<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03047
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 11, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03047

Downloads

This item has the following downloads:

19370611 ( PDF )


Full Text

"'p



IFF
~ "r S-AMP


I--
vr-c


QUOTIDIEN FONDE EN 1896


S.tme, ANN!,F PORT-AU-PUINCEI HAITI VENDnEDat 11 JUN 1937 No- t4.197

a "f T ..n AI U9..c M W &..w, 1 :;... ,, $ '... ., ....... ............... ........... -.. **;.. "':r *- '"' ; as


PI ERELL InS (NE


31


Ii






I:
i:









n


: ecurit6 d'une re6llo
i ui, dth moins dans lez
i es Pratiques. Dans
SPolitique, la R6publi.
SVealt de traverser deux
I epreuves -- l seize
st ileboulanglsm don:
Ita slorti ictorieuse et
'lblait n'avoir plus


I;






I.

Ii'









I ,





I.,



1'

Sii

II
1-


NATIONSS

par Jullen BenIa.


PETIT ESNOUVELLES

I rmina Bazil et Efsa, Es a
p.Cra n toiinicil ie t C.ni la .F( -
tion cie Turgeau, ont eti ar-
It6es par Ic Chef tie ]a PotI,
cc rurale Ie 4 Juin et d&tfdrk,-
a la Section Eist pour seanda
le public. LA, pour leur ap-
prendreo i re:.lecter Ia tr.tnri
(,uillitc6 pui'ilijcu le JuIc e It.- '
condainna it 2 guurfdes d'a-
mende.

Tun ne frapporna point ton
nrri:hain dit la loi pEnale. --
1'oui n'avoir pasii su cultroluer
ses nerfs et s'&tre livr6e a des
voices de fait sur la nomm&e
Mterante Alneris, Rose Antoi-
ne fut, le 3 Juin, apprihen-
dtie par la police et deftr6e a
la Section-Est oi elle re;ut
une condemnation de 5 jour i
deI prison et de 5 gourdes d'a-
mende.


Anna4a Volcius fut arre le
par ]a Police Rurale, e I
.Juin, et conduite au Tribunal
te Paix, Section-Est, pour a-
voir soustrait 4 gourdes 80
au prejudice de Virgina Ma-
telus. La, elle fut condamn@e
ai 6 mots de prison.


Void un article extrail dec
le~~vue de Parisy que nion
Wteurs pareolreront avee
gr. r I s'agit de La Que-
des Genirations, problk-
Bd'ordr uiniversel, entisa-
SatLe sa maitrise habituel-
bp Julien Benda.

Disons tout 'Ie .-iuite q!u'elr
i ser unique- Les jeune
rellent les vieux?, publiiqurc-
nt ipre'menI c tL s x iet-x tl
jr renden' pieu non p:;. .
V'ils les appriouvent tou
~in, nai i's maichonnenti
brmauxaieI humour en gi-
"ce. 119 ne sont pna d''Igale

tLaQueieel- des G( enration-
done p lus exactement, de
pune a S;on ain-ee me pa-
s'explcliqte' tout -nutir -.
rla diffi'irence prof'onId: dei ,
edition ou, elles aurpont t;
1acies. Cele-c'i so dit d'in
t: Iarcit.-nne ge-nerat ior ,
le qui sc dtveloppe entire c
1(et 191-1 don't ]ks mere- m
e \avaiL.nt env iron la tven-
-een "L -: t iunet LTa- '
part ilulit L :ient eLve' -- .
;serai-e dire, i travel. 1
tIlhi's:i..ro: la jeune p -
ion es. une 1 gn~iratico~ i
iculieremnent malhcuret.
particul;ibrement 6 :eprnl-
epai' les L i ionstances.
La condition sinuli.'r i
t heureuse cGi s'est l(u-, -
flancie-nne g6n ration "
Mt a de'i: grand :ii: .,
.leui .icles.- Lc '\v.- -
Sest qu' ile 1'a I.ras cuollu0 i
Sgurre Bi.n en mieux, pen-
t quinZ,' uins, die -,'. *
|l3date :du renvoi de Delcas-
aige pa m Ailemagne, elle
'ic.e- -nn: Ni t. inai-t
tro eai iose.. Mint.

.Ia conterrepn rain se rap-
Int quel!t fut notre stu-
en apprernant la d clara-
de gue'rr -e e( a Gde -Bre-
eau T'rartivaal et aussi
l amiI ,; LiltV', I r1 d'u-
Atbre attiret, nous 01tin0
uad6, qtv t~Il Ji rti n'1 I -
l it Ie S..-.(tre-t r unac u'ct'rc
I Al'Al iL t'.n;.i qe t p ur lei:--
tins de sa cause. C("et drc
I d'ailleui., je demeure
jueonva:incu les raisonrs
t4aindre un tel dramn e n'a-
vraiment surgi, pour les
fane, qur quelque.- temps
ltai'd, exactemment avitc
provocation de I'empe,-
allernand i Tangr- --
qil en :iolt, les homes
i. gnieration ont c'ru, de
l ans a trente-cinq, h I.i
tion die la g-uerre. I1
lrtsulti une pais de l'es-
'ldont je n'ai pas besoinm
ile qu'elle n'est pas pr&-
at celle de nos mal-
r5ux successeurs.- L'au-
endition heureuse, liee i.
T." idento, qui caract6ris'
)iKeuns.e de res contempt.
% est l sentiment d'une


grand' chose a craindre, Si
iious la trouvions supporta-
dIe, nou.r n'avions qu'a ia la lais-
e-r virre. Dans l'ordre 6eono-
nique, une famille de moyen-
ie bourgeoisie come la mien.
ie pensait que i'aisance don't
'asiurait son travail et ce-
ii de ses ascendants ne se-
irt jamais mise en question
:t que les menaces de Guesde
', de Marx centre le systhmn
'apitaliste n'6taient que lit-
,-raiture. La seule rNeIle agi-
,ition qu'ait connue la jeu-
iesse de ma generation est
'afaire Dreyfus, passe d'ar.
e;u purernent intellectuelle.
o crois vain de dbvelopper
L'une tell s4eurite est exac-
-ement le contraire du cas de
..,. jeunes gens-
J'exprimerai encore cette
Ap.osition sous cette forme :
Iorts que nous grandissions,
.iu;, dans une society toute
aile, don't nous pensions que
,.us n'avions qu'a la laisser
11er son train en nous li-
t'ant, si nous avions la than-
.i dltre d'une certain clas-
e, a des activite4 de luxe, a
i'rt, a la litterature, i la
hi]osophie, la jeunesse d'au-
urdin'hui se trouve, elle, dans
In nonde oft tout s'6croule et
\\ elie a tout a fire. Je Ia
Oi: p arerai volontiers .
h.mme de 'age d'tairain, te!
..e l' repr-6'nte Rodin, i
*-rdu. la main sur son front,
, vant i'immensite de la t.-
(il u'il lui faut accomplir.
Cette difference de condi-
io:.n me parait expliqeur tou-
.I l'attitude morale de la jeu-
"c generation, toute sa hie-


';nhi2hi e evaleura, cans sa --- -.
Miclente opposition a s 's ai-
noS. dans son insurrection SLGGESTIONSA J L'U-S.S.-
cointre eux- La fermeture des magasinm
D'abord, sa foi en matiere et des 6coles ayant lieu des 4
p-iitique et sa severit6 pour heures p- m., I'USSH. pour-
I- sceptieisme qui fut la no- ratio, afin de liiquider Ie ctham-
tre en cet ordre. A la v6rite, pionnat pour ia Coupe Pra-
les hommes de ma generation del, faire jouer aussi bien en
avaient du mepria pour la po- t semaine les matches restants
litique, et point seulement Ce serait un moyen de rap-
i.Ipor la politique de leur procher la date des rencon-
'iMps, pour I'activit6 politi- tires pour la Coupe Vincent,
que en general. Eleves par car les 6quipes qui dolvent la
Renan et Anatole France, ils dispute: Violelte, Racing,
estimaient que la politique ne Etoile Haitienne, Baceard.,
pouvait itre autre chose qu'un composees exclusivement d'i-
travail de reboutage, rapis- collers no pourrunt, durant la
tolages empiriques, incapa- period des examens, jouer
bles, par essence, d'une vraie des matches aus'i durs.
tenue intellectuelle et par- La Coupe Vlincent y gagne-
taint tout fait indigne de rait beaucoup!
attention d'un home s& Un Sportman,.
rieux, lequel r6servait son
respect pour des choses plus -' -r
levees. La Republique leur
semblait pratiquement accep- de dans les noranismes qu'ilu
table, imals rien de plus, et ils entendent cr6er ii le fa;s-
no nourrissaient nullement eiame, 11 le communism et
pour el-Ie les sentiments des leur volonte creatrice A toute
hommes de -l'~ge pr&cdent, ia haine qu'il sied non sans
les Rane, les Ferry, les Bris- injustice, comme il sied en-
son, qui, eux, I'avaient fondue core pour ceux qui n'ayant
ot professaient a son endroit pas 6et soumris aux me3mes ne-
Sun veritable culte, exempt, on eessit6s, ont honors jadis
le salt, te tout sourire. L'at- d'autres valeurs- (1),
titude des jeunesgens d'au-
jourd'hui t' rilen de e deeta () ifn entent, je Car
cihemlent, eertes beaucoup ont de I'actwienne O ,iraiion en
1 m6pris de la politique ac- toni qu'alinqude par les Jew-
tuelle, .et genralement de la nes. Je n' ignore ps qe tls
(lmoeratio telle qu'elle est de le rs diux Barrena
trop solvent pratique- M ais Maurras, Sore li appar-
ils apportent lwe ftl profon. l.rcnnen.


POUR LA COUPE
STEIO 'VINCENT


NoW. a-vort iet'.;u l]a visited
de Mo. Max Ocd6ion, membre
du (.'on-etll de la F F- A.
(UISSi) ui :a bien vouln
nous donnt'r n q.rllti..S rensei-
l ement,- a prtmos de la Cou-
pe Vincent ..
I)';. le di.bit dI(+ cette annUDi
-.portiv., i ('Iion:-il avait eri.
aux (Cuniti., g 'gionaux pour
la f.,rmat. :ii t I'entraine-
rent de.; equipe.s devant dis-
puter la ( oupe Vincent. Et

nmmte, iuach lait que les diffi-
cult6s en la circonstance sont
plutot d'ordre 6conomique, le
Conwiil avait interesse a 1-.
question les Magistrats Com-
munaux pour une aide pecu-
niaire aux Clubs de leur ville-
Rien n'l n tk6 fait at la 'proi
vince n'a pu suivre le bcaui
mouvemrent sporttif de eette
anne-,
Heureusement ique les R-
glemenwn d Coupe Vincent
tlin pri) viSiofn dt' ce atl ,., a-
vaient arrete un autre mod2,
d'attribution: La Coupe Vin-
cent sera dispute; par les
trois equipets classees premie-
rtes au Championnat de Port-
au-Prince. Mnis une petite
difficult 6 emib:e surgir dans
le faith que duxl 6uilpes so-
ront classes secon es ce q u
[nt. lir quatre It' nm, rv1 I'"'
trois premiie)'.-
Le Conseil, nous a dit Me-
Max Gedeon comptc (lionn,,v'
:tl plus large i:inurpretatiorm :
cet article, car tplus il V a I-
partenaire, pI})l.- ]'atii'i'i
tion rdo 1onnje dtvient i ntt-
ressante.
Ce championnat, Iavo ses
huit Clubs Scoiaires, sembni
etre le plus beau que nous a-
yons jamais eu.
F&dicitona-en Messieurs du
Conseil.


IJSE2 PLl'TOT

C'est paur :iur que, nu.s
avons a TII n o n(c bc ier l
fiancailles de Ia giacieuse
Mileu. AndriPi i lni naver M
AM. .. : "T1 I. 1) 1


I" fa-~lI(;OIS I rnc-,alctc.
L'heureux liance est nout,
ami Priannols lTheard, fils de
M. et Mne a (iaton Theard-
Encore unet fois toun nos
vuPux de bo i:nmr au charmant
ecu p' cV,

A VIS IMPORTANT

En vue des tr'avaux' iml(-r
tants de dynanmitage qui s'--
x6cutent stir lia irout e P6tion-
Ville-Kenscut'l, la Direct ini
(encratle d- 'ravau P't
1tlics invite lit .-ii-' s It i l et-
te route a la f'ranlchir i:L.'
prudence et do tE-ni cornihA
de toutes r-;commandations
qui pourront leur Rtre faite-
par le_ agents nrtponstble;-
places aux endroits dange-
reux. Des rmtsures ont 6t tou-
tefois priKse pour quo les ar-
r&ts solent dc tris court du.

En can d'inobservance di
ce. pre-entes dispositions, en
tra-iant icc ltent,; lt I)io'ee
tion G6nralve des 'rravaui:.
Publies decline touite i'-
pon a l iti t.-
-'4- 4 -- -'
OSS TOLES A ACHWKTER
On demand de3 toles cr b rI
Rtat.
P'riae de ndrc.ssi au u:
reau du o i 1ial, "


SOUVELLES


DES SOURCES CHAUDES


Pend;.int des jours, Ia $o-
maine derniere, de fortes a-

d, Ponrt-:Pinwmnt, appotvtant
't I')Y SOgec;nt abat~tutP8sUPs


It la terre la fraicheur indis-
pensable h la lcruissa Wnc: dr-i
plants. La joie des habi-
tants en voyant tomber cre
pluies bienai.santes ;tait ii-
dtscriptible. ILa grande sriche-
rese qui sPvirssai ipitoya
i lament en ces regiinn anv:ii
donnt aPux chatriys t i n a >-,e.
SiiS t' t't biisi'ubit;- I haD-
Stes grillaient au >itohi. L.es a-
nimaux soutAfl ,ient Ph,'rif'b-
;i:nent re cL man|U[i :'l';1;w c'
r'hr('rtn I. a l it sT 1 iuei t".bI
1:~t p ou a .aq- s )n cm t .! ()n
HE tF ult U MOD Caitl-. e I U
Setc oblige de traverse dt ,
miornes Pt parcourir Ids kilo-
.;d t .'-es ,t des kbilomn :trer Tp r::
gi un ]ti n l vivrfl e;l
U:- c;.: iflp. 1C po Uaienit itt-l
donner. A ha vue de ces ondi-'s
,:lva: iE-s, (qui ont permnis dfe-
ja la reprise de la culture sur
lnoe grande eThelic. la polpu-
:ation ne sail vrai lient ci :-
ment remervcicr la IP',vi vTrn-
ce. Aussi, yes jours-ci, dans .l
Spaine touites les act ivite sent
JtW'iutit vvrs l;i plantation, la
. naprt ion des bavribres et
Sdets canaux d'irrigation,


("st ue it a n;muvaiht' ha-
'P(ni 'u dit' ]};iU t djs cameC ])t l
p1, (1ards no> uewh'n'nt d'ci,
Vi' i dIf h',C& t1u4l i 'a tlt u, -c-
Sgi'ins d'Haiti, d':battre ysV-
tematiquement ton~l Is s ar.
bres quand il hbattent leur
jardin uu UhoiMs-neufit, corn
me dissent les payian~t Par-
toit oU nous :tvitnns pas e au
Scueirs i die pVrotna es t bat-
)?<-les, n i> ,-, ;v'n< p:i con.ta-
it'. it' fait. L e \ '.tii"u vti -
a 'it c xn-truir ln jIr in .
prend n t,. de letur l;acIte t nmachet-
l ts, pl1(netre avtc otiu d1ans la
Sforit qui sous pOe, apru s 1 I
SH'..gnen i 'reni ltt'ra un',e s. l'
Sfac< ntue Le to st mis an
suciines pour les etmpcher dr
repoutser. Ies troncs et let
br'anches sorvent A In cons-
truction des harririrev. On no
,aunit trop exp iquetr a\
pay'sans qIuP C'est lit uin ni13t!-
vais proctde, an danger me-
me qui peut lcur i:tre preju-
dici:hblt 0 t p1tI 'i-h f'un(, to.
I;l n c' t l'Ct1nomnt surthlUt oft le
Situvernemnnt dr la TRpubl!
( V o'r sult' n fe mz puat)


A1 TOUR tU) MONUMENT
DE LA SECOND
I:NDJPENDA. T'E

| Nous c'ryona savoir que la
e Commission former i l'occa-
Ssion du concourse ouvert a
I'Administration Locale de
i'rt-aI-lPrinoo, cn Vtw d 'tt1
Monunmtrt corunineIoratif do
Ia Se(onde(t Indtpetdladet, t
comipos counne suit:
Iingtn' uitr Alianw::ni, rH r
s ruintai o lta D. T, P., I't-
g6nieur F. Jeanton, r'pr4svn-
tant doe 1 Commune de Port-
1 au-Prince et 1'Ingnieur Mar
icel Villtrd, reprrNscntant les
autre;t Communei dI la ItRiu-
l hijque.


A LA MARMELADE.


ELLn ^A&^ti~*k^^J~ttNIJXLIfffWf^Fsuu^ lUl'l'


La culture te lai pomnwl' de
Lerre connait, i la Marmela-
de, une extension de plus en
plus grande. On croit que cet-
tt aitnn'l-c l]a rcol-t atteindra
]' r .-st| ct ii. c i tftc' d e 6 ,0fi))
liv 1e. ( t'e.t, a: couIj stUr, i l:i
v:ritibie croi-iadIe mnet0 par
lo Prlident do a Rlpubliq ut-
en vue d'une production pius
divcrsifrbe que nous devons ce
beau resultat.
Puissent d'autres regions
du Pays imiter I'txemPple de
la Marmelade!


i
!


i


"^


i

i
I

t


i






I


1


9





PA ... .. .


.Lt:' NrOlVV L~ rjrp zo .. j.x;W ..M 4A.....S.OsA, .hi ....:44: t:


DIMANCHR EN GALA

EXTRAORDINAIRK

AU REX

MAYERLING

(La tragtdte des Habsbourrg)



Voici ce que dit la Presse
de Paris au sujet de ce chef-
d'ceuvre,

Certes eMayerling> servi
par des artistes tels que Ch.
Boyer et DaniEle Darrieux
parmi vingt autres aussi fa-
meux et inspire par une si bel-
le l6gende d'amour peutt se
passer de tout commentaire.
L'intransigeant, 2 Fivrier
1936.

Chaque scene, apre, char-
mante ou emouvante, est in-
terpret&e jusqu'au plus petit
role par de granst-atistes.
La distribution de Maaytling I
n'est-elle pas une des plus ri-
ches qu'on ait vue a 1'ecran
franqais?
Le Journal de la Femme, 8
F&trier.

(.'aries Bover est magkif-
llc,- Quant t Daniele Dar-
rieux, ee roIe demeurera une
date de sa jeune carrier qui
s'annonce si belle. Elle appa-
rait come 'image meme de
la passion retenue.
Le Petit Pari, en, 7 ferrier,

FI'arles Boyer trouve enfin
.as- ~Rodolphe un r6le a sa
1t; ii,- et nouis nt pouvons plus
-g'ier, i la tendre Marie Vet.
zo:t san. 6VOQUCr Ic fin visa-
Se .iL Danioie Darrieux,.
Gringoire, H fe'rir-

Jan:ais peut-etir ce grand
:rti.te qu'est Ch. Boyer n'a
r u'.i son hiros avec plus de
ver-it,. 11 vit vraiment son

La partenairee de C'. Boyer:
Daniede Darrieux .-t vrai-
mont sublime, c'est une tires
grande artiste.
Le Droit de Vicre, 8 fe'rier.

Je ne sais rien de plus 4-
mouvant que ce film
Marcel ACHARD.



ETONN'ANTS RESUL.
TA TS CHEZ LES
PROSTATIQUES



C'est chaquc jour que de.a
prostatiques ecrivent pour di-
re les etonnantes amtliora-
tion.s qu'ils ont constaties
dans leur 6tat, a ia suite d'un
traitement par lee sels halo-


genes de magnesium. Qu'on
en judge par cette lettre de M.
B .., 16, Rue de la Convention,
t Paris:
4.taurai 70 ans bientbt, et
j'etais atteint de prostatismO
depuis 8 ans. Certains jours,
j'urinais assez bien, les mic-
tions etaient cependant fr-
quentes, souvent douloureu-
ses; quand j'etais en course,
et que je pouvais les satis.
fire, 11 arrivait que j'etais
completement bloqu6, et je de-
vais avoir recours a la sonde.
J'dtais alors tranquille pour
quelques jours, mais bientot
Ca recommencait de plus bel-
le. Dans ces derniers temps,
les lavages de vessie qu'on me
faisait doux fois par semati-
ne me soulageaient bien un
peu, mais Ie d6chet d'urine ne.
faisait qu'augmienter. C'6tait
I'operation a bref d6lai Cest
alors que j'ai commence le
treatment avec-les drag& i
de Magnoofne. Le quinzieme
jour, exactement, je vidais
complhtement la vessie; main-
tenant, mon 6tat est tout A fait
normal, Je peux dire bien


flm A -WmMnIPW

POUR 4


NETTOYER


VOS DENTS


PARFAITEMENT

mnme or la brosse
d dents ne peut at
teindre


J'(TpldoiV PoCbnoic non acdoment JrflC 1(4 beatvd 4' a pur
91 012; pmlJOUUCtvuk moltetwipa fraim 430saupie ri douar,
irtcloioilt- t. C JOit dir prfJei,0W*O1 htl?4cr6 (Oldi'e cA drnl.
AU/mO iC porN pir Pt iJtflrt~t CmlW#'flh'n teet figti: rnoui~rl !(ri~le'


Ce brossage des dents suivani !
la mtthode Colgate .


Faites c-ei martin et soir; Avc -- l a or
me A dents Colgate, brosse. --:rc:us..
meant vos dents atuprivirrr du iaui .-.
bas, vos dents infirieurcs dr e hs frn ,:n::.
Brossez le tranchant des d:,ent a:ic tin
movement circulaire,

Mettez ensuite un peu de Colgate str v:.-
tre langue et prenez une eg.o jean,
Faites passer cette e a plu.wieuirs Fois fiH-
tre vas dents! Rincez de ncuveanu i l'ca:in
claire. C*est tout.

Ce te methode Colgate vous
done ces 5 resultats..
Preminrement: tle Ermbellit I.; ,-r
]ingr-dient de plissage con:;: inda
Colgate, le m me que les dc :t-i :-
ploient, garden vos dents b aRr: :: l:r;
lanes. Deuxiemement: elc :tt"i v.-
dents parfaittOeent TroiiL;, 'o .
doux massage que vous donnc; .
cives avec Colgate les guard, e:,, h .t-.C .
et saints.

Quatrimnement: elle cnidvt- t;:-:
particules de nourriture i:.-:;. ,
des dents., liminant ainsi ia ca':. -
i:n'nune de a manuvaise hal:--.r rI a';-
quiemement; la dilicieuse ,i.'c I'r 0."*' ,.-
gate vous rafraichit la bouch ;,:::;
votre haleine. Adoptez La rmcth. i Cvi-
gte aujourd'bui mnme!


haut que votre Magnoge'ne
prolonge la vie -
Les interesses qui vou-
draient avoir de plus ample
renseignements sur ce mer-
veilleux traitement des iLa
boratoires ROMON, 11 ter A- I
venue de Segur, Paris pris
sous la forme active de Dra-
g es de Magnogine rece-
vront sur simple demand,
une documentation complete,
ainsi q(e le compte-rendu de
communications faiteB sr ce
sujet a l'Academie de Mede-
cine. Pour cela, 4crire "a Mon-
sieur
S. 4RFFRARD,
Pharma~ en, 183, Rue Ferou,
Port-au-Prince,
Otstributeur pour Haiti.
(Phone: 2296)


REX


N'oubliez pas que Vendre-
di h 8 heures 15, on repasse
sur l'&crn le beau film qui a
fait les dlices de tous ceux
qui font applaud aLes Deux
Gamines jouC par Jacqueli-
ne Daix et Maurice Escande.
Samedi.- Une piece realis-
te de Pierre Wolff Nuit* interpr6t6e par des ar-
tistes de grande classes AimC
Clariond et Vera Korene.
Dimanche, sera une grande I
journey. REX, t 3 heures 30.
La belle production TVivre et
Aimers qu'anime de sa grace
et de son charge Loan Craw.
ford-
A 5 heures 30, le film qui
fut applaud 4 la premiere re-
prgsentation aLe Chevalier'


SMa~:n cti so4ir, maeltzx tous les
I p;:e:; du isage 't dt u cou a-
viC it i',lasste richti de Pal-
:n e. ?(ez b -1, oteuyei
;: ;,,,t'i:>Kn*. V,>'e p'-au eat
dot:i,-vx, d -e e-t bele.













..n. vt barn qu tidien,
Si'ot v'tre co.nlr- veP
;.. .. .. ; ; (ie I sUiT,nhr hve p1o1.
t. :iettoyer A', pores. Com-
:. : V. Vous sentite nette,
et rafJrii e.


t mrn:'ive est fait de riches
huiTcs d'olivet et de palme.
I. ne con:ient pas de graisor
; :ni male.


L T


de L1 .n :; 1 la' p 'fec- 1
tion par LIclie Howard et
Mer:c O(;eron. .n film qui
vous dn^r on hail~uin (co rn-
mneminmt a la tin.
V111 5 -'4 ..[ Iit'L 11.U Al 1 i-


Grand Gala avec Charles Bo-
yer ct Dt'trli D:rriue XtMTt-
yerl"nv> (La Traw6dio diCs
Hasbourg), C'est u-e i(yllc t
ce n t paS : to:ut, a ~n I. dlr' -
mne 1'achevt.
S'ais cuei enchantemecnt
rapin ,,, mr ])ltt. div:i, iilum i-
no {i.> t}':ttK, l.O cox'em r ,,' f-:: ,fin i re '. MiA-
RlE,.. .ODOl -IE... 1 1 so Q
sunt pr)om7i :. poin ;i bon't
hour nuLt' Dta h, Ie gof:tent.
Suin ,: ;- s. ,il 'iric t ilUs eor
meuront dfe Iet, plein gr, poyur
ic0n1 pa: connalitre la d(Cll:u-
-c a hi
ael/erliu i ayerlingr
FlDn oF lhiir'I Blfy((1 p1. r-
(son 1i1o odolph otl '-

legance, la grace..
Malerling. Mayerling...
que Daniele Darrieux pare de
sa grace, de .sa joie de vivre
et de sa joie de mourir d'a-
mour.,.
Mayerlin Maylng..
LIe film au'l faut voir...


A L4OUE
Une Halloe d 12 mr. onvircon
sittVie rue Dantes IDet:.)ci : ,
Anciena atleiers du douve'i-
ltste.
Cette Halle situce d-,:s d
court co~tiipTi'-t.L a toti uta-
ge.
$'adresser $ Madame Cht4-
raquit mimen adresse ou do 13
i 15 h, sonnez le no, 27jg.


Donnez-vous cthque sermaine
ee ehalnmpoing de beauty :
Appiiquez la mousis de Pa.
olive ur le~a cheverw et
frictionnez vivemrnt. Timcez
bie ....- asseh evmpi a-
mont. Vos eheveux seront
doux., 5oyeux et vivifita.


Palmnolive est fait d'un mrn-
lange secret d'Iuie dlive et
de palmi. C'est pour cela
qu 'U nttoie -- einmbit -- et
garden la peeFu jeurs.


p.-.. r.. ut..L~-. -


' A



S jr. e,'es vortre prpro
-npta do Chbquse la
RpubUlq
''-'!t h~~~~l


3omptnbl e onc vmrant us
a h qub 1rttonaal as iA
ue d't&4t


LEN VOYAGE?







Elle combat ILs doulturs inattendues et pra$1tnte
rI-iH 7i.iii i i. i.'TI-.,.,3"fr,^-^s?^ .df-d-R.llr,"-rA. t*lfl" r


rlr.
:n ;...a~bJn~ro~ :~

'


I~


- --a^myh ,r f


'~: t;2~:


.~Pt~

f~A*
~c~~~~1~:* "I
:L.







MPARMACIA
CASTERA
atphone 37rt

V mettre La dernlAre matv
SoagRAND LABORATOIRE
p d. pluslcur-i seetnon tech-
AI) vAnfty.eA rinlctiut
,) Analy'ses blochiunt qO
3) A)p yes tnduitripeleC
4) Analy'..e agrl ''^ltf'
5) InsfttUt C 1boratoire est d'eWmbsla one vt-
ao oar sa direction avise, part
.i-stel complet, par so pw i
sistJe et par 'epr$t Douveau
is jiplarft en Halti.
piredteurProfesseur :
Antonio Chevalber.
Ex.Privat Docent i~ Boonn
C0wsers Techniques :
Dr. Georges Castera,
k x.Elve Institut Pro-
phylacftque de Paris,
Dr. Clement Lanina,
EJ.Eeve Inatitut Poateur
de Faris

Y V A UQUEURS
ElT LIQUEURS..
Ls amateurs de bonnes
Misns qui dssirent fair un
Atx de v6ritables liqueurs
ptnes n'ont qu't reciamer
marque d'611te: Edouard J.
iwjamln.
IMouard J. Benjamin, quant
i son assortment de Cacao,
Misette KIummel, Nectar,
Cherry-Brandy, P&ches Bran-
dy et surtout son fameux
stektil X-33 laisse toujours
i gofit agrbable et merveil-
Rllamez done, chers ama-
tem la marque: Edlouard J.
Benjamin chez ses d6positai-
re: Simon Vieux, Epicerne
d Centre, Lbeio Bailly et
Muos serez nettement satis-


athitne a dcrlre Remington
oAchine a calculer Dalton
banejs, paper carbon
falles Cos achats chez
G. GILG.
Szr, .. .
CABINET
de
Mes. MAURWE R. ELIE
ht
MARCEAU DESINOR
Rile du Centre No. 98.


~"'~ 4IS NOUVELLISt, y C'-( *I !I *&....SW ~ P r :lsIt~ ~ rPAGLE 6-


Connaissez-vous


deja la Citronnade




COURONNE?


Voil une nouvelle boisson qui vient d'etre lance par
LA BRASSERIE DE LA COURONNE, S. A.
Essayez une bouteille et vous adopterez cette boisson
avec son arome fin et dellcieux. En vente a la Brasseric
de la Couronne en grandes ot petites bouteilles a par-
tir de cinq douzaines.
Les autres boissons COURONNE dIjh trbs connuel et
appr4ci6es q -ort-au-Prince et en province sont


KOLA COURONNE en


grades et


petite


bolt-


teilles
COCA COLA
JUS DE RAISIN

ROOT BEER
Buuez les Boissons Couronne et vous avez l'assurance
de boire une boisson extrmemment hygi6nique vu la
m6thode efficace qu'emploic la Brasserie avec l'aide
die soe machines pour 1i savage deres bouteilles,



INSTITUTE TIPPENHAER
Reccnnu d'(Ttitit PI-ti1l ique p:n' Arrtb Presidentie]
,.t lia plus fr hd4l W U'e 1S, #;t-al-u'rince.
C'est la mieux organisa', 1 'foi 'otn t ''. la mePileure pen-
sion scolaire a~ec t sa b ase: la (l cic line, I'hygiene, le
sport, i'ordre et le travail: Maternelle pour tout petits de
4 a 7 ans; Pension pour enfi'ats de 5 a 12 ains Mithode ex.
cellente pour les Cburs Classiquea de la 12e a la Philoso
phie. p
Mihode r-apide et sfire pour i'Etude des langues vivan-
tes et des course Commerciaux de Dactylo, Steno, Correspon-
ldnce Comrnmereialeo, Comptabilitd.
Les Bacheliers diplWems de l''Ecole font bonne figure
dans touteS les protfessins lih 'rales et dans toutes les
branches d'activite.
Les 10 annmes d'exislence et.de success sont la garantie des
families. Cette annec encore85 pour cent des 6leves reus-
sissaient avec brio aux examens officials du Baccalaur&t
et 99 pour cent de Steno-Dactylo et de ( omptabilit&.
S'adresser 1517, Rue Lamarre. Phone 2891 -
Annexe Rue Capois. Telephone 329f.


Le fait est incontestable


StCURITt, COMMODITY
II est imnprdent dl yarder a lo moisnrn,
oi- t feu ri ia vo pUevenr 'vou- coauer
desdommo e. iIrrporlel, vos polices
trots st outre, documents pf4cieui. Un
roffst do t rt#f io 6o Bacnque Royast
c1tj Fe u ct er-6via e tm ni jsr s ,uj rfJ',. ;tu. d .
LA
BAN QUE ROYALE
D U C A N A D A


r


cale qui met l'enr seigneiiin.l a r-i. de routes iei bourseA
'cole qui ne professe pas le -Oourrage de crAnei,
colee qui prefere a une tte uiniquemfent cpleineD uoe ce-
te bien faite-.,
'tcole qui w'attache a pitllicithr t h developper tjoujours t
jugament de 1'Elbve.


iar,
C'est IA que sie trouve recruit e corps de
homogene,,
et plus z16,
ie plus compiktnt,
et le plus capable, surtout, d'entrainer,
I'action honRtye et constructrice.


profeseura Ia plus


par i'exemple, 1


-I .


A. de Matteis & Co

'lace de la PuI

Ki ut1urftf. eft faU diu bagaini de I'Eait

ACHAT I'ECAILLES IDE CARE.tT, VIEIL OR, DIA.
N'ITS, PERLfES ET PIERCES PRECIEUSES, VIEIL-
:rtCEl ARGENT ET OR,MONNAIE DE TOUTES
.uNALITES, A DE$ PRIX ABSOLUMENT AVAN
r <~ Uf ^.


SA


c'est la quintessence
DES


meilleures varieties de cannes

dun vaste territoire


reunissant les eilleurs terroirs.

C'est ce qui ait son arone


GOUTEZ ET COMPARE
' -- : #t '


GRANDE LIQUID TION DE LUNETTES ET
Lunettes et Verres de tous numros
Mloaturea en nickel inoxydable is
'errob ortdes an prix de du $ 1.00 lu paire.
La ltuuidation durran jusnu'aq 15 XNovembre
w"nt,


VEic vES

inclusive


A. DE MATTERS & Co.


CotIIge Simon Bohvar
nset emient i Prinair et C Secondatre
ineinewm em Ctam iu c et aModerne (Sections ABC)
Internal eit xtermU t
Rue Magny, 8
L.uriat de rAlliance Francaic (Composition fraunaise
aux Eatamen! Au Ri eainit ep .tuillet 1934 at Coneours
de Diction fran;aise de Juin 1935 et de'Juin 1936).
41 sutea aux Examens diu tiaccaiaurkat (1Tre et Uae.
parties).
Le Colitge Simon RoHit'fr avist les pbres et mrres de fo-
mille que les inaerpti,.nas put'r i,'ereee 193: ;37 se reO-
vent tonKs les jourT ouxables i partir de 8 Hres. A. Mt
t o Llt^ra,


..'2-.2" .


COLLEGE tj Albd'RNE
Directeur: Er .1 AlekiAnd
Avenue John Brown
Sxterwnt-Internat : ( ndattton modiques
Inasrivez vo enf ants au :
COLLEGE .fODE:RNE,


.. _-.-. *~ ..., I


. .... :2 '.; 2--]


MINSIm- w
mlEm
ASHum,






cLI NOUVELLISTEs
1t4s Fyroy Na. W(
Batt Pat4e 'Nlo 1S6. TfSibphune '2U
QUO&LDIEN FONDE EN 189
Far
B NRIN CHAUVET a CUEIRAQUIT
Diradct r.Pproi 4a ire
ERNEST 0. CHAUVET
Sor~tairn Gdsfral J.
MAX DUVAL
Admixiatraftar :
&KEBER GEORGES-ACOB
r -- -Vw- W

NOUVELLES DES
SOURCES-CHA UDES


(ufite)


que est en train de mener une
6nergique champagne pour le
reboisement et prevenir les
dangers de Ierosion, nous
pensions qu'il serait un devoir
pour chaque citoyen eclaire
qui habite la champagne de
soutenir cette belle campa-
gne.
L'Ecole Presbyterale de
garqons que dirige homee
de poigne et de dynamisme
quest Antonio Pierre, 1'Eco-
le du Soir Charles Moravia
de la filiale de la Mission Pa-
triotique des Jeunes et P'Asso-
ciation qui group l sele-
ments les plus interessats
de cette region, continent
leur ceuvre de progress et d'6-
volution.

Le vendredi 25 Juin pro-
chain, A la prochaine visit du:
:urb de la paroisse, plusieurs
ei'vet- de l'Ecole (du soir rece-
vnjO lour Ila premiere fois
e<.tsumf-Hostieu.
*9*
On c tpLre beaucoup sui la-
venir des Sources-Chaude.s et
la plane de Port-a-Pimlent
*"S
Le Mardi 29 Juin prochain
e.st la fete de St. i'irre,patror-
de 1'Anse-Rnuge. On salt cue
cette fpte est eielbibe chaoiue
annee avec beaucoup dlelat
Tou.i les fetards et peblrinf
des localites avoisinante. s 'v
donnent rendez-vous-
C(orrespIndnft.


GRANDE FETE DE
CHARITY


II sera organism, le diman-
che 27 Juin 1937 A partir de 8
heures a. m., une grande ftel
de charity au profitrde 'Egli-
se St. Pierre de Pition-Ville.
II y aura pour votre plaisir
toutes sortes d'attractions et
une agreable surprise vouw
sera reserve 1 F'entr6ee
Local: Maison de Mme. Fe-
lix Marcelin, en face de Mat-
teis. Prix: 1 Gde.


COMBATTONS
LA CHALEUR
<(La cigale ayant chanted
Tout l'ete..1
Ce refrain r6sonne dans no-
tre callebasse chaque fois que
Pl'te arrive et'"ous rive a a
r6alit6 obs6dante d'une scie
qui nous harassed dans la chau-
diere bouillante de la nature
tropical pendant 1'Aofit, ev
helas aussi des Juin.
Ce petit comm6rage entire
Ia cigale et la fourmi peut
ftre une belle petite image
d'Epinal a contempler quand
I'automne europeen tapisse
l.s sentiers de feuilles mor-
tes- Mais ici ou les cigales
chantuntt mme hiverr et oiz
hiverr h la desinvolture d'e-
-tre tikede on auraitdii labolir.
Une ide: Aux distribu-
tions de ptix, le mois pro-
chain, qu'an ne remette aux
losses que des lives qui par-
lent des ples. Les parents les
liront en fumant des sSplen-
did4.


t4f,k j -tf66sY7- WNW. .. s
~L~ M~ii(~~AiI;UU~J~-L'r1'CW .C.fk-:-#wW~~a
t w 0-. $4 -,.$ -A --O


A L'ECOLI IMMAOCLiES
CONCEPTION

A P6tionville, la petite Eco.
Ie c Immacul4e Conception >,
dirigee avec tant de d6voue-
ment par Mile. Eug6nie Pier-
re, march de succ6s en suc.

Ces jours derniers, les 4lM-
ses offraient une seance re-
reative aux amis et admira-
Leurs de l'Etablissement. Lei
divers points du programme
furent applaudis et I'on se saB
para important l'agrkable
Souvenir des heures vkcues.
Tous nos compliments A la
Directrice, et aux 6l1ves no:,
f6licitations.
- 1w F__


DECES


11 nous est parvenu la nou-
velle de la mort de
Mile. Estella saac
survenue ce martin. Ses fune-
rallies seront chant6es a la
Cath4drale, remain matin.-
Maison mortuaire: angle de3
Rues des Casernes et de la
Revolution.
Nos condoltances a sa fa-
mille,




OLOf SIAN

Le Vapeur HAITI S. B.
Voy. 78 part de New-York Ie
10 Juin 1937, directement pour
Port-au-Prince est attend le
14 Juin 1937, en route le m&-
me jour a 4 heures de l'apres-
midi pour Kingston Ja., Puer-
to Colombia, Cartagena et
('ristobal C. Z., pregnant fret,
passagers et malle.

1e Vapeur COLOMBIA N.
IB Voy- 79 de retour des ports
(olombiens, de Cristobal C.Z.,
de Kingston Ja., est attend
IC 16 Juin 1937, en route Ie
mnme jour B 2 heures de l'a-
pres-midi pour New-York via
Port-de-Paix et Cap-Haitien, i
pregnant fret, passages ec
malle i

Le \'apcur PASTORES S.
:. Vy. 78 partira de New-
York le 17 Juin 1937, directe-
inent pour Port-au-Prince oi
Si est attend le 21 Juin 1937,
en route le m6me jour a 4 heu-
res de I'aprss-midi pour Kings
ton Ja., Puerto Colombia.
SUartagena et Cristobal C. Z-,
prenant fret, passagers et
malle.

Port-':-Prince, le 11 Juin
1937.
S Wr E. BLEO,

Agent G4niral.


PARAMOUNT

SAMEDI 12 JUIN 1937
Norma Shearer et Clark Ga-
ble dans
AMES LIBRES
avec Lionel Barrymore et Les-
lie Howard.
...un film splendid, un
film comme on n'en voit pas
souvent...

DIMANCHE 13 JUIN 1937
en matinee l 3 here O30
CELLE QUE L'ON ACCUSE
un ilm Paramount
interpr4tk par
Nancy Carroll -.- La Femme.
Gary Grant P'Homme
John Halliday- 'Accu.sateur

r, _* ... ..I.- ^.^

Fumez le Cigarettes
LUKY
prtpar&st awve d fines
feudL de Tabas Turqe
Virgine.


Jl


-a.* 1&. .. -. .... .. : ^, ; b
.- ar.. N(UVoI.LITt ........ **. ...-"- tt-***.... -- ^. :|,^i |j


UES EFLB La Librairie NouvI i


1


avec On )si 'st elvens, Ralph
Forl:, ( eiorPes Davidson,
G(oro'ge m i;in t et liiedd c
Hopp t .
l l... 11 u'tl.tFe ('!SL C i 1 I


la vi ctnim t t. d'inport i c1 :
i s'ngit, en diet, dc Sir Ai-
tony DanielIds, le Ilichisbimrn
magnate du diamant Le3s soup |
q ons so portent siur trois i-|
.dividus; un siijei amoieaiam,
John Harley, un hindou m'y;-
terieux, Pundit Chundra et
une femme, uine aventuri u:'e.
Beatrice Durant', connue auls-
si sous Ie noam d(l Sonia Sine-:
ganoff. L'iinspctieur Dyke est
ch a r'l6 do I, quUte...
...un drame policitter qui,
par son intrigue, sa rapidity
d'action, son character inywtc-
rieux n'a ja:mais tc 6gal6..
..,Qui a tuti Antony Da-
nields? ,
nieD Mu u'tewn ... de I'A
Smour... du My3l.re...


rELEPHONS 77I

QiOT)7'DIENS PAPETERIEI R HREVUS
CABINET DE LECTURE

COLLECTIONS A lON MARCH


1
1


NEMR USE

A Veille.

Toute la Nuit

Allez chez Ie plus proche
pharitn. it&iet at tt'cheoto un p
quet de Kelpamall, Ile nou-
veau mjin6ral conlrcent'r ex-
trait de la mor. PV wnez 3 t:ti
blettes de htlpanMa, a chaqu
repas pendant une semrnine.
A ja fin de cette i)p6iode, vous
dormirez bien, vutrtc ail)pp'ti
augmentera, volus '-Vu sent -
rez fort et aurez piu. d-' ven
gie, plus d'endurancc et van:u,
gagnerez du J e de i1 i
bonne chair frti'mn in tprei ni -
re semiaine.
KcIpamalt peuL pi
ces remarqua}i s rIultatt
parce que Kelpanmall Itra-
vaille d'apri's inn invipe e-
tivrenment nou,:-iit- I -a di
r'ect nient a i~ ~'l: it;a f;.i -
bliesses. II redoi,: i tilc aux
glandcn> nous i 'enc
.3'e4t la cause K- .n diion
d'alLaiblisse cni.:, ', tie r,
do nor'vosit; d(U l-
sonancil, de n C
'L2( ..glkl. d'
,-it s gkcd '( '-: t;i, .. i I u r,,"
action donie i t
Le:np, (Ne can .l'. ... :i .:' cV,:-
ci avkc l'iodine ;-: e or i-
dinaire, qui es ',' Uxi-
iquei) Sans col I,-- gln
1 pteuv:vent lraen -i:!;'., ;a--
milat ion faillit, -
lisme devient i I aul- i e- c'-
quoe ouls man-z y: a i do
voul- nour ir min t-a Ji' V-
teime at vous tien l o'ujo,itU ,, -.
veil6d a nuit C,( ''nce:,
Keltpa:mn auljo-u:hui s' ai-
tes i'vpreu u, e ci-de-
sus. Atlme pendant le. pr.-
mierr jo d L aisfil;eni I
vou, a;.' z I.ls n- il 'nres
nuits due summinni u o
n avezu eues deCpuis d-e an-
n es. elpafnalt coltc, mna5
peut c:tre employee c: se tron-
ve dan- tli n les BS hone
phar macies.




A VEA DRE
Grande mainson bass sise
Avenue du Pr6sident Trujil-
lo, N,. 411.
rr "-- lflfl
PARAIOLU'NT
Ie meilleur ,spectacle ide
Port-au-Prince
DI)i :'iI'(, i! iE I1 J IN Kt7
(i 0 ci 9 hIturcs P. M4).
Ed:nund I.L,,n ct Shirley
Great dan :
LA MALl:; DE BOMBAY
.We productionn <(U niversal(i


i. Lbn:aist Monarchie Fran;aise (2 volumes...... 625
;e, A uiai re R ichelieu .......................... ........... .. 8,75
L.econ,,,: Thiers ...... .............. .................. 8,7
Diciionnaire anvlogique ................. 12,00
M rrveilles de l'exposition 1937 ........7..... 2.75
Le Li'rc du Jour: Carrel ...... L'homme Cet Inconnu... 5,00

(C E QE LES MERES DOP VENT SAVORR.

DONNEZ A VOTRE ENFANT

LA BELLE SANTE DE CETTE


REX


VE .: EDI A 8 H, 15
i -cces du jour
LL: I: ;!X GA kNES
Mi;, : .e' de t Ren Her-
vil
d'a F'euillndit
jouc p:'.'
' a u r ii-e c:antde, Jacqueline
D)aix, Sim,,, Madeleine Guit-
ty, Al ic T'Isott et Fanely Re-


Safn:tdi JuIin 1937 ai 8 b5
not irne populaire
LA IELLE DE NUIT
tl';:I)::i- tla c5 ibre pikeo de B.

i rltIpi'ete- par:
Ver'a iKorne, Aim6 Clarione
et Jacques Dumesnil.
.tUn drame palpitant...
I)leux hlunms.. ..Ulne femme...
Une chanrion rSaliste chant&e

Dimanch, 17 Ji! ,ir't 3 h 30
Joan (''.:iw;td dans
1V1,- ET AEIMER
avec Fr,:. hot Tone et Gene
lRaymono
Un an:tin r si enchre et pro-
fond doit re fait de mutuel-
It con! ,i om et do franchisee.
A 5 Hemu s :J.
LESLIE HOWARD
LE (CHE -A1J "
DE LONDRES


avec Merle Ob crh'n, Raymond
MAas:ey et Nigel Bruce.
Un film actionn et de mou-
vement. Unre hiitoir prenan-
te et colored.

A 8 Heures 30.
En Gala Extraordinaire
Charles Boyer et Danidle
Darrieux dan s
MA YERLING
S(La Tragkdie des Habsboury)
Sd'apres le roman de Claude A-
net,
Decoupage de Joseph Xes-
sel et W. Cube
avec Marthe Reigner et Yo-
lande Laffon, Suzy Prim, As-
ti, Name Gemnon, Jean Dax,
Debucourt, Andre Dubos4,
Bergeron, Andre Fouch6 et
Ledoux (de la Comedie Franu
yaise) et Gabrielle Dorziat.
Realisation d'Anatole Lit-
vak.

Marie... Rwodo!phIt e les
voici revenues ressuscit48s, "
vants sous4es traits de Da-
niele Darrieux et Ch. Boyer,
Shros de Mayerlinlg. More
Palais de Ula Hofbur, Ie pP18
triste du monde. Calls idu
Prater ou Vienne chante, flir-
te et rit! L'H6ritir d'une eOV
ronne lourde a porter... Unz
f4e de Seize ans, oirant s
jeunesse a la vie et sa bottle
aux baisers... MaerlifntO q
Dani.te Dai-rieux pare de <
; joie de vivre ot de sa joie d3
mourir d'Amour...


A. Thibaudet Histoire de la littr'ature franqaisH G.
H. Montherlant Les Jeunes files ..........
A Viollis -. Indochine i O3.8 ...-....... .........
Conmtt Sforza Synthkee de 'Europe ....
Salazar Une revolution dans la paix..........
K. S. Chadaan Conflits europkens ....................
Ch. Maurras Le Chemin du paradise ,,.........
Ch. Maurras L'avenir de l'lntelligence ..........
Ch. Maurras Les amants de Venise ............
Ch. Maurras Napoleon avee on contre Ia France?
iainville ---- Histoire de France ............
Pnainville N apol6on .................. ...............
i:ainville --- Histoire de 2 peoples continuee jiu-
qu' fa H- itler) .. .... ..........................
1Hainvilt e ---- Les dictateurs.. ....... .... ... .....
v.' eig -- Fouch6 ....................... .. ..
/veig Marie Antoinette ..........................
Zw eig ---.. Erasm e ............. ............
Zweig Combat avec le d6mon........ ..........
Made in --- Fouche (2 volumes) ............... ... .....
M adelin -- Napoleon ................... ... .. ..
iAIadlin --- La Contre Revolution sous la revolution
Miad lin La France du Directoire .................
.Uadelin -- La France de PEmpire ...... .... .....
Au -:,r Ste- Helene (2 volumes).......... ......,
Aury -- iLe Roi de Rome................... ..........
Gosax e Histoire de Louis XV ...................
axatil -La Revolution frangaise ................


7,641
4.61)

317r)
4,1.5
41W'
745$)





4,15


3,00
3i,0')




6196


,75%
4115




7,10
5,00
5,25j
13.00