<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03058
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 24, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03058

Downloads

This item has the following downloads:

19370624 ( PDF )


Full Text



PAGAS
PLUS ANCIN

TirrnlN WrHAm


42zme. ANNEE i PORTAUDPRINCE, AITI JEUDI 24 JUIN 1937 No. 14.198
fr*p**~lf-~ ~ -~_1~y:-~---I


DEE DU NOUVEAU MINISTRE DU REICH


st arrive, par le Stea-
itiochia, venant de la
(Cuba) le nouveau
d u Reich, M- Hans-
n Volckers-
l omate allemand e;t
gne de sa charmante
ui est tres sympathi-
'une tres grande di?-
Les deux parent ad.
ient le frangais.
ief du Protocole, AM.
Carrie accompagne
enant Etienne, de ':t
Militaire du Presi-
la Republique, a etf
neontre a board et les:
ts dans la volture
tielle A leur residen-
on-Ville.
quielques notes bin-
es sur le novel En-
traordinaire et Mi-
enipotentiaire:
ir Hans Hermnann
Envoye Extraordi-
Ministre Plnipoten-
I le 20 Mai 18i8 A
g, marie depuis !e
'e 1932 avec Johanne,
r. med. F. D. Otken
lime Otken, nel var.
1. Ayant passe son
'Cat .i Hambourg ii
t droit a Freibourg,
t Halle. II a passe
ien de ref6rendaire
est Dr. en Droit de-
11 est assesseur de-
II a pris part A la
nondiale de 1914 a


SPECTACLE

arrez Dimanch'I a 8
au Rex, une splen-
nstitution histori-
7rece Borgia.
,(n saisissante d'u-
Se66lubre, de la Re-
Italienne.
I ne interp>I tation
-e, vous participerez i
destin de Lucrkce
me sincere et gene-
se debat au milieu
ons d6chaines...
"tea:
Feuilltre, Gabriel
Maurice Escandre,
)ay, Aim6 Clarions,


Mendaille, Jacques
alisation d'une rare
don't le succs con-
nut le mkrite.
tion H. F. Ullmann.
tedi, reprise de Ma-
i tragedies des Habs-
'ec Ch. Boyer et D.

SA 8 h. 15 en soiree
, Miss Barret avac
'chearer et Fr6deric



?ES DE

DE L'EDUCATION

nite Haitien de 1'AI-
rangaise offre une s6-
nferences, les diman-
Juin; 4, 11, 18 et 25
ler, 8 et 15 Aott 1937.
SL. C. Lherisson, Et-
ire, Aug. Magloire,
Surge, F. F6qui re,
Lerebours, Dr. C.
At M. Dant&s Belle-

: 10 hE A.,
Hlaitiana,


1918 comme lieutenant. En
1919 il 6tait Conseiller de R6.
gence A la Commission du S-&
nat des Affaires Etrangeres
i Hamburg. En 1920 il a 6t6
nomm6 SecrBtaire de L6ga-
tion au Minist6re des Affai-
res Etrangeres A Berlin. 11 a
pris part a la Conference de
Londres en 1921. De 1921 a
1925 il 6tait Conseiller de L&-
gation A Helsinfors et de 1925
A 1928 A Lisbonne. De 1928 A
1932 il occupait le poste de
Consul-General ainsi que ce-
lui de Conseiller permanent
de la D416gation allnmande,
jpr's de la Soci6t4 des Na-
tions, A Geneve. De 1.932 it193
it rttait Conseiller referen-
tlaire au Ministere des Affai-
rie. Etrangeres h Berlin et
Chef du Cabinet du Ministre
des Affaires Etrangeres. De-
puis 1933 i oecupait le post
!e Conseiller d'Ambassade A
M1adrid. I1 vient d'etre nom-
mi (1937.) Envoy6 Extraor-
dinaire et Ministre Plenipo-
tentiaire A Cuba, Haiti et en
R6publique Dominicaine.
Nous croyons savoir que M.
Volckers sera requ remain
par le Ministre de; Relations
Exterieures, M. Georges Le-
ger, et presentera probal e-
ment se' Lettres de Crtcmce
mardi prochain.
Nous lui souhaitons la bien-
venue ainsi qu'h son epouse-


L'ADMINISTL
LOCALE
PORT-AU-PR

Avise les inter
partir de la date di
prochain, elle ent
centre les retard:
execution des astrei
fise en vue du rec
des taxes commu
I'Ex. 1936-37.
Ce 24 Juin 1937.


AVIS
La Secr4tairerie
I'Int6rieur rappelled
gers soumis atux
du permits de sjo
pris ceux rhsidant
de cinq ams sur le
que le dElai impar
vis public le ler Av
prend fin Ie ler Jul


Port-au-Prince,
1937.

Le Secretaire
l'intkrieur,


F. DUVI


e .. .t .

N'OUBLIEZ P
GALA A
SPORT HAl


Dimanche A 2 ht
l'apu r-midi.
Entr4e G. 100.
Enfants 0. 0.50.


DES TOLES A A


NATION
DE
ITNCE

essess, qua
1 15 Juillet
treprcrdra
ataires l'e
.ntes sign -
:ouvremene |
nales pour





d'Etat de
i aux 6tran
formalitis
sur, y com-
depdub plus
territoire.
ti dans I'a-
nil dernier
illet 1937.

Ie 17 Juin


d'Etat it.


GNEAUD.
--11'

"AS LE
U
TIEN

eures if de




*M .ETE
CIAETER


On demand des toles er. bou
6tat.
Priire de s'adresser au bu-
reau du journal.


UN IMPORTANT

ARRETE



Le problem de la produr-
tion ne e e ea prtoeetper fe
Gourverneme de la Ripubli-
que, Tout en comprenant i
danger de la m noculture aui
point d'inaugurer une praie
campaign en faveur de ita d-
rersification de nos products
t'exportation, il a contpris,
taee cette clairvoymwe quti
e sure toujours la rtalis~uion
ce ses entreprises, la ni es.-
s t d'accorder la plus grande
i liention D notre denrie de
tise. Pour emp&cher tout
manquement a la loi et pro-
ioquer aussi une meiIuri,
rlreparation diu afeo, le der.
tier arrd e presidential r.-
lgant la maltire comporte
trois important articles don't
voilees extraits.


Art. ler-- Aucune usirne a
cafe site en dehors des vil-
ies, bourgs et centres autori-
>es l]a speculation, ne pour-
ra d1sormais acheter, direct
tel-ment dlu productetir iu (: -
it* pile ot Cln ftVt' .
Art. 2.-- Cependant, le e
1sinos it cafe situees en ld-
ors de(s villes, ibourgs et cea-
tros autorises a a spapculatirr
et qui amtuient joui, dur:in |
Ie present exercise du privI
et .i e ri t[. r de i'A ri t r t du
; Nuvc::e i're 1935 pourron!
eire autwc"i- 6es a continue a
achetcer u, cafe pile ou en fbi-
ves dtirietement du produe-
teur jusqu'au 31 Mai 1938,
pourvu que, par ailleurs, el-
les remplissent toutesAles con-
ditions exigees aux art. 3 et
.1 itu su.;-dit aL re.l
Art. 3.-- L'Agrononm en,
Chef du S- N. P. A. & E,
pourra autoriser les &tablis-
s oment designs A l'art. 1 de
I'ArretC du 8 Septembie I93 i
a etablir aussi (des postes d'a-
chat de cer-ises de cafe en ceir-
tains lieux qui ne seraient
pas accessibles par route voy-
turable ou pa;r chemiiin (Ie ft 'r
lorsque lI'tabliseement de ce "
poses aux dits lieux lui pa-
raitra pleinemeni justifit.


MA VIE...

Smonr rieux Gt-urd.

Ldlia,
Ma Vie cst un long et cail-
louteux chemin, hord de mil-
le fleurs... Fleurs rouges, ro-
st's, }I a eIa'l s, iln tvi V'5.
ilcturs fat$riiuli.r, de tendre- -
se, tHeii's de piure-lt6 et de m-
lancolie..,.!
Tout le long du chemin,
j'ai coudoye des Inconnus,
promenant las et vaincu,
leur Cceur ravag par la va-
gue enfiellee que leur ont vo-
mie leurs frbres... tout le long'
de la route, ma Lelia, j'ai vui
turner vers moi le rictus a-
mer et les regards faux do
nmille vi:sages -i asqute6,. Pr'e-
nant a pleines main)s mon
cceur ulcers d'angoi ses, j.t
I'ati pre-'sc et presseC en fort,
ils ont ri de moi.. .
Ils opt ri die moi, eux les es-
claves du Destin! ils ont ri de
moi, eux don't je porte sur
mon Ame le fardeau de tou-
ts leurs vieilles souffrances...
ffs ont ri de moi, Lefia!..;


SLE PDT. VINCENT
ET LE PHlO'LE.ME
D!U R:'HO'SEMiENT


Irehoi-ItI. Int 1aitae, ce mating.
lde neuf ah'. -Lrrs a midi, dan.s
les mIore~i l( Kenscoff sous
la pC-! >il ee HcT active du PrH-
sident V nc Ht. Huit cents
plants 'I alypt : on ent 6ti
plafntl ; n..touf dCi's sourcec
i l i tlin ten't ut ut te comI-

M ( ns0ieur Ed1Itmond Sylvain,
jouirnalise, parie ra ee soir, ha
huit heuireCl r6ciseS aLa lt Sta-
tion iiHl; i ute initiative
i;iliue, i1's IC. annales agri-
coles 1 u ':Il' i' 'a -l sa hautet-
4(iL':.; e Lmni t social '
ei de': iltcr tl it l ] ui doit
en ]c e. ul,, ;C.'.11 i'an vLnic' df
enaICle t h ea-ti'"-n
Nuis p)ubi.-i i>s detain Uni
reportage (aille de ceLt
i'tt de I'A \ ,' ,re, pour partle
cotmne nutl e .nrive tHaTli
Journal.


DEP.1RTT


I)V DRP, THEBAlC1D
'
1 i4 1 '"i (nn nce -t1-'1

3 .
S i uit'

S -,, -:\ A 2u m,
it an
$I;ie qg .-. ira a: u i ana-
da,- Nou s -. si savo r qu
c'est dni a -,,r la Pan-A-
InL'rican A i' v, que ei sse-
ra Ie n)c'tet'u' ,i-.s .'i{reoaul
(},' 'kg du ( ;:ut'v'nrnmt-en
Hai meme congret-
Nou- .: i:aitons bon vo- -.


yage-


LE JUGE HE`-E ISIDORE
IST LITE
Mt: i'n -Bid(ore, Juge
d'Instruction prbs le Tribu-
nal Ci( -1 iet alit6. I1 es;. in-
terne i' 1'i1aispice Saint Fran-
1iYis ie StalC t
Nous Iui souhaitons un
prompt retablissement.


REVEILLEZ L
DE VOTi
Sans calomel -et ve
tit toe iiati ''g
I ;ttkiit, d ,.,.* ; ,
31' 4 I<-', 3 i 3. t .
PETITES -i'l.l.rL-S C'-
1F1)1I] t ;.- .,. ;, ..',
t.e ^i'" t;ui vf ,: t r,':;! ''rr
trl<", , ,: T > r ',... ..


SSel Dhi
3 -


E. HAM
istrihbteut


Alors, saieln;
d'un grand cl att
reprise mon e ei
empii.. e, ;
feuille, lma ViA, c
persist: : '"
Rire, parnmi ia
LUKY qui nous:-


A BILE
?E FOIE-
cs sautere d I

f t iel 71f'

Ar'iTKtS i'I.t S ih
A rTttS lt r j,~
.; i',( .,'..-,
i.. i :; .- -,* 1

IME,
r pour haff


tnt nia Vie
re' ri't'e, j'a1
in dl. it lei


iUniTe de O .lA
enivreX..

IB'N .


CHRONICUE


JUDICIAIRE

(Audience Correclionnelle
du lundi 11 Juin 193).


COm;position du Tribunal :
President JuLe I.eon Pierre
en presence du Substitut ihuE.
Sry Lamv aveC I'as;istance dut

;iauiience corcctiionnelle
te ei e jf ir t il.uvet'L' ;t nitln-
tc.t -,J ui .lRp
1 AudiOc, (Currect ionneile


I L ati rr i p et'-iu .Jus
1un iP-i'' r .e- I' i

MI utie; E i cu T iu' -
S( 7 p1 Tn r '-ieIt" lnt0 Stc1, ph1!1-
1< ;t01 .Ii n est ct, l a 1 'e :
I I I-l"nI c et In rrstiti:-
I














vt t I -! A 1' (F ,ti l n e-n
S .oseRI ( A Idaim c(n( tre Eu-
gnc P e}'1. Egne Bru'i"
;.[,: c .. ih i!^u pt r dielit (d,*


U WJ li)''tli '1'(i'> l.lU "













UP d ''t 'o'A K ii : $1
( umoen ; I',i nfra ie de I ';i-















I1, -pi ,e I;n+ se if 1'; k:/.tl o l I d.V
Alent o t .ned-
Lc I 'AirnanLI ,i'i tere t In 'riI-
S, a i n 1..Itppe i -n t -

(( royant profiler
on pE'rd '(I'ec force e1'utis.

I'' issier fai$ I' appel n m .-
tnioin- S Joseph Maieslij?
Pri cnt tl !'on ; it 'avd'n-
cer ve4r 1'nc'einto (iu Tribu-
nnl. a p plu. .s i'ormaii, irrit' es
de a proe. ,usre ca0' c-'tion-
nell0 e ,,0 t c '!DLe li? i .i 1
Sit, ]'in vitatlion ?lu Juge.
a.xih.' iappir^, nu'i ma-
tin dc liars, mnl is it n s: n pa-
ti''n 'Saint Jo, un -'ur Sy-

'ita n ae e ati i; t ca t aie- o f : et :. ) t '{.> ;{ v i ',r s- ritcc








sf i 's not (' Dtul' i nt gari (l-
or aine en ant mix noilars et



ul nIlar eh ci m 'n '"I .t-e,
ifs t-r ('tic'l V("enti.l 4 S i'tU S' iaitt




l -\ $'u'a on r N j i iin'r, i ren-
4to rnc nf < i 3 i' l ,' t ,f' (' -
ehaine en o msai-s at-si avne
.,' n ; n:otro (uii .tu te l:: if!'t1.


Apit, e4'ente t 1#in t doltti


ak I'Xvent '1'T'rujillo, certes
ptlus joyeux et plhi satisfait
que l'acheteur, car si l'ache-
teur avait une monte et une
chaine en or supbrieur pour.
vingt dollars seulement, luiI
iI avail realise d'un benefice
de vingt dollars et... uno era-
vate qui anvait 6t( considered
co m'mIie co f S i (l in-
o Deux ou trois jouiis ap'.-
la vented, le vendeur vient rien-
tire une nunvelle v.isitea Ma-


glio dtstori'mals son client, cet.
to fals tn g'raue eompagnie,
'omnpagrnie' vra inout grande,
car Ie Lieutenant Mod6 en
faisait partie-

(Voir suite (fn 6me pagfe)


-' .. ... -f'-C. -







QUOTIDIEN FONDE EN 1896


2-"
x


I


I


{




':" : .......O. IA.ii " WN 1;^ :.;*:, ..... ~ ic s *


'-*1-* 4-~.
~1/11


PRESS DE LA PERGOLA

A mon ami Lorlmer Denis


Sous la feuillee,
Us ne sont que deux:
Elle, eveillee,
Et lui, langoureux.


Pour se fire tendre,
I1 remue la cendre
des souvenirs.

Au moins une caresse
A ce moment d'ivresse
Pour en finir..


-La voila qui s'6tonne
De voir une xmignominm
LA-bas sur le gazon
S'abriter sans raison..,


11 fait nuit,
C'est minuit-
Pas un bruit,
Rien ne luit...

Au moins une caresse,
II la veut pour maitresse..-

Et les deux qui bourdonnent,
Et les deux qui chuchottent,
Et les deux qui tremblottent
Et des cris qui resonnent ..


C'est fini..
Tout est dit...


Mais il faut qu'ils se laissent.
Leurs traces disparaissent
.......... ......

Mes pensies foisonnent...
Marcel VAVAL.


AVIS IMPORTANT

Comme suite A l'Avis paru
dans les Journaux concernant
les travaux de dynanitagt,
qui s'effectuent stI la route
'4tionville-Kenscot, la Di-
rection G6ndrale des Travaux
Publics s'empresse de porter
a la connaissance du public
qu'en vue de prevenir tout ac-
cident, l'acces de cette route
est entibrement ferm6 aux
v6hicules de 9 heures A. M- .
3 heures P. M., jusqu'A nou-
vel ordre.


En dehors des h
dessus mentionn6es,
lation est libre.


eures ci-
la circu


Euwnez les Cigarettes
LUKY
pripar ave des fines
feuille de Tabae Turque
d Virgtni.


SConie-
i L '
L LA

FORTI


I YSTERIEUSE

UNE DE CINNA


Diesse, ardemment a tes
pieds, je soupire: heureux
que je puisse encore conser-
ver tes faveurs-
SCinna, je t'aime, tu sais
ma fortune, ma gloire, ma di-
vinite sont a toi- Je t'ai choi-
sie entire tous pour ton or-
gueil: qui surtout, me pas-
sionne et m'a fait oublier mon
etat pour m'abaisser jusqu'
toi, simple mortel, Je t'ai fait
roi de I'ile... par le fast; le
souverain en est jaloux... Ne j
rains rien, les revolutions ne
pourront et ne peuvent .ien
centre toi, car tu es couvert
pl'hi men 6g'ide. Souviens-toi
aussi, Cinna, que je ne souf-
fre pas de partage, car par
Neptune, mon pere, je t'abais-
se au rang du dernier homme
de ton service. Ainsi parlait
un soir, dans une piece ten-
due de > vert; une al-
cbve fleurie, baign6e de sua-
ves parfums de prix, alcove.:
retire qu'aucun mortel sauf
Cinna no pouvait en franchir
le seuil, une femme de forme
immacul6e toute nue, belle
come le jour, ruisselante de
pierreries, imp6rieuse, amou-
reuse, lascives tour a tour.
Tu te souviens, Cinna de
ce jour heureux oui j'eus le
bonheur, pour la premiere
fois de te voir. Tu chassais a
Chancerelle, je prenais mes
'bats dans" 'onde claire et'
murmurante de la petite ri-
vicre qui se jette non loin de
1l, dans la mer. Tu m'obser-
vas de loin, me trouvant belle,
tu m'abordas, me pregnant
pour une mortelle.- Ta vue
me fit frissonner, et je sentis
dlans mon 6tre la terrible fle-
che de I'amonur.
Nous 6tions seuls, et tu said '
inut .-. N'est-ce pas, Cinna?


SVIE LITTERAIRE


SOUVENIR
Pourquoi si fortement je pense toi ce soir,
A tol qui me poursuis de tes yeux caresseurs
Et de ton tire d'enfant?
C'est vrai que je t'aimais.
Pourquoi ces sursauts, pourtc:-,i done ces 6mois
LorFique dans une vision tu m'aimrais, caline?

Pourtant, je suis part commr n a,
Un beau soir, sans te voir.
Sans dire le secret qui ldvorait mon emur.
Quand reverrai-je tes doux yvou.x caressenrs,
Et me griserai-je de ton rire l'enfanL
Petite amie que j'aime et que mon ccur adore.
Tes yeux caresseurs et ton be;u rire d'enfant
Ont un charme inconn, qui nous lie pour toujours.
Anne de CONTRESTAN.


Loterie Nationale

d'Haiti

416, Rue Bonne oi,
Phone 3358

GRO$ LOT'
DIX MILLE GOURDS
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gde's. SEULEMENT

N'hesitez pas it risquer, cha
que mois, cette modique va-
leur. C'est un genre d'epar-
gne. El puis .n'oubliez pas
ut'il faut souvenir Notre Lo-
ierie Nationale, car elle vient
en aide, de son ccte a beau-
coup d'Oeuvre d'Utilit et de
Bienfaisanee Publiques a tra-
vers toute la Repubilique.
Pour toutes ces reasons
fnaitens ou Eirangers, ache-
tez doimc votre coupon ou to-'
ire billetl



Pour v j

SMADAM I


t


A LOUR$
Une Hialle de 12 m. ehviron'
situ6 ue Dantis Destoueles,
Ancienl atleiers dtn 4cNouvel-
liste>.
Cette Halle situke dans Ila
court conviendrait A tout usa-
ge.
S'adresser a Madame ChM-
raquit meme adresse ou de-13
a 15 h. sonnez le no, 2781.


enial tovtOn :
; I't.%gneauP .
Pune stt Casernes
Consultation :
V t ha. p. m.


(voir suite en 5e. page)

INDIGNITE NOTOIRE!


Je '-ornnis de-s gens qlti p}
senl l ur CxisLence a demana-
der des cigarettes aux cama-
rades et qui n'en mount jamais,
naturellement. Qui n'en ont
jamais? C'est une fagon de
parler. A la premiere deman-
de, ils vous dissent: Mon cher,
je fume la dernir-e!. Men-
songe! l s enfouissent leurs
pochettes dans des endroits
inimaginables de leurs v6te.
ments. Et, quandr, 6tant en
compagnie, ils veulent fumer,
ils font des prodiges de pres-
tidigitation pour subtilement
tirer une cigarette.
Si encore ils achetaient des
cigarettes xRex*, cela entrai-
nerait des circonstances at-
tenuantes.


Aclhetez les
Pnaus et batteries
--...- &B~dm~Ea


.7 .


A VIS MEDICAL
CLINIQUE
du'
Or. FIZA OIS DUVALIER
tue du Dr. Aubry
No. 154
Consutltaoions tous les Jours
de3 hr.A 8 hres. p. I,
4'*d ---- -I
i;achinc it ecrire Remingoto
Machine a cctalcer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites rosY achats chez
G. GILG.


A LOUIER A KENSCOFF

A partir de Juillet une bon-
ne mason neuve, en macon-
nerie.
Pour tous renseignements,
t6l6phoner au No..521.


BON.' R.OCCASION

A venler une guitar en
tres bon -tat. .
S'adres.-:1:,r w Monsieur'Mar..
eel Basqi:;at au Bureau. du.
Journal.


A VENDRN
Grande mason base si -
Avenue du President Trujil-
lo, No. 411,


..~1lr~t~jnnmmwnnim~n 2f .+~(t P~SIf~~I:A~r3t NOUVELLISI~Oh r P~.fl s:Fltlr~ na~atW~lfffWff~WW7


Port-au-Prince, le 18 Juin
1937. .

Wm.E. BLEO,

Agent Gtmlral


iL Y A LIQUEURS
E- T LQUEURS-.1

Les amateurs de bones
boissons qui d4sirent faire un
choix de v6ritables liqueurs
surfines n'ont qu'A rciamer
la marque d'6lite: Edouard J.
Benjamin.
Edouard J. Benjamin, quant
A son assortment de Caeao,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
dy et surtout son fameux
cocktail X-33 Aisse toujours
un goit. agrhable et merveil-
leux.
Riclamez done, chers ama-
teur, la marque: Edouard J.
Benjamin chez ses dpositai-
ree: Simon Vieux, Epcerio
du Centre, LtlIo Badly et
vous serez nettement satls-
faita.


OPTIQUA
PORT.AI.P EI NCINNA
irand asortiment de verr
et de montures po r Junett,
d' ita miefillrur6:qfialit
'-ndmne, en face rt
w...nt


CABINET
de
Mea. MAURICE R. ELIE

MA4RCEAU DESINOR
Rue du Centre No&.


:IASO TION VR S*9
IAMAIES fAITIEj*SS : "
POUR tOWNS OS
SVACANICES.: :
Oeuvre de proted ln
de Enfance.
lo---- Comme chaque annre
repuis 6 ana, l'Assoctation re-
Srute actuellement dans les
ecopes populaires de Port-au-
Prince 70 6elves des 2 sexes
et de sant6 debile, pour leur
offrir des vacancies i PItion.
ville, on ao~t et en septem.
bre.
2o.-- Un grand gala de Ci-
nema s'organise A Paramount
au profit de 1'Oeuvre. II au-
ra lieu Ie 6 Juillet procbain.
Le prix d'entr6e est r6dult A
1 gourde sans taxes A payer.
Une bonne occasion pour
tou s (l'etre utiles A des petits
Hecoliers.
3o-- Grace aux concourse
de toutes sortes qu'elle a re-
cus, 1'Association a r6alis4 a
P6tionville des constructions
plus importantes qu'elle ne
'esperait. Les travaux vont
etre termin6e4 et bientot aura
lieu la bneediction solennelle
de la Maison de 'Oenwre-
4o.- Le sucea de sette en4
preprise t6moigne de Ifesprit
dentlr'aile social en progrAs
chew ners. L'Association en
:Le a atous ceux
qui ont eontribu4 eA e magn, i.
fique r6sultat.

Le Comilt .dAdmintP~ m trat
-A fir


a~at~c~g~.~r~~,,~s~uAs~0~Ra~R;fls;~Wt~A ,


70WE m~WMTW R~.lttll~~ CWrmBIl~~r^r~W~tvC iif


SCAS : :ii



Vient de mettre tI dem*t. at -
Sson GRAND LABORATORY
gao d ple urg eNctwn tech
fr ique:
1) Anaysns ctniitulu
2) Analynes biochimriqpn
3) AailyuesJ tndatrulies
4) Analys"e aripolef "
5) Inastut do recherebtr
Ce laboratoire tE't d'embi n are R-.
volutton par sa direction avise, par
ou wateriel comtplct, p a posi.
tlo Idtae at par 'esorit amouvn
qu'l iruplatec en Haitt.
Directeur-Professeur :
Antonio Chevallier,
Ex-Privat Docent (le Bonn
Consallers Technique :
Dr. Georges Castera,
Ex-Eleve Institut Pro.
phylactique de Paris,
Dr. Clmnent Lanier,
Ez-EIve Institut Pasteur
de Paria



OiLO^ IAN

Le Vapeur HAITI N. B.
Voy; 78 de retour des ports
Colombiens, de Cristobal CG
Z., de Kingston Ja., est atten.
du le 23 Juin 1937, on route le
mknme jour A 2 heures de la-
pris-midi pour New-York via
Saint-Marc et Cap-Haitien,
pregnant frbt, passagers et
male.

Le Vapeur MARTINIQUE
S. B. Voy. 165 partira de New
York le 23 Juin 1937, pour
tous les ports haitiens, atten-
du a Port-au-Prince le ler
Juillet en route pour les ports
du Sud. De Jacmel ce navire
continuera pour Puerto to-
lombia et retournera A New-
York via les ports haitiens,
&ffrant du fret suffisant.


.L ol


I




r
t













t


i
r





1--


.~c~~~tf';Wlebmnrwr'eH'bwflsw-w."


i


a-Lm --- -- -x
COLLEGE MODERNS
Directeur: SBrp Alcindlf
Avenue John Brown
Kxternat-Internat : o(ndition~ani~e i
Inserivez ivs entant an :
COLLEGLe ODERNB,


de qui met I'enseignement a portke de toutes les bourseba
dle qui ne professe pas Ie vuourrage de ocrhne,
)le qui pref&re a une tete uniquement tpleine s ae et,&
te bien faiteb,
tie qui s'4ttache A solliciter et A d6velopper toujours 1
jugement ie I'Ql.va


tal,
C'est l que se trouve recrutA le corps de
hormogene,
ie plus z414,
e plus competent,
er le plus capable, surtout, d'entralner,
l'srtion honnetye et constructriea.


b r"' --- 4 .-

O' X NiOUVEtL$TE-;o*.^ ^


Connaissez-vous


dejla Iaironnane


COURIO N0



VoilA une nouvelle boisson qui vieni 2i': t' aric&e par
LA BRASSERIE DE LA COU l ON E S. A.
Essayez une b'outeille et vous adopterez cettE boisson
avec son arome fin et dflicieux. En vtntI i Ia L ra1 a erie
de la Couronne en grades et petitf:w is t;l)ii : s it. fpl -
tir de cinq douzaines,
Voe autres boissontu COisUROin E i1 ien t c-tincnes et
appr4cies a Port-au-P since ( et en province sCnt


KOLA COURONNE ien


teilles
COCA COLA
JUS DE RAISIN
SODA
ROOT BEER
Bure: lee Boissons Couronne et ou a ; :9.KLrincP
de boire une boiss-on extrmrement h iygnin;uc' vi la
m6thode efficace qu'emploie Ia Brasserie :.vc i'aide


de sesi machinePpour 1c Iavnv


professeurs Ie plus


par loexemple,


CO e I0 Si onD
Eneigrement Primaire et Seconda tr
Esignemenm &assisqu etl m derne (fb'cmt nas AJ, C)
Internal et Externat
8, Rue IMagnty, 6
Laurtat de rlAllianc Frawatse (C '. n fa a ise
autx Examens du Baccalaur4at de J -: : ci Cheoua-
de Detion frangaise de Juin i985 et de Jui T1936).
f1 sucecs aux Examens du Baccalaur~eat ;ire et 2f~ m
parties).
Le College Simon Bolivar avi.s les I pe.:-- i :11r de fa-
mille que ies inscriptions pour I'Exercici !2t-37 se reoi.
vent tous les jour? ouvrabies part: ie 8 Hres. A. M.
La Direction


Place de La Pat~

Rue Courit et iRu du Magastn de t'atg
&CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL UK, UIA.
S'S, PERLES ET PIERMRS PRECIEUSES, VIELL
.CES ARGENT ET OR MONNAIE DE TOUTED
wuNALITtS, A DE$ P RIX ABSOLUMENT AVAN
.uiiU X.


g~ran es


et ples


o0WU-


:. .......I.,..~... ..... d'w ^ x.^a ta tSi^


LA MAYSTERIil.'S
PO iT.UNE Di CIAh A
(suite)


- -- ------ --- ------------------------------------ ------- -------


1 IS


I 4



SLa-E I, rail
a a (Curdont mrit
Month uPrmei
liYI)TOLITE JEUDY
relehbrc preparation de
lio-Ro-Co.
,139, A ,r. Trujillo.
Phone 2192


GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET
Lunettes et Verres de tous num roe
Montures en nickel ineoxdabte a
Verres ovales au prix d de $ 1.0 la paitre
La liquidation durera jus qanu 15 Nooembre
msnt,


4. DE M AT T BIS & Co.


- A .,-f ..r rS W ''7 m


'0~ .---, --- qqyp..~i~b4a~ mI~P2..~lpp~4rW OWqf


A BASK de (00 ~ITVLU n RUALY rO
- -- --- ..m.. .
lO AOAlACQVAAOl coPVArjoNPAJTIt PPr
OUXL RHItMEQ'iRONCHTI ENROUZME
INFLUENZA, AFFECTIONS D1ES POUMONS


e'est a quintessence
DES


* meilleures varr ecannes"t

d'un vaste terroi'ire

'runissant ls I eille rs terror

SC'est ce q i t soa ~r r e


GOUTTEZ COMPAI!EZ
~,~~;~ r ~ ~~C8:Ba r -f*S C Ss & dS t9e \'*iF .?1, ifi l SK tsI

VERREB


tadu81


AsW >- -a.


LE


SAR f HE


ooth -dtlf


RHUM


MimfoSl g


PoNy to rivile mon tal, je
to p'iai doti me suivre.
Combien gr1an,1d fut torn &
mot'i qutand, prenant ant pier-
ret, c :a Jittant ib1t e Ieu, I
(lotS s'OUvriren r pour me fin
VUef ptvtP;aOC t. (a1t JO dfevins
It tes yeIx, aRu rnrme instant,
(It (111 je sus aIS 111&'ui'd'hui ; ell
(iON-Ilr t, t <5 1.5 4 tti tOIYIIUs
fmtpc. piei, je rto' VCIS s '
mer.wnits a to LA(ettre1 dims I 'v
lfth d Lill I l l) ilC
t1! t~itrlt, Yc rsa;m&5tie sub

3cs. (~i U liumi~c:iflt'tispatlis, OU~~t
((I' Pei~.t~~, P- (rnt 2
ofl rr H hiefu


s nit dte,-''' 0 Ai d tic' JOU('u
p ui,, ili-itiIl1.







Pi. 1
I lrdo li zda zI 'ifnIe 1


Im* BaJe t- 'i'et.Jft me


I


I


i


I
r
j
1


All O-k


i 5L
LL is


d.e M. attels


Co




PFAE
Vi{'


-- F. ~ .-r-I r~ rnr~mcvW* te'sw*rrxi*n~-,r~6err :MWV.. Ltrmrr sN Sig~r- l


'., ; .. .'... ..
~ttF:t"":.F .FA
f, .:I -
.5 '.:. : ,...:j ,: :. : :" ". ,.. "' i. .. rF : :;.'..".',: a .. .~
4'
," ,, ,.
~1
.. : . : :.. t :' -: ::, : ', : .


:r4.
S ., :
.'" ,,
W N W %"".A "$' :;:,-,,,: ,' : ,- '


Ce elichi represente le Bui, ling de la I Pharmarie CASTERiA,.- Cest une consir
tion qui fail honneur a architecture national. Le dynamisme et 1e savoir fire des je;
lne qui ont cree cette important organisation ont su y metire du gout, de la science, I
la mkthode-- Nous recomma dons a nos lecteurs de visitor les diffirentes sections et d
parlement de cette Pharmaclt, don't t'ouverture a marquis ea no ire Pays, toul comn
inauguration de Rex et de Tholand, une ere nouvelle :
Progres, (Civilisation.


(LE NOUVELLISTEx.
Rue Fcrou No. 69
ot e Post&le No. 135. Tfl, phoue : tti X
QUOTIDIEN FONDE EN 1898
Par
HENRI CHAUVET & CHiCE.'A i.I
Directeur-Proprnuta irt
ERNEST G, CHAUVEi
Secr6taire Gtniral
MAX DUVAL
Admniistratcur
KLEBER GEOIGLS-i ACOS




CHIRONIQUE JUF DI( CAIRE

(suite)


Alors l'acheteur de dontne
la chain et ha mont'r, Ice v'n-
deur de ne rien donne'r Si nrF
I'extoriorisation pass '-
son etonnement, et Magliio dit
dire en voyant s'en ;i:]r s
montre, sa chain, :) e'on-
deur si bien accom par,-,
vingt dollars, pWdi montrie.
pedi chairnc>. Et (deiui-:
jour Maglio est oblige iA' ",
rendro tantot au B1re:a 3
]a Police, tantot an Tr'iiBun
de Paix, tant6t K la (lCh:llir'
d'lnstruction, et depuis U U
ques lundis a Chlam hrc (i i
rectionnclle du Tribu'n.l '
vil de t ort-au-Prince, vu 'it
portance de ses dires et dlciua-
r:ations

Trois trouvailles heurcuses

Le tribunal procede I Pin-
teirrogatoire du prven'1.
Quels sont vos i~ru:, prlnom,
age, profession, lieu (ie nais-
sance et de demeure?
Raphael Raadt, a~gc de vingt
cinq ans, marchand amtulan~ .
n6 a Tripoli, Liban, demei-
rant i Port-au-Prince.
Qu'avez-vous it dire pow-
lvtre defense? dit le Juge s'a
dressant au prevenu-
Un soir, dit Raadt, anu our-
d'une de ses promenades quo-
tidiennes nocturnes, it trou-
va dans les environs dre
Champ-de-Mars unnt montre
et une ehaine en or. Le lende
main.cle-surlendemain il des-
cendit en ville en quote d'un
acheteur interessant; enfin le
lendemain du suriendemain
il finit par trouver Maglio
qui contract avec lui. Mais
le surlendemain du surlende-
main de la vente, Mod64 'avait
d6pist6 et avait proc6de A son
arrestation en lui reclamant
'., la montre et la chaine en or
.propriites de Thibault.
Raadt de dire au lieutenant
Mod4: La chaine et la montre
ne sont nullement des objets
voles, mais bien des objet,
trouves que j'aiyvendus a Ma-
glio que j'ai trouv6s en ville


LUa Chambre d'Instruction
S Ie prIcnu et tla
S lanygue franqaise.
| n u ;&....c f>u li.c fa'n
3 i 1 'it r Vt'iun ne a -

Q IETi 11e 0 COiCOi'(ico pas a-
ve, celie faite au cabinet
'in :-.truction.
UIUtre Lrnet b"lat re-
,'ntant a a.i'ti u1 Civile ,'ru-
: ; K l K'5 i<;t -- (C 1 !a > Caul K', l'-
F. FIa IF i.LF .'. i iii.Lz: (i2
I: 'cliu ic il' des trois hleu-
": s; ,s trouvailles..
i'tit observer. qut'en regard
i i' its qu'i) vient d'etablir,
laration au prevonu a
U'"of-" -ein useait une df(jn-
-. 1' 1u Ie :noins vraisen" bla-
Ms -:is qu'actuellement le
n f rge un alibi mal-
:;i 11'Tm: n tcIi r fanttin.
S3a1it'c Roger ,Ancion, av-.
': ':'i d n airgulnente
.F i. p .dvenu ne comprenant
Ias ic lfranta i a pu dire au
S2iabine t d'inst trution, avuir vt1
;! chainte et a Inontre tom-
-: des poches de Thibault.
+ a l dear(F t de celuit-ci les a

Le Ministre' Public de-
I .:.KA I 1e rnvoi de eette affai-
F t i 1'a'Fdiene correctionne!
F., d. it)aine pour permett'rt
': '-iire Ministre IPublic
:~t:' e EIrnest Smith de pas-

M :itrL. A:ncian. combat lI
deimandt e de renvo! Le tribu-
:ial fait droit a la requisition
Ii: ;rinist re Pu.blic. Maitre
( ii tn (eiinande la liberty
.F'vi :1 deI F son client. Le
Tribunal' ddbbute Me. Ancion
UaelRs avoir entendu le Minis-
t101 Public-
I'a:aire ,ost renvoyee k
i'audicnce Ciurrecticnelle !2
;uitaine-
L'aiaire :] inistere Public
centre Ernest Smith, preve-
Sn! d'abus de conifance au pre-
; judic de lad Maison Kneer ;
Port-au-Prince est appelee et


S A F. BISTOURY, ar.


LA FETE
PlL RRE DE COUBERTIN
Nous avons sous les yeux,
!e pro.a.n:'i'", de la IRe6union
d e Gala du Sport Haitien. --
Affirmons que la fite de di-
manche sera une manifest.
tion sportive sans precedent
en nos annales.
II est bruit que certain de
nos r;ecord.- seront etablis oi
battus .en ce meeting.
Iappelons que e prix d'en-
Stree est d'une gourde, En-
fants: cinquante centimes.

Aechetez lea
-. Pneus et batteries
*'

F.' '





*;)r AVA.C i(ORS!
S".te toi -




p, .' ard le cor d'e .d{..i




G ETSL OIT"
"11. Ou '''K i ourai







g *", .- -,S ','-. .^ '.:

'-, .. .'p .'

E. ItAKIME
D) i,'ibhulcur p our Hail


IC-

ide
C(-


La Librairie Nouvelle


CELEP iDeNE IW/1

QUOTIDIENS PAP TERIE REVUBS

CABINET DE LECTURE

COLLECTIONS A BON MAIRCiHE

A. Thibaudet, Iistoire de la literature franvuise G.
11.. Montherlant -- Les Jeune files ..... ...........
A Viollis -- Indochine S.O.S.... ............ "
Comrte Sforza Synthse de I'Euripe .... ..
alaar -- -- Une revolution (lansla paix ........... -_
j. b. Chiandan Conflits europens .................
Ch. Maurras -- Le Chemin da paradia ............u.
Ch. Maurras L'avenir de lIntelligence ............L
Ch. Maurras Les amants de Venise ...................
Ch. Maurras Napol6on avee ou centre la France?
iiainvilie Histoire de France .....................
lainville Napolton ........... ....... ...
Bainville Histoire de 2 peuples (eontinu6e jus-
qu'a H itler) ............................ .. ..........


te Bainville Les dictateurs........... .... ..........
Zweig Fouche ............................. ... ..
Zweig Marie Antoinette............... ......... ..... ..
Z weig Erasme .............................. .... .....
Zweig Combat avec le demon ...... ..........
Madeiin -- Fouche (2 volumes) ...... ..........
I;' ad.:: in Napoleon ................ ............... .....
.iaceun -- La ontre Revolution sous la revolution
iutcaacin La France du Directoire ....... ........
:ladiin --- La France de 1'Empire ..................
S.e'ene (2 volume es) ............. .... ..
. ^ .. :i ine .,.... --.---........................ .
u i ,i v, de d Louis AV.. ........ .... ..
iL.a u. ....- a RL evolution frangaise .................
ICh. Benusoi Monarchie Franpaise (2 volumes......
Ste. Auieu aire Richelieu ................................. ...
r iec"u LtF .- Thiers ............... ......... .... ... .....
2) ui iunnaire anvlogique .......... ............
.i'rveilles de I'exposition 1937 ....... ..........
L(- Le Li c au I tour: Carrel......L'homme Cet inconnu...


;








,.I

ca


L'ITIPE AD4

L'IMPOSSIBLE


J'ai un copain en pouvoi0'
rnm i nel, mais aussi en poly-
poeuii;: amoturiux. Quand sai
i rna tn ii rot I oehe ses i rr.-
gula k isI la maison, if n'est
jama;iw!:, nI ~i'rrass, Lges ex-
u e.- .ultiples tant, toi-
jou1' p2irfaitCnlent 16gitimes.
Mai e auotres int'resstes rne
*4 ^. 1 i '11eC a cOEvlinf-
cre, C:e' c t peuL pas leut.r i-
re 'otLln;e .A sa maman: cJ'-
Stais ai'e: ie lete. EllI est s3
chawnarnc que I'heure a pas-
so nt 2 i rit Surtout q uan CCi1 (':', ('tfu DC BOt pa ;
se pc ; e !tdre die a ue doe-
I i ellc a qui ul i fait lal
coVA- l'un W'est onulie soes Ie
chur. ':' une aut a-
IF lui a'rriva diumanch.- A-
V'q.t K' se rendre che. Dilli
came mc i l a.uida conix^
< mne sa fureur sous une avalan-
Sche des baisers. Tu n'as p)as
v ingt ans pour rien, non dunp
i p:`ard! Puis fermne lui la bou-
Sche en y mettant utne < did>>,




or
ex AdpMeent pu'
"^ ^ f^iof d O neW


7,50


4,15
4,60

8.00
3,00
3,00
2,75
4,15
4,15
4115


4,51)
6-25
7,50
6,00

18.00

7,50

8,75

4,15
4,15
4,15
6,25

3,75
12,00
2.75
5,00


~~p~er~a~a' *U ~~5 ~ M


P' P. C.


A .ant de partir pour I'Eu-
rope, M.. ct Mnme. Pierre F.
iiec s'eit'ipret-se de remercier
ioen -snce'renment les ami:s
tant de Port-au-Prince que do
ia f'rov' re qui le'ur on te-
rnoign1 g marques de sym-
lathi ':*; .'a:t>on du d(e@4
de Ile ... t ..-e t beau-frere
Jeant F. Elie,
surve1nu a Ni\w'-York le 1I
Juin 1937, ,t los prient de
eroire i .1. :. profonde recon-
Snai- i e sa 4--7
Po r e Price, le 24-6-37


DECES


Nous
peine la
de


avons appris avee
nouvelle de la mort


M. Henry Ganot,
Ingenieur Agronome
decade aujourd'hui i 11 heu-
res du matin
Les funerailles auront lieu
remain martin h 7 heures et
demie.
Le convoi partira de 'Asile
frana is, pour se rendre 'a I'E-
glise Sainte-Anne.
Nous presentons A sa Veu-
ve et H ses enfants, nos vives
et sinceres condol6ances.


DUo iIObYV [ft hD[CIHE
Prolongation de a vie sane et active
Traitement des maladies *
It ei p pouv p s Ctlitbrecs ;Fs.ros
que I ua.nlbhlsencnit dee 'organismne ht.',,at
son inloxlfaiton par E'acide umrque, tr,_S r,4'-1
ies rn1Fi4iA cs, )a sentlit- precocc ti x, e;ife a
mortI so t itiies a fI'afajbl,,ent ment c 1t i' t ,; l
dnc Wt.ntc'i koia'lc tl est geg.tneen It pItJtf.
par ces s.i'v'ni, que Itf forces viries okwu I ilY
Issues pet'i dt'ee ti m lt asii ianjl pe'ninltt tire
rfen tsd a o:'osa mst l p;gtir it'lrl, I "'FI ';IOf, dnIr
a Ct Fr i toiI ti lr;ls de al;tdet s v alete
rom,.ce Ic K.t!ALFEFLUItD.
i F\l-.l i.Li> rAI -jii n, i t lortiie lous its die-
meiivFilli t'oi -or p i it>;, n, ttendj in anti t eIt s
Forces peratn's, clitmt (a Iutroitot.m dts&out ft
tIdinifc I'acide u rtqori, tes urateS elt es toxins.
Aprs 13 Cticrc Cte K.ALCFLUIFO, vot ;dla.e ie;
Vo05 nif di3vs etdl ser-ot, ta d iprsiofl (ier-
veuse clispartitra Vous devitrunl'e disp4 et
ai, ecf ouirte ta e jeu-ft J t snIle.
iKAI.EfLU)*Ua z, oiu 5 grand pris, 5 m6-
d:Atles d'or a Par s, Londtres, Bruze)les,
rorencc, tBowie. En vente Alin ahs 'na ces. sitaboratloiresaJi Aiu AuFF.LUI D, i,
IPd LSxcilm s. FAfUlS. t toimlndrz rIt.l)fiicNIi
(a tbroechur, art t icaisve CA J aiial (I.,' cutr i'onz
au rdepbt:ip ot-Psr nbarsaucie W. Back.


'FABLESST
"PAIBLESSE


S vaEsi SIReOP


-. -- Deschlens
*C"oy'.hv~Tn R6g6nrateur duI Sangr, pr4pr pEr S AHte mdioal s
uprlIeur ; vant crade cra aux Cantrrugiineu. Ad a; d..t. .c' itax do stari


3a'riJae helenMrii
BH~-Lf PS1 I a btbrlYtuo'"toll 00
i Q qrlf~ r Vua.' ee s~ ~PhatCII u
I ~i t~qpnaug Lbmu~ Iu'4tj


ACTPFa. 6 0 ~1' ~ ain.r e.'nr -gr ..ol~-w..'.wm~cr.'prfFN U V 14
Ill~lr ..n~~r*.~~ rrr,-~r***r~x*~-~**r~r~r~ .I. ~~ ~l,~~rr.~NOUVFLLW'VB.@*~lj. Ip~l:fVX~l~~~~,lX:3e --


,---- A ---- -- -- I WI& d,--- ---- -


1


M1l*


- -- -- I--- .. - I--- I W-


~C~1"I~CVU-, 1 I ~--- I-~-IE---~T~SP(r~lf~X~;:~(+ ~T r~FfI1TU_-


24, ro,~a~


::


4