<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03070
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: July 8, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03070

Downloads

This item has the following downloads:

19370708 ( PDF )


Full Text
--w- .r ti u."


PAGNS
ft PLo S AdNCIIN

aaJoTIDEN D'ltJAIT


--




QoTI P
UO T ."*',..' ,>, ,'*D, .FON D IE ,. 9

QUOTDImEN FONDE EN 18W11


RRWZST: 0. CWL )Vjt

0risnr.tryvrtn.*e


POiRTAU-PRINCE, BAITI


I!


JEUDI 8 JUitLLErT 1?7


INDEPENDENCE DE3 ETATS-UNIS PU NOWD



L'abondanme des numaires nies et sauvent d'un dtkastr
t cause du retard apporti & certain Parmoe amnricain
publication de ce article qui allait etre an6antie pa
d nous a ete remis lundi-- les troupes du lieutenant-c
ais, come les questions lonel Maitland.
histoire intbres8et tou. Enfin, A la suite d'un plar
urs malgri leur anird rior, de champagne arrn et habile
come i s'agit -azdre part meant men par Washingtor
wc be hommage rendu a la de Grasse et Rochambeau, 1
-ande RLpublique Etoile capitulation de Yorktown me
uelle nous sommes lits en fin aux hostilitks. La Repu
nt que Puissance Amdricaw blique des Etats-Unis est fon
, nous commettrions m i d6e.
ale fate de ne pas offrir 4 Et depuis, cette puissant,
s lecteurs eette pae si con- democratie ne fait que conso
rme la u vrit historique. lider sa prodigieuse destined
L'Amerique nouvelle s'es'
Antagonismo etre les in- forgee une vie am6ricain,
:'tkeen pretene cre& d'a. don't le caracthre repose sul
rd paIYtIe Actes de Nav. I'6nergie positive et pratique
tion>>, ensuite le manque de Cependant, il ne faut pas crol
gesse politique du gouver- re que l'UtUltarisme est pour
ment britannique (Stamp ce people soul motif de direct
:t, loi sur le the), souter tion. Nul pays n'a porter p)lu
r les perpetuels tiraille- haut le flambeau de I'Ideal.-
rnts abusifs des agents de Et c'est pour avoir su conci
m6tropole, telles furent lEf- lier la morale desintkresse e!
ises qui d6terminerent cet- la morale pratique-en 'oc-
R&volution qui mit aux currency la liberty et le tra
ises la Couronne avec les vail-, realiser le total des vi
lonies liguoes par les va sees humaines que ce people
treux Pilgrim fathers du tyflower. le plus riche et sans doute le
lous la poussee unanime plus heureux des peuples de
Congress Continental reu- la terre>> I se mnfie de 1'Eu
A Philadelphie, les Colo- rope don't il est issue, ecrit
s Unies formulent et arr&- Firmin Roz, et la regards
it la Declaratioi el ~bre du non sans dedain come un as-
ruillet 1776. iElles avaient. ,embage de Nations vieillies
)clame leur independence, sees, querelleuses, (uI ont
eur restait A la conquerir.)> depuis longtemps donni leur
En Angleterre, la retraite measure, peut-etre meme rem-
Pitt laissant les mains li- pli leur destine, et doivent
s a l'autorite metropolitai- ceder la place ou du moins le
et celle-ci n'ayant point pas 'a ses jeunes forces, A ses
inge de position, les enr ambitions neuves, a sefs res-
its de la libert e e onfient sources infinieso.
ette Force qui soutient les Foyer par excellence de la
-,R causes, philanthropic agis.ante, la
. Congress continental re- Nation Am6ricaine s'est rve-4
t Ie (ommandement de o'ar. lie une Dnmocratie de Paix.--
e a l'habilet4 de l'Iilustrc Ces jours-ci, offrant une main
ieral George Washington, confiante aux vi n g t Na-
installe son quarter gene- tions du Continent Ameri-
A Cambridge. la Revolution etait comr-. terables P6alit6s q(ui justifient
ncee,. les espoirs, eclairent I'avenir
Sur-k-tour suce5s et- re- et consolident 'action collec-
'5 des deux c6t6s. A un cer- tive-
r. moment, la cause de la Ce magnifique et merveil-
rt4 amnricaine est en pe- l eux d6veloppement s'6pa-
Washington se multiplie nouira de plus en plus. La Re-
ivyre et gagne les batuillew publique Etoil6e, puissance
Trenton et de Prineoton. mondiale, maintiendra ce vi--
;ur ces entrefaites, arrive goureux optimiste qui Jui con-
brillant officer frangai; i quiet tant I'admirative esti-
it le devouement et l'ar- me des Nations eclairees. Et,
ate g6n6rosit4 se d6ploie- la cpaix de la justice pr6va-
\t avec enthousiasme et plant image de bronze qui s'6-
is measure, le jeune mar- 1eve dans Iile de Bedlew por-
s de La Fayette- Le8 po- tera toujours -dn guise de
ais, Kociusko, Pulaski et torche, Ie glaive de La Justice
lemand de Kalb grossis- et de la liberty& jamais lev6
it les rangs des volontaires. centre les faibles don't t'im-
. Savannah, les negres puissance ne diminue point
Laiti combattent avee un a- Ies droits.>
trnement inoui pour Pl'In-
)endance des Colonies U- Constantin DUMERVE-


umm---w V ~U-"r


LLEZ LA BILE
DE VOTE F01E-
t 1 c*ael st$ satwiz duo
fit I. am i d e
'11 taut qctru foet viju ebaqur JiraF an litre
a f doa lnte.ttn. 1 reVt- bul nrrmve mat.
Ca I4brent. Use 1 djghrent p4* I, putr*-
rar Des gs* Ruf ost fait, YOiu tu er-
Lipt& 0Yortnl? sla'SiDpjisnft et VW'A
taint. alfttM Vn" m vcyS tout n aulir I
i z sstIfs MInt d Tc pt-aIr. Un" i-afe


40B n'ItLit it eaArKe.-' p-i.b Ui
DflT*T PIt'S CARTERS puur li
0, a s 130tt wtit &3r nif dBwam t lil're a. ra.
Sbite qut ma remstm crapalomb. VW'-
duis, ta nnta.j9m .Ur fatre o ..ular I.
"fc 1tctVrtIr PfI-"tb"a (Jarlcra ^m-

A. HAKIME,
id Dtributear pour 1 ,cW,


NAISSANCE
M. et MmeN. Nestor Georges.
ont le plaisir d'annoncer la
naissance de leur premier n6
pr6nomme Serge.
La mere et le b6bM se por-
tent tr s bfen-
Nos compliments aux epoux
Nestor Georges-

Retenez bien cette date:
Dimanche ll Julilet 1987.
Grand Gala A 6 et 9 heures
avec la Superproduction
. Le Seeret e Wichnelle


L'AFFAIRE

Nois extra,
tmi u Le Mat
eC Rad ale> les'
e vans relatifd
tr tien:
1-
La Commni
n par ce fait bie
D- puosibilitt de
, travaux, son
i pu porter que
t pieces qui s'4
- Ien la posse:si<
Sbert, comptabl
charge du serve
e L'Administ
- saisie dut en
Slice judiciaire
* dat d'amener,
SM. Chretien A
t le avant-hier
. y ouvrir les c
. naisons don't il
r ou pouvaient
. documents rel
Stion.
Coi t fut pein
- sieur Chretien
inexplicable re
Sdut etre d6mt
. masse. Apres
- n'etantpas a(
rations furent
pour itre rel
main.

:1 a.
Le Departem
* ces institua ui
charge -ee drl :
; tes d' I':x-Rece
2 tien invit ia s>
van't s Men
Soelmmnis;ion po
cation de ses c
Sde le fair et
leur ecrire et
justification, p
stations le plu
centre de haut
res dignes a t
respect et de co
qui en effet jou
Spays du meille
Sral.
Cette tactiqu
n'etait qu'un ca
titude digne dt
ose attaquer el
leur honnotete
ture, ont tenu I
ver le ballon.
L'habile recev
pour se soustra
station que miiet
ne il savait etre
!ui seul.
(L'Act

Hier martin m
midi jusque vei
Juae de Paix, tb
sence de l'an
continue ses t
les papiers ont
des coffres et b
apres midi U s
leur classemen


CHRETIEN NOTRE KESSAGER


y as des Jo nr
in et L'Aclon
entree lets Sui-
& Paffatire Chre-

ssion se trouva
n vite datfs 'im-
continuer -ses
examen g'ayant
e sur qelques
talent trouvees
on de Ms Flamr
e, actuelloment
'ice de la caisse.
ration Locale
ref6rer t la pu-
qui, par man-
fit comparaitre
l'PHtel de Vil-
mardi, pour
aoffres a combi-
: s'6tait servi et
se trouver le-.
atif, A: si ge.s-

e perdue- Mon-
:naint!nt son
.fus et Ie coffre
oli a coups do
quoi le travai:
chev6, les opi--
t discontihnue:s
rinfe- e Lndde--

(Le Matin).
a-
4
lent des Finan-
ne commission

:Veitur. M-. 'h .
e preenUt: do-
ibres de cetl..
tu1' la justifi-
omptes, refusa
se content do
en manf re de
orta les acci- '
us fantaisiste;
.s fonctionna i-
ous 6gards (d:i
nsideration, tu
dissent dans ,e:
eur credit mo-

.e de Chretien
mouflage L'at.
e ceux qu'il a
t qui forts d
et de leur droi.
)on, a fait cre-

eur accusait.
ire a une accu-
ux que person-
* fondde coni tr .''

ion Radicale).
S,
et hier apris-
rs 5 heures, le
ujfours en pr- -
ien ReceveTur. I
ravaux. Tous I
ete enfin firt
ureaux, et cet
era pre edd 0
i aIn qu'ils


so~ent remis en onne et dut ,
forme a la Commission de Li.
quidation qui pourra .done!
sons peu remeftre un travail
dfinitif.
Par alleur e nous croyon
savoir que 1 Administration
Locale a dipost pladnte con-
tre I'ex-Reeeveur po son re.
fus d'ouvrir les coffres, refuse
qui a obligi le Juge t requ.-
rir intervention -d'experts
p4a des Pompiers.
:Le grand eoffre de la Com.
mune a di couder plus del 000
dollars. I' ne peikt plus vevire:
& rien.-
SE vot .4.


AU CANADA
Le Sympathique
Dominique H1pppolite


IFaisant suite h notre note
d'hier relative i la .s-anee
inaugural du 2eme Congr&s
de la Langue Franqaise, te-
u i en la helle ville de Que-
Sbee, nouis annon;ons aujour-
Sd'hai le grand suees de notre
de1l6gu6 Me. Dominique Hyp-
Spolite Poccasion de sa con-
Sfebrnce prnononeee a i'Ecole
Normal de Montreal sur la
podsie lyrique haitienne. C'est
du numero 28 Juin don't
Snous avons parle hier dana no-
tre articulet, que nous tenons
les renseignements. Le me-
me journal a public lai photo
Squi fut praise au moment prI'
Scis oi le connfrencier aborda
son sujet. I le chatid et d'une rare eidgan-
ce, dit le reporter, que M. Do-
mininique Hyppol ite, procU:rcur
die la R6publique d'Haiti (1
po'te reconna, d6montrait
vend redi snir it 'Ecole Novr
Sale dv'ant tun auditoire vi-
vement iuteresse la vitality
du lyrisnw di- la po6si hai-
D tienne> .
Me. yi ,lite, il nous sem-
:ale, a drtii: un aspect peu
S;m'iuu t >on. s t1, puisque
pour xj)i e le i yris.m hu,,
@; I:',iL a cri b bon d'intvrrog'
<-:J(.r ifal'cte;r, here itaiies et
milJieu ph i',iqu, sans s'aven-
turer, souliyne-t-il, dans ,
domain ded ethnologues Pri-
ce Mars, I.riimener Denis et
Frangois Duvalier, quant a
ianalyse des agr6gats biolo-
i; ..n du peupil haitien..
1 ;: lieu d'en complimen-
ter .:b. Io. uinique Hyppoii-
te Cqu o;i'.rente si bien au
Congrres de la langue fran,
gaise I'i:,nelectualite de son
pays-


TOt. 't,..E DI'NSPECTION

Depuis avant hier martin,
l'autif et devoue Ingenieur en
Chef des Travaux Publics,
Monsieur Charles Fk9uitre,
effectue une tourn6e d'nspec- i
ti6n dans le Nord et le Nord
Ouest, en rue de se rendre
Compete de la march des dif-
f6rents travaux sur les chan-
tiers.
Apr6s avoir visit Cap-Hai-
tien, Ouanaminthe, Acul Sa-
rnedi, Fort-Liberte, etc., 'Fn-
g~nieur en Chef, de retour au
tCap, a laissd ce matin, a 11
heur s- ptr tBayeux et de la
.N' rendra a I'ort-de-Patix.
Nous sou'haitons fructueu-I
sc besognce a 'Ingenieur en
Chef durant sa tourn4e.

R- E UE CUi -- IN

REVUE CUBAINE


NoLus :vons parcouru ave1
int6r6t tucional une Revue Cubaine
qui nous a 6it envoy6e par la
L6gation de Cuba.
Present6e avec gouit, et trUis
instr:'tVe, elle met ex relief
toutes les activities actuulles
'dupays de 'illustre Marti:-
Tous nos remercienent:,
pour le gracieux envoi,


S'INDEPENDANCE

DU VENEZUELA

Void la Correspondance A-
chanoge entire Leura Excel.
l ences S. Vincent et Lopez
C (ntretas 'occeasiont de la
SIe national de -la Riptbli-
que du V(eizela:

P.-au-'Pce,,5 Juillet 1937.
Son Excellence le Pr6sident
de la Republique du Vevrzu&-
la
Caracas.
1 1 m'est profondtment a-'
grbahle aut nom du IPeu ple
Haitien et en mon nom per
sonnel dex primer a Vot'l
Excellence et au Peuple Vtene
zuel ien mnes vcux les plus cor-
diaux i l'occasion de 'anni-
versaire glorieux de 1'Ind(-
pendance du Vtn6zuela-
St6nio VINCENT,
Praide'nt do ,a Rep. d'ait


w': as, 7 Juillet-
Su Excelencia Senor
2 :r 'cinte Haiti




nuestIa Fiesta Nacional y hi-
go votos por mayor prospI i-
dad esa nuivion amiga ^ por
ventura personal Vuesti,' ix-
i celencia.
S-E. Lper CONTRERAS
SPreidnefi de Veneznela

T'I RA IDCTI O
(Caracas, 7 Juiiiet
Son xU OeIlence
Monsieur le President d'Haiti
Port-a u-Prince.
Je remfnrele vivement Votre
Excellence du cordial messa-
ye q( 'elfle 'Ia ,envovf'- t occa-.
sion de( nritror F'e 'tNaticnale
et je fails des va'ux pour la
plus grande prosperitdde cet-
te nation amie et paour le bon-
heur personnel de Votre Ex-
cellence.
E-I Lboz (CO' TRERAS,
President du Vtenezula.

(Voir suite en Gieme pape)


:YOUVEL OUVRAGE

Nous avi ns reeu ce matin
Ia visite doe not yre confre're
Diogene TPieard, directteur -dh
journal < te aux Caves, II en a profit
pour nous fire part (de la pa-
rution prochaine de son livre:
Pour une jolilique economic'
que efficienle de Lilbration
Financitre d'IHaiL(.
Bien q(ue le programme de
li idration tinanciere du Gou-
\e)'nemitent IUt la Repjubl ique
comlmlence a recovoirll line so-
lution satisfaisante, nous ne


pouvons que louer la d6mar.
che de notre confrdre, vu quc;
les questions de doctrine ont
aussi leur intir6 t et lur prix.


e 1* .... .....- -- -- ^ ^ ^ } s

Ceux qui lisent les bones
revues et ceux qui voyagent
SI'Etranger connaissent la
Scelebrite des Parfums et Pro-
duits de beauty de la Maison
SHELENA RURINSTEIN,
- Paris Londres -- New-
-York que Pon peutt trouver
maintenant chez PAUL R.
A'AXILA, rue TraversEire.


- 42me. ANNEE


- 'ri%" iiiaat'm e4


II-


No. 14.1 0


0 It 0 -0. At 0- 1* w w -- B -- *^ .I'- -.,- _": ^ -r ..:- ^ ,--; ~ x


- IIIC t L~ 9~ w.





PAGQ 2 'L 2

Coe- ..,:
tsritS -'
.,'AUTRE FICGURF
D FPABRICE


Je rivelai trop tot que j'e-
tais Lucifer. Elle s'echappa
de mes 6treintes.
Mais ce furtif contact do
range avec satan engendra
chez elle l'amour coupable.
Et c'est I1 que je la tiens.
Elle n'est point devenue tout
a fait comme moi ainsi que a
cru Vigny; mais, dechue de
son rang eileste elle erre de-
)uis plusieurs siekesl dans
1es profondeurs des mers ou.
des fore^ts.
Mon amour pour elle tou-
jours constant s'est .depuis
change quand je Fai vu prfr6-
rer A moi, Roi des Enfers, un
mortel tel que tol.
Ton amante, Eloa, tille prE-
cieuse a l'Eternel n&e d'hne
larme de Christ; tu me I'as
volee! Je la franperai en ti.
et toi en elle.
Cinna tira birusquien.e t .
revolver dce sa poche et fi.
feu:
La lampe s'eteignit; un r
clat dce rire infernal 6bran a
la salle, et, une voix ueloine,,
se fit entendre come sort.,.
des entraille. de la terre:
Cinna, je suis esprit et 'y--
tere ;je connais tout, regard ;
Ne voi-tu pas d(ans I'avenir
un iLLs- aU ie vieillard no i-
rant- an al (un, -
t n grabat ?
n c wa C niae < ->" ".- -r

le la pail le.
11 prit sa tlt ;
mains et plenra
Quand ii releva e chi, C,
vit Victuire qui p .:'t iait .
(des sins h Fabrice .
11 court vers la p ,


-i-t eti ortit.
Ninon et Fabrice ,,Caveiv
suivi- Celui-ci s'approch d
lui en lui distant:
*- IPiardonne-ioi, am, i
je t'ai offense e, t meantt

Retire-toi de -.i, tira-
tre, s'6cria Cinna, ou je te tui-
-- Pardonne-moi, te dis-j c
Cinna, j ic n puis vivre san -


rL NOUVELLISTEI ".. .-


Pour vous


"MADAME'


SLA PHARMACIES
CASTBRA
Tiphone 37f7


Viat de mettre tra demnre mam
s on GRAND LABUUATOJR*A
cimupost de plusivurs saecrw tech-
nlaquws;
1) Analyse ceiniques
1) Analyses bichimuques
3) Analyses industrnehe
4j Analysee agr~n-otm
5) Institute de rechcrchca.
Cs taboratoire est d'embWe one re
-tOlution par s direction avisee, pui
son rmarnel complete, par 4a posi
toa idaale et par l'reepr: uveau
lu'iU implante en Haiti.
DirextelurProfesseur :
Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent de Bonn
Con(uflenrs TeehniqPs :
Dr. Georges Castera,
Ex-Elve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. Cement Laniar,
Ex-Eltve Institut Paeteur
de ParLq


A LOUER

Une Halle de 12 m, environ
sitee rue Dantes Destouches,
Anciens atleiers du i Nouvel-

CeUtt Halle situe dans la
cour conviendrait aI tout usa-

S'adresser a Madame Cht-
raquit meime adresse ou de 13
a 15 h- sonnez le no- 2731.


A,4 MEDICALL

CLINIQUE
du
u OUiB HIPPUL Sit

F, Duvigneaud
(Rue des Casein
CoMuwltation 4
4 L M Lp. m.
t~ ~ --- 8-~b;~~


INSTITVT ZrIPPENHAUER
Reconnu. d'Utilit6 Publique par ArrWt Pr6sidentiel
Est la plus grande Ecle laique de Port-au-Prince,
C'esl la miPux oryanise, oil I'an trouve: la meilleure pen
ion scolaire avec As base : la discipline, l'hygijne, le
sport, I'ordre et le travail; Maternelle pour tout petits de
4 a 7 ans; Pension pour enfants de 5 A 12 ans MNthode ex-
eellente pour les Courr Classiques de la 12e a la-Philos.
phie.
Methode rapid et sure pour 1Etude des langues vivan.
tes et des ours Commerciaux de )actylo, St6no, Correspon-
dance Commerciale, Comptabilife.
Les Bacheliers diplomas de I'Ecole font bonne figure
dans toutes les professions liberales et dans routes lea
branches d'activit&
Les 10 anndes d'existence et de surcc~ sont la garantie des
families. Cette ann6e encore 85 pour cent des 61eves reus-
sissaient avec brio aux examens officials du Baccalaur&t
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de Comptabilite.
S'adressr 1537, Rue L imarre. Phone 891 -
Annexe Rue Capoi,. TelIphone 3296.


$ La Caficspirine n'est pas sulement bone pour
supprimer ifes douleurs et le as ma maia s eln l est
a cssi tres efficace pour supprimer lse
rairoidissemenas et leas humes. Elle soul-
age, ele ddcongestoane at fait baisser lA EE
" l ; vre. FIle contribute & eliminer les
gm.- rmes iniectueux. Pour toutes le iven-
. ?clits, ayez toi'ours de Ia Cctiaspirine sous Ia main.


D" .-ea votre prdporeo Comptabe aonrlgont
t.ope de Chbque is Banque Natiomae d i
^publiquo d 'Hadu


toi.


Un formidable soufflet ren-
versa Fabrice, et Cinna I'en-
jamba-
Bientit il se perdit dans
i 'rbscurite,
Ninon sc baissa, appela par'
t-is f-ois son amant par son
rni,, il retourna, le palpa, re-
c(nInut qu'il etait mort-
SA. Ah! tu ]'as tue Cinna,
tu me retrouveras sur ta rou-
te
?Satan s'est servi de toi
poti. je perdre, j9 serai P'ins-
trument du diable pour te pu-
nir. Maintenant songeois au
plu)s press&, il me'faut regler'
mnes affaires a moi avant qu'il
E suit jour)).
Elle se saisit d'un cheval et
pagtit A fond de train.

NINON
Quelle tait done cette Ni-
non, la maitresse en titre dui
President?

(voir suite en 5e. page)
-_l, A _V_ 1, b


SAMEDI 10 JUILLET 1937

Grand bal organise par les
jeunes freres Duroseau au
Champ-de-Mars, A Ia blan-
chisserie Saint Jacques, sous
la direction du maestro Em-
,;:. manuel L Duroseau phre. "
NEO JAZ
Morceaux up to date

AVENDIR ,
Grande mason base, sise,
16o o.411


_ ,-~-I--I


A VENDRE


Deux proprietes dans le s
parages de St. Antoine. (Ave-
nue Pouplard -
S'adresser a M. Henrinn
P. DurLay au .Bureau du
Journal ou i i'Avenue Bou-
zon) No. 2, de 6 heures a 9 heu-
res A. M .


AVIS MEDICAL

CLINIQUE
du


IT-D FRANOIS DUVALIER
Rtue du Dr,>uirA
SNo. 54
Consulitaiir mtous les 'ours
de 3 Sires, i 6 h res, p. r.


CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELIE
et
MiARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. 9&8
^~ f

UPTIQUA

PORT-A U-PRINCGI NNB

3rand assortiment de vprre
)et de mbntures pour unette
d/ e la mrelleure qualft. -= -
Grand'Rae, an face de
loba B, Woolle q


Les amateurs de bones
boisaons qui desirent faire-,un
choix de v6ritables liqueurs
surfines.n'ont qu'a reclamer
ia marque d'elite: Edouard J.
Benjamin.
Edouard J. Benjamin, quanit
a son assortment de CacaL,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
dy et surtout son fameux
cocktail X-38 laisse toujours
un gout agreable et merveil-
leux.
Reclamez done, chers ama-
teurs, la marque: Edouard j.
Benjamin chez ses d6positai-
res: Simon Vieux, Epicerie
du Centre, .~1io Bailly et
vous serez nettement satis-
faits,







Le Vapeur COLOMBIA N.
B. Voy. 60 de retour des ports
Colombiens, de Cristobal C-
Z., de Kingston Ja., est atten.
du le 7 Juillet 1937, en route
le meme jour A 2 hwures de I'a-
pres-mdi pour New-York via
.Cap Haitien, pregnant fret,
passages et malle.
Port-au-Prince, le 2 Juillet
1987.

Win. Et BLEO,

ARet Gk Arat


> Force, Sant~ vous ot rendues poa KALEFLUID, extratt
F r,, dde d landes vitales, EFLUID rajeumt et fortifie, ram6ne
d a cid urique, toxinse. Apr6s la cife KALEFLUID, vous
Sretrouverez Jol, gaf6 KABs~LUD, a otfoenue S M daIea~. 'Or.
L abrife do I KALZFLW D, 6, Bouierv. Exlmarns
JPAR-XVPS
D&pBt : Pharmacit W. @UCH & Port-=u-Prfrc-


COLLEGE 4oDEBRNE
Directeur: ttr' 44 A nd r
Abenm Joh Brown
Externat-nternal ondition cbd
InSriver veo -4mntfa t ?
COLLEGE ')VDERNE,

eole qut met I'enseignement A port&e de toutes les bouree
i'Bcole ou ne professe pas le dbourrage de cranes,
* ore qui prin4fere a one tetLe iniquement cpleine une tk,
te bien faitex,,
&cole qui s'attache A sollciter et A d6velopper toujours le
jugernent le l'1Ave.


ear,
},t IAn ue ia r'mv" rn" -watb e *Mrni (

e plus zeaB,
e plus comptteint
et le p us -apable, n ~~u ntralner,
i'aptios hrtn.vo or "mnntr tried.


orofemsra le plup


l~ezempk,


"amtfnmmtar--L -' '*e (C *


r". -' .-


a 88 *' t AJJ& i^n- *'.'T
h't('P ., "8a cituCa .L-rW

.O }X, R-it;M: BRONCHITMs cNROlIrM,'
INFL.UEr~ZA, AFFECTIONS '. YOJ.:-N$
Ja C1T KALPS PUOVINCUS


" W '.': i '' "' <** .. .." .i:


~P*"*"l~;ePf~pPca~a~a~~ ~sawr~sa~


i

j












1
r
I










r
r
r


-******-m .




... ... :. \d ,
F "7 1 .... T.. 1 ..u......N T.... ,L .. .. NO'VEL ISTE

... .. a a .. ..... n...a.. ...a.aa.. .....a. ... .. .. -. . .. .. W .. .. .. .v
,- f ,. ut-- --ow" ANN- am m AN" '.fli m qt V.' IA


D o ERINRE


YNOVE15 D U 80


Re;ues ce martin par CAble, Radio et Correspondane Arienne

(STATIONS HH2S, HHH, etc.)


UNE GRAND OFFENSI-
VE DE L'ARMEE
LOYALIST
MADRID.- L'Etat-Major
des Armees loyalists duI
Centre de PEspagne g a iance
hier apres-midi une des offen-
sives les plus violentes d e i
guerre civil espagnole. C'ette
action d'envergure laquellt
n'ont pris part que des avia-
teurs sovibtiques et tdes tranks.
de fabrication russe embras-
se tout le front qui part dt:
secteur de l'Escurial, traver-
se en Quadrilatere ..a Roza-.
Valdemorilo, Pozuelo de A-
larcon, Boadilla del Munte
Brunete, descend vets Vil0l-
nueva de Peralas, paS-e pia
Navalcarnero pour aboutiL
au village de Humanes au sude
est de Mardid. VYoil con-:-:n~
dans un commruniqu6 piubli
--bier le quaier giindral d1


Madrid decrit les premiers
faits: cMadrid, 18 heures-
Coette offensive prpar&6 do
longues mains a elt menne
par une parties des forces des
armies du Centre. L'op6ra-
tion projet6e par le Haut
,,ommandement a 6tW dtclen-
.hie a 'aube par une intensi-
e action a6rienne centre )es
lines et positions rebelles de
I'arriere-garde- Le resultat
de la premiere attaque aerien-
o a ,t6 l'incendie d'un grand
:dpbt de gasoline a Naval-
carnero. A la suite des atta-
mues des aviateurs et de lar-
il er:e qui ont joue le role irm-
,icant, nos troupes ont avan
S e occupy Brunete qui est
.ce cement en notre pou-
...a prise de cete impor-
....c .:le a permis a nos ar-
. a f aire un grand nom-
I -prisonniers parmi les-


quels un commandant d'artil-
lerie, 2 officers et un sergen;
du meme corps. Dans leur a-
vance nos troupes, ont pousse
jusque dans les environs de
Villanueva Cananu qui etait
a 16 heures Ie gage d'une vio-.
lente attaque- Nos batteries
anti-aeriennes ont abattu Pap
pareil ennemi. Nous- avons
perdu aussi un appareili-


LES MILIEUX OFFICIALS
REBELLES ('ONFIR-
MENAT L'OFFE Sl
LOYALIST
IRUN-- On made cot a.
Ipres-midi d'run les di:ail.
suivants au sujet des o'era-
tions d'offensive loyalibsto .u
ie front de Madtrid commandement rebeole a conn-
rme qu e 20, 7(0 hon.e-: de
troup, loyal i-es oult atta-
Squ ies liesig re i lles a Na-
valc-arnero, et a adamis aque Ie-
j positions rebels ont (tV- en-
fonces- es s milieux miltai-
i res r irun conlfi'r; me t ieC' i.n-
formations de source gouver-
nementale rappto'tant p (Se let
ran.co ont OtU, brie" u Suud
de 'Eseurial a5 la suite d'un
terrifiant bombardment ae-
rien et de '"f't lerie et i qui a
continue: e aujiurdlhui- ie but
de 'oif ensve gluvernemen-
tale dans lajucieie I genera!
,-iaja a emlo( .000 horn-
mes tde son Irnt;e n- ainlenant
ajeun te st Nal cavrn fo el
le-mrme qui est !a principal
;Lase d'approvisionnement et
ie pont d1e concentration des
UrIupets idu Gn6.ral Franco
AL i f--rnt de Madrid. Ie,
-,4Uz.,-- si- A ent toutefoi-;
*~e i L;r tla la vile-clf de Ia
c- de Navalcarneo n'a
pa et eo cCIp er comrme Ie pre-
tend tlMadrid. 11s ajoutent qut!
5.01,0 homme. t de troupes lo-
yaistes .,;nt cotup du gro-'
de I'arme il Iant Birunet o
uis ont lancet des xcontre-at,
Staques'",- L'offensive oiuv iCr-
nenl C.tniale : esI Irrt-i sur
Un Ie points les plus vitauv
du front de IFranco- C'est de
l que parent les routes ui
approvlsionnent Ies 7rebeliea


'IT-~~~9 r.,, ~ ~ ~ -~~_ ~


-r


a


det .a Casa de Campo e.t de la
Cit6 Universitaire. Les insur-
g6i diclar,,:nt qu'un granri
nutmbre ('avions et de tank.;
gouvernemeuntaux sont horse
tie combat et que beaucmup de
:soldats ont e6. tubs atacouri
de l'offtnsive d'aujotrd'hui-
IIs adinettent tependant qu'il
est de toute nicessite de reti-
rer des. troupes deg autrem
fronts, td'arnrter', peut-etre,
I'otfensive centre Santander
si offensive loyaliste xmena-
ce NavalQct nero4.


iLE .APON DEMEURE
FELRME ET CATEGORI-
QUE AU SUJET DES ILES
4BuLSHOI ET SENNUK'IA
TOK 10--- Lia declaration
ite I C('ommiariat du IPeu-
:~Ie aix Aflai res Et-rangPires
SR;via.ti'e(as a fait i Nishi con-
seiller doe FAmbassade japo-
I n-te quo ite troupes japonai
Sses ont reoccupe ies Iles Bols-
Shoi et Sennukha sitot apr s '.
Sdepartt des troupes russes re-
tient 1'att-,ntion des milieux
n ofikiei; ja;pnais qui out a-
lititr ce >ijttl Une attitude
Sfru: et Onergique- On aoul-
i gue que ces 2 iics appartien-
I feut tipu' onrgtstjrps an
t. MandoUtto.( qu en a 3r'p1ri;
Sio-e- ion onp' e dCpart des
a r ie '- n porre-paroie du
nini Ari- de u Aait-xris Et.ran-
0an 'Line eMand.
*h- t entttwrement li-
fai re-Toccuper inel
-, nque de son ter-
:-ioire e' lue controvers-'
I sau-ail ::t: re en doute le,;
n Is h;: I n couos sur ee
... 'A c n.'tvi:es ngo
'atin- -nt -superli-s con-
crnant la posesslion de cei
:,-j Kancy-tzut et Chimami-
] ii0-


LES TTAQUES SOVIET-
QVCES SUR LA FRONTIE-
RE MAN(DCHOUE RE-
T '-'SSEE PAR LES
TR, ;; .'-;APONAISRS
-H! ( tK:$.--- 'ine nom'vel-
le tension au -tt provo'ruecI
ier soir r fait qu'en 3 fois
Ies troupe .,ovwesques ont en-
vahi la frnticre entire la Si--



de tPei



.

(


DOUBLE EAGLtE

Est le meilleur pneu du. monde et aussi le plus beau

-~30/ t MtLLES D SEf VICE -"

INCROYABLE... CEPENDANT C'EST'TOUT CE QUI

A DE PLUS, VRAI '

GAGNEZ $ 500.00 en equipqnt votre volturie asivec de pjwtl
SGoDYEA- OU BLE E GL
eGOODYEAR DOUBLE EAGLE>


, ,

i
i




1

F


SEU1
-:.
!.


LS


DISTRIBUTEURSQ PQUR HAITI :
": 7 ./: : -. .


SOCIETY HA.TISNNE PA UVTO;OiL;Sa

Matlebrarnhe, Getil, Bogat & Co.

iPo*rtwPr4ne, Hat


-A MORT OnAtg C
POUR LE$INSECTfI -
,Lin'n k-tB < *'I adck FIa"g'* at
concea @i' punsk'qu. Us*pe
vwlwisseg s "ywr'p^f f w a^i


Le-$ouvekn Teatament se
ra envoy :gratuitement, sur'-;
demande, a toute personnel n
pisisigEnt -as ltest Sa intes E
crturr -
S'adresser' A .J. ALFRED
PF' AKRCE. a Port-de-Paix.
Pour Port-au-Prince, s'a-
dresser au Pasteur Mfethl-
u tlse,( WIesteyenine) ou nu PaB.s
terr rapti ite. ---.

Aehetiz ieS
PnetoM et Tatteries
'aMalB a* :


K a *sr~~8a~


ESTOMACI PROPOSE
TETE LIBRE.


maux de tte u nmiauvai fc 'rth
nemnit de f'organe diestif. Unr.
maue'vase digestion, I's .roubesu c
f-]ae, a constipation snt iel? cause
les plus nombreuses de es mrigrai- -
nes qui accablent jrn r. i-.-un. des
Pour se ibserer de cas r:iEaur- d
racine, c'est-a-dire, tvacucr rha ue "
jour tes ison 'et aut e.; ,rTin re: ,
que les imct~e rns on emi afg-a:t
L--SEL DE FRUITS PICOT
connu du monde enter, grice it ssn
goast amgrable et son effaicait ra -
aidera a obtenir de faosa 6.i-prenan-t
e be o it oncetinnement t vo're tomac
et de intmestins, eC t pue c n.:t- rui c
6Timineran rIL;
maux de: W Re
Le SELt"DE FRUITSra- ip H.!'
briq6 a
raisin' sa ,.aveur nsL fext :s:.;;. <..'.'t, .
nc e;/ti t ntc pas d' cie ealde '.E t't i t
done pas de nausdc e et i J
Commencez a combanttrt I; 1 i e n sa
source. Procurez-.;.'os au.ijoTrF h. me.
me le veritable S'l de Fru'it pttv !e
i&axtif dJe conftarce.., mai? n'oubli)-z
pas qua a'e ce n'est c i' ( '.df t
un SF A-Tl rt






Distribuieur pour aUBR IL


~4~L~f~h ru ~wAR -p---~w *a .~,~-a~sm~laura~s~))*~a xa


yg~~b~I~ -~u~Ymmm~m~a~a~b~-w.-...raiis~ua -;~668~;;~;;1-;*i~i~tl 1:X~~~5 ~~ r ;I-;i;I-/


Sbkrie et le nord-est de Ilaid-
choukoo. On rappaorte. 'qe
Ssoldats russes. ont 6t& tueC eR
I soldat japonais blessed aM
course d'une strie de chocs enp
tre les armies. I 'enjeu de cet.
te dispute est ia souverainet4
des lies de FAmour. Pour
erber une basel amicale pour
les negotiations, on a (lit que
la RIussie uvZit ,vacu6i (s
li >s S-nnukhi L J. ,ishoi dj
ses troupes. On rapport ce.
pecntI;kt 'ut4 dtcs tldipeis so-
vietiqUte su(0t imasC su7r Ia
rive du F'ieuvt Le I oincieor.
japonais ont claret que ies'
troupes soviotiiques' ont atta-
qu en 3 fois la frlnti-ge
mandchoue pr-s de( Chienshan
et se sLe' 5rvii de la grows
artillerit pour attaquer la
frontiBre, et de 150 soldats.--
Le- jiapinais ont ranpp(oi o quo
toutes los :tt .al:C es so)vitti.
ques ont t( :t r .p{st iss s.s-

LES RELATIONS COW.}
MERtIALES FRiA(O-
GERMA IQUES
PA RI S I.a F tra- et

u snciatutions au sujeL diuit
nouvEA'tU trait de commerce
qul E appele it aplai r t u-s
(iffiCuites resultant (tc- > r-
rib-re scommei-cials. tno par.
tic de I'accord est difja tiiti-.
en vigueur, a declare in por-
te-parole du minist re tiu
commerce, I'Allemagne cn-
sent a ne p['s contrilt r les P-
changes dans Ie but de per-
nettre aux tourists alif-
mands d'apporter environ
120 millions a l'Exposition de
Par'is. OnP attend Schuict
Paris ]e plus tot possible poum
!a signature du trait& < ennemris traditionne.ls sq scnt
entendus potim r jdoij.,;v(,ii
leurs changess commerclaiu
a declare tin porte-parole au-
torise aujourd' hu.' Les mi-
licux intimes au governe-

gcciation; fvint'1 commence
h Berlin et cq it i trait sera
sigrnu probablement a fin
de Ia semaine--- Un oficiel a
anncnce que l- traith est base
sur la clause de la nation la
plus tfavI; i'O-, I I C ciaus-
particulibre prevoit Ia solu-
tdon du clearing par laqtioeli

lionsi de francs. Cette clau,'-.
a institte.uan nouveau syst-
me do patement- Le novel ac-
cord remplira la trou. i:ass6
vide par I'expiration du viel
agrdennt commercial au ler'
Aoftx 1935. Depais, -ecomer- ;:
ce entire les.-2 pays sra faisa it .
SlIa favour d'un moiilus viven-
di.


nie


~C~C ~


YUE~Blill~i j:


4


~8~1~"1~&~89~~~. ~lsg~i~f


j9i.B


peuvent


ason s


pas- se


tto' nhper




~~PAGE *~1 *'- -~.r..2% ... 2 .. .... .......... .-A .......- 4 ANO.u. -....- -: ,-.--..,-. .,.


- i


On se plait A fEliciter Mon-
sieur Miehel. Innocent, P'actif
et competent Officier de 'FE-
tat Civil,pour son serieux ser-
vice. Les registres sont tou-
jours en regle, vises r6gulid..
rement- Les versements s'ef-
fectuent toujours le dernier
jour du mois (A 4 heures de
lapres-midi) au Bureau des
Contributions. Voici la listed
du ler Janvier a ce jour :
Naissances ............... 214
D eec s ....................... 65
Mariages religieux
(inscription et expedition) 5
Nos compliments a cc d&-
voue fonetionaire qui s effor-
ce chaque jour de justifier la
hante confiance du gouverne-
ment.
4 *
L'< Vincent> de la filiale de la
Mission Patriotique des Jeu-
nes de Terre-Neuve march
a vec beaucoup d'encourage-
ment. A l'occasion de la tfte
du Sacre-Cceur de Jesu-, la
Mission avait presented 20 ele- i
es de cett le eole du soir pour
La premi-er-'tommunion- C
iDeaW--geste des membres de
association a 6te tres appr{,-
ci6 et 'on a pu constater une
fois de plus que les jeune3:
de Terre-Neuve sont re6olus
a poursuivre leur tacho s6-
rieusertent jusqu'au bout. -
Nous leur adressons nos com-
pliments et leur disons con-
tinuez, Messieurs!
Corresporndant


PARAMOUNT
JEUDI 8 JUILLET 1937
en soiree a 8 heures 15 P. M.
Edmund Lowe et Winne
Gibson dans i
CONDUITS PAR SATAN
un rdam avec James Gleason, Lois Wil-
son et Dickie Moore- --.-
SAMEDI 10 JUILLET
en soiree populore & 8 h. 15
LE SERPENT MAMBA
it film fParamountU
interpret par Lionel At-
will, Kathleen Burke, Gail
Patrick et Charlie Ruggles.
..un souffle de mystere et
d'angoisse plane sur ce dra-
me ou i'on sent roder I'ombhre
ldu crime, l'ombre du vrai cri-
i inel...


UN EVENEMENT
SENSATIONXEL
Vendredi & 8 h. 15
Vous verrez sur I'6cran du
REX le Match de Boxe le plus
extraordinaire de PAnn6e '
JOE LOUIS-BRADDOCK
8 Rounds


qui vient de se drou:er a
New-York.
C'est un veritable record
que de pouvvoir si peu de jour
apres New-York voir ce grand
combat.
Rendez-vous vendredi a 8
15 au Rex.
ET
L'AMOUR A
L'AMERICAINE
avec Spindly, Andr6 Luguet,
Pauline Carton et Suzette
Mamis
Entre: G. 2, 3et 3,et 350.
Les cartes-prime sont va-
lables pour cette soiree.


/UNE BELL FETL


D E TERRE-.NUVBE


SPlus de Rhumes Persistants
Plus de Grippes Fatiganles
Plus de Bronchitles A1iyuCe,
A ee les Complications
desastreuses.



,s.; \e r .'i-ca ,t-r. mrC,.,-- : ;-itpha-
,,- n "rc :- cc i pric.t-iit .. rG silt: ; i ppu, -
t t'.-f '


i*ci npk y c-. fjt;r: -4--~u-c Ctr-- gut-r:.
-"i ca* icc ate a-un-: dat-'-
a ce iones-.

j etc,




-- mau ;'f-U c icc 'cc-

--c--- ----c ---


REX


Diroanche 11 Juillet, det -1
heures, fkte rdcr6ative L lia
Pension Suisse (Villa des
Roses) Champ-de-Mars. au
profit des Oeuvres humani-
taires du Comite Haitien de
I'Alliance frangaise.
(Bal, attractions diverse,
tomnptoirs, etc). Pas de s ir
prices.
Carte d'entree: G. 1.
Pour enfant: 50 cts.
Ce sera une belle f6te. Allez
vous amuser au profit des
belles Oeuvres du C. H. A F


J. B. VITAL, Agent.


Samedi d 8 h. 15
?our fire plaisir aux gten
tilles.demoiaelles qui Pont de-
mand6C et aussi au Journal
Le Martin, on donnera en son -
r6e exceptionnelle au jrix do
Uine Gourde.
LA DAME AUXN
CAMELIAS
avec Yvonne Printemps er
Pierre Fresnay.
Pr6parez-vous a venir voir
prochainement sur l'6cran di'
REX Ie grand match de box
qui vient d'avoir lieu ai New-
York: Le Match Joe Louis-
Braddaock.


C .OMPAGNIE GENERAL;
TRANSATLANTIQE
Avis Important.
Par suite d'un chang:-en
d'horaire, le SS. Bretagmn a:--
riv era a Port-au-Prince Di-
manche 11 Juillet au li;.: dt;
vendredi 9 courant.
11 repartira le m&inm n:n
a 6 heures du soir pour i- -
dad Ti-jillo, San Juan cai l
Have.
Po0tr-au-Prince, ie 7 JuiIe'
1937.


C~9 '
/i~i~ WACEtliri~4i~6
o~i ~t,
t7~C~.,=fc~';;~-~~~;:;
~-rr -
t~aBg~f~.~~~
b


DEMANDED
LA POMMADE
La-Jm-Strait
i la Cordonnerie
Mont-Carrnel
HYPPOLITE JEUDY
cPilbre preparation di
Ho-Ro-Co.
139, Av. Trujillo.
Phone 2182


A VENDRE
Grande mason bass s'se
Avenue du President Trujil-
So. No. 411.


OIFLPUTIIS SSENSUTIONELLES
s r ThAII$ QKti h 4e; 0 CINCES OCMCLTES
Sr-t tsflrz M44%'. ('r44tttiq ,-l u dtntlnn.
0zcsn ma~tron flat vn~ontos4 oa'z t- -

S cCILF rc f RANAIS$. 'a
".k-15 o5 Rw A& s ?ArI


Dt
A.


r r- :- %;
~8~ %Y(


JOUEi, A
LE CON PORT


LA LOTERIE NATIONAL, C'EST SE PAYER. PIEUT-ETRE UNE M A I S N, UNE ATO,
CHEZ SOI, OU ETRE A MEME DE PRNDtPE r:NE ASSURANCE, ETC.


TOUTES CHOSES DELICIEUSES ET UTILES. PENSE.Z-Y.


MAIS JOUER A CETTE LOTERIE, C'EST AUSSIDONNER UN REPAS A DE NOMBREUSES PETITES
BOUCHES DES ECOLES, SOULAGER UN TAS DE MISEREUX QU'UTNE MAIN DISCRETE ATTEINT RE -


GULIEREMENT, INTERVENIR INDIRECTEMENT DANS LES BUDGETS DE BEAUCOUP
TRATIONS, C'EST-A-DIREDE FAMILIES.


tout


Pour ces raisons odior-lses.

eI peup e ni e e1 i'jjouer


D'ADMINIS-


a in


Mackhit atcrire Remington
iMachine ft calcuder Dsiton.
Faites ws aschata hez
G. GILG.


LOTERME


-OALE
NATIONAL E


- .44 -."~~M LIIY --------------- -. .- .- -- -


La Poudre Derdifr.,:
POUDRE EN TIFRICE PEPSODENT wrofaionne:ue pomr
CL',ge Quoidicena o Maision
E. HAKIME
Seul distributeur our Hair.


Y; 1 Prr ~4


-e u C TII*I~BaBYCB*rBDIIRIsBP/I~*~Plrr~


Bo it,


IMMEAMR=A


&IERAn


416


Rue


F-oo


PHODNE




.* AI ..'.,F~ff~fb. K 0' .W~ rn nn rst~ f'~~ ~ n g'
" .* .~ ~ ~ ~ ~ -1~ggI .' .. fi9(l~~pi54W *i~~PPg *(1~1st swan. a]~~jtft~~JI~ ~l""Y~~I.saab~Oari~l~er~ I I


A -- nansr~astwee'v


SECURITt, COMMODITt
i est imprudent de garder b oa moison,
o[ Ie feu at tI voi peuvent vous cause
dSsdommagae irrnparaobies, vos pokia s
dcosauronces, hypoth&ques, titres, con-
trots et outres documents pr6ciux. Un
coffiet de sOrert 6 ta Bcnque Royale
cote peu et ite t ut sujet d'inqui&Ude.
LA
BAN Q U E ROY A E
DU CANADA A

Sde M


ACHAT D'ECAILLES DE CARET VIEIL OR, UiA
.ANTS, PERLS ET PIERRES PRLCIEUSES, VIEIL
SiECES, ARGENT ET OR MONNAIE DE TOUTED
.i UNALITES, A DES PRIt ABSOLUMENT AVAN

RANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERAth%
Lunetes et Verres de tous numzrroe
Maonures en nickel inoxydable 6
Verres valeaus rprix d e d e1. s a paire.
a liquidatin durero iusqu'au 1 :Novembre i wa~ at
4. DK EATTTES & F ,


i Le fai est incontestable


Conna sse-vous

d Ja la I i t ronnade




COURONNE?



VoilA une nouvelle boisson qui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son aw me fin et deicieux. Eni vente h la Brasserie
de la Couronne en grandes et petites lbouteilles a par-
tir de cinq douzaines,
Les autres boissoni COURO\NNE dkja trsi connues et
appr6ci6es h Fort-au-Pilnc et en province Font :


KOLA COURONNE en


grande et petites bou-


tellies
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Butn.v, Boe oi CoGronne et vous av.z Yassurance
de boire une bois.on extrmnemrent hygiinique vuu la
m4thode efficace qu'emploie I Brasserie avec Iaide
de ses machines pour le lavage de ses bouteille-.s.
l i


A^ I_


rt
'-F'1
F-' l I N '


Erwigne Primnrre t S air
nmei7nertmu l a asVet oderne (rmnno Af)
Iter aet External
8, e MsrMny, 8
Laureal de I'Ali nce Fraani.se (C r. 'ition frC4 : gnie.
aux Examens du Baccalaurtda t 'e, J1 ...& tl -: et Concours
de Diction frangaise de Juin iU9:; et de jumn 1 93).
41 sumts aux Examens du Barealaurtat (lere et 2mre.
parties).
College Simon Bolivar av -e les pen>-s et mtres de fa.
mi e que les inscriptions pour j,,Fxercicp 193637 e reqol
vent tous lee jourv ouvrabies .. artti- de 8 Hres. A. X


1 --7m


c9'est la qumntessen+ce
DES


melileures vai de cannes


d'in vast territoie

reuniisant les meilleurs terroirS.


Chest ce qu faith son arome


GOJTE ET COMPA E
ljUU 1JDAjDA IJrlyAAI[rj^
, iY ^ ^^ ^*^^i^w^^ ~^i^^


4,t,,rie Nation+ale



416, RueL .ormne Foi,
Phone 3.3"
GROS LOT :
WX MILLER GOURD'S
LE CO'PON%' :
hDEUX M;LLE
LE YLLETA:
DIX Gdes SEULEMENT
N'hetBle pas i risquer, cha
que mao-s, cte m odie va-
teur. C(est un genre d'dfar.
gUe. Et puis .n'oublie& pae
qi'lU funt sowutenir Notre Lo-
lerie NAtionale, ear elU vient
tec aide, tid non e6l 6 beau-
coup WfOeuvre d'Utilite el de
Bienfaisance Publiques 0 tra.
ver toutle la Rtdpublique.
Pour toites ces runorts
Hlai en ou Etrangers, ahe-
iez done ivlre coupon ou ro-
ire billet


L'AUTR F16'IG1/I
DE FABRIC
(Suite)


A Parmrn de Fabrice, quand
eelui-ci n'ttait que DiMAgu6
(dans e Nord utine aecorte et
jolie (cntiniiere se faisatt re-
lmtarlueIr pfla ses Ianiit"res lio
h hre: v enda int ,lux so 1l.(iat .1 .4
hoissons et ees charmes: Elle
ltait la c.rqu'li.1i:he du r6gi-
ment
Le 1)D.I(',gut grahtl courtcu
(e filles o linissa gLrri.eir par
sa at-uit. Ce i flit puint t uile
i passion chiez lui, mais un a-
Imour vrai, violent, hien qu'll
sit 9tle e mItoiiin' ie.-i ga-
tons avait tAtu dIi G (*?.t d,,
cos chanrlles.
Bien avant Monsieur i1. DV-
gu, uin gentile officer di.
nom fe Francin-etavu avit ail
d'a i ;andore ti(o i n "i.'n.sc 'i?; t
etlouissaiunt< lrihiinit- 8L is
avaui mcmi proms di !'9i
stM,


N\ilo o ciina ce bonhetn
p)uI nc pIaS a ;nflr F ; Fet-
te tar jr ernrnc l u '
b>oit, e' le n accordait a p4er-
sonne ses ineflerences; v.le-
ter di, b Fr)anVch' tn 'lrIncl
tiaLLiit Soft Lot11 fi.1 1)v t 1
Frc. (CFprndai t i p[4t it ( ifF,,
SitP:i' eg n'ue n'' tait vi-nu t14
t F

i nc ,a :s cete if; mf.eie t

F" F F F tu s c ."


. ri bi er ~.a,-u p'L .F
1I F








Nin en montra sa gr'atitud
Mil ; l an de nrI Lc .n'e.






N Fai tt Fn i ti'
a. f Is'f ,}'iscfcnto
Sifr ( fr f i a Iaisor
Mi iit p oe Kin }F \( I Qfl4'9


(it suivre).
E. SMITH


PO' R LE PA YS'.
Prodhats HUwl1
iUni 'C rtclleme i IntpL.'Ciyk
Basophol Basile- 'ontrt"
faibh.:7se 1 Lti'rvtiau, jiC ,e ie

DIBpu.ti, fLasile ANo, 2
do viande dc chcral": A\imlii ,
Tuberculuose, etcd
Pectoral P t B ne: InticPa
bU, cIiLire gliplpe, toii \, 8rof14
cs itt.<, cut jueltuche
I)opurat t:f .t asiLe No- 2 "
Contr' Mal:iti(s dEti sangr ct
de lIt ieaV rh. t 49 .tiUn',T.
\( i! (F.Q 4': 4 Wil fii,, :, i 2, -
lustret, D)i.il t .
Hf&no Toni Dipuratif -
Dix fois suptrieur a l'huile do
foie tde Tnor'ue,-x Emlnliot'
centre: Faibltsic, 'ntchit icme,
c;ezemas, pertigs blanches, d-.
mangeaisons.
He6moglobine Basile.-- Vin
et Sirop. An6mies, grande fai-
b1esse-
,es agrmairs vin BaFiie, con-
tre faiblese gbnrale, an--
mines, etc.
SSempervirine Basile: Im-
Spuissance sxuile, neuras-
theni c
LA.BORATOIRES BASILE,,
432, Rue du Peuple, 1,t


College Siimon


SAN THE


IE


RlHUJ





* PA&G -t ; ^ ,y*t s j ^^ -., ..lr$ .i .ri," "aO


-~~~~~~~~~~~~~ srCN. i1 i&Qfr'*!VL .' .J~~tw


PPce., 5 Juillet 1937.
Son Excellence Ie ail
des Relations Ext6ri
Caracas.
Je prie Votre Excell
l'occasion de l'annive
de la glorieuse Indepe:
du Venezuela d'agrP
plus cordiales fhlicit
du Gouvernement Halt
Georges N. LEGE
Secr6taire d'Etat d
Relations Ext6rieui

.
Caracas, 6 Juillet.
Excelentisimo Senor M
Relaciones Exteriores
Port-au-Prince.
Acojo sinceramente I
ta felicitacion que V
Excelencia me dirige o
tivo 5 de julio y form
votes per prosperidad
cion amiga y por ventu:
sonal Vuestra Excelen
E. Gil BORGES
Ministro de Relacic
Exteriores.

TRADUCTIG *:
Caracas, 6 Juillet.
Son Excellence M. le M
des Relations Exteri
Port-au-Prince.
Je regois avec joie Ie;
toises fe6icitations que
SExcellence m'envoie a
sion du 5 juillet et ft
vceux-pour la 'prospe3
cette nationn amie et p
bonheur personnel de
Excellence.
S. E. Gil BORGES
Minwstre des ~il lif
Exterieures.
:ssea bse- vs _-W5 o
SC'ETAIT LA-BA

Lelia, je te paraitra
bre et stupid, certain
de confidences intimes.
to parlerai de la MOR'
son Immobilite attenti
son Silence Sublime,
rictus, de son Art et mi
sa beaute... Soi3 assez
pour m'entendr(e et pu
tre cigarette LUKY ap
ra apres l'instant t
la douceur.de vivre .....
soir IA, Lelia, un mince
sant d'Or, suspend A v
de I'horizon, m'arracha
quel artiste mystfrieum
realiser ce miracle ii
poser en e(juilibr-e sur ur
S cille d'Or, une bulte
von...! C'6tait Il-bas,
dans ma coquette St. M.
les couchants de Lune
Soleil se marient pour
nos Aurores aux mille v
tes esthbtiques. J'6tais
sur un tas de sable pa
une dune que formele Si
dans les landes deser


du pays des checks. LA
primal cette vision sur.
ble... dans mon Ame!... I
gue cumeuse pass, et
sion avaitL vcue...
Oh! Ilia, tout convi
la Mort, nmme la Beaute
rale de la vague j'avais
mon Ame... Tu fumes,
Donne moi aussi ftri.K LI
eile seule .peut rer6er
toi, r moi, l'agrfabW
ii: ,


cLE NOUVELLISTE.
Bctta Penal.t *hf. 1S&. T~pboua 2
QUOTIrSlN rsONDE ZN lse
Per
INRI CbRAVET & CIHERAQUIT
flrowteur-,erorLeafl
X~UlNST a. CHAZTVTr
8ow4tikr Gtrvra:t
MAX DUVAL,
AdatimratsE ;
KLiERRi GEORGESSJACOB


cures ,
.pi
ence ,. ca
irsaire b
dance ai
er les bi
Nations
:ien et
t t
lqs
les p


r.
ce
te
vj
st
bi
d(
di
le

UI
'i
pi
t1


iL


eys. titique chinoise prove que
77 o/o des cas d'adultere du
mari, pr-tique sons Ie toit
i conjug viennent de l'Amour
inrstro ; a bonne par le mari- Les:
statistiques ne s'occapent
amalheureusement pas assez
aaten- de !'amour de la bonne pour
uestra les petits muscadins du quar-
on mO- tier Mais moi je sais ce que
1Io mis 0a me coOte: II me manque.
esa na- par sortie de la bonne-deux
ra per- paquets dee -Splendidc. .
cia .

mnes UN TRAITEMENT SUR

DE LA BLENNORRAGIE

Si vous etes atteint d'une
inistre affection des voles urinaires,
eures n'attendez pas pour vousi soi-
gner. Attendre,c'est aggraver
s cour- votre mal. Si vous souffrez de


Blennorragie, uystite, Pfros-
tatite, Goutte militaire, Sal-
pingite, de eas chroniques re-
putes incurables, nous vous
recommandons Blenyl, me-
dicament nouveau, discret, a
I'efficacite certain et rapid,
ainsi qu'en temoigne la let-
--treu-48-e t34-986,de-M. M-
P..,, A t;ribourg (Suisse) en-
registree sous le No. 405:


jfe su-s age ar7~ 3ausyar
suivi votre traitement et j'en
sui, tries satisfait>.
BLENYL se boit et est en
vente chez Monsieur
S. GEFFRARD,
Pharmacten, 183, Rue Firou,
Port-au-Prince,
Distributeur pour Haiti.
(Phone: 2296)


Achetez les
Pneus et. batteries
SFederal


mic Braddocc-Joe Louis.
C'est une chance exception-
ilell que do pouvoir admire
,i pen de temps- apres New-
York ce grand combat.
On commencera la soiree
par un film tres amusant IA-s
mour a Armericaine interpr6-
t6 par: Spinelly et Andre Lu-
guet... Ne manquez pas la soi-
ree du Vendredi 9 Juillet au
Rex a 8:15.
Samedi Ie film tries rede-
mande La Dame aux Ca&me
iias avec Yvonne Printemps.
Dimanche ii y aura une soi-
ree splendide au Rex- A 3 h.:
30 Mss Barret Ie film si su-.
perieurement joue par Nor-
ma Schearer et Frederic
March.
A 5 h. 30.- Le triomphal
Anna Karenine avec Greta
Garbo et a 8 h. 30, une super-
production en marge de la le-
gion Espagnole: La Bandera.
Interpreted: Jean Gabin, An-
nabella.


U.S. S.H.-F.FA
Communiqu&


Quatre membres sur cinq
f dlu Conseil de la F- A. a
.yant accord aut Seminaire
College St. Martial le rewvoi
de son match avec l'Intitun-
tion St. Louis de Gonzague,
les soussignes informant que
le fnrfait pris par ce dernier
Etablissement demeure nul
et non avenue, parce que ne
pouvant etre que frauduleux.
Une nouvelle rencontre de
ces deux Etablissements sera
ulti'cieurement fixee.
LB present Communique
,n'a frt? pris qu'apr's avoir -
par simple convenance sporti-
re tout e;savy pour obteni2,


Depuis quelque temps, on PARAMOUNT present
ilise vrainent de jolies soir A 8 hourte 1, Edmo
isses avee la pite -de notre Lowe.et WineGibsr n da$
r.rojr. Otitre les chapcaux, GOadt4i i pa. Sataivl. Ui
allies a main, pantouffles, drame d'ition... une aouvzt
ores, etc., on eat arrive fa- nmouvante. Samedi en soirke
rdquer des boucles d'oreilles, Populaire A 60 centimes l'en'
es bracelets fort recherch* s tr&e G4enrale la belle :p'o-
uI beau sexe, surtout pour duetiori Paramount .Le Sera
ur originalit, pent Mambaz interpretke par
Comme on le constate, 'est Lionel Atwill, Charlie Rug-
ne denree d'avenir qui rii- gles et Gail Patrick. Et Di-
te d'etre etendue d'autant manche en thatinee a 3 here.
us qu'elle est bien c&t6e ou- 80 : 4TA$tZAN L'HOMME-
*-Mmer. SINGE* -- A note que la isu-.
perproduction Roger Richebib
--- -. -- Le Secret de Polichinelle>
d'apriEs la piice de Pierri.
'AMOUR DE LA BONNE Wolff sera presented Diman-.
i. che A 6 et 9 heures. Un film
Le quip1'0iquo est toujours admirablement interprets par
iquant, done forcement evo- Raim Franoise Rosay, Ja-
Lteur* Ce matin le garion-deRI Fe
teur. Ce martin le garon de nine Crispin- Un film de gran-
ureau annongait le journal de classes, un titre connu, un
upris de moi. Je 'entendis sujet connu, des artistes con-
Ie;:
<-'Amour de la bonne
Saussitot me revinrent a 'es "
tit toutes les complications Vendredi a 8 heures 15 so'
ue. 'amour de la bonne ap-, d.- oulera sur l-cran du Rex
orte dans le foyer. Une sta- l grand Mtch de Boxe: Ja-
11 le grand Match de Boxe,: Ja..


La' A a eNouvel
rfLEPHQONS W

QUOTfDIRNS PAPRTWE JWVUOS
CARHINT DBR LCTUJ

COLLECTIONS A DON MAfCBf

People e4nf;arehe par Theodor Wolff- Les revBla-
tions flus gratd journalist allemand sur la
guerre;b: etagines, sea consequences......... G,
Poste 85 paiz i4In Boursin--Censure peidant vingt
ans, cd t v.tri e anjourd'hui les moyens don't
dispos~~i a I. 8. F. pour dcouvrir les moin-
dres actions de l'ennemi........... .............
La Liberti d la Conception par Dr.Marchal.600,000
lecteurs onL trouv6 dans ce livre la solution- un
problnme angoissant.. .............. ..........-....... .-
Merveilles de rExposition de 1937 par Robert Lange.
Le livre par lequel vous aurez une idee des prodi-
ges realis6s par differences nations ..................
Cdsar Borgia (1475-157) par Rafael Sabatini. L'His-
toire n'a pas connu d'homme aux passions plus
violentes ................. ........................... .
Belles et Fibres Antilles par Marius Ar Leblond-
Impression d'pn voyage f6erique et i lustre......
.ati. e e' i.an miire par Louis de BrogUje. ...II faut
aimer la Science parce qu'elle est une grande cu-
vree del'Esprit.> L. de Broglie........................


VE.VEZ VISITOR NOTRE EXPOSITION DE LIVRES
SOf: R DISTRIBUTION DR PRIX- VOUS EN TROU.
VEREZ POUR TOUTES LES CLASSES ET A DES
IR'l A.VANTAGEUX.


-- &P


ir'etou dit pas
il TUif/












Mouspiques

A quoi b u ire experience d'uce
nuit joy'eue pour lIa mezsuict
ii





F rLI u e vraiment le 1e nei, ..
et pt:-1 toujours! Netachep s.Non.
veuu parfdm agriable.d-*s ---
bhid, jaune; bandeBnoirejetost.
S UNE NOUV*AUTIf

Puas, Cnfas, Fe
g. Asimift Usa psews


du b '..: ticiaire sa renoncia-
t ion : : avantages d'un for-
fait iidC al.
Pl ce.. 7 Juillet 1937.
Max GEDEON,
Pr o- C(L IIRI iOTE fils. !
SDr. Auguste BASTIEN


DECES


Est more hier soir,
Mme. Marius Coicou.
Ses fundrailles auront lieu,
cet apres-rnidi a 4 heures.
Le convoi partira de la mai.
son du Dr. Fl6ix-Coicou Ave-
nu6 John Brown (Lalue) pour
se rendre Ala Cathedrale.
Nos vive; et sinceres con.
doliances aux families 6prou.
vces, particulierement au Dr.
F6lix Cdicou et son epoux.

Nous annongons.avec infini.
ment de peine, la mort survey :
nue ce matin de:
Mme. Samson Peit-Frere,
n6e Luce Thomas.
Les funerailles auront lien
remain dans I'apres-midi A 4
heures.
Le eort'ge partira de la
-_maison ..nmrtuare,....sise Rue._
de la Revolution pour se ren*
dre a I'Eglise Ste. Anne.
- --N--sinmeres- eondlea-nees-
A sa famille 6prouvee et par-
ticulibrement a son 6poux, a1
Lieutenant Petit-Frere et
ses pere et mire, a IM. et Mime
Edmond Thomas.


E13


Compagnite d'Ecalrage Electrque
%Jy' *" l~r* *.4


PORT-A PRINCE


CAP-HAITIEN


La Compagnie d'Eclairnge Electrique vient de recevoir un stock de Refrig6rateurs electriques qu'elle met en ven-
te a des conditions reellement avantageuses.
L'6loge des appareils de la "GENERAL ELECTRICA n'est plus ii fire. Chaque ann6e le comfort augmente par
la nouveaute et la meilleure quality des appareils. Pendant le mois d'Avril seulement la Compagnie offre i tout a-
-.l -A ^ .-- IT. .^ ~


Cneteur un
REFRIGERATEUR DE LA GENERAL ELECTRICy
-f .,
une prime consistent: soit dn un petit Ventilateur de 8 pouces, eI provision des grande chaleurs
soit en une petite lampe de bureau, au choix de l'acheteur.
Ne laissez p papaaser le mops d'Avril.

N'ubliez pas ion lu sa les qa'atre arnne fde garantie que voius ofTre la

..."

.. .* i e. .t .. .
." .. .C


de I'6te proeh


:I
re
I):
B)i
''
laid, ~
'''
: 9)I
"'
QI
B)'
..~I


;iRi


'A"~


4


5,00


4,15

8,75

2,75

7,50 [

4,1.5


5,o00


L'INDEPENDANCE
DU VENEZUELA

(Suite)


4


t,


,.
i
:
:i'
: -