
dana son oeuvru de r(C-.-;;I:-.- Lt.- i
chanson haitienne. Patr millcurs A
qui aura livr6 trente cihaniSs md ;
passe, c'est-A-dire de 'F;.l.,r:, I:a-
vant l'Occupation, tti exemplair&.
d&iicac de l'album s:..,-'.i': ser
donnt. Qiiconque aura t troyc(
gtntralement son concours Jehan
SRyko, en tirera done g!lo;,-. oU pro-
fit ou les deuxt A a fois. A ',i.::v --
done et sauvons de Foubli i'une des
choses les plus originals qu- nou.s
puissions offrir I'& admiratJ:-n de
1'etranger et qui reflUtent no re v&-
ritable personnalit6 de i-t -'..


le tremblement des berecaux a d6
clart solennullement dans son subs.
tantiel sermon que I'E+.,nghtia est
Y'unique et puissant abri qui doit
garder et protager BAITI, notrer
Patrie hien-aimie centre In. cor
eruption. I1 a invit- tous les Chr-
tiens qui sont membres de 'rih.s
qui repose et ne doit re'qj.-t.' quo ;
sur Jsus-Christ, la seule i'ierre i
angula!'re suivre, dans tons tIe
actes de la vie coura*tn, les nsei
gnements du Divinm4aitre.
Le Sermon termina6, Ie Pasteur r
H&raux proceda A l'installatin des
deux Directeurs de rl'Ouvre -- Ce
sont 1es Diacres Normil Posy er.
Persigny Leroy qui ount 6t- appeal,
A ces posted combien dlic-. et.
lourds do r;,p,'n.acdilit"--. Nous
leur souutaitouna du succh dan>
POceuvre tvang6iquo qu'il; vont
enttrendre pour !e Salut do no-
tre Chcre Haiti, nous souhaitons
que la Paix et la concorde rignent
au sein do cette Seconde Egli-a -
.Baptiste.. -:


Nous avous gualement asrastal A
la parties 6mouvante du Cul'e! .:
Sainte-Ccne.-
La !.,r6nmonie religioubse an cour t
de laquele la Chorale e.ntor a- d,
beaux cantiquca aceompftJa-rs des
'modulations de l'Harmoniumn t di
Violon, prit fin A 12.30,

ASSISTANT,


APP ELA 1 PUBLIC

SAUVONS LA CHANSON IIAITIENNE!


DES FUN[RAILLES

NATIONALS

AU GRAND
SAVANT PHYSICIEN ITALIEN
G. MARCONI

ROME.--- Lea funeratlll.s dt
girfnd savant italicn G. Marc ..i- sa
sont deroul6es hier A Rome. Y as-
sistaient les membres ud S6rat, d't
la Chambre,tea fonciionnaireA -t di.
gnitaires du r.gimc. Les th'onpe-
dte Iarmre rlgutiire formail-nt !h
garden d'honneur autour du eercueil
Sde 'Academicien.- A la Garb, de.,
Sdetachements de carabiniers gar-
daient la ru e de l maison du phy-
sicien. Un compartment .spkial a
0tc attach au train qui Iartaii
pour Bologne. La d6pouille de Mar
coni y a 6t6 instali6e. A la Piazza
E.edra, pr&s de la Station, Ios di
gnitairs fascists out reindiu le
imrnmagcs an corps.-- L'Egnse k
Rome etait decor4e de drapeaux
noirs. .'pr s. la pritbrye ale A 1'E
gliso, ccadavre a ft', escort A l:
(Gare. lne- foule nornwr ett silen
C Eluse uivait Ie cortege des :-ortesi
de FAcad-mie A &l gare, Emnien.
Iprsents aux cermnv.i'.ai. le tprinc,
Torionia, maria de f'infante D--atri-
'i E o x2t:Epagne, le gouvernc'ir dC
Rome, les membres de I'Acau:Sm
Royale d'Italie, les officials dr cot
1ge fasciste. L'6pouse de Marcon,
4tait accompagnee de .a mre, ,a
comtes;. Rezzi Scaii, et de sa steu'
Degna, une belle fille de 27 ai qui
:arait.-;ait particulierement ,,ffec
tae.



LE GUITARIST MANGORE
A LA LEGATION fE CU'BA

Depuis quelques jours, notus a.
vons dans nos murs un guit:;rist,
merveilleux, M. Mangore, tin Parsa
guayen.
l1ir r 'oir, ia i tagation de Cuba,
il a donne, devant un group d'ar-
tistes, on magnifique concert. Nout
avons toujours cru que la guitars
ne pouvait jamais rtre qu'ut ins.
trument d'accompagnement- M
Mangore nous a prouv que la gui
tare, A lIe seu-le, vrat tout t.n or
chetret,. Execauter des fuguirs dc
Bach air la guitar, cela semcle du
rvre, M. Miot, ie directeur de la
Haute Ecole de Musique, ncusa
avo u que c'est pour la premlre
foNil qu'l* a vu un tel phliiomine.
Nous croyons que lo g'and pu-
bic nte manquera pas d'ailer en
foule au concert que M. Mangore ai
intention de donner trs, pir hai-
ntmient.



Les ChaiK-atw-x de Peutre varita-
ble, Marque eG. Panizsa & Co.*,
pour hommet, Lormes et ci !lnce
mode s'onivtlenlt anu Migasir Paul
E. Auxila ;concessionnaire -xdcu-
sit, tant par nos iruH'artnir quo par
ceux qui vont I'Etranger. C'est
.dire qutm 'n noe pett trouver mieux.


A L'ECOLE DE DROIT


En 3e. Annir sur 78 candidats
72 ont rtussi aux tprceuves ctrites
ct en Zme 52 sur 65. Les ex. men-:
oraux ont comment c-e matit';


UN BEAU CONCERT A LA H112S

Iier soir, A :. HH2aS la uciet
de Armitie ihaitiano-Dnminuiainn-
offrait, A Fintndion des i:ad.oph:
les domninicain-. r.,n nagmfiqun con
cert, au at mr (L:qt'l ::.'ul- t-h; mor
ceaux haitji.n i .triEtnt eX6Ci&L1s.
Tous nos ,ompflimernts.


S4WIETE DFS AMIS DE
GEORGElS SYLVAIN


Convocation


Me.sieurs ies membres dta Co -
mitt et tes nwembra, adherents de
la S. A. G. S, sont convoqufs au
sItge de nos reunions, sai R1- F#
rou, dimanehe 25 julllet en -.our;
A dix heure du martin, aux fins, pra
vues dans nos Statuts gn-riaux.
SPort-au-Prince, le 19 Juilt -193"

IT. CHANCY, av
iM.retaire .Giotdral


Let planes sont indlspensables A i' !,raptriti d'u i
Pays Fonc.'1onn1ire-r de toua ordrc.-, Citadina, Cam
pagnar&d, et vt~istfolihrs qui aliez bhit<>t regagnt."
vos pirates, nidklia Prlsdent Vincent daiis o no ---
Lie camip.agne cn fuveur du Reboikemvnt. !es ms on
rtpandant la parole du Chef dans touted le- cvacbhe
aociales, la autros en a'adonnant h I'entriotie: et .
I'extension dt R&g ie V6g6tal.
Retenez le bjIrn, chrsamia, ii y va d votre skeurit-
et de celle de voa esfantat. -'.

/ 4


A L'INSTITUT


TIPPENHAUER


POUR SAUVIR

LES OEUVRES D'ART

Au mornment ot dans P'ErPagn
en furie les ceuvrea d'art qi ho.
norent l*esprit human .ntnt la proi-
des bumbes, 11 est r6eonftota-;:t d4.
signauer la rude campaign i-nen
par quequeut OcrivuirlM fr'tinCil:
dans f'intUrt de ce qui former e e pa
trimoine artistique de Phurmanit4
C'est ainsi que Mmine. Mdrcell, Au
clair kcrivait: 0S'il y a un droit ep
un devoir pour les neutres, nWest
ce pas de pr&eerver de la Lataiih!
tout ce qui a te droit d'rtre (ter
ndc? Helas! Tout ce qui a le droak
d'etre ternel est en m me templ
fragib, puique sani cease rmena

Mais la fu!ie ide homes re con.
nalt pau toujouurs cn coni:.ra
Sons.



UN CONGRESS DE L'ALLIANMlF
FRAN,'AISE A PARIS

Parmi leo dffitrents Congrat qui
se sont teinus a Paris h Yocc-.aion
de la grande Exposition 1937, e1
gTalons eelui de P'Alliance Fran
aiseo (dnt 'ls assises durrcnt do
8 au 11 juitlet et qtti s'occutI a dd
fa gue Francaise dans le monde.
Rappelons. toutefois, que Ie lev
Congr-rs de FAlliance Frangair:e Out
lieu en 1922. i\ Marseilie. et ien sh'c
cupait que de 'Vctat du parler fran
yais tsns Jl Bassin de la MkdEferra
nt6.


tW bUter. t Vau: VH W.vrt. It-Ul ,n twrI
l.et lntllf -'iL Irtd pl--lLI.?t, L ,. )r &t4n
PSl TR PDisetrib eur pouCATl pur l1,
Jl'tt thnt ih h uir d'miRfrr it ll,'l talnut
tol. d ttuI At'.us rtn.ltra d'apltmb. VWi-e
was. Eitla E-tonutnnnt-j p'- )t birs C i't-(r I
t 1'rl. l'Io:; '}lW'rrnnl.-ar-.


Seul Difribulert pour UaiIU.


La distribution s:'nnelf dBc
prix h 'lstitut Tiiprecl tu' r .t qtu
lTr::.U .-tif vA tte a!nn e. i' (':r;i er .-.'
de con'. n.'in.ri-.rI dixiTm.' atni
saire( rj, cot impoi.tant &,tt:iase
ment .-c'ilairt- nutlla rt utn t!lP C
succ-sd don't mo park et sor lIcc.t.i.l-;
le journalist peut, -a risq.e ,
decevoir, revenir.
D)s. ;ept heures 1i -i'.i re.-,-
so aux p dorte u d atr R'< t
f fou!lt- afrdt eni If&nornew atffu ice de )pIs d.c: ri!
personues, fouleo press.ea, con auct -.
mais ':haleumeuse, sympatiquti
qui applaudirs de grand crsalr le
diffbreits i, m C'-tux idu pr ra
mo., >A n attle .: n :1 M
Tip0 -::, '-a quait'- d Ei vi} n i Ii p!I
quer Ij i s !,,prfo d l,' Ict. : ma
niistuC'int, et jquand ii uaifrm
ft l t i iun, ot stoti f -
.. -;P'.i.i s, m i'u.x (.,: .ure, d(k, r i'-a:
li.ations de fEnsc-iguoement L:'vtjqui-
Pai c(ommence Ila parti,- thb -.ral
par nn .balkct ag! x :i--, m :e .
(Aobri(te par !'arttii-t. f Ut .''t'-
Ji. Cat'ty-. L.e iul,,ie :2 ,t u;i chl;
h r.:ur us ment, },- sp ti,-is. no^.
n1oins rn ah nei-cB,- II,;,p-oi d an
un beau pounie dI'Etnidmod li raus
dans atmospheree vraiment; sur-
chauffte touted la frai'theur te s.
grace et de la porsie,
La proclamation des pr;x de,
ciis.,- nfin;fE ts aIrrache d'tuna
nure 's atpphrdS;ii-.,.r n il.-. P rii. voi
ci la rpts'/.rts-t ',iit 1i'e Dr. (i.car
i cone -di
(Voir asuie en m G e pagje)


LE PRESIDENT A FRl'Y

('e m atin, 14 1', .i- t'. d Ia R'.-
publique a t1( ia Furey et a proc6.
Sd A une operation de reboiemen
en presence des nautorit&s de la r-
iom.
La premiere, Son lxcellentc Sti-
nio Vincent. escort des mcmbre,
de sata Mais, Militaire a adnm
1'exemrle en plant t plusieurA
pieds d'eucalyptus. Ce goste futt
suivi iar le Tlinai-tre dIe FAgricul-
ture, A. Turnier;: e dirttekur 1:L
Service National do la Productioa
Agricole, M. Jonfiis; to directeur
de I'Enfeip ment.ct rural, M. hDar-
tigue At le directeur des Frte-s S-
lsiens qui accompagnaient le Chtd
de V'Etat.
Les paysans et les enfants des
Ecoles rurales du lieu ont parties
p A ces c6rdmonies.
Plusieurs personnalite6 de notre
monde politique taient prti. ntes,
Une fois de plus, nos ;pay.sa;n- oint
con~l-at.l touted la sollicitudt' tq,-
porte le President de la RIt4t bli'.,niie.l
A noa regions dtvastles.
Nous y retv ridron,.





BE VOTE FOIE-
Sna calonel-et vus sauterez de
Dt e mastin "gontlf bloc" .-.
IIX 'l t 4t f4 i 'i tr.fr -w r1lulQliOi j.:';r 1,, IL-r
ds t.tIen d ,.,j itt'ntirf SI Cc".te Lt'' ai rn ,:. '.-
nwlgt, "OwEr gIax o ui grpfltnl. vor aa ai cn.
CtIM. liutzv^yrintogticbu it'n-t~ftiL-.nw0 irt V.rtit


No. 14,222


rn~~m~ ~ IIL~~~cc~-auc
~ -- ------


k-


i






PA G E 2 ----"" .." i -'"-... -". "" ...- "-.- -w.-:w i ....


ECHOS E ST. MARC


Cette- ann6e les exan:ens pout
1'obtuntion du Certificat d'Etude.i
primaires out r6uni 65 can-lidats.
Le Jury presid6 par Me. Raoul
Clssca, Inspecteur des EcolcI ttait
composE de Me. Clotaire Bese Ex-
cellent, MM. Illovis Ularoz;viltv. An
toine Kernizan vt s t-. detino.tellc;
Vida D'Meza, Anna Saglt.--
41 .iont sort i lattre' ts de.- '.tpeu-
ves icrites ct orales. Le'. MIaitres
et Mair.ri.eses furnit rellrnw-i t :-.i-
tisfait.- de..eresulntats obltnus et ne
manquerenft pas de pr&senter leurs
flicitations A Itn-pott., qui a
fait appqiquer le nouveau program-
me de I'Enseignement primaire
dantw toute sa teneur et qui a diri-
g6 av-rc tact, impartiality les der-
nirs ,>xiamens.

Dl)u 8 uu le cr eurent l~-u aussi les
examrn'-s Xpur 1'obtrnlion du Bre-
vet simple de capacity Le Jury
presid par 1'lnspecteur se compo-
sait dc Me. St. Victor Jo-Bak !iste,
du Frcre Saturnin, de M1. Ernest
Jacqucs Louis et des Dtemoselle4
Laura Scott tt Fanny Pa:re.---
Des 7 -andidate> pri-enlt '- par
'tE.cole tdes Sceurs 5 ):1.t 'lt- '-oe 1 .
m6cs laureates.
Ce fuL un vritable succ,.s pour
ia Ch(.' u Sceur Supdiieur: lvi n,'
u; ':".":": iu fe:iciter les mem
i,,s i:, vJury ct A, i'wi-pucteur
I)n pr iutget a hai:te mo-
all n it^ .,.} -ls sur.4 gara de la
--.c,.ri (r .< rouves ,

Une visiite que nous av.ns faite
A Dodard ncus ix-rmet d'affirmer
que sur 'Ilabitation Belianger les
travaux d'irrigatoin, de drainage,
d. liab-urage sont c., bU-OJW ,oie.-
Bon nsmbre I'ouvriers trav'illent
Ah Li ns iru i\on id'ui can. i sO5 -
10.000 pieds qui de.2strvira toot?
ihabi'tt:ttion etles terrmns avoisinan-
tos o ,s iintoigen-:', direction d':
M. PIufl Emile Iorsainviale; 'hom.
me do!it la seule pr&s.L'ce rnim-
la confiance chez Ites pay.ans. Et,
actueiidment on envisage la -possi-
biiit6e -installer une autre nomprp
pour ;.pondre aux btsoii.s die 'ex-
tention de la culture de la figue-
baian; '

A la Petite Rivibret de i'Artibo
nite, Ic Pr-fet ;ianchard et le Ma-
gi(strt (Cormmruna Charit6 Louis
>sont 4 tournbi< di'nspection, dan,
Cahos Lt i la Vilk, 1ire. Section ob
plufit- irs meetings ont &t< donn6s
aux paysans pour leur parler, con
form6ment au D~cret-Loi de Juin
2?7. de la n&cessitt du reboisement,
des consequences dcsastreuses qui
resultetront de la coupe des arbres ,
;;-r les terres d&clives.et de l'obli-
gation qui leur est fate de prot&6-
ger cecOx qui existent !pour la con.
servat.ion de la terre arable.- Les
pIaysans commencent dj&A par comr-
prendr.-: et promettent d'observer
lua oi.

Aux Verrettes aussi et Ah a Gde.
Saline, le~ Magiatrats Commnu-
naux, par des reunions bi-men-


suelles utntament la croisade en fa-
vour des arbres.- Et, A la rande
Saline notamment une plantation
de piusieurs milliers de coeotiers
est envisage par le Magistrat.

A P'Ecole Industrielle eut heu di
manche 11 Juillet la grande expo.
sition d'Ouvrages manuels sous le
laut patronage de Mmie. Dubu
Assistante-Directrice G6n6rale des
Ecoles professionnelles.- Touttes
les personnalites de la ville et les
amis de I'Oeuvre s'y 6taient rendus
en foule et ont admire les travaux
d'art i alis6s et excut4s par les,
6~ves.
Presque tous lea ouvrages ont
St6 vendus,.
La Directtice, Mile. Jumelle, les
demoiselles Lily Nonez, Scott AdM,
,Louis-Jeune, .Danche et Mme. A-
lexis, membres du personnel~ re-
mercirefTt tous les amir et viai-
teurs et leur firent un accueil cha-
leureu.:.
Nos compliment A la Directrice
et aux professeurs.

(voir mute en kS. pfa )


LA PHARMACIST
CASTERA
Taphonw S777


Vient de mettre t deantrnre masit
i wn GRAND LABOUATOIREB
compou, de puairiura sectauo twh-
niques.
1) Analys.es clioiques
2) Analyses oiochimiuues
3) Analyses industriellre
1) Analyses agricoii
5) Institute de rechcrchca.
Ce laboratoire tat d'emble une rr-
solution par a direction avis6e, par
sonw matriel complete, par a posti
tion id at et par Iesprit noUVipy
ju'ii- implinte en ltait.
Directeur.Prifeseur :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent de Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges Castera,
-Ex-Eleve Institut Pro-
phylactique de Paris,
-Dr. Clment Lanlrf
Exi-reve Institut Pasteur <
de. Paris

-f --. .

NOUVEAU SALON DE

COIFFURE

3., Bernard Labissiere a ie plai-
sir d'annoncer A sa nombreuse
clientele qu'il vent d'ouvrir r Sa-
loln td coiffure de toute beant &
la Rue des Miracles, immitiate-
mentt apr&s la maison BATA. sou-
i. (din.,minatiun tA la Perfectio* ,
L,a de-viS du patron est to':jours
Sre ntmc: Scin Propret&.


POUR I A SESSION
EXTRAORDMNAIREI

COURSES D'ETE)

Au College St. Justinien (l'irec,
teurs Marcelin et Bonhomm),.
Cours spkciaux sur lea prin-
cipales matifres, notamment tour:
sp4ciaux de Mathematiquea pou:
les candidates A tous examens; bac
calaurCat, lor et Ze. parties. :'rmis
siions aux &ecoes supzieures.
Professeurs: Mes. Colbert Bon
honrtme. Justin Mareelin et d'autrev
sptcia'i~tes.
Le Cotllge resoit 6 j& les iAn
criptiois, 12e. A philosophies pour hla
.nouve'c ann6e et met A la z-ispo
- sition des families sa pensi-u sc)
laird au prix mod5re et la enu t
impeccable.
Qu'on n'oublie pas notre ciasst
enfantine qui a fourni le plus
brillants rsultats au coseLours de
diction.

Angle Lalue et Rue Lamarre.


CONVOCATION


Le-s nembres actits du Racing
Club Haitien sont pri6a de s? r'u-
nir le vendredi 23 Juillet au local
habituel sis Rue du Montahlis, '
7 heures du soir.
ORDRE DU JOUR:
Question d'IUnt4rt G n6ral
Le Secr6taire:
Yvs V. JEMANOT.



LEONSP PARTICVULERiS

T routes matlrres Toute cl3as
ses Des professeurs de cardrre
offrent leur service aux ftaIiles-
pendant les vacancies :
Pour les 1bves en retard.
Pour lea 61 ves ayant &chboi sax
examens de passage.
Pour les candidates malhecreux
au Bac':alaur6at.
T616phonez A I'lnstitut Tjppen-
hauer, No. 2891; oa MM. Aatonio
Vieux, Antony Loswps et ~T.*nan4
Prosper so mettront immPalte-
ment & votre dispositilon


8L NOUVEU ISTJf .. "- ''" .*-... "" '- '

PARAMOUNT ."


JEUDI 22 JUILLET 1907
ens trie Bi 8 beures 15
te u Gkra dsb Filmn Franwais
VINE HEEURE PRESS DE T01
avee Maurice Chevalier, Jeunette
Mac-Donald, Lili Damita, Pierr"
Etch6pare,
Un film anmusant, I'geri, d' 1gaia-
t4 et de fraicheur quii soulig'. unr:
muRique ailerte entrainhnto, .:enti.
mentale..

SIMONE EST COIMME ('A
avc Meg Lemonier, Henry C.arat
Pierre Etch.pare, Jean PeriTr.
; venturee d'une jeune fcmme
frivole, ,gre, insouciante, idora-
ble et si jolie, qu'an hui pardonnfe
tout, puique... Simone est' coni
me a...

SAMEDI 24 JUILLET 1937
en sirt populaire A 8 heures 15
Sylvia Sidney et Donsld Cook
dna
JENNIE GERHARDT
une Superproduetion Paramount
...une EuvTre remnarqutlable dI
justesse dramatiqu,, de discre-
tion, d'emotion d6lictte ot. pudi
que...
...es p rip6ties d'in: amour mai.
Sheureux et sacrifi...
...un film vrai, h< rmain, puise
Sedans la vie mImen..


REX

VENDREDI 23 JtILLET
Reprise de la soirf" rt,.e '"rr.I-?
fn premiere parti,-
L'AMOUR A L'AMERICAINE
avec Spinelly, Andr Luguet Pau-
line Carton, Suzette Mtais, Pierre
SDarteuil et Carette.
S'apercevoir de lha f 'ite d'un Unre
aimed est assur4mecnt ,re chose 6.
pouvantable, mais a-ec vo0s son-
ge A toutes les c.n,;:ica:n.ir~ qu1
peuveent en resulter i nn cliercho
A le retrouver. Non i,'ft-c- pas"'
Et bien venez voir iAmour a 1'A-
mbricaine A Rex v.:-r..-.-U soir h 8
heures 15.
En deuxieme parties:
-LE MATCH..
JOE LOUIS-BRADDOCK
8 round.

SSamedi en soir e populaire.
LE CALVAIRE IDUN PERE
(Sorrel et filb)
Malgr6 toutes les vicissituUts d,-
Sn vie, ii n'a jamais perdu son cou.
rage et sa dignity et au p Ax de..
mille sacrifices il a 6lev6 so n fil
pour qu'un jour ili ful fass* hon
? neur......


IL F A LIQUEURS
ET LIQUEURS
Les amateurs de bonnes
boissons qui ddsirent fire un
choix de v6ritables liqueurs
surfines n'ont qu'A rIclamer
la marque d'6lite: Edouard J.
Benjatmin.
Edouard J.-Benjamin, quant
h son assortment de Cacao,


Anisette Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
dy et surtout son fameux
cocktail X-43aisse toujours
un gQfit agreaM e et merveil-
leuxs
ke6lamez done, chers ama.
tours, la marque: Edouard J.
Benjamin chez ses depositai-
res: Simon Vieux, Epicerie
du Centre, L6io Bailly et
vous serez nettement satis-
,fit&
4..
Machine 4 nrtre Remangton
Machid e caleader Dalton
eansw, paper carbon
Faites vo achats ehez
G. GflO.


'&A MOcRT CloArki-nii.
FOUR &Xa/lNSROTKS
tfor *#JmQM"lit*
^^^rtu5^ ^

^a'^W;G!


1)EMANDEZ
LA IPOMMADE
Li-Em-Strail
o la Cordonnerie
Montl-Carmel
HYPPOLITE JEUD\
cilebre preparation de
Ho-Ro-Co.
"I, A v. Trujillo.
Phnne 2182


AVENDRE

Grande mason basso sise
Avenue du President Trujil-
lo. No. 411.


s m? .1937

, 'N R .::":,


Deux propri6t6s dans les
parages cde St. Antoine, (Ave.
nue Pouplard).
S'adresser i M- Hermann
p. Dumay au Bureau du
Journal ou a l'Avenue Bou-
zon) No. 2, de 6 heures i y heu-
res A. M.




4 ViS &8 SDICA
CINIQUP
du
SbUIS HIPPOLy y
4ncienne mai0so
F Duvignenud
S tue des Casere'
S Conai4tatirt
1i4 ha 18 w;


'1


Deve#es votrE prdpre Compta.ble onf orau t n9
I Ooopt.e 4 Cheque & s Eanque Na nWa e la
Republqn d'EatM


INSTITUTE TIPPENHAUER

Reconnu d'Utilitf Publique par Arrete Presidentiel

k, la plus grande Ecoltelaique de Port-au-Prince.
C'es la mieux organisee, ou l'on trouve: la meUlleure pen.
sion scolaire avec A sa base: la discipline, l'hygiene, le
sport, I'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de
4 a 7 ans; Pension pour enfants de 5 A 12 ans MAthode ex-
cellente pour les Courn Classiques de na 12e fi la Philoso
phie.
MIthode rapide et safre pour l'Etude des langues vivan-
tes et des course Commerciaux de Datylo, Steno, Correspon-
dance Commerciale, Comptabilit&
Les Bacheliers diplomka de I'Ecole font bonne figure
dans toutes les professions lib&rales et dans toutes lee
branches d'activite.
Les 10 annets d'existence ei de su suisont la garanige des
families. Cette annie encore85 pour cent des 'leves reusr
sissaient avec brio aux ekamens officials du Baccalaur&t
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabilit&.
S'adresser 1537; Rue Lamarre. Phone 2891 -
4nnexe Rue f'apois. T lTphone 3296.


--.. ; ; \, :/ -... "5,
'it
;"i : .,.
':t La Ctaar.pirine n'est pas sculement bonne pour
S"o ;' pprimer lo doulours st leas zmanlaa na ello est
;'j.i:i t,-,) etticcico pour supInimer las
!- rA!raidssemnnt eI les rhume.-. Elle soul- /
''":; aee, ells dlcongestioano at idtt bcdlasr {BA^ER]
S:la Ltvre. Utlo contrible i eliminor l .
S..I gcmn's infactusux. Poar toutes lea given.
: tuali!ic, ravez toujours de la Catiaspirino sous lic me
,: :. :.:" ..,::. ::;:.:::: :,,!.,,! ',,':, :' ', ,' m.


COLLEGE MODBRNY
Directeur: Arina Aleindor
..... A vie John Brown
IxternatlInternat : Conditions ea dm
fnatrivez as enf!ants au:
COLLEGE 1lODSERNS,

k. ole qui met 1'enseigneimet i porthe de toute iles bourse
I'tole qui ne profess pas le boourrage de crAnes,
'16ole gui pr6ft a rue ta e auniquement ipleine" une ate
te .en tfaten
I'Icole qui s'attche A sollieiter t.i & d6velopper Wtouours it
jugement de l'6bva
tar,
('eat la que wi :ronuiv rtcrutf e e orpa de profeseaurs IJ pla
homogne,
te plus zi66,
e plus codipetent,
et f plus capable, surtout, a entraine, par 'Pexempl,
faction honne ye et con tructrl


C'- ; -:':: : *'* -F - -- -- 2-C:-2 ;. .2 C
-r i jr


~cst~~u~
- --- ----




,IAm NlOUVILjSTM


Wi mjEw.^rnasM.Mi *.UiMO-W't a I inOX il MYIn 2 -Mrive I.r If. PA


t.




!i


S CURITT, COMMODITY$
II est imprudent de gorder &6 i moaion,
oi te feu er e vol peuvent vous cause
daedomroges irrpoarables, vts polices
d'assurdAces, hypoth&q-es, Htras, con.
trats et autres documems precieux. Un
coffret de suret6 a to 8onque Royole
co&te peu et rvite tout sujetd'inquiktude.


LA
BANQUE R


OYALE


DU CANADA

SA i

A. de Matteil ^ f


Place de la Pat

Rue Corbe et Rue diu dMags& nd rftm
CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, VIA
v S, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL
.-CES ARGENT ET OR MONNAIE DE TOUTES
,vNALITES, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN

GRANDE LIQUIDATIUA E LLUATITE ET VtYkiRb
Lunettes et Verres de lot s numero
Montures en nickel ;- dable i
Yerree oevae an prix a de $ 1).0 It paire.
La liquidation durBan i. qu'au 15 Novembre intl y
t.4. AT S
4. DE VATTEIS & Pro


6 I~rx ---_


KOLA COURONNE en grande et
teilles
COCA COLA


petites bou-


JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
RBues les BGois~ a Cour et vous aves I'asurance
de boire une hoisson extrmement hygitnique vu l I,
m4thode efficace qu'emploie la Brasrieli avec I'aide
ses machines pour le lavage de ses boutuillef





i --- -- -



Code~ge Simon Boi1var

nseignemen* Primatre et Secndaire
seignemens Classique et Moderne (Seetions AAC)
Internta at Extern~
8, Re Magny, 8
Laureat de F'ALMance Fran fie (Ct:nposition frunga~a
alIx Examens du Baccalaur6at de .ui:et 19o4 et Concours
d& Diction franqaise de Juin 19.35 et de Juin 1936).
11 success aux Examens du Buccalauri.at 1.Are et 2nme
parties).
Le College Simon Bostir avise les pe1is. at mires de faf
mille que ies inscriptions porir lETkercice 1f,,-37 se rego
P.nt tous les joure ouvrables partir de 8 Hrfa. A. M.


Us~ Dirtis


---- .- fW '2.


Le fait est incontestable







c'est la quintessence

DES

meilleures varieties de cannes


; d'un vaste territoire


Sreunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARED
T.. t %. ,r .. r

/, r .


Lotrtie Nationale



416, Rue Bonm F,
Phmn 3m.1
GROS LOT :
AIX MILLE GO DLs,

LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
LX Gd. SEULEMENT

que mwi s te e ndl va-
teur. Cest un genre d'ipar-
onew. hl pae. n'ovbt le pa
teil tai sntlenir Notre Lt
rter MNti*nle, car Wetiven$
en aide, 4 wn t 6 d bean.
cup d'Oeuvre d'UtVill ct d d
Blenfaisarne Pubtiqu a Itra.
vers toute lea tpublique.
Pouwr touted c raisons
Hadls ens oi Et rangfses ahe
tex done i4tre coupon aou v
tre bilkS.


Connaissez-vous



deja la Citronnade



S- :. ..


Voila une nouvelle boisson qui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
a vec son arome fin et dtlicieux. En vente A la Brasserie
de la Couronne en grades et petites bouteilles A par-
tir de cinq douzaines.
.,es autres boissons COURONNE dejh trse connues et
apprci6ees h Port-au-Prince et en province sont :


4'F' P
Ni 12.
'I?'


Paula-v. -


to A. N ctl1s;1 : 4 -
lni Utmonl IX tr 4> .: ( ,
Oui t aslmhTet d'sV';. ; ,v .r:1


Clnt dt ( 4i '
grarmnn, (rF isb*,.. ," ,' r ,,,.1
ni'mfi i', ,r -,


i dh tt1,^' .>nh -:;


A LOVER
Un' Hl d U 12 _e; stviron
situee rue Dantvs Destouthes.
Ancier a;tler- V Nw'v
lists.
Cette H-ali sit.uee ,ian.- 1,'
cour convienp-hait i tiaut 2<:-
ge.
S 'ad ressev l Madari~e Ch-
raquit meme aidrsst oiu lie 13
h35 t sun nez e' no 2731,


AVi'S MEDICAL
CLIXJNIQVE
du
Or. frAN( I IS DUVALIER
Rue du D'r Aubry
No. 154
Conultations tous les jour?
de 3 hbrcs I; het, p. m.


OPTIQUB
PORT.AU-PRINCI IvNA
3rand assortment de verrev
At de montures pour iunettem
de la meifleure quality
Grand'Rue, en face 4,
John H. Woolle


CABINET
de
Mes. MAURICE rI. ELIE
MARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. 9,


SPotr sle Vacancea i Petion-V1ie
Lejoas particuli6rie par des
professors do carrire.-- I foit
wpar emainf, mratiti .-n
T&ut.; mati:Anr ct toUttu cda!:.-
S'iascrire chez M. Antonio V"ieux
qui a 9U s'assurer le conco irs da
profeaeeura comp4taats, qui .-
donitnePnt pleina satisfaction:
IA


fga-. 937


'"~tPlls$lsrPFCIYU~Y~L~~~l~pp~~"..w^-~U ~~U..~.I~~~--"^...~.~~.~'"~L~~~~-"~Als~Y


ECHOS DIF ST. MW.t'

(Salle)
---

Au Ly..y -Vitwnc .te Ie ireclou'l
gC-vrf a lxdmis it o r;i. s i a .:i ,,, ..40
a piwt''rme aent rufi fi arz IL"
:r fim ilt;* ,or rt u(re udr: n re-
tos bhin r-frt/., D'autres dfivefnt
se remrcttre enc,re zw !itud- pour
la ;e4-i*n e:ctr rinaiU'i're I'OcttO-
bre.- L.ne notmv~ft!" cl,-A,,' * voje de fornvian;: lu :%'iNme.
L-es )1,ri'g.2.:.r y A', ,f%.r:.ent.'r cc
qui comble d' r r,,i toti le~ Saint
E ivmforrat'rnic a;o .f'.''ffl d u
Pr.tiid.:nt aux ':oliers haitiens, les
bases d'une grande Arsociafton
pour la protection des arbrewt sont
jet6es don't le Lyche scra Ie (omi-
t6 d'Administraticn et k .t ;t trer
doles :es ftliales.
L-' Din.r ,.- i' v-lWi m'n-at htb-.
rou,: ies r ;,nltuds oib-n'.: I tlicita
tOu-s its profesOUiS oet fixa lla dat,
de la Distribuii~n d. pi ui :.-
ra it' I r. aI, fS .i':-' f" larq:ie s r;t
dt l'E ftIjiss. nt' S" I : C..l -"
ce 14 P itU n I i V c.:


-I-


Bii~i~




r ..- : ..... W.ASA A A
=-:=;--C ..* ^ ::- '- 'l _


PAGP 6


SLE NOVUVELLISTRB
liFe rou No. ;69
Botte Postao No, 136. TI& phone 2R
QUOTIDIEN FONDE EN 18$8
Par
HENRI CEAUVET & CHERAQUIT
Direotucr-Proprltaire i
ERNEST 0. COAUVET
Sercetsire G0a6s A
MAX DUVAL
Adminditratur ;
KLEBKR GEOROGESJACOB



A L,'NSTITUT TIPPENHAUEIT

(suite)


tordre une foule mise en joie par
les mu:tiples p6ripeties amum-Uantes
et le ieu presque parfait dti s ac-
tours ;',armi lesquels il convi:-nt d.:
citer Pierre Blain drme.stiq ic d/'
brouiliard, tin tantinet fripon mnai)
si s.ympathique, Paul IiacLhet.
mIetlc:cin plein do gravit .'.t :rtis-i
tc. lho.,ilanh di tah lnt, Andi.t C.-
mille, Max Bonhomme, Yvan D&e
sinor, G6rard Jn-Baptiste qii se
sont tous tail dans letrs roles
respectifs un 6egitime succ.
C'est maintenant le totor d I' ar
tjLst Allemad don't nous relation"
derni&rement Ie passage parm;
nous. F6licitons la Directin d
!'Instit .t. Tippenhauer d'avoir pen
so6 ia 'e!t intermnicdo. La fraicheur
( t: unique, lh mngie (les notes,
apporte une dtWfnte si heureuse
que !e public littiralement trans-
port., fait une veritable; ovation
cet artiste cdont on a aimrn e je i
siavaint, virtuosity rtdans i'extecu-
tion des compositions lh. pius ulif-
icik-es. OnO co-mprert qu'ap:;s ce-
ia la -c tur e d i Palnar;.s, ich-
ingrate qu'assj me avOc Lule :toT-
rii6 ntioancie 'humnori Monlsietur
Carlo Pressor, b'en ait titA que ;Jiu
applaudIie, ,It articali"rem'nt Iht
pro-clamaltion do:s prix speciaux of
fcrts nar les porsoinnalitOs corn
n: rcir.'. ., littraTir-s et politique-
les plu5 tcn vuit de notre mi;'eu.- -
On applaudit les laur6ats avic ef
fusion ct parmi ceux-ci les !eunes
Gaston Th6ano et Andre6 'ajoua
qui ont l'honneur do recevoir ecurl
prix des mains de S. E, le Se rS tai-
re d'Etat de 'instruction Publi
que, Monsieur Auguste Turnier :
On applaudit non moins vivt-
ment le jeuno Claude L6ger, fiVs
de S. E. Georges Leger, Sece'tai-.
re d'Etat des Finances et dRs Re,
nations Exttirieures, it qui est de. .
cornd 1e prix ofcfrt, au ni -nfdu
Gouvernement Frangais. par S. Ml
de Lens E. E. et Ministre Pienipo
tentiaire de la Republique Fran
9aise en Haiti.
Le jeune Ren Bourcicault re oi K
sa part d'applaudissemrents t uand
lui est remis le prix de version et:
de conversations espagnoles offer:
par S. E, Enrique Jimenez, E. E
et Ministre Pl6nipotentiaire de !
Republique Dominicaine. Mais la
minute la plus kmouvante eat cell-
oh la plua hatite distinction, i. prix
Sd-e S. E. le President de la R.publih
que, eat d'cernCe Ah M'dve Mar:
Pierre-Louis de la classes de RhA,
torque. Cet Clve souffrant Wu'yant
pu se presenter, c'est 1'heureux pA,
re, notre ami maitre Dlatanr
Pierre-Louis qui regoit la rjcom
I" l.-t.' :'t quo longuement la toul..
ticIbot. ovationne. .
Citoti4t pour finir I'interprd:.ilio,'
si int.Illigelmfiment r -ussie de la bel.-
1<: comidie de CourtelineI I'art 1320.
et prrsentfons ds felicitations ,
tous lks acteurs: L-edanl, Munior
Htuila, :t durl'tout A I'impaiyab'e La-
brige, incarn6 par M. Pierre MA-.
yard, :ui mnrite d'ziilloure cnmm.:
Impressario, toutcs noas ic:icita-
tions. Actrcssons-I -is surtout l. |
Direction de cut Etablissemeut. L
grand public a pu so rendre corTMI
to, -en effet, rieux encore lpD une'
manife;tation de ce genre q it pDaY


tous autres moyens, des maignii:
ques r.isultats obtenus.

Sw aiwme'Tue.Rert Miias
.Jui t~k w v ww BU r I9 '

w.r" af- ml s m ii. t i .
... o hums"


Dinimnche, 25 Juill-:t, A 6 et 9 heu
res, vous verrez au Paramount un-:
d6licicuse comedie cinematogi'aphi-
que Lfi Demoiselle du Tel6phon;'
d'apr&s une oeuvre d'Alfred Savoir.
..,une suite ininterrompue dK- qui
proquos, de mdprises, de situttion4
burlesques provoquds par unt ad
mirable te'tphoniste amoreus -
d'un siduisant mikionnaire unt
spectacle qui plaira h tous..
En *mntinde, A 3 heures 80. VL'Ie
du Docteur Moreau... une poignan.
te histoire de orcellerie moderne
interprIte par Charles Laughton.
Richard Allen et Kathleen Eurk-,
la femme-panthbre...
Samedi, en soir6e populaire, Pa.
amount pr6sente Sylvia Eidney
dans Jennie Gerhardt,..- une ceu.
-vre remarquable... une interpr6ta-
tion saisissanto... une Superpro-
duction Co soir, A 8 heures 15, deux heu.
res de folle et franche gaite ave.
Maurice Chevalier et Jeanctte Mac
Donald dans Ulne Henre Pris de
Toi, et Meg Lemonier, Henri Ga-
rat, Pierre Eteh6parro dans SSmno-
ne est Commie (a-... de espe it, de
la grAce, de la Ifniais;ie, de I'a-
mour...


SPetdant


La

Croissance
Miles enfanta ont besoin d'une
t grande quantiS de Viramines A
i D pour former des os droirs
'et de la resistance centre lea
rhumes et aurres maladies qul
affli enrlajeunesse. C'et pour-
quoaes midecins dans le monde -
entier recommandent
I'EMULSION
SCOTT
d'Hulle de Poie de Morue. Us
savent qu'elle condcnt les Vita-
mines A et D en ebondance
REFUSE TOUTi IMITATION
Towic I'hutk de faot ide orne qut.
nous employons dn I'EMULSLON
SCOTT ez ptipari daa nos Labo.
ratoirTe o Norvgme tmenv o Ie po- s
eon et p*cMh. ons I. plus iuscte can
tralt cdnttfique et smantrc, e cam
hulk content Ik plus grad aobt
amiTI t de vltamlats qu'tU pouCbh
dt'obnnlrf. lit! et vwwr u^w cxparb
'- *


~t .LtHoVvrLLtsTm~


vcaoS:

Clu.) de( Fenunma quo lo Ret. an
no3icec pour Dimanche en grand ga
la est joudi par une consteiattiol
d'tolie,, do preml&re grandeur :
Daniellf Darreu'x, Eise Argm.sJo-
stte Day, Valentine Tessier, Bet
ty Sto,:kfleld et Raymond Gali.c
Le .witnario et la mise en scan.-
de Jacques Deval nous d6peignent.
la vie dans un foyer.'refuge qui a-
hieite cnt cinqutante jetinCes *iles4
D1)aiH till conu t prologue, if rappell!?
I.-: dflanc~~'rs q leS isultes coULren:
Ut Pari.. ..
Comment r-sumer le sc-r hrio
On ne le tcntera pus dit Lucie.:
Wahl dains Pour Vous. Les szcene
:e rapportant h diffrentes jeune-
lilles qui entire elles n'ont p.' tout
jours 'Ie relations directed. sent
menees dc facon i ne rien klisser
rutblier, A &i'insistetr st'r rieli
Danielle Darrieux est A me:vei..
.:la i(.hie (Ct.ire, I dtanseusei ado-
il ric-c dlt Robert. Milt31. Fse Arga'
it produ'it Aiice avec charme et -
co qul i t'a it .ingulibronment diffici-
E nav-e'e ; 'ilint. IMile. Betty Stock-
field donned une impression trs
vraisemblable des hesitations et
des faiolesses de Greta l'Agar-e.- -
Josette Day est la candide Ju!iette,
il y a s:ussi Junie Astor la t-rrible
HUlene..,
La bonte et intelligencee domi-
nent ce film de grande classes, qui
iartout a cu le plus grand ;Utcce:
DIcnm:in Vendredi n'oubliez pasi
q';8 8 ncures 15 Rex redonn' L'A
mour k P'Americaine jou& avec in
plus grande fantaisie par Spinelly,
Andr6 Luguet et Pauline Carton
en De-nxiime Partie on applaudira
le cliAbre champion Noir Joe Louis
luttant contre James Bradduk. -
L'tentrie est it une gourde et demle,
avec carte prime A Une Gourde,

*
4i*


,LEGOISTR
Nous n'avon s pa va Ma;,o c
matin. Renseigt etdents pris, il s3
cache deputs hiert- f 6goite i afin
de goilter tout .seu! I1 plus prti
ble des cadtlaux, tn kilo de Splen-
didt.


DECES
Nous apprnonrs le d~dcb svrven
cette nuit, au Cap-Hatien d
Monsieur Timolon Salnave, ancie
S4nateur de la R6publique. Ss -f.
nraiiles ont lieu aujourd'hui, A lA'I
Cathbdr&ae du Cap.
Le d Svant des fila du.Prialdent Salnav 2
et jouissait d'une grande co.,id-d
ration dans le Nord,
Nous prcsentons nos slnclrec
condol6ances A ses nombreu: en-
fants, tout particulibrement A M
Louis Suinave et Madame. na-
Mercier -- iint qu'auix tevciwt a
d6funt, nos amts Thtophi!e Ri.
chaiPd et Marcel Baanve.


ftttftW--"YC* p!


eCHOS DE LENOGANE



IU to:m, esft agrbable dc si.gnatl
le formidable sues dte la e ;te- f-a.
te toclaire de Dimanche dernier i
Uogina, tofferte par les E5lblia.
fementa primaireg de cette villt
sous I'nteligenfe directive dr Sou
Inspecteur des Ecoles, Keiter CA-
det. Une imposante assistance (U
peine poulvait-on se tenir) 't(prE
.sntant toue 1'lite de la vtlI, s I
,pressait dans la al1e de rteur:o :,
V.Btalissement des Swurs t aip.
plaudissait avec enthousiasmne alu\
jolis mnorceaux interp'ete.i aver.
brio par lee elevjs. Ce succ''.< ffu
encore assure par )a districatio-i
de queuioues ouvrages de p'.y of
ferts aux lives m(fritant8 ar I)v
Comitd de la Section Haitienne t.i
1'Alliance Frangaise en cette ville
par i'In.pection Scolnire et quel.-
ques antis d6vou; A ia ca,-e t(!.
l'Cnseigniment.
No's avons plaisir a sou igne-
aussi ie gee conibiWn ra(tmirai.ble
du So'..Is-lnspecteur q\id, dCui iWr:
speech cien tourneia .'ouverture d":
la s4ance, eut a recommander tI'at-
tention de toas oeuvree de 'A!-
liance francaisen n expliquart seO-
affinites avec celle de 'Alliarce pa-
amrricaine recemment inaagure1
avec 6clat par S. le Prisidert de
la Rt>ublique dan: la penee 'd
voir i intensifier davantag- no,
rapports et nos relations cu''taret-
les avec les autres peuples, chose
necessaire au d6vleop)!emc'n pro
gressif du pays.
Rehaussaient de ieurs prvc.ence,
I'clat de cette petite solennite: M.
le Magistrat Communal et --s as.
sesseurs, M. le Juge de Paix et I
personnel dtu Tr'ibuna~ M. 1. Vi-
caire Alexande re,-reprsentrt
ClergY, le Lieutenart de la Gardo
d'Haiti, !a distingum 6pouse d-+ D4
__putk de I'Arrondissemeni et beau
coup d'autres personnalites fint t1-.
participation ge6nreuse A cette pi
tite organisation ne potva~ etrt
qu'une marque evidente d'encriura-
gement et d'admiration A la bell-
impulsion qp'a entrepris dr don
ner, depuis sa nomination, .x 4
tudes dans les Ecoles de cett: vilil.
Ie Jeune et actif Sous-Inspecteu,:
Sde la Circonscription.
4 $
Nous enregistrons avec pine o
dkces survenu ]a semaine dernier.
de L-on Neptune, ancient h ussie:
du Tribunal de Paix de cett vilii
a
4s1
Trola cadavres ont 4tc rapere6
dana le courant de la Rivirt? Mo-
mance A la suite d'un d& lorde
meant de cette Rivibre.


Toutes les autorits localet' don
nont le branle danrs les diff9' nte
sections rurales de cette eomrnun;
en vue d'une propaganda intens.,
i autour du programme e ret'oise.
ment enviaagi par S. E. le PrPsi
dent ds la R6publique.
-.-.


Durant les mois do chaleur 1'entreotin d'une

voiture vous coutera beaucoup mois que la

location.

6 C'est maintenant l moment d'achterl I

LA HAITIAN MOTORS, S.A. vous offre un assortment com
plet de voitures usagees h .,s as prix. Elles ont tout a 4tk
inspect6es et remise3 A n f. Les eStes les plus duirs eie
3nme.
DE $ 50.00 0 $ 800.00
ACE
BUICK TOURING
FORD TOURING D : 1932 A 1936 incL
FORD RODASTER DE 194 A 1936 INCL.
NASH
HLPMOBILE
FORD LIMOUSINE$DE 1933 A 1935 INCL.
SPECULATEURS ACHETZZ UN BON CAMION POUR LE
TRANSPORT DE VOS DENREES,LA RECOLTE EST PR O
CHE. CELA VOUS COUTERA BEAUCOUP MOINS QUE
D'EN LOUER UN,
NOUS SO.IMES TELLEMENT CERTAIN DE LA QUALI
TE DES VOITURES ET CAMIONS QUE NOUS OFFRONS,
QUE NOUS VOUS PRO'OSONS DE LES FIRE INSPECT
,TER ET ESSAYER PAR UN M SCANICIEN A VOl S A.
VANT DE CONCLUDE TOUTE 'PFAIRE,

HAITIAN MOTORS, S. A.,
Ia MI:';,on de Confiance,
16-168 Ave. Trujillo,
N Port-au-Prince.
Phon. 2379






| e Attention aux toxins *
f / votre orgairismn
Vous mmlnuez d'cn;rain et dl'cnmh,,: ..I.
pour ijoir de la vie. C'ec, ":... .
Sq uoc votre organi.me est t!".
des dc&hej, qui, cn s'accurmiular.
de5 toxins dangcreuses. I., p' 'te1
maladies f.*iieuses sont causr.&::, -i; ui
accumulating de toxinr s. Dis maintenanm,
limieoz-Je. Au rvel, chaquc nmati, prencz un verre .
d'ENO'S 'Fruit Salt.' Agrlable au goft, r&coafortant
ENO nettoie P'appareil digsstif, purifie e ang, combat
h cotonstipain, le maus 'i tdrtc la fatigue, et vou
rend II bunne sante et la v"igetur.. t
Au lever chaque matin
FPrene


Pour avoir sant et vigueur Loute


I F1le 1 I'd-r-iL
I .AUCON h* F .


votre vie.


QUjOTIIEN rs Af -
CABINET DE LECTURE

COLLECTIONS i ON MARCH

People en Marche par Theodor Wolff Les r6v6la-
tions du plus grand journalist allemand sur la
gueLrcse ses origines, ses consequences............... G.
Iste 85 par Alain Bouriin--Censure pendant vingt
Sans, ce livre redvle aljoitrd'hui les moyens don't
Sdisposait la T. S. F. pour decouvrir les moin-
dres actions de I'e nemi................................
La Libertd de la Conception par Dr.Marchal-600,000
lecteurs ont trouv6 dans ce livre la solution a un
probl m e angoissant .....................................
Merveilles de l'Exposition de 1937 par Robert Lange.
Le livre par lequel vous amure:Z une idce dies prodi-
ges realizes par diiferentes nations ................
Cesar Borgia (1175-1507) ptr Rafael Sabatini. L'His-
toire n'a ias connu c('horinme aux passions plus
v io len te s .................... ..... .............................
Belles et Fibres Antilles par Marius Ary Leblond.
Impression d'pn voyage ferique et illustre......
Matire et Lumiere par Louis de Broglie. <<..l faut
aimer la Science parce qu'elle est une grande Wou-
vre de 1'Esprit.t L. de Broglie.......................


,N" ~~~~~~~ -'. ''""'''' """ '"" .. ,:v
I I :~I W 11 1 1 !!1 11111111e ;::
...- .- A;: ".,, :'.- ...r..' .-'*' "~,". .. .....
.. ... 1:;5rfi55 ..,4-.: 7..4,:". .7 ".'.:.-' .. ." -.. .."':"---:.. -.gx -


db


1 *, ,


I- Y *t


w


-- --- ----- --I.- ___.
~'~"~~~~' ~~"~"--"L--- I~~~.__~_ ~_*1 __-T~~- ~~~~~CII.C*ll~--r ~i ~


w


- r ---,-----P
S* *--


1::#,
-- - - -' --- ......44w.



La Librairie Nouvel


TILERil V 3077
~.~n~ wsff flA~rYJ~IP.#..IR.


5,00



4,15


3,75


2,75


7,501

4,1.5


5,00