<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03054
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 19, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03054

Downloads

This item has the following downloads:

19370619 ( PDF )


Full Text










QUOTIDIEN FONDE EN 1896


.A-


PORT-AU-PRINCI


LV SPORT DANS LES ECOLES


De Pintcressante Revue aLa
jdve, moists de Juin 19j7),
Ooi extrayons les pasiges
gvnts sutr 'Putiliti du
Sport dans les Ecoles9.
Nous esperons que ces li-
F pariws sous la signature
o M. Mare Boney, spccialia-
i, seront bien goftees et
delles enlretieundront daran-
tage cette imulation qui de
jour en jour e'affirme dans
S milieu" sportifse.
Vous me demanded, mor
eher Jules Blanchet, ce que je |
pens de e 'organisation de I'E
education physique dans les
Woles? Question palpitante
d'intert en ce qu'elle regar-
de la Jeunesse qui represent
la force vive d'une Nation.-
A oLa Relive>> que vous ad-
winistrez avec un sens aver-
ti des necessites de notre
temps, revient le merite de lui
avoir consacre sa bienveillan-
te attention et d'etre la pre-
miere de nos publications a
s'en occuper serieusement..

A mon humble avis, je pen-
1,q.ue, pour arriver a une or-
gaisation saine, methodique
du sport, pour le voir se db-
velopper dans les ceurs et
assurer la perennit6 de l'ceu-
vre, 11 imported que les spor-
tifs regoivent de l'eole des
enseignentmnts appeles a ap-,
profondir I'idee qu'ils doivent
sefaire de la morale qui ins-
pire les different sports. -
Cest vers l'Ecole que nous de-
vcns tourner nos regards El-
leest la seule et veritable pe-
pini6re di'ou seront tires nosI
athletes de demain. Qu'ont
fait jt-!Lt' cette here nos
Etablissenments scolaires pour
'Educa.ion physique? Quel-
ques iun. accordent une here
par semainet autx exertcies -
nsuffisant- D'autres ne s'en
Eoucient gu're ou bien se con-
tentent d'une equip- d:\e foo t-
ball. Mais 1'associatiou n'e. t
pas un s~l, : complete? Au de-
meurant, 1'Education physi-
quo e I'd infant a toujours ete
nigiig6e; ain.i s'explique le
fomnbre considcGrable d'eco-
liers, au.x membres gr'le;s.
que nlous voyols pl)ser cha-
que jour sous no- yeux, por-
it une voussure au dos ou
toute aFitre dI'formation phyv-
iquttee. -
.s.........

Aujourd'hui, il nest pas un
Pays civilis.- qui ne compete
de nombretques associations

A ViS IMPORTANT'

Comme suite &k PAvis paru
ans les Journaux coneernant
lstravaux de dynamitagre
i s'effectuent sur ja route
r tionville.Kenscoff, la Di-
Spetion G6ner'ale des Travaux


Sils s'empresse de porter
la connaissance du public
quen ue e dprIvenir tout ac-
tident l'aces de cette route
aSt entiirement ferm6 aux
Shieuleqs de 9 heures A. M. iL
V eous p. M-, jusqu'h nou-
Vel Ortire.

d et.dehors des heures i.
lat4 s lentionns, la cireu-
n est lire.


sportives ou qui n'ait intro-
auit dans les ecolet la prati-
que obligatoire du sport par
une loi qui contraigne pro-
fesseu-rs et bleves. Lepnlt 'u
s'4panouit que clans un corp,
san et d'un parfait 6quilibre
pnysique. <, e sport cultive
ia personnel humaine et ,L
renu exempted de maladies. 11
a syntnetise lea jeux pour la
ratrie par le perfectionne-
ment de ia race- Mais pour
qt'il garden son vrai caractetre
ae cuinure de la personnel hu-
maine, pour qu'il demeure hl
grande ,ecole> de devoue-
ment, d'abnegation et de ser-
vice envers la communaute,
qualit6s essentielles de la de-
niiocratie moderne, il est in-
dispensable qu'il soit prati-
que dans 1'esprit chevaleres-
que de l'Olympisme qui ban-
nit -toutes tendancee profes-
:aonnelies ou semi-profession-
nelles, toutes idees de lucre,
o'indiscipline, de deloyautk.
Ce sera le plus sOr moyen
d'arriver par Ie franc jeu a
la beauty des rencontres.

Le sport est reconnu par-
tout come un ferment effi-
cace de civilisation, une sort
de rempart, une force d'iner-
tie oppose aux tendances na-
turelies de l'homme vers les
plaisirs malsains. La jeunes-
se a be.oin d'etre discipline,
orientic vers des fins plus no-
bles de la vie. Comment y
parvenir si ce nest par une
formation physique, intellec-
tuelle et morale de 'Petre. -
L'habitude des exercices li'
donnera la joie de vivre, e,
tel un asette, ii aura un res-
pect religieux de sa personnel.
Ces jour+-ci, plus que ja-
mais, ou les mcurs licencieu-
ses s'attaquent aux principles
rigides de nos families, ou les
plaisirs exotiques et les joie.s
vulgaires enlivent toute ap-
plication au travail de l'leve,
oh l'indiscipline, I'inquietude
du lendemain, la situation
pr&eaire des parents portent
I'enfant a dsobeir, R oublier
le respect did aux ain6s, et La
ne plus observer le cult de
Ia famille, il serait dangereux
de ne pas arreter a temps le
processus de ces tares socia-
les par des meures efticaces.
Aussi, elle s'impose, la loi ren-
dant obligatoire l'Education
physique dans nos ecoles de
files et de gargons. Elle est
une necessity social.

Marc BONCY.
.. -2 ".. ...
CONCOURS DE

L'ALLIANCR FRAN('AISE

Le eoncours de diction fran-
aise a commence ce matin.
Grands succs: Plus de


quatre vingt eandidats des
deux sexes, beaucoup de spec-
tateurs, amis et parents des
int6ressc6s- I1 y a mme des en-
fants de 9, 8, et 6 ans qui ont
pris part an eoneours.
Au moment' ou i ous ecri-
vons cette note, beaucoup de
jeune3 filles se sent fait ap-
plaudir.
Nous parlerons de cette
belle matine litt6raire dans
notre No. de lundi. -" z


E;. Hm SA.

(Chronique

CAUSONS UN PEU


D[e'rn iIrLetmenLt un i noi;,
con frbre.s- hrodait a Itir d'un
sujet (td'appai'rence banatl, ,
n;ai-, au fond int6ressant pc.u-
tous le.a journalistes. II s:'a-
gissait de dire aux lecteur. 1
o.,lmmlent se fait le journal.--
Nous ne savons pats si L.i
-nix de Candide a reu i i s,'
alire comprendre, ai convain-
c-e les lecteurs recalcitrant -
tuoi'jL'il i n ;',it, son cri ,dle-
:.;eure, pu isu'il fait I'objtt de
outre conversation- Les uxp ii
cations fournies par not-re
confrelre talentt plutit d'or-
dre technique- II n'avait pas
trouvr nceessaire de dire la
misCer de (e cux qui ont char-
g, d'entretenir le public des
fits divers. Cependant, que
de tracas ne se donnent-ils
ptas? Le public, vous le savez,
cst difficile, il vous demanded
ainnme i'impossible. Le jour-
nal n'est pas interessant, tel
est le cri, qui tombe de ses le-
vres quand il n'y trouve la no-
te A laqudale ii s'attendait-- .
Rien qu'a penser aux cen-
taines d'abonnes et lecteurs.
jugez de l'embarras. Abon-
n6s et lecteurs! Je vois le re-
t!txe.- 1 ne faut pas faire I'e-
tonn, vous 6tes en Haiti ou
les lecteurs sont en majority
(Quant aux abonn O, on petu;
}es comI])tcr. Jls sont (le bonne,
f i. ,-'.ix. f ie p it -gle- -
ine t ... ai )n la ct ei'cti d( u
la vit,- Iternel renversement
des chooses, les premiers sont
les plus exigeants- U. s ne tien-
nent pas eompte de la mono-
tonic dec 'cx i.b.nce, de leor at-
titulde pai-rs- fo t fainoante l|i
leur impiost l'obiigation td'at-
tendre que les nmiies leur
tombent du Pouvoir qui a me-
rie beaucoup faith, relative-
ment a la situation mondiale,
qui s'esquite encore pour un
inieux-etre ollectif. Si enco-
re,ils se batzaientine riez pas)
de temps en temps en pleine
rue, ils se fiai aient mordr.'
par les chiens enr..., peuu-etre
trouverions-nous matiere a
disserter. Loin de se mettre
en branle pour fournir de 'a-
liment a notre plume pres-
qu'en disponibilite, ils s'amu-
-sent a nos depen'- IUs n'ad-
nettent pas, ce mechants
lecteurs, que nous servings A
C'eux (quii letur ])a inmroi (no, idiles abouni:;,
parft i- dc e- itions, no10 t enl
convenons volontiers, pau-
vres d'informations-
Oui, la misere du journa-
liste est quelque chose d'af-
freux, puisque avant mxine la
parution de 1'edition du soir,
il pense a la prochaine. Mal-
gre tout, il n'est pas bien con-
sid&re.
En v6rit6! < pas connin mise manman
poule!! !
Arretons-nous la pour au-
jourd'hui puisque dans Pin-
tervalle d'une nouvelle chro-


nique, il se peut bien qu'ils
reviennent, ces charmants lec-
teurs, a un meilleur juge-
ment.


C.Q


Lire outfes les pages dn
lez pas rater la ttrie note qui
rous intresse. I


lEDI 19 JILN 19;l;


PROPS ET FAIS

DIVERS


(On t' i,;nair dans i.-, i tat. 1.
und t't C',.nl tr-A.\,5icr ain, .
beauct uj)p dI pr'I',pra if. (d .
entraitnemen'.: intensitf.- de
sport-m1:T (n U( ie d la ItVe I
olyinipiald iiqui se tietndra A
Panama, -n I1'-vri' r 1938.


Emmanui r l Holland, Alfred
,-en,. prtven'l:- d'savoir par
des Jliult otsct-net.' tt dtI( ii1-
juries trouble la tranquillity |
des gens qui habitent le quar-
tier de la Croix-des-Bossfales,
ont kt d6tferes a la Section
Nord et condamnr s t 2 gdeos

Sainvil Aug-ite fut arr6t;
et conduit 1 1a Section Nord,
le 14 Juin, sous !a prevention
d'avoir gard par devers lui
G. 12.60 aii prejudice dui inon-
n1e ThPlus Lubin. Par devan.l
le Juge, une entente intervint
entire les parties.

Cette aprp's-mindi, au Pare
,Leconte, sc jouera I'un des
latches les Qius interersant -I
Ou C'hampionnat id 2e- ati -
t.a ,ie. 1 EKtliiv-Haitienne c1
Violette ,- rencon' irion.
dans un tournoi vraiment
-i.;ationnl.

P inanci~: a" hies- Lu Bac-
cardy-Clulb rencontrera la
JtIlnesse Sportive Haitienne
La partic piroe t d'etre inte-
i' s

Hlier inatin, en v'trt di'un
jigctmeIn .'n~i-d-i par le Juge
I id ore, MIl-i. iti, ervcy F -
lix pro(-da I'V' -re-tatvin du
nonmme Michel Narih, con-
damne pour avoir contrevenu
ii a loti su:r i;: coinim 1rce (de


I io iint., coi it 1-vivr dt v d o
iabeatr peSoiaurici Et non det
la pitid publiqute. A cat gard,
la oi civil noe swmbie p:;a etre
d'accord avec IKs consolIantes
paroles de charitP et de frater
n:ta humaines prechcs par le
Fils de Diebu- IXour avoir men-
: di, Cilian Kenizan fiut rn-vr-
t-o i in J httiino, et itrdte ptar
,evant le Juc de Ia Sectin
Nord qul, dans un bel elan ds;
chi arite humaine, la renvoya.-


DES TOLES A ACHETlERl
On denmiandtie flu toles er o.
ktat.
Prire e d 'asdresser au bu-
reau du journal


REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIE-
Sain cat me et n sauterer du
lit Di matin "geler u hblot"
t a .-r .. ,, i t *,--. -.;.-tift jj i r ti.n ittrn
d ih sl rd l 'tr'i itit, ,- 4tt -e arrive atiJ.
PBtE n lat t at vnP4S i.4rV5-j^, 44 I tn 'i -
ttlj-4, ot t :, t' -. ti -i -t i,, f... ,, v,,i.



te *'..i"4T utel nVhwr ut--,

SeuO Dtitritnbuutr ouir- r t ,aili.
SeWi DhitribukuLr pour alit


No. 14.94


REUNION
<'IERRE DE COUBERTIN


(On verrv au Gala du Sport
IiaItien I, diminr-entnch 27 ,uir
siu ltA pelouse du JoVkl-y (ilu()
d'Haiti. Nos meilleurs jouura
de football ldans la Coupe
uAntI;yitet Turnier. En effet
Iuit clUibl> prendront part
aux concourse de dribbli ng,
juet du balmon, shoot au but,
mise du ballon en jeu et di-
feune duu ltt.. Puis, dan's un
mattchi Racing-Bacciardi con-
tie Viol ttte-Etoile Hlaiti tnue
Aos meinelurs jouturs dc
Golf en une serie de nings, ( approaching ,, et
<,putting>.
Nos ineiliiurs j jo~iu'I v4s de Voli Bvall t d:
| asketIt alil oe Dainien
Haitia et Academia.
SN os meeitneurs cavaliers .nP
1 ( ..p du lPresident Sterni
Si/icet su e les meilleur,
C' :L r fs de la derniZ-re .c :-
a;n I i)1piq 'e
N('r. JeilI ur3 athletes n
i.s c tli'rses et (de concourse :
'i I( lars ]ilat4 sat en lau
to;Ui', IbfLgueu', j)eriete, ain fe-
i ent flu disque, ldu javelot-)
Sl'tH:I gtre nrale est i wic
qourdc feI t :. n '
gourdct K:nt: c u



SNOTVELLE DIRECTION

PE

lr'ACTIO. NAATIONALSE

S(L'Action Nationalef, dl'u-
JLjiIrd'Lhii annoiinc) le chian,.
Imlnt qui viOPnt 1 t r ope1 -
dans son pe:>unm'i fl direc-
Si1on par la nomination tie
essieurs IMariel Salnave,
Su''r1ie'r l)'tortun(e comme di-
r iecteur t sous-directter de
c t quc( tidieln
Nouns prteseuntons no, com-
p li1men 't es ir on-



LA SAINT LOUIS

DE GONZAG!UE


Lundi, 21 Juin. les FbFres
de l'Institution St, Louis dr
:; onzag lue, f!tent Ile Pat' ron di
, tlabli> 'mtnt. A cette cca-
-ion, ; si qiue1 cha|i n arlie !nl e,
Tn Fliit'.M -Fliinnloel Scr t'i-i c--
'brl'-c eun li coquette Chapel-
e de la Rue Killik,
Nous sornmws hureuroux de
eler' toutes nMs sympathies
aux devous religieux qu(o
-;ont Its Fn'tres de Pl'nstrue-
tion fhretienne en Haiti, don't
de nombreux anciens e16ves
sont de note Maison.


A L'ATTENTION DES

A UTEURS HAITIE.S
I,e auteurs haitiens qui
veulent so fair connaitre n
leurs tivr'ag',- a iihotre cdla-
borateur Max Itose, Bou-
Ievard Emile Bockstael, 245,
Bruxelles I? qi1 e.n fera I,
iompte-rttndu dans de & SThtu
| helg&s
La Rette,


42tbme. ANNEE


r-~~ .tl ~i~ kQI~L~bC~6~ I Y I L-"~P 41111 Y~(IInWI~~IYnll~III~**(AY~Y~Y~Y~Y~Y ~bl ~* IIU~I
c ItX~III~~CIIY-C*I~ *.II IIICI~I*I-~U


~4~U~l*''Y~ C~rl --I--~I~- ~~ ~~~*~~'~.......... ...... '"'- *~


I





lDA G R l S ..' *s '.-. t. -.
MAG LOIR AMBHROISE
S'EST-IL SUICIDE
OU A-T-IL TE TEUE?
( Voirt Le.hN d'Hier)


Cettoe correspondence, .c,
nest pas mbi qui linivotil,
e'est Bonnet lui-meme qui
nous l'apprend, et, pour vois
Sle prouver, je vais citer les
extraits qu'il en a publics; et
je m'empresise de vouA diro
que je n'ai guEre confiance
dans l'authentieite de 'into-
grite du text. I1 y a Cu cor-
lreplll iep, pour surI, mai.
je vais en tirer just ce qu'il
faut pour vous permettre d'en
saisir le fond.
Citons Bonnet a la lettre
un officer a Magloire- Bor-
no, assure de sa nomination,
fut prier ce General avec le
quel il avait de bonnes rela-
tions, de solliciter en sa fa-
veur un emploi du President;
if fut ainsi nomme Chef d'E-
tat-Major de Magloire. Bor-
no savait tres bien quelle 6-
tait la personnel don't 'influen
ce I'avait fait rentrer au ser-
vice. Bonnet crut dis lors pou-
voir computer sur sa sinceri-
te. II lui ecrivit done comtme
a un ami, le priant de luidire
franchement si son General
6tait reellement m6content de
son d(phlaement, pai-rce quc,
dans cc cas, il n'hesiterait
pas a resilier son comman-
dement en faveur de Magloi-
riu, qui ni lui ni Petion ne
voulaient cause la moindro
(:on tra ri6ete6.
La response de Bortino au Ge-
neral commencait par cps
mots: cMon! cher General, je
s.eri is le dernier des hon:res
si j'oubliais quo je vous dois
]a vie'>. Nous no continuous
pias a dlonner le texte; Bon-
r dit rit que Borno avait Ad-
irenti leo bruits concernant
le mfieontentement de Ma-
gloire. C'est Bornt. Dbidleare
qui dit cela dans sIa rponse
a Bonnetic, a Port-a-Prin-
ce, cote-a-cote! Or, le imnmeM
D6leare accompagnera l. ien-
tSt Magloire pour aller fair
deguuerpir Bonnet de -on Corn-
mandement, executerr pe0t-
etre et prendre les arms.
C'est Iui qu'on aura retrouve
apres lis arrestations de Pas
qiuett t e massacre le (Ce 'a-
ret-Cadre, bien emii-ntoult'Oi .
c't, dA Michel, beau-pcie (I
brave Marion!
Juda... Juda... I
Voici comment Bonnet nous
explique cette culbute:
< faites parmi les eonspirateur-'
les plus compromise Mais leos
deux principaux auteurs de
la r4volte, Borno Deleare et


Michel, avaient eu ladre-ses
d'echapper aux recherches;
Borno avail eu I'audace de pa-
raitr dans la mason minme de
Bonnet, et 4tait alley se jeter
aux genoux de Legendre jeu-
ne (Maitre), cousin du Gen6-
ral, le suppliant de lui sauver
la vie. Legendre eut la gen6.
rositA de le catcher dans la
chambre qu'il occupait au
(Poir suite en 5e. page) t


L tS' 12:4 ... ....... .. a4A-&41 2nr.... .... ... ./tX :.


-.:, ; ,- ...... : .... ........ ,....- ..... ..... ^ "" """"' .,,*, .,-

PONT IEIUDET 19371


L'homrn c est rmortcl, c'est
cnteudu. Mais ricn ne peutt
Sprouver qLu je je l sois. Car en-
t in je iplis ti-es bien nr't.tre pas
'-anime tout le monrde. Qui sait
:i je no suis p;s un predesti-
ne, 'i je ne suis pa s tne sort
i'envoye providenticl charge
!e frotter la tete aux imbf-
.Ale3 do tous les t LmpS prd-
;.ont et a venir et de faire copr
pI'endre aux femm ~ coruain-
pI rincipes (Te vie, I'tiiit d s
k L
i dacks, mama- Cie tc ex1ijl!I
(ui sait '': I:':-vuus-, L'CL .
1(1cslaI, jo los ai t iujour$
dan la tete, :car cleWs mI'ai-
(dent puissamlent a repous-
ser I'idee de Il mort (ui me
fait horrcur, et, de memo que
ia deliieeuse ciplrcttfe 'R.exi
iiatte Ie palaijs, guerit des
maux de gorge et plait aux
jolies femmes, ainsi mron rai-
>onnement me s'oulage ]I'e.sprit
dc perspectives blen vilaines.
Qu'en pendent nos n.idecein.
: i6 nistes?


yOLOSBIAN

Le Vapeur FASTOr S S, .
1:I Voy- 78 part de Newe-York'
Ie 17 Juin 193, eeircttement
pour Port-au-P-'r ne e.st .it-
tendu le 21 Juin !i ,7. en rou-
te le m6me joui ; 4 heures de
i'cpi;-.-miib p ,,, K I i gstion
.J .., Puerto Col ,iiLia a.ait.-
i,:; c it risto!'al C Z., pre-
nn: .fret, pass .:- ,t ira :tl .
1. Vapeu r IIA1TI N. B.
Vo; 78 de ret.:ur des por t.
toio.bien:S, de Cri :,tbal C.
Z., t Kingston .JL., e.-Lt iten-
du le 2: Juin 1937, en route le
mirme iour ia 2 heures de l'a-
prbs-midi pour New-York via
Saint-Marc et Cap-Haitien,
jpirenant fit, pa-Jstagers et

L, 1 appear MARTINIQUE
S, Vt': ;y 1 t partiira de New
Yurj% le 2 J )uin 1937, pour
-)n:- !^ port,,. h itite s, .tten-
(u a .ort-au-Plrince le ler
Juiliet en route pour les ports
iu Sud. De Jacnmel cc navire
iontinue'ra pour Puerto Co-
l2:iiiia ,? itournera a Ne'O -
irk v i pi.- l)n haitiens,
,*,, (in lu frcit I uflisant.
Port-au-Prince, le 18 Juin
19n37 E

WinmE. BLEO,


A gent Gnitral.


Machine i ec rire Remington
machinee it calculer Dalton
Rubana, paper carbon
Faites vas achats chez
G. GILG.


A VENDRE

Grande mason bass, sise
Avenue du President Trujil-
lo, No. 411.


LA PHARMACIES
CASTERA
T tephone 3777





1 I r't A Stli. (' it ,*'i,' ':' ,,i ,


C .1 h n i:'rtcnt I '.t I 'r l '
3 ) I L ztI.I 1 1 f ;'. '."1
C I'lu.. pnar y iiii l t l '- L -
'\i i al yse t in.".. ;iia v
iil 't i u Itrlin #t t-l[ H iiti.
Dir-nctur.Pro fes.sur :
\nt L iO r 'aii. ( n i. r.
Lx-Privat i. t lorin
Cot.cillers Techniquers
Dr. Georges. C-itera,
Ex-Ek .v.e lrstit t Pr
I phylnct:rq;c it6 P'itrl,
Dr. C16men; Lari :1,
Ex-EI ve lIn ti:it Plt': ;.4:
de Paris


1, Y A L IQU,'EL'.'.S
ET LIQUE'RS...

I e, a mateurs- ch- 6 w..' a
* 2.'.L :- qui dCk.:'c ,'t fa' e Li
,'.i.ix v riit ic.- iliT.' tr-
' '.;-1 Ff Iu nt r'& liu m rd
ia mnairqu4 ci'evi'e.. i-douard J.
Benjamin.
r: louirId J. B :',l: .:: uar:t
a s on a -SorCth .'l .t ic, ,'ac ,
Anirtte Kur. r:: N atr,
Che -ry-trandy -', i i..- r:'an-
dy et surtu:c sL u far:- r.eux
cck,:ail X-33 !a.\ o0 u ,Cur' ,
un gout ngr6":. J" ." 2rveil-
le iix,
E clamez done, chlers ana-
teurs, la marque: Edouard J-
Benjamin chez ses deposital-
roes: Simonn Vieux, Epicerin
du Centre, L6Eio Bailli el
vous serez nettement 'atih-
t -;


A LOVER
U e Halle de 12 m- en''irol:
z i f:
situ>e "'ue DanI s Deston uhes,
Anciens atleiers du listen-.
Ceto tHalle situee dans la
(ouy conlViendlrait a tout usa-
ge.
S'adrcsser a Madame Cht-
raquit mrmc adresse ou de 1
a 15 h- sonnez le no. 2731.


A VIS MEDICAL
CLINIQUE
du
Dr. FRANCOIS DUVALIER
Rue du Dr- Aubry
No. 154
Consultations tous les jours
de 3 hres. a 6 hres. p. m.


OPTIQUW
PORT.A UPRINCIENNE
3rand assortment de verr?
et de montures pour iuiettt
de la meilleure quality.
Grand'Rue, en face de
John .t Woolley.


AVWS MEDICAL
CLINIQUE
du
Or. LOUIS IIIPPOLYTF
Ancienne maliso-
F. Durignenekd
(Rue des Caserneo)
Consultation :
9 4 ha hs P, m


CABINET
de
Men, MAWRICE R. ELIE
et
MARCEAU DESINOR
Rue du Centre No.98.


"maCI.


:' .:. "? : -
:'. "... .. Z
Cona ssez-O


SIT-ll *0
$9. B w
dej


ronnade
41-ronnalme


COURONNE?



Voila une nouvelle boisson qui vient d'8tre lancee par
L..I BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Lse~yez une bouteille et vous adopterez cette poison
avCec on arome fin et d6licieux. En vente g ia Brasserie
dic la Couronne er grandes et petites bouteilles h par.
:ir de cinq douzaines.
.. LUti'res boissonr COURONNE dEja tris connnes et
: ,:'tciiet~ P -ort-au-Prince et en province sont :


KOLA COURONNE en
teilles

'CA COLA
A.:L. DE RAISIN


grades et petites bou.


I :UiT BEER

Burc It's Doissons Couronne et vous avez 'assurance
-. .-, bison extrcmement hygi&nique vu la
S;l., *.oi c-ffc-'.e; qu'cmploie la Brasserie avec l'aide
.,u'chines pour le lavage de ses bouteilles.


r~~


:
: .: :t ::


INSTITUTE TIPPENIAAUER
Reconnu d'Utilitd Publique par Arrete PrBsidentiel
Est la plus grande Eolt laique de Port-au-Prince.
C'est La raneux organioee, o l'on trouve: la meilleure pen
sion scoadire aveoc sa base : la discipline, I'hygiene, le
plort, i'ordre et le travail; Maternelke pour tout petits de
4 a 7 ans; Pension pour enfants de 5 A 12 ans M~thode ex-
cellente puur les Cours Classiques de la 2e i ln Philoaso
pfhie.
Alth:ldc rapid et sfire pour P'Etude des langues vivan.
tes et cts curs Commerciaux de Dactylo, St6no, Correspon-
dance .. i,.i. aerciale, Comptabilite
Les io., flierss diplomats de 'Ecole font bonne figure
dans : ~a les professions liberales et dans toutes les
brane'j'e,- activityte. > ;
Les l .innees dexistence et de success onft la granite de
famiu'es. 1Cette annie encorq85 pour cent des ei ves reus-
sissaiat :vec brio aux examens officials du Bacealaursat
et 99 poui c.ent de Steno-Dactylo et de Comptabiliti.
S c:.resser 1537, Rue Lamarre. Phone 2891 -
.I nnexe Rue Capoise Ttlphone Si.
...............
-Jl'"" a' 'J ^-.f t,^ f -x^- 4*^r'-~
^ssS ^t*


Deveaes votre pnfr compu Seh at awnht lA
OoCrp. a4 ct.a# I1 BaeNnq nrIX0 04
-6p q
.%i


DONNEZ A VOTRE INFANT
,..,. PETITE REINE DE
... CINEMA


. ..... ......
----------


S-r -^-- -rr-r







ft'*

"4






i ;
I .
."
...
7.:


Spetacles d







Paran


la








i0


S emriE


DIMANCHE 20 JUIN 1937
En Grand Gala
S6 et 9 heures P. M
81J'AVAIS UN MILLION
une superproduction
Paramount
realisee par 7 Metteurs en
seine, sous la direction de
Ernst Lubitsh avec 15 Vedet.-
tes
Gary Cooper, Georges Raft,
Wynne Gibson, Charle.
Laugton, Jack Oakie, Frances
De, Charlie Ruggles, Alison
Skipworth, W. C. Fields, Ma-
ry Boland, Roscoe Karns,
May Robson, Gene Raymond,
Lucien Littlefield, Richard
Bennett.
..vous aurez I'impression
d'tre sept fois millionaire
eijsuivant les amusantes p&-
npties de ce chef-d'oeuvre
dans lequel, la joie, l'amertu-
me, 1'ironie, le desespoir, aI
fantaisie alternent pour le
plus grand plaisir du specta-
teur...
DIMANCHE 20 JUIN 1937
En matinee & 3 heures 30
Spinelly, Robert Burmier
dans
UN FIL A LA PATTE
Une Production Fox Films
N\vec Andr6 Berley et Larouey
et Etchepare.
.,.une excellent comedies.
r olument joyeuse...
..une intrigue pleine d,.
gaitk, pretexte a des situa-
tions, des quiproquos, des ef-
fets aussi inattendus qu'irre-
sistibles...


LUND] 21 JUIN 1937 i
en soire"populaire & 8 h. 15
Lupe Vclez et John Boles
dans
RESURRECTION
i ec sutperproduction,
I niver.sal
d'aproItsc I'imnloulw'l c'hei-d 'tU--
vre de TOLSTOI.
tl dr!name dcluioureuLiX qtu
.jiulbve toute.s les proforn-
deurs de la pa>sion, cqui 6ieve
1'amour au sublime...
...une muvre immortelle
dans un film immortel...

MARDI 22 JUIN 1937
En soiree a 8 heures 15
Edmund Lowe et Shirley
Grey dans
LA MALLE DE BOMBAY
une production Universal
avece Onslow Stevens, Ralph
Forbes, George; Davidson,
Georges Renavent, Dedda
Hopper.
..iune erveilleuse rdalisa-
tion. t n drame policies qui,
par son intrigue, sa rapidity
d'action, son earact're mys-
t(reux n'a jamais ete egal...
...un film d'action et de
movement, oft les episodes
sO : cecent ruide s, mste-
riOtux et don't l'interet va
croii.'.ltnt jusqu'au idnoue-
mnent..

MERCREDI 23 JUIN 1937
En soiree 4 8 heures 15
LUIS TRENKER
dans
LE FILS PRODIGUE


-Avec Ilaria z'\ i ndcn'ctst
Vca;?i iatic~ln dot [itil-~ ~I' vrc(ikl,





I~r eMz;~-i.. tac i1'' 1Jlf>ii&~~rl~ dot
~'de
11 in r. U T'1 IQ11'e eLx11 raormi.-nai
IT-e~~~ ~~I ~ii-'iu


Le g(Journal.

~ ~ I 0''' or

-i t 'll "
D rio' .1) P
Ic P2 .ou!rktd%.
Ln In Ciu flu'ieo
I t~~fl)l ihi31u
't 'f( j i('V*~I. O7I6:


L'Anmi du.t PIl.pe
Vwsisor


. I an t
TU SERAS DUCHESSE
ave AndI Berley et Etchr-
pare.
f~~S~~~~r -~d~X~


...une comedie
chIiarante, !&ei re
dante d'esprnt ..


moderne, ,
et dKoor-


TIRAM EL
dans
gE ('iASSEVUR DE
CHEZ MAXIM'S
L.-Te '- oro ft tBfurni r,, Sut.',
., 'nn, ,M i'.illt l' rrey, MiI r,

.une corn.edie t'grte, don:
.t". l p itf',, .iC no Vi elle:- vien-
:c nt, s..1 'ritt, cor. i l'hi. -
:oi re
.. jairai.-i une p ce n'a joJ ii
i lune aussi complete eC capa-
ble interpretation..


SAMiEDI 26 JUIN 1937
t'^'^' popula re a 8 hk, 15
k..AT D'ENFANT
vne :uperproduction i
I ara month
tl'aipr : la nouvelle de Rupert
-I oi: .
ec i.'thy Wieck, Alic,
n .vy Let Roy.
...p i qu'un film... Ia vie
mn ictcL ctonnante
1 v f' IdaIns une srie tde
~'l-;:' i~nagistrales..
uE, tion dtiamatjque et.
a un implacable
K uc police etC los
a id .,


DIMA,:: E 27 J1:IN l)387
en MutinCei 3 hZeures, 30 'e M.
L.a formidable Production de
CECIL B. de MILLE
TRIOMPHE IDE
LA .IJEUNESSE


Une Super prod uct ion
Para mount
:avc (Charles[ Bickford, Ju-
dith Alfen et 5.000 interpri-
ter dIe M oin.s de Vingt An..-
lide, S:.Iaine et con(formri* On
tolis points alu goi.tls do la
jcunesse actuiclle..
.une act.ii i ie nce dana
on p rodi.'ticlx IS oIPiveLtnmnt par
5.000 actemurs de mcn. ins de(
vingt aiis. Des inouvements de
foule impressionnants.,,


DIMANCHE 27 JUIN 1937
PARAMOUNT
present
en soirdce i 6 et 9 heures
Edmunid Lowe et WyLnne Gib-
son dans
(ONDUrITS PAR SATAN
'n Film Paramount
avec James Gleason, Lois WVil-
son, Dickie Moore et Allan
Dinehart.
...un drame d'action mnld
intrigueiu, qui nous fait pe-
n'(tenr dans les coulisses de la
police d'Etat americaine et
nouis entraine dan.s un incro-
valle tourbillon rd'ventures.
.combIt'en tmoutvanlt est 1"
rLcit en images de la vie de
ces ' conttce avec un relief saisiS-
:ant, une violence melee de
eta:iils, une ve'rit tell que !e
spectateur est entraine mal-
ge lui dan-O un toulrbillon
morcl.


Mo


DIMANCHE 20 JUIN A 3.30
A la demand de gentilleer
demoiselles
LAC AUX DAMES
mise en schne de Marc Alle-
gret avec Simone Simon, Jean
Pierre Aumont, Rosine D&-
r4an et Michel Simon.
...Un pomne de beauty, do
jeunesse et d'amour...

A 5 heures 30.
Reprise du Chef-d'Oeuvre
MAYERLING
(ba trag&die des Hasbourg)
avec Charles Boyer et Daniel-
le Darrieux.
Je ne sais rien de plus 6mou
vant que ce film... Marie...
Rodolphe... Ils se sont pro-
mis a peine au bonheur, que
dejk ils le gouitent enivres a
en mourir... et ils en meurent
pour n'en pas connaitre la
disillusion..

A 8 Ileures 30
PATHE NATAN
present
Mary Marquet, de la Com6die
Pran;aise, dans
SAPHO
d'aprbs le chef-d'ceuvre d'Al-
phonse Daudet
Rlalise et adapt6 par Leon-
ce Perret
Sec Francois Rozet, Camille
et, Lucien Brule, Marcell:'
trainee, Marguerite Ducou-
re et Nadia Sibirshaia.
SLe'drame poignant d'un a..
mour, Un ceur ddehir6 en-
tre deux amours... Une fem-
r.- SAPHO... La Musique


de Raynaldo Hahm, souligne
toutes les beautis de ce grand
film... Sapho c'est ine ceuvrep
imposante et riche en nuan-
ces psychologiques... Mary
Marquet est tout simplement
prodigieuse de puissance et
t '`motion dans SAPHO...


LUNDI 21 JUIN A 8,15
CARMEN LAHENS
planss son repertoire
et
CHOURINETTE
avee Mireille et Duvalkes.
MERCREDI
En Version Allemande
Jeunes Filles en Uniformes
ave-c lerta Thielo et Doro-
then W'iek.-
Un film absolunwent vdridi-
qlue qu'iU faut voir.
'e film e(st pail'l1 Alic-
mand I souIs titres franqais


Samedi 26 Juini i 8 15
>orma .ci cheirctr dan,
A MIIS AI{lT
avec ('hr !- La:;thon et
Fryder', : .uI a;'l
(e liI a i a tn'u Io pre-

sede un,, clasl-,' itctmparable.
Norma Schet: ,r a d6t une
fois de plus t,, iii fait elle-
minme c'est-a-diri, Mn miracle
de beauty, de charm, dc se-
duction,,,


TAVfCC WBWnlwwim
HERBERT MARSHALL
GEORGES BRENT

Vendredi 25 Jutin i 8 h. 15
Le film 1o pis ednouvant
MA VYERLING
(La Iragfdie des Habsbourg)
avee Ciharles Boyer, Danielle
Da:i. u:,, Gabrielle Dorziat,
Suzy Prim, Debucourt...
Un veritable enchantolment
sentimental Une 6poaque
briltuitv.... La cour de Vien-
oe, si'es Palais, son Prater...
La traique ildy:lle de M'ayer-
ing.. A


~ -...............-.. .- .


-- I


\





S- t c. __ .. st.E NOM UVELL S -TT" Wa i




DS NOUVELES DU MONDE ENTIRE


Regues ce matU par Cble, Radio et Correspondance Atrienne

_. .._ __ (STATJONS HH2S, HHH, etc.) -'--* -


BILBAO RESISTED AUX
ENVAHISSEURS
MADRID- La resistance
oppose par le people basque
devant Bilbao aux armies du
g6ndral Franco a quelque pen
ramene loptimisme.
UN NA VIRE ITALIEN
MITRAILLE PAR DES
AVIONS LOYALISTS
GIBRALTAR,- Le Capi-
taine Simone du navire ita-
lien cMadda> a declar6 que
hier soir 2 avions loyalistes
ont mitraill son vaisseau a-
pres avoir lance 2 bombers con-
tre lui en vue d'Oran (Alg-.
rie). II ajoute que le navire es,.
gravement endommag6, mais
qu'il n'y a pas de victimes---
Le navire porte de nombreu-
ses traces de balls. Le capi-
taine a en outre declared qu'il
allait d'un port du Soudan
vers Glasgow avec une car-
gaison de coton.


SLA-LOI OCTOYANT LES
PLENMS POUVOIRS AU
GVT. DU FRONT POPU.
LAIRE BLOQUE A U
COMITE DU SENATE
PARIS.- Les comites de la
Chambre et du Senat ont ten-
t6 aujourd'hui de restreindre
les pouvoirs d'ordre financier
r6elam6s par le Gouverne-
ment de M. Blum. Le comit,
des Finances du Senat a re-
fuse d'approuver la loi octro-
yant les plains pouvoirs, qui
donneraient au gouvernement
du Front Populaire une vir-
tuelle dictature financiere vi-
sant a combler le deficit de
40 milliards de francs neces-
i6tes par les depenses regu-
lieres et extraordinaire de
l'annee. II a demand au Mi-
nistre Vincent Auriol de sou-
mettre une loi qui frappe les
evasions et les speculations
i scales, sources des difficul-
cs d'a-rgent rencontries )ar


Aux MOTEURS HAITIENS,


. A.


Les FORD SEDANS de luxe jusqu'i ce jour endues a...... g 1235.0)

Sont r4duites a 1165J.00. Pensez- ; une reduction de...... O 70,04 O
EL vous avez abisolument le mime iauqpement qui coutalt $ 1235,00
I n.t ri(u r vrai cuir
Pnru a panroi blanch'
Prenh'fr tiVmterique


2 fare sov-lj


('>mprn uratittm-rt p'. r .'i-M, mr.rxe'turv i a ci?
'rompartimtnet Iwt;> 4an' .._ flv-:'t:v mLi U c--

(;mt-nt.ure's dc- '..U,.' ,j .:L- .

C'est la plus t-ille occasion qa'Ilaiti ait ooanue deputy des ann6~-.

Venez vinir ces dvitures; les plus vendabWEv et les p.us juoiet.

MOTEURS IIAITIENS, S. A.
La Maison de Coknfmee
A venue durPr&ident TruflloW
Phmw !: 279.


le Gouvernement. Le comitel
des Tarifs de la Chambre se-
rait favorable au vote d'une
autre oim qui a Ipoir Ibut d'6-
ter au gouvernementn tle jwu-
voir de restreindre les opera-
tions sur l'Or' t ,I change .-
tranger. iL'; t:ri.atioin par'-
lementaire a Lt. st llcitiet
pour toute l u' E:.' :icl'ctant.
course de 1',r et s.;a :-ctur:t.--
Cette limitation incurpour
au bill permettrait au gouver-
nement de hausser ou d'abai,-
ser les tariffs par decrets. La
measure financiure donnerait
M lI Auriol le droit de pr'en-
dre toute action jiLStLi'alu ~ 1 )
,Juillct et sans s'en referee a
Papprobation parlementiaire.


ON SE BHAT SUR TOUS
LES FRONTS
MADRID --- La soudaino
resistance offerte par Bilbao
Laux troupes iL-uri'es et l's
Cdnvelopperents mi]it:;4 e
prvus ons0ecmtifos fatita.
tiue des armies CLti alnes con-)
rec la place foite de IHuesc:;
ont cause un certain optimis-
me. Les milieux officials pen-
sent que la Capitale ba-que
peut etre encore sauvee. Les
in format ions sem ,i-oilicieloes
ret:ues a Madrid .-oulignrnt
que les troupes b asues tien-
nent ia collins oc:i domino la
Cite et toute la s:rction indus-
tielle qu( i s'etendic le long de
la rivibre Nerviion que les in-
.sur~'is doivent franchir a-
"vanti de puovoir K.net rer (1an
i vi ie.- Le jo i:unal socialiste
ie Madrid Claridad> affir-
i& .K i I "Pa cia, nyric'
| i -LI' 6 le s Pa 110 ri gin'v Nt- nI
Sa cdi- tub le plan originaire
de Franco de s'emparer de la
ville par In section droite et
en venant de la mer. Les rap-
ports dos insurges disant
qu'ils s'taient empares do
Deusto u Kegona ont etG dG-
mentis par de4- ddepches ve,
nant de Barbastro.-- Sur le
front d'Ar agon on made que
de violentes et eruelles batail-.
Sles se livrent. Ies armees ea-
talanes ow t realise des avan-
ces cosLidrablesI vers iHues-
ca qui est maintenant encer-
elee IL'e Louvernemeno comn-
inunique que la route-cle de
Chamillas qui mene a Jaca a
ete detruite par Partillerie et
que Ia route principal me-
nant fa Sarragosse a et6 cou-
1pe. 11 n'existe pour eux main.


Companies d'Eclairage E %ectrique

La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de recevoir un stock de Refrig6rateurs Glectriques que i:e met en ven.
te a des conditions reellement avantageuses.
L'Iloge des appareils de la fGENERAL ELECTRIC> n'est plus fair. (' Chiutlu antl;eii-l conforLt :au',gmente p.:tr
la nouveaut6 et la meilleure quality de- appareils. Pendant le mois d'Avril seulernmnt la (.iompagnif oIt-r i to:-t a-
cheteur d'un
REFRIGBRATEUR DE LA GENERAL ELECTRICt


une prime oonsistantm: soit en un petit Ventilateur de 8 pouces, en'privision des grande chaleurs de
soit en une petite lampe de bureau, au choix de I'acheteur.
Ne laissez pas passer le moia d'Avrll!

N'oubliez pas non plus les quatre ann6es de garantie que vous offre la


- C. ,


GENERAL ELECTRICo


Et faites un tour immidiat4ment & la


COMPAGNIE D'ECIAIRAGE ELECTRIQUE


tenant que des routes secon-
daires-- En dernicre here
on announce (ue les loyaliste6a
'itcittn an -"( soolt ein]IpreS d(
l'itip(It. i : t .! cL'(lline Lama-
terch' iUi dlomine Huesca qui
c.'t en c. moment ,ous le Lea
d 1'.iit l e ttite u.kiivvernemene -
tale.- Lri Ie t'lIuoi (lde Mad id
t .'l el'.ernolnU t announcee d(-l
11, fL..iitP! ;It A 'Arava(a ot
(.'sc'ia )i I e p.c'.ties avaIn-e.
Sunt 6te r alis6es.-- Le gnd-&
ral Jose Miaja a; oifert au-
jourd'limi mun dtejeuner en
i honneur des co'rrespondanti,
de la presse 6trang're. II les
a remercies et leur a expri-
me son admiration pour eet.
to dure charge qu'ils se sont
as:sumees au milieux d'une
ville assitgee. II a envoy par
I'intermediaire de ces jour-
nalistes ses felicitations aux
pays qu'ils representent.
LES FRONTIERES SO-
VIETIQUES FERMES
AUX VOYAGERS
i TRHANGERS
S VARSOVIE.-- Les voya-
g eurs qtui reviennent de I't
frontibre sovietique sent una-
nimes h etablir que le gouver-
nement sovietiique a virtuelle-
mnent fermrin s- frontibre
aux etGangers ne permettant
d enter den1 le pays que ls
personnalets munris doe passe-
ports dipilomatiques ou (le v%-
-as spl)ciaux Ide ses agents re-
iutioonnai 'c d'e 'Etrange).

LES RELATIONS
FRANCO-GERMANIQUES I
PARIS. Les chufs des 6-
lats-:naj, rs d.s armed's alle-
1 4:fndle et fitn; ui- Be-ck eE
'\ Oelin o4 t c'nf 'Gv ce inatin
1 u course i'ulne reunion qui
est consid6r6e par les milieux
I diplomatic c(lnnme1 un taci important de 2 ennemis,
d'autrefois,>. Les officials d6-
clarent que la visit du gen6-
ral Beck a Paris < -ite de courtoisie> ne compor-
tant aucune n :gociation,
mais d'autres I'interpretent
come un syin)tone tde 'a-
inllioration des relations
franco-al ieman rcs.

'.A VIA TION FIJRAN,('AISE
UNE DES PLUS PUIS-
SANTES DP MONDE, VE-
NANT APRES LA RUSSIE
SOVIETIQUE
,BORDAl'X- M. Pierre
ot, ,l i8d I e i'ran ais

I.e Nouveau Testament se
ra nvoy'e gratvkletmemtt, stl
delmande, i toute personnel n
possedant pas les Saintes ,-
Srflures,
S'adresser a M.J, ALFRED
P',A iCL. P rt-de-Paix.
IL ur Io 't-au-Prine,. s'a-
dresscr au Pasteur Mfh..
diste,( Wesleyenne) ou au Pa-
Itur Baptiste.


Fumez les Cigarettes
LUK-. --
pr6parees ovec des fines
f allies de Taes Turque
et Virginie-


Lire en 6e. page la lisle de
rre de lan Librairie Nou~VaU



F-I-


n6tourditpIS
II Tff/
a s


i6te prochain,


mr%.- --
Certaina insecticide' taurL avt le
mouchea au lied de leo r. igu- uat.
elles recouvrent leurs ails, Pout
votre ascuriti, egigea FLIf-. Fr
tue vraiment 1s nPte".
pour toujours I No ob to a. "OU
veu pafUm asgr6ablO. tO.s
bidonjaunri A badst1e n Eort ,
UWNE NOUVEAUf.
uLe auat d&Fa'

AZ600til too P


PORT-AU-PRINCE


(ira de Baisse


VCQ


[Air dans un messar d.

ti on d 1 nouv1 l A rop
Merig nn c Bordrea. dr
larc qu- 'aviation millit a
f' nearise ,rest~ revenue encor
Sfui line des plus. ui
.'tate tI mor rnde. Po
IIIaintenalnt -1,jn a ,t
mode'nes, Pli0oo sei pJO. ,
t la fin tie !annie rlC laO
Vions'.. Eile ,ce place au second
rang en Europe immr6dtte,
ment apris ia Russie Soviti.
(que., lPuxis le Mitnitre fra.
ais a passe ein revue le rfr.
memento d(es aut res pIuiSantl.n
et a declare qu 'a I'avene t
au pouvoir tdu Front PopulRa
re F aviation po.ssdcait smele
ment 60 o /o d'avions mbder.
nes. 11 a ensuite parle du plan
pour fnrichir 'aviation mili-
taire frangaise de 1023 appa.
reils de premiere !igne. Nous
avons augment le materiel
nmoderne (darls la proportion
de 11t o.. A la fin de 19a,
nouis i'augoontierons de 180
, -. La resoI'vede notre flot-
ic .etTe~i nne sera augment de
S.r I L. fl,,itte a6rienne de
I srltdemnt nt sera augmen.
Sli n o 0. 11 nWy a pasune
aviation militaire au monde
,a:'v ait iccoiiepli un pareil
L an cour de cett an-
n1e'>t -


CAlP-MAlIfbIM9





011m1IF ..1- "I --*" --~"m )0 VpAf.; I


cEl NOUVELLISTFI


,,.~,......
--,Y.u~r~* 'C' .t.
It~rr"~ L
~7c~""


r.


LYKES HROS. SS CO


AVIS
La LYKES BROS. SS. CO.
INC. avise le public en g6nC-
rale et le commerce en parti-
culir, qu'en raison des heu-
res d'6te adoptees par ]a
Douane et les deux Banques,
ses hclles die b-ureau, e par-
Lir de cette date, wront de 8
heures di matfin hI 1 lheure -)
de l'aprds-midi, sauf les jours
d'arrivbe des bateaux-
Port-au.Prince, Haiti, le 15
Juin 19187-


INC.'


S. NISEZ Jr.
Manager.


SICURITt COMMODITt
II est imprudent de gorder 6 la moison,
oi Ie feu et l vol peuvent vous ouer
dasdommages irrdparobies, vo0 polices
d'ossuronces, hypothbques, titres, con-
trat et outres documents pricioux. Un
coffret de sOrete 6 to Banque Royole
coOte peu et 6vite tut suit d'inqulhtude.


LA
BANQUE ROY


Lottrie Nationale

d'Haiti


BONNIE. OCCASION
A vendre une guitar
tres bon 6tat.
S'adressexr i Monsieur M,
eel Basquiat alu lBui au
Journal-


erl
ax-


116, Rue Bonne Foi,


ALE


DU CANADA

S.. )


COLLEGE MODERNE
Directeur: birr/A Alcinder
Avenue John Brown
Externat-lIternal : conditionss modisses
Inscrivez vos en fents an
COLLEGE MODERNE,


cole qui met I'enseignement a port6e de toutes lee bourses
f'cole qui ne rofesse pas le Ibourrage de crAne,
F!cole qui pr96Pre a une tete uniquement ppleine2 une tt-
te bien faiet,,
IFeole qui s'atI che A sollicittr et a developer toujours .le
jugement Je 1'4lve.


car,
C'estl que se trouve rerU le corps de
homogene,
le plus z1e,
e lus competent,
ete plus capable, surtout, d'entrainer,
fsetion bonn tye et constructrice.


professeurs le plus


par I'exemple, *


A. de Matteis Co

Place de La iPas

S ~ue Course et Rue du Mtagam de t'eat
ACHAT D'ECAILL.ES DE CARET, VIEIL Of, DIA-
iS, PERLES ET PIERKES PRECIEUSES, VIEIL-
tCES ARGENT ET OR MONNAIE DE TOUTES
.iUNALITES, A DE$ PIIX ABSOLPTMENT AVAN
A UiUX,


Phone 3358
GROS LOT :
DIX MILLE GOURDES
LE COUPON :
DEUX MILLE
LE BILLET A:
DIX Gdes. SEULEMENT
N'hsiteez pas t risquer, cha
que mois, cette modique va-
leur. C'est un genre d'dpar-
gne. Et pus .n'oubliez pas
qu'l faut soutenir Notre Lo-
ferie. ationale, car elle vient
en a e, de son cote a beau-
coup d'Oeuvre d'Utilite et de
Bienfaisance Publiques i Ira.
vere toute la Ripublique.
Pour touies ces raisonu
Ha'itens ou Elrangers, ache-
tez done votre coupon o u o-
tre billet.


Achetez les
Pneus et batteries
cFederal


So /




ce qu'ld d ut fire,
lorsque vous etes
pris par un refroi-
drssement.


QFIASPIRINE "e
tU PloDUI DoE (ONiHANCEtl


ST. LOUIS t: (CONZAGfIR
Lundi, 21 Juln, c'est la f6te
patronale de 1'Institiuton St.
Lfouis-dte-Gon -ague- La MP-
*o SolCennlle aIut liie h iu 1,. a.
mn Les3 parents des 6l1ves, lei
amis dte I'curvre et surtout le\
meuLbret- de I'Associailion de,
Ancient Eliree des Freres y
so(.t Ceotdialement invit6-.
La Direction.
'


be em-ole .


(a suivre).


College Simon Bolivar

Sknseeignement Primalr et Secondairs
EnsiQanement classique et Moderne (Sections A 4,C)
Internal ei External
8, Rue tagsy, 8
Laureat de 1'Alliance Frarnaise (Co.lrtisJtjon frangaise
alpx Examens du Baccalaur6at de Juillet J193 et Concoure
de Diction frangaise de Juin 1915 et de Juin 1936).
'1 suecte aux Examens du Baiealaureat (lOre et 2mna
parties).
Le CoUlge Simon Boltwr uvise les ppr'p3 n t mnres de fa.
mille que les inscriptions ur 1'Exercice If 1ti-w,7 ai ,i
vent tous les joure ouvrabies i partir de 8 tires. A. M,


La Dirertfion


DEMANDEZ
LA POMMADE
La-Em-Strait
SIla Cordonnerie
Mont-Curmet
HYPPOLITE JEUDY
celibre prdparaftion dic
o-Ro-o '.o,
139, A v. T'rujiflo.
Phone 18i2


GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET
Lunetteet t Verres de tous numBroe
Montures en nickel inoxydable a
Verres ovales au prix de de $ 1.0 la paire.
La liquidattn durera Jus.u'au 1 Novembre
ment.


VERRES


A. DR MATTERS & Co.


an E nwrawzm 'a t*^,ff!S ^.~lr "-i...


S- 1 'r


Le fait est incontestable


LE RHOI


SARTEE


-,-r~'I ,r -..-----C -- --


FAISLESSE


VIN ot SIROP


a r' Deschiens
&Irnda ensr e antx ^ rwmut^nea. m


c'est la quintessence

DES


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


UCest ce qui fait son aroime


GOUTEZ ET COMPARE


A., # I-, xs4w, ....*r lw& rit' -1 rjicj w ~ -u v'r> A at


~~.~"~~"1"1~~'"'."YvU~YY~ I-y~L


*R-WW-i-fWMCtm


IrC. 16,


IMACT,OIRE AMBtROISE
S'EST-IL SUICIDE
OU A-T-IL, ETE THE?
(suite)


('hLivevrnet en t il :t t oIV
ainsi en siin-et. (Quelle ma-
gnan imit e!
Voici maintenant t'Oflys-
Ms,.: de MlC.hin-Claud : Michel :
c."lrttnt.1 nous 'avon dit, c'est
Maritn rjui I e savev. Nous ci-
tons. ( M n ul ire.i pbi a.L l' 181---
C coinmandait A Ltiogane, avant
appris les Pvinennt)s de Jat-
intI (is In tla mrlc jn irne ni
il; tvaient eo liel, At i
tacouru e jlendtnuain dans,
la in a t i nt e accomplagnr)
seulernent d'un ie ses gui-
des, sous le pr6texte d-
savoirI c (u e qpa-. t i
darns c utte vile, mais reelle-
miont Uins 1cl bit (it sUlVel
son ami. A son retour, la nuit,
il fit deguiser Michel en gui-
de et le joignit i son escorted ,
OfU Marion a-t-il pris cotte
eseorte puisqu'il n'tait ren-
tre A Jacmel qu'ave s s seuli
guides?
('o ftl'ntLu HIonnb L ait b.r
Iit Al: ':atas:r(ophe, 'or c e lendemail
7 i)6cninbre of il site ce de-
part de Leogiune, tou s es pri-
sorPiiits etaient arretes ut
i l s;.1 c' r, puI isque :ia-
Si(.: :i, iu sauver Michel d&eja
jpr-i t(n imee temps que les
; 'lr C' ", ,cbi (s. en viy le. c'et-':;.
!! si t, ; P i t Ai M ariiv a
a(i arriver (TI n m Ii e temple
(itL LaIverdIur, que ce mal-
iti]eurNeux fut arracht des grit-
fes (es vautout's tLaverdlure et
(.' ( on.
pa1' ptrofondt.l. dit le prover-


t
I


-Z


I


-.mTl ,-


4




ruEr
-------- *4 .


aLE NOUVELLISTEJA
Rue Ferou No. 6i
Botte Postale No. 165. T6l4phouwt 223:
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
HENRI CHAUVET & CHERAQUI'
Directeur-Propri iaire
ERNEST G. CHAUVEJ
Secr tire Utneral :
MAX DUVAL
Administractur :
KLEBER GEORGES-JACOB


SOIR AIME..

a R. Cfamille.

Ce soir, L lia, e(st ourd ],.i
souvenirs! souvenirsn de ciel
illumine, tel un rcposoirf', '.u-
venirs d'arbrts: qut o n i,
ten sonmnolant, Souvefli:'s d
wa.rfu:ms doe leu-rs qui seva-
porent, de femmies q i i don -
nent en tremblant... Lo-. I-,rd
aussi de souvenirs, niOtir'c -
tite chambre. L, i i' :i-
sent par mille endr'-i ':
iang-isses, rve, no .
Viali de note Ame...
iJaime ee soir et cett -
re, note chambre t e-on d-
e:p1it, parmi lesquels je n-:ar
che avec mes reves et m an:m -
toute, prJeisant sur iSP 4
bleu du soir et dani 1, vli,-
tes blues de notre LlKY
ces souvenirs qui frisenit ':;
line d'une rose en :kine
nuit -close ..!


IB'N


DECES


Une depeche fu(-b-. ,10
Jacmel, nous appiat d la triM-
to nouvelle de la mort de
Mme. Vve. Lindor Nazile,
Une respectable et viejili
figure de I'endroit. C'est Itn
m6re de notre ami Henry Ba-
zile, la tante du Juge Bignon
Pierre-Louis, de Me. Dela-
barre Pierre-Louis et de M-
Fritzner Pierre-Louis
Nos sinc6res condolOances


AVIS
La Secretairerie d'Etat dtl
l'Interieur rappelle aux Otran
gers soumis aux formalites
du permits de se'our, y corm-
pris ceux resident depuis plus
de cinm ars sur le territoire,
que le delai imparti dans l'a-
vis publiC le ler Avril dernier
prend fin Ie ler Juillet 1937.
Port-au-Prince, le 17 JuPi;
- 1937; *. -
Le Secretaire d'Etat de
l'Interieur,
SF.DUVIGNEAUD,


Are en $e, pae la liste dea li-
vres de at Librairie NoueUe.


Progr[s, Civilisation.


REX


S>rn;edi en soiree populaire
ii 0.60
L'ABBE CONSTAN'TIN
:av.ec Leon IBelie re, Jean Mar-
ild i, [Franlcoise Rosay e;
,,-- -n ne Gael.
U'iO fraiche iivile .. Un :a-
:Ku contrarie par FAr--
.nt.,. De beaux paysages...
!n i :enti:mental et char-
?::,nt ,

DI:,ANCHE 20 JUtIN A 3.3l
a a demanded (e fgentilles
z e,:. ie e
AL.I' A 1')X DA ES
fl- St'.fln e en ?k1iMarc All-
,'t:{ : *c ^> lJni iu SifloUn, Jean
';' Aumo~t, Rosine De-
*, 0 AT 1 l C >lih -Si:n -n
...4'- pPen (e eautj, deo
ies:-', et (d'a i -ou r...

.i hnz res .0.
i,:!ier : f( ('lit-f-d'i)euvr:
1)A 1YERdLING
Laa tIragdiec des HIabsbourg)
(,\ ::i iuri. i ovcr -'- t !DanieL-
4 UiJ(I11 C u
.!, ^.^ ,\.; q :c iilln. ,1 M arie...
S'o'... oll t lpri-
i;-L 9\ n'u iionh eur, qu 1
': iu .- U o tent enivres A
n in-i .,o iU^ en ieure nt
cunnaitre la


.*1 S' lieCures 30
L'ATIeI NATAN
prfcsente
..y Ma- rquet, de Ia Com6die
r;'nciai. dans
SA PtHO
i [ h ieif-' i i t' u A .

1 ali(e 1t ada;.UpLU par Leon-
ce Perret
avec Franu :ois Rozet, Camille
IJetrt, L.uncn Brul6, Marcele
Praincee, arguerite Ducou-
r:t. et Nadia Sibirahaia-
Le dame poignant d'un aa-
our.. LUn cceur dechire en.
tre deux amours... Une fem-
me.. SAPHO... La Musique
ae Raynaldo Hahm, souligne
LtoutE:s ies beautes dce ce grand
ilm... apho c'et une ruvrf
imposante et riche en nuan-
ces psychologiques... Mary
Marquet est tout simplement
prodigieuse de puissance et
emotionn dans SAPHO...
,. C.


C'EST LUNDI 21,..


N'oubliez pas que c'cst le
I undi 21 du courant que Mlle.
Carmen Lahens, de retour db
Ciudad-Trujillo o % elle con-
nut un veritable triomphe,
.offre son exhibition de danses
classiques et modernes.
A cette, occasion, le Rex
passera sur son 6eran: Chou-
rinette- Prix: 1010 et 2,20.


PARAMOUNT


A EDI 19 )JUN 1,
cr so ',.:e populaire 8 h-. 1
Snidable Realisation Oe
ICTIL B )1E MILL
LE i(;GNE E 1 LA CROIX
,:c d:rilrc Marc:h, i is-i-
L rn:, Claude: Co(lbert.
CLarloe Laught:n et 7.5i00 Fi-
gurants.

Dl-IANCHE Q -Jf IN 1937
En ;rnatin:e & 2? heures 30
Spinelly, Robert lurnier
dans
At,' FIlL A. LA PATTE
[ ne Production Fox Films
iwc 'An drO Berley et Larouey
e- Ltc4jepare.4
u:e excello, :o cum1 dw
ii'Y"U i x cv 11-' 6 ri i C_.,
uionuient joyS, e -e
...u e i: ntz i gue pleine de-
gaitI, prItexte h dCeS siltua-
tions, des qiuiroquo., des ef-
fi,, au .-i inattendus qut'irr'e-
sistuLes-


1)IM.AN( HE 2 JTiN 1937
n ,Grand Gala
a 9 et 9 heures P. M
SI J'A VAIS UN MILLION
z;:c superproduction
Paramount
r6a7li -e par 7 Metteur-s e
sco'e ,ous la direction do+
Ern'- Lubitsh avec 15 V-det-
tes
(Nry C- ip'r,. Georges Raft,
Wyne i bo n Charles
Iaui onI, Jack Oak ie, F'rances
Dee, _harlie Ruggles, Alison
S;ip> ,or-th, W. C. Fields, Ma-
ry ol,.n, Roscoe Karns,
r, l:l.--ikn, ;ne Raymond,
Luc it :-t! i lcfleld. Richard

.,.vour L^;;'^,z 1'improe.ion
d'::. pt is minlionnair
en sa:ant le amusantes pe-
ril>:",': d(, -r, chef-d'ceuvre'
dar: iCequi, la joie, I'amertu-
me, 1 ironici, le d&sespoir, !a
fa ',ai;_c alternent pour l o
plum gyranmi plaisir du specta-
teur.,.
4J- WirM---.

A LOEtR A KENSCOFF

A par:tir de Juillet une bon-
ne Ira'.ison neuve, en imaflil-
nerie.
1'our tous renseignoments,
til6phoner au No. 5216-

..... !






t
^A~k "- ^f^1t

'*F^
^^srYr^


La Librairie N.ouveh

TELEPHONE W7

QUOTIDIENS PAPKTERIE R8V1jS

CABINET DE LECTURE

COLLECTIONS A BON MA RCHB

A. Thibaudet Histoire de li literature franCaise G .7i
H i. loLherlant Lee Jeuanes filled ......... .
A Vililis --- Indochine S.O.S...................l
Si t f orza Synthse de I'Europe ......
S.inr Une rIvolution dansla paix ..... ......
J. fs. ina nf --- Conflit europ ens .. .. .......
i i. Maurras -- Le Chemin du paradise ..........
t Slaurras L'avenir de I'Intelligence ........ 3o
S. urras Les amants de Venise ..............
A 1;1. 1Turras Napol6on avec ou contre la nrance? 2,7
hains Histoire de France ........ ........4
I;ainvieii -- Napol6on ........... ........... ... .. t....S 41
S-aini uil --- Histoire do 2 pieuples continuee jus-
iq i Hitler) ........ .... .... .. ..
S,::i\ .ic Les dictateurs. ...... .... .... ..... 4
.uu ch ..... .... ... ...... ..... .............. ... .


S -- Marie Antoinette. .............. ....... ....... 7
I. 'A i -- E rasm e .................................. ......... 5,
,,.,v- Combat avec le d6mon... ................... 5
l:ri ,,n Fouche (2 volunies)............. ............ 1
Li;t; l: ... t N a p ol6o n .................................... .... .. 3 75
La- Contre Revolution sous la revolution 7W
.',lii: : La 1 France du Directoire ......... .... .... 876
Made lin La France de l'Empire ...................... 3
Aubv Ste. H6lne (2 volumes).................. 7M0
Aui;, -- Le Roi de Rome........................................ 4,15
(axoti Histoire de Louis XV ....................4,15
xtto La Revolution franaise ... ............ 4,15
Ch(. Benist Monarchie Franoaise (2 volumes...... 6A
te Aui'e Richelieu ..... ........................75
Leco .:t.... T'hiers ..................... ............ .. .........
uiJcLionnaire anwlogique ....................... 12,
iMerveilles de exposition 1987 ................... 275
Le Lii e au Jour: Carrel..... L'hmme Cet Inconsu... 5,00
4 ..- ..tr .. -.


Vo Ic la belle distribution
de Sapj/w que le Rex passe de-
,riain u S heures 30.

Maary Mia'ilque --- Sapho
Marcel tle Paince -- Rose
Nadia Sibirskaia La Fille
Marguerite Ducouret Mme
HI abenia.
,lean Maix Deehelette
raneoi< Rozet -- Gaussin
('anrniIe Berti: ---. Caoudal
Lu;cien Br1ii& -- e Potter et
tiharuin -- Cesaire. i
Une distribution de choix
come on ec voit-
SAP'] () tir6 du roman ce-
il hre ritlphonse Daudet est
une Wuvit e immortelle-
N. B- lcs aimables clients
du Rex .' ..vss ique les car-
tes riser ~ 'ti ne seront gar-
dies qi j:.squ'A 6 heures du
soir. i':.s- cette heure les re-
tenue- e: non reclam&es se-
ront \I. ri,: ceci pour faci.
liter L v. ite au guichet.

-- .... ... ....

ADWEL PRINTEMPS!

SDon:ain .-era le dernier jour
tiu tpintle;nps. Le printemps
'en c-at d aone alle rejoindre
cus i es aines qui ne revien-
dinut plus, C'est pour moi,
plus (ui:- P;our un autre tra-
'iqu, (:Ar Il'heure estivale a
e;al: t:nt sonne dans ma vie,
Ell vtiont de sonner mais la
jcunsiso no sera plus, plus
juarma is.,,
IPoete, j'emporte dans la
maturity, toute une floruison
d'illusiona- qui ne se r6alise-
ront pas, mais j'aime les
-f
eurs miLme quand elles sont
ianees.
Je par-, pour ce week-end
qui va core un nouveau
printemi et j'ai dans ma
mletltv 'llques souvenirs
d'amour et trois paquets da
p" lend .'i





-v L
B|a- S ''cv rpdrnci a


1164
Tel est le chiffre des attes-
tations reques it ce jour.-
Spontanement, sans etre sol-
licit&s, les maladies et doe
teurs nous ecrivent leur gra-
titude-- BLENYL, m6dica-
ment souverain pour toMte
les affections des voices uri.
naires, supprime grands la-
vages et injections- BLENYL
se boit. Traitement special
pour les femmes- Efficaeitk
certain dans les cas aigus ou
chroniques. Medication cura-
tive pour le3 troubles de la
prostate. \
Demandez notice .-Labora-
toire Blenyl, 14 Boulevard
Poissonniere, Paris. D6pts:
Pharmacie, Avenue Porte-
Montmartre, Paris, Pharma-
ie Dandoy, Bruxelles, Phar-
macie Kamou, 45 Avenue do
la Bouzareah, Alger et Phat'
macie
S. GEFFRARD,
Plarmateten, 183, Rue FhoI4
Port-au-Prince,
Distributeur pour Hati.
(Phone: 2296)


LA
MEILLEURE
EPOQUE0-
pour privenir le rachli$m
avant In naissancc. Toute
femme eneinre devraiptr ndr
1'EMULSION sCOTT d'Huil
de Pote de Morue iaant la nah-
sance du b&S; les vitamincs
qu'eIe content sont neesw r
pout dea o droks, des ents
sminest une croissance rcgdi)e
ainsixaue pour donner de l
resistance pour combatre cs
rhumes. Exigcz a 1 ,itime
EMULSION
SCOTT
W1Ni TOL Tr IMITATION
Toure Ihutil dc iot Je a tul:C g
noul Tmplo dn1 4j.TrE1V LS
SCOTTs dPAT& J kn r LbS
ritllm. et N wotc n"M :.t i P0 -A
eon "t p&d &gaou le pIluSiCtC VS
i;s .iKcnrI6que er s.ntr.i.t at m"
Shull Cont let le pI'5 'flJ
tt ulreu l e Vitemi"cics q- pa. lm
d 'obbmna. 'r 11);E l ain CoTrPrs1"t


PAGE 6


LB,, NZ LIV,


Ce clihei represent ic Bui, ding-de la Pharmacie CASTE RA.- C'eat une construr-
ton qul fait honneur a l'arcihLc'ifure nalionale. Le dynamisine ei le savoir fire des jcu.-
nes qui ont cree ceite imporlante organisation ont su y mneilre du goftt, de la science, de
la milhode- INous recommenidons nos lecieurs de visitor iEs diUtif ns sesions et i d.
partement de cette Pharmaci, don't l'Vocuerlure a marque e:i ntotrc Pays. loul comr. i,
I'inauguration de Re et e orlandf une ire nourelle :


rnrrr, ~a*


mrcaru ~


'14"1~
"I"I
i
:d
-r
: :


!