<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03078
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 17, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03078

Downloads

This item has the following downloads:

19370717 ( PDF )


Full Text
i-lhh.:.: < .4 : i : -:- .4'"..t .1 & .. ..... ..""


QUODIEN PONDE EN 18
Q~UOrTIDIEN~ FOflDE SN iBOS


o /. .i/ywlkfr




a- aT ...... a i ,


-rI ~ .g JJL c'I w',- -v1 ; : --l~-


42hma. ANNEE


PORT-AU-PRINCE, IBATI


SLAMEDI 17 JUILLEI 19l27


R 'V4 a -- A, -, .. ,. --.- ,. .-., "- -^ r'." ,


Nous 'avions 6erit dans notr
edition d'avant-hier, les paysans
de Kenseoff oat travails sous ia
haute direction du Prksident de !a i
R6publique. C'est sous son cil bien '
faisant qu'ils ont poursuivi len--
programme de reboisement. Nous
disons leur, paree que depui le cri
d'alarme pousse par Son Excellen
ce Sttnio Vincent, ils ont eompirr
tout Ie danger, Ils ont mesur6 les
cons6quene4gagrves du deboise-
ment, et oat faith du programme
du Chef de 'Etat I'objet de leur
prineipale preoccupation. Et c'est
ainsi qu' pine le lever du pilil.il i
6taient tous A'la tche autoir de
leur President.
Hlommes et femmes, coli-rs At
scouts travaillaient au rythme de
nos chansons tropieales. Et apres
quelques heures seulement. un
bonne parties de la region etait cou-
verte eucalyptus
VoilA le r sultat de ractici f-
onde et salutaire.
Le President d'Haiti ne s'eAt pas
content6o e d6noncer les m6faits
du d6boisement, 11 lui a trouv6 i
solution n&eessaire, immediate.
Ils 4taient des centaines, nos
paysans, entourant le Chef bien-
aime, venus des regions environ.'
nantes. Le President teur paria en
language clair et precis avec sa fran-
chise de toujoura. is ila ont tre-
gagn6 leurs pbaites, convaincu-
d'avoir accompli une bonne, action.,
une action patnotique. IUs 4taient
aussi visiblement satisfaits de ae.
voir en comnpagnie d'un Chef d'E-
tat. Cette 6poque a vecu bA pesait
reveche, menagant le regard du
Chef de la section inconscimnt et
savage.
X~ titenant nos paysan eo.anais-
sent ::{ traitement plus -dax; pluI
pater iel, grice A St6nio Vincent
qui, pour-cela, a passe des instruc- I
tions formelles a'x autorits. de J-r
Rbpublique. 11 faut le dire, celleso-.


Le Directeur de 4A Crolsatde

e1 e$oa& bureaus

N,2isa sommes tria sensibesTA'is
viaite que nous a fatee. ce n ati.
notre sympathique ami, Me. F-inck
Sylvain, h la site de la publi-rtio :
daas notre 4dhion d'hier u re-
portage de notre corresponda.-t ca-
pois, relatif L s~ conference sSi
Christophe Revenaits, doni4e au
profit de 'Oeuvre des ~nants As-
alsks, .
II nous-en a remercid, et a pro
fit6 de l'occasion pour nous parole
almablement de la socl6th capoise,
de l'accueli chaleureux don't il fut
I'objet en la M6tropole du Nord.





a on _
.O.W -.".i.tB- .f


REVLA SI
DEV ROIE-
u sm t No. sem d
No "A i A bt-




$eNz iUMODrblmtm s p Boa trrl B
a3ftam r4t 16 rlk ift am low = lit"rt
mMs Irfpii=mA s'ftuambsw et viu

L a o^ f i m mla otl gtz = i s





rel~o~i~yicr~nrr' 4t


ci, et A leur honneur, se montrent
toujours d'une ponetualitk admira-
ble dans 'execution des orders de
leur Chef. Le Message du Pr6si-
dent de la R6publique A peine a-
dresse aux 4collers, la circulaire
pr6sidentielle A pine publiet dans
le Journal Officiel, une vaste assow
citation des amis des arbres eat for.
me*, lea autoritsa centrales, d4
partementales se mettent en activi-
te. Peut-on les, computer, lea depe-
ches dmanees de ces dernikres -t
arrives A leurs destinataires? De
jh nous parviennent les propagan-
des intensive des Agents Africo-
les; des profeaseurs d'ecoiea, des
chefs de sections, des militaires, de
tons les amis enfin du Pr-zident
en vue de hater I'exkcution de son
programme do reboisement.
Ici a la Capitale, et nous la don-
nons, cette nouvele, pour certain.
tine grande manifestation d'&co-
Hers se prepare, manifestation,
telle qu'on n'en a jamais vue en
Haiti, manifestation A instarr de
celle A laquelle le Pr6sident Vin-
cent a issistA en REpublique domi
nicaine lors de sa visit au Chef
de i'Etat voisin Ce sont des horn
mes divouds, sineres qui rorgani-
sent. Le defid sera imposant, d'a-
prs ce .que nous en savons: des
milliers et des millers d'6eoliers
des deux sexes rendroat homma-
ge i Son Excellence Stknio Vincent
pour Ie patriotisme avec sequel
elle assume les responsabili'ts du
Pouvoir. Le point de depart d cet-
te revue civique et grandiose sert
Portail LUogine, et Thorland, le
point d'arriv4e. D'autres manifes-
tations s'en suivrontorganisaes pa
14s memes amia divou6s du Prisil
dent.
L'IdBe du Chef fait son chemin
et product des fruits.
-En avant tous pour une propa-
gande intensive en faveur du re.
boisement.


L'INTERVIEW DR
Me. DOMINIQUE HYPPOLITE

Pour r6pondre b n tre promise
no;s publierons ltadif Psaahie an-
terview que -Me. Daminaque Hyp.
poliet a biefn voulu nous ac'crder
Par efle, noun esp rons fournir
nos leiteurs d'amples information^
sur notre participation au 2e. Con.
grts de La Langue Franase qui
vient de se stenir -Quebec.
A lundi done, 1I'ntressart. eat
Instructive inteiew de Me. D.
Hyppolite,


ADMINISTRATION LOCALE
Di PORT.AU-PRINCE

Concourse pour I'ection duan
Monument Commiamoratif
de a Seconde Indpendance.



Ce Monument, homage do tou
tes les Communes de la R6publi
que, destiny symboliser kr r6cu
pbration de nos droits ouverains.
r6aultat de faction intelligente et
tenace de Son Excellence le Pr
sident Stknio Vineent, s'(lve.ra fa.
ce K la mer,1 au centre doe l nou-
velle place am6naug devant la
hfaqde ouest.de r6ta de Vite.

ivlr auite on gf w)o


LE 14 JUILLET


oSTEIIJ UINCUNT-


IT L! PBOBLEIE U EBROISIIINT


flier, A Il'Fcolh Mixte *Ciutarl.
Williams. quite diige avec tart de
d6vouement la distinguk Mile.
Marianne Cblestin, il y cut une c-
mouvante peti e crmrnonie au
course de laquelle des prix furont r.-
rmis an:: plus m6ritants des lOives.
Nousi prenons plalsir a sinaler
le beau gerte do Mnwe. Go.rge
Ritchy, prof. des course du jour. h la
dite cole et 'une de nos fe-mme
lea plus instrulets, qui. A i'a;de d2
se seules resources, comb!a de
prix les 4l0ves do sa classe.-
Un mot de felicitation egalrament
A Mle. Deniae Ethkart, prof~nt ur
des courts du ,soir, qui organija, el-
le aussi, une distributionadq !'%vr
et de jouete a ses l61ves d-eeourtj
d!u soir,


PROPOS ET FAITS






,amages des AntIIsj

Le grand po"te italiln tioneUlt,
Fiumi, qui nous fit visit lots du
Tricentenaire du rattachemen-i desi
Antill es a l Prance, vient dt: con-
sacrer A notre jte enchanteress,.
un tres beau livre: Images des An.
tills. II serait superflu de fare ici
I'Aloge de Lionello FiumiL Dison
tout de mnme que les critiques eur.n
p6ens le considrent commnie un
des plus grand l crivains italien
apr6s d'Annunzio.

Au Pare Leconte
Demain a 4 heures, au Pare Le.
conte, le 3accardi-Club rencontre-
ra xLouverture,. Beau tournoi en
perspective


EItANGE DE CABLOGHAMMES



Port-au-Prince, 14 Juiliet 1937.
Son Excellence
Monsisur Albert Lebrun
I'resident de la Rjp. Franlaise.
C'est avec une bien vive astis-
faction qu'A I'occasion du glorieux
anniversaire que c elbre a.;jour'
d'hui toute la France, j'adresse &
Votre Excellence, au nom do Peu.
pie Haitien et en mon nom propre,
1'expression des voeux sincres que
-je forme pour le honheur et la
prospbrit6 croissante de la Noble
Nation Francaise.
Strnio VINCENT
President de It Rp4. d'Harti.

S
Paris, 16 Juillet.
Son Excellence Monsiemt le
President Stnio Vincent
Port-au-Prince.
L'aimable message qe m'adres-
se Votre Excellence en son nom et
au norn du Peuple Haitien me tou.
che-tres vivement et je lui exprim;
a, tous mes reiherciements mes
vceux les plus sincsres pour la
prosprritd de la R6publique d'Haiti
Albert LEBRUN.
*
Port-au-Prince, 14 Juillet 1937
Son Excellece
Monsieur Yvon Delbos
Ministre des Affaires EtrapZ'res..
France.
A I'occasion de la date glorieuse
du 14 juillet, i! m'est agr6able as
nomr du Gouvernement fl'tien.
d'adresser A Votre Excellence mesi
plus vives f6licitations.
Georges N. LEGER,
Secr6taire d'Etat des
Relations Ext~rieares

a,
Paris, 16 Jutiet.
Son Excellence
Monsieur Georges N, Iger
Secretaire d'Etat atux
Relations Ekterieures 4
Port-au-Prince.
Je remercie vivement Votft Ex-
cellence des aimables fetieftationi
qu'elle a bien voulu m'adresser
Occasion du 14 juillet et je Ja prie-
d'agy&er et ide transmettre r son
Gouvernement mes vutux sincres
pour la Republique d'Haiti.
Yvonr DELBOS.
-


A L'ECOLE

CHARLES WlJTIJmS


Hier apres-midi, vers les 3 h. 1t5.
il y eut incendie A 1a rue des 1-ront-
Forts. La mason appartient, A 31.
Alix Roy et eat occupee par Jo3.
seph St. Juste, boulanger. El!e por-
t e I No. 165.

Commencement d'lncendies.
Ce martin, A 9 h. moins 15, con-
-mencement d'incendie A la r-e du
Centre: mason de. MmeJn. JnPat,.
txzcupbe par L6opol? Hali.

On se plait 4 toiuer la grar.e ac.
tivit6e d6p2oy6ee ces jours-e--par
nos.pompiers it combattre les tinij-
tres menacant la propri6td et 'tt
vie de nos concitoyens. Nous prion
M, G. Elie, Chef des Pomplirs,d.
recevoir jci nos plus vifs compji,
'ments.

L'Aime tdu Lambi
Paraitra Jundi, sous ia si;natu
re de Claude Fabri, (alias Arthur
Bonhomme), un coquet recuei) d-,
poimes blancs, intitule : 'Ame du


Vol de beuf
Flier martin, grand spectacle ';
Carrefour. On venait de procider a
l'arrestation- de Luccena Difurilui
et conIorts, grand mangeurs do
quadrupkdes. Dans la .nuit di~
jullet ils ont abattu la vache plei.
ne de Mme. Cile Collin, Lucceni
Dieiuilus accuse Joseph Raymontt
dit Tig6 et sea deux fits Antoine #.
Lafontant. Ces d6linquant3 sont'
maintenant aux ordres de la Jus.
tice,

Abtu de comtiaace
Antoine David, prEvenu d'avoij-
gard6 par devers lu, au prti'tdic~
de Dieudonn6 Case L, botuanger, la
somnme dp 16 gourdes, futnt rtit t,
par la police et conduit A Li Sec-
tion-Est,


La wLignes 4085
Prevenu d'avoir circul& sans lu-
mire arriere et d'avoir condi4-t atu
dibrayage lc 13 Juillet, le nmrn i
Magloire Th&odule, chauffeur pilot
tant sa-- voiture publique al No
4085, fut d6fdr e la Section tast et
condamn6 10 gourdes d'anmende

Les disx lies des lEolirs
,e Comit dtie la Soci6t, dea Genvi
.de Lettres. L sa sance du Maai
.1937 approuvait une propoaitjiu do
M: Gabriel Boissy, tsudant ; don-
ner & chaque enfant, au so-fr de


EN PASSANT...



Le:- dkp, hebs du 10 Mia i f'ai
dernier nous ont transmirns n-i nov -
vclfie qui act ti bien ptnib,* b.o-th,
au sein ile notr,: jII:ltictiture:-.
Ce futt a mort du hatonnie' Hetn
ri Robert, 1 un des Mailres teg plui
6mhinentst du Batrrna Parisin, et
dejnt lY>'(*fjrr e- ordoj:/ d.i..ci-
plinde, tui avait valu tamt de re -
marquables success au course de su
carrihre juditiaire.
Quette perte poxur son pays et
tout A la fois pour ce pr6toirn, don't
il f ut l'une des plus grande-; voiT
et des figures lea plus illuitrx,, pat-
sa science, sa gnruicde habibt4 ot
son incroyab}e facitit6 profession-
nelies.
Et, ponrtant le talent Cd Me.
Henri Roh:ert (ttait fail d t',ct e:.
de measure. Car, sa par-o'le (tasi sim-
ple; car, el.: dtait obKi t- nte cr-rn
portrait rien de mediocre.
Ch':z tui, rien de ce langage en-
panache; rien do cette mnajeftuet-
se loquence, qui, aux premiers
temps die l:tr orattoitce, 1it tianr4 paJln
l(-r de ('ic&ron et lui d.,nna ri v.;-
g-tue immrnrse.
Su technique. pour etre- d6&ptsi'-
Iee des prdetritions d'une rhiitori.
que jti.-e nmaintenant surannee, n;,
'avait pIts momoins n rndu re'otuta,
bee, dia qu'll avait abord6i a 6ar-re.
pour y plaider soit utn procS, civil,
soit un process criminef.
Masis, c'est ait course des Abats
retentissants de la Cour d'Assises
quie s prsctt- etait pusH encore
redoutri6,, Car. Ie bftonnier Henri
Robe:rt n'ctait jamais court Y"argu-
ments. Au contrary:, rwdv' rsairer ,
voulait-il objector, rffuter, i! n'it
fnaliit pas davantage pour, apr is
]'avoir -mis en pieces, entrai.wr Us
conviction du jury, puisj obtenic
i'aequittemenInt re son client.
Au Aulrp., quell brillant (eri-
vain le.- milieU, lititraircs olu per-
du t n lui,..
L'un (de -., s derniers ont;t-age-
celui que connaissint partic :ir'-
rement les. lettres tiicats qui,
malg-rd Ie philistinistne (It- notrt
6poque, son:, demor. rt s juJ-dqu'ici
des intetlect.uetA nourris da-s ie
gott des fortes ot helles tSiues, C,.
que reeberchent surtout les mrl!
tants distingues, intiniment sou-
cieux de la rencontre d(r h'art avrtc
'exercice dCt me6tici'; i'un tie sea
derniers ouvrag'; --;: lA vocat,. 'i
porter : splialemnnt tmocinage.--
Le bhtonnier Henri Robert est
mort...
Outre s-s don mn .le's.
quel artiste de la parole; simple.
mais harmonieuse et share a dispa-
ru avec lui...

JUNIUES.


foleoJe, une petite bibliothqui per.
sonMelle. C'est 1 une ide, dti.; puis
excellentt.s et qU nou;t poul'ion.s,
pout-t, re, mettre i profit. V'oici,
elitr'iautres chos&m, ee que dit cott-
r6solution. tLa separation dt V'.
cooler et mrnme de nmmbrOus lyc.ti ,
davec Ie livre se .sithut ia n .orti.
des ecoles, et niaemn en tldp;. d'e-
xamens heturmix, On p-racd gopit
A la viet et, saur vocation o il ctde
sqpciales, on fruit en m~rme tempa
que le livre d'6tude, plus ott moin-I
auistre, tous les livrrs. C'ost em de-
but de I'ankylose intellectuel'e...

A In'stitut Tippenhauer
Cet aprb*-midi eut lieu a iInsti.
tut Tippenhauer 1.6 examens offl
eiels pour la. sectionn commerclaLe
comprenant ia dactylographle, a
st6nographic et la comptabiliZ.


Ineendie


No. 14.28


~I uSr


I


i
j


!
i






PAOQ $

IA VIE LITTI IRE .


CIRQU X ..

EN AVAL DES PROTESTATIONS
A Cl. Magloire-fils.

Et sur led months, les plainest, la rille de Nuama,
Sur lea fragile jardina, le magnifique hanmae
Que jadis dBlaissas, Reine Anacauna!
Glissalt n&e et violette, l'autbe-fpouse des matins.
Et Aristide de Sab, un manteau de satin
Gris et noir des r6giona don't son ame s'orna,
Prit alors la parole .:
Je suis finfatigable
De Sab. Ma voix hanta I'ame d0a multitudes.
Mon regard renversa lea antiques habitudes
(One puis&rent mes:frtres dars des principles de sabie.
Mes pieds noirs ont foul6 i or des protestations,
Des offenses et des maux qui auraient rutil6
Comme des lames de machetes dans des-temps recul6s.,
Et je viendrais vera vous, vers vos invocations
Apaiser et ma soif immense des longitudes
Qui recelent en leur sein, la force des attitudes.


Jean CORADIN.


PAIMOISON

POUR ELLE

A SUZE ET A FERNANDE


Jo te fis part, un jour,
De mon amour;
Et j'ai vu ton sourire
Dans mon d6lire,

Tu ne dis pas un mot
Et moi, pilot
Je sentis une fievre
Je devins mievre,

Je n'avais pas comprise
Ton m6pris*.....
Tu disais en toi-m6me
COui, je t'aime.

Tu le disais tout bha,
Je ne l'entendais pas. r --,-_
Je n'ai pas pu le lire -
Dans ton sourire,

Mais plus tard,
A l'~cart,
Je t'ni surprise
En plaine crise.
tPourquoi me refuser
Un baiser?...
Me dis-tu......

Je m'6tais tu.......
Marcel VAVAL.


TRISTE DEPART'



Je suis IA, tout prbs de ioi
dana cette kingue rue..,
Que c'est triste
Et nous sommos done seuls!
Je t'aime
tu m'aimes
Et Je doia pjktir quand meme!
Oh! je vois s'infiltrer
en tes yeux
la cendre de tous tes reves dAfunts
Et ta physionomie amaigrie
me transperee le coaur
et brise toutes res ardeurs!
Ah! touche moi, bien...
Et dis moi, tout bas, cetLe douleur
ou te mets ce dpartI
AhI Hlaas, je t'alme
tu m'aimes
Et malgr6 tou t esple$ars
qu! parent mon cour
je dols partir-
Quand m# ne
Ah! quell trlste d6partl.

Maurice d'AUVERGNAC,

: -
POR.T-A U, .rw.c w, -,"k

3Eand assorttmrntr d.1 v&
at de montures cp r ,'.-r &
ldoa i s: ure quality
Qrwm(Iue, a Co9 de, : .
14aI ole


POUR QUE NUL N'EN IGN(


Lit


David Loiseau rappelle, A tous
ceux qui veulent prendre un aabon
nement, que son service de viture
pour Kenscoff commence A partir
de la semaine prochaine et les prie
de bien vouloir d6a A present don-
ner leurs noms, car ol nombre de
places est tres limit.
11 announce, en outre, au public
qu'il a organism aussi un service
de camion pcur promenade, pique-
nique et tous transports gen'rak-
ment queldonque.
Pour les renseignement s'adres-
ser A la place Geffrard. T6lphone
3341.


IL Y.A LIQUEURS

ET LIQUEURS&

Lea amateurs do bones
boissons qui d6sirent fire un
choix de vdritables liqueurs
surfines n'ont qu'a ridamer
la marque d'elite: Edouard J.
Benjamin.
Edouard J. Benjamin, quant
a son assortment de Cacao,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
dy et surtout son fameux
cocktail X-33 laisse toujours
un gou{t agreable et mervefl-
leux,
Reclamez done, chers ama-
teurs, la marque: Edouard J.
Benjamin chez ses depositai-
res: Simon Vieux, Epicerie
du Centre, Llio Ballly et
vous serez nettement atie-
Faits.
... -- -



FLIT

'6tourdit p

HWk*C
.9


Pow ttM I pou pa vo ave
Sbaola dapklspuuat do-tewsle
isecti, -s atFlpit tuoureums in-.


"asee N.v o
b.Is tg t ebidoc jauussAb.
:m uouvatvfle
tUNK NOU^ i


LA PHIARMACI
" "OCASTBJRA




Vint dto m tre.la demtri
A mao GRAND LABOR '
compvot de plinieur awetvo

S ) Analyses cliniques
2) Aealyen biochimnu
a) Analyses Industnel
4) Analyaes agrncom
5) lnstitut do rechebci
Ce laboratoire eat d'emblo e
alation par aa direction avis
Sa sataerie complete, par E
ftia itpe et par 'esprit n
qc'U implnte en Harti.
Dircteur-Profeseu :
An~oJp Chevaller


Antonp Chevallier.
Ex-Pfvat Docent de Bonn
Conseilers Techniques :
Dr. Georges Castera,
Ex-,lcve Institut Pro-
phylagtique de Paris,
Dr. Cl6ment Lani??,
E-E-lve Institut Pasteur
de Paris
'4^


AVIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Or. FRANOIS DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No. 154
Consultations tous les jours
de 3 hres. a 6 hres. p. m,,






Le Vapeur S S.
B. Voy. 81 partira de New-
York fe 15 Juillet 1937, direct
tement pour Port-au-Prince
oft il est attend le 19 Juillet
1937, en route le mIme jour a
4 here de 'apres-midi pour
Kingston Ja., Puerto Colom-
bia, Cartagena et Cristobal
C. Z., prenant fr t, passagers
et male,


Port-au-Prince, le 10
let 1937.


Wim. E. 9LEO,

'4
Agent Giral.e


4VI 8 MIDICAI
CLINIQUE
du
1n. LOUIS HIPPOL YT
Ancienne maisor
F. Duvignesud
Rue des Casernes
Consultation
1 4 hta p n -
- - -


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em.Strait
4 la Cordonnerie ,
Mont-Carmte
HYPPOLITE JEUDY
tbre ipriparattin do

i, Av. TrujiU.
Phole 2182
~---- .-

A VENDRE
D uxprropri6tta dans les
parade de St Antoine, (Ave-
nue Pouplard).
Si i.~Sadre r ttM. Hermrann
P. rDumay .au Bureau dii
omitra ta : l'Avenue Bou-
: ~oio N deheuresh a9 heu-
SWA.M A


- .. "'4 *-
j A r


DONNEZ A. E N FANT_ "
rE ':an ',II.. rA'P .!E ET E
.PETITt RINE DE .
CINEMA :

Servz. demaln matin h otitre petite
familtl uric .4?ucculatC aE4ctitn dk
ac 3 MINUTE OAT FLA-
O ."l" "" KiS9. M1iri au grand
TO IRE oi, il, son go, t :;.avour
reux us on fera pc ur c.ux
un vrai rigal et cc gera
bientat eer cirtaln
pr6frie.,

.Dada Hood, d S- c ,"
S. .... :!:: i h i.A Roa .- l V t
... U;-M


trS.
one r6-
ke, par
a posi
ouvea


---------- -













Devnes votre propre Comptable sn mtrant ni
Gompje de Cheque i I Banque NationaU. de la
Repubhqun d' aiti
/

INSTITUTE TIPPENHAUER
Reconnu d'Utilite Publique par Arr4t6 Pr6sidentiel
Est la plus grande e'ic laique de Port-au-Prince.
C'est la mieux organise, oi o'on trouve: la meilleure pen.
sion scolaire avec a sa base : la discipline, lIhygitne, le
sport, I'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de
4 A 7 ans; Pension pour enfants de 5 a 12 ans Mthode e.z
cellente pour les C Cours asiques de la 12e a la PhlWos. ,

Mdthode rapid et saire pour I'Etude des langues vivan.
tes et des course Commerciaux de Dactylo, St&no, Correspon.
dance Commerciale, Comptabilit.
Les Bacheliers dipldmes de I'Ecole font bonBe figure
tans toutes les professions liherales et dans toutes les.
)ranches d'activite.
Les 10 anndes d'existence ei de succis osnt la garanie des
families. Cette annie encore 85 pour cent des l6&ves reus.
sissaient avec brio aux examens officials du Baealaur& i
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabiit6.
',dfresser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891-
4 nnexe Rue (Capois. TdtLphone 3296.


S Baume Tue-redrf M
'f$seO AJe*uMS
G- tRAU, S.? tm flrt
W^r '* ttTuqt.paascs rtura@ RV


COLLEGE MODERN
Directeur: Brnst Alcindr
A vente John Brown
Bixte at-Interna Conditions modiqu
Inaerlvez tvos enfants au :
COLLEGE M-ODSEi *

cole qui met I'enseignement a port&e detotml ibouaxn
'cole qui ne profeas pas le eborPt pAo dCne.. -
6cole ui prPrbre i une t6te uniqueimert' pleb.tlij 2 :
te bien fate, "
colee qui a'attache & solllciter et A d6veloP tmojouurA
jugement ie I'&lve. -
ar,
'eat ~ que so trouve reerut *e corps de protfes rsa~le
homogrn'e, **
e plhu zai~ 4 .-. :
e plus 'et p tet,. '
e us capable, surtout, d'entriner. pr e
action honntye eont tnc a : ...
-. ... .... "'" "*.- :


Juil-


Pt I~_










SDERNIERES NOIIE DU MONDE ENTER


Revues ce mtln par CAble, Radio et Correspondance A6rlenne


(STATIONS 1H2l, ,et) -ete


I


LES OPERATIONS
EN ESPAGNE
MADRID.- Ce martin de tirs tBt
tue escadrille d'avions rebcies :a
bombard lea abrodromi s ltoyali-
tea pt~s do Madrid, mnaih les; chaI:;
seurs gouvernementaux out .-mm-.
diatement pris les airs. Les domn-
mages sont insigniflants. En i fois,
los madritInes ont 60t rtveiltf-s c-,
matin par le tir des canons anti-
ariensa qui fonctionnaient contr;'
des avions rebelles.- Tandis quo-
les efforts de Ioffensive des gou-
vernementaux se manifesttent to.u
jours en bonds immense et rapi-
des tout Ie long de la route de 1a
Coruna et centre Boadilla de! Mon.-
te, f'tat-major de Madrid a entre-
pris les operations dana le secteur
d'Aranjuez qui est pris dans tun
puissant utliffement de odemi-te-
nailles. Continuant 'attaque ouver-
te le 5 juillet en course et qui dura
une journey, les forces r6publicai
nes marchc-nt rapidement vers Sto
sena (secteur de Madrid) oh ie
combat continue. Bien que i'olfen-
sive du general Miaja sur li- fron'
de Madrid montre des signs-- in '-
vitables de ltenur, il n'y a asieu-
ne indication qu'elle cs-sera de si-
tot. La lourde pression des pre-
rmiers jours continue a soe maintr,
nir.- Sur le front de Saragose
les operations des milices cataa-
nes s'activent et s'Ltondent.- Lesi
gouvernementaux sont i 16 kilo-
metres de la Capitale de cette pro-
vince. La cite est maintenant A por
t6e de vue de I'Etat-Major cata-
Ian don't les troupes se sont em
parbes d'une srie de petit-s cCl
lines pres de Vilafranca do Ebro.
ILe g6n6ral Miaja, chef do la dt-
fense et des armAss du ccntr- a :.
dress un appel aux espagnois corn
battant avee Franco et lear de-
mande: ode combattre sous la ban-


ni&tv rdpublicaine et d4mocratSi
qIu6 contre lea envahisseurs alie-
man tId et jtaltens.

AU CO MITE DE
NON-INTERVENTION
LONDRES.- Le comite de non-
i:,l rc:ntion s'est reuni asjour.
d'hui pour prendre communication
du project de non-interevention que
2:- 26 nations du comit6 avaient
counic' anu government britanni-
que. Apr6a seulement I hebire do
s&ance, le eomit4 a suspend ses
travautx A la requete du repr6sen-
t;:t franCas qul a besoin du temps
pour recevoir les instructions de
Paris, La Grande Bretagne a at6
satisfaite quand Von Ribbentrop
t Grand dtans leurs discourse ont
acteiopt6 lIs pti:p.iitions britanni-
qucs come ba.e de discussion,-
Mrs. Corbin (France) et Maisky
(Rtissie) sont attends pour defi-
nir leur position,- On made d'i-
ci qure des instructions ont tt en-
v,-:;,s a Corbin d'approuver le
S.l'.n a 1su ite do is reunion d'un
c;nst 11 de cabinet Ai Paris.-- tI a
t, app!ris que la France approve.
ra ie plan en principle La mrajo-
rit des petits Etats du comit par ,
la k.iche ide lurs repr4sentUns a
aparouv. ile plan en principle ou
comrnt base e d discussion.

LE PROJECT BRITAYNNIQUE ET
LE tSCE-PTICISME DES NATIONS
PARIS.- L'n porte-parole offi-
c:1 fr- D'ais aannonc6 que la Fran-
ce est en faveur d'un systhme de
contrGle effectif pour empkcher au
materiel de guerre d'entrer (n Es-
ipagne et 6liminer les volortaires
strangers, mais eile ne peut pas ap.
prouver rn-.,-m provisoirement la
reconnaissance des drofts de belli-
gbrant au g6n6ral Pranco. On croi;
g6neralcment que la RussJe eat


A BASE de A)DE1 TA Ubet ECAL -TOL
COt)? AOSSAOL.fl CONSRR OVATION PARFAJTS
fO 8 Xr, RHUiMEr BRONCHITISS, SNROUEMITN
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS
PORT.AU-PRIN CI, H ft is fLPRovRas 0.NC9
^^?w|^|a5BS@BS2


d'accord sur ce point avee 'a PFramt
ce. De leur c6t6, l'Allemagne et Il
talle veulent lue cs drolts soient
accords immediatement pour que
la question de volontaires pulss'
Store 4tudie. Le projet d'Eden avail.
stipul6 la reconnaissance de, ces
droits par les 27 nations du comittC
de non-intervention. On indique par
ailleurs que les vues exprim&es par
PAngleterre doivent &tre considN-
ires come un t6moignage de ia
sincrAith de ces nations qii, er
plusieurs circonstances, rofes
saient le ddsir de maintenir le sys,
trn e de non-inetrevention n* Els.
pagne. En depit des differences di'u.
pinion autour dt la table internal
ionale ii est admits aujourd'hui que
cette session n'apportera aue-'ne d(
cision finale sur le plan d'Eden. On
s'attend A ce quo lor repre&entants
des principals puissances deman-
dent l'ajournement a la semaine
prochaine de la reunion pour leur
permettre de consulter leur- gou-
vernements.

LES OBJECTIONS SOVIETI-
QUES AU PLAN BRITANNIQUBfe
LONDRES,- Monsieuir Maisky
Anrbassadeur soviktique a Londres
et Kangan Charge d'Affaireq So
vietique dans la memi capiude te:
laissant le Ftl "'i' Office cct apres 6
midi ont laisst A entendre qu'ils
mqeront de vigoureuses objection.,
centre plu>ieurs points du plan de
Mu:i.iea;r Eden. *Les points dte no-
tre opposition seront r6vbel6s a la
r6anion du sous-comit6 mardi pro-
chain- a deciard V'Ambassadeur
Maisky.

LES FORTIFICATIONS
JAPONAISES A PIPING
PEIPLNG.- L'spionnage chi-
nois rapport que Peipintg st cou-


p6 do sea renfortnt par I6tablissi .
ment d'un ditni-cercle de fortiflea-
tions japoni.r: t a sud de la Cit4.
Le came. rige a Peiping. On n'a
rappor-t aucun choc entire lVs t rou
pes ja!onaises et la 29ime. armi6
chinoise tti a 6t r vue danas l re-
gion pour la premiere fois depui-
le dernier choc mercredi dernier.-
Leo rapport.s chinois 6tablisaent
puoe Iarmn&' J.:~fli.sfl'O a profit d
dernier combat pour dtablir ,ine ti.
gne do tranc-hes qui coupe 1 i vIi-
le, la 37.me division de la ?2&me
arme dut r-e^ e de la Chine,


LE PLAN IYEDEN ET LES,
SINTERETS DES PIISSANC'ES
LON'DRES- Le sticces du plan
d'Edenl est rudr-ment menac. pat"
lIe choc des inittrCts opposes de !a
France, de !a tiussie, de I'A'rma
gle et de I'talieL. Le project de comn
promise britannique tendant ia ra-
vie r la non-intrvention est assu
re die chance do .Iueccs si la Fran-
ce, la Rusit,, !'Italie et J'A!enma-
gn. a'ccoedrlnt -ur le vue.:i d'E-
den pour lt retrait d'Espuagneg d.'
rmmiIr~lti de voinntaires rtnrungCrt-.

MORT IDUN GENERILL
JAPQNAIS
TIENTSIN-- L'ag-.n'ce jr,,unai-
se Domen'i annonc qi le lie leust;nant
gbnaral Kanichiri Tashiro, &g(t de
66 ans et ancient commandant do
garrisons japonaj.res dans la Chine
du Nord ,".t mort. Tashiro ouf-
frait d'uni rrmladiti du caurt. Cet
incident fatal coincide avec la rup-
ture des r'AILtio:)s asino-japonaise-;
et F'ouvorturc es hostilitks la se-
maine du,. .r;-., P 6tait A 'hipital
quandu e a'l;ut C(>mmrandement de
Tokio a onol.n: rulour le remplacer
le f~ l tL:..tr:; ,: .'i ttra Kiyoshi Kat
suki qui a prit'. I'avion pour La Chi-


FAIBLESSE


A rt W VIN Q4 SIROP

WrmoSgIoe. R6g6ndratanr du Sang, preacrit par 1'lite medicaid,.
Boupriour & la viado rttce at aux tsrrugMur A tdss danu es e dpitnaux do Pts.
3) --"


y ne oh il a asun 3 sa sucr.LAfl.ion.--
Le nouveau commandant a sous
.ss ordres 15.000 .-,:d:aL:t a:tcVlquetLk
il faut ajouter des rsirfort:; qui
viendront du Japon, de la imd.
chourie,

EDEN ET LA SITUATION
EXTREME.ORIENTALE
LONDRES.- L'Amr b:L:.d.ur-
chinois a Lonidret a .':tirlu: visit a
M',,ia..i- .:r Anthony Eden .i F'o
reign Office. ts mount ldiLcuti de nl
situatbii on Extreme-.Or)epnt

MANIFESTATION ('OMMrNIS.
TE EN FRANCE CONTRE LA
RECON N A ISA N( E A U'
GENERAL FRANCO'
DI: DROIT IFE BELLt(AGERANT
PARIS.- L' (fi l c.m nuniste dt
Front ropuiafrc a leve ra n v: ,.;
tes prot e statins alijou.hus ca,'( .
tre fout' ric-c'm^,i:. .:ei an gne-
ral Franco des drois de u ;;.:.'r n.
et mrnact de biiKqur lr pint; dr
nc ttralriit ana;g' lais d a s .,err-
.E-,pagn ek. I,-s cnunn- ;. rr:
invite '.s "ii.- a appu "' ;:
7iiflO tV ;Vii: 'I 511 1
ai c't jl t 1.'ies mi1Otsux pultkiqe,-s i .5-
jisei t n itn rin ; :..- .i ,, -:,at c:
Cvcn tu le qui cumoine n 't sai
consiti tie Lune i ;r ;,- pi ; i-.-s 15 ;
d'un compromise intert-ntion&. Ct<
di,-cnu sirin. ;,;,htiti ,s 'v. ,
moniia-ont t.'ncur'- un- lis. "in th' I
cabinet Chaueronmp qui est d1as ac! -
culx pxr des dificldtss hIna:acnri .


INAUGURATION DTI NE NOF-
VELLE LINE AEiRIENNE
PAR ITALO-BA.LBO
OM r..L ... :. '.,' ; .:,: c,.: D
gien r ItJo-i; ,. p rso.-nlai;a
mint. inawunrcr a gla g Cr cKTnC1r-
ciale a iendce I m<.'-Na L!aiTi:o d
Januir.-Buonos. Aires on etobi-r.:
prochala II p l tcpra nt ont r P-1
visl. s,-:;P :n cornipa^?:;(' \'fii p.
15i tE;n. a inl i.que- et d'lun mI'a
an'r: dc i" ;".0, p i nI, IrO pt f lno r'it
p .ts dou(t pa i e ,' a : .: .t! r .--
vice postsbi! bd)rlomawm1i!ire,

"ATCII DE TENNIS
ANGL(O-AMERICAIN
LONDRES.- La ,.K-r'ti.;-n a.
mericaine iu tennis a nomuin I'as
national B I''.- G rant ot a v,-dctt
caiiftornimno tIdgc M1ako piour
disputcr resptc1ivement le 'rmpl,
et Ie double de la Coupe Datv.-
L'Allemagie a d- ignfo ,olswr I- :;lirn-
ple if baron Van Cram rn t. pour
Ie double lenkel.- Grant ouvrira
le tournoi priu un match contre
Von Cras-tm. Budge rencottrera
Keitnk< rin'r'. (.;rantt t Henk
jou'ront leur premier match nutr-
t fdi proit :fn.

SLE REARIME3MENT ANGLAIS
LONDI"ES.- Ue grand l dgtl
de rearmernnt a pas.t 1c ier aprs-
midi h la Chamnbre des Communes
quland o bill fuiancler qui ccnfl're
'Tetrett 1&gisiatif htLX prcpoartions
de ce budget a 6tt votl par 171
voix cot n 95.--- Sir Joihn Simon
mt court' (dv discussions: a fr-an
Cellnflurtn nd(ntu qu1 : b 1if inaiuitnci
en quc ion s'et clove i 833 mi-
lions do plus, a 'e-st un chiffre pea
6lev6~ a d6c:ir6 le chanccl'er dL
VlEhiquier.




Le Nouveau Testament se-
ra envoy gratuitement, sur
demand, a toute personnel ne
poss6dant pas les Saints E.
critures.
'aaresser L.M.J. ALFRED
,'EARCE, a Port-de-Paix.
Pour Port-au-Pri ce, s'a.
dresser au Pasteur AMfitho
diste,( Wesleyenne)ou au Ps.
Iaur Blptiate


j


Li


0


pas se tiomper


DOUBLE EAGLE
Est le meilleur pneu du monde et aussi le plus beau

20,000 MILES DE SERVICE
INCROYAjLE... CEPENDANT C'EST TOUT CE QUI

A DE PLUS VRAI

GAGNEZ $ 500.00 en 6quipant votre voiture avec des pneus

cGOODYEAR DOUBLE EAGLE

SEULS DISTRIBUTEURS POUR HAITI :

SOCIETY HAITIENNE D'AUAWMOBILES ,

Mallebranwhe, Gentil, Bopat & Co.


9a .P qgrtflme, Hba


T_7_ l-_ql~acr~ap~~---5- t. '_F- '-.-------i -.- l..- '.--.a ". ,.


............... :-10 J-01 I --- I Na .2 : :" . .-MI-m- .


. 40 PAi08


*


"* a 4 oL NOWVELtISMT


' ". 1.7.t-1937


I


--- km w-- -Q w w v


ull


1Blil


Peri


pe e Vel


ne






*WI P.)r~rs M rlp r.51Y"ql] P SOS L LIn. "
.. S. 4s 45 S t:J V ti~


Hpectn db...di


la


Sem


, 1w UM R----- A I.-,- ~


DIMANCHE 18 JUILLET 1987
i 6 et 9 heures PM. M.
Sur demand g4~Tale
PARAMOUNT
Reprend
LE SECRET DE POLICHINELLE
Realisation de Berthomisu
d'aprss Pceuvre cl6bre deo
Pierre Wolff
avec Raimu, Franqoise Rosay, A.
lerme, Janine Crispin.
...un titre connu......
.....un sujet connu...
...........des artistes connus...
LE SUCCESS DU JOUR


En Matinbe A 3 heures ;:.,
Martha Eggerth et Philips Holmies
dans
CASTA DIVA
R6alisation de Carmine Gallonte
Musique de Smidt Gentner
d'apres Vincenzo Bellini.
Ce film a remport6 !a plus hau"lc
recompense A la fameuse exposi-
tion: Le Biennale de Venise.
LA COUPE MUSSOLINI





LUNDI 19 JUILLEri937
A 6 heures P. M.
Grande Fete Artistique offerte par
L'Ecole Nouvelle


MARDI 20 JUILLET 1937
en soiree B 8 h. 15
DEUX GRANDS FILMS
FRANCAIS
AVEC L'ASSURANCE
avec Saint-Granier, Andr6 Berlcy,
Jeanne Helbling.
Une constellation de chansons,
de trouvailles de mise en escene
6gaydes de traits spirituels et ma-
licieux...


RAVISSEUR
avec Spencer Trac Franck
Tic- -


Mor--


gan.
Un fiim Strange o(I ie sang cou-
lo eti on regne l!a Ioi du plus ort,,.





MERCREDI 21 JUILLET 1937
en soiree a 8 heures 15
Un Grand Film Frangais
Un Grand Film Anglais
Robert Burnier, Marguerite Mo-
Y rtfno dHans
RIEN QUE DES MENSON,;ES
avcc Jackie Monnier. Pierre Stc
phen, Janine Guse, Raymonde Al-
lain ct Armand Lurville.
...une satire amusante et iTgcre
de la franc-nmaonnerie, iCaye:
par Ie plus spiritual des dialogues,
une interpretation d'Flite, un. mise
en scene adroite et vivante...


Bing Crosby, Ethel Me' man.
Charlie Ruggles' dans

ANYTHING GOES
avc Ida Lupino, Grace Bra.-ley.
...I'un des plus gros succs de !,
sc6ne de Broadway...
...une operette d6licieuse dorn:
lea chansons et les melodies ont iti
largement diffusies par la Radio
et qui sont tres populaires...
...un vrai regal musical .


JEUDI 22 JUILLET 1937
en soiree i S heures 15
Deus Grands Films Franrais
UNE HERE PLRES DE TOI
avec Maurice Ch<.valier, Jceninttir
Mac-Donald, Lili Damita, Pii'-rr-
Etch6pare.
Un film amusant, i>g r, i." 'i,.
te et de fraicheur qui souiig- ur:,-
musique alert entrainan;t. -enti
mentale..

SIMONE EST COME CA
avec Meg Lemoni-r., Henry Garat
Pierre Etchepare. Jean Pt':rilcr.
L'aventure d'une june > fmm'
frivole, I4gere, insoucliante, 'idora
ble et si jolie, qu't.i liii parcdonn
tout, puisque... Simone est com-
Sme sa...


SAMEDI 24 JU1LLET 1937
en soiree populaire & 8 heures 15
Sylvia Sidney et Donald Cook
dans
JENNIE GERHARDTy
une Superproduction Paramount
..,une arure remarquabie d2
justesse dramatique, de discr&-
tion, d'emotion delicate et pudi.
que...
..les pr.i;p:tie d'un amour mai-
heur ux et sacrifi6...
.nt film vrai, human, puise
dans Tla vie mnme. .


TLiANCIIE 25 JUILET 1937
en matinee a 3 heures 30
CHIARLES LAUGIITON

L.ILE DU DR. MORAL
ia'ar-s H '. c ,i..,,l roman de
11-. G. W-ELLS
avec Bela Lugosi, Richard Arlen,
Lteia Hlyamn:r t. Kathkien Burke
(la Femme-Panthere) ;
...uic ile imaginaire des mers
cdu Sup euiple d'9tres fantasti-
ques, n-ommes, ni bi-tes, courb6e
sous la loi d'un monstre genial...
...une poignant histoire do sor.
cellerie moderne...
...une couvre fantastique. un,
interpretation saisissante..


DIMANCIIE 25 JUILLET 1937
h 6 et 9 heures P. M.
Gary Grant et Fntnces Drake
dans
LA DEMOISELLE DU
TELEPIION:;
un film aParamounti
avec Edward-Everett H,:Irt.,(n G-:or.
ges Barbier.
...une dntlicioui .- cr.m,'dii,, cin.
ni toge!' hi['u'.; -, r',:iii...'* .Ia'pr
unme muvre d'AlfrIt ;d', ,'. une
suite ininterrompuei- d qlul.prrquns,
d'amunantes m6priss. !,ie sitta.
tions I r 1.! -'.--.: prnI \ u'.tu'I p'r une
airtable tid!t:phoniiSte ami.urecLe
d'un sbcduisant millionnaire...
..un iv,'i arh' conte de fees mI0.
derne, tout de grace et de -liica.
te s.-~e. A
.. un sp

SAMEDI 17 JUILLET
en soiree populaire t 8 h, 1
Constant Remy et GermCai.
ne Rouer, de la Com6die Fran
gaise, dans
ROGER LA HONTE
avec Samson Fainsiiert,
Henry Bose et France Dhelia-
...une reconstitution ma-
gistrale que 1'on revolt ave
un emoi comparable A celuf
que ous avons eprouve dainm
notre adolescence..
.: -
















SL


rrP B~34~m'iA'r


Dimanche A 3 heures 30.
Leslie Howard et Merit O)i'-ron
dans
LE CHEVALIER DE LONDRES:
(Scarlet Pimorenelle)
Un film d'aventure oh t'on voiT
se profiler l'ombre de la guillo: in..
Un gentilhomme Anglais essayant
de sauver le condamn6s A mort...
Une femme belle et race ..

A 5 heures 30.
Un film retraIant r'hiroisme
de la lkgron
LA BANDERA
avec Jean Gabin, Aimos, Le Vigan.
Pierre Renoir et Annabella.
Chacune des scenes de ce film est
4pre et 6mouvante, et chaque role
eat tenu par de grands artistes...

A 8 heures 30
Pathe Consortium Cinema
prrsente
Un film de Julien Duvivier
Inspir6 du roman de
Andr6 Lichtenberger
Interprtes:
Michel Robert Lynen
Le Comte Marsky Jean Toulou:
Storek Marcel Vall6e.
Le Professeur d'Histoire-C. Bert
Le Fou Le Vigan.
Pierre Zoltyk Hubert Pr er.
La Comtesse Slasko-Ariett, Mar
chal.
Barbara Beatrice Bretty.
La Regente Paule Andra.
Madame de Stenne Jeanne Mia
Lillie Patricia Windrow.
Orchestre sous Ia Direction de
Maurice Joubert.


2IRIKtEI D 21,

L. IA
S,.. c .;,,Gabriel Ga-

....... ag n..ique...



JUILLET
l. -.e ,edemand4e
.L. -- .Y a r.ie
L',. :0':. A LAMERICAINE
avec Sj `-e -l Andr6 Luguet. Pau-
S'e Mai, Pierre
Se., e.
I f! Ti.,ie d'un ctre
r:Trn. Lne chose t-
: :8.ec voutI son-
o:u:plicaior's qu'
S -si. er si :,on cherche
r n 'est-ce pas"
;;,,n t .. voir i'Amour i- 'A
.iic. nLe ia\ Rex vendredi soir A 8
ares; 1i.

.n L':uxinme partie:
LE .MATCH..
JOE LOUIS.BRADDOCK
8 round.


7/~



~-


LOrlDON FILMS .



WIE


bsE '.'


dr-is-.-.I
RZAERKO -~ -


MARGARET

SU.L AVAN


del&
.oH


Samedi en soir6e populaire,
LE CALVAIE D'UN PERE
(Sorrel et flts)
Mnlgre' toutesa le vicissitudes dc I
la vie. il n'a jamais perdu son cou-
rage et sa dignity, et au peix dd
mille sacrifices il a 6lev& son tls
pour qu'un jour 11 lJu tasse hon..
neur......
f ,


LUNDI 19.
Distribution des
r6cretive offered
Tippenhauer.


prix et sabnce
par 'I'ntitut


PAGEE .t


HERBERT MARfHA
GEORGES BREIT
4 -4B In^h r PwWpt:pr -| Illl


nfl


" '&
*'-
l.....
.' .: ,
....


''


l.ain.


~De


d W
*


---" >'-

An Imu )


!
}


'KEl


LINE~~rN



LAc





4'2C~I


B: i'. "' d .. .
j :... ..:, 4:." A.. ... .. : : ."


----------- -- -------- -t
.'. :.:, :. ,:. :"' :.'." ,: :..: : ,":': . . y ." ': . ,. '.. .,I rq q wP~ =


SgCURITI, COMMODITY
li ost imprutWnt do garder a Ia moisno
0o te feu ei le vol pauvent-vous causer
des dommoges irr6porables, vos polices
d'oswurances, hypotbhques, titres, con-
trots et. outres documents precdeux. Un
coffret de sret6 l Ia Bcnque Royoae
coOte peu et ivIe tout sujet dinqui6tude.
LA

SANQ U E ROYALE
DU CANADA

d Mattei11 i Co


A. de Matteis & Co
*M Ue TUl^^^


Pla de La Pia

(Ue Courwb et But da Magast de 'etas
CHAT D'ICAILLES DE CARET, VIEIL OR, DIA
v 'T, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEILW
MCES ARGENT ET OR MONNAIE DE TOUTS
.iUNALITES, A DES PBRI ABSOLUMENT AVAN

GRAND LIQUIDATION DE LUNETTES ST VER Bb
Lunettes et Verres de tous numrros
Montures en nickel inox; dable ia
Verne ovaes au prix dc de $ 10 lta pair
La UqtidAtion durera in qu'au 15 Novembre ineftWo
A.men
A. DE A ATTEIS & C.


Connaissez-vous



d ej la Citronnade



COUROPN E?



Vioila une nouvelle boisson qui vient d'etre lanele par
LA -. BRASSERIE DR LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez catte boisson
avec son arome fin et dHicieux. En vente A la Brasserie I
de la Couronne en grande et petites bouteilles a pat
tir de cinq douzaines.
Les autres boissons COURONNE deji tres connues e;
appriciees h Port-au-Prince et en province sont :
KOLA COURONNE en grande et petites bow .
teille
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Burez le Bfoissoan Couronne et vous avez I'assurance
de boire une boisson extremement hygienique vu f
m4thode effieace qu'erploie la Brasserie avec Paide
de ses machines pour le lavage-de ses bouteilles.

gy ygggyi


Col ge Simon Bolivart

Enaeignement Primare et Seondaire
gswi gnermenm Classique t Moderne sectionss ASC)
lntermat at xternat
8, 0Se M agn, 8 -
Laurlat de l'Alliance Frantaiae (Composition frangaist
aux Examens du Bacealaur6at de Juillet 1934 et Coneours
de Diction frangaise de Juin 1935 et de Juin 1936).
41 suec~ s aux Examens du Baccalaur&at (16re et 2~me
parties).
Le CollUge Simon BoUliv advise les peres et meres de fa
mille que les inscriptions pour l'Exereice 1936-87 se reCol
vent tou s les jour ouvrablesapartir de 8 Hrea. A. M.

Lt Directions


A l *-r


Le fait est incontestable
\ /


LE RH I SARTHI







meilleures vari ts de cannes


d'n vast territory
dvas. *.. *.....


- reuisant les melleurs terroirs.


C'est ce qui fait som arome


GOUT EZ ET COMPARE.
t ,,w m &* 1w n T4 r: 1a.- aB- ,


*- 4. -

Loterie Nationate

d'Haiti

416, Rsue Bene Fo,
Phon $358"
GROS LOT :
DIX MILLE GOIRDE,$

LE COUPON:
DEUX MILLS
LB BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT

gw mas, eette Iqu va.
leur. C'est un genre d'ipar.
gre.; Et puts .n'oublies pas
qu'L1 nfut soutetir Notre Lo.
terie NatIoal car eile vieni
en aide, de son edc6 a beau-
coup-t'Oeuvre d'Vitit et de
tBiefwsance Publtuts a itra
Svers tote la fR4uWque.
I' :4ur .outte teo rai ns
1 4f1*e! ou Stransfre, awhe.
,.O 03D COUP" ON4 00


YISITEZ LA

SPlHARACIE CAMILLE
Soutease doe donnr, A sa a om-
bruse et blenveiIlantrt clientele,
satisfaction pleinte et enrtIto, ah
Pharnacle L. Camille don't I; l1.o:
n .ct phus A faire, rn.: ,ce ,.l 'v gar
nir st s rayons ldes rnmeiileuout sp6.
cialiti;s franrgalse, altemands -t.
amritcaines.
O( itr h'i..s p ,o|luiti I-s pi.t ri(-
puthi dut fameox ]itbortoir'. ffi
yer, ia Pharmacie Ca.mille vir.nt rt
re~ovoir lei spdeialit&i :niivanteci
I(i't'Ilc offre a toui, iaux fpri,: r<
plua conscienieurx
PRODUCTS DU
LABOR TOIRE GIBA
Phytine fCachoe et ampo'k
Fortosmn Iradier
Atbcolnni.nL;'n. Com~in.rbn6
Sti'auut'ri iTio C3tmprinka&
Agomine Co mprjmws
il~ninC:uir) iii!: ori9ipmilcbI
tHame-Coagulimt; ampoute-.
(;1aculhbrter Hn[ilr.w l bnvwatud
conrauifno Goutirs ft ainpouWat
Atoquincil Cuchets, fct gArnIj!t
I i polxinet (ompriif&m-
1Pristaltine d rag&e
Perralnal ongnetnt
Sirop rt-,yI
int'rot Viofonrmn Curmp'-i? ,
Opocalchim irtdict ci Miph'
AT ATIfS SPECIALISTS
ITra6tosa Sirop de fign ; &,onst.-
nation deg. R6bKh)
Suppo-iti adultes
Lait dc Mngn, i (Mckcson, Phi.
lipps et pitOt aniwi)
Rhbantine Lunikre HI i 6nrtne
(hygi n e dao femvann
Antidote Malaria -- Lo rpilul.-r
carters, Etc;, Etc,,.
La Pharmacie accord un sait
spEcial aux ordonnances. Exseu
tion scientiflque et rapid par un
sp&cialiste exp-rimenti et dc 1r:

Pharmacie L. Caille-i
Angle Av. Trujilo et Rue Enrtlu i ,tbin.
Cliniques des Doctetws
N. CAMILLE
&
PLESANCE TELEMAQI,


REX
Diranche 18 Jtuilet 1937
LE PETIT ROI


d'apr,


s le roman d'Andre Litch-


tenoberger...
..Mise en scene


vivier,
Inte.'prites :
Arlette Marchal,
ty, Paule Andral,


de Juilin Du-

Beatrice Bret.
Robert I ynen,


Marcel Vatlce, Jean Toulout.
I/action trs- mouvemmntc e dcoe
film se passe dans turt principauttd
de I'Enrope Centrale,
C'est th qiu'habite le Roi Michel,
infant de 12 anis, h6ritie:r du pou-
voir absolu tque lui ont I&guc ses
ancetres, ct aussi, helas de liar
lourde h6rtdi-t.
Le Peuple? Le people opprim&,
ceras6 d'impot, est hostile au r&-
gime. L'opposition mene par p'an-
cien proscrit Storek est tenu en
respect, par la force et I'4tat de
sitge... Des attentats fr6quenits...
Aussi, comment s'6tonner si aoU-
vent, dans son sommeil Ie PETIV1
ROI est assailli par d'affreux cau-
chemar.
Pourquoi gard~4,-on n te si-
lence sur tout co qui touche A sa
nimre? Si elle est more, pourquoi
son tombeau n'est-it pas A ct6d des
autres l-bas, dans ka grande salle
des manja oljes, eta si elle vit, o esat-
elle... L'enfant veut le savoir..,
Venez voir Dimanche a Rex, Phi
toire du PETIT ROI, I.l Lvre en-
fant qui voudr ft bieni etre con wn
lea autre,...
Uine trag iie 4mouvante, e'*st
k~ PETIT I ...
.- -

A OLOBR
Une Hall de d12 m. environ
situie rue Dant&s Destouches,
Amncens atleiers du i Nouvel-
liste*.
Cette Halle situ&e dans ]a
cour conviendrait tout usa-
go.
s'adresser a Madame Ch6-
raquit m me adresse ou de ;13
S15 h.sonnez le no. 271.


----- ----- - -!1 S


-W


IX r;e 1


I




t-- ....... ....... ..... .. ....- ---------n i t '
' .44$ B :_ ZhV4UAP r '-" na .UUY~I~it n, % .. .flIF n w* ".-,


Li


.ibrairie N'mve


Ce cliche represent le Building de lat Pharmacie CASTERAr.-- C'est ine construc-
tion qui faith honneur i architecture national. Le dynamisme e le savoir fire des jeu-
nes qui ont crik cette important organisation ont su y mettre du got, de la science, de
la mithode- Nous recommandonsa i is lecieurs de visitor lea diffirentes sections et di-
partement de cette Pharnmaie, don't l'ouverture a marque en notre Pays, tout conmme
l'inauguration de Rex et de Thorland, une ere nouvelle :
Progrcs, Civilisation.


ADMINISTRATION LOCALE
DE PORT-AU-PRINCE

(Suite)

Le terrain reserve A cet effect me-
sure aa maximum 16 mbtres dO
large sur 50 mrtres de long, et ,
trouve situe dans Iaxe du bitW
merit de l'Htel do Ville et de I
place. La construction ne devra
pas ddpasser ces dimensions.: I
hauteur n'excBdera pas 16 ni;-ltros:
Le Caractere du Monument dc,
yra tire affirm par sa comnpoi'.
; srchi;tecturale ou sculptural"
Jeu de lignes et de volumes. Ii
pourra Gtre prdvu des ba-rediiefs i!.
lustrant les grands fats de 'lHis-
toire Nationale, darun cadre do
lignes pr6vu par ic Compositeur.
La sihouette devra Ltre (tudice
de fagon s'harmoniser avec te
Caractere de Ia place qui liu sort
de cadre et au fa,.-ad- k. 1'HlBi- d.-

Le-y proI ; 't. SC ou ': !c:;. r, ,: .'
comwe 'ikes.:
lo.- Plan d'en.-mr: ., '.r)
par :n.
2o.- Elt ati.:.n de !: td'.'...I, p-:
ciial- a u.(5 p. r:m.
Vues perspc-ctivv- a la .Ior
des concurrent:. ---..
,o.- Plans du Mw.i. .n. l
coupe, 0,02 p. m.
-:.4 3 aatn's fua d e Ls : .I'.;
i,02 p. m.
--D6tailB de conr.tructi.n
Un devise esirmatif dctai:.. .',..
le total ne d6passera pa:s OI 0(10
gourdes, foundations non conr,',i--.c
accompagiera l'cnvoi a;nsi qi,'u
cashier des charges conmpi:t L,:..i!
giant la mise en ceuvre dc tretri.-
prise et pr6voyant le3 etLapc.i sae-
cessives de realisation ct l-..:c.rni
nation techniques di travail.
N, B.- Le plan g n ral do. la
Place pourra ire cor :su: te .l. Ic'
bureau dx de I'll5tcl de Viile, *,ii b.-
tenu A un prix fist par 1'Adimi:.-
tration Communale.
Ce conccours est, dot6 d'un pre-
mier prix de quatre cents oollarzs
t400) d'un second plrix de Cennt
Cinquante. dollars (150) e- d'un
troisicme ptix de cinquante d(ol-
lars (.50.00).
Une commission techniquW cho i.
sie par I'Administration C,.mmu.
nale supervisera les travaux.
Les dessins fix6s sur chassis so-
ront rendua h l'Httel de i ille lc
15 Octobre prochain A midi prtcis
au plus tard. Les projects auront
une devise. Les noms des concur-
rents seront en signature a,' has
des devis et des cahiers dle char
ges, lesquels devront etre .emis
sous envelope eachette avc z corn
me mention 'Monument Comm6-
moratift.
15 Juiltet 1937





Grande maison base. Bise
Avenue du .Prsident Trujil-
lo, No. 411,


1P-P~


EXAMEIS, OFICIELS DE

STENO-DACTY LOGRA P IE-

CO3MPTABILITE

ILe Diriecteur de l'Ecole Spciale
de Stdno-Dactylographie port A )a
connaissance des int6ress6s que les
examens offices de Sttnogs aphie
ct de Dactylographie auront lieu
en cet ;tablissement le !undi 19, le
mardi 20 et le jeudi 22 juillet A 3
heures doe 'apres-midid,
SLe Jury compos6 de Me. Mauri-
c,_ Aif-cd, Chef de Bureau aUo D6.
apartment de 'Instruction Publi-
;(.;c; A: T. Marc Brutus, Chef da
Scrvic dl'Arpc-ntrage au Bureau des
(Coni.riuiiuonts; de Me. Justin Lau
r.t SUdnographe au S nat de la
iRtpublque; de Me. Maurice Nau.
(Chef du Service des Domaires au
Dtptartement des Finances; et de
Me. Charles Thovenin, Chef de Bu-
riauW a: D&;panrteent du Conmer
*.-., .':- llri'.ii. 'i ~,'u1:. :a prM side:.ce d :
Sa:..-. i.'. Scoaire.
!1 .- ,:.;r,:. ? ,-ifficitei del Comp-
abit, ;~i- n: g,.Lement lieu a l'E.
m.. i SO.-. s k* control dC
': i. io.iitr~. conime suit:
S. :. 1 j.iaie, A 3 heures de
S :'. S. tr',ves ecnite : jou.
S.; ': : (a i',ssue des examens
."* ,;.;.rhiqu s dui mime jour>,

I. :.'. : era pas admis aux
.. '.,- w. r..s d- e Comptabi'iti
: t. t-*di 16 Juiliet et de Stno-
":i: hit i:11 1:idJi 19 juillet.



1:Tir:N.TISSANT SUCCESS DE
S NOS JEUNES FILLES

C',te annie, figuraient parmi les
'rid. ai B 'Eaccalaur.at. ler
r ,, .: dtux jeienes files diu Cintro
.1 : ...:-- [ .:i ersi'aires, Ma Imoi-
L.- nI ,'illiam's et Mademoi.
.-.: c L.:c.. iPaultre, la premiere d-?
la E.li I. L er It la second de Ja
SL.cticn C. Aux 6preuves 6crites et.
,raiik, elles out obtenu de brallan-
l;i: nC eiE.- q'.i los classent part:! leen
Sprmi ieLrcr de ieur promotion. Noui
San,> srns' nos milleares fitieita
rlis :\ ces interessantes jeutes
i i:r, atinsri qu'A la Directrice da
CLn:re d'Etudes Unikersitaires.
: Mlidame Etienne Bourand.



COMMUNIQUE

La Secr'&airerie d'Etat du Co n*
m.rce informed que, d'apr&s corm-
munications revues au Dnparte
imert, les navirea suivants ont em-
barque, dlu 1 anu 15 Juill. courantja 1
luantite de 34.356 r6gimus de i-
gues-baiianes, rdpartie comm. suit:
:Oriskanys Jacmel........... 1.356
Cayes ......... 2.17
Anse-d'.ainault 1.856
Saint Maxrc... 41.769
SCap-iaititan ...... I0f.t

tal ............-.. W.j4l


Le department de Meubles de
la Maison Paul E. Auxila vient de
rentrer un bel assortment de TA.
PIS dessins et couleurs modernes.
pour Salons, sales, saut de lit etc,
Nous vous invitons a venir voir les
prix relativement baa et los quali-
t6s tr&s supkrieures.



LE FAMEUX 1BOMLER JOE)

VA ENPXORE LATCHER
Joe Louis le nouveau chdanpion
de la boxI ira i Londre's defend: -
son titre, centre le fameux Ibxeur
Irl ndais Jack Doyle en AoQ. pr,
chain. Et en Septembre, iI rcncoi,
trera le boxer Anglais bien conr.:.
Tommy Farr; mais cette f-is !,
match se fera A New-'ork 1] a
accept 75.000 dollars pour sa re.:
centre avec Jack Doyle.
Jce es: main:-;na t & a ....;:d! ,
poi.r ri-.te!q:e. jours, danrs 'intre::
tion de ai:matir.
Mn:S Schrmelng. a: r'_.- t
rrend'4re une resr:uL.;:i der:. ": .
n'Lan a er.cn:I- A '
rdier Noir.


OMISSIONS


D i: s I c;ico pe-rend-n doe a r
I-.r.':'.; I:.i '.1 ui t s ;aa L( ,ati ,
dr } ,.:iC. n1jse L ns avioni omis d.-
jara.. de la purt atcipahon des merr.-
L.-es .- Clerg,, d, son Chef actual
lc d"vo'.. Chanoine Coiin, de~ Fri-
res de I'In.truc:ion Chritieiine t
dI. P..R. Perets du St. Esprt:
!'.Ltut tai'en: presents A cett:
,veli, Q:-e, pen anL iA ler Francte
Immorneille.
.. .

2i:. FERENCE DU C. H. A. F.

(Onn doi pas oub.ier la :-unf6.
i- nce du R. Pere Surget, Curm dcu
Sacr&-CceLur.
Elle aura lieu dimanche mati-:
i 10 hcures, a HAitiana.
S.ijet tr'-s inttiessant: L'F.glise.
le Marriage et la Stabilith de ia fa-
mille.
Entre libre.



COLLEGE

ST. VLNCENT DE PAULt

Port-au.Prince, le 15 Jaillet 1937
...... .... ...........
Le College St. Vincent de Faul a
le plaisir de vous inviter A une Mes
se Solennele qu'il fera chanter a
l'Eglise Ste. Ann' le lundi A c da
courant 4 6 heures du matin A& Voc
caason de la fate die Saint'Vir.eein
.de Paul, son Glorieux Patron.
Comptant sur votre pr6seee, at
vous sahue.

e DirctOur,

Hlr&tWlu LAVENTURE.


QUOTIDIENS PAPATERIE RI VUES

CABINET Di LECTURE

COLLECTIONS A BON MARCtI

Scape en MUarche par Theodor Wolff Les r6v61a-
.iuni du plus grand journalist allemand sur la
4Cae-re, ses origins, ses consequences.............. ;.
;-o.se 85 par Alain Bourrin.--Censur6 pendant vingt
anu;, ce livre r&vele aujourd'hui les noyens don't
,.sposait la T- S. F. pour dcouvrir los moin-
m e, actions de l'ennem i ..................................
La Liberie de la Conception par Dr.Marchal.600,000
lecteurs ont trouvi dans ce livre la solution a un
problem angoissant ............... ..... ... ........
Merveilles de l'Exposition de 1937 par Robert Lange.
Le livre par lequel vous aurez ine idee des prodi-
ges r6alises par differemnes nation .................
Cesar Borgia (1475-1507) par Rafael Sabatini. LIH is-
toire n'a pas connu d'homme aux passions p!tus-
violentes ...... .. .......
Belles et Fieres Antilles par Marius Ary Lebiond.
Impression d'pn voyage feerique et illustre......
Matiure et Lumitre par Louis de Broglie. <:...I1 ftaut
aimer la Science parce qu'elle est une grande cu-
vre de4 'Esprit.> L. de Broglie........ .................


2,1


7,.

4,1.


5,00


VENEZ VISITOR NOTRE EXPOSITION DE ULIVRg
POUR DISTRIBUTION DE PRIX- VOUS EN TROlUi
VEREZ POUR TOUTES LES CLASSES ET A DES
PRIX A VANTAGEUX.


MARI'VAUDAGE EN
LA MINEUR

Un do nos grands mus;cieni
&lnt e souYt de plaire sort toas leo
jours ou priutt tous les asois du
cadre de la musique, etait, con-
me tout le monde a Bolosso pen-
dIt a nuit du 15 au 16. Je m'em
press d'ajouter que ni Ie cute d:.
,a vioerge ni celui de la musique no
I'avalent ameni;, Avi t une ton,
nelle don't la tenanciere etai*' tun-
enseigne vv'ante d'engageanti cor-
dialit6, ii demand le prix d'un
punch,
Q :,m, L..imes, Monic-ur'
[1 --I .er, ir, but et remit, i
I'aimablo personne in bilet d'unr
S ,a hn.Aure:asement ii .ie vi.
i a' *ure.',., ir !.a rr"nnaie. Inq.. et, :1
r.c.; mar, .mr.arrasse.
Ah. Mo1si-:'c.: JLe auiis tell :ment
r I'.c dt .cl avoir vui qu m:
l'andra t. roi..r'.r des forces non
,v'e;l.s '.:main matin. Avc'c In mon.
nai. i 2. me feral fair une I onn
::,up-: ail"'-. m'&tre pay6 dia ce
sc1i :In p-ein paquet de ,SplcndidA.

uak Ed t,-r,y-- AJ^^BPx!a; >^~a fsida *fp )l!f5fffia~^


PARAMOUNT :

DIMANC'HE 1 JL'ILLET 19C
a 6 et 9 heures P. 31.
Sur demand gkndrale
PARAMOUNT
Reprend
LE SECRET DE POLICHINEU
Rdalisation de BerthomiFu
d'aprbs l'euvre celebre e
Pierre Wolff
avec Raimu, Francoise Rosay,
lerme, Janine Crispin.
...un titre connu.....
......un sujet connu...
............des artistes connuk
LE SUCCESS DU JOUR

En Matines A 3 heures ",.
MarthEa Eggerth et Philips i1olh
dans
(CASTA DIVA
REalisanLon de Carminei Gallon
Mus.iqutIe dc Smiidt Gentnor
d'aprk Vincenzo Bellini.
Ce fiim a remportk la plus has
rtcomrpense A la fameuse e.xpq
:ion: Le Biennate de Venise,
LA COUPE MUSSOLI;NI
/ '


REX


Sanu-dli en
ri 0.60.


soiree popuaire


Le populaire Maurice ChC-
Svalier.
i Ln toLublante Janet Ma(
Donald dans
LA VEUVE JOYEUSE
Dis valses tangour'ellsec
des partenairhs s6duisants
Tout Ie charge de Vienie.

Dimanche A 3 heures 30.
LE-,!le Howard or..t Merk Oirron
dans
LE CHEVALIER DE LONDRES
(Scarlet Pimnprenelle)
Un film d'aventure oa f'on voir
se p:rofiler lcmbrc- de In gauillotine...
Un eznilnhrmrnmeo Anglaia P .ayant
tce s:tluver it ls cotidamnns .:ort...
Une fetmmo belle et rac&e ...

A 5 heares .30.
Un film retracant rh&olsme
de la l6gion
LA BANDERA
avec Jean Gabin, Aimos, Le Vigan.
Pierre Renoir et Annabella.
Cliacune des scenes de ce itm esr
Apre et ipouvante, et chaque rifle
est tenu lpar de grands artit.a,..

A 8 heuresa 30
Pathe Consortium Cinema
pr6sente
Un iilm de.Jullen Duvivier
SLE PEWRT ROI
Inspire du roman do
A r- ,- A ,Lihotebeirger


i -- -- ---- ---

Machine ai erire Remingd
Machine (i ealderl Dfalon r
iubans, paper carbon l
SFailes v0n8 schdts chez
G. Gl L G


CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELUIJ
et
MARCEAU DESINORE
Rue du Centre No. 98.
-q
rLE NOUVELLISTE.
Rfe Flrou No. 0 .
itte Postala No. 185. Tl46pho e
QiTOODIEr N PONDt E9N i89
Par
KENRI CHAOVET & CHERAQ
teeartfProprstflnr
0RNEST ? CHAIIVTM 5
Sotsraire rafro :
MAX DoVAt
U Admn39r8sa
%LI~flot Q7CIOROWB-JA~if


.,: .:..
,. ;.' ::.":,,c'". m r.
V c '.'"5 'o~n .... :sz hJ .'.r 'm s 4i'J'~" .', i s' 2 Ilk'


-~nm~mmrsP~;~"&-~rra~ernnaw~p*~p~n~ I.I^~