<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03080
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 20, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03080

Downloads

This item has the following downloads:

19370720 ( PDF )


Full Text











































IZ


::::::
: :


-r ""-"% O ? r "-F H'AJ44s
PB r7~ ~s~Vi~~~l~vm


PORT-AU-PRINCE. BAIT


MARtI 2U JMLLET 1937


CIII1 rn ~ ~ I vsr u ~ vA


Parte S. S. 4Pastoresd de de-
main Son Excelence M. G. A. Gor-
don ainsi que sa distingufe 6poun.4
ous laissent dEfinitivement. Di.
plomato accompli, home du mon-
ie parfait, M. G. A. Gordon ap
portrait le plus grand tact et ta plus
fine cordialit dtans ses rapports
avec notre Chancellerie.
Nous croyons savoir que M. Gor
don pais.era tres peu de temps aux
E. L. d'oit il se rendra directement
a son nouveau on>ste a la Haye,
Cette nouvetle aff(ctelra fa. no
t:e so-tri qui s'&tait accou omi e
A voir en ML G. A. Gordon et sa
femme, les types achevts de iu geor
tillesse et du savoir-faire amnri
coins.
Aussi, durant les derniers jours
passes parmi nous ils furent 'ob.
jet de nombreuses et d6licatesa :t.
tention .
C'est ain i que &. E. M. Georges
L&ger et Madame les recevaient,


L'ECOLE NOUVELLE

A PARAMOUNT



C'est hier aprAs-midi, de A '3
heures, qu'eut lieu A Pararnouni
.I grande fte' artistiqytue *:rc
par 'Ecoit: Nouvelie, dirig-e par
Mbne. Maud Ti'rian.
Un programme varii, co'nprc-
sant danses, chants, saynettcs, fut
e&ute devant un public oh brir-
lient la quality et ie nombre. --
Nous fimnes ravis de voir defile:
tour A tour sur la scne les filette,
et garonnets de 'Etablinsement
entikrement dans leurs rSles qu'ils
remplissaient avee une audace in
g4nue! gestes gracieuPx. mouve-
nents h;.irmonieux, diction remar.
quable r.,hrnaient avec f'eatrain
et la gaiet: tdesp cpetits perscnna
gesk. L'assistance 6tait tellenmnt i
amerveillke que chacun ne pouvait
sisterr au dsir de demander a 0on
voisin qu'ele est cette fe qui a
,pr6par4 la rmiec en scene et qui a
|Sa si bien lire dana P'Ame de ces
enfanta. Que votre modestie. Ma-
dame la Directrice, n'en soit point
eisMae et qu'elle veuille bieu soulf
frr le plaisir que nous 4prouvons
Sexhalter la joie que nous a pro
la magie de votre talent.
Du lever du rideau la fin d.t
tatacle, des applaudissemenit'
anet chaque tnumero d, proU
t mme. eLes exploits du Dr. Po
oIh, saynette jou4e par R. Ba-
at J. Dardeau, J. Turian et R
eCanez, faisaient la d lectati-n dde
. La petite Laudun; g, a seu,
Mtent ee 7 ans, connut um suc.
immense quand ses i oigis mi-
ons parcourant le clavier du
ano, envoyaient des notes en.
tteresses. Que dire de da mon -
use d-coursb chant par C. Dur6-
aiM Par L. Hibbertt-A voir "'ou.r
r, imiter leg gestes de sa jea
dormpteuse et eharme par sa
e caressante, ce fut une expto-
1 de rires dans touted la alle.-
ous n'oubierons pas ias t.ans,
Sbaionsa, Ballet ex4pute far un
oip de fillettes. Elle Douas aiSt
4!lre l'impression d'avolr tssist4
4 Vrai rwgal,
Compliments aux 4lAves lde 'E
naement, particklirement -a
Detite Marehand, i Mine. !a Di-
tCeie. Nous esprons que nou,
resterons pas longtemnps i Ra
une deuxd4me.

S" .. .


jeudi deniier, en leur residence dei
P6tion-Ville. Et Son Excelle te le
President dte la R6publique offrait.
hier, un lunch en leur honneur 4
Kenscoff. On remarquait to-i les
Secretaires d'Etat, de nom;:reun
membres du Corps Diplomatique, le
Chef de Protocole, quelquesa offi-
ciels et haut grades de la Garde
d'Haiti.
Ce fut une petite cbr&monir plei-
ne d'entrain et de cordiality o Mile
Vincent a su trouver un mot ai-
mable pour tous les convives.
Mon:-ieur ct Madame Gordon a-
vaient offer aussi, te same-di 17
courant en teiur residence & 'Pactot,
un grand diner en I'honneur de Son
Exct'lance Monsieur Ie Pri&idenut
de !a RHpublique.
Noug prions Son Excellence 3I
G. A. Gordon d'ugrtier nos sonhuits
d'heunr-us; travers-e ainsi que no i
vceux tes plus sincere de .ajcee
dai s.n carriers.


SONNES REALLSATIONS

IUne visite A i'Ecole Nationdie d
Droit aouS. a permis d'admrrer I
he! amrnagement don't eile a etl'
Y'objet, grace A la sollicitude active
du disningu6 Directeor: Mr Per.
c.-val 'tfoby. Les saless de. ;.ourY
cldes de ia direction, du cons,?' de,
pruif-.tuis,(L di secretariat, s* 't re
peintes avcc got et et ariesi de jo
lies meubles d'aeajour. Des plaqnei
indicatives, apposies ea bonne..
places, ies designent toutes.
Tl convent 6galement de tIIic;
ter la direction de cet Etatuisse-
ment d: institution ou livrt uni
versitaire qui replace avan&t:,ggeu
cement !a petite feuille d'i.-crip
tion. D4sormais, chaque etudiant
a son ivrTet illustr dte sa photo, as-
surant, par ainst, son Idt.-t; fica.

Toi:s nos compliments a" d!,
voue Directeur Me. Thoby ot aa
sympathique Secr~tair de de Ecol-
Nationale de Droit: Me. Pajl Sa-
vain.

---


AGREABL VISIT


Ilier apres-midi, accompagn '
du directeur de 'Institut Tippen-
hauer, nous avons reou la visitD.
de M. Werner Jeagerhuber, Pro
fesseur de Musique A IEcole -Prin
ce e d Badent (Berlin).
M, Jeagerhuber a j'intenti n d,.
monter un conservatoire de Musi
que en A,mirique Centrale. et-il
nous a mcme emadtfest le deidr dE-
l6tablir A Port-au-Piince.
Souhaitons qu'Haiti le ret.a nne
Le public qui, plus d'une fois
marque son goQt pour les chose-
relevant di domain de i'Art
musical s'inttressera strement &
une tetle idie et I'encourager- -
D'autres centres deviant e voyer
leurs postulants etudier Ia musiqu.)
che2 nous.

<^*:a^W~ u~~~ rI~~ls((" i''*Trf^>Ktllf^B*- W ^


I


Aujourd'hui la Colombie ast en
fVte. L'Ambrique entiWre parts-
ge l'all6gresse de ee pesupb qui
apr-ls l1ne lutte courageuA-. for
gea son Indtpendance.
A Occasion de cet heareuxa an
niversaire, nous renouvelo:s~ aa
distingu6 repr4scntant. de la Co-
tomble toute botre 16gi~tic e dmi
ration pour son be u pays.


A LA L NATION

D'HAITI A BERLIN

Le 24 juin dernier, notre ;,-ini.
tre et Madame Constantti Fou
chard ont offer un th In la Le-g
ti'n d'lltiti a Borin. Des f eDsone
nalit&i en vue de la Soci6t& berli-
noise se pressaient autour dc. Am
phytrions. Puis on s'est s6par4 con
tents .e I'accueil aniable de M
et Mm-, Fouchard.
Prenalilr t. part it cftt rtcetioj,
beaucoup d'invite parmni le quetsq
nous citonf :
Le Ministry Dominicain et Mm-
de Ric-art avec leur file Mime Mat


tis.
L'Ambassadeur du Bresil et Mmn-
Moniz de Avagagro.
Le Ministrte du Vea.zui a at
Mine. le Tovar-Lange.
Le Mnistrie de Cuba Ai. Concher
so.
La Ministr-ese de RHouma ie e
.Q t a. i
La Ministresse de Tchebecova
quie.
Le Ministre de Panama mt Mmw I
de Villalaz.
Le '"linistre de Guatinala ti
Mme. e Diaz.
Le Ministre de Suisse et Mme.
jchairt,
Le M.Iinistre de T'Uruguay rft se.


jiles.
Le ,Ministre d'lrlande.
Le blinistre de Colombie.
Le MIinistre doe ollande.
Macame Yeukni. i-poise du Conr
sul GCal. dIes EtatM-ULnis I rlin.
M. r:t ,Mme. Mag'iwan,
Le Capitaine de Frd6gate at c we..
Tracon (Prance),
Le Conr.-':*.r dt j'Ambassade d:
Pologne et Madame la Prfrcees&
Lubomirska.
I, Consieiler d i'Ariia. .d. t d
Chine,
M3ir,. Grassili, MIe. Kenondeat
Le Ministry et Mme. Ziteimann.
M. et 3nme. Diago sinui qu'un jour-
na]iste fraricais. avec Krsa f:m re.



UN IMPORTANT DECRET-LOT

JI'Ex-cutif vient de prerndSr, a
voc 'approbaii(Mn du Comit, Per
manernt d,: 1'Ass.mmble Na .: nalj
un important d4cret-loi rendant i.
saisissabtes atoutes some= quef
conques payables par 'Etat ou le;
Communes, sauf ce qui est pri.'.
aux articles 4I et 5 de la uloi 'u 1t
Juillet 1931, relativi2nent au l peIi
sions, indemnites, traitemenrts et
appointementsn.
C'est li une measure d*"r tret
gkn6raf, don't le premier effect eat
de mettre un frein A la rigue.,r in-
humain: des crcanciers sars c


NOUS RECTWIONS..,

C'e.t par erreur que nours von:;
annonck que M. Arturo Loirat det
Catillo 6tait Ministre de Cuba. -.
D'apr6s lea renseignementa qu.e
nous avons obtenus de notre Chan
cellerie, c'est toujours M. Dii, de
Villar, aetuellement en R6puli:que
Dominicaine, qui eat V'Envoy7 Ex-
traordinaire et Ministre Ptf6nipo.
tentiaire de la R~publique de Cu.
ba.

-


A L'ECOLE DE DROIT


Hier sprk~-midi, furent pd odla-
m6s les r&ultats des 6preuve, Fi ,1
tes pour la 1re, annre.
Sur 61 candidates 40 aeu!.nent
ont r6usai. Les examemns orail on
commence ce matrin


11


No. 14220


PIEtRRE NOSDEL LH RISSON


Aujourd'hui c~t le SeBre. anam
versaire de la mort d(e M. Pierr-.
Nosirel Lbhrifaon, Pasteur d IE'
Sglie Baptiste de Jacuml.
Ce grand serviteur de Dku h e
d'Haitir ft A la fois uot hommn* ins-
truit, une vulortt agi8sante, no d !
voue patriot-e, un habile civilisa.



i
tciir. Aussi -.uri ocercuei fut-il en
tourt ide tr-as vifi regrets inani -


a
.L No. ir! Lh ris- n es- .. 6 .

hinet ,P 28 Juillet 1i6, d, Ienrr:
Hypp te liberal de cette comnuruce : '
grand conmer'avnt irmtot taie ,r ct
.ex:-r'rtateur.
31. Nosirl Iheris .n a acR. -
,aemer-l I-": 169 pour Francei oa '
At ltoues :- a ltudes au Coileg,.
Stanisbrs, Rue N. ID. des Chaa..---
I1 a conn ie I lit'-g de Paris.
VoIW'tn. se laire pretre cathl'i
u:-, ii en donnta a; is _on p;-r.-
qui uli fit dire qu'il doit rrvecnir e:
Haiti pour continue son cmm er-
re. FPen apr~, ii l'expdia en AT
giet-rre oa ii resta trins ans pour
aipprendre lIangais, la com:,iabLi-
tB cit e comnmtrce. Rent-ir en Iaii;
i! s'occupa efft.ctivement del comR
merce. Puis ii connu )'exii, apr&
1.-., farmeto ux drimnermit d- 13:83.
11 se rendit h la Jarmriqu ou t!
tra ailIa cornme profuet.'eur, puiJ
A (-:on. t fut rappei6 par Se guu-
- e:: t'p-. --nt de Salomon, grice aux
ai: ,rc--:s d'amis influents.
M. N. Lhtrissln a (t, intenrprtc
S"a Jouanae de Jacmel, sous Hyp.


FETEL THEATRAI.E AU nREXv
A L'"CCASION DE LA DIS.
TRIB'ITION SOLENNELI E
DiES PRIX DE
L'INS' .7-T TTPPENHAUER

fier a 7 h-W-,ire,' dlu soir. sous
a hraut:.: pr'.i.',-f :',- do Son Exck-!
lencee c le r- ;4i;' d'E-tat de A,'ns
-auction Pubhii;Kav, M. Augutt.: Tur
nie.r, a'co n iV de .i disti-'gu1:v
Spou li n (a isH nbut,,n ,s,,
lennelI ': priK. Une affluenc-
norbreuse F, prF,-idti ds 6 hO.ure-
du soir t..n ;i vau.-it salie du th6A
trre.iTDe ztm.rvc-- .;k t sationny's on'
ett iiht ;-]rr&. telt: Petit Gr&goi-
re, le Do r O(ur, L'Artic'e 330
et le nrga Ioffert au public pal. Par
State Allemand de pasisagc A Port
au-Prince a plu I un haut pout.,
Demfain nous don-nerots .:s do-
tails de tette int6ressante frt' oai
S. Ex, e Secr6ttire d'Etat dle 'Mns.
traction P'ublique out a rctnettr,
--a x deux laureate de rhetorique
son prix personnel et celai de wsor
collbgue drs I relations Extriturtas
Mv. Georges N. LiAgr. Le p:x de
Son Excellence ie tPrsidefnt, tde 1
R6publiiue a &te (dTbrn6 A t'i v-'
Marc Pierre Louis de la rh6torique


polite- Disns idc qu. so n pere.
Piet-re Ifyppolite Li.r.r; "r,:, libt-
ratl IhzeltniL te d:ruVt, u- ';I,; ,(' il.
juHHnmenit de St. Mtarcc, e! mort dt it v.ariol
damn-I Ea prison dA c (tte ",io.:, ef-n ;-
vril 1882, avant !tn coandlrm ati, -'
a mrirt dc-s 28.


t'X -i k- :Ar't.' -: ,; -- ';:.'.-- :. '

C.-o-i r _. ...

iei t p'E :i, t It c ;t an t t'k, c n .

slO, ir 'nii 'r .-+,Z s/i :,',; n' -.-+ (. :<.,!
's- c rnt ,.t) m ,- a-.'
t'i- tcr ,x ,,ir, c i$ .-:t.f-' {c.'t Y... ',-.' 5 -
cur. e P V 'cc ;":!"" ,:, h c c'- 1'':,

c-S inoi -- 'Ir.-.. -
con rA te m- "iot rs i,.-:t ,. n .
sulta ie sic s -ff ortsr i dAraant i'-s ,1I

A -na mfll? rKgi-i- :-,; -;'.. -';,
de 3000{) .d.- r :, d ... :' '
repartie fa;cs iffT)- :, -. -i-
rurales, 27 2 c; P t

rur.
picas sO' larl
m muvrtes hiimani:ti t," :_
Sio4. internsat .nrI ; u- i<-:,
sexes I'cuir enfnt.s F ,' la ",:mpa
gne 4 ; a n. .-,:; ;", ,,

Le ;i

re soqt !i v >U'.1
re san t. Ifu'ce' -
""--'nt c4';c Htrait5 : : qs i
sont dan.-i l; Rtpas q- :- 1 ni-

r Voir ,quite en pme page)


'-; 1 p. A rne dt
Lanmbi de 'Cludt, Ftahr l ,E
Nira C: r ....




IHf main
ile Nouxt lv en r; :.s b a r -;* .


itlt Y' ]T1i k'D 7O t I A N F

i<* public hm:i^, : ;L .-' -,a.-_.b.
plaisir de recavur de a intatio'
radio ife Moka, vile ,omini'it :'
un t.r3 beau cuncetrt dtedie -a lnlti.


REVEILLE LA 8BLE
DE VOTRE FOE-
S calome-et vous sa terez do
lit e matin "gonuf h blo"
d I u).rW,'r t'u e Ifnit v Ctqe c L it u a t b lrtwi
'lvt tWUe d.inii i'tintetlt. rii reAjcltite ci atrf-C/ inB!;.
f Vta ES P&Lik.nt rl d,-c'm l pu u. s t -
6lea tluw r, S i. N'{ .1,.S ,,i,- t (L '.I .>*





E. lAkIME,
S ef D&itributeur pour Iri d.
-O i out 4 r~trv-if d'tltn I- tir< atiSTii
&- We ()(i ul



Scul isetribuieur pour Uffi'.


42jtne. ANNEE


SON X 1. GEORGES t. GOD ON PIRT


l o *




QUOTID)IN FONDE 1N


I


A~ '- -- -------.--- -- --*-1' --- -


LA COLOMBIE


Les planted sont indispensables a la prospdritl d'uW
Pays Fanctonnaires de tous ordres, Cittdins, Cam
pagnards, et vtus zotler qui aliez bientSt regtlrnet'
voy penates, aidez ier Prishdent Vincent dans :- us
ble campaign t.n faveur du Reboisement. lea uns en
r4pandant la pairuJ .dlu Chef dans toutes les couchts
socialde, les atitres en' s'adonnanti i 1'entretien et t
I'extension du Rg.we Vtg4tal.
ttrc-neoz te bi.'n, ciers amis, it y va do votre securitI
-t de clec de'vo&.emants!r .


1' ,. ~i .m*r ~, v~ ,~ -rr
'.r:l rr~,,,, ~ nar~~r.~i~u.~**rr.rl~~u~*.~~- ~x'Pr rl~u rr .. r


ru~i~irsams~ r.


I *-* .baaarar ~ ~l: 1-.-





tAi
H CAr; [
O Irsflt~wr~r^^kU r I

^W*!*.ThA)


t.'.1Mf DU [- ,LAMIil






PAAGE 2 "
LES JOURNEES

DE EDUCATION

46me. Conference



Dimanche martin, 18 Juillet, le R.
PreF P. Surget, Curb du Sacri-.
Cwur, s bien voulu pronon'-er In
46me. Conference des Journes de
I'Education organisaes par I'Alianxc
ce frangaise.
11 a parl6 de 'EgliSe, du Maria-
ge et de la stabillte de la famille.
M. le President du C H.. F a
present le confdrenciekr ii la salle
qui etait rempliee de ligieux, de
magistrates, de membres du Corps
ULgislatif, d'avocats, de profes-
sours des deux sexes, a'61ves d
nos Etablissements Scolaires, d'6-
crivain.. de journalists, etc.
M. L. C. Lherisson a dit que le
RKevrend Pere Surget. est ur Pas.
tour interessant, actif et duvou6
mais ris modest. Le sujet de Ia
conference, choisi par lui, a 6t6
communique A S. E. Mfgr, 'irche
vdque qui a d6signe Ie Curd d,. Sa-
crd-Cce'r pour son d6velopp- ment
Colui-cj a dit que e e choix dt Mg'.
Le Gouaze cst mauvais et q'Bil eat
au-dessous de la tafcehe..
Nous allons Ie savoir, dit M. LhG
risson. (La sale rit). 11 remierci
tl cunaxrencicr, -ans oublie- NMgr
l'Archiv6que qui vient, dit-il, de so
couvrir de lauriers au Canada.
M. Lherisson ajoute qu'apres, i
2eme Congrss de la ILangue fran
case de Qusbec, 11 y a cu une bel]r
c6r6monie religie se A Sainte-Anne
de Beaupr&e Mgr. Le Gouau e y a
pronaned un 6mouvant *.rm- tribs
applau'di qui a ma meo mu le Hlaut
Clergy Canadien et 1'A.a;d" .:i:i '
qui repr.sentait I'Academmit- rran-
caise au Coagres .....
En attend nt son retour vers le
26 juilnt, A. ;Lherissoan adrc-se (1
sinctres et vives felicitations a no-
tre Archeveque, Membre d'Hon
neur de l'Ailiance frangaise et son
representant au Congres.
r i
Puis, le R. Pre Surget commen-
ce sa brilante conference au mi-
lieu de 'attention gednrale.- La
voix ost forte, la tenure litt6raire
irriprochable.
It remote dans I'Histoire et s'ap
pit1, pour son d6veloppement, sur
I'Evangile, ie droit canon, les
prescriptions poai:ificales, etc. Les
arguments sont done solids.
1I done des conseils aux (poux.
aux enfants. II rappelle A tous
leSisr devoirs... Ii condamne Pl con-
cubinaget..... .
Le conferencier deplore le grand
nrombre de divorces public dans
no;s journaux que 1'Eglise condamne
et Ve numbre decroissan! des ma-

(voir suite en Se. page)


S, .
LA PHARMACIE
CASTERA
Thlphone 3777


Vient de mettre la dernire main
a son GRAND LABORATOIRE
compose de plusieurs saeniu tech-
aiques;
1) Au.elys3 clV laean
L) Aulye.e moahitwrtesl

3) Analyses indultrndelhr
4) Anaqys asgricoles
6) Insttut de recheretha.
Ce laboratoire tat idemblte nue r-
volution par sa direction avis6e, par
aon mat&erlel eomplet, par ma Posi,
tion ld~le et par l'esprft nouveau
q'll implante en Halti.
DlrecteureProfesseur :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat jocent de Bonn
Conseillep Tchatique :
Dr, Geor Castera,
Ex-Eleve Institut Pro-'
phylactique -de Paris,
Dr. Cl1mems Lanlun,
Ezat-eve Intitut Pasteur
de Parl
. d hia


~-

.FOOT-BALL ::

Le .Chkaipo nnat:. de .Prt-At.
Prince a pris fin avtnt-hler awve
le match Baccardih~ouverture. -a
Baicardi .a vaincu son advctsairoe
par'6 buts A 2 et maintiet sa
place de second exequo avec le Ra-
ting. La Violette est championnc.
La premise des coupes aux gagnani~
resieetifs des deux cat4gori: au.
ra lieu Dimanche A 4 hewurs am ,
Parc-Leconte. ?
Racing-Etoile Haitienne
A cetto occasion les sportifi- au
ront le plaisir d'assister a nouveau
tau match qui, deA'avis de tous, -i
t6 e e plus intereasant de la sai-
-on, celui du Racing-Etoile Hai-
tienne.
Ainsi done Dimanche pour re-
hausser la e4rtmonie de la rerjise
des coupes et pour cloturer la sai-
son sportive, allez applaudir une
derniere fois aux evolutions des,
Duthiers, Mc Intosh, des Camare,
Prtzeau et de chaque cote les 2
freres Baker et Beauvoir.


M.A-LADIES DES

VOIES URINAIRE

Si vouas tes attein 'une ffee-
tion quelconque des voices urinaires
n'attendez pas pour vous s*'gner,
car c'eXt aggraver votre maW Ble.
nyl, medicament discreet, est d'une
efficacity certain et rapid. Plus
de
1,200
attestations de malados et de mr-
decins confirment ces rei!tat4
surprenants, BLENYL se boii. sup-
prime grands lavages et injections.
Traiterpcnt special lXur les femr
meis. MZdication curative des trou-
hies d Ila prostate. En vent- dans
touteos pharmacies. Dpotts; La-
boratoirus Bi-nyl, 14 Fatourg
Poissonniere, Paris;. Pharmacic
Dandoy, Bruxelles; Pharmace Ka.
moun, 45, Avenue de la Bouzar6ah
Alger; Pharmacie S. GeffrarJ. 183
Rue F{rou, Port-au-Prince, Maiti.


NOLU EAU SALON DE

COIFFURE

M. Bernard Labissiere a le plai.
ir d'annoncer i sa nombreuse
clientele qu'il vient d'ouvrir vn Sa-
lon de coiffure de toute beauty .
la Rue des Miracles, imm6diat-e
ment apres la maison BATA sonus
Ia denomination cA la Perfectiona,
La devise du patron eat toujours
Ia meme: Scin Proprete.

S. GEFFRARBD,
Pharmascen, 18&, &ue Flrei,
Port-au-Prine,
BDisributeur wow BHWei
(Phone: 2f29)


IL Y A LIQUEURS

ET LIQUEURS.&


Les amateurs de bonnes,
boissons qui d6sirent fire un
choix de v6ritables liqueurs
surfines n'ont qu'a rklamer
la marque d'6lite: Edouard J.
SBenjamin.
Edoiard J. Benjamin, quant
a son assortment de Cacao,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
dy et-~urtout son fameux
cocktail X-33 laisse toujours
un gofit agr6able et merveil-
leux.
. R&elahez done, hers ama*
teurs,-la marque: Edouard J.
Benjamin chez ses d6postai&
res: Simon Vieux, Epicere
du Centre, L6io. -Bally et
vous serez nettement antia*
fait


-1 -lNOUVmOLUSM


PARAMOUNT

.M 2I .SQ JUILLET 1987
:s ire& bh. 15
DXBR ANwS FILMs
::. ANAIS
AVEC /ASSURANCE
avec BaintF-ranier, Andr6 Berley,
Jeanne Helbling.
Une constellation de chansons..
de trouvailles de mise en esc.ne
#gay*ea de traits spirituels et ma-
liejeux.
RAVISSEUR
avec Spencer Tracy, Franck Mor--

Un film strange ob le sang cou-
le et oh r6igne t loi du plus fort...
MRCREDI 21 JUILLET 1937
en soirke A 8 heures 15
Un Grand Film Franqais
Uln Grand Film Anglais
Robert Burnier, Marguerite Mo-
reno dana
SRIEN .QUE DES MENSON8ES
Savec Jackie Monnier, Pierre St6
phen, Japine Guse, Raymonde Al
lain et Armand Lurville.
Bing Crosby, Ethel Me' man,
Charlie Ruggles dans
ANYTHING GOES
avec Ida Lupino, Grace Bra> ley.


..J'Tun des plus gross
shene de Broadway...


sucees de la


REX

MERCREDI 21-
Edwige FeuiIlere dans
LUCRECE BORGIA
avec Maurice Escande, Gabriel Ga-
brio, JoRette Day, Roger Karl.
Une reconstitution magnifique...

VENDREDI 23 JUILLET
Reprise de la soir6e redemrnd&e
En premiere partie
L'AMOUR A L'AMERICAINE
Savec Spinelly, Andr6 Luguet Pau-
line Carton, Suzette Mais, Pierre
Darteui! et Carette.
S'apercevoir de la fuite d'un &tre
aimed est assuriment une chose &-
pouvantable, mais avac vous son.
ge k toutes le complications qu!
peuvent en r6sulter si on cherche
A eI retrouver. Non n'est-ce pas'
Et bien venez voir l'Amour A I'A
m6ricaine & Rex vendredi soir 8
heures 15.
En douximae parties:
LE MATCH..
JOE LOUIS-BRADDOCK
-8 round,

Samedi en soiree populaire.
LE CALVAIRE D'UN PERE
(Sorrel et fis)
Malgr6 toutes lea vicissitudes d &
la vie, il n's jamais perdu son cou-
rage et sa dignity, et au p-'ix dj
mille'sacrificeg il a elev4 son fils
Sour qu'un jour i luti fasse hon-
neur......

----- -- --

FPORT-AU-PRINCIENNIs

g rand assortment de ~errwe
et de montures pour tunette
1 l)a mneifleure quality
Grand'Rue, en face at
John R. Woolley


A VIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Or. FRAN COIS DUVALIER
.Rue du Dr. Aubry
No. 154
Consultations tous les jours
de 3 hres. m 6 hres. p. m.


Machine &trire Remington
Machine & alculer Dalton
Aubwa, paper carbon
Faffe os ya heba c heG Iz
G. GILG.


CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELE
et -
MARCEAU DESINOR
ft d .C t ,.. : -


________ 204198,.


Yt: :


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em-Strait
i la Cordonnerie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY
cedlbre preparation d
Ho-.Ro-Co.
139, Av. Trajilio.
Phone 182


-'- aw k~' p*-n r.. r


Devenes votre prtpe OomptabIe a csurana ma
Oompta d Cheque i la BatqI NatIonale d e a
6upbliaqu d WUt



INSTITUTE TIPPENHAUER
Reconnu d'UtilitM Publique par Arret6 Presidentiel
Est la plus grande Ecote laique de Port-au-Prince.
C'est la mteux organize, ou' lon trove: a m eilleure pen-
sion scolaire avec a sa base: la discipline, Vhygiene, le
sport, l'ordre et le travail; Maternelle pour toutpetits de
4 A 7 ans; Pension pour enfants de 5 A 12 ans Mtlhode ex-
cellente pour les Cours Classiques de la 12e a la Philoso
phie.
Mithode rapide et sure pour l'Etude des langues vivan-
tes et des course Commerciaux de Dactylo, Steno, Correspon-
dance Commerciale, Comptabilitk.
Les Bacheliers dipl6mes de I'Ecole font bonne figure
dans toutes les professions liberales et dans toutes les
branches d'activit6.
Les 10 annes d'existenee et de saucc sont la garantie de
families. Cette ann e encore 85 pour cent des 6leves reus-
sissaient avec brio aux examens officlels du Baccalaur6at
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabilit6.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891 -
A nnexe Rue Capots. T&Wphone 3296.


COLLEGE MODERNS
SDLrectteur: tr mnt Aleindor
Avenue JohA Brawn
xLternat-Interna u conditions fiodqiu
Inscrivez 0vo enfatirs o :
COLLEGE IODERNE.

ecole qu4 nmet enseignemen porter de etoutes les bourse
rgcole qui ne professe pas le abourraga4crrnee*
'6cole qui prefire a une t.Ft p fniquement leine une e~ .
te bien fate,
'aeole qui s'attache a soliwner et i d6velopper toujourb I I
jugF menl l 1E .'".b,
car,
C'est la que se :.rouvef reertr t e corps dia urntfatgwijui o* :W'
homormne. i
e plus U .. .. .
e plus competent ,
et le plus capable, surtout, entrance r ?.xetp i|:
'aetlon honnatye et construe tri

... ~ ~. .. :.......... :::, .:_: : ,,:i: ......


bn~vtbb snaia-&a nlmftbSt#lU#WEtft WA~ flth.flhlP


VIS M SEDICAl
CLINIQUE
du
e bQUIS HIPPuOL V
.ncienne maisor
F. Duvigneaud
Rue des Casernea
Consultation
t 4 h& 4 p,


AVENDRk
Grande mason basse sist
Avenue du President Trujil-
to, No. 411,


~""j"j~(L[klLllll~e~r~ I -r~u~;~M~~~a:b*l~~VPEY"~T-~ ~ '~~'-I' -I-'lr' I~ I~aae~gi~f~a~gfll8~*gLl~pl~~yllli*~db~'d


A VENRPR

Deux proprit~i dans l,
parades de St. Antoine, (Avt'I
nue Pouplard)' 3
i S'adresser Mf- Hermahn
P. Dumay au Bureau du
Journal ou I l'Avenue Boo.
zon) No. 2, de 6 heures a 9 heu.
res A. M.


u




.4.


L









StCURITt, COMMODITf
i est imprudent de garder t6 l mason,
o& ie feu el Ie vol peuvent vous causer
i deedommoges irrparcblei, vos policas
d'ossuronces, hypoth-ques, tires, con-
; trots et outres documents precieux. Un
coffret de sZretf a la Banque Royole
co tepeu et vrite tout suiet ditquivtude.
LA
BANQUET ROYALE
DU CANADA




A de Matteis & Co

Pl e Ae ga -Pa

&us Gew eflt Bue dum ag asn de fta;
CHAT D'ECAI LSS DE CARET, VIEIL OR, D
&'iTS, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL.
CES ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
IUNALITES, A DES ERIX ABSOLUMENT AVAN
L EUX.
GRANDE LIQUIDATION DE LL/UETTES ET VERiEb
Lunettes ei Verrs de tons numdroa
Montures en nickel inoxpdable i
Verres ovaes as prix d de$ 1.0 n w're.
La liquidation durera ijsqu'au 15 Novembrein, v
me t.
A, BD E ATTEIS C& .


r 04EA


Colrl et Simon Bolivar
S tignement Primcare e t Secondaire
,'seignemnenu Cas iqu et Mef erne ( serdtioni A ,,C)
Internaiet A xternat
8, Rfe Magny, 8
Laureat de I'Alliance Frangaise (C -::.- t'a frangaist
aux Examens du Baecalaureat de Ju. >,: v ;-4 et ConcourS
de DiAion frangaise de Juin 1935 et de aou:, i936i .
41 sueea aux Examens du Baccaiaureat (-re et 2rmt
parties).
Le College Simon Bolivar advise les p&rp, ,t r::eres de fa
mille que les inscriptions pour D'Exercice 1f8-37 se regoi
vent tous les journ ouvrabl es partirs 8e 8 Hres. A. M.

IU' MDirectio.


4-~-4- t- "~


Le fait est incontestable



LL RHUI SBAR THEI


c'est la quitessence
DES


meilleures vari s de cannes


d'un vaste territory

reunissant les meleurs terrors.


C'est ce qui faith son arome


GOUT EZ ET COMPARE


Lot 4,o ANationale

d'Haiti
116, Rue Bonne Foi,
Phone 3358
GROS LOT :
DIX MILLK GOORDES

LE COUPON :
J)YJX MILLE


LE, BLLET A:
"DLX Ges. SEULEMINT

N'hsilez peas & riasqe, clh
que moisc modique vi
leur, ("est Un genrm d'4ar-
' gng El flpuis :'oubliez pa
qn 'il fau!t ulenir Notre Lbo
terie Naiuonale, er cite ientf
en aid, tie ofn cd at beau.
Soup d'Oeur,,- d'Utitie et de
,, Bienfalsanc' Publiques ii ra-
vers r tonf la Rt pubique.
P ; aur',toutes ces raisIns
Had-? ni oun Etranuers, afche
t ez d o 9:Vti e coupon .oon o
4.n 4;4444 .
$.,, .,'% +,; ...


LO------ -----U

Connaissez-vous



dAji la Citronnade



COURON EAE


VoilU une nouvelle boisson qui vient d'etre lancee par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille ett voius adopterez cette boisson
avec son anOme fin et delicieux. En vente A ia Brasserie
de la Couronne en grandes et pctites bouteilleLs put-
tir de cinq douzaines.
Les autres boissons COUROiNNE d(jA tr-s connues et
appreciees a Port-aanPrince et an prince sont :
KOLA COURONNE en grande at petite bou-
teille!
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Buez les Boissons Couronne et vous avez Fassurane
de bodit- une boisson extrnmement hygiinique vu la
methode efficace qu'emploie I Brasserie avec l'aide
e aes machines pour Jo lavawg de .es boutrilles.


Aohete ,e-
Pneus et battery
.Federea


"I"


'20.7.1987


'm- ---ll i-asa' -5* ? fACE S


* LES JOURNEE
SI; L'TED CATION
(Suite de Fin)
-i
HaKes (darLn (trIntes i tnOS C. untm
Cht1 un meal puissant qui ebranh'
les asisois mTImht d'tun Etat
Ii ( Raltndw-it, cowRul'ter lf-i stnt-
tistirsttqu dtmln&4 pat' M. Lh6riWn
dfans Aft d rtnirt'r c.infrlnc-.. (."e:;t
nav rant
To(,.I. os9 argufments du R. Per'
sont puti saints, irrdsistibles. Tou-
tr W hs l rle tine e tIait dfnl ctt con
jf4'rt'tii 1: td n.'t 1(116' l::;.V'.i : A.tr FK
tudei Auss I, les 't.;-I,.l i.-,-.rnento
nront-ii; ra ri manriqut ft.t M, Lhm-
risson (de dire', la fin, que le choix
(it S. E. I'Archevtque cst heureux,
Ii i rt-' t; 'ir s f-'h-icivtttions i an
Eo lin itr. kL -nlk nii ';t ir p-
1..2 Cur6 du S. C. < ,i doni ut bei.
les q;!alitt. 11 re t dii di NW i!ns 'a tostpt. (m'iron q,.ator
:;-> t't Iltu.ij. ,. J L fti g ,a: dt Q iua
ranlt. troisi arlO, i1t rentira 0>n o li ,i .'"ir n Hal ri e nnd
,t i a;; ; rseiitii e ..
- .i "v>L' ,


L,;( o.n; Coaft'"n c 'n ra pro-





leurs apltiications dam; h1 .rt't Va ler .
TL .-V X i'Kt;or a.U ,, r -,'( ,. .




T E~ RAr-T 11 ,A1'
i' r e,




c .t _) r ,sf, I n s or t


"trnl. x t T mt ot m .v. C antrC.
lib re.


) ., t J 1 h. I.XII'
:I.EN.-T-IL & A .L!





1 ..
c, t.ti { ,* r i.* 'n?6t.'iMh r












In
I t. -iD's prof, f '.s ^"l.-,i r- rtn.
( 4 if i ( i
in ; *: ;' .. '" ; i '.i Sc.'-





V X 11' s ; d
4" rt( 1 ')' ', tiar -






'. ; e I i :- ar-
IV".tl.','l ,ri n /[i' -. .. ~-- T out"' ('iui.' ,
VC, X~ts J: 'O ff'Slt'LIF,4 rItf C V-rOitri .




iot uxf :'m L i urti!
L'our s J particulires t p rtard.
('oGu i P-, ,R','s naut ER EouS HU;<


alpro es ac aiurte carrie
fi lph fK tt iI'.tstiius Ti62itr,-
,haier, No. 28)t1, o 3f\ \. .:totii>
Vicuxr Anhs t I.X't.et p,.n cit F.'.:u rt

r tir i ., ...i .. .' ... ..... 7......r. '.. i





Tourts matiares et touted cliLu
equi n s s'aesurer le concoars de
4se-.
S'inscrire chN z M, Antonio tieuxn
qiu I SU VaanaU1ee% It CPion- Vr' de
professaurs coaprrtits, quai vou
donnernt pleine satisfaction,


1.i i-^ ^ '. % -!t, r7 4. ,*>'. Off/N 4trtl^l~hItIV^ 4l-mVci t1,t"'Ap-iw "


~I~IIII~B~II~YPLYI~I~-LLIIIII)~IIYYY -- ---- ~P~,_~~~~I~,,~___~__~~ri~~~ -~LI~BIY*YICYYYWY---~-UI-~LI*


.00


mmovogigloofmmom


C


',LE NOUVaLIMIb.


P,






PAGO s


rW, Arr V


*LE NOUVELLIJST
Rei mErou No. a
8olt Postal No. ls. T4laphonMt S
QUOTIDIEN FONODE N ItM8
Par
UENRI CHAUVET & CHERAQUIT
Diraoeur-Propri taet
E&NEST G. CHAUVTE
Swortftei Gnral :
MAX DUVAL
Adwrcsmerte ;
KLEBER GEORGEBSJACOB



PIERRE NOSIREL LHIERISSON

(Suite et Fin)


caine ne revoivent aucun: instruc-
tion religieuse, il alia, luI-m~me
fonder progresaivement 62 stations
don't les principles se treuvent
dans la Romana, Macoris, S c.
Le Pasteur n'a jamais eu e sub
vention de -I'Etat.
Ses revenues personnel oit 6t&-
utiliss dans toutes cts bell s vrea. 1I n'a laiss6 aucune immneu
ble et aucun centime.
Qul bel exemplel .,
Toujours sur sa mule, il pnrcou
rait les campagnes, prtehart les
bienfaits du travail, de PEco!e et dti
!'Evanrgile-......
Le Pasteur, aprts une courte'ma-
ladie, est mort le v.ndrcdi s ;r, 23)
juiliet 1934, A I'Fge de 87 a)" Li
ville et ses environs furent-dant
la consternation.......
Ses restes ont 6t6 exposes a Si-
u6 (a 15 minutes de Jacmul) oi
ii cst mort. Remis au gouverne.
mcnt. ifs ont &t6 exposes sur a pnla-
ce cd'Armes de ia ville oiu its con
rurclnt lea fun6raills nationsaes et
hsajud par la musique du Palpis.
Le couvernement y tait rt-pr-
sent par de.x Secretaires d'Eta
et le Chef id'at-Major do Pr6si-
dclnt dic la RRpublique qui o:i d O
cerna la Croix de I'Ordre Nationa
ec tlHonneur et MWrite,. Cet act,
du President Vincent. Pour .a preo
mikre fois on a vu A Jacmel on tel
d6file aux obseques d'un hommne.


1 *
M.. N Lb&risson avait la vision
dc la uecessit6 de ]'Alphabe t t de
I'Evangile ixour sa;uer sotv cher
pays qu'il aimait tendrement.
Si Haiti veut vivre, it faut ctu'el
ie suive les conseils que cet homn
me illustre a constamment ser6,..
1i fait la gloire de Ia r-gion de
Jacmel, qui le respectait profon
dmenlt. Quand 11 circulait dr'ls le<
rues de cette int3ressante cit, jeu
nes et vieux se levaient pour )e sa.
luer. Voila une autoritk morale in-
contestable,
Nous admirons V'ardeur de sa
foi.. Et A cette date anniversaire
de sa mort, nous nous Inclinons de-
vant cet home de Paix, de Vo-
lonte, de REalisation et de Foi.


DU MOLE ST, NICOLAS

SLe Pr6fet du Nord-Ouest M. Lon
Cayard, le Major Laroche, nnge
nieur des Traaux Publics et l'Agro
nome G Hramux ont entrepr:y, une
tour n6t danrs 'Arrondissemint.
Ils ont entretenu iles ropul-tions
,ur ]a r6cessite de reboiser 'lur
terres et d'intensifier la cult re.
D'autre part, on espbre beau
coup des vastes plantations J' pite.
le terrain du Mole dtant excep.
tionnel pour ce genre de cult!~re


DANS L'ORDRE MAQONNfQUE

' Une commission a 6te former aux
fins de reviser lu constitution qui
regit actuellement l'instituion ma
g Aoniq en Haiti. Elle se compose :
do Me. A. Rigal: Pr6sident, Me. I.
Chancy: rapporteur, MM. J. Dui
clervil, Aug. Bosq, M. Andrk, Dr.
G. Dalencourt, Aug. Hdraux. F
Duviella: membres.

a .


SDECES


ECHOS


Ce soir, Paramount
deux grands films A 8 her
RAVISSEURS interpret
eer Tracy, Claire Tr6vor
Morgan... un film d'actiir
trigue... et on deuxi&me p
vedettes < Saint Granier,
Burnier,Jeanne Helbling d
L'Asusrance... une suite d
quoa, d'amusantes m4pris
Demain, mercredi, touj
heures 15 P, M., un gr
francwais Rien que des a
...un grand film anglais: J
Goes....-
El Jeudi, deux magnifiq
auctions Paramount: Up
pros de toi, Simone est con
avec Maurice Chevalier, J
Mc-Donald, Lily Damit
Etch4parre, Meg Lemoni
ri Garat...


Achetes le
Peus et batteries
o d"


aucoup
e e ma
ea d1' lii


chanted'

niaison
Dr, Au-
tthdral:


Ssente Malaon I
fourmlt la cli
Part uta frant
siarPqu .a et .le.
do botuit reom
bordables et e


PAUL E. AlUXA
S La.Librairie Nouvelle I

ais des grandesi
produita -de raut ILBPHUNE J7 ,
40e, A s prix a- pr
P~~aTERI 8, BVUBSL~.;


a.


Nuts apprenons avec I
do pine 1a mort sutrvenue
tin vers les quatre heurn
petite
Nlcole Ltmousin.
Se ft'unraliles seront
cet apree-midi. .
Le convoi partira de la
mortuaire raise Rue du
bry pour se rendre a la Ca
ii 4 heures prkciaes.
Nos sinceroa condol6an
tLmile i prouv6es par ce

Nou~ arena tIppris avec
mort survenue ce martin
de
Albert Blain,
ancien empioy6 rA Adrmin
locale de Port-au-Prince.
Les fun6railles auront
main matin k St. Joseph,
Nous envoyons i la fa
d6funt I'expression de no
leances.


HYMNE NATIONAL
SCOUT

Entrainant, martial et l'h
tional scout de I'Associati
d'Haiti. Les paroles sont
sEiuer Pierre Moraviah Mo
la Musique qui rythme ma
ment lea paroles appropi
du man.tro Luc Jean-Ba]
Direct. ir de la Musiquc
lais.
Le 10 Aout a l'occasion
te de i'Equateur I'Associa
tionale des Boy-Scouts d'd
ganise un Radio-Festival
duquel le po&te et le mus
ront entendre le savoureu:
rnonieux hymne nations
d'Haiti.
En cette date, t'Assoei
borera son drapeau, comn
'ait du rest aujourd'hui,
saire de lInd4pendanoe C
nie.


TROIS CONFERENf

A HAITIANA

fie:- apres-midi, A Ha
ciinq neures, fut prononcr
Mathlwier une intkressan
rence... Le sujet en est:
devouement. Pas asses de
Ce fut la premiere d'une
trois qu'au course mime de
maine, pronoeera M. Mat
La matidre de cet entretiec
semble ,conomique et sp6
pratiqcpe tongue et asses
tielle de choses locales I
de ses occupations profess
et dans le milieu estudiar
ne a cette initiative une
originalit& de vue en mesu
tenir I'mtelligence curieus
lite. Et ce qui n'est pas
gner, te tout habill4 d'une
simple, aisie...


our. A a c9ut s'en souvenir sl on prEsente
rand film des troubles aecuss d'une affec-
etange- ti on qul s* rattache t I'insuffisaace
Anthlnt h6paMique: mals il ne faut pas ou-
thing er que I'Entdrobyt dolt Etre
prl & titre prtventif par tous ceux
gucs pro I qu vivent sous les troplques et
ae Heur q4u dolvent, par consequent, sou.
meSa. ,. tager tour fole soumls 4 un sur-
eannette. .Ma COnPStaMnt.
a err Ltnt- byl ent vented dans
4 w t sin et Ibonntos pharmacies et
er, Hen i rm nt Pharmacle St-Fran-
1, du docnur V. Mathurin, i.
au-Prics, qui fournit gra-
- a mernent Itttrature .et Echan.
NB ag-sulqucatNx.En ca. de 4f1$
.m a'drwr a prAparateur
". O eh n decwur o phar.
S. 6, Naoae. t .e
.4nei


.. *L


eCj aux' fobl
devil. 'l .,. la sonti
o- 'o I sur e sang, 'estomnac,
peine~ ~ c-itin, la peru. le syst&me
1 :'eur: nerveuK.
.t.'vtlen sont-ils qui se plai-
digestions p6nibles, de
lt'atiorn '* doe vomlssements. d'at-
Ist-*ation
:' ..... dlarrh6e et de cons-
furticaire, d'eczcma, doe
lieu dea ,- eaisonls d'lnsomnles, de
'..:i.ies, de vertige, de troubles
m'e dau ': .varits, de rhumatismes,
a .ndo eur diverse. Comblen
:r.-rt o'ux ne sont pas fatigues
I g .:&. bet des cachets, des pu-
d:'rs des potions, des dlixlrs, des
S sirops de routes sorts. Sans doute
ces < m6dlcations symptoma-
i'se ;: tleur ont parfols procure
D'HAITi un soulagement lmm6diat, mats
S toujburs, or, osu'lls ont cess6 dab.
vrmn. a- sorber le cailmant )>, Ia douleur.
ion Uale le trouble momentandment dis-
de Mou parus. blen vitt ont repris leur
d Mo- -pla-e- C'est que jusqu'alors its
lr)ia eIt s'talent contents d'endormir te
gn:1ique mal. sans s'attaquer & la cause
riat et: meme de celu-.ct. Or, dans r'im
pti3te, lt mense majorlt6 des cas, la cause
dit Pa profoiode dies troubles constat6s
est le fonctionnement difectueux
S f du fole.
de l f En e fet, par la bile et les fer-
ttion Nt- mints qu'il sicrite, le foie tient
Haiti or- tou sa dipendance ta disinfection
au "ourt' At te foncitonnement meme de
dcien fe. intestin et. par voie de const-
x ?- bar qu tce, de festomac. L'int6gritr
l cou e a peau, a Iiberte du systvme
I nerveux sons function de ta pu-
ret4 du sang. En effect, si la quantltt
action at de bile 6versie fans I nntestln
ae ele le at Insuffisante, les microbes in-
anaiver- tssttnaux pultutent, tes toxines
iTombieW U augmentent et I'auto-intoxica-
ttfan srntalle provoquant les mi-
raines, es 1sions de la peau,
-- m trouble nerveux don't se plai.
gnent tous tes hipattques.
CES Or, sous les climax chauds, fe
bit est soumis i un surmenage
do tous les instants et Ii n'est pas
possible de pretendre qu'il fera
Sonstfammnt face & s rtiche 6cra*
itina, snte sans datflalnce aucune.
5 p:ir M. Sl ron constate I'un des symp-
te -.~rM tmes qu nousvenonsd'indiquer,
f ne fae t pas se contepter d'une
Tp Enttcation calmatte qu.t endor-
Scalule*. Manc mal, en laissera subsister
6t!le de C N ae. U I mport e desoulager
certe se tout e suite l'organe dent la d-
tetier.- fickiefc a caus ia maladle, c'est--
a t~ ea i e lo fole.Or, it faut, pour t'"ader
tia. tUnt 'uase maniere efficace, scimuler
a!, tn- h clliule hipattlqe, drainerr 6
substa- &tcute blliatre et deslnfecter fin-
la iaveur stain. Un seul mdilcament, tEn-
iomnelles rrobyl, est susceptible d'obtenir
nti' don Co triple r&ulta. Pris i la dose
certain? r 24 4 culierdes i caf6 le martin
ire de re d un demtiverre d'eau tl&de, il
i lr* ft disparaitre rapldemenr tes
4e d 6. q' mpteme-morfbid les plus di-
Sdai tvers que l'on n'avait pas jusqu'a-
Eloraton on rattachhs un mauvals fonc-
ttaonement du foie.
Lea rhumatitmes, les insom-
.. att, 1es troubles gastro-intesti-
SsWe, iat migraines, tes demangeai-
son, Wtout cela s'vanouit sans
qiett alt' Ett besoIn de prendre
tat, tne i m6dieation symptoms
prKent; i~ ue > et c'est blen li Ia preuve
ulreA 15 qu i fle e alt sut en cause. Par
par Spei aiuleurs, le mnata e retrouve son
et Frank wtlvtit0 et sa bonne humeur; son
n e: d'in. allure, son visage sont rajeunls. I!
art!-: le MpIt & nouveau goiter routes
Rcbertr lea jolI de ls vie sans craindre de
arna Ave. payer I. molndre plalsitr par une
SA agravaton de ses misVres.
elquipro Ens les pays chauds. l'Entl-
s.... robyl ett la sauvegarde du fote;


*4U (JEtf iIYi UpidV CI s* r sa -W

CABINET DR LECTURE

COLLECTIONS A BON MARCBB

People en Marche par Theodor Wolff Ls r6v6la-
tions dt plus grand journalist allemand sur la
guerre, ses origins, ses cons6quences....... .... G.5,00
Poste 85 par Alain Boursin--Censure pendant vingt
ans, ce livre revele aujourd'hui les moyens don't
disposait la T. S pour decouvrir les moin-
dres actions de l'ennemi .............................. 4,15
La Libertd de la Conception par Dr.Marchal.600,000
lecteurs ont trouv6 dans ce livre la solution a un
problem angoissant.................... ................ 3,75
Merveilles de l'Exposition de 1937 par Robert Lange,
Le livre par lequel vous aurez une idde des prodi-
ges realises par differences nations :............... 2,75
UCsar Borgia (1475-1507) par Rafael Sabatini. L'His-
toire n'a pas connu ci'homme aux passions plus
violentes ....... .. ....... ............ 7,50
Belles et Fidres Antilles par Marius Ary Leblond.
Impression d'pn voyage feerique et illustre...... 4,15
Maiiere et Lumiere par Louis de Broglie. <...11 faut
aimer la Science parce qu'elle est une grande ceu-
vre do l'Esprit.> L. de Broglie..................... 5,00
IC .'-.

3" Pas d'Energie?
w Attention aux toxines qui eminent
votre organism I
V V I ous manqz d'estmrain et d'enthousiasme
6 pour jouir de la vie. C'est It I'indice certain
Sque vote organism st empo=isn par
des d6mts qui, en s'accumulam, former
des tozxia dangereuses. La pluprt des
maladies sirien sens t caus6cs par cete
accumulation de toines. D&s mainrena,
l1imiez-les. Au -rveil, chaquc matia, presnesz vere
d'BENO'S Fruit Salt.' Agriable au gota, rcoifortsan
NO nettoie Papparcil diesrif, purfie sang, comb atb
lh constipation, Ies mai= de trte, l fatigue, et voe
rend Ia boane sante et I v .iguur.
Au le ir chaque martin









Pour avoir sant et vigueur tute votre vie,








Durant les moi do chaeur 'enalrAie d'une

voitureo vouse coutra he noup ioi que la




C'Mst maintenat I moment d'achter!


r


LA HAITIAN MOTORS, S.A. vous offre un assortment com
plet de voitures usagees h 'rbs bas prix. Elles ont tout's 6t&
instect6es et remiseis n~ f Los cftes ies plus dur-e ea
3tme,
DE $ 50.00 $ 8$t.00
SACE
LUICK TOURING
FOR1D TOURINGS D". 1932 A1 193G incl.
FORD RODASPER DE 19.:.1 A 1936 INCL.
NASHII
I'I:LPMOBILE
FORD LIMOUSINEST DE 1933 A 1935 INCL.
Si'i.&tLLATEURS ACHET Z UN BON CAMION POUR LE
TmAN.SPORT DE VOS Di.NREE9LA RECOLTE ESTPRO
CIE. CELA VOUS COURT 'RA BEAUCOUP MOINS QUE
D' N LOUER UN.
NOUS :. OMMIES tELLEMi NT CERTAIN DR LA QUALI
TE DES'VOITURES ET CAMIONS QUE NOUS OFFRONS,
QUE NOUS VOUS PROPOSONS DE LES FAIRE INSPECT
.f:' :T ESSAYER PAR UN MeCAkCIEN A VOiS A-
VANT DE CONCLUDE TJUTE AFFAIRE.

HAITIAN MOTORS. A.
La Masuqcm de Conflance,
.....1 66-168.Ave. Trujillo,
Prt-a.2Priee.
PhorKu 2379.
4-


i


I


: ., ":