<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03056
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: May 22, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03056

Downloads

This item has the following downloads:

19370622 ( PDF )


Full Text




























4.


!;


l ....






-{ .,rinirN in.rn
i::" .t;; ,. PLtFS &,A I't


e


A*~.0-fI (y 1h P L g W A..&d..4.i 2.2 r. b*Y. ~ *l(A,* A*' 10'


PORT-AU*PRINCE 8AITI


'i TERRES ATTENDENT DES DEFRICHEURS P


gaiti est un pays neuf. -.
ela, tout le monde le
estate. 11 parait banal,
uperftlu d'avoir A le dire.---
Cependant, le comportement
de 'haitien qui attend tout
des Pouvoirs publics et trou-
ve dans la rise o6onomiquo
mondiale une excellent rai-
son pour continue A se croi-
sr les bras et a no rien fair,
oblige a Ic crier sul les toits,
dans I'espoir insens., peut-
gire, que meme les sourds
Vlontaires l'entendront et
sauront que des possibilities de
tous ordre.s leur sent encore
ouvertes,
11 est certain que nous no
Tivons pa.s adans un monde
finis. Si ce mot de Valery peut i
itre appliqu6 aux peuples de
1'Europe, on nc saurait, en
toute conscience, lui trouver
un sens chez nous oii des ter-
res encore vierges attendant
leurs d6fricheurs. L'ere des
pionniers nest done pas. en.
core close. Cependant, nous
no les voyons pas venir. Cela
tient, A la d6faveur qui affee-
te, chez-nous, les travaux a-
gricoles. Defaveur qui est due
aux souvenirs desagreables


don't furefit marquis ces tra-
vaux A I'6poque de l'esclava-
ge. Et que nous, nous ne sa-
vons pas aneantir encore dans
notre m6mnoire- C'est pour-
quoi le retour a la terre n'a
cess6 d'etre une simple parole
de poUte qu'avec le Gouverne-
ment du Pr6sident Vincent
qui a su le subordonner A une
veritable croisade centre lI-s
ripugnances absurdes et sp&-
citiquement haitiennes qui en
r:'-ndaient 'avenernnt diffi-
cile, impossible mmoe.
Et si de nos joura la culture
dt la figue-banane, de nl pomr-
me de terre, etc., connait une
unpleur de plus en plus gran-
de et methodique, nous le de-
vons i celui qui, come l'au-
i 'et a u dire i ion peuple :
plongez vos baquets,. 11 n,
-.Aest pas content de le dire:
ii s'e4t fait lui-meme pionnier.-
:'a belle plantation de Mc-
iwance en est le Itmoignage
vivant,
Notre salut dUpend done
plus de nous que d'autre cho-
se. C'est s'oublier jusqu'A ]'in-
conscience que de penser au-
trement.
Yvan JEANNOT.


r





























r







I

I
I

















i



i


i


5
~




































1


FRAUDES AU
PREJUDICE DU FISC


Depuis la 8emaine derniere,
le bruit a couru d'une vast
contrebande qui se pratique
non paf h la douane, moais plu
tLt A bord des navires aneres
dans la trade de Port-au-Prin-
cc- Des. confrereR ont mme
fait i'eho de ce; rumours ten
pricisant que ces marchandi-
ses en contrebande sont d6bar
quses par des specialists ca-
ches, dit-on, A board, et opt-
rant A 1'issue du commandant
du navire. L'affaire ebruite,
la Justice 'a prise en main,
et une information judiciaire
est ouverte. Des arrestations
ont ett, dit-on, oplrees- A cc
moment ou le monde se d6bat
dans tine cruise aigiie,il est jus-
te que des mesurea soient pri-
sos centre les eontrebandiers,
qui par des moyens illicites
frustrent le fisR d'une parties
de sea revenues.
Des confreres ayant donnaS
le signalement des principaux
acteurs, nous souhaitons que
la justice arrive A Ieur mettre
la main au collet.
Nous suivons attentivement
cette affaire afin de rensei-
gner nos lecteurs au fur et h
measure de la march de I'en.
quEte judiciaire qui est out
verte.


DES TOLRS A ACHETER
On demand des t le er. bo
Otat,
Prire de s'adresser au bu-
reau du journal.

Lire toutes to pages di
tNVomuvllste si outs nr acou
lez ps rater la rrhde note qui



vain: L EtII t la famille -
Ce qUl a vmde meretiles de
L'EXpositon .Irernafm naIk
de PartI. I'


ram
dam
Colo
tE0 i
que
(;ou


II


ROPOS ET FAIlS
DIVERS


e 6 Juillet prochain, a Pa.-
ount, I'Association d.-'
lea Haitienne (,pour 1.c
.niei de vacances organ;-
Un Gala cinematogra li-
au prix modique de Une
irde.


tEdIlard .Simnilion, prventu I
!.:avoir, le 14 Juin, 4m -'trai I
I.t sac contenant du cafe au
prejudice de ,Jo.seph Du fort,
].?t ,onduit A la Section Nord
I. i Il J ,re Ic :-renvoya.

I'lnjon;.-ne \a lin, IL'enIi i.
r'hurneur cole rique et engueu-
kleue de grande clas- frut ar-
rteee, le 18 Juin, au Marche
'Vl li res, pour inots obsennes.
S. a ?
l"o st 1C 67 iu courant que
i- .:i m,?lnceLi.r'p t. SoV Iot's .a .:p.-
,.- {iu L',nm it' Iaitttn (tlo '.A. !
Lance r'l'angai.ie, a d e'ie es
Conferences sur 1'Education.
Tres certainement, la grande
valeur des conf&renncierms ins-
crits laisse prevoir que le.
zentietlS Lattus seront aban.
donnes et que cette fois, le
problem de 1'Education sera
pose selon les exigenees et
ies jugemrents de valeur qui
caracttrisent notre 6poque.


A TOUR DES RENCOA ,
TRER? I'TERSCOLAIRES!

C'esO. le s6minairT Collge
St. Martial (ui totalise le mu-
ximumsde points on srie A.
(6 sur ). C'e!e 6quipe I'a d'-
ja emportt stur tous ltes au-.
tres Clube de sa srie. Elle
passe done en serie C en tdte
de liste et garde des chances
de gagner Ie championnat de
cette ann6e.


POUR TOI MUSE...

Si jamais, Le1ia, tu me d-
Fais: chante-moi un hymne
frissonnant.!.. Unique cory-
phee, ma voix a celle de ma
lyre marine, entounerait it
sCyi)phonie (d la bsrise dan i
nos cocotiers, ou ia eantilRn',
vospurale deL vag-ttUs qui neiu-
rent sur nos groves fr6mis-
santes...
Si jamani. tu me disa:..
raconte mlo une histoire, bel-
Ie!.., Celle des BThanzins ou
des Griots tresuauteraient en
ma memoiret et mes lIvres
conteraient... que, jadis, la-
bas, au travcrs de ia sma vage
et myst6trieui. AAfriqle. aux
sons dos tans-utams et do i co-
quillages sonores, s'en al-
laient, posas~t.e, de(s soriers,
hir utes, nux youx profonds,
rives a 1'Azur immense otu
chevauchait tour Rove secu-C
laire, on chantant des cow-
plets inintelliaibles.. Car,
]is taintt poetes et sorciera.
4t les hom11nune avaienit potur
du Mys erC-
AlormI, Lelia, ma MuMe bni-
re, tu comprendrais, et, ta te-
te sur mon front dJposee,


I
p



I


1sa C) Nom It.I9


LE C. F. YVES
PROMtIU OPFICIER
DANS L'ORDICE HAITIE' N
affONNIEU ET MERJITfn


DO 'einti'rfiiet s.l:e n.ug ,.-
v0,ns cons' re' h r,itr. t ia 'ret
tioT tde. elli-S e rnoni ; ,tui
cturetitl lieu a St. Lo;i:. tlC (kim..
zag.ue, at I'orcasiion de la fetea
('ti P t'ruli do c1tt fl [ ii lS4S-
ment, I t f di rnit-r es pig ti.'-
sont restees sur e t,'els.-
Nous los reproduisoi5 i pr 1tu
no0.s le ursi: an co1ii, de i
r ej option c, r anni '.e l'fi .< ,,,
cl ]a tmesse. A[. Au ]. Tu nie r,
Secret.aire (d'E'ta de l'n. true-
i.n I'nu licue, dlcer-na i (C'.
.'. Yvs-,., .Sur urfieur des Fr6re3
dle 1'li trulctiion Chr` tienne,
ia frtv; e tI. l'OrdrI ,ilon-
!-twl Set Mirit"e, au gr' ad
St i'i clr Norin ]o ;rqien s tn;
t.ision c -e c lettr 'lUol ti' n
t'e, i r l'u i *., i .i tl, Il t 'l -tI
II*.'-nsie .s;ii it. TVJiX. (IcV1fVtr;
Enii.-iann'.l;f (t de J t ivre




Par i.-i'Cf' l .e D pa ,. t? e I il a t
La Seert a: erie d'Etat dn
Commerce in firme que, d'a-
pros communi nations reiues
par Ie D)partu mnent, i1 a 6te
% mbarqu6, Idu .14 au 17 Juin,
par les navireA suivants, la
quantity de 27 -18 regimes de
figues-bananes, repartie coMn-
me suit:
N( t.iisklanx ... ITm'cnci i4l4


Anse d'11Hi-
naultt ..........
ort-de-Paix
<(Colombian St- Mare
Pourti-a-Pet-e
Cap-Haitien


9.134a

614


*- :1"-.,.


.I 7,s


La S r i.l i -ie d'Etat dI
tintei ci p Ilet auvx tran
gers -s, ..MI aux fornamitih
du per::h e r jour, y coin-
pris c ':::: rsianl depute plts
de can, anq .tur Ie territoire,
que le d6lai i rparti tdns l'a-
vis pui.,li i ier Avrii dernier
prend fin le ler Juillet 1937.
Port-au-Prince, Ite 17 Juin
1937-


Le Secr6taire
I 'nterleur,


d'Etat


F. DUVIGNEAUD.


tawns -I f L, .- -.


REVEILLE LA BILE
DE VOTEFOE-
Swxs ca4m1d- et vons sauterai du
at ain md i gouft i bloct
1S sut rtie 'k fr- rmuuo jt'ur of tlit

doU2'fT& ri, tllGV f. itea ir Dtfl v I 34
4-rU i r 4il l-*' dt tt r P it' fi- k l wthj-
&eE. T1* f U fBtt. rii. iril IPk er riir. I
StMl0. Votlri (.Ptftif" !'.^ a'rtfiflrtdi ittt- ..i .




Seulh istrtit(i d'itteur -pour haitL.i

o Lire en Ge. wrxtcila little den I.



nrve to Ltfrra irle Nurd le


I'AGENT
DE LA
('ic. P PSODENT
EN HAITI

Jettdi idernier (et t arrive" pUar


. L 1 ".-


Ci f' riq... t l i p t- -iit in : i ,-


't'tlC.-vt'i ni :)i lcriti' l r ltr ii- a .
dit ]ra C rtpa nit, par .-'ed
oih 1, ;teF tnta iit.-_t'q tii,, .'iit ,!.i,-
li-erit .Lix dim Its I poli si '.'ciis-
th" :...*-1.' n i."k. n'a ;-,a. h esit. a
aeV ,p.-ot
.o.) 1 tito ts- ns t r. rt- t .i.io

!, 'I' > '. 2! ti,'.-- s ,t; -. illlLt 5 l it.-

." .,. .. i .: :.. t I* : i ( .-,[" \1 ,-.
(tfvct lc(-n ost que deorrmat-
,.7*3 -vJ ,>A I Iigt- d'at,,pttr I'I-

ITtu .]en faisan' t ti.s v'iiM
trn it' > la0S0 en 1:al d t' i-I
noovvje decouverte, nousi V
souhaitons un beau sejour ai,
distingu6 Agent, M- Pedro
Isaza.


MONDANI/TI


("o.-st ave on re, i plaihit
Sq I (rt,,1 mriag. fi,' Ii dist1in-
,u KirL, ladenmoiselie
Reu'ic Jdrome
avee not re charmant ami,
| Monsiviur
S Raymond Julica7t'.
.; ib6nedictiun nuptidale
i,'ll" stra donnlk, le j(.udi a
juiillet t 6i hcures dlu swir en
SI'Eglie Ig d Sacrd-Cacur de
'!Turgc-u. Mill: vwaux de bon-
hu-r fi ce jeunL et intr'essan?
couple.
i .-..


LES A XX.. MILES DE
MEDICINE HAITIENNE

N>o-t avo:::i riequ la livrai-
i-n malnr-vrii itd Les rAnna-
h1 de M.idrhi'w lniatienne,-
.ia P\cVutt t E nltrl ,te dt'Lt'iX iar-
tiks r, tdes D rctlurs Constant
Andin' rt F. (oico't s.ntr ie v.
rusi filtrant en fonctilon tt:
protblime doe 'hdrtciiti de 1
tuberculose et sur la physio-
romie de rsp petites epide
miles.
Noues le recommandon s a
nos lecteur,.


ERRA TUM!
An lieu tie Luniti 21 ,iuln,
fluttrv ed iti- d Cicrl coIlprtt
samedi 21 Juin-
Lco collectionneurs stnt
Pri&; de1 corriger,


Fumez lWe Cigoaretie
LUK Y
prepared aoev des tinis
feuiles de Tabacs Turque
et Virfinie.


Aqhetea lee
Pneus et batttorie
*edN~rgh


S.I ~


r nw t.O'DI"'FO 1
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


424me. ANNEE


MARDI 22 MAi


nous nous endorminronS pour
poursuivre dana Vlirr4l a
travers Ia gaze bleue des fu-
mies de notre LUKY,le Grand
REve ancostral.-.
SIW


~B C


~rc*~~~~*mcnr~~*rrrrra~r~nrn~a*m**cn


!:


.


""
i


[----4fffV4.4 ---t.'"-

2R.Na.LT G, caUV"'vI


S-- 1 ~ ~


-i- k


(

+i


COMITE HAITIEN

DE L'ALLIANCE

FRAN( AISE

UL Contferei- s qu-i suron!
ladtes avant le Congrds du
16 au 18 Aout 197.

lire Confrence, dimanche
imatin, 27 Juin, A 10 heures.
M. L C. Lherlsson, Presi
dent du IC. H- A- F. et d-
'A. M. C F L'Educatlon eIt
ne force de renovation: 1o-
Les Societbs Internatioiles
del'Education famniliale et
les progr5-s de leurs mettho- i
des r&ali- s dans divers pays i
des deux mondes, 2o. Haiti et
tes problems.
2nme- conference, dinmanchc
matin, 4 Juillet, M-. l Juge E.
Vilairc, Prix de pn& ie dt A-
madmie franenise: La famil-
k et ses grands deror Lws Cl(i
Il.- L'Education de l'opinion
publique (PrIo3e, Cintma, Re-
Vues, Journau.x, lives, etc.).
3me- conference, dimanche
miatin 11 JuilIet, M- August-e
lagloire, 6crivaln: Los de.
voirs de l'initiative priv&e.
4me. conf6rmene, le 18 juil-
let, M. Ie R. P Surget, Cur4
du SacrC('reur: L'Egle, l
triaage et la stabilt4 ade ta

mew, cEnflrence, le 26 juil-
let, M. F6quiire auteur
'Ouvrag e estim6s sur 1'Edu-
ation: L'Aiudphabtlse des
S .dte. L~e mellleures mie-
wes Ptour la formation du
mYctwre et leurs a pplica-
Up dans lee families.
e- conference, L ler
At, Me R. Lerebours, di-
trice de 1'Ecole Normale .
Lra emme dans sa mission E.
4Ucatrice.
~tie confdrenee, le 8 a oft,
11 le Dr. Lanier, crivain, di-
dteur lu Lyee 8. Vincent,
MSt ar: Le proWm e c
afattion scoltare
iI oAf onfef e,w le 16 aoft,
S D. Bellegarde, avocat, crt.l


:


~;"c;~-


ii a S




'Si' ..i
r: q t cpt4lf~ fS fPnZflrrdlI*At flfa4%~r $'"


MAGLOIRE AMBIROIS
S'EST.IL. SUICIDE
OU A.T-IL ETE TUE?

(Votr le No. t'Hier)

(Suite et Fin)


Nous voyons bien sur la
Place d'Armes de Jaemel la
tombe du Colonel Jean-Bap-
tiste Hector, mon aieul, sur-
montee d'une stele en marbre
de huit pieds de haut. I nest
mort qu'en 1822, Ma grand'
mere, Madame Amasie Mo-
reau, avait alors 'douze ans
d'age, quinze annees seule-
ment apr&s la mort de Ma-
gloire Ambroise.
Or, la sepulture de Magloi-
re est inexistante a Jacmel et
dans les environs.
Ii ne me parait pas.super-
flu, avant de finir de vous don-
ner un detail assez precieux
sur ce Colonel Hector, mon
aieul aussi.
Quelle a 6et sa position po-
litique vis-a-vis du Gen6ral
Ambroise?
Je ne I'ai trouv6 nulle part
dans l'histoire, mais il y a
quelque chose que le bon sens
et l'intelligence me permet-
tent d'affirmer, c'est que le
Colonel Jean-Baptiste Hec-
tor, lui, a toujours ete fiddle
A Bonnet et a Petion jusqu'AI
la fin. En effet, apres la mort
de ce dernier, le Gouverne-
ment avait faith fabriquer un
certain nombre de tabatieres
en ecaille don't la couverture
portait une belle effigie de
Pillustre President Petion, en
or 18 carats. Le Colonel Hec-
tor, l ler. Commandant do la
Place et de la Commune de
Jacmel, en avait recu uine
come souvenir, J'ai person-
nellement fait cadeau de cet-
te precieuse tabatiere ah un
grand ami qui certainement
ne s'en departira jamais.
Nous ne savons si lors de
i'affaire de Cabaret-Cadre,
Hector etait d6ja nomime
Commandant de la Commune,
maiV II est av6r qu'il miili-
tait dans I'armne come haut-
grad6 a Jacmel, et I'on peut
admettreque ni le Ghenlral
Bonnet, ni Hector n'ont pvi-
part personnellement aux
boucheries de Cabaret execu,
tees par les deux escadrons de
G6deon et Laverdure et souc
leur direction.
Voici done la grave posi-
tion do votre serviteur, d'u:i
etPo Magloire et de I'autre
Hector avec Bonnet.


4J'attire en me vengeant s:.
[colire et sa haine.
J'aattire sesI mpris en ne O mh
[vengeant pas.
Le COd Sctne VII.


En des- temps mnilleurs ou
en des temps pires, c'est let
language .qu'aurait tenu un
home emport6 dans la tou-
mente des. passions. Rasgum
rez-vous, chers et honorable
auditcuurs, it n'y a ici ni 'haine,
ni amtour',l ni mlpri's, ni ven-
geance, ni coltre; il y a I'a-
nalyse profonde et serene
u'un fait historique qu'il im-
portait de transmettre aux
generationss intelligente. qui
.content; A savoiroi o 6tait la
verite entire ces deux derniers
personnages que nous venons
de citer, d'un ct le e General
&Magloire, I'ami, le protege et
:!e f5rre d'armes de 1'Empe-
reur, don't il etalt en droit,
humainement parlant, de
poursuivre la vengeance:
'autre part, le Colonel Hec-
tor, haut grade aussi, dans
armee, l'anii et le proteget
du President Petion envers
qui Hector se crut oblige a
honneur de t6moigner sa re-
connaissance et sa fidelity'

Remcreciments l......

F'enand AMBROISE.


Lot rie Natio0ale

d'Haimi

416, Rue Bonne Foi,

Phone 3358
GROS LOT:
DIX MILLE GOURDES

LE COUPON :
DEUX MILLE

LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT
YNhesitez pas d risquer, cha
que mois, cette modique va-
leur. C'est un genre d'tpar-
gne. Et puis .n'oubliez pas
qu'il faut soutenir Notre Lo-
terie Nationale, car elle vient
en aide, de son c6ta d beau-
coup d'Oeuvre d'UtiIt et de
Lienfaisance Publiques a tra-
vers toute la R epublique.


Pour
Haitiens
fez done
Ire bi/lh.


toules ces rc
ou Etrangers,
votre coupon


prisons
ache-
)It vo


.


4 V;,s MEDICAL


CLINIQUE
d
"r LOUIS HIPPOLY1T,
Ancienne mason
S. DY tL esrund
(Rue des Casernes)
Consultation :
S4 ha p. m.


jI


iij~l!)~rr
.I)li
:
~ ~U~ ..~..~H~~
X~:4_


,~ .. ..., x....,,..., ^..... .. ...^^yrw" sLE NOt TV1TLUSTE^ 'sr*ri


Connaissez-vous


' JI


" ronad


Voila urte nouvelle boisson qui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A,


LEssayez une bouteiile tC o,0


- C' U~t.:~ V-,nQc)c


N


avec son arome fin et di eieux. En vente a la Brasserie
de la Couronne ern grades e petites bouteilles a par-
rir de cinq douzaines.

tis autres boissons COUROA;N deja trees connues eI
Wapprdciees a Fort-au--Prince et en province sont :
RKOLA COURONNE en er-andes et petites bou-
teilles

COCA COLA
JUS DE RAISIN
SIODA
ROOT BEER

itucz les Boissoons Co nronne et vcus avez L'assuraneec
dc boire une boisson extremement Ih,'gienique vu la
rnthode efficace qu'emploie la Brn serie avec 'aide
Ide d es machines pour le lavage de ses houteilles.


I


!


INSTIITC'T TIPI1EJHAAUER
Roconnu d'Utilit6 Publique par Arrete Pr6sidentiel
E.: la plus grande Ecole laique de Port-au-Prince.
C'est la micux organisle, ot I'on trouve: la meirleure pen-
sion scolaire avec a sa base : a discipline, I'hygtiefe, le
sport, l'ordre et le travail; Malernelle pour tout petits de
.4 a 7 ans; Pension pour infants do 5t 12 ans MIhode ex-
cellente pour les Cours Classiques de la 12e d la HtUoso

Mlthodec rapid et sure pour I'Etude des jangues vivan-
tes et des course Commerciaux de Dactylr, 'Steno, Correspon-
(titnce UCrmmerciale, Comptabilito.
L,; iiacheliers diptlmrs de I'Ecole s t t' bonne figure
dans routes lesprofessions libirales t dans toutes les
branches d'activite.
io 10 annees d'existence et de succis s;-nt la g rranti ds
fcmil`cvs. Cette ann6e encore 5 pour cent des eeives rkus-
sissa'ient avec brio aux examens officie- du Baccalaurbs t
et V9 pour cent de Stdno-Dactylo et do ( t.mptabilit6.
S'adresser 1537, Rue Lamarre. iPhine 891 -
Annexe Rue Capois. Tdlephone 3296.


e t e
Compagme d-ear l rge Electrique
La Companies d'Eclairage Electrique vient de recevoir un stock de Refrig6rateurs electriques qu'elle met en ven.
te des conditions reellement avantageuses.
L'iloge des appareils de la (GENERWAL ELECTRIC We:st plus ia fire. Chaque annee Ie comfort augment pat
la nouveaute et la meilleure quality des appareils. Pendant Ie mois d'Avril seulement I' Compagnie offre A tout a-
cheteur d'un
REFRIGERATEUR DE LA GENERAL ELECTRIfC

une prime consistent: soit on un petit Ventilateur de 8 pouces, en provision des. grande chaleurs de V'6t6 prochain,
soit en une petite lampe de bureau, au choix de I'acheteur.
Ne laissez pas passer Io mois d'Avril.

N'oubliez pas non plus les quatre annees de garantie que vous offre la
GENERAL ELECTRIC!

-'E 'Et fait~g un tour minmmdiatement, h la


COMPAGNIE D'ECLAIRAGE ELECTRIQUE

PORT-AU.PRINCE CAP-f AIT1NV


*!


E~


two 0 Nd


*Wf4 ,rrt~ --^wtftin."


a?:;









i

I
|













|


----------


H


I


-


I 4




Le Vapeur HAITI NB B.
Voy, 78 de retour des port
Colombiens, de Cristobal C.
Z., de Kingston Ja., est atten-
du le 23 Juin 1937, en route le
meme jour A 2 heures de Fa-
S res-midi pour New-York via
aint-Marc et Cap-Haitien,
pregnant fret, passagers et
malle-

Le Vapeur MARTINIQUE
S. B. Voy 165 partira tde New
York le 23 Juin 1937, pour
tous les ports haitiens, atten-
, du a Port-au-Prince le ler
Juillet en route pour les ports
du Sud- De Jacmel ce navire
, continuera pour Puerto Co-
lombia et retournera A New-
York via les ports haitiens,
Affrant du frht suffisant.
Port-au-Prince, le 18 Juin
1937.
Wm. E. BLBO,

Agent Geiral.


IL Y A LIQUEURS
ET LIQUEURS?

SLes amateurs cde bonnes
boissons rui dtesirent fair un
choix de vritab3li liqueurs
surfines n'unt qu'i r6ciamer
la marque d'6lite: Edouard J.
> Benjamin.
IEdouard J. Benjamin, quant
a son assortment. de. Cacao,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Peches Bran-
dy et surtout son fameux
cocktail X-33 laisse toujoura
un go&it agr6able et mervoil-
leux.
R4clamez done, chers ama-
teurs, la marque: Edouard .
Benjamin chez Ses d4posxtai-
res: Simon Vieux, Eicerle
du Centre, Li1io 'Badly et
vous erez lettement satls-
faits.

2,. o .N
ru-og' .AIb PRINCIBNN1

erand assortment de veIB
et de montures pour lunette
fo la meilleure qualitA
,rand'Tue, en face d4
ShInh H Woollev
-.o


CABINET
de
Mea. MAURICE E. LIE
et .. .
MARCEAU DESINOR
Rue.du Ceitre No. 9.


SLA PHARi ACi&
CASTERA
Tildphone 3777
T -i-h- 'T '

V.unt de niettre la dcntiezr mail
a MnO GRAND LAUBOATOIfR
co mpios de p4lusiOurs ttsln tech.

1) Analyres cliniqiues
2) Analyses bioehimiqu s
i: Analyses indutatSrtihiva
4) Analyne agtriol~.
5) lastitut de reeharehos.
Ce laboratoire cst d'etno une r&e
olution par Sa dtlirctiotu v,,t p r
son materiel complete, par ', poi,
tion iale et parr 'PdprAt nouveau
qu'l pinpiante en Ilatl,
olreeteur.Profeseur :
Antonio Chevalller,
Ex-Privat Decent h1 Bonn
Conseiller Techniques :
Dr. Georges Cstera,
Ex-Elbve Institut Pro-
phylactique de Paris,
Dr. Clement Lanier,
Ex-ElMve Institut Pasteur
de Purls


< : :






pI


Irmrr ~ -~. .'" n.-r. -.......
I PL


LA

B


ANQUE ROYALE
DU CANADA

.. -. '- I


.^ -. ...." ---- *-r- t-
COLLEGE .J )DERNE
Directeur: tri-d Aleindo
A enue John Brown
Externat-Internat : t'oaditions modiqm
Inscrivez voa atsr e an :
COLLEGE MODERNE,

iDole qui met I'enseignement & portbe de toutes les bonures.
wokle qui ne professe pas le *bourrage de erAnes,
fole qui prefere a une tete uniquement spleines t~ e te-
te bien fa~te,
Tkole qui s'atache A sollicitfe i- iA d-velopper t ujouri le
jugement le 1'e61vc.


Hanque de "t "
Attention aux toxire:s q ,.: moin- t
votre orgai-rsmn e



q.i, en e n

Ds maicuteant, cJimincz-les. Au r&vid, chaque ra :.
prenez tn verre d'EN O'iFrutk Sat'. Agrtable au o, .-
r&onfortant, ENO nctuoic 'aprparcil diesuf, pur.'h e -
sang, combat la constipation, maux de tic,, k manqu: .4' ':.. .-
de vtaliL et vous rend la bonne sant, et la vigueur. ,- "


Au lever chaque mnatin
Prenez


-a-


4
I.
I


I


* t
*;
' '' \I


j947


est 1 que se trouve recrut6 ie corps de
homoagne,
it plus z l6,
Plus competent,
dle plus capable, surtout, d'entrainer,
gtilon honnAtye et constructries.


professeurs le plui


par J'exemple,


de Matteis & C


Place de la Frt

Rue Courbe et Rue du Masoin de l'Etat
&CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, UIA-
I.. PERLES ET PIERRES PRECIEUsE6,, VIEitL-
I. a.tES ARGENT ET ORMONNAIE DE TOUTES
.iUNALIfE,. A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
WIEU ^M


GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET
Lunettes et Verres de tous num-rou
Montures en nickel inoxydable a
Vrre aes oa.wprix dtde:e $ 1OG I paie .
La liquidation durera jusqutau 15 Novemnre
swtd,


VERRE.5


Inctaus~eve


SPo u r ua v o i r s a n i "e e t v i u e u r i u i r t r e _



College Simon Bolivar

Enseignement Primaire e Secondaire
Enscinetmenm .'latsique t E MJdrne (SectLion AB,C)
Internal vt Externat
8, Rue Ilgtu
Lauriat de 'Alliaene Fraunaie ((. f, :;!n franwaise
atix Exampns du Baccalaurcat de J' t -T rincmour
de Diction frangaise de Juin 19:'5 et de Jowni 1i::.
41 suces aux Hxamens du Jtwealaur&it (rit kt i Ii l
parties ,
Le Cotlige Simon Bolivar ovise les p~r:o, Ti erte de fE-
mille ouo ies iwscriptions puur IExerrice IqMt~-T7 se reeg-
vent tous lefs )urF ouvrahies h parthi de Hres. A. M.
La Direction.




Le faith est i co tesabl


A. DE MAT-EIS & Co.


LE RHUM


SAR


:ire o.r l vuame dc c-
r"aqluit mnrne adresse ou de 13
i 1
c Ic n er ?e no- 2731.







D.AMAN DEZ1)
LA POMMADJE
aiRmStr a i t
n la ('ordonnrrie
Mont-Carmel
HYPPOLITE JEUDY
c~lUbre pr' paration de
Ho-Ro-Co.
139, Ar. Trujillo,
Phone 2182
c ne-------










nce




c a nnes :


- 6*IIt


MR A PBRASK de Ro(" H'OLU e tUCALbYPTOL c
CGOUT AOEBA.B.R .ONSERVATIO. PARFAITr
'.OU. RHIUME" 'BRONCHITES, ENROUEMFNENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS Es POUMONS
PORT-A'J PR)IN( ft, in' Ct 3iti IppOVl cR


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qMi iit son arnime


GOUTEZ ET COMPARE
4^01^ .. %J| iX x iilC- 1*Ct 1 ^Attv


StCURITt, COMMODITt
if ast imprudent de gorder la moison,
o& tI feu et le vol peuvent vous couser
des dommoges irr6porablee, vot polices
d'assuronces, hypothtques, tltres, con-
trots et avures documents pr6ceux. Un
cofret ce 3tet4, t loa dnque Royota
coJT peu e t ite tyt:r uij et nquiutlde.


,.,I,~,r~*tn~~~bet~uW ~4~ :pe~cLB No ~CUVraxisupt~


'est la qintess

DES


meilleures var etes df


4ar,~:""~~"""""~-db~LaniarP~parrarsm~.~a


ASSOCIATION DEM,
DAMES IAITIENNMES
POUR LES COLONIES DE
VACANCIES
Oeuvre de protection
de l'Enfante.
1o.- Comme cheque annet
depuis 6 ans, I'Association re-
erute actuellemrent dans le.
bodies populaires de Port-au-
Princ-e 70 elves des 2 se:xes
et de ant6 dhilte, pour Jtuit
otirir d.:l ; vacancies it P tiol.
ville, ien 1. r1'
.. i'n gra ld p gali (I1 C. i-
HnODiZa siritgawrI a IParanmounfit
au profit de I'Oci:uvrc. 11 ai -
I a lieu le 6 Juillet prochain.
Le prix d'entr4e est rt(uit ia
1 gourde sans taxes A payer.
Une bonne occasion pour
tous d'etre utiles a des petits
cedoliers.
3o-- Grfce aux concourse


4b- V "NIMM***aZbot -1W -A"-#' S A% 4', r fi -


&MV


l(o tlutt. .a: -l ::. qu lll a re
1 <,u,. iA .. titt.In a Crie li r- It
L'ytitnvilO di .- cn- st ru'ctioris
pluw inipurt.,rdt;:t I' espi'rait-. Li. travaux vont
ItreLe trmin6^... et,.bient6t aura
lieun l bhn6diction solennel'1
det :i Masoni te i'Oeuvre.
40. le succfs de cette en-
preprise tlrnoigne de l'esprit
d'entr'aitd social en progr--;:
ctren noi. Il'A..sociation en
Srend l hli tL 'f ll' titol-, c ul
quii ont cointt ibu itbu ce mL-ni-
tiqut r nl itat
!,{e ('fori'L d'.hdmini'Str{tion.

.1IR .I MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. FRANC(OI.5S DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No. 154
Consultations tous les jcurs
de 3 bres. h.w'- Di. 1m.


-.- wf- ra-i*aywrfl'V -v PACr1 RS

Nouvelles
Etrea gere

(ite)


ABANDON DE L'A RAKE
REIB LLE PAR DES
VOLONTA ItRES
DUBLIN- 600 volontairte
de la < qui
combattaient sous los ordre3
du general O'Duffy dans l.e
rungs tdu gt6nral Franeo ont
abandoned (I armnier t rehelle--
Ils sont a-riv6s ici aujour-
(d'hii vonant de Lisbk ne.
LE VOYAGE DE VON NEU-
RATH A LONDRES
EST DIFFERE
BETLIN-- L'incident on
levb par I'Allemagne a pro-
pos dos attaquos sou marine
qui auraient &tf dirigees conT-
gnu US >le:1! 1ib jpC rindr fe U
tour ure plus aigiie- Le corn-
muniqu& official announce
qu'cn raison' de ces incidents,
le baron Von Neurath no par-
t ti'a Ipas pour Londre. comnmno
ii avait 6tUi aRnn respondancie d iplomatique, tr-
gane de la Wilhemstrasse i.
i! pre1s:e Enazie exig'entt d'ur
gerC cle t. mu;fires contre cle ?
pirates 1-ouges de Valence-.




A LOUER
Sncv Hallne de 12 m. enviror
t iftue itl1, Dantes Destouches,
A nciens ttlkeiers du aNouv-tk
CeLi Htalle siluO datnfs Ja
ou; uYt-n(ip"d]ait n tlout us-


j


i-"





PAGP 6


ttnnpn~~~~~ u 1 -Lwrrtrrer vtvawa. p n


LE NOUVELLISTK.
R to Frou pNo.
Bel. Portl No. 136. TOa6photiM ~as
*QUOTW IBN FONIDE EN Ki*PW
S Par
RENI OHAUVET & cURAQUIT
RSEEST 0. CCHAUVXT
UEritafre GOtMM *
MAX DUVAL
KLEBER GEORGE&JACOBJ



Reportage Sportif.
BACCARDI-JEUNESSE
(4 a 1)


Le match de dimanche en-
tre le Baccardi et la Jetinesse
presentait une grande impor-
tance aux yeux de ceux qui
suivent les peripeties pour de-
crocher la Coupe Pradel.
A un double point de vue la
majeure parties du public de-
sirait non seulement un
match nul mais encore la de-
faite de Baccardi. Premiire-
ment, ce dernier club conser-
ve la 2e. place au calendrier,
ex-equo avec le Racing, sade-
faite ie mettrait en 3e. place,
mIme avec un match nul qui i
ui ferait perdre un point.--
Deuxiemement, e'est sui1 ia
Jeunesse que tous les epoirs
sont places pour handicaper
la Violette et l'empocher d'ob-
tenir la Coupe. La Jeunes'e
venait done donner une de-
mnonstration de la resistance I
qu'eile opposera prochaine-
ment Ia Violette. Toutefois
nous n'avons )a: admire lla
fagon de fire d'une grande
parties du public qui critiquait
intempestivement les moie:-
dres fautes de Baccardi et les
decisions de I'arbitre, qui fut
d'une rare comnepte-nc- Au;->.
1l match on lui-nime dcev~ i
leur donner tort.
La Jeunesse Ifornit un
beau debut et fut la pri-emi'r
a inquieter les filet. baccar-
diens ou le goalie cut l.eau-
coup h se depenser,. lusieurs
attaques devaient etre con-
verties en buts, nmais la ca-
rence de technique et de hot-
teurs ne leur permit pus d,'
r6aliser. Chaque joueur de !a1
Jeunesse pris en lui-nem,
possede une .valeur intrinse-
que et des qualit&s, pourrait-
on dire, superieures a chaque
Baccardi, mais le manque de
cohesion, de jeu homogene
rendit leurs tentatives in-
fructueuses. Tandis que chez
les Baccardiens cela se trou-
ve en puissance et leur valut
cette victoire crasante (4
buts I 1). Des passes exactes.
une tactique in itlligente et
sfre les conduisait en quel-
ques bonds vers le care de la
Jeunesse ou des shoteurs enm-
rites ne se firent pas de mal
pour realiser quatre fois suc-
cessivement.
La Jeunesse a beaucoup
augment de valeur avec cet-
to nouvelle composition. --
Qu'elle se mette au travail.
qu'elle acquiert une technique
sre, des joueurs qui se con-
nai:,ent Pun I'autre, en un
mot, une cohesion, et elle
pourra pretendre a tout quiandl
elle sera oppose a la Violet-
te i la fin de ce mois. Sinon...
*
L'Etoile Haitienne
remporte la Coupe en
Division II
Samedi s'est joue le match
Vioiette-Etoile Haitienne qui


' devai't d4cider d u' Champion-
nat de la lie. Division. Coni-
me nous 'aviois fait ressor-
tir danh notre chronique de
Vendredi, la Violette devait
gagner le match pour dapas-
ser le poteau; etant donned
qu elle n'a pu s'adjuger qu'un


match nul (1 but h 1) I'Etoile
Haitienne est (one champion-
ne& it3 ?ia Division II.
Non6 neC piareron pI as de
larbitrageo de M. Side qui
annula le but marque par
'intr-giauche Coicou,inais
accord une penalite A %la Vio-
Iette. Nous laissons ce soin a
d'autres, par crainte de nous
voir taxer de parti-pris At no-
v e tour.
M. H. D.


REX


Ne manquez pas la repre-
sentation de Jeunes Filles en
Uniforms que Rex donne
Mercredi so ir- .8 heures 15.
Ce film parle allemand avee
sous tires frangais vous de-
voilera la vie des jeunes files,
leurs amities... C'est un film
a voirt.
Vendredi reprise sensa-
tionneile de Mayerling. La
tragedie des Habsbourg avec
C, Boyer et D. Darrieux.
Et, pour Dimanche prepa-
rez-vous a.venir voir Lucrece
ior gin.


AVIS
Sociee Haniiicnne de
Chausszures < L'Assemb6le Generale des
Actionnaires qui avait &te
pr;'ue pour le Samedi 26 Juin
" e. t supprim-e. Messier .
SActionnaire.s sont done
+ r t-
arid- -ie oconsid6rer conumm
:ire I a convocation qul avait

T is Administrateurs
.i AUBAUT,
JC. AUBAUT,
J.1. MABIT.


A LOUER 4 KENSCOFF
A partir de Juillet une bon-
ne mason neuve, enl magon-
nerie.
Pour tous renseignements,
tilephoner au No. 5216.

BONNE OCCASION
A vendre une guitar en
tres bon 6tat.
S'adresser a Monsieur Mar-
eel Basquiat au Bureau du
Journal.


IU 1 I 1
Un SOIlli



sonnes i



pas se
JL ^ M


cLE NOUVELL.IST''Ec -........- -"'.... --W 22 -

S La Librairie Nouvelle

Pour vous
T TELEPHiONE 077

MADAMEIV QUOTIDIENS -PAPRTERIB-REVUES
CABINET DE LECTURE
.I., s~ COLLECTIONS A BON MARCH


A. Thibaudet Histoire de la litterature frangaihe G.
H. Montherlant Les Jeunes filles .................
A Viollis Indochine S.O................ ..................
Comte Sforza Synth6se de l'Europe ...-.... --
Salazar tUne revolution dans la paix .................
K, S. Chandan Conflits europ6ens ...............
Ch. Maurras Le Chemin du paradise .................
Ch. Maurras -- L'avenir de Ilntelligence ..........,,
Ch. Maurras Les amants de Veni ................
C'. Maurras Napol6on avec ou contre la France?
'ainville Histoire de France .................
niainville -- Napol6on ................. .......
Hainville Histoire de 2 peoples continuee jus-
qu'a Hitler) ...... ............ ...
:ainville -- Les dictateurs., .. ..... ..... ..........
weig Fouch6 ...... ...................
Zweig --- Marie Antoinette.. ....... .................
Veig -- Erasm e ......... .. .............. .... ... .
Zwvei Combat avec Ie demon................,
lad Iion -- Fouch6 (2 volumes) .......... ...........
Mad i i -- Napoleon .... ....... .... .......
Madin L-a Contre Revolution sous la revolution
2a1 in .. La France du Directoire ................
%a1t. in La France de 1'Empire ...................
Ani'. :':te- Hltne (2 volumes)....... .......
ikuhr- e Roi de Rome.................... ....... .........
(i t -. Histoire de Louis XV ..........................
i.;ix .. iLa 1Revolution francaise ....................


Si. i::.- i:t Monarchie. Frangaise (2 volumes...... 6,25
Ste. A ii i r t- R ichelieu ............ ............ .......... 3,75
L e. I.o Thiers .. .. .. ... ...... ................ 3,75
.,iunnaire anr logique -................ ...... 1,00
N Ec-veilleo de l'exposition 1937 ........ ............ 2.75
Le Lit; ,'u our; Carrel.... L'homme Cet Inconnu... 5,00


LEXAMENS

Piriode d'examens, periodeS
tIagi-co Ii qe pendant laquel-
le de }:uvrese innocents aifron
Zeint L:i ?'n:. i tii .a e hmlnleutl" de^
(! tlai(.:s d(u foiie qui sont 1i ;
1ol;telei 's dan; tous les
PilVs tropicaux. Ptriode d'e-
xiamt-ns, periode d'anticipa-
twiniI -> v it.- vacancies proches
e le s envoies vers la montau
nme salutAire. Plriode d'exa-
men;, pedriode d'exasperation
powur tou: pour les candidate
inta!heu ln0x come pour let
exainin .n ;:curs impopulaires.
Peri o.'~, 'examen ., q '", a'"
i] fire >--in i: travescer .'uans
dran.e? .us le (is tout d<
miisc: 1:I. : des e Splendid.


ce qu'il fau fire,
lorsque vous Mes
pris pa un refrs -
dissernerd:


SoFIASPI RIE
LLiPRODWjl V CONlAtJC *
B j


H]


DOUBLE EAGLE


i:.t Ie mnwillour pneu du mondv et auissi le plus beau
20,000 MILES DE SER VICE
INCROYABLE... CEPENDANT C'EST TOUT CE QII
A DE PLUS VRAI

GAGNEZ $ 500.00 en quipant votre voitulr avee des pneu-,

SEULS DISTRIBUTEURS POUR HAITI:
SOCIETY HAITIENNE D'AUTOMOBILES

Mallebranche, Gentit, Bogat & Co.


Poartt-afu-PrieS aiti. -


7,50
4.50
a3,7
4,15




4,t5
4,15
4,15


4,50
6-25
7,50
5,00
5,25
18-00
8,75
7,50
3,75
3,75
750
4,5
4,15
4,15


a2-6-12


114I...l..--*I~ --," -


~


Pei


(IVs


i-)etivent


8e


ltotui~er