<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03053
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 18, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03053

Downloads

This item has the following downloads:

19370618 ( PDF )


Full Text



K BNESC' C). CfAUVtt'i

ihrct.Enz.rsr-ropriPtt


QUOTIDIEN FONDE EN 1896


VENDREDI 1I J(IIN 19.7


No. I .f193


ets rapports bienveillants
Ui s au savoir-vivre, la tri.
ple education social, civique
e politique consolident fer-
gwment toute society hu-
'; aine.
En dehors des pr6ceptes qui
nnoblissent la vie, o l'amour
g'affirmlee plus largemen'
possible, l'homme 6prouve
ne sensible et repugnanie d-
gradation morale. Livre a se.
propres resources, obeissant
aux caprices d'un instinct
wisin de I'hbettude, tel Ro-
binson Cruso6 isole danrs son
lie, il s'affaiblit, perd Il no-
on de l'iddal et ses efforts "r.
p$ts mais- vains se r6sument
ea tftonnementsr pInible; t
irilleux.
Nagu&re, les relations de
lfuple a people etaient moins
actives- De nos jours, les voles
sesont elargies et les distan-
~svaineues, la grande famil-
Slehumaine se touche et se cou-
Mtie avec plus de foi et de
onfiance, Elle ouvre de plus
en plus les bras it la Frater-
nit. Celle-ci en retour, raf-
femeit merveilleusement les
lie intellectuals et econo-
miques et done Ie branle aux
npirations qui stabilisent les
diverse evolutions.
Lorsque la Fraternite dans
son sens large, collectif et so-
ial rayonne dans le sein d'u-
se eommunautt, celle-ci tout I
naturellement, pr o g r e ss e,
grandie et march vaillam-
Went clans le chemin sans ter-
mL qui mine a I'ordre, A la
paix, au travail. Elle incite
lnute heureuse m6tamorpho-
s profitable la aSocid6t, vi-I
ifie le. amres decourag~es et
~us son egide chaque genera-
otnconsciente, pose une pier-
Sren vue d'ambliorations po-
sitives, heureuses et bienfai-
antes. Car, elle ne cessera ja-
mais de faire appel aux
gands ecturs ett a tous les no-


bles et robustes ouvriera de
la grande famille humine.
En outre, movement na-
turel des anmes bien tremplees,
la Fraternity developpe le;;
sentiments de patrie et for-
tifie les sympathies r6cipro-
ques. Elle entretient sans ces-
s& une atmosphere de paix jo-
yeuse et confiante, fait entre-
voir P'avenir avec le fanati- i
m1 de 1'esp6rance et inriique
ii route assure et v6ritabcl
du bonheur. Ennemie ice ]a
iaine qu'elle repousse ou.ive-
tement, source limpide d'int-
puisables confidences, Ia Fra-
trnit4 reunit autour r'ell r
avec le m.me sourire, les hen:-
i-ux, les satisfaits aussi bie:
tie les.1 humbles, les l1lais.>-&
]-t ]es sout'rants d'ici-baa.
Nos Peres, imbus de la
noblesse et de la gran-
cdeur de ce sentiment a-
;-.issant, nous ont league sa
iorce d'action solide et in-
branlable. Illuminant nos ht,-
roiques Armoiries r6publi-
caines, cette Fraternite s-
eulaire, nous rappelle jour-
nellement qu'elle a contribui
a edifier cette Cite Nouvelle
fire de souvenirs et don't Ie
bleu et le rouge traduisent si
hautement la noblesse et mair
tiennent a jamais la perenni-
t6.
Allons A a Fraternite dou-
ce et belle, come la travail-
leuse abeitle h la rose fraiche
&close- Elle saura nous
assurer la paix dans les
cceurs, la paix dans les es-
prits. Et avec Delorme don't
le patriotism et ]a raison ont
toujours convie le people hai-
tien a l'entente, I'union et la
fraternity, concluons : n'est perdu, rien ne sera per-
du, tant qu'il nous restera Ila
source, Ia resource infailli-
ble de vouloir vivre en paix
et de nous entendre.

Constantin DUMERVE.


Ii.~ -.I -' .7-'---


AVIS 1'
La Secretairerie d'Etat d'
Ilntmrieur rappelle aux itrawn
Ors sounis aux formaliteR
i, peermis de sdjour, y coin-
Pns ceux rdsidant depuis plus
t cinq cts sur le territoire,
eU e delai impatti dans l'a-
Spublie le ler Avril dernier
rnd fin le ler Juillet 1937.
Port-au-Prince, ]e 17 Juin
1937.
Le Secr6taire d'Etat de
Plnteriourl,
F. DUVIGNEAUD.


CEST LUNDI 21...

N'oubliez pas que c'est le
Itndi 21 du courant que Mile.
Carmen Lahens, de retour de
Ciudad-Trujillo ou elle con-
nut un veritable triomphe,
offre son exhibition de danses
classiques et modernes-
A cette occasion, le Rex
passer sur son ecran: Chou-
rinette. Prix: 1,10 et 2,20-


A L'ATTENTION DES
AUTBURS HAITIENS


NECROLOGILes auteurs haitiens qui
\CR LOGIE veulent se fire connaitre en
~Mreredi de cette semaine Belgique peuvent adresser
ut et~ ctl1brees, a 1'Eglisc leurs ouvrages A notre colla-
poissiale cde Saint Joseph, borateur Max Rose, 245, Bou-
Sobsiques d'un home de levard Emile Bockstael, 245,
!ien et d'un travailleur embr Bruxelles II qui on fera le
te, nous nommons: compterendu dans des revues
M. Vill Lousaint. belges-
I e d6funt avait travaillh Lba Relve.
plusd'un demi siecle A la Mai-
8ao Barbancourt, aussi est-il ---==-- --
aaimrement regretted.
Nous presentons nos vives DES TOLES A ACHETER
s.tineeres condoleances aux
Silles atteintes par ce deuil On demand de tales er- bon
ltrct ierement A notre con- 6tat,
i Uli io Louissaint, Dire- Pribre de saadresser at bu-
d: e 'Le Mouvement. rteau du journal,


PROPOSE ET FAIlS

DIVERS


Dans routes les regions di
lpay on les derniere.s averse
,.nlt provoo!u'E I'tabliissement
de Ilnuu-OaUx chlantiers, il re-
gne beaucoup d',animation, etI
ies travaux s'effect.uent avec
;n entrain admir:able.-

Le nomn:e Antoine Ar.-
a.: dad IrhVi1nu d'avoir au
:;oi.-Verna., tle marti b Jui, rt
, :-,i.'- (it s inju: 'es et de.p
Sots Cobs?:n ', fut arreti.
,.t dtfer j l a Section Nord o'i
." Juge ?e condamna t2 gde -
,'am .-r.0.i -
St,1 11


I'.t r, J i. ., pour les m'-
3r. i. ii', Marie J -o-ph t L
,.,. j'ina George 's ,unt etc ar-

t ,tdluitei a la cSin EL s'.L

Le Radio-T61ephone que
vient Fdinstaller chez nous I .
Vest Indies Telephone Co.
marque pour nous in pus dI.'
Plus dan uu O i n progitr
ou notre petit pays semblp
ttre d6finitivement engage
sous I'influence heureuse du
Gouvernernent Progressiste
de Son Excellence le Presi-
dent Vincent.
Apires Pillot, quli epre-sen-
e la seule manufacture d,.
siulierl dig-ne de ce nor que
nous VyoIn%, 'Kest ie Radio-Te-
clepihoe {|ui vient faciliter let
communications avec les dif-
ferent. Etats de ce Conti-
nent.
Nous fions a un rythme
vraiment acc616eI


DU MOLE

Avec les pluies, la verdure
intense a repris dans les re-
gions dui MWle et de Jean-Ra-
bel. D'ici Aout les vivres a-
limentairen seront a point- --
D'autre part, le, planteurs de
figues-banan: s sout en pleine
tactivit et 1e' ejxpCditions so4
maintiennent- Tant mieux!
--:=-^""--- .----- .- -_-

SUR LA IUTTE

Ce martin a commence 5 :la
Chapelle du tPrpetuei Se-
cours, la neuvaine prepara-
toire a la fte de Notre-Dame
du Perpetuel Secours, qui se-
ra ceLIbree le Dimanche 27
prochain, Nombreux sont lea
fideles qui ont gravi la butte
ce matinu
.wwA-.*w-wv 4


ANNIVERSAIRE

La Royal N\relherland
SteIamship (.ompany-t


C in qua tI e heurouses *.'

I'entrite de cti.tte l.igne Hol-
landaise ,en Haiti. S'in. t.re'-
:-alant dtiiLe f'con .pimale i an
triatic haitien, la (n'oilpag ni:
M'est toujours effcore de noum
assure''r le S paquenitbuts lIes plus
,'.,onf:rtaIt.l el le. plus iapi-
,.,-. L'accueil ainm ile .:ui en-
toure tout passager est syno-
nymel de Souvenirs, car iPno
se senst vrai;r:lt'nt cheze soi.,
A l'occasnn de ce ciniquan-
tcnaire don't nusI parta'e'onfl
! i'iT i, i',. i' n u let, n- iti .\ .
I, V\7 iLt.', I'e ,-y :.111aihi,'>ie A-
,.c: ^.t" d in I,ign,1, tcutet 1,ri.,' f'
;& i 1'it',[ t :I '.;',. .''-C,( j ir i i.t
2. I i',d! Neeti:ei'h.ian -
Steamship CoTnmpany>> intensi-
flera sa bounne utile en Ha'-
t1.


Dans les Sports.

FOOT-BALL

C'est detain qu ue se joueras
le match decisif pour l'attri-
iution de la Coupe en adiCv
in It, erntre la V i0 e v
i Etoic liuaitenne-
Se mIatch 'st cnms ider t' cst .
.1' I le m nl:- Racing-Violet-
ti de la DI) vi<,ln, u' par uIt
S. uijicidence kIs c momes ca-rac-
I t istiqiuli dL i atch di ;
-j i1 se1 preznt% rtt i ol-
Stu.:n LVa IPetitt \ 'ini tet, doit
raincre I'EtAoile II IpoutIr ui ra-
vi:' ie Ti tr, car tha rs que };i
V iolette fai.ait 1natch nl a-
vec Ie BaccardKet:.erdait un
point, I'ttoile a l vaincu ce der-
I nier par I buts ai 1
Eun supposisnt mrine la Vie-
t 1ii e d 1nain sur I'EtIoilV ai ant \ t ren
eontrer Ie Lacing ii Sarnedl
pr'ochain, i! lui iaut vaincre a
inou eUV au, car I'ELtlu; tl t ,ii n(
11 Racing Ipar '2 lui- a I.
On se rend done compete (d1i
Y'int6r t du mat chi de dmaifn
et nul doute qiue It public
n'alle en l oule ap, (ulir I.-
efforts de no.< tout-jeu:les'

VOLLE Y-hALL

'Cc sport qui etait deinissc
(lepui; quelques temps a re-
pi'is ces jours-ci grace it quel
ques jeeunes gon qui s'entrai
n'nt activetlenu't pour tune
exhibition a la journee tdu 27
en I 'lonnuti( du Baron Pier-
. 4 de Coubertin, renovateurt


UNE HI3TOIRE
INTl iESSANTE


Q rUE TU ES BELLE,

Luc'ii, din1e Lt:iaC tu it n

1 4resg( illcutnnfut' I.eCs Plots (oV-
(- nt de ties l'vr eo n i di
i el... Et urV mn (eurt e-
ViUrl mAoln lime, tu poses ave'
,ICtCurI ta fine image..
L"es amours chantent par
mille voix... Voix du vent,
voix des feuillages, voix des
S\ .g.Ilt'., v(Nix di ta .ibou 's
1. l 1U ,'i, |par ta 1~8 x U
iDl--.o0, I.,i.; d ivliue L -
.. .... t, ... \ .. ..


AVIS IM PORTAN I (u 4po tr't. ,id t {Utl it lii't'- t I u )I I t/ :
VI .sPOTANe. noire is-t ravi ta bIeat
Comnme suite I'Avis part-u de ce soir, ton souffle parfu-
CATEGORIE SCOLAIRE nC. tev volupt s frtmissan-
dans lei Journaux concernant
U s >ui 'nsOreeilent, eapti-
les travaux de dynamitage t iri re-Lecontet, e vnti
qui s'effectuent sur la route ier au Paret-Lecntc :. I.ent .
Ptionvile-Kenscoff, la Di Louis de Conzague s'est qua- 16ponds, Anour inmmu.
reaction (3Pn^rate dos Travaux 'ifie pour jjoue la finale Een je 1ie tai jamai. ( v Au ttel.
Piblics s'empresse de porter battant le Ivcee Petion uar S Que tu es belle, Ilia! i
Pla onnarlsse ce d pubc buts a 1-- Los ttrois buts ont -- Ce soir, 18'N, to Iprfu-
qu en vue depn enifrtout ac- 6te marquis ; par le nmme mes ma chambre d'odeurs
client, v'aceis de cette route j"u le jene Georges nouveles C'est mieux que le
cientace e ru Beauvoir. cinnamone... 'rambre et 1'ac.
est entierement fermne aux + D acia, i ".!:' ..r,.
v6hicules de 9 heures A M. H.MM D caia, c:. .. ... ,
3 heures P. M., jusqu'h noD toi ou- 1tu di .i Lii,
vel ordre- T 'est la.' .UK uchat
En dehors des heures ci- Lire t s ctes heure 'dliciue d'inti-
dessus mentionnes, la circus Letre i-te les $PIge d, c ees heurt'es, 461tich u+(:,s dinti-
dcsus mentionnees, la circu. elite si os rou- mit le t uav ..
qK2V4()UVtjjJlte)$ J;'I 1;W/9 14C 1*01- 'mite lt~leute K suCA ave.
nation eat ibre. IT pas ar la t r ia r noe nt
17 Juin 1937. onus interesse. ,B'N.


FRATERNITY


; 'A ia shite It' n abdication
t t I'et'it'ee h b F.ti I' tnn ti der-
"~i"*1' l"r ;'i tl.'i.i la ceibbre
Sdivourcce I am rlicaK ne MrS.WaI-


; j.jUI.tn ,5 :i'i0 au chateau.
dI li zesfeld. :\A v eljues mi!-
it' (di dei Ul e! t d ,Ut(I 't-,-> s:v- inur, eve-
eblt s fnui u.iint.nit Ic my1t'st't


ii:.' .- .'.1. ,lanos ke jar-
i ( nin- ,ii1 t, :L'-Inurp 11 IlL
t.? ','.: (', r. ,;a ".c-t-on, dan-
i i .- '. la trage
,. ii .p'..., 1 i',, '. i. S c'( toI ( -
!*"* c nll"i n.i C. bes- ois l or-
C, vieux\ t'"est ainsi que iV
Sanee 1. -la blue Wallis>> fu
S. Chatau .'


i ii i it il ', I al :

*( 0 urit .nne des I lbssbou'rg, ti:i
.La maitrefL-t et s silkcida S ci-
suite a ses cotes. L'histoi ri
nous idra, p)et-u-tire, un jwo1,t
I -: ci L done.es fuites tpar: I:-
m!u\x na noe n u 'est 1t
t r ou n aes at
*:::2 nit -,. Vit 'f, sur le lit e 1n-

a uvi it ea V.a a troublan,
Lma :n e.
I m::O' t4,lit,' r ir au t'int -
I tex, Maycii ng ou I a tragedie
',' Hilabsi.uYt etmit a Paf-
t4;ci, 1.1 puhiic 1stimt 0a 1.200
; i p: i --ait. t I;t> v
:vaste tul 're, poi (4 ;\', ,1 nVoii
ux pelrip~lts V ct l!uam.e qi!
allitist ul maijest' et la somp-
t roSit' d('u.ne 1 ('( r, jadis li
plus ,ruyante, a 'vocattiol
ri'tun temprr a nt plu.s origi-
*-, \^\\ e iibpr('U Llans plu s vue-
il it iquii, |il n418 nl s uOK
: ;s.o( ol!e dattni ses anmto rs--
r ir uwife en 6mrne page)


I
i
I
t
i
I





S: MAOLOIRE AMBROISE
M :sir"^ s^O/^
S*EST-I'L $UIf W6
OU Ar-IL ETE. TUE?

(Voir le No. d'Hier) ,
/

Ainsi done, le gntupe d
Magloire est pris entire Bor
not et les troupes de Gedeo:
et de Laverd re- Ces prioor
niers ainsi que plusieurs atu
*tres personnalites arrt6ecs el
ville, ces dernieres au nomr
bre de 17, furent tous achemi
n6s vers Leogane par la rou
te de Madame Joinville et im
pitoyablement massacres
Cabaret-Cadre dans la nui
de dimanche ia lundi 7 D)M
cembre 1807. (Mmlnoires pIm
yes 183-188).
1 ne nouS. et-.i pas ccrtaine
mient iJossibole cl'indiquer d'ul
ne maniere precise, ve'r cluvi
le heuree de la journey ces-nma
hnoureux cmr.menccr 'ent enu1
calvaire,. mail il ei t cr'tair
que ce ftt as.:-,: r:nd. S-ori, r
t.oute. le.- np:', ,: limit's, it V'
eut dbibei., 'a tn 'i, : a .'
(cet autre ia n i i L- uli
vier'.), s' l i. t: "!, m p'
de ce de :' i e '.i i i-^. n
Ardcoui. (fio. 1!, p. 112 1-1
.IUl .-) e':( p..:' ,: ,' ( ),^ i
187 h' .- 'I .

G I''r .: n e .w ', '.: .'-- '-.':. .




ye:i s int: -i. : :.u

cants- a i- ;

Ci ti'c c.-


preuvc ; ,'' ', -, -. '

it s Ef1.o. r) -
tat'e n.'o .--'-t i. ; .-
0i j a. iI..2. I,*. '
conduits, di" -,, ...
au-Prince (1 c. -r

Nous noth. d... \ .:'t >
personally it i 1 :,
furent a *
honiue
de Mglroue l
mine vers ( Ce
dlepart nu u i t' i't;ir q v'
midi aLu blu to. t

(Il traveOr nt, til.n.t .
[i uai-rag,'.Man i.s l an"ce.
T'antit une tem's -'te et ti6'nr
[un >ikunceu
L'Univers vivnt et pruotond
No tls iapercoit pas du sIts
[brourilard san, brne- ...
n passent cdani la n it com-
[ne des inces morine>
qui paraissent et qui s'en
[vont..

(Inferi, Ltg, des Sitelcs)


Christophe, dans 1e si-ge (t,
Jacmel, en 180I : '.?isizi,
3 Aolt Ul-t', furen t les Zcul:f
qui aient plong& notre v lll
dans une tell consternation!
ma des cris, des ple(-lmr et de
longs gemissen.rents, c'etait
tachel pleurant sur ses en-
fants, et qui ne pouvait se
console parce qu'l] n'etaient
plus. K
0 brume s&pltl iale de Ca-
baret-Cadre, tu n savais pas
qu'un jour arriverait of le
coup d'clair le plus inatten-
du viendrait te dechirer pour
permettre d'entrevcir, enfin,
le spectre geant du Gal. Ma-
gloire Ambroise, visitant tris-
tement son grand batailion de i
fant6mes epars dans la fo-
rat! Non, tu ne le savais pas:
Chers et distigues auditeurs,
revenons vite a notre '-ujet,
car iI ~'ait plut6t d'un point
-d'histoi;e.a di.-,q a an-
lyser; de dIceler la v6rit6
dans les memoires qu'un chef
militaire a r'dig6s pour, tout I
en la laissant ent3revoir, Lu. i
sayer tout de nmmoe de dt.na-
turer les fs aire -:e;ntiL"
au moins la reponsabilit6 di
'illustre Pr4sident Petion --- I


.4S*'IwMnpW .*-tr n'Jbh fr&-$tfln'is s hft lflt


OLO tlsAMN

Le Vapeur PASTORES S.
B. Voy. 78 partira de New-
i York le 17 Juin 1937, directe-
m ent pour Port-au-Prince oil
ii est attend le 21 Juin 1937,
en routee le mnme jour a 4 heu-
' es de I'apres-midi pour Kings
ien Ja., Puerto Colombia,
'artagena et Cristobal C. Z.,
PnreInant fret, passages et
malee.

Win. E. BLEO,

gent GIneral.


COMPAGNIE GENERAL

TRA NSA TLANTIQUE

Le SS. < DSt. Dominguet. at-
tendu A Port-au-Prince le 5
J..ti let )artira le meme jour
.,.enaint de. pas.sagers en pra-
::ie re c'lt.-se a.in qu'en classes
-,:iste ita des conditions speI
.m n tranisbordemeunt .
.- .Juan d:ie Polorto Rico sur
L 1'." .-.)t : ., i arrivoer au Ha.
S: 2 .Ju!let. au mnatin soit
; '.: n 16 j u' .

: i. .., t 'A nL:, *Ul:t T
p :_ ;:i., I ;-ie: It t:ux. T 61,:-


i-


--"-' xaLE^ NOUVELLISTE


LA PHARIMACI
CASTERA
S Tidphone 3777


Vient tie rnmcre la dw-'-iP t'ftd.
Sson GRiAND LAIU-.KATOIIt
Sctipopi dw d ilr raeu-rd st.cfliti he-
ntiques:
1) Anal.v.ep eh'ltfuui
2) Analy;tp biochiminiqu-
a) Anal)ywss indJutr~i'lla
"<~ -*
4) Analy.e- agricole
) Insatitut '.!* recn ct -h^.
GC laboratonire v.t dL'imnhe Irne C, -
roluItni par sa irectain uij-':, patr
son materiel cr.coplet, p-r --a us
tiun iddale et par i'e.rjr:t nouve~'
qu'il iUplantr urI lnai.
Directeur.Professeur :
S Antonio Chevallier.
Ex-Privat Docent dA- Bonn
Conseillers Techniques :
Dr. Georges CasLerzi,
Ex-El~ve. Institut Prro-
ph.yactlq;,.i cid P.in),
Dr. Clement Laninr ,
Ex-EI.' Tr'titut. P:" e;.,-
i d" PF .:


IL Y A LIQ EUJCiS


ET LQUE.,IlS..


,.. ,kt bl.) I Les alatLLUS,. t Ie boUn1e
',l -aui-Prince. Ce 14 Juin I '.!sns :!u: e s:' -ni faire un
.,,.,- ,C- OI:A tie v,;v ;i't.:-. lioueurs
: $ti, ens n'on :ia r ciarnme
.i I' \ ITA L. Agent- t na:i que d'!:, t douard J.
Benjamin.
_:--d Ldouard J. 1'.-- .::':in, quaint
a son as.ortin.-nt die Cacao,
1,IS .1fEDICAL Anisette, Kuitn:mel, NeLtar,
CLINIQUE Cherry'-Brandyi. I'Pches Bran-
dO : dy et surtout son famneu:x
SLOUIS HIPPOLYTE coktaii X-33 laisse toujours
incier.ne mason utn go.t agrSable et nierveil-
F. Duerm,~ ; leux.
RF des %Casernesa Reclamez done, chers ama-
Conjuitation tours, Ia marque: Edouard J.
2 4 4 ha a p Benjamin chez ses depositai-
res: Simon Vieux, Epicerie
du Centre, Le io Bailly et
vous serez nettement satis-
A LOUER faits.
tlne Halle de 12 m- envir'on
Situve rue Dantrs Destouches,
i\niens atleiers du ((Nouvel-
:t e:v AVIS
Cotte Halle situ6e dans )a
:our cnviendrait A tout usa- La soussignee, Madame Jo


S'adreser iA Madame ChM-
:;nauit mIlm: adresse ou de 13
S15 h- sonnez le no- 2731.


'T che ppnible entire toutes et
quc dle tries 6minents histo-
:ns nn'ont malheureusement
pas d&ecuverte dans la suite.
Vous atliz voir si le General
(G. J. Bonnet etait de taille a
la r oniplir. 11 avoue lui-meme
qu 'apres la tragedie de Ca-
uaret-Cadre, Gddeon et La-
verdure, revenues a Jacmel a-
vec leurs troupes, vinrent sac
cager les seules maisons des
victims, 'qu'il tenta vaine-
ment de s'y opposer, mais dut
y cion.-ntir pour au moins
deux heures; vu que Laver-
dure et Gde6on 6taient nan-
tis d'instructions 4crites du
President Petion .
de.>>
SC'est sans doute pourquoi
Monsieur Beaubrun Ardouin
cerit que tous ces homes d&'-
lite n'ont te assassin l. que
par cupidity, qu'on pensait.
lu'ils etaient porteurs de for-
tes valeurs.
( cas, c'tait bien triste, en ef-
fet, de voir des homes qui
,ccuptient u n rang si eteve
dans le Gouvernement, tant
(Lans l'or'drc politique qua
d n.s 1'ordro social, se liver
a cot acte infAime.t>
Tout est consomme; les
pr'ionniers massacres, le sac

(voir suite en e. pae) p


seph Joachim, nee Kouralia
M6rone, declare au public ec
au commerce en particulier,
qu'elle n'est plus responsa-
ble ldes actes et actions de son
epoux, Joseph Joachim, Cul-
tivateur sur P'habitation Ba-
nique, d6pendant de la com-
mune de Saint-Mare; en at-
tendant qu'une action en di-
vorce lui soit intentee-
Saint-Marc, le 14 Juin 1937.

Madame Romtlla MeNrone.


'r 4 4


INSTITUTE TIPPENIAUER


Reconnu d'Utilit4 Publique par Arretk Presidentlel
Est la plus grqnde Ecok laique de Port-au-Prince.
C'est la tmex organisge, Ou F'on trouve: la mellleure pens
sion scolaire avec A sa base : ia discipline, I'hygiene, le
sport, Iordre et Ie travail; Maternelt pour tout petits da
4 a 7 ans;. Pension pour enfants de 5 & 12 ans Methode ex
cellentf poour es r Cl asiues de la Ie N Ta--la oso
phie.
Mithode rapide et sre pour l'Etude des langues vivan-
tes et det- course Cnommrceiux de Dactylo, Steno, Correspon*
dance ,,...,ierciaie, Comptabillit.
Les io tcters dipltrme de ''Ecole font bonne figure
daiZ Ius ,..-- les professions libmrales et dans toutes les
branch ,e- i'activit. '
Le- it. .innres d'exiatence el de esues swnt la farantfe d~s
fanmitne,. Uette annie eneor&85 pour cent des al&ves r6ps-
sissazn, .Ivee brio aux examens officials du Baccalaur&at
et 9~i jUt, L'nt de.St6nb-Dactylo et de Comptabilite.
S ..dtireser 1537, fue Lamarre. Phone 2891 -
A nnexe Rue Capois. TiMphoneM 96.

.. i^.-i''p-. '." L" "


AVIS MEDICAL


CULINIQU E


du
Dr. FRANCOIS DUVALIER
Rue du Dr- Aubry
No. 154
Consultations tous les iours
de 3 hres,. 6 hres. p. m.


OPTIQUt

PORT-AU-PRINCtIEAj A

3rand assortimnent de verres
et de monturea pour lunetrp-
de la meilleure quality.
Grand'Rue, en face dr
John H. Wnolle'"
- 1 -


CABINET
de
Mes. MAURICE R,


Ps~enes vote prdpwn ComptaMehl. ..
Compt. .d Chiue -& B lhnqu tisn)!.:,


ELIE


MARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. Ot


lpu *i o t,., ... 4.'l








S*JA, ,;it. fRON 'ifkz t' i
SFLUE;NZA. AF CTI S ;-

*s v C *. N?. .*
~ prt r.^ j, u',,,') ..,,.,., ,*o 'S.- Si


-


~- _1 ~-~7~' Ir~:~ :: I:11!~:
::


i
i


i


ll18ms


1e
aL~d~ ,






15~~i
111:
I: 51'


1'


?.


--L-LCICIIC~.. ~`*~
1 1'1 **~~ -4
'~* ~4
ph







l:Lg~! I!flt


SS CURITt, COMMODITY
II est imprudent do garder 6 Io maison,
i o0 le feu er le vol peuvent votu couser
des domaoges Irr4pocables, voa polices
d'ossuronces, hypoth6quoes tHire, con-
trotf et outres documents pr6't s Un
coffret doe sreth 6 lo Banque Roygle
cote peu e& Atvit tAt t 5|t dinqulituude.
LA
BANQUET EROYALE
DU C A N A D A
... .. .
fi __ ._ A'f"


-c; f -n- ----------------


COLLEGE MODERNE
Directeur: tr tmt Alcideor
Avenue John Brown
Externat-Internat : ('nditions m 4a
Inscrive vsa rnfans an :
COLLEGE itODEINE,


Iteole qui met 'enseignement a port~e de touts les bourse&
I'tole qui ne profess pas le 4bourrage de eranea,
l'6ole qui pr6Tere i une tite uniquement cpleine. une tie
to bien faites,
e qui s'tia che A solliciter et a developer toujoura It
jugement de l'klve.


mtr,
Cest 1a que se trouve recrute ie corps de
homasgne,
et plus zele,
if p us competent,
et e plus capable, surtout, d entrainer
I'ation bonnktye et construetrice.


DENTS

PLUS BLANCHES,
HALEINE
ODORANTE...


...une bouche
plus belle et
plus sane, grace
d la meihode Colgate
de brossage des dents.
VrIus pouvez d inn-c.r uwn plus giaiid-
blonchcur et un plui, bel attruat (qu'. jLnmlas.
au. dents ttjrns. V'ous iuvez EviLer Ir.
rdeura de la bonche et ousi az.urer 3 ,"
votre halcirino Ea toujouur' douce et .rbe .
ble!
buus btzUllikeret- dt cc; cedicllrih *i A -Z$
brozez vos dednts suivant la mrthnodc C'1-
gate. Colgate nettlte l~. dvntk... les er.-
tslltt, par ce qo'll cintient le rneme irgre-
dtient die poiasagv quo le2 dont'tets rn-
phlisout
La wtIthode Colgate compread us maas-
?agc stimulant des gendivcs pour leS ron-
dre plusx fPtr-, pleUt saiie^ f!t 'plis rose,.
L.e partilkule de nourriture entire rIs
dents, Ia cause la pIlu commcinniie de la
toauvalse hakinet sort c.tl.'-'s votro
baleint s-'. toujcur eituce :' 4;sgr-abEt
Adoptez ai method C-g-PtT" u ;jo-'hi
mime I

J-LA METHOD COLGATE)
Vatir at eoir, broossc-voe soignrisem nt
Ile den0ts avcc dUe lah crerKe deU f Colgate;
is dents superieares de hkaiu en bas, Ls
dents inf!rieures dr has oI. hacs, Brossc.
Is tra? dch dj, as d e',t" r fl t
35 (3-C0 {itn" it -> /" 3. ( .d.'j.U.' *r : ;-'
t're angsrc tt prene- ue gor'te d'eau.
Fai/e power cettr cau psies'rrcs fohi
rose dvnteen Puaitant J.s Vl aC
hot hel Ritc z d, ou n ,nc 'i Jrt', ai;,.
GCrse to!4.


I r 'e


profesa urs le pius


par fexemple, A


. ~ -% I~sl~"~a ~ wrzro


A. dP Mattela


Place de t Paut

tu Cfouroe et ~ae du l4ayue n de itatu
ltrAAli t'JAILLt, Djs CAHtET, VItEL UK, DIA .
o, YERLES ET PIE KtES PRECIEULES, VIEaL-
-.tS ARGENT E' OR MONNAIE DE TOUTS
.NALIJTS, A DEs RItA ABSOLUMENT AVAN
.A.
RhiAADE LIQUIDATION DE LUNETTES ET VERRES
Lunettes et Verrea de toun numBos
Montures en nickel inoxydable 6
Verres ovaleas a prix ci de $ IX0) ta pair.
La Liqu aton durera juwq au 5 Novmbre Mlci
AT & Ct

~W r. .xzsw 4eak' ass 4drtAv'r. ter-womnrB--


E N VOYYG E?
S N'oubliez pas la





lie combat Ie s douleur Inattenduas et persistantes
^.^i^^..a~mf^MtS^igi^


'a ~'rfl~Rrr ( ZP~~Wfl#57WNdaBewwa l 49NOUVELttUsTx


dti Ja;mel aehev6, les famil-
les dans la consternation -
.Lon clhuchote a voix base :
Deunx ?
Oui, ils sent. seulement
tiux exempts.
Iestuells?
l.e (Ginral Jean-Claude
lichiebt que1 t G;6nral Ma-
rion, commandant de L6oga-
nc, oet venuI tout exprI's sau-
ver, 4 Ite fametix Borno De-
16arte, chef de 1'Etat-Major de
Magluire'
((it's. t-ce iie Hourno DelRa-
r .


Le fa' es i cntestabl
p~ -- ---


c'est la qnintessence

)E S
I)1^:S


tILESSE a_


-4


eeur vars de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui f it son armne


GOUToEZ ET COMPARE/


rnnpP~witrLPtBge~qwrrtflrwEfl 8 ,53I


MONCmB8


-,*P -Yw v v81;'11tr~rZmrrly -:~Si~~~~i~ ~T~URLPC


-* .... "'"r' r PVGAIE 5
MAG'OLOIRt AMBROEISE
S'EST-IL SUICID;
(I A-T-IL ETE"LTUE?

(uile)


I


i ,f. ir. S IS- is i.i, ri i% M esda-
nms, 51esd.'i, oieles, Mes-d
L.ieuA 1, 0ic u eompos-er ii ie dia-
li' g1 ,i':i ,, du0 f':i o Ie tour de
la vile lde Jacnml, i'aprHs-mi-
di du 7 D)cembre, apris la ea-
tastrophe. Je me Ie permits.<
parce que, s'il etait facile de
s'expliquer Ie salut du Cen6-
tatl .Iichel, beau-p 're de Ma-
rion, pctrsmnne au inondoe no
pet t dire comment le k tfe-
ril Burno Dclearte, le Chef
d'lEtat-Major de Magloir,
ait pu se trouver c6te-a-cbot
avee Ie premier, each dans Il
chambre de I'lllustre G6iira!
Guy-Josoph Bonnet, venue
p11')r perp'arer la chandelle ..-
'ai pl)-cednemment donn6. ,en
: ,. la fr:nmat itn d-
it l. : a ajr d' Ma goicue,

r Ir D 1n v )lTeave on ~'ut 01 1,i4
c ief.
Mai i! y a nmieux.
1^ (.tn oral D leare, celic
S'iEta-Major de Mag liro e-t

Innrt nonn It commandantt
S "' arti>e sis rPi&n o n iavo tIc
't vo0i (|iue ces detux anuis et
co0 i ig'iotnnaire> pOl itiquIs,
pour sentietenir de j'oliti-
qu,. sent uhli' s d'emiployer
ia v t.i dt, 1i: snir s 1pondanl e:
1I 4narq' on1 4 1' h-i Ia nuance
tn Colonel d- la Garde d'tai-
?t1ur 'entrotenir avec M.
le Prnf'et de Port-a -Prince,
no le pout (qUt pJa corrSpon-
dance! I11 I a done fiiu.Diqu un
t fi2i 'on vIt-int It'oi r ]''n-
t a',tlen, i'st-c" au Pr'sident
P'.timo Est-ce .i ( I ,n.ara
Magl'Qire, supeariur hi6rar-
cd iqueo de Brno Diear-? Et
pou:'quoi?
DI)6ja, r<',is d(toCiU'.')ns ici
,u lisquo ohetoC tic iouche... Ju-
a.
(8f <

. ., .. -


r
./-/


LE


R -HUMa


SARTHE


ilC~r~--Deschie~ns
~Op~dF nrr~a~ar- Rbg&&tatu4 r aal ~~~t~~a ~I6I1"





nav. 6


%
rtu~ % v owl ii'y0 f "A. f .k *It'Vs AM *Wi S
10X f_I


uS NOUVELLISTEi
Rue Frou NQ. 8
bolts o"at Na. 183. Tphoeu 2282
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
.BENRI CHAUVET & CHERAQUIT
mree tar.Prnpri.a ire
ERNEST G, CHAUVET
Bwit^ 'i~ir~a ;
MAX DVUAL

KLEBER GEORGES4ACOB




PARAMOUNT

le nmilleur spctlucle de
Port.au-Prince

DIMANCHE 20 JUIN 1937
En Grand Gala
a6et9heuresP. M
SI PA VAIS UN MILLION
une superproduction
Paramount
r6alis6e par 7 Metteurs en
scene, sous la direction de
Ernst Lubitsh avec 15 Vedet-
tes


Gary Cooper, Georges Raft.
Wynne Gibson, Charle-
Laugton, Jack Oakie, France-
Dee. Charlie Ruggles, Alisun
Skipworth, W. C- Fields, Mu-
ry Boland, Roscoe Karns.
May Robson, Gene Raymond,
Lucien Littlefield, Richard'
Bennett.
..vous aurez 1'impression
d'etre sept fois millionnair:
en suivant les amusantes p&-
-IpIetles dce O ( h f-d(l'l :,r
dars ?eque, )a juie, )'am7'nsl-
nme, I'ironie, Ie cdesespo i, .
fantasies a tPn9nt pour \,
plus grand plaisir (ul SpcctC-
tcur..,


RKX

DIMANCHE 2 JUIN A :
A !a dean d e di ge lntieie
de 'moiselles
LAC AUX DAMES
innse en scene de Marc A] i-
et-e-tavec Simone Simon, Jean
Pierre Aumont, Ro-in 1)-
rean et Michel Simon,
...Un pome e de beau :, d
jennesse et d'amour..

A 5 heuries 30.
Reprise du Chef-d'Oeuvr'
MA YERLING
(La tragedie des Habsbourg)
avec Charles Boyer et Daniel-
le Darrieux.
Je ne sais rien de plus 6mon
vant que ce film... Marie.
itodolphe... Ils se sont pro'
mis a peine au bonheur, (quc
dcja ils le goiftent enivrt's
en mourir.. et ils en meur'ent
pour n'en pas connaitre la
d&esillusion,.

A 8 Ileures 30
PATHE NATAN
present
Mary Marquet, de la Comedie
Francaise, dans
SAPHO
d'ajwr's le chef-d'u'uvre u'A-
)phonse Daudet
Realise et adaptt par L'on-
ce Perret
avee Frangois Rozet, Camille
Bert, Lucien Brule, Marcell:a
Praince, Marguerite Ducou-
ret, et Nadia Sibirshaia.
Le drame poignant d'un a-
mour... Un coeur dehire en-
tre deux amours... Une fern-
me... SAPHO... La Musique
de Raynaldo Hahm, souligne
toutes les beautis de ce grand
film... Sapho c'est une oeuvre1
imposante et riche en nuan-
ces psychologiques... Mary
Marquet est tout implement
prodigieuse de puissance et
d'emotion dans SAPHO...
S -- ,4,


INE HISTOIIE

INTERESSANTE

(suile)


L'archiduc, come il arrive
encore de nos jours, n'aimait
pas la femme que les exigen-
es de la politique imperial
ii avaient choisi. Elle etait
:imide, trop ing6nue pour cet
lommne habitue a courier le0
rimnics-hall et les caboulots
dans I'ivresse des parfums
des coururtisantes viennoises...
Dc'ux ans d'une union conju-
gale :a peine.. un beau soir
une jolie feimme penetra pour
y rester jusqu't la mort, dans
tl c-v irU du prince. L'amour
d:e eettte femme, sa feLrme de-
-r',ination de la garden
. our toujours a ses cuC6s, les.
i r:.tri1u dcs officials de la
(;outr Imperiale pour I'en se-
:arer, boulevers:eent profon-
cement I'archidue jusqu a at-
Leinldro :Son I moral. Fuir les
" -neiuchles et soustiraire la jo-
t. & c ,. lIa L l t. en t la
i, l ;i donine- Et a iI
vur di unit ils se sau-
v "rent au Chateau de Mayer-
LA tout p d IS (do la Capitale
Vitue ldes jours d(e vrai bon-
:, .i car Riodolphe semblai:
;in tq: "]n a id passion S;0
nuitelle ccoinquete. L'idylle
ah~ti m2C'nt, -e terlinn
,,, C uta- ci i an .

0 e 1 UsI ne a-
' ::- ne tua in oVir d lune i l
't-( olver V a d iintan. a esI e tv es(,i 1-
: (ndait au lit dtinour Cn


]n i :rprt6 avec un brio fini
(.,i- 'UiVries BoyIer icl prota-
S.oni.- t: ujou applauii des
:uperproIuctionis, Mayerling
t'.-', .it );'oi~it de vue redalisa:-
i t un tccniqu:e ct 6tude psy-
:1 hii icu s, n dte ]lus ecla-
liant succeCS dui Rex Daniellt
D:rrl ux ( Inr l fi d 1:i.
: Iaaitrose d( I'art i duc a fair
".: -ntre de met e d'une finesse
.xtIi.ordi nair. eMayering es
un inl? qui Connaitra Ie sue-
S-de <,2 Gaminoa de Li
i'] me. de Ia Chanscn d]e
i'Adieu. Puisqu'ion announce
*ourn dimanche soir Sapho )e
bheof d'uuvr'e d'AI phonse Dau.
Vet, i! somble que le Rex ne
:.n.-(|u'. whter son public.
S t ne tout cas une bonne
preoccupation,


'4 :LE NOU VE.J38L E .... -.-.


REX

Cc soir iA 8 heures 15 au Rex,
un progr.amme de choix, avee
le jol i flm Le Chevalier de
Lodmvcr quii 6voque a nosa
yeux, l'poMquei trouble n o
tous les noble,; de Franet
tremblaient piour' ur thte-
ou personnel ne so sentait ocr
sr'et6, ou chaque jour des ti-
tes tombaient sous le coupe--
ret tranchant de Madamr
Guillotine. Jou ii a ,1 perfec-
tion par Letslie H-. ard et al
belle Merle C ()i1,,r, ce t Jiln
fera la joi0 du [i-lbli a (I '.
amateur dt bhx,'; uLt hii,
Samnedi.- La .t', cL mrd:liLe
tirde de la t-K'l o'a ie p e de
Meilh;.c et Hl,,-1v: L'AHHK"
CO.'STA'NTI. i .an (ni-
1 ": ,. I ,o n I :' r .1. .1: -ii -
n1 Gale Claudt,: i'a:iI)b:, !"-

pkiiic. I'n lol ; -nt'ili!; r


.ir i i : i ju Ir ', Y L pri
1 ,n a .,
{ .? 'layerlimn .e.".," (',


,.' -vn' (. ,&BIL'
.. -. i .
P c: K t: m..SP o


I CtLUYJ>


- 4 -. 7


(I'


CONF) XERENCE


N'our- pprenons av'c pla
i (ii f l 'i premi ro con erf n-
ce de Mine Suzanne Syvaim
C (ombhiaire sera prononcee 1e
n merccrdi, 23 Juin courant, au
: Cerle P:ort-au-Princien,
: (.:tte c (,nfSerence qui pro-
inet d' t'V t'v intre&ssante a
1p1ur 1titr: L IAS influences
indien:,s Idans le folKlon.,
haitien> et sera donnee an
profit des Ecoles du Soir de
ia Ligue d'Action F6minine.
Entr)e Gen6rale: G. 1-



DECES

Hier apreb-midi h 3 hours,
est more
Mme. Eugbne Kerby,
nee Clotilde Armand
Ses funerailles auront lieu
ce soir a 4 heures A Ia Cathe-
drale,
Maison mortuaire: Coin de
I Avenue Ducoste,
Nos condoleances A son &-
poux Me. Eugene Kerby, et
a ses sceurs et frLres Miles
Iris, Amdlie Armand, Mes.
Em. B. Armand et Benoit Ar-
mand et aux epoux Simon
Desmangles.


S ., .iB .," 1

La Libralre Nouve :
TELE ON :. .:
TELPIONE MISt? "'


QUOTIDIENS PAPSTEITRI- REVUg
CABINET OD LECTURE.

COLLECTIONS A BON MARCIB


A. Thibaudet Histoire de la litthrature francai s 7~.
1-. Mlntlherlant .- Les Jeunes fills .......
A Vi -- Indochine S O.S .......... ....... ...........
(i ol S -foruza .-- Synth.se de i'Europe ........
Sat1.za:i' Urn revolution dans la puix ......
<.. S. ('handan -- Conflit. europens ...... 4,
(A. l. Maurras Le Chemin du paradis ......
(.:. Ml.arras --- L'avenir de I'lntelligence .......
i MauirrasI -i LIes amants 0e Venise ...,
in Maurras -- Napoleon avec ou centre la France? 2,7
l;al vilci H-istoire de France .,,.... .... 4 5
:,hi.l,\l e ..... N: apolon 4,1
.. ............ .......... .. 4 ,15
.ain-.te Histoire de 2 peoples (coritinuee iju,1
i; 'I Hitler) ........ ....... .. ..........
:a:on ll e --'I Les dictateurs. ...... f
. i Fouehe .......... ........... ..... .......
.. arie Antoinette ...... ...............7
asme .... .............. .. .. 5,00
.*.. L(anLbat avec le d4mon ..... ... ......
.a',i. I' cuc'u ew (2 votlumies)....... ...... 18.00
l Nn ...... .... .... .... ........ 3,
L,', : a I:n C tre Revolution sous la rI''olution 7,50
L la France du Directoire .. ..... 3,7
: ~ Frianee de I'Em pire .. ... .. .... 3,75
; ; ..te. Helene (2 volumes).......... ... .... 7,5
Aube i.e Roi de Rome 4,15
l\i e R om e ...-..... ................... 4JS
t;; Ua.\.i Histoire de Louis XV 4,15
.axt .- La Rvolution franpaise .......... ........


Ci, iiKi :t Monarchie Franyaise (2 volumes..... 625
:Sie, A r :;i. --.. Richelieu ..3,75
econ Thier ,7 .
Iciuinnaire an lo.g-que .. ..... ........ ...... 2
M v it n Ps o uex posriti n ...................
Le Litvr adu Jour: Carre...... ,L'mme Ct Get Incna. 00

~-~"~C'P ~~"~'"''lr*I~rp-


EfiRLE L t A IL
DE VOTH FOIE-
Sans caTnel--e et vous siaterez do
lit H matin "goEfd blte"
e al 4 7i.ti S ? rtku pou. nr t k ait ntir
;'intei '> ,Ue tive 7r c s mLt.
L Y .rjeru a, Vuis *04 C(7-
I1 ;- .- -*'. ,r.fa;i ::,,. t't1i7)rhi,7I nnl rt vYl.,
inr ., 't'.. V. V- L tt it en I n or

:-~ : n ,, : 2 : ii-a ., C l e -i










I 1 : i.'..'r. r :A ct uelle
tine li 'de divorces i
tTI;I l,. .,,Ul t autr, lue no-
t "'e !) 'do' ar li, u i onnait
a ma In u,
1 Dtrlas loieu p items,'ii
cEPDon f no ET REEonli
tion I re auelle.-i,
uhe c" u'. .... de divorces o





nde uat astr phique n
re do : er luige de sa mre on
a ra,i. eI ma..he.-
I0 ;':. pTlla t son gemp, iiu

: l niautes sprs l
onv fin tde ccilia
ton, ,- *:i el- ld Xi Ctiel es,
-'a. i:: : c it heureuses, re-
i:: ,: ;d, cn nouveau voyage
': .. Belle-manman eut
":u t .i';:"t au voleur et tout
.; ':i;' \'o,' 7 'voulez. Rien n'y

I<' [)ox'etn, snouriant, me con-

1e s laissai seuls avec,
: :;ner la conversation,
... p..t de.

ST- .


-- .. ---- ---- 1 ., *1*

LOU&/ DP. GONZAGUES


Lundi, ',: Juin, c'est la feto
patronale d'a P'nstitution St.
Louis-de-0 onzague. La Mes-
se Solenn,, e aura lieu-h 8 h* a
m. Los pa:'e:,ts des 4leves; lea
amis de '- e- v- et surtout les
membres -Ic, l'Asoidation des
Anciens e 'e, ecs iFrer'es y
stnt cordae:emcnt invit6s.


La Direction.


'efourdiftpas

il TUl f
0


-u


c uez les rns ent



mouches au liIe d e hr tt- r. BlontAt,
eales recouvreat IcurI ai0s. Poar
votre r curit(, ex tue vrament !e: inseits... t
pour toujours i Nc i uche pas. Nou-
vsta parftlr agr&r;tt;E. Exigges f
bidonjaunc A band noire easoldat.
IUNE NOUVEAUTUI
La polzdrc itnFrcticFLT
fita ,atrvrila i tora -F*
lazv. Cfhrdt, FoWnWN.
sf 7-iss.i. vw pusn As
........ ........


V .o,*- -
LA
MEILLE URE
EPOQUE
pour prhvenir ie rachitis esle
avant la naisfance. Touted,
femme enceinte devrair prcndIt
I'EMULSION SCOTT d'Hulh
de Pole de More avant la nabi"
sance du ib;I les vitaminet
quelUe content sent ncessatre
pour dt os drots, des dents
saints, une croisance rcdgui~
ainst que pour donner de la
resistance pour combattre ea
thumes. Exige i -ghitime
EM ULSION
SCOTT ,
*IREPSEZ TotrrE IMrrT TIOON
ToUte thullc dc fi i Jde rn.ruu si
1nous mpoyonl s 0 '.1 t I
traoires. an NoVrmv T,'c oe I' ~-r
son mar plhd. ason I r's 1titc,1 can,
irOi scJcnetihqur cC eit~'acarl ci CCt00
I hulls continent Wle l'd njbt
qTA;reu l c C .ie uahci qI'%l t r T.osk
d'obrenhr 1-lk cit *> marftt
Yl ---Ln


1

i


f


I

)
I
r


I


I




r
I
r .
r
i


Pour


I