<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 7 etait absente
du microfilm de cette date

Page 7 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 8 etait absente
du microfilm de cette date

Page 8 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PDF VIEWER PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03044
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 8, 1937
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03044

Downloads

This item has the following downloads:

19370608 ( PDF )


Full Text





Is '* .. .. "

Bl' xic wi^cr^ 1


4,




-e


'ii:
""~'
:I .......--I .YV. ~-l--*Y ~


':me ANNEE PORT- PRC
'4 426te. ANNEE PORT-AVDPRINCE, HAmITi
aa-- "--'" w i


'V E~r~s-~p~. ~:


-MARDI 8 SJIN 1937


No. 14.181


4 A p


ion Internationale



Paris 1937


quelle It proiligioux. aucc. tl (IL Nrarll.ni.- a ajo ut6 un nouvet i&k-at t-igeath
pavilion d'alive dans un dtcor h la fuis n.:mritime (coamme i) se devalt) at pa.
. Seine a deux pa- dIe la Concorde don't le n..m e t connu do eeun-li mrmes qui
Paris.
i,,nt par deux bater'ax, des bno&i do. tout-.: formucr et de tootes cmuleOr.. dArn
':n d'un ehar~.l'.-cd.re aii-ement. dtor A qui trannformnent re coin dce I'Ptai cn
:i-n eq'n ip.:
. i'aspect dt'n f anel parlqubot avec ses pa- r-rcile_. :-on pjnt-pronmwmulde, ca: d>-
!.-aucaup contrilbu4 u succ d'esthtiqu: ..e iNormandie,.
:;- sur I'embarcadore, les visit-urs pa-ntrt.nt dans le Palais de la M.frin
!'pxposiiron organisBc par l'associati.n .'-, grand ports franCais qui per-m,'t


B&idenoe tout ce que la since a d,3 rtaliser pour rendre psiiblo vt de plus. en ,ij'L rapides ces changes interna-
tjaU donlat It note planted.
t flivrt, Bordeaux, Marsealle. Nan Alger, .w .. d'utrcs encore, tL'JU l: rgi:inds ports francais Barerrr.e -,...
macstraltlon.
L us visurarrivent onauite devant Ic vast stand reserve au service des Phares et Balises. LA sent lo syt4iml ;
et i modbes les plus r6eents de ces a pareils indispensable pour jalonner be&lairer les routes maritties et doue-
s ~avires, porturs d'innombrables v .- humaines touted rscurit6, quest que Wit I'tnut du cel ou de la mer et la hauteur
fo es p ds pa ts assiia, andre, et cona ent tilt d p qi, r
*0 Wdeks passaged dts grainds paq bots: eMassihas, sriandret, etc. connaisent I'utilit6 dees phares qai, par La


- -- -r-. -. .-. i-. -. --- "'---- r41 n -r"~- : 'c~-**C= -,.
4. ~ A -
.. .. ,,s ;- ,,,- -L

...... .. At..
I' -. r..' .,





*r#-
r .i4 i"



9- .... .r .
-a :.... V"
,,.. .:; ,..,. .. ,:,; =
o )' "
~ ,':.''"i.. ,.:, -;, .
1... ., : .: : .. ... .. .
: '" "'+ "' '"
.. .'.. .


..a[ c./ .

l .'.5 ."Z. !:.'.:, :" -
v ~r Ii' .'.: ., :.% .

:.B ,:, ,,J"


LEf PALAIS DE LA .4 I.-AtIE Ad.tACHANDE. g

adence de leur clig-ttement r6v6lent t officerr d, quart ia psitirIn .i buteau. lui indiquent .a route et tui aignalheni
li parages dangtreux.
Aptrs le stand qui intresse la haut; mer, les isiteurs p:nettront en.uite dans Ic stand de la Batellerie: Schbmas-
da eaoaux, plans, dioramas, automotrices servant 4 la traction des convot i de pbniche;s duquent le public sur le r6la
itporta~ t du point de we iconomique de ce mode do transport.
Use place d'honneur est r6servye aa-x tSluvros marittirme-s de sau-;utaig-r t de secours et Pon arrive desvat le stand
l b plche et e institutet Occ4anographique, Ce dernier expose les r.xsulit.a = de ostt travaux et de ses recherches ks
phas rBcentes et pr~snte des collections de poissonf, de coquillages, de mollhasques, toutes plus tranges les unes ctue les
ites, p&echbes dans les grades profonr lurs, la pl.rpan lt i l Pricr.: Alb-ut .e Manatc., p;-rt d. I:a .ience ocanogrs-
Akte.
A' ler itage, dans une plee en roto:Je, ouvrant i.ur Ia Seine. s w itae c ,il,,n d'honneui rcnser- l I'ExpositoO diu
Miaiste de la Marine NMarchande laqlulle synthtise in ur. raccourci jurlicieux Ik r6le dc In .1ariTne Ma-rcbhndc das i
riconomie national d'un pays et son influence sur In produ'tmr on indu.-tri-'l: et ar la chiliiatjon.
Das Una coin de cette salle, uni expon.ition rNtrrosprect te- t r"t'rvi.r a l'an.-icnnf marine .r vMhil dorrt Io s EO nLtr
SaeA t encore le cour des vikux rrarimn..
Et puis, voicl 6galement, au-dessou- d'une carte mu.,numr nta:l m.,nctralt le l ,I.fiu complete d Is l .na's do navigation
framal6se, l tableau de toutesi lea croisi;',e privuac- pour 1lt7. Que dI beLaux v.'lgae- con pjr.ptct;i-!.,.
Voici maintenant la grande galcrie, o0 las principlh--. Cn.. 1pagnies de Navig.itkn ot. &it chek-.an d'une f'acu "ant a.
ma~tte que varied leurs stands. D'n!hrd, lu Comlip..grni- GinAle Trensat!tntique,, :La Trarnat. cun-u: on dit, o.
eOrl r French Lipne conune I'appelle sa clienti(le an;:.rica.ne. P'ui. on passe d.vant les as;wndt de la Ctompagnie dc-i
hargtars RPunis, de la Sud Atlantiqu', de Ia Compagnii ParFuet. de la Com.agnie Mifixt-, dch la Sc.-ci4t Gtknerle de
Tranaporte Maritimes a Vapeur, des c'-:g.-rics lMarit.imne., uit ultrernr-t ave rles expositions de griupernents. Voici
l Companies assurant la liaison centre la France et I'Afriqiue du Nrord Ics charbonniTrs, tl-. pttroiern. ves renirr-
weurs. Touted la diversity de 'armerment fran uis s- trout-vc tinAi reprx.-onto..
La Compagnie maritime du Canal dJi Suez h laqucllc unr. .al! .~ p'A Ik n:t' ri- ir.i:, riffr. ; chacun lilluaion.d 'au
n1 voyagfe gr&ee A un diorama o*t d&Ill-nt parallhmrc nt le!. cret' d'A-:ii t "A!'frique.
L, drmier Atage de cc btiiment c-vt attritutr A la tr-chn;1,!lce nr'ailo.
TO t l cshantiers de construction n.tivle.s :',nt rtunis ldars une v-nto salle a iou1 r it, li:ur chamirte Sy-dics,. 11
tOftJent la naissaL du navire sur ~a cale, son lanerTiu:ntl, sn achh,-emrnt- tr-i.-Ril de g.wa-t; r,-se-rv. A l'l4te des
t*ttw kra qui ont tant de problems a rCsoudre. Ccs proIlb-nim, du resoe, sent e-cpscs un P et pIuL, lin. d'une ic'n
Sfiso, claire et dta6llU, datT u pctit salon rersr v6 aux trois mots wIordi. rl-d. constructeu-:s vitese. 4-urit6

St regardqnt ces coupe, te plans cc es chiffres, kI puIllic apprend que in f te.Rns ne dUpend pas uniquement de lu
Vs gtaiee dc-s xacshneas, es desalli des fonres dc eoques. Car il y n cirtirins titits protlkme: d rAistance li 'Fue, A
tta~es lnites de fuite, qul ne saraient ttre tranchcee par tin profane.
Ce q~ &ton ne, m~m les habltuts dte grands courriers naritinu. c'est I'ainnetll'ment de precautiont prias & bowl
Paiqbota modertnes centre leurs .ianemisn I'eau ef 1. feu': Cl.isonnement.t. emplhoyc contre lIs- deat fit.auv. i.Be
SWttsltton. lntel.rente mnthode. or, s
o. oateampant de pTa. o cnstate a ec qullc- minutit les armltim.u. les eontrutiurs et Ie- d-oratcr.- s un
"t"4 pour donner ux passagers dt. touts c.la.spi, tn confirft absolu
*: A lextrtmitA de eatte gule, se trouve une sallo edo cinirmda de dcux ce:t- plat,-- l1\Vi m ,i -scL plt(vtk-St touwS -aie
i. voquant la mer et lea voyaws, ainsi que ccux e<,,nacrts ...oit I pI he, -c in, oi s Itr d. 1-r vk.,t- u-mnaria%
.Iot a tl v pV u, danaSo programme, de facon 1ad1mra1h, !' It -1itt'- tr in r--ritihli profit onrlJ de ;4
: e~awae dans ce palais.
MAI A NOVEMERE 1937.
SNombreases manifetations artistiques. eileti[iqui$S. iitt&irares ct lportlves
;:'.' mEGNEi NTS: Clee de Na0igatton, Agence&te ,-oyagee, But aux d Tourism,.
:'


Exposit


90 Broad Street
Net'-York,
Cher" Monsieur.
Nous avonls It plaisiri di
V o13 illforll r que lie !'Clin1-
bia Broadcasting System,,,
inaugui'era, le 20 juin e0rI-
rant, Iun sr6ie de c Loncert
Haitianua-Amlricalnsj:lesqlU.i S
de 5 hurem-c 5 hlure. I .. parv
I'intermn'ldialire d1t iitl'e I'r-
seau des Etats-Unis et d(t no-
tre Station A onidets c'inetc,,
WZXE.
Nouli voulons consaertl'r u n
Concert A la musique de cha-
que nation ou groupee na-
tionis latinel- L'n de nri f an-


g a Marine FraniaisU au prestige de 1
I pIVIllon digne de a; reputation. Ce
n, puisqu'll s'-tend sur la barge de I
,'!tt pa encore eu l'eceasion de visited
1 cadre rnmaitime eat rer extkrieure
(ltre (l plus puissant du Mond.) e.t
we aorte de petit port particuliFreme'-
as archittets ont donn6 i ce pa.:X
wheoteOts de point si gracieu.x rui o0.
Lersqae par le portal beant qui s'u.i
gchande, iks apertoivent tout T'aborJ


: h n os frai. et pour Ite plaisif'
( de nos 6c'outelurs r-adio,
san.s aucune' d6p etns do da
;part des personnes tui font
Sde la publicit6e P'aide d1 no-
Stations. Nou. persons qure
c 'st une ri oune occaiinci de
nmirll fire conunitre, dan-;
ce continelt, il n iusiqule de
votre pays.
S Vous rnlel'eciant dc'avance
poll le concours quite .ous al-
lcz nou-is donnc'r cn I',ccurren-
SCQ, neo1. somnwtl
Sincerement vbtres
Columbia Broadcasting Syst ie ,


LA MUSIQUE

EN AMERIQUE



sNous publions aveT plaisir
lea deux lettres adressies a i
noire Consul Gmntral ai Nerw-
York, M. Charles B. Viincent,
la 1&re par M. Fred Lynch, re
prisentant de la fRadio City
Music Haln de New-York, la
eiwme par M1. Alberto Zahlner
a u nonr de C 'olumbia Broad
SCasting Systemg- Ellen por-
tent i tIi connaissance des ha;.
ties les beaux progranune
de msique latino-amT ricaine
don't les morceaux seront ra-
diodiffuses i I'intention dte
Stoue tcex quii h'int'resent anu
g yranm .Art.

NeLw-'York, te 2 Mai hrt7T- -
Radio City Music Halb a
Cher Monsieur,
Le < on the Air>, un des meilleurs;
proprammes symphoniques de
radio, est maintenant radio-
diffuse, chaque semaine, it vo -
tre estime pays -
Sachant que vous et les ci.
toyens d'Haiti serez interes-
szs, je vous &ris pour vovl:
demander de vouloir bien ai-
der le Hall> a faire connaitre do vos
compatriotes' 1'existence t-
1'Eexcellence de ce programme.
Dirig6 par Erno Rapee, fa-
meux chef d'orche'tre, et com-
Spose des meilleures ceuvres
Isymploniques et d'opera, le
|Radio City Music Hall onr
I the Air> est radiodi-fusd
shaque dimanche aprbs-midi
Spar les Stations WJZ e i
< Blue Networt) de la Natio-
nal Broadcasting Company,
1h 12:30 P. M- (Eastern Day-
light Saning Time). Ce pro-
gramme cst envoyvt h tous le,
pays de i'A urique du Sud
par la Station ti OndeT cour-
tes, W3XAL, Boundbh(ook.
New Jersey, (17,780 k ilocv-
eles.)
Dans quclques-unes de ss
diffusions, -M. Rapee se pro-
pose de fair hlonneur it votre
pays. Je sui.n certain itr.c vus
compatriotes apprecieront, .
leur just valeur, cos inte.re1s-
sants programnmes qui ne sont
qu une source te plais r et d'a-
rn tit' q ,.; 0 ti"n ])rio i'c'U IW *;, .', ; l-A
di ('itv Music Hillb-.
,it- voits sC'fai. l rb t .,.',',U I i--
:illt tde passt-r el'ttc. infol'Ila- -
tion i vob corrrtsporndants a-
vec la dtnmiandI qu'elle soit
plubllic p1al- ]a j'ireS- dic 'totr

Vous r it er'ant nos meil-
3II n VC' l, ns
[it.n V~"ltt t:.,


New-York, It "2 Juin 9S37.
Au Consul C('n6ral d'Haiti,


LA STANDARD FRUIT

ET NOS ROUTES

Nou.-1, clr n- ; .avoir jt1iK
con forniment h I'article 5 dllt
dernier Accord intervene en-
tre le Gouvernoment et In
Standard Fruit & Steamship
Co. .of' fait i, cette C(umpagnie
a fait parvenir ier au D'-
paute-ment des Travaux Iu-
Hliesi n chique de (lx .Ville
Dollars re prfkrwntanLt a con-
trit,'tiu ion, pour I; iois d'A
vril et Mt hai, itla (Constructionl
dets rou te (Ievant ceitscerv ii Ie-,
regions cultive.- en ligue-s.
bananes-


UNE ECOLE
D'rED CA T7IOV
P IYSIQI '!:

Nous avuns app]ris quo, sur
l'initiative de notre ami Marc
Boney, President de la F dl-
ration Athltique d'Ama.
tours,i un group de sportlfi
se proposent d'ouvrir bientSt
une Ecole d'Education Physi-
que.
Cette Ecole don't !'impor-
tnce est incontestable, di4-
jensera de enseignement.;
th(ori(ues et pratiques sur Ie
Sport ein general. L'idee de
cts lMei'eunrs est me'veillen-
se et sa realisation ne peut
ttir( que binfaisante pour no.-
tre jeunesse sportive.
Nous en reparlerons pro-
chainement-


DES TOLES A ACHETER
On demand deo tables er. bon
6tat.
Priere de s'ad:c.'Lser au bu-
reau du journal-
--- -P

nonceurs expliqucra I'orig-
ne et les caractCristiques de
la musique de chaque pays-
Nous voudrions prtsvtnter
aux (kcouteurs (It ( ra( dio di
trois Ambriiqule die la rnusi-
q0ie nouvelle et fair en sortte
que causeries y relatives
soient aussi soignruses, aus
si instructivwtis et aussi inte-
ressantes que possible. C'es:
pourquoi noius serions trees
heureux si v'us vouliez bien
| fnous f >.Ere 'ut,,lIt- .i r tl' 1C,
tion.4 at f e 'i ct, ntln (10,. llrOr
('' i 'taili ps (,tiP.: w sit iii? 1l1 Ct'V-
I tali. r-its U st-. i l u' tre pI ".
qui Sc trciuvL-nt LCtCIlt'ci[n tllit
aux Etat,-Unis, aussi biet.
Srne qtielques bonnes sources
(F'ill'l'nlatn poll\ s t';:t1 -
.serie' s -4ii1 li IIuIzl-,?iL.It'-
Ni i t a1 In;ll -. t'i 'tl(\L r tin


it,'C la t !tL1S.quO Ilatino-Aralt
i li ;til ,, ;ili : ': i L 1, I t, l 2lt' s1 -
ilistes ou gz'roupes do musi-
i ciens intcressant.s
SCe procgrame sera prsfient,


-,. .4 i ^i j % ., -
.,T E FO [ ......n.. N EN 189 6r .
.QUOTIDIEN FONDE EN 15


. -




---- ----------------- ----.,, !,,---



tYATHr : ~.~ M ~flR7'A VTPk~ .C. P I. -. -. u -


C OVVTw E ,DANS LK
TRAITfIE NT DES MA-
LADIES DE lESTOMAC
7BT DR L'TNTESTIN



Nombreux sont les remedo- |
qui ont Wt6 preionis6s jusqu'a
ce jour pour le traitement des
affections gastro-intestinales.
4ais, avec leur employ, le. "
maladies n'6prouvaient qu'un
soulagement passage, exi-
geant, apres, de nouvelles do-
ses du prpouit utilis6, sans
que le mal soit d6finitivenento
arrache.
Apr's de nouvelles recher-
ches, un traitement radical
et spcifique des maladies de
la muqueuse gastro-intestina-
le (irritation, inflammation,
ulceration) vient d'etre d6cou-
vert: la Stomalumine.
Cette medication, agissan:
par absorption, forme avec
les acides en exces dans le
sue grastrique' une solution
mucilo gelatineuse, isolante
et protectrice, qui permet a la
muqueuse de se reposer et de
se reconstituer tout en lui
gardant ses faculties de diges-
tion normal. Elle fixe, en ou-
tre, les ferments et les ente-
ro-toxines, prolongeant ainsi
son effet dans l'intestin- Le
malade peut alors s'aimen-
ter sans aucune privation i
aucun trouble et recouvreir
definitivement la sant6.
Les maladies les plus fi-,-
quentes et les plus rebelled
tells que: hyperchlorhydrie.
dyspepsies neTveue.-S, ulci~e'-~,'
acrophagic. (dia)rerhes -vo-
re nmme les troubles cde li
grossesse -. .. l don't le' syni]tr ,-
Imes sc t'ra(luisent pai' (d nat
sees, brftuires, aiaseuvs. di-
gestionrs ]ouries avCeI tenda(n-
ce 15 I'asoupissemeS( t, dou-


leurs au screux de l'estomae,
vomissements, hemorragies,
etc.. s'attenuent rapidemen'
et (disparaissentt
LeU er6sultats de ces reeher-
cOts et Ces applications pra-
liques do la Stomalumine, re-
n3Idle vraiment heroique, ont
etc exposes dans une brochu-
,. (n. toermos simples et pr4-
:- ) D--s illustrations et des
.:':p>l, pris suir Ie vif par
doe rnode tins s.p:!eialistes per-
Stittrcnt n outre t chacun
i4tudliier 'faciiement le roua-
'e:( co0i1uIplexe des maladies de
imH 0eu0e g~tYrOr-intestinae,
ID. lorl;-, i pourria mettre fin
a des traitements maladroits
't t 'op o. ,' in centre indi-

tet onv~ira'e seraa address(
-'tijtrteriient a toute person-
a; i'rIi en .lera la demand 8
S. GEFFRARD,
i. :, nacten, 183, Rue Ferou,
Port-au-Prince,
Distributeur pour Haiti.
(Phone: 2296)


tElC NOUVELLISTEa.
p.,


FLIT'

retourdRitpas
ol :, u


.. "






ce qu'il faut fire,
lorsque vous tes t
pris prt uo reftoi-
d/ iement:


QFIASPIRINE 4
tE PRODUID 0E CONFIANCE) B
* r


Aiu [,t'r chaque muatin
P'ree3z


Pour tuor los punai es. vous aveO
besoin du plus puissant de tonu les
Insecticid esFlit. Flit tue vraiment
160 ij"esses... et pour toujours i No
tache pas. Nouveau parfum ngr6a-
ble. Exige a lbidon jaune A band
ueit et soldat.
V UNE NOUVEAUTEiI
La poanre ittWe icid FLIT
Wfit mcrve-Ale ctontnr Pa-
,a i ,, Ca ards IFourmia.
Anautt Ic l patca des





iBOANE OCCASION

A vendre une guitar en
t'es bon etat
>iirsi' i !;uieur Mar-
cel sjquiat ai BH '--au du
Joniiiial.


: ....'; 3-s:2M:A^^raidaams:
) P:r voitr sante et Vluzu Ir :'
&> ... a..i.^ ,aAasail i ....:,B!lt


D011 nOUiEAU En EMUI
Prolongation de la vie sain. etactive
Traitement des maladies t
Ici tp- Sc ar i ;;i ;I s cirJ- brri 'wn-anis
uie A f: iihssenf-ni de I Crgun isme rutrui1n,
oan inoxicatou n p4;r I'acidL Ltrqe, itnbi que
les m:al:tlier tin teni'.te pfro ce cit mTu e ia

;fti L egS c hiS. S ar Cu s dC 1i i-s s p et-
,:qucs it iicI s et nat;ne ;i s.nie peu cent et-re
rentittes t r n! pi, mu:i^;nt p. iu c far~ffCrtcio. tdens
( niuVI ::r, c:is .i dtmc ri s s;taies
L( ml.'e IC K WE-)._._.L
i-s.& .l{.i.4.:ii (;iic. uri rt f ror !cu"rIe c i0es -
mfC)s idn aorps l!h.ttian, ionfd !a s;Pice ct es
( cfnr e~ nPrtrtfe ;i; tevc ta t;[liEtihan. ctrS; Oti ct
it glrife c tde Itr;m j, o.k's Arsi I~s I t incs. 1
AprPs n coure ide KALEVFL.UID, U'&n mst inscs et
vos ni mAdsis ctc-wroni, is depression ner-
vNr.e cisp :it nir. You' dVe-icrxd7 dsispc et
g.ai. iouitPz tie Pa vie heue et stone.
SKAI.L' lULLID a oitcnu 5 glands pris, 5 rnat
d-tiiles d'or a P:i i-, Lon(tires, Bruxciis,
FloeicRe. omeniE. En vfie Plans lonitPe Ite
*'%. phai ma:cis. ,aliora'oires du KALEFtLUtD, 66,
Bid t tb m;nl s, PA it }S, t)Denande Rr-,u ii.,ient
la brochure esliucattve ci risle &ses tierison3
is dpl; a Portau-Phiac : Pbarmiaci. W Bucb,


Et quand elles

se sentent fati-


guees
trouvent


elles

11un


((ascencetur>>


dans


u"ne


CAME L.


I



I-


:,I. tn-. it I- IbynotaT'i'ae-CcAg Ia. vI'. in (tarn. Nr N Ctlan*


Mlitr r ell- 4 utton, o l,]r
.* I.,' rl i rF'i p; -r .' h'l
'I r1 '1 r- rR i -j-A lur
- -. if r. it o dt ur- i pt ure
C' rrr r.ri.-. ra fi. t W- .. t 'a
.. 1.11A 4 ji(IDfl-ti 11'C,


1.tta




in,c su tr ie rf t L rai tdu.
bOiiCrOlIp MonraMhi W rne A i-t'
L 'IW 4 itt cc!ll mittif"- 113'l. i lnl(UC
hu'dt6 ft ,ittuliir n. <;anci '. ali
Mar-hd li Ler t"i.Cameli. t'Uagtflent
pi"- sur I-." iit'rrn.


Sici ce que discnt ces as-sirites.-lWn i --' r nton Lenore Kight Wingard -- uife dt s s ,'1 '-s.d>1h
li t: j-d Itrf ere : iC;, Cl i m l, put ur hut .i i. ..... rT t l r hivle; an;.$L Ii c:-.i; uI Jutl .IJt.'hIi ,
.LI:S 11i o t jamun is aigi SUir mcs ff1 i r., pi.iti'.i: e i : a.f'aiunt riiloumcnt Ian g-r. tr:t';-.i i QuI
.ain:sir it Ics tumer qUUid bhn me si:r.ti '. ,.Ji ieliti constitue une pa;ic do to ouil. 11 anunintnte ia fa
que j'at ensure ille autre ralio0 pour i. t iilri gonU dont .Canmci m'aident a d gustr mres ~ p iN. s
qut e'le's c'et qu'cllUes me donnr nt (de :t vi'ru'tr titugc&s tqi. -. puise etre. Et je pui 4t.joutl
quiland jf me sens fll'stLce atpresL un travail ab-" q ue CancmeI n'irritent pas la gorge.,

( uerbant. -



Tabacs Costlier

n'agissent pas sur les nerfs.

Los CAMX I sont priparees c
avet de I.;-- ,tbacs, plu tins et
plus chr i n 'iminrte quel
Saute me' a;r- c-.:irc. "


E. HAKIME Distributeur Pour H!ati.


f a


9
S


-'- '--" a



caa
.-tI~


". Attencir"-' ;. ."..
*, ^ .. .... ..... .





plupart dces ml '.:. .. t
par cette c., 3C: uilIr'. i de itl C' *1 I)(t
mainter ant, .liminez-les. Au rivil, cay::t m ,'-:, pre .,
ln vCuen dtENO'S Fr'it Salt.' A', :: '..., ,.:-
r ,confirmant, UNO ncttoic l'apparcil d 3: f, pLiit f,,l' /'
i'n:', tombat Ia consipaltfl'i ::.a mUJiv d.: (c.r-, i.. ,. ,:..
Itr.imn le d'upps'Pt it t vou, rend la bo:ice : r.rt t: /r!iktbi. '%ar^
, 'i n- in ,


1.




~~ ~ --- -- -- -- ---u~j-~
Ow t *P m.
... .. .~~~..w.~~~.,...*,,,..,.,.. .,..1~rl-ow. v..lm"$KMn, -q- mm
'~"'''~~" ..;.~-.LE NOT, TIVFLtVT I-J"I!,"Tl :


I~i' irs I' DIVORCE S


CABINET
de
eM. A. LAFONTANT
s et
Ett D, CHARLIER.
Extrait
:b ert Egalitd Fraternit#
I fpubtwie d'Hai'ti.

S.An Nom de la Re publique,
j4e Tribunal Civil de Port-
auttPrince, competemment rf->
ani au Palais de Justice ei
Sendu, en audience publique
le jugenient suivant:
Entre ]e sieur Seymour
uge, proprinitaire, demeu-
rant et domicilie a Port-au-
Prince, demandeur en divor-
ce present en personnel et as-
sist de ses conseils et a,'ocat-
Mes. Marc-Aurele LafontanL
et Etienne D. Charlier, d'une
part;
Et la dame Seymour DougE,
ne Luce Maignan, proprie-
rae, demeurant et domiecilie
i Port-au-Prince, etc...
La cause appelde, et.
Faits... Droit... Vu au dos-
sier-
tPar ces causes et motifs, le
Tribunal admet Ie divorce du
sieur Seymour Douge centre
n spouse, nee Luce Mai-
gnan, autorise en consequen-
ee les parties a se presenter
dans le d6lai utile devant I'Of
ficier de 'Etat Civil compe-
tent, celui de la Section Est
de Port-au-Prince, pour Ie
faire prononcer, les formali-
te6 de la loi prealablement
acccmnplies, dit qu'il n'ichet
ptis encore d'ordonner te par-
tage cte la communaut com-
me le reelame la d6fenderes-
se, compense les ddpens; dit
que vu l'art. 6 de la loi du 10
Mai 1920, apres le prononce
du divorce un extrait du pre-
sent jugement ainsi qu'un ex-
trait de Pacte de dissolution
du marriage seront la dili-,
gence du demandeur inse6rs
dans Fun des journaux s'edi-
tant a la Capitale, sous peine
de tous dommages-intr&ts&
enters les tiers s'il y 6ehet.
Donn4 de Nous, Rodolphe
Barau, Doyen en audience pu-
blique du dix huit mars nil i
neuf cent trente sept, en pr&-
aence de Me. Dominique Hip-
polyte... avec 'assistance deo
Monsieur IAon F. Smith, etc.
II est Ordonne, etc. En foi
de quoi, etc. (Sign6): R. Ba-
rau. L. F. Smith. Pour ex-
pedition conform : Colla-
tionn6: Sign4): L. F. Smith
*
Liberal Egalit Fraternit'h
Iipubliqu tfdHaiti


Des registres de FEtat Ci-
vil de la Commune de Port-
au-Prince Section Est, a ete
Kxtrait ce qui suit:
L'an mil neuf cent trente
ept... et le lundi vingt qua-
tre Mai a huit heures du ma-
n, par devant Nous, E
dDuard Baussan, officer de
'Etat Civil de Port-au-Prmn-
t, Section Est, etc. a compa-
rI le sieur Seymour Douge.
demeurant ct donilcilie ."
Prt-au-Prince, ayant pour
:nseil et avocat Me- Marc-
UrIle Lafontan... c,.. etc..,
SUr quoi, nous Edouard
ssan, Officier de 'Etat
Cil de la Capitale, Section
t, Vu I'expedition du jug-
nt, a signification d'ice- i
it la somnuation ai la da-
Luce Maignan. procedant
al execution du dit jugement,
.e Vetu de l'article 246 du
'lCe Civil d'Haiti, avons pro-
lo que le manage subsis-
.t enltre le sieur Seymour
0Ige et la dame Luce Mai-
aj eBt dissous par le divor-
dont acte fait et pass er
rTt Bureau Rue F6rou, en


iAM~


F ..1 1tt'7


Lot irie Natiorate

d'Haiti

415, Rue Bonne Poi,
Phone 3358

GROS LOT :
DIX MILLE GOURDES
LE COUPON :
DEUAX MILLif

LE BILLET A :
DIX Gdes. SEULtE4MIE:NT
N'hasitez pas a rigqueir, cha
que moin, celte modique tra-
teur. C'eat un genre d'cpar-
Vne. Et puts n'oubliez paP
qu'il faut souvenir Notre Lo-
terie Nationale, ear ellUe ren
nr aide, de son c6te it beau-
coup d'Oeuvre d'Utilit it tde
flienfaicance Publiques h IIra-
I'rs tofute la Republique,
Pour loutei tes reasons,
Hrt'iliens on Etrangqers, ache-
th done voire coupon ovi vo-
Ire billet.


~~~M


OLO AN

Le Vapeur PASTURES N.
B. Voy. 77 de retour des ports-
Colom bins, de Cristobkl, C-
Z-, de Kingston Ja,, est atten-
du le 9 Juin 19:27, en route i
u&irne jour i 1 heuro de Pa-
premnidi pour New-York vi,.
Port-de-Paix et Cap-Haitieu,
pregnant fret, passagers et
mal e.
Port-au-Prince, 1& 4 Juin
19T7.
W m. E. BI.EO,

Agent (i;talt


OBJET PERDU

EAtre les cliniques du Dr
ThIbaud et du Dr. Lemke unf
paire de lunettes a ted perdue.
Bonne recompense sera accor-
de ii celui qui larapporteri
au bureau du journal.


A VS MEDICAL
CLINIQUE
du
UrT LOUIS HIPPOLYTE
Ancienne maison
h. Durigncaud
SRue des Casernes)
Consultation :
2 A 4 h& 1 p, a


A IS MEDICAL
CLINIQTUE
du
Dr. FRAN'OIS DUVALIER
Rue du Dr. Aubry
No. 154
Con-ultations tous les jours
de 3 hres. A 6 hres. p. m.


'preance des citoyens: Geor-
ges Villefranche, journalist
et Iren@e Aunoual, mneani-
iten, toun deux majeurs, de-
meurant a Port-au-Prince,
temoins express requis par le
comparant... et nous avons si-
gne le present acte apris lec-
tu re faite p)ir nouLI assist ide
Mo. Mare-AurMle Lafontant,
avocat: signed ) Seymour
Dloug6, Gooargo. Villefranche,
f. Annual, M. Lafontant, av,
et Ed. Baussan. Collationne:
(SignO. : E- Baus.an.
Pour extrait conform,
M. A, I~FONTANT-


A LOUER


Une Halle de 12 mn en viror
situee rue Dantes Destou-hes,
Anciens atleiers du liWte,.
Cotte Halle situee (dana In
c cur conviendrait a tout usa-
ge.
S'adresser a Madame ChM-
raquit mmem adresse ou de 13
a l h. sonnez Ie no, 2731.


(zzzzz7


k k."

NS
Sgt'- A


DEMANDED
LA POMMADE
La-Em-Strait
a la Cordonnerie
Mont-Carmel
Hi YPPOLITE JEUDY
cdlbre preparation de
Jto-Ro-Co.
139, Av. Trujillo,
Phone 2182


PORT.AU.PRINCIW A i
rand asBsortiment de verr,
ot de rmontures pour iunptt,,"
de la meilleure qnalit&
Gread'Rue. en feae de
Jofn IL Woolley.


IOUDDE DEITIFRICE PEPSODENT


Lt Puttfbcf jra'UF
I;!t~g~ Q':;Ph t ia :'d


i









i

1
1


*-- t
v'a-
'4 ii .


-


--


i


E. HAKIMFE
Seul dszlrtbuciter pour Ha'i!








II ost un fait Si0nii catii quo p luiours


FORDS


ont W achetes apr0 s qu'on aiR entendu

l'aoinian d'un chauffeur,

Celui qui faith Ie mstier e conduir un

tvoiture par les pires routes et dans les

vnuritios altmo phrique let plu

dfavorables CONNAIT MIEUX

13 rendamentide oette VOITURE ditiingl ie

i3< por so perfection unr FOR D

.:iccede toujours b unec FORD.







deosse tousles precdchnts en
Beoute, Contort et Luxe.


MOTEUfiS IIITIENS.S. A
La Maiton de Confiance.
| A venue Trujio.-- JPhione 379

i. ___ ..II; .


I





8-& -19 7 LP..,.' .. NO'U.E.Dp8T...... ............ .H ,=== ga ,*= :-, i "+ LE N Ot!V gLL, E *




DER RES NOUVEIES DU MONI


Regues ce martin par Cable, Radio et Correspondan

--. -.------..., (STATIONS HH28, HHH, etc.) -


E ENTER


ce Aerlenne

^a0)* p^ t <^lt-**M '-........,


LE PROBLEM DU CON-
TROLE DES COTES
ESPA GNOLES
LONDRES- Le collabo-
rateur diplomatioue du ly Telegraphn a (tonne son a-
vis au sujet des riponses dui
Reich et de oItalie dans le
problnme du contrile des c-
tes d'Espagne. < Mime si les
premiers 6chos de Rome et cei
Berlin, cit ie journalism. ?em-
blaient indi~cuer une recep-
tion sympatiue de prop -
sition bri.a.. { : i ; r
que les oi-' e .-
no-italiernre Co:"
plan ang .> a-e
te des inuu
nement de ParLP de '.r%
bien `es ncr. '
7 1
Coann e_ e e nD',


CO~ >-771 8
saera.t pl'o J :er de la : ',

U rP F e I .



ten:i';p s cn't- .Lii r un a --
Vei ci 0r c i i -, t unl -
olCtei -+-(I't ,c' -:..vi(tF ues oni


I ch dance de voir terminer bien-
I tt ies ndyociations.
F..SS 4. DECORE
"'- E ITL.I ; ,.,
B .IERLIN-- Hitler a confe-
-- 'usc!li la Grand'
(. 'ix de l'Ord:e du M6rite de
:,i;g AHemand recemment
c--6. C'est le premier home
'-taL recevoir cette dis-
nut lion L'acte official d6cer-
r:iut c'tte decoration est ain-
'*. co rm : Au nom du gou-
r;)e:--nQ n allemand, je con-
te a Son Excellence, Beni-
:) Mussolini, chef du gouver-
en :en; royal italien la grand
: oi tr i'oti'-dre du mirite d E
A iglj alimIand comme si-
:. 0" emon amiti6 et pour ho-.
.<* ]-: m 'rites qu'11 s'es
r,,ft.-> :n enc Putrageant 'ac.
d F 1'i1dt ia e ntrre I'Italie et
+>I V-.. Yon HIassel, Am-
bassak-r du Reich pres Ie
Qui~r re tmettra prochaine-
,:eit I-;: In-ignis au premier'
-lusaolini.

REVUE NA VALE
ITALIE\NNE
jl(, l.e no revue nava-
le a laquelle participant 120
units s'est derloulee hier ma-
'n en n reserince de Mussolini
el de Von Blomberg. Le duce
", L F..t 1 1 F.avion. I a
: ..:(. ii i'orne. ) 7 her- .


res en route pour Gaete o-6 au-
ront lieu les manceuvresC II
c;;t accomp-gii-n entr'autris
4 persomnalitCs de son .-,ous-.t-
Scretaire la guerre, 5 la a-
rine et A h'aerongutique.

I ARRESTATION DE PRE.
STORES CATHOLIQUES EN
I ALLEMAGNE POUR CAU-
SE D'IMMORALIT
BERLIN.- A la suite dui
(diseours violent prflonone 1 !'
ser'a* ine derniere contre I,0
Sclerge catholique allemand
par le Dr. Goebbels qui a de-
nonce limmoralite et le d6-
rVi lement doe meurls des reli-
g icx 0du pays, a gouvirnae-
nic-nt allem and c,_iurinnc-e a
mettre en prati'it es ncna-
cos, Inaugurant :: iLtte con-
ti-e l'Eglise alimande, Ia jus-
rice nazie a proerbd hier ma-
tin i l'arrestatiun i- 11 tpr e-
tres. Hier plusieurs chocs se
sont produtits devant qcuelques
,C]dimscs de Berlin intre les
m1ermbres fanatite- diu n6o-
i paanisme prech6 par le ma-
IrcChal Ludenrlori o 1 i eca-
StioliqFIeQIS, tanlii- JOi Oeux-Ia
,'nie talent au course des
services religieux. Les pre-
tres ont. etc em wtsDi'.inneo >ous
'ac'cu:ation < < au coui'rouX (1du KoulviI'ne
nFcntb;. L'Eglise ;in]:;iiand(e est.
ntic d-tns l a lde e av-c uni
>sag-e adres's a;: i.uupke I n
repinse au dernic.,r discourse
du Miinistre de la i'Frpagan-
de. LC message rd\vle qou'au
moin. -. pour 100 des pre-
F 2.: -L olique. allemands
71 < ; :': F r' F'* a' -l 'Fs m oinF'
. v rt : :;^ 'r, ; 4 -,.v rs. R eeont-
,nc '; L' c',: 'c'c--ie- Piituir eon
Sprence de 12U.0OU jeunesses
hitleriennes a ddclar6: <11 n'v
a pa e ]t 9i. sance a I'nt6-
Iieur et cn Id(cors du Reich>
qui eInpecherait a son gou-
\o.' iiflnt d'atteindre ses
ni... Une s6rie de eongrb-
I'!' 1 intt -" 4FF 1ona6ox soca-
o!^nn lls a Ijour-
i 1 Ui ..rl go11u3' En pre-
.' cLiufn'naires du
Han 're, Herr Rosenberg,
e ..i du paganisme na-
mi, a -iclar ue le national
soc-a:: e veut non seule-
mclt la t an -formation poli-
tiCu, ,:K :':. I', mIais aussi la
|r voi.l~U i tale- II atta-
qua !e. v n:i_. du r-gime qui
veun. t i. ip-ccher Lessor vie-
to 'i:ox du part. < Sini, dit-i, se eachent dans


ne s'6tend pas au domain mo-
ral. I.e national socialis-
me fail appel P'homme a!--
letnand tout entier.> Puis i1
'eii t' mila ;ux: el,. ua-5 la culture chrie-


rTHE TEXA'.S C'.
(CARIBBEAN) LTD.
A le plaisir d'annoneer at
tous ses amis et au'public en
g;'nmeral q(ue ses bureaux ont
e:tI t 1a.t6 ;,i ie a a Rue des
Miracle No. ': ,, en face de t l
Banquet Nationale de la iPvl,-
publiqbe dUllaiti.


Bureau:
2690 et 34.4.
Bizoto1 n
3196,


Telephone Nos.

Tilephione No.


A I'CNURE
Grande ma rison base, sise
Avenue du President Twjil-
lo, No. 411


titnne auxquels il reprocha
de frattrniser avec le mar-
xisot. ('e. prttr'ld.u dIfurn-
M-ur.lr otit iL4MI n(It I on 191.8 'oc-
c -'Iion tti! d' l rii ir' !ieour idlt'al .
I'n coliiltl:..t ii r6cliama pour
le national w-,cialisme le droit
exclusif dc la formation de la
jeunesse. I.e Dr. Frick a en-
suite parl> don.s ; x i,,lisOs, diclara.t-
ii, de -.. i u.nett 'L .-e 5 ; F'smr-
ves i l'la t i n. ,n .o-., ia li. -
tI : I ( t.'t;iL tion Ciic la jeu-.
nesse apportien Ia 'Etat na-
tional socialist

LA GREVE CONTINUE
AU MEXIQUE
MEXICO--- La grlve des
18.00)1) ouvriers des petroles
du Mexique continuait enco-
re bien que le President Car-
denas ait declare que les horm-
ime r'etoturl Ierolt a leur tra-
vail. Le plan pour un accord
a taE cou nraiie quand I'union
des leaders a vot par 13 con-
tre 14 en defavour 'une pro-
position d'arbitrage-

UA\ DC( LARATION DU
G(/ ERAL
QLEPO IE LL [AX, O
SEV li.,; ).e General
Queipo L 7n 6tl-a'
< visited auj?-iuo 'n ui ies -ives
du Quila lui'ii ir Tout(l cet
te zone av' il (eLL' d e
Avec Ie chtingment de regi-
me cette zone est maintenant
un veritable verger, mais qui


n'a puR atteint, peut tre to
te I extension possible, wai
quli s dvecloppora enorgt
nut t.r permetra do fair vi
vre ta Pais pltitiour farrnd,
les. Puis il a d6meneti, les in
formations des gouvernemCen
taux relatives au front de
Biscaye. dit-il, sur lc fairt qre mnalgP
leurs dires Ie pic eat encore
entire nos rnainfs. li:i ]'ont oc.
upd qucLelque. houios. It fit.
rent d6elogis bierL. Le massif
est enotierement en nos
Smainsn.
UNE VICTOIRE DRS
COMMJNISTES
LUXEMBOURGEOIS
LUXE.MBOURG---- Un. loi
Srecemrnent votee par la Chain
bre des deputds pritvoyant
entr'autres measures la disso~
lution du part communist,
in i que cdes organizations
de droite qui veulent modifier
par la force ou menacent la
Constitution et les lois nation.
nales a 6t6 repouss'ee par un
p!6biscite vot* bier a une ma.
nrite ,i 51 o o.

.e Nouveau Testament 9ee
r nAi nvoy4 gratuitement, sur
iLtulndC, it touted personnel nl
possedant pas le Saintes K.
Scriptures.
S'adresser a M.J. ALFRED
' P.:ARCE. A Port-de-Paix.
Pour Port-au-Prince, s'a-
dlress.r au Pasteur Mitho.
dise,(Wesleyenne) ou au Pa.
leur Bapislte.


PNEtS FEDERAL

VOUS DONNENT UN BON RENDEMENT ET DU.
RENT LONGtEMPS PARCE QU'ILS SONT FAQRB
QUES A CET EFFECT.


r-4q

L' "j~l


FEDERAL signifie: PluS'
de miles, plus tongue du-
ree et moins de depens-
par mille. La construc-
tion des Pneus RAL.> < Cord> empiche I'chaul.-
fement qui occasionne '-It
su re p r a t uree-. L. a,
Pnieu;, PEDItAL pn.,-
dent tin t 'i.on Itall t ir
I q i rC-ci~ 4 (rI F 31 I tL (' I1
i. U Sount co .-t 111iti.: avoc tic
large fils qui ler' pe -
mettent de rouler avoe tl
maximum de Securit6 sur
n'importe quelle rute,--
Ce qui caracterie Ies
bons pneus mniodo.neri
Pa u jou rd'hui

AC'ESTEZ LES PNEURl
d FEDERAL%
CE SONT
S.,lLES MEILL.-iS


-re nlp *WrtOar r frlWs -HMWWf


VICTOR J. HARRY,
La Sa4ton Aou ne 8? Ru, Pve


Dvvnes votre procpre Croptable en oTivnartt un
Oompts de Cb6que is Banque NatUona ., je L

pnbhhqa6 ad 'aiIu


ESTOMAC PROPOSE
TETE LIBRE.


On doit la plus grande partl;e,- /F
maux de tote au mauvais fonone-
nement dce IPrgane digeostf. IL
mnauvaiec digestion. le&s a 'uUlO .
fo&e, la constipation sont i5'; Wr5i'
les plus nombreuaca de ; :, ,;go ; /
ne qiut accablent journellenmwt "
mIr.eri me personnel,
Pour se tibtrer de cts rnaux i
tite, it faut combattre le mal it la
racine, c'est-4-dire, &vacuor chaqu<;
jour lea poisons et autret impurett
que lea intestine ont emmagasin.s
Le SEL DE FRUITS PHC2OT
connuduu monde entior, gtrace ',
gofit agrrable et son efflcacit6 vow.,;
aidera & obtenir de fagon surpienate
le bon fonctionnement de votrfc ,turnat I
et det intestine, et pour cett rnai ,l
6iminera compl4tement ce. ttrrinbtle
maux de trte.
Le SEL DE FRUITS PICOT eott fa-
briqu6 avec des extraita natured du
raisin; as saveur est exquiz'&, suave, i
ne content pas d'scide et syunoit no
done pas do naus6es,
Commence 4e combattre It umal 2 ;a
source. Procures-vous aujouurd'hui nm
me le veritable Ste de Fruit Picof le
laxatif de co fiance.. mais n'oubbez
pas que si ce Wet le Ficot e n'West pai
un Set de Fruits.


f.de. iuAIME

R TT A -KT V ^
Distributeur pour laluli.



UL* #so dti id
REVELAITONS SESATIOELLES
vierer .P-tf
49IN. Itt"ros PaYimtl6f l
.1. taut L 0


i!w"s%. *

"~'~nT"pr7- ~K~




~44~ 9~ .W'>"",~ .........TE


Ssr'r1"s PA~tk: A


RMACIN :'


::. liAhoe 37177
... .. A : .




i. t de mettre a rde~ ire' mail




. IjA} n1 induc:trr c.ilt

gi d ;.:Xy.:8 It) sarlt l
,ra r oiru e .! 11e 1 i r




EX.Priv\'t 1)cFi-.K ,. ;1:
weillers TechniQues
Dr George, Ctsllltt- .
ix-EZl ve In .Ut. '.,
phylIct Ciqnr L ,i, '.t. .
Dr. Clement L. rn .1.
Ex-E;I ', In~t'l.t P .1-ti -a. "
de Parjs


yA LIQUELRS
ET LIQUEURS...
Ls a .:tt'L, ',r Lit' 1 i, ;
ns Qai q iediiet faier1 uxn
j de veritables liqueulri
nes n'nt qu'a reiamne
arque d'lite: Edouard J.
44in.p
ard J. Benjamin, quant
so assortment de Cacao,
Liette, Kul rnel, Nei t a r,
-Brandy, P&ehes Bran-
et surtout son farneu.x
dil X-33 laisse tollour.
gofit agriable et merveiil

Rklamez done, chers arna-
,la marque: Edouard J.
jamin chez ses depositai-
:Simon Vieux, Epicerie
Centre, L6lio Bailly et
q serez nettement satis-



* .a ecrire Remington
hine a calculer Dallon
paper carbon
es ios achnls chez
G. GIL(G.


CABINET
de

et
XIARCEAU' DESINOR
Rue du Centre No. .9.


Connaissez-vous



deja la (Citronnade



COURT 0NNE ?

V : fh.Ih- fi V0 i k3


L LA 1BR IS.ERIE e I (1 O )1 Y YE, .. 1.


SI lt


F '1 I m Q F F


8'I'& C l in I L:


ILi

HLI 'ilVLiI


. t . .-1


F- I'~~ I


Li) Li


( '.(2 A O _, _



t 7. T
S.. -
it I HS f n ( ,' f.n / *: lu i -. '.r"'
Se ,'F, ?] .. N, ," ,' ". i'
mn t .. f'l ? <.iu:'.:i] [. -, eri' aivec I'a f O
,!(. -.,. :\, [:! in',..- i,,- r 1l Ie b ,;i ... ;, :}," ho-. t .'m n ,. 1|




I:Y.51'IT TIP7IPL'.A HAIU
Le j i '.. i. i. '. .: -


L I
]Lt !a F. r.-' F .J A c, : : ,I
C'-st m uuf x orfani'i: i ... 'I ;
.*!'/Jf'l .GT'/I^fl :,. ". ." .. . .. .
.4 TF 7n I- i ;0"
4 u 7 :-inr : 1"(n .tIn pour ..-f.in do 5 :,. i: ;i?.'.. cil(tho ex.
cetc!/it pi.r is' ('C urs ( ciut Ie.2 dcc 0i J' ( la P hhiloso-
phic.

SI I I L '

L 's iD a ; :'1; r/il ,, i' fnt bIonie figure
S" .. .. :t dan l routes les
(i.' L{ :t2 '/.-.. i ,. i !.- ,
I.is N ift)it ,'tH i )i s d c .omnt la gurantie des
Ifou ij'fh ,.'L v~ .,rI I.. i.' c .. Pho n'e-,9t ,i'" LivO 1'C1-
I -
.S,'. ( t ,s.r l,.'b.. '/c l.amarr, I'honc 1 291 -
-A .1fn ..\P t i(~ (' tpis. / I"t:l u pI,'i ; 9 ;


S 1 est Contestaiei
Le faith est inrcoitestabje


LE


RHUr


c'est la quintessence


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


Clunissant les meilleurs terrors.


C'est ce qui fait son aroime


GOUTEZ ET COMPARE


fm- -- ---- -, ,- -'I- r z


i


.
'] ,





9
,1 1

a
; ^


sECURITl, COMMODITY




C. P % r' $f9ItLe
r,-, .. ri r de .arc. -r n .j r,,.i .n,


,., : ( r r f '. R-t r'.; .( R r y-:;.r,

LA

BANQUE ROYALE
D J CANADA


COLLEGE 1)Vl.:'H.1L
Direrieur: A:r". .Alcindor "
.4 venue John Brown
Kxlernat-Internat : ( nditions modiquea
Inncrirez t: ys -fnint" an :
c( .LI .EGA, ;' f I..'t .E,


.1
a.-, ; t ;i
..- -
-' L7ip rr(^


-: I F
HCiC


S' '' L.~ Ilut c t2S bIursY es,
. .icae de cranes,
n e -. itrt ip ine. une scC.


-,.; ,:, eiii ;'Ir -t a 'ditvelopper toujours le


. r r' '' u t ps ri
S '1'
r
cpt :i. o- c r -., lt
,jiI F l [ F
et ie plus i.I: ., -urtout, d'entrainer,
F',c tinn hon 'd- p constriut rice.


Z prnfei P r.u eI plua


par examplee, A


/'lact de La P ui

hat- (ourtnI e( ujjtr dfiu Jt gua in de I' let

C UAI i)-AlAiJ' DE LARET, VIEIL, OR, DIA.
S, PE ,iS T I ERE R PREC I USES, VIEIL-
S' UNALITL"S, A DES PRIX ABSOLUMENT AVAN
a-tUX.


t(7RAA. E LIQUtI1).1 TON/ IE L UNETTES ET'
,unerles e l I- er r de tozns numerop
M ond ures en nickel inoxydfuble a
Verres ovules au prix de de $ 1.00 la paire.
La liquidation durera jusqu'au 15 Novembre
fstcn ,


VERincRE

inclusive.


.I, K MATTEIS & C7o.




College Simon Bolivar

Enseignement Primaire et Secondaire
EsetignemeP m Clasiqu et Mioerne (Seftione ABC)
Internal ft Externat
8, Rue taugny, 8
Laureat de l'Allianne Francaise (Composition frangaie
aHI Exnamens du B-acc'aliautrt de Juillet 19A et Coneoura
ldo Diction frnetiat e de Juin 1935 et de Juin 1936).
St succ'--aux Examnrs du i;acealaur4at (1bre et i 2me
parties).
Le Cotl~F e S'imon etlfil.r 'S. les perd'r et mi-res de fa a
mille que les inscriptions pour I'Exereie 1es37 o recil-
vent tous les jourr ouvrabies b partir de 8 Hreas A. M.

Lau Dirfti .,


:~~r~~WI ..:i~byCte~B~ul:. .~ 1..4rr.sy~~r;..,~~~H~-~a~~ 6~r*a~?;B;;Or~lE~~e~OYlr$Y4P4sr(RsPYIP


Jli~l~h~Lllr~ii~YB)B~.~L~Y--a~*_-~ -V--l ~~ :I*


.. ...... .. .,,~ .



r


,
,


r
~at~mm, be -~b4b


AB'HH





PAG E a4 *A *..................
AQ v.l- .'- ..


" tLE NOUV ULLIST3KE -,... ":"*" -rt :4-:. .. ..


S.a. .Linuf ..WMIHW1NfuU


M LE NOUVELLISTE*
Rwe faru .No, 6
loftte Powl Noa, 185. Thptwboe o BS
QUOTIDIEN POKibt EN 188"
Pox
IIENRI ORAUVTT A CHERAQUIT
Dmrntevr'Prtrietern
ERNEST 0, CHtAUVET
Sort4ire OGsrl :
MAX DUVAL
tAdmiWstlateur :
KLEBER GOORGER-JACOB

..,. .-. ..- .- .-

LE PRINTRE
PETION SA VAIN

Nous apprenons avec plai.
sir que note ami Savain as-
sure seul maintenant la di-
rection de son Studio Artista.
Le lendemain du commence-
ment d'incendie qui a fBiHli
lui coulter un materiel per-
fcctionn6 tout recommenear-
comme a 1'ordinaire, grace a
son dynamisme.
On peut voir actuellement
exposees au meme local bien
repare et rafraichi de nom-
breuses photographies et que!
ques-unes de ses belles toiles
inconnues du public.
Les amateurs d'Art ne man-
queront pas certainement, d'y
jeter un coup d'(eil en pas-
sant A la Rue Pavee pris de
I'Inspection Scolaire-


CONVERSATION

ESTIVALE

-- Monsieur, cormmOe VOuIS
j'adore pratiQner le nudismC
en 6t(, me dit une jolie fern-
me en m'abordant ce matin,
mais je n'ai pas petfr de i'in-
convinient que vous signa-

-- Vous ne fumez sans dou-
ti pas, Madame...
-- Alrs, je ne vois pa8 com-
ment... Oh! mais, voIs n:r
voulez pas dire que vous ca-
chez vos cigarettes..'
Allons pas de polissonne-
'ie En ite, quand j- irati-
que le nudisme chez inui, j'ai
toujours sous la ii: n -
1itrt a cigarettes..
Mais dans les ruis!.
Dans les rues, pauvre in-
nocent! Mais vous no mn'avn
pas regarded? Quel est le gat
lant home qui, me ~encon-
trant nue dans la rue, neo :n'an -
reterait pas pour m'offrir iu


.. .. .. .. ". .

M. ALBERT BLANCJHET

Par le SS. Columbia tst e:
tre hier l'ex-Ministre ('ta
i Washington, M. A!hll r
Blanchet-


DECES


C'est avec douleur que noues
annnonons Ia nouvell ie Ie a
mort de
M. Alcius Alfred
survenue, ce matin, en on de-
meure, derriere le Seminaire.
Les funerailles auront lieu
remain martin a la Cathedra-
le.
Nous presentons a la famil-
le du dfunt particulierement
a nos amis Florian, Leon et
Maurice Alfred nos sineeres
condolkances-
*

II nous est fait part du de-
ces de
M. Telamon Mondhsir
survenue hier soir a 7 heu-
'res. Ses-fun6railles auront
lieu cet aprbs-midi I 4 heu-
res- Lbe eonvoi partira de I'fH-
pital General pour se rendre
A Sainte-Anne.
Nous offrons nos condo-
16ances i sa famille particu-
lierement & son fr-re M. L'ab-
b ) Emmanuel Mond6sir,


COMMENCEMENT \
fD'INCENDIE

Dans la nuit d'hier, il y
eut, it 'Avenue Magny,
presqu'en face de l'ancien lo-
cal de la Lgation de Cuba,
commencement d'incendie a
'6pieerie de M. Leonce
Trouillot. Les pompiers ace
courus sur les lieux eurent
vite raison du sinistre.
On croit que c'est un vo-,
leur qui, pour faire dispa-
raitre les traces de son pas-
sage, a allumti le feu-
Tous nos compliments a
la Cie. des Pompiers-


REX


MEIRC EDtI A 8 HRES. 15
En 'Version Anglaise
Ginger Rogers et Georges
Brent dans
INPERSON
avec Alan Mowbray, Grant
Mitchell et Samuel S. Hinds.
..1'histoire d'une actrice de
Cindma chov6e de tous, qui
dedaigna I'adoration de tout
son public pour tomber amou-
reuse du seul home qui na
'aima it pal ...

VENDREDI A 8 IH. 15
Le success du jour
LES DEUX GAMINES
Mise en scene de Ren& Her-
vil
d'apres le scenario de L-
Feuiliade
joue par
Miaurice Escande, Jacqueline
Daix, Sinoel, Madeleine Guit-
ty, Alice Tissot et Fanely Re-


SanWdi 12 Juin 1937 t 8 h. 15
Erksoirce populaire
LA BELLE DE NUIT
d'ai!rs la celebre piece de B.
ol," f r%

Vie:a Kor.ne, Aime Clarione
et Jacques Dumesnil.
..n drirame palpitant...
TX, x m x un--..,.ne femme...
(n. 1 e a< r iL, chantee


/PARA1MOLNT


MARDI 8 JUTIN 1937
en soirke ci S hicures 15
MAE W VES T
daens
LADY LOU
avec Gary Grant, Owen Moo-
re, Noah Berry et Gilbert
R (' I : l.4 1 1
...t rop d'iuhommes s'affolent
de Ctc i'n trop d amourss
szo ur Tflnt pouo la pauss6der,
pour {ju le tdrame iIeclate
soudain violent, implacable
et funeste pour tous eeux qui
n'ont pas su emouvoir son
em( Ir ',,,

MER(.CREDI 9 JUIN 1937
en soiree ) 8 heures 15
DEUX GRANDS FILMS
TERREUR A BORD
aveec John Halliday, Neil Ha-
milton ut Charlie Ruggles.

JAMES CAGNEY
dans
LE TOMBEUR
avec Mae Clarke, Margaret,
Lindsay, Henry O'Neil, Les-
lie Frenton.


JEUDI 10
en solree d
Andre Berley,
Clever dans
LA MARIEE


JUIN 1937
8 heures 15
Larquey, Line


DU REGIMENT
avec Jean Dunot, Gaby BaM
set, Suzanne Dehelly et An-
dre Roanne.


Achetez les
Pneus et batteries


oes grros

dperussons de la con$gstion
Igull ou chronlque du fole sur le
fonctionnemnt du' tube digestif
et du systme nerveux, sur la
puretA us ang. Rlgime at tralte-
ment privettif et curatif.
Le fote qui, normalement, pese
environ 1,500 grammes peut,
tous des causes diverse. don't la
congestion algue ou chronique
est taplus frtquente, augmented r
consid6rablement devolure. Lors-
IUte le fole est congestlonn6,
Is ctllute hipatlque fonctionne
mal, tes sscritions si varlees et
Sndispensables au bon fonction-
nrnment de la plupart de nos
organs. du tube diestif en parti-
culler, deviennent Fn$suffisanes er
aucun de nos organe essentials
ne remplit plus convenablement
sa t^che. Par aiiteurs, Ia boue bi-
Hiaire s'accumulant dans la v sl-
cute empeche l'tcoulement de la
bile dans I'lntestin et risque d'ame-
ner ta formation de calculs. En.
fin, t'intestin ne recevant plus ia
quantity de bile nccessaire a sa
disinfection -c ca'ecs la bile qui,
parson pouvoir antiseptique, em-
pEche les microbes de la putrt-
faction de putluter dans l'intestin
- ccux-ci secrkten: en zoute ..
bcrte des quantr"es roupjurs p!,iu
grandes de poisons ou toxir.cs
qui passent dan,. SI sa;lg occasion-
nant des desordrEs de toute;
Du c6re du tube c guT'.F ce
:.ont des renvois, de pesantcurs.
dos digestions p nit>es. de hI
constiSation atrc:rna9t avec iis
crises diarrheiques, des selies de-.
cobordes, f6tides, ne langue sale.
une bouche am.re, une halcine
force, un appedit capricieux.
Le syst6me nervcux est touch.
lui aussi, le malade se plaint de
migraine, d'insomnics, son carac-
trce est sombre, irritable. It se
ent constarnmenTr fatigue.
Les poisons charr;s par son
sang irritent sa pcau que ta bite
resorb6e color en iaune.
Dans la congest!cn aigue du fole.
ces syrrpt6mes sent d'ordinaire
16g&rement estompes, its& cdent
en outre assez rapidemnent a un
traiemnent energique, mais lors-
que ia congestion depj irstaHie
est devcnue chroniqu,. te regime
doltk re plus severe et le traite-
ment continue plus oIngremps.
Dans flun et I'autre cas, ii faut
instituer le plus rapidement pos-
sible un traitemens capable de
stimrrur 4 a cellue h6patique et de
r6lablir ecoouiemenc norrni; de
fa biOe. On obtiendra a;ni la
deco 'sn:-.;:t io: n d fuoic L- ia toera-
tn-i ji: la vcsicule biliaire. La
premiere consequence en sera la
cessation des putrrfactions intes-
tin3aes en mrme temps que la r&-
gularisation des fonctions de i'es-
romac et de I'intestmi, d'autre
part Ia puf, cation du sang
L'Entrcobyl realise parfate-
menrt ces desiderata. Pris chaque
matinrT, A f dose de 2 i 4 cuiiler&es
i cufe dans un peu d'eau tide,
ii rend tout de suite les digestions
plus faciles, l'appktit revicnt, les
troubles gastro-Intestinaux dis-
paraissent.
L'intestin 6tant d&sinfect&.-ies
sellers redeviennent normales, t'au-
to-intoxication cesse, et avec elle
les migraines, les douleurs rhuma-
toidc:s, tes demangealsons et tous
tes phenomenes d'hypertension
et d'ur&6me, Le foie reprend son


volume normal, tes organs que
son accroitsement de volume ge*
nait, f0 ctionnent plus facilement,
it en result un mieux-etre gene-
ral et le malade retrouve son ac-
tivif6, sa bonne humeur d'autre.
fois.
Ainst done, t'Ent6robyl est le
traitement qut, par son inocuite
absolue t son activity surpre-
nante s'impose dans routes leo
(ongestions du foie aussi bien 5
titre curatif que preventif.
Dans les pays chauds, I'Ent6ro.
byl est ia sauvegarde du foie. aussi,
dts que cet organe devient un
peu sensible, dts qu'an sympt5me
quelconque faith penser quit peut
&tre momentanrment fatigue, tout
de suite. il faut commencer une
cure prCvenrive d'EnterobyL On
Lyitera ainsi la congestion aigue
du foie qui, mat soignee, devient
si rapidement chronique.
* L'Enttrobyl est en vente dans
routes les bones pharmacles et
ootamment : -Pharmacie Saint
Fran;ois du docteur Y. Mathurin.
' Port-u.-Prinqe, qui fournit gra.
cleusement litttrature et ~chantif
tons midicaux. En cas de difficul-
tCs. s'adresser su priparateur : Ed.
Dehaussy, docteur en pharmacie,
66, rue Natfonate. Lille (France).
A~


La Librairie Nou

TELEPUOWNE W7

QuoTIDIENS PAP.KTERIFE- .iVUS,

CABINET DR LECTURE

COLLECTIONS A BON MARUHC

A. Thibaudet Histoire de la literature francaise .
fi. Montherlant -- Les Jeunes fille ..........
A Viollis ... Indochine S.O.S..... ...... .......
(.coite Sf'oruza -- Synthbed de 1'Eu rope ............
Sulazar -.- Une revolution duns la palx ,........
K. S Chandan -- Conflits europ6ens ................
t. Maurras -- Le Chemin du paradli ...........
('C. Maurra. L'avenir de Intelligence ............
'h. Maurras -- Les amants de Veni&e .... ......
('i Maurras Napol6on avec ou centre la France?
Hainville Histoire de France .........................
iainville -.- N apoleon ............ .........,,, ...... ........
faiinville Histoire de 2 peoples (continue ju-
qcu'a H itler) ........ ................ .. ...
iidifl lIIe Les dict catjeursL4.
I.ainville -- Les dictatr.... .. ............. ..........
Zi,' -- Fouch6ItJrL
/v.\' i -- M arie A ntoinette .............................. .
I ,. .i E rasns e ........ .. ......... ....................
t,. C(rombat avec le cdmon ....................


4-fr)

446



7A.i
3-00.
32M0
a~oo

4,15,
4J5

3,00
4A
&


: i .u ii n Fouche .2 volumes)................... .. .. ...
Mi l iin Napoleon .. ........ ....... ... ... .
M rai-lin -- I.a Contre Revolution sous la revolution 7
';: lin';i La France du Directoire ......................
SF.aici : L.a France te d 'Empire ............... ...7...
i'.t. e. HI lu-ne (2 volumes) ......... .... .. 75
A i r: I E oi de Rome. ............... .... ... ........ 4
St Ili-toire de Louis XV ... ................ 4,5
I: -- I.,a Revolution francaie .......................
i Brn..ist Monarchie Frangaise (2 volumes...... 625
: XRi Ahu!]i.;! Richelieu ...................... .... 75
c i er.s ........ ............................... .. ... 3,75
i ,l..c lunnI; ire an .log' que .......................... 1 00
M,-wveii les te l'exposition 1937 .. ............. 2.'f
i L Li;ic d du! our: Carrel..... .Lhomme Cet Inconnu... ,00

(CE QUE LES MERES DOIVENT SA VOf H


4es


igar tts


U


C'.;t un fait inconte.,table, la Cigarette LUKL.Y1 u-
nit tour.c le; qualts d'hygiene et de presentation
deciiric 1 Ce qui fait de la LUKY la reine des Ciga-
rett.
L:a c .alite superieure de la LUKY est hautement
appruci.e des connaisseurs. :
Si te st dfie au so:ii apport6 dans sa compo'si-
tion ui ~St un2 bon m6laaneo des tabacs de la Virginie
et de la Turquie.
Fiue. l'a LUKY, elle c;t merveilleuse.
On t ronvera des poche.i de .: 1
20 Cigarettes Gde. 0,60
3 Cigarettes Gde. 0,10
5 Cigarettes Gde. 0,15


.. .....-.- -..---- _
A 0I

~ ~ ~^-w r.7f


Baum e Tue-Nerf MAir
-see na at, wun-
,':';: "P"P ,-* t,~' ii.t ItilU1P 1,
.;I p.$ v'* ,.-. In LT.sri .i 1 w1mn T
Cbirp i"*!*^ ** 'fw l~
,kvw jx^ WW O


--


r aaa r


1


I----


I


I


4 y