<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03050
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 15, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03050

Downloads

This item has the following downloads:

19370615 ( PDF )


Full Text





I Al Usflrltt$ t

WHA a'rsTI
I' cc
94058


I


QIO1n FONE E 1890

QUOTIDIAN FONDE EN 1896


QH CAUVST

LePofryrlvY9oznbsYfQr4attvr~


I~~~e~~~:Lla~ lul~JI ~ m~~B-r ZSIP hS tXWW~*I~~


JrI -' MWrn -.=.. ....n-..O-fl'* -


42me. ANNEE


PORT-AU-PRINCE


S AIT1 I MARDI Is 31 I 1:7 I 3No. 14.190
M~~- r. ~* Ai .,*~r .,...,was. '.rl:n l "w* l ""~rlu **"** **** ***** *- -ru


tblion, avee plai-
tresear e qrude qu1
de paraitre dan i le
YO liu Sud-A ncdricain,
pf de l'ourrage de no-
'Algu linguist Jules
dant le brilliant mrrite
nu rdons les plus
spBres mondiales-
Stliciton gaolemenwnI
Sde l'article, notre
tConsul M. Vergaras
d ntl' ardeur et le d-
I elers noire Pays,






]la parl e{I hae 18t1e.n cI
savP1ons Iue lat lt-nge


a d'iti e -tle iangsu
k'est eiuniqiue 5ItpJtbli-
liritaine it la parel .
fit-il, la pu rete avern
pla parle i -aitien cut-
ppe de attention ne e



Iute dec ette l angu p-
|eelle ,(.i S'aippr nd


Secoele:, i i e- t nell
Itfnie]s du ( ;iuv O'rne-n




d Se de P'i 'tlite i, lexiste
i a trn e la aistill-


,i 1 0t q Ci te,.s
fr-e irnk, b-ti' e i a ,t-q'-
io,'re IL'.aits en a Ju-
1!ev Il Tud distin -

Rlnent (dit6 par 'im-ll
S inti;'.nale de s.o n
in livr- .souis te titre
lkie Cit:le e dans Ie-
Iit une 6'ude complict1
Ilangue et nous donned
i dcltaii.- s.ur sa gram-
tP1:' t 1Mimner par '1"
1t gt sair-e tynioL'c.

Dno'tre iu:tLur et ii

-- le cr-ole a pour
ine p:a! ,, Ilur Ies
de. pri-om---. ,i' dI-
arts at -ini.s, ]o dia-
r~rmand d-( XVIe. et
'fieeC! t.,uel vinrent
F Ie l- dialectes par]i.
rdautres n rione d6e
:Picairlie, Anjou, Poi-
fe d Firance, etc- Ces
Sfurent transrni.s
arement par les flibu-
id installerent dans
T4le Hispagrniola o(u
ntOingue leur prince.
.3 d'operation. Plue
r ce melange de dia-
'anglais et l'espagBnol
s egreffer avec un ap-
1t^portant. Dans une
f lnesure contrihbu6.
caraibe, la lang-e des
4jes, et les divers lan-
4 dialectes qul se par-
3utr la cote occidental
e. CCes derniers ftl-
fport sen Haiti par les
Sui venaient y tra-
tso la ferule des fran-


^spa~nols.
ll soit, la langley
Ia masse, le eertole
peu d'une region :
a; le ha'itiuns du Nort
St pas come ceux
S ?i cex de PAr-tibo.
aie ceux de l'Odest
"0 OUtre certaines
00a dans la prononcia
e eitdis etepaynsw
.b~tpS es diff6irences Be
..r


. sont que superficielles et n'af-
: feetent pas le fond qui repose
sur des principles lixes, inva-
riables
L'6tude du (crol ve -- di:
AiMr- Faine dans l'avant-pro-
Spos de son livre offre que]-
que chose de plus qu'un in-.-
pie intrtit speculatif : .En
S-'ffet, dans l'6tat actuel tes
c hosea en Haiti, cette langu.
i et indispensable pour diffu-
[ Ler parmi nos paysuns qui nr. I
Scomprennent guere le fran-
iadis, des notions utilitairesi
,I rimordiales. Sous foramel de
t,'rochurettes ecrites en creoel,
;..n d~evrait par exemple leu
,)plinttC I 'vcono m ie dI kfl-
S..':k'je di c)de rut-aUt. i 'tirt .
Cur u b"~_-.r' e d(I ne .':th d, :.
i 1 -ionneles de culture et d'5-
--,evage, leur dorner 1de con-
tils tendlant I'augmnrta-
;:on ile leur production, en irl
Si.lio t a eur avancement mornr, ,
* et materieI.a Et il ajoute: i ,erg' I'a si bien comprise cqur
I .est en role que s. fail au-
jourd'hui instruction r-eli-
gieuse dans les ca-mpagn-:'
SM. Jules Faine a faith d r ;
natiere de son livre unt. ,.u-
vre accomplice, et avec la c..,n"-
petence voulue- E; eliet, ,d'.
son jeurie age, il avait tt a:-
tire. seloln ce quo nou. 110 -
prienld 'aut-eur tui-mim., n ;,- ;
l'amour des langut. Et, a
part le franaiyi et cr, t-,
11 possade PIespagnol, pn!r-
tugais, 1'italien, l'anglais et
l1'llernnard, Pour lt caaraib.e ,t
; ] idiom e africains, il s -a
111.i i i(' de.- ( n:Iilt: J rr .IPt- ;.
i*- cei-n trf :1 a xa 1-1 jAIlS
S a cBibliographie, in.ere I
!- i
Idfins les premitreca pages
i Le creor haitlen.-, co.,li'i;
i il .rs3tuit e e ee travail coil -
Sciencieux t fouille, se pre-
.tente come uine I-angle ul-
ti'fi-liiOdt ilL.', J)-i' a sin.pi1 -
cit6 de ses rgleg graTinmati-
calei, par le soui i re 1duir'
a uni inrninivum les flexions h-
Srit&es du latin. Ainsi, la ma-
Siorit dce ses verbes reste in-
Svariable, comme dans Van-
Sglai, et ceux qui varient dan',
SIr!urS tcn.ps et mo0ries ie font
I l commenenemntt et non dan..
ia termination comme en es-
pagnol, fran.ais, etc. Sa phc-
netique est aussi moins comn-
pliqu~e que la franchaise, IPa
example, l'u franqais change
en i ou en u latin implement: i
la diphtongue oi en oc, et e(u
en -. En eela, I'espagnol, sans.
doute, exerga unm, influence.
comme le pensc notre auteurl,
Les iliOts e:-pagno.-l eromplnr-
itanit tIe 6J (jutai et quii ont
pa.sse au creole s pronroncent
Sconmne avec un H aspir-. .
P Faine en attribue l'origine ai
1 P'anglais, oubliant apparem-
ment que dans lea pays voi-
sins du sien, Cuba. Porto-Ri-


co et ceux du Centre AT.In-
(tue, sans Lompter la Colorm
Sbie et le. Venezuela, la pro-
nonciation du 0J change en
t H aspie', par I'h re]dit an-
Sdalouse.
S Celle-c et quelques autrc .
r lIgeres objections qu l1'on
- pourrait encore produire ne
s sont rien et ne signifitent rier,
en regard dur m ite ineonto.e-
I- table de ce livre.M. Faine a
e. fait de son muvre une Cons-


fe D. HYPPOL ITE
R.1V NOS H_'REA UX


Nous avonls e4 heureux, eC.
martin, de recevoir la visited,
tln no. t' bS ur-aiux du C.on' riI--
<:aire du G,.uvtn, m '1'e nt, pr'.::
ie Tribunal 'ivil de Port-au-
Prince, Me. Donmiique H:yp-
lolite, tries i c. nu iln nof' mr i- I
.i trldi' :'t reputa-tion d't. i-

n t.
I tt \'enut prendre- cod'- de
S,;.:;, pU qu'.Ii var, atu C(.nad.
Sc'pr te nte !e lettres hai-
. ie nntilS u C'lngre de la 'Lan-
-A ie fri ;.caie, invite 4iar le
C rn-i.i d -. Avocatt;8 et 1 i- '
I.lIjctuttl du paysl ami.
1Mc. Iio>rlinti' i Ite' Hyppo lit
" i] pK', O.. (.2.mIn o i dit 1': -



t'ls
" .' .-. i c. i ,'\\. -O t 'I> a l ... :. ,0 t-i ('jul'i'



S.ri:te .n -r pa.iL n de a 'id- L rI
(.l.te irene nelic teise qti
f',:.n de ] ; : i. d p lu.s : ',,

no. p t' te' .'

A -V 1rpand as mbl
on dtive0 iObleme^ vOt 0 t..
evi' n de horse dce tot ,
j'-s, ,,itar.4'- ial iste., que l .-
I:.'.; x jLi .,r,. pro.I pices po t.
t -x: :-e at iun de a psen
p:,.'ound4-i:,nt hr.aitienrie s
nuibrnement h:'-airne.
A n .',1- jTit. -L i'.. l ,n a:
.., i- ,i1 ", .', liK bunnL r br_,-
*', L.i''ft L'r.,1,',itlun&T^ .". '." i a T(J "8 f "-
.c.'IV e:t <- i h utellr d ai nd .-
'*- : .


A..' (Cl.vr;T:s- Ei LA

LA.U. A I. / .I'.IX .- s1

[I no1u rIvit- nt qu le eI 1 -y
pathique .I,.'t'-i' Thebaud,
D)irectotr dI- la uectin1. d.\i-


ri anw1


[ L 112 VL I i
iP CjI1q -


Tous nI:: o:r compnilinlentw


DI)S TOQLES i .A Ul' 7 2E

On (dmlndc tlde. tolice t-r. 00.

Priere de s'adrL-eer a t, -
IueIl'n 011 mro 91 a
ltiult du jurI nal-




niUl lw n i cn wialr. n d
cinilnt. ie llc ewc'. d'liiwc ii '
tIr.ce manife.-itc p:Lur le. phi-
Iolop^u& on g^ndrai.
L)'autrL part, le live deC iti.
Faine so lPriente sous unli
fornme tr'.s rare pour cette C1-
ttigor 'i de production: ii et
biti tcrtit On ptilt on dire qu ,
C'e;t I'couvre d'un chercheu
prof ,nd double d'uin derivair-
facile et fond.

Enriqliic VEtGAPA. R,



(Kxtrait it Truaduil de a La
Nu'ior. No. du 27 Avri --
un des PLus i mpar/ian QuO-
t(diens do Santiago du C/Wi)


INAUGURATION
DE LA
TELEPLHONM SANS FIL
A. LA DfRECTION (;&.VF-
RA:1LE D)S TRAVA`'X
PC(.LICS


MiFti -I II TixV) 1--t 01 I Q .1- -


1,N I r dti u(7allf d u Pr,
tS)2'II- 1*lsiP2'I Ii- Iu f-
t~~~~~7 En 'ica: iusdi motd-

? 4It'IdC U Ai Vtd

01p atina., poMr I lCOM
h 1 d b ie

(ILcI r ol* I16AX P210
Lo r (:tiI r-hi c r


lit lL a I It C Eel U11 J I


( I L l n 'A1 1 1 0r1*11' 1
1 d

o nn, i C.C 2 -

LI i'Ll' P 1 -i C 2(ti (11-u
,u~t ,- 10 -'i i- Frcu
t I.

---"C t ---V'. !
-I I I


I; 1 i 1I
:11

C r

1. 1 17


T'm- II II I

(~ 1 car :i rIo


a1-





I -


.1 ,.7.07'7J T7
? rIC)^RJQ IES

.\ '. r.. ..i ..-,to' ]i i c:it' l
La Opi inon din:-. -on -,it,'i.- .
d, Iundi 5 Juin r~'1 ;-. ^
a tL< i In 'n i i.;tit11, i rI tL



1-.i d 1it irI -- 'i -ar: -di
1 -J tL I -0 .j1.t ,, j 51k
n.d lt..nnel, o 'i i n itinut de Re-
,.heC 'Ses H -fl ,,. KWW? p -







5l qicIn en. I i.- nit .-i-i' ,1 -I-x a
I.c e di.e tin ut intelle,:'t L a
l. 1[ DitOct' i (ito stav' c oLto
A-1 .. : Ia c ire ,- l I .-L n'I t i n o lt 5

.i l i' lit l tin .. i u l -, e i i .' i .,
! -i". iL ,i.'t'E '! td .L .- 'I'Il I'ti
:o de la ('onc:1 a l sant t pio uIve
f e Ht' .{o.ais .l-u'+-.ct pr'-
fnto,, rn lO Ii tilIUA i tre Ol E 8nt;
ieiu de tr:- tr c flt cirt-e
i".- ilit's i .< riep in-it y 8 lls ii Ia
uid[ itr3,l nt pri- hr ita ti e
hiiirc tdio:- inViicti-\ dan.- l a i
n i: D' o.-n il d:t2 l L
p nt. ma.'tniance. deI I'min T ll r-
tlualit, dt,,,ni.ismaine ,.ivaint
pris part :a Ctott.( joute dp }\s ,
prit-
Nous joicnp.ou notre voix h
ce]Ie de notre conrrBre ,:.!.,a
Opinin-; po r flliciti,' ous:
di^gt-, .repr L-hentantt.- di., la
PIens' domin:,icinn nin.i tie
ti'nques dotninicaln.


LA LANGUE CREOLE DHAITI

(UN (iUVRAGE PAR JULES.FAPINE)


La Reli,' .


PROPOS ET
FAITS DIVERS

trnrai Ti'd i, pici lit4
a';v ii- soustlait L 1 tCuzai.tnLs
w.e o8aliw x au pr ,i r ite d1
M ;r.i u!\2 JIi. i'itrlneuo fut
ur-iVt e tt cc con .du'ite :2 la %ec-
tion NXord ot lo Juigep, pou' la
tnd1 jt is 1 < iddtigne-uise du
b[wrn iatl trii. ii coitndamna .
U '1 (i.k pil-on.


..i Il:v tr'. o, n6eC ssitc la
faim, par example, oxplique
ut ;usStije certain larcinsl
il y en a qui d( rouitent 1i I i-
&on. Piaretus Lumnige qv
n'oti ni mangeur tid ctorde, ni
mangeur de boutoillo, fit
condf' ni i utn :t.-ti dthi t pi i-
.. I 1n i i J' (It' l;C l ttion
NoIId 1tu1 04v41' tnIsltrait, a'
prejudice do Olivia Jean. uni
corde et une bouteille.


Derivitbre Thoin;s e. t un
AMon-lieutr aux manifirev liber-
tines et dedaigneu. giene publiqlue-
S't ant ];-a &6 sur pj' cindre u
urinC".r 10 4- Juin, s.iutr Ilt v'ol
publique, ii fut arrtE e-t con-
duit I la Section Nord.


THrard G1n1i,, kl!oui.
Petit-THommnn, p.t-rcu. d
scandal public, do tbiuits it
talmi,'-s suivi de viles do fault

(Voir suite en ime n gP )


INTIATIVE

PROFITABLE



Une initiative profitable au
pays, est bien I'&dition par
I'Administ ration C(omrninale
de Port-au-Prince, de I'Al-
bum de propaganda Port-au-
Prince et autres villes d'Hai-
ti En effect, les deemandes dp
ce bulletin afitenrt de Yext -
rieur, tant an Cabinoet 'a'rt-
eulier, au De)partement lde-.
Reltations Ext6r'icures, qlit'.
I'Administration Locale.
Doe mme, nulii' pouvonsm a-
vancer qcue, !s jii, tm!nhin
sur l'occasion, C h rvice pO
blics ne manquent jamals do,
itrenettfe l des extmplaires do,
11lbum c ix-I (;i v~s'C '

lei signa ilant cc petit-
f its re:tlises 2;u V'slunOt- O1.
]a }-,nne renommee dii payr
C- ,;'}i hnurvent 1 les fontion-
2r ,; oi-O ioui'! lnit. eI& V(tl (1u u ,
n;{n>. ... avef011 tie 1- rrchain,
Iu : 1:i \velle edition de cr





A L'ATTENTION DES
A- TEURS HAITIE'S
I, i a i.i.ri C.iA 11i.i 1 i
'*.{ rn vi t' cufnililtfi P:i
1p W peivent ad resse'
s Aorrages a 2not re codl-e
ir^atur iShi x )o, "I,' Bou-
i ;n-d Emiile hcbks'ui l, 2-45,
riuxeiles II qui uen fera 1;
Conmpt0-rlndu dans de(5 rlvues
heigf-


I





I





PAGE 2


e"i*' t "9, & .. ,ak-. lZ Pnsd 2.,;


LE PROGRESS

LHowmme et Finfuluehee dur
Milieu- Confirence de
Mr. Philidor Germain.


A la det'ni&re seance tenure
par cette association iitt&6
raire, le membre Philidor
Germain a trait ce sujet :
L'Homme et I'Jnfluencce du
Milieu.
I1 motive son choix. Objet
d'une forte synthese de 1'His-
toire Universelle, ee sujet a
toujours hante son jeune cer-
veau.
La theorie ex.posJ e avee am-
pleur, il I'Ftaie d'une obser-
vation de l'eminent profes-
seur Bagley: grAce a F'in-
fluence du milieu, le n&igre iu
Nord des Etats-Uni s et s-
p)erieur pars son intelIiencI r:C
celui du Scud, et Ie nig?'e d(,
New-York J'emporte par cet-
te meme fa'culte sur les blanes
des cinq (6tatS du Sud. Ain i
Selon l e< Is savant- 'n.,..T
seuls i: climat "el ,i8.1
d.itermn ent i a dinti-n s. i-
t-i'r les rivuli-.a ions de la c ,
blanche et de la race nire-
lei, le con Uerenie r pos'- ,n
question: co t- nen a t
iuufluonc(- 11 h. -hue nan.: :
cadre v ma < l.. Ma .r lou. -_

tivateur, faue ('une ico.
j Cuffisanip- : 1 '**ni:t ren unt< .

]Oncelons et i n!?.1(1 1 i nc de G.n



tcl ltmaT st(t i fa, Ci'( r C
I" a )i o U : "



(IIe.11 --










iuestin de i (
te- se it (ee

t li m .,_ np U l U ":.. ": '. .....
ps Vut tu eb
l' t.- ilieu est- 1 .. 2: i +i-[-
elt au s'elabo. e !.,r K ip .}1,;-
n 'ent de l 'indi .



.-t-Is de x' inlt i( c u : c '0-'-l'I




ov ,-.e d e ,.i. tion : no.( s....
meu a0 product dune c*na n
Ieredite place< dn s n r-
tain min.eu. Four iim slrr e
.t" ori' s il n", ta o i .', .

t-s- d iefl. A qi.. ..O. : it t
do-it o e nlinitio 1,,n :,"


F1enfant, deman a- a N
poeon? < 'a naissance, c'est-I-dire pav
celle de sa m Vereo. ritp: -riit 1e
grand homnme- En rLeu,. ,t .-
1; is mater, talils til- cu. i -
bore le latin. -- Ie fer place
dans un champ mairn;t"iqiu;
subit influence de l'aimant.
Les circonstances ances
trales ou climnatologiqiues for-
ment Ie temperament mais n"
l'asservissent pas. Et le con-
ferencier d'6mettre sa con-
ception sur la perfectibilite
humaine. La vie humaine,
croit-il, serait indigne de vz-
vre si toute action ne declen-
chait pas une reaction. Ainsi,
place dans un milieu ou leo
mours violent la Loi Morale
Iou Sociale, I'homme peut tou-
jours reagir et se confo-rmer
a cette loi. Sans dopte, ces
reactions ne sont pas ai.ees:
A elles .re4lament .des sacrifices,
PIaide d'une volonte 'nergi-
que: II s'agit, dit Taine, de
vouloir systematiquement, se-
rieusement tous les joprs,pen-
dant un an, deux ans, trois
ans, j'en suis convaincu que
i'homme peut se refaire, bien
plus se fairer.


.11
J/

O


^P "" .rM s- NOTWELLISTE lw i



Companies d Eclairage Electrique

La Compagnie d'Eclairage Electrique vient de reevoir un stoc de Refrigbrateurs6ieetriques qu'llenet.l
te A deq conditions r6ellement avantageulesM.
L'eloge des appareils de ta GENtERAL ELECTRIC> nest plusfA fire. Chaque annee confortaugmen
la nouveaute et la melleure quality des appareils. Pendan.t Ie mois d Avril seulement la Compagnie otre
cheteur d' un .:
REFRIGERA 'TTTR DE LA GENERAL ELECTRIC .

une prime consistent: soit on un petit Ventilateur de ,, pouces, en provision des grands chaleurs de l't6
soit en une petite lampe de bureau, au choix de l'acheteur. e .'
Ne laissez pas passer le moist d'Avril .:.

N'oubliez pas non plus lea quaW an tn'':.s j i t' galraInt que vouj olTre la .,
.:cGE.\ERAL ELECTRIC..

Et faites in tour immidiatement a i


CONMPAGNiE D'ECLAIRAGE ELECTRI(Q'UE

PORJT-AU-'RI.YCE CAP-11AATIiEN



A(;LOIIE; A.1IBROISE :; W K !
S'EST-IL SUICIDE L PHAR.iI AC(E
W)( A-T-IL ETE TUE? ATi ,.

(Voir le No. d'Hier) T '1phoI e .7"


Sbon ns nou iniqu ..

tmwa publier ces fameu-j ..r.,. I1Q
.jires, 57 annees areS
8c dcv C(abaret-Cadre, Ue |


de premier jet, Ie pre- "
en date, r dige par le Ge
Bonnet l-mme, qu ,. .
Ie cliche. aux historians 5 >-, ,,
Sailors trees eloignes de L u... ".,. \,-. une nouvelle boisson qui vient d' tre lance par
);e I Uevenement. CUesa A ;n -.
S ue e ends et eux Directeurrufssur LASSERIE D LA COURONNE, S A.
r u-ue dans ses de ,a. .< une btuteille et vous adopterez cette boisson

o rsis 1 ixei votre x n' a .n .AC .n rorne fin et d licieux. En vente A la Brasserie

Svou c(,ncIuroz vite a- -n e rE TehCoqu n L rundes et petites bouteilles i. par-
noi que che certain his- rl ir do cinq douzainoe.
:ns, 11 faut ajouter plus phvlactique de Par,
,i on c(c nue Pioin ne volt n mt I n .au Vtres boissonLs CO ROANE ddjit Lres connueset
qu'en ce q on lit, et, cela, Dr. C-iment LpI..a ,rzes .
(:+ le. fhs qu'il y a in- Ex-Eivelnstit';t Pet-u:- |uprfci:es Port-au-Prince et en province s0nt ,


51
Pt
in
'I-'
1~
1~
9



Pt



is
S -

K'.
WsAt


G*.- i baitI e ftlrt ies :aus
,-- :e s dC.'une part. ct de I'au-
-. ie bon sens et. la logiqu?-
Avxant de nous v adventurer,
-I ime seTmible utile de vous
'appeler ce que nous avons
i plus hlaut, savoir la me-
I- ui constituait le roi
ihistophe dans le Nord et de
auAre, ies possibilities d'une
'ran-gereuse action qui serait
ncert'e planss le Sud et dan;
.: ; utd-OliuS( entire Magloirt
': IM. n. Voila un de ces
,.:'a" t ;on n'a besoin de lire
uSn.- aiun livx'e pJour le cO-
cevoi. puisque c'est parfai-
eintent d'accord avec la logi-
Sue et le bon sens. Or, ni t'une
i 1'autre de ces deux qualities
: nian,,uat au Chef de 'E-
lat. I
ne question se pose al Ma-
elle-meme Le Gene'ral Ma-
gloire Ambroise conspirait-
11 A Jacmel?
Nous n'avons aucune don-
nee precise sur ce point, mais
de fortes prtsomptions per-
mettent d'accepter ce fait
pour vrai. Ce Gen6ral etait
maitre de toute la region, il
Yv etait ne, venere de tous;
par consequent, avee tous ces
avantages reels, il se congoit
facilement qu'aucune precau-
tion ne lui parut necessairu
pour dejouer la policedu- Gou-

(voir suite en 5e. page)


Cette conference s'acheve
dans un tonnerre d'applau-
dissements.
_Gustave BELLANTON,
A vocat-


de par;i,


IL Y A LIQUEUR


ET L1


Les


amateurs


SI

QUEURS...

de bonners


boisuons qui desirent faire un
choix de veritables liqueurs
surlines n'ont qu'a reciamer
la marque d'elite: Edouard J.
Ben anmin.
Edouard J. Benjamin, quant
a son ausortinent de Cacao,
Anisette, Kummel, Nectar,
Cherry-Brandy, Pehes Bran-
dy et surtout son fameux
cocktail X-33 laisse toujours
un guoit agr6able et merveil-
leux.
Reclamez done, chers ama-
teurs,. l marque: Edouard J.
Benjamin chez ses depositai-
res: Simon Vieux, Epicerie
du Centre, Lilio Bailty et
vous serez nettement satis-
tfaits.


CABINET
de
Mes. MAURICE R. ELIE
et
MARCEAU DESINOR
Rue du Centre No. 98


A VIS-MEDICAL
OLINIQUE1
du
Dr. LOUIS HIPPOLYTB
Ancienne mason
F. Duvigned
(Ruedes Casernes)
Consultation ,
tf lha^^. ie.*


KO)LA COURONNE en grande et petites bou-
teilles


COCA COLA
DE RAISIN


SrPr BEER


.h *; i n ?OSMOQ Couronne et vous z 'aurance
'- np bisson extremement hygienique vu a
ofcace qu'emploie Ia Brasserie avec l'aide
S.'... .:- machiness pour le lavage de ses bouteilles.


Mm








4


de


Ia


b


I't

I. i ,


INSTITUTE TI PPENHAUV
Reconnu d'Utilit6 Publique par Arrete Pr6sidentiel
Est la plus grande Ecolelaique e Port-au-Prinoe
C'est na mieux organis&e, o il on trouve: la meflielrP"
sion &colaire avec a sa base: la discipline, .ilhygiefIe, e
sport, 'ordre tI. le travail; Maler nelpour tout p tits
4 i 7 an:,; Pension pour enfants de 5 A 12 ans M euT
cellente pour les Cours Clasiqwus dela Id 1e 6 a Pha
phie.
Mdethodl, rapide et stre .pour l'Etude des languesf YiV"
tes et de- r-ours Commercianxde Dactyl&, Steno, Correspo"
dance C....merciale, Comrptabilit bonn Ag..
Les c, boeliers diplSmis de I'Eole -font bonne,-i.ge
dans tou', les professions Iib lees et dans routes le
branches activistt. garaud
Les 10 :inces d'existene et de arxes sond.tin g .ri s
families. C'w.e annee encore.85 pour cent d s eIaaur5 "
sissaient u,hc.brio aux examens officielS du- ab i
et 99 por c-tnt de Stino-Dactylo et de Comptabili.
S' dresser /1j7 Rue Lamarrt Phone 28 -
Annexe Rue Capoim TflkW l ..


- - -- - - - - -





trl W fl.~t4, -~ r?-.r1ti.~P~~III~CI~;Pd*


' LE NOUVELLTST


awwaahtsumtaPL or' (s~r-WwtrtO.I&


Regues ce matin par Cible, Radio et Correspond


DU 'mmmou


(STATIONS HH2S, HHH, etc,


1jt


AIU SJ.ET DE LA
siCURITE DES FLOTTES
DE CONTROL
L NDRES.--- Le texte de
l gaecrd relatift a la s.curit6
dj la flotte de control ser,n
Seoye ce *ia' ou remain aux
Gv ts. de Valence et de Sa-
SJamnque. 11 porte sur le res-
it du pavilion stranger v .
tensoCien de la zone de siec,-
rite, On croit gnralement
uesi a la suite de cet effort
accord echoue, chaque puib-
snce reprendra sa liberty
dtaction en Espagne.
plUR S'EMPARER DE
MADRID
MADRID.- Les loyalists
asques et les asturiens com-
battent setls contre les re-
belles except leur aviation
qui a ete renforcee de quel.
quest appareils regus de Ma.
drid. e1 carbon et Ie mine-
rat son': enjeu de cette gran-
de baIaiile Le front Centre
de cette guerre part du Nord
de Guadalajara, passe a tra-
versles massifs du Guadarra-
ma. embra:-:e Madrid pour fi-
nir dans le secteur de Tolede-
SDepuis S mois ce front est sta-
biise. Tandis que les rebelles
menacent la route Madrid-
Valence, Jes troupes gouver-
nementefles avancent dans le
sect ie (i1 Guadalajara con-
teiezs .'s dats italiens. En d'-
pit de 'lngs mois de combats.
volent-. d'assauts de jour en
jour, p us tenaces, les Lnsur-


-PNEUS FE

VOUS DQNNENT UN BON RENDEMWNT ET DU-
REST LONGTEMPS PARCEL QU'ILS OSNT FABRI-
QUBS A CET EFFECT.


a&






^S
I f~mwAmi^


FEDERAL signifte: Plus
de miles, plus longue du-
r6e et moins de dopeans
par mille- La consttry-
tion des Pneus FEDB
RAL> (Equal Terrsion
Cords empeche l'6ehauf-
fement qui occasionne l'u.
sure premature- LOSI
Pneus FPIDERAL posse&
dent un -Talon ttres dur
qui rAsiste au roulement,
its sont construits avec de
large fils qui leur per-
mettnt de rouler avec le
maximum do S6curitk sur
n'importe qtelle route-
Ce qui caractirise leai
bons pneus modernes
d'aujourd'hui.


ACHETE$ LES PNEU
L FEDERALLY U
S CB EONT
LES MEIMBLLEURS


VICTOR J. HARARY,
La Station,$Rougoe 8i2 ue Pav


gAs n'arrivent pas A s'empa-
rer de Madrid. II1 parait que
maintenant leur preoceupa-
tion est de nettoyer los autrs&
fronts pour se concentrer su-r
ce point. Bieft'que chaque jour-
on 6vacue les femmes et le-I
enfants de Madrid, la popu-
lation est plus dense, qu'a IPou
verture des hostilit6s, h cause
de l'arrivee des rWfugils de
la zone de guerre. La popula-
tion est estimbe A 1 Million
d'habitants.
MOVEMENT BANCAIRE
EN FRANCE
PARIS- La Banque de
France a 61ev6 son taux d'es-
compte et le taux d'avance
sur les titres.

L'EPOUSE DR JAMES H-
R. CROMWELL, EST
RELAXEE
MOSCOU.- M. James H.
R. Cromwell, l'auteur d'un
livre remarquable : La Dc-
fense du Capitalisrmeo et son
peouse, out dia mettre fin a
leur court s6jour en Russie
Sovitique pour h&ter leur d&-
part vers la Finlande- La d6-
cision du couple am6ricain
est consecutive a Parrestation
de Cromwell par les agents du
gouvernement par le fait q ue
le journalist americain pre-
nalt des photos-Instantank&s
du Kremlin. L'ambricain a
explique qu'il photographiait
implement 1'H6tel National,
situe en face du palais du


sive est si rapide qu'il est im-
possible de donner des prbei-
sions. Nous sommes a 7 kilo-
m4tres de la Capitale. On peut
dire que la Cite du Nord est it
chaque instant plus menace
et que sa chute definitive es:
une question d'heures- Des
positions -nationalistes on
peut voir les maisons de
ilbao qui sent h portee de
fusils. La premiere brigade
de Navarre a occupy hier solr
le Mont Santamarina a VEst
de Begona oil se trouve un sa-
natorium de tubereuleux. --
Partis hier soir des positions
conquiwes sur le massif de la
C, oli n Est, route de pXar-


gouvernement situe6 Et 'intC.
rieur du Kremlin. 11 a 6te re-
hXar. apres qu'il a 6t4 ques-
tioinne et ses photos confis-
qutees.
AUTOUR DE LA DEMIS-
SION DU REVEREND JAR-
DINE D'ANGLETERRE
DARLINGTON.- La d&-
mission soudaine du reverend
Robert Anderson Jardine.
comme vicaire de l'Eglise St-
Paul a donned lieu it des coin-
mentaires varies sur les pro-
jets futures de I'homme qui a
defie P'Eglise d'Angleterre
pour consommer le bonheur
I du edu de Windsor et de Mrs
Wall.is Warfield. Une rumeur
I portend que Jardine devien-
dra I'aumonier personnel du
( due dI Windsor, une autre 1;'-
-clare quoe le reverend Jarni-ne
C,(imj)tO eflctltuer line tuurnl 1 i't
'in Europe, la derniierv on da-
te parole de oson yrojet de viV
riter los Etat:-t nis'
AM)TIE
SIXO-GERMA NIQULE
IBEZI.1N- Los offciels
du gouvernement chinoie di
Nanking et le Ministri-t de:
I Financest e I)Dr. Kung ont C.?
ronnP leur tournc- e n NK- 11
imuL'' en Firendant vi>ite :n";-
Jjourd'Ihu au Chanciiet- Hit-
ler oui a offer une recevtvn
-n ]eur flonneur claOn" I vIn
a Obersalzberg pr's de Berch-
tesgaden. Adolph Hitler a eon
'(Il avOc Ie Mini tre chinois
K l di ;i r" mi sa ji tog-raphir
L & ,, r a tirI s a"? Ku rl 8"
I('U1 17- Mini~trvu I\UP 0
et- I l'6te nujourdhui (du mi-
nistre de la guerre, Ie mart-
chual V Blomberg.
GRA.IDE VICTOIRE
DES ATION.ALISTES
SALAMANQUE. D1
source rebelle on made leos
Sinfornations stivantes sur
e I drnirc-s op(rIcations mi
litairts centre la capital bas-
que de Bilbao: cLa resistanc-e
ennemie s'est affaiblie. Les
basques so retirent de tous c6-
tUs suivis par Ie fen des na-
tionaux- A 16 heures, le gou-
verneinent de Bilbao prenail
la direction de Santander,
tandis que les colonnes gou.
vernemientales uresque enti&-
rement encerelees par nos
troupes spenfuvaient sur in
route Bilbao et Santander-
Ils out abandoned dtes arm-s.
C'est ce qui explique IJ mate-
riol important qut est tome
entire nos mains. Un train
composi de 16 wagons de mu-
nitions a 6te trouvA prs de
Lazama. A 17 heures le nom-
bre do sohlats falts prison-
nier- ddpassait 1.000, parmi
lesquels un ex-chef d'Ctat-ma-
jor des troupes defendant la


PFUDRE DENTIFRI CE PEPSODENT


guia, les nationaux opt tri -
verse la vallte Arrabueza t I
Derio, grimpe les cotes d ;Je
montagnes et poursuivi me-
thodiquement Fennemi en db-
route- L'artillerie appuyait
la progression, mais le tir du-
vant Bilbao devenait trbs pru.
dent. car I'infanterie pro-
gressait tellement vite que de
nouveaux reglages deve-
naient nrC-ee -it'es sans cesse.
Les routes Santander, Bilbaa
Ks()nt sus le feu Iclios mitrail
A., uset Cot apres-nliiii les na-
tionaux ont occupe e eim-
tiere it P'entrde Est de la ,illo i
Ver. le Sud, la 2'nme-- hrigacl
pr'ogressait par la valle Ar-
rabueza qui fut occupy .
ensuite en direction de Ga'l-
cano qui se trouvera bient6-
en p>sition c'ritifute. Au Or'n) )'
omIOI':t un11e coCi:1ic d(e1 it'lka

aut a :; l.a' r pli -;,
| ob -'D est pateInt, -R rs-, |-
t .-n fIr0 ich,10 1 11 1i it Il's 4-F i F
] n;ux au.on: a faic tfacf1 dan :
i les fa i u '.''s F' Bila 1 & -

I ti On :r a':atin ie S.nt A-
ne nrc,. ,;,s.iue, avait q ilnt "


.iNE PROTEITATIU\
tDE i'ERL[.
I-

S :. S i








\ HENTDAr ia Capita

1 10 .i h. 1 1 -
F)0J4 t4)E /


a !' t 4: .
f ,.:; {,, a,. s,: a, .....


E. HAKIME
Seul distrbutear pour HTaIuH


t6- Les cas de morts et leI
dommages centre les propri&-
tes sont important. Les d"
fens.urs basques de la Capi-
tiale JuttCnlt IvVc achal)'rnullnt
pour emp&her Ia rise de leur
ville.

LA GREUVE
AUX ETA TS-.NIS
WARRENCHIO. .- Le:s e-
v1s'es amrineaiiIs onI isolC
I'<4LAine Rdpublique Steel de
]a communication de chemini.
(io (r en arrachant 'lo iH
Sur une d{ (ance (1 tD( md4 a' -





u .' t e K
Ao nK o 4 ;

i c 't."'t t K.' ^. \
& ,




I', ct:\Ut gt:ratuLLemeUt, sur

ra i I. t pis t s N;, intcs ; .
criture&.
Sare'ser1 a S ., A I .tREDI)
SPE ARCE I' rt-de-' aix.
; i () t- an-P inc s'h -

dssc U tsfte~'tn/cu) ou t~u Pva
!t r i uptisit'.

A 1 J IEI)IE'AI,



NE 1 54
N,-i<'U e ioura
i', b e 'ift',. h .as p mn

A VE'DIgL

NA I .


~P~~ *f~ar~4'8~~


lance Aer enne


~69~






-,- 149. o 7 .VA... .. ....,
EtHOS DF LEOGAYE


Les funetaillcs de Gaston
Ledain ont eu lieu clans '-
pres-midi du mercredi 9 Juin
courant. ,
Condoleances aux parents
eprouves particulierement a
sa veuve et iA ses deux enfants
en bas-age.

Le Volley-Ball Club orga-
nise un bal samedi prochain.
Les invitations sont djiA Ian-
cees. Tout est mis en oeuvre
pour assurer le plus complete
succs a' cette soiree dansanto

Le grand travailleur Jo-
seph Taranchant faith instal-
ler un moulin pour la prepa-
ration du sirop- MM. Francis
Vulcain, Cr&veccrur moder-
nisent les leurs, situeP a La::
Coude>> et c>. Cc
sont des citoyens utiles at'
Pays, eux qui s'occupent da'i-
griculture, d'industrie on (iSb-
vant le mot d'ordre du Prvsi-
dent Vincent, tout en en;p o-
vant des bras.

Les travaux uruIaniSe
qu'entreI)renait Ia D T- .
P. ont cess pour u-te repii-
avant longtemp.N L-- jKie
plants de pal amIr ..' t ^''-
-Si g 'lac Tiux l,-IAn' u i '., Ft A 'u



n an t
) ati~L : L'"u '
(J( 'n ru Bi(tn ; :p Fi .

s Cor'-on (h ti'''. ( 'a'r V
,i ]to' u ,i t-n (e d ..n. y'y,, '-

M('- ""i ( tOa :. I'.<







v s s t .
L' rCziC Nati,-e .



ll (' 5 2tnrF !It' t f), I .. .


,C c.t pe

I ,t-I Li L ;' i t : ... .

elAment urit ost.' -
snmpathie-




Jour trbs actif. I1 se rema t
' la tche. Nous iO vlui faines u



la bienvenue.

CorTL A poud. nt


CATALINA IfERZELL.


DE MEXICO

Cette grande intellectuell-.
mexicaine qu i public da)n
Excelsior, sa chronique qun-
tidienne: f)igo Yo Como
Muyer,) vient d'(diter XEl).
un vibrant livre de poems
personnel, originaux,
Le Representant de Con-
tinental Prensan) .en Haiti a
traduit en franqais queiquos-
uns des plus exquis et r6mi-
nins de ces poemes.
Louise Collet, de France,
parlant de Musset, a &erit
Luin). Catalina ID'Erzell (du
Mexique ecrit: aEL. Et xEL,
est aussi un success.
, .- ., u > .- ,



Machine ft w rire Rendngton
Machine a calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites vos achats ctez-
G. GlIW.


L


POUR LE PAYS
POUR Li RON PBUPLE
D'HAITI

Products Basile
7nirersellement A ppriecis


Basophol Bamile- Pro-
duits merveilleux contre la
Faiblesse de Cerveau, Pertet
de Memoire, Grande Faibles
soe, Dyspepsies, Perte de phos-
>hate, depot blanchate cra-
Seux dans les urines. Le Ba-
S:ophol Basile qui confere au
Icerveau du veritable phosphlc-
re organique est d'une grand.
opportunity pour les etu-
diants, les hommes d'affaires,
les homes d'Etat.
Hemo-Toni Depuratif- -.
Dix lois superieur i I nuile
,e foie de more ou Emulsion.
Lontre: Maladies du sang e
de la peau, puissant tonique,
Pertes Blanches, Demangea-
.(ons, 'Eczemas, etc.
Se mpervirine Basile.-Pro.
raluih reco'Id contire 'impuiS.-
sanee sexuelle, neurasthenies.
(eftets duIraI'les, produit inof-
fcns:sif,
Le flacon 5 gourdes.
Pectoral Basile--- Grippe,
'Toux, Br'onchites, coqueluche
. e I


Laboratoires I
1R2 Rues dtu Peupl


Taside,
e ci Ferou.


OLO ti1A N

;,i-.-i- eiS t r. i] ,
Le Vapeur COLOMBIA N.
l, Vo.7 79 de reto;nr des ports
Sens, de C ristobal C.Z.,
S.'ngsun Ja, est attend
S uin 1937, c-n route ]e
:-: our 2 heures de I'a-
:-, pour" New-York via
S-P'ix et Cap-Haitien,
Si-n[ i. .t, pa.ssagers eC

j :>..,: i':'ASTQIVES S.
1i V ,- 7> iirtii t New-
.e 1; 1. directe-
., pour IFoNt-au-Prince otu
1- d u ie 21 Juin 1937,
F' I -neme jour a 4 heu-
,,. I pom. King
,} .. 'i"e:to Colombia,
ena et Critbal C. Z-,
LiL'n ;lt fr1 t, paIssarers et


Wi. E., BLEO,

A gent General.


-~~'E tLE NOnvEttISTER ----- ) -- --


COMPAGNIE GENERALEt
TRANSATLA ANTIQUE

Le SS. cSt. Domingue>o at-
tendu A Port-au-Prince le 5
' Juillet partira le me jour
pregnant des passagers en pre-
miere classes ain-i qu'en elasc
tourist a des conditions spie-
ciales en tranisbordement ii
San Juan de Porto Rico su'
le Paquebot < le 10
Juillet, qui arrivera au Ha-
vre le 22 Juillet au matin soit
done en 16 jours-
Pour tons renseignements,
s'adresser Ai 'Agence de la
Compagnie, Rue Roux. T61A-
phone 2691.
Port-au-Prince, le 14 Juin
1937

J. B. VITAL, Agent,
f=,- V*

AVIS IMPORTANT

Eun vue des travaux impor-
tants de dynanmitage qui s'e-
xecutent sur la route Petion-
Ville-Kenscoff, la Directiion
G(n6rale des Tr2avaux Pu-
blics invite les usagers de cet-
te route h la franchir avce
lprudence O t (I 1 "ni corne ie
( IU tl'es reo ;, ::: ulari On
qui pourront leur )tre faites
po.r le- agents rt ,ponsIbles
places aux -endeiius dange-
fis't UN De- me~su,,, n t lo 0 -

ritl 'ient de ti- ou''rt dui-
de t

ce o .entes cdls 4 t ni; s1, en,
t, a.A. accmdnt-. Ia Direc-
Cn rale (<..- Travau:.
u ..t declne ;TJL&$ res-
puns ti' ies,
p ) ,- I

A LOVER
Uire Halle de 12 2n nviron
situeo rue Dantes Destou hes,
Anciens atieiera dcu rNoave1
liste. -
COette Halle situ&~e dans la
cotol c:'7ie3rCait at tout usa-


ra(ii menme adresse ou de 1'i
: 1; ?LO. sonlnez le no. 2731,
-. ... ..- ... ....
OPTrIQUE
PORT-AU-PR1IAXCIE NA

3rand assortment de verrs,
et de montures pour lunrtt-
dr- i n eilleure quality
Kr:nd'Rue, en face a
nohr H Wonliet


ESTOMAC PROP
TETE LIflE

On dlit la plug grande parties dest
nrmaX de tete au mauvai fuinction-
nnltent do de orgaie digestif. Ujic
manvpise digestion, le troubles du
f.it. Ja constipation oRLt las causes
k- plus nombreuses de ces mlgrai.
nies qui accablent journo]1ement des
m'l!:er-s (e personnel.
PNur so lib&rer de eas maux do
tite, it faut cornbattre Ie mral Ak la
ra.cine. c'est--.dire. 6vacuor chaque
jour les poiaons et autrea imparet "-'
iu- lWa intestin. ont mcinmaasin6s, I
Le SEL DE: FRUITS PICOT .
connu diu monde ontier, grfica ?h on
Vouit asrnabile ot son eflicacite vou6
at,.ra it obtvnir de fapoin 5urprenan,;
;t ..; foritiomnnemrunt de vott' vaslormsac
.t il. inltL-..tU ct pour cette raison
ik.ininera compettmunt, cez terrible:
itanux de ttle.
1.v SE I,)E FRRUITS PICOr est fa-
briqut avec des extraits nattrels du
raisin; sa saveur est exquiKe, euave, il
ne contient pas d'scide et surtout ne
donne pas do nauaeez.
Cammencezi i combattre la nmal a sa
source. Proeurez-vous aujourd'bui md
me iC vTritable Svi e Fruit Picot ke
Laxatif de confiance... mats noubliez
pae que si c no'eest le Picot Wn'est pui
v, Set ti Fruits,


OSE; ."' .
05$ r.$:

& \ ,


Cat det atasipot

R, 1HAVI VI?
Distributeur pour Hauli


Dvenase votre prtprs' Comp&sbe n ouevrant us
COmptn do 0btque 4 1I Banque Nationa o Ae
R4pubbqon d'THizi.


Baune Tue-Hcrf Mlrig&
I,-AU o2E~fTS~
Es ~,;~,;~.(;',~K is.ML-I


Ung


soub es ieuven



pas se ro iper


DOUBLE EAGLE

lEst e meilleur pneu du monle et aussi I plus bean

20,000 MILES DE SERVICE

INCROYABLE.., CEPENDANT C'EST TOUT CE QUI

A DE PLUS VRAI

GAGNEZ $ 509,00 en quipant votre voiture avec des pneuts
<

SEULS DISTRIBUTEURS POUR HAITI i

SOCIETY EAITIJNNE D'A AUTOMOBILES

Mallebranche, Gentil, Bogat & Co.


Port-au-Prirnce ,,ifii sl


~~~


t
i


o-9i0


Ml*lll*Oli


ca,


a
11'ei Am





Mt+


Un intr6pide


Br6silien


gagne


une course de


dans une


V8


vitesse


StCURITt, COMMODITt
It nst imprudent d gordi r 6 Io miDmon,
t t le feu a is vol peuvent vous counr
desdommages Err6parobles, vos polices
d'osiuronces, hypothques, tltres, con.
trots et outres documents pr~ceux. Un
coffret de sOret & Io Banque Royol.
coote pes ~f 6vite tout wfiet d inquitude.
LA
BANQUET ROYA
DU CANADA


LE
!


COLLKE WmWDERNE
Direeteur: r nt Akindur
Avenue John Brown
Rxternat-Internat : ianditonm
Inetrive tms t enfa is au :
COLLEGE m ODEgNE,
!ieole qui met I'enseignement a porthe de toutes les bourses,
M'eole qui ns professe pas le Tbourrage de erfne),
V eo]e qui pr4fre a une thte uniquement cpleine une sto.
te bien faite*,
I'"cole qui s'attache & sollieher et A d6velopper toujours le
\ jugement de l'6 Ive.
ear,
C'est lI que se trouve recruit le corps do professeurs le plut
homogene,
le plus zel6,
!e plus competent,
et fe plus capable, surtout, d'entrainer, par exeimpple
Action bonnltye et eonstruetrite.



AK de Malteis & Co
Plare de la Pat

Ktue Courte et Rut, du Magastan e 'hKtai
CHAT D'ECAILLES DE CARET, VIEIL OR, IA.-
i, S, PERLES ET PIERRES PRECIEUSES, VIEIL.
n.CES ARGENT ET OR MONNAIE DE TOUTES
.UNALITES, A DE S ERI ABSOLUMENT AVAN
,u L


GRANDE LIQUIDATION DE LUNETTES ET
Lunettes et Verres de toWs nunmtro
Montures en nickel inoxydable i
Verres ovales au prix de de $ 1.00 a pair.
La liquidation durera jequ'au 15 Novembre
mWWI$ wz


VERWJItS


Mcwivlm


11 depend de vous de jouir de la
< vie en toute plinitude. Assurez-vous
une sant6 parfaitel Vous Pobticndrez
S; /en d6barrassant votre organismu des
toxines doot 'accumuladon pro-
voque 1 plupa des maladies
^l... stnrieusesm Elimin ces toxisms en
pregnant It zlmatifl un verre
d'ENO'S 'Fruit Salt*' Agrable au got
r&confortant, ENO vous donnera cheque
jour la bonne santd et la vigneur t.
Au lever chuque martin

ePronA. p.1



our avor san et ur toutsOtrevie.


I


IwUI- jg
Baa U y~n
lords S SL SE


Noberto Jung de Sao Paulo, Brisil,
V B B 1 J -_ ^ a J as


RioA-de-Janeiro, aprls 5 ours S

routes applies (TuPassaes Diffioles):

1voitures au apart, 14 zeuleanent





IOTEURS H IIAIET S S y.
I La Malon de Confiance.
Avenue Trujillo.- Phone 2379


rueviaeo-

3UF des

. ur 37

ont ter-

aWet fides


College Simon alivar
Enseignement Primnarr et Secondaire
Ewlignemen, is.agique et .ITdcrne (Sections A,
Internal et External
8, Rue MAwy, a
Laurist de l'Alliance Frantaise {Cf ao t n f
aux Examens du Baccalaurtat de Juillet 1934 et (
de Diction franpaise de Juin 1935 et de Juin 193$6
41 succd aux Examens du Baecalaurfat i irAr
parties).
Le Colflge Simon Bolivar avise les phr-; t tn't r
mille que ies inscriptions pour 1'Exercice l..-37
vent tous les joury ouvrables & partir de 8 Hre &
Lo Dirv


MA GLOIRE
S'FST-ILI
SI., A-T IL


AMBROISE
SUICE )'.
ETE TU]]?


Al1


1~ I


~h -~-C--lrr*l- ~~~~*II ------- -1


invtituteur e- t institutet -
( | t- pour de C UI(,cK. plvv:,,
I de l:i division I e tUent Rual. des eonCcurs se-
i -; -; \ t da:,
I | t- a 2c Juin, A
Srantd-RiI i.re du Nord, Ie
5-i ;. V a. 11m
Si- e quiul dtsirent
|)re]ndire part a '.ceS concourse
doive,'nt ctre Tnu-es du ccrti
eltanr, e4 u'n cefitucati de
I,C) honnes n.Lvu-s .ign6 du Ma-
gistrat ('onmrunM1l t id .luge
dc Paix de J.ur commune.
Pourlo twlt rn ,c'oiglluencnts
ranaist 1upptICdmentlirf.S, s'adcveser a
.oncours el. I icesE Deasochus, Inspec-
. rh'tr-lnstr -teu r ui district
i 2Prn, .u No,- lii )Lis. 1L -sin Bleu,
Port-d.-P ix i .- Victor
res de fa- a:-sten, In -jwcteur'-lnstruc.
so r&e)l te.r fdu district du (Cau-Hai-
A. ien (Cap-Haitiantc oIu i la
S1)ivi-:;in de I'lnseig-nement
rmton I Rural ai Damien.


Le fait est incontestable



L I USATE

c'est la quintessence
DES

meilleures varites de cannes

d'un vaste territoire

reunissant les meilleurs terroirs.

C'est ce qui fait son aromne


C


GOUTTEZET COMPARED
Sdm., T 2T E- 2


' aL t NOUUELITE,


I--* ----


I'


A. DB MATTEIS & Co.


----~~ra.n~, cL i I., I..... PP11IO v31CwvI-mobmmo -~-P---, d~rrlll)~


SERVICE NATIONAL
DE L.1A PRODUCTION'
AGRICOLE
I'T HL L 'EXSEIGN EME T
RKURA!


M-SMAMMddll


a


(%uite)


;-,:,CBoa -I I .-tAW


verncmontL, et nous ajoute-
tons qne, mime le pillage de
la Douune et du Magasin de
I'Etat, que Bonnet a relate
(dIn1 ef-.4i Mu'ttiries pour e;-
sayer fle ie alir, r tait 1a
preuve la )plus convaincante
q('il se prevparait A une en-
trcprist1 militaire envergure; car, pour fair la
gier ia i tiut tbc Uhrir
d'abord.- Done, si vous le per-
rneit .:, lnouS :cceptons P'hy-
ptlit -... c ,t 1. li conspiration
t.Unnft 6tant un fait histori-
(que. Que fair dans cette gra-
ve conjoncture?
L.e Commandant du Sud-
Oncst tdoit tkr' d6plac6. On no
puv;ait fair qute elia dans
10o nomflnt. Magloir, avoe&
touter l'pparencc di'6tre Pub-
Sjt fune faveur special, est
promu Coxmmandant do lPAr-
rondissernent de Port-au-Prin
ce. Nous revenons t nos mou-
tons, pour ne pas dire" I n's
tiglres, car il l&etaient tou.
Sdevenus apri.s leur tragiqu,<
]:hbener,
,4 (6 sUUit'rv


i.


" da Iffle -





lays a


J.?h*tt -nt -Y tf


aL NOUVELLISTES
f"Ns FYom No, 60
Boat. Postal. No. 153. TIAphobts 221.2.
QUOTIDIEN FONDE EN 18s9e
Par
HERStI CHAUVET & CtIERAQUIi
Directeur-Propri'taire
ERNEST G. CHAUVET
Swer4tairn Gfnrat
MAX DUVAL
Administratour :
KLEBER GEORGES-JACOD


Pour vous

MADAME


INAUGURATION..
(euite)


Au dire de tous le. assi3-
tants, ]a conversation est de.
plus aisles, on peut meme di-
tinguer la voix qui vou: parK'
avec la mieme facility qu'au
telephone automatique u-
bain.
11 est a souhaif' qu c, tt.
invention apple J oiir -:
tres grand roc (lani I reI -
tions des homes so (d[I )0-
pe de plus en plus et nou
procure le laisi i dU cWrr'V
ponidre avUc ceux ;i :'
au de 1 0 n n; I';
Ocean,
ioi relations con:';.
les et diplomatiques $-
gneraient enorn-eitntu


PROPOS ET
FITS I/ERS


(suite)


r6ciproq[ues, unreent d';.
la Section Nord et .c. n
nes.
A .
Le prochain Li. ri' R. 1
d'Haiti qui parai' --
chainement, s L
de notre confrrere si' c
sortir a de I'lrdin "n I ", j-
ger par la g''cr'.
ciule et noni .- i.
nalitr s o.i u le ,it') pr

!Les grande> un .
Ete s'annoncent, mt.t' an '.
pa .uiculibi.emnv t ,ili a. ,
Carnefour, lieu (10 pr0' il.t'.-
tion dcs Port-au-Pi inc; n.
regorge dijo de vilIpintt
ristes.


ECHOS


En Septembre 1935, Mr. I
C. Lherisson, avant do laiPi
'Enseignement, a creek d uGAIS
Prix: ler) Prix Toussain / MAN
Louverture pour un In'u-
teur, institutrice ou profeM- -
seur de mnerlie (Cli a pla.:> 2"
ans dans ,la no r, .*1-"., (. -
2e) Prix Monseigineur JAx. M I'
rie Guiloux a dcolrner t ., POUR LA FORME
61eve du DepartemenL dui
tOuest qui se sera signal' SPORTIVE
par sa conduite et aura eti
laureat aux exainens d'Ins- .. "i loua, mais l1a,
truction religieuse, ai.ent lourds ne se remi-
Les deux prix ont tdf don- ntt p,:. oimme autrefois en
nes F'annec dcrniwre. ,nehant leur contentement
Le ler Prix doit. etre dece'- bat souIi une epalsse couche
n6 tous les trois anrts et ie se e graisso-
cond chaque annee- Le martyre des obeses pent
Les examens pour les brc- cesser, puisque les obbses peu-
vets d'Instruction religieuse vent ne pas l'6tre. Depuis trois
ont commence a Jacmel le 7 }ours, le beau Gontran, des-
Juin sous la presidency du d ', cendu de son trone 6phemere
voue Chanoine Collin, Vicai- ,entraine pour glaner de nou-
re-General qui a voyage e") veaux lauriers sportifs. Des
consequence, noids louirds? II les leve, Ies
L'examen eerit a commen-" irrache, les carresse et les jet-
cA a Port-au-Prince, lundi, 14 te. Mais cela ne suffit pas a.
Juin nous souhaitons du sei alerted 125 kilos! Gontran
succes aux nombreux con- est le nouvel as du fooL-bal.
curets.. .. haitien!
L'anne derniere, c otait le ...-- Comment as-tu fait pour
jeune: Hubert Papailler du conserver ton souffle? lui ai*
College St. Martial qui a eu le je d.mande-
Prix. En mangeant a ma faim
Les deux foundations de NI. en buvant a ma solf, en ob.
L. C. Lh6risson ont ett ap- e rvant pa: ailleurs un re-
prouveks par le d6partementol gqime. sentimental pas trop
'de 'Instruction Publique et Icaghr6 et en ne fumant que
'Archevyehe, ,| ia $plendid'>.


t'---- REX I
Donne Meeredi 16 Juin ah 8 Lq
heures 15, deux grands ilm:s,
en premiT re parti.i: ,Le Grf,-
luchon Delicabt avce Harry
Baur, Alice Coc&t ct Paui
Bernard. Un film ironique et i
charmant. Une oeuvre de Jac-
ques Natanson, humane o'
spirituellement interpret&.
par trois des meillours arti--
tes francais.
En deuxieme parties : rn A. T
film tn couleur Na'urelle i
'aDancing Pirate:. on version A
anglaise, interpreted par Stef- Com
1i Duna. Des dan.s< affnlan.. Sala
tes, des coloris- ahsoltuLIntlnt I'. .
poe)tiuC ts. t. ILTL
Vendredi-- Re.pr ..
grand lilm d'aventdurkc I. ,
Ih. .n' ieCLr e (it' Lond'ei.-w '. 9 l
Leslie Howvard et Miie Ch-.. Bai
Pon- Une histoire m'i.. u: n',Ien- :.ai
t&e qui se passe a I'poque oP Hai


I' guillotine fonctionnait en
France pendant la hevolu-
2o1I.


ECHOS:
i .'. ni:natio Ln u (I-u
ii(; A"' nu n:: pou',ir uCeile se-
:n n. -t nvdairfent alichann-
te Lce o -ir i sera prsent ;'
b nieures 15 Ia Su]; 'r''rodue-
n.ll Paramount ;a Jeunesse.., I, nc '-- '
r nte, soli une
i i c;.; D s' u::a n s ,. !,:+,i, -,
'n+ 0 1-+l t 1L

;'il',(e,': L que 1'fim a nc p..e
- C U;' Urata von:a J. i -l.
A l. t? .V
tio0,1-(2 > iyrt,' 8 p+

Mutl^L Le film auv n.t V-- K
(dLUs; Greta Garbo,s Joan
I(ra,4ord,-- John Barrymo-
ro, Lionel Barr-vnrc.e, --
\al ace Berry. Lewis Sto-
'(:,--- HI*. hf-er ro-u Ce d}
-t tird du chef-,euvre de
icki ,u ,. :.


c


FUllERIILLIS

C'e ette a Ii! -,-lidi a 1
heurYs, qu'aur0n1t lieu n l}.-
g'ise du Sacr'-( ciaur de Tur-
geau, les funerailles de
Mme. Denis St. A.4ude
nee Lebon.
Le convoi partira de Ia mai-
son tortuaire, ise Bols-de-
(Chne.
le Xouellist c renouvcle ,
la famille de li regretted d '
funte et particulibrement a'1
benatc-ur Denis Saint-Aiudc
Ses vives et sinccr'es cond(o-
Itances-


SERIVICE HYDRA ULIQUE


Los a bo-nn.C, de la d one
Ouc-t de Pttionviile, entree la
Rue Lanarre et le Portall,
sont a-vi e qu'ils seront pri-
ves d'tau tout autant quo du-
reront les trav aux do depla
cement de la canal sat io( quit
dessert cotte rue-
Port-uu-Prince, 5 Juin 1987


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em-Strait
i la CGordonnerie
MAontCarmel
HYPPOLITE JEUDY
evOlbre prIparation e t
Ho.Ro-Co.
I9, Ai. Trujillt,
Phone 2182


S.. .It ln' l IlW g 44 V .< ... 5 ." : i.:"



a Librairie Nouvelle

TESLPHONR ,m7


QVOTIDIENS PAPITERIB REBVUEL
CABINET DR LECTURE

COLLECTIONS A BON MARCH

rhibaudet Histoire de la litterature franeaise G.
Montherlant -- Les Jeunes filled ..............
iollis Indochine S.O-S-.................................
tc Storza -- Synthese de 1'Europe .......... '.
Lar .- Une revolution dansala paix ..................
. ciandan Conflits europ6ens.............
Maurras Le Chemin du paradise ........
Maurras -- L'avenir de l'Intelligence ....... .
1taurras Les amants tie Venise ...................
M.aurras Napoleon avee ou contre la France?
nville H istoire de France *............................
'ville -. N a poleon .............................. .. .....
nville Histoire de 2 peuples (eontinuee jus-
t. "1 *T if +.\


7,50
4.50
3,75
4,15
4,50
7,50
3-00
3,00
3,00
2,75
4,15
4,15


qu a Hmitler) ... ......................3,00..... 3, 00
Hainville Les dictateurs .....................5. ,0
Zweig -- Fouche ..................&..2........ .5.........., g2
- veig M arie Antoinette.. ...................... ....... 750
tw eig -- E rasm e .............................. .... .......... 5.
Zweig -- Combat avec le demon...................... 595
, ,i' in .. Fouche (2 volunles)........................,,.,. 18.00
Madelin Napolon ..... .. I .................. 3,75
aaeein .- La Contre Revolution sous la revolution 7,50
,laa in -- La France du Directoire .................. 3,75
iaiclin La France de 1VEmpire ...............375
A iiur Ste. Helene (2 volumes)................. ..... 7,0
A ubv Le Roi de Rome...................... 4,15
Gtaxotve Hiitoire de Louis XV ........... ..... 4,15
.axo. e La Revolution frangaise .,.4.. ...... 4,35
(h. Li..en*. iS Monarchie Fran9aise (2 volumes.... 6,25
S -e. Auiiro -- Richelieu ....... ............... 8,75
0L c :et F Thiers .................. ........ ......... 3,75
,Lictionnaire anlogique ................12,00
feorveilles de l'exposition 197 ............ 2.75
Le L t iti aiu our: Carrel.......L'homme Cet Inonnu.., 5,00

(C7; QUfLES MERES0 DOIVENT SA VOIR).


ECHO 1DE (LA GONA VE>)
Fflc-Dieu a la
Pointe- +-Raquettes

Pour lua '&re fois et grace
:. ca nccours du directeur et
d da i- irectrice de l'Eeole
S lra l, Jr dimanehe 6 Juin, il
Seut d(ieux reposoirs dresses
'.ez / n Me. Mondes et M.
(.n stait Desi,:.
Do ) chants ont ete exhutts
:pr les lives de cette &cole et
umn groue de jeunes gens de
Indroit-
Tout.e une foule dense as-
stait t cte pieuse ceremo-


Tou n- compliments a
'actif i. In. Noel et aux
nvou. .' tc-teur et direc-
tice ( V-rcole Rurale de la
I'ointe i aquettes, M. Her-
inann t ;'oit, et Mine. BaI




REX

Iercre z it 1 aJin a 4 8 1- 1J
DIKl'X ;E4AUX FILMS
En premiere parties
LE GRELl'CHON
DELICA T
avee H1r,'y Baur, Alice Co.
eta et Plz' Bernard.
En D)euxieme paritey
rLn Version Anglaise
DANCING PIRATE
avec Steffi Duna.
Un beau film en couleur na-
turelle... Des chants... Deo
danu.es mrveilleuses.., ensor-
colantes...


Vendredi
LESLiE HOWARD

LR CIHE:'ALIRR
DE LONDRES
avec Mer : -beron, Raymond
Massey c. irgel Bruce...
Le Cl .-.alier de Londre.n
est un film; vements. I e situaoins se sue
cedent les vnes aux autres
pour nioty cn: itut agriment
et jusquUai dernier moment
'issue de cetto prodigieuse ia-
venture rest incertaine,..


PARAMOUNT

MARDI 15 JUIN 1937
en soirte a 8 heures 15
Reprise de
la Formidable Production de
CECIL B. DE MILLE

TRIOMPHE DE
LA JEUNESSE

ec Charles Bickford, Ju-
dith Allen et 5000 Interpretes
de moins de Vingt Ans.
...une oeuvre ardente, so-
tide, saine et eqnforme en
tous points aux g6rts-de la

MERCREDI 16 JUIN 19387
A 8 Heures 15
Une Soirte Exceptionnelle
Un Dessin Animne
Trois Levers de Rideau
La Girouctte wr le Toit
Tyroaivnne e.t scottish
epafgnol1
Le Der Des Ders
et
MARTHA EGGERTH
et
PHILIPS HOLMES
dans
CASTA DIVA
Le film qui a obtenu Ia pluw
haute recompense a la fa-
meuse exposition
< la Coupe Mussolini

-i~Ksii !^ ^'*^ T ~w'"v


S ce qui fout faee,
/ osqu mvou &tes
pis par is r froi.
* .. k dissements-


rIFMSPIRME 7
a i.EPooun O COfllfAPCt r
'rr--K nfwrrrr Wvt "4W ^*!*"****1*


j


AVIS